Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 14:25

 

En surcharge pondérale, j’ai maigri de 13 kg en enlevant mes dents dévitalisées et sans faire aucun régime.

 

Témoignage de M.Thierry Reboul.

 

Je suis entrepreneur paysagiste en Ardèche. Jusqu’à l’année 2006,  je me trouvais avec une surcharge pondérale et sans beaucoup d’énergie malgré beaucoup de sport, du cyclisme, notamment.

 

Suite à un reportage TV où le gouvernement norvégien prenait en charge l'enlèvement des amalgames dentaires, j'ai fait ôter tous les miens. J'ai constaté à ce moment là effectivement un petit regain d'énergie, mais la fatigue chronique et les kilos en trop étaient toujours là.

 

En juillet 2007, un médecin  me conseille d’enlever toutes mes dents dévitalisées, comme il le conseillait à tous ses patients, d'ailleurs. Mon dentiste habituel n'était pas du tout d'accord pour m'enlever mes 5 dents dévitalisées qui, selon lui, allaient très bien. C’est le Dr Darmon qui m’a accompagné chez un dentiste qu’il connaissait pour que tout soit fait comme il fallait, afin que l’os toxique soit bien ôté lors de l’extraction et que je ne prenne aucun médicament chimique pour les douleurs post opératoires. Le Dr Darmon m’a ensuite montré comment faire une confiture à base de Tamarin, qui est sensée augmenter le transit intestinal. Il fallait en rajouter à mes aliments lors du repas ou à boire dilué dans de l’eau. Entre l'extraction des dents dévitalisées et la consommation de ce produit, un déblocage énergétique spectaculaire a eu lieu, ce qui a eu pour effet de me faire retrouver une forme éblouissante et une tonicité à toute épreuve. J’ai perdu 13 kilos en trois mois que je n’ai jamais repris depuis déjà cinq ans. Ceux ci ont fondu littéralement, sans faire aucun régime. J’ai retrouvé le poids de mes vingt ans c'est à dire le poids idéal pour ma taille.

 

Mais, comme je voulais avoir encore plus de forme, quelques temps après avoir retrouvé mon poids idéal, j’ai aussi effectué régulièrement la cure du foie (Docteur Hulda Clark), le déparasitage ainsi que le nettoyage de la bouche le matin en gargarisme avec de l'huile de tournesol. Tout cela m’a fait aussi du bien mais c’est sans aucun doute l’extraction des dents dévitalisées qui a été le plus déterminante pour moi. Je ne prends bien sûr plus de médicaments chimiques depuis des années, je me soigne depuis toujours par des plantes et des  huiles essentielles. J'essaie de vivre au maximum au contact de la nature, de manger sain et d'écouter mon corps. Je pense que c’est pour cela que j’ai retrouvé très vite la forme après mes extractions de dents dévitalisées.

       

Si vous le voulez, vous pouvez me contacter par email: roulzy@orange.fr et je vous rappellerai sur un téléphone fixe, si vous le désirez.

 

Commentaires du Dr Darmon

 

J’ai souvent observé que les poids se normalisaient après extraction de dents dévitalisées, même sans donner de tamarin. Les gros maigrissent et les maigres grossissent. Plus généralement, les critères esthétiques s’améliorent. La peau, les cheveux, et le teint notamment sont plus beaux. On semble généralement rajeunir en se débarrassant de la mort de notre bouche. En fait et contrairement à ce que l’on pourrait croire à priori, on devient plus beau en enlevant ses dents dévitalisées.

 

Parfois il faut toutefois parfaire le travail par certaines injections dans les os des mâchoires, mais pas toujours. Parfois les dents dévitalisées sont enlevées trop tard et la santé peine à revenir. Un jour on comprendra que la dent dévitalisée est très probablement la première cause de mal de dos, de maladies graves et de cancers de notre civilisation. Les témoignages vidéos du site sante-dents.com sont suffisamment clairs pour le comprendre.

 

Seulement voilà, l’idée de devoir s’en débarrasser et ensuite de porter généralement un dentier n’est pas très réjouissante pour certains. Je trouve alors que la petite histoire philosophique suivante est tout à fait adaptée à la problématique «dent dévitalisée». Je la suggère donc à ceux qui ont compris que de garder de la mort en soi n’est pas une bonne chose mais qui n’osent pas faire le pas d’aller demander à un dentiste de leur enlever leurs dents dévitalisées. Peut-être qu’ils devraient se rendre compte que l’idée de devoir faire enlever leurs dents mortes est un peu leur «Porte Noire».

 

Histoire philosophique de la Porte Noire

 

Il était une fois en terre d’Islam, ou au pays du Prince des Mille et une nuits (ou le Prince des Ténèbres donc Satan), un roi particulier. Une fois qu'il avait fait prisonniers tous ses ennemis, il les conviait dans une grande salle.
 
Le roi criait:
     
- Je vais vous donner une dernière chance. Regardez tous à droite.
     
Tous tournaient la tête vers une rangée de soldats avec de très beaux uniformes mais armés d'arcs et de flèches, prêts à leur tirer dessus.
     
- Maintenant, disait le roi, regardez tous à gauche.
     
Dans cette direction, les prisonniers pouvaient apercevoir une gigantesque porte noire d'aspect dantesque incrustée de crânes humains sanguinolents, de mains décharnées, de morceaux de cadavre en putréfaction. Une porte d'aspect infernal qui les faisait frissonner d'horreur.
     
Le roi se positionnait au centre de la salle.
     
- Ecoutez moi, tous. Que désirez-vous le plus? Mourir transpercés par les flèches de mes beaux archers ou bien tenter votre chance et passer le seuil de la porte noire? Décidez-vous, je respecterai le choix de votre libre arbitre...
     
Tous les prisonniers adoptaient le même comportement: au moment de se décider, ils approchaient de la porte géante, lui jetait un regard tourmenté puis courraient vers les archers en espérant passer au travers, car aucun d'entre eux n'osait ouvrir la porte, imaginant quel insoutenable destin il trouverait là derrière. Mais tous mourraient alors sous les flèches.          

 

Mais, un jour, la guerre fut terminée.  Un soldat qui faisait partie autrefois du peloton d'exécution des archers, osa interroger le roi:
     
 - Tu sais, grand roi, je me suis toujours demandé ce qu'il y avait derrière la porte noire.
     
Le roi répondit :
     
- Tu te souviens que je donnais le choix aux prisonniers? Ils pouvaient pousser la porte ou opter pour une mort certaine. Eh bien, toi, vas ouvrir la porte noire!
     
Le soldat, frémissant, s'exécuta et la porte tourna sur ses énormes gonds en grinçant. Un pur rayon de soleil balaya le sol dallé. Alors le soldat ouvrit la porte en grand. La lumière inonda la salle. Elle provenait d'un paysage verdoyant. Le soldat vit un chemin qui montait au milieu des arbres. Et il comprit: ce chemin, c'était celui de la liberté!

 

Fin

 

Dr Bruno Darmon, docteur en chirurgie dentaire


drbrunodarmon@yahoo.fr

 

 P.S.: J'organiserai un stage la première semaine de septembre 2012, dans un refuge de haute montagne et au bord d’un lac, le lac d’Allos, dans l’arrière pays niçois, pour enseigner les enseignements essentiels pour la santé, issus de la médecine chinoise, ayurvédique et de la dentisterie holistique.  Enseignement en pleine nature. Prix 499 euros tout compris (logement en dortoirs et nourriture comprise). Limité à 15 personnes. Inscription à: drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

NDLR: Le Dr Bruno Darmon sera présent, les 10 et 11 novembre 2012, au 5ème Colloque Vivre sa Santé au Naturel, où il présentera deux conférences et à la suite duquel il présentera le stage "Les enseignements essentiels pour la santé".


Sourcehttp://dents-devitalisees.over-blog.com/article-maigrir-en-enlevant-des-dents-devitalisees-109217396.html.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 18:37

 

Les Lavements selon Hulda Clark

 

Généralités sur les lavements

 

Si vous n'avez pas fait de selles un seul jour c'est un sérieux problème. Une personne malade ne peut pas supporter de se remplir davantage d'ammoniaque et des amines toxiques que les bactéries des intestins produisent. Mais le but est encore plus grand: Eliminer les parasites et les toxines rejetées par vos tumeurs. Heureusement, il est très facile de faire des lavements. Faites un lavement avant d'aller au lit.

Il y a plusieurs sortes de matériels de lavement disponibles dans les pharmacies; le plus important c'est de ne jamais utiliser le matériel d'une autre personne, même si c'est "stérilisé" avec garantie. Ayez votre propre matériel. N'utilisez pas l'équipement utilié par un épurateur professionnel des intestins. Il est impossible de complètement éviter la contamination. Vous devez complètement l'éviter.

Une bouteille de Flet TM (bac à lavement) obtenue dans votre pharmacie locale suffira pour commencer. D'autres genres de matériel sont disponibles. C'est une poire à lavement avec un applicateur en plastique pour l'insertion. Videz le contenu, puisque vous ne pouvez pas l'examiner pour savoir s'il contient des toxines. Remplissez-la avec de l'eau du robinet très chaude. Une eau très froide cause des crampes et il est difficile de la retenir.

Le lubrifiant peut être préparé en cinq minutes:

  • 4 cuillerées à café de fécule de maïs
  • 1 tasse d'eau
  • 1 pincée de vitamine B2 (pour détoxiquer un possible benzène).

Portez ceci à ébullition et faites cuire pour environ une minute. Placez dans le réfrigérateur pour que cela se refroidisse rapidement. Versez une cuillerée à café ou plus sur un sachet en plastique pour la convenance d'utilisation. Les seuls autres lubrifiants sont l'huile d'olive et l'huile de noix de coco, également traitée avec la vitamine B2 et une goutte de Lugol ou de HCl pour stériliser.

Pour bon nombre d'entre nous le rectum développe une poche due aux périodes passées de la constipation. Cela s'appelle un diverticulum (diverticulite). Il est juste à quelques pouces de l'anus et ainsi il est tout à fait accessible par lavement.

Les parois du diverticulum sont devenues faibles à force d'être constamment distendues. Mais en quelques semaines de nettoyage quotidien la poche se rétrécira et peut même disparaître. Dès que (...) l'évacuation normale est redevenue possible cessez de faire des lavements: ils peuvent aggraver les hémorroïdes.


Pour éviter les hémorroïdes ne vous fatiguez pas et nettoyer toujours votre anus avec du papier humide, pas avec du papier sec. Mouillez un tas de papiers avec de l'eau chaude. Appliquez-y, avant l'essuyage, le lubrifiant à base de fécule de maïs. Essuyez au moins six fois. Au derner nettoyage repoussez l'hémorroïde à l'intérieur. Si l'hémorroïde est de grande taille utilisez un doigt recouvert d'un gant. (Coupez les doigts de gants en plastique mince; portez-les, un par un, sur le doigt du milieu, lubrifiez avec la fécule de maïs; poussez l'hémorroïde loin dedans autant que possible). Si les hémorroïdes sont internes, utilisez les suppositoires. Pour soulager la douleur appliquez du miel.

Lavement au Lugol

Ce lavement au lugol ne convient pas pour les personnes allergique à l'iode. Ajoutez 12 cuillerées à café d'iode de Lugol à un demi-litre d'eau très chaude, versez dans la bouteille de la Fleet TM la quantité d'une tasse (se donner deux doses), dans un appareil à lavement. Administrez lentement le lavement et maintenez dans l'intestin aussi longtemps que possible.

Le lavement au Brou de Noix Dr Clark (Black Walnut Hull Extra Strengh)

Ajoutez une cuillère à café de teinture de green black walnut extra strengh à un demi-litre d'eau très chaude. Procédez comme ci-dessus.

Lavement simple

Si vous n'avez aucune des autres solutions disponibles, utilisez une simple eau salée. 1 cuillerée à café par litre. En l'absence de sel utilisez de l'eau simple. Rappelez-vous que vous devez pouvoir évacuer ou (à défaut) faire un lavement au moins une fois par jour.

Lavement au Café

Bien que ceci ait les effets profonds qui sont salutaires vous devez prendre des précautions spéciales dues à la pollution à l'amiante de tous les cafés examinés. Ils contiennent également des œufs d'ascaris et la moisissure de sorgho (la variété qui cause le purpura et les attaques).

Utilisez le café usuel, quatre bonnes cuillerées à soupe dans un litre d'eau, faire bouillir pendant trois minutes. Laissez refroidir pendant dix minutes. Portez à nouveau à l'ébullition pendant cinq minutes supplémentaires. Filtrez à l'aide d'un double filtre pour enlever l'amiante. Stérilisez avec 1 goutte de Lugol par tasse. Ceci détruit également les moisissures. Particulièrement utile pour réduire la douleur le lavement au café tue les stades d'ascaris dans tout l'organisme et stimule la production de la bile.

Se faire un lavement parfait

Toute goutte ou toute chose que vous utilisez pour faire le lavement souillera n'importe comment votre salle de bains. Pourtant, vous devez la laisser parfaitement hygiénique pour votre propre protection.

Alors suivez soigneusement ces instructions:

Etalez un grand sac poubelle en plastique sur le plancher de la salle de bains. Placez près de lui un sac à provisions en plastique et une assiette en carton. Placez aussi une chaise à côté. Le sac poubelle est pour que vous vous couchiez dessus. Couchez vous sur le dos, si vous n'avez personne pour vous aider.

Les instructions sur les bocs de lavements commerciaux disponibles vous disent de rester sur les genoux. Ceci peut être réalisable avec un petit flacon à pression  avec une solution prête à l'emploi, que vous pouvez acheter. D'autres instructions vous indiquent de vous coucher sur le côté.

Il est cependant tout à fait impossible si vous êtes vieux et avez des genoux douloureux ou êtes simplement malade et deviez essayer de prendre un demi-litre entier (500 ml).

Examinez d'abord l'appareil. dans le lavabo de la salle de bains afin de voir comment cela fonctionne. Essuyez la graisse qui se trouve sur l'applicateur; il s'agit sûrement d'un produit pétrolier de sorte que l'aplicateur risque d'être pollué au benzène.

Versez une cuillerée à soupe d'huile sur l'assiette à papier pour le lubrifier (stériliser avec une goutte de HCl par tasse)

Après avoir rempli le récipient de solution de lavement faites sortir l'air du tuyau en faisant couler et fermer la canule. Passez-la par la tuyauterie jusqu'à ce que l'air soit sorti d'elle et fermez le pinchcock. Placez-le sur un sac à provisions.

Insérez le tube d'application dans la mesure où vous pouvez vous sentir confortable. Soulevez alors le récipent avec une main tout en ouvrant la valve avec l'autre. Plus vous la soulevez haut, plus ça coule rapidement. Prenez tout le temps nécessaire pour faire pénétrer la solution. Vous pouvez souhaiter placer le récipient sur une chaise. C'est plus facile de retenir le liquide lorsqu'il est assez chaud. Ne vous forcez pas à tout retenir. A tout moment vous pouvez fermer la valve, retirer l'applicateur, et le placer sur le sac à provision.

Lavez l'appareil, la salle de bains et vous-mêrme. Ce sujet est rarement abordé, mais très important. Notez qu'un certain contenu des intestins est entré dans le récipient par l'action de reflux, ce qui est inévitable. Considérez que l'appareil entier est souillé. Pour cette raison vous ne devez jamais, jamais, utiliser l'appareil d'une autre personne, bien qu''il paraisse propre.

D'abord, essayez le tube de l'applicateur. Ensuite remplissez d'eau le récipient et laissez-la passer par le tuyau dans la toilette. Répétez l'opération jusqu'à ce qu'il semble propre; ce n'est qu'une apparence; vous devez maintenant le stériliser. Remplissez-le avec de l'eau et ajoutez de l'iode de Lugol ou de l'iode de providone, jusqu'à ce que la couleur devienne intensément rouge. Placez l'extrémité du tube dans le récipient. Videz et essuyez l'extérieur du tube avec le papier. Videz le récipient. Ne le séchez pas. Mettez-le dans un sachet de plastique frais. Jetez le sachet, le sac à provisions et l'assiette en carton. Nettoyez directement le lavabo avec de l'alcool ou du Lugol. Lavez-vous alors les mains avec l'aseptisant de la peau. Soyez sûr d'inclure les ongles.

Si tout s'est bien passé (pas de fuites), vous pouvez prendre le risque d'effectuer le prochain lavement sur votre lit. Sinon, prenez une douche et restez collé(e) au plancher.

 

- Extrait de LCDTLCA par Dr Hulda Clark. -

 

- Copyright -


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 22:59

URGENCE VITALE CARDIAQUE RÉSOLUE PAR EXTRACTION DE DENTS DÉVITALISÉES.

 

Ce texte parle d'une technique simple de médecine naturelle que chacun peut appliquer et qui pourra sauver des vies en cas d'urgence médicale en général et cardiaque en particulier.


Témoignage d'Éric Tournier:

Il y cinq ans ma mère a fait une grave attaque cardiaque et a du être hospitalisée en urgence dans la grande clinique spécialisée de cardiologie des Bouches du Rhône, la Casamance. Je suis naturopathe, spécialiste en thérapies quantiques à Cassis et j'étais à cette époque au courant de la toxicité des dents dévitalisées. Ma mère ne voulait toutefois pas enlever ses dents dévitalisées, alors je la maintenais en forme avec diverses méthodes de médecine naturelle.

Mais, un jour, la crise cardiaque est arrivée. Il me sembla alors nécessaire de lui enlever au plus vite ses dents dévitalisées. J'ai donc pris en urgence rendez-vous avec un dentiste qui devait les lui enlever, car ce sujet dentaire n'intéressait apparemment pas ses grands cardiologues.

Il fallait donc la faire sortir de sa clinique pour que cela puisse se réaliser. Persuadés que sans eux, pas de salut, les cardiologues ont tout fait pour s'opposer à la sortie de ma mère, car elle restait toujours très faible depuis son attaque cardiaque. Ils prévoyaient probablement de la laisser sous perfusion pendant encore un certain temps, puis de l'opérer.

Mais je voyais que malgré son hospitalisation et ses perfusions, son état de santé se dégradait dangereusement depuis plusieurs jours. Je pense qu'elle serait morte. Âgée de 68 ans à l’époque on m'aurait alors sorti le refrain classique que tout avait été tenté pour la sauver.

J’ai convaincu alors ma mère de sortir de l'hôpital pour se faire enlever ses dents dévitalisées même si ces dents ne lui faisaient pas mal. Nous dûmes signer une décharge au grand dam des médecins et elle put alors sortir. De retour à la maison elle refit encore une attaque cardiaque. Je fus à deux doigt de rappeler le Samu, ce qui aurait contrarié le rendez-vous prévu chez le dentiste, quelques jours plus tard. Il fallait absolument tenir jusqu'au rendez-vous salvateur.

Quand tout cela s'est passé, le Dr Darmon était alors chez moi et avait accepté d'y rester, le temps que ma mère soit rétablie. Et heureusement, car avec certaines techniques, il a rapidement jugulé cette attaque cardiaque que je ne savais pas moi-même juguler avec les techniques naturelles dont je dispose.

Le jour du rendez-vous dentaire, quelques dents dévitalisées furent extraites. Pas toutes, juste celles qui furent identifiées par le Dr Darmon comme étant les plus toxiques et en rapport avec son affection cardiaque. Il lui a suffi de passer sa main devant les dents et de ressentir lesquelles étaient les plus empoisonnantes.

Quelques soins énergétiques furent faits le lendemain des extractions et dès le lendemain, je peux dire qu'elle était quasiment guérie de ses problèmes cardiaques. Elle avait retrouvé un bon teint et sa douleur cardiaque avait quasiment disparu. Nous étions sortis de la situation d'urgence.

Ma mère qui avait compris l'avertissement fit enlever ensuite toutes les autres dents dévitalisées dans les semaines qui suivirent. Une douleur résiduelle au cœur disparut d'ailleurs avec les dernières dents dévitalisées extraites et sa vitalité s'en retrouva encore accrue. Depuis ma mère a retrouvé plus de vitalité qu'elle avait avant même son attaque cardiaque et n'a plus pris aucun médicament pour le cœur depuis sa sortie de la clinique.

J'ai bien eu la preuve ici avec ma mère du caractère essentiel des dents dévitalisées et de la priorité de les enlever sur toutes les techniques de cardiologie conventionnelle mais aussi de thérapies naturelles que je pratique.

Si j'ai pris le risque de sortir ma mère du service d'urgence cardiologie de l'hôpital, c'est aussi parce que j'avais alors le Dr Darmon à mes côtés et que j'avais eu l'occasion de voir ce qu'il savait faire. Je lui avais montré auparavant quelques patients dont j'avais du mal à améliorer la santé.

Il y avait, par exemple, une dame qui était toujours très fatiguée, avec un mal-être permanent, avec des nausées et des vertiges et qui avait passé des années à consulter les spécialistes de la région. Elle n'avait pourtant pas de dents dévitalisées et n'en avait jamais eues. Le cas était donc plus subtil qu'un autre.

Le Dr Darmon l'ausculta et suspecta une cavitation dans une zone de dent de sagesse qu'elle avait fait extraire jadis. Il traita cette zone, lui fit quelques soins ayurvédiques et la patiente retrouva, le soir même, une santé qu'elle avait perdu depuis des années. J'avais alors compris qu'il n'était à l'évidence pas qu'un dentiste qui parle de toxicité de dents dévitalisées.

Vous pouvez me téléphoner si vous le désirez pour confirmer l'authenticité de mon témoignage.

Eric Tournier

04.42.01.32.36

cimdcassis@free.fr

 

Commentaires du Dr Darmon.

La crise cardiaque fait partie des plus importantes causes de mortalité aujourd'hui.

Cette dame était entre la vie et la mort et restait en grand danger, même à l'hôpital. Son fils a pris cette décision de sortie qui se révéla après coup une bonne décision. C'était très risqué, certes, mais il faut savoir parfois prendre des risques pour éviter un risque encore plus grand. L'essentiel est de savoir discerner quels sont les risques les plus grands dans la vie.

J'ai bien compris depuis longtemps que conserver en bouche des dents dévitalisées est un très grand risque pour la santé dont peu de personnes ont pourtant conscience. Même dans une situation d'urgence médicale, j'ai encore pu constater que de les enlever est la meilleure chose à faire.

Je vais maintenant vous expliquer ce qui a permis de juguler les crises cardiaques multiples de cette dame qui sont revenues alors qu'elle était rentrée chez elle en attendant le rendez vous salvateur du dentiste.

Cela pourrait vous être très utile, un jour, car certaines sont faciles à appliquer et pourraient bien suffire comme elles lui ont suffi.

La première fois, j'ai quand même avant tout fait de l'acupuncture pour supprimer sa récidive de crise cardiaque. Mais, par la suite, cette dame a géré toute seule ses autres récidives de crises cardiaques sans que j'ai besoin d'intervenir. Et c'est en cela que c'est fort intéressant pour vous, cher lecteur, car vous aussi pourrez appliquer les mêmes techniques.

Dès que des douleurs cardiaques arrivaient j'avais expliqué à la patiente d'appliquer de l'huile essentielle de thym sur les collets de ses dents dévitalisées avec un coton-tige, tout simplement. C'est une technique de réflexologie dentaire.

J'avais aussi demandé d'utiliser un petit appareil qui envoie de la piezzo électricité, un piezzo, sur les points douloureux qui apparaissaient sur la poitrine quand une crise cardiaque revenait.

Je lui avais demandé aussi d'augmenter l'amplitude de sa respiration.

Avec ces trois conseils très simples, elle a pu juguler seule ses récidives de crises cardiaques pendant les quelques jours qui la séparait de l'extraction salvatrice.

A vrai dire j'en étais moi même étonné et c'est bien pourquoi je suis quand même resté chez elle au cas où cela n'aurait pas suffi. Mais à mon grand étonnement cela a suffi et, toute seule, elle a pu juguler ses crises qui revenaient sans même avoir besoin de mon acupuncture.

Certes j'ai profité de ces jours à ses côtés pour lui faire des soins qui la remontaient en énergie mais lors de ses crises qui revenaient, elle s'en est sortie seule. Je trouve donc que cette information vaut son pesant d'or.

Pour se procurer un piezzo facilement, il y a, par exemple, le biopiezzo qu'on trouve dans divers enseignes, notamment sur internet et qui se nomme aussi acupuncto, quand il est vendu par la société Auris. Il est alors encore moins cher en plus (40 euros).

C'est, à mon avis, un outil à posséder absolument avec l'huile essentielle de thym pour les urgences cardiaques qui sont très souvent en lien avec les dents dévitalisées même si personne ne le sait dans le corps médical.

Cela n'empêche pas de posséder aussi le zappeur d'Hulda Clark, qui me semble, toutefois, moins adapté pour les urgences vitales, même si c'est aussi un bon appareil.

Tous ces appareils me semblent complémentaires mais pas aussi importants toutefois que faire enlever les dents dévitalisées. Cette histoire me montre, encore une fois, que, même en situation d'urgence, traiter la cause est toujours le plus efficace.

J'ai appris dernièrement que le laboratoire Pranarom avait fait un petit complexe d'huiles essentielles sous forme de gel, qui se nomme Buccarom. On peut appliquer facilement ce gel sur les gencives des dents dévitalisées avec le doigt. Il semble que lui aussi permettrait de faire de la réflexologie dentaire en supprimant des symptômes à distance, mieux même que d'appliquer du Neem (dont j'ai déjà parlé dans d'autres textes), m'a dit une patiente.

C'est peut-être plus pratique aussi que d'appliquer de l'huile essentielle de thym avec un coton tige car les huiles essentielles, c'est toujours un peu délicat à utiliser, car c'est très fort aussi, il faut quand même faire un peu attention. Buccarom peut se commander en pharmacie en plus. Si vous avez des dents dévitalisées, achetez en et frictionnez les gencives de vos dents dévitalisées avec. Vous verrez bien si vous vous sentez mieux, ce qui confirmera alors que vos dents dévitalisées vous empoisonnent.

Un petit mot sur Eric Tournier, qui est un exemple si rare qu'il mérite d'être étudié. C'est un passionné par les médecines naturelles. Il possède chez lui, un véritable centre de revitalisation avec des appareils performants et est un expert en nutrition saine même si nous ne sommes pas d'accord sur tout. Contrairement à beaucoup de thérapeutes qui font des médecines naturelles parce qu'ils n'ont pu faire d'études de médecine conventionnelle, lui, par contre, a abandonné ses études de médecine après plusieurs années qui avaient été pourtant passées avec succès; car il a pris conscience très tôt des effets secondaires toxiques de cette médecine moderne qui s'est très éloignée du naturel. Une médecine qui sauve certes des vies notamment dans les urgences mais fabrique aussi à la pelle des grabataires et des handicapés.

Alors qu'il était étudiant en médecine, il a alors intégré l'école de naturopathie de P.V Marchesseau. Une décision qui aurait pu paraitre folle mais qui était, en réalité, très courageuse. Je ne connais personne qui l'a faite jusqu'à présent à part lui. C'est à l'évidence quelqu'un qui sait prendre des risques pour prendre la voie de la vérité quand il l'identifie. Quand on sait ce que gagne un médecin aujourd'hui, en grande partie grâce aux remboursements de la sécurité sociale, il fallait vraiment être un passionné de la santé naturelle pour faire un tel choix qui le priverait des remboursements de la sécurité sociale.

En plus de la naturopathie, Eric Tournier a ensuite acquis toutes sortes de techniques de médecines naturelles et a toujours été à la recherche des causes véritables des maladies. C'est ainsi qu'il découvrit le problème des dents dévitalisées, un jour à travers les travaux de Hulda Clark et un stage qu'il fit avec elle. Hulda Clark considérait le problème des dents dévitalisées comme un problème majeur. Depuis qu'il a pris conscience, lui aussi, de cela, il en parle à tous ses patients.

Il est en cela un exemple à suivre comme l'étaient quelques rares autres médecins courageux en France comme Le Dr J.G. Thomas (célèbre acupuncture à Grasse aujourd'hui à la retraite) et feu le Dr Loizillon (célèbre homéopathe à Pont St Esprit) qui avaient bien vu que les patients qui acceptaient de s'en débarrasser, guérissaient bien mieux que tous les autres.

Pour l'anecdote, je suis en ce moment en procédure (qui dure...) pour demander à exercer à nouveau après une longue période d'interdiction d'exercer à cause du Conseil de l'Ordre. Je viens d'ouvrir un courrier du Président Couzinou qui a lu apparemment mes textes sur internet. Après avoir donné préalablement un avis défavorable à ma reprise d'activité, il écrit dans ce dernier courrier: "Nous notons dans ces écrits que le Dr Darmon ne s'est pas amendé concernant les pratiques qui lui étaient reprochées à l'occasion de sa radiation" (la pratique étant de proposer jadis à mes patients malades d'extraire leurs dents dévitalisées).

Quelle misère spirituelle.....Tant de persévérance à persécuter une pratique qui pourrait guérir mieux que tout des millions de personnes rien qu'en France. La France, le pays qui a le plus de malades et le plus de dents dévitalisées, par habitant d'Europe, comme par hasard. La France qui est ruinée de devoir soigner des millions de malades que les dentistes pourraient guérir mieux même que les médecins s'ils le voulaient, en enlevant tout simplement la mort qu'ils ont eux même installée dans les bouches.

Mais l'orgueil rend aveugle. On préfère alors généralement aller jusqu'au bout de sa folie plutôt que de reconnaitre ses erreurs et reprendre le chemin de la vie. Et cela quitte à entrainer toute une civilisation qui fait souvent aveuglément confiance en ses institutions sanitaires, dans la dévitalisation et la mort.

Ma foi, mes collègues du Conseil de l'Ordre ne sont pas les seuls à agir ainsi, les experts du nucléaire font pire encore. Au Japon, malgré l'accident de Fukushima, ils veulent même remettre les centrales nucléaires en fonction. En France, nos experts n'imaginent même pas de les arrêter, même si elles pourraient nous tuer encore plus sûrement que tout.

Décidément, ceux qui se disent experts font parfois tout le contraire de ce qu'il faudrait faire.

drbrunodarmonyahoo.fr


Source: http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-urgence-vitale-cardiaque-resolue-par-extraction-de-dents-devitalisees-108435737.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 18:21

Article relayé

 

Les enfants vaccinés développent jusqu'à cinq fois plus de maladies que les enfants non vaccinés 

 

Traduction en copyleft de Pétrus Lombard

 

Les soupçons de ceux qui hésitent à faire vacciner leurs enfants sont confirmés. Une grande étude récente corrobore une autre analyse de sondages indépendante qui compare les enfants non vaccinés aux enfants vaccinés. 

Elle montre que tous les enfants vaccinés attrapent deux à cinq fois plus de maladies infantiles, dérangements et allergies, que les enfants non vaccinés

À l'origine, la dernière étude toujours en cours comparait les enfants non vaccinés par rapport à une enquête nationale de santé en Allemagne, effectuée par KiGGS, qui impliquait plus de 17.000 jeunes jusqu'à 19 ans. Cette analyse de sondages actuellement en cours a été initiée par un homéopathe classique, Andreas Bachmair. 

Le lien zunien sur l'étude de Bachmair peut toutefois être trouvé sur le site VaccineInjury.info, qui l'a rajouté pour les parents d'enfants vaccinés qui participent au sondage. Cette étude en cours regroupe jusqu'à présent bien plus de 11.000 sondés, en majorité de Zunie. Les autres sondages concernaient des groupes de familles plus petits. 

Quoi qu'il en soit, les résultats étaient similaires. Bien sûr, aucune de ces études n'a été répercutée par les grands médias. Elles n'ont été financées ni par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), ni par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), ni par un quelconque organisme de santé national ou international, ni par un groupe de profession médicale. 

Ces organismes n'osent pas comparer objectivement la santé des enfants non vaccinés à celle des enfants vaccinés, et risquer ainsi de perturber leur manie de la vaccination. Toutes leurs études se focalisent principalement sur les maladies infantiles qui surviennent lorsque les enfants mûrissent. 

Les dramatiques dommages vaccinaux débilitants ou mortels ne sont pas l'objet de leurs études, puisque, en Zunie, pas plus de cinq pour cent, ou moins, sont réellement signalés au VAERS (réseau d'enregistrement des effets secondaires des vaccins), pour diverses raisons diverses incluant:

·  C'est un système complexe qui prend du temps sur la pratique médicale.

·  La plupart des parents n'en connaissent pas l'existence.

· Seuls les effets indésirables survenant immédiatement après la vaccination sont pris en compte.

· L'accès au VAERS étant facultatif, la plupart des médecins ne veulent pas paraître eux-mêmes coupables de dommages vaccinaux et veulent maintenir le dénie du danger des vaccins.

Il en résulte que même les réactions indésirables les plus terribles sont très peu reconnues, tandis que les problèmes de santé permanents dus aux vaccins ne sont même pas considérés comme pertinents. 

Résumé de divers sondages 

Lors de sondages indépendants, les questions sur les maladies infantiles habituellement posées aux personnes interrogées ont concerné l'asthme, les angines à répétition, la bronchite chronique, la sinusite, les allergies, l'eczéma, l'infection de l'oreille, le diabète, les troubles du sommeil, l'énurésie, la dyslexie, les migraines, l'hyperactivité, le trouble de déficit de l'attention, l'épilepsie, la dépression, et le retard du développement de la capacité à parler ou à marcher. 

En 1992, Immunization Awareness Society, un groupe de Nouvelle-Zélande, étudia 245 familles avec au total 495 enfants. 226 enfants furent vaccinés et 269 ne le furent pas. Quatre-vingt-une familles comptaient à la fois des enfants vaccinés et des non vaccinés. 

Les différences furent spectaculaires, avec les enfants non vaccinés montrant une bien moindre incidence de maladies infantiles communes que les enfants vaccinés. 

D'après un autre sondage dans la ville de Christchurch, dans l'île Sud de Nouvelle-Zélande, chez les enfants nés en 1977 ou après, aucun non vacciné n'était asthmatique, alors que près de 25% des vaccinés étaient soignés pour l'asthme dès l'âge de 10 ans. 

Dans le cadre de l'étude en cours de Bachmair, sur VaccineInjury.info, bon nombre de commentaires de parents opposés à la vaccination mentionnent le danger de la vaccination et l'intérêt du développement naturel de la vraie immunité. 

Le Dr Tetyana Obukhanych, une spécialiste en immunologie qui a écrit le livre Vaccine Illusion, s'est retournée contre le dogme de sa formation médicale et son contexte. Elle affirme que la véritable immunité pour toute maladie ne se confère pas avec des vaccins. C'est l'exposition à la maladie, qu'elle soit contractée ou non, qui l'accorde. 

Le sondage de la population le plus informel actuellement en cours est sans doute celui de Tim O'Shea, docteur en chiropraxie, auteur du livre Vaccination is Not Immunization. Il communique simplement par courriel avec des parents opposés à la vaccination et compare la santé de leurs enfants avec celle d'enfants de familles amies qu'il sait vaccinés. Tout ceci et bien davantage est disponible sur son site

 

Sources de cet article:

·   healthimpactnews.com

·   www.vaccineinjury.info/images/stories/ias1992study.pdf

·   www.vaccinationcouncil.org

·   www.thedoctorwithin.com

 

Lien pour participer au sondage de Bachmair: 

www.vaccineinjury.info 


Peut-être d'intérêt pour les indécis: 

churnyourown.com/2011/11/28/vaccine-controversy/

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 16:02

Témoignage

 

Il y a deux ans et demi, un dentiste m'a dévitalisé les trois dents saines qu'il me restait à la mâchoire supérieure, tout ceci pour me réaliser deux bridges... Je regrette, surtout qu'il est difficile de revenir en arrière. Pour le moment je n'ai pas de soucis de santé étant suivie par un naturopathe, mais je regrette d'avoir accepté la proposition de ce dentiste, de me réaliser ces bridges, qui pour lui allait me permettre de ne plus souffrir d'acouphènes, ce qui s’est révélé faux après coup.

  

Monique MONLUC 

monluc.monique@gmail.com

 

Je téléphonerai volontiers sur un tel fixe à ceux qui voudraient vérifier l’authenticité de mon témoignage.

 

 

Commentaires du Dr Darmon.

 

Cette dame ne voit pas encore sur elle, les conséquences désastreuses sur sa santé de ce qu’elle a subi, mais je connais une patiente qui a subi la même chose sur plus de dents, qui est tombée tout de suite après très malade et qui commence à retrouver la santé depuis qu’elle les a fait extraire.

 

Dévitaliser des dents saines pour faire des bridges est une pratique assez courante chez les dentistes notamment les dentistes français qui encore moins que les autres en Europe, ont conscience du danger des dents dévitalisées. Je peux tout à fait comprendre que les dentistes dévitalisent des dents très cariées que l’on devrait sinon extraire, compte tenu du contexte d’inconscience générale de la réalité empoisonnante de cet acte. Je compte d’ailleurs le faire moi-même prochainement à mes patients dès que je pourrais à nouveau exercer. Certes je les informerai aussi que je les empoisonne alors, et que le Conseil de l’Ordre ne me laisse pas le choix si je veux exercer en France. L’essentiel est de prendre la voie de la vérité, je pense. Mais  dévitaliser des dents saines pour faire plus facilement des bridges est carrément pour moi, la pratique maudite de la dentisterie moderne. Pourtant c’est une pratique qui n’est nullement condamnée par le Conseil de l’Ordre. Si on ajoute à cela les incitations particulières de la sécurité sociale à dévitaliser les dents comme cet article l’explique bien, 

 http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-confession-d-une-assistante-dentaire-105208310.html,

on comprend pourquoi les Français ont bien plus de dents dévitalisées qu’ailleurs en Europe et donc aussi plus de cancers et maladies graves qu’ailleurs en Europe.

 

On peut très bien faire des bridges sur des dents vivantes, en général, mais c’est plus pratique de travailler sur des dents dévitalisées car une fois qu’elles sont dévitalisées, elles ne font plus mal. Donc lorsqu’on taille les dents pour le bridge, plus besoin d’anesthésier les dents et de prendre de multiples précautions pour que la dent cicatrise correctement. Idem lors des essayages du bridge avant la pose définitive, qui sont délicats lorsque les dents sont encore vivantes donc sensibles. En plus, si le bridge n’est pas parfait et qu’une carie se développe dessous, il n’y aura aucune douleur avec des dents dévitalisées comme piliers de bridge donc le patient ne se plaindra pas. Bref, il n’y a que des avantages pratiques pour le dentiste à faire des bridges sur dents dévitalisées. C’est un peu comme avec les médicaments antibiotiques, antalgiques et anti-inflammatoires que certains dentistes donnent classiquement après certains actes chirurgicaux qui font que le patient ne souffre pas du tout après l’intervention.

 

C’est pratique, certes, mais en réalité cela empoisonne sournoisement le patient avec des conséquences dont peu se rendent compte, alors qu’il existe des solutions naturelles qui elles n’empoisonnent pas. Avec les solutions chimiques, les os cicatrisent mal ensuite en créant des cavitations qui donnent des problèmes à distance. Par la suite, quand le patient aura mal au dos ou son cancer à cause de ses cavitations ou ses dents dévitalisées, il ira voir le rhumatologue ou le cancérologue et ne se plaindra jamais auprès de son dentiste puisque personne ne sait que les cavitations et les dents dévitalisées empoisonnent gravement l’organisme et donnent mal au dos et des cancers notamment. Et en plus, il n’y a pas si longtemps, quand les dents étaient dévitalisées, les bridges était en partie remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles alors qu’ils ne l’étaient pas quand les dents couronnées piliers du bridge, étaient saines à l’origine. La sécurité sociale incitait donc d’une certaine façon le dentiste à dévitaliser les dents. Dans la pratique cela se faisait assez couramment et personne ne s’en cachait. On considère d’ailleurs toujours aujourd’hui que cette pratique courante de dévitaliser des dents saines pour faire des bridges n’est pas en désaccord avec l’éthique.

 

Aujourd’hui, on est donc en France dans la situation suivante: la majorité de la profession dentaire possède cette pratique mortifère de tuer des dents saines pour que son travail soit plus pratique pour les bridges  tandis que la population ignore totalement les conséquences terribles des dents dévitalisées sur la santé. Alors, lorsqu’un dentiste essaie d’informer ses patients de ce qui un jour sera reconnu comme un scandale de santé publique, que pensez-vous qu’il se passe ? La majorité des dentistes veulent faire taire celui qui révèle la vérité. Eh oui c’est la vie. Et la meilleure façon de le faire est de manipuler un ou deux patients pour les convaincre qu’ils ont été mutilés et de les faire déposer plainte contre le dit dentiste qui ensuite va être interdit d’exercer. La population ne se mobilise pas pour soutenir le dit dentiste car «comprenez vous ma chère dame, il a eu des plaintes de patients, qu’il a mutilés en leur enlevant de bonnes dents» alors qu’elle se mobilise pour d’autres causes bien moins importantes.

 

Le Conseil de l’Ordre considère donc qu’il est éthique de tuer, ou dévitaliser, des dents saines pour faire des bridges mais qu’il n’est pas éthique d’extraire des dents dévitalisées pour redonner la santé aux patients. On marche totalement sur la tête et le fait que la population ne se rende pas compte de ce scandale traduit un niveau de conscience assez bas qui rend compréhensible qu’elle souffre majoritairement aujourd’hui d’affections diverses. La première cause de la maladie est le manque d’intelligence nous disent les védas (les écrits religieux indiens). J’ai compris qu’il existe aussi dans cette assertion une dimension mystique. Notre univers est régi par une supra intelligence (d’autres l’appellent Dieu) qui reste très discrète pour ne pas interférer avec la croissance de notre conscience, mais observe individuellement chacun de nos actes et nous laissera subir les conséquences de notre manque de conscience tout comme elle peut opérer des guérisons miracles lors de prises de conscience, je l’ai parfois observé.

 

Lorsqu’on le comprendra, la médecine fera un grand pas en avant et comprendra alors que la meilleure chose à faire pour guérir est d’accroitre la conscience des patients, ce qui implique d’accompagner les patients dans une démarche de vie. Mais aujourd’hui, notre médecine fait bien souvent le contraire en utilisant des poisons pour tuer (nos enzymes, nos virus et bactéries, nos cellules cancéreuses, le nerf de la dent notamment) voulant ainsi supprimer à tout prix des symptômes qui ont pourtant un sens. On fabrique ainsi toujours plus d’affections graves dont la première cause n’est pas à rechercher ailleurs que dans cette médecine des poisons. Accroitre la conscience est un vaste programme qui était déjà exprimé dans le fameux croissez de «croissez et multipliez» de la Bible.

 

Nous devons comprendre que garder en soi des organes morts revient à profaner le temple que constitue notre corps et dénote d’un manque de conscience qui participe ou participera à nos souffrances présentes ou futures. Inversement, le simple fait d’éliminer des dents dévitalisées et de mettre des dentiers, aussi simple que cela puisse sembler, vaut souvent mieux que tout ce que la médecine moderne peut proposer actuellement pour retrouver la santé. Je l’ai juste vérifié personnellement sur quelques centaines de patients (une centaine d’entre eux témoignent en vidéo sur www.sante-dents.com)…… et je connais personnellement des médecins et des dentistes qui ont observé la même chose eux aussi sur des centaines de patients. Je me demande quand la société en général et les journalistes en particulier vont enfin s’y intéresser vraiment un jour. Ne vous gênez pas, cher lecteur, pour en informer d’ailleurs les journalistes de votre journal local ou national. La supra-conscience vous en sera reconnaissante, car ceux qui œuvrent pour la vie, la vie le leur rendra, telle est la loi de réciprocité.  

 

 La société s’intéressera  probablement vraiment à ce sujet quand elle sera totalement ruinée par la maladie (ça pourrait bientôt arriver) et qu’on ne pourra même plus rembourser les traitements chimiques aux effets secondaires terribles. On devra alors vraiment s’intéresser aux causes des maladies. On se rendra alors compte que la dent dévitalisée est une cause importante de nos maladies actuelles même si elle ressemble pourtant à un progrès scientifique qui permet de sauver des dents.  Je ne remets par pour autant en question le progrès scientifique en général. La dentisterie moderne avec ses multiples avancées technologiques est sans aucun doute un immense progrès sur la dentisterie d’antan qui ne savait qu’enlever des dents et mettre des plombages au mercure. Mais pourtant il existe là avec la dent dévitalisée, un détail dans la dentisterie moderne, qui pourrait détruire la civilisation en la dévitalisant à petit feu, comme le démontrent les sites sante-dents.com et dent-devitalisee.com. C’est un peu comme le nucléaire qui constitue le détail de la science qui pourrait rendre la Terre invivable pour des milliers d’années alors que la science moderne apporte nombre de bienfaits à notre civilisation, notamment les vaccins et le botox…, mais non je rigole…... 

 

Comme on le voit avec la dent dévitalisée et le nucléaire, le diable est dans les détails, comme on dit.

 

 

Dr Bruno Darmon drbrunodarmon@yahoo.fr

 

Source: http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-la-pratique-maudite-de-la-dentisterie-moderne-107367340.html

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 23:11

Notre poison quotidien

 

A voir!

 

 


 
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 23:00

Alerte au sujet des informations relatives aux compléments alimentaires

 

 


 
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:55

Soigner le cancer autrement

L'hôpital Johns Hopkins (Johns Hopkins Hospital) est un hôpital universitaire situé à Baltimore dans l'État duMaryland aux États-Unis . Fondé grâce à un don de Johns Hopkins, il est aujourd'hui l'un des hôpitaux les plus reconnus au monde et est classé pour la 17e année consécutive en première place du classement des meilleurs hôpitaux desÉtats-Unis par U.S. News and World Report.

Enfin c'est officiel, voir 3e paragraphe.

Après de nombreuses années à dire aux gens que la chimiothérapie est l'unique manière de traiter et éliminer le cancer, l'hôpital Johns Hopkins commence à dire qu'il y a d'autres possibilités:

1. Toute personne a des cellules cancéreuses dans le corps. Ces cellules ne se voient pas dans les examens réguliers jusqu'à ce qu'elles se multiplient à quelques milliards. Quand les médecins disent aux patients cancéreux qu'il n'y a plus de cellules cancéreuses après le traitement, cela signifie que les examens ne les détectent pas parce qu'elles ne sont pas arrivées à une taille détectable. 

2. Les cellules cancéreuses arrivent 6 à 10 fois dans la vie des personnes. 

3. Quand le système immunitaire d'une personne est fort, les cellules cancéreuses sont détruites et la formation et la multiplication des tumeurs sont prévenues. 

4. Quand une personne a le cancer, ceci indique que cette personne a une grande déficience nutritionnelle. Ceci peut arriver pour différents motifs comme la génétique, le milieu ambiant, l'alimentation et le mode de vie. 

5. Pour résoudre ces nombreuses déficiences de nutrition, le changement de régime est d'inclure des suppléments qui sont indispensables pour renforcer le système immunitaire. 

6. La chimiothérapie en réalité empoisonne les cellules cancéreuses, mais aussi détruit les cellules saines de la moelle épinière ainsi que de l'intestin et ceci produit des dommages dans les organes tels que le foie, les reins, le coeur et les poumons. 

7. La radiation, quand elle détruit les cellules cancéreuses brûle aussi et endommage les cellules saines, et les organes ainsi que les tissus. 

8. Le traitement initial de chimio et radiothérapie réduit souvent la taille des tumeurs, mais le prolongement de l'usage de la chimio et la radiothérapie ne donnent pas comme résultat la destruction totale des tumeurs. 

9. Quand le corps a beaucoup de toxines dues à la chimio et à la radiothérapie, le système immunitaire est endommagé ou détruit, pour cela les personnes peuvent souffrir différents types d'infections et des complications. 

10. Chimiothérapie et radiation peuvent causer la mutation des cellules cancéreuses, qui résistent et rendent difficile leur destruction totale. La chirurgie peut aussi provoquer l'invasion de ces cellules à d'autres organes. 

11. Une manière efficace de combattre le cancer est de ne pas donner à manger aux cellules cancéreuses avec ces aliments dont elles ont besoin pour se multiplier.


LES CELLULES DU CANCER S'ALIMENTENT DE ...: 

a. Le SUCRE est un aliment du cancer. Ne pas consommer de sucre coupe un des éléments les plus importants des cellules cancéreuses. Il existe des substituts du sucre comme la saccharine, mais ils sont faits avec de l'aspartame et sont très nocifs... Un meilleur substitut du sucre est le miel de manuka ou la mélasse, mais en petites quantités. Le SEL contient un additif chimique afin de paraître blanc. Une meilleure alternative pour le sel est le sel de mer ou les sels végétaux. 

b. Le LAIT cause dans le corps la production de mucus, spécialement dans le conduit intestinal. Les cellules cancéreuses s'alimentent de mucus. En éliminant le lait et en lui substituant du lait de soja, les cellules du cancer n'ont rien à manger, par conséquent elles meurent. 

c. Les cellules cancéreuses mûrissent dans un milieu ambiant acide. Un régime à base de VIANDE ROUGE est acide, il vaut mieux manger du poisson et un peu de poulet à la place de la viande de bœuf ou de porc. De plus, la viande contient des antibiotiques, hormones et parasites qui sont très nocifs, spécialement pour les personnes cancéreuses.. La protéine de la viande est très difficile à digérer et requiert beaucoup d'enzymes. La viande qui ne se digère pas reste dans les intestins et se putréfie ce qui entraîne la création de plus de toxines.

 

COMMENT CONTRIBUER À LA SOLUTION DU PROBLÈME

a) Un régime de 80% de végétaux frais et jus, céréales, graines, noix, amandes et seulement un peu de fruits mettent le corps dans un milieu ambiant alcalin. L'on doit consommer seulement 20% de nourriture cuite, incluant les haricots. Lesjus de légumes frais approvisionnent le corps en co-enzymes qui sont faciles à absorber et arrivent aux cellules 15 minutes après avoir été consommés pour nourrir et aider à former des cellules saines. Pour obtenir des enzymes vivantes qui aident à construire des cellules saines, l'on doit essayer de boire des jus de légumes(pratiquement tous incluant l'alfafa) et manger beaucoup de légumes frais, deux ou trois fois par jour. 

b) Éviter de prendre du CAFÉ, THÉ ET CHOCOLAT, qui contiennent beaucoup de caféine. Le THÉ VERT est une meilleure alternative et a des propriétés qui combattent le cancer. Il est préférable de boire de l'EAU purifiée ou filtrée pour éviter les toxines et métaux lourds de l'eau du robinet. L'eau distillée est acide, ne pas la boire. 

c) Les parois des cellules cancéreuses sont couvertes par une protéine très dure. En évitant de manger de la viande, ces parois libèrent plus d'enzymes qui attaquent les protéines des cellules cancéreuses et permettent au système immunitaire de détruire les cellules cancéreuses. 

d) Quelques suppléments aident à reconstruire le système immunitaire (Floressence, Essiac, anti-oxydants, vitamines, minéraux, EPA - huile de poisson) pour aider les cellules à lutter et détruire les cellules cancéreuses. D'autres suppléments commela vit. E, sont très connues parce qu'elles causent l'apoptose, la méthode normale du corps pour éliminer les cellules inutiles ou défectueuses. 

e) Le cancer est aussi une maladie du mental, du corps et de l'esprit. Une attitude plus active et positive aidera le malade du cancer à combattre et à se convertir en survivant à la maladie."

"La rage et l'incompréhension, le non-pardon mettent le corps dans une situation de stress et dans un milieu ambiant acide . Apprendre à avoir un esprit aimable et amoureux avec une attitude positive est très bénéfique pour la santé. Apprendre à se relaxer et jouir de la vie."

f) Les cellules du cancer ne peuvent vivre dans une ambiance oxygénée. L'exercice journalier, la respiration profonde aident à recevoir plus d'oxygène jusqu'aux niveaux cellulaires. La thérapie d'oxygène est un autre élément qui aide à détruire les cellules du cancer. 

1. Pas de contenants en plastique dans le micro-ondes

2. Pas de bouteille d'eau dans le congélateur

3. Pas de film plastique dans le micro-ondes 

g) Les substances chimiques comme les dioxines causent le cancer, spécialement du sein. La dioxine est très destructrice, spécialement pour les cellules du corps. 

Ne pas mettre au réfrigérateur ses bouteilles d'eau en plastique, car le plastique «transpire» les dioxines et empoisonne l'eau. 

Récemment, le Docteur Edward Fujimoto, directeur du programme Bien-Être à l'hôpital Castle, parut dans une émission télévisée et expliquait le danger de la dioxine.

Il a dit que nous ne devons pas mettre les contenants en plastique au micro-ondes. Spécialement les nourritures qui contiennent du gras. Il dit que la combinaison de gras et la forte chaleur avec le plastique transportent la dioxine à l'intérieur de la nourritureet par conséquent ensuite à notre corps. À la place, on peut utiliser du verre comme Pyrex ou de la céramique pour chauffer la nourriture.



S'il vous plaît, distribuez!

 

Source: http://www.lasantenaturelle.net/263/la-sante-naturelle.html

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 16:20


L'enseignement essentiel d'une enseignante

J’ai 48 ans, je suis enseignante en Bretagne. Je suis aussi depuis la fin de mon adolescence, une fervente militante anti nucléaire car j'estime que la technologie nucléaire fait prendre un risque démesuré pour la vie sur Terre.

Depuis une dizaine d’années ma santé s’est progressivement dégradée. Fatigue chronique, mal de dos et de tête sont devenus progressivement épuisement et douleurs insupportables. Parfois je pouvais à peine me tenir debout tellement je me sentais faible. Je ne pouvais travailler que très difficilement voire ne pouvais plus travailler du tout. J’ai consulté de nombreux médecins qui m'ont prescrit divers examens (de sang, IRM cérébral etc..). Ces examens n'ont rien montré d'anormal. Les médecins me disaient que j’étais dépressive tout simplement. J’étais si mal que je pensais même que j'allais mourir.

J’ai alors cherché des solutions dans le domaine des médecines naturelles et j’ai essayé toutes sortes de thérapies qui n’ont pas eu de grands résultats. Je me suis renseignée par exemple sur les effets des métaux sur la santé car j'avais un certain nombre d’amalgames dentaires au mercure. J'ai consulté un médecin immunologiste qui est spécialiste du sujet. Après des analyses qui ne sont faites qu'en Allemagne, j’ai entrepris une thérapie pour enlever les métaux lourds présents dans mon corps et j’ai fait enlever mes amalgames au mercure. Malgré cela mon état de santé ne cessait de se dégrader. En voyant ma radio panoramique dentaire, ce médecin me conseilla aussi, de ne plus me laisser dévitaliser de dents à l' avenir.

C’est ainsi que je me suis renseignée sur le sujet des dents dévitalisées, notamment sur internet. Ce sont les sites internet du Dr Darmon (sante-dents.com et dent-devitalisee.com) qui m’ont convaincu et je décidais alors de faire enlever toutes mes dents dévitalisées.

Tous les dentistes de ma région ont refusé de me les extraire, car selon eux elles ne présentaient aucun problème. Elles étaient soi disant saines et il n’y n'avait pour eux aucun lien avec mes différentes douleurs et mon état de santé général. Certains s'y opposaient radicalement. D'autres visiblement ne voulaient pas échanger avec moi à ce sujet. J'avais le sentiment que j’abordais un sujet tabou. D'autres encore disaient que ce serait de la folie de les extraire et que celui qui accepterait de le faire ne pouvait être qu'un fou car j'allais être mutilée, que j'allais perdre de l'os de la machoire notamment, ce qui serait irréversible. Ils ont tout fait pour me dissuader de le faire. Je restais pourtant persuadée qu’ils se trompaient tous, bien qu’ils fussent pourtant dentistes car je sais que le bon sens vaut plus que de longues années d’études et que rien ne serait plus grave que de perdre la santé, ce qui est parfois irréversible. Je ressentais que garder de la mort en soi ne peut être une bonne chose quoiqu’ils en disent. Ils me faisaient un peu penser aux scientifiques qui font croire que la technologie nucléaire est une technologie sans danger.

C'est un dentiste que m’indiqua le Dr Darmon, qui accepta d'enlever mes dix dents dévitalisées en deux séances. Le Dr Darmon était présent pour que tout soit fait comme il le voulait (choix de l’anesthésie, technique opératoire)  et il s’est ensuite occupé de moi par diverses techniques de médecines douces. Je n’ai eu aucun problème et aucune douleur sans prendre pourtant le moindre médicament.

J'ai ensuite retrouvé la santé comme par miracle et je sais maintenant ce que les mots « avoir la santé « veulent dire. Mes douleurs ont disparu et ma vitalité est revenue. J’ai pu enfin retourner danser le samedi soir aux « festou-noz » (soirées dansantes traditionnelles de Bretagne). Il me restait toutefois quelques douleurs dans les gencives mais elles ont quasiment disparu aujourd’hui, notamment à la suite d’injections particulières dans les gencives.

Aujourd'hui j’ai deux dentiers, j’en suis fort satisfaite. Je peux très bien manger, j’ai gardé un joli sourire et je suis surtout persuadée que tout cela m'a sauvé la vie. A travers cette histoire et mon métier d'enseignante, je prends conscience aujourd'hui que notre système d'éducation nationale enseigne certes de multiples choses intéressantes à nos enfants, mais  oublie pourtant d'enseigner l'essentiel. On parle beaucoup de produits chimiques mais on n’enseigne pas que ce qui affecte le plus la santé, ce sont les dents dévitalisées car ce sont des organes morts. On parle beaucoup d’écologie et de réchauffement planétaire mais on n’enseigne pas non plus que ce qui menace le plus la vie sur Terre est indiscutablement la pollution radioactive. Je connais bien d’autres sujets polémiques qui mériteraient d’être traités mais ces deux sujets me paraissent être aujourd’hui pourtant les sujets les plus essentiels. Car qu’y a-t-il  de plus essentiel que les sujets les plus importants pour conserver la santé et la vie?   

Jacqueline Péresse  

E..mail: jacquelineperesse@orange.fr.

 

P.S.: Je pourrais rappeler au téléphone ceux qui voudraient parler avec moi.

 

Commentaires du Dr Darmon.

 

Et oui, on oublie souvent l’essentiel, c’est probablement notre plus grave erreur. Chaque jour nous devrions nous demander ce qui est vraiment essentiel. C’est ici, pour la santé et la vie, une leçon que nous donne cette enseignante concernant deux sujets dont elle a pris conscience, le nucléaire et la dent dévitalisée. A la vie et la santé qui sont deux éléments essentiels de l’existence, j’en rajouterai toutefois un troisième qui est l’amour que l’on gâche aussi souvent en oubliant l’essentiel et en laissant trop d’importance à des détails sans grande importance.

J'organiserai un stage sur Nice, cet été, pour enseigner les enseignements essentiels pour la santé, issus de la médecine chinoise, ayurvédique et de la dentisterie holistique du 22 au 29 juillet. Enseignement en pleine nature. Prix 1200 euros tout compris (logement et nourriture comprise). Limité à 15 personnes. Inscription à: drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

Sourcehttp://dents-devitalisees.over-blog.com/article-l-enseignement-essentiel-d-une-enseignante-106968337.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 20:35

Appel au secours d'un médecin persécuté

 

 



Appel du Dr Didier MOULINIER: Liberté... par JaneBurgermeister

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 11:36

Article relayé

"Je suis assistante dentaire depuis 25 ans chez un dentiste assez traditionnel mais qui accepte toutefois d'enlever les amalgames au mercure aux patients qui le demandent, même si lui même continue à en poser. Cela peut sembler paradoxal mais c'est ainsi. Il y a pourtant une logique puisqu'il remarque parfois des reprises de carie sous ses propres composites qui conduisent alors souvent à dévitaliser les dents ensuite, ce qui en définitive est encore pire.


Concernant les dents dévitalisées, il fait le nécessaire pour les conserver le plus longtemps possible et ne les extrait que lorsqu'elles sont vraiment trop abîmées et qu'on ne peut même plus les couronner.


Un patient a demandé une fois de lui extraire une dent qui paraissait bonne car il était convaincu que cette dent dévitalisée l'empoisonnait. Peut-être était-il tombé sur les sites internet du Dr Darmon? Le dentiste a accepté de le faire et le patient a d'ailleurs rapidement guéri de son problème de santé.


Je me rends compte en fait que mon dentiste fait un peu ce que les patients lui demandent.


C'est au hasard de mes lectures sur internet que j'ai découvert les sites du Docteur Darmon. Comme ce praticien, j'ai eu l'occasion un peu par hasard, de voir de surprenantes guérisons qu'on n'observe pas en enlevant seulement les amalgames au mercure. J'aurais de nombreuses histoires à raconter sur ce sujet mais je vais juste vous en raconter quelques unes:


1- Un patient souffrait d'une chute de cheveux localisée à l'arrière du crâne depuis des années sans que personne n'ait trouvé d'autre explication que le frottement sur l'oreiller. Un jour, une dent dévitalisée a été extraite et les cheveux ont repoussé aussitôt.

 

2- un autre patient souffrait de tendinite aux deux tendons d'Achille si douloureuse qu'il peinait à se déplacer. Il a consulté le Kinésithérapeute, fait des injections locales, rien ne le soulageait ou alors temporairement. Là encore, une extraction de dent dévitalisée a résolu le problème…


3- Plus récemment, j'ai eu l'occasion de discuter avec une patiente dont l'état dentaire était exceptionnel. Pas une seule carie. Sauf, une molaire qui a du être dévitalisée. Et comme par hasard, elle consulte quelques années plus tard pour l'apparition de ganglions "inexpliqués" dans le cou justement du même côté que cette dent et sa santé commence à se dégrader. La panoplie d'examens réalisés ne révèle aucune anomalie. Je lui ai fait remarquer qu’il pouvait y avoir un lien entre ces symptômes et cette dent dévitalisée, qui ne lui fait pas mal et qui apparemment n'a aucune infection et que la solution serait de l'enlever. Mais elle n'y croit pas, d'autant plus qu'aucun médecin n'a évoqué cela.

4- Un patient souffrait depuis des années de céphalées et douleurs diffuses qui sont apparues peu de temps après avoir dévitalisé une dent. Il a été trimballé de médecins en médecins, d'examens en examens sans qu'aucune cause ne soit trouvée. On l'a même traité de "PSY". Trois ans après, la dent s'est mise à faire mal et mon dentiste l'a extraite. Tout est rentré dans l'ordre presque du jour au lendemain.

5-  Deux dents sont dévitalisées à un patient et quelques mois plus tard comme par hasard, apparaissent des kystes et nodules sur les cordes vocales ainsi que des douleurs musculaires diverses. Séances d'orthophonie (la personne ne pouvait plus parler), kiné, anti-inflammatoires sur une longue durée et les choses se sont améliorées. Quelques années passent, et c'est une endométriose très invalidante et d'énormes kystes sur les ovaires qui font leur apparition. Opérée plusieurs fois, elle récidive pourtant. Les médecins avouent ne pas connaître les causes de ces troubles. Là aussi, j'ai informé la patiente qu’il pouvait exister un rapport entre ces différentes manifestations et ses dents dévitalisées et là aussi elle ne me croit pas.


6- Enfin, il y a mon propre cas. C'est celui-là bien sûr qui m'a le plus ouvert les yeux. Il y a quelques années, j'étais constamment malade, très fatiguée avec des douleurs dans tout le corps. Mon patron m'a extrait 6 dents dévitalisées sur une période d'un an, même si selon ses examens, certaines ne montraient aucune toxicité.


Depuis, j'ai retrouvé une énergie incroyable. J'ai jeté tous mes traitements à la poubelle. Ma qualité de vie a été multipliée par mille. Cette amélioration ne peut être expliquée que grâce à ces extractions puisque je n'ai rien changé d'autre à ma façon de vivre.


J'ai interrogé mon patron sur la théorie de la toxicité des dents dévitalisées. Il m'a répondu que tout ça pouvait se discuter. Il ne nie pas les répercussions des dents dévitalisées sur notre organisme puisqu'il a, comme moi pu constater des problèmes de santé résolus après extractions. Mais de là à l'admettre et à en informer les patients remettrait trop de choses en question dans sa pratique... Ce serait trop compliqué.

 

Voici quelques chiffres qui vous permettront de comprendre un peu la gestion d'un cabinet:

 

Un soin classique est réalisé en une demi-heure environ. Il sera facturé 16,87, 28.92 ou 40.97, disons 30 euros en moyenne pour une demi heure. Ce qui fait une rentabilité grosso modo de 60 euros de l'heure pour des soins et encore moins si le patient revient plusieurs fois pour le soin d'une même dent..

 

Une extraction coûte entre 16,72 et 33.44 euros pour un rendez vous de 30 minutes environ, rentabilité moyenne, 50 euros de l'heure.

 

La rentabilité des soins est la même partout puisque les tarifs sont bloqués sur tout le territoire français.

 

En revanche, en ce qui concerne la prothèse, le praticien est libre d'appliquer les honoraires qu'il juge adéquats. Ce qui amène parfois une grande disparité selon les cabinets et leur position géographique.


Une couronne en métal est réalisée en 2 ou 3 rendez-vous d’une demi-heure et facturée environ 300 euros et coûte environ 50 euros de prothésiste. Donc rentabilité 160 euros de l'heure en moyenne. Et c'est plus encore pour une couronne en céramique. Les tarifs de prothèses sont plutôt bas chez nous en zone rurale, mais en ville ils peuvent être bien plus élevés.


Il est donc au minimum trois fois à quatre fois plus rentable de faire des couronnes sur dents dévitalisées que de garder les dents vivantes.

 

La rentabilité du dentier vaut à peu près celle de la couronne sauf s’il faut extraire des dents au préalable. La rentabilité sera alors bien moindre.

 

Au vu de ces données et si l'on tient compte des nombreuses charges d'un cabinet dentaire, force est de constater que c'est la réalisation des couronnes sur dent dévitalisée qui rentabilise un cabinet, notamment pour les patients pauvres qui ont la CMU.

 

Très souvent, le dentiste pourrait garder vivantes certaines dents qu’il dévitalise pourtant systématiquement. Il ne peut pas toujours se permettre de revoir un patient plusieurs fois pour la pose d'un pansement sur une même dent sachant qu'il n'existe pas de cotation (donc de facturation) pour ces multiples séances.


L'acte de dévitalisation est devenu très banal, un peu trop donc.

 

Depuis que j'ai pris conscience du problème des dents dévitalisées, chaque jour, j’ai envie de dire aux patients qu'à cause de leurs dents dévitalisées, ils risquent d'avoir mal au dos, tomber malade, avoir peut-être un cancer et certainement souffrir dans le futur. Je constate que la plupart sont assez sceptiques quand je leur en parle. Et même si certains sont d'accord, l'idée de devoir porter un dentier par la suite ne les enchante guère...

 

Le système de remboursement incite le dentiste à dévitaliser des dents, le patient veut à tout prix conserver ses dents mortes car il ne se rend pas compte à quel point l'empoisonnent ses dents dévitalisées et il ne veut pas porter de dentier. Le sujet est donc complexe.

 

Chacun est libre de croire ou non à cette théorie sur les dents dévitalisées qui rendent tout le monde malade, mais sachez qu'à mon niveau ce n'est plus une question de croyance, c'est une observation de faits sur de nombreuses années et de nombreux cas. Je me suis penchée sur les dossiers médicaux d'une centaine de patients. C'est peu je vous l'accorde, mais ils me montrent que les patients du cabinet dentaire  malades ou manquant d'énergie ont tous en commun des dents dévitalisées. C'est vrai aussi chez les enfants à qui on dévitalise encore plus les dents de lait. Les patients porteurs de dentiers présentent moins de pathologies que les autres, s'ils n'ont plus de dents dévitalisées. Et, les premiers maux apparaissent quelques fois peu de temps après l'acte de dévitalisation.

 

Bien sûr, les patients ne tombent pas tous malades juste après la dévitalisation mais j'ai aujourd'hui conscience qu'ils vont tous vers les ennuis bien plus vite. Et cela même si les maladies n'apparaissent que bien plus tard. C'est bien pourquoi justement personne ne fait le lien entre ces dents dévitalisées et toutes ces pathologies qui se développent aujourd'hui.

 

La comparaison peut sembler terrible, mais je me sens un peu comme la complice d'un tueur en série, même si ce n'est qu'un tueur de dents en séries certes qui n'a lui même pas conscience qu'il est un tueur en série. Car dévitaliser des dents c'est les tuer aussi et tuer aussi un peu le patient... Je sais que mon dentiste pense bien faire son travail et qu'il croit qu'il est mieux de garder des dents mortes qui évitent le dentier aux patient qui n'en veulent pas mais je vois aussi qu'il ne veut pas vraiment en savoir plus quand il constate que les patients retrouvent la santé quand on leur enlève des dents dévitalisées.


Je sais qu'aucun dentiste, même s'il reconnaît ce problème ne pourra le dire ouvertement sous peine de problèmes avec son Ordre professionnel. C'est pourquoi je désire tant m'exprimer.

Si nous tous, patients, ne nous intéressons pas au sujet, ou nous intéressons seulement à des sujets secondaires comme les amalgames au mercure notamment, les praticiens ne nous informeront pas de l'empoisonnement insidieux causé par la dent dévitalisée d'autant plus que la plupart des dentistes n'en ont pas vraiment conscience.

 

J'ai écrit au journal local pour l'informer sur le problème des dents dévitalisées. A la suite de mon action, un article a été rédigé.

 article-journal.jpg


Le dentiste parisien interviewé par le journal s'est voulu rassurant en affirmant que la dent dévitalisée n'est pas un organe mort, que c'est juste le nerf qui est retiré pour supprimer la douleur. Mais ce dentiste ment à l'évidence car c'est tout le paquet vasculo nerveux (les nerfs et vaisseaux sanguins internes à la dent) qui est extirpé dans l'acte de dévitalisation et la dent dévitalisée est bien une dent morte. Ce dentiste parisien nie aussi que la dent dévitalisée puisse provoquer une quelconque maladie quand elle est correctement dévitalisée. Mais moi je constate tout le contraire au cabinet dentaire.

 

Vous aussi, vous pourriez contacter comme je l'ai fait, les journalistes de votre région pour les interpeller sur ce sujet immense pour la santé publique, et leur transmettre ce texte par exemple. Ils pourront me rencontrer s'ils le souhaitent. Et, peut-être qu'enfin on parlera dans les médias de ce qui pourrait être aujourd'hui la plus grande cause de maladies et dont on n'entend pourtant jamais parler.

 

C'est sûr, je ne suis qu'une assistante dentaire mais pas moins apte à réfléchir pour autant ! Les faits sont là et ils dépassent toutes les explications qui se veulent rassurantes.

 

Pour finir, je dirai à ceux qui prônent tant la conservation des dents dévitalisées: qu'ils apportent aussi la preuve de leur innocuité.

 

Je resterai anonyme car je n'ai pas envie de perdre mon emploi. Mais si un journaliste voulait me rencontrer et uniquement un journaliste,  j'accepterai de le recevoir s'il garantit mon anonymat. Il lui faudra toutefois passer au préalable par le Dr Darmon lui même pour avoir mes coordonnées.

 

Commentaires du Dr darmon

les soins de conservation donc de conservation des dents vivantes sont en France les moins chers d'Europe. Voir pour confirmation: http://www.dentisfuturis.com/modules/news/article.php?storyid=1102

 

Comme par hasard les français ont aussi le plus de dents dévitalisées d'Europe, il faut bien que les dentistes français se rattrapent en couronnant des dents dévitalisées donc qu'il faut dévitaliser au préalable. Pour confirmation: http://www.lefigaro.fr/conso/2012/04/04/05007-20120404ARTFIG00724-poker-menteur-autour-du-prix-des-protheses-dentaires.php

 

Et comme par hasard les français sont aussi ceux qui ont le plus de maladies et de cancers d'Europe. La simple prise de conscience de ce que je viens d'écrire confirmer par le texte précédent est la clef plus que tout de la santé de la population française. Mais si c'était vrai, ça se saurait, évidemment......"

 

Dr Bruno Darmon: drbrunodarmon@yahoo.fr

 

http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-confession-d-une-assistante-dentaire-105208310.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 13:40

Message relayé

 

Suite (mais probablement pas encore fin) du feuilleton Dr Darmon - Ordre des dentistes...

Ce texte contient une information essentielle, pour mieux garder les dents vivantes en cas de carie profonde.

 

Voici un second texte dans ma procédure ordinale en cours pour pouvoir à nouveau exercer. Il a été un tout petit peu modifié toutefois pour le rendre moins rébarbatif, mais sans en changer l'esprit néanmoins.

 

 

 

Monsieur Le Président du Tribunal du Conseil de l'Ordre.

 

Je fus interdit d'exercer il y a environ huit années à la suite d'une plainte d'une patiente qui n'est ni morte, ni malade aujourd'hui, même si effectivement elle possède aujourd'hui deux dentiers à cause de moi. Huit années, c'est long et pourtant mes confrères de l’Ordre des Alpes maritimes continuent à vouloir que je sois encore interdit d'exercer puisqu'ils ont fait appel de la décision de première instance qui m'autorisait à nouveau à exercer. Je vais essayer de vous démontrer que leur motivation relève au mieux d'un malentendu et au pire d'un acharnement.

 

Je vais brièvement rappeler pourquoi je fus jadis interdit d’exercer. J’avais pour pratique habituelle de proposer à certains de mes patients malades d’enlever leurs dents dévitalisées, comme le font certains dentistes dans le Monde, surtout aux États-Unis, en Suisse allemande et en Allemagne à ma connaissance. Il existe des données médicales qui montrent que les dents dévitalisées ne sont pas totalement saines et pourraient donc intervenir de façon souvent déterminante dans l’affaiblissement de l’organisme et donc dans de nombreuses pathologies. Une patiente qui avait demandé que lui soit retirées ses dents dévitalisées a regretté après coup et a alors déposé plainte contre moi. Je fus alors condamné à l’interdiction définitive d'exercer.

 

J'ai déjà longuement épilogué sur le sujet de la toxicité des dents dévitalisées et je ne souhaite plus vraiment le faire aujourd'hui devant cette cour, d’autant plus que si je devais être à nouveau autorisé à exercer, je souhaiterais exercer la dentisterie de façon conventionnelle. Par conséquent, je ferai alors à mes patients la même chose que mes confrères de l’Ordre, c'est-à-dire tout faire pour garder leurs dents dévitalisées.

 

A Marseille, en première instance, devant la section disciplinaire du Conseil de l'Ordre, j'ai donc affirmé que je m'abstiendrai dorénavant d'appliquer les théories sur la toxicité des dents dévitalisées et cela même si les patients me le demandaient. Effectivement j'ai dit que si un patient insistait vraiment à vouloir faire enlever ses dents dévitalisées, il n'aura qu'à aller en Suisse ou en Allemagne, où cela se pratique en lui expliquant que cette pratique n'était pas considérée comme bonne par nos institutions, en France, où il est aussi bien connu qu'on y est bien mieux soigné puisque on y prend aussi bien plus de médicaments. C'est juste ce que j'ai exprimé à Marseille. Je n'ai nullement exprimé que j'avais l'intention de perdre du temps à convaincre mes patients de faire enlever leurs dents dévitalisées en Suisse ou ailleurs comme le prétendent mes confrères. J'ai bien l'intention au contraire de faire à mes patients ce qu'ils croient bons pour eux, c'est à dire tout faire pour leur conserver leurs dents, même si elles sont dévitalisées. J'oublierai alors certaines connaissances qui montrent que cela les fera souffrir ensuite ou au mieux vieillir prématurément. J'espère ainsi que mes confrères de l'Ordre seront rassurés sur ce point.

 

Je pense toutefois toujours que le sujet qui fait débat ici mériterait d'être plus débattu dans la profession qu'il ne l'est aujourd'hui. Je vous renvoie d'ailleurs à l'article fort intéressant de d'un confrère de Cannes ainsi qu'à celui qu'il a traduit d'un confrère de Munich qui est connu pour proposer à tous ses patients d'extraire leurs dents dévitalisées. Ces articles furent mis dans mon mémoire de défense précédent pour Marseille, ainsi qu'une attestation fort instructive de la clinique Paracelsus en Suisse qui dit proposer à tous ses patients l'extraction de leurs dents dévitalisées. Le Conseil de l'Ordre français serait bien avisé de demander pourquoi le Conseil de l'Ordre allemand n'interdit pas d'exercer le confrère allemand pour cette raison comme je le fus il y a environ huit années. Pourquoi aussi les dentistes qui exercent dans la clinique Suisse Paracelsus ne sont pas eux non plus interdits d'exercer par les autorités helvétiques. Les réponses obtenues pourraient être fort instructives pour la santé publique de notre pays si en plus on considérait que les habitants autour de cette fameuse clinique suisse allemande sont aussi les moins malades de toute la Suisse, chiffres à l'appui.

 

La façon conventionnelle d’exercer en faisant tout pour garder les dents dévitalisées possède elle aussi ses arguments, qui sont eux aussi fort valables j'en conviens. Le meilleur de tous étant bien sûr que lorsque la dent est dévitalisée, elle risque de se fracturer et que pour éviter cela, il faut la couronner et qu'on effectue alors l'acte le plus rentable qui soit (hormis les implants). La façon conventionnelle est donc aussi très respectable et je la respecte au point de décider dorénavant de m’y conformer. Et même si le conseil de l’Ordre m’autorisait à exercer en proposant à mes patients d’enlever leurs dents dévitalisées, qu’il sache que je ne le ferai plus car j’estime cette façon d’exercer est trop épuisante psychologiquement. Je ne me sens plus la force de passer du temps à essayer de convaincre des patients de prendre ce chemin même s'il pourrait leur redonner plus la santé que bien d'autres choses. Jadis, on me prenait pour un arracheur de dents qui ne pensait qu’à vendre ensuite des dentiers. Je ne veux plus assumer ce genre d'image. Et même si j'estime que dans l'absolu, le patient devrait être autorisé à choisir son traitement concernant ce sujet, je me donne aussi le droit de refuser de répondre à sa demande car j'ai trop vu de personnes qui ensuite vous en veulent, ne se rendant pas compte des souffrances futures qu'elles ont alors évité. Si les patients veulent vraiment faire enlever leurs dents dévitalisées, ils n'auront donc qu'à aller ailleurs et pourquoi pas à l'étranger où cela se pratique couramment.

 

J'imagine que le Conseil de l'Ordre aurait voulu que je dise que je convaincrai alors de tels patients, qu'ils font là une grave erreur et qu'ils doivent absolument garder leurs dents dévitalisées. Je m'excuse mais j'ai encore quelques doutes sur ce sujet. Et au pays des droits de l'homme et de la liberté d'expression, il m'est effectivement arrivé d'exprimer de tels doutes. Et si certaines réticences, me feront dorénavant éviter de parler de ce sujet pourtant essentiel à mes patients, j'ai aussi des doutes qui ne me permettent pas d'être certain qu'il font une erreur en voulant enlever leurs dents dévitalisées.

 

Pour m'être jadis intéressé à une autre vision de la dentisterie qui voulait séparer la mort du vivant, qui est pourtant un des principes fondamentaux de la médecine, le Conseil de l'Ordre a déjà ruiné ma vie professionnelle, j'ai failli faire un an et demi de prison en grande partie à cause de ses commentaires négatifs dans sa condamnation de jadis. Et je n'ai quasiment reçu aucun soutient concret de la population, ni des médias ni d'aucun politicien. Et pourtant j'ai guéri tellement de patients que j'ai rendu jaloux de nombreux thérapeutes et médecins de ma région (voir les témoignages vidéos sur sante-dents.com). Que veulent donc encore mes confrères de l'Ordre pour être satisfaits ? Pouvoir aussi contrôler mes pensées avant de donner un avis favorable à mon autorisation d'exercer ?

 

Je me permets aussi de suggérer au Conseil de l'Ordre de réfléchir sur les éléments suivants qui pourraient faire croire qu'en France, les dentistes ne sont pas vraiment incités à conserver des dents vivantes. C'est encore plus vrai pour les patients qui ont la CMU.

 

- Un dentiste des environs de Nancy, s'est distingué dernièrement pour avoir dévitalisé systématiquement les dents de ses patients à la CMU, pour mieux pouvoir les couronner, car c'était bien plus rentable que de les garder vivantes. Il a été condamné à la radiation en première instance car c'est bien sûr une mutilation de dévitaliser des dents qu'on pourrait garder vivantes. Mais si on y regardait de plus près on s'apercevrait que beaucoup de dentistes français dévitalisent des dents qu'ils pourraient pourtant garder vivantes, s'ils le voulaient vraiment.

 

- Ces dernières années sont apparus de nouveaux très bons remboursements des inlays cores et des screw post (les faux moignons) qui ne se font que sur dents dévitalisées. Certes cela permet de conserver encore plus de dents , mais cela n'incite-t-il pas encore plus à dévitaliser des dents comme même certains confrères l'ont jadis exprimé.

 

  -Il y a environ deux ans est apparu un nouveau produit révolutionnaire qui permet de bien mieux conserver des dents vivantes lorsque le soin de carie nécessite d'aller jusqu'à la pulpe dentaire (« le nerf »). C'est la Biodentine. Mais voilà, malgré qu'il fut la star d'un congrès de l'ADF, moins de 5% des dentistes de France en ont commandé, m'a dit le représentant national. Il faut dire qu'il n'existe aucun remboursement à son utilisation qui est assimilée à une obturation provisoire, qui donc ne donne lieu a aucun remboursement. L'obturation à la Biodentine doit être suivie d'une seconde séance qui seule pourra donner lieu à remboursement avec l'obturation définitive.

________________________________

 

Pour reprendre le terme de «comportement pour le moins répréhensible et condamnable» que le Conseil de l'Ordre a utilisé dans son appel pour qualifier la simple phrase où j'envisageais de dire aux patients demandeurs d'enlever leurs dents dévitalisées, d'aller le faire à l'étranger, je vais vous dire ce que d'autres pourraient peut-être un jour trouver «pour le moins répréhensible et condamnable» dans toute cette histoire:

  • Au nom d'une certaine liberté, que soit opprimé en France le courant de pensée qui prétend qu'il faut enlever les dents dévitalisées. Après mon interdiction d'exercer, le Conseil de l'Ordre des Alpes Maritimes ou des membres de ce Conseil de l'Ordre ont menacé deux confrères dentistes de sanctions au cas où ils continueraient à exercer aussi dans cet esprit, ainsi qu'un stomatologiste. Tous trois ont, pendant un certain temps, enlevé des dents dévitalisées pour redonner la santé à des centaines de patients qui ensuite bien souvent ont pu éviter leurs opérations prévues et arrêter leurs médicaments chimiques.

  • Que le Conseil de l'Ordre continue encore à vouloir m'interdire d'exercer alors que cela fait déjà huit années environ que ça dure, d'autant plus que j'affirme vouloir exercer normalement. Il est grave de vouloir persécuter des gens parce qu'ils ne pensent pas exactement comme vous.

     

    Peut-être qu'un jour, les différents éléments sur lesquels s'appuie le Conseil de l'Ordre paraitront un peu légers pour expliquer autant de zèle au nom de la santé publique, à vouloir détruire une idée que bien des éléments rendaient plus qu'intéressante pour la santé publique. Et cela, d'autant plus qu'elle se développe librement à l'étranger dans des pays comme la Suisse et l'Allemagne, qui ne sont pas spécialement considérés comme des pays sous développés.

Voici deux passages instructifs qui vont dans ce sens, tirés de ce qu'écrivait jadis Maitre Corinne Lepage dans un ancien mémoire de défense où je fus condamné à trois ans d'interdiction d'exercer pour un simple courrier d'information adressé à un psychiatre dans lequel je disais juste avoir observé que certains de mes patients n'avaient plus envie de se suicider après avoir fait retiré leurs dents mortes. Une attitude que le Conseil de l'Ordre a apparemment trouvé là aussi, pour le moins répréhensible et condamnable. Ces deux passages me semblent tout à fait instructifs. 

 

«Ainsi, on le voit bien le débat est en réalité un débat de spécialistes qui justifie incontestablement une recherche scientifique mais certainement pas une sanction disciplinaire destinée à éviter le débat au grand dam de la santé publique en général.» 

 

«Ce n’est pas «la théorie» du Docteur DARMON - pour reprendre les termes du Président du Conseil Régional de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes, qui voudrait nous présenter le Docteur DARMON comme apprenti sorcier -, mais une théorie mise en pratique par de multiples praticiens et soutenue par de multiples scientifiques à l’étranger notamment».

Certes, lorsque j'exerçais, quelques uns de mes patients n'étaient pas satisfaits que je leur enlève leurs dents dévitalisées et de se retrouver ensuite avec un dentier, c'est exact. C'est bien d'ailleurs pourquoi je compte cesser cette façon d'exercer. J'ai bien compris qu'il faut soigner les gens en accord avec leurs croyances et si on a les politiciens que l'on mérite, on doit aussi avoir les médecins et les dentistes que l'on mérite.

 

Je me permets, toutefois, de joindre quelques attestations assez instructives de personnes qui ont subi l'extraction de toutes leurs dents dévitalisées avec d'autres dentistes et qui sont satisfaites. Elles font certes réfléchir. Une patiente n'a plus eu de récidives de cancer depuis des années alors qu'elle en avait eu neuf avant d'enlever ses dents dévitalisées, une chaque année. Une autre a été guérie de ses suites d'infarctus, elle a pu arrêter tous ses médicaments et a retrouvé sa vitalité. Une autre avait très mal au dos et revit littéralement dit-elle alors qu'elle se sentait mourir d'épuisement. Une autre témoigne d'une maladie d'Alzheimer qui a disparu dans les semaines qui ont suivi les extractions de dents dévitalisées (la plupart de ces témoignages se trouvent sur dent-devitalisee.com). Dans tous les cas, d'autres dentistes ne voulaient extraire ces dents car elles leur paraissaient totalement saines.

 

En lisant ces témoignages, qui concernent des grands fléaux médicaux modernes de notre civilisation, on pourrait presque croire comme le disait d'une certaine façon Maitre Corinne Lepage, que le sujet mériterait plus d'être approfondi que combattu. Cela me semble d'autant plus vrai dans le contexte économique désastreux actuel où le déficit de la sécurité sociale participe amplement à la ruine de notre nation. Le monde du travail cotise tellement pour la maladie et avec autant de certitudes que c'est là, la meilleure chose à faire pour s'en prémunir, qu'on peut comprendre qu'il ne puisse être ensuite compétitif sur la scène internationale. Une civilisation de personnes fatiguées, malades et grabataires aura du mal à se redresser économiquement même avec la meilleure politique économique qui soit.

 

Je conçois pourtant que mes confrères de l'Ordre puissent vouloir encore continuer à se battre contre une autre façon de soigner et qu'ils ne doutent pas une seconde du bien fondé de leur combat. Peut-être que mes confrères ont tout à fait raison, qui sait, et qu'enlever des dents dévitalisées est toujours une mutilation. Ils devraient d'ailleurs être satisfaits, car ils peuvent considérer avoir gagné cette guerre en France. Je ne connais en effet plus de dentiste en France, qui parle à ses patients de l'opportunité pour la santé d'enlever toutes ses dents dévitalisées et moi même ne le ferai plus. Il n'y a donc plus aucun combattant en France dans le camp adverse. Il y a juste dans notre pays des chercheurs qui cherchent de nouveaux médicaments et des malades, toujours plus de malades qui veulent tous garder leurs dents dévitalisées. Eux aussi sont certains que des dents qui ne leur font pas mal, sont inoffensives pour leur santé et ils me prennent généralement pour un extrémiste quand je leur suggère de les enlever. Ah chère France, le pays du Monde où on a le plus de dents dévitalisées grâce à notre chère sécurité sociale.

 

Face à tant de certitudes, j'espère Monsieur Le Président, que vous aurez, néanmoins, un petit doute sur le bien fondé de cet appel, ce qui me permettra de pouvoir à nouveau exercer et moi aussi de contribuer activement au maintien de la denture de la population française. Car si je n'ai plus beaucoup de certitudes aujourd'hui, j'ai toutefois la certitude que j'ai encore les capacités de dévitaliser des dents, et donc des patients, comme l'avait bien vu d'ailleurs, la juridiction de première instance

 

Je vous prie d'agréer Monsieur Le Président du tribunal, l'expression de mes sentiments respectueux.


-------------------------------------------------------------------------------------

 

Commentaire du Dr Darmon.

 

A ceux qui douteraient de la sincérité de ce serment d'allégeance à l'Ordre des thanatodentistes pour fabriquer toujours plus de nécromangeurs, qu'ils se détrompent.

 

drbrunodarmon@yahoo.fr

 

 

Source: http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-les-chroniques-du-dr-darmon-avec-l-ordre-des-dentistes-suite-104761821.html.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 17:29

 

Les vendeurs de maladies

 

Cash investigation

 

Magazine d'information présenté par Elise Lucet


Vendredi 27 Avril 2012 à 22H25

Durée: 1 Heure 30 minutes

 

 

 

Désormais, chaque vendredi, en deuxième partie de soirée, le nouveau magazine d'information d'Elise Lucet se penche sur un sujet économique et de consommation, dans le but d'alerter l'opinion publique.


Pour ce premier numéro, elle s'intéresse aux «vendeurs de maladies», ces laboratoires qui inventent - oui vous avez bien lu! - de toutes pièces une pathologie [!!!] pouvant correspondre à la nouvelle molécule qu'ils viennent tout juste de mettre au point, parfois malgré des effets secondaires avérés, effets secondaires pour lesquels ils ont, bien sûr, aussi déjà prévu de nouveaux médicaments, qui, probalement, génèreront, à leur tour, d'autres effets secondaires, de sorte à créer un cercle vicieux sans fin et une clientèle captive.


Elle évoque également Shanti Senthikuma, une Indienne de 34 ans vivant dans le Kerala, un Etat du sud-ouest de l'Inde, qui s'est battue pendant des années contre la compagnie Coca Cola qui, pour les besoins de production de son soda, privait, tout simplement, la population d'accès à l'eau potable. [!!!] Au moins restait-il à ces Indiens du Kerala la possibilité de cuisiner, laver leur linge et prendre leur douche avec du ... coca-cola!


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 11:02

Message relayé

 

Voter pour un pro-nucléaire de gauche ou un pro-nucléaire de droite ça change quoi?


Une France sans nucléaire : ça marche !

Bonjour,

Hollande ou Sarkozy? Nous connaîtrons dans quelques jours le nom du prochain président de la République. Et ce sera un partisan du nucléaire, alors même que la majorité des Français souhaite{nt} en sortir...

Une France sans nucléaire : ça marche !
Et pourtant: sortir du nucléaire, on sait comment faire. Mais il faut le faire savoir! Pour cela, nous avons besoin de vous, maintenant: notre premier porte-parole, c’est vous.

Découvrez notre infographie interactive et signez l’appel "Une France sans nucléaire : ça marche!": en quelques clics, vous saurez par quelles mesures très concrètes la France peut sortir du nucléaire.

Grâce à vous, nous étions 60 000 le 11 mars dernier lors de la grande chaîne humaine entre Lyon et Avignon. Grâce à vous, nous pouvons être des dizaines de milliers à signer cet appel...

Diffusez à tous vos contacts, aussi largement que possible, le lien suivant : http://www.sortirdunucleaire.org/Je-signe

Ensemble, refusons l’impasse écologique et économique du nucléaire.

Je signe !

Nous vous remercions pour votre engagement à nos côtés,

Toute l’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

Indépendants de l’État à 100 %, nous sommes dépendants de vous.
Soutenez notre action, faites un don! http://www.sortirdunucleaire.org/don

Chacun-e peut s’abonner pour recevoir nos infos:
http://www.sortirdunucleaire.org/listes

Vous utilisez Facebook? Comme plus de 15 000 internautes, suivez nos infos sur notre page: http://www.facebook.com/sortirdunucleaire.org

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 20:03

Message relayé

 

Votez vraiment pour nos enfants!


Combien de fois, lors de la campagne présidentielle, avons-nous entendu: «Votez pour nos enfants, votez pour les générations futures.»?


Au lendemain du premier tour, résultat, rien! Si ce n’est un désastre pour nos enfants, un mépris total pour l’urgence écologique, qui a été bafouée, piétinée, oubliée.

 

Savent-ils, ceux qui veulent protéger la France en contrôlant nos frontières, qu’ils se trompent d’envahisseurs? Les vrais sont là depuis plus d’un demain siècle. Tous les printemps, dès que la vie réapparaît, ils sont là pour tuer le vivant, pour tuer notre terroir, notre patrimoine, notre agriculture, enfin notre vraie richesse. Ils ont asservi les agriculteurs pour empoisonner nos terres et les nappes phréatiques de nos enfants. Un tsunami de statistiques a déferlé pendant cette campagne. Une seule était prioritaire: «En France, l’espérance de vie en bonne santé a reculé de 20 ans», de 60 à 80 ans soit juste après la retraite, les Français sont malades et handicapés. La France est maintenant classée au 10ème rang, alors que nous habitons sans doute le pays plus privilégié par la nature.


Pour le deuxième tour des élections présidentielles, vont-ils évoquer les enfants des agriculteurs qui naissent avec des malformations génitales? Vont-ils parler des petits cancéreux qui remplissent nos hôpitaux? Vont-ils avouer que, pour la première fois, dans un pays en «paix», les parents enterrent aujourd’hui leurs enfants à cause d’une guerre du profit, orchestrée cyniquement par des cannibales cupides et minoritaires que sont les multinationales criminelles? Enfin vont-ils dire la vérité sur les cancers anormaux chez les petits qui vivent près des centrales nucléaires françaises?


Le soir du premier tour des élections, j’ai alors pensé au prénom d’une enfant de 12 ans qui, en 1992, a prononcé un discours bouleversant devant les chefs d’États et les responsables de notre planète. Pendant cette campagne du deuxième tour des présidentielles, un des candidats va-t-il parler de cet appel au secours que Severn a affirmé il y a 20 ans. «Ce que vous faites me fait pleurer la nuit!» Cette phrase terrible que cette petite Canadienne a prononcée, restera gravée dans ma tête, toute ma vie. La nuit du résultat du premier tour, j’ai eu les larmes aux yeux en constatant qu’ils n’ont pas compris que la priorité absolue pour les générations futures était de préserver et respecter  le Vivant!

 

Jean-Paul Jaud, auteur des films "Nos enfants nous accuseront" et "Severn, la voix de nos enfants".


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans L'Art de Vivre Sain
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 12:34

 

C'est aujourd'hui!:

 

17 avril 2012 - France 2 à 22 H 40:

 

La mort est dans le pré


 «REPANDEZ» TRES LARGEMENT L’ INFO ET TOUS A VOS ECRANS
 
Si vous avez la télévision, réservez dès maintenant votre soirée du mardi 17/04 vers 23 heures sur France 2 ,car il y aura un "avant" et un "après" le film "La mort est dans le pré", dont voici la bande annonce:

 

 

  http://www.youtube.com/watch?v=U3Ezfjz0xvA

 

Tous ceux qui l'ont vu lors du congrès sur les pesticides qui s'est récemment tenu au Sénat disent que plus rien ne pourra être comme avant après sa diffusion.


Faites circuler ce message le plus possible, principalement aux agriculteurs que vous avez dans votre entourage, car ce sont eux les premières victimes des poisons avec lesquels ils travaillent. Ce ne sera pas facile pour eux d'accepter ce qui est dit et montré, mais cela leur sauvera peut-être la vie et celle de leur famille.

 
Pesticides: Agriculteurs en danger de mort.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 20:30

"Les péchés des pères se vengent
jusqu'à la troisième
ou quatrième génération"

 

(La Bible) 

 





Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Divers
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 14:34

Les fondements de la théorie vaccinale s'effritent, car la science révèle l’inutilité
des anticorps pour combattre les virus

 

La vaccinologie: une pseudo-science


 

Un-beau-cadeau.jpg

 

Source: http://www.bickel.fr


 

Natural News, Ethan A. Huff, 27 mars 2012


Tandis que les industries médicale, pharmaceutique, et vaccinale s’occupent à faire campagne pour de nouveaux vaccins contre pratiquement chaque affection sous le Soleil, une nouvelle étude publiée dans la revue Immunity déconstruit totalement toute la théorie vaccinale. Il s'avère que, dans le système immunitaire naturel de l'organisme, des composants tant innés qu’adaptatifs travaillent ensemble pour conjurer la maladie, sans besoin de vaccins producteurs d’anticorps.


Dans le cadre du système immunitaire adaptatif, la théorie derrière les vaccins dit qu'ils imitent l'infection en poussant les cellules B, l'un des deux principaux types de globules blancs du système immunitaire, à produire des anticorps. Il est largement admis que les anticorps induits par les vaccins, qui sont la partie la plus spécifique du système immunitaire adaptatif, apprennent au système immunitaire comment réagir directement à une infection avant que l’organisme n’y soit exposé.


Mais la nouvelle étude met en évidence le fait que l'immunité innée joue un rôle important dans la lutte contre les infections, et est peut-être plus importante que l'immunité adaptative pour prévenir ou combattre les infections. Lors des tests, il a été montré que les anticorps du système immunitaire adaptatif sont incapables en tant que tels de lutter contre l'infection. En substance, cela démystifie la théorie selon laquelle les anticorps induits par les vaccins servent quelque fonction fondée dans la prévention ou la lutte contre les infections.


«Nos conclusions contredisent l'opinion actuelle, selon laquelle les anticorps sont absolument nécessaires pour survivre à l’infection d’un micro-organisme comme le virus de la stomatite vésiculeuse, et font apparaître une fonction inattendue des cellules B, comme gardiens des macrophages dans l'immunité antivirale», a déclaré le Dr H. Uldrich H. von Andrian de la faculté de médecine de Harvard. «Il sera important de continuer à disséquer le rôle des anticorps et des interférons dans l'immunité contre des virus similaires qui attaquent le système nerveux, comme les virus du Nil occidental, de la rage, et de l'encéphalite.»


Comme l'a expliqué le Dr Russell Blaylock dans une interview récente avec Mike Adams, le Ranger de la santé, non seulement les vaccins n’agissent pas comme annoncé, mais ils endommagent réellement l'immunité innée de l'organisme. Au lieu d'enseigner à l’organisme comment réagir aux infections, les vaccins inhibent, en réalité, la capacité du système immunitaire à produire des cytokines de type Th2, et font disparaître l'immunité cellulaire, le moyen grâce auquel l’organisme se protège contre les virus et les bactéries mortelles.


Ainsi, une fois encore, le mythe selon lequel les vaccinations servent une sorte de but médical légitime a été déconstruit par une percée scientifique. Peu importe si oui ou non la communauté médicale dominante voudra l'admettre, l'idéologie pro-vaccinale se trouve elle-même de plus en plus dans la décharge des pseudo-sciences dépassées.



Les sources de cet article comprennent:


- www.medicalnewstoday.com/releases/242403.php
- www.niaid.nih.gov
- www.naturalnews.com/035335_vaccines_Dr_Blaylock_children.html



Original: www.naturalnews.com/035371_vaccine_theory_antibodies_viruses.html
 

 

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

Source: http://www.alterinfo.net/Les-fondements-de-la-theorie-vaccinale-s-effritent-car-la-science-revele-l-inutilite-des-anticorps-pour-combattre-les_a73693.html

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 22:25

Message relayé

Mobilisation pour les médecines naturelles

Madame, Monsieur,

Les médecines naturelles sont victimes de persécutions qui semblent n'avoir qu'un seul but:

  • que vous et moi n'ayons plus d'autre option que les médicaments chimiques produits par l'industrie pharmaceutique.

Peu importent les résultats sur notre santé:

Au début des années 2000, le taux de prise en charge par la Sécurité sociale des produits homéopathiques est passé de 65 à 35 %; il est question maintenant de le réduire à zéro. C'est déjà quasiment acté en Angleterre, où la British Medical Association (BMA) a demandé l'arrêt de la mise à disposition des patients de produits homéopathiques par le système de santé (NHS).

L'ostéopathie, elle, malgré des millions de personnes soulagées de leurs douleurs, y compris des ministres, n'a jamais été remboursée, et ce n'est pas demain qu'elle le sera: jusqu'en 2008, notre «Académie nationale de médecine» traitait les ostéopathes de «charlatans» sur son site Internet.

Concernant la médecine par les plantes, ses jours sur notre territoire semblent comptés. Le diplôme d'herboriste a été supprimé sous Vichy (1941). La 5e République, elle, s'est chargée d'anéantir le commerce des plantes médicinales: aujourd'hui, ne demeurent à Paris, que quatre herboristeries, une centaine sur l'ensemble de la France. Il y en a 50 fois plus en Allemagne ou en Angleterre!

Et quant aux médecines orientales, c'est le nettoyage par le vide: il n'y a plus aucune officine spécialisée en médecine chinoise à Paris.

Mais le plus insupportable, c'est que cette destruction méthodique des savoir ancestraux concernant un aspect essentiel de nos vies se fait au nom du «progrès de la science» et de la «protection des malades»!

L’Agence Européenne du Médicament (European Medicines Agency) et l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA, European Food Safety Authority), habilement influencées par l'industrie pharmaceutique, a réussi ce tour de passe passe incroyable de faire passer les médicaments chimiques, y compris les plus toxiques, comme la seule approche rationnelle face à la maladie.

Et alors que les scandales sanitaires se multiplient (Vioxx, Médiator, Buflomédil, prothèses PIP pour les plus récents...), elles prennent des mesures draconiennes visant à faire tomber l'immense majorité des produits naturels, y compris de simples vitamines, des oligo-éléments et des minéraux, dans la catégorie des médicaments.

Cela signifie pour vous et moi qu'ils ne seront plus disponibles autrement qu'en pharmacie, et souvent même sur ordonnance, gonflant ainsi les profits de l'industrie pharmaceutique, du lobby médical mais en reportant le fardeau financier sur les patients comme vous et moi.

Des centaines de petits producteurs s'apprêtent à se faire étrangler par ces décisions, qui ne reposent, le plus souvent, sur aucune argumentation scientifique.

Nous ne devons plus accepter cette oppression, qui menace notre santé et plus encore celle de nos enfants.
Nous sommes aussi en droit d’exiger - à minima - de nos candidats aux élections présidentielles qu’ils aient une vision pour notre système de santé et plus particulièrement en période de crise.

Etant donné l’importance grandissante des médecines naturelles dans le cœur des Français, ne pourraient-ils pas à tout le moins favoriser la coopération entre les médecines?

Pourquoi refusent-ils encore d’accorder la moindre importance a un mouvement de fond qui plusieurs dizaines d’années ne cesse de grandir?

Les médecines alternatives ont toute leur place en complément de la médecine officielle.

 Mais dans la campagne électorale, c'est comme si le problème de la santé publique n'existait pas. Le sujet ne fait tout simplement pas partie des propositions des candidats.

C'est pourquoi je vous demande de signer l'appel ci-joint aux candidats à l'élection présidentielle en France. Nous devons être des centaines de milliers à exiger qu'ils s'engagent à respecter notre droit à chacun de se soigner autrement.

Si nous sommes des centaines de milliers, notre appel peut obliger les candidats à sortir de l'ambigüité, et à afficher clairement leur position.

Rien ne peut justifier que les pouvoirs publics privent les citoyens de solutions naturelles, sans effets secondaires, qui peuvent soigner des maladies, en particulier dans les (nombreux) cas où la médecine allopathique n'a rien à proposer.

Notre mobilisation est partie d'un mouvement spontané et généreux: en mars 2011, nous avons réuni 1,5 millions de signatures directive européenne THMPD, sur les remèdes à base de plantes médicinales.

Nous avons rapidement pu rencontrer les responsables européens, puis commencer un travail de fond sur les législations à modifier, pour que le droit des patients soit respecté. Nous avons créé un institut à Bruxelles, l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN).

Mais notre travail prend chaque jour un caractère d'urgence de plus en plus pressant: en ce moment même, l'Union Européenne prépare de nouvelles directives qui semblent faites pour briser les fabricants de compléments alimentaires naturels.

Ces persécutions sont d'autant plus révoltantes que c'est dans le domaine des médecines naturelles que se font aujourd'hui les découvertes scientifiques les plus porteuses d'espoir pour les patients:

Nutrithérapie, micronutrition, médecine orthomoléculaire, endothérapie, phytothérapie, médecine cellulaire, beaucoup de chercheurs s'accordent à dire que c'est que se trouvent les gisements de connaissance d'où émergera la médecine de demain.

→ Des dizaines de médecins et chercheurs hors-normes ont ouvert des pistes prometteuses pour des maladies graves, et ont été étouffés. Nous devons les défendre.

→ On sait, aujourd'hui, que c'est en faisant preuve d'ouverture d'esprit que l'on retrouvera de réels espoirs de soigner les maladies comme le cancer, l'arthrose, le diabète, la maladie d'Alzheimer, la sclérose en plaques, Parkinson, les problèmes de prostate, les maladies cardiovasculaires ou encore la dépression et l'insomnie.

Car contre toutes ces maladies et problèmes de santé, la vérité est que la médecine conventionnelle est démunie. Beaucoup de ses traitements ont des effets violents, qui peuvent parfois être pires que le mal.

Peu de personnes le savent, mais vous avez aujourd'hui, dans un pays comme la France, cinq fois plus de risques de mourir des effets secondaires de vos traitements médicaux que d'un accident de voiture.

On nous promet que cela va changer. Que de nouvelles molécules chimiques sont à portée de la main, pour peu qu'on investisse quelques milliards de plus dans la recherche.

Mais la réalité est que, depuis dix ans, la recherche sur les nouvelles molécules chimiques piétine: l'écrasante majorité des nouveaux médicaments vendus à prix d'or par l'industrie pharmaceutique sont en fait des molécules naturelles qui ont été copiées et reproduites en laboratoire, dans le seul but de pouvoir être brevetées, et donc de garantir les superprofits des fabricants.
Il n'y a là aucune préoccupation réelle du bien-être et de la santé des patients.

C'est pourquoi je vous demande de signer notre Appel aux candidats à l'élection présidentielle. Nous leur demandons d'arrêter les législations favorables à l'industrie pharmaceutique, et les persécutions contre les fabricants de produits naturels (non brevetés, non remboursés).

Votre signature donnera plus de poids aux actions entreprises par notre institut:

Sensibilisation des élus: Afin d'aider au vote de nouvelles lois plus équilibrées, nous travaillons sur les textes pour faire des propositions de réformes crédibles aux pouvoirs publics; nous assurons une présence permanente auprès des législateurs, pour nous assurer qu'ils ont en main les bonnes informations pour décider.

Action auprès de l'opinion publique: nous diffusons plusieurs fois par mois des informations dans plus de 710 000 foyers, sous forme de textes mobilisateurs ou de vidéos.

Participation à des groupes de travail, colloques, assemblées: Les représentants de l'IPSN travaillent en synergie avec de nombreuses organisations amies agissant aux niveaux français et européen; cela implique de participer à de nombreuses rencontres, et d'assurer une présence aux événements majeurs.

Rencontres, colloques: l'IPSN est présent aux grands événements (Salon Marjolaine, Fêtes des Simples, Congrès de l'Alliance pour la Santé...). Le 30 mars 2012, nous organisons à Paris un grand colloque avec le Professeur Henri Joyeux et le Docteur Bérengère Arnal, dans les locaux de l'Université de la Sorbonne sur la nutrition, première médecine.

Toutes ces actions sont indispensables pour faire vivre l'idée que la santé naturelle a sa place dans notre société moderne, qu'elle est même indispensable.

Mais seule votre participation aujourd'hui à notre Appel aux Candidats peut donner à nos revendications une légitimité démocratique.
Nous avons besoin de votre soutien pour envoyer un message clair aux candidats à l'élection présidentielle: une immense masse d'électeurs leur demandent de s'engager à défendre le droit de chacun de choisir sa médecine, et d'arrêter de se ranger du côté de la grande industrie.

Et c'est pourquoi j'insiste pour vous demander à vous, citoyen responsable, de signer notre appel aux candidats maintenant, et pour soutenir ce combat indispensable, d'apporter une contribution financière à notre association sans but lucratif.

Car tout notre travail vital, nous le faisons sans la moindre subvention publique.

Nous devons assurer toute la logistique indispensable à un mouvement d'envergure européenne comme le nôtre (bureau à Bruxelles, téléphone, secrétariat, site Internet...), et seule votre générosité peut y contribuer.

Faire un don à notre association n'est bien sûr pas obligatoire:

Après avoir signé votre Appel aux Candidats, vous serez redirigé sur une page où il vous sera proposé de faire un don sécurisé par Paypal à notre association.

Vous pouvez choisir de contribuer ... ou non.

Et si vous le faites, c'est vous qui choisissez le montant, selon ce que vous jugerez raisonnable.

Notez bien que nous sommes organisés pour exploiter au mieux le plus petit don que vous choisirez de nous adresser. Il n'y a pas de limite minimum. Et dans tous les cas, vous ferez une différence importante, peut-être même décisive.

Pour l'avenir de notre mouvement pour la défense des médecines naturelles en Europe, tout va dépendre de ce que vous décidez de faire maintenant, en cliquant ici.

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois
Président


P.S.: Si vous hésitez à faire un don à notre association, il existe un autre moyen de nous soutenir. Vous pouvez vous abonner à Santé Nature Innovation, le mensuel sur les nouveaux traitements naturels validés par la recherche scientifique, et dix euros de votre abonnement seront reversés à notre association. Pour en savoir plus sur Santé Nature Innovation, cliquez ici.

***************************

Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de cliquer ici: http://institut-protection-sante-naturelle.eu/rubrique/newsletter/.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.


***************************

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle - 253A Chaussée de Wavre - 1050 BRUXELLES  - association sans but lucratif  - www.institut-protection-sante-naturelle.eu.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 11:11

 

 

Témoignage - "Arthrose du cou guérie grâce à des piqures dans mes gencives"


"J'habite en Bretagne et, l'année dernière, je suis allée assister à un colloque de santé naturelle, proche de chez moi. Ce fut fort intéressant. J'y ai assisté à plusieurs conférences, dont une du Dr Darmon, qui parlait du problème des dents dévitalisées mais aussi d'une technique d'injection osseuse pour traiter les mémoires toxiques laissées par les dents dévitalisées extraites.

 

Au tout début de la conférence, une dame témoigna qu'avoir enlevé ses dents dévitalisées lui avait quasiment sauvé la vie. Puis une autre dame témoigna qu'une de ses amies reçut ces traitements d'injections qui avaient été réalisés après ses extractions des dents dévitalisées, dans les emplacements d'extraction et que cela lui avait aussi quasiment sauvé la vie en lui redonnant beaucoup d'énergie.

 

Ensuite le Dr Darmon donna à toutes les personnes présentes à sa conférence une enveloppe contenant un peu de poudre de Neem, une plante médicinale indienne très anti-infectieuse. Il demanda à chacun de mettre un peu de cette poudre sur son index et de frictionner le collet des dents dévitalisées (et souvent couronnées) que chacun possédait.

 

De nombreuses personnes témoignèrent alors ensuite avoir ressenti un bien-être. Des douleurs diverses du corps disparurent parfois dans les minutes qui suivirent, ce qui prouvait ainsi que leurs dents dévitalisées les empoisonnaient.

 

A la fin de la conférence, une dame témoigna qu'elle était tombée très gravement malade après avoir mis de nombreux implants en bouche. Elle les fit alors enlever et elle guérit ensuite de ses divers problèmes de santé.

 

J'avais moi-même fait enlever une dent dévitalisée depuis une dizaine de mois, mais je sentais toujours une gène dans la gencive, une douleur sourde. Quand je touchais cela faisait mal. J'appris qu'en général on opérait pour cureter l'os sous la gencive mais qu'il y avait un autre traitement pour éviter l'opération, celui dont il avait été question lors de la conférence, ces injections osseuses.

 

Le Dr Darmon resta quelques jours en Bretagne après le colloque et il accepta ainsi de me soigner. J''arrivais chez la personne qui le logeait à la fin d'un petit stage qu'il venait de donner à une dizaine d'élèves qui semblaient fort satisfaits de son enseignement.

 

Une fois les élèves partis, il me fit une injection dans la zone qui avait contenu la dent dévitalisée et me demanda de revenir le lendemain pour faire une autre injection dans l'emplacement osseux de la seconde racine de cette molaire du bas qui avait été enlevée jadis.

 

Aujourd'hui, soit trois mois plus tard, je n'ai plus de douleur à cet endroit mais le plus étonnant c'est que mon arthrose cervicale a aussi quasiment disparu. Étonnant, car c'est une maladie qu'on m'avait expliqué due à une usure prématurée de mes cartilages articulaires. Je me rappelle d'ailleurs que dès l'instant même de l'injection dans la gencive, la douleur d'arthrose cervicale s'améliora significativement.


Je peux téléphoner sur un téléphone fixe à ceux qui voudraient vérifier l'authenticité de mon témoignage."

 

Odile Hargas.

 

odile.hargas@yahoo.fr

 

 

 

Commentaires du Dr Darmon.

 

J'ai découvert ce genre de traitement en échangeant avec des dentistes suisses allemands, qui se sont aperçus que même lorsque les dents dévitalisées sont extraites elles laissent persister une mémoire toxique dans l'os qui les contenait.


L'étude de la radiographie panoramique dentaire ne montrait pas de corps étranger dans la zone douloureuse, ce qui est l'indication d'une injection. La zone où s'est faite l'injection était une cavitation osseuse douloureuse et cette injection a pu éviter au patient une opération de curetage de l'os.

 

Cette cavitation douloureuse provoquait à distance une douleur d'arthrose mais il faut savoir que, même lorsque les cavitations ne sont pas douloureuses, elles peuvent aussi provoquer des problèmes à distance, divers et variés.

 

Ce domaine de la thérapeutique est assez subtil quand les zones osseuses ne sont pas douloureuses, car il faut alors faire une écoute énergétique pour déterminer les zones osseuses toxiques.

 

Ce domaine, qui est surtout une conséquence des dents dévitalisées, pourrait bien constituer la clef de nombreuses douleurs du corps et de nombreux problèmes de santé d'aujourd'hui, un jour on le comprendra.

 

Mais avant de s'occuper de ces mémoires toxiques, encore faut-il déjà comprendre qu'il faut commencer par enlever les dents dévitalisées, ce que, depuis un siècle, la civilisation occidentale ne semble toujours pas comprendre, pour son plus grand malheur.

 

Certains pourraient trouver cela trop extrémiste de dire d'enlever les dents dévitalisées mais quand on perd la santé et que l'on prend conscience qu'on l'a perdue à cause de ses dents dévitalisées, l'on se rend compte alors que d'avoir voulu garder des dents à tout prix quitte à les dévitaliser était la véritable attitude extrémiste. Et cela même si c'est une pratique généralisée de toute une civilisation, qui va ainsi à sa ruine.

 

Depuis quelques temps, environ six mois, je commençais à avoir mal à l'épaule sans raison. Comme j'ai horreur de me soigner, en général j'attends que ça passe tout seul ou bien je fais un peu de méditation en envoyant de la chaleur dans la zone malade.

 

Il est, bien sûr, hors de question que je prenne le moindre médicament chimique, je ne tiens pas à avoir une maladie grave ensuite. Mais là ça ne passait pas. Alors je me suis fait une injection comme à celle décrite dans ce texte. C'est environ la quinzième que je devais me faire dans la bouche et la quatrième ou cinquième pour cette dent.

 

La douleur de l'épaule a complètement disparu au bout de deux mois. J'ai fait cette injection là où une dent dévitalisée avait été enlevée, il y a environ quinze ans. La douleur de l'épaule n'était pourtant arrivée que ces derniers mois. Il m'est arrivé de soigner de nombreuses affections grâce à cette injection, parfois même de très graves. Mais il faudra bien encore un demi-siècle avant que la dentisterie française s'y intéresse.

 

De toutes façons, il faut d'abord penser à enlever les dents dévitalisées, ce qui n'intéresse encore quasiment personne en France, alors qu'on le sait depuis déjà plus d'un demi-siècle aussi.


Ces deux exemples me montrent que l'on paiera pendant longtemps l'erreur d'avoir laissé introduire en nous de la mort avec la dent dévitalisée, même après les avoir enlevées et cela même si c'est, bien sûr, la première chose à faire rapidement. Plus longtemps on les garde, plus notre organisme subira des atteintes qui sont parfois irréversibles.

 

Mais il y a pire que les dents dévitalisées, il y a le nucléaire - ne l'oublions jamais - et, là aussi, plus vite nous agirons plus nous serons agréables à Dieu - je vous l'assure -, d'œuvrer ainsi pour préserver sa Création....

 

 

Source: http://santenaturelle.over-blog.net/article-arthrose-disparue-apres-injections-dans-les-gencives-101571128.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article