Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 12:21
Message relayé

Pour rappel, c'est de ma propre initiative que je vous envoie ce courriel. Je ne suis financé par aucun groupe d'intérêt (qu'il soit pour ou contre les vaccins), je n'appartiens à aucune religion, à aucun parti politique, à aucune secte. Mes actions d'information contre cette campagne de désinformation, de manipulation et de contrainte autour de la grippe H1N1 sont motivées exclusivement par mon désir humanitaire de venir en aide à mon prochain. Et, contrairement à ce que pensent certains esprits mal intentionnés, je ne profite nullement de cette campagne pour promouvoir ou pour vendre des services, des thérapies ou des produits.

 

Si vous souhaitez prendre connaissance de mes courriels précédents, je vous invite à vous rendre sur mon site Internet (www.jean-jacques-crevecoeur.com). Si vous voulez recevoir gratuitement mes prochains courriels d'information, je vous invite à vous inscrire à ma liste d'envoi.

 

Si les informations que vous avez trouvées sur mon site Internet vous paraissent dignes d'intérêt pour la santé de vos amis et de votre entourage, merci de leur transmettre ce courriel et de les inviter à s'inscrire à ma liste d'envoi.

 

 

Madame, Monsieur, Chers amis,


C'est avec plaisir que je vous transmets l'excellente lettre rédigée par un collectif de citoyens montréalais. Cette lettre s'adresse directement au Ministre de la Santé du Québec (le docteur Yves Bolduc) et le directeur national de la Santé (le docteur Alain Poirier). Pour ceux qui vivent à l'extérieur du Québec, il faut savoir que le Canada détient le triste record du Monde du plus haut taux de vaccination de la population contre la grippe H1N1! Il faut dire que nous avons «bénéficié» d'une campagne de propagande démesurée et d'une complaisance criminelle de la part de l'ensemble des médias (à part quelques très rares exceptions)!


Je suis très heureux de constater qu'après la France et la Belgique, plusieurs collectifs citoyens se sont constitués ici au Québec pour demander des comptes à nos ministres responsables. Cette action est d'autant plus importante que différents experts liés à l'Organisation Mondiale de la Santé nous prédisent que la pandémie actuelle (qui je le rappelle n'a JAMAIS EXISTÉ, sauf dans les messages propagés par les médias) risque de se prolonger pendant deux ou trois ans. Le temps, sans doute, d'écouler le stock des vaccins achetés et non administrés. Le temps aussi de mieux contrôler les informations alternatives (par une censure mieux organisée d'Internet).

  • Pour rappel, les experts de l'OMS nous avaient annoncé 320 millions de morts en un an lors de l'alerte à la grippe aviaire. Le 31 décembre 2008, après 10 ans de pandémie aviaire, on dénombrait à peine 248 morts comptabilisés en dix ans, sur la planète entière.
  • Pour rappel également, le 29 novembre, l'OMS comptabilisait à peine 8.768 morts de la grippe H1N1 en 8 mois (alors qu'habituellement, la grippe ordinaire est censée tuer 250.000 à 500.000 personnes chaque année). Dans le même temps, plusieurs pays de l'hémisphère nord annoncent une décroissance des cas de grippe H1N1. On est donc en droit de se demander: mais où est donc passée cette pandémie? Et pourquoi avoir dépensé des milliards de dollars et des milliards d'euros pour une maladie aussi peu meurtrière (en comparaison non seulement avec la grippe saisonnière, mais aussi avec les autres maladies mortelles)? On nous avait annoncé une pandémie susceptible de faire autant de morts que la grippe espagnole (soit 40 à 100 millions de morts).

Deux beaux exemples d'"expertise" de la part de l'OMS! Malgré une crédibilité qui ne tient plus que par la corruption qu'elle entretient à tous les niveaux, l'OMS nous annonce donc que nous devons nous attendre à voir la pandémie se prolonger en 2010 et 2011, avec évidemment, de nouveaux projets de vaccination de masse! C'est là que des projets comme ceux des collectifs citoyens français, belges et québécois (je ne cite que les initiatives francophones dont j'ai connaissance) revêtent une importance de premier ordre: celle d'inscrire dans la durée un mouvement de contrôle et d'interpellation des décideurs politiques. Sans ces collectifs, vous devez vous attendre à l'installation à court terme d'une dictature soutenue et dirigée par le complexe militaro-médico-pharmaco-agro-alimentaire.


Mais sans l'implication de chacun de vous, individuellement, ces collectifs n'auront pas beaucoup plus d'impact sur le cours des choses que je n'en ai eu avec quelques autres. Je vous invite donc:

  • à prendre connaissance de la lettre reproduite ci-dessous (version sans les annexes)
  • à consulter toutes les annexes de la lettre sur le site de Vaccin Réaction Québec (http://vaccinreactionquebec.wordpress.com/2009/12/08/lettre-au-ministre-de-la-sante-du-quebec-2/)
  • à copier cette lettre et à l'envoyer à TOUS les journalistes que vous connaissez, à TOUS les politiciens que vous connaissez (surtout ceux de votre circonscription), à TOUS les médecins que vous connaissez.

Je vous rappelle les trois actions que je vous ai suggérées à chacun et à chacune: http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=49&Itemid=78 


NE VOUS DÉCOURAGEZ PAS. C'est grâce à des actions similaires qu'Amnesty International parvient à faire sortir chaque année des centaines de prisonniers politiques. Ne croyez pas que les journalistes, les politiciens et les médecins sont insensibles à vos missives. D'autant plus qu'ils savent par expérience qu'une lettre envoyée effectivement par un citoyen ou un auditeur ou un lecteur représente en moyenne l'opinion d'une centaine de personnes!


Si vous ne voulez pas vivre dans une dictature à courte échéance, prenez une heure de votre temps maintenant et faites vos envois. Le temps n'est plus à espérer que ça n'arrive pas. Le temps est venu d'agir, de se mettre debout et de choisir le monde dans lequel nous voulons vivre demain!


Pour ma part, je reste éveillé, conscient et debout!


 

Jean-Jacques Crèvecoeur

Montréal (Québec), Canada

 

Collectif Liberté en Santé


«D’abord, ne pas nuire.» – Hippocrate


collectifliberteensante@yahoo.ca


Montréal, le 8 décembre 2009,


À l’attention du ministre de la santé et des services sociaux du Québec, M. Yves Bolduc,


et de M. Alain Poirier, directeur national de la Santé Publique du Québec,


Monsieur le Ministre,


Monsieur le Directeur national,


Nous sommes un groupe de citoyens concernés par la confusion et par les messages contradictoires qui circulent au sujet de la grippe A H1N1, des vaccins contre cette grippe et de l’approche de santé publique choisie.


De nombreux citoyens et citoyennes sont inquiets du manque de clarté et du non-respect de la liberté d’expression et de choix. Des scientifiques au Québec et ailleurs dans le monde ont exprimé des doutes quant à la pertinence et à l’innocuité des vaccins contre la grippe AH1N1 et au sujet des risques associés aux adjuvants et conservateurs (squalène, thimérosal, formaldéhyde…) (Annexe 1)


Afin de clarifier la situation et de permettre à tous les citoyens de recevoir une information complète et ainsi d’exercer leur libre arbitre, nous avons préparé des questions à votre intention pour lesquelles nous souhaitons obtenir des réponses qui reflèteront toute la rigueur scientifique que vous avez le devoir et la responsabilité de présenter.


1 – Qu’est ce qui justifie les mesures exceptionnelles de santé publique pour faire face à la grippe A H1N1 lorsque d’une part, dans l’immense majorité des cas cette grippe se manifeste par des symptômes bénins (c’est-à-dire les mêmes symptômes que la grippe saisonnière) et d’autre part, les décès reliés à cette grippe sont très loin des chiffres de décès attribués à la grippe saisonnière? (Un rapport de l’OMS datant du 27 novembre attribue 7820 décès à la grippe A H1N1 en 7 mois alors que la grippe saisonnière serait responsable de 250 000 à 500 000 décès par année.) Autant dire que si la grippe saisonnière avait eu la même médiatisation frénétique que la grippe A H1N1, nous aurions été sans cesse dans une effroyable pandémie sans en avoir conscience. (Annexe 2)


2 – Comment pouvez-vous nous garantir l’efficacité des vaccins antigrippaux alors que l’étude internationale la plus exhaustive sur ces vaccins (menée par la Collaboration Cochrane, sous la direction de Thomas Jefferson) a analysé toutes les études en la matière sur une période de 40 ans et a conclu récemment que les vaccins antigrippaux ont une efficacité très limitée, voire inexistante? Auriez-vous, ainsi que les experts de l’OMS, omis de prendre en compte cette étude? (Annexe 3)


3 – Face à la crainte d’une éventuelle mutation plus virulente, quels sont les éléments vous amenant à croire que les vaccins contre la grippe A H1N1 pourraient avoir une quelconque efficacité contre le virus muté lorsqu’il est écrit noir sur blanc dans votre dernier rapport : Vaccin contre l’influenza pandémique A H1N1, qu’ «il n’y a pas de données d’efficacité disponibles pour le vaccin contre la souche pandémique A(H1N1) 2009». (Annexe 4). N’est-ce pas à cause des mutations constantes des virus de la grippe saisonnière que l’on incite les gens à se faire vacciner année après année pour s’immuniser?


4 – Pouvez-vous prouver scientifiquement que tous les décès attribués à la grippe AH1N1 le sont sans AUCUN doute? Nous vous rappelons qu’il est essentiel de tenir compte de l’état de santé initial des personnes atteintes afin de ne pas faussement attribuer les décès au H1N1 et ainsi induire la population en erreur. (Annexe 5)


5 – Pouvez-vous faire preuve de transparence et d’intégrité en vous engageant à informer la population des décès survenus APRÈS l’injection du vaccin ainsi que les décès liés aux effets secondaires et complications potentielles des médicaments administrés tel que le Tamiflu, dont l’usage est fortement controversé dans de nombreuses recherches internationales? (Annexe 6)


6 – Vous avez assuré à la population à maintes reprises que les vaccins utilisés au Québec étaient sécuritaires. Sur quels tests, sur quels cobayes, pendant combien de temps (semaines, mois?) et sur combien de personnes ces vaccins ont-ils été évalués avant d’être injectés dans des centaines de milliers de personnes?


Des tests ont-ils été effectués afin de déterminer les risques et les effets sur les foetus et les enfants de 6 mois à 3 ans?


Étant donné l’importance de l’enjeu – la santé publique – pouvez-vous nous confirmer que ces tests ont été réalisés par des laboratoires indépendants afin d’éviter tout conflit d’intérêts? (Annexe 7)


7 – Avez-vous informé la population des risques toxiques et neurologiques à court et long terme des composants des différents vaccins utilisés au Québec? (Annexe 8)


8 – Avez-vous prévu un budget d’indemnisation des victimes possibles des vaccins contre la grippe A H1N1?

 


Quels sont les recours possibles pour des victimes potentielles de la vaccination sur les plans provincial et fédéral? Qui paierait les indemnisations? Les contribuables ou les fabricants de vaccins?


9 – Est-ce que les industries pharmaceutiques fabriquant les vaccins jouissent de l’immunité contre toutes poursuites judiciaires que des victimes et familles des victimes de la vaccination et de ses effets secondaires seraient en droit d’exiger?

Si oui, qu’est-ce qui justifie ce privilège en comparaison avec d’autres industries ? (Annexe 9)


10- Avis scientifiques différents

Pourquoi avez-vous menacé des professionnels de la santé de représailles s’ils osaient remettre en question la pertinence des vaccins contre la grippe A H1N1? Votre attitude est-elle démocratique et conforme au code de déontologie des médecins qui stipule clairement le devoir de tout médecin de faire part de ses doutes face à un traitement proposé? (Annexe 10)


11- 90 000 Québécois infectés et 4000 décès – la grippe AH1N1? – Non, il s’agit du nombre annuel des victimes des maladies nosocomiales (infection contractée au cours d’une hospitalisation). Quel budget avez-vous consacré à cette grave problématique en comparaison des 200 millions et plus dépensés pour la grippe AH1N1? Expliquez-nous, s’il vous plaît, la logique de vos choix budgétaires, c’est-à-dire l’utilisation de nos impôts pour améliorer la santé publique. (Annexe 11)


12 – Quels sont les critères précis qui justifieraient le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire que, selon vos propres paroles, vous N’HÉSITEREZ PAS à instaurer?

Veuillez indiquer clairement aux Québécois et Québécoises les droits et libertés dont ils seront privés.

Une telle menace contre nos droits humains fondamentaux ne peut s’exercer à la légère et la population doit être consciente des risques d’atteinte à nos libertés et à notre intégrité.

Pouvez-vous vous engager à faire diffuser ces informations et explications au grand public, notamment les articles 123 et 126 de la loi sur la santé publique? (Annexe 12)


13 – Messieurs Bolduc et Poirier, vous arrive-t-il de lire la presse étrangère? Si tel n’est pas le cas, nous vous invitons instamment à lire ce qui se passe en Europe où des médecins, du personnel infirmier et autres professionnels de la santé se posent de sérieuses questions quant à la pertinence et l’innocuité des vaccins contre la grippe AH1N1. Ce sont des scientifiques de formation médicale eux aussi, leurs points de vue n’ont-ils aucune valeur? Nous vous invitons, ainsi que tous les Québécois et Québécoises, à lire un document qui devrait vous faire réfléchir et qui a été rédigé par le docteur Marc Girard, expert en pharmacologie (Annexe 13)


Nous espérons que votre curiosité scientifique est intacte et que vous serez ouverts à lire ce que des collègues médecins experts ont à dire.


En conclusion, Monsieur le Ministre et Monsieur le Directeur national de la santé publique, nous aimerions rafraîchir vos mémoires en citant quelques passages du serment d’Hippocrate et du Code de déontologie du Collège des Médecins du Québec:


Serment d’Hippocrate – version 1982 utilisée au Canada:


«Je jure de toujours avoir le courage de DOUTER DE MOI-MÊME et de ne JAMAIS prendre, pour mes patients, LE RISQUE D’UNE ERREUR QUI POURRAIT METTRE LEUR SANTÉ EN PÉRIL»


Dans le cas présent, pouvez-vous jurer, Messieurs Bolduc et Poirier, que les vaccins H1N1 ne mettent pas en péril la santé des personnes vaccinées?


Code de déontologie

Section VII – Intégrité


Art 83: Le médecin doit s’abstenir de GARANTIR, expressément ou implicitement, l’efficacité d’un examen, d’une investigation ou d’un traitement ou la guérison d’une maladie.


Art 88: Le médecin qui utilise un média d’information s’adressant au public doit communiquer une information FACTUELLE, EXACTE ET VÉRIFIABLE.


Art 90: Le médecin qui informe le public d’un procédé nouveau de diagnostic, d’investigation ou de traitement INSUFFISAMMENT ÉPROUVÉ doit mentionner les RÉSERVES APPROPRIÉES qui s’imposent.


Collège des Médecins – ALDO-Québec – 2009, page 117


Qu’est-ce que le consentement libre et éclairé?


Le consentement est «la manifestation de la volonté expresse ou tacite par laquelle une personne approuve un acte que doit accomplir une autre». En reconnaissant au patient le droit de consentir à des soins, on lui reconnaît aussi, implicitement, celui de LES REFUSER.


Voir également l’article 11 du Code Civil du Québec.


Serment professionnel:


«Je donnerai au patient les informations pertinentes et je respecterai ses droits et son autonomie».


Étant donné l’urgence de la situation, nous vous demandons de nous répondre dans les dix jours. Il s’agit de la santé de toute la population du Québec qui est en jeu ainsi que la liberté d’expression et le droit pour les citoyens et les professionnels de la santé d’exprimer librement leurs doutes, leurs réticences et leur remise en question de pratiques et d’approches possiblement nocives.


Veuillez croire, Monsieur le Ministre et Monsieur le Directeur national de la santé publique, à l’expression de nos sentiments distingués et préoccupés.


Collectif Liberté en Santé


Contacts:


collectifliberteensante@yahoo.ca


Porte-parole du collectif: Frédéric Hazard, Corinne Ardon, Jérôme Boutin.


Copies de la lettre envoyées aux destinataires suivants:


- Médias et journalistes québécois et internationaux

- Députés de l’Assemblée Nationale

- Autres collectifs de citoyens au Québec et en Europe

- Internet

0

0

Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article

commentaires