Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 21:33

Présentation du site québécois:
Liberté de Choix en Santé

Page sur les vaccinations



FondationLCS

CLIQUEZ ICI pour AIDER : Besoin urgent d'aide programmation site en joomla! Mise à Jour (programmation joomla, typo3 etc, graphisme, recherchiste, blog)

  La Fondation - Évènements - La Charte - la Loi - Vaccination  - Solutions immunitaires  Documentation


La fondation préconise le libre choix
en tout ce qui concerne la santé

...et le libre choix n'est possible
que lorsque l'on est pleinement informé
de tous les choix
...de leurs avantages et inconvénients.


Pourquoi le gouvernement et les médias ne parlent-ils pas des alternatives à la vaccination qui ont déja fait leur preuves? Pourquoi ne subventionnent-ils pas les anti-viraux naturels efficaces approuvés par Santé Canada de la même façon que les vaccins?


Étant donné que  les réseaux publics d'informations ne présentent que les experts en faveur de la vacciation Nous sentons la nécessité de donner la place aux scientifiques qui ont des réserves ou des inquétudes fondées, à toutes les pistes de questionnements scientifiques des experts qui préconisent précaution face à la vaccination ainsi que tous les moyens de se maintnir en santé ou de guérrir en cas d'infection.


Nous croyons qu'une plus grande transparence est vraiment nécessaire dans le meilleur intérêt de la population. Que c'est la responsabilité des médias de permettre une tribune transparente et équilibrée particulièrement maintenant.


Informez-vous sur vos options:
Hygiène, alimentation saine, produits naturels, vitamines? ou vaccin?


Posez-vous les bonnes questions:
Qu'y a-t'il de plus efficace? de plus sécuritaire?... pour moi?
... Pour mes enfants ... pour ma famille?

Malgré la loi du silence imposée publiquement
aux médecins de la province
des experts d'ici et de partout - plusieurs miliers de médecins et experts se prononcent contre la vaccination H1N1

... En voici quelques-uns:

 

______________________


Dr.Shiv Chopra (Docteur en Microbiologiste, 35 ans de service à santé Canada)Soulève plusieurs points intéressants et appelle à un moratoire  "sur les vaccinations obligatoires pour les enfants, les professionnels des soins de santé et le personnel militaire jusqu'à ce que ces questions soient examinées et discutées de manière ouverte et transparente avec la participation du public":


Dr Richard Moskowitz, Harvard Medical School 
"C’est une grand insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang les protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui."... "Les vaccins peuvent à long terme mener à une déficience du système immunitaire et causer des maladies plus graves que la maladie originale, impliquant des structures plus profondes, plus d'organes vitaux et ayant moins la possibilité de se résorber spontanément."


Rauni Kilde, Médecin-Chef de la Finlande (retraitée)
"Ce n'est pas la grippe porcine qui est dangereuse ce sont les injections proposées qui contiennent un mélange dangereux de souches virales porcines (H1N1), aviaires (H5N1) et humaine. les premières étant très contagieuses mais peu virulentes, les secondes étant  très virulentes mais peu contagieuses, et la souche humaine qui donne une emprise dans nos systèmes et dont l'amalgame injecté risque de produire un supervirus soit actif ,soit en dormance. Des milliards sont empochés par les Grandes pharmaceutiques! et les États ont implanté de Lois offrant l'immunité à la fois pour les compagnies et les gouvernements qui promouvoient l'usage de leur produits."  ... c'est malheureusement le cas au Québec.


Harris Coulter, PhD, historien médical américain, auteur de "Vaccination, social violence and criminality"
"L’une des raison principales du déclin de l’Empire romain, après six siècles de domination mondiale, fut liée au remplacement, pour le transport de l’eau potable, des aqueducs en pierre par des tuyaux de plomb. Les ingénieurs romains, qui étaient les meilleurs du monde, firent de leurs concitoyens des handicapés neurologiques, victimes du saturnisme. De nos jours, nos scientifiques de pointe, mus par les meilleures intentions du monde, sont en train d’obtenir le même résultat par des programmes de vaccinations infantiles qui débouchent sur les fléaux modernes de l’hyperactivité, de l’autisme, de désordres neurologiques et de troubles du comportement marqués par le sceau de la violence".


Dr Salk, - celui qui avait introduit le vaccin original de la polio dans les années 50, dit lui-même: "Les vaccins viraux vivants contre la grippe et la polio paralytique, par exemple, peuvent dans chaque situation, dans chaque cas, causer la maladie qu’ils veulent justement prévenir, les vaccins viraux vivants contrela rougeole et les oreillons peuvent produire des effets secondaires, tel l’encéphalite… Le vaccin viral vivant contre la polio est maintenant la principale cause de la polio aux États-Unis et dans d’autres pays…Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin viral vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysie… Le vaccin viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts."


Dr.Shiv Chopra (Docteur en Microbiologiste, 35 ans de service à santé Canada)
"... à l'exception de la variole, aucune autre maladie infectieuse, par exemple: la tuberculose, le choléra, la typhoïde, l'anthrax, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le DTC, la polio, la grippe et d'autres, n'a été éliminé et cela  en dépit des décennies de vaccinations contre chacune de ces maladies. En outre, pendant la même période, l'incidence de nombreuses maladies auparavant rares, comme l'autisme, le diabète, allergies, andcancer, a augmenté dans des proportions pandémiques."


Docteur Kris Gaublomme, médecin belge  ("Vaccins et maladies auto-immunes")
"Ce n’est pas une pratique médicale sensée que de risquer sa vie en se soumettant à une intervention probablement inefficace afin d’éviter une maladie qui ne surviendra vraisemblablement jamais."


Les docteurs Bruno Lina et Jérôme Salomon  " Pourquoi vacciner des enfants qui pourraient faire leur immunité naturellement? "(réf. La Vérité sur la grippe A(H1N1), (éd. Delville santé, 144 p.)

Dr. Paul-Emile Chevrefils (radié par le collège des médecin au début des années 1970 pour sa position envers la vaccination)
"Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort.La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur".


Syndicat national des infirmiers (SNPI) CFE-CGC. Une vaccination massive contre un virus grippal relativement bénin présente des risques, du fait d'un vaccin développé trop rapidement, et d'un adjuvant susceptible de déclencher des maladies auto-immunes (...) ; le remède risque d'être pire que le mal"


FIQ - Outrés par les mesures administratives contre les travailleurs de la santé

Harris Coulter, PhD, historien médical américain, auteur de "Vaccination, social violence and criminality" Une grande partie des millions d’enfants américains, souffrant d'autisme , d’attaques d’arriération mentale,d’hyperactivité, de dyslexie et d’autres formes de maladies appelées «incapacité mentale», le doivent à l’un ou l’autre des vaccins administrés pour combattre les maladies de l’enfance."


Le Docteur Jacques Boisvert n'a pas vraiment le goût de se faire vacciner contre la grippe A (H1N1). Professeur au département de Chimie-Biologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières, ce microbiologiste s'inquiète du fait que Santé Canada veuille procéder à une vaccination massive avant même que les études cliniques soient complétées.....    "....c'est qu'à produire un vaccin trop rapidement, on peut faire plus de mal que de bien".   Jacques Boisvert se questionne au sujet du manque flagrant de consensus au sein de la communauté médicale et scientifique face à la pandémie de grippe A (H1N1) et à la campagne de vaccination qui a déjà débuté malgré les contre indications...


Nous sommes d'autant plus inquièts que le Ministre Bolduc ait interdit aux médecins de se prononcer contre la vaccination sous peine de sanctions administratives, ce qui  constitue une incitation à la désinformation, une incitation à enfreindre le serment d'hyppocrate et empêche la population de prendre une décision pleinement éduqée. ce  qui fausse lourdement l'opinion publique.


Dr B.Duperrat , hôpital Saint-Louis, Paris (parlant des vaccins contre la diphtérie et la variole)"Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques,le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer."Professeur R. Simpson de l’American Cancer Society "La vaccination cause, de plus, l’explosion des cas de leucémie."


Dr TORCH, université du Nevada (Neurology, 1982) «2/3 des 103 enfants décédés de la mort subite du nourrisson avaient reçu le vaccin D. T.P. dans les 3 semaines précédant la mort. Certains même étaient morts le lendemain...»

 

Revue de pathologie et de physiologie Clinique, France "Le vaccin modifie le terrain du vacciné, le rendant alcalin et oxydé, c’est-à-dire le terrain du cancer. Ce fait ne peut plus être ignoré."


André Passebecq, Docteur en médecine et en psychologie, diplômé de naturopathie "Les vaccins et sérums sont également dangereux car ils ne font pas disparaître les causes profondes des troubles; ils attentent à la spécificité humorale de l’espèce humaine ; ils sont la cause de réveils d’affections latentes et de maladies de dégénérescence très graves."


Docteur Jacques Kalmar (auteur de "Carnet immunologique", éditions Les Bardes, 1972) "Prétendre instaurer une barrière immunitaire collective par les vaccinations pratiquées aveuglément dans un contexte conditionné par l’anti-hygiène est l’absurde élevé à la puissance infinie."

Dr. Mae-Wan Ho , Prof. Joe Cummins - 2009-08-21


Les vaccins sont beaucoup plus mortels que le virus! (en anglais) The vaccines are far more deadly than the swine flu

 

UNE ENQUÊTE SÉRIEUSE ET EN PROFONDEUR  vient d'être TÉLÉDIFFUSÉE SUR LA CHAÎNE ARTE concernant le H1N1.
Résumé: Depuis que la grippe A a été déclarée pandémie mondiale par l'OMS, les gouvernements du monde entier se sont lancés dans des achats massifs de médicaments et de vaccins. La dépense est-elle en rapport avec la menace réelle? Wolfgang Becker-Büser, ancien directeur du service chargé de la circulation des médicaments à l'Office pour la santé de la République fédérale d'Allemagne, soulève la question des intérêts commerciaux en jeu. Si des critiques s'inquiètent de l'efficacité du Tamiflu et des vaccins, d'autres s'interrogent sur leur nocivité. Plus généralement, certains estiment que le virus H1N1 vient à point nommé pour les hommes politiques de tous les continents.   Si vous n'avez pas le temps de regarder tout le reportage, au moins écouter la partie III et IV ...

TITRE : UN VIRUS QUI FAIT DÉBAT

Sur Dailymotion (en 4 parties )

aussi sur le site Diablogtime. ( en 4 parties  - Aller vers le bas de la page pour voir extrait)

SUR YOUTUBE  ( en 7 parties)

 

Jacqueline Bousquet, chercheur honoraire au C.N.R.S., Docteur ès sciences, biologie, biophysique, conférencière et écrivain  "Les micro-organismes inoculés à travers toutes les barrières naturelles ont été bricolés de telle manière que la majorité des individus développe des pathologies chroniques dont les symptômes ne sont pas faciles à rattacher à leur cause première".


Dr Louis De Brouwer, Docteur en médecine, spécialiste en biologie moléculaire et en homéopathie, titulaire d'un certificat international en écologie humaine: "Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20e siècle, du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes, et du principe de la recombinaison de ces derniers, il en va tout autrement depuis quelques décennies. Continuer à vacciner des populations entières, depuis 1978 des centaines de millions d'individus, constitue non seulement une erreur, mais également un acte criminel, véritable génocide, à l'échelle planétaire."


Le personnel des soins de santé de l’Etat de New-York accusent la FDA d’avoir violé la loi en approuvant à la va-vite quatre vaccins contre la grippe porcine sans avoir pris les mesures pour déterminer scientifiquement et la sécurité et l'efficacité des vaccins… La plainte ne cherche pas uniquement à annuler «l’autorisation» illégale de ces quatre vaccins contre la grippe H1N1.


La demande est également faite au tribunal d’émettre une ordonnance (injonction), qui interdirait toute exigence de vaccination obligatoire.

 

O.N. Fellowes, Plum Island Animal Disease Laboratory "Des montagnes de preuves révélées lors de ce Congrès ou disséminées dans la littérature scientifique ont montré la présence de virus, d’agents oncontiques et de leurs antigènes et anticorps dans des tissus soi-disant normaux provenant de primates et de non primates utilisés comme source de cellules pour la reproduction des virus nécessaires à la fabrication de vaccins pour l’homme."


À vous maintenant de vous poser des questions sur vos choix pour rester en santé!

  

Quelques-uns des ouvrages:


Vaccin hépatite B. Simon, Sylvie, 1927- [*7 doc.]
2001
Vaccination: erreur médicale du siècle: dangers et conséquences / Brouwer, Louis Bon de, 1923- [*3 doc.]
1997
Vaccinations: le droit de choisir / Choffat, François [*3 doc.]
2001
Vaccinations: les vérités indésirables / Georget, Michel, 1934- [*1 doc.]
2000
Les vaccinations: prévention ou agression / Quentin, Marie-Thérèse [*1 doc.]
1995
Les vaccinations: protection de l'enfant / Josse, Evelyne [*1 doc.]
1981
Les vaccins: avoir la piqûre pour la santé de votre enfant / Gold, Ronald. [*1 doc.]
2002
Vaccins: docteur, maman en a assez! / Morin, Monique, 1944- [*1 doc.]
2006
Les vaccins sont des poisons! / Schaller, Christian Tal [*10 doc.]
2004
La vache   1999


 

MINI REPORTAGE:


Le VACCIN CONTRE LA GRIPPE PORCINE (si ça marche) pourrait EMPÊCHER l'IMMUNITÉ NATURELLE QUI DURE PLUS DE 50 ANS

 

La FDA a approuvé les vaccins contre la grippe A (H1N1) (1) ce qui apporte un soutien aux plans du gouvernement pour offrir des programmes de vaccination de masse pour H1N1 plus tard cette année. Ces plans sont irrationnels et fondée sur la crainte et non sur politique du «bon sens et de la maîtrise de soi" (tel que proposé par les médecins espagnols et autres professionnels de santé) (2).

 

"Nous sommes fortement en désaccord avec la vaccination de masse, qui est basée sur plusieurs hypothèses fausses:


* La première hypothèse est que la pandémie du H1N1 imitera la grippe espagnole de 1919. Cela est hautement improbable, puisque la grippe espagnole était une grippe pandémique dans un monde très pauvre, sans systèmes de santé publique, sans d'eau courante et  sans d'antibiotiques pour les complications. À l'appui de cette affirmation, la  grippe espagnole a tué le peuple majoritairement pauvre, par exemple, en Inde, elle a tué des soldats (dans les entrepôts, la mauvaise nourriture, mauvaises conditions d'hygiène), mais pas les officiers (bonne nourriture, des maisons de style britannique, etc.)


* La deuxième hypothèse est que la grippe H1N1 est grave et mortelle. Il ya des preuves substantielles que ce n'est pas le cas et, en fait, le taux de mortalité de la grippe H1N1 est beaucoup moins que la grippe saisonnière (3,4).


* La troisième hypothèse est que le vaccin fonctionne. La réponse immunitaire n'est pas une garantie que le vaccin permettra de réduire les infections graves et la mortalité. La démonstration de cette présomption nécessiterait de grandes ECR (essais randomisés contrôlés), qui font défaut tout autant pour les vaccins H1N1, que pour les vaccins contre la grippe saisonnière.


* La quatrième hypothèse est que le vaccin H1N1 confèrera une immunité semblable à l'infection naturelle. L'immunité à la grippe virale a une particularité très intéressante qui est connu comme le «péché originel antigénique" (5). Ce concept signifie que le virus de la grippe d'abord, nous sommes exposés à génère la plus forte réponse immunitaire et que l'immunité dure depuis plus de 50 ans. Elle explique le fait que les personnes de plus de 50 ans semblent avoir une certaine immunité au virus H1N1 de la grippe, car un virus similaire, diffusé au niveau mondial de 1918 à 1957. Il apparaît donc que l'infection naturelle crée une immunité pendant 50 ans sans risque/coût par rapport aux vaccins antigrippaux, qui nécessitent un (ou deux) lancers par année pour atteindre un degré moindre d'immunité.


Nous recommandons donc que la plupart sinon tous les vaccins H1N1 être utilisé dans le cadre d'essais randomisés contrôlés par placebo afin d'établir si les avantages l'emportent sur les inconvénients. Sans une telle approche, en Septembre 2010, nous seront à nouveau en position de sachant pas à qui faire vacciner. ECR semblables sont également cruellement défaut pour le vaccin contre la grippe saisonnière comme les effets à long terme de la vaccination annuelle contre la grippe sont inconnus, et il ya de fortes chances que les méfaits de la vaccination annuelle contre la grippe par rapport à l'absence de vaccination l'emportent sur les avantages.


1. Influenza A (H1N1) 2009 monovalents.

 http://www.fda.gov/BiologicsBloodVaccines/Vaccines/ApprovedProducts/ucm181950.htm


2. T Villanueva, A. Gervas l'Espagne et la grippe porcine. CMAJ. 2009.

 http://www.cmaj.ca/cgi/eletters/181/6-7/E102


3. Évaluation de l'influenza A (H1N1), la pandémie sur certains pays de l'hémisphère Sud: Argentine, Australie, Chili, Nouvelle-Zélande et l'Uruguay. Department of Health and Human Services USG et d'autres départements pour la Maison-Blanche Conseil de sécurité. 26 août 2009. http://flu.gov/professional/global/final.pdf


4. Collignon PJ. La vaccination massive contre la grippe porcine: pourrait-elle causer plus de tort que de bien? http://www.bmj.com/cgi/eletters/339/sep03_2/b3471 # 219801


5. Couch RB, Kasel JA. Immunité contre la grippe chez l'homme. Ann Rev Microbiol. 1983; 37:529-49.

Source: http://www.fondationlcs.org/vaccination.htm
0
0

Partager cet article

L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article

commentaires