Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 22:21

Un million de fois plus de squalène
dans le vaccin H1N1
que dans ceux qui provoquèrent
la maladie de la guerre du Golfe


Par Gary Jacobucci - 25.08.09 (Notes et extraits)


http://www.rense.com/general87/mill.htm

[Cet article paru en anglais sur rense.com fait référence à une interview le 24-08-09 du Dr Laibow mettant en exergue la quantité très importante de l’adjuvant squalène dans certains vaccins H1N1 et les risques que cela comporte. Pour en savoir plus, Gary Jacobucci a mis en relation deux articles récents: l’un du Dr Anders Bruun Laursen, l’autre du Dr Russel Blaylock, neurochirurgien].

La présentation qu’a faite le Dr Laibow sur le squalène fut impressionnante. En cherchant des vérifications par rapport à ce «million de fois plus de squalène» que la quantité se trouvant dans le «vaccin A» qui a provoqué la catastrophique maladie de la première guerre du golfe (qui a ruiné les vies de centaines de milliers de soldats et tué des milliers d’autres), je suis tombé sur ces articles…


Quel est le danger des vaccinations contre la grippe porcine?

Par le Dr Anders Bruun Laursen -

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid
=14851 - 20-08-2009


«[…] Comme vous voyez, il n’y a pas de confusion en ce qui concerne les virus de la grippe porcine et celui de la grippe aviaire. Mais il y a un autre problème très important: le rôle du squalène.

La quantité moyenne de squalène dans le vaccin contre l’anthrax injectée aux soldats américains à l’étranger, comme dans le pays pendant et après la guerre du Golfe a été de 34,2 microgrammes par milliard de microgrammes d’eau [ppb - parts per billion]. C’est à cela qu’une étude attribue la cause du syndrome de la guerre du Golfe chez 25% des 697.000 Américains aux Etats-Unis et à l’étranger.

L'on peut trouver les résultats d’analyses suivantes de la FDA («from the Gulf War lots on the Military Vaccine Resource directory website» (4):

a) AVA 020 – 11 ppb squalène
b) AVA 030 – 10 ppb squalène
c) AVA 038 – 27 ppb squalène
d) AVA 043 – 40 ppb squalène
e) AVA 047 – 83 ppb squalène

Ces valeurs furent confirmées par le Prof. R.F. Garry devant la Chambre des Représentants. C’est le Professeur Garry qui a découvert le lien entre le syndrome de la guerre du Golfe et le squalène. Selon ses recherches, le syndrome de la guerre du Golfe a été provoqué par le squalène et ce produit a été interdit par un juge fédéral en 2004 pour son utilisation dans le cadre du Pentagone.

Comme on peut le voir sur la page 6 du document de l’EMEA, le vaccin Pandremix contient 10,68 mg de squalène par quantité de 0,5 ml. Ceci correspond à 2.136.0000 microgrammes par billion de microgrammes d’eau, ce qui revient à un million de fois plus de squalène que dans celui du syndrome de la guerre du golfe(4)!!!

Il y a toutes les raisons de croire que ceci rendra les gens malades dans des proportions beaucoup plus élevées qu’en 1990/91. Ceci est pour moi réellement meurtrier


Le vaccin peut être plus dangereux que la grippe porcine

Par le Dr Russel Blaylock - 15-07-2009

http://socioecohistory.wordpress.com/2009/07/15/drrussel-
blaylock-vaccine-may-be-more-dangerous-thanswine-
flu/


«[…] Ce qui est terrifiant c’est que ces vaccins pandémiques contiennent des ingrédients que l’on appelle adjuvants. Nombre d’études ont montré que ces produits pouvaient causer des maladies auto-immunes dévastatrices, comme l’arthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques et le lupus.

Des études effectuées sur des animaux avec cet adjuvant ont montré le caractère meurtrier de ce produit. Une étude réalisée sur 14 cobayes a montré que quand cet adjuvant particulier fut injecté, un seul animal a pu survivre. Une nouvelle étude a montré les mêmes résultats meurtriers

[…] J’ai fait une recherche sur pas mal d’études réalisées sur cet adjuvant et trouvé quelque chose de particulièrement intéressant. Plusieurs études réalisées sur des êtres humains ont montré que le MF59 (le MF-59 contient deux principaux ingrédients inquiétants: le squalène et le gp120) était un adjuvant immunitaire très sûr.

Mais quand j’ai vérifié qui avait réalisé ces études, j’ai trouvé sans surprise qu’elles avaient été réalisées par Novartis Pharmaceutical Company et Chiron Pharmaceutical Company, qui ont fusionné. Ces études furent toutes publiées dans de «prestigieux» journaux médicaux. Ce qui ne m’a pas non plus étonné c’est que de nombreuses études réalisées par des laboratoires indépendants et des centres de recherches indépendants ont trouvé une très forte relation entre le MF-59 et les maladies auto-immunes.

Le squalène dans les vaccins a été fortement mis en cause dans le syndrome de la guerre du Golfe.

Au mois d’août 1991, Anthony Principi, Secrétaire aux affaires des vétérans, admettait que les soldats qui avaient reçu le vaccin contre l’anthrax entre 1990 et 1991 présentaient un risque 200 fois supérieur de développer la maladie meurtrière qu’est la sclérose latérale amyotrophique (ALS), que l’on appelle aussi la maladie de Lou Gehring.

Les soldats souffraient aussi de nombre de maladies débilitantes raccourcissant la vie comme la polyarthrite nodosa, la sclérose en plaques (MS), le lupus, la myélite transverse, l’endocardite, la névrite optique avec perte de la vue et la glomérulonéphrite (une sorte de maladie des reins).

Le second ingrédient qui m’inquiète vraiment s’appelle le gp120, une glycoprotéine. Les chercheurs ont trouvé que quand ce produit était mélangé au squalène, la glycoprotéine devenait très fortement antigénique – c'est-à-dire qu’elle permettait la production d’une réponse immunitaire puissante et prolongée à la vaccination. En fait, leurs études montrent qu’avec chaque dose la forte réaction immunitaire dure plus d’un an.

Maintenant ce qui est imbuvable c’est que cette glycoprotéine – gp120, un composant important de l’adjuvant vaccinal MF-59 - est le même fragment
protéinique qui fut isolé du HIV – le virus responsable de démence précoce chez les malades atteints du sida.

Des études ont montré que quand le gp120 est absorbé par les cellules microgliales dans le cerveau, il se produit une intense inflammation qui rend le cerveau susceptible de dommages excitotoxiques. C’est aussi la cause de la sclérose en plaques et de la névrite optique associée à des vaccins qui contiennent le MF-59.

Mais comment le gp 120 peut-il atteindre le cerveau?

Des études portant sur d’autres adjuvants et qui ont utilisé des techniques de «marqueurs» ont pu démontrer qu’ils pénètrent généralement dans le cerveau après les vaccinations. Ce que la plupart des gens ne savent pas et même les médecins qui recommandent les vaccins, c’est que la plupart de ces études réalisées par les compagnies pharmaceutiques font le suivi des patients pendant seulement une ou deux semaines après la vaccination, alors que les types de réactions à ces produits peuvent prendre des mois ou même des années pour se manifester.

Il est évident que les fabricants de vaccins veulent faire des billions de dollars de profit avec cette pandémie promue par l’OMS et le gouvernement. …

Il faut cependant bien garder à l’esprit le fait qu’une fois que le vaccin a été injecté, il n’y a plus grand-chose que vous puissiez faire pour vous protéger – au moins par la médecine conventionnelle. Cela voudra dire une vie entière de maladie invalidante et une mort prématurée.

Il existe des moyens plus sûrs de se protéger de ce virus de la grippe comme de hautes doses de vitamine D3, des compléments alimentaires et surtout une excellente alimentation

Références

(4) The Military Vaccine Resource Directory

http://www.mvrd.org/showpage.cfm?ID=69


Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article

commentaires