Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
17 novembre 2021 3 17 /11 /novembre /2021 17:17

 
A celles et ceux que nous aimons

Chère lectrice, cher lecteur,

L’autre jour, je tombe sur Antoine. C’est le fils de ma cousine Suzanne, un homme plein d’entrain.

Bien qu’il ait dépassé la quarantaine, il a à peine l’air d’en faire 30. Sauf que depuis la fin de l’été, il n’arrête pas de tomber malade…

C’est lui qui m’avait arrêté dans la rue, et il m’a demandé si je ne pouvais faire quelque chose pour lui, car il ne comprenait pas pourquoi il «attrape tout ce qui passe».

Disons-le tout de go, Antoine est un homme qui a une vie très saine.

Malgré mes efforts, je ne crois pas avoir jamais eu une vie aussi saine que la sienne : il court, il nage, il escalade… et en plus de ça, il a trois enfants, et la plus grande va sur ses 10 ans. C’est un petit rayon de soleil.

Antoine est donc un homme très occupé. Pompier de son état, il ne s’est même pas posé la question pour la vaccination. Il ne s’en est même pas donné le temps.

Quand je lui ai demandé pourquoi, il m’a répondu, le plus naïvement du monde:

«On m’a dit qu’il fallait faire mon devoir. Je l’ai fait. Quel problème y a-t-il à ça? […] Et puis, tu sais tonton, c’est déjà tellement compliqué, avec les gamins… qu’est-ce que j’allais faire? Les sortir de l’école?».

J’en suis resté comme deux ronds de flan.

Si je trouve difficile pour beaucoup d’entre nous d’avoir fait le choix de refuser l’injection expérimentale, à cause de la ségrégation qu’elle implique, je n’avais pas envisagé le cas d’Antoine.

Lui, qui représente le meilleur de cette société, son socle fondamental, a été complètement coincé. Il est dans la tranche où la société ne vous laisse quasiment pas le choix.

Ne pas se faire injecter, c’était sacrifier tous les efforts qu’il avait fait pendant 20 ans pour se construire une vie. C’était se sinistrer de ses propres mains.

Alors, il ne s’est pas permis de se poser de question. Parce qu’il a les responsabilités qu’il a: celles de père, de mari, de socle de la communauté, il n’a pas vu les choses comme ceux que les infos appellent les «anti-vax».

Il ne pouvait pas se le permettre.

Les questions légitimes sur la composition des vaccins, ce n’était pour lui qu’un simple doute. Et les effets secondaires «n’iront pas bien loin», d’après lui.

J’ai peur pour mon "neveu" (NDLR: Plutôt: "petit-cousin")

J’aurais voulu parler de mille choses avec lui.


— Des globules rouges qui s’enroulent sur eux-mêmes chez les «vaccinés», phénomène qui n’arrive qu’en cas de déshydratation (1).

— De l’épaississement du sang qui s’ensuit.

— De ce gendarme décédé d’un arrêt cardiaque pendant son footing, comme tant d’autres, à 27 ans, «vacciné», bien sûr (2).

— Des sportifs professionnels, dont les performances ont baissé nettement après l’injection (3), à ceux dont la carrière a été mise en suspens (4), ou dont le retour à la compétition est définitivement compromis, tel Oscar de la Hoya, le champion du monde de boxe (5).

— Du grand Eric Clapton qui a failli perdre l’usage de ses mains après la deuxième injection, et qui refuse de se faire à nouveau piquer. De même qu’il refuse de faire des concerts qui discrimineraient les «vaccinés» des «non-vaccinés». Il a même écrit un blues contre la folie sanitaire: ça doit s’arrêter (6).

— Surtout, j’aurais voulu lui parler des risques de cancer qui menacent les «vaccinés», dont parle le Dr. Cole, et qui me font froid dans le dos. Une augmentation de 20 fois le nombre des cancers de l’endomètre (7), d’une année sur l’autre. Cet accroissement du nombre de cancers et de résurgences de tumeurs qu’on croyait remises, est également corroboré par la recherche nationale suisse (8).

De la rancune à la compassion 

La première réaction parmi les «non-vax» a été d’abord de l’incompréhension: pourquoi cette stigmatisation? pourquoi nous juger?

N’avons-nous pas le droit de douter, d’être sceptiques face à une expérimentation scientifique imposée, qui va à l’encontre du droit international?

Et surtout: pourquoi l’Etat, qui s’arroge le droit de nous enfermer chez nous, procède-t-il à des chantages sur la population qui sont visiblement inefficaces sur la pandémie?

 

Pourquoi réduit-on les libertés, alors que cela n’a aucun effet?

Nous nous sommes focalisés sur les plus fanatiques, sur les plus acharnés à faire de notre vie un enfer. Ceux qui nous montrent du doigt, comme on aurait désigné des lépreux au moyen-âge.

Mais, face à Antoine, qui ne porte pas de jugement sur moi, je vois qu’il n’a pas d’arrière-pensée. Il doit suivre et faire son devoir, pour que demain ressemble encore un peu à aujourd’hui.

J’aimerais lui dire que j’en ai encore la conviction, que je suis avec lui — et je le soutiens de tout mon cœur.

Antoine est un homme de devoir. Il tire son bonheur des choses qu’il accomplit pour les autres. Pour lui, la liberté, c’est d’aller à la pêche un dimanche sur deux, pour boire une Maredsous au lever du soleil.

Jamais il ne pourrait croire que son pays voudrait le tromper, lui vouloir du mal, ou simplement que ses dirigeants placent des intérêts privés au-dessus de la santé publique.

C’est pourtant ce qu’il se passe tous les jours.

Devant la composition des «vaccins» l’effroi 

La question qui se pose maintenant, elle est à la fois simple et très compliquée.

Je vous avais écrit, il y a quelques temp,s pour vous faire part de mon inquiétude concernant la composition de ces injections.

En vérité, même si nous pouvons à présent l’envisager, nous ne pouvons pas déterminer ses effets réels sur la santé.

Nous pouvons simplement constater que cette thérapie ARN n’est pas très efficace pour combattre la pandémie, et qu’on est loin de l’efficacité de quasi-totale promise par Pfizer.

Rappelons simplement que les pays les plus touchés par la pandémie sont Israël et Singapour, les plus «vaccinés» de tous.

Pour Singapour, qui compte au moment où je vous écris, plus de 80% de double-dosés, on compte aujourd’hui une explosion de cas, 127 000 actuellement (9).

En Israël, selon le médecin Kobib Aviv, 85 à 90% des patients en condition critique dans les hôpitaux israéliens ont reçu leurs 2 injections (10).

L’organisation mondiale de la santé a déjà dénoncé plus de 1 millions d’effets secondaires en Europe (11).

Or, selon le rapport des Dr. Sorenson et Zelenko (12), moins d’1% des effets secondaires sont rapportés.

D’autres experts ont estimé, rien qu’en extrapolant les chiffres officiels, que déjà 150 000 Américains étaient morts des vaccins (13).

Mais quelle est la cause première de leur trépas, exactement? Il est encore impossible de le dire.

Dans le vaccin, après examination scientifique (14) et selon l’avocat et professeur de droit Carlo Brusa, il y aurait en plus des adjuvants (dont le PEG, toxique):

  • Des cellules fœtales dont la culture est issue de fœtus avortés
  • De la technologie ARN
  • De l’oxyde de graphène
  • Des nanoparticules hautement toxiques
  • Le trypanosome (un parasite, qu’on retrouve spécifiquement dans l’injection Pfizer) (15) .

C’est tout de même confondant.

A quoi les «vaccinés» sont-ils exposés? 

Le cas éthique que pose la question de la culture de tissus fœtaux m’indispose quelque peu, mais laissons cela de côté, si vous le voulez bien, et passons au reste.

Vu le peu d’efficacité des «vaccins», on a lieu de se demander quelle est exactement l’effet de la séquence injectée comme ARN.

D’après les promoteurs des «vaccins», les injections ARN auraient pour but de transmettre, pendant un temps limité (2 à 3 jours), le code des protéines toxiques spike à nos cellules.

Ainsi, les cellules touchées fabriqueraient la protéine toxine spike, laquelle sert de «bec» au virus de la pandémie pour qu’il pénètre les cellules humaines (16).

Dès lors, notre système immunitaire, puisqu’il aurait appris à reconnaître le «bec» du virus, s’attaquerait directement à lui, dès qu’il le verrait.

Dans la réalité, tout cela est hypothétique, et personne ne sait quelles sont les informations exactes qu’il y a à l’intérieur de ces dispositifs ARN.

Vu l’absence de résultat des «vaccins», qui n’ont pas assez d’effets pour que s’arrêtent les passeports sanitaires et autres gestes barrière, on s’interroge.

Après tout, un corps malade rapporte à l’industrie pharmaceutique, là où un corps sain représente un manque à gagner.

La molécule totalitaire

L’oxyde de graphène ouvre la question de l’existence de possibles mouchards implantés dans le corps humain, peut-être même certains d’entre eux pourraient directement influencer le cerveau.

Vous me croyez complotiste? C’est pourtant ce sur quoi travaillent les chercheurs en médecine depuis de nombreuses années. Le Guardian, l’un des plus importants journaux anglais, en a déjà parlé il y a 5 ans (17).

Pour justifier de leurs expérimentations douteuses, ils prétendent que ces études vont permettre de vous soigner – de quoi? de votre esprit critique, certainement!

En tout cas, de telles technologies ne favorisent pas la liberté, bien au contraire. Elles nous proposent un autre credo…:

Affaiblir — Surveiller — Contrôler

Ça, mon Antoine, il n’arrive même pas à concevoir qu’une telle malveillance puisse exister, surtout de la part de ceux qui soignent et paient leur retraite aux «anciens».

Et pourtant…

Les mises en garde du gouvernement ne les effleurent pas 

Quand il est parti, j’étais ému, mais je ne voulais pas le lui montrer.

J’espère qu’il n’arrivera rien de plus grave à Antoine que des rhumes à répétition.

Je lui ai donné du Metout, qui permet d’extirper les métaux lourds de l’organisme  c’est la chélation et du phycosens, qui a un effet similaire, tout en donnant beaucoup d’énergie, et en étant excellent pour les artères.

C’est également un anticancer de très grande qualité.

S’il pouvait éviter l’empoisonnement au graphène, ce serait déjà formidable. Et j’espère que le magnétisme inhérent à ce vaccin sera désactivé.

Mais il y a la 3e dose qui arrive, et déjà le spectre de la 4e apparaît en Israël.

Toujours avec les mêmes produits, et aucun changement de recette pour répondre aux variants.

Le signe le plus évident de la folie, c’est de faire toujours la même chose et d’attendre chaque fois un résultat différent. C’est ce qu’aurait dit Albert Einstein.

Je ne sais pas vers quoi on va, mais on y va...!

Pour finir, Luc Montagnier avait parlé du danger de l’ADE, ou facilitation de l’infection par les anticorps (18).

Cela signifiait que les anticorps créés par les «vaccins», rendaient le corps plus fragile, et spécialement {vis-}à{-vis} de la maladie contre laquelle ils devraient protéger.

Ce cas où le remède devient pire que le mal s’est déjà produit à plusieurs reprises, pour le vaccin de 2016 contre la dengue, contre la rougeole aux Etats-Unis dans les années 1960, et là-bas aussi contre le virus RSV.

Luc Montagnier arguait de courbes de la maladie qui suivaient rigoureusement celles de la vaccination. C’est exactement ce qui se produit en Israël et à Singapour.

Il n’est pas nécessaire de revenir sur les innombrables problèmes cardiovasculaires et les risques de cancer à moyen terme. Les «vaccinés» en sont si effrayés qu’ils ne veulent pas en entendre parler. Je les comprends

 

Céline a écrit à propos de la première guerre mondiale:

«Les Aztèques éventraient couramment - selon ce qu’on raconte -, dans leurs temples du soleil, 80 000 croyants par semaine, les offrant ainsi au Dieu des nuages, afin qu’il leur envoie la pluie. C’est des choses qu’on a du mal à croire avant d’aller en guerre. Mais quand on y est, tout s’explique, et les Aztèques et leur mépris du corps d’autrui […]».

«Nous sommes en guerre», lui a répondu Emmanuel Macron au début de la pandémie.

Prenez soin de ceux que vous aimez.

 

Dr Thierry Schmitz.
 

 

Pour découvrir toute mon actualité et encore plus de conseils, rendez-vous sur mon site officiel.

 

(1)https://rumble.com/vluavl-les-surprises-danalyses-de-sang-de-personne-vaccines.html

(2)https://www.paris-normandie.fr/id239754/article/2021-10-11/port-jerome-sur-seine-un-gendarme-age-de-27-ans-decede-dun-arret-cardiaque-lors

(3)https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vrai-ou-fake-christophelemaitre-est-il-moins-performant-a-cause-du-vaccin-contre-le-covid-19_4685635.html

(4)https://www.quechoisir.org/actualite-oxyde-d-ethylene-tous-les-produits-contamines-seront-bien-retires-du-marche-n93372/

(5)https://www.lefigaro.fr/sports/tennis/je-regrette-d-avoir-fait-le-vaccin-chardy-suspend-sa-saison-apres-une-reaction-20210924

(6)https://www.youtube.com/watch?v=dNt4NIQ7FTA

(7)https://archive.ph/TXX80

(8)https://swprs.org/covid-vaccines-and-cancer/

(9)https://graphics.reuters.com/world-coronavirus-tracker-and-maps/countries-and-territories/singapore/

(10)https://www.naturalnews.com/2021-08-11-95-severe-patients-israeli-hospitals-are-vaccinated.html

(11)https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/27/plus-dun-million-deffets-secondaires-du-vaccin-en-europe-reconnus-par-loms/

(12)https://principia-scientific.com/the-vaccine-death-report/

(13)https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/23/comment-arrive-t-on-au-chiffre-de-150-000-americains-morts-du-vaccin/

(14)https://reaction19.fr/reaction19/enquetes-reaction19/140921-composition-des-pseudo-vaccins-dr-robert-young/

(15)Il est à l’origine de la maladie de Chagas. En Amérique du Sud, il est fréquent que les sidéens subissent cette maladie, et donc il y a un rapport de co-infection entre elle et le SIDA : l’un favorisant l’autre. Il y a depuis quelques mois une réelle ferveur pour les tisanes aux aiguilles de pin, qui tueraient ce parasite…

(16)https://nyulangone.org/news/how-mrna-vaccines-prevent-covid-19

(17)https://www.theguardian.com/science/neurophilosophy/2016/mar/24/magneto-remotely-controls-brain-and-behaviour

(18)https://health-desk.org/articles/are-covid-19-vaccines-causing-antibody-dependent-enhancement

Partager cet article
Repost0

commentaires