Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 10:11

 

Partons à la chasse
... en nous-mêmes!

 

Découvrir ce que l'on a dans le corps uniquement en écoutant des fréquences résonner, est-ce possible? Oui, selon Hulda Clark, c'est tout à fait possible grâce à un tout petit et simple appareil, d'un coût relativement modique (à côté, par exemple, d'un Physioscan (marque déposée) dont le prix avoisine les 13000 à 15000 €!), un appareil qu'elle a inventé et mis au point, avec l'aide son fils Geoffrey, et que bien peu encore savent correctement maîtriser...

Mais tout s'apprend! Et l'Art du Syncromètre aussi... Gageons que cet étonnant petit appareil dont la modestie d'apparence n'a d'égale que ses immenses possibilités a un bel avenir devant lui... Car qui pourra longtemps résister au frisson de pouvoir lui-même précisément déterminer ce qu'il a dans le corps en fait de petites bêtes exotiques et de substances exogènes de toutes sortes?

 

 

<<Que faire avec ce bizarre appareil!?!

 

Que puis-je bien faire
avec un Syncromètre?
À quoi sert-il? Comment s'en servir?

"Connais-Toi Toi-même!"

- Socrate -

Introduction

Nous vivons une époque formidable. Déjà dans les années trente le génial Rifeavait montré que l'on peut détecter, soigner et guérir avec des fréquences, mais le gros de son travail avait, par la suite, plus ou moins sombré dans l'oubli... Dans les années quatre-vingt la Doctoresse Hulda Clark, avec l'aide de l'un de ses fils, bricoleur, invente un nouvel appareil, un circuit audio-oscillant, qu'elle appelle "Syncromètre".

Le Syncromètre est, assurément, pour autant qu'une technologie puisse y aider, l'appareil-roi de l'Autonomie en matière de Santé.

Progressivement, la Doctoresse Clark découvre et enseigne les multiples possibilités de cet appareil, qui va lui permettre de mettre au point ses extra-ordinaires thérapies de guérison de toutes sortes de maladies. Aujourd'hui, l'on considère qu'il y a, au moins, cinq niveaux dans la maîtrise de cet étonnant instrument.

Le présent article, qui se veut pratique, a pour objet de répondre à des questions concrètes, du genre "Mais qu'est-ce que je pourrais bien faire, moi, avec un Syncromètre?".

Lorsqu'un être humain, du fait de multiples possibles circonstances, a un quelconque problème de santé (appelé maladie) plusieurs possibilités s'offrent à lui:

1) Il ne fait rien, au risque de, peut-être, demeurer malade, voire même de mourir.

2) Il s'en remet aveuglément à l'institution médicale dominante dans son pays, avec tout ce que cela comporte, notamment en termes de perte d'autonomie.

3) Il décide de tout faire pour comprendre ce qui lui arrive et de lui-même se prendre en charge. Cela s'appelle parcourir un sentier de Guérison

Cet Art de Prendre Soin de Soi est ce que l'on peut appeler, d'une formule concentrée traduisant le concept anglais de "Self Health":"La Santé par soi-même".

Pour cela il y a, bien évidemment, un important travail intérieur à réaliser, mais, dans le cadre de cet article, nous voulons présentement laisser l'aspect psychique de côté et rester concrets et concentrés sur le corps terrestre et sa biologie. Rien que là il y a déjà fort à faire

Il s'agit, en effet, déjà, de savoir ce que l'on porte en soi, démarche qui fait partie de la connaissance de soi, même si le "soi" en question n'est ici "que" le corps physiqueLe souci de base est ici degarder - ou d'entretenir, ou de maintenir, ou, si besoin, de faire re-devenir - son corps propre et pur, ce qui, pour le respect de soi-même, est bien le moins, surtout si l'on aspire à la Santé!

Commençons, même s'il est placé en second, par définir le mot "pur", parce que c'est, en ce cas, plus simple. Le mot "pur" s'oppose à la"crasse" générée par le corps lui-même, lorsqu'il dysfonctionne, par suite de différents mésusages de l'instrument terrestre comme excès alimentairesbeuveries,  surmenagesmanque de mouvement, etc.

Le mot "propre" s'oppose, quant à lui, à la présence de "pollutions"extérieures survenant à l'intérieur du corps; ces pollutions sont ici des éléments étrangers pouvant être qualifiés de toxiques - donc mauvais pour l'intégrité et le fonctionnement normal du corps - etn'ayant donc rien à faire {de bon} dans le corps. Il y en a, bien évidemment, de toutes sortes.

L'"art" de s'inviter chez les autres sans y être invité…

La première grande catégorie de pollutions pouvant se trouver dans le corps de façon indésirable sont les parasites. Là aussi il y en a de toutes sortes: de tout petits comme les virus, des moins petits comme les bactéries, des plus gros comme certains champignons oulevures, des nettement plus gros, visibles à l'œil nu, comme lesdouves (douve de l'intestin, douve du foie, etc.) et les vers (oxyures, ascaris, ténias, etc.)

Comment pénètrent-ils dans le corps? De différentes manières. Certes, déjà, par la nourriture!  Et, en particulier, par la viande et leslaitages. Beaucoup d'aliments sont pollués par toutes sortes deparasites ainsi que - de façon nettement moins visible - par leursœufs.

La présence des œufs de ténia dans la viande de porc - surtout lorsqu'elle est insuffisamment cuite - pouvant ensuite donner le "ver solitaire" est bien connue de tout un chacun. Beaucoup d'êtres humains - surtout les enfants - ont aussi appris à connaître à leurs dépens les oxyures provoquant des démangeaisons "mal placées".

À noter que, selon la Doctoresse Clark - c'est déjà ce qu'elle dit dans uneinterview datant de 1995 -, la nourriture Kasher - soumise à desrituels de purification déterminés (qui seraient, en fait, plus justement désignés par l'expression "rituels de nettoyage") - ne contient généralement pas de parasites!

Il n'y a, toutefois, pas que la viande et les produits laitiers qui contiennent des parasites, c'est aussi le cas de végétaux, de fruits et de légumes, comme, par exemple, le cresson pouvant contenir desœufs de la redoutable douve du foie.

Le contact avec les animaux, en particulier les animaux domestiquesvivant gentiment dans la maison et eux-mêmes porteurs de parasites, notamment dans leurs fourrures ou pelages, est aussi un "excellent" moyen d'attraper de nombreux parasites.

L'on peut aussi se parasiter par le contact avec d'autres êtres humains eux-mêmes déjà parasités. Les "3 S" - Sang, Salive, Sperme -, comme cela est bien connu, peuvent aussi être les vecteurs de certains parasites…

Certains s'attrapent aussi tout simplement en marchant pieds nus dans l'herbe, comme, par exemple, la borrelia provoquant laborréliose (aussi appelée "maladie de Lyme")…

Bref! Nous pourrions avoir l'impression que nous vivons dans un "monde très dangereux", remplis de minuscules ennemis plus ou moins visibles ou invisibles, prêts à nous "sauter dessus" ! C'est à la fois vrai et faux, car "tout le monde" n'"attrape" pas de parasites ou - plutôt! - n'est pas attrapé par eux.

Il y a à cela différentes raisons pouvant être liées au destin individuelmais aussi à des fréquences vibratoires. Les êtres humains qui vibrent très haut spirituellement et corporellement vibrent à des fréquences ne permettant pas l'infestation parasitaire.

La Doctoresse Hulda Clark, après quinze années de recherche dans sa clinique privée de Tijuana, près de Mexico au Mexique, a, en effet, découvert que chaque organisme vivant possède sa propre fréquence.

De multiples organismes ont été testés par elle précisément à l'aide du Synchromètre - lequel est l'objet du présent article - afin de déterminer leur fréquence spécifique.>>

Pour connaître les différentes fréquences des principaux micro-organismes vivants cliquer sur le lien ci-dessous...


 Lire la Suite...

0

Partager cet article
Repost0

commentaires