Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 17:22

 

Un corps propre et pur

 

 

Lorsque quelqu'un de supposément spirituel tombe physiquement gravement malade cela interpelle, surtout lorsque l'issue menace d'être fatale et que, pour finir, elle s'avère, même, fatale. Et si cet être humain est, de surcroît, quelqu’un ayant une vie spirituelle, cela interpelle encore plus!


Certains disent alors, de préférence en faisant remonter la chose à une vie antérieure: "Je suis malade parce que c'est mon karma". Explication ou excuse? L'explication est sensée résider loin, à une époque dont personne ne se souvient, pas même l'intéressé. Du coup, cela agit de façon déculpabilisante. Mais, comme dit le proverbe, "Qui s'excuse, s'accuse!".

En réalité, il y a là une fausse conception, largement répandue; cela procède de ce que l'on peut appeler "la mentalité magique", très courante, chez beaucoup de croyants, notamment, par exemple - même s’ils n’emploient pas le mot «karma» mais plutôt des mots comme «destin» ou «fatalité -, chez les croyants traditionnels. Avec une telle mentalité magique l'on pense que le karma, sous forme de maladie, vous "tombe dessus" sans que l'on n'y puisse rien ou pas grand chose. "Je n'y peux rien, parce que c'est mon karma/destin."

Le karma ne peut pourtant ignorer les lois de la biologie, et cela au sujet de l'être humain guéri à la suite d'une Prière mais qui retombe ensuite dans ses anciens défauts.

Pour un tel contrevenant à sa promesse d’amendement, aucun Éclair céleste n'arrive, pour autant, alors, aussitôt, d'En-Haut pour le foudroyer, de même qu'il ne retombe pas non plus, automatiquement, immédiatement, malade, avec la mort foudroyante comme inévitable conclusion. Seule une pensée naïve et ignorante – ce que nous appelons ici une mentalité magique - s’attend à cela.

Si cela arrivait ainsi cela constituerait un Acte arbitraire de la part de l’Auteur de Tout, allant à l'encontre des Lois existantes en vigueur dans l’Univers. Si la Guérison ou l'Amélioration de la Santé a été accordée, alors le Secours advenu au malade s'est effectué en un Événement tout naturel, entièrement dans le cadre des Lois parfaites, jamais autrement. La Guérison, ou Amélioration, accordée ne sera pas retirée sans plus, uniquement parce qu'a reçu l'Aide en Cadeau un être humain qui, par la suite, du fait de sa libre volonté, et à cause de la réapparition de ses anciennes fautes, s'en est ensuite montré indigne.

Ce qui a été accordé en fonction des Lois demeure donc, au moins provisoirement, acquis. Mais alors, questionnera-t-on, l'indigne va-t-il continuer à bénéficier indéfiniment de Grâces imméritées?

Non, bien sûr, mais, de nouveau, cela ne peut se passer que dans le cadre des Lois Parfaites, dont les Lois Biologiques physiques font aussi partie.

Un état maladif renouvelé ne peut alors seulement résulter que d'une nouvelle cause corporelle. Par une nouvelle cause corporelle il nous faut comprendre que, même en cas de karma, la maladie ne tombe pas directement du Ciel comme un Châtiment Divin extérieur et inéluctable mais que tout ce qui concerne le corps obéit, dans le cadre des Lois Divines, aux Lois terrestres régissant le corps terrestre physique, donc aux Lois Biologiques.

Les cinq "Lois d'Airain du cancer" découvertes et enseignées par le Docteur Ryke Geerd Hamer - notamment dans son ouvrage fondamental "Legs - Fondement pour une Médecine Nouvelle" - font précisément partie de ces Lois Biologiques terrestres.

Une rechute dans la maladie peut aussi avoir une autre cause, mais elle aussi sera biologique. Ce qui est ici important à considérer c'est comment et à quelles conditions, une maladie passe de l'âme au corps, donc du fin- au gros-matériel, donc comment cela se répercute du psychique au physique.

L'important est ici la notion de "conflit" au sens précisément défini, par la phrase: L'être humain malade est malade parce qu'il est en conflit avec lui-même. L'être humain, lui, est, en effet, déterminé par une autre réalité, qui est la présence du noyau spirituel en lui. Ceci a pour effet qu'en plus des conflits purement biologiques l'être humain peut vivre un autre genre de conflits qu’il est possible de décrire ainsi:

Lorsqu'un être humain, dans la maladie, se trouve aussi fortement bouleversé, alors c'est toujours parce qu'il ne peut venir à bout de sa conscience.

Qu'est-ce que c'est qu'un être humain qui ne peut pas venir au bout de sa conscience? Un être humain qui est en proie à un conflit intérieur! Le conflit est ici entre l'intellect, qui essaye d'étouffer la voix de la conscience - la voix intérieure, l'Intuition -, mais n'y arrive pas, et la conscience qui, elle, refuse de se laisser complètement étouffer. Un tel conflit n'est plus fondamentalement un conflit uniquement biologique, c'est un conflit spirituel entre l'intellect et l'Intuition, et un tel conflit, lui aussi, rend malade!

Cela permet de facilement concevoir que les personnes qui ne sont pas en conflit avec elles-mêmes ne "tombent" pas malades.

Celui qui porte en lui le fort vouloir pour le Bien et s'efforce de penser avec Pureté a déjà trouvé le Chemin ce qui se tient plus haut que lui. Il devient sain de corps et d'âme.

Eh hop, tout est déjà dit là! Qu'ajouter de plus? Les êtres humains n'ont-ils pas tous le fort vouloir pour le Bien? Ne veulent-ils pas tous garder le foyer de leurs pensées pur? D'où vient alors qu'il y a encore des personnes malades?

Ce qui est présenté là c'est le haut Point de Vue, donc le point de vue du Haut.

Le présent article a, toutefois, pour but de se concentrer non sur le point de vue spirituel ou même sur le psychisme (voir, pour cela, le texte "Une conscience en lutte") mais essentiellement sur le corps physique terrestre.

Il y a, en effet, aussi, un point de vue du bas.

Aucun pressentiment n'a l'être humain de la responsabilité qu'il doit absolument porter à l'égard du corps terrestre à lui confié!

Le corps terrestre devrait être mieux considéré, mais ce n'est pas souvent le cas. L'être humain manifeste, en effet, du mépris pour le corps terrestre, mais aucune Gratitude pour l'instrument terrestre qui, en vue de sa Maturation, lui a été confié, un instrument que l'on ne considère pas suffisamment, qui peut pourtant être gardé propre et pur et qui est indispensable pour la vie terrestre considérée.

Le corps terrestre est un instrument que l'on peut garder propre et pur! Il est clair que si l'on peut le garder propre et pur, cela veut dire que l'on doit le garder propre et pur! C'est le Devoir de l'être humain.


Mais que signifie "propre" et que signifie "pur"?


En se souciant de savoir si notre corps est propre il s'agit, en effet, déjà, de savoir ce que l'on porte en soi, démarche qui fait partie de la connaissance de soi, même si le "soi" en question n'est ici "que" le corps physique. Le souci de base est ici de garder - ou d'entretenir, ou de maintenir, ou, si besoin, de faire re-devenir - son corps propre et pur, ce qui, pour le respect de soi-même, est bien le moins, surtout si l'on aspire à la Santé!


Pur veut dire libre de substances encrassantes.


Commençons, même s'il est placé en second, par définir le mot "pur", parce que c'est, en ce cas, plus simple. Le mot "pur" s'oppose à la "crasse" générée par le corps lui-même, lorsqu'il dysfonctionne, par suite de différents mésusages de l'instrument terrestre tels que: excès alimentaires, beuveries, surmenages, manque de mouvement, etc. En résumé: Un corps rempli de toxines n'est pas pur. La purification du corps signifie donc déjà, tout simplement, détoxination.


Pour chaque être humain digne de la condition humaine la question, à ce sujet, est donc déjà: Mon corps est-il intoxiné? Est-il donc impur? Moi qui aspire à de hautes Valeurs spirituelles et à la Pureté de l'esprit, ma quête de Pureté peut-elle être authentique si je tolère l'impureté dans mon corps?


Où est ma crédibilité si j'incite à la Pureté et que, par exemple, mon intestin ou mon foie sont remplis de saletés?


C'est du propre!


Le mot "propre" s'oppose, quant à lui, ici, à la présence de "pollutions" extérieures survenant à l'intérieur du corps; ces pollutions sont ici des éléments étrangers pouvant être qualifiés de toxiques - donc mauvais pour l'intégrité et le fonctionnement normal du corps - et n'ayant donc rien à faire {de bon} dans le corps. Il y en a, bien évidemment, de toutes sortes, mais ce sont essentiellement des parasites et des polluants.


La pureté intestinale


Votre intestin est-il pur? Est-il propre? (À noter qu'en allemand l'adjectif "rein" (rappelant le "rein" français dont le rôle est justement la purification du sang!) signifiant "pur" donne le verbe "reinigen": "purifier" mais aussi "nettoyer" et le nom "Reinigung" signifiant "Purification", "Épuration" mais aussi "Nettoyage"). Comment le savoir? Peut-être en le nettoyant? Supposons que vous fassiez passer trente litres d'eau pure dans votre intestin deux fois par jour pendant une semaine entière? Que va-t-il en sortir? Uniquement de l'eau claire? Possible... Mais en êtes-vous absolument certain? Si ce n'est pas une certitude absolue, peut-être faudrait-il vérifier? Et s'il en sortait, comme chez presque "tout le monde", d'innommables et indescriptibles "crasses" accumulées là depuis des décennies?


La Pureté hépatique - "Seul le Foie sauve!" (Professeur Azadyomé Kogblévi)


Le Foie est un organe tout particulier. En embryologie l'on apprend qu'il dérive du même tronc embryonnaire que le Cœur. En allemand il se dit "Leber", mot qui vient - c'est tout dire! - de "Leben", la Vie ou "leben": "vivre"! C'est, du reste, la même chose en langue anglaise: "Liver" - le Foie - dérive de: "live": "vivant" ou "to live": "vivre". Il gère quelque cinq cent fonctions différentes dans le corps, dont le filtrage du sang, qui, selon le mot de Gœthe, est, quant à lui, "un suc tout particulier".


Au sujet du Foie il est nécessaire de parvenir à la conscience du fait que:


Toute excroissance d'apparence cancéreuse est conditionnée
par une incapacité du Foie et par une activité insuffisante du Foie!

Un Foie sain, exerçant une activité réellement normale,
ne laisse survenir aucune sorte de cancer.


Si le Foie est propre et pur, il est sain; il a donc la possibilité d'exercer son activité réellement normale, qui est d'abord une activité de filtration du sang. Si, au fur et à mesure, toutes les substances toxiques (empêchant la propreté) et les toxines (empêchant la pureté) sont éliminées par le foie, aucune tumeur - donc aucun cancer - ne peut se constituer. En effet, les tumeurs sont remplies de parasites, de substances toxiques et de toxines. S'il n'y en a pas dans le corps, alors aucune tumeur, même avec un choc psychique, n'a la possibilité de se former, puisque, même si l'ordre en est donné par le cerveau, les matériaux pour cela font tout simplement défaut.


Et, en ce qui concerne les déjà malades: Avec la Guérison du Foie, la force de la maladie est brisée, à quelque place qu'elle se trouve.


C'est la Loi Universelle d'Attraction du Genre Semblable qui réunit les éléments malsains à l'intérieur du corps afin qu'ils puissent former ensemble des tumeurs ou autres "grosseurs". Mais, lorsqu'une tumeur est devenue vraiment trop grosse pour être naturellement éliminée il ne reste plus qu'un seul moyen pour y parvenir:


Une Guérison ne peut alors résulter que d'une Intervention radicale, d'une ablation violente et inexorable, qui éloigne, d'un scalpel acéré, toute tumeur pour la jeter au feu. Sinon, elle détruirait également toutes les parties saines.


Qu'est-ce qu'une tumeur?


Une tumeur - quel que soit le nom qu'on lui donne - est un regroupement, effectué par le corps, de différents éléments pathogènes (tels que parasites, vers, virus, bactéries, champignons, levures, métaux lourds, solvants, polluants, médicaments, pesticides, produits chimiques, etc.) présents en lui-même afin de les isoler et d'éviter - autant que possible - que ces parties malsaines ne contaminent progressivement les parties saines et ne finissent par empoisonner le corps entier. Ce sont, en quelque sorte, les "poubelles" de l'organisme. Les saletés sont stockées dedans en attendant de pouvoir, si possible, être jetées à l'extérieur.


Après cela, une fois compris le rôle du foie, la question est donc alors: Comment est-il possible de rendre sa pleine santé au foie de sorte qu'il puisse exercer une activité réellement normale? La réponse est d'une très grande simplicité: Un foie malsain, incapable d'exercer sa pleine activité, est tout simplement un foie encrassé.


Déjà, comment peut-on savoir qu'un foie est effectivement encrassé et rempli de calculs et de boues malodorantes? En observant et écoutant son corps. Pour qui n'est pas aveugle et sourd il y a de nombreux symptômes qui l'indiquent. Par exemple, l'excellent livre "L'étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire" de Andreas Moritz, dans son chapitre 2, mentionne de très nombreux symptômes corporels permettant de reconnaître indubitablement l'encrassement du foie. Une fois cette prise de conscience ultra-basique effectuée, le remède est tout simplement le Grand Nettoyage du Foie, lequel peut s'effectuer, très simplement, avec des produits naturels et des plantes, par séances de moins de vingt-quatre heures, renouvelables autant de fois que nécessaire, c'est-à-dire jusqu'à ce que plus rien n'en sorte. C'est aussi le Grand Nettoyage du Foie qui, en fonction de ce qui en sort ou pas, permet de vérifier l'état de propreté ou - au contraire - d'encrassement du foie.


L'"art" de s'inviter chez les autres sans y être invité…


Détaillons maintenant les différentes sortes de pollutions externes pouvant pénétrer dans le corps...


La première grande catégorie de pollutions pouvant se trouver dans le corps de façon indésirable sont les parasites. Là aussi il y en a de toutes sortes: de tout petits comme les virus, des moins petits comme les bactéries, des plus gros comme certains champignons ou levures, des nettement plus gros, visibles à l'œil nu, comme les douves (douve de l'intestin, douve du foie, etc.) et les vers (oxyures, ascaris, ténias, etc.)


Comment pénètrent-ils dans le corps? De différentes manières. Certes, déjà, par la nourriture! Et, en particulier, par la viande et les laitages. Beaucoup d'aliments sont pollués par toutes sortes de parasites ainsi que - de façon nettement moins visible - par leurs œufs.


La présence des œufs de ténia dans la viande de porc - surtout lorsqu'elle est insuffisamment cuite - pouvant ensuite donner le "ver solitaire" est bien connue de tout un chacun. Beaucoup d'êtres humains - surtout les enfants - ont aussi appris à connaître à leurs dépens les oxyures visibles à l'œil nu et provoquant des démangeaisons.


À noter, au passage, que la nourriture préparée selon les rituels juifs de purification/nettoyage mentionnés dans l'Ancien Testament - et pour cela dite "Kasher" - ne contient - chose fort appréciable! - généralement pas de parasites!


Il n'y a, toutefois, pas que la viande et les produits laitiers qui contiennent des parasites, c'est aussi le cas de végétaux, de fruits et de légumes, comme, par exemple, le cresson pouvant contenir des œufs de la redoutable grande douve de l'intestin.


Le contact avec les animaux, en particulier les animaux domestiques vivant gentiment dans la maison et eux-mêmes porteurs de parasites, notamment dans leurs fourrures ou pelages, est aussi un "excellent" moyen d'attraper de nombreux parasites.


L'on peut aussi se parasiter par le contact avec d'autres êtres humains eux-mêmes déjà parasités. Les "4 S" - Sang, Salive, Sueur, Sperme -, comme cela est bien connu, peuvent aussi être les vecteurs de certains parasites…


Certains s'attrapent aussi tout simplement en marchant pieds nus dans l'herbe, comme, par exemple, la borrelia provoquant la borréliose (aussi appelée "maladie de Lyme")…


Bref! Nous pourrions avoir l'impression que nous vivons dans un "monde très dangereux", remplis de minuscules ennemis plus ou moins visibles ou invisibles, prêts à nous "sauter dessus"! C'est à la fois vrai et faux, car "tout le monde" n'"attrape" pas de parasites ou - plutôt! - n'est pas attrapé par eux.


Il y a à cela différentes raisons pouvant être liées au destin individuel mais aussi à des fréquences vibratoires. Les êtres humains qui vibrent très haut spirituellement et corporellement vibrent à des fréquences ne permettant pas l'infestation parasitaire.


De multiples organismes existent, chacun avec sa fréquence spécifique.


Et voici les principaux:


- Les levures ont de 80.000 à 140.000 vibrations par seconde, ce qui veut dire que leur fréquence est de 80 à 140 kHz; c'est donc les fréquences les plus faibles.


- Les bactéries, virus, vers et ascaris (ou ascarides) vibrent avec une fréquence de 300.000 à 430.000 vibrations par seconde, ce qui veut dire qu'ils ont une fréquence allant de 300 à 430 kHz: c'est donc une fréquence un peu plus élevées que les levures.


- Les ténias et les organismes unicellulaires ont une fréquence moyenne encore un peu plus élevée, allant de 350 à 475 kHz, soit 350.000 à 475.000 vibrations par seconde.


C'est donc les fréquences les plus élevées dans le monde des parasites, lesquels vibrent donc de 80 à 475 kHz, avec un rapport allant de 1 à presque 6 entre les "moins vibrants et les "plus vibrants"... 


Mais comment est-il possible de déterminer de telles fréquences? Par exemple, avec un petit appareil appelé "Syncromètre". L'on commence déjà ici à voir de plus près à quoi peut bien servir un Syncromètre… Déterminer et quantifier les pulsations de la vie!


Et qu'en est-il de nous, les êtres humains?


- Les corps humains vibrent, quant à eux, de 1.520.000 à 9.460.000 de fois par seconde; ils ont donc une gamme de fréquences s'étendant de 1520 kHz à 9460 kHz. Il peut, par conséquent, exister un rapport allant de un à plus de six, d'un corps humain à l'autre, soit une très grande différence vibratoire. Ceci explique, sans doute, déjà, pour une part, pourquoi certains êtres humains sont beaucoup plus sensibles aux parasites et aux polluants que d'autres.


Entre le parasite (ténia) dont la fréquence est la plus haute et l'être humain dont la fréquence est la plus basse le rapport est donc de 1 à à peine plus de 3!


En revanche, entre le parasite (levure) dont la fréquence est la plus basse et l'être humain dont la fréquence est la plus haute le rapport est donc de 1 à plus de 128!


Le meilleur remède théorique antiparasitaire serait donc, tout simplement, d'élever sa propre fréquence pour leur devenir inaccessible! C'est, toutefois, plus facile à dire qu'à faire!


C'est là que le déparasitage - donc une aide extérieure - peut grandement s'avérer utile, car, si l'on a des parasites cela prouve précisément que l'on n'est pas {encore} capable de vibrer sur une fréquence suffisamment élevée pour demeurer inaccessible aux dits parasites!


Concernant le déparasitage par les plantes, différentes plantes, peuvent faire l'affaire. Parmi les plus connues il y a les clous de girofles, l'artémise (aussi appelée armoise ou absinthe), le quassia, l'aspidium felix, le brou de noix noire..., etc. Il convient de les prendre pendant quelque semaines pour pouvoir éliminer les parasites les plus courants dans le corps. Il n'est évidemment pas recommandé de se déparasiter avec des produits chimiques.


Pour les plus coriaces (certains ascaris et ténias) l'on peut aussi utiliser de l'huile ozonée, de la L-cystéine, du co-enzyme Q-10...


Concernant le déparasitage par les fréquences, sa pratique consiste, par le phénomène de la résonance, à faire éclater les enveloppes des levures les virus les bactéries, les champignons, et les autres parasites nocifs avec un très faible courant continu (autour de 9 volts) portant des fréquences déterminées appropriées. La fréquence de 32.000 Hertz (32 kHz) est déjà adaptée à de nombreux usages.


Lorsque les parasites sont exposés à un courant de basses fréquences (donc des fréquences inférieures aux leurs propres), ils sont pulvérisés, sans dommages pour l’organisme humain. Cette façon de soigner est appelée le «Zapping» et l'appareil qui sert à faire cela un «Zapper».


L’appareil, du fait des fréquences émises, met en résonance la membrane cellulaire des micro-organismes pathogènes, ce qui a pour effet de les faire éclater. Après quoi, les organes, en étant débarrassés de ces indésirables visiteurs, si on les dépollue aussi correctement, retrouvent progressivement leurs fonctionnalités optimales.


Il n'y a pas que les micro-organismes vivants (règne animal) à avoir chacun sa fréquence. Chaque corps chimique - chaque substance - a aussi la sienne!


De ce fait, les possibilités d'un aussi simple appareil que le Syncromètre deviennent, tout simplement, immenses, pour ne pas dire infinies, aussi illimitées que les fréquences elles-mêmes!


La deuxième grande catégorie de pollutions extérieures ce sont les polluants en tous genres: produits chimiques, médicaments chimiques, métaux lourds, solvants, etc., etc.


Comment détecter la présence de parasites et de poisons dans le corps?


Comment savoir si l'on est parasité et si l'on a besoin d'être déparasité? En détectant de manière précise, toujours grâce aux fréquences, la présence des parasites dans le corps! Pour cela existe donc un appareil de détection - et non de soin - qui s'appelle "Syncrometer" et que chacun qui désire apprendre peut arriver à utiliser lui-même et à maîtriser en quelques jours pour un usage de base ou quelques semaines pour atteindre un haut niveau de maîtrise.


Et comment savoir si l'on est pollué par des substances indésirables dans le corps? Exactement de la même manière! Avec le Syncromètre!


Conclusion


Savoir quels sont les "ennemis de l'intérieur" (à noter que tous les microbes ne sont pas pathogènes, bien au contraire!) peut, en même temps que de permettre de savoir vers où précisément orienter son action de nettoyage, contribuer à donner le moral.


Et le Moral, dit-on, c'est bon pour la Santé! Mais comment avoir le Moral si l'on n'a pas de Morale? Il est difficile de nier l’influence du moral sur la santé. Or qu’est-ce qui peut mieux renforcer notre moral que de savoir que ce que l’on fait est bien en accord avec la Morale, donc avec notre conscience?


Un médecin philosophe du début du XXème siècle expliquait à ses patients:

 "Ne demandez pas seulement à guérir,
demandez à être meilleur".


Nous terminerons par une citation de l'inventeur de la lampe à incandescence:


"Le médecin du futur ne prescrira pas de médicaments.
Ses soins consisteront essentiellement à éveiller l'intérêt
de ses patients pour l'alimentation ainsi que pour les causes
et la véritable prévention des maladies."


- Thomas Edison -


C'est ainsi qu'un corps détoxiné, détoxifié, désintoxiqué, finit par redevenir un corps propre et pur, sur lequel, en fonction d'un non-effet tout naturel dû à la Loi Universelle d'Attraction du Genre Semblable, aucune maladie ne peut plus, alors, avoir de prise.



Source: http://vivreenconscience.net/25.html

0

0

Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Santé de l'Âme
commenter cet article

commentaires

mauvaise haleine chronique 21/02/2015 14:51

I'm really enjoying the design and layout of your site. It's a very easy on the eyes which makes it much more pleasant for me to come here and visit more often. Did you hire out a designer to create your theme? Fantastic work!