Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 12:50

Obésité – “Fat is not beautiful

Des enfants qui vivront moins vieux que leurs parents

L'obésité, première épidémie non infectieuse de l'histoire

 

Les gros ont de l'avenir, mais pas trop longtemps...

«Les hommes préfèrent les grosses» affirme assez sottement le titre d’un film; cela reste à vérifier. L’on dit aussi que «Small is beautiful» de même que, sans doute, «Black is beautiful» mais peut-on aussi dire que «Fatty is beautiful», cela devient nettement moins évident? Le problème est que cela n’est pas seulement une question d’esthétique mais, de façon encore plus vitale, de santé.

L’humanité est mal nourrie: sur 6,6 milliards d'êtres humains, plus de 3 milliards sont sous-alimentés. Cela c’est donc la sous-alimentation mais il y a d’autres manières d’être mal nourri, notamment la sur-alimentation. Les autres, habitant principalement dans les pays riches ou émergents, sont, lentement mais sûrement, tellement sur-alimentés qu’ils sont tout simplement, pour un bon nombre, en train de devenir obèses. Déjà 60 % des Américains sont en surpoids et 25 % franchement obèses. Si l'Europe semble encore relativement épargnée, avec 30 % «seulement» d'adultes en surpoids, les perspectives sont peu réjouissantes: le nombre d'enfants obèses a doublé en cinq ans, et, à ce rythme, au cours des quinze prochaines années, l'Europe aura rattrapé les états-Unis. Et l'obésité n'est pas seulement un problème d'esthétique. Comme le rappelle le Docteur Lylian Le Goff, spécialiste de la nutrition, l'excès de graisse est le facteur de risque majeur du diabète, expose aux maladies cardio-vasculaires précoces, à certains cancers, etc.

Aux états-Unis, toujours à la pointe de tout, y compris du mauvais, est apparue, depuis quelques années, une nouvelle maladie qui touche les enfants obèses de onze ans en moyenne, principalement au sein des minorités ethniques pauvres. Il s'agit d'une forme ultra-précoce de diabète de type 2 (dit «diabète gras»), qui, compte tenu de l'absence de couverture sociale de 40 millions d'Américains, a toutes les «chances» de décimer, au cours des prochaines années, tout un contingent de la jeunesse de ce pays. C’est en 1999 que les premiers cas de diabète atypique de l'enfant sont arrivés en France, et, suivant le «modèle américain», il continue à s'étendre.

Graisse "écologique"

Mais ne voilà-t-il pas que les gros et - surtout! - gras sont en train - pour l’instant involontairement, mais, plus tard, qui sait? - venir au secours de la ... pénurie énergétique!

En effet, un Norvégien veut maintenant recycler la graisse des personnes obèses!!!

Comme déjà dit, avec, aux états-Unis, plus de 60 % de la population souffrant d'une surcharge pondérale, l'obésité et le surpoids sont de véritables problèmes de santé publique. Pour le traiter, nombre de personnes ont recours à la liposuccion, une technique d'aspiration de la graisse en chirurgie esthétique.

Les volumes de graisse récoltés sont tels qu'un homme d'affaires norvégien, Lauri Venoy, souhaite les récupérer pour fabriquer du biocarburant pour les véhicules!!!

Pour son approvisionnement, Laury Venoy est en pourparlers avec différents établissements hospitaliers, dont l'immense hôpital américain Jackson Memorial. Avec lui, l'homme d'affaires norvégien convoite l'acquisition hebdomadaire de 11 500 litres de graisse humaine, issues des liposuccions, pour produire, à chaque fois, 10 000 litres de «bio-diesel»! Nous mettons ici l’expression entre guillemets, car pour qu’un tel diesel soit «bio» il faut aussi que ce soit de la graisse de personnes grasses mangeant vraiment Bio!

Mais si l’on considère que 11500 litres de graisse humaine sont transformés en 10000 litres de carburant, il y a très peu de perte et c’est donc vraiment très rentable!

Les gros - et surtout s’ils sont bien gras - au secours de l’environnement, c’est nouveau! Avec ces nouvelles «vaches à lait» l’expression «bon gros» risque maintenant d’être remplacée par «gros lucratif», car la graisse va bientôt valoir de l’or!

Si l’hôpital de New York est aussi intéressé - actuellement cette graisse perdue est détruite par incinération - le projet se heurte encore à la législation sur les «déchets médicaux». Alors, la graisse humaine est-elle un déchet médical ou, tout au contraire, une appréciable et nouvelle source d’énergie renouvelable, en un mot un produit hautement écologique»?

Rouler au gazole va devenir ringard, et le fin du fin écologique sera bientôt de rouler à la graisse humaine!

D’aucuns disent que cette histoire est «bidonnante»; en fait, ils ne croient pas si bien dire!

Source: Science et management, via Intelligence Verte: http://www.intelligenceverte.org

Pourquoi l'obésité progresse-t-elle? C’est, à la fois, pour des raisons environnementales (pollution généralisée), conjoncturelles (mondialisation) et nutritionnelles (nourriture trop riche). La mondialisation a, en effet, copié sur le modèle nord-américain, généralisé le faux mode de vie occidental sédentaire, etc. Et l'on a aussi justement parlé de la responsabilité de la "MacDomination", de la "Cocacolonisation" des populations des pays émergents, contre lesquelles des militants alter-mondialistes comme José Bové, candidat aux élections présidentielles, avec la confédération paysanne, se révoltent.

La malnutrition des pauvres est alarmante. L'obésité est particulièrement fréquente chez les personnes se tenant en bas dans l'échelle sociale! Manger suffisamment tout en préservant sa santé est loin d'être évident pour des millions de défavorisés vivant en France ou ailleurs. C'est ce qu'affirme une étude qui souligne une "situation très critique", voire alarmante parmi ceux qui recourent à l'aide alimentaire, façon «Restaus du cœur». Les plus défavorisés, outre les difficultés qu'ils rencontrent quotidiennement, sont à risque particulièrement élevé de maladies (diabète, maladies cardiovasculaires, cancers...), dont la nutrition représente l'un des facteurs les plus déterminants. Chez eux la consommation de fruits et de légumes est loin d'atteindre les niveaux recommandés. 5,% d'entre eux occupent un emploi et environ la moitié a des enfants à charge (2à 3 en moyenne). La moitié disent dépenser moins de 60 €uros par personne et par mois pour leur alimentation. L'obésité particulièrement fréquente parmi les personnes de faible statut socio-économique (elle est deux à trois fois supérieure parmi les femmes défavorisées) semble, en partie, liée  au faible coût des aliments les plus caloriques (gras et sucrés). L'hypertension artérielle est aussi très répandue chez eux. Une très faible proportion des personnes recourant à l'aide alimentaire ont une consommation de fruits et légumes frais, en conserves ou surgelés et de produits laitiers conformes aux recommandations. Compte tenu du nombre élevé de personnes considérées comme pauvres en France (selon le seuil utilisé, entre 4 et 7 millions), le problème de leur état nutritionnel constitue une réelle priorité dans les actions de santé publique.

D'ailleurs, une étude menée dès 1992 à Tokyo montrait que le nombre de nouveaux cas de diabète augmentait parallèlement au nombre de BigMac vendus dans la capitale du Japon. Le film «Supersize me» permet de comprendre pourquoi. Il n’en reste pas moins que ce n’est pas parce qu’un «Mac {Cra}Do» s’installe quelque part que tout le monde est obligé de se précipiter dedans. Si personne n’y allait, il metterait vite la clef sous la porte.

La «malbouffe» est certes une importante cause de la vague d'obésité dans les pays dits développés, mais ce n’est pas la seule! En fait, les populations occidentales ont tendance à consommer en l'an 2007 moins de calories et moins de graisses qu'en 1960, alors qu'ils continuent, quand même, régulièrement à grossir. Mais le sport à la télé ce n’est pas cela qui profite au corps! La baisse de l'activité physique a été constante depuis les années soixante. Or, il est une Loi fondamentale pour la Santé de la Création en général et des êtres humains en particulier, c’est bien celle du Mouvement. Aux états-Unis le parallélisme entre le nombre d'automobiles en circulation et l’accroissement de l’obésité est tout à fait frappant. Et cela est probablement vrai en Europe aussi, en attendant de se vérifier également sur les autres continents... 

Pour lire la suite afin d'entrevoir comment

 efficacement lutter contre l’obésité et l’excès de poids

grâce à une alimentation intelligente,

Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans L'Art de Vivre Sain
commenter cet article

commentaires