Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 09:36

Ghislaine Lanctôt: Merci à tous!

Cette dame ne serait-elle pas quelque peu ...
provocatrice!?!



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 12:21
Message relayé
Je suis vacciné au anti-H1N1
Dois-je m'inquiéter?

Bonjour,

 

Rappel, depuis l'"affaire Guillon":


Mardi 8 décembre, l'humoriste Stéphane Guillon change au dernier moment sa chronique pour donner EN DIRECT une information capitale.

Selon lui, l'info est véridique, elle est tenue directement d'un ami à lui, directeur d'un laboratoire de recherche aux USA:
Il a vacciné des singes avec le vaccin de la grippe A/H1N1 en août dernier, et 4 mois plus tard, LES SINGES VIENNENT TOUS DE MOURIR!

Visible ici: http://www.dailymotion.com/video/xbf2ew_roselyne-et-la-grippe-a_news (5 mn, à écouter jusqu'à la fin!)
Ou: http://www.artemisia-college.org (éh oui ! pour se faire plaisir, on a réutilisé cette adresse...) et aller aux "archives d'Artémisia Collège".

Depuis cette affaire donc, que nous avons médiatisée, suite à la tentative de censure de sa chronique(mais aussi depuis que nous réactivons l'URL "artemisia-college.org"...),  nous subissons à nouveau une attaque au niveau des e-mails.


En particulier, nos adresses en "artemisia-college.org" ne fonctionnent plus en réception.


A+AC

 

Nombreux témoignages d’effets indésirables violents:


http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vaccination-h1n1-cascade-de-66654


De la quiétude à l'inquiétude:

Les vaccinés passent de la quiétude théorique, liée à une protection illusoire et chimérique, à une inquiétude liée aux effets secondaires biens réels, immédiats et à venir, et ce, sur le très long terme... (surtout les décès, car l'éternité, c'est long... surtout sur la fin...).


Les réactions de fièvre, de douleurs, de grande fatigue, de paralysie, d'atteintes pulmonaires, d'atteintes cardiaques, de malaises, de fausses couches, de décès ... suite au vaccin scélérat, sont légion, au point que les plus vaccinalistes se posent des questions et regrettent d'avoir cédé à la peur et aux pressions des arnaqueurs.


Pour éviter (pure croyance illusoire) un épisode grippal de 2 ou 4 jours, c'est le reste de leur vie que les vaccinés vont payer cette erreur, au prix d'inquiétude, pour le moins, et au prix fort pour le plus... pas très intelligent...


Cette expérience en vrai est plus parlante que tous nos discours d'avertissement que nous avons pu faire.


Rappelons que lors des maigres tests sur 2.000 cobayes,
il y a eu 7 morts et plusieurs cas d’hépatites auto-immunes
chez des enfants
.


Cela aurait dû stopper net cette action, qui montre bien là sa nature criminelle.


Les vaccinés commencent donc à angoisser sur ce qu'il va leur arriver, notamment dans les 4 mois suivants leur vaccination...

 
LA GRIPPE A/H1N1: DOSSIER PREPARE PAR LE DR JEAN- FRANCOIS PEPIN, B.Sc., Dc.
Un article qui résume bien la situation et semble tout à fait fiable quant à son contenu. Les arguments sont réalistes, honnêtes et bien fondés. Bonne lecture!
L'efficacité du Tamiflu est un canular basé sur une fraude scientifique
OMS: Une véritable Mafia

 


Surnommé «Dr. Flu», le professeur Albert Osterhaus, de l'Université Erasmus à Rotterdam en Hollande a été désigné par les chercheurs et les médias hollandais comme l’homme étant au centre de l'hystérie mondiale autour de la pandémie de grippe H1N1. Osterhaus s’avère être la plaque tournante du réseau international pharmaceutique, apparenté à une véritable Mafia.


Mais il est également le conseiller en chef de l'OMS pour les questions de grippe et aurait profité de sa position pour engranger pour son profit personnel des milliards d’euros en vaccins.


http://www.financialsense.com/editorials/engdahl/2009/1208.html

 
 
"Les vérités indésirables" rééditées

Si vous n'avez qu'un livre à lire sur ce sujet... la "Bible" que tout médecin qui conseille un vaccin, devrait avoir lu...
 
 

Trois maïs OGM de Monsanto nocifs, selon une étude


Une étude publiée dans l'International Journal of Biological Sciences montre la toxicité de 3 maïs OGM de Monsanto


Gilles-Eric Séralini, l'un des auteurs de l'article, membre du Comité de recherche et d'information indépendant sur le génie génétique de Caen, qui a participé à cette étude sur le MON810, MON863 et NK603, s'explique:

"Nous avons prouvé pour la première fois au monde que ces OGM n'étaient pas sains, ni suffisamment corrects pour être commercialisés".


"A chaque fois, pour les trois OGM, les reins et le foie, qui sont les principaux organes réagissant lors d'une intoxication alimentaire chimique, ont des problèmes", a poursuivi cet expert membre de la Commission pour la réévaluation des biotechnologies, créée en 2008 par l'Union européenne.

Universitaires de Caen et Rouen et chercheurs du Comité de recherche et d'information indépendant sur le génie génétique se sont fondés sur les relevés fournis par Monsanto aux autorités sanitaires pour obtenir le feu vert à la commercialisation, mais ils en tirent des conclusions différentes après de nouveaux calculs statistiques.

Selon le Pr Séralini, les autorités sanitaires se basent sur la lecture des conclusions présentées par Monsanto et non sur celles de l'ensemble des chiffres. Les chercheurs ont, eux, pu obtenir l'intégralité des documents après décision de justice.

"Les tests de Monsanto, réalisés sur 90 jours, ne sont à l'évidence pas assez longs pour pouvoir dire si cela déclenche des maladies chroniques. C'est pourquoi nous demandons des tests d'au moins deux ans", a ajouté le chercheur. Les scientifiques demandent en conséquence la "ferme interdiction" de l'importation et de la culture de ces trois OGM. MON810, MON863 et NK603, "sont approuvés pour la consommation animale et humaine dans l'UE et aux Etats-Unis" notamment, précise M.Séralini. "Dans l'UE, seul le MON810 est cultivé dans certains pays (surtout en Espagne), les autres sont importés".


http://info.france3.fr/environnement/Trois-ma%C3%AFs-OGM-de-Monsanto-nocifs,-selon-une-%C3%A9tude-59606453.html

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 11:11

La Santé est le premier
de tous les Biens!

C'est aussi la préoccupation n°1 des êtres humains
avant l'argent, le sexe et l'immobilier!

Car que vaut tout le reste, si l'on n'a pas la santé?

Même la richesse ne sert alors à pas grand chose,
voire même ... à rien!

"La Santé est la récompense du Juste."

- Proverbe -
0
Art-de-Vivre-Sain-n-1-au-Top-des-Blogs-Over-Blog-2009-12-1.png

Art de Vivre Sain n°1 au Top des Blogs Over-Blog
L'Art de Vivre Sain: 1er  au Top des Blogs Over-Blog
(Première plate-forme de blogs française)
1er sur plus d'un million de Blogs

Alors, Bravo à vous qui êtes abonné(e) à la Newsletter (il est possible - si ce n'est déjà fait - de s'abonner en insérant son e.mail dans la case "ad hoc" en haut à gauche de la présente page) et/ou faites partie des quelques actuels 25.000 visiteurs uniques quotidiens (en moyenne, car cela  est, certains jours, monté jusqu'à 45.000 et plus...) du Blog  L'Art de Vivre Sain vous montrez ainsi que vous avez à cœur de cultiver, vous aussi, L'Art de Vivre en Bonne Santé en prenant vous-même votre santé en mains, que vous avez le souci de donner à votre corps mais aussi à votre âme - c'est-à-dire à vous-même dans votre totalité! - ce qui est bon pour eux, c'est-à-dire pour votre entière personnalité, ainsi qu'à vos proches. C'est une démarche saine, c'est une démarche d'Autonomie, c'est une Démarche de Vie! Car, avant tout, comme il est si justement dit, "Notre santé c'est notre affaire!")

Le concept de L'Art de Vivre Sain repose déjà sur le proverbe bien connu "Il vaut mieux prévenir que guérir!" Il repose aussi sur un principe très proche qui peut s'exprimer par la notion de "Respect du corps en bonne santé", ce qui signifie ne pas attendre d'être malade pour se pré-occuper de savoir ce dont son corps mais aussi son âme ont besoin pour s'épanouir et demeurer sains Cherchons d'abord le Juste (ce qui est Juste) et tout le reste nous sera donné par surcroît! Et dans "tout le reste" il y a aussi, en tant qu'"effet secondaire bienvenu" particulièrement apprécié, ... la Santé Parfaite!

Pour cela, à une époque où l'on dépérit et meurt "à petit feu" de l'invasion "omniprésente" de la chimie de synthèse dans la presque totalité de notre environnement, nous avons déjà une aide à nulle autre comparable, et cette si précieuse Aide n'est autre que la Nature, qui, en tant que suprême Cadeau de la Vie nous donne tout ce dont notre corps peut avoir besoin, aux moments où nous en avons besoin et selon le rythme et l'alternance dont nous avons aussi besoin! Protéger la Nature et apprendre à la connaître avec tous ses merveilleux bienfaits constitue donc aussi, sur le chemin de la Santé Naturelle, un très important moyen à utiliser dans  L'Art de Vivre Sain.

C'est une aide d'une telle "nature" que L'Art de Vivre Sain souhaite continuer à pouvoir apporter à ses fidèles lecteurs et visiteurs, au cours des temps à venir... Merci aussi aux visiteurs de comprendre qu'avec un tel afflux de visites il n'est plus toujours possible de continuer à répondre individuellement à tous les e.mails reçus et que les réponses données sur le blog doivent aussi demeurer d'ordre général et objectives. Si, en quête d'une solution naturelle à vos besoins de santé, vous avez besoin d'une aide personnelle, tournez vous vers un thérapeute de Santé Naturelle reconnu qui puisse mériter votre confiance!

Alors, n'hésitez pas à partager et faire partager autour de vous, mais seulement auprès de ceux qui y sont ouverts, cet Art de Vivre en Santé que vous voulez vous-même pratiquer, car, sur la base du vrai Savoir global consistant déjà pour une large part à humblement reconnaître les somptueux Cadeaux gracieusement offerts par Mère Nature, vous contribuerez ainsi, vous aussi, à répandre la Bénédiction autour de vous! Partagez votre savoir, car c'est ainsi qu'il se fortifiera, accroissant toujours plus la Bénédiction...

Allez!, comme disaient les Romains qui nous ont légué le  bien connu - lui aussi - proverbe latin "Une âme saine dans un corps sain" (lequel proverbe se doit d'être parfaitement compris): "Vale!", c'est-à-dire, en substance: "Portez vous bien!".

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans L'Art de Vivre Sain
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:53

Un petit topo en pas plus de 100 questions/réponses,
c'est possible?

Oui!


ICI



Juste un extrait:

"Ce que je (...) dis avec une absolue certitude,
c’est que, sur la base des données actuellement disponibles,
le risque de développer une complication sévère
est bien plus élevé avec le
vaccin antigrippal
qu’avec la grippe porcine.
Et si l’on me demande de préciser, je dirais:
probablement de l’ordre de
mille fois plus…"
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 14:27
L'Argent Colloïdal

L'argent colloïdal magnétisé, le plus puissant antibiotique naturel connu, est efficace contre plus de 650 agents pathogènes recensés à ce jour (bactéries, virus, champignons, etc…). Bactéricide, fongicide, antiviral, parasiticide, germicide, son champ d'action est énorme et son efficacité impressionnante.

Que ce soit en usage interne, par voie orale ou externe, il ne provoque aucun effet secondaire négatif connu et n'interfère d'aucune manière avec quelconque médication. Il peut être appliqué sur absolument toutes les parties du corps, même sur les yeux.

Voici quelques exemples des nombreuses maladies, infections, contre lesquels l'argent colloïdal peut être utilisé: grippe - sinusite - rhume - streptocoques - staphylocoques - acné - eczéma - fièvre - brûlures - cystite - infections en tous genres (yeux, oreilles, peau, etc..) - dermatites - diarrhée - dysenterie - herpès - pneumonie - angine - amygdalite - zona - bronchite - méningite - blessures ouvertes - malaria - tuberculose -parasitoses, candida, herpes, fatigue chronique, fatigue printanière, zona,les maladies septiques en bouche comme les pyorrhées , amygdalites et les inflammations de la cavité buccale en général, y compris les aphtes. Lors d’une application sur la peau l'on aura un bon effet sur l’acné, les verrues, les plaies ouvertes, les mycoses plantaires, par exemple.


D'une façon très générale, l'on peut dire que l'argent colloïdal peut être avantageusement utilisé dans à peu près n'importe quelle maladie, infection, etc…, avec une surprenante efficacité. L'on peut aussi affirmer sans hésitation que l'utilisation d'argent colloïdal accélère le processus de guérison dans plus ou moins toutes les situations. Une petite cure à titre préventif est aussi très indiquée pour renforcer le système immunitaire.


L’argent colloïdal peut se rapprocher de l’action d’un antibiotique à large spectre. Sa présence active un enzyme, lequel agit localement envers chaque bactérie, chaque unicellulaire, chaque champignon et chaque virus par modification de leur équilibre acido-basique. Par là, ces organismes deviennent inactivés environ en 6 minutes, parfois moins. Ils régressent, puis meurent. Les microbes polymorphes ainsi que les mutants sont également sensibles.

La majorité des antibiotiques, sur prescription médicale, ne tuent qu’une partie des agents causant de maladies alors que l’argent colloïdal est efficace pour environ 650 diverses maladies. L’usage ne pose pas de problèmes spécifiques. Il s’agit d’une solution quasi sans goût à prendre en buvable. La cure habituelle normale consiste en une prise à prendre une cuillère à café 3 fois par jour, les enfants ( de 5 à 12 ans) une demi-dose, les bébés un quart de dose.

La bouteille est à bien agiter avant chaque emploi, afin de réactiver le magnétisme. Si cela ne suffit pas l'on peut, sans problèmes, doubler cette dose.


Pour les pathologies chroniques, sur le long terme, est de 3 semaines par mois. L'on peut contrecarrer un refroidissement ou une grippe en 1 à 4 jours, mais les premiers effets se font parfois sentir en 30 minutes.


La cure peut être prise conjointement à un traitement (si l'on en veut!) d'antibiotiques ou d'anti-inflammatoires.

 

Utiliser une cuillère en plastique, garder le produit, quelques minutes, sous la langue.


L'argent colloïdal est aussi indiqué pour les femmes enceintes.


L'argent colloïdal doit être conservé à l'abri de la lumière.

 

 

L'Argent Colloïdal, un remède en Or

 

Utilisation de l'Argent Colloïdal

 

En savoir plus sur l'argent colloïdal

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Aides pour le Corps
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 13:31

Nanoparticules dans des vaccins non testés

contre la grippe porcine

William Engdahl


Article original en anglais, Nano Particles used in Untested H1N1 Swine Flu Vaccines, Part III: ‘It’s the vaccines, Stupid!, publié le 13 septembre 2009.  Traduction : Pétrus Lombard

Source: Mondialisation.ca / Site personnel de William Engdhal.

William Engdhal est Spécialiste de Géopolitique et de Géoéconomique: il écrit dans de nombreuses revues et publications, fait des conférence et est consultant en économie. Il est l'auteur de l'ouvrage "Pétrole, une guerre d'un siècle : l'ordre mondial anglo-américain" et de l'ouvrage "OGM semences de destruction: l'arme de la faim" aux Editions J. C. Godefroy.

Des nanoparticules ont été trouvées dans les vaccins homologués par les autorités gouvernementales responsables de la vaccination contre le présumé virus H1N1 de la grippe porcine. Depuis plusieurs années, les fabricants de vaccins expérimentent l'utilisation de nanoparticules comme moyen de « doper la charge » vaccinale. Il s’avère à présent que des vaccins, dont l’usage est homologué en Allemagne et dans d'autres pays européens, contiennent des nanoparticules sous une forme qui attaquerait les cellules saines et pourrait être mortelle.

En 2007, des chercheurs de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne ont annoncé dans un article de la revue Nature Biotechnology la mise au point d’une « nanoparticule pouvant fournir des vaccins plus efficaces, avec moins d'effets secondaires et à une fraction du coût des technologies vaccinales actuelles. » L'article se poursuit en décrivant les effets de leur percée: «Faisant à  peine 25 nanomètres, ces particules sont si minuscules que, une fois injectées, elles circulent à travers la matrice de la membrane extracellulaire, directement vers les ganglions lymphatiques. En quelques minutes, elles atteignent une concentration des milliers de fois plus grande que dans la membrane. La réponse immunitaire peut alors être extrêmement forte et efficace.» (1)

Il n'y a qu'un seul petit problème avec les vaccins contenant des nanoparticules, ils peuvent être mortels ou du moins provoquer de graves problème de santé irrémédiables.

Les nanoparticules, promues par les grands médias comme une nouvelle révolution prodigieuse de la science, sont des particules fabriquées, immensément plus petites que les particules mortelles de l'amiante à l’origine de graves dégâts pulmonaires et de décès avant qu’elle devienne interdite. Ces particules de taille nanométrique (nm = 0,000.000.001 mètre) s’amalgament avec les membranes cellulaires de notre organisme et, selon des études récentes en Chine et au Japon, une fois introduites dans l’organisme, elles ne cessent de détruire les cellules. Dès qu’elles interagissent avec la structure cellulaire de l'organisme, elles ne peuvent plus être éliminées. La médecine moderne appelle par euphémisme ce phénomène, réaction infectieuses continue.

Depuis le scandale de l'amiante, il a été établi que les particules de la taille d'un millionième de mètre, à cause de leur force d'attraction énorme, pénètrent toutes les cellules, en détruisant tout ce qui entrent en contact avec elles. Les nanoparticules sont bien plus petites que les fibres d'amiante.

Lira la suite sur: http://www.liberterre.fr/liberterres/pandemie/nano-vaccins.html
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 13:17

Le vaccin de la grippe porcine
est lié à la paralysie

William Engdahl


Une prétendue “grippe porcine” ou un “virus” H1N1 ne sont pas le danger pour les vies de nos chers petits, nos enfants, nos femmes enceintes. C’est littéralement la panique grâce à l’OMS, au CDC, au gouvernement US et à des medias serviles incapables de demander quelles sont les doses légales de toxines pour se protéger contre une maladie moins grave qu’un rhume ordinaire.
 
Les quelques détails qui ont commencé à filtrer concernant les fluides que les principales firmes pharmaceutiques veulent injecter dans nos veines, j’ai commencé à en parler dès l’émergence de la grippe porcine du côté de l’usine de porcs à Veracruz au Mexique.
 
La déclaration de l’OMS de “pandémie de niveau 6”, urgence globale de santé, fut une décision politique sans rapport réel avec une “menace virale”. Par contre, il s’agissait d’une opération injectant plusieurs milliards de dollars de profits dans les coffres-forts d’une poignée de méga multinationales des vaccins - GlaxoSmithKline, Roche (Gilead Science Inc), Baxter, Labs, Novartis,  Sanofi Pasteur et quelques autres géants des médicaments -.
 
De plus, les différents propagateurs de la campagne de peur de l’OMS, l’Institut allemand Robert Koch, le CDC du gouvernement US, sont sujets à caution car leur préoccupation n’est pas la sauvegarde de la santé publique, mais plutôt un projet à long terme de contrôle des populations à travers des méthodes délibérées pour les rendre malades, faibles, partiellement paralysées ou en tout cas trop faibles pour réagir à la crise sociale objective que nous affrontons, la destruction complète du système basé sur le dollar. Pour quelle autre raison les gouvernements respectifs des Etats-Unis, de la République Fédérale d’Allemagne, de Grande-Bretagne et de France avaleraient-ils un tel canular sur la santé ?
 
Une simple recherche effectuée par un lycéen dans les sources de l’OMS et/ou gouvernementales peut le démontrer. Si vous en doutez, donnez un peu d’argent de poche à vos ados pour qu’ils prouvent, en n’utilisant que les sources officielles publiées sur Internet qu’il n’y a pas de raison sensée – de santé publique – de déclarer des mesures spéciales, pas de raison qui justifie le développement en catastrophe de nouveaux vaccins, non testés, pour les injecter massivement à la population.
 
Dites leur que l’élève qui fera le meilleur argumentaire à partir des sources officielles aura droit aux honneurs de la classe.

Un rapport Britannique sur les effets neurologiques du vaccin

Selon une lettre confidentielle d’avertissement du 29 juillet 2009, dont une copie parvint au quotidien anglais Daily Mail, l’Agence de Protection de la Santé du gouvernement britannique, Prof. Elizabeth Miller, à la tête du Département d’Immunologie, prévint les neurologues britanniques que le vaccin de la grippe porcine – qui fut brièvement utilisé dans une vaccination de masse en 1976 aux USA, jusqu’à ce qu’il soit brutalement retiré à cause de ses effets secondaires dangereux – est lié au syndrome de Guillain-Barré (GBS), un destructeur du système nerveux central, menant à la paralysie et même à la mort. Le syndrome attaque la gaine des nerfs, causant la paralysie et l’impossibilité de respirer, et peut être fatal. Il peut causer la paralysie des muscles respiratoires, causant la mort par suffocation.

La lettre de mise en garde du Prof. Miller précise :“Il fut prouvé que les vaccins utilisés pour combattre une grippe porcine à venir en 1976 étaient liés au GBS et ils furent retirés du marché". Ce scandale de la grippe porcine de 1976 obligea le gouvernement US à payer des millions de dollars de dédommagements aux victimes du GBS qui avaient reçu le vaccin.

Le gouvernement britannique prévoit de vacciner 13 millions de citoyens britanniques dès début octobre avec des vaccins H1N1 quasiment non testés. L’unité britannique de surveillance neurologique (BNSU), qui fait partie de l’ Association Britannique des Neurologues, a été invitée à surveiller de près tous les cas de GBS pendant la mise en route des vaccinations. Un neurologue senior a dit en aparté à la presse: “Je ne voudrais pas avoir la piqûre de la grippe porcine à cause du risque de GBS”.

D'après certaines informations, la lettre de Miller fut envoyée à 600 neurologues britanniques le 29 juillet, signe d’une préoccupation au plus haut niveau, du fait que le vaccin lui-même pourrait causer des complications sérieuses.

La lettre fait remarquer, à propos du même processus de vaccination contre la grippe porcine aux USA en 1976, que “plus de gens moururent de la vaccination que de la grippe porcine elle-même; environ 500 cas de GBS furent identifiés; les vaccins peuvent avoir multiplié par 800%  le risque de GBS; les vaccins américains furent retirés après seulement 10 semaines  quand les scientifiques officiels finirent par confirmer le lien avec le GBS ; le gouvernement US dût payer 10 millions de dollars aux victimes. La surveillance a duré des jours, on collecta les symptômes de GBS chez ceux qui avaient été immunisés et 25 personnes moururent, ne pouvant plus respirer des suites d’une paralysie sérieuse. Une personne sur 80 000 fut touchée. Par contre, une seule personne mourut de grippe porcine. ”

Remarque importante: l’administration Obama a émis une règle particulière exemptant de toute poursuite judiciaire les industriels du vaccin. Le plus inquiétant dans ce contexte, c’est le fait que les nouveaux vaccins n’ont pas été suffisamment testés et que les conséquences sont inconnues, surtout sur les enfants. Cependant les petits enfants et les femmes enceintes seront vaccinés en priorité selon les directives de l’OMS. 

Cependant, comme les épidemiologistes européens les plus influents le confirment en privé, les effets de la dénommée grippe A H1N1 ou grippe porcine sont pour le moment très légers, comme un rhume ordinaire, et disparaissent avec quelques jours de repos au lit. Le CDC et les autres agences de santé durent l’admettre : les décès ont tous eu lieu chez des patients qui avaient déjà de très sérieux problèmes respiratoires ou autres maladies graves, et on n’a jamais pu prouver qu’ils étaient causés par la grippe porcine. Il s’agissait de décès  « opportunistes » c'est-à-dire de “coïncidences » et il n’y avait pas de cause à effet.

En fait, le GBS dont on croit qu’il est lié aux adjuvants présents dans les nouveaux vaccins, peut causer la paralysie et la mort. Une femme, Hilary Wilkinson, fut atteinte du GBS et devait être nourrie par goutte-à-goutte, tout en ayant besoin d’une trachéotomie rien que pour respirer. Il lui fallut 3 mois pour réapprendre à marcher et à parler. Elle déclare aujourd’hui, à propos de la grippe porcine : « Ca me rend méfiante que le gouvernement lance cette campagne de vaccination sans avoir une idée précise du risque GBS. Je ne souhaiterais cette maladie à personne. »

Une augmentation de 800 % du risque de GBS

Une autre lettre met en garde contre le vaccin de la grippe porcine; elle vient de l’association des neurologues britanniques et est signée par le Dr. Rustam Al-Shahi Salman et le Professeur Patrick Chinnery; elle dit : "Suite au programme de vaccination de 1976 contre la grippe porcine aux Etats-Unis, une étude rétrospective a montré une possibilité de multiplication par 8 de l’incidence du GBS". C’est du 800% après la vaccination de 40 millions d’Américains sur une « alerte sanitaire» équivalente, avant qu’on arrête tout brusquement. La campagne de vaccination de masse de 1976 fut abandonnée après que des centaines de cas de GBS furent diagnostiqués, et 25 décès. (...)

Article original en anglais, Swine Flu Vaccine Linked to Paralysis, Part II: “It’s the Vaccine, Stupid!”,  publié le 8 septembre 2009.


Traduction: Madeleine Chevassus

Source: Mondialisation.ca

Lire l'article complet sur cette page: http://www.liberterre.fr/liberterres/pandemie/porcine-paralysie.html
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 13:01

Les vaccins au mercure
provoquent-ils l'autisme?

L’autisme était pratiquement inconnu jusqu’en 1943 quand il fut diagnostiqué et identifié 11 mois après que le Thimerosal, un “adjuvant” aux vaccins à base de mercure, fut introduit aux US dans les vaccins pour nourrissons, avec d’autres composés à base d’aluminium.


Le Thimerosal est souvent utilisé pour contrôler la croissance de bactéries et de champignons dans les vaccins, malgré l’évidence de ses effets secondaires très néfastes comme neurotoxine puissante. Selon des études indépendantes, la Russie, le Japon, l’Autriche, le Dannemark, la Suède et l’Angleterre ont interdit le Thimerosal des vaccins infantiles. A ce jour l’Allemagne ne l’a pas fait.


Ce toxique a été développé en 1930 par Eli Lilly. Tragiquement en 1991, malgré l’évidence du danger, l’agence gouvernementale US Center for Disease Control (CDC), la même agence qui alimente l’hystérie actuelle sur le danger non prouvé du virus  H1N1, a recommandé que les nourrissons soient vaccinés avec une série de vaccins contenant du mercure, dans certains cas moins de 24 heures après la naissance pour l’hépatite B et à deux mois pour la diphtérie, le tétanos et la coqueluche.


Avant 1989 les enfants non encore scolarisés aux US recevaient 11 vaccins: polio, diphtérie-tétanos-coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (MMR). Puis, jusqu’en 1999, à cause des recommandations du CDC, le nombre de vaccinations passa à 22 avant l’école primaire. L’explosion du nombre de vaccinations chez les très jeunes aux US fut accompagnée d’une croissance exponentielle du nombre d’enfants autistes selon Kennedy. L’état d’IOWA rapporta une croissance de 700% de l’autisme au début des années 1990, et en comparaison avec la Californie qui avait refusé les vaccins au mercure. Malgré cette évidence, la FDA continue à autoriser l’industrie pharmaceutique à inclure du Thimerosal dans de nombreuses prescriptions paramédicales (sans ordonnance) comme les stéroïdes et le collagène à injecter.


Le gouvernement US livre des vaccins avec du Thimerosal comme conservateur, à beaucoup de pays en voie de développement, dont certains rapportent aussi une explosion soudaine de cas d’autisme. En Chine, où l’autisme était inconnu jusqu’à l’introduction du Thimerosal par l’industrie pharmaceutique américaine en 1999, les rapports de presse indiquent qu’il y a environ 2 millions d’enfants autistes maintenant.


Le nombre de cas d’autisme aux Etats-Unis a explosé quand 40 millions d’enfants ont été vaccinés en 1990 avec des vaccins au Thimerosal, augmentant leur taux de mercure-poison accumulé. Le niveau d’éthylmercure administré habituellement à des enfants de 2 mois était 99 fois supérieure à la dose quotidienne reconnue par le gouvernement. Avec la déclaration actuelle de pandémie de l’OMS relative à la grippe porcine H1N1, le Comité des vaccins du CDC compte de nombreux membres très liés à l’industrie pharmaceutique. Le Dr. Sam Katz, président de ce comité était un consultant rémunéré par la plupart des compagnies pharmaceutiques produisant les vaccins qu’il “recommandait“. (...)

 

Lire l'article complet sur cette page:

http://www.liberterre.fr/liberterres/pandemie/autisme.html

0
0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 08:56

Décès d'un enfant de 9 ans vacciné

Dimanche 13 décembre 2009

Décès d'un enfant vacciné - Le "mystère":

L'Agence du médicament indique qu'«à ce stade» "on ne peut se prononcer sur le rôle éventuel de la vaccination" dans le décès, mardi en Haute-Loire, d'un enfant de 9 ans vacciné quatre jours plus tôt contre la grippe H1N1. Le garçon, de santé fragile, avait été pris en charge par les urgences mardi. L'Afssaps précise que l'enfant avait été vacciné avec le vaccin Panenza sans adjuvant de Sanofi-Pasteur. 48 heures après la vaccination, intervenue le 4 décembre, il avait présenté de la fièvre et des troubles digestifs importants, puis d'un «malaise sévère» précédant le décès de deux heures, malgré une prise en charge en réanimation. Des analyses virologiques et bactériennes sont en cours.
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 13:01

La grippe A (H1N1)

Dossier préparé par:

Dr Jean-François Pépin, B.Sc, DC

(Biologiste médical et chiropraticien)

 

Suite 2


À vous qui êtes importants à mes yeux,

 

J’utilise aujourd’hui ma plume dans l’unique but de vous expliquer mon choix face à la vaccination H1N1. Mon seul intérêt dans ce dossier est de vous sensibiliser le plus objectivement possible sur ce sujet très controversé et d’utiliser des principes immunologiques et biochimiques qui justifient ma décision.

 

À l’heure actuelle, des milliers de pages sont écrites tous les jours dans le monde pour inciter les gens à se faire vacciner. Très peu d’avis du camp du NON (autre que celui de campagne de conspiration) ont l’honneur de se retrouver à l’intérieur de ces médias.

 

Pourtant, des centaines d’experts s’époumonent pour dénoncer les risques de cette vaccination, et cela, en risquant même de perdre leur emploi. Imaginez ce que cela serait si la liberté d’expression et la démocratie régnaient réellement. De mon côté, étant Biologiste médicale et Docteur en chiropratique depuis 6 ans, je n’ai pas cette pression médicale qui m’oblige au silence. Je peux donc me permettre de vous dévoiler certains concepts qui motivent mon choix de ne pas me faire vacciner.

 

Depuis quelques semaines, je fais de mon mieux pour répondre aux questions de mes patients et des parents et amis sous forme de conférences, de textes ou d’envoi de courriels et je réalise malheureusement que mon message se perd rapidement sous la pression médiatique qui est omniprésente actuellement. J’ai donc décidé d’écrire cet unique courriel qui tente de faire une synthèse des livres que j’ai lu sur la vaccination, des conférences que j’ai assisté au cours des 10 dernières années, des site web que j’ai visités pour satisfaire ma soif de mieux comprendre et de consentement éclairé et des audios et vidéo-conférences qui sont disponibles gratuitement par Daily Motion ou You Tube et qui révèlent des faits surprenants sur la vaccination en générale.

 

7. Je désire accroître naturellement mon système immunitaire

Les médias présentent très peu de façon autre que le masque et le lavage de main pour stimuler notre système immunitaire. En voici quelques-unes:

- Consommer beaucoup de fruits et de légumes biologiques

- Éviter les sucres et les produits laitiers

- Consommer gingembre, ail, oignons, choux, clou de girofle

- Éviter les produits transformés, les conserves et les gras trans

- Consommer beaucoup d’eau

- Utiliser des probiotiques (minimum de 10 milliards de bactéries et 8 souches

différentes)

- Éviter le tabac, les produits allergènes, la pollution et les agents stressants

- Consulter en naturopathie et en herboristerie (baie de sure, ginseng, ortie, échinacée,

menthe poivrée, eucalyptus radié, citron, ...)

 

8. Je crois au potentiel inné de mon pouvoir d’auto-guérison

Le corps humain possède la plus belle pharmacie qui existe. Anti-inflammatoires naturelles, cortisone naturelle, anti-pyrétiques naturels, cellules N-Killer pour l’attaque virale, anticorps, etc. Si l’on croit qu’un jour, la pharmacologie arrivera à surpasser les centaines de milliers de composantes qui animent notre corps, hé bien, c’est rêvé en d’innombrables couleurs.

 

Il existe 2 types d’immunité. La première est naturelle et permanente et elle s’active lorsque l’on combat naturellement une infection. La mémoire qui est résulte du combat est là pour la vie et se transfert même au foetus par le placenta et par l’allaitement. La seconde est artificielle et temporaire et elle s’active par la vaccination. Elle brime le développement naturel de l’immunité et n’est pas transmise au bébé. On voit donc aucun transfert intergénérationnel et donc, une immunité de l’espèce humaine qui en est de plus en plus affectée. À force de se fier à une défense artificielle et à devenir de plus en plus stérile par notre hygiène excessif, l’être humain devient de plus en plus faible et compromet son immunité à long terme.

 

Plusieurs experts sont d’avis que les maladies infectieuses de l’enfance nous donnent les outils et les armes essentielles au combat contre virus et bactéries. Il faut donc les défier naturellement et non pas les esquiver par la vaccination.

Dr Stéphanie Cave, MD

 

Le mot d’ordre: SANTÉ

Système nerveux : Faites vous ajuster régulièrement (­SI)

Attitude positive: Vos pensées ont une grande influence sur votre santé

Nutrition adéquate: Mangez bio et diversifié

Temps de repos: Légère fatigue, dormez!

Exercice: Bougez, bougez, bougez (­SI)

 

9. Je suis pour la liberté de choisir

Le ministre Yves Bolduc a déclaré le 16 octobre dernier dans le Journal de Québec et Le Soleil:

«S’il le faut, nous déclarerons l’État d’Urgence Sanitaire»

Voici ce que veut dire cette citation dans la Loi de la Santé Publique votée en 2001 :

http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html

 

 

DÉCLARATION D’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE

 

123. Au cours de l’état d’urgence sanitaire, malgré toute disposition contraire, le gouvernement ou le ministre, s’il a été habilité, peut, sans délai et sans formalité, pour protéger la santé de la population:

 

1° ordonner la vaccination obligatoire de toute la population ou d’une certaine partie de celle-ci contre la variole ou contre une autre maladie contagieuse menaçant gravement la santé de la population et, s’il y a lieu, dresser une liste de personnes ou de groupes devant être prioritairement vaccinés;

 

2° ordonner la fermeture des établissements d’enseignement ou de tout autre lieu de rassemblement;

 

3° ordonner à toute personne, ministère ou organisme de lui communiquer ou de lui donner accès immédiatement à tout document ou à tout renseignement en sa possession, même s’il s’agit d’un renseignement personnel, d’un document ou d’un renseignement confidentiel;

 

4° interdire l’accès à tout ou partie du territoire concerné ou n’en permettre l’accès qu’à certaines personnes et qu’à certaines conditions, ou ordonner, lorsqu’il n’y a pas d’autre moyen de protection, pour le temps nécessaire, l’évacuation des personnes de tout ou partie du territoire ou leur confinement et veiller, si les personnes touchées n’ont pas d’autres ressources, à leur hébergement, leur ravitaillement et leur habillement ainsi qu’à leur sécurité;

 

5° ordonner la construction de tout ouvrage ou la mise en place d’installations à des fins sanitaires ou de dispensation de services de santé et de services sociaux;

 

6° requérir l’aide de tout ministère ou organisme en mesure d’assister les effectifs déployés;

 

7° faire les dépenses et conclure les contrats qu’il juge nécessaires;

 

8° ordonner toute autre mesure nécessaire pour protéger la santé de la population.

 

126. Si une personne fait défaut de se soumettre à la vaccination visée par un ordre donné en vertu de l’article 123, tout juge de la Cour du Québec ou des cours municipales des villes de Montréal, Laval ou Québec ayant juridiction dans la localité où se trouve cette personne, peut lui ordonner de s’y soumettre. Le juge peut en outre, s’il a des motifs sérieux de croire que cette personne ne s’y soumettra pas et qu’il est d’avis que la protection de la santé publique le justifie, ordonner que cette personne soit conduite à un endroit précis pour y être vaccinée.

 

DISPOSITIONS PÉNALES

139. Commet une infraction et est passible d’une amende de 1 000 $ à 6 000 $ quiconque, dans le cadre de l’application du chapitre XI, entrave ou gêne le ministre, le directeur national de santé publique, un directeur de santé publique ou une personne autorisée à agir en leur nom, refuse d’obéir à un ordre que l’un d’eux est en droit de donner, refuse de donner accès ou de communiquer un renseignement ou un document

que l’un d’eux est en droit d’exiger ou cache ou détruit un document ou toute autre chose utile à l’exercice de leurs fonctions.

 

141. Commet une infraction quiconque aide ou, par un encouragement, un conseil, un consentement, une autorisation ou un ordre, amène une autre personne à commettre une infraction visée par la présente loi. Une personne déclarée coupable en vertu du présent article est passible de la même peine que celle prévue pour l’infraction qu’elle a aidée ou amené à commettre.

 

Le gouvernement, le ministre ne peut être poursuivi en justice pour un acte accompli de bonne foi dans l’exercice ou l’exécution de ces pouvoirs.

À la lecture de cette loi, je comprends qu’en vous expliquant les raisons qui motivent mon choix de non-vaccination, je vous conseille indirectement de ne pas vous faire vacciner et qu’en État d’Urgence Sanitaire, je pourrais être pénalisé d’une amende pour infraction à la loi 141.

 

Je doute de l’utilisation de cette mesure d’urgence, mais le simple fait qu’elle existe et qu’elle puisse être utilisée cette année me répugne énormément. Les vaccinés ne devraient-ils pas être protégés des non-vaccinés? Plus on remet notre sécurité entre les mains d’autrui, plus on perd notre liberté.

Je vous recommande d’imprimer l’Annexe 4 si vous désirez vous faire vacciner (consentement éclairé).

 

Que pense la communauté médicale de cette vaccination massive H1N1?

48% des médecins ne se feront pas vacciner (référence : Le Quotidien du Médecin, 21/09/2009)

- Généralistes : 38%

- Spécialistes : 62%

(Ces statistiques ont depuis beaucoup diminué étant donné la pression sévère exercée par le Collège des Médecins.)

Le Syndicat des infirmières en France a dit :

“Une vaccination massive contre un virus grippal relativement bénin, présente des risques, du fait d’un vaccin développé trop rapidement, et d’un adjuvant susceptible de déclencher des maladies auto-immunes.”

 

Autres citations de professionnels de la santé (voir Annexe 5)

 

Références

Livres intéressants:

Vaccines : Are they really safe and effective?, Neil Z. Miller, 2008, 128p

The sanctity of human blood, Dr Tim O’Shea, DC, 2003, 193p

What Your Doctor May Not Tell You About Children's Vaccinations, Dr Stephanie Cave, MD, 2001,

315p

Vaccinations les vérités indésirables, Pr Michel Georget, 2000, 383p

Immunization : Theory vs. Reality, Neil Z. Miller, 1996, 157p

A shot in the dark, Dr Harris L. Coulter, 1991, 270p

L'envers de la pilule, Jean-Claude St-Onge, 2004, 228p

Death by prescription, Dr Ray Strand, MD, 2004, 244p

Immunologie, Jean-Pierre Revillard, 2008, 595p

Le système immunitaire, Peter Parham, 2003, 424p

Autres livres et articles (voir Annexe 7 et 8)

 

Sites web intéressants :

www.mercola.com www.mondialisation.ca

www.thinktwice.com www.vaccinationdebate.com

www.kwno-vaccines.org www.vaccinationdilemma.com

www.passeportsante.net www.hc-sc.gc.ca (Santé Canada)

www.altermonde-sans-frontiere.com www.phac-aspc.gc.ca (ASPC)

www.danger-sante.org www.who.int (OMS)

www.sayingnotovaccines.com www.verites.org

www.forum.doctissimo.fr www.educate-yourself.org

www.brainguardmd.com www.vaclib.org

www.spreadthetruth.fr www.nccn.net

www.nvic.org

 

Vidéos intéressantes:

Silence on vaccine : http://video.google.ca/videoplay?docid=8503852033482537965#

La face cachée des vaccins : http://www.youtube.com/watch?v=H_DHHjnyuKU&feature=player_embedded

Qu’en pense Dr Marc Girard : http://www.youtube.com/watch?v=dXAK_6iZbH0&feature=player_embedded

Dr Kent Holtorf sur Fox News : http://www.youtube.com/watch?v=E1z7KSEnyxw

Grippe porcine 1976 : http://www.dailymotion.com/video/x9my3m_grippe-porcine-de-1976_news

Qu’en pensent les experts? : http://www.youtube.com/watch?v=l1K74Tnrrok

 

Noms de médecins à taper sur un moteur de recherches:

Dr Marc Girard, MD, expert en pharmacovigilance et en pharmaco-épidémiologie

Dr Marc Gentilini, MD, expert maladies infectieuses

Dr Andrew Wakefield, MD, gastro-entérologue

Dr Andrew Moulden, MD, neurophysiologue

Dr Mark Geier, MD, PhD génétique

Dr Kent Holtorf, MD, expert maladies infectieuses

Dr Russell Blaylock, MD, chirurgien

Dr Joseph Mercola, MD, ostéopathe

Dr Ray Strand, MD, PhD nutrition

Dr. Laura Hewitson, PhD, biologie

Dr Marc Vercoutère, MD, homéopathe

Dre Ghislaine Lanctôt, MD de famille

 

En italique: Ceux qui ont déjà trop parlés et qui ont étés remerciés de leurs services.

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 13:01

La grippe A (H1N1)

Dossier préparé par:

Dr Jean-François Pépin, B.Sc, DC

(Biologiste médical et chiropraticien)

 

Suite 1 de la première partie


À vous qui êtes importants à mes yeux,

 

J’utilise aujourd’hui ma plume dans l’unique but de vous expliquer mon choix face à la vaccination H1N1. Mon seul intérêt dans ce dossier est de vous sensibiliser le plus objectivement possible sur ce sujet très controversé et d’utiliser des principes immunologiques et biochimiques qui justifient ma décision.

 

À l’heure actuelle, des milliers de pages sont écrites tous les jours dans le monde pour inciter les gens à se faire vacciner. Très peu d’avis du camp du NON (autre que celui de campagne de conspiration) ont l’honneur de se retrouver à l’intérieur de ces médias.

 

Pourtant, des centaines d’experts s’époumonent pour dénoncer les risques de cette vaccination, et cela, en risquant même de perdre leur emploi. Imaginez ce que cela serait si la liberté d’expression et la démocratie régnaient réellement. De mon côté, étant Biologiste médicale et Docteur en chiropratique depuis 6 ans, je n’ai pas cette pression médicale qui m’oblige au silence. Je peux donc me permettre de vous dévoiler certains concepts qui motivent mon choix de ne pas me faire vacciner.

 

Depuis quelques semaines, je fais de mon mieux pour répondre aux questions de mes patients et des parents et amis sous forme de conférences, de textes ou d’envoi de courriels et je réalise malheureusement que mon message se perd rapidement sous la pression médiatique qui est omniprésente actuellement. J’ai donc décidé d’écrire cet unique courriel qui tente de faire une synthèse des livres que j’ai lu sur la vaccination, des conférences que j’ai assisté au cours des 10 dernières années, des site web que j’ai visités pour satisfaire ma soif de mieux comprendre et de consentement éclairé et des audios et vidéo-conférences qui sont disponibles gratuitement par Daily Motion ou You Tube et qui révèlent des faits surprenants sur la vaccination en générale.

 

7. Je désire accroître naturellement mon système immunitaire

Les médias présentent très peu de façon autre que le masque et le lavage de main pour stimuler notre système immunitaire. En voici quelques-unes:

- Consommer beaucoup de fruits et de légumes biologiques

- Éviter les sucres et les produits laitiers

- Consommer gingembre, ail, oignons, choux, clou de girofle

- Éviter les produits transformés, les conserves et les gras trans

- Consommer beaucoup d’eau

- Utiliser des probiotiques (minimum de 10 milliards de bactéries et 8 souches

différentes)

- Éviter le tabac, les produits allergènes, la pollution et les agents stressants

- Consulter en naturopathie et en herboristerie (baie de sure, ginseng, ortie, échinacée,

menthe poivrée, eucalyptus radié, citron, ...)

 

8. Je crois au potentiel inné de mon pouvoir d’auto-guérison

Le corps humain possède la plus belle pharmacie qui existe. Anti-inflammatoires naturelles, cortisone naturelle, anti-pyrétiques naturels, cellules N-Killer pour l’attaque virale, anticorps, etc. Si l’on croit qu’un jour, la pharmacologie arrivera à surpasser les centaines de milliers de composantes qui animent notre corps, hé bien, c’est rêvé en d’innombrables couleurs.

 

Il existe 2 types d’immunité. La première est naturelle et permanente et elle s’active lorsque l’on combat naturellement une infection. La mémoire qui est résulte du combat est là pour la vie et se transfert même au foetus par le placenta et par l’allaitement. La seconde est artificielle et temporaire et elle s’active par la vaccination. Elle brime le développement naturel de l’immunité et n’est pas transmise au bébé. On voit donc aucun transfert intergénérationnel et donc, une immunité de l’espèce humaine qui en est de plus en plus affectée. À force de se fier à une défense artificielle et à devenir de plus en plus stérile par notre hygiène excessif, l’être humain devient de plus en plus faible et compromet son immunité à long terme.

 

Plusieurs experts sont d’avis que les maladies infectieuses de l’enfance nous donnent les outils et les armes essentielles au combat contre virus et bactéries. Il faut donc les défier naturellement et non pas les esquiver par la vaccination.

Dr Stéphanie Cave, MD

 

Le mot d’ordre: SANTÉ

Système nerveux : Faites vous ajuster régulièrement (­SI)

Attitude positive: Vos pensées ont une grande influence sur votre santé

Nutrition adéquate: Mangez bio et diversifié

Temps de repos: Légère fatigue, dormez!

Exercice: Bougez, bougez, bougez (­SI)

 

9. Je suis pour la liberté de choisir

Le ministre Yves Bolduc a déclaré le 16 octobre dernier dans le Journal de Québec et Le Soleil:

«S’il le faut, nous déclarerons l’État d’Urgence Sanitaire»

Voici ce que veut dire cette citation dans la Loi de la Santé Publique votée en 2001 :

http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html

 

 

DÉCLARATION D’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE

 

123. Au cours de l’état d’urgence sanitaire, malgré toute disposition contraire, le gouvernement ou le ministre, s’il a été habilité, peut, sans délai et sans formalité, pour protéger la santé de la population:

 

1° ordonner la vaccination obligatoire de toute la population ou d’une certaine partie de celle-ci contre la variole ou contre une autre maladie contagieuse menaçant gravement la santé de la population et, s’il y a lieu, dresser une liste de personnes ou de groupes devant être prioritairement vaccinés;

 

2° ordonner la fermeture des établissements d’enseignement ou de tout autre lieu de rassemblement;

 

3° ordonner à toute personne, ministère ou organisme de lui communiquer ou de lui donner accès immédiatement à tout document ou à tout renseignement en sa possession, même s’il s’agit d’un renseignement personnel, d’un document ou d’un renseignement confidentiel;

 

4° interdire l’accès à tout ou partie du territoire concerné ou n’en permettre l’accès qu’à certaines personnes et qu’à certaines conditions, ou ordonner, lorsqu’il n’y a pas d’autre moyen de protection, pour le temps nécessaire, l’évacuation des personnes de tout ou partie du territoire ou leur confinement et veiller, si les personnes touchées n’ont pas d’autres ressources, à leur hébergement, leur ravitaillement et leur habillement ainsi qu’à leur sécurité;

 

5° ordonner la construction de tout ouvrage ou la mise en place d’installations à des fins sanitaires ou de dispensation de services de santé et de services sociaux;

 

6° requérir l’aide de tout ministère ou organisme en mesure d’assister les effectifs déployés;

 

7° faire les dépenses et conclure les contrats qu’il juge nécessaires;

 

8° ordonner toute autre mesure nécessaire pour protéger la santé de la population.

 

126. Si une personne fait défaut de se soumettre à la vaccination visée par un ordre donné en vertu de l’article 123, tout juge de la Cour du Québec ou des cours municipales des villes de Montréal, Laval ou Québec ayant juridiction dans la localité où se trouve cette personne, peut lui ordonner de s’y soumettre. Le juge peut en outre, s’il a des motifs sérieux de croire que cette personne ne s’y soumettra pas et qu’il est d’avis que la protection de la santé publique le justifie, ordonner que cette personne soit conduite à un endroit précis pour y être vaccinée.

 

DISPOSITIONS PÉNALES

139. Commet une infraction et est passible d’une amende de 1 000 $ à 6 000 $ quiconque, dans le cadre de l’application du chapitre XI, entrave ou gêne le ministre, le directeur national de santé publique, un directeur de santé publique ou une personne autorisée à agir en leur nom, refuse d’obéir à un ordre que l’un d’eux est en droit de donner, refuse de donner accès ou de communiquer un renseignement ou un document

que l’un d’eux est en droit d’exiger ou cache ou détruit un document ou toute autre chose utile à l’exercice de leurs fonctions.

 

141. Commet une infraction quiconque aide ou, par un encouragement, un conseil, un consentement, une autorisation ou un ordre, amène une autre personne à commettre une infraction visée par la présente loi. Une personne déclarée coupable en vertu du présent article est passible de la même peine que celle prévue pour l’infraction qu’elle a aidée ou amené à commettre.

 

Le gouvernement, le ministre ne peut être poursuivi en justice pour un acte accompli de bonne foi dans l’exercice ou l’exécution de ces pouvoirs.

À la lecture de cette loi, je comprends qu’en vous expliquant les raisons qui motivent mon choix de non-vaccination, je vous conseille indirectement de ne pas vous faire vacciner et qu’en État d’Urgence Sanitaire, je pourrais être pénalisé d’une amende pour infraction à la loi 141.

 

Je doute de l’utilisation de cette mesure d’urgence, mais le simple fait qu’elle existe et qu’elle puisse être utilisée cette année me répugne énormément. Les vaccinés ne devraient-ils pas être protégés des non-vaccinés? Plus on remet notre sécurité entre les mains d’autrui, plus on perd notre liberté.

Je vous recommande d’imprimer l’Annexe 4 si vous désirez vous faire vacciner (consentement éclairé).

 

Que pense la communauté médicale de cette vaccination massive H1N1?

48% des médecins ne se feront pas vacciner (référence : Le Quotidien du Médecin, 21/09/2009)

- Généralistes : 38%

- Spécialistes : 62%

(Ces statistiques ont depuis beaucoup diminué étant donné la pression sévère exercée par le Collège des Médecins.)

Le Syndicat des infirmières en France a dit :

“Une vaccination massive contre un virus grippal relativement bénin, présente des risques, du fait d’un vaccin développé trop rapidement, et d’un adjuvant susceptible de déclencher des maladies auto-immunes.”

 

Autres citations de professionnels de la santé (voir Annexe 5)

 

Références

Livres intéressants:

Vaccines : Are they really safe and effective?, Neil Z. Miller, 2008, 128p

The sanctity of human blood, Dr Tim O’Shea, DC, 2003, 193p

What Your Doctor May Not Tell You About Children's Vaccinations, Dr Stephanie Cave, MD, 2001,

315p

Vaccinations les vérités indésirables, Pr Michel Georget, 2000, 383p

Immunization : Theory vs. Reality, Neil Z. Miller, 1996, 157p

A shot in the dark, Dr Harris L. Coulter, 1991, 270p

L'envers de la pilule, Jean-Claude St-Onge, 2004, 228p

Death by prescription, Dr Ray Strand, MD, 2004, 244p

Immunologie, Jean-Pierre Revillard, 2008, 595p

Le système immunitaire, Peter Parham, 2003, 424p

Autres livres et articles (voir Annexe 7 et 8)

 

Sites web intéressants :

www.mercola.com www.mondialisation.ca

www.thinktwice.com www.vaccinationdebate.com

www.kwno-vaccines.org www.vaccinationdilemma.com

www.passeportsante.net www.hc-sc.gc.ca (Santé Canada)

www.altermonde-sans-frontiere.com www.phac-aspc.gc.ca (ASPC)

www.danger-sante.org www.who.int (OMS)

www.sayingnotovaccines.com www.verites.org

www.forum.doctissimo.fr www.educate-yourself.org

www.brainguardmd.com www.vaclib.org

www.spreadthetruth.fr www.nccn.net

www.nvic.org

 

Vidéos intéressantes:

Silence on vaccine : http://video.google.ca/videoplay?docid=8503852033482537965#

La face cachée des vaccins : http://www.youtube.com/watch?v=H_DHHjnyuKU&feature=player_embedded

Qu’en pense Dr Marc Girard : http://www.youtube.com/watch?v=dXAK_6iZbH0&feature=player_embedded

Dr Kent Holtorf sur Fox News : http://www.youtube.com/watch?v=E1z7KSEnyxw

Grippe porcine 1976 : http://www.dailymotion.com/video/x9my3m_grippe-porcine-de-1976_news

Qu’en pensent les experts? : http://www.youtube.com/watch?v=l1K74Tnrrok

 

Noms de médecins à taper sur un moteur de recherches:

Dr Marc Girard, MD, expert en pharmacovigilance et en pharmaco-épidémiologie

Dr Marc Gentilini, MD, expert maladies infectieuses

Dr Andrew Wakefield, MD, gastro-entérologue

Dr Andrew Moulden, MD, neurophysiologue

Dr Mark Geier, MD, PhD génétique

Dr Kent Holtorf, MD, expert maladies infectieuses

Dr Russell Blaylock, MD, chirurgien

Dr Joseph Mercola, MD, ostéopathe

Dr Ray Strand, MD, PhD nutrition

Dr. Laura Hewitson, PhD, biologie

Dr Marc Vercoutère, MD, homéopathe

Dre Ghislaine Lanctôt, MD de famille

 

En italique: Ceux qui ont déjà trop parlé et qui ont étés "remerciés" de leurs services.

 

Suite 2

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 12:21

La grippe A (H1N1)

Dossier préparé par:

Dr Jean-François Pépin, B.Sc, DC

(Biologiste médical et chiropraticien)

 

 

1ère partie

 


À vous qui êtes importants à mes yeux,

 

J’utilise aujourd’hui ma plume dans l’unique but de vous expliquer mon choix face à la vaccination H1N1. Mon seul intérêt dans ce dossier est de vous sensibiliser le plus objectivement possible sur ce sujet très controversé et d’utiliser des principes immunologiques et biochimiques qui justifient ma décision.

 

À l’heure actuelle, des milliers de pages sont écrites tous les jours dans le monde pour inciter les gens à se faire vacciner. Très peu d’avis du camp du NON (autre que celui de campagne de conspiration) ont l’honneur de se retrouver à l’intérieur de ces médias.

 

Pourtant, des centaines d’experts s’époumonent pour dénoncer les risques de cettevaccination, et cela, en risquant même de perdre leur emploi. Imaginez ce que cela serait si la liberté d’expression et la démocratie régnaient réellement. De mon côté, étant Biologiste médicale et Docteur en chiropratique depuis 6 ans, je n’ai pas cette pression médicale qui m’oblige au silence. Je peux donc me permettre de vous dévoiler certains concepts qui motivent mon choix de ne pas me faire vacciner.

 

Depuis quelques semaines, je fais de mon mieux pour répondre aux questions de mes patients et des parents et amis sous forme de conférences, de textes ou d’envoi de courriels et je réalise malheureusement que mon message se perd rapidement sous la pression médiatique qui est omniprésente actuellement. J’ai donc décidé d’écrire cet unique courriel qui tente de faire une synthèse des livres que j’ai lu sur la vaccination, des conférences que j’ai assisté au cours des 10 dernières années, des site web que j’ai visités pour satisfaire ma soif de mieux comprendre et de consentement éclairé et des audios et vidéo-conférences qui sont disponibles gratuitement par Daily Motion ou You Tube et qui révèlent des faits surprenants sur la vaccination en générale.

 

Pourquoi je ne me ferai pas vacciner

1. La composition du vaccin H1N1 est toxique pour mon organisme

2. Ce vaccin pourrait conduire à des effets secondaires graves et indésirables

3. Les études d’efficacité et d’innocuité de ce vaccin ne sont pas encore terminées

4. Il n’y a pas, à ce jour, de pandémie de grippe H1N1

5. Les vaccins antigrippaux n’ont jamais démontré leur efficacité

6. Je veux éviter de participer à une mutation virale dangereuse qui pourrait conduire à

une épidémie contre laquelle aucun médicament ou vaccin n’existe

7. Je désire accroître naturellement mon système immunitaire

8. Je crois au potentiel inné de mon pouvoir d’auto-guérison

9. Je suis pour la liberté de choisir ma santé

 

De plus amples explications… à la page suivante.

 

PS Je vous invite à faire vos propres recherches et à ne pas vous fier uniquement aux

informations contenues dans ce texte. Allez explorer un peu de votre côté afin de prendre

une décision éclairée face à votre santé. Bonne lecture!

 

Avant de débuter la description de chacun des points qui explique mon refus vaccinal, explorons la pensée et le paradigme-santé de la population québécoise.

 

A- Nous CROYONS que les vaccins sont sans dangers (voir page 3, 4 et 5)


Tout comme nous avons cru et défendu que la cigarette n’avait aucun lien avec l’augmentation des risques de cancer au cours du siècle dernier.

 

B- Nous CROYONS que les vaccins nous protégeront des infections


Individu vacciné _ Individu protégé. En fait, il existe des bons, des moyens et des nonrépondeurs à un même vaccin.

 

C- Nous CROYONS que les vaccins sont la cause de la fin des grandes épidémies de

maladies infectieuses (voir Annexe 6 et 10)


La fin des grandes épidémies s’explique par l’amélioration de l’hygiène de vie et de la qualité de l’eau au cours des 50 dernières années. Rien à voir avec la vaccination.

 

D- Nous voulons vraiment CROIRE que notre médecin a lu toute l’information disponible des «pour» et des «contre» et qu’il nous délivre la vérité ultime sur la vaccination

 

Il n’a pas le temps de lire les livres qui traite de la vaccination. Il n’a pas le temps non plus de lire les articles scientifiques qui lui sont couramment apportés. En général, il se fie aux représentants pharmaceutiques pour décider quoi prescrire et de son curriculum universitaire peu exhaustif en immunologie pour éclairer les gens face à la vaccination.

 

De toute manière, il est un spécialiste de la maladie et non de la prévention. Bref, il fait de son mieux.

 

E- Nous sommes CONVAINCUS que la santé est le plus grand objectif des compagnies pharmaceutiques

 

La vaccination coûtera 4 milliards à la société canadienne cette année (une augmentation de 10%/année). Le coût de la vaccination/enfant était de 10$ en 1975, de 385$ en 2001 et sera à 1 225$ en 2020. Notre santé est-elle de plus en plus mauvaise? OU BIEN... La vaccination est-elle une entreprise fortement lucrative?

 

Continuer votre lecture en page 3 pour en apprendre davantage sur le monde de la vaccination.

 

1. La composition du vaccin H1N1 est toxique pour mon organisme

 

(Voir Annexe 1 pour l’ensemble des composantes des vaccins et leurs caractéristiques)

Composition du vaccin H1N1 :

- Eau

- Chlorure de sodium, de magnésium et de potassium

- Embryons d’oeufs de poulet : Permet la croissance virale

- Formaldéhyde : Participe à l’inactivation du virus

- Produit utilisé pour l’embaumement des cadavres

- Produit carcinogène. Toxicité gastro-intestinale ou hépatique, toxicité immunitaire et

neurologique, toxicité du système reproducteur, toxicité respiratoire et sensorielle.

- Un des composés les plus dangereux pour l’écosystème et la santé humaine

Caractéristiques du FED (Environmental Defense Fund) et du MME (Mosby's Medical Encyclopedia)

- Octoxynol 10 (Triton X-100) : Évite la contamination du vaccin

- Produit utilisé dans certains détergeants

- Peut provoquer déshydratation, cancer et hypoxie

http://www.curehunter.com/public/keywordSummaryD017830-Octoxynol-Triton-X-100.do

- Mercure (Thimerosal) : Évite la contamination du vaccin

- Produit dérivé du mercure qui est utilisé dans les thermomètres

- Toxicité du développement. Toxicité par contact avec la peau ou les organes des sens.

Danger pour la vie.

Caractéristiques du FED (Environmental Defense Fund) et du MME (Mosby's Medical Encyclopedia)

Il est faux de dire que le contenu en mercure des vaccins est moindre que celui retrouvé

dans certains poissons. L’ingestion et l’injection n’est pas dutout le même phénomène.

Si on injectait la composition d’une cigarette dans le sang de n’importe quel humain, il

mourrait sur le champs. Pourtant, certaines personnes fument 1 paquet par jour pendant

des années sans problème aussi drastique.

Le mercure est de plus en plus lié à l’autisme par plusieurs études scientifiques de

grandes envergures (voir Annexe 2).

- Antibiotique : Évite la contamination bactérienne dans le vaccin

Exemples : Streptomycine, néomycine, sulfate de gentamicine ou polymyxine

- Adjuvant : Potentialise l’impact de l’antigène pour stimuler la réponse immunitaire.

Diminue les coûts de production des vaccins car nécessite moins d’antigène

par dose vaccinale

** Au Québec, l’adjuvant est le AS03 = Polysorbate 80 + Squalène

- Polysorbate 80 :

Substance utilisée comme surfactant et comme émulsifiant. On la rencontre aussi dans

le secteur alimentaire en tant qu’additif (noté comme E433). Le polysorbate est toxique

lorsqu’il est ingéré, inhalé ou mis au contact de la peau. Il peut générer les troubles

suivants:

- Altération du sommeil

- Perturbations du rythme cardiaque

- Irritation cutanée et oculaire

- Allergies

- Possiblement cancérigène

http://stop-gardasil.over-blog.com/article-21221501.html http://en.wikipedia.org/wiki/Tween_80

- Squalène :

Lipide naturellement produit par tous les mammifères et intermédiaire essentiel à la

synthèse du cholestérol, des stéroïdes et de la vitamine D.

Lorsque le squalène est introduit par injection dans l´organisme, le corps peut le

reconnaître comme étant du non-soi et inciter alors le système immunitaire à l’attaquer.

Malheureusement, il arrive parfois que le corps n’arrive plus à différencier celui produit

naturellement par l’organisme à celui injecté avec le vaccin. Il s’ensuit donc une

destruction importante des squalènes partout où il s’y trouve, y compris les endroits où il

s’est introduit naturellement et où il est indispensable au bon fonctionnement du système

nerveux.

Plusieurs experts affirment que ce squalène a été responsable du Syndrome de la Guerre

du Golfe en 1991 lorsque 696 000 injections d’un vaccin avec squalène ont été

administrées obligatoirement à tous les soldats partant pour la guerre en Irak.

Résultat : 80 000 maladies répertoriées de dégénérescence neuronale sévère

Gary MATSUMOTO : « Vaccine A : The Covert Government Experiment that’s killing Our Soldiers and why GIs are Only the first Victims »

Recherche : Une seule injection de squalène chez le rat déclenche "une inflammation

chronique du système immunitaire spécifique aux articulations, qu’on

appelle polyarthrite rhumatoïde"

- American Journal of Pathology, 2000

 

2. Ce vaccin pourrait conduire à des effets secondaires graves et indésirables

 

Deux formes de protection nous permettent d’éliminer les métaux lourds retrouvés dans les vaccins. L’excrétion par la bile qui débute à l’âge de 6 ans et la barrière hématoencéphalique qui filtre le passage des substances vers le cerveau et qui termine sa formation à l’âge de 18 ans. Pour les enfants de 6 ans et moins, aucune élimination de ces neurotoxines n’est donc possible.

 

Ces métaux lourds et toxiques s’accumulent dans l’organisme et augmentent le risque de mort neuronale prématuré et de bris des interconnexions entres les neurones. C’est pourquoi plusieurs experts font le lien entre l’aluminium retrouvé dans certains vaccins et les maladies d’Alzheimer et de Parkinson et entre les taux de mercure élevés et l’autisme.

 

D’ailleurs, aux États-Unis, on note une augmentation massive de l’incidence de l’autisme depuis le début des vaccinations massives.

 

Voici quelques statistiques intéressantes sur ce sujet : 1950 : un cas pour 10 000

1970 : un pour 2 000

1996 : un pour 500

2000 : un pour 250

2003 : un pour 147

 

Certains chercheurs affirment que ces statistiques sont dues à de meilleures méthodes diagnostiques. Pourtant, l’autisme n’est pas une maladie mortelle et les personnes qui en sont atteintes peuvent vivre jusqu’à un âge avancé. Devrions-nous donc pas retrouver plusieurs adultes autistes autour de nous? Pour ma part, je n’en connais aucun. Et vous?

 

- Quelques autres statistiques:

 

- Aux USA : On comptait tout près de 500 000 autistes en 2003

 

- 55% des familles avec un enfant autiste disent que leur enfant a débuté sa maladie suite à une injection de RRO (rubéole, rougeole, oreillons) et 33% suite au DPT (diphtérie, polio, tétanos)

 

- 96% des autistes ont le virus de la rougeole dans leur intestin (la souche provenant du vaccin) – Entérocolite autistique Voir vidéo «Silence on vaccine» - Dr Andrew Wakefield, MD

 

- Exemple des Amishs (du comté de Lancaster en Pennsylvanie)

Si l'on se fie au taux national d’autisme aux États-Unis, nous devrions retrouver 130 enfants autistes dans la communauté Amishs. Aucun des enfants Amishs ne sont vaccinés.

Résultat : Seulement 4 des enfants sont autistes : - 3 ont été adoptés et sont vaccinés

- 1 a été exposé à des taux de Me

 

Des centaines de recherches démontrent le lien entre l’autisme et le mercure présent dans les vaccins (voir Annexe 2).

 

Effets secondaires à long terme

 

Le problème majeur réside dans le fait que le vaccin est administré directement dans la circulation sanguine et qu’il ne respecte pas les différentes barrières physiologiques (nez, gorge, poumons, peau). Cela a pour conséquence de créer une pénétration plus profonde des virus dans les tissus. Les virus entrent alors en période de latence et sont relargués dans la circulation sanguine plusieurs années après l’injection. Au cours de cette période, les risques de mutations sont élevés, ce qui peut amener un relargage des virus sous une

forme très différente. Il n’existe alors aucun lien possible à faire avec le vaccin initial et aucune preuve du lien causal entre le vaccin et la maladie nouvellement diagnostiquée.

 

En vaccinant, l'on voit une augmentation des risques de maladies auto-immunes telles que:

- Diabète type I

- Maladie de Crohn

- Thyroïdite d’Hashimoto

- Arthrite rhumatoïde

- Lupus érythémateux

- Leucémie

- Psoriasis

- Sclérose en plaque

«Les maladies du système immunitaire sont plus fréquentes dans les nations qui font un grand usage de vaccins» - Journal of Surgery and Medecine, juin 1996

 

Selon le Dr Andrew Moulden, MD et expert en neuro-psychiatrie:

«Toutes les vaccinations provoquent directement ou de manière différée des troubles et des maladies aiguës ou chroniques, permanentes ou transitoires susceptibles de toucher tous les systèmes du corps.»

- Principe: - Vaccination

- Hyper-réactivité du système immunitaire

- Production de globules blancs

- Obstruction des capillaires par les globules blancs

- Diminution de l’oxygénation au site touché

- Attaque cérébrale, problème hépatique et/ou rénale

- Autisme, Syndrome de la Mort Subite du Nouveau-Né, maladies

hépatiques, etc,

www.brainguardmd.com

 

Décompte des effets secondaires

Le FDA estime que les médecins reportent seulement 10% des réactions secondaires des vaccins

- Aux USA : 11 000 cas reportés / année

- Ce qui équivaut donc à 110 000 cas / année!

Et cela, à l’intérieur seulement des 10 jours qui suivent la vaccination. Imaginez les réactions qui se déclarent à long terme!

Pour dédommager les dommages engendrés par la vaccination, les USA ont mis sur pieds un fond appelé Vaccine Injury Compensation Act (fondé en 1986). Depuis, + de 1 milliards de dollars américains ont été accordés en dédommagement pour des séquelles liées à des vaccins, dont plusieurs décès.

Au total, 2 demandes sur 3 ont été refusés et la FDA a relevé dans les 4 dernières années seulement + de 31 000 cas d'effets secondaires graves, dont 500 décès.

 

Au Québec, l’immunité juridique a été offerte à la compagnie GSK en cas de poursuites légales contre ce producteur de vaccin. C’est l’État qui dédommagera et donc c’est vous par vos impôts qui dédommageront les malades en cas de complications importantes suite à la vaccination H1N1.

 

3. Les études d’efficacité et d’innocuité de ca vaccin ne sont pas encore terminées

 

Sur le site de Santé Canada, on peut lire:

«Une brève étude clinique sera menée auprès de sujets humains afin de vérifier la sécurité du vaccin et de s'assurer qu'il induit une réaction immunitaire.»

 

Sur celui de l’OMS:

«Par manque de temps, les données cliniques seront inévitablement limitées au moment où l'on commencera à administrer les vaccins contre la grippe pandémique. Les tests d’innocuité et d’efficacité devront donc se poursuivre après avoir commencé à les administrer.»

 

Pourtant, les commandes de vaccins ont été envoyées à GlaxoSmithKline (GSK) en juin 2009. Depuis, on nous assure de leur sécurité et de leur efficacité sans jamais les avoir testés. Je trouve que cela manque beaucoup de rigueur scientifique.

 

Également sur le site de l’OMS:

 

«Certains pays n’imposeront pas cette étape, car de nombreux essais cliniques ont déjà été faits pour la préparation de vaccins annuels comparables et l’on part du principe que le nouveau vaccin contre la grippe pandémique aura des propriétés similaires

 

C’est faux. Tous les vaccins qui seront injectés en 2009 au Québec ont été adaptés à partir d’un vaccin pré-pandémique (H5N1) qui a été autorisés en 2008 par la FDA.

 

Aucune nouvelle demande d’autorisation n’a donc été nécessaire. Les vaccins sont donc des copies auxquelles on a interchangé le H5N1 pour le H1N1 et auxquelles on a ajouté du mercure et beaucoup d’adjuvants.

 

Faits importants:

 

A- Les études sur la sécurité des vaccins sont réalisées que sur des enfants en parfaite santé.

 

On vaccine tout de même les enfants malades sans jamais avoir testé l’impact qu’a les vaccins sur leur système immunitaire affaiblit.

 

B- Aucune étude n’a été réalisée entre les VACCINÉS et les NON-VACCINÉS

 

C- Les études ne font pas appel à de véritables placebos

Le «placebo» est en fait un autre vaccin dont le «profile de sécurité est connu». Il s’ensuit que si le nouveau vaccin révèle les mêmes effets secondaires que le «placebo», il sera considéré comme «sans danger». On n’a jamais comparé un vaccin à un véritable placebo.

 

D- Les études sur la sécurité des vaccins sont insuffisantes et incomplètes

Le suivi des effets secondaires se limite à une durée dérisoire de 14 à 21 jours (parfois 5 jours), alors que les problèmes complexes liés au système immunitaire peuvent prendre des semaines et même des mois avant de se manifester.

 

E- Les anticorps engendrés par le vaccin ne sont pas synonymes de protection

On considère que les vaccins assurent la protection grâce au développement d’anticorps. De nombreuses références montrent que les anticorps ne protègent pas nécessairement de l’infection.

Référence : Center for Disease Control (CDC)

 

Conflits d’intérêts :

Aux USA, le Center of Disease Control (CDC) a pour mission : Promouvoir l'utilisation des vaccins et évaluer leur sécurité et leur efficacité. Il s’agit à la base d’un grand conflit d’intérêts. - Dan Burton, représentant au Congrès américain:

 

«Les présidents et plusieurs membres des deux comités consultatifs détiennent des actions d'entreprises dans la fabrication des vaccins. Les recherches sur la vaccination sont menées à l'aide des fonds provenant de ces actions. D'ailleurs, plusieurs membres ont obtenu des brevets pour les vaccins sur lesquels ils sont

chargés de fournir des avis.»

 

Et que pensez de Santé Canada? (Santé Canada: Corrompue jusqu’à la moelle, Dr Shiv Chopra) 3 études ont été réalisées par un comité d'experts pour étudier la question. Dr Hyde, MD et expert du comité a alors émis le commentaire suivant:

«Je crois qu'il est possible que les scientifiques invités soient redevables envers la compagnie pharmaceutique d'une façon ou d'une autre, que ce soit parce que la compagnie assumait certaines dépenses, comme le voyage des épouses, ou qu’elle fournissait des subventions de recherche reliées à d'autres produits de la

compagnie.»

 

Rapport de l’American Institute of Medecine (1994)

«... les connaissances se rapportant directement ou indirectement à la question des vaccins comportent des limites et des lacunes:

- Compréhension inadéquate des mécanismes biologiques

- Données insuffisantes ou contradictoires provenant des rapports et des séries de cas

- Activités de suivi inadéquates, tant par leur durée que par l'ampleur des populations concernées

 

Selon le Dr. Walter O. Spitzer, professeur en épidémiologie (Université de McGill):

«Dans la recherche sur la vaccination, les échantillons sont trop peu importants, les suivis sont souvent non appropriés et les corrélations sont utilisées de façon erronée»

 

«II n‘existe aucune étude longitudinale sur les effets à long terme des vaccins, ni sur les conséquences liées à l'administration de vaccins multiples»

 

En 1996, le Dr Stanley Plotkin (compagnie pharmaceutique Pasteur Mérieux), a expliqué pourquoi il est important de rendre l'immunisation obligatoire dans les pays riches comme les États-Unis:

 

«La clé d'un système global de vaccination généralisée tient à ce que les coûts de la recherche (des compagnies pharmaceutiques) puissent être récupérés en Amérique du Nord et en Europe et que les vaccins puissent être vendus dans les pays en voie de développement avec des marges de profits moins élevées...»

 

Le problème:

En rendant obligatoire l'immunisation des enfants contre bien des maladies, il ne serait plus possible de comparer le niveau de santé des personnes vaccinées avec celui de personnes qui ne seraient pas vaccinées.

 

4. Il n’y a pas, à ce jour, de pandémie de grippe H1N1

 

Quelques statistiques mondiales (sur le site de l’OMS) en date du 11 octobre 2009:

- Grippe traditionnelle : 250 000 à 500 000 décès/année (sur 5 millions de cas) = 10%

- Grippe H1N1 : 4 735 décès, donc 9 500 décès/année (sur 399 232 cas) = 2%

http://www.who.int/csr/don/2009_10_16/en/

 

Alors, pourquoi crie-t-on à la pandémie dans ce cas? Alons voir l’évolution de la définition du mot PANDÉMIE au cours des 2 dernières années:

- En 2008: Nouveau virus, qui se propage rapidement, contre lequel on a aucune immunité et qui provoque un taux élevé de morbidité et décès.

- En 2009: Nouveau virus, qui se propage rapidement et contre lequel on a aucune immunité (retrouvé sur plus de 2 continents).

On a aussi tendance à nous dire dans les médias : “La deuxième vague pourrait être terrible!”

Par cela, on veut dire que la grippe ayant surgit en première vague en plein été, elle pourrait s’avérer bien pire lors d’une seconde vague qui se produirait cet hiver.

Allons voir ce que dit l’OMS sur le nombre de cas répertoriés en Argentine l’hiver dernier:

- Nombre de cas de grippe (toute souches confondues):

2008 : 1 200 000

2009 : 812 000

- Nombre de décès suivant une grippe (idem):

2008: 2 800 décès

2009: 439 décès

 

L'OMS n’a fait aucune mention de ces données rassurantes dans quelconque média québécois.

 

Et là on nous dit : “ Si le virus mutait, il pourrait devenir très mortel”

Alors là, leurs vaccins ne seraient pratiquement plus efficaces contre cette nouvelle souche.

(Voir Annexe 3 pour consulter des graphiques qui démontrent le nombre de décès infantiles reliés à H1N1 en comparaison avec ceux de la grippe traditionnelle)

 

5. Les vaccins antigrippaux n’ont jamais démontré leur efficacité

A. L’efficacité du vaccin anti-grippal n’a pas été démontré pour aucun des groupes d’âge étudiés Archives of Pediatric & Adolescent Medicine, octobre 2008

 

B. “La vaccination anti-grippal n’est pas associée à une diminution du risque de pneumonie chez les personnes âgées“ Lancet , 2008 + The New Engl. Jour. of Medicine

 

C. Malgré l’augmentation élevée (de 15% à 65% en 10 ans) du nombre de vaccinés chez les personnes âgées, il n’y a aucune diminution des décès chez cette population

American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine

 

D. Il n’y a aucune évidence que le vaccin anti-grippal est plus efficace que le placebo chez l’enfant Revue de 51 études, Cochrane Database of Systematic Reviews en 2006, études réalisées sur 260 000 enfants âgés entre 6 et 23 mois

Source: National Center for Biotechnology Information (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/)

 

6. Je veux éviter de participer à une mutation virale dangereuse qui pourrait conduire à une épidémie contre laquelle aucun médicament ou vaccin n’existe

 

L’histoire nous a appris que plus on attaque une bactérie avec un antibiotique, plus elle risque de devenir résistante à ce même antibiotique et plus on participe à son évolution.

Ce phénomène s’appelle mutation.

Dans le monde des virus, on remarque le même phénomène avec les antiviraux. Par la vaccination, on risque également de créer une souche virale encore plus virulente. C’est ce que l’on appelle la commutation.

 

La commutation est un passage du patrimoine génétique d’un virus à des cellules saines.

 

Étant donné que le virus de la grippe porcine présente un virus H1N1 (très contagieux et peu mortel) et un virus H5N1 (très mortel et peu contagieux), on risque de produire un virus mutant très mortel et très contagieux.

 

C’est un véritable cercle vicieux!

 

http://www.youtube.com/watch?v=H_DHHjnyuKU&feature=player_embedded

 

A suivre...

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 12:21
Message relayé

Pour rappel, c'est de ma propre initiative que je vous envoie ce courriel. Je ne suis financé par aucun groupe d'intérêt (qu'il soit pour ou contre les vaccins), je n'appartiens à aucune religion, à aucun parti politique, à aucune secte. Mes actions d'information contre cette campagne de désinformation, de manipulation et de contrainte autour de la grippe H1N1 sont motivées exclusivement par mon désir humanitaire de venir en aide à mon prochain. Et, contrairement à ce que pensent certains esprits mal intentionnés, je ne profite nullement de cette campagne pour promouvoir ou pour vendre des services, des thérapies ou des produits.

 

Si vous souhaitez prendre connaissance de mes courriels précédents, je vous invite à vous rendre sur mon site Internet (www.jean-jacques-crevecoeur.com). Si vous voulez recevoir gratuitement mes prochains courriels d'information, je vous invite à vous inscrire à ma liste d'envoi.

 

Si les informations que vous avez trouvées sur mon site Internet vous paraissent dignes d'intérêt pour la santé de vos amis et de votre entourage, merci de leur transmettre ce courriel et de les inviter à s'inscrire à ma liste d'envoi.

 

 

Madame, Monsieur, Chers amis,


C'est avec plaisir que je vous transmets l'excellente lettre rédigée par un collectif de citoyens montréalais. Cette lettre s'adresse directement au Ministre de la Santé du Québec (le docteur Yves Bolduc) et le directeur national de la Santé (le docteur Alain Poirier). Pour ceux qui vivent à l'extérieur du Québec, il faut savoir que le Canada détient le triste record du Monde du plus haut taux de vaccination de la population contre la grippe H1N1! Il faut dire que nous avons «bénéficié» d'une campagne de propagande démesurée et d'une complaisance criminelle de la part de l'ensemble des médias (à part quelques très rares exceptions)!


Je suis très heureux de constater qu'après la France et la Belgique, plusieurs collectifs citoyens se sont constitués ici au Québec pour demander des comptes à nos ministres responsables. Cette action est d'autant plus importante que différents experts liés à l'Organisation Mondiale de la Santé nous prédisent que la pandémie actuelle (qui je le rappelle n'a JAMAIS EXISTÉ, sauf dans les messages propagés par les médias) risque de se prolonger pendant deux ou trois ans. Le temps, sans doute, d'écouler le stock des vaccins achetés et non administrés. Le temps aussi de mieux contrôler les informations alternatives (par une censure mieux organisée d'Internet).

  • Pour rappel, les experts de l'OMS nous avaient annoncé 320 millions de morts en un an lors de l'alerte à la grippe aviaire. Le 31 décembre 2008, après 10 ans de pandémie aviaire, on dénombrait à peine 248 morts comptabilisés en dix ans, sur la planète entière.
  • Pour rappel également, le 29 novembre, l'OMS comptabilisait à peine 8.768 morts de la grippe H1N1 en 8 mois (alors qu'habituellement, la grippe ordinaire est censée tuer 250.000 à 500.000 personnes chaque année). Dans le même temps, plusieurs pays de l'hémisphère nord annoncent une décroissance des cas de grippe H1N1. On est donc en droit de se demander: mais où est donc passée cette pandémie? Et pourquoi avoir dépensé des milliards de dollars et des milliards d'euros pour une maladie aussi peu meurtrière (en comparaison non seulement avec la grippe saisonnière, mais aussi avec les autres maladies mortelles)? On nous avait annoncé une pandémie susceptible de faire autant de morts que la grippe espagnole (soit 40 à 100 millions de morts).

Deux beaux exemples d'"expertise" de la part de l'OMS! Malgré une crédibilité qui ne tient plus que par la corruption qu'elle entretient à tous les niveaux, l'OMS nous annonce donc que nous devons nous attendre à voir la pandémie se prolonger en 2010 et 2011, avec évidemment, de nouveaux projets de vaccination de masse! C'est là que des projets comme ceux des collectifs citoyens français, belges et québécois (je ne cite que les initiatives francophones dont j'ai connaissance) revêtent une importance de premier ordre: celle d'inscrire dans la durée un mouvement de contrôle et d'interpellation des décideurs politiques. Sans ces collectifs, vous devez vous attendre à l'installation à court terme d'une dictature soutenue et dirigée par le complexe militaro-médico-pharmaco-agro-alimentaire.


Mais sans l'implication de chacun de vous, individuellement, ces collectifs n'auront pas beaucoup plus d'impact sur le cours des choses que je n'en ai eu avec quelques autres. Je vous invite donc:

  • à prendre connaissance de la lettre reproduite ci-dessous (version sans les annexes)
  • à consulter toutes les annexes de la lettre sur le site de Vaccin Réaction Québec (http://vaccinreactionquebec.wordpress.com/2009/12/08/lettre-au-ministre-de-la-sante-du-quebec-2/)
  • à copier cette lettre et à l'envoyer à TOUS les journalistes que vous connaissez, à TOUS les politiciens que vous connaissez (surtout ceux de votre circonscription), à TOUS les médecins que vous connaissez.

Je vous rappelle les trois actions que je vous ai suggérées à chacun et à chacune: http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=49&Itemid=78 


NE VOUS DÉCOURAGEZ PAS. C'est grâce à des actions similaires qu'Amnesty International parvient à faire sortir chaque année des centaines de prisonniers politiques. Ne croyez pas que les journalistes, les politiciens et les médecins sont insensibles à vos missives. D'autant plus qu'ils savent par expérience qu'une lettre envoyée effectivement par un citoyen ou un auditeur ou un lecteur représente en moyenne l'opinion d'une centaine de personnes!


Si vous ne voulez pas vivre dans une dictature à courte échéance, prenez une heure de votre temps maintenant et faites vos envois. Le temps n'est plus à espérer que ça n'arrive pas. Le temps est venu d'agir, de se mettre debout et de choisir le monde dans lequel nous voulons vivre demain!


Pour ma part, je reste éveillé, conscient et debout!


 

Jean-Jacques Crèvecoeur

Montréal (Québec), Canada

 

Collectif Liberté en Santé


«D’abord, ne pas nuire.» – Hippocrate


collectifliberteensante@yahoo.ca


Montréal, le 8 décembre 2009,


À l’attention du ministre de la santé et des services sociaux du Québec, M. Yves Bolduc,


et de M. Alain Poirier, directeur national de la Santé Publique du Québec,


Monsieur le Ministre,


Monsieur le Directeur national,


Nous sommes un groupe de citoyens concernés par la confusion et par les messages contradictoires qui circulent au sujet de la grippe A H1N1, des vaccins contre cette grippe et de l’approche de santé publique choisie.


De nombreux citoyens et citoyennes sont inquiets du manque de clarté et du non-respect de la liberté d’expression et de choix. Des scientifiques au Québec et ailleurs dans le monde ont exprimé des doutes quant à la pertinence et à l’innocuité des vaccins contre la grippe AH1N1 et au sujet des risques associés aux adjuvants et conservateurs (squalène, thimérosal, formaldéhyde…) (Annexe 1)


Afin de clarifier la situation et de permettre à tous les citoyens de recevoir une information complète et ainsi d’exercer leur libre arbitre, nous avons préparé des questions à votre intention pour lesquelles nous souhaitons obtenir des réponses qui reflèteront toute la rigueur scientifique que vous avez le devoir et la responsabilité de présenter.


1 – Qu’est ce qui justifie les mesures exceptionnelles de santé publique pour faire face à la grippe A H1N1 lorsque d’une part, dans l’immense majorité des cas cette grippe se manifeste par des symptômes bénins (c’est-à-dire les mêmes symptômes que la grippe saisonnière) et d’autre part, les décès reliés à cette grippe sont très loin des chiffres de décès attribués à la grippe saisonnière? (Un rapport de l’OMS datant du 27 novembre attribue 7820 décès à la grippe A H1N1 en 7 mois alors que la grippe saisonnière serait responsable de 250 000 à 500 000 décès par année.) Autant dire que si la grippe saisonnière avait eu la même médiatisation frénétique que la grippe A H1N1, nous aurions été sans cesse dans une effroyable pandémie sans en avoir conscience. (Annexe 2)


2 – Comment pouvez-vous nous garantir l’efficacité des vaccins antigrippaux alors que l’étude internationale la plus exhaustive sur ces vaccins (menée par la Collaboration Cochrane, sous la direction de Thomas Jefferson) a analysé toutes les études en la matière sur une période de 40 ans et a conclu récemment que les vaccins antigrippaux ont une efficacité très limitée, voire inexistante? Auriez-vous, ainsi que les experts de l’OMS, omis de prendre en compte cette étude? (Annexe 3)


3 – Face à la crainte d’une éventuelle mutation plus virulente, quels sont les éléments vous amenant à croire que les vaccins contre la grippe A H1N1 pourraient avoir une quelconque efficacité contre le virus muté lorsqu’il est écrit noir sur blanc dans votre dernier rapport : Vaccin contre l’influenza pandémique A H1N1, qu’ «il n’y a pas de données d’efficacité disponibles pour le vaccin contre la souche pandémique A(H1N1) 2009». (Annexe 4). N’est-ce pas à cause des mutations constantes des virus de la grippe saisonnière que l’on incite les gens à se faire vacciner année après année pour s’immuniser?


4 – Pouvez-vous prouver scientifiquement que tous les décès attribués à la grippe AH1N1 le sont sans AUCUN doute? Nous vous rappelons qu’il est essentiel de tenir compte de l’état de santé initial des personnes atteintes afin de ne pas faussement attribuer les décès au H1N1 et ainsi induire la population en erreur. (Annexe 5)


5 – Pouvez-vous faire preuve de transparence et d’intégrité en vous engageant à informer la population des décès survenus APRÈS l’injection du vaccin ainsi que les décès liés aux effets secondaires et complications potentielles des médicaments administrés tel que le Tamiflu, dont l’usage est fortement controversé dans de nombreuses recherches internationales? (Annexe 6)


6 – Vous avez assuré à la population à maintes reprises que les vaccins utilisés au Québec étaient sécuritaires. Sur quels tests, sur quels cobayes, pendant combien de temps (semaines, mois?) et sur combien de personnes ces vaccins ont-ils été évalués avant d’être injectés dans des centaines de milliers de personnes?


Des tests ont-ils été effectués afin de déterminer les risques et les effets sur les foetus et les enfants de 6 mois à 3 ans?


Étant donné l’importance de l’enjeu – la santé publique – pouvez-vous nous confirmer que ces tests ont été réalisés par des laboratoires indépendants afin d’éviter tout conflit d’intérêts? (Annexe 7)


7 – Avez-vous informé la population des risques toxiques et neurologiques à court et long terme des composants des différents vaccins utilisés au Québec? (Annexe 8)


8 – Avez-vous prévu un budget d’indemnisation des victimes possibles des vaccins contre la grippe A H1N1?

 


Quels sont les recours possibles pour des victimes potentielles de la vaccination sur les plans provincial et fédéral? Qui paierait les indemnisations? Les contribuables ou les fabricants de vaccins?


9 – Est-ce que les industries pharmaceutiques fabriquant les vaccins jouissent de l’immunité contre toutes poursuites judiciaires que des victimes et familles des victimes de la vaccination et de ses effets secondaires seraient en droit d’exiger?

Si oui, qu’est-ce qui justifie ce privilège en comparaison avec d’autres industries ? (Annexe 9)


10- Avis scientifiques différents

Pourquoi avez-vous menacé des professionnels de la santé de représailles s’ils osaient remettre en question la pertinence des vaccins contre la grippe A H1N1? Votre attitude est-elle démocratique et conforme au code de déontologie des médecins qui stipule clairement le devoir de tout médecin de faire part de ses doutes face à un traitement proposé? (Annexe 10)


11- 90 000 Québécois infectés et 4000 décès – la grippe AH1N1? – Non, il s’agit du nombre annuel des victimes des maladies nosocomiales (infection contractée au cours d’une hospitalisation). Quel budget avez-vous consacré à cette grave problématique en comparaison des 200 millions et plus dépensés pour la grippe AH1N1? Expliquez-nous, s’il vous plaît, la logique de vos choix budgétaires, c’est-à-dire l’utilisation de nos impôts pour améliorer la santé publique. (Annexe 11)


12 – Quels sont les critères précis qui justifieraient le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire que, selon vos propres paroles, vous N’HÉSITEREZ PAS à instaurer?

Veuillez indiquer clairement aux Québécois et Québécoises les droits et libertés dont ils seront privés.

Une telle menace contre nos droits humains fondamentaux ne peut s’exercer à la légère et la population doit être consciente des risques d’atteinte à nos libertés et à notre intégrité.

Pouvez-vous vous engager à faire diffuser ces informations et explications au grand public, notamment les articles 123 et 126 de la loi sur la santé publique? (Annexe 12)


13 – Messieurs Bolduc et Poirier, vous arrive-t-il de lire la presse étrangère? Si tel n’est pas le cas, nous vous invitons instamment à lire ce qui se passe en Europe où des médecins, du personnel infirmier et autres professionnels de la santé se posent de sérieuses questions quant à la pertinence et l’innocuité des vaccins contre la grippe AH1N1. Ce sont des scientifiques de formation médicale eux aussi, leurs points de vue n’ont-ils aucune valeur? Nous vous invitons, ainsi que tous les Québécois et Québécoises, à lire un document qui devrait vous faire réfléchir et qui a été rédigé par le docteur Marc Girard, expert en pharmacologie (Annexe 13)


Nous espérons que votre curiosité scientifique est intacte et que vous serez ouverts à lire ce que des collègues médecins experts ont à dire.


En conclusion, Monsieur le Ministre et Monsieur le Directeur national de la santé publique, nous aimerions rafraîchir vos mémoires en citant quelques passages du serment d’Hippocrate et du Code de déontologie du Collège des Médecins du Québec:


Serment d’Hippocrate – version 1982 utilisée au Canada:


«Je jure de toujours avoir le courage de DOUTER DE MOI-MÊME et de ne JAMAIS prendre, pour mes patients, LE RISQUE D’UNE ERREUR QUI POURRAIT METTRE LEUR SANTÉ EN PÉRIL»


Dans le cas présent, pouvez-vous jurer, Messieurs Bolduc et Poirier, que les vaccins H1N1 ne mettent pas en péril la santé des personnes vaccinées?


Code de déontologie

Section VII – Intégrité


Art 83: Le médecin doit s’abstenir de GARANTIR, expressément ou implicitement, l’efficacité d’un examen, d’une investigation ou d’un traitement ou la guérison d’une maladie.


Art 88: Le médecin qui utilise un média d’information s’adressant au public doit communiquer une information FACTUELLE, EXACTE ET VÉRIFIABLE.


Art 90: Le médecin qui informe le public d’un procédé nouveau de diagnostic, d’investigation ou de traitement INSUFFISAMMENT ÉPROUVÉ doit mentionner les RÉSERVES APPROPRIÉES qui s’imposent.


Collège des Médecins – ALDO-Québec – 2009, page 117


Qu’est-ce que le consentement libre et éclairé?


Le consentement est «la manifestation de la volonté expresse ou tacite par laquelle une personne approuve un acte que doit accomplir une autre». En reconnaissant au patient le droit de consentir à des soins, on lui reconnaît aussi, implicitement, celui de LES REFUSER.


Voir également l’article 11 du Code Civil du Québec.


Serment professionnel:


«Je donnerai au patient les informations pertinentes et je respecterai ses droits et son autonomie».


Étant donné l’urgence de la situation, nous vous demandons de nous répondre dans les dix jours. Il s’agit de la santé de toute la population du Québec qui est en jeu ainsi que la liberté d’expression et le droit pour les citoyens et les professionnels de la santé d’exprimer librement leurs doutes, leurs réticences et leur remise en question de pratiques et d’approches possiblement nocives.


Veuillez croire, Monsieur le Ministre et Monsieur le Directeur national de la santé publique, à l’expression de nos sentiments distingués et préoccupés.


Collectif Liberté en Santé


Contacts:


collectifliberteensante@yahoo.ca


Porte-parole du collectif: Frédéric Hazard, Corinne Ardon, Jérôme Boutin.


Copies de la lettre envoyées aux destinataires suivants:


- Médias et journalistes québécois et internationaux

- Députés de l’Assemblée Nationale

- Autres collectifs de citoyens au Québec et en Europe

- Internet

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 11:12

Lorsque les moutons s'en vont, insouciants,
... à l'abattoir!!!



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 10:25
L'Oxygène, c'est la Vie!

Il y a dix mille ans, l’oxygène représentait 30% de l’air à respirer, aujourd’hui le taux d'oxygène dans l'air n’est plus que de 23 %.

La pollution réduit le taux d'oxygène dans l'air à 16%. Notre corps se retrouve  alors en hypoxie,
c'est à dire en manque d'oxygène et ne peut plus fonctionner de façon optimale.

Comme une cure de vitamine C, il est conseillé, pour lutter contre la pollution et le manque d'oxygène, d'effectuer des sessions d'oxygène.

A noter qu'une carence en oxygène est responsable de troubles comme fatigue, manque de concentration, maux de têtes, irritabilité, stress.

Les bienfaits de l'oxygène:

- 90 % de notre énergie provient de l’oxygène et seulement 10 % de l’alimentation et de l’eau.

- Accroît la concentration, la vigilance et la mémoire.

- Renforce le système nerveux et le système immunitaire.

- Agit comme déstressant et calme le mental.

- Fournit un remède naturel contre les maux de tête, migraines et lendemains difficiles.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Oxygénothérapie
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 21:11

Quand l'horreur se fait banale...

(Âmes sensibles, s'abstenir!)




HORREUR INSIDE OMS EXCLU !

envoyé par memepasenreves


Rappel: D'autres images du petit Ian, bébé vacciné (ou "vacçassiné"?):

http://cid-793b51e4df145782.skydrive.live.com/browse.aspx/Ian|4s%20Journey?ct=photos&sa=659180874


Quelques questions:

Mais qu'est-ce qui pousse tous ces gens à aller volontairement au casse-pipe?
Sont-ils si las de vivre? Ou bien les gogos sont-ils si nombreux que cela?
La crédulité est-elle en passe de pouvoir entrer dans le livre des records?
Un tel film est-il de nature à pouvoir encore en réveiller quelques-uns?
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 14:14
Artemisia vous informe...
Message relayé
 Le vaccin passe...
Les singes trépassent!


L'informateur censuré


Site officiel de France Inter le 09/12/09:
La vidéo "Roselyne et la grippe" de Stéphane Guillon
en date du Mardi 8 Décembre 2009
a curieusement été "effacée".


La liberté d'informer existe théoriquement en France, mais il y a des sujets tabous! Malheur au courageux journaliste dont l'information peut gravement nuire à certains intérêts privés!
0
Stéphane Guillon censuré après sa révélation explosive!
 
Mardi 8 décembre, l'humoriste change au dernier moment sa chronique pour donner EN DIRECT une information capitale.

Très courageux de sa part, car "suicidaire".

Fait unique sur France Inter, la vidéo de sa chronique, qui venait d'être mise en ligne pour 1 semaine, a été aussitôt retirée, sur ordre venu du plus haut niveau...

Selon lui, l'information est véridique; elle est venue directement d'un ami à lui, directeur d'un laboratoire de recherche aux USA:
0
Il a vacciné des singes
avec le vaccin de la grippe A/H1N1
 en août dernier (09), et 4 mois plus tard,

LES SINGES VIENNENT TOUS DE MOURIR!!!


Regardez la vidéo ci-dessous.

Ça fait tout de même froid dans le dos...

Nous aurons certainement l'occasion d'en reparler, cette information est très lourde de conséquences
...
EN ATTENDANT, PRENEZ SOIN DE VOUS: NI VACCIN NI TAMIFLU*! ET FAITES PASSER LE MESSAGE A CEUX QUE VOUS AIMEZ !

*
Mais chlorure de magnésium + huile essentielle de ravintsara...



P.S.: Après le tollé suscité par la suppression de la vidéo (et peut-être aussi le temps qu'elle soit remplacée par la suivante sur la page d'accueil de l'émission!), France Inter l'a finalement remise en ligne.

Pour le moment, elle est donc visible ci-dessous:


0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 11:11
Message relayé

C'EST LE TAMIFLU QUI TUE,
PAS LA GRIPPE!

CESSEZ DE PRESCRIRE DU TAMIFLU!

AINSI VOUS TUEZ LES GENS*!

 

Et que la population tienne bon! NE CEDEZ PAS AUX PRESSIONS SUSPECTES ET ILLEGALES!


Le pic épidémique est dépassé dans plusieurs régions, cela régresse, c'est pour cela qu' "ILS" font monter la pression...


Nous le disons depuis le début, cette opération n'a aucun rapport avec la santé publique...


Guennadi Onichtchenko, directeur de l'institut de veille sanitaire russe dit que "cette affaire prend l'allure d'un complot...".


A ce jour, plus de doute: C'EST UN COMPLOT CRIMINEL!!!


 

Ce crime est programmé et organisé par la clique sise à la City (notamment), nos dirigeants connus en étant les exécutants zélés.

 

Mais beaucoup de personnel médical est abusé par ce qu'on lui a toujours dit, et ce n'est pas facile de se remettre en question après tant d'années dans l'erreur.


La fuite en avant, la politique de l'autruche est tellement plus facile... Mais si cela est pour eux une circonstance atténuante, ça ne les disculpe pas pour autant, sans compter la responsabilité morale écrasante que cela implique! Réveillez-vous, ouvrez les yeux, le dogme vaccinal est une imposture, quand le comprendrez-vous?


Combien de drames vous faudra-t-il, ne pouvez-vous pas voir et comprendre la relation qu'il y a entre ce que vous prescrivez, ce que vous inoculez et les réactions et conséquences directes que vous constatez?

 
Nous vivons une époque où tout s'accélère, où donc, l'information est particulièrement stratégique.

Les événements actuels sont d'une gravité dont beaucoup n'en n'ont pas encore pris la mesure, ni même la nature.

C'est le moment d'appliquer nos bases de naturopathie, qui veulent que l'on doit s'attacher à la vraie cause des choses, et non pas aux effets.

Sans intégrer des notions, disons, de "géopolitique", on ne peut pas comprendre les tenants et les aboutissants, et l'on s'obstine à vouloir "soigner un malade" en "oubliant" pourquoi et par qui, il est "malade".

C'est une évidence, et pourtant, la remise en question est si grande, l'inconcevable si monstrueux, que la raison le refuse.

Alors même que l'Histoire si proche, devrait nous faire admettre cette possibilité, cette réalité, de façon indéniable...

Nous vivons des temps exceptionnellement forts et passionnants, où chacun doit trouver sa place et son rôle, et les tenir!

*Plus les vaccins avec les nanoparticules et les composants toxiques

 

Témoignage: "Aujourd'hui nous apprenons le décès d'un ami... très sportif...


Il s'est présenté aux urgences avec certes de la fièvre depuis 8 jours et un mal de chien à respirer... Ses poumons se sont liquéfiés en 2 heures de temps... après 4 arrêts cardiaques "maîtrisés" il s'est éteint!!!!".


SANS AUCUN DOUTE, cet homme a été tué, non par la grippe, mais par le Tamiflu (à savoir s'il n'a pas eu un vaccin aussi, de la grippe "saisonnière", par exemple ?).

 

TOUS les médecins en donnent, même notre fils a eu ce jour même une ordonnance avec du Tamiflu (qui a terminé à la poubelle)!

 

Ils sont fous, et ceux qui savent très bien la vérité sont des criminels!

 

A+AC

 

 

L’oseltamivir (Tamiflu) renforce l’infectiosoté du virus H1N1

 

 

Etude effectuée par Xiaojing Lin, Jianfang Zhou, Yonghui Zhang, Jia Wu, Fengwei Zhang, Zi Li, Ye Zhang, Shengli Bi, Yuelong Shu (yshu@cnic.org.cn ) et Yue Wang (euy-tokyo@umin.ac.jp).

 

Laboratoire principal de l’Etat en virologie moléculaire et en génie génétique, Institut national pour le contrôle et la prévention des maladies virales, Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies, Yingxin Street 100, Xuanwu District, Beijing 100052, République populaire de Chine.


 

 

Reçu le 3 octobre 2009, disponible en ligne le 29 octobre 2009.

 

Résumé

L'oseltamivir, inhibiteur de la neuraminidase, a été identifié comme ayant une activité anti-grippale significative en pratique clinique.


Toutefois, son efficacité n'a pas été vérifiée dans suffisamment de sous-types de virus de grippe A, et particulièrement pour le virus de la pandémie actuelle, le H1N1. In vitro, en utilisant notre système de particules pseudotypé de la grippe, l'oseltamivir a affiché d'importants effets inhibiteurs sur l'activité virale de la neuramidase et sur la libération de particules pseudotypées.


Inversément, un effet stimulant sur l’infection virale a été observée, particulièrement avec les particules pseudotypées du H1N1 de 2009 à des concentrations d’Osteltamivir supérieures à 0,025 M. Des essais plus approfondis sur deux souches sauvages du virus de H1N1 de 2009, le A/California/07/09 et le A/Sichuan/1/09, ainsi que sur un virus de la grippe saisonnière, le A/Baoan/51/2008, ont confirmé ces constatations.

 
Et ça!:
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 00:09
Message relayé

Le slogan de cette année:

"Noël au vaccin, Pâques au tocsin"!
 
 
 
Bonjour!
No comment!
 
Des nanoparticules ont été découvertes dans le vaccin H1N1

On vous l'avait annoncé, des scientifiques et des journalistes d'investigation tiraient la sonnette d'alarme, c'est désormais avéré!

--
----------------------------
---------------------------------

Ces particules, infiniment plus petites que celles de l'amiante, sont supposées causer une "immuno-réaction forte", mais sont, en réalité, susceptibles de causer des dommages irréparables à l'organisme.

Avant leur interdiction, les particules d'amiante avaient causé, en raison de leur taille minuscule, des dommages pulmonaires et la mort des personnes exposées.

Les nanoparticules sont encore plus invasives.

Une fois injectées dans le corps, elles ne peuvent plus être enlevées, causant un phénomène irréversible de "superfusion" et une "réaction infectieuse continue" accompagnée d'affections pulmonaires pouvant être mortelles.

"L’étude de l’Hôpital Chaoyang de Pékin a maintenant confirmé d’une manière concluante que les nanoparticules causent des dommages pulmonaires et d’autres toxicités également chez l’être humain.

A ce moment précis, quand on voit que deux des vaccins approuvés pour être distribuée en masse en Allemagne et ailleurs, contiennent des nanoparticules, l’échec des fonctionnaires en charge de la Santé Publique et des épidémies, d’ordonner un gel immédiat de la distribution de tous les vaccins contenant des nanoparticules, peut seulement être considéré comme équivalent à de la négligence criminelle."

Le vaccin constitue donc clairement une injection létale, de nanoparticules, squalène à dose massive, mercure, formol et autres produits hautement toxiques.
Plus le "cadeau bonux" dissimulé dans l'aiguille sertie...
On comprend que les juristes des laboratoires aient imposé, avec la complicité des gouvernements, des contrats opaques assurant leur protection juridique et privant leurs victimes de tout recours.

Rappel:

http://vaccin-h1n1.fr/index.php?p=nanoparticules-dans-les-vaccins-non-testes-contre-la-grippe-porcine
http://www.globalresearch.ca/index.php?aid=15092&context=va
http://www.amessi.org/Des-nanoparticules-contenus-dans

0
0
Au fil des nombreuse lectures, une info digne d'intérêt:

Les statistiques sur la grippe sont faites généralement sur la base de sondages téléphoniques... Bingo! ça c'est de la science!

C'est vrai que faire remonter les pseudo-vrais cas de grippe enregistrés par les médecins, c'est très compliqué, surtout quand aucun test ne vient valider la typolologie grippale.

Mais réaliser ce même diagnostic par téléphone, c'est imparable. D'ailleurs l'Elysée ne gouverne que comme ça, c'est dire si c'est fiable!

Bref, c'est jusqu'à la lie... comme prévu...
0
0

Grippe A H1N1: Une expertise "grippée"!


Communiqué commun de la Fondation Sciences Citoyennes et du Réseau Environnement Santé


"La révélation des liens étroits entre le Professeur Bruno Lina*, le Groupe d’Expertise et d’Information sur la Grippe (GEIG), le Comité de lutte contre la grippe et l’industrie pharmaceutique est une illustration supplémentaire de la nécessité d’assainir la situation de l’expertise en France.


Qu’un groupe financé à 100 % par les producteurs de vaccins serve de conseiller à la Ministre de la Santé est une incongruité qui devrait cesser, voire même être sanctionnée.


La stratégie du Ministère repose depuis le début sur l’hypothèse d’une épidémie touchant 30 % de la population et responsable de 0,4 % de décès (soit 250 000 morts). Il est stupéfiant que ce scénario puisse constituer encore aujourd’hui le scénario de référence alors même que le bilan de la grippe A dans l’hémisphère Sud montre que son impact est de loin inférieur à celui de la grippe saisonnière.


On comprend que l’industrie pharmaceutique ait intérêt à maintenir cette fiction pour justifier la diffusion de millions de doses mais pourquoi l’expertise publique est-elle muette sur le sujet? Pourquoi aucun scénario autre que celui de la vaccination massive n’a été pris en considération?


Il semble de plus en plus évident pourtant qu’un autre scénario plus protecteur et plus économe de l’argent public s’impose: celui ciblé sur la protection des groupes à risque et le renforcement des mesures d’hygiène.


Ces faits illustrent l’importance de l’indépendance et de la transparence dans l’expertise pour qu’elle soit fiable et reconnue par les populations.


Cette affaire d’"expertise" sous influence pour la grippe n’est pas un cas isolé. C’est la même logique qui explique que l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) ait rendu récemment deux avis d’expertise influencés par l’industrie et non protecteurs de la santé publique sur le Bisphénol A et sur le PFOA, comme l’a dénoncé le Réseau Environnement Santé.


Ce grave dysfonctionnement de l’expertise publique montre la nécessité de développer la capacité d’expertise dans les organismes de recherche publique en France et de rompre avec la logique d’une recherche publique de plus en plus mise au service des intérêts privés.


La Fondation Sciences Citoyennes demande une loi de protection des lanceurs d’alerte et de l'expertise, reposant principalement sur la création d’une Haute Autorité de l’Alerte et de l’Expertise, chargée non pas de réaliser des expertises mais de définir une déontologie de l’expertise et de la faire respecter (en cas de conflits d’intérêts notamment).


Le principe en a été acté lors du Grenelle de l’Environnement, mais la traduction dans la loi Grenelle 1 n’a retenu que l’engagement du gouvernement à présenter un rapport d’ici juillet 2010.


Le rapport attendu du gouvernement sur la Haute Autorité de l’Alerte et de l’Expertise devra tenir compte de ces derniers événements."


(5 novembre 2009)


Contacts FSC et RES

 

 

* Rappel, c'est ce Professeur Bruno Lina, affilié à l'OMS, qui cherche à combiner les virus de la grippe porcine et de la grippe aviaire pour créer un virus mortel:


http://www.spreadthetruth.fr/?p=5880

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 11:11

Bonsoir !
 
Nous vous laissons lire... sans commentaires...
A+ AC
 
 
1) OMS est infiltrée par les labos:
 
 
2) Détresse respiratoire et cardiaque: le vaccin A/H1N1 est en cause

Agathe Robitaille est convaincue que le vaccin qu’elle a reçu le 26 octobre est la cause directe de la pose de son stimulateur cardiaque, survenue six jours plus tard.

Une agente administrative en milieu hospitalier s’est retrouvée en détresse respiratoire et cardiaque six jours après s’être fait vacciner, et elle est convaincue que le vaccin en est la cause directe.


Les conséquences pour Agathe Robitaille ont d’ailleurs été très importantes puisqu’on a dû lui implanter un stimulateur cardiaque.


«Une heure après avoir été vaccinée, j’avais des maux de tête et j’ai appelé mon employeur pour lui dire que je ne pouvais pas entrer au travail», a expliqué Mme Robitaille, qui n’est pas retournée au travail depuis.


Deux jours plus tard, Mme Robitaille, sans problème de santé particulier, avait de la difficulté à marcher et elle a dû se rendre à la clinique puisqu’elle avait aussi de la difficulté à respirer.


«Le médecin m’a conseillé de me rendre à l’urgence, mais, travaillant moi-même dans le domaine de la santé, je ne voulais pas engorger le système. Je suis donc retournée chez moi en me disant que ça passerait. Le lendemain, ma fille a appelé le 9-1-1 parce que je n’arrivais presque plus à respirer», a-t-elle raconté.


Dans l’ambulance, on lui a installé les lunettes d’oxygène et un masque de Ventolin. Arrivée à l’hôpital, elle en était à 35 pulsations cardiaque par minute, alors que la moyenne au repos varie de 60 à 70.


«Je me sentais partir... et je suis certaine que ce qui m’est arrivé a été causé par le vaccin qu’on m’a injecté», a-t-elle ajouté, même si aucun médecin n’a voulu confirmer son hypothèse.


Médecins sans réponse


«Ils ne sont pas capables de prouver que c’est à cause du vaccin, mais ils ne sont pas non plus capables de me prouver que ce n’est pas ça. La seule qui a osé me confirmer quelque chose, c’est une infirmière qui travaille à la Santé publique, et qui m’a dit que j’avais eu un syndrome oculaire respiratoire», a précisé la quinquagénaire, qui a toujours prôné la vaccination puisqu’elle travaille auprès des bébés naissants.


Depuis les événements, la Santé publique a appelé la Mme Robitaille chaque lundi pour lui faire répéter son histoire.


«Ils voulaient même savoir à quelle heure je m’étais fait vacciner pour retrouver le numéro de la dose», a-t-elle dit.


Questionnée à savoir si les gens devraient prendre le vaccin, elle est catégorique: «Je vous laisse décider, mais moi, je le regrette, et je peux vous garantir qu’on ne mettra plus jamais rien dans mon corps».

Consciente que bien des gens se font vacciner par peur ou par panique, elle les invite à bien réfléchir aux conséquences. «Moi, j’ai décidé de parler après avoir vu deux annonces dans le Journal qui demandaient des sujets pour tester le vaccin... Pour moi, c’est la goutte qui a fait déborder le vase», a-t-elle laissé tomber en terminant.


kathleen.frenette@journaldequebec.com

 
 

3) En hollande des bébés décédés suite au vaccin A/H1N1

 

Aucun rapport disent les autorités, une enquête aura bien lieu...

Suite à la première campagne de vaccination en Hollande, le Centre des effets secondaires LAREB a enregistré 2 cas de bébés morts après avoir été vaccinés contre la grippe mexicaine. Un enfant de 3 ans a souffert d'une grave insuffisance cardiaque et est décédé 5 jours après la vaccination.  Pour le Centre, "il n'y a rien qui montre une relation avec le vaccin".  Le deuxième enfant a attrapé de la fièvre après l'injection et est mort le lendemain. D'après le Centre, "A part de la fièvre, l'enfant de 2 ans n'avait pas d'autres symptômes montrant une relation avec le vaccin, mais il n'y a pas non plus d'autre cause évidente pour son décès". Dans les 2 cas, l'enquête se poursuit. Le Centre n'a pu préciser quand on aurait la réponse définitive.

 
 

4) Pressions sur la ministre de la santé de Pologne

Elle refuse les vaccins mal testés contre la grippe A et l'exigence d’immunité juridique des laboratoires.

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/11/23/la-pologne-refuse-les-vaccins-mal-testes-contre-la-grippe-a.html

 

 

5) Devant la corruption de l'OMS par les labos, la Russie menace de la quitter.


Pour le directeur de l'institut de veille sanitaire, la lutte contre la grippe porcine dans le monde prend l'allure d'un complot


Cette action d'Igor Barinov, membre de la commission de la douma d'état  chargé des affaires de corruption, intervient très vraisemblablement avec le soutien de Dmitri Medvedev et de Vladimir Poutine.

En s'engageant dans la mise en cause de l'OMS pour corruption, à  partir des travaux d'investigation de la presse allemande, la Russie apporte tout son poids au gouvernement polonais qui subit actuellement des pressions inouïes de la part de la Commission européenne pour acheter massivement les vaccins non-testés des groupes pharmaceutiques sous contrôle anglo-saxon. Et Moscou déstabilise également la classe politique ukrainienne mise en place par le clan londonien Rothschild-Soros à l'occasion de la «révolution orange», et qui vient de créer artificiellement un climat de panique lui permettant de suspendre les prochaines élections prévues pour août 2010. Derrière le flop de l'opération vaccin en Europe, perce une contre-offensive russe pour regagner de l'influence sur ses marches : les anciens pays du Pacte de Varsovie, et ébranler l'establishment mondialiste anglo-américain.

Cette action de mise en cause par la Russie de l'OMS pour corruption, révèle ainsi un bras de fer entre le Kremlin et les cercles anglo-américains mondialistes. L'OMS a été fondée par le clan Rockefeller en 1947 et est restée depuis sous sa coupe, complétant son action sur le contrôle du pétrole, du système bancaire et des ONG (par ses fondations).


De son côté, le directeur de l'institut de veille sanitaire Guennadi Onichtchenko, prenant la parole vendredi à  une conférence du parquet général de la fédération de Russie, consacrée au respect de la législation dans le domaine pharmaceutique, a déclaré lui aussi que la lutte contre la grippe porcine dans le monde prend l'allure d'un complot.

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2100%3Arussia-could-withdraw-from-who-over-swine-flu-corruption&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=fr

 

 

6) Le Professeur Bruno Lima, affilié à l'OMS, cherche à combiner les virus de la grippe porcine et de la grippe aviaire pour créer un virus mortel


http://www.spreadthetruth.fr/?p=5880

 
 

7) La direction de France Télévision a signé une charte l'obligeant à se transformer en instrument de propagande pendant la campagne de vaccination.

 

 

8) Transmis par Fernand CdC:


Des parents ont entendu leurs fils, leurs filles, venir leur dire qu'ils avaient été convoqués individuellement dans le bureau de leur professeur principal, leur infirmière scolaire, leur instituteur, leur censeur, selon le milieu primaire, collège ou lycée. Ils ont entendu, répètent-ils à leurs mères et pères, leurs enseignants leur dire que: "Tes Parents interdisent que nous t'emmenions en groupe te faire vacciner, es-tu au courant? - Bredouillage: oui... - Tes parents te veulent du mal! Nous, nous voulons que tu sois protégé contre la grippe A, qui est mortelle. Si tu n'es pas vacciné, tu risques de mourir, Est-ce que tu te rends compte?  Tes parents ne savent peut-être pas cela... Donc, si tu es d'accord, nous allons t'emmener avec les autres te faire vacciner dans les centres agréés par le gouvernement et tu auras des médecins et infirmières pour veiller sur ta santé.".
 
 

9) De Dominique (en cours de confirmation, d'ailleurs, Dominique devrait voir comment exploiter ce CD-Rom...)


En sommes-nous déjà là? Je me le demande. Tout porte à croire que l'espèce humaine s'engage dans un bien étrange destin. Un lecteur, qui ne voulait pas dévoiler son nom, m'a envoyé un CD où il prétendait avoir extrait des messages subliminaux, qu'il aurait détecté dans les différents médias, et extraits à l'aide d'un logiciel spécialisé. Les messages subluminaux sont des phrases dotées d'une puissance sonore trop faible pour que les êtres humains puissent les percevoir consciemment, au milieu d'un fond sonore quelconque. Ceux-là, lancinants, répétaient: Vaccinez-vous... vaccinez-vous ...


J'ai écouté. C'était impressionnant. Mais comme je n'avais pas la source de cette information, la preuve tangible de sa véracité, je ne lui au pas donné écho.


Chair à canon... chair à poison... Manipulés?


 

 

10) Voyez la répartition des cas de mortalité/jours


Comparativement aux cas rapportés de morts causées (officiellement) par la grippe (?) dans le monde sur une base de 300 jours, statistiques en date du 17 novembre 2009.


Croirez-vous encore en la pandémie de grippe porcine H1N1 ? LSP

 

 

 

11) 30 % de consommation en trop


Leonardo Boff a reçu le 7 novembre le doctorat honoris causa de l’Université de Neuchâtel.


Le 4 novembre il a animé un débat public organisé par E-CHANGER et Mission Bethléem Immensee. Interview. 30 novembre 2009. Traduit par H.P.Renk.

 

L’humanité consomme aujourd’hui 30 % de plus de ce qu’elle est capable de reproduire, c’est-à-dire 30 % de plus que les capacités de la Terre.

 

SF: Pourtant, cette tendance à consommer la planète n’est pas nouvelle…

LB : Non. La nouveauté, ce sont les niveaux rapides de cette détérioration. Selon des études crédibles, en 1961 nous avions besoin de la moitié de la Terre pour répondre aux demandes humaines. En 1981, nous avions besoin de la Terre entière. En 1995, nous avons dépassé de 10 % la capacité de reproduction, bien que ce soit supportable.


En 2008, nous en sommes à 30 %: La Terre donne des signes sans équivoque qu’elle ne le supporte plus.

 

Seule solution, diminuer la population d'au moins 50 %.

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article