Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
13 décembre 2021 1 13 /12 /décembre /2021 20:03
GRAPHENE Covid Kill Shots:

Laissez les preuves parler

d'elles-mêmes

10 décembre 2021.

Par le Dr Ariyana Love

J'ai compilé toutes les preuves que nous avons dans cet article qui prouvent que l'oxyde de graphène, l'hydroxyde de graphène et d'autres variantes de graphène sont en fait injectés dans les gens par les gouvernements et Big Pharma, avec l'intention de tuer.

Ces preuves ont été découvertes et établies de nombreuses fois déjà par des équipes de recherche indépendantes, des scientifiques, des dénonciateurs de Biotech et les quelques {rares} journalistes éthiques encore existants.

Il y a un effort concerté de la part des «fact checkers» ["vérificateurs de faits"] financés par le cartel pharmaceutique, des plateformes Big Tech et des médias grand public, pour cacher les preuves et calomnier les personnes qui les mettent en lumière.

Une fois que vous aurez examiné les preuves ici fournies, vous devrez agir pour votre sécurité et celle de vos familles. Signifiez à tous les criminels de guerre participant à ce programme COVID de vaxxins de la mort un avis de responsabilité pour les meurtres qu'ils commettent. Il s'agit d'une action définitive que toute personne peut entreprendre, dans le monde entier. Les avis sont déjà rédigés par des équipes juridiques, alors pourquoi ne pas les utiliser et laisser nos ennemis sur la défensive?! Les criminels se verront rappeler les procès de Nuremberg et seront informés qu'ils seront traduits en justice. Ils doivent cesser et s'abstenir d'agir sciemment et volontairement en rendant obligatoires les vaxxins mortels et en les appliquant. Les preuves du danger sont claires et les décès ont été prouvés. Quiconque administre ou rend obligatoire ces injections mortelles de "vaxxins" le fait sans consentement éclairé.

 

COMPILATION DES PREUVES

Le 2 novembre, un éminent professeur de l'Université d'Almeria, le Dr Pablo Campra, a révélé avoir détecté du graphène dans plusieurs flacons de "vaxxin" Covid-19, en utilisant la spectroscopie Micro-Raman. Le rapport de l'Université d'Almeria du Dr Campra a démontré la détection de graphène et d'oxyde de graphène dans 8 échantillons provenant de différents fabricants de "vaccins".

En réponse, le Dr Andreas Noack a publié une vidéo cinglante commentant le rapport du Dr Campra. Le Dr Noack est un chimiste et le principal expert mondial en ingénierie du charbon actif et du GRAPHENE. Le Dr Noack a fait sa thèse de doctorat sur la façon de transformer l'oxyde de graphène en hydroxyde de graphène.

Cette vidéo est d'une importance cruciale. Le Dr Noack a déclaré que deux des bandes de fréquences détectées par le Dr Campra étaient de l'hydroxyde de graphène. L'hydroxyde de graphène (GHO) est un charbon actif monocouche de 50 nm de long et de 0,1 nm d'épaisseur (une couche d'atomes). Ainsi, les injections contiennent des nano-lames de rasoir d'une stabilité exceptionnelle, qui ne sont pas biodégradables (un fait que tout chimiste connaît).

En effet, ces nano-lames de rasoir découpent et détruisent le cœur, le cerveau et le système cardio-vasculaire. Les cellules épithéliales deviennent rugueuses, de sorte que les choses s'y collent. Selon lui, les toxicologues ne peuvent pas les trouver dans une boîte de Pétri par les méthodes normales, car elles ne bougent pas et ils ne s'attendent pas à découvrir des lames de rasoir de taille nanométrique. De plus, tout médecin qui fait des injections en connaissance de cause est un meurtrier.

L'hydroxyde de graphène est un nouveau matériau et les toxicologues ne le connaissent pas encore. C'est pourquoi les gens meurent de ces injections mortelles, surtout les athlètes, explique le Dr Noack. C'est un "poison très intelligent".

Ce qui est encore plus effrayant, c'est que si vous effectuez une autopsie, vous ne trouverez rien. Cette arme furtive est même introuvable après la mort. Les nano-lames de rasoir à l'hydroxyde de graphène provoquent une hémorragie interne chez les gens.

«Même si les gens ne tombent pas morts immédiatement, cela coupe les vaisseaux sanguins, petit à petit... Je peux dire, en tant que chimiste, que nous sommes absolument certains que l'hydroxyde de graphène est là... en tant que chimiste, si vous injectez cela dans le sang, vous savez que vous êtes un meurtrier

Le Dr Noack est mort le lendemain, après avoir dénoncé la présence d'hydroxyde de graphène dans les injections mortelles du COVID. Sa femme a annoncé qu'il s'agissait d'une "attaque sournoise brutale". Elle nous a supplié d'avoir le courage de CROIRE au message du Dr Noack sur les lames de rasoir nanométriques et d'AGIR MAINTENANT! Elle a dit que son mari était une bonne âme et qu'il avait fait cela pour nous, qu'il était mort pour nous tous.

Le soir même où le Dr Noack a lancé son terrible avertissement, il y a eu une étrange activité électrique à son domicile et une coupure de courant au moment même où il a développé des symptômes semblables à ceux d'une attaque. Ces deux phénomènes indiquent la présence de radiations d'armes à énergie dirigée (DEW), qui, selon sa femme, ont tué le Dr Noack. Voir aussi le lien ici.

La veuve du Dr Noack pense qu'il a pu être attaqué par un faisceau de radiations, car il a dit dans le passé que les armes à radiations existent et que cette technologie peut être utilisée par "eux" pour éliminer les gens. Elle mentionne les radiations dans son interview complète en allemand.

Les grands médias sont toujours silencieux sur la mort du Dr Noack et sur son grave avertissement selon lequel l'hydroxyde de graphène est dans les vaxxins du COVID. Quelques médias indépendants ont publié des articles sur sa mort prématurée et d'autres ont exprimé leur conviction qu'il a été assassiné, peut-être par des rayons venant de loin.

Voici la dernière mise à jour de la veuve du Dr Noack en sous-titres anglais. Certains disent qu'il est mort d'une attaque. Nous ne le saurons peut-être jamais. Mais ce que nous savons, c'est que l'oxyde de graphène, les lames de rasoir nanométriques en hydroxyde de graphène et d'autres variantes de graphène sont bel et bien dans ces "vaxxins" et que le cartel pharmaceutique et les gouvernements mondiaux veulent les injecter à chaque homme, femme et enfant!

Envoyez, dès maintenant, cette vidéo et mon article à tous les médecins, experts et dirigeants du monde. Les gouvernements injectent déjà aux enfants de 5 ans des vaxxins mortels contenant des {nano-lames de} rasoirs à l'hydroxyde de graphène. Cette technologie va leur découper les entrailles et donner une mort horrible et douloureuse à nos enfants!

L'année dernière, la police autrichienne a défoncé la porte du Dr Noack et l'a arrêté pour l'empêcher de s'exprimer. L'incident a été enregistré par une caméra. Il était clairement une cible.

Le Dr Pablo Campra a été le premier à déduire que le sérum Pfizer contient des paillettes d'oxyde de graphène en utilisant la microscopie électronique à transmission en juillet 2021. Ses techniques de détection comprenaient également la spectroscopie infrarouge combinée à la microscopie optique.

Avant la découverte du Dr Campra, une autre équipe de recherche espagnole, La Quinta Columna, a publié sa découverte en juin, selon laquelle les vaxxins COVID dans toutes leurs variantes, AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Sinovac, Janssen, Johnson & Johnson, etc. contiennent une dose considérable de nanoparticules d'oxyde de graphène, selon Global Research.

Le Dr Ricardo Delgado, biostatisticien et fondateur de La Quinta Columna, a découvert que 99 % du contenu de Pfizer est constitué d'oxyde de graphène. Son équipe a été dénigrée par des vérificateurs de faits, qui n'ont {pourtant} fourni aucune preuve de leurs affirmations diffamatoires.

Dans mon article intitulé "L'oxyde de graphène, vecteur du démocide du Covid-19", j'explique le processus chimique qui permet de réduire l'oxyde de graphène en un sérum liquide clair en réduisant sa teneur en oxygène. Ce faisant, l'oxyde de graphène réduit (RGO) est plus mortel. Donc oui, il est scientifiquement possible que les sérums COVID soient composés à 99% d'oxyde de graphène.

L'équipe du Dr Delgado a publié un rapport scientifique sur son analyse par microscopie optique et électronique montrant que de l'oxyde de graphène a été trouvé dans quatre "vaccins Covid-19". Orwell City a annoncé la nouvelle en anglais. Ensuite, La Quinta Columna a demandé un rapport intermédiaire à l'Université d'Almeria intitulé "DÉTECTION DE GRAPHÈNE DANS UN ÉCHANTILLON DE SUSPENSION AQUEUSE".

Le rapport de La Quinta Columna a été initialement publié en espagnol le 28 juin 2021.

"Le problème est que ce n'est pas un vaccin, c'est une dose de graphène {injectée} à une personne". - Dr. Ricardo Delgado

Whitney Webb a tenté {de rédiger} un article diffamatoire sur la découverte de La Quinta Columna et de l'Université d'Almeria, où elle a directement attaqué la crédibilité du Dr Ricardo Delgado sans rien de substantiel. Le journaliste d'investigation Ramola D. et moi-même avons démystifié le Webb des mensonges de Whitney.

Le 19 août, une autre équipe de recherche portant le nom de "The Scientist Club" a trouvé du graphène dans 7 sérums biotechnologiques de premier plan en utilisant un microscope optique, un microscope à champ sombre, un spectroscope d'absorption et de fluorescence UV, un microscope électronique à balayage, un microscope électronique à transmission, un spectroscope à dispersion d'énergie, un diffractomètre à rayons X et des instruments de résonance magnétique nucléaire pour vérifier la morphologie et le contenu des sérums. Pour les mesures de haute technologie et le soin de l'enquête, tous les contrôles ont été activés et des mesures de référence adoptées afin d'obtenir des résultats validés.

Pour des raisons évidentes, The Scientist Club a gardé son identité secrète. Ils ont analysé Pfizer, Moderna, Janssen et AstraZeneca et ont trouvé un substrat à base de carbone avec des nanoparticules incorporées, des feuilles de graphène et de l'oxyde de graphène.

Des composants non déclarés contenant des métaux ont été découverts par des scientifiques au Japon, ce qui a amené le gouvernement japonais à interrompre l'utilisation des sérums de Moderna. Le ministère japonais a indiqué que les particules trouvées réagissaient aux aimants et étaient donc soupçonnées d'être un contaminant métallique. Le graphène, l'oxyde de graphène (GO) et l'oxyde de graphène réduit (RDO) ont tous des propriétés paramagnétiques.

En septembre, une équipe allemande a révélé des preuves accablantes de la présence de contaminants dans les "vaccins" et des autopsies reliant les "vaxxins" aux décès.

Le Dr T. a lancé un appel à tous les professionnels de la santé dans cette annonce urgente, leur demandant de signaler les phénomènes magnétiques, car elle pense que les paillettes d'oxyde de graphène sont responsables du magnétisme induit par les "vaccins" dont nous avons été témoins au niveau international. Le Dr Andrew Goldsworthy (retraité) de l'Imperial College de Londres a expliqué le mécanisme possible ici.

La dénonciatrice de Pfizer, Karen Kingston, a révélé, en août, que l'oxyde de graphène était caché sous un secret commercial et que c'est la raison pour laquelle il ne figurait pas dans les brevets. Cependant, Kingston explique qu'il s'agit en fait de l'ingrédient clé des sérums Covid-19.

Un autre scientifique en chef de Pfizer a tiré la sonnette d'alarme en novembre, en divulguant au Stew Peter's Show des courriels internes de cadres supérieurs et de scientifiques de Pfizer qui discutaient de la manière dont ils allaient cacher au public la présence d'oxyde de graphène dans leurs vaxxins.

En avril 2021, Santé Canada a rappelé un million et demi de masques KN95 contenant du graphène. Les enfants avaient été contraints de porter ces masques dans les écoles canadiennes. Santé Canada a comparé le fait de les (les masques au graphène) porter à respirer de l'amiante toute la journée. Ces masques toxiques provenaient de la société chinoise Shandong Shengquan New Materials Co. Ltd.

Le Dr Robert Young a utilisé la microscopie électronique à balayage et à transmission qui a révélé la présence d'oxyde de graphène dans quatre sérums de marque Covid-19, le 11 septembre 2021.

Le Dr Franc Zalewski a également trouvé de l'oxyde de graphène dans le sérum Pfizer.

Le Dr Antonietta Gatti a récemment réalisé une interview vidéo sur la toxicité des particules nanométalliques d'oxyde de graphène pour les cellules. Elle en a trouvé dans les "vaccins", les kits PCR et les masques de protection.

Dans son rapport révolutionnaire de 2017 avec le Dr Stefano Montanari, le Dr Antoinetta Gatti explique que les nanoparticules à l'intérieur des cellules détruisent le mécanisme de défense inné des cellules et provoquent des caillots sanguins, des inflammations mortelles, des thrombus et des défaillances de plusieurs organes posés par les particules nanométalliques, qui sont non biodégradables et en fait biopersistantes. Elles peuvent à la fois pénétrer dans les cellules, endommager l'ADN et être transportées par le sang pour se lier aux matières organiques et coaguler dans les organes.

Une équipe slovaque a analysé des écouvillons nasaux en kit PCR en utilisant SD Biosensor, Abbott et Nadal dans le laboratoire d'un hôpital de Bratislava. L'équipe a constaté que lorsque les hydrogels d'oxyde de graphène de la DARPA entrent en contact avec un fluide organique (par exemple, de la salive), ils commencent à former des structures cristallines rectangulaires en quelques minutes. Celles-ci se développent progressivement de manière fractale. Une équipe de recherche allemande a également filmé la croissance cristalline des hydrogels de GO.

 

ARTICLES SCIENTIFIQUES ET BREVETS

Plusieurs articles scientifiques montrent que l'oxyde de graphène est utilisé en thérapie génique en tant qu'échafaudage ou plateforme pour l'acheminement de l'ARNm dans les cellules grâce à sa haute conductivité électrique et à sa capacité à traverser les membranes cellulaires. Les réseaux cristallins se forment dans les fluides corporels et se répliquent après injection et dans le sérum lui-même, comme le montre cette vidéo du sérum Pfizer. Cela ressemble vraiment à des nano-antennes à haute fréquence.

Feuilles d'oxyde de graphène

Des scientifiques ont mis au point une nouvelle façon de fabriquer des nanotubes de carbone au centre de nanoscience de l'université de Jyväskylä, en Finlande, et à l'université de Harvard, aux États-Unis.

Le graphène faisait partie du premier projet sur le génome humain lancé en 2001. La thérapie génique par ARNm Nanotech utilisant l'oxyde de graphène comme vecteur, fonctionne sur la technologie CRISPR et elle a été développée par Pfizer, Moderna, et BioNTech, comme traitement pour les patients malades du cancer. En raison de sa cytotoxicité (mort cellulaire) dans les cellules saines et du fait que tous les animaux sont morts lors des essais sur les animaux, la nanotechnologie de l'oxyde de graphène n'a jamais été approuvée pour une utilisation sur les humains ! Pourquoi cette technologie est-elle maintenant utilisée sur des personnes en bonne santé et sur des enfants, qui ne présentent aucun risque de COVID?

Il devrait être clair pour tout le monde que le cartel pharmaceutique utilise cette technologie dans le monde entier, dans le cadre d'essais humains illégaux, et tente d'imposer ses "vaccins" toxiques à tout le monde, en toute impunité.

Nanografi fabrique des nanotubes d'oxyde de graphène et des vaccins intranasaux pour l'administration de médicaments Covid-19.

Les scientifiques ont déjà étudié la translocation nez-cerveau et la biodégradation cérébrale par pulvérisation intra-nasale, en utilisant de fines feuilles d'oxyde de graphène. Ne vous y trompez pas, les "vaxxins" par pulvérisation nasale contiennent des nanoparticules d'oxyde de graphène.

Si vous n'êtes toujours pas convaincu, voici un article des médias grand public qui tente de présenter le spray nasal "vaccin contre la grippe" à l'oxyde de graphène comme une sorte d'intervention protectrice.

Le Dr Chunhong Dong est l'auteur principal d'une étude de l'Institut des sciences biomédicales en Chine, où il se vante {ainsi}:

"Cette étude donne de nouvelles indications sur le développement de systèmes de vaccins intranasaux de haute performance avec des nanoparticules bidimensionnelles en forme de feuille."

L'oxyde de graphène a été soigneusement conçu comme "adjuvant de vaccin pour l'immunothérapie" et le polyéthylène glycol (PEG), un autre poison hautement toxique, est utilisé comme polymère de revêtement. Les PEG sont largement utilisés comme additifs dans les produits pharmaceutiques, cosmétiques et alimentaires. Mais les PEG s'accompagnent de réactions d'hypersensibilité potentiellement mortelles, y compris l'anaphylaxie.

Il ne s'agit pas d'une grande marque, mais elle mentionne des "nanoparticules et microparticules chargées de graphène de carbone" dans son invention brevetée Sars-Cov2.

Voici une liste d'études médicales évaluées par des pairs sur la toxicité de l'oxyde de graphène et la façon dont il coagule le sang. Combien de preuves supplémentaires vous faut-il pour croire?

Le Dr. Armin Koroknay, directeur de recherche de l'Institut de Recherche et de Consultants Privés de Zürich, a analysé les effets de la "Vaccination" COVID sur le sang.

Le Dr Bärbel Ghitalla et son équipe ont placé différentes marques sous un microscope et ont trouvé des choses qu'ils ne pouvaient pas expliquer, mais qui sont expliquées dans les brevets du "vaccin Covid-19".

Y CROYEZ-VOUS MAINTENANT?

Voir aussi:

https://ambassadorlove.wordpress.com/2021/12/10/leaked-footage-graphene-hydroxide-nano-razorblades-dark-field-microscopy/

Partager cet article
Repost0

commentaires