Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
/ / /

 

Le grand Nettoyage du Foie

 

Cet article est la suite de

"Mon foie connais bien!"

 

Avertissement préalable

Transmettre une recette  de «bonne fame» (c’est à dire de bonne réputation, ce qui n'a pas grand chose à voir avec une ... "femme"!) n’est pas donner une consultation médicale!!!

Chacun qui décide de faire une telle cure doit lui-même préalablement se documenter et vérifier les informations disponibles à plusieurs sources. Dans le doute, il doit consulter son médecin.

En tout état de cause, sauf de se faire médicalement suivre, il doit totalement lui-même assumer la responsabilité de son action curative sur lui-même!

La préparation

A noter, tout d'abord - très important! -, que le Docteur Clark (voir lien en fin d'article), conseille instamment d'effectuer la cure du foie après le programme d'élimination des parasites.

Le Docteur Clark préconise le Zapper, appareil de son invention, pour réaliser cet antiparasitage. Pour avoir des témoignages au sujet de l'utilisation du zapper, cliquez ICI et ICI.

Pour engager sa grande cure de nettoyage du foie, il faut se prévoir un temps de parfaite disponibilité pour cela, week-end ou vacances de préférence.

La consommation préalable de plantes agissant sur le système hépatique est hautement recommandée.

De plus, il est bon d’avoir auparavant bien vidangé ses intestins. Quant à la bonne manière de faire, se reporter au livre de Robert Dehin, déjà cité.

Les trois jours précédant le grand nettoyage, un grand verre de jus de pommes fraîchement extrait est recommandé. Préférez ici les pommes acides, genre granny smith. Andreas Moritz conseille même un litre entier par jour!

Il faut boire beaucoup et manger le plus légèrement possible.

Le jour du nettoyage il convient de complètement cesser de s’alimenter à partir de 14 heures.

Que faut-il?

-  4 cuillérées à soupe (ou sachets) - soit environ 32 grammes - de Sels d’Epsom (vendus sur le site Dr Clark). Le nom scientifique est «sulfate de magnésium heptahydraté». Cela se présente, en général, en sachets de 30  ou 50 grammes.

-  125 ml - ou 12,5 cl - d’huile d’olive vierge (bio, de préférence!) de première pression à froid.

-   2 (ou 1 gros + 1 petit) pamplemousses roses, nécessaires pour obtenir 150 ml (= 15 cl) de jus, soit un verre et demi.

-  Teinture-mère de noix, 20 gouttes (en vente sur le site Dr Clark).

-  Somnifère naturel (éventuellement) - Ornithine recommandée par la Doctoresse Clark -, ou encore du genre valériane officinale ou mélatonine, mais cela n’est pas forcément indispensable pour tout le monde; c’est surtout si l’on craint de ne pas dormir après la cure (ce qui arrive à certains!)…

-  Grande passoire en plastique (pas indispensable pour la cure, mais  fort utile pour faire le tri et repérer les «petits pois verts»).

Comment s’y prendre?

Chaque étape doit être bien respectée.

Étant donné que la cure provoque une forte diarrhée, un accès «inconditionnel» aux toilettes, sèches ou pas, est à prévoir…

Donc, après le repas de midi, il convient de ne plus absorber de nourriture solide ou liquide.

Les quatre cuillers à soupe de Sels d’Epsom sont à bien mélanger à 750 ml (= 75 cl) - soit une demi-bouteille de 1,5 litre - d’eau potable.

Les Sels d’Epsom ont pour effet de provoquer l’ouverture des différents sphincters des canaux biliaires, ce qui prévient toute douleur lors de l’expulsion des calculs.

C’est presque comme une opération chirurgicale, sauf que, comme pour les «guérisseurs à mains nues», il n’y a ni anesthésie ni bistouri ni plaie ni sang ni cicatrice et, quant à l’état général, que du bénéfice.

Quatre portions égales (correspondant à huit sachets de huit grammes chacun) sont donc à prévoir. Si l’on craint le goût on peut les mettre au réfrigérateur, car le froid endort les papilles gustatives…, mais, à dire-vrai, cela n’est pas non plus indispensable, car il y a des mixtures bien plus difficiles à avaler que cela!

L’huile d’olive, elle, doit être conservée à la température de la pièce; sinon, elle se figerait.

À 18H, boire la première des quatre portions de ce breuvage. Éventuellement, si l’on a trouvé cela particulièrement désagréable, se rincer la bouche après, mais rien d’indispensable.

Sortir les pamplemousses du réfrigérateur.

À 20H, boire une deuxième portion de Sels d’Epsom.

La réaction de chacun est, bien sûr, différente, mais il est déjà possible d’avoir besoin d’évacuer dans les deux heures qui suivent…

À 21H45, verser les 125 ml d’huile d’olive dans un pot. Surtout s’ils ont été au réfrigérateur, passer les pamplemousses à l’eau chaude et les presser pour en extraire le jus. Il faut entre 125 ml et 200 ml de jus. Ajouter le jus fraîchement pressé à l’huile d’olive. Ajouter aussi la teinture de noix. Fermer le couvercle du pot et vigoureusement secouer pour bien tout mélanger.

À 22H, avaler le mélange d’huile d’olive et de jus de pamplemousse, éventuellement associé au somnifère naturel, le tout de nouveau vigoureusement secoué. L’avalement doit impérativement se faire DEBOUT.

Ce mélange s’avale très bien. Le jus de pamplemousse à pour effet de scinder les molécules grasses de l’huile d’olive, ce qui donne une texture très liquide au mélange. Le goût du pamplemousse prime sur celui de l’huile d’olive.

Plus vite c’est bu, mieux c’est! Moins de cinq minutes est bien; pour un résultat optimum ne pas dépasser un quart d’heure.

Ensuite, se coucher tout de suite pour une bonne  nuit de sommeil, si possible sur le côté droit, ou bien sur le dos, la tête sur l’oreiller, complètement immobile pendant au moins vingt minutes. Il est bon de se représenter son foie en train de se nettoyer, tandis que l’on se laisse agréablement aller à un bienfaisant sommeil.

Pendant celui-ci, les calculs ou "pierres" – les «petits pois verts» - vont se dégager des canaux biliaires pour ensuite s’acheminer vers les intestins.

Le lendemain matin, au réveil, mais pas avant 6H, prendre la troisième dose de Sels d’Epsom.

En cas de besoin d’aller «vidanger», il convient d’utiliser la grande passoire comme filtre, afin d’y récupérer les fameux «petits pois verts», car c’est eux qui seront la preuve, le signe tangible, de l’utilité et de l’efficacité de la cure.

Deux heures après la première prise matinale, prendre la quatrième et dernière dose de Sels d’Epsom, ce, après quoi, si l’on en ressent le besoin, il peut être bienvenu de se recoucher…

Encore deux heures plus tard, il est possible de recommencer à manger. Il est bon de commencer par un jus de fruit, de préférence frais.

Une demi-heure plus tard, il est possible de reprendre son alimentation régulière normale, mais, après cela, il convient, bien sûr, de manger légèrement.

Déjà, il est possible de se sentir nettement mieux.

Apparence des calculs

Les calculs évacués, à cause de leur haute teneur en cholestérol, flottent souvent. Leur couleur varie de l’ocre au vert pois. Plus ils contiennent de bile et plus ils tirent sur le vert pois. Leur texture est variable: plus ils sont anciens plus ils sont durs; plus ils sont récents plus ils sont mous.

Il arrive aussi que les canaux biliaires contiennent des cristaux de cholestérol pas encore transformés en pierres et qui flottent à la surface de l’eau sous l’aspect de paillettes de couleur ocre.

 

Conclusion

Les informations ci-dessus proposéss résultent à la fois du livre d'Andreas Moritz "L'étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire", de "La Cure de toutes les maladies" de la Doctoresse Hulda Clark et de celui de Robert Dehin "Le nettoyage des organies internes" et des auteurs et praticiens auxquels lui-même se réfère et de l’expérience de vérification personnelle de l’auteur du présent article.

Naturellement, les ouvrages de Andreas Motitz, de Hulda Clark et de Robert Dehin comporte de nombreuses autres précisions et considérations, qui ne sont pas présentes ici et que le candidat au nettoyage non seulement de son foie mais aussi de ses autres organes internes - tels les reins et l'intestin - découvrira avec profit dans ces livres.

Bien conduite en fonction des recommandations des spécialistes, cette cure est quasi-totalement dépourvue de risques.

En particulier, il ne faut pas oublier la teinture-mère de noix, dont l’objectif est de tuer les parasites libérés par la cure et qui pourraient ensuite intoxiquer les intestins.

Après le nettoyage, des lavements – de préférence au café (Arabica) - sont éventuellement aussi indiqués, afin d’être sûr qu’aucun «petit pois vert» ne reste à polluer l’intestin. Les calculs sont, en effet, poreux et remplis de toxines accumulées.

Pour un nettoyage plus en profondeur, il est bon de répéter la cure autant de fois que nécessaire, toutes les deux ou trois semaines plus tard… C'est presque à chaque fois que de nouveaux calculs se trouvent ainsi libérés.

Il semble assez fréquent que ce soit des centaines de calculs (de 200 à 500), voire des milliers, qui soient ainsi expulsés!

Naturellement, pour que le bien-être associé à la cure perdure, il est souhaitable de manger moins et mieux, d’opter le plus possible pour une nourriture végétale, de bien mâcher («Buvez vos aliments!», disait Gandhi) et de boire beaucoup entre les repas…

Il est aussi, bien évidemment, en plus de tout le reste, vivement conseillé de se libérer de tous les démons, qui attaquent le corps à ses points faibles

 

Pour savoir où se procurer tout ce qui est nécessaire à la grande Cure du Foie:

C'est décidé, j'entame ma cure du foie

 

Voir aussi: En savoir plus sur le Zapper.

 

Autre lien sur la Cure du Foie: http://sungazing_vivre_sans_manger.club.fr/nettoyage.html

0

Partager cette page

Repost 0
L'Art de Vivre Sain