Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 10:41

Les maladies de peau

Dr Jean-Loup Dervaux


Maladies de peau: étes-vous "boomerang" ou "iceberg"?  

S'il est vrai que les maladies de la peau peuvent souvent être directement appréhendées "à la vue", aussi bien par le médecin que par le malade, et que le diagnostique, de ce fait, en soit apparemment facile… une fois une étiquette mise sur une "dermatose", le plus important reste à faire : en déterminer le mécanisme et si possible la cause ; de ces deux éléments dépend en effet la possibilité d'institution d'un un traitement "en profondeur", tant il est vrai que les maladies de la peau ne font très souvent que refléter les dysfonctionnement des organes ou fonctions de ceux qui en sont atteints. D'où la question fondamentale : 

Pourquoi et comment apparaissent-elles? 

C'est une vérité d'ordre général en médecine qui ici, comme partout ailleurs, trouve sa vérification: en présence d'une cause identique chaque organisme réagit différemment, d'une façon qui lui est bien particulière.

Il en est ainsi pour les maladies de la peau, qui traduisent la réaction propre de l'organisme face à des affections qui viennent de l'extérieur (germes, parasites, champignons, etc.) ou de l'intérieur (intolérance alimentaires, auto-intoxications de l'organisme…)  

On peut donc, dans cette optique et selon leur mode de survenue, distinguer deux sortes de dermatoses :

 

Des dermatoses réactionnelles.

La peau, étant alors un miroir de l'environnement et répondant aux agressions extérieures selon le principe de l'action et de la réaction : c'est une dermatose de défense.

La cause en est extérieure, physique ou psychologique.

On pourrait aisément leur attribuer la dénomination de dermatoses "boomerang". 

Des dermatoses d'émergence.

La peau devenant alors le reflet des désordres profonds de l'organisme, agissant de la profondeur vers la  superficie et dont la dermatose est la partie émergée : c'est une dermatose de drainage.

Elles sont liées à un mauvais fonctionnement métabolique  ou psychologique de l'individu.

On pourrait aisément leur attribuer la dénomination de dermatoses "iceberg". 

Peau et facteurs externes. 

Les facteurs externes, simples stimuli ou véritables agresseurs, capables d'induire une dermatose réactionnelle sont légions.

On peut toutefois en faire ressortir quatre groupes, responsables des dermatoses réactionnelles les plus courantes : 

Les facteurs physiques, météorologiques ou induits, surtout s'il sont durables :

Chaleur, par contact direct ou effet de radiation : brûlures, lucites...

Sécheresse, froid ou humidité prolongés : peau eczémateuse, engelures…

Irritants ou pollution : dermites irritatives non allergiques.  

Les allergies, domestiques ou professionnelles.

Allergies immédiates, humorales, déterminant eczéma ou urticaire.

Allergies tardives, cellulaires, déterminant l'eczéma de contact ou solaire. 

Les infestations organiques, germinatives ou parasitaires.

Virales : herpès, zona.

Bactériennes : furoncles, impétigo, acné…

Levures ou champignons : mycoses,  candidoses.  

Le stress, sous toutes ses formes et dans tous ses contextes, induisant alors :

Des manifestations dermatologiques directes : psoriasis, certaines urticaires.

Une baisse des défenses naturelles, en tant que grand dévoreur d'énergie.

  
Peau et de désordres internes.  

Les désordres internes à l'individu capables d'aboutir à l'émergence d'une dermatose sont de multiples natures.

Toutefois, quatre thèmes sont, eux aussi, émergents : 

La nature du profil psychologique de l'individu.

Le terrain anxieux favorise :

      la crainte de survenue de la dermatose

      la focalisation sur la dermatose

   la majoration du ressenti

Le terrain dépressif constitutionnel favorise :

      la pérennisation d'une dermatose, par manque de réactivité 

      la multiplication de la succession des poussées. 

Ces états mentaux peuvent aussi influer sur l'état des défenses immunitaires, le premier en les rendant excessives (allergies), le second insuffisantes (infections).  

Les dérèglements digestifs.

- Le retentissement des troubles digestifs fonctionnels au niveau de la peau est fréquent, surtout au niveau des deux organes que sont :

     le foie en tant que "grande usine à détoxifier" de l'organisme

  le colon en tant qu'émonctoire des déchets solides de la digestion.:

- Certains de ces troubles vont influer sur la couleur de la peau, sans qu'on puisse vraiment parler de maladie de peau :

      teint gris terreux des constipés

      ou jaunâtre des hépatiques

- D'autres aboutiront au développement d'une véritable dermatose :

      poussée eczémateuse en cas de problème de colite

crise d'urticaire en cas d'intolérance alimentaire liée au foie. 

- Cet environnement digestif concerne essentiellement 3 tableaux : 

Le foie fatigué.

Intéresse ceux que l'on appelle les "petits hépatiques" : il existe une insuffisance de sécrétion biliaire,  

Le côlon irritable.

Il s'agit d'une hyperréactivité de celui que certains considèrent comme le baromètre de nos humeurs,  

La constipation.

Définie comme étant une diminution globale du transit colique: 1 à 2 selles par semaine,  

La répétition de ces épisodes et leur corrélation avec la  survenue des poussées de dermatose vont permettre de les rattacher à leur origine digestive. 

Le mode de vie.

Mise à part les soins d'entretien spécifiques à la peau, les erreurs d'hygiène générale, en perturbant les métabolismes et les défenses organiques, favorisent grandement la survenue et l'entretien des dermatoses.

Sédentarité, malnutrition, surmenage, usage de substances toxiques pour l'organisme…

Ces erreurs d'hygiène de vie sont plus souvent associées qu'isolées ; leurs effets défavorables vont donc avoir tendance à s'additionner, en un véritable cercle vicieux, créant ainsi  de multiples fragilités organiques… cutanées, entre autre et à l'origine de nombreuses dermatoses. 

Certaines maladies générales. 

En effet, la peau, comme nous l'avons déjà souligné, n'est pas un organe isolé, même si certaines de ses manifestations lui sont spécifiques.

Certains signes dermatologiques peuvent être la conséquence ou un des éléments constitutifs de multiples affections :

    Par dérèglement métabolique comme le diabète

     Par production d'auto anticorps (collagénoses) comme le lupus 

     Sexuellement transmissible, comme le sida.  

… Il en est bien d'autres, qui nous font ainsi toucher du doigt le danger à vouloir s'autonomiser sur le plan du traitement, en l'absence de tout diagnostic précis, posé par un professionnel de santé compétent et habilité.  

Cette distinction entre dermatoses boomerang et iceberg n'est pas qu'académique ; elle aura des conséquences pratiques au niveau de la prise en charge, puisque qu'elle amènera

      Dans le premier cas à un certain nombre de conseils de prévention, concernant la protection et l'hygiène de la peau.

      Dans le second à une prise en charge organique, classique ou alternative, adaptée et salutaire.

 
 
 
 
 
 
Dermatoses

Réactionnelles.

("boomerang")

Lucites.

Eczéma solaire.

Allergies cutanées.

Engelures.

Herpès.

Erythème fessier.

Candidoses.

Mycoses.

Erysipèle.

Furoncle.

Gale.

Impétigo.

Panaris.

Verrues.

 
 
 
Dermatoses

D'émergence.

("iceberg")

Hypersudation.

Acné juvénile.

Prurit essentiel.

Psoriasis.

Urticaire.

Chute des cheveux.

Aphtes.

Eczéma.

Zona.

*
 Huit facteurs comportementaux qui fragilisent votre peau. 

1. La fumée de cigarette : par augmentation du stress oxydatif au niveau de la peau.

2. L'exposition au soleil : par les rayons ultraviolets du soleil, surtout les UVB.

3. La sédentarité : elles met en veilleuse les métabolismes d'élimination des toxines

4. L'exposition au froid : prolongée, elle favorise la déshydratation la peau.

5. La consommation excessive d'alcool : perturbe la circulation superficielle de la peau.

6. Le stress prolongé : dévoreur d'énergie, aux dépens des défenses immunitaires.

7. Le manque de sommeil : il fragilise organisme et rend sensible aux agressions.

8. Une alimentation riche ou déséquilibrée : elle perturbe le renouvellement cutané.


Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article

commentaires

Gauthier 09/10/2014 18:19

Bonjour à tous,
je suis souvent sujet à de gros furoncles, ils sont généralement jaune et très purulents, j'ai beau faire des traitements divers, azote, chlorure de sodium, bave de crapaud, rien n'y fait.
J'aimerai avoir des conseils docteur, car je n'en peux plus de me faire traiter de face de pizza, tronche de merde .... bref ma vie est un calvaire avec ces furoncle crouteux sur la gueule
Merci