Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 12:00

 

INFORMATION QUE  TOUS DEVRAIENT CONNAITRE ... 

Caillot de sang/attaque cérébrale  

 

 Un quatrième indicateur:  la langue

 

ATTAQUE  CÉRÉBRALE: pour ceux qui comprennent l’anglais, rappelez-vous des  trois premières lettres du mot STROKE (qui veut dire attaque). S.T.R. 

 

- COMMENT IDENTIFIER UNE  ATTAQUE CÉRÉBRALE: 

Ça  ne prend qu’une minute pour lire ceci… 

 

Un neurologiste a dit que  s’il pouvait soigner une personne victime d’une attaque cérébrale dans les 3 heures, il pouvait renverser totalement les dommages... (totalement)!

 

Il a  dit qu’il est assez difficile de reconnaître une attaque cérébrale, la diagnostiquer et emmener le patient à l’hôpital dans les 3 heures.


RECONNAÎTRE UNE ATTAQUE CÉRÉBRALE: 

Sachez retenir ces trois étapes  S.T.R., lisez et apprenez! 


 

 

La victime d’une telle attaque  pourrait souffrir de sévères dommages au cerveau si les personnes autour  d’elle n’arrivent pas à identifier ces symptômes.


Maintenant, les médecins disent qu’un témoin peut  reconnaître une attaque cérébrale en demandant trois questions simples:

    

S * (smile) demandez  à la personne de sourire.


T * (Talk) demandez à la personne de parler, de dire une phrase  simple, avec cohérence. (Exemple: "Il fait beau aujourd’hui.")


R *(raise both arms) demandez lui de lever les deux bras.


Si la  personne a de la difficulté à exécuter l’une ou l’autre de ces tâches, appelez  immédiatement le 15 et décrivez les symptômes à la personne au bout de la   ligne.


Nouveau signe pour identifier une attaque  cérébrale:
Tirer  la langue!


À NOTER: 
Un autre “signe” d’une attaque cérébrale a été découvert : demandez à la personne de tirer la langue. Si la langue est croche, si elle va plus d’un côté que de  l’autre, c’est  aussi une indication d’une attaque cérébrale.


Un cardiologue a dit que si chaque personne qui  reçoit ce courriel l’envoie à 10 personnesvous pouvez parier qu’au moins une vie sera sauvée.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Aides pour le Corps
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 14:15

Le message essentiel de la dentisterie

holistique américaine


Le message essentiel de la dentisterie holistique américaine, son avis sur les dents dévitalisées.


La dentisterie holistique est une science médicale relativement récente mais qui constitue pourtant un espoir considérable pour de nombreux malades et de nombreuses pathologies.

 

Cette science médicale est malheureusement très peu connue ou très mal connue, et donc très inexploitée, notamment en France. Il existe depuis 1985 aux États-Unis, une importante association de dentisterie holistique, l’IABDM, initiales de International Academy of Biological Dentistry and Medicine, qui regroupe de nombreux dentistes et médecins qui sont conscients de l’implication de l’état dentaire des patients sur leur santé générale.

 

L’IABDM prône une dentisterie qu’elle qualifie de biologique ou holistique et qui lui semble plus adaptée à la santé que la dentisterie conventionnelle.

 

L’association organise notamment chaque année un congrès annuel où viennent s’exprimer d’éminents orateurs du monde entier, de Suède, du Canada, d’Allemagne et d’Australie par exemple.

 

Est venue parler notamment Vera Stejskal, une éminente toxicologue suédoise qui a beaucoup travaillé sur la toxicité du mercure des amalgames dentaire.

 

Sont venus parler aussi des grands noms de la dentisterie holistique, comme le Dr Hal Huggins qui était un des précurseurs mondiaux dans la prise de conscience de la problématique des amalgames dentaires au mercure et est en partie à l’origine du terme de dentisterie holistique, le Dr Meinig, auteur d’un livre choc sur la toxicité des dents dévitalisées et co-fondateur de l’association endodontique américaine (les spécialistes de la dévitalisation dentaire), des médecins de renom tel le Dr Klinghardt, qui est un précurseur mondial dans la chélation des métaux toxiques, le Dr Bouquot, un éminent médecin stomatologiste cancérologue et probablement le spécialiste mondial des cavitations (un sujet que j’ai traité dans un autre texte http://dent.devitalisee.free.fr/?p=126) et des scientifiques de renom comme le Professeur Boyd Haley, chef d’un département universitaire de biochimie et qui est un précurseur mondial dans la mise en évidence, des incidences toxiques de métaux dans des maladies graves comme la maladie d’Alzheimer.

 

Le prof Boyd Baley a aussi mis en évidence la toxicité du mercure des amalgames dentaires, des toxines émises par les dents dévitalisées et pire du diméthyl sulfure mercure extrêmement toxique, produit en présence des amalgames au mercure sur dents dévitalisées.

 

L’IABDM agit notamment pour promouvoir l’utilisation de certains matériaux dentaires biocompatibles, pour identifier les pratiques dentaires dangereuses pour la santé et en promouvoir d’autres qui n’affecteront pas la santé et même permettront aux patients de la retrouver. J’ai demandé récemment à cette association, son avis sur le sujet des dents dévitalisées. Il m’a été renvoyé un texte qui date d’avril 2008, qui résume l’esprit de cette association et qui comporte un paragraphe qui répond plus précisément à ma question sur le sujet des dents dévitalisées. J’ai effectué la traduction en français de ce paragraphe.


Sachez que certains estiment que la dent dévitalisée est très probablement l'une des premières causes de cancers et de maladies graves dans le monde occidental. Son élimination représentait un des premiers traitements appliqués par des thérapeutes alternatifs de renom telle Hulda Clark, par exemple.

 

Si aujourd’hui vous vous interrogez sur l’opportunité de faire ou non extraire vos dents dévitalisées, vous pouvez, bien sûr, demander son avis à votre dentiste qui dévitalise quotidiennement des dents, ou à votre médecin qui n’a jamais reçu d’enseignement sur le sujet ou au Conseil de l’Ordre français des dentistes composé de dentistes qui ont dévitalisé des dents toute leur vie et dont certains m’ont interdit d’exercer pour avoir proposé à mes patients malades d’enlever leurs dents dévitalisées.

 

Vous pouvez aussi demander à des dentistes français qui se disent holistiques et utilisent, par exemple, des huiles essentielles pour dévitaliser les dents. Certains d’entres eux qualifient même la dentisterie qui propose d’enlever les dents dévitalisées de dentisterie mutilatoire.

 

Mais plutôt que de demander leur avis à des personnes qui, en fin de compte, ne sont nullement des spécialistes du sujet, je vous conseille plutôt de lire attentivement le court texte qui suit et de bien méditer dessus, car il ne provient pas de n’importe qui mais très probablement de ce que l’on peut considérer comme la plus grande autorité mondiale en matière de dentisterie holistique, puisque l’IABDM est aussi probablement la plus grande association au monde de dentisterie holistique.


Voici la traduction française que j’ai effectué de ce paragraphe dont le texte originel se trouve par la suite:


"Le sujet des dents dévitalisées inclut bien sûr les considérations des matériaux utilisés pour le traitement de dévitalisation, mais la remarque de base qui surgit, avant tout, est la suivante: une dent sans vaisseaux sanguins et sans nerfs, donc une dent dévitalisée, est une dent morte. La garder dans l’organisme représentera toujours un empoisonnement (le terme anglais utilisé est littéralement: "fardeau"), avec lequel l’organisme devra composer.

 

La controverse au sujet de traitement de dévitalisation “compatible”, de l’utilisation de laser à basse énergie pour «stériliser» les canaux dentaires et de l’efficacité relative de divers produits est intéressante certes et peut-être même pleine d’espoir.

 

Mais ces préoccupations restent toutefois secondaires au fait principal, à savoir: «la dent dévitalisée est morte et constituera toujours un empoisonnement» (le terme anglais utilisé est littéralement: "fardeau").

 

Les praticiens, et en fin de compte chaque patient pour lui-même, doit faire face à la difficulté de savoir quelle quantité de bonne santé sera sacrifiée pour garder des dents dévitalisées dans la bouche. Dans de nombreux cas, ce choix peut avoir des conséquences énormes, particulièrement pour ceux qui sont atteints de maladies chroniques et débilitantes, si communes dans notre société aujourd’hui."


- Fin du texte de l’IABDM -


Ce texte dit, en résumé, que la meilleure des dents dévitalisées constituera toujours un empoisonnement pour l’organisme, qui peut avoir des conséquences énormes sur la santé.


Bruno Darmon, Docteur en chirurgie dentaire

E.Mail:  drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

 

Source: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=128.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 20:12

 

Message relayé

 

   Samedi 30 - Dimanche 31 octobre 2010:


  B R E T A G N E

  
 Le Samedi 30-10-10
 
à 19H30

   emoto-cristal.jpg

 

 

 

Conférence du Dr Masaru Emoto
"Les Messages de l'Eau" 
Salle Omnisports
à 56420 Plumelec
(entre Rennes et Lorient)
  
Entrée pour la conférence: 20 €uros
 
15 €uros pour les membres des associations
"La Caravane des Sources", "Cap-Heol" et "Alter Attitude",
qui ont collaboré à la mise en place de cette conférence
 
La conférence sera traduite en français.
 
Co-voiturage
 
Organisation:
 
La caravane des Sources
 
   Pour adhérer à la Caravane des Sources
(20 €uros pour l'année,
l'adhésion donne dro
it à des réductions
sur les différentes activités)
Contacter l'adresse ci-dessus.
 
 
Réservation obligatoire pour la conférence:
Gisèle: +33 6 45 68 96 96
  
Avec l'aide des associations "Alter Attitude" et "Cap-Héol"
 et dans le cadre de la

*
Devant l'urgence de guérir les eaux de l'Atlantique,

suite aux événements qui se sont passés
dans le Golfe du Mexique,

la Caravane des Sources

vous invite à participer à la
 
Cérémonie à l'Océan Atlantique
Le Dimanche 31-10-10
à 14 Heures 
   
 Voir les informations: ici

 

 

 

Cérémonie de guérison pour les eaux de l'Atlantique,

après la catastrophe du Golfe de Mexico.

 

  *

 

Pour être informés, inscrivez-vous à la newsletter

(en haut du site à gauche)

   

  
*

Qui est le Docteur Masaru Emoto? ... 

Le Docteur Masaru Emoto est Membre d'Honneur

de l'association loi 1901 (association sans but lucratif)

"La Caravane des Sources"

 

 http://www.masaru-emoto.net

 

 

Pour adhérer à l'association, cliquez ici.

 

 

All my relations,
Amour et gratitude ...
 
Minthé
minthe@live.fr
Tél. fixe: (00) 32 4 285 75 36
Portable: (00) 32 4 91 52 71 71
Portable français: (00) 33 6 66 11 03 23 (uniquement sms sur ce numéro)
Skype: Minthe.lacaravanedessources
 
La Caravane des Sources
la.caravane.des.sources@live.fr
 
Pour être informés de mes activités, et de celles de La caravane des Sources:
- Inscrivez-vous pour la newsletter directement sur le site web (ci-dessous).
- Rejoignez-moi aussi sur facebook: http://www.facebook.com/Minthe?ref=profile
 
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 22:21

 

La Beauté sauvera le Monde!



La Beauté

La Beauté – à ne pas confondre avec la seule esthétique – est une valeur sûre. La vraie Beauté est, en effet, source d’émerveillement, et l’émerveillement, qui touche l’intériorité, conduit tout naturellement au dépassement de soi-même. La Beauté ne provient fondamentalement pas de l’apparence mais de l’être intérieur. Le Vrai, le Bien et le Beau forment ensemble une inséparable Trilogie.


Dans le monde dit moderne la Beauté, qui, au moins potentiellement, concerne tous les êtres humains, est sérieusement mise à mal. Elle a été remplacée par la coquetterie, fille de la vanité, qui se moque de l’authenticité et cultive l’apparence mais pas la Beauté intérieure se reflétant ensuite à l’extérieur. (...)


À la perte du sens de la Beauté, qui, de façon toute naturelle, concerne, en premier lieu, le monde féminin, est liée la déféminisation. Il est grandement préjudiciable à tous que, dans la mentalité courante de beaucoup d’êtres humains se voulant «modernes», libération de la femme soit devenue synonyme de masculinisation dans la façon d’être et l’activité. S’il était assurément juste que la femme soit affranchie d’un lourd fardeau pesant sur elle depuis des millénaires, cela n’aurait pourtant pas dû conduire à la déféminisation, car seule une femme peut être une femme, et le monde a grand besoin du féminin!.


Par exemple, la quasi-disparition dans le monde moderne de l’habillement spécifiquement féminin constitue pour tous une énorme perte. Un blue-jean n’est certes pas la parure qui témoigne de la grâce naturelle devant caractériser toute authentique féminité. Considérons une femme dans le costume traditionnel de son pays ou de sa province, puis la même femme dans des vêtements modernes unisexes. Quelle différence!


C’est ainsi que tous les êtres humains – et en premier lieu les femmes authentiques - aspirant à la Beauté - montrent tout naturellement le chemin du Renouveau par l’extériorisation naturelle d’un véritable sens personnel de la Beauté, lequel, loin de tout clinquant et de toute coquetterie, ne peut prendre racine que dans l’intériorité personnelle la plus profonde.


Cela va certes extérieurement se manifester par un habillement approprié au genre propre individuel mais aussi par des soins corporels appropriés faisant appel à tous les moyens naturels.


La Beauté par la Lumière des Pierres Précieuses


Certains êtres humains prennent la Lumière mieux que d’autre. Cela se voit tout de suite sur leur visage après une séance de projection de Lumière à travers un judicieux assemblage de pierres précieuses approprié à ses besoins.


Mais la Lumière ne fait pas qu’embellir (lissement de la peau, effacement des rides, rayonnement et éclat du visage), souvent  - ce qui va de pair - elle guérit aussi...


Des utilisateurs ou utilisatrices s'expriment

 

 

Témoignage d’une utilisatrice


La Bergèr
e, de William Bouguereau


Depuis cinq mois que je connais et utilise la Lumière, j’ai expérimenté plusieurs coupelles,  l’une après l’autre, dont le diamant-cornaline, et le saphir et pour le visage, le défi de l’âge, qui agit comme un lifting et l’oxygène, qui éclaire le teint.


Ddéjà au bout d’un soin de 20 minutes, un effet net se fait sentir: détente de tout le corps et lissage très net de la peau, un teint plus lumineux et une sensation de bien-être formidable!


Puis, de soin en soin, je ressens une grande purification de tout le corps et notamment les gouttes, générées par le passage des pierres précieuses dans l’eau ou l’huile, sont très actives.


Je suis pleine d’énergie et de gaité, encore plus que d’habitude.


Au niveau de la peau le rajeunissement est absolument époustouflant!


Aucune crème n’a jamais eu cet effet, car mes rides diminuent de jour en jour, la poitrine se retend et prend du volume, même si il n’y a que le visage qui reçoit la lumière des pierres précieuses, le collagène de tout le corps se régénère naturellement et le teint s’éclaircit.


Les gens de mon entourage me donnent quinze ans de moins  que ce que j'ai, et cela en seulement environ 30 séances de 20 minutes. Mais l’effet est déjà important immédiatement sur le bien-être et se cumule, séance après séance...

Je souhaite à chacune et chacun, ouvert(e) à la lumière, de profiter de ses merveilleux bienfaits...

R.
 



Autre Bergère de William Bouguereau

Témoignage d'une autre utilisatrice
 
Il y a quelques mois, j'ai essayé, pour la première fois, lea Lumière et les Pierres Précieuses avec le programme "Défi de l'âge 2".

A la fin des vingt minutes "réglementaires" les personnes qui étaient avec moi m’ont affirmé que mon teint s’était éclairci et que pas mal de petites ridules au dessus des lèvres avaient disparu.


Cependant j’entendais tout ceci dans une sorte de brouillard, comme un peu sonnée et  je me suis rendu compte que je me mordillais fortement la lèvre supérieure qui me démangeais énormément ainsi que le pourtour et l’intérieur du nez (semblables à  des fourmillements intenses).


Après quelques instants je compris ce qui venait de se passer: 


Huit ans auparavant, j’avais été victime d’un petit A.V.C qui m’avait enlevé  toutes sensations sur  le côté gauche du visage, sur et à l’intérieur du nez,  sur la lèvre supérieure ainsi que sur la partie entre la lèvre et le nez  (la sensation qui est restée pendant ces huit ans sur cette partie du visage était similaire à l’effet d’une piqûre d’anesthésie chez le dentiste).


Ces parties endormies de mon visages étaient entrain de retrouver vie.


Ceci a persisté jusqu’à maintenant et j’ai pu refaire quelques séances (...), qui ont encore amplifié le phénomène ainsi que la disparition de ridules et de plus la lumière de mon teint s’est améliorée.


Aujourd’hui, ma lèvre supérieure qui était complètement morte a retrouvé 100% de sa sensibilité par ailleurs les ridules au dessus de la bouche continuent à considérablement s’atténuer et mon teint a retrouvé un éclat qui se maintient et que je n’avais pas connu depuis longtemps.

Marij. P. - 65 ans.


La Bohémienne de William Bouguereau


Témoignage d'une autre utilisatrice

Depuis que je fais des séances régulièrement (...) la peau de mon visage qui était une peau allergique, avec érruptions, démangeaisons, rougeurs, s’est considérablement améliorée, au point que mes problèmes cutanés ont pratiquement disparu.


Mon visage a retrouvé une luminosité et un lissage uniforme, ce qui me satisfait pleinement et m’incite à continuer mes séances.

Melle. L.


 
 

 
William Bouguereau - La Sœur aînée
0
0
Témoignage d'une autre utilisatrice

A la suite d'une conférence (...) j'ai fait une séance découverte. Ce fut une expérience inoubliable, parce qu'alors j'étais dans un état de stress émotionnel profond, mais, une fois sous le rayonnement des pierres précieuses j'ai très vite senti une décompression, un lâcher-prise, un mieux-être certain, qui alla crescendo.

A la fin de la session de vingt minutes j'étais dans un état de détente et de bien-être extra-ordinaires.

A mon agréable surprise et aux dires de mes amis qui m'accompagnaient, mes traits avaient, eux aussi,n changé et s'étaient adoucis, mon visage et mes yeux avaient retrouvé leur éclat, ma peau était plus satinée, avec cette impression que la lumière arrivait de l'intérieur.


Josée T. de Brest.





William Bouguereau - Les ramasseuses de noisettes

 

 

Sources:

 

http://labeautenaturelle.net/8.html

 

http://labeautenaturelle.net/7.html

 

Formation sur la Beauté par la Lumière des Pierres Précieuses

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 18:20

 

Qui ressuscitera nos pauvres sols?

 

Sol, Toi sans qui,

rien ne pousse bien!"

 

Quand le Roi-Sol se meurt...

 

Tragédie en Sol mineur

 

 

 


0
"Et je suis fier ... d'être Bourguignon!"
0
    Pour éviter de devenir solitaires - seuls sur Terre ...
... Devenons Sol-i-daires!
0
0

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 07:26

"Nos enfants nous accuseront"
Magnifique documentaire (en diffusion intégrale!)
Il est très important qu'il soit diffusé et vu
par un maximum de personnes...,
car il est d'intérêt public!

Le sujet du film: La courageuse initiative d'une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d'introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération: l'empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique.
Un seul mot d'ordre: Ne pas seulement constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d'agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas.

Quelques alarmantes statistiques:

- 70 % des cancers, en Europe, sont dus à l'environnement.

- Chaque année, 100 000 enfants meurent de maladies causées par l'environnement.

- L'incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans.

- Le déclin spermatique est de 50 % en 50 ans.

0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 22:59

 

Bruce Lipton parle des pensées

positives ou négatives

 

Effet Placebo & Nocebo

 

Bruce Lipton est l'auteur du livre

"Biologie des Croyances'

0

0

0
0
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 03:01

Une recette naturelle
pour les acouphènes

 

 

Beaucoup de gens sont affligés par ces "bruits-fantômes", qui peuvent avoir toutes sosrtes de causes. La recette ici proposée, sans garantie d'aucune sorte, est hyper-simple, sans aucun effet secondaire négatif et tient en deux lignes:

 

Acouphènes: Prendre du jus d'oignon 4 fois par jour dans les oreilles + 2 gouttes d'huile de ricin le soir au coucher + cimicifuga 4 comprimés/jour pendant 10 jours.

 

Bien sûr, si certains obtiennent de bons résultats ou des améliorations sensibles avec cette recette sur certains types d'acouphènes, nous serons enchantés de recevoir des témoignages et d'en faire part!

 

Alors, "Bon pied, bon œil ... et ... bonne ouîe"! Oui, oui, oui!

 

En savoir plus sur les acouphènes: http://fr.wikipedia.org/wiki/Acouph%C3%A8ne.

 

Association France- acouphènes: http://www.france-acouphenes.org.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 17:59

Couverture vaccinale: quand l’escroquerie
tient lieu de politique sanitaire

Mercredi 6 octobre 2010, par Marc Girard


"Voici quelques mois, les autorités sanitaires ont cru bon de célébrer une amélioration de la couverture vaccinale contre l’hépatite B. Elles ont été largement relayées par la presse (spécialisée ou non), qui n’a pas craint de saluer "le retour de la confiance" [1] ou "le retour en grâce" [2].


N’en croyant pas leurs oreilles - on était en plein scandale H1N1 - des correspondants m’ont interrogé: s’agissait-il d’une simple intox? La réalité est bien plus inquiétante encore.


Si l’on en croit le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) du 17/05/10, la couverture vaccinale contre l’hépatite B serait passée de 34% en 2004 à 42% en 2007, soit une augmentation de 20%. Selon Le Figaro du lendemain, "les auteurs de l’étude notent que les enfants des mères les plus jeunes, et donc moins susceptibles d’avoir été marquées par la polémique qui a éclaté dans les années 1990, sont plus souvent vaccinés".

 

Critères de crédibilité intrinsèques

Selon la démarche que nous avons commencé à mettre en oeuvre dans un précédédent article, examinons les éléments de fait facilement vérifiables par tout un chacun qui autorisent à mettre en doute l’interprétation des autorités sanitaires.

  • Les mères aujourd’hui "les plus jeunes" sont comme par hasard celles qui ont été visées par la fameuse campagne scolaire décidée en 1994, et qui ont vu leurs petit(e)s camarades frappé(e)s par les complications du vaccin. Rappelons que cette brutale épidémie était tellement impressionnante [3] que l’alerte était venue d’un grand Service parisien de neurologie [4], peu suspect d’émarger au budget des "sectes" antivaccinales...
  • En tout état de cause et sans que ce bruit de fond ait valeur de sondage, j’entends un certain nombre de pharmaciens faire état d’une résistance farouche de nombreux jeunes parents à la vaccination contre l’hépatite B de leurs enfants. Pour vérifier ce bruit, chacun peut toujours aller interroger le sien.
  • Il semble à peu près évident que le souvenir de cette catastrophe sanitaire a joué très significativement dans l’échec massif du plan de vaccination contre la grippe porcine. Les sondages disponibles attestent la réelle inquiétude des gens relativement aux risques de ce nouveau vaccin : or, dans un pays où, comme je l’ai souvent relevé, les plus hautes sommités médicales ne parviennent à se défaire du préjugé que les vaccins sont fondamentalement des produits a-toxiques [5], d’où le bon peuple aurait-il tiré sa crainte du vaccin H1N1 sinon du précédent hépatite B?

Retour sur l’historique

Avec une incongruité probablement inconsciente, les auteurs de l’étude du BEH poursuivent: "En outre (...) l’arrivée du vaccin hexavalent, qui permet de protéger contre l’hépatite B en même temps qu’on injecte d’autres vaccins moins polémiques, facilite son acceptation par les familles et même par les médecins".


Tiens, tiens... [...]

 

La réalité de terrain

"Ce rappel historique permet de reconstituer la réalité de terrain sous-jacente au triomphalisme des autorités sanitaires. Ecoutons Madame Lemorton, député de Toulouse et pharmacienne d’officine, lors de mon audition à l’Assemblée nationale [10]:

"Par ailleurs, face à la baisse de la demande de vaccination contre l’hépatite B, la stratégie de l’industrie pharmaceutique consiste désormais à proposer un vaccin hexavalent comportant ce vaccin et permettant ainsi de vacciner contre l’hépatite B les enfants sans que les parents le sachent".

On a bien lu: "sans que les parents le sachent"." [!!!]

 

No comment! [...]

 

  • Cette substitution hasardeuse peut se faire à l’insu des parents, voir contre leur volonté dûment exprimée sans que ce scandale - qui remet notamment en cause le principe pourtant sacré du consentement informé - n’ait suscité la moindre sanction ordinale ou judiciaire [13]. La participation de nombreux pédiatres à une telle escroquerie permet de pondérer à la baisse leur crédibilité lorsqu’ils prétendent affoler les parents sous le prétexte de complications infectieuses (encéphalopathie rougeoleuse...) qu’ils n’ont jamais vues et n’ont statistiquement aucune chance sérieuse de voir.
  • Loin de prendre les mesures de police sanitaire qui s’imposeraient pour que cesse ce scandale, les autorités sanitaires se réjouissent que la couverture vaccinale ait "progressé". Relayées par une presse à la botte, elles n’hésitent pas à présenter cette escroquerie indigne comme un progrès de la raison.

 

Conclusion

 

A nouveau et comme de plus en plus régulièrement documenté dans le présent site, on en arrive au constat accablant de l’incompétence et de la malhonnêteté des autorités sanitaires. [...]

 

Il est difficile de voir autre chose qu’une parfaite malhonnêteté dans le cynisme conduisant les autorités à célébrer une progression de la couverture vaccinale qui repose sur une escroquerie aussi caractérisée. [...]

 

En tout état de cause, tous les politiques que j’ai rencontrés - même dans une ambiance conflictuelle - se sont déclarés profondément choqués par la situation que je leur ai décrite relativement à l’inopérance de l’article L. 3111-9 du code de la santé publique.

 

Il dépend désormais de chaque citoyen que cette indignation des Parlementaires se traduise en actes: je propose en pièce jointe un modèle de lettre, et je suggère à chacun de s’en inspirer pour s’adresser directement à ses élus du Parlement et du Sénat.

 

 

Lire l'article complet sur le site du Docteur Marc Girard:

 

http://www.rolandsimion.org/spip.php?article161

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 10:11

 

La Nature de plus en plus
exclue de la Santé!!!

 

 

Informations transmises par Artemisia Collège

 

(Texte ci-dessous reproduit tel quel.)

 

1) Un "monosujet" (en fait, voir d'autres + bas...), d'une gravité extrême, même si ça ne saute pas aux yeux immédiatement


L’amendement sur les "préparations naturelles peu préoccupantes" (PNPP) a été définitivement rejeté cet été (info vérifiée et validée).


Exit les purins d’orties, de consoudes, de fougères et de prêles... Vive le Roundup!


http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article14769

http://www.aspro-pnpp.org/

  

DANS LE PROCHAIN "E-FLORAISON",  NOUS DONNERONS DES FORMULES SIMPLES ET TRES EFFICACES POUR LE POTAGER ET LES FRUITIERS.

 

  

Voici la méthode des lâches, des traîtres, des pourris:


1) Ils annoncent la couleur discrètement.


2) Si c'est un trop grand tollé, ils font mine de faire marche arrière, le temps que le bon peuple se calme, croyant avoir gagné (dans le cas du purin d'ortie, c'était trop gros, même les journalistes avaient protesté, c'est dire...).


3) Ils repassent le plat à la sauvette, dès que le bon peuple à la tête ailleurs, bien servis par quelques complices corrompus jusqu'à la moelle (et là, les journalistes sont aux abonnés absents) !

  

L’histoire commence il y a cinq ans

 

Suite au vote de la loi d’orientation agricole (LOA) de 2005, les phytosanitaires naturels étaient devenus hors-la-loi. Quelques mois plus tard, Eric Petiot se retrouvait menotté, et jeté dans un panier à salade. Ce dangereux horticulteur ultra-autonome avait en effet commis des livres aux titres aussi subversifs que "Les soins naturels aux arbres", dans lesquels il refilait ses bons tuyaux sur la confection de décoctions naturelles pour soigner ses carrés de légumes... Des recettes ancestrales qui font leurs preuves depuis que l’homme a découvert la binette.


Les remèdes de mémé hors-la-loi? Scandale!


Devant l’émoi suscité dans la populace, sénateurs et députés votèrent dans l’urgence un amendement corrigeant la LOA afin d’autoriser la commercialisation et l’utilisation des PNPP.


Ouf ! Sauf que... près de trois ans plus tard, le décret publié par le gouvernement contredisait carrément les termes de la loi ! Et les PNPP devaient faire l’objet des mêmes procédures que les produits synthétiques. En clair, il faudrait qu’un généreux bienfaiteur balance de l’oseille, entre 100.000 et 300.000 euros en études et paperasse, et qu’il attende trois ans avant d’être (éventuellement) autorisé à broyer de l’ortie... Procédure renouvelable tous les dix ans. En pure perte puisque, les recettes appartenant au domaine public, elles, ne sont pas brevetables. Totalement irréaliste!


La fin des haricots pour le purin d’orties


Mais l’affaire n’était pas close pour autant. Cet été, quelques députés rebelles ont ramené leur fraise, et proposé un nouvel amendement. Voté. Ouf!


Sauf que... une semaine plus tard, les membres de la commission mixte paritaire l’ont tout simplement... jeté aux orties! En toute discrétion. Cette fois-ci, les carottes sont cuites.


Le purin d’orties est vraiment trop dangereux. Il sera donc interdit de fait. Vive le Roundup qui, lui, comme chacun sait, est totalement inoffensif, puisqu’il a reçu l’agrément des autorités!


Et vive les OGM traités au Roundup!


Et l’on se prend à "rêver"... Si les produits naturels peuvent effectivement être dangereux pour la santé, pourquoi ne pas parer au plus urgent, à savoir ceux qui trouvent leur place quotidiennement dans nos assiettes  Allez, zoup. On interdit les tomates du jardin, les concombres du potager, et tous ces appendices verdâtres aussi juteux que douteux*. Et l’on ne conserve que ceux qui ont été dûment autorisés par nos très chères autorités politico-sanitaires. À savoir... les OGM.

 

Sources:

 

http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article14769

 

http://www.lesmotsontunsens.com/le-purin-d-orties-dans-les-choux-7998


*Ne riez pas, d'une certaine façon, le Codex Alimentarius  le prépare (voir c-après)...

  

Explication de texte par François BROTTES, député de l’Isère. V/Réf : .VP.2010.CE88  le 16 août 2010:

 

"Madame, Monsieur,


Dans mon précédent courriel, en date du 2 juillet dernier, j’avais porté à votre connaissance le vote d’un amendement en séance, dans le cadre de l’examen du projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche, visant à exclure les Préparations Naturelles Peu Préoccupantes (PNPP) du régime de l’obligation d’autorisation de mise sur le marché.


Je suis au regret de vous informer que cet amendement a finalement été annulé par les membres de la commission mixte paritaire, réunie le 8 juillet dernier et dont le rapport a été voté par l’Assemblée nationale le 12 juillet dernier.


Prévue par l’article 45 de la Constitution de 1958, la procédure de conciliation consiste, après deux lectures du texte par chaque assemblée - ou une seule si le Gouvernement a préalablement engagé la procédure accélérée, ce qui est le cas en la matière - à provoquer la réunion d’une commission comprenant sept députés et sept sénateurs (auxquels s’ajoutent autant de membres suppléants), d’où l’appellation de commission mixte paritaire (CMP).


La composition politique des CMP doit refléter celle des assemblées : ainsi, à l’Assemblée nationale, les membres titulaires de ces commissions appartiennent pour quatre d’entre eux au groupe UMP qui dispose de la majorité absolue des sièges de l’Assemblée nationale, les trois autres au groupe SRC. Au Sénat, la composition des CMP n’est pas fixe mais reflète toujours un équilibre de quatre sénateurs de la majorité et trois de l’opposition, tant pour les titulaires que pour les suppléants.


Au cours de cette réunion, ces parlementaires cherchent à trouver un texte de compromis pour tous les articles qui restent encore en discussion. Ils peuvent décider de retenir la rédaction précédemment adoptée par l’une ou l’autre assemblée ou bien d’élaborer, pour certains articles, une rédaction nouvelle de transaction.


Compte tenu du rapport numérique des forces à l’occasion de cette CMP, et du retournement de la majorité qui avait pourtant apporté son soutien au vote de l’amendement en séance, publique -pour mieux se dédire dès lors que les caméras étaient détournées ?- , l’amendement que je vous avais annoncé a donc été purement et simplement annulé, au cours d’un très bref débat dont je vous joins le compte rendu ci-après.


Je ne peux que vous faire part de ma profonde déception, mais aussi de mon écoeurement face aux méthodes employées et la mauvaise foi répétée. L’attitude de la majorité en la matière conduit à ôter au travail parlementaire tout son sens de co-élaboration du dispositif réglementaire, dans un souci partagé d’intérêt général, pour n’en faire qu’une simple chambre d’enregistrement au profit d’intérêts particuliers, dont le Gouvernement semble s’évertuer à servir de porte parole docile et d’agent intermédiaire efficace, avec une absence de scrupules des plus obscène.


Ce n’est pas ainsi que j’entends le travail parlementaire, et je ne peux qu’espérer que les prochaines échéances électorales seront l’occasion de ramener la dignité et l’intégrité qui incombent à ces fonctions.


Dans l’attente, restez assuré que je continuerai à me battre sur ce terrain, comme je l’ai toujours fait.


Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à mes salutations les meilleures.".


François Brottes - Député de l’Isère - Secrétariat Parlementaire - Les Portes de Crolles - Rond Point du Rafour - 38927 Crolles Cedex - Tél : 0476921896.

 

Source: http://www.aspro-pnpp.org/


 

RAPPELS SUR LE MÊME SUJET:


- Monsanto propose une loi pour interdire les potagers!!! 


Vers la fin des potagers et des petits producteurs?

 

Réagir pour ne pas subir:


http://www.dailymotion.com/video/xahb1b_monsanto-propose-une-loi-pour-inter_news (3 mn 51)


Peut-on compter sur elle?


La présidente de l'Autorité européenne de sécurité des aliments appartient à un lobby industriel:


http://jacques-lacaze.over-blog.com/article-n-est-jamais-aussi-bien-servi-que-57964423.html

  

- Obama signe une loi mettant en route le Codex Alimentarius… Vitamines et compléments à base de plantes ILLÉGAUX

Monsanto et les autres grosses compagnies supportent pleinement le nouveau projet de loi dans lequel le gouvernement américain veut empêcher les cultures locales, les fermes bio, les potagers. Ils veulent même interdire aux petits producteurs de cultiver et sécher ses propres graines. Ça deviendrait illégal de faire pousser des carottes dans son jardin...

Si nous ne réagissons pas, vous savez où nous allons l'avoir...?

  
- Nous allons voir disparaître les préparations à base de plantes, ainsi que la possibilité pour les herboristes de pouvoir les prescrire.

 Dès le 1er avril 2011 – soit dans six mois – virtuellement toutes les herbes médicinales deviendront illégales dans l’Union Européenne.


La politique des États-Unis est quelque peu différente, mais elle aura les mêmes effets dévastateurs. Les gens ne pourront plus rien faire d’autre que d’avaler les produits que "Big Pharma" et l’Agrobusiness choisiront pour eux et ils n’auront d’autre possibilité que de s’adapter aux prix que ces gens-là fixeront.


"Big Pharma" et l’Agrobusiness ont pratiquement réalisé leur but ultime: contrôler chaque aspect de notre santé, depuis la nourriture que nous mangeons jusqu’à la manière dont nous nous soignons quand nous sommes malades.


On peut considérer que la plus sale blague du premier avril de tous les temps est la directive Européenne sur les produits de médecine traditionnelle par les plantes (THMPD) promulguée le 31 mars 2004. Cette directive a précisé les règles concernant l’utilisation des plantes qui précédemment étaient en vente libre.


Cette directive précise que toutes les préparations à base de plantes seraient soumises au même type de procédure que celle qui est appliquée aux médicaments. Peu importe que la plante ait même été couramment utilisée depuis des milliers d’années.


Le coût de ces procédures est tellement élevé pour la plupart des fabricants et des herboristes, qu’en dehors de "Big Pharma", pratiquement aucun n’en pourra supporter les frais.


Les procédures d’application peuvent être évaluées de 130.000 à 190.000 € pour une seule plante…


Il importe peu qu’une plante ait été utilisée en toute sécurité et qu’elle se soit montrée efficace pendant des millénaires. Elle devra être traitée comme si elle était un médicament.


Il est cependant évident que les plantes sont tout autre chose qu’une pilule. Elles nous sont préparées par les laboratoires biologiques de la Nature. De ce fait elles ne sont pas nécessairement purifiées. Une "purification" modifie leur nature, ainsi que leur efficacité. C’est une trahison de leur nature, comme c’est une trahison de l’herboristerie de vouloir traiter les plantes comme des médicaments…


Pour mieux comprendre comment tout ceci se passe, il faut réaliser que ce sont en fait des lois commerciales qui règlent tout ce qui concerne la nourriture et la médecine sous le contrôle de "Big Pharma" et de l’Agrobusiness.


Plutôt que de considérer la nourriture et les médecines traditionnelles comme relevant des droits humains fondamentaux, il a été décidé que ces dernières relèveraient des lois commerciales.


Ces lois sur les plantes et la nourriture devaient bien entendu faire l’affaire des multinationales et des grandes corporations, plutôt que d’être au service de ce que souhaite la population et de ce dont elle a un réel besoin!


Le but de tout ceci est de permettre aux méga corporations de faire du commerce sans encourir quelque problème que ce soit, les besoins et la santé des gens n’entrant tout simplement pas en ligne de compte. Un autre but caché étant de réduire la population, rien  que ces mesures devraient à terme faire mourir des millions de gens...


La chose n’est pas encore réglée, au moins pas encore tout à fait. Si nous souhaitons continuer à pouvoir nous procurer des plantes, des vitamines ou autres suppléments alimentaires, il nous faut tous passer à l’action.


Si vous vivez en Europe, faites l’impossible pour contacter un parlementaire européen en lui demandant de déployer tous ses efforts pour que la réglementation THMPD soit suspendue, pour que les droits de chaque individu à se soigner par les plantes soit maintenu.


Essayez d’imaginer qu’un jour vous puissiez être confronté à vos enfants et petits-enfants et que ceux-ci vous interrogent sur ce que vous avez fait pour assurer leur santé et leur bien-être.


C’est en protestant activement que nous pourrons mettre fin à ce simulacre qui va à l’encontre de notre bien-être et de notre santé.


http://gaia-health.com/articles301/000301-big-pharma-scores-big-win-medicinal-herbs-disappear-eu.shtml

  

- Irradiation de tous les aliments (pour tuer toute vie)


Après les dispositions pour nous empêcher de faire notre potager et celles pour réduire notre accès aux vitamines et minéraux de compléments alimentaires naturels, voici le coup de massue final avec le retour de ce projet d'irradier systématiquement tous les aliments pour tuer tout ce qui est vivant, et donc nous avec... à terme...


Communiqué de presse – Paris, le 28 septembre 2010 - Collectif français contre l’irradiation des aliments - Conférence et point presse, le 14 octobre 2010 à 14h30, Paris, Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque, 75002 Paris


La réglementation européenne actuelle, datant de 1999, définit les conditions d’irradiation pour les aliments et leur commercialisation, avec une liste commune de produits autorisés (herbes aromatiques séchées, épices et condiments végétaux). En réalité, avec les dérogations accordées à quelques pays et du fait de la liberté de circulation des biens au sein de l’UE, plus de 30 types de produits sont, en réalité, autorisés dans l’UE.


Les directives prévoient certes des contrôles dans les États membres au niveau du traitement par irradiation et de la commercialisation, mais les contrôles sont insuffisants, peu fiables et disparates; de fait, les volumes de produits commercialisés sont inconnus.


Nous ne pouvons que constater l’incohérence et l’inefficacité de la réglementation actuelle au sein de l’Union européenne. Elle est par ailleurs risquée vis-à-vis de l’OMC, car elle fait planer le risque d’une plainte par des pays tiers devant l’Organe de règlement des différends de l’OMC, avec la possibilité de mesures de représailles commerciales (comme ce fut le cas lors du refus européen d’importer de la viande aux hormones).


Rappel: La technologie d’irradiation des aliments utilise principalement une source radioactive faite de rayons gamma émis en continu - et aussi longtemps que la source reste active (Cobalt 60, ou plus rarement Césium 137). Elle peut être également pratiquée par la projection d’électrons à une vitesse proche de celle de la lumière grâce à un accélérateur de particules à très haute énergie. Ce procédé détruit les micro-organismes (bactéries, levures, moisissures) et ralentit le mûrissement, inhibe la germination et retarde l’altération des aliments irradiés.


Il induit cependant des risques non négligeables aux plans sanitaire, environnemental et socioéconomique.


L'agence de sécurité sanitaire européenne (EFSA) prépare pour fin 2010 un nouvel avis sur l’irradiation des aliments, à la demande de la Commission européenne, qui laisse présager une évolution de la réglementation pour une mise à niveau de la norme internationale du Codex Alimentarius, autorisant tous les aliments pour un traitement par irradiation quasiment sans limitation de dose.


Que pouvons-nous en attendre? Comment fonctionne la réglementation internationale concernant l’alimentation? Quelles garanties et quels risques présente-t-elle? Existe-t-il des alternatives?


Le Collectif français contre l’irradiation des aliments vous invite à partager et échanger sur ses informations et analyses lors d’une conférence et point presse le 14 octobre 2010 à 14h30 à la Mairie du 2e – 8, rue de la Banque 75002 Paris - notamment en présence de:


Nils Anderson, membre du conseil scientifique d’Attac France

Christian Boisgontier, ancien porte-parole de la Confédération paysanne

Roland Desbordes, président de la CRIIRAD

Véronique Gallais, administratrice d’Action Consommation


Cet événement s’inscrit dans le cadre de la semaine d'action du 10 au 16 octobre pour l'urgence Climatique, une agriculture paysanne et la justice sociale.


Toutes les informations sur le site du Collectif: www.irradiation-aliments.org.


Merci de bien vouloir confirmer votre présence en envoyant un email à info@irradiationaliments.org ou par téléphone au +33 1 45 08 86 81.


Contacts presse: Action Consommation +33(0)1 48 05 86 81.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 23:00

La Santé et la Beauté sont, en fait, indissociables. Ne peut être beau ce qui n'est pas sain, et ne peut être sain ce qui n'est pas beau. C'est pourquoi L'Art de Vivre Sain s'intéresse aussi à L'Art de Vivre en Beauté...

 

 

La-Bergere-de-Bouguereau.jpg

 

La Bergère de William Bouguereau


 

La Beauté Naturelle 

La Beauté du Naturel

La Beauté au Naturel

La vraie Beauté

La Beauté vraie

 

 

Jeune-Fille-a-la-Perle.jpg

 

La Jeune Fille à la Perle - Vermeer

 

 

 "La Beauté sauvera le Monde!" a dit le grand écrivain russe Fiodor Dostoïevski.


Certainement, il voulait dire par là que l'Aspiration à la vraie Beauté est de nature à élever l'être humain des profondeurs de sa bassesse vers les Hauteurs de Lumière les plus élevées.


Le Monde actuel a besoin de Beauté, nous avons besoin de Beauté, pas de vanité ni de coquetterie, non, mais de vraie Beauté, de la Beauté qui, sans artifices, se montre telle qu'en elle-même, une Beauté qui soit ... naturelle!


L'expression "Beauté Naturelle" implique une Beauté simple et vraie, une Beauté sans artifices.


Une telle naturelle Beauté n'est, en fait, rien d'autre que la Beauté du Naturel.


L'expression "La Beauté du Naturel", à son tour, veut non seulement dire que la Nature est belle mais aussi que le Naturel est beau. Le Naturel ce n'est, en effet, pas seulement la Nature mais c'est aussi chacun tel qu'en lui-même.


La Beauté du Naturel c'est la vraie Beauté, c'est lorsque la Lumière intérieure de l'être parvient à irradier vers l'extérieur. En matière de Beauté nous avons besoin de l'original, pas de la caricature, nous avons besoin de Beauté vraie!


Pour cultiver cette vraie Beauté, nous pouvons, toutefois, quand même utiliser des aides extérieures, à la condition, d'une part, que ces aides respectent notre vraie nature, et aussi à condition, d'autre part, que ces aides procèdent elles-mêmes de la Nature. C'est cela que l'on appelle La Beauté au Naturel.


Chez l'être humain, et, en premier lieu, chez la femme, la Beauté s'exprime par la grâce et le charme. La grâce est la manière avec laquelle, chez l'être humain, la Lumière se manifeste de l'intérieur vers l'extérieur. Le charme est l'expression de cette grâce s'extériorisant en chaque fait et geste de la personne habitée par la Beauté.


 

William-Adolphe-Bouguereau---Bergere-recadree.jpg

 

Autre bergère de Wiliam Bouguereau


 

Dans la crise soyons beaux!

Et cultivons notre sens personnel

de la Beauté!

 

 

Source: http://labeautenaturelle.net/

Qu'est-ce que la Beauté?

Formation "La Beauté par la Lumière des Pierres Précieuses".

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans L'Art de Vivre Sain
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 11:07

0

Témoignage  de Marie-Christine:

 

«Je suis sortie de l’EHS

  (électro-Hyper-Sensibilité)» 

 

MALADIES DE L'ENVIRONNEMENT:

QUAND LA MéDECINE RéPOND «ABSENTE»

 

Mon «électrosensibilité» est apparue fin 2004 suite à un voyage en bateau (le jour, sur le pont à proximité des antennes de téléphonie mobile, radar et des GSM probablement, la nuit de plus, non loin des machines). Ce n'était que la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase, ce voyage en bateau effectué pour éviter de produire des gaz à effet de serre avec l'avion. Déjà j'avais reçu un beau cadeau, un téléphone sans fil placé sur ma table de nuit, le transformateur électrique sous le lit, des antennes-relais de téléphonie mobile très proches et la fin d’une ligne électrique, pour ne citer que les sources d’émissions électro-magnétiques les plus importantes.

Je ne supportais même plus de longer une rivière (par le frottement des molécules d'eau, les atomes sont arrachés, et il se crée un champ électrique), mes jambes étaient en coton et j'avais le sentiment que j'allais tomber.

Lorsque j'étais exposée aux champs électro-magnétiques, de nombreux symptômes pouvaient se manifester: inflammation de la thyroïde et fortes douleurs (je souffre de la maladie auto-immune d'Hashimoto); troubles de l'équilibre, sensation de tomber, coordination cerveau-jambes détériorée; sensations d'électrocution du cerveau suivies d'étouffements ; troubles du métabolisme; troubles cardiaques ; troubles de la digestion ; troubles de la vue; douleurs articulaires; lancements et douleurs lancinantes dans les muscles; crampes; troubles du sommeil; très grande fatigue; intolérances au stress, à la chaleur, au bruit, à la lumière; difficultés de mémorisation, de concentration et d'élaboration de la pensée et dela parole; pathologies de la peau; douleurs très importantes dans les mâchoires et les dents; broyage de noir ... pour ne citer que les moins intimes. Et, comme si cela n'avait pas suffi, exposée aux champs électromagnétiques ou pas, je faisais mon entrée dans le «club de la grâce»: traits épaissis, cheveux en chute, silhouette d'un hippopotame rose ...

En 2005 je confiais ma santé à la médecine. Devant son impuissance, je décidais, en 2006, de prendre ma santé en main. Mes premières recherches m'ont amenée à un forum, «l'appart» spécialisé dans le régime sans gluten et sans laitages. Très rapidement, ce régime me fut salutaire. Un article de la revue distribuée gratuitement dans les magasins bio, «BioContact», me mit en 2006 sur la piste de l'intoxication au mercure dentaire, si dénoncée par le regretté Dr Melet. Il faut dire que j'avais de nombreux amalgames, certains placés sous des couronnes en or. Or et mercure échangeant très volontiers leurs électrons, le galvanisme buccal qui en découlait amplifiait terriblement mes pathologies. Cela je ne le compris que plus tard, lorsque la dernière couronne fut enlevée…

En décembre 2006 je compris avec certitude que je souffrais d'électro-sensibilité en me rendant chez l'un de mes enfants habitant dans la tour de Beauregard, au 16ème étage. Il faut dire que 6 antennes placées sur le toit de cette immeuble abondent confortablement les caisses de l'Office Public de l'Habitat, anciennement Office Public des HLM, au détriment de la santé de ses locataires…

À partir de ces évidences, j’ai décidé d’organiser l'assainissement de mon environnement.

J'ai dû, comme de nombreux EHS (électro-Hyper-Sensibles), me confiner dans ma demeure, que j'ai équipée pour me protéger des émissions de l'hyperlan (internet haut débit 5,4 GHz), et des émissions de Basses Fréquences (cage de Faraday et blindage des phases du réseau électrique, entre autres, avec mises à la terre ...), ou, si je choisissais de m'en éloigner, je devais porter des vêtements de protection anti-CEM.

Malgré ces précautions, toute sortie entraînait pour moi des conséquences douloureuses et parfois difficilement supportables. Si j'optais pour un semblant d'activité sociale, je devais m'imposer avec un détecteur de champs électromagnétiques Hautes Fréquences, afin de matérialiser visuellement, pour les personnes présentes, l'existence et la puissance des émissions de leurs téléphones mobiles. Dans ces conditions je pouvais espérer que ces personnes les éteignent.

Il faut tout de même savoir que le Docteur Maschi, qui a subi les pires affronts de la part de ses congénères, dénonçait déjà, en 1965, l'atteinte à la santé que constituent les émissions électromagnétiques artificielles, notamment des Basses Fréquences.

Parallèlement, je faisais déposer amalgames dentaires et couronnes métalliques, et bénéficiais, sur deux ans, d'une chélation des métaux lourds.

Sur le forum de l'"appart" je rencontrais d'autres malades des métaux lourds et des champs électromagnétiques, et nous nous organisâmes en forum spécialisé dans la détoxication de ces métaux: le forum MéLODIE (Métaux LOurds Détoxication Information Entraide).

Une intense activité collective permit d'ouvrir quelques voies thérapeutiques. Il apparaissait nettement que nos systèmes immunitaires étaient très affaiblis. Nous étions nombreux à souffrir de la maladie de Lyme, par exemple.

La découverte la plus importante suite aux investigations et expérimentations des "forumeurs" fut vraisemblablement les travaux de la chercheuse américaine Hulda Clark.

à l'aide d'un circuit oscillateur audio, cette dernière expose, dans ses ouvrages, avoir mis en évidence qu'à l'origine de nos maladies sont exclusivement les pollutions environnementales et les parasites (virus, bactéries, champignons, amibes, vers ....). Pour restaurer la santé, elle a mis en place un protocole qui consiste à tout d'abord déparasiter l'organisme (certains parasites bloquent les sécrétions des organes) et à nettoyer les organes épurateurs: reins, intestins, foie. Effectivement, la 4ème cure du foie délesta mon foie d'un quart de litre de calculs biliaires et me délivra de mon électro-sensibilité. Ces cures sont totalement indolores et permettent d'éliminer des calculs plus gros que des noix.

Je conservais, cependant, mon hypoglycémie fonctionnelle, mes problèmes articulaires et d'importantes carences en magnésium. Je persistais dans mes recherches, qui mirent en évidence une candidose chronique, largement décrite par le Dr P-G Besson, dans son livre «Je me sens mal, mais je ne sais pas pourquoi». L'éviction du sucre dans mon régime alimentaire a complété mon retour au bien-être.

Un lien est établi par notamment la médecine chinoise entre la thyroïdite d'Hashimoto et la candidose chronique. Cette médecine impute les maladies auto-immunes à la candidose chronique, le Candida Albicans perforant les parois intestinales pour puiser sa nourriture dans la lymphe et dans le sang. Je caresse l'espoir qu'à terme, lorsque le Candida Albicans aura retrouvé sa place de levure saprophyte commensale, je pourrai constater la fin de ma thyroïdite d'Hashimoto, réputée incurable.

En l'espèce, ma thyroïde, grâce au régime sans gluten et sans laitages (voir les travaux du Dr Seignalet, «L'alimentation ou la troisième médecine») n'a pas beaucoup varié et mes anticorps ne cessent de diminuer. Très souvent, cette glande finit par quasiment disparaître au bout de quelques années.

Après réflexion sur ce parcours douloureux et à l'issue quelque peu «miraculeuse», voici mon interprétation des faits. Il ne s'agit là que d'une hypothèse largement inspirée par les travaux du professeur Hulda Clark

Le Candida Albicans est «électro-sensible», les champs électro-magnétiques artificiels constituent un stress pour lui. Lorsque je stationne devant mon écran d'ordinateur je ressens rapidement des démangeaisons dans le dos, l’un des symptômes de la candidose chronique. C'est une moisissure et, à ce titre, il produit des substances très toxiques pour l'organisme humain, il se nourrit presque exclusivement de sucre. Avant ma 4ème cure du foie, ce dernier n'était plus capable de détoxiquer ces substances. H. Clark émet l'hypothèse que les calculs compriment les compartiments du foie qui détoxiquent l'organisme. Lorsque les compartiments spécialisés dans la détoxication des toxines du Candida ont été libérés par la 4ème cure, mon foie a été à nouveau apte à faire son travail de nettoyage.

À ce propos, H. Clark signale que l'«allergie universelle», autrement dit la chimico-sensibilité, trouve sa guérison par le nettoyage du foie de ses nombreux calculs biliaires.

Il faut savoir que 75% des chimico-sensibles sont également électro-sensibles ....

Pour soigner une candidose chronique il faut ramener le ph de l'organisme à l'équilibre (les champignons se développent en milieu acide) et faire mourir de faim le Candida Albicans en suivant un régime sans sucres ajoutés notamment. Cela peut demander jusqu'à un an, et par la suite un régime strict doit rester la règle. Le Candida se développe à la faveur, entre autres antibiothérapie, corticothérapie, chimiothérapie, vaccins, malbouffe ..... de la pollution de l'organisme par les métaux lourds et les champs électromagnétiques. D'ailleurs, les tableaux cliniques de l'intoxication au mercure, de la pollution par les champs électromagnétiques, de la maladie de Lyme et de la candidose chronique sont sensiblement les mêmes.

Malheureusement, les médecins ne sont pas formés en maladies de l'environnement. Dès lors qu'ils buttent sur une pathologie, ils l'attribuent volontiers au «psy». C'est tellement plus facile! Demain, ils diront que c'est «génétique» et les malades ne seront pas plus avancés.

Quand donc cesseront-ils de seulement faire disparaître les symptômes et s'intéresseront-ils aux causes de nos pathologies: pollution et parasitoses, mauvaise hygiène alimentaire, organes épurateurs indigents ....?...

Sans Internet et sans le forum MéLODIE, il m'eut été impossible de me soigner.

Marie-Christine

 

Liens:


Vous pouvez trouver plus de renseignements sur le forum MéLODIE:

 http://forum.aceboard.net/index.php?login=177758


 Pour la candidose chronique:
 
http://www.ateliersante.ch/candida.htm
 http://www.bioautisme.fr/PDF/01-01-01.pdf


Pour la maladie de Lyme:
http://www.francelyme.fr/symptomes.html

Pour la pollution électromagnétique:
http://www.next-up.org/Newsoftheworld/DatabaseCemEmfPathologies.php#1
http://www.next-up.org/pdf/DrSherrillSellmanWiFiGsmUnScandaleSanitaireEnVue.pdf

Pour la pollution au mercure:
http://www.dentiste.org/articles/amalgames.html
http://www.non-au-mercure-dentaire.org/
http://www.crottaz.ch/amalgames/controverse.html
- Voir les 4 rubriques : controverse, toxicité, processus d’intoxication, en savoir plus; à l’intérieur de cette rubrique deux documents (1 et 2) à consulter.

Voir aussi: www.next-up.org.


 

Sources:


http://www.next-up.org/pdf/Je_suis_sortie_de_l_EHS_Temoignage_Marie_Christine.pdf


http://www.electrosensible.org/forums/viewtopic.php?f=23&t=97


http://ec.europa.eu/information_society/policy/ecomm/radio_spectrum/eu_policy/rspp/rspp_pc_rep/responses/0309_monet_electrosensibilite.pdf

 

 

Remarque: Les liens figurant dans le texte de l'article lui-mêrme proviennent de L'Art de Vivre Sain.


 

Fichier à télécharger: Le présent article "Témoignage d'une ex électro-sensible" peut être librement téléchargé - et facilement imprimé et/ou transmis (en particulier aux électro-sensibles!) - en cliquant ici.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nettoyage du Foie
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 10:11

 

"On est ce que l'on mange!"

 

La formule est, sans doute, quelque peu réductrice, mais il y a sûrement, quand même, une part de vrai dans cette maxime... Voyons cela de plus près:

 

 


0
0
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Nature & Santé
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 10:11

 

Les chemtrails: De la blague?

 

Et le rapport du Belfort Group, alors!

 

 

 


0
0
Remarque: Régise Danse sans doute,
mais l'on aimerait mieux qu'il danse sur une autre musique!
Si la "musique" vous agace, coupez le son!
Pour pouvoir comprendre il est sufisant
de pouvoir lire les sous-titres!

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 12:28

 

Super Chlorure vous défend!

 

En savoir plus sur le Chlorure de Magnésium

 

 


 

Le meilleur chlorure de magnésium est sous la forme naturelle; c'est le Sel de Nigari. Si vous recherchez du Sel de Nigari et avez besoin d'aide pour cela, vous pouvez éventuellement cliquer ici. 

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 10:11

 

  L'Arginine  

 

L'Arginine est un acide aminé naturellement présent dans le corps, mais souvent en quantité insuffisante, d'où l'utilité d'un apport extérieur. L'arginine est tonique et, de ce fait, peut avantageusement remplacer le café du matin!

 

Selon diverses sources, l'arginine est aussi réputée être anti-cancer, elle inhibe la prolifération des cellules tumorales et cancéreuses, elle régénère et désintoxique le foie, elle est anti-athérosclérose, elle combat le diabète, elle stimule la mémoire ainsi que la fécondité masculine, elle convertit les graisses en énergie.

 

La Doctoresse Clark parle de l'Arginine

 

A quoi sert l'Arginine?


Les  fonctions de l’arginine sont:


"L’arginine est utilisée pour synthétiser le glucose et donc produire de l’énergie.


Ses fonctions dans le cycle de l’urée sont comme celles décrites dans la section concernant l’ornithine.


L’arginine aide à former divers enzymes (bio-catalyseurs qui contrôlent le métabolisme).


Concernant  les leucocytes et les neurones (cellules des nerfs), l’arginine  est utilisée pour produire le tissu hormonal  NO. NO règle la tension musculaire dans les vaisseaux sanguins et peut aider à baisser la pression  du sang. Dans les leucocytes, le NO est employé comme arme chimique, donc  c’est vital  comme défense immunitaire.


Comme l’ornithine, l’arginine augmente la production et l’expulsion de l’hormone de la croissance  (Human Growth Hormone – HGH) et  elle est responsabile de la formation des muscles, décomposant les graisses  et augmentant la production d’énergie.


L’arginine se trouve dans la viande, le lait, le fromage et les œufs, ainsi que dans les noix et les plantes (courges, algues). De hauts dosages peuvent provoquer  de la nausée et de la diarrhée. Les enfants et les adolescents, les diabétiques et les schizophréniques ne doivent pas exagérer  dans leur dosage.


Comme l’ornithine, l’arginine aide à éliminer l’ammoniaque du foie. De toute façon, de façon différente de l’ornithine, l’arginine donne de l’énergie seulement pendant la journée – administrer  une capsule de 500 mg  avant le  petit-déjeuner et avant le repas de midi; si nécessaire, l'on peut les prendre ainsi: deux le matin et une avant le repas de midi  et  du soir.

 

Source: http://santenaturelle.over-blog.net/article-30603376.html

 

 

Si vous recherchez de l'Arginine et souhaitez pour cela de l'aide, vous pouvez éventuellement cliquer  ici.

 

 

Rappel - Décharge de responsabilité: Les informations ici communiquées le sont à titre d'information générale dans un but purement éducatif et ne peuvent jamais se substituer à  un diagnostic ou une prescription d'ordre médical. Chaque lecteur est invité à examiner ce qui est présenté à sa réflexion et à faire preuve de discernement. Si vous êtes malade, référez-vous à un médecin de votre choix ou à praticien de santé (de préférence, de santé naturelle!) reconnu.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 10:41

 

La Cystéine


La Cystéine approvisionne les malades chroniques en cystine, laquelle leur manque habituellement, elle protège des radicaux libres provenant de l’environnement, elle protège des polluants dans l’environnement, elle protège les poumons, elle protège contre les effets des rayons ultraviolets.


Elle prévient les cataractes, induites par les rayonnements UV.


Elle approvisionne en soufre organique; particulièrement les végétariens.


La Cystéine est un précurseur prolifique en glutathion:

 

- Le glutathion ralentit les manifestations de sénescence attribuables aux radicaux libres,

 

- Le glutathion prévient l’hyperactivité et soulage de l’obésité et de la dépendance à l’alcool, le sucre, la caféine, les allergies, l’arthrite (induite par des radicaux libres), Il prévient les cancers: poumons, peau, prostate, vessie.

 

- Le glutathion défait les endométrioses, il contribue à la résorption des fibromes utérins et mammaires, il augmente ou induit la production d’insuline et de chymotrypsine,  il diminue les besoins en insuline par le facteur de tolérance au glucose FTG (GTF), il facilite l’assimilation du tryptophane et de la tyrosine, il assouplit les cheveux et la peau,  il accélère la guérison des brûlures et des plaies post-opératoires, il  permet de lutter contre la fatigue de type hypoglycémique, il protège le foie et le cerveau de l’acétaldéhyde provenant de l’alcool, de la fumée ou de drogues, il traite l’arthrite rhumatoïde et l’ostéoporose, il élimine les surplus de cuivre, il favorise le métabolisme des graisses en muscles, il décolle le mucus des voies respiratoires (catabolisation),  il combat les désordres mutagènes, il favorise la santé cellulaire, il comble la carence en cystine.

 

Si vous recherchez de la L-Cystéine et souhaitez pour cela de l'aide, vous pouvez éventuellement cliquer  ici.

 

 

Rappel - Décharge de responsabilité: Les informations ici communiquées le sont à titre d'information générale dans un but purement éducatif et ne peuvent jamais se substituer à  un diagnostic ou une prescription d'ordre médical. Si vous êtes malade, référez-vous à un médecin de votre choix ou à praticien de santé (de préférence, de santé naturelle!) reconnu.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 10:09

Soupçons d'effets secondaires
liés aux vaccins anti-H1N1

 

Ça met le temps, mais même le Figaro ou d'autres journaux connus  de la grande presse arrivent quand même à le dire:

 

"Une vingtaine de cas d'une maladie rare, la narcolepsie cataplexie, ont été détectés en Europe, dont six en France, chez des personnes vaccinées."

 

"Vingt et un de ces cas sont survenus chez des individus qui avaient reçu du Pandemrix, le vaccin avec adjuvant de GSK, et un après injection de Panenza, le vaccin sans adjuvant de Sanofi."
Quelques extraits particulièrement significatifs:

"Moins d'un mois après la fin officielle de la pandémie, la grippe H1N1 revient sur le devant de la scène, avec un épisode totalement inattendu. Jeudi,l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a fait savoir que 22 cas de narcolepsie cataplexie, une maladie neurologique très rare, avaient été répertoriés en Europe - dont six en France - chez des personnes qui ont été vaccinées par un vaccin anti-H1N1."

 

"Vingt et un de ces cas sont survenus chez des individus qui avaient reçu du Pandemrix, le vaccin avec adjuvant de GSK, et un après injection de Panenza, le vaccin sans adjuvant de Sanofi."

 

"«Une enquête est en cours au niveau européen, mais à ce stade, aucun lien entre la vaccination anti-H1N1 et la survenue des cas de narcolepsie cataplexie n'est établi», insiste d'emblée le Dr Carmen Kreft-Jaïs, chef du département de pharmacovigilance à l'Afssaps." [Bien sûr!] (...)


"Si les médecins spécialistes réinterrogent tous leurs nouveaux patients, il est possible que d'autres cas suspects soient recensés dans les semaines à venir." (...)

"Au total, en France, plus de 5,7 millions de personnes ont été vaccinées contre la grippe H1N1, et 4.428 effets indésirables ont été enregistrés, selon le bilan de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), établi début mai." (...)

"Sur 4.428 effets indésirables enregistrés, 3.855 sont survenus après Pandemrix (dont 178 cas graves), et 549 après Panenza (dont 87 graves)."

"Les effets secondaires graves (parmi lesquels 4 chocs anaphylactiques) ont entraîné 21 décès."


A noter aussi que neuf cas de ce syndrome de Guillain-Baré ont été  officiellement notifiés.

 

Lire l'article complet sur "Le Figaro": http://www.lefigaro.fr/sante/2010/08/26/01004-20100826ARTFIG00629-soupcons-d-effets-secondaires-lies-aux-vaccins-anti-h1n1.php

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 15:46

 

L'Acide Glutamique

 

Il améliore la mémoire, il améliore la vivacité d’esprit, il accélére la guérison des ulcères. Il contribue avec la glycine et cystéine a augmenter notre production en glutathion, anti-oxydant; les personnes présentant un fort taux de glutathion possèdent un taux plus bas en mauvais cholestérol.


Il protége des dommages biologiques provenant du stress, approvisionne en GABA; or le GABA est aussi précurseur du glutathion. Anti-fatigue, anti-impuissance, traitement des prostates hypertrophiées.


Il prévient les spasmes musculaires, il allège les crises de schizophrénie, l'alcoolisme, le désir exacerbé de sucre, les comportements inadéquats, il soulage les hypo-insuliniques, il fabrique un facteur de tolérance au glucose (GTF ou FTG), il soulage le pancréas, et protège des effets indésirables provoqués par les radiothérapies, et chimiothérapies. Il approvisionne en glutamine.

 

Si vous avez besoin d'aide pour trouver de l'acide glutamique, vous pouvez cliquer ici.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 16:11

 

Des trous dans les maxilaires

 

 

Préambule: L'article ci-dessous est extrait du blog du Dr Bruno Darmon, qui, depuis des années, met en garde au sujet des effets négatifs des dents dévitalisées. Il aborde, cette fois, intimement lié au précédent, le sujet des cavitations, souvent peu connu du public.


Si L'Art de Vivre Sain publie cet article, c'est parce qu'il donne à réfléchir sur un sujet d'importance, exprimant point de vue original généralement peu pris en considération par la dentisterie classique et qu'il convient donc de faire connaître aussi, mais, comme toujours, chaque lecteur/lectrice est invité(e) à faire preuve de son propre discernement.

 

Etant donné que les experts eux-mêmes sont loin d'être d'accord entre eux, faute de compétence suffisante, L'Art de Vivre Sain n'est donc pas à même de dire si tout ce qui est dit dans ce domaine est entièrement juste ou pas et ce que chacun en particulier doit ou non faire pour lui-même, de quelle manière, où, quand, comment et avec qui. Il ne s'agit donc pas d'une caution intégrale automatique à tout ce qui est dit là, mais d'un sujet d'importance offert en cadeau à la réflexion des lecteurs..., qui, en définitive, là aussi, sous leur propre responsabilité, après avoir tout bien examiné,  se doivent de décider pour eux-mêmes.

 

Le sujet demeure, en effet, très controversé, et, avant de se décider à une quelconque intervention, il convient de bien mûrir sa décision pour être sûr de ne pas avoir à la regretter plus tard. Il faut être certain que le remède ne sera pas pire que le mal ("Primum, non nocere!"), et ce qui est bon pour l'un n'est pas automatiquement simultanément bon pour tout le monde de la même manière.

 

Le mieux serait, bien évidemment, de n'avoir ni caries, ni dents mortes, ni amalgames, ni appareils, ni cavitations, car, comme le disait  un philosophe humoriste - à moins que cela ne soit un humoriste philosophe: "Il faut mieux être beau, en bonne santé, intelligent et riche, que moche, malade, bête, et sans le sou!"


 

Les cavitations


Sachez que c’est un sujet qui est presque aussi important pour la santé que le sujet des dents dévitalisées, qui pour certains: dentistes, médecins et scientifiques, représente le sujet le plus important aujourd’hui pour la santé de millions de personnes malades.


Les cavitations sont des cavités à l’intérieur des os des mâchoires, qui sont très toxiques pour l’organisme mais souvent ne donnent aucune douleur locale. Il s’agit d’un problème encore moins connu que le problème des dents dévitalisées et aussi d’un sujet qui lui est très lié, car les cavitations sont la plupart du temps une conséquence de la toxicité des dents dévitalisées. Quand une dent dévitalisée est restée de longues années dans l’os de la mâchoire et qu’on l’extrait, il est très fréquent que l’os reste affecté par la présence de l’usine à toxines que représentait la dent dévitalisée. L’os aura alors du mal à cicatriser correctement, ce qui provoquera une cavitation.

 

On comprend bien pourquoi plus vite on se débarrasse de ses dents dévitalisées et mieux on se portera en évitant notamment d’avoir des cavitations.


Les cavitations concernent, comme les dents dévitalisées, une grande partie de la population. La France est d’ailleurs le pays européen le plus concerné. Sa population a le plus de dents dévitalisées par habitant, deux à trois fois plus en moyenne que les autres Européens. Cela est dû au bon système de remboursement français (sécurité sociale et mutuelles) pour la couronne sur dent dévitalisée qui est l’acte le plus rentable de la dentisterie conventionnelle, après les implants.

 

La France est aussi comme par hasard le pays où il y a le plus de cancers en Europe. Le jour où on comprendra qu’il existe un lien de causalité très important entre cancer et dents dévitalisées, voire cavitations, on aura fait un grand pas.


Si il a été bien souvent prouvé que dans nombre de pathologies, enlever les dents dévitalisées est une mesure extrêmement efficace pour retrouver la santé (explorer le site www.sante-dents.com et vous le verrez), il se pourrait bien que l’on s’aperçoive, un jour, que le traitement des cavitations est, après l’élimination des dents dévitalisées, une thérapeutique extrêmement efficace pour soigner les maladies et revitaliser les organismes. Cela peut s’expliquer notamment par le fait qu’il s’agit, encore une fois, d’une médecine des causes. Les médecines visant à supprimer les causes sont toujours plus efficaces que celles qui ne traitent que les effets.


Paradoxalement, le sujet des cavitations n’intéresse quasiment personne dans le monde médical, en France notamment. C’est, somme toute, logique puisque quasiment personne ne s’intéresse non plus, en France, au sujet de la toxicité des dents dévitalisées qui lui est très lié. Dans les pays germanophones et anglophones notamment, où l'on s’intéresse beaucoup plus à la toxicité des dents dévitalisées, on s’intéresse aussi logiquement beaucoup plus aux cavitations. On les appelle les N.I.C.O. en anglais que l’on peut traduire par cavités osseuses non infectieuses, même si, parfois, elles sont aussi infectieuses, semble-t-il.


Le désintérêt du monde médical pour le sujet des cavitations et des dents dévitalisées peut se comprendre dans une société où les motivations économiques sont généralement prédominantes sur toutes les autres. Les dentistes ne s’y intéressent donc pas puisque ce sont justement les dentistes qui dévitalisent les dents, ce qui provoque ensuite des cavitations. Autant demander aux fabricants d’amiante d’admettre la toxicité de l’amiante ou aux médecins qui vaccinent de reconnaître la toxicité des vaccins etc…

 

Quant à la médecine, comme le sujet des cavitations est subtil et en rapport avec les dents, elle l’a délégué aux dentistes, tout comme le problème des dents dévitalisées. A chacun son domaine. Les seuls médecins qui auraient pu s’y intéresser sont les stomatologistes, mais, d’une part, ils sont débordés de travail tant il y a de dents de sagesse à extraire (dues à l’excès de carnivorisme qui rétrécit les crânes, donc les mâchoires) et d’autre part, le Ministère a eu la bonne idée il y a quelques années, de supprimer cette spécialité médicale qui faisait, parait-il, double emploi avec celle des dentistes. Il y a donc de moins en moins de stomatologistes, qui sont de plus en plus débordés.

 

A peu près à la même époque, la sécurité sociale a eu la mauvaise idée de faire rembourser les traitements de vis intracanalaires et les inlay cores (dits aussi les tenons), qui ne se font que sur dent dévitalisée. Cette mesure a, bien sûr, incité encore plus les dentistes à dévitaliser les dents et, bizarrement, depuis, les cancers augmentent encore plus, malgré toutes les campagnes de préventions possibles…

 

Quant aux industries pharmaceutiques, elles recherchent toujours le médicament miracle pour tuer les cellules cancéreuses ou le vaccin miracle pour le cancer et d’autres maladies. Le traitement des cavitations, tout comme l’élimination des dents dévitalisées d’ailleurs, ne peut donner lieu à aucun médicament qui permettrait des profits importants à une quelconque industrie pharmaceutique.

 

Ce sujet n’intéresse pas non plus les scientifiques, du moins ceux que j’ai contactés. Ils ont peur qu’on leur reproche de marcher sur les plates-bandes des autres corporations, surtout si cela peut les contrarier. Ils risqueraient ainsi qu’on leur supprime leurs crédits de recherche. Dans le monde scientifique aussi, il existe des sentiers dont il ne faut pas s’écarter au risque de perdre ses revenus.

 

Voici d’ailleurs un exemple instructif. Le professeur Garel est un scientifique libre penseur. Il ne plaisait pas toujours à sa hiérarchie au CNRS. Il était Directeur de recherche au CNRS et en a été licencié parce qu’il s’intéressait à des travaux hors norme dans le monde scientifique. Il travaillait plus précisément sur les mesures de vitalité par cristallisation sensible. Une méthodologie qui avait déjà été explorée par un groupe qui était plus ou moins catalogué de secte. Le CNRS l’a alors licencié. Le professeur Garel qui s’intéressait beaucoup au thème de la vitalité est aussi l'un des rares scientifiques français à avoir pris position sur le sujet des dents dévitalisées pour dire qu’elles dévitalisaient ceux qui en possédaient, tout comme il a pris aussi position sur le sujet des vaccins dans la même direction. Notre société n’a visiblement pas encore la maturité de comprendre que les différences, dans le domaine médical et scientifique notamment, sont une richesse et non un élément à éradiquer «..non, les braves gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux» chantait Georges Brassens. Une chanson sur laquelle nous devrions encore méditer un peu...


Tout notre système médical et scientifique organisé en spécialités est incité d’une certaine façon par notre société à ne pas s’intéresser au sujet. Si l'on a mal au pied on va consulter un spécialiste du pied, si on a mal au ventre on consulte un spécialiste du ventre ,etc… Personne n’imagine que ces maux de pied ou de ventre peuvent provenir de dents dévitalisées ou de bouts d’os pourris dans la bouche,  qui, qui plus est, ne font pas mal. Les psychologues ont mis un siècle à faire comprendre que des maladies pouvaient avoir des origines psychologiques, il faudra bien encore un siècle pour comprendre qu’elles peuvent aussi avoir une origine dentaire, d’autant plus que la bouche est ou a été pleine de dents dévitalisées.


Quant aux patients, le sujet des cavitations tout comme celui des dents dévitalisées, est assez subtil à comprendre, il faut l’avouer, et il est difficile de les y sensibiliser. Il n’est pas si facile de comprendre qu’il existe des dents qui rendent service ou des bouts d’os pourris dans la mâchoire, qui ne font pas mal la plupart du temps, qui peuvent provoquer toutes sortes de maladies à distance, de la tête aux pieds. Les dentistes holistiques qui se sont penchés sur le sujet se sont aperçus, en plus, que ce sont justement souvent les zones osseuses ou les dents, les moins douloureuses, qui provoquent à distance le plus de problèmes de santé. C’est comme si la douleur locale constituait un barrage pour éviter que le problème ne se diffuse dans le reste de l’organisme. Il n’est donc pas facile de convaincre les patients de les opérer de ces zones qui ne font pas mal pour soigner des zones du corps éloignées de la bouche.


Ceux qui ont enlevé leurs dents dévitalisées et ne guérissent pas toujours ont, parfois, du mal à comprendre pourquoi, même si elles ne sont plus là, les dents dévitalisées peuvent être encore une cause de leurs maladies. Et pourtant c’est logique et c’est comme le gros fumeur qui s’arrête de fumer et ne peut espérer retrouver immédiatement des poumons neufs après avoir fumé pendant des années. Des années de tabac ont inévitablement abimé les poumons. Eh bien des années de dents dévitalisées ont aussi inéluctablement abimé l’os qui les contenait et il faut non seulement enlever les dents dévitalisées mais aussi soigner l’os pour vraiment guérir à distance les affections qui en sont la conséquence. On comprend donc pourquoi mieux vaut éviter d’avoir des dents dévitalisées et que, sinon, il vaut mieux les enlever le plus vite possible, même si on n’est pas encore malade.


Quand on sait que ce sujet est une clef essentielle de la santé, le désintérêt généralisé du monde médical pour cette question est véritablement très dommageable dans une société qui se ruine à rechercher de nouveaux traitements et à soigner ses malades toujours plus nombreux. Des maladies chroniques qui ne disparaissent pas après l’élimination des dents dévitalisées et divers autres soins de revitalisation, de corrections alimentaires, psychologiques etc… peuvent souvent s’expliquer par la persistance de cavitations qu’il faut traiter pour guérir totalement les patients. J’en ai fait plusieurs fois l’expérience. Mais en France, quasiment personne dans le monde médical ne s’y intéresse.


Il est donc important que le public s’intéresse à ce sujet, pour qu’un jour les professionnels s’y intéressent à leur tour, étant donné que les patients sont en grande partie soignés en fonction de leurs croyances et de leurs demandes. L’assurance-maladie l’avait bien compris jadis lorsqu’elle avait fait une campagne pour expliquer au public, et non pas aux professionnels, que «les antibiotiques ce n’est pas automatique». Une diminution significative des prescriptions d’antibiotiques s’en est alors ensuivie, prouvant par là même que lorsque les patients veulent moins d’antibiotiques on leur en prescrit moins.

 

Lorsque suffisamment de patients seront donc demandeurs qu’on leur enlève leurs dents mortes ou dévitalisées qui leur pourrissent la santé en pourrissant dans leurs os des mâchoires, les professionnels s’y intéresseront alors vraiment. Idem, par conséquent, pour les cavitations. Idem aussi pour les traitements alternatifs de cancérologie. Tant que la majorité des patients croiront que la seule solution pour soigner le cancer est d’irradier l’organisme avec des rayonnements radioactifs (la radiothérapie) et de lui injecter des poisons cellulaires (la chimiothérapie), les autres solutions auront du mal à émerger et seront même persécutées, car on ne rigole pas avec la santé, c’est bien connu...


La cavitation provoque des maladies par des mécanismes un peu similaires, mais pas tout à fait identiques, toutefois, à ceux de la dent dévitalisée, que l’on appelle communément l’infection focale. La cavitation est souvent une niche de bactéries toxiques qui diffusent ses toxines mais c’est aussi un trou d’os qui perturbe la circulation de l’énergie. Arriver à guérir les cavitations peut se révéler très efficace pour redonner la santé aux patients, comme je l’ai déjà dit. Il m’est parfois arrivé de soigner immédiatement des maladies qui résistaient à tout, juste en soignant une cavitation. Il y a quelques témoignages vidéo qui en parlent sur le site www.sante-dents.com.

 

Le traitement des cavitations est donc en soi un nouvelle médecine, tout comme enlever des dents dévitalisées, d’ailleurs. Une médecine extrêmement efficace puisque les médecins chinois savent bien que «ce qui est en haut domine ce qui est en bas». Les cavitations se trouvant dans la bouche se trouvent de fait au dessus de tout le reste du corps quasiment. L’expérience me montre d’ailleurs que lorsque les dents dévitalisées sont déjà retirées, le traitement des cavitations est bien souvent plus efficace que tous les autres traitements que je pouvais appliquer, comme l’acupuncture ou la phytothérapie par exemple. La conscience de l’existence des cavitations est, bien sûr, aussi un élément de plus, s’il en fallait, pour comprendre aussi la grande toxicité des dents dévitalisées.


Les cavitations se situent généralement à l’endroit où se trouvaient les dents dévitalisées. Je dis généralement, car si la plus grande erreur de la dentisterie moderne est sans aucun doute la dent dévitalisée, il existe d’autres erreurs de la dentisterie qui peuvent causer des cavitations même lorsqu’à l’origine il n’y avait pas de dent dévitalisée. Une trop forte anesthésie notamment avec vasoconstricteur fera que l’alvéole dentaire ne saignera pas suffisamment après l’extraction et cela pourra provoquer une cavitation.

 

l m’est arrivé de faire faire le poirier à des patients après une extraction pour augmenter la pression sanguine au niveau de la tête et provoquer un saignement des alvéoles dentaires qui venaient de subir les extractions. Les alvéoles ne saignaient pas, car j’avais mis probablement trop d’anesthésie avec vasoconstricteur pour réduire le saignement par constriction des vaisseaux sanguins. Il est important, après les extractions, que le patient reparte avec l’alvéole remplie de sang, car sinon, c’est l’alvéolite la plupart du temps.

 

L’alvéolite est une infection très douloureuse de l’alvéole qui contenait la dent. En cas d’alvéolite, j’utilisais personnellement un mélange de poudre de propolis et d’huiles essentielles pour remplir les alvéoles dentaires sans abimer l’os, mais je sais que le laboratoire Wéléda propose aussi un produit naturel qui m’a l’air très bon pour soigner les alvéolites. Si on utilise un produit toxique pour soigner l’alvéolite, comme il est courant d’en utiliser, on fabriquera alors une cavitation. En cas d’alvéolite après l’extraction, les produits classiques utilisés par la dentisterie conventionnelle pour soigner l’alvéolite (pâtes antibiotiques ou les pâtes à base de formol) sont assez toxiques pour l’os et peuvent donc provoquer des cavitations.


Pour éviter l’apparition des cavitations après extraction de dents dévitalisées, les dentistes holistiques américains conseillent aussi d’enlever une couche d’os d’environ un millimètre autour de la dent dévitalisée juste après l’extraction, surtout au niveau de la zone apicale (l’extrémité de la racine). Ensuite on curète manuellement l’os mou donc affecté, avec une curette jusqu’à tomber sur de l’os assez dur. On retirera ainsi l’os le plus imprégné de poisons. J’ai toutefois constaté plusieurs fois que cela n’est pas toujours suffisant pour éviter l’apparition de cavitations. Cette action peut aussi parfois être très délicate et donc elle est parfois à éviter, compte tenu de certains impératifs anatomiques.


Si très souvent la cavitation est totalement indolore, tout comme la dent dévitalisée, la présence de cavitations peut parfois contribuer à rendre la gencive douloureuse, tout comme la dent dévitalisée aussi d’ailleurs. Parfois la douleur ne sera présente que lorsque l’on mettra son dentier, ce qui pourra empêcher de l’utiliser lors de la mastication. Évidemment, cela constitue un inconvénient de plus à l’élimination des dents dévitalisées, qui est, certes, bien moins important que de perdre la santé, mais il faut, toutefois, le connaître.

 

Certaines personnes n’arrivent toujours pas à manger des aliments durs avec leur dentier, des années après la perte de dents, notamment de dents dévitalisées. Néanmoins, la mastication sur le dentier contribuera à soigner un peu les cavitations par effet de massage, qui provoque, avec la douleur, un afflux de sang. La prothèse amovible est donc aussi un outil de guérison des cavitations, ce que le bridge sur dent vivante n’est pas, par exemple, car le pont du bridge n’appuie pas sur la gencive.


La mise en évidence des cavitations n’est pas facile à réaliser. La radiographie osseuse avec injection de technetium radioactif est un outil que le Dr Meinig, l’Américain qui a écrit des ouvrages sur la toxicité des dents dévitalisées, disait avoir utilisé sur lui-même. Personnellement, j’hésiterai à me faire injecter un produit radio-actif dans l’os, même si c’est un examen médical courant aujourd’hui.

 

On peut aussi faire un scanner de la bouche, qui peut parfois les mettre en évidence mais pas toujours. Un œil averti peut parfois les voir avec une simple radio panoramique dentaire. Des personnes possédant un appareil de morathérapie ou autre appareil du même genre, utilisant des ondes magnétiques pulsées notamment, peuvent aussi parfois arriver à diagnostiquer la présence de cavitations avec les mesures électroniques réalisées par ce genre d’appareil. Mais l’outil issu de la technologie moderne le plus performant et le moins invasif qui soit est apparemment le Cavitat.

 

C’est un outil utilisant les ultra-sons, ce qui est quand même très peu invasif par rapport aux outils qui utilisent les rayonnements ionisants. Néanmoins, le Cavitat ne peut pas faire la différence entre l’os malade d’une cavitation et l’os en train de se régénérer après une extraction dentaire, car la seule chose que le Cavitat peut mesurer c’est la densité osseuse.

 

Cela est quand même un problème, car, dans le second cas, ce n’est pas toujours une bonne idée d’ouvrir la cavité osseuse pour la nettoyer, car l'on retarderait encore la cicatrisation osseuse, qui peut prendre parfois une ou deux années. Si la gencive est toujours douloureuse au toucher plusieurs mois après l’extraction et que le Cavitat montre une moindre densité osseuse, l'on peut alors en déduire qu’il existe une zone toxique, mais, sinon, mieux vaut s’abstenir de ré-intervenir, même si le Cavitat montre une zone de moindre densité, car ce pourrait bien être une zone en cours de cicatrisation osseuse et non une cavitation.

 

l faut donc être vigilant sur les démarches systématiques qui veulent systématiquement tout ré-ouvrir. Je sais que certains dentistes holistiques à l’étranger possédant un cavitat, appliquent de tels protocoles et opèrent leurs patients après les avoir dopés pour qu’ils ne se sentent pas trop fatigués ensuite par l’intervention. Mais cette stratégie n’est peut-être pas la stratégie idéale à long terme pour la santé. Si l'on ne risque pas de se tromper en proposant systématiquement l’élimination de toutes les dents dévitalisées, il faut être plus prudent pour opérer systématiquement toute zone osseuse de moindre densité qui se trouverait dans les maxillaires, surtout si les extractions dentaires ont été récentes.


Si, à la radio, l’os des maxillaires montre, toutefois, la présence de corps étrangers, il faut alors toujours essayer de ré-intervenir pour les éliminer chirurgicalement. Les bouts de racine, par exemple, que l’on retrouve souvent dans les os des mâchoires sont aussi toxiques que les dents dévitalisées, bien sûr, car la toxicité de la dent dévitalisée est concentrée dans sa racine (la partie enfouie) et non dans sa couronne (la partie émergée). C’est la racine qui diffuse dans l’os les toxines et bactéries toxiques dans l’organisme via l’os de la mâchoire. J’ai dit que l’on retrouvait souvent des racines dans les os des mâchoires, car lorsque les dentistes extraient des dents dévitalisées qui sont trop pourries pour supporter des couronnes, les dents cassent facilement. Les racines cassent donc facilement et, comme peu de dentistes ont conscience de la toxicité que représente la racine, il leur arrive assez fréquemment de ne pas s’embêter à l’extraire et donc ils la laissent dans l’os. J’ai dernièrement discuté avec un stomatologiste qui m’expliquait qu’il ne voyait pas l’intérêt d’extraire une racine dans l’os qui ne faisait pas mal et qui était si soudée à l’os qu’elle semblait ne faire plus qu’un avec son os. En plus il risquait fortement soit disant de léser le nerf dentaire du patient. Ce serait pourtant une grave erreur de laisser cette racine en place et cela pourrait être fatal au patient car il présentait une récidive de cancer malgré l’élimination de toutes ses dents dévitalisées. Les concepts d’infection focale ne sont semble-t-il pas non plus enseignés en France aux stomatologistes.


L’absence fréquente de douleurs de la dent dévitalisée, de la cavitation, et de racines aussi, par conséquent, s’explique par la présence de toxines qui paralysent le système nerveux. Des toxines paralysantes proches de la toxine botulique que la médecine esthétique aiment bien injecter dans les organismes sous l’appellation de Botox. Avec l’absence de douleurs, personne ne se plaint donc de ces racines pourries qui empoisonnent sournoisement les organismes, comme le font aussi les dents dévitalisées, d’ailleurs.


On trouve aussi parfois, dans les os des mâchoires, des bouts d’obturations métalliques ou d’autres corps étrangers qui sont tombés lors de l’extraction. Ce pourra être aussi des bouts de cône antibiotique qui ne se sont pas résorbés et qui ont été mis juste après l’extraction pour la prévention d’une éventuelle infection. L’enfer est pavé de bonnes intentions, on le sait, et cet antibiotique abimera l’os. Mais ce qu’on trouve le plus fréquemment, ce sont les dépassements de pâte endo-canalaire. C’est la pâte qui sert à remplir les canaux des racines après en avoir extirpé le nerf et les vaisseaux sanguins dans l’acte de dévitalisation. Très souvent le dentiste envoie cette pâte dans l’os de la mâchoire sans s’en apercevoir lors du remplissage du canal dentaire, car c’est un acte qui ne peut se faire qu’à l’aveugle. Cette pâte est souvent constituée de produits anti-inflammatoires à base d’hydrocortisone pour que le patient ne ressente aucune douleur après la dévitalisation. Cette pâte sera encore plus difficile à enlever que la dent dévitalisée elle même. Avec cette pâte à l’hydrocortisone dans l’os, c’est un peu comme si l’organisme était soumis en permanence à un peu de cortisone ce qui contribue au dérèglement du système endocrinien, tout en perturbant localement la reminéralisation de l’os de la mâchoire.


Tous ces corps étrangers qui abiment l’os ont des répercussions toxiques sur le reste de l’organisme. Il est donc préférable, si possible, d’ôter tous ces corps étrangers des os des mâchoires et de faire en sorte de ne pas risquer d’en introduire, notamment en dévitalisant les dents. Un os abiîmé provoque un trouble énergétique qui aura des répercussions sur le reste de l’organisme, je l’ai souvent constaté. Pour avoir une répercussion néfaste à distance, il n’est pas nécessaire qu’il y ait une cavitation, il suffit juste que l’os soit abimé, sans même parfois de modification de la densité osseuse. Le Cavitat est alors ici inutile et seuls des tests énergétiques permettront de s’en rendre compte. Parfois, au contraire, au sujet d’une cavitation qui correspond à une nette diminution de la densité osseuse bien sûr, il peut s’agir d’une augmentation de la densité osseuse qui, elle aussi, est perturbatrice, je l’ai aussi parfois constaté. Il faudra alors fraiser dans cet os pour qu’il cicatrise alors de nouveau correctement.


Hormis ces cas où la densité osseuse est augmentée et où il y a des corps étrangers dans l’alvéole, certains dentistes pensent qu’il vaut mieux injecter des produits qui vont aider à la régénération osseuse, que de ré-intervenir chirurgicalement pour cureter les cavitations. Les avis sont toutefois partagés sur le sujet et certains sont des inconditionnels du bistouri. Il y a donc ceux qui veulent systématiquement intervenir chirurgicalement et ceux qui veulent systématiquement injecter des produits dans l’os, car ils estiment qu’intervenir chirurgicalement a plus d’inconvénients que d’avantages.

 

J’ai rencontré les deux types de dentistes en Allemagne, en Suisse, aux Etats-Unis et en France aussi bien sûr et j’ai écouté leurs arguments. Entre les deux approches, il existe la possibilité de juste stimuler l’ostéogénèse en piquant simplement la zone cavitationnaire pour la faire saigner.

 

Je discutais encore dernièrement avec un dentiste suisse allemand, qui m’expliquait que des dentistes holistiques travaillaient en collaboration avec des thérapeutes qui en touchant les pieds des patients, déterminaient par les zones douloureuses des pieds, les zones osseuses précises de la bouche qui étaient malades. Le dentiste effectuait ensuite un petit trou dans l’os maxillaire à l’endroit indiqué par le thérapeute et cela améliorait ainsi la santé du patient après que la cavitation se soit remplie de sang.


En France personne à ma connaissance ne possède de Cavitat, probablement, car l’appareil est très cher, que personne quasiment dans le public n’est conscient du problème des dents dévitalisées et donc des cavitations et que logiquement l’examen n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Je connais en Allemagne et en Angleterre des dentistes qui en possèdent. C’est logique, puisque les dentistes de ces pays s’intéressent aussi bien plus que les dentistes français au problème des dents dévitalisées et que là bas ils ne sont pas persécutés pour cela.


Même si le Cavitat est sans aucun doute le meilleur outil issu de la technologie pour voir les cavitations, il lui manque une dimension énergétique que par exemple l’appareil de morathérapie possède. L’appareil de morathérapie mesure les flux électromagnétiques du corps humain et permet donc de déceler les zones qui présentent des blocages énergétiques. Mais pourtant selon moi le meilleur outil pour savoir où intervenir pour traiter les os malades des maxillaires n’est pas issu de la technologie mais d’un savoir faire qui ne nécessite aucun appareillage. Il faut juste savoir faire du diagnostic énergétique en maitrisant le R.A.C. (réflexe auriculo cardique de Nogier) ou les tests de kinésiologie par exemple. On peut toutefois coupler, pourquoi pas, Cavitat, appareil de morathérapie et tests énergétiques sans appareillages.


Lorsque j’ai fait un stage de formation à la clinique Paracelsus où les médecins et les dentistes sont bien conscients du problème des dents dévitalisées et des cavitations, je me suis rendu compte que l’on y était très timide pour ouvrir les os des mâchoires afin de traiter les cavitations, car l’expérience leur avait montré que bien souvent les patients avaient ensuite beaucoup de mal à se remettre de l’intervention.

 

Les dentistes de la clinique Paracelsus préfèrent alors plutôt injecter des produits, notamment des produits du laboratoire Sanum dans la cavitation directement. Le laboratoire Sanum que les dentistes et médecins suisse allemands affectionnent - je l’ai constaté - fournit des solutions bactériennes qui désintoxiquent les zones d’injection par l’action de digestion des bactéries vis à vis des matières mortes et toxiques qui stagnent dans l’organisme. Des matières parfois dues aux dents dévitalisées, bien sûr, et autres poisons mais aussi parfois dues à l’utilisation intempestive d’antibiotiques. Des antibiotiques qui ont tué des bactéries qui, certes, rendaient malades mais qui aussi avaient un rôle de désintoxication, car les bactéries mangent les poisons, en général.


On comprend pourquoi les antibiotiques sont aussi des poisons à un certain niveau, même s’ils sauvent des vies aussi, j’en conviens. En fait, en plus des produits Sanum, je pense aujourd’hui qu’il existe un certain nouveau produit en injection qui peut éviter la plupart des interventions chirurgicales des os des mâchoires. Un produit qui a, néanmoins, l’inconvénient d’être très douloureux à injecter, mais c’est un inconvénient, somme toute, négligeable par rapport aux inconvénients des cavitations, nous en parlerons plus tard.


La cavitation n’est pas obligatoirement due à la présence de toxiques dans la zone osseuse mais aussi à une diminution du potentiel ostéogénique du patient. La diminution du potentiel ostéogénique, en français courant, signifie que l’os n’arrive pas à se reconstituer correctement. Le fait de l’ouvrir et le cureter à nouveau n’est donc pas toujours alors la bonne solution, car la cavité pourra alors ne pas se reboucher d’os et le problème pourra donc perdurer.

 

J’ai discuté avec un stomatologiste qui a traité chirurgicalement des centaines de cavitations et qui me disait que, bien souvent, elles persistaient même après son traitement. On voit souvent cela avec les personnes plutôt maigres, donc plutôt déminéralisées, et les personnes âgées qui ont moins d’énergie vitale. L’indication est alors encore plus les injections plutôt que d’ouvrir chirurgicalement la zone cavitationaire, car le traitement pourrait alors être pire que le mal provoqué par la cavitation. C’est ce que l'on voit souvent en cancérologie, quand le patient meurt guéri de son cancer, car il n’a pas supporté le traitement…


Le traitement classique de la cavitation préconisé par la plupart des dentistes est toutefois le traitement chirurgical. On ouvre et on curette la zone. Si on décide d’opérer une cavitation, la technique chirurgicale la moins traumatisante consiste à ouvrir le moins possible la cavitation et à la gratter en aveugle ou presque. Dans cette technique on évitera les anesthésies tronculaires au maxillaire inférieur notamment, car dès qu’on s’approchera du nerf dentaire, le patient ressentira une douleur qui permettra d’éviter de léser le nerf dentaire, ce que l’anesthésie tronculaire (dite aussi anesthésie à l’épine de Spix) ne permettrait pas, car cette technique anesthésie le nerf dentaire. On anesthésiera donc juste localement au niveau de la cavitation. Évidemment, avec cette technique, on verra bien moins ce qu’on curète que si on ouvre largement l’os pour mieux voir. Une certaine sensibilité manuelle rend toutefois inutile quasiment le fait de trop bien voir. Moins on ouvre l’os et meilleures seront les suites opératoires, car une perte osseuse inutile est aussi préjudiciable d’un point de vue énergétique, je l’ai aussi constaté. Il faudra aussi éviter trop de vasoconstriction lors de l’anesthésie, car il est important que le site opératoire saigne bien, sinon il ne cicatrisera pas correctement.

 

Parfois il est toutefois nécessaire d’utiliser des vasoconstricteurs, chaque cas est particulier. Des techniques énergétiques permettent de savoir quel anesthésique il faudra utiliser. La morphologie du patient peut aider aussi à choisir l’anesthésique. Les palo-maigrichons hypotendus n’ont pas besoin de vasonstricteurs, tandis que les patients plutôt sanguins bien rouges du visage, les hypertendus, en ont souvent besoin pour éviter une trop fort saignement inutile lors de l’intervention. On préfèrera alors de la noradrénaline comme vasoconstricteur en première intention, conservant l’adrénaline uniquement pour les cas d’hémorragies. Lorsqu’on ne sait pas faire d’écoute énergétique, prendre la tension du patient avant l’intervention peut donc être utile pour le choix de l’anesthésie. Les hypertendus auront droit à une anesthésie avec vasoconstricteurs, tandis qu’on évitera les vasoconstricteurs pour les hypotendus. Il existe maintenant de petits appareils bien pratiques, les tensiomètres, pour prendre la tension qui évitent au dentiste l’utilisation du stéthoscope et de la pompe à air, qui sont d’utilisation plus délicate.


Les cavitations peuvent se situer dans des zones qui n’ont jamais eu de dents dévitalisées ni aucun corps étranger. C’est, par exemple, le cas des dents de sagesse incluses qui ont dues être enlevées notamment avec une forte élimination osseuse. Une stimulation de la régénération osseuse de la zone de la dent de sagesse peut alors permettre de guérir des affections à distance. Enlever de l’os n’est donc pas anodin pour la santé générale. En ayant pris conscience de cela, je suis maintenant un peu perplexe sur les pratiques de certaines implantologistes qui préconisent parfois des prélèvements osseux dans le crane pour pouvoir placer leurs implants sur des zones maxillaires qui manquent d’os. Les patients en ressortent bizarrement fatigués pour de longues années, alors qu’une bonne prothèse amovible n’aurait jamais eu ces inconvénients. Il n’est pas anodin par conséquent de prélever de l’os à un endroit pour le mettre ensuite à un autre endroit.


Aujourd’hui, j’ai même conscience que la simple anesthésie dentaire pour enlever une dent de sagesse un peu trop loin au fond de la bouche, par exemple, est capable de provoquer un trouble énergétique, qui aura des répercussions néfastes sur la santé. Si on peut donc effectuer une anesthésie par acupuncture ou autrement qu’en injectant de l’anesthésie, ce n’en sera que mieux, car même l’anesthésie est un poison, ne l’oublions pas.


Quoi qu’il en soit quand on y arrive, guérir les cavitations est en soi une médecine qui peut guérir de multiples maladies, souvent bien mieux que beaucoup d’autres choses, car c’est une médecine des causes. Le traitement des cavitations n’est pas juste une réflexologie comme certaines autres réflexologies (auriculaire et plantaire par exemple) ni une médecine qui n’élimine pas les causes (la plupart des médecines).

 

Afin de vous faire un peu plus prendre conscience de toute la puissance de certains traitements cavitationnels, non chirurgicaux, j’ai demandé à l'un de mes patients d’effectuer un petit témoignage assez instructif, car tout discours théorique a bien plus de valeur lorsqu’il est associé à des faits.


Le voici, par conséquent:


Témoignage de M. Stéphane G.

 

"J’ai aujourd’hui 69 ans et, il y a un peu plus d’une quinzaine d’années, je suis allé consulter à Grasse le Dr J.G. Thomas - aujourd’hui à la retraite - à cause de divers problèmes de santé et, plus précisément, de très importantes douleurs de dos ainsi que des problèmes du tube digestif. C’est un médecin qui recevait des patients de toute la France tant ses résultats étaient extraordinaires. Mes affections étaient tellement importantes que j’avais été mis en arrêt de travail de longue durée. Je me suis mis à manger bio et je suis devenu végétarien, pensant que ma santé s’améliorerait, ce qui a d’ailleurs été un peu le cas. Le Dr Thomas m’a fait de l’acupuncture principalement et m'a fait extraire toutes mes dents dévitalisées, comme il conseillait de faire à tous ses patients. Ma santé est alors revenue progressivement.

 

Néanmoins, parfois des symptômes persistaient et de nouveaux apparaissaient aussi, pouvant faire croire que les dents dévitalisées n’y étaient alors pour rien. Tout cela était, toutefois, moins grave que mon état de santé déplorable au début où je l’ai consulté. J’ai continué alors à me faire soigner par l’acupuncture, la phytothérapie, les huiles essentielles, l’homéopathie, et d’autres médecines encore, car ces symptômes était quand même parfois assez gênants et handicapants. Je faisais même des séances de kinésithérapie et certains voulaient me faire de la psychothérapie, car ils pensaient mes maux d’origine psychologique.

 

Tout cela me faisait du bien, mais mes problèmes de santé persistaient. Je suis allé alors consulter le Dr Darmon, qui identifia qu’il y avait des zones dans ma bouche qui restaient toxiques à l’endroit précis où j’avais eu jadis des dents dévitalisées, même si, à ce jour, elles avaient été extraites. Elles avaient empoisonné l’os et la gencive, dans lesquels elles avaient séjourné pendant des années. Ce sont ces zones toxiques qui provoquaient, selon lui, à distance divers problèmes de santé, ce qu’il mit en évidence en faisant certains tests particuliers. Selon lui c’était des cavitations. Ces zones n’étaient pas toujours douloureuses. Il me fut fait alors divers traitements de ces zones toxiques, des injections plus précisément, et, à chaque fois, mes problèmes de santé, qui duraient pourtant depuis des mois parfois, disparaissaient dans les jours suivants et parfois même dans l’heure qui suivait le traitement. Je retrouvais aussi toujours de la vitalité en même temps.

 

J’ai eu trois traitements et à chaque fois ces résultats étonnants se produisaient. Mes symptômes disparaissaient soit complétement, soit suffisamment pour que je n’ai plus besoin ensuite de le consulter à nouveau. Ces traitements des zones toxiques de la bouche, où il y avait eu des dents dévitalisées jadis, constituent donc pour moi des traitements qui me sont apparus plus efficaces, à chaque fois, que tout ce que j’avais fait auparavant et je suis prêt à en témoigner par téléphone ou directement à toute personne qui se déplacera pour me rencontrer. Aujourd’hui je n’ai plus aucun problème de santé, ne prends aucun traitement médical et je m’estime en très bonne forme, puisqu’il m’arrive de marcher une trentaine de kilomètres dans une journée sans être particulièrement fatigué et sans douleurs, alors qu’avant ma santé était si mauvaise et mes douleurs si importantes que j’avais même du être mis en arrêt de travail de longue durée."


M Stéphane G., Mai 2010.


Ce Monsieur qui n’a pas Internet, a accepté que son numéro de teéléphone soit mis directement sur Internet, mais je préfère ne pas le mettre pour le préserver. Si vous souhaitez lui téléphoner, contactez-moi au préalable par e.mail en me laissant un numéro de teléphone fixe, je vous rappellerai et vous communiquerai éventuellement son numéro de téléphone pour l’appeler, si vous voulez vérifier l’authenticité de ce témoignage.


Sur ce patient, je n’ai effectué que des traitements non chirurgicaux, car j’estimais que des traitements chirurgicaux auraient fait plus de mal que de bien. Les cavités ne se seraient probablement pas reminéralisé en les ouvrant et en les grattant. C’est ce qui arrive quand l’organisme n’a plus suffisant de vitalité pour reminéraliser ces cavités osseuses. Il ne suffit pas toujours de gratter les contours osseux empoisonnés pour que la cavité se reminéralise. Des chercheurs ont essayé divers produits pour reminéraliser ces cavités, notamment de l’homéopathie, mais rien ne semble probant dans ce domaine.

 

Quand on sait comment fonctionne l’homéopathie, rien d’étonnant, car c’est une médecine qui introduit des poisons pour stimuler une réaction de l’organisme, un peu comme le font les vaccins en quelque sorte. L’organisme s’en trouve alors globalement un peu plus dévitalisé encore. L’homéopathie ne pourra rien pour reminéraliser des cavités, car il serait nécessaire de lui apporter de l’énergie et non pas de lui en enlever. Il y aurait plus de chance à injecter des produits issus de la biothechnologie, comme le font les produits du laboratoire Sanum, On pourrait aussi rechercher dans le domaine de la phytothérapie ou, mieux encore, de la cristallothérapie, qui sont des concentrés d’énergie, d’autant plus que l’os possède lui-même une structure cristalline avec ses cristaux d’hydroxyapatite. Un cristal qui, en plus, se transformerait en calcium, qui est le principal constituant de l’os, serait idéal à injecter.

 

Eh bien, il se trouve que ce cristal existe. La Silice est un cristal qui se transforme en Calcium en milieu organique, c’est à dire en présence de Carbone, selon les travaux de transmutations à basse énergie développés par Kervran. Mais si en plus cette Silice est chargée d’énergie, cela n’en est que mieux et c’est ce que M. Plocher a réussi à effectuer avec l'une de ses poudres, qu’il nomme Terre de Silice.

 

M. Plocher est un Allemand génial, qui a réussi à capter l’énergie libre de l’Univers et à l’imprégner sur divers supports, dont justement une poudre de Silice, en poussant les travaux de Wilhelm Reich sur l’Orgone. Ce produit permet de reminéraliser les cavitations, qui, ainsi, ne provoquent plus de maladies à distance. Il suffit de l’introduire dans la cavitation. On mélange cette poudre préalablement stérilisée à de l’eau stérile injectable et on l’injecte après avoir localisé précisément la cavitation. L’injection est parfois fortement douloureuse, c’est un inconvénient, certes. C’est un peu comme si l'on ressentait une brulure dans l’os qui reçoit l’injection, c’est pourquoi il peut parfois se passer une demi-heure pour injecter un à deux millilitres. Ensuite on peut encore ressentir de la douleur dans la zone pendant quelques jours parfois. C’est tout à fait le contraire de la démarche antalgique qui supprime artificiellement la douleur, qui est une réaction normale d’alerte et de défense de l’organisme. Une démarche qui s’inscrit dans une médecine aux effets secondaires qui produit à terme la cohorte de grabataires et de handicapés que connait aujourd’hui notre société. La médecine moderne a, en effet, pour philosophie de supprimer à tout va et chimiquement en plus, les réactions désagréables du corps en général et la douleur en particulier, plutôt que de laisser agir ces mécanismes d’auto-guérison en mettant au repos et à la diète par exemple les patients et en leurs prescrivant des plantes médicinales.

 

Le grand naturopathe Marcheseau disait à ce sujet que nos médecins modernes font le serment d’Hippocrate à la fin de leur études dans lequel il est mentionné «Primum non nocere», c’est à dire «Premièrement, ne pas nuire», puis, toute leur vie professionnelle, ils le parjurent en utilisant des médicaments-poisons. Cette maxime est encore plus vraie pour les dentistes, qui dévitalisent des dents, totalement saines parfois, pour effectuer plus facilement des bridges.


Là, avec ces injections, c’est tout le contraire d’une démarche chimique, qui baisse toujours l’énergie de l’organisme et avec la douleur, c’est la vie en quelque sorte qui revient aussi dans la zone d’injection. En soignant la zone cavitationnaire, c’est comme si l'on ouvrait un portail énergétique qui bloquait la circulation de l’énergie. Les résultats thérapeutiques obtenus sont souvent étonnants, comme le témoignage précédent en atteste, et dépassent souvent la plupart des autres techniques, car, encore une fois, il s’agit d’une médecine des causes.

 

Parfois des symptômes mineurs apparaissent, suite à cette injection, pour mieux guérir ensuite une affection majeure. J’ai, en effet, déjà vu des fièvres qui clouaient les personnes au lit pour une semaine, des zonas très douloureux et même parfois des réactions d’ordre psychologiques étonnantes se déclencher juste après cette piqure. Ils ne représentaient qu’une forme transitoire d’élimination des poisons qui étaient coincés dans la cavitation et qui sortaient tout simplement soit par le corps soit par le cerveau, pour mieux être éliminés ensuite par l’organisme, dans une logique de désintoxication et de ré-énergétisation. Ces symptômes accompagnaient toujours un retour vers une certaine guérison. Mais, comme tout, cette technique ne suffit pas toujours à tout guérir. La médecine, ce n’est pas si simple qu’une seule technique suffise pour tout traiter.


Néanmoins, avec ces injections j’ai observé parfois des améliorations de diverses maladies graves, comme sclérose en plaque et cancer, chez des personnes qui avaient préalablement enlevé leurs dents dévitalisées, mais qui pourtant ne pouvaient pas être considérées comme guéries mais juste améliorées. Les cavitations consécutives aux dents dévitalisées perturbaient encore trop leur santé, visiblement.

 

Source: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=126

 

Suite - vu la longueur - dans un prochain article...

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article