Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 17:40

 

Néosanté hebdo
mercredi 09 janvier 2013
     
Incohérence vaccinaliste

portrait de Yves Rasir« Vaccination : les soignants ne montrent pas l'exemple ». C'est ainsi que le journal Le Monde, dans son édition du 24 novembre, a titré un article relatant le fait que les Français « ne se font pas assez vacciner ». On notera que l'épithète « assez » trahit déjà une prise de position peu compatible avec l'illusoire neutralité journalistique. Mais ce qui est intéressant, c'est le passage suivant : « pourtant considérés comme prioritaires, les professionnels de la santé, médecins, infirmiers, sages-femmes, aide-soignants, ne sont pas exemplaires ». Et le quotidien de nous informer que les pros de la santé sont effectivement devenus rétifs à la vaccination. Si leur couverture pour les vaccins obligatoires (BCG, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatite B) dépasse les 90%, les taux sont nettement plus faibles pour les vaccins recommandés que sont les rappels contre la coqueluche (11% à peine de vaccinés), la grippe (25%) la varicelle (29%) ou encore la rougeole (50%). Concernant la grippe, les chiffres de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) ont été confirmés par le Groupe d'Expertise et d'Information sur la grippe (GEIG) : en 2011, seulement un quart du personnel de santé a été vacciné, soit 7% de moins qu'au cours de l'hiver 2010. De plus, 24% des soignants déjà vaccinés dans le passé ont abandonné cette pratique et 51% des professionnels de santé n'ont jamais été immunisés contre la grippe. Les raisons de cette désaffection ? La crainte des effets secondaires et un climat général de suspicion envers les vaccins, d'après l'Académie de Médecine.

Curieusement, le journal ne relève pas le paradoxe : les personnes les mieux informées sur les avantages et inconvénients des vaccins sont aussi ceux qui s'en méfient le plus. Non, le quotidien préfère fustiger l'ignorance et l'égoïsme de ces soignants qui contaminent scandaleusement les soignés. Des preuves ? L'InVs avance de « nombreux cas groupés de coqueluche nosocomiale » et« des épidémies de grippe nosocomiale dans les établissements accueillant des personnes âgées ». La gratuité de ces affirmations n'a d'égale que leur stupidité. Car si la non vaccination des soignants est censée favoriser la transmission de maladies aux malades, pourquoi ne favoriserait-t-elle pas aussi la contagion entre soignants et la transmission de soignés à soignants ? Autrement dit, pourquoi la coqueluche, la grippe ou la rougeole épargneraient-elles les médecins et infirmiers non vaccinés, ainsi que leurs familles ? Voilà bien toute l'incohérence de la sacro-sainte couverture vaccinale : quand elle est trouée, on accuse les trous ; mais on n'explique jamais pourquoi les fauteurs de trous ne sont pas plus vulnérables. Jusqu'à preuve du contraire, le virus de la grippe et la bactérie de la coqueluche n'ont pas ravagé les rangs du corps médical en 2011 !

Ce mystère révèle plus globalement l'immense imposture du modèle pasteurien. Car si la théorie du germe est vraie, pourquoi les médecins sont-ils en meilleure santé que leurs patients infestés de microbes ? Pourquoi les infirmières ne se chopent-elles pas les multiples agents infectieux qui pullulent en milieu hospitalier ? Selon la vision officielle, le rhume se transmet par voie aérienne : qu'on nous explique pourquoi les toubibs auscultant chaque année des centaines d'enrhumés n'ont pas sans cesse la goutte au nez ! En fait, les journaleux du Monde n'ont rien compris : en se défiant des vaccins, les professionnels de santé montrent l'exemple et démontrent l'inanité de la religion pasteurienne.

Yves Rasir

disponible sur www.neosante.eu :
le numéro 19 (janvier 2013) de Néosanté, revue internationale de santé globale.
couverture du numéro 19

Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article

commentaires