Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 13:18

Message relayé - Ce que conseille Michel Dogna au sujet de la vaccination anti-grippe...

 

Dix raisons de ne pas vous faire vacciner

contre la grippe
 

Chaque année, les experts médicaux et les médias grand public aux ordres de l’industrie pharmaceutique travaillent dur pour nous convaincre de nous faire vacciner contre la grippe. Mais on se garde bien de nous parler des multiples cas d’effets indésirables, parfois graves, voire mortels, parmi le 3e âge. Donc, à mon tour, chaque année, après avoir reçu le courrier «bienveillant» annuel du ministère de la Santé m’invitant à me prémunir de cette «terrible menace saisonnière», je me fais le plaisir espiègle de démonter systématiquement cette propagande mensongère à but exclusivement lucratif, ceci afin de pratiquer, moi aussi, la méthode Coué, mais en sens inverse.

En effet, de nombreux experts médicaux reconnaissent maintenant qu’il est plus important pour vous et votre famille de vous protéger du vaccin que de la grippe elle-même.


Voici 10 raisons pour lesquelles les vaccins contre la grippe sont plus dangereux qu’une grippe:



1. Une malveillance réservée au 3ème âge ... au départ

Ceux qui ont de la mémoire se rappellent que je l’avais baptisé «vaccin anti-retraités». En effet, l’argument central est que les vieux seraient souvent atteints de baisse immunitaire progressive. Peut–être que les caisses de retraite tentent leur chance pour que le vaccin finisse discrètement le travail

2. Le vaccin antigrippe rend sensible à la pneumonie et à d’autres maladies contagieuses

Pour quelqu’un qui a un système immunitaire déjà affaibli, l’injection de souches virales de la grippe peut avoir des conséquences dévastatrices. Si votre corps est déjà au travail pour lutter contre un virus ou qu’il fonctionne simplement avec une faible immunité, l’injection d’un vaccin peut l’exposer gravement à contracter une grippe avec des symptômes extrêmes, ou encore une pneumonie et d’autres maladies contagieuses graves.

3. Les vaccins contre la grippe peuvent induire la maladie d’Alzheimer

Des recherches menées par le Dr Hugh Fudenberg, spécialiste en immunologie, montrent que ceux qui font régulièrement le vaccin contre la grippe multiplient leur risque d’avoir la maladie d’Alzheimer par 10. Il pense que cela est dû à la combinaison toxique de l’aluminium et du mercure dans le vaccin.


4. Les vaccins antigrippaux contiennent du mercure

Pour rappel, le mercure peut causer, entre autres, de la dépression, des pertes de mémoire, des maladies cardiovasculaires, des problèmes respiratoires, des problèmes bucco-dentaires, des déséquilibres digestifs…

5. Troubles vasculaires

La recherche médicale montre que les vaccins contre la grippe sont associés à un risque accru d’inflammation vasculaire. Les symptômes comprennent notamment de la fièvre, des douleurs de la mâchoire, des douleurs musculaires, des douleurs et des raideurs dans le cou, les bras, les épaules et les hanches et des maux de tête.

6. Il affaiblit les réactions immunologiques

Des milliers d’articles de revues médicales ont publié que les vaccins conduisent à des réactions immunologiques aléatoires ouvrant la porte à de nombreuses infections collatérales. En réalité, les vaccins anti-grippe inhibent la capacité à combattre les effets dont ils sont censés nous protéger.

7. Les enfants de moins de 1 an courent un risque grave

Avez-vous déjà remarqué comment les enfants vaccinés tombaient malades, presque immédiatement après une vaccination? En particulier, les enfants de moins de 1 an sont très vulnérables à une violation du centre nerveux sensible qui entoure le cerveau et le système nerveux central. Or le premier vaccin contre la grippe est administré à l’âge de 6 mois. Un enfant de moins de 1 an manque de protection pour se prémunir contre une détérioration prématurée de la barrière hémato-encéphalique. C’est en particulier le cas des bébés sevrés prématurément et qui, du coup, sont privés du bénéfice des défenses immunitaires de la mère. En réalité, plutôt que de protéger, le vaccin contre la grippe est une suppression médicale du système immunitaire.

8. Manque de preuves réelles d’efficacité, surtout sur les jeunes enfants désormais ciblés par la propagande

Je n’ai jamais vu de petits enfants atteints de grippe - de bronchite, de rhinite, d’otite, et de tout le cortège en «ite», oui, mais pas de grippe -. 51 études impliquant 260 000 enfants, âgés de 6 à 23 mois, n'ont établi aucune preuve que le vaccin contre la grippe était plus efficace qu’un placebo. En outre, comment les vaccins censés prémunir contre la prochaine grippe (tirée au sort parmi des millions de virus «terroristes» potentiels de l’année?) pourraient-ils être opportuns? Soyons sérieux!

9. Troubles neurologiques graves

Des preuves indiquent maintenant que les ingrédients qui sont dans les vaccins contre la grippe peuvent causer des troubles neurologiques graves. En 1976, un nombre important de ceux qui ont reçu le vaccin ont eu le syndrome de Guillain-Barré (SGB), une affection caractérisée par des lésions nerveuses permanentes, et même la paralysie. Les vaccins antigrippaux contiennent une soupe de composants toxiques, tels des détergents, du mercure, du formaldéhyde et des souches de virus vivants de la grippe.

10. Risque accru de narcolepsie

Des dizaines de cas signalés d’enfants dans 12 pays différents ont développé la narcolepsie (un trouble du sommeil chronique) après avoir reçu le vaccin contre la grippe. L’étude, qui eut lieu entre octobre 2009 et décembre 2011, a comparé 3,3 millions de Suédois vaccinés avec 2,5 millions de personnes qui n’ont pas été vaccinées. Le risque a été jugé plus élevé chez les plus jeunes qui se sont fait vacciner. Pour les moins de 21 ans, le risque de contracter la narcolepsie était trois fois plus élevé.
 


Voulez-vous faire leur fortune ou avez-vous confiance en votre grand-mère?

En août 1999, le Comité sur la réforme du gouvernement a lancé une enquête sur la politique fédérale de vaccination. Cette enquête a porté sur d’éventuels conflits d’intérêts de la part de la Food and Drug Administration (FDA) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). L’enquête a conclu que de nombreuses personnes siégeant dans les deux principaux comités consultatifs avaient des liens financiers avec les compagnies pharmaceutiques qui fabriquent les vaccins. Souvent, on a accordé des dérogations à ces personnes pour participer pleinement aux discussions qui ont abouti à des recommandations en matière d’homologation de vaccins pour l’immunisation des enfants. Ceci remet sérieusement en question la motivation réelle des vaccins antigrippaux.

Nos grands-mères savaient parfaitement accompagner les grippes avec de simples tisanes telles que la bourrache, les grogs au coucher pour suer, le trio sarriette/cannelle/clous de girofle du Dr Belaiche, les bains très chauds (40-41°) ou encore le chlorure de magnésium et le cuivre Granions.

Michel Dogna

Alors, vivons heureux et en {bonne} santé sans vaccins!

Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article

commentaires