Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 22:35
URGENT: Le “Passeport Sanitaire” risque
 d’être voté sans débat ni amendements 
au Parlement
 
 

⚠️🛑URGENT: Le “Passeport Sanitaire” Risque D’être Voté Sans Débat Ni Amendements au Parlement.

Publié le 24 Mars 2021

 
Soutenir Hayssam Hoballah

 

ALERTE URGENTE: le "passeport sanitaire" risque d’être voté sans débat ni amendements au Parlement européen. Ecrivons à nos parlementaires.


https://www.aimonsnosdroits.com/alerte-u...

 
Le projet de «passeport sanitaire» porté par la Commission européenne risque d’être voté sans débat ni amendements ce jeudi 25 mars entre 11h et 12h15 au Parlement européen. Nous pouvons encore intervenir en demandant aux parlementaires de remplir leur rôle plutôt que de céder à la pression de la Commission.

Les modèles d'e-mail à envoyer se trouvent dans l'article. 🙏
 
Il y a également des traductions en anglais, espagnol et allemand. Merci de faire circuler l'information le plus possible d'ici à demain matin.
 
Nul ne doit plus ignorer ses droits, afin que ceux qui sont réputés incarner la loi soient tenus de la respecter.

...


https://www.youtube.com/watch?v=uK8JWbHb...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Mesdames, Messieurs les membres du Parlement européen,

Vous allez être amenés, jeudi matin prochain (25 mars 2021), à vous prononcer sur la procédure d’examen des deux projets de Règlements de la Commission européenne relatifs au « certificat vert numérique ».

Ces projets constituent certainement l’une des décisions les plus déterminantes que vous allez prendre pendant votre mandat. Pour cette raison, je vous prie instamment de rejeter l’option d’un examen en procédure « fast-track », telle que réclamée par la Commission européenne.

En effet, ce projet de « certificat vert numérique », même s’il est habilement présenté comme un moyen d’exercer notre liberté de circulation, représente une ingérence inédite dans nos libertés fondamentales, car il conduit indirectement à imposer à l’immense majorité des européens, sains et non susceptibles de mourir du COVID-19, soit un vaccin – dont personne ne sait « s’il prévient l’infection asymptomatique et la transmission du virus », ni même s’il protège durablement contre la maladie, comme on peut le lire dans les considérations liminaires du projet de Règlement - soit d’innombrables tests de dépistage, s’il est vrai qu’il faudra présenter ce certificat à de multiples occasions de nos vies en collectivité (transports, lieux de culture et d’éducation, restaurants, centres commerciaux, etc.). La lecture du projet de Règlement nous apprend également que les personnes ayant déjà surmonté le COVID-19 ne seront considérées comme immunisées que pendant un maximum de 180 jours, sans qu’aucune explication ne soit fournie sur ce délai, après l’obtention d’un test PCR positif. L’état réel de leur immunité, mesurable pourtant sur la base des lymphocytes ou des anticorps circulant dans leur sang, ne comptera donc pour rien. De plus, alors qu’aucune application de « tracing » et de « tracking » n’avait été rendue obligatoire jusqu’à présent, ce « certificat vert », conçu comme un sésame incontournable, permettra aux Etats membres de mettre en œuvre ce contrôle obligatoire de nos moindres déplacements et habitudes de consommation, sans qu’il soit désormais possible de s’y opposer. Ainsi se dessine, avec ce projet de « certificat vert », une société d’apartheid, où des citoyens bien portants mais refusant de se soumettre au diktat hygiéniste proposé par la Commission et certains Etats membres, seront discriminés et mis au ban de la société. Cela est inacceptable.
Nous attendons de nos eurodéputés qu’ils débattent copieusement de ces sujets cruciaux de société et qu’ils amendent profondément le projet de la Commission, s’ils ne le rejettent pas tout à fait.

Vous priant ainsi de prendre toute la mesure des responsabilités que vous confère votre mandat d’élu, je vous appelle à rejeter tout examen hâtif de ces deux projets de Règlements.

Vous remerciant pour votre vigilance,

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes respectueuses salutations,

Prénom, NOM
Pays d’appartenance
Répondre