Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 08:01

Dialogues du malade avec sa Conscience
2/2

Suite de

La Conscience:

- Le «monstre» - comme Tu dis – guette Tes failles, et dès que Tu en fais une il s’engouffre…

Le malade:

- Comment fait-il?

La Conscience:

- Ceci n’est pas la bonne question…

Le malade:

- Et c’est quoi la bonne question?

La Conscience:

- C’est, plutôt: «comment fais-Tu, Toi, pour lui ouvrir des brèches?»

Le malade (méditatif):

- Je vois…

Puis, après un silence d’intériorisation, questionnant de nouveau:

- Peut-être est-ce, par exemple, quand je m’impatiente, que je m'irrite, que je me mets en colère et que je perds le contrôle de moi-même?

La Conscience (avec un sourire):

- Je crois que Tu as bien répondu…

Le malade (réjoui, puis, en y pensant, de nouveau exaspéré):

- Cela arrive quand les autres m’agacent!

La Conscience (doucement):

- Facile d'accuser les autres, mais cela ne Te fait aucunement progresser! La bonne attitude c'est plutôt de Te demander: "Mais que trouvent-ils donc à agacer en moi?".

Le malade (il réfléchit):

- Mes défauts? Mes insuffisances? Mes faiblesses?

La Conscience (enseignant) :

- Oui, les autres trouvent et ouvrent, même sans le vouloir, les failles par où Tes démons peuvent ensuite entrer! Eux, souvent, ceux qui ont – la plupart du temps involontairement – provoqué ces failles ne s’en soucient pas, du moins pas forcément, sauf de les provoquer exprès – ce qui serait du vice -, mais ils Te laissent juste ensuite Te débattre avec eux… Et c’est là que Tes "enfants" Te font du mal…

Le malade (ayant subitement compris):

- Et c’est qu’ils me rendent malade!

La Conscience (plus précise):

- éh oui! Les formes négatives attendent tranquillement que les circonstances leur procurent des failles pour s’engouffrer… Une fois que Tu es connecté avec elles, elles peuvent rétro-agir sur Toi qui les as si longtemps nourries… Cette fois, c’est elles qui peuvent déverser en Toi ce qu’elles portent – et cela n’est toujours que du mauvais - en elles… D’abord, dans Ton âme, puis, si cela ne suffit pas à Te réveiller, dans Ton corps… Et, mon pauvre Ami, c’est précisément ce qui T’est arrivé!

Le malade (soudainement convaincu et se prenant la tête):

- Oh! la la, la la…

La Conscience (doucement réprobatrice):

- Il ne sert à rien de se lamenter, maintenant…

Le malade (avec un sursaut, brusquement résolu):

- D’accord! Alors, comment puis-je faire pour guérir?

La Conscience (apaisante):

Cela, je Te le dirai une autre fois… Cela sera l’objet de notre prochain entretien [1]. Pour le moment, médite tranquillement sur ce que Tu as appris aujourd’hui>>



[1] La clef fondamentale pour une parfaite compréhension de l’Entretien du malade avec sa Conscience ayant pour objet: «Comment puis-je guérir?»  se trouve clairement et complètement exposée dans l’ouvrage «Le Chemin de la Santé Parfaite».

 

Partager cet article
Repost0

commentaires