Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 13:54

Sciemment, la FDA, l’UE et les autorités étatiques françaises ont autorisé les injections Pfizer qui tuent, d'emblée, 1 160 injectés sur 1 million!

 

Les mortelles injections Pfizer & co qui condamnent à la mort

des millions de personnes en bonne santé

Naturellement cela ne prend pas en compte tous les autres "effets secondaires" qui ne tuent pas immédiatement mais peuvent, par exemple, - comme cela se voit régulièrement - paralyser à vie (fauteuil roulant) ou bien nécessiter l'amputation des membres, etc.

Ceux qui autorisent cela en disant "Les vaccins sont efficaces (ce qui est archi-faux, vu que - ce qui est maintenant reconnu par "tout le monde", y compris par les vaxxinomaniaques! - ils ne protègent ni de la contamination ni de la transmission!) "et sûrs" (ce qui est un énorme mensonge, vu ce qui, de manière indiscutable, apparaît maintenant dans les propres documents de Pfizer!) sont juste des criminels passibles des peines les plus lourdes devant les tribunaux!

 

Contre la décision de la FDA (qui, pour cela, réclamait - pourquoi se gêner?! - pas moins de 50 ans!!!), la justice des États-Unis a quand même ordonné la publication immédiate des documents Pfizer.

Il ne s’agit pas de n’importe quels documents, il s’agit de ceux qui ont servi à obtenir de la part de la FDA, mais également de la Commission européenne et des autorités étatiques françaises (Président de la République, Premier ministre, ministre de la Santé) les juteuses autorisations de mise sur le marché qui rendent milliardaires du jour au lendemain.

Et là ... l’horreur!

Sur 3 mois, seulement 3 mois, les injections Pfizer auraient provoqué pas moins de 1 160 morts par million d’injectés au cours d’essais cliniques de phase 3 (seulement sur 3 mois d’observation, entre le 1er décembre 2020 et le 28 février 2021).

Et ces injections seraient "sans aucun danger" (sic!) selon les hauts fonctionnaires de la Santé publique et tous les politiciens professionnels, qu’ils soient ministres ou parlementaires, y compris ceux de la soi-disant "opposition") (excepté seulement 4 exceptions sur des milliers de politiciens professionnels d’envergure nationale: Jean-Frédéric Poisson, François Asselineau, Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot).

Il s’agit, en l'occurrence, de la mort de personnes jusque-là en bonne santé et qui, selon toute vraisemblance, ne seraient sans doute jamais décédées de l'ainsi dénommé Covid-19!

 

Du jamais vu dans toute l’histoire des médicaments et des vaccins.

C'est du jamais vu dans toute l’histoire des médicaments et des "vaccins": non seulement jamais un produit qui tue autant de personnes n’a reçu la moindre autorisation de mise sur le marché, mais, en plus, les essais cliniques des médicaments sont immédiatement arrêtés et généralement annulés lorsqu’ils provoquent 1 seul décès (le principe étant qu’un médicament doit vous soigner, pas vous tuer, tout comme un «vaccin» devrait vous protéger d’une maladie, pas vous tuer ou vous rendre gravement malade).

Des données de la société Pfizer, lourdement condamnée dans le passé pour «falsifications de données et corruption de fonctionnaires» qu’il faudra impérativement vérifier.

Selon Pfizer cet essai aurait inclus 2 104 000 participants, ce qui peut sembler très exagéré et il serait aussi nécessaire de vérifier tous les chiffres annoncés par Pfizer (qui - rappelons-le - a été, par le passé, condamné à des milliards de dollars d’amendes pour falsifications de données, publicité mensongère et corruption de fonctionnaires et de politiciens).

Comme l'histoire se répète!

 

Mode de calcul pour arriver à ce résultat.

Pfizer annonce 2 104 000 participants à ses essais cliniques de phase 3 qui sont réalisés en double aveugle, ce qui signifie que la moitié des participants reçoivent le produit «actif» et l’autre moitié un «placebo», qui est, en principe, du sérum physiologique (sans que personne ne sache qui reçoit le produit actif ou le placebo).

Toutefois, afin de pouvoir affirmer qu’il n’y a pas de différence significative d’effets indésirables entre le groupe «placebo» et le groupe «produit actif», les laboratoires utilisent souvent comme placebo un ancien vaccin qui provoque des effets indésirables connus - ce qui - un vrai scandale! - est une escroquerie scientifique - qui se transforme en escroquerie médicale et commerciale - lors de l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché).

Le nombre de morts annoncé s’énonce donc sur la base de la moitié des participants, ce qui représente 1 052 000 personnes.

Nous avons donc, toujours selon les chiffres communiqués par Pfizer, 1227 décès de gens bien portants (qui ne seraient sans doute jamais morts à cause de l'ainsi-dénommé Covid-19) sur les 1 052 000 personnes du groupe «produit actif», ce qui fait un ratio de 0.116 %.

Cela donne:

 

11 600 morts pour 10 millions d’injectés, soit 58 000 morts pour 50 millions.

En France, ces 58 000 morts sur les plus de 600 000 annuels ne seraient pas trop difficiles à diluer dans les différentes causes habituelles de la mortalité.

Mais, vu que le nombre de 2 104 000 participants est vraiment très (trop?) élevé, supposons que Pfizer ait considérablement exagéré le nombre de participants à son essai clinique, par exemple en le multipliant  par 10.

Il n’y aurait donc, en ce cas, que 105 200 personnes dans leur groupe «produit actif».

Et là, cela aggraverait considérablement le pourcentage de morts, nous passerions alors en ce cas à 1,16 % de décès par million, soit 116 000 morts par 10 millions d’injectés.

Rappelons que, selon l’étude des données sur les effets indésirables rapportés par lot de produits Pfizer, seuls 5 % des injectés auraient reçu le produit actif, les 95 % restants auraient reçu du sérum physiologique (cela expliquerait qu’ils arrivent encore à cacher les morts en les diluant dans les autres causes de la mortalité).

Même si cela met encore du temps pour arriver, lorsque le scandale des vaxxins covid éclatera au grand jour, les différents scandales antérieurs comme ceux de la vache folle, du sang contaminé, de l'amiante, de la thalidomide, de la dépakine, du médiator, etc., apparaîtront, à côté, comme de la "roupie de sansonnet"!!!

Partager cet article
Repost0

commentaires