Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 22:39

 

Que faire face à la radio-activité?

En apparence il y a plus de transparence sur l'affaire de Fukushima au Japon que sur celle de Tchernobyl, mais peut-être n'est-ce qu'une apparence?


Bien sûr, la situation des Japonais, qui ont déjà subi Hiroshima et Nagasaki, n'est guère réjouissante, mais, après ce qu'ils ont vécu en 1945 et sachant que le nucléaire de représente que 15% de leur approvisionnement en électricité l'on a envie de demander: "Mais qu'allait-il donc faire dans cette galère?", mais c'est encore là un sujet en soi.


Tchernobyl a déjà donné ça (Attention! photos très choquantes! ne cliquez pas sur ce lien si vous n'êtes pas prêt(e) à regarder la réalité en face!); les bombes "libératrices" à uranium appauvri envoyé sur l'Afganistan, l'Irak, le Liban et même le Kosovo ont donné ça (Attention! photos très choquantes! ne cliquez pas sur ce lien si vous n'êtes pas prêt(e) à regarder la réalité en face!); que va donner Fukushima, dont les grand médias semblent déjà s'être notablement désintéressés?


En Europe, et notamment en France, la situation est, certes, beaucoup moins dramatique: L'on parle de taux de radio-activité de 1000 à 10.000 fois inférieurs à ceux de Tchernobyl, mais, quand même, l'affaire n'est pas si claire…


D'une part, il faut considérer qu'alors que nuage de Tchernobyl a été relativement "ponctuel" (il s'était répandu pendant une période de temps se chiffrant en jours) pour le nuage de Fukushima il semble que l'on soit parti pour un nuage s'étalant sur des semaines, des mois et même des années, si ce n'est pas des décennies ou même encore bien davantage…


Car, à l'heure où cet article est rédigé le site, avec ses différents réacteurs, continue, de plus en plus, d'émettre de très dangereuses vapeurs et fumées empreintes de radio-activité, et l'on ne sait pas formellement si les techniciens de l'atome vont finir par réussir à complètement maîtriser cela...

Accident nucléaire japonais: En France présence constatée d'iode 131 dans les eaux de pluie

La Criirad monte au créneau

La Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD) a détecté un faible taux d'iode 131 dans l'eau de pluie, dans le Sud-Est de la France. Un taux certes bien en-dessous de celui relevé en France une semaine après l'accident de Tchernobyl. Toutefois, il y a lieu de s'inquiéter quant aux effets de l'accumulation progressive de ces initialement faibles doses de radio-activité retombant sur le sol, polluant l'eau et toute la chaîne alimentaire...

Par exemple, l'analyse de prélèvements d'eau de pluie tombée entre le 27 mars et le 28 mars sur le secteur de Valence (Rhône-Alpes) a permis de déterminer «un dépôt humide de 8,5 Becquerels par mètre carré de sol», indique la CRIIRAD. Il s'agit là, selon les spécialistes, d'un chiffre «plusieurs dizaines de milliers de fois moins élevé que les doses relevées en France, une semaine après Tchernobyl», mais, quanbd même, «il s'agit de doses supérieures à la normale, puisque, habituellement, dans l'environnement, l'on ne détecte pas du tout d'iode 131».

Accumulation progressive de la contamination radio-active

Et ce n'est pas terminé. Aussi longtemps que la centrale nucléaire de Fukushima va continuer à relâcher des isotopes radioactifs, la contamination de l'air - et donc, par contrecoup, de l'eau et des sols - va se prolonger. La Criirad estime que «les activités de l'air, et par conséquent de l'eau de pluie, seront probablement supérieures à ce qui est mesuré actuellement» et que «cumulée sur les 15 jours à venir, la retombée en iode 131 pourrait atteindre plusieurs centaines de Becquerels par mètre carré».

 

«Les produits alimentaires devraient présenter des niveaux de contamination très faibles mais mesurables et qui vont progressivement augmenter», ajoute-t-elle, tout en reconnaissant que «les activités attendues sont très faibles et correspondent à de très faibles niveaux d'exposition».

Gaz et particules

«L'iode 131 est émis sous forme de gaz, puis une partie se fixe sur des particules d'air».

SUIVI DE L’IMPACT EN FRANCE DE LA CONTAMINATION IMPUTABLE A LA CENTRALE DE FUKUSHIMA DAIICHI - RéSULTATS DES ANALYSES DU LABORATOIRE DE LA CRIIRAD

Contrôle de la radio-activité de l’air

Depuis le 21 mars 2011, le laboratoire de la CRIIRAD a mis en place un programme spécifique de prélèvement des filtres et cartouches à charbon actif du réseau de balises qu’il gère dans la vallée du Rhône. Il s’agit de préciser l’impact des masses d’air contaminé en provenance de la centrale de Fukushima-Daiichi (Japon).


D’après les modélisations, les masses d’air contaminé seraient parvenues en France métropolitaine le 23 ou 24 Mars 2011.

 

L’ensemble des résultats d’analyse est présenté dans un tableau régulièrement mis à jour.


Les premiers résultats ont été commentés dans les notes d’information n°1 à n°3 de la Crii-rad.


L’ensemble des résultats disponibles permet de faire les observations suivantes:

Contamination par l’iode 131

à l’exception du filtre à aérosols de Romans sur Isère du 31 mars au 2 avril, un seul radionucléide artificiel émetteur gamma a été détecté dans l’air ambiant, il s’agit de l’iode 131. Il est présent dans l’air échantillonné à Péage de Roussillon, Romans, Valence, Montélimar et Avignon.

 

· Son activité dans le filtre à aérosols est comprise entre le dixième de milliBecquerel par m3 (mBq/m3) et le milliBecquerel par m3 (par exemple, la valeur la plus élevée est de: 0,76 +/- 0,17 mBq/m3 sur le filtre mixte Péage de Roussillon et Romans-sur-Isère du 28 mars 14H34 au 31 mars 8H54).

 

· Son activité dans la cartouche à charbon actif est de quelques milliBecquerels par m3. Sur les cartouches à charbon actif de la balise de Valence, prélevées quotidiennement, l’activité volumique la plus élevée a été mesurée entre le 30 mars 15H29 et le 31 mars 15H18 (8,2 ± 1,5 mBq/m3). Il s’agit de la valeur la plus élevée relevée à ce jour sur les cartouches à charbon actif du réseau. L’activité est en diminution sur les cartouches ultérieures (3,4 ± 0,8 mBq/m3 entre le 31 mars 15h20 et le 1er avril 16h38 et 1,6 ± 0,8 mBq/m3 entre le 1er avril 16h41 et le 2 avril 15h08).


Ces niveaux d’activité restent très inférieurs à ceux que la CRIIRAD avait pris en compte pour effectuer une évaluation prévisionnelle des risques liés à l’inhalation (voir communiqué de presse du 21 mars 2011). Ils conduisent à évaluer une dose très faible pour une exposition sur une durée de 7 jours.

Note de la Criirad au sujet de la situation au Japon:

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/30-03_alerte_sanitaire_japon.pdf

 

Tout cela est des plus pré-occupants…

Mais, pour l'Europe, le Japon peut sembler loin…

Qu'en est-il de la situation en France?

Note d'Information de la Criirad confirmant la présence d'iode 131 dans les eaux de pluie en France:


http://94.23.16.204/criirad_telechargement_pdf/eau_de_pluie_iode_131.pdf


Voir aussi:

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_03_30_resultats_criirad.pdf

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_03_30_resultats_criirad.pdf

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_04_01_resultats_criirad.pdf

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_04_04_resultats_criirad.pdf

Suivre les communiqués de la Criirad:

https://twitter.com/criirad

Omerta Nucléaire

LES MESURES DE RADIO-ACTIVITé DES BALISES DE L’OUEST ONT éTé TENUES SECRèTES


Variante de Tchernobyl: cette fois, le nuage japonais ne s’est pas arrêté dans l’Atlantique…. mais est arrivé chez nous VIDE! (selon toutes les rassurantes affirmations des services officiels…) 


La CRII- RAD a protesté face à l’omerta: Une fois de plus, le gouvernement s’est moqué de nous ! En effet, 10 jours après la catastrophe, les rejets radioactifs dans l’atmosphère de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI n’étaient ni maîtrisés ni quantifiés. Dans le même temps, de multiples stations de mesures réparties sur l’ensemble de notre planète  suivaient pas à pas l’évolution de la radioactivité dans l’espace … mais les ordres étaient qu’elles veillent jalousement à ce que ces données restent secrètes.

Cette situation totalement scandaleuse a encouragé les populations à ne prendre aucune précaution. D’autant plus intolérable que ce réseau de mesure est financé par l’argent public! Les Etats cotisent en effet à hauteur de 55,7 millions d’euros pour faire fonctionner les stations de mesure. Les citoyens américains respirent depuis le 17 mars dernier les particules radioactives rejetées par la centrale de FUKUSHIMA DAIICHI. Premiers contributeurs au budget du réseau, ils ont pu apprécier de n’avoir strictement aucune donnée en contrepartie de leurs 12 millions d’euros. Un sacré marché de dupes! A noter qu’avec un versement de 3,6 millions d’euros, les Français ne sont pas mieux lotis.


Bref, la leçon de Tchernobyl n’a pas servi et l’on continue à confier notre sécurité et notre santé à des états menteurs, qui d’une façon évidente; ne veulent pas du bien à leurs citoyens …


Alors, il n’est jamais trop tard pour se nettoyer d’une éventuelle pollution radioactive dont les effets ne se feront peut –être sentir que dans plusieurs mois ou années. Mais attention, il court beaucoup de recettes bidon. Seules dûment testées sont le MISO (Nagasaki) 4 cuillères à café dans de l’eau chaude et PECTINE DE POMME (Tchernobyl) 10 grammes par jour.


Source: http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf

Remercions la Criirad pour son bon travail d'information citoyenne et voyons ce qu'il est possible, pour se protéger, soi et les siens, de faire concrètement contre cet "invisible ennemi" qui s'avance "masqué"…

Se protéger contre la radio-activité

Il est donc prudent de s'intéresser de près maintenant aux protocoles - et si possible naturels - existants pour contrer la radio-activité.

Au niveau des pouvoirs publics, l'on ne propose que des comprimés d'iode. Un certain nombre d'auteurs alternatifs demeurent méfiants à l'égard des comprimés fournis par les autorités.

Les indications ci-dessous proviennent, en particulier, du journaliste, écrivain, conférencier bien connu dans les milieux de la Santé Naturelle en France, Michel Dogna:

EN PRIORITé

Prévoir: Miso (2 - 3 - 4) - 5 poches plastiques ou boîtes.

- En cas de pollution radio-active: 1 cuillère à café de la pâte dissoute dans un bol d’eau chaude -  4 à 5 fois par jour.

- En préventif: 1 bol matin et soir.

- Enfants: quantité proportionnelle au poids corporel.

Teinture d’iode

En cas d’accident nucléaire, nous sommes exposés aux retombées d'iode radio-actif très dangereux, car il se fixe rapidement sur la thyroïde. C’est la cause des cancers de la thyroïde, comme on l’a constaté après Tchernobyl.

Pour limiter ce risque, il faut - afin de saturer la thyroïde en iode... ce qui évitera que l'iode radio- actif ne s'y fixe - prendre, aux 2 repas principaux, 1 goutte par 10 kg de poids soit de teinture d'iode - cela peut, par exemple, être soit de Lugol soit de la Iodine Dr Clark (ce qui importe c'est la teneur en iode du produit) - soit d'alcool iodé.

L'iode radio-actif ayant une période de vie de 8 jours, au bout de quelques semaines, - sauf, bien sûr, si les fuites de radiations de la centrale de Fukushima perdurent - le risque de cet iode radio-actif dans l'atmosphère devrait être redevenu nul.

Germanium: Alors que l'iode est préventif pour la thyroïde, le germanium est réparateur de l'ADN endommagé par les radiations.

CAS PARTICULIERS:

Bébés: 1 goutte, matin et soir, dans le biberon. Nos grand-mères faisaient déjà cela dans les régions loin de la mer pour stimuler leur éveil cognitif.

Femmes enceintes: La prudence par manque d’expérience est de se limiter au badigeonnage cutané, mais  sur des surfaces suffisamment larges. La peau n’absorbe que sur autorisation de l’organisme.

Personnes sous Lévotyrox: Ça ne sert à rien puisque leur thyroïde est HS.

Cas d’hyperthyroïdie: Procéder comme pour les femmes enceintes.

Cas d’hypothyroïdie: Aucun problème, bien au contraire!

Remarque: Réaliser que ce traitement préventif ne concerne pas le Césium radio-actif 134 et 137,  le tellure radio-actif 132, le plutonium, mais seulement l’iode radio-actif 131, 132 et 133.

Note de Michel Dogna: Il est consternant que des pharmaciens et des médecins sèment la pagaille dans la tête des gens en brandissant des épouvantails ridicules face à presque 200 ans d’expérience de la teinture d’iode - il ne s’agit pas de la boire au goulot mais au goutte à goutte! Par contre, ce seront les mêmes qui n’hésiteront pas à fourguer leurs dangereux comprimés d’iode avec la bénédiction du ministère de la santé…

EN SECOND LIEU (si l’on n’a pas de miso).

La remarque "si l'on n'a pas de miso" est pertinente, car, suite au fort accroissement de la demande, des pénuries de ce précieux miso sont déjà signalées... 

- Argile fine à boire (1 - 2) : 2 boites

Connue pour être faiblement radio-active, par le principe du TAO, elle a la faculté d’absorber la petite radioactivité - 1 cuillerée à café pour un verre d’eau par jour, après macération une nuit.

ou:

- Chlorure de magnésium (1) - 5 sachets

C’est un chélateur des  radio-éléments et de plus un principe très YANG qui équilibre l’hyper YIN radio-actif – 40 ml matin et soir (exite, à l'état naturel, sous forme de Nigari)

ou

- Pectine de pomme (rayons gélifiants confitures) - 5 boîtes

Ce remède a été appliqué sur des enfants irradiés de la région de Tchernobyl atteints de leucémie, par une équipe médicale qui a eu des résultats inespérés. Posologie: 10 grammes/jour.

éJECTION DE FOYERS CHAUDS

Un «foyer chaud» est un logement fixe d’une particule radio-active dans un tissu organique – il y a brûlure et nécrose périphérique progressive pouvant évoluer en cancérisation.

 - Aurathérapie, Auralec, ou Polar Cleaner

Sous diverses appellations, cet appareil - au départ, l'aurathérapie, une invention de Lee Crock, qui travaille au travers d’un treillis de cuivre, effectue une dépollution cellulaire pendant votre sommeil par une alternance d’un champ électrique statique toutes les 11 minutes, ce  qui crée des micro-contractions / dilatations cellulaires permanentes.

à brancher toutes les nuits pendant  plusieurs semaines à plusieurs mois selon le degré de contamination.

Pour en savoir plus sur ce sujet, voir «Prenez en main votre santé» tome 3 - édition Trédaniel – chapitre 4.

 

RECOMMANDATIONS GéNéRALES DE BON SENS EN CAS DE CONTAMINATION RADIO-ACTIVE

Avec ses 58 réacteurs à énergie atomique, la France est le pays du monde présentant la plus forte densité en termes de danger nucléaire. La vallée du Rhône est - on le sait - une zone à risque sismique, et les centrales française ont été construites selon des normes anti-sismiques très inférieures à celles du Japon. à Tricastin, l'on relève une centaine d’incidents annuels, et l’on a pu savoir que nous étions passés plusieurs fois très près de catastrophes dans différentes centrales françaises.

Nota: "Ne prenez jamais pour argent comptant les termes rassurants de "l'état-Menteur"" (M.D.).

NUAGE RADIO-ACTIF

- Avoir en tête que la radio-activité est surtout véhiculée par les poussières. Le jeu consiste à éviter de les toucher, de les respirer et de les ingérer (aliments pollués).

- L’eau de pluie est le second agent transmetteur direct. Selon certaines informations, le personnel travaillant dans les centrales nucléaires aurait reçu la consigne d'éviter de rester sous la pluie; de sortir sans parapluie par temps de pluie, de mettre des vêtements lisses ne retenant pas l'eau.

- Par ailleurs, lors d’un passage de nuage radio-actif, il faut généralement une huitaine de jours pour que le taux de rayonnement baisse dans des proportions moins dangereuses.

- Enfin, se rappeler que nous avons quand même une capacité d’élimination des radio-éléments ingérés par les voies urinaires, qu’il faudra peut-être stimuler chez certains (en prenant des diurétiques).

EN CAS DE FORTE CONTAMINATION

- Pendant les 8 premiers jours, essayez de rester chez vous, le temps que les valeurs de rayonnement retombent à des niveaux moins dangereux, et contrôlez les prises d’air de la maison par des filtres ou des chiffons mouillés.

- Pour sortir, couvrez-vous d’un survêtement imperméable qui n’accroche pas la poussière et n'absorbe pas l'eau de pluie.

- Si vous n’avez pas de masque, respirez au travers d’un linge mouillé. Une poussière chargée d’un radio-élément qui se loge dans un poumon crée un foyer chaud pouvant entraîner une micro radiolyse locale et peut être un départ de cancer.

- Douchez-vous souvent et lavez systématiquement les vêtements qui ont pu être en contact avec de la poussière présumée radio-active.

ALIMENTATION APRèS LE PASSAGE D'UN NUAGE RADIO-ACTIF

- Se rappeler que 60% des contaminations internes des gens victimes de Tchernobyl ont été véhiculées par les produits laitiers. C’est logique: l’herbe ayant reçu de la pluie radioactive est broutée par les vaches qui donnent du lait radioactif … d’où la crème, le beurre et le fromage radio-actifs.

- Tous les légumes et fruits doivent être abondamment et soigneusement rincés.

- éviter les champignons aériens, le thym et les herbes de Provence qui absorbent et concentrent spécifiquement  les radio-éléments.

Source d'une partie des informations ci-dessus: http://www.infomicheldogna.net/index.html.

 

Autres produits recommandables contre la radio-activité:

 

La Laminaria Japonica: Bien qu'elle s'appelle "Japonica" cette algue aux propriétés exceptionnelles est récoltée au large des îles Kouriles au Nord-Est de la Russie, donc assez loin du Japon:

Laminaria Japonica Extract est un extrait concentré breveté de l’algue brune Laminaria japonica. Cet extrait d'algue Laminaria Japonica a été développé par des scientifiques russes à la recherche d’un traitement efficace pour les populations victimes de l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Il a été utilisé avec succès pour aider à détoxifier ces populations. En plus d’avoir éliminé les métaux lourds de l’organisme, l’extrait de Laminaria japonica a aidé à restaurer le fonctionnement de la glande thyroïde et accru le niveau d’énergie des patients.

¤ L’algue Laminaria Japonica est récoltée dans les eaux claires du nord-ouest de l’océan Pacifique, à proximité des îles Kouriles. Près de quarante kilos d’algues sont nécessaires pour produire un kilo d’extrait. La technologie d’extraction physique et le processus d’évaporation à basse température sous vide permettent d’extraire uniquement la partie intérieure soluble dans l’eau de la feuille de Laminaria. Son contenu en minéraux, vitamines et polysaccharides est ainsi renforcé.

¤ L'extrait de Laminaria Japonica contient, entre autres:

• De l’iode organique, indispensable au bon fonctionnement de la glande thyroïde;
• de l’alginate qui absorbe éléments radioactifs, métaux lourds et radicaux libres. L’alginate n’est ni dégradé par la bile ou la salive ni absorbé par l’organisme. Sa capacité à se lier solidement aux molécules toxiques favorise leur évacuation hors de l’organisme avant qu’elles n’aient exercé leur activité délétère;
• le fucoïdane est un polysaccharide sulfaté capable de renforcer le système immunitaire et de l’aider à se défendre plus efficacement contre différents virus. Il pourrait également favoriser les phénomènes d’apoptose (autodestruction d’une cellule);
• la laminarine, un autre polysaccharide, semble avoir la capacité de bloquer l’angiogenèse. Elle semble également avoir des propriétés immunomodulatrices;
• la fucoxanthine, un caroténoïde qui pigmente les algues en brun, favorise la perte de poids. La richesse en minéraux, vitamines et polysaccharides de Laminaria japonica Extract lui permet notamment d’aider à renforcer efficacement le système immunitaire et à favoriser l’élimination des métaux lourds et des toxines.

 

- Le Catalyode Catalions: C'est de l'Iode sous forme de Catalyons.

 

- A noter aussi que le Germanium également en Catalyons a la réputation de pouvoir - au moins pour une part - contribuer à réparer les dégâts faits à l'ADN par la radio-activité.

0

0

Voici, maintenant, des informations complémentaires en provenance de Ty Bollinger:

Le Bicarbonate de Sodium (Bicarbonate de Soude)

L'administration par voie orale de bicarbonate de sodium diminue la gravité des échanges produits par l'uranium dans les reins.


Les reins sont habituellement les premiers organes à montrer les dégâts chimiques lors de l'exposition à l'uranium. Les vieux manuels militaires suggèrent des doses ou des infusions de bicarbonate de sodium afin d’aider à alcaliniser l'urine si cela se produit. Cela rend l'ion uranyle moins toxique pour les reins, et favorise l'excrétion du complexe non toxique de carbonate d'uranium.


L'administration orale de bicarbonate de sodium diminue la gravité des changements produits par l'uranium dans les reins. Donc, le bicarbonate de sodium est si utile et puissant qu’au Laboratoire National à Los Alamos, au Nouveau-Mexique, le Chercheur Don York a utilisé le bicarbonate de soude pour nettoyer les sols contaminés par de l'uranium.


Le bicarbonate de sodium se lie avec l'uranium, qui le sépare de la terre; jusqu'à présent, York a retiré jusqu’à 92 pour cent d'uranium à partir d'échantillons de sols contaminés.


J'ai commencé à écrire sur le bicarbonate de soude après avoir découvert que l'armée américaine recommande l'utilisation du bicarbonate pour protéger les reins des dégâts dus à l'irradiation.


Le bicarbonate de sodium peut retirer en toute sécurité la peinture, la graisse, l’huile et les résidus de fumée, diminuant l'exposition des travailleurs aux produits chimiques durs et éliminer une grande partie des déchets dangereux associés à d'autres nettoyants. "Le bicarbonate de sodium est capable de nettoyer dans les zones où d'autres substances présentent des risques d'incendie, car le bicarbonate de soude est un extincteur naturel", explique Kenneth Colbert, un directeur général chez Arm & Hammer. C'est la raison pour laquelle il est utilisé par des centres d'oncologie pour contrôler les déversements des agents de chimio, et il est effectivement utilisé par voie intraveineuse pour protéger les patients contre la toxicité de la chimiothérapie dangereuse.


"L'uranium est l'un des seuls métaux qui obtiennent une liaison significative à partir du carbonate. Rincez juste avec beaucoup de bicarbonate dans l‘organisme, avec tout ce que les reins supporteront, et que vous allez utiliser, cela sera très utile", écrit le Dr. Chris Shade. Il n'y a pas de meilleure thérapie pour la maladie des rayons qu’une prise intense de bicarbonate de sodium (bicarbonate de soude) et les bains de magnésium avec de l'argile appropriée ajoutée. Et même le thiosulfate de sodium peut être ajouté à ces bains, qui neutralise instantanément le chlore dans l'eau du bain, tout en offrant du soufre ; pour les voies essentielles qui requièrent le soufre.

Le Bicarbonate et les retombées nucléaires

Si les bombes commencent à tomber partout sur la planète, ou si vous habitez près d'une centrale nucléaire, vous devrez avoir une grande quantité de bicarbonate de sodium à portée de la main. Les stocks minimum devraient être de 12 ou 25 kilos. Normalement, je recommande à quelqu’un de commencer en utilisant 500 grammes de bicarbonate dans un bain, mais qui pourraient facilement être un kilo ou un kilo et cinq cents grammes dans une situation d'urgence. Ce n'est pas une plaisanterie que l'on puisse obtenir 25 kilos de médicaments, et des plus puissants sur terre, pour 35 €uros. Vous aurez aussi besoin de beaucoup de sels de magnésium, et le meilleur, ainsi que le plus pénétrant d'entre eux est le chlorure de magnésium, sous forme de flocons pour le bain de magnésium. Les sels de la Mer Morte sont aussi très bien pour cette application.


L'exposition aux radiations provoque une cascade de radicaux libres qui causent des ravages sur le corps. Les radiations déciment l’apport du glutathion dans l'organisme.


Lisez s’il vous plaît, mon essai sur la Nébulisation du Glutathion et du Bicarbonate (http://blog.imva.info/medicine/glutathione-bicarbonate-nebulization).


La nébulisation est l'un des meilleurs moyens d'augmenter rapidement les niveaux de glutathion, de même que l'utilisation de suppositoires de glutathion.


Le risque principal de cancer provient de l'oxyde d'uranium inhalé, ainsi que d'autres particules radioactives en suspension qui sont de minuscules particules insolubles introduites profondément dans les poumons. C'est une bonne raison pour nébuliser à la fois du glutathion et du bicarbonate directement dans les poumons, et l'on doit se demander pourquoi les gouvernements, ainsi que les autorités sanitaires n'ont pas parrainé ce traitement.


La Dr. Sarah Mayhill, en parlant de l'oxyde d'uranium dit: "Il peut être inhalé par les soldats et les civils, il colle à la paroi des poumons, il est absorbé par les cellules du système immunitaire et se retrouve dans les ganglions lymphatiques, les os, le cerveau, les glandes productrices d'hormones, les ovaires et les testicules. Il reste dans ces organes pendant de nombreuses décennies et est seulement très lentement excrété dans l'urine".


La nébulisation traite les tissus pulmonaires par voie transdermique permettant le meilleur effet sur les tissus pulmonaires contaminés.


J'ai eu le plaisir au cours de ces années, d’apprendre par certains des médecins les plus intelligents et par des scientifiques, sur la chélation des métaux lourds et sur l'ouverture des voies de détoxification. La personne qui a remporté le prix Nobel dans le domaine de la chélation, le savant ayant le plus grand génie, surtout quand il s'agit de chélation du mercure, est le Dr. Chris Shade


(http://www.quicksilverscientific.com). Il a développé un système de détoxification sophistiqué, basé sur le renforcement de l'élimination naturelle des métaux dans les intestins.


Bien que sa spécialité soit le mercure, la détoxification et la chélation des poisons radioactifs utilisent les mêmes voies que le mercure. Il a développé trois produits qui sont efficaces pour l'élimination du mercure, y compris une formule de liposome qui nous permet d'obtenir du glutathion dans l’organisme via l'administration par voie orale. (Pour plus de renseignements ou pour passer commande des produits du Dr. Shade je ne dispose que d'un numéro de téléphone: 1 - 866-257-8168, vous parlerez à Karen).


La combinaison de ses formules avec le HMD (Heavy Metal Detox - Détoxification des Métaux Lourds) du Dr. George Georgiou, un autre génie médical, nous donne, à mon avis, la meilleure formule médicale possible, pour aider à éliminer la contamination radioactive aussi efficacement que l'iode, le chlorure de magnésium (http://www.ancient-minerals.com), une formule de super-aliment à base de spiruline comme Rejuvenate (Ressourcez-vous - http://blog.imva.info/medicine/superfood-for-cellular-survival) et d'argile comestible (http://imva.info/index.php/2010/02/edible-clay) sont aussi bien utilisés.


Rejuvenate (Ressourcez-vous) est une formule puissante riche en chlorophylle qui est facile à administrer en grandes quantités en raison de son goût particulièrement agréable. Les niveaux intenses en ARN contenus dans Rejuvenate, contribuent rapidement à renforcer le système immunitaire d'une personne et l’aide à se remettre des dommages causés à l'ADN par l'exposition aux radiations.


Il est intéressant de voir que l'uranium-238 est éliminé dans les cheveux, en utilisant le protocole HMD; à ce jour il n'y a pas d'agent chélateur naturel connu pour mobiliser et éliminer l'uranium-238 à partir des tissus de l'organisme. Le HMD est le seul produit de chélation que j'ai vu, qui a effectivement été testé, et qui a démontré son efficacité contre la toxicité de l'uranium.


Le HDM de Coriandre déplacera les métaux lourds et les matières radio-actives des cellules dans les voies de détoxication, avec l'IMD du Dr. Chris Shade (Intestinal Metal Detox) en agissant efficacement sur les voies concernées pour obtenir le meilleur résultat à travers les intestins. La consommation interne d'argile comestible et l’application d’argile par voie externe facilite considérablement ce processus. Les bains d'argile sont un moyen très efficace d'éliminer les métaux lourds du corps et ils augmentent les chances de survie, si les personnes sont exposées aux retombées nucléaires.

L'iode

L'iode est l'élément le plus évident et important dans la protection contre les dommages causés par les radiations. L'iode radio-actif plonge dans tous les récepteurs d'iode concernés qui n'ont pas d'iode à disposition, à cause d’une carence en iode. C'est un problème grave, car, en Amérique du Nord, selon le Dr. David Brownstein, plus de 90 pour cent des personnes sont des carencées en iode.


Cela les laisse très vulnérables à l'iode radio-actif, qui est l'une des principales formes de radiations émises dans le cadre des accidents nucléaires et dans celui des armes nucléaires.


Dans un article différent et séparé figurent des vidéos d'une interview que j'ai faite aujourd'hui avec le Dr. Brownstein, et beaucoup d'informations importantes sur la supplémentation en iode comme moyen de défense essentielle contre la contamination radio-active et les dommages y sont présentes.

Cocktails Intra-veineux

En cas d'exposition grave, des cocktails IV comprenant des doses élevées de vitamine C, de chlorure de magnésium (http://www.ancient-minerals.com) ou de sulfate, de bicarbonate de sodium et d'eau de mer complète et très pure comprenant tous les minéraux nécessaires à la vie serait l’idéal.


Le Dr. David Brownstein administre de la vitamine C par voie IV, lentement, goutte à goutte, généralement de 25 à 50 g, avec des minéraux, et il ajoute 10cc de bicarbonate de sodium. L'ajout de bicarbonate à la voie IV a apporté une énorme amélioration clinique. Il ajoute aussi 1 cc de bicarbonate à tous les Myers cocktail IV (http://en.wikipedia.org/wiki/Myers%27_cocktail), qui selon lui, est "un grand plus".

Les Éléments Nutritifs en Cas de Secours

La Spiruline et la Chlorella ont été largement utilisées par les Russes après la catastrophe de Tchernobyl. Et les Japonais aiment leur soupe de Miso, qui est réputée aider certains de leurs citoyens à survivre aux retombées radio-actives, après que les Américains aient attaqué deux de leurs villes. C'est pourquoi je recommande Rejuvenate en fortes doses (http://blog.imva.info/medicine/superfood-for-cellular-survival) en raison de sa forte teneur en Spiruline et en Chlorella ; et parce qu’il agit tel un carburant de fusée raffiné au niveau des cellules, en leur fournissant une vaste gamme de nutriments concentrés.


Tan Koon Peng de Singapour écrit: "Le Miso est efficace pour détoxifier votre corps des radiations. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, deux hôpitaux qui étaient situés côte à côte ont été touchés par des rayonnements ionisants, dans un hôpital, des personnes ont consommé du Miso, et tous ont survécu, alors que beaucoup de gens dans l'autre hôpital, qui n'ont pas pris de Miso sont morts. Le Miso est riche en vitamine B, et il est donc adapté aux végétariens qui sont en manque de vitamine B. Afin d’obtenir de meilleurs résultats, ne pas cuire le Miso".


L’herboriste Brigitte Mars:

(http://healthdespiteoil.wordpress.com/2010/07/03/environmental-illness) déclare:


"Il existe un certain nombre d'aliments qui peuvent aider notre corps à mieux tolérer les effets de la pollution. Manger ce qui se situe dans le bas de la chaîne alimentaire réduit notre consommation de produits chimiques. Consommer davantage de graines complètes et entières constitue une multitude d'avantages. Leur haute teneur en fibres se lie aux toxines et cela diminue le délai du transit intestinal. Leur teneur en vitamine B6 nourrit la glande thymus, et leur teneur en vitamine E aide le corps à mieux utiliser l'oxygène. Le sarrasin est riche en rutine, et aide à protéger contre les radiations, puis stimule la production de la moelle osseuse. La fibre contenue dans les algues mucilagineuses contribue à prévenir la réabsorption du strontium-90 radioactif".

 

"Après le bombardement de Nagasaki, un groupe de survivants médecins macrobiotiques et leurs patients ont évité la maladie des radiations en mangeant du riz brun, du Miso et des algues. Ils n'ont pas non plus contracté la leucémie. Les algues aident aussi à briser les dépôts de graisses. Les aliments riches en chlorophylle, tels que l'herbe d'orge et l'agropyre renforcent les cellules, transportent l'oxygène, aident à détoxifier le sang et le foie, puis aident à neutraliser les éléments polluants et stimulent la production d'ARN. Les légumes riches en soufre comme le brocoli, le chou et les feuilles de moutarde se combinent avec les métaux lourds et aident à prévenir les dommages causés par les radicaux libres", dit Brigitte Mars.


Le Dr Shade a commenté sur ce qui précède, et il a dit: "Dans la dernière phrase de Brigitte Mars, un ami local mentionne effectivement la famille du brocoli. Une mauvaise compréhension, mais normale, est rappelée ici - à savoir que les composés du soufre dans la famille du brocoli, lient les métaux lourds. En fait, les composés soufrés déclenchent une action accrue de votre organisme incluant le glutathion, ce qui conduit à la fois, à la détoxification des métaux lourds, et à la neutralisation des radicaux libres.


L'autre groupe de composés alimentaires qui effectue également cela sont les antioxydants polyphénoliques - le thé d'extrait d'écorce de pin, l’extrait de thé vert, l’extrait de pépins de raisin, et mon préféré l’Haritaki ou le Terminalia Chebula, un fruit ayurvédique qui est la base de nombreux médicaments, y compris les détoxifiants intestinaux Triphala. Ce fruit est largement utilisé dans la médecine Tibétaine, où il est décrit comme étant détenu par la médecine de Bouddha, et est appelé la "Reine des Plantes". Il possède de puissants effets sur le système du glutathion et des antioxydants intracellulaires, ainsi que d'autres comme la superoxyde dismutase. L’Haritaki est l'une des superpuissances dans Clear Way. Clear Way comprend également d'autres polyphénols tels que l’écorce de pin, de grandes quantités d’extrait de racine de pissenlit pour le nettoyage du foie, de l'iode et des minéraux naturels d’extrait de fucus (ou de ce qui est connu sous le nom de bladderwrack, un légume de mer), il est aussi chélateur de métaux lourds ainsi que l’acide Rlipoïque, un super antioxydant, le Gotu Kola (centella asiatique), Bacopa Monniera qui est un protecteur des nerfs, et les vitamines B1, B5 et B6.


Des recherche sur des animaux indiquent que la curcumine (un anti-oxydant et composé anti-inflammatoire contenu dans l'épice curcuma curry) peut aider à protéger contre les dommages radio-induits à la peau. D'autres recherches sur des animaux montrent que la plante ginkgo biloba peut aider à protéger contre des lésions organiques résultant de la radiothérapie. Et l'aloe vera est souvent présentée comme un remède naturel contre le rayonnement induit par les changements de peau, prévient ou minimise les réactions cutanées dues aux effets radio-induits.


Source: http://blog.imva.info/medicine/treatments-nuclear-contami

 

Newsletter de Mars 2011 de Ty Bollinger, à télécharger sur cette page: http://lavienaturelle.net/3.html.

0

0

Informations en provenance d'Artemisia-Collège

"La synthèse des moyens et produits pour autant que possible, se prémunir... C'est compliqué, car ,dans les faits, se battre contre un ennemi invisible, incolore et inodore, ce n'est déjà pas simple, mais en plus avec des "autorités" cachant l'essentiel, et en tout cas, SANS AUCUNE crédibilité... c'est mission quasi-impossible...


Il faudra pourtant essayer, car nous avons déjà commencé à être touchés, et surtout, ça va durer très longtemps... ce qui complique tout...


Déjà, une semaine après, une grande partie des aliments nippons sont contaminés, même l'eau à Tokyo l'est!!!


Quatre réacteurs HS, dont 3 détruits, libérant leur radio-activité, dont le n°3, contenant des centaines de kilogrammes de plutonium, (ce qui est une situation bien plus grave qu'à Tchernobyl), c'est déjà une catastrophe planétaire!"


"Finalement, et pour différentes raisons, oublions les pastilles d'iode délivrées par l'armée, trop suspectes..."


Brèves: 

0

- Les Russes proposent aux Japonais de déménager en Sibérie...


- "J'ai appris par une amie hospitalisée en Belgique que les médecins prennent déjà de l'iode, qu'il n'y en n'a plus de disponible dans les hôpitaux proches : Ils se sont réservés principalement pour eux même !"


- Comme pour le nuage de Tchernobyl, les mêmes pratiques: censure grossière, le 12 mars sur le JT de fFR de 12-13H alors que l'orateur est en train de dire: "Ce que nous faisons dès maintenant, c'est mettre en alerte le réseau qui permet de mesurer les retombées éventuelles de cet accident en France...":


http://www.youtube.com/watch?v=8jdf3AKMkPQ (3 mn)


Des données sismiques françaises auraient été falsifiées afin de pouvoir économiser sur la sûreté.

 

 

Ler Japon a-t-il, de nouveau, été attaqué?

Japon - Benjamin Fulford - La fin de l'ultimatum:

http://www.renovatiotv.com/blog,-japon-benjamin-fulford-la-fin-de-l-ultimatum-18-mars-2011,991532107.html (7 mn 23)


 Japon : LAPSUS "révélateur"? "Nous somme en face d'un acte"...

http://www.renovatiotv.com/blog,japon-lapsus-revelateur-nous-somme-en-face-d-un-acte,991530301.html (1 mn 30)


Rappel: Le Japon attaqué ? Haarp et fulford - 2008


http://www.renovatiotv.com/blog,-la-japon-attaque-haarp-et-fulford-2008,991526767.html (6 mn 16)


1/4:
http://www.dailymotion.com/video/x4j974_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_news


2/4: http://www.dailymotion.com/related/x4j9nx/video/x4j9eh_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_politics?hmz=746162 


3/4: http://www.dailymotion.com/related/x4j974/video/x4j9j5_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_politics?hmz=746162 


4/4: http://www.dailymotion.com/video/x4j9nx_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_politics?from=rss&hmz=706c61796572 

 

Modélisation:


A priori, ça devrait être moins fort que Tchernobyl, mais ceux qui ont des jardins potagers, devraient utiliser des serres et des tunnels plus qu'avant.


Bien laver les crudités, et, à terme, limiter les laitages et viandes... et champignons, tout ce qui concentre la contamination... S'il ne pleut pas, très peu de risques... à l'inverse...


Inutile de chercher à acheter un compteur Geiger, il y a 2 à 5 mois de délais, ils sont tous partis au Japon...


C'est pourtant la seule possibilité de savoir où l'on en est localement, car même si les autorités informaient réellement et honnêtement (y compter est illusoire), il serait impossible de le dire avec assez de précision, car la contamination peut être très différente à 1 km près, selon qu'il a plu ou pas...


http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf

 

Partie 1 d'un dossier encore plus complet

A suivre...

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 23:08

Le SIDA, la maladie imaginaire

 

Le SIDA (la maladie qui n’existe pas)
 

Une ALLERGIE AU SMEGMA

 

 

 

Le  Docteur Hamer a clairement montré que le SIDA est une maladie inventée.


D'ailleurs, même le professeur Montagné, le découvreur officiel du virus, ne croit plus au virus.

 

Si la maladie n'existe pas, les malades, par contre, eux, existent et ne sont pas imaginaires!

 

Le Docteur Ryke Geerd Hamer explique ce qu'est, en réalité, le SIDA:

 

"En 1983, deux chercheurs, Montagnier et Gallo, ont mis au point un test totalement inepte en soi, parce que ne révélant qu’une réaction antigène (anticorps, comme dans le rhume des foins, l’allergie alimentaire, etc.), ici une allergie au smegma.


Ils ont découvert, dans des réserves de sang, des anticorps au smegma qu’ils ont appelé HIV (virus du déficit immunitaire humain).

 

Ce n’est qu’une tromperie, car jusqu’à présent, personne n’a jamais pu véritablement isoler un virus.


Toujours est-il que, cette découverte a donné naissance à la prétendue «maladie» du SIDA, en français: «Syndrome d’Immuno Déficience Acquise», alors qu’en réalité, il ne s’agit que d’une allergie au smegma, totalement inoffensive, comparable à une allergie aux oranges ou au foin. Allergie qui apparaît comme rail secondaire d’un DHS dans lequel le smegma se trouve impliqué. (...)


Répétons-le: Le HIV n’est rien d’autre qu’un test comme pour le rhume des foins. Une "allergie au foin" n’est qu’un "rail du foin" qui s’est produit, par exemple, lors du premier amour raté dans le foin."


LES RAILS 

 

"Lorsqu’une personne vit un conflit biologique suite à un DHS, c’est non seulement le conflit lui-même qui est engrammé à l’instant du DHS, mais également des circonstances précises.

 

La personne y associe aussi des sons, des odeurs, des goûts, des sensations variées.

 

Il peut y avoir aussi des personnes, des animaux, des lieux ou des couleurs précises et ces images vont perdurer pratiquement à vie.

 

Par la suite, dès que l’une de ces impressions réapparaît, l’ensemble du conflit peut se réactiver sous forme de récidive.

 

En dehors du  véritable rail du DHS, il y a aussi des rails secondaires, c'est-à-dire des circonstances accompagnantes essentielles que la personne a gardées en mémoire au moment du DHS.

 

Il est bon de savoir que l’écheveau de ces rails secondaires nous ramène toujours au rail principal.

 

De nos jours, sous l’influence de notre civilisation cultivée, nous considérons cette "idée du rail" comme "maladive", et nous l’appelons allergie."

Conclusion   

 

"N’ayez plus peur du SIDA, il n’existe pas. Les virus sont des anticorps (tissu ectodermique), prévus par notre cerveau comme rail d’accompagnement lors d’un DHS.

 

Ces anticorps deviennent visibles et mesurables au niveau organique, en phase de solution de conflit (pcl). C’est ce qui se passe dans le cas du SIDA.


Lors du traumatisme lié au smegma, c’est le rail du smegma qui se met en place au moment du DHS."

 

Et le Docteur Hamer de conclure:


"Ne vous laissez plus tromper!
Respectez et suivez les 5 lois biologiques
que Mère Nature met à notre disposition.
  Elles sont irréfutables et reproductibles."

 

(Copyright pour les citations by Dr Hamer)


 

Lire l'article complet

sur le site de la Médecine Nouvelle

Germanique

 

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 01:21

 

 

PROTOCOLE CONTRE LES RADIATIONS NUCLEAIRES

 

Quand tout le monde s'apprête à consommer des pastilles d'iode, voici un protocole suivi par un médecin qui se trouvait en zone rouge lors de l'explosion nucléaire d'Hiroshima.

 

Refusant de quitter son hôpital et ses malades, il a réalisé un protocole simple contre les radiations. Alors que tous les êtres humains alentour ont été irradiés, totalement brûlés ou morts de leucémie, les malades ont tous survécu.

  

Le nuage de radio-activité est attendu en France par les scientifiques vers le 21 Mars. Sa concentration sera moins élevée qu'au Japon mais...

L'iode radio-actif représente un risque pour toutes les personnes atteintes d'hyperthyroïdie. Alors ne prenons, autant que possible, aucun risque.

  

Ce protocole est à suivre dès maintenant en préparation puis sur une période de 15 jours.


La seule mise en garde à prendre en compte est la prise de charbon actif qui annule tous les traitements chimiques pendant 4 heures après la prise.

 

 

Tous les ingrédients ci-dessous proposés ont soit la capacité de contenir les cellules irradiées pour les éliminer avec les selles, soit la capacité d'annuler l'effet négatif des radiations.

 

Essayez de manger des céréales complètes et des fibres, évitez les légumes frits, les viandes rouges, les laitages de vache, les farines blanches et les sucres raffinés.

  

Ce protocole est valable pour tous: adultes, enfants et animaux.

 

Il suffit de diminuer les doses en fonction du poids de chacun. Pour les animaux, mélanger le miso à la nourriture, mettre un peu d'eau argileuse dans leur eau et de chlorure de magnesium sur le pelage.

 

 

Ingrédients:

  

- Miso en poudre - soja fermenté (magasin bio ou sur Internet), 10 sachets.


- Charbon suractivé en granulés (magasin bio ou sur Internet) 200 grammes (10 jours).


- Argile verte Montmorillonite en poudre (magasin bio ou sur Internet), 1 kilogramme.


- Chlorure de Magnésium en sachet ou Nigari (pharmacie, magasin bio ou sur Internet).


- Une bouteille en verre pour le chlorure de magnésium (surtout pas de plastique).

 

- De l'eau filtrée, ou en bouteille, Mont Roucous, Rosée de la Reine, ou osmosée et régénérée avec un appareil du genre Aqua Avanti, etc...


- Un verre (en verre) et une cuillère en bois pour le mélange de l'argile.

 

 

Préparation :

  

- Chaque soir préparer l'argile: 1 cuillère à soupe dans un verre d'eau. Mélanger avec une cuillère en bois puis éloignez le verre des sources électriques, téléphones portables, fours à micro ondes, etc...

- Préparation du chlorure de magnesium: Versez un sachet de chlorure de magnésium dans une bouteille en verre. Puis versez-le dans un verre comme du sirop et ajouter de l'eau. Très amer, l'on peut ajouter du sirop mais pas de jus de fruits acides. Il se conserve au réfrigérateur (ce qui enlève un peu d'amertume) et se conserve plus de 3 mois.


- Préparation du Miso: Dans un mug ou un bol verser une cuillerée à café, puis verser de l'eau chaude sans la faire bouillir.


- Préparation du charbon: Dans un verre verser deux cuillères à soupe de charbon, bien mélanger puis boire le mélange et rallonger jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de charbon dans le verre...

 

Posologie pour un adulte de 65 kg:

  

Argile verte: 1cuillerée à soupe dans un verre, 2 à 3 fois fois par jour.


Charbon activé: 2 à 3 cuillerées à soupe mélangées dans un verre. Boire beaucoup d'eau si vous avez tendance à la constipation. Le chlorure de magnésium étant un laxatif, tout doit s'équillibrer.


Chlorure de magnésium: 30 ml, toutes les 3 heures.


Miso: 4 mugs par jour.


Gingko Biloba: En comprimés, en cas de sévères séquelles d'irradiations, troubles de la parole, vertiges, etc...

 

 

Exemple de protocole:

  

Au lever: 1 verre d'argile. Les 2 à 3 premiers jours ne pas mélanger le fond et boire l'eau à la surface.


10H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


11H00 : Boire 1 bol de soupe miso.


13H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


16H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


17H00 : Boire un bol de soupe miso.


19H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


20H00 : Boire un bol de soupe miso.


21H00 : Boire un verre de charbon suractivé.

  

Après c'est à chacun de trouver son protocole en fonction de son ressenti et de son agenda quotidien.


Alors restez à l'écoute!  N'hésitez pas à augmenter un peu les doses.


Merci à tous de diffuser ce message à vos proches ainsi qu'à vos contacts au Japon.

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:48

 

L'Alliance pour la Santé

 

Et si on s'alliait pour défendre la Santé?


 

Logo-Alliance.jpg

L'Alliance pour la Santé est une "entreprise" unique en France. En fait, c'est un Réseau fédérant tous ceux - particuliers ou associations, médecins, professionnels de santés ou consultants - qui se préoccupent vraiment de la Santé en donnant la place de choix à la Santé Naturelle, mais sans pour autant exclure la médecine conventionnelle.

 

C'est donc un réseau intégratif qui, dans l'intérêt des patients et aussi de ceux qui veulent, par avance, se prémunir de nombreux maux, plaide, sans exclusive, pour la complémentarité et l'union de toutes les médecines.

 

Affligeants constats:

 

Quelques chiffres:


En France, chaque jour (Source: Ministère de la Santé):


• 450 personnes meurent d'une maladie cardio-vasculaire.
• 450 personnes meurent d'un cancer.
• 5 millions de Français prennent des antidépresseurs.
• 4 millions de Français franchissent le seuil d’une pharmacie.


Un homme sur deux et une femme sur trois seront atteints d'un cancer. Les particuliers dépensent 40% de plus en frais médicaux par rapport à ce qu'ils dépensaient en 2001. La population n'a pas vieilli de 40%, ce chiffre est donc lié à la dégradation de l'état de santé.


En 2010, les dépenses pour la maladie ont été de 200 milliards d'€uros dont les 3/4 financés par la Sécurité Sociale.

 

Si le Réseau Alliance pour la Santé ouvert à toutes les médecines et promoteur de la Santé Intégrale atteint les 10.000 Adhérents il pourra se constituer en association de consommateurs et devenir un interlocuteur incontournable pour les pouvoirs publics et même faire des propositions de lois.

 

A un moment où les lobbys de la pharmaco-chimie  ("Big Pharma") menacent toujours plus les préparations naturelles un tel rassemblement de ceux pour qui la santé reste le premier de tous les biens revêt une importance vitale.

 

Rejoindre le réseau de L'Alliance pour la Santé (l'adhésion - toute symbolique - n'est que de 5 €), comportant actuellement 4000 adhérents est donc un acte militant. Peut-on dire que L'Art de Vivre  Sain recommande l'adhésion à L'Alliance pour la Santé? Oui, on peut le dire!

 

Adhesion.png

Imaginons que les milliers d'abonnés à la Newsletter de L'Art de Vivre Sain - sans parler des autres milliers de lecteurs quotidiens - adhèrent tous à L'Alliance pour la Santé, il ne faudra pas longtemps avant que les 10.000 adhérents ne soient atteints!

 

 

A lire:

 

Alliance pour la Santé - Plaquette de Présentation

 

Livres promus par L'Alliance pour la Santé

 

 La Charte de l'Alliance pour la Santé

 

Première Newsletter - Janvier 2001

 

Journée des Pratiques de Santé

 

Journee-Nationale-des-Pratiques-de-Sante.jpg

Communiqué de L'Alliance Pour la Santé

2ème Journée Nationale des Pratiques de Santé

 

7 avril 2011, Journée Mondiale de la Santé.

"A cette occasion, l’ Alliance pour la Santé organise sa 2ème Journée Nationale des Pratiques de Santé . Ce jour-là, 1000 praticiens de santé répartis dans toute la France (sous réserve d’être adhérent à l’association – 5€ ) recevront gratuitement dans leur cabinet.


Ce sera l’occasion de faire découvrir les pratiques de santé complémentaires au plus grand nombre et d’insister sur la nécessité d’une réelle coopération entre toutes les médecines, dans une approche plus globale et plus préventive, afin que la santé de chacun soit la meilleure possible.


La liste et les coordonnées des praticiens participants à la journée sera mise en ligne progressivement à partir du 1er mars 2011 afin que vous puissiez prendre rendez-vous.


Les praticiens qui souhaitent participer à cette journée sont invités à remplir et nous retourner le bulletin de participation téléchargeable ICI."

 

 

Alliance pour la Santé
32 rue de Paradis

Bureau 211
75010 Paris

Tél.: 06 18 62 87 72

contact@alliance-pour-la-sante.com

 

alliance-pour-la-sante@orange.fr

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 22:27

 

Nucléaire et dents dévitalisées

Deux sujets qui préoccupent Corinne LEPAGE

Un article du Dr Bruno Darmon

 

"In-actif aujourd'hui,

  radio-actif demain!"

 

 

L'article ci-dessous provient du blog du Docteur Bruno Darmon, (docteur en chirurgie dentaire). En ces jours où les yeux du monde sont rivés vers le Japon à l'Est, afin de savoir si la catastrophe nucléaire déjà effective ne va pas encore prendre plus d'ampleur ces lignes mettant en garde contre le nucléaire revêtent une grande actualité.

 

"Le grand défi de notre temps n’est plus l’information à laquelle tout le monde peut avoir accès, mais le discernement entre les informations qui sont importantes et celles qui le sont moins.

 

Dans le tumulte de voix inconscientes, que ce soit sur Internet mais aussi dans le monde médico-dentaire et politique, qui perdent régulièrement le public en leur mettant des bêtises dans la tête ou en les affolant sur des sujets de moindre importance, tout en oubliant les sujets essentiels de santé publique comme le nucléaire et les dents dévitalisées, je tenais à rendre hommage au discernement et à l’intelligence de l’avocate, ancienne Minitre de l'Environnement, Corinne LEPAGE.

 

Elle s’exprime, en effet, encore aujourd’hui, dans les médias, à l’heure du drame nucléaire japonais et depuis toujours pour la prise de conscience de la folie du nucléaire. Elle a aussi agi dans le passé pour la défense de la prise de conscience de la toxicité des dents dévitalisées. C’est ce que montre le texte fort instructif consultable à l’adresse suivante:


http://michel.raynaud.pagesperso-orange.fr/mem_clpg.htm

 

où elle qualifie le problème des dents dévitalisées de “grave question de santé publique”.

 

La science est un outil à double tranchant. Elle peut apporter beaucoup de confort matériel à l’humanité mais elle peut aussi lui apporter beaucoup de malheur, surtout si elle s’éloigne d’une certaine philosophie. Une philosophie qui est avant tout de respecter la vie avec notamment certaines règles que l’on peut trouver dans des écrits religieux. La "science" pourrait sinon alors éventuellement détruire la vie sur Terre. Il est essentiel d’en prendre conscience et les Japonais risquent bientôt d’en prendre conscience de façon très concrète avec les accidents de leurs centrales nucléaires, suite au dernier tremblement de terre tsunami.

 

Il y a toujours un enseignement à tirer de la pire des situations. L’accident nucléaire japonais pourrait permettre à l’humanité de prendre conscience que même la civilisation technologiquement la plus avancée du monde n’est pas à l’abri de l’immense danger que comporte inévitablement l’industrie nucléaire. La France ferait bien d’en tirer rapidement des enseignements, elle qui a le plus de centrales nucléaires du monde par habitant.

 

Le nucléaire et la dent dévitalisée sont, selon moi, deux fruits empoisonnés d’une science qui, dans les deux cas, a oublié de respecter la même Loi «divine» exprimée notamment dans la Bible et qui dit très exactement: «L’homme ne séparera pas ce que Dieu a uni».

 

La science de la physique atomique réussit à fabriquer de l’énergie en séparant des atomes, plus précisément des noyaux d’atomes instables. Lors de cette séparation, un gaz pourrait-on dire, un éther comprimé plus exactement, que notre science n’a pas encore mis en évidence et qui se trouve au milieu des noyaux des atomes radioactifs, se libère tel un gaz, de masse (M), qui se libère dans une zone de moindre pression, à la vitesse de la lumière (C). Cela produit une énorme quantité d’énergie selon la loi E=MC2 plus précisément pour ceux qui se sont intéressés déjà au sujet. L’énergie se transforme en chaleur, qui est ensuite transformée en électricité par la technologie.

 

Jusque là, ma foi, on pourrait penser que ce procédé est astucieux pour produire de l’électricité. Mais, voilà, en agissant ainsi, en séparant les noyaux des atomes, on fabrique des déchets hautement radio-actifs. Ces déchets vont émettre des énergies très puissantes sous forme de rayonnements dits ionisants, qui vont pouvoir pénétrer les organismes vivants au plus profond de leurs structures, jusque dans leurs chromosomes, en les déstructurant et en brulant tout au passage. Les cellules les plus robustes seront empoisonnées et se cancériseront éventuellement plus tard tandis que les cellules les plus fragiles vont immédiatement mourir.

 

C’est d’ailleurs ce dernier point qui est exploité par la cancérologie moderne qui irradie les organismes pour tuer les cellules cancéreuses, plus fragiles que les autres. C’est d’ailleurs aussi le même principe pour la chimiothérapie, on empoisonne tout et les cellules cancéreuses plus fragiles meurent les premières. Il n’y a donc pas à s’étonner que les patients guéris ainsi présentent très souvent ensuite des récidives ou de nouveaux cancers et restent aussi très fatigués pour le reste de leur vie. Mais, bon, si leur vie dure ensuite au moins cinq ans, ils sont considérés guéris par l’institution médicale, qui facture environ 25 000 €uros à la société par traitement de cancer. Une institution qui ne s’est jamais intéressée aux traitements alternatifs bien moins onéreux, donc bien moins lucratifs pour elle et qui n’ont pas autant de désagréments, comme ceux de feu Hulda Clark par exemple.

 

Hulda Clark était une biologiste (professeur d’Université) et naturopathe canadienne, qui faisait entre autre enlever toutes les dents dévitalisées de ses patients et guérissait des maladies soi disant inguérissables, comme des cancéreux condamnés par l’institution.

 

Pour cela, elle conseillait généralement d’arrêter tout traitement classique de chimio et radiothérapie. Eh oui, c’est vexant pour nos grands professeurs de médecine, je sais…. Elle n’a donc jamais intéressé l’institution médicale, qui, en plus, lui a fait des procès pour exercice illégal de la médecine, ce qui l’a contrainte à émigrer au Mexique pour ne pas aller en prison.

 

C’est aussi ce qu’ont fait plusieurs médecins et dentistes interdits aux Etats-Unis pour pouvoir continuer à exercer comme le Dr Hal Huggins. Le Dr Huggins était le précurseur mondial dans l’élimination des amalgames dentaires au mercure. Aujourd’hui, il prône aussi d’enlever les dents dévitalisées, ce qui lui permet ainsi de guérir parfois des cancers.

 

Le Mexique avait aussi sur son sol la clinique du Dr Issels, un éminent cancérologue allemand qui guérissait beaucoup plus de cancers que ses collègues et qui, lui aussi, faisait, avant tout, enlever toutes les dents dévitalisées de ses patients.

 

Le Mexique est, semble-t-il, très sévère pour les kidnapeurs d’enfants mais très cool avec les personnes qui guérissent des cancers par des méthodes naturelles. C’est un peu le contraire de la France, si on se rappelle ce qui fut fait au Dr Hamer entre autres, qui passa deux années en prison en France juste pour avoir émis de nouvelles idées sur le traitement du cancer…..

 

Pour en revenir au nucléaire, les déchets radio-actifs seront donc extrêmement toxiques et cela pour des durées qui se chiffrent en millions d’années, le temps que les atomes perdent totalement leur radio-activité. Pour vous donner un exemple concret des conséquences que cela peut produire, le dernier grand accident nucléaire qui a eu lieu, il y a 25 ans, à Tchernobyl, a pollué la Biélorussie pour un million d’années à tel point que les enfants qui naissent aujourd’hui dans les environs de Tchernobyl ont déjà un cœur de vieillard à la fin de l’adolescence et ne vivront donc vraiment pas très vieux, par conséquent. Et cela durera environ un million d’années.

 

Le plus grand scientifique russe en physique atomique, qui avait assuré au président russe de l’époque, Gorbatchev, que les centrales nucléaires étaient "sans danger", s’est suicidé après l’accident nucléaire de Tchernobyl.

 

L’avantage de l’accident de Tchernobyl, si je puis dire, est que Gorbatchev a alors tellement pris conscience de la folie du nucléaire qu’il a stoppé net toute nouvelle construction de centrale nucléaire russe et a engagé un programme de désarmement atomique de son pays.

 

S’il n’avait pas été évincé ensuite du pouvoir, il aurait certainement dénucléarisé totalement ensuite son pays. Le nucléaire est à ce point dangereux que l’on comprend pourquoi des intelligences supérieures qui se sont exprimées à travers des écrits que l’on qualifie de religieux nous avaient d’une certaine façon averti sur le sujet en nous demandant de ne pas séparer ce que Dieu avait uni.

 

Il y a eu d’autres avertissements mais ils sont moins connus. Même si la plupart des religieux se sont imaginés que ce Commandement de ne pas séparer ce que Dieu avait uni faisait référence au mariage qu’ils célébraient, il me semble être une évidence que ce commandement fait avant tout référence à ce que la nature a naturellement réuni. Les noyaux des atomes sont donc, bien sûr, directement concernés par ce Commandement biblique. Le transgresser en séparant les noyaux d’atomes revient à se mettre en contradiction avec une Loi biblique.

 

Mais, bien sûr, ce genre de considération a peu de valeur dans une société majoritairement athée, dont les croyances sont plutôt darwiniennes. Des croyances qui voudraient nous faire croire que la vie est apparue du néant et s’est développée par le hasard et par la disparition violente des formes de vies plus faibles. Une croyance qui,  d’une certaine façon, a aussi influencé notre philosophie médicale moderne, qui pense que la guérison ne peut passer que par une certaine violence qui consiste à détruire les bactéries et les cellules cancéreuses par exemple.

 

Notre civilisation a trouvé pratique de séparer les noyaux des atomes dans la technologie nucléaire, car cela permet de récupérer beaucoup d’énergie dans une petit espace et, somme toute, assez facilement. Bref,  l’énergie nucléaire c’est pratique, ça permet de faire du chauffage électrique et d’avoir des cuisinières électriques, ce qui consomme beaucoup d’électricité. Comme c’est pratique, cela permet aussi à certaines industries de réaliser de gros profits rapidement. On trouve alors toujours aussi des politiciens corrompus pour défendre le nucléaire, en nous expliquant généralement que nos scientifiques et nos ingénieurs maitrisent totalement cette technologie qui ne présenterait pas de risques notables.

 

L’enseignement de la catastrophe nucléaire japonaise est à ce titre très instructive. Le Japon est, en effet, le pays au monde où la technologie est la plus sophistiquée et, malgré cela, il n’a pas pu éviter, aujourd’hui, des accidents nucléaires, qui sont de véritables catastrophes. Le nucléaire c’est donc pratique, certes, mais ça détruit la vie plus que tout et pour plus longtemps que tout et à terme cela pourrait rendre la Terre invivable pour des millions d’années. Le nucléaire, c’est donc proprement diabolique. C’est d’ailleurs même étymologiquement diabolique car le mot diable vient du grec "diabolein", qui signifie diviser ou séparer. Mais, à part, ça tout va bien…..


Mais tout cela ne sont que des mots et, pour bien en prendre conscience, je vous suggère vivement de visionner le film «La bataille de Tchernobyl» aux adresses suivantes:


http://www.dailymotion.com/video/x6xbsg_la-bataille-de-tchernobyl-15_news
puis: http://www.dailymotion.com/video/x6xbys_la-bataille-de-tchernobyl-2-5_news
puis: http://www.dailymotion.com/video/x6xc90_la-bataille-de-tchernobil-3-5_news
puis: http://www.dailymotion.com/video/x6xci0_la-bataille-de-tchernobyl-4-5_news
puis: http://video.planet.fr/video/iLyROoaft6tZ.html (je n’ai pas trouvé la dernière partie sur Dailymotion)
et ensuite regardez ce petit film:
http://videos.sortirdunucleaire.org/spip.php?article301


et lisez un peu cela: http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=EPRrevelations2&page=index


pour comprendre que nos centrales nucléaires peuvent tout à fait rencontrer les mêmes accidents que celui de Tchernobyl.


Vous comprendrez alors que nos grands scientifiques médiatiques français sont bien le reflet d’une science insensée qui passe à côté des véritables dangers de l’humanité, quand elle ne tient pas compte de la folie du nucléaire.

 

De même, quand vous regarderez les films indiqués ensuite dans ce texte vous comprendrez que nos grands médecins français passent aussi aujourd’hui à côté des véritables solutions pour la santé de la population quand ils oublient de prendre en compte la problématique «dent dévitalisée».

 

En effet, dans le registre séparations pratiques diaboliques, on trouve aussi la dent dévitalisée. Il n’y a pas qu’elle d’ailleurs, car il y a aussi les O.G.M. où on s’amuse à séparer les gènes des plantes alimentaires notamment.


On trouve aussi aussi nombre de médicaments de la médecine moderne qui se sont inspirés de la séparation chimique du principe actif des plantes médicinales.

 

Mais il y a aussi et surtout la dent dévitalisée qui est encore bien plus grave que tout cela car, en plus, on introduit de la mort dans les organismes vivants.

 

Au début du vingtième siècle, la science des dentistes a permis pour supprimer la douleur dentaire d’extirper le nerf de la dent, avec, au passage, les vaisseaux sanguins. On produit ainsi une dent dite dévitalisée ou morte. En agissant ainsi on sépare le tissu mou du tissu dur de la dent. On sépare donc ce que la vie, ou Dieu, c’est comme on veut, a uni naturellement. On transgresse donc la fameuse loi exprimée dans le paragraphe précédent. Mais en plus on transgresse une seconde loi implicitement contenue dans la Bible qui dit de ne pas mélanger la mort avec la vie.

 

Il existe plusieurs passages sur le sujet mais le plus connu est le passage de la Bible où il est dit d’emmener les morts à l’Hadès et de ne pas les laisser au milieu des vivants. Tout ce qui est mort est soumis à des processus de putréfaction très toxiques pour les organismes vivants, c’est pourquoi ne serait-ce que d’un point de vue strictement biologique, la mort doit être séparée du vivant.

 

La dent dévitalisée est la seule exception qui ait été faite à cette règle par notre médecine moderne, car la dent dévitalisée a eu depuis toujours beaucoup de succès auprès des patients, inconscients qu’ils étaient et sont en général toujours de l’effet destructeur de la dent dévitalisée sur la santé. En effet, la dent dévitalisée c’est pratique, c’est sûr, car ça évite d’extraire des dents, donc d’avoir des dentiers en général.

 

Seulement voilà, ça dévitalise les organismes généralement plus que tous les autres poisons chimiques et ça pourrait bien être aujourd’hui la première cause de cancers et de maladies graves dans la civilisation occidentale.

 

Les enfants dont les parents ont des dents dévitalisées auront les dents tordues, d’autres maladies génétiques; et seront très dévitalisés. En France, on a le plus de dents dévitalisées d’Europe, huit Français sur dix environ sont concernés, même les enfants, et on y a aussi, comme par hasard, le plus de malades, de mal de dos et de cancers d’Europe.

 

Certains médecins, qui se sont penchés sur le sujet, pensent que la dent dévitalisée est un poison bien plus grave que toutes les autres empoisonnements dont on parle régulièrement dans les médias.


Bref, la dent dévitalisée, ça pourrait bien détruire plus que tout notre civilisation si le nucléaire ne la détruit pas avant. Mais, à part ça, tout va bien...

 

Mais tout cela ne sont que des mots et encore une fois pour bien en prendre conscience je vous suggère vivement de visionner les films aux adresses suivantes:


http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_00.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_01.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_02.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_03.avi
 

 

toutes ces vidéos issues du site www.sante-dents.com.

 

Quand on prend conscience de tout cela, que peut-on faire?


Sachez tout d’abord que dans les enseignements spirituels on y parle de karma que l’on pourrait traduire comme une conséquence juste de nos actes, même si parfois le rapport de cause à effet n’est pas toujours facile à comprendre et paraît même un peu mystérieux. S’il existe le karma collectif des peuples, il existe aussi le karma individuel.


Au sujet du nucléaire, je vous conseille donc de ne plus être complice d’une consommation électrique effrénée qui est le principal argument des politiciens pour la folle nucléarisation de notre pays. L’électricité ne doit être réservée qu’aux applications nobles, qui, d’ailleurs, sont peu consommatrices (télé, ordinateur, éclairage) surtout tant que l’électricité française sera surtout d’origine nucléaire.

 

Il faudrait donc éviter de la gaspiller pour le chauffage et la cuisine, qui sont très consommatrices d’électricité. Je vous conseille aussi de participer activement à l’information sur le danger du nucléaire en soutenant le réseau «sortir du nucléaire» notamment. Ainsi vous protégerez la vie et par conséquent et pour des raisons qu’il faudrait développer mais qui sont assez mystiques, la vie vous protégera….

 

Au niveau national, il faudrait arrêter immédiatement toutes les centrales nucléaires, quelles qu’en soient les conséquences, car, de toutes façons, les conséquences qui résulteraient de ne pas les arrêter seraient encore pires.

 

Lors d’un accident nucléaire, on s’est aperçu que certains résistaient mieux que d’autres. Ce sont certainement ceux qui ont le plus de vitalité. Et qu’est ce qui dévitalise surtout les organismes…. les dents dévitalisées bien sûr…. Il vaut donc mieux s’en débarrasser, bien sûr….


Si un accident nucléaire devait survenir, les autorités conseillent de prendre de l’iode pour saturer sa thyroïde en iode non radioactif. Mais, bon, si ça protège un peu la thyroïde, ça n’a aucun effet sur le strontium radioactif qui se fixe dans les os, ni le césium radioactif qui se fixe dans les muscles, ni sur les autres radio-éléments qui vont un peu partout. Il existe aussi un autre produit qui pourrait en partie inactiver la radioactivité et dont je parle dans le texte suivant: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=109

 

Hulda Clark avait remarqué, avec ses appareils, qu’il inactivait le polonium radioactif. C’est aussi un produit que j’utilise pour effacer les mémoires toxiques des dents dévitalisées quand les personnes restent toujours malades malgré les extractions de dents dévitalisées.


Mais, bon, ne rêvons pas trop quand même car le mieux à faire, face à la radio-activité, est de partir le plus vite possible et le plus loin possible pour au moins un million d’années.


Au sujet des dents dévitalisées, il faut faire un peu la même chose. Les enlever au plus vite, quelles qu'en soit les conséquences car, de toutes façons, les conséquences qui résulteraient de ne pas les enlever seraient encore pires que de les garder. Il serait temps aussi de soutenir cette information qui est même persécutée par l’Ordre français des dentistes, qui ne s’est pas gêné pour m’interdire d’exercer parce que je la mettais en application. Mais bon, c’est comme tout, il y a toujours un côté positif là-dedans, car, grâce à cela, j’ai un peu plus de temps pour vous informer sur le sujet….."

 

Bruno Darmon, Docteur en chirurgie dentaire,  drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

Source: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=133

 

 

Nota Bene: L'Art de Vivre Sain publie cet article (sans le modifier) du fait de son intérêt évident. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les opinions de l'auteur soient toutes également partagées sans aucune réserve. Comme toujours, chaque lecteur est invité à déployer ses propres facultés de libre examen et à faire preuve du plus grand discernement.

 

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 21:04

 

Le Miso


Le miso est fabriqué à partir de la fermentation de haricots de soja mélangés à du riz ou de l'orge. Il existe différentes sortes de miso: salé ou sucré, blanc, jaune ou rouge, suivant son âge. Son utilisation la plus répandue est dans la fameuse "soupe de miso" nippone, mais il se cuisine également avec des légumes ou des céréales, auxquels il apporte son goût salé.


Il diminue les risques de cancer.


L'on constate six fois moins de cas de cancer du sein chez les Asiatiques que chez les Américaines. Les isoflavones (hormones végétales ou phyto-œstrogènes) contenus dans le soja permettraient d'inhiber la croissance des cellules cancéreuses en bloquant les effets dommageables induits par un excès d'œstrogènes. Quant au cancer de l'estomac, des études au Japon ont démontré qu'en consommant un bol de soupe miso par jour, les risques diminuaient d'un tiers.


Une étude récemment conduite a révèlé que les femmes qui consomment quotidiennement un bol de soupe de miso réduisent le risque qu’elles ont de souffrir d’un cancer du sein. Cette soupe, concoctée avec du miso, est l’élément de base de la cuisine japonaise. Le miso est un condiment préparé avec des fèves de soya, de l’eau, du sel et du riz ou de l’orge, que l’on laisse fermenter pendant plusieurs mois après avoir inoculé (ou ensemencé) la pâte avec une bactérie appropriée.


Suite à une radiothérapie: 1 cuillère à café 4 à 5 fois par jour dissous dans une tasse d'eau chaude, pendant 2 semaines.

 

Ce remède roi de la décontamination radio-active, qui a été utilisé en 1941 à Nagasaki (2ème bombe atomique) a sauvé la totalité des patients de l’hôpital.:

 

"Le 9 août 1945, la bombe atomique fut larguée sur Nagasaki. La radiation atomique mortelle s'étendit sur la cité rasée. Un grand nombre de personnes connut une mort agonisante. Pour un petit nombre, ce fut un miracle. Aucune des personnes travaillant à l'hôpital ne souffrit ou mourut des radiations. (...)

 

Il y avait à l'hôpital un stock important de miso et de tamari. Nous avions aussi une grande provision de riz complet et de wakamé (algue utilisée pour faire un court-bouillon ou la soupe au miso). J'avais nourri mon personnel au riz complet et à la soupe au miso un certain temps avant le bombardement. Aucun d'entre eux ne souffrit de la radiation atomique.

 

Comment la soupe de miso a-t-elle pu prémunir contre la radiation? La science pourra, un jour, donner une ferme réponse à cette question si l'on permettaux gens de fournir des éléments aux fins d'expérience ..." 

Dr S. Akizuki, Hôpital St-François à Nagasaki, Japon


Aide pour se procurer du miso, cliquer ici.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 16:51

 

Notre poison quotidien

 

Ce soir, sur Arte

 

 

Dans le Notre Père depuis deux millénaires mondialement prié par les Chrétiens l'on demande au Créateur de bien vouloir consentir à nous donner, chaque jour, notre pain quotidien, et, au début de chaque repas, de nombreux Chrétiens de diverses confessions ou traditions Lui demande aussi de bien vouloir le bénir...

 

Mais... Est-il possible de demander au Tout-Puissant de bénir notre poison quotidien? Au moins, peut-être cela aurait-il l'avantage de lui faire perdre une partie de sa nocivité?


 

C'est ce mardi soir 15/03/2011  à 20H40 qu'il est possible de voir, sur la chaîne franco-allemande ARTE, le film de Marie Monique ROBIN "Notre poison quotidien".

 

Notre Poison Quotidien est une grande enquête qui démontre de manière implacable comment l'industrie chimique empoisonne nos assiettes.


Ce film délivre une information très utile et à maints égards  et même proprement stupéfiante! Alors, plus que jamais, il est important de rigoureusement veiller à ce que l'on introduit dans son corps!

 

 

Liens à visiter:

 

La bande-annonce du film: http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Notre-poison-quotidien/3673748.html

 

Voir des extraits: http://notre-poison-quotidien.arte.tv/fr/pesticides/

 

Le blog de Marie-Dominique Robin: http://robin.blog.arte.tv/category/notre-poison-quotidien/

 

Article sur Télérama: http://television.telerama.fr/television/on-nous-fait-avaler-n-importe-quoi,66580.php

 

Même les tickets de caisse sont empoisonnés au bisphénol-A: http://television.telerama.fr/television/ne-conservez-surtout-pas-votre-ticket-de-caisse,66599.php (Super U et d'autres enseignes les aurait déjà modifiés...)

 

Ce danger dans nos assiettes: http://www.la-croix.com/Ce-danger-insidieux-niche-dans-nos-assiettes/article/2458059/5548

 

Revoir l'émission:

 

REDIFFUSIONS | ARTE 15.03.2011 - 23H34


LIVRE, DVD et VOD: RETROUVEZ "NOTRE POISON QUOTIDIEN" de Marie-Monique Robin sur arte.tv: http://bit.ly/fvZzQi et sur ARTE+7 pendant 7 jours gratuitement http://videos.arte.tv.

 

SIGNATURE DU LIVRE DE MARIE-MONIQUE ROBIN AU SALON DU LIVRE SUR LE STAND ARTE (T51) à 15h30 SAMEDI 19 MARS 2011 REDIFFUSIONS le 18 mars 2011 à 10h10 et le 26 mars 2011 à 14h30 et gratuitement sur arte+7 pendant 7 jours.

 

..

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 06:16

Un nouveau cas d'intimidation
de la part de la MIVILUDES

CICNS (7 mars 2011)


«Aigle Bleu» est un amérindien du Canada, «guérisseur spirituel» de La Ligue de Nations Indiennes d’Amérique du Nord. Il vient en France proposer des stages, dont le contenu est dénoncé par les autorités.


Récemment, il a reçu un courrier d’une organisatrice française de ses rencontres: «Si le stage de février avait eu lieu, nous aurions vu débarquer la brigade de luttes contre les sectes (…); je suis dans l’obligation d'annuler la manifestation pour avril.».

 

La critique officielle rapportée par l’organisatrice est la suivante: «Les pratiques préconisées contre le cancer sont tout à fait hors champs de ce que la médecine "traditionnelle" énonce (…) à ce titre, les personnes les plus faibles pourraient rentrer dans une forme de gouroutisation».

 

Ce à quoi «Aigle Bleu» répond sur son blog: «Je n'offre ni traitements ni produits pour le cancer, alors comment je pourrais influencer ou nuire à quelqu'un qui souffre de cancer? La seule chose que j'offre c'est de l'information. J'ai étudié ce sujet pendant longtemps. Puisque le cancer n'existait pas avant l'arrivée des Européens en Amérique nous n'avions pas de remède pour ces afflictions.

 

J'ai finalement trouvé les recherches du Dr Hulda Clark qui a des théories, confirmées par des très bons résultats thérapeutiques. Je partage donc les informations, que j'ai trouvées efficaces, très logiques et bien documentées, que j'ai lues dans ses bouquins, pour donner des pistes à ceux qui cherchent des alternatives aux méthodes actuelles, et surtout une saine prévention. C'est après tout un monde libre et donner de l'information n'est pas un crime ou une activité sectaire.  C'est à se demander aussi qui a ici un comportement sectaire, celui qui offre de l'information alternative ou ceux qui cherchent a éliminer tout accès aux recherches d'autres humains qui ne font pas partie des organisations officielles!».


Nous ne savons pas ce que propose Aigle Bleu (sans doute pas moins que la MIVILUDES, d’ailleurs) et nous ne remettons pas en question la nécessité d’être prudent à l’égard des multiples prétentions thérapeutiques alternatives qui sont sur le marché aujourd’hui. Mais nous souhaitons souligner l’existence de ces procédés d’intimidation qui se font de plus en plus nombreux. À cet égard, la remarque d’Aigle Bleu sur l’action de la MIVILUDES est tout à fait pertinente: «Cette organisation inspire une peur profonde dans la psyché de certains Français».


Intimidations, peur, assauts policiers de plus en plus fréquents. Il semble que notre pays s’engage de plus en plus profondément dans une répression aveugle et brutale au lieu de privilégier une approche de connaissance qui permettrait plus sûrement de séparer le bon grain de l’ivraie tout en s’intéressant à ce que les recherches alternatives ont à proposer.


De telles situations, scandaleuses dans une démocratie, ne font que nous confirmer l’absolue nécessité de remplacer ces «missions» gouvernementales, et leurs «cellules» régionales qui s’apparentent à des milices de dictatures dans leurs actions, par un observatoire neutre.

 

Malheureusement, à ce jour, la mobilisation des personnes concernées en France est bien trop faible pour peser dans les décisions politiques (moins de 2000 signatures de soutien à ce jour). À quoi faudra-t-il encore assister pour que tout le monde se réveille? (source)

 

 

Source: http://www.sectes-infos.net/intimidations_aigle_bleu.htm

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 18:58

 

Message relayé - Artemisia Collège

 

 

"Vaccins-poisons"


Nous savons à présent qu'il n'y a pas d'autisme chez les non vaccinés (empoisonnés au mercure).


Nous savons à présent que l'aluminium des vaccins-poisons se fixe dans le cerveau pour être la cause de la maladie d'Alzheimer.


Nous savons, par différentes sources médicales, que les cancers sont apparus en même temps que les vaccinations-empoisonnements (pas de cancer chez les non vaccinés)*.


* Il est vrai que l'on trouve des liens cancers/virus, notamment pour les cancers du col de l'utérus. Les vaccins sont probablement des facteurs déclenchants à partir d'un terrain perturbé.


- Dr Mercola: Vaccin anti-polio responsable de l'explosion des cancers:

.
.
- «Le cancer était pratiquement inconnu jusqu’à ce qu’on commence à introduire la vaccination obligatoire contre la variole. J’ai eu à traiter plus de 200 cas de cancers et je n’ai jamais vu un seul cancer chez une personne non vaccinée.». 

Nous savons que les vaccinés sont plus malades que les non vaccinés (jusqu'à 3 fois plus dans certains cas, et jusqu'à aucun malade - scoliose - chez les non vaccinés).


Les vaccins-poisons n'ont donc rien à voir avec la santé, ce qui est logique, ils rendent malade nos enfants, les handicapent et les tuent, ce qui semble bien être leur but unique, si l'on considère que les promoteurs de ces poisons-infectants, sont au moins autant au courant que nous de cet état de fait...


Conclusion: Combien de temps encore laisserons-nous ce crime se perpétrer sans s'indigner ni se révolter, comme cela semble pourtant dans l'air du temps?

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 23:59

 

  Pour ne pas attraper un refroidissement...

Sortez votre petite laine!

 

  5 à 10 ans au frais, ça vous dit?

 

Ce sont des choses que l'on peut apprendre incidemment

 quelque part entre la poire et le fromage...

 

(En plein "réchauffement climatique"

  cela fait un peu désordre...)

 

 

 




.
.
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 21:37

 

Les chemtrails:

Maintenant l'on en parle à la télé!

 

 

"Tout arrive"... Et les sujets tabous arrivent parfois aussi à émerger jusque dans les grands médias officiels; même si les chemtrails y sont présentés comme une "croyance conspirationniste", c'est déjà un début, l'on en parle, donc cela peut, à la longue, finir par susciter réflexion et prise de conscience...


La vidéo ci-dessous montre un journal télévisé américain qui en quête et invite ses téléspectateurs à se prononcer sur la question sur leur site ou Facebook. Bien sûr, c'est en anglais, mais il y a aussi un sous-titrage en français...

 

Alors avant l'émotion

d'abord, place à la logique!

 

 

 


.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 11:11

Newsletter Ty Bollinger

 

 

Le Curcuma est Sensationnel

 

 

Le Curcuma (ingrédient du curry) est connu comme étant «l'épice d'or de la vie» et est utilisé dans la cuisine indienne depuis des millénaires. En fait, il est impossible de penser à la cuisine indienne sans le curcuma.

 

La curcumine, une substance active contenue dans le curcuma, possède plusieurs propriétés qui combattent le cancer. Une récente étude a démontré que la curcumine peut effectivement réparer l'ADN qui a été endommagé par l’irradiation. Il s'agit là de très bonnes nouvelles, car l'on ne peut éviter toutes les sources de rayonnements.


Selon les scientifiques de l'Université de Chicago (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12553052?dopt=Abstract), la curcumine inhibe une bactérie qui provoque le cancer de l'estomac et le cancer du côlon.


Il existe aussi une autre propriété anti-cancer de la curcumine, c'est le fait qu'elle soit un puissant anti-oxydant. Elle peut donc protéger le corps contre les radicaux libres qui endommagent l'ADN. C'est aussi pourquoi le curcuma (qui contient la curcumine) peut être utilisé pour la conservation des aliments.

 

Des essais en Allemagne, ont été rapportés dans le Journal de Pharmacie et de Pharmacologie (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12906755) en juillet 2003, lesquels ont estimé que «Toutes les préparations de fractions contenant de l'extrait de curcuma qui ont été montrées et exposées ont révélé une activité antioxydante prononcée».


L’extrait de curcuma testé s’est montré plus puissant que l'ail, la griffe du diable, et l'huile de saumon.


Dans un article de Médecine Moléculaire, (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2230271), les chercheurs de la Harvard Medical School ont publié leurs résultats démontrant que la curcumine inhibe l'angiogenèse (la formation de nouveaux vaisseaux sanguins) des tumeurs, que ces dernières utilisent pour se nourrir afin de se propager.


La curcumine peut également protéger les cellules contre les xéno estrogènes (‘‘faux’’ œstrogènes) car il peuvent s'adapter aux mêmes récepteurs que les œstrogènes ou imiter des oestrogènes chimiques. Dans une étude sur les cellules humaines du cancer du sein, la curcumine a inversé la croissance causée par une certaine forme d'œstrogènes, de 98%, et la croissance causée par le DDT, de 75%.


Le curcuma a été considéré comme la «nourriture de la peau» en Inde et aussi dans d'autres cultures, pendant des milliers d'années, en raison du fait qu'il nettoie la peau, il contribue à maintenir l'élasticité, nourrit la peau, et équilibre les effets de la flore cutanée. Plusieurs études animales ont démontré que le curcuma inhibe la croissance d'une variété de bactéries, de parasites, et de champignons pathogènes.


Le curcuma est le principal ingrédient du curry, vous pouvez profiter des
avantages et des effets protecteurs de la curcumine en ajoutant simplement de l’épice curry à vos aliments. Si vous combinez la curcumine avec du poivre noir, l'efficacité de la curcumine est multipliée 1.000 fois. Cela en fait la plus puissante "chimiothérapie naturelle", vous pouvez toujours en faire l'expérience.

 

Selon l’avis de Mike Adams: "Mangez du curry et du poivre, ajoutez-y un peu de brocoli, et dans les prochaines 48 heures, votre corps détruira les tumeurs cancéreuses mieux que n'importe quelle chimiothérapie connue de la science moderne!"

 

 

Source: http://lavienaturelle.net/resources/Newsletter+2010-06.pdf.

.

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 20:36

Message relayé

 

 

Et qu'en est-il de votre denture?

 

 

Le témoignage ci-dessous est proposé à l'information et la réflexion des lecteurs. Il n'a absolument pas valeur d'incitation. Il en va de même pour son commentaire. Le sujet est, en effet, controversé; il y a les pour (peu nombreux) et il y a les contre (la grosse majorité). Le fait de décider de retirer ou non des amalgames au mercure ou des dents dévitalisées est une décision importante, qui, ne doit pas être prise à la légère et que chacun pouvant être concerné, avant de la prendre, doit mûrement peser...


 

T émoignage en rapport avec l’importance relative entre les amalgames au mercure et les dents dévitalisées.


"Témoignage de guérison du syndrome de fatigue chronique en rapport avec les amalgames au mercure et les dents dévitalisées.



"Voici mon témoignage et j’espère qu’il vous intéressera. Il y a une dizaine d’années, j’avais alors 55 ans et j’étais assez fatiguée en permanence, sans raison apparente et sans maladie selon la médecine. Je commençais aussi à ressentir des douleurs articulaires à la hanche gauche.

 

Mon dentiste me proposa alors d’enlever tous mes amalgames dentaires, une douzaine environ. Il le fit avec les précautions d’usage pour que je n’absorbe pas de mercure. A la suite de cela, je ne me suis pas sentie plus mal certes, peut-être un peu mieux, car j’ai eu l’impression que ça m’avait enlevé une certaine lourdeur dans les mâchoires c’est vrai, mais rien de très net ne se produisit sur la vitalité toutefois. Le dentiste était étonné car il m’a dit avoir enlevé des centaines d’amalgames dentaires à ses patients pendant plusieurs d’années et que leur santé s’était toujours au moins un peu améliorée. Il me proposa alors d’enlever mes trois dents dévitalisées, qui pourtant ne faisaient pas mal.

 

C’est alors que j’ai ressenti instantanément après l’extraction un regain notable d’énergie qui est restée ensuite et que j’ai toujours aujourd’hui, soit une dizaine d’années après. Ma vie a retrouvé alors une vitalité que j’avais perdue depuis des années. Le dentiste m’a dit que par la suite il s’est mis à proposer directement à ses patients d’extraire toutes leurs dents dévitalisées, même celles qui ne comportaient pas d’amalgame au mercure. J’étais en fait l'un de ses derniers patients à qui il n’avait pas directement proposé d’enlever leurs dents dévitalisées. C’est pour cela qu’aujourd’hui, il m’a recontactée pour me demander de témoigner, car mon cas est en fait assez rare, semble-t-il, et intéressant pour comprendre l’importance relative de la toxicité des amalgames au mercure et de celle des dents dévitalisées.

Vous pouvez vérifier l’authenticité de mon témoignage en me contactant par email dans un premier temps. Si vous me laissez un numéro de tel fixe, je vous recontacterai par téléphone si vous le souhaitez. J’accepterai même de vous rencontrer si vous venez sur Nice où j’habite."


Emilie A: orchidea666@hotmail.fr.

 

Le commentaire du Dr Darmon:

"Quand l’état n’est pas très grave, enlever les amalgames dentaires peut suffire pour redonner suffisamment de vitalité aux patients pour qu’ils retrouvent la santé, c’est vrai, et je l’ai vérifié, de nombreuses années, dès 1990, sur des centaines de patients. Mais enlever leurs dents dévitalisées est beaucoup plus efficace encore, je l’ai constaté sur des centaines de patients aussi. Cela permet même souvent de guérir des pathologies très graves. C’est aussi ce qu’ont compris quelques médecins qui étaient connus pour guérir ce que personne n’arrivait à guérir comme feu le cancérologue Joseph Issels, feu le stomatologiste parisien Lepoivre, feu l’homéopathe Paul Lozillon et l’acupuncteur Jean-Gabriel Thomas. Ces médecins ne faisaient enlever que les dents dévitalisées, pas les amalgames au mercure. Et cela chacun sur des centaines, voire des milliers, de patients.

Une petite modération toutefois pour les amalgames au mercure et les dents dévitalisées.


Enlever les amalgames dentaires est délicat, quand même. Il faut le faire avec une bonne aspiration chirurgicale, de préférence avec les canules d’aspiration de marque clean up, pas nécessairement alors avec une digue. Il faut aussi bien maitriser la mise en place de composites dentaires, la solution correcte la moins onéreuse, ce que tout le monde ne maitrise pas visiblement, sur les dents du fond notamment, car c’est assez délicat. Car si c’est pour mal faire les composites et qu’ensuite les dents se nécrosent, je crois aujourd’hui qu’il vaut presque mieux garder ses amalgames au mercure….

Parfois enlever les dents dévitalisées ne suffit pas non plus à enlever tous les poisons qu’elles ont laissé dans les os des mâchoires. Cet élément peut être déterminant dans les pathologies graves. Il faudra alors effectuer soit des curetages osseux soit des injections, dans les os qui les ont contenues et mettre aussi éventuellement des cristaux dans les prothèses amovibles. Et même là, ce ne sera pas aussi bien que si on n’avait jamais eu de dents dévitalisées, c’est pourquoi il vaut mieux s’en débarrasser le plus vite possible."  - Fin de citation. -

 

 

Source: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=130.

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:43

Communiqué de "Générations Futures"

 

 

M/D/ANGER

 

Avant de passer à table,

pensez à vous souhaiter:

 

"Bonne chance!!!"

 

 

"Manger peut-il nuire à la santé?", Eric Guéret le 16 février à 22h50 sur France 3
 

 

Le film documentaire d'Eric Guéret "Manger peut-il nuire à la santé?", co-écrit avec la journaliste Isabelle Saporta, sera diffusé mercredi 16 février à partir de 22h30 sur France 3.


Cette enquête sur la malbouffe a été faite avec le concours des journalistes d'investigation Ch. Labbé et O. Recassens (Le Point) et Alexandre Le Guienne. Elle remonte les filières de production des produits les plus consommés: Le porc, le saumon, le pain, les fruits et légumes et l'alimentation industrielle.


Générations Futures a grandement participé à ce documentaire et François Veillerette y est interviewé. Nous vous invitons à le visionner tant cette enquête est de qualité.

 

.


"Notre poison quotidien", livre et film de Marie Monique Robin, sur ARTE le 15 mars


Ce documentaire sous forme d’enquête retrace le mode de production, de conditionnement et de consommation des aliments, depuis le champ jusqu’à notre assiette. MM Robin s’intéresse tout particulièrement aux pesticides, à l’aspartame et au BPA.

 

Au travers de ces exemples, elle décortique le système des évaluations et d’homologation de ces substances chimiques en montrant qu’il est totalement défaillant et inadapté. Elle raconte les pressions et les manipulations de l’industrie chimique pour maintenir sur le marché des substances toxiques.


L’ouverture de ce documentaire se fait sur la réunion que notre association avait organisé à Ruffec en janvier 2010. MM Robin a dédié son film à Yannick Chénet qui apparait dans le documentaire et qui nous a quitté samedi 15 janvier (voir hommage: http://www.generations-futures.fr/news/news210110_chenet.html ).


Le documentaire sera diffusé sur Arte le mardi 15 mars 2011 à 20h40.


Le livre publié aux éditions La Découverte sera en librairie à partir du 7 mars.


Le DVD du documentaire sortira le 23 mars chez Arte Vidéo.

 


.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 11:11

Message relayé

 

 

LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE


Il y a quelques années, André Glücksmann prônait la désobéissance civile au sujet du scandale du sang contaminé, qui «n’aurait peut-être jamais existé si, quand il était encore temps, quelqu’un avait civilement désobéi


Il est certain que le sang contaminé n’est qu’un exemple parmi bien d’autres: le nuage de Tchernobyl, le distilbène, l’amiante, l’encéphalopathie spongiforme bovine, l’hormone de croissance, les hormones dans la nourriture des animaux, les produits chimiques dans l’agriculture, les centaines de médicaments retirés parce qu’ils avaient tué, alors qu’ils avaient été mis sur le marché après de «longues études sur leur innocuité absolue». Aucun des véritables responsables de ces délits n’a été sanctionné, excepté, parfois, quelques rares boucs émissaires.


La liste les tueurs potentiels toujours en liberté s’allonge tous les jours mais la plupart des consommateurs de médicaments chimiques l’ignorent la plupart du temps, comme le dernier «petit» scandale de l’Avandia®, qui a été occulté ou presque par les médias, alors qu’il pourrait être responsable de plus de 4 000 attaques cardiovasculaires et de 9 000 défaillances cardiaques annuellement aux États-Unis. Selon l'EMA, l'Avandia® ne devrait plus être vendu en Europe d'ici «quelques mois». Pourquoi ces délais?


En janvier 2010, l'Afssaps a enfin supprimé le Sibutral®, utilisé pour le traitement de l'obésité, car il réduit l'appétit, mais génère de nombreux effets secondaires graves comme l’hypertension artérielle et même des décès en raison de l'absence d'un suivi cardiovasculaire. Ces effets indésirables étaient connus depuis longtemps, parfois dès la mise sur le marché, ou prévisibles à cause de sa parenté chimique avec d’autres médicaments aux effets indésirables graves avérés. L'Italie a retiré le Sibutral® de ses pharmacies il y a 8 ans.


Ces «petits» scandales n’ont pas autant mobilisé les médias que celui du Vioxx®, qui était utilisé par environ deux millions de patients dans le monde, il était retiré du marché, car on estimait alors qu’il était responsable d’environ 28 000 attaques cardiaques et décès depuis sa mise en vente en 1999. A présent, nous savons que le nombre d’accidents cardiaques, attaques ou décès, pourrait s’élever à près de 140 000, rien qu’aux États-Unis. Les décès concerneraient 30 à 40 % d’entre eux. Or, nous ne devons pas oublier que ce poison a été choisi en 2003 comme «médicament de l’année» par plus de 6 000 généralistes dans le cadre du Medec qui récompense le médicament le plus «performant» de l’année sur le plan de la santé.


Tout cela pourrait être imputé à des erreurs involontaires, donc pardonnables, si on n’avait pas appris que le laboratoire avait donné à ses visiteurs médicaux des renseignements mensongers. Les résultats d’un procès qui a eu lieu en 2000 ont bien prouvé la collusion de Merck et de la FDA qui connaissaient l’existence des attaques cardiaques, alors que le laboratoire poursuivait la publicité pour son produit le soir à la télévision. Mais en France, où les laboratoires ont continué à le vendre et les médecins à le prescrire, l'Afssaps a déclaré: «Le risque de complication cardiovasculaire reste cependant faible et n'apparaît qu'à long terme». Jusqu’à combien de morts le risque reste-t-il «faible»? Nous sommes habitués à ce genre de protection depuis le désastre de Tchernobyl.


En outre, les effets secondaires des médicaments sont souvent décelés avec de gros retards, et la liste initiale de ces effets étant rarement exhaustive, elle peut être remise en cause à tout moment, même des dizaines d’années plus tard. Ainsi, en mai 2006, un rapport édifiant signalait que le Distilbène dont le scandale est oublié depuis longtemps serait aussi à l’origine d’une véritable série de suicides. La justice a alors demandé une expertise scientifique, car «aucune recherche approfondie n’avait été lancée sur ce sujet». Que faisait l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) à l’époque?


Actuellement, c’est le Médiator® qui est sur la sellette, mais il n’est que la partie visible de l’iceberg car l’omerta, cette loi du silence imposée par une mafia, concerne également la vaccination contre l’hépatite B dont on refuse d’admettre les milliers de victimes, celle contre le papillomavirus, qui a pris comme cobayes des milliers de jeunes filles, ou l’autisme généré par certains vaccins mais qui n’intéresse guère nos députés. Sans compter la «grippette» porcine qui représente un scandale international mais n’a pas fini de faire parler d’elle car les accidents vaccinaux (et non grippaux) se manifesteront peu à peu et pendant longtemps.


Qui est ou sera responsable des accidents? Personne évidemment. Parfois, certains fabricants sont mis en examen, mais ils s’en tirent toujours à leur grand avantage et, surtout, aucun des responsables de la santé publique qui laissent faire sans jamais intervenir n’a été inquiété, ni les ministres de la Santé, ni les organismes chargés d’évaluer les risques sanitaires présentés par les médicaments, alors qu’ils sont tous grandement complices de la désinformation et des mensonges propagés par les fabricants et les medias. Il ne nous reste plus qu’à espérer que le grand public va enfin cesser d’écouter les nombreux experts, juge et partie, qui sont à la solde d’une industrie aussi aveugle que criminelle et sortira de son autisme avant que de nouvelles catastrophes ne se manifestent, comme c’est devenu une habitude dans notre pays et même dans le monde. Tous ces scandales ont de nombreux points communs et une même origine: l’appât du gain au détriment de la santé. Cependant, après chaque scandale, d’éminents «spécialistes» nantis de l’absolution générale nous expliquent avec des trémolos dans la voix que les décisions incriminées étaient justifiées par les «données actuelles de la science», d’autant qu’à présent, à la notion de «responsable mais pas coupable» s’est ajoutée celle de «coupable mais pas condamnable». Au fil des ans, dans tous les pays, les catastrophes sanitaires connaissent les mêmes phases de déroulement. L’industrie nous abreuve d’informations venant de scientifiques corrompus qui produisent des contre-expertises truquées et, alors que les rapports de maladies et de décès se multiplient, nos gouvernants persistent à se référer aux expertises sécurisantes, à nier toute relation entre le produit et ses effets délétères, et interdisent aux scientifiques contestataires de s’exprimer en public, n’hésitant pas à discréditer leurs travaux.


De toute manière, tant que les rares responsables condamnés ne le seront qu’à des amendes, si importantes soient-elles, ils récidiveront car le risque est loin d’égaler le bénéfice. Le seul moyen de les empêcher de nuire est de les emprisonner avec des condamnés de droit commun, comme toute personne ayant commis un crime.


Dans son Carnet d’un biologiste, Jean Rostand constatait: «Je croyais qu’un savant était un homme qui cherche la vérité, alors que c’est souvent un homme qui vise une place». Il est certain que tout scientifique consciencieux se pose des questions d’éthique à chaque moment, mais le consensus scientifique privilégie plutôt les recherches qui ne le perturbent pas trop, alors que le propre de la science devrait être de pouvoir sans cesse remettre en question des idées reçues. De la sorte, si notre société est loin d’être informée, les scientifiques eux-mêmes ne le sont pas de manière systématique. D’abord parce qu’ils ignorent souvent ce qui ne relève pas de leur strict domaine d’investigation, ensuite parce qu’ils n’ont pas toujours, dans ce même domaine, une vision univoque de la réalité.


Si une grande partie des scientifiques et des professionnels de santé a perdu toute conscience c’est parce que notre époque est celle de la compétition et de la surconsommation dans laquelle le profit règne à tous les niveaux, et qu’ils se sentent à l’abri de toute critique grâce au lavage de cerveau infligé à la population générale.


Il ne faut donc pas compter sur eux pour faire changer les choses, seuls les consommateurs peuvent agir. Or, dans son ouvrage "Le Meilleur des mondes", écrit en 1932, Aldous Huxley prédisait l'avènement d'une dictature scientifique dont les sujets en viendraient à abandonner l'idée même de révolution. Visionnaire de génie, il décrivait une dictature parfaite qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader et un système de dépendance où les esclaves, anesthésiés par la consommation et les divertissements, ne se poseraient aucune question et «aimeraient leur servitude».


En 1961, lors d’une conférence donnée à Santa Barbara, en Californie, au sujet du contrôle du comportement humain, Aldous Huxley confirmait ses propos et anticipait: «Il existera, dans la prochaine génération, une méthode pharmacologique pour que les gens chérissent leur servitude et génèrent, pour ainsi dire sans plaintes, une sorte de camp de concentration pour des sociétés entières, alors que les peuples verront leur liberté confisquée, mais s’en réjouiront plutôt, car ils seront dépouillés de tout désir de révolte par la propagande et le lavage de cerveau prodigué par des méthodes pharmaceutiques. Et cela sera la révolution finale.»


Ne sommes-nous pas, aujourd’hui, dans ce «meilleur des mondes», où les informations frisent la propagande et le lavage de cerveau, où nos «gouvernants» s’érigent en maîtres à penser et ne supportent guère la contestation, et où le «bon peuple» est ravi de ne plus avoir à réfléchir puisque d’autres, évidemment «plus savants», le font pour lui?


Les citoyens ignorent encore que les grandes écoles et les Académies nous enseignent le savoir, mais pas la connaissance qui est un don rare et inné et encore moins le simple bon sens, qui semble disparaître peu à peu au cours du parcours universitaire pour laisser la place au même enseignement stéréotypé dans toutes les disciplines.


La religion et la politique sont considérées comme les deux principaux foyers d’endoctrinement, mais on peut leur ajouter la médecine moderne, qui n’est plus ni un art ni une science, comme elle le fut longtemps, mais une véritable religion, car la confiance accordée de nos jours au corps médical relève plus du domaine de la foi et parfois même du fanatisme. On ne réfléchit plus, on «croit». On écoute les diktats des «experts», la plupart du temps autoproclamés, sans faire la moindre réserve quant à leur validité, oubliant souvent combien ceux-ci ont pu être démentis et ont même été au centre de certains scandales au cours des dernières années.


De surcroît, tous les pouvoirs utilisent la peur pour mieux dominer, et ceux qui font profession de «savoir» pratiquent savamment cette stratégie parfaitement efficace qui permet d’obtenir la dépendance des citoyens. Comme le disait Machiavel: «Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes».


Cet instrument de manipulation, qui permet d’abolir tout sens critique et d’exploiter la crédulité des populations en les maintenant dans l’ignorance des faits essentiels de l’existence, a toujours été utilisé, mais à présent il opère sur une plus grande échelle grâce aux multiples moyens de diffusion. Les religions nous ont appris à croire aux dogmes sans chercher à les comprendre. Nous persistons à appliquer cette règle bien établie en écoutant les injonctions de despotes, non plus religieux certes, mais tout aussi tyranniques. Et le dogmatisme médical actuel pourrait être comparé aux pratiques de l’Inquisition qui brûlait tout ce qui dépassait son entendement ou pouvait mettre en péril l’hégémonie de l’Église catholique.
Le meilleur exemple et le plus récent est celui de la «pandémie» d’hystérie générée par la peur, savamment orchestrée, du modeste virus H1N1. Fort heureusement, nombreux sont ceux qui ont refusé d’être entraînés par cette folie collective, mais certains n’ont pas eu cette indépendance d’esprit que chacun d’entre nous devrait posséder et qui fait tellement défaut au commun des mortels.


Alors que la majorité des populations mondiales a résisté aux menaces gouvernementales et médiatiques, des centaines de milliers de gens se sont tout de même précipités sur les centres de vaccinations, tendant le bras vers l’aiguille vénérée comme s’il s’agissait du Saint-Sacrement, sans se poser aucune question sur la sainteté du rite, se fiant seulement aux grands prêtres de la religion des vaccins qui voulaient les protéger des atteintes du diable, en l’occurrence le virus de la grippe. Les rites et les dogmes perdurent, seuls les dieux que l’on adore et le diable que l’on redoute ont changé de visage.


Évidemment personne n’a dit que le diable était fabriqué de toute pièce par des pontifes à la solde de l’industrie qui nous menaçaient depuis plusieurs années d’une «pandémie» grippale, sans bien savoir laquelle.


Il est surprenant de voir que dans notre pays où Voltaire et Diderot ont théoriquement détrôné la superstition et le fanatisme, la sagesse n’est guère de mise et les lavages de cerveaux qui vont bon train chez nous causent des dégâts irréparables.


Comme l’avait remarqué le Dr Gustave Le Bon dans son ouvrage Les opinions et les croyances: «L’immense majorité des hommes ne possède guère que des opinions collectives. Les plus indépendants eux-mêmes professent généralement celles des groupes sociaux auxquels ils appartiennent». À ses yeux, l'homme descend de plusieurs degrés sur l'échelle de la civilisation et devient un barbare dès qu'il fait partie d'une foule organisée. Il se laisse impressionner par des mots, des images qui n’auraient aucun impact sur chacun des individus isolés, mais en foule, il commet des actes contraires à ses intérêts les plus évidents et à ses habitudes les plus connues. Combien d’entre nous ont vraiment des opinions personnelles sur ces sujets et, dans ces cas, combien osent les exprimer ?


Et le Dr Le Bon ajoutait: «L'individu en foule est un grain de sable au milieu d'autres grains de sable que le vent soulève à son gré». Nous sommes comme ces grains de sable soulevés au gré des courants d’«informations» qui tourbillonnent autour de nous et balaient nos idées personnelles.


Or dans "De la désobéissance et autres essais", paru en 1982, le psychanalyste humaniste Erich Fromm nous prévenait: «L’homme qui ne peut qu’obéir est un esclave [...]. L’obéissance pourrait très bien être la cause de la fin de l’histoire humaine». Nombreux sont ceux qui pensent de cette manière et s’inquiètent de l’obéissance passive de nos contemporains bien-pensants. Mais pour être libre, il faut être informé, et la véritable information ne circule, à vrai dire, que dans certains magazines à tirage limité, et sur Internet où elle est noyée dans un fourre-tout parfois inextricable. Aussi, devons-nous apprendre à devenir responsable, à ne pas céder à la crainte du jugement des autres, à la peur habilement distillée par des pouvoirs qui refusent de prévoir comment et pourquoi leurs brillantes inventions actuelles deviendront les calamités de demain, car la simple logique leur échappe. Quant aux technocrates, à l’instar des cartels de l’industrie, ils ne raisonnent qu’à court terme et refusent de prendre en compte les effets pernicieux engendrés par leurs décisions actuelles, mais qui n’apparaîtront qu’à long terme. Tous ces profiteurs semblent oublier leurs descendants qui risquent de payer très cher cette inconséquence et ce manque de conscience.


Pourtant, comme le disait Sénèque au IVe siècle avant J.C.: «La sagesse ne demande pas beaucoup d’instruction», et il faut espérer que le bon sens n’a pas totalement déserté la planète, bien que, parfois, il soit légitime de se poser la question.


Heureusement une partie de la population commence à prendre conscience que tous ceux qui détiennent un pouvoir en profitent impunément et que la plupart des hommes politiques sont, de gré ou de force, les otages des compagnies industrielles qui pourraient influencer leurs carrières.


Toutefois, la majorité, non seulement des Français mais aussi des populations mondiales, est ravie de ne pas être informée et ne cherche surtout pas à l’être. Cela lui poserait de nombreux problèmes, l’obligerait à réfléchir alors qu’elle n’en a pas la moindre envie, et installerait chez elle des états d’âme, des peurs, des culpabilités et, surtout, risquerait de provoquer la remise en question de tout un système de vie et de pensée.


Comme l’explique Noam Chomsky, philosophe radical de réputation internationale et professeur pendant plus de cinquante ans au MIT (Massachussets Institute of Technology): «Les médias ne représentent qu'une toute petite partie de la vaste machine de propagande. Il existe un système d'endoctrinement et de contrôle beaucoup plus vaste, dont les médias ne sont qu'un rouage: l'école, l'intelligentsia, toute une panoplie d'institutions qui cherchent à influencer et à contrôler les opinions et les comportements, et dans une large mesure à maintenir les gens dans l'ignorance.»

 
Pour sa part, Georges Bernanos avait, lui aussi, prévu ce qui nous attend si nous acceptons l’esclavage qu’on cherche à nous imposer: «Je pense depuis longtemps que si un jour les méthodes de destruction de plus en plus efficaces finissent par rayer notre espèce de la planète, ce ne sera pas la cruauté qui sera la cause de notre extinction, et moins encore, bien entendu, l’indignation qu’éveille la cruauté, ni même les représailles et la vengeance qu’elle s’attire, mais la docilité, l’absence de responsabilité de l’homme moderne, son acceptation vile et servile du moindre décret public. Les horreurs auxquelles nous avons assisté, les horreurs encore plus abominables auxquelles nous allons maintenant assister, ne signalent pas que les rebelles, les insubordonnés, les réfractaires sont de plus en plus nombreux dans le monde, mais plutôt qu’il y a de plus en plus d’hommes obéissants et dociles». Bernanos avait un don de prophéties car, à cette époque, la situation était loin d’être aussi préoccupante que de nos jours.


Devant la puissance financière des fabricants de médicaments, pesticides, herbicides, OGM et autres poisons, et la persistance méprisante de leur mainmise sur l’économie et la politique de santé, nous risquons d’être contraints à développer la désobéissance qui est une arme que n’apprécient ni les laboratoires ni les gouvernements qui les cautionnent. Dans notre lutte contre Goliath, le refus d’obéir aux ordres peut être la seule arme efficace.


Toutefois, comme l’avait aussi constaté Gandhi, il est plus facile de croire ce qu’on nous affirme officiellement, de source «sûre», que de s’aventurer dans l’indépendance intellectuelle. En fait, le conformisme et l’inertie ont de tout temps été les plus sérieux obstacles à l’évolution de l’humanité.


Ils sont nombreux à prôner une certaine désobéissance civique si elle peut contribuer à sauver la Terre et ses habitants. Déjà, au milieu du XIXe siècle, David Henry Thoreau, enseignant, philosophe, poète américain et écologiste avant l’heure prônait la résistance individuelle à un gouvernement qu’il jugeait injuste, qui tolérait l’esclavagisme et menait une guerre de conquête au Mexique, contre tous les droits individuels et contre toute morale. Il est considéré comme à l'origine du concept contemporain de non-violence. Dans son essai La Désobéissance civile Thoreau affirmait ses positions politiques et idéologiques et proposait une philosophie de résistance non violente qui influença des figures politiques, spirituelles ou littéraires telles que Léon Tolstoï, Gandhi et Martin Luther King.


Olivier Clerc, écrivain et philosophe, s’est servi de la «métaphore de la grenouille» pour démontrer la situation actuelle. «Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager. La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant. L’eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir. Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite. Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte». Olivier Clerc compare l’humanité actuelle à cette grenouille. Il est exact que les prédateurs ne manquent pas, mais les victimes sont consentantes, soit par ignorance, soit par négligence. Et il pose la question: «Sommes-nous déjà à moitié cuits?», puis il conseille: «Alors si vous n'êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits, donnez le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard». Seule une petite minorité de personnes dont la conscience est bien éveillée est capable de donner le coup de patte salutaire. D’autres, bien que partisans de ce changement d’un monde qui n’est plus supportable, pratiquent la politique de l’autruche, car ils estiment qu’il est déjà trop tard, que de toute façon, ils sont trop peu nombreux pour avoir un impact quelconque, et qu’il faudrait une majorité de gens impliqués dans ce processus pour faire pencher la balance. Ils ignorent sans doute que toutes les révolutions sont nées de petits groupes de citoyens déterminés, ce qui est logique, puisque selon la physique quantique nous sommes tous reliés.


Nous n’avons ainsi plus beaucoup de choix: ou bien nous pratiquons la désobéissance civile ou bien nous rejoignons les esclaves qui chérissent leurs bourreaux, annoncés par Aldous Huxley.


Sylvie Simon

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans L'Art de Vivre Sain
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 11:23

 

Les enfants: les nouveaux cobayes

de l'industrie agro-alimentaire

 

 

"On en crève de la chimie!", on n'arrête pas de le dire, mais la chimie de synthèse ne disparaît pas si vite pour autant...! Pourtant, des avancées existent et le petit film ci-dessous en est une éloquente illustration: Aussitôt que l'on retire les additifs chimiques de leur régime alimentaire le comportement de nombreux enfants change de façon frappante, dans le sens d'une très nette amélioration, non seulement à la maison mais aussi à l'école, dans les salles de classe.

 

Le but des écoles est, en principe, d'éduquer et d'instruire la jeunesse, pas de la polluer avec la cantine chimique! Quand les "éducations nationales" des différents pays "modernes" seront-elles enfin capables de tirer enfin profit de l'expérience australienne ici racontée, de sorte à cesser d'empoisonner la jeunesse "à petit feu" et - ce faisant, - lui procurer ainsi - par une nourriture saine - de réelles conditions d'apprentissage?


Le simple bon sens de ne pas introduire toute cette pollution chimique dans la nourriture on ne l'a pas eu! Aura-t-on, maintenant, celui de la retirer avant que - succombant à ce constant empoisonnement chronique - l'espèce humaine ait totalement disparu de la surface de la Terre?

 

 

 


.
.

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 20:20

Communiqué de Kokopelli

Nouvelles de Kokopelli: Février 2011

.

Communiqué de Presse

Kokopelli fait appel à la Cour de Justice Européenne!

"Dans le cadre du procès qui nous oppose à la société Graines Baumaux, nous avons demandé à la Cour d’Appel de Nancy de saisir la Cour de Justice de l’Union Européenne d’une question portant sur la validité de la législation européenne sur le commerce des semences potagères au regard de certains principes fondamentaux de l’Union Européenne et du Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l’Alimentation et l’Agriculture (TIRPAA).


Alors que la société Graines Baumaux s’opposait fortement à cette demande, qu’elle qualifiait de «cheval de Troie», la Cour d’Appel, par une Ordonnance du 4 février 2011, a fait droit à notre demande.


Les questions fondamentales, que nous soulevons depuis le début de notre existence, seront enfin posées à la juridiction suprême de l’Union Européenne. Les enjeux, en termes d’appropriation du vivant et de sauvegarde de la biodiversité, sont immenses et nous espérons que la Justice, ultime recours des opprimés, saura les mesurer.


Nous appelons tous les opérateurs européens de la semence ancienne à se joindre à nous pour témoigner, dans le cadre de ce procès historique, de l’absurdité de la législation actuelle sur le commerce des semences.


Contacts:

Association Kokopelli

communication@kokopelli.asso.fr

Blanche MAGARINOS-REY, Avocate de Kokopelli

contact@avocat-magarinos-rey.com

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 22:42

Message relayé

 

 

Appels et secours sur la faillite sectorielle de la médecine française.

 

"A l'adresse du Professeur Gueniot, Président de l'Académie Nationale de Médecine.

  

Monsieur le Président,

  

Ayant reçu depuis quelques mois plusieurs emails et coups de téléphone de personnes atteintes physiquement et psychologiquement de maux très divers, insoignables par les praticiens, (ces derniers adressent les patients à leurs confrères psychiatres), j'ose intervenir sur ce sujet et affirmer sans crainte et juste raison que nos médecins français ont 15 ans de retard sur leurs homologues allemands, suisses, hollandais et américains (Dr Rath, Dr Klinghardt, Dr Mutter, etc.), desservant, de ce fait, la médecine


En effet, d'après les livres cités en référence, documents joints, les troubles du comportement et physiologiques dont souffrent de plus en plus de patients ont une origine commune, dans 95% des cas les métaux lourds et plus particulièrement le mercure. Plusieurs étudiants en médecine, des médecins et des dentistes également, constatent personnellement les mêmes troubles. 

 

Les amalgames dentaires, les vaccins (voir conférence du Dr Klinghardt sur site http: //daudon.free.fr, rubrique "mes vidéos") mais aussi divers médicaments, aliments pollués, entraînent les terrains des individus vers la dégénérescence. (Le livre du Dr J. Seignalet "L'alimentation ou la troisième médecine" énumère bien tous ces maux, mais les métaux lourds n'ont pas été mis en exergue).

 

Toute maladie chronique, toute maladie inflammatoire, a pour agent causal principal, l'ensemble des métaux lourds. Enfin, plus le corps est pollué par ces derniers plus la sensibilité de l'individu est frappée de "disgrâce". (Dr Klinghardt).


J'ai voulu être court afin de frapper l'entendement de chacun, particulièrement le vôtre. Vous ne m'en tiendrez pas rigueur puisque nous tentons de résoudre ce problème particulièrement néfaste à la survie de nos nations.


Je termine, monsieur le Président, en vous laissant mes coordonnées téléphoniques afin que vous puissiez me contacter.  A nos volontés de bien faire. Jacques Daudon - 04.92.67.05.48."

  

N-B: Trois livres sur le sujet montrent bien que ma mise en garde n'a rien d'un fantasme:

 

Maladies émergeantes: Comment s'en sortir?


Retour à la vie Christiane Bee Mercure


L'amalgame dentaire Dr Mutter

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 16:47

 

 INCROYABLE  N(P)OURRITURE!!! 

 

Alex Jones est un journaliste d'investigation américain. Il aborde de nombreux sujets touchant à la politique, le nwo, la société, la santé, etc... Il parle ici (voir vidéo ci-dessous) de la nourriture de tous les jours, la nourriture quotidienne: la nourriture industrielle.


Effrayante de vérités, à voir absolument avant le toujours possible retrait de cette vidéo (sous-titrée en français) d'Internet. La fin de la vidéo, toutefois, met aussi en relief des faits incitant a espérer, et, surtout, à agir!


Face à cet incroyable constat de la pollution généralisée de la nourriture et de la boisson, la solution, pour, autant que possible, préserver sa santé et celle de ses proches, est de manger le plus naturel et BIO et le moins transformé possible (préférer les produits bruts aux produits élaborés).


A lire: Livre de France GUILLAIN: "Manger bio, c'est pas cher" - Editions Jouvence.


Elle a, avec de petits revenus, élevé 8 enfants en Bio. Il y a une façon de manger bio pour que cela ne coûte pas plus cher, et, surtout,  vous ferez de plus en plus de grosses économies sur le fait d'être de plus en plus en bonne santé. Être malade coûte de plus en plus cher et, en plus, cela fait souffrir!

 

Lire aussi: "Manger Bio, ce n'est pas du luxe!" du Docteur Lylian Le Goff. Voir présentation détaillée ci-dessous...


 

 




Du luxe? Non, une nécessité!

Manger Bio c{e n}'est pas du luxe!


"Manger bio, c'est pas du luxe", de Lylian Le Goff

Manger bio, est-ce vraiment du luxe? Comment comparer les coûts entre bio et non bio? Dans ce livre, l'auteur met tout sur la table et apporte des réponses sans ambiguïté. Disons-le d'emblée: manger bio n'est pas plus cher que consommer des produits "conventionnels" à condition de mieux équilibrer ses repas. L'auteur démontre même que les aliments non bio coûtent plus cher au contribuable en raison des subventions versées aux agriculteurs conventionnels. Bien sûr, il faut ajouter à cela le coût des dégâts infligés à notre planète et des soins donnés à ses habitants, malades des pollutions dues à l'agriculture conventionnelle.

Manger bio, c'est aussi faire le choix du développement durable. Pour passer immédiatement à l'action, préserver sa santé et celle de la planète, Lylian Le Goff apporte des conseils nutritionnels, des recettes et des menus chiffrés. Médecin, Lylian Le Goff est impliqué depuis des années dans la prévention sanitaire. Co-fondateur et animateur de plusieurs réseaux coopératifs, ses objectifs sont la promotion d'un véritable développement durable et l'essor des produits biologiques.

Préfaces de Nicolas Hulot, Président de la Fondation pour la nature et l'homme et de Jean-Marie Pelt, Président de l'Institut européen d'écologie, professeur émérite de l'Université de Metz.

********

La principale raison du surcoût des produits issus de l’agriculture biologique c’est le manque de soutien à la filière de la part des politiques. Alors que, partout dans le monde, la production bio augmente, en France, elle stagne depuis les années 1990.


Des pays comme l’Allemagne ou l’Autriche ont doublé leur surface agricole utile bio en deux ans grâce à des aides au maintien relayant les aides à la conversion. De plus, le prix des denrées issues de l’agriculture conventionnelle ne prend pas en compte les coûts environnementaux, médicaux et sociaux induits par ce coûteux et néfaste mode de production.


Le contribuable paie aussi à travers les grosses subventions accordées à l’agriculture intensive. Choisir des produits bio procède donc d’une vraie philosophie, d’une volonté de soutenir une agriculture respectueuse de l’environnement, qui fournit des emplois et participe au tissu économique local.


Comment peut-on se débrouiller pour que le bio revienne moins cher que le conventionnel? En fait, il s’agit là aussi d’accepter de modifier des comportements: éviter les plats cuisinés tout prêts, acheter local, éviter les emballages et le gaspillage, moins de viande et plus de végétaux.


La forte progression des élevages est une aberration économique, écologique et sanitaire. La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) le souligne dans un de ses derniers rapports. Le secteur de l’élevage émet des gaz à effet de serre, qui, mesurés en équivalent CO2, sont plus élevés que ceux produits par les transports.


L'élevage intensif est aussi une source principale de dégradation des terres et des eaux. Sans oublier les effets néfastes pour la santé d’une consommation de viande en excès.


Quoi manger, alors? Médecin, le Docteur Lylian Le Goff dispense un véritable cours de nutrition en rappelant les principes de base, en fournissant des tableaux comparatifs chiffrés entre différents menus et en proposant des idées pour varier les repas. Car ce n’est pas parce que l’on consomme bio pour protéger la planète qu’il faut pour autant oublier le goût et les plaisirs de la table.


Vient enfin la question fatidique: Toute la planète pourrait-elle manger bio? L’ingénieur Jean-Marc Jancovici s’est livré à un petit calcul et il arrive à la conclusion que oui, à condition là aussi de fortement modérer notre appétit pour la viande. 

 

Lorsque l’on sait que 55% de la production mondiale de protéines végétales servent à nourrir le bétail, ça laisse songeur...


"Manger bio c’est pas du luxe", par Dr Lylian Le Goff – Editions Terre Vivante – 120 pages – 17 €.

 

Quant à la boisson, la qualité de l'eau est primordiale. Rappelons ici que l'eau en bouteille plastique, même si bonne en elle-même, (Rosée de la Reine, Mont Roucous), est, le plus souvent, polluée par le plastique (phtalates, bisphénol, etc.) et que l'eau du robinet doit impérativement être nettoyée par osmose inverse.

 

Toutefois, il faut aussi savoir qu'une eau osmosée, même si chimiquement pure est biologiquement morte; elle doit donc tout aussi impérativement être ré-informée et re-dynamisée (vortexée) avant d'être bue. Pour aller plus loin sur ce sujet, il est, par exemple, possible de lire le dossier "Quelle eau boire?".

 

Vu l'importance de la question de l'eau il en sera, bien sûr, encore question à l'avenir...

 


.
.
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 09:50

 

Des fruits et des légumes vides

La perte de valeur nutritionnelle des "aliments modernes" est un vrai fléau. Au rythme où cela va, bientôt, manger une pomme de super-marché ou manger une pomme en plastique ou en carton aura à peu près le même effet sur le corps...

 

Pour compenser cette dévitalisation des aliments modernes et l'absence de vitamines, minéraux et autres nutriments de valeur, seul un judicieux assortiment (comme, par exemple, le cocktail Viptamin) de vitamines, sels minéraux, oligo-éléments, acides aminés, - bien sûr, de préférence naturels - etc., est à même de remplacer les "vitamines et nutriments envolés"...

 

L'article ci-dessous présente le problème en détails:

 

"Faudra-t-il bientôt manger cinquante fruits et légumes par jour?


Vitamines A, B ou C, Oméga 3, oligo-éléments, fer... Les nutriments sont indispensables à notre organisme et à sa longévité. Plusieurs études nous alertent sur la faiblesse des fruits et légumes «modernes» en nutriments. Alors qu’une pêche suffisait en 1950 pour absorber une bonne ration de vitamine A, il faudrait aujourd’hui en croquer une vingtaine! Où sont passées ces vitamines? Que disent les chercheurs? L’industrie agro-alimentaire en profite-t-elle?

 


«Mangez au moins 5 fruits et légumes par jour», recommande le Programme national nutrition santé. Peut-être faudra-t-il bientôt en manger cinquante... Côté nutriments, nos aliments semblent montrer quelques faiblesses.

 

Prenez une orange: celle des années 2000 aura sans doute meilleure mine que les oranges des années 50. Et pourtant… L’orange moderne contient cinq fois moins de fer. Idem pour les pêches. Plusieurs études révèlent cette perte de «densité nutritionnelle». C’est la quantité de nutriments (vitamines, minéraux...) qu’un aliment contient comparé à son nombre de calories.

 

Des chips ou une pizza ont, par exemple, une très faible densité nutritionnelle comparés à des lentilles ou des brocolis. Ce problème commence à être soulevé aux États-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne (voir en fin d’article). En France, silence radio du côté des pouvoirs publics et des instituts de recherche. Nos fruits et légumes échapperaient-ils à cette malédiction?

 

Vitamine A: 1 pêche de 1950 = 26 pêches de 2010


Depuis 1950, des chercheurs mesurent le contenu nutritionnel de l’alimentation. À côté des glucides, protides et autres lipides, la présence de micro-nutriments – vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras et acides aminés – est indispensable à notre santé. Or dans les années 1950, manger une banane, une orange et une pêche, suffisait à pourvoir les «apports journaliers recommandés» (AJR) d’une personne en vitamine A.

 

Aujourd’hui, vu les teneurs en nutriment, il faudrait 5 bananes, 10 oranges, et 26 pêches pour avoir sa dose de vitamine A! C’est ce que révèle une étude menée au Canada en 2002 et publiée par le premier quotidien du pays, The Globe and Mail, et la chaîne de télévision CTV News. Cette étude compare les tableaux de nutriments publiés à différentes époques, avec les taux de vitamines et minéraux contenus dans 25 fruits et légumes.

 

Résultats? En un demi-siècle, la pomme de terre a perdu plus de la moitié de sa vitamine C et de son fer, plus d’un quart de son calcium. Et 100 % de sa vitamine A, un nutriment indispensable au développement des cellules et au fonctionnement du système immunitaire!

 

Selon cette étude canadienne, quasiment 80 % des aliments testés ont vu leur teneur en calcium et en fer diminuer."

 

Source : http://www.bastamag.net/article1152.html

 

 

Lire la suite sur le site de "Basta"...

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article