Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 20:26


Madame, Mademoiselle, Monsieur, Chers Amis et Adhérents (...),

L’Heure est grave!!! Alors que nous étions en train de préparer un numéro spécial (...) sur un produit extrêmement intéressant et exceptionnel, permettant d’améliorer plus de 200 maladies, voire de les guérir, et ce, grâce à 28 effets physiologiques, nous avons reçu des informations de plus en plus inquiétantes à propos de la vaccination contre la grippe A H1N1.

Considérant que le problème des vaccinations doit être différencié de celui des médecines non-conventionnelles, et n’étant pas surpris du business lié aux vaccinations, nous avions l’intention d’attendre avant d’aborder ce sujet très "sensible"…, pensant que tout cela finirait bien par se calmer naturellement et que la raison l’emporterait sur la précipitation des laboratoires pharmaceutiques à vouloir faire monter leurs actions via des vaccinations massives.

Hélas, cela n’a pas été le cas, nous avons suivi toutes les péripéties de la grippe A H1N1 et au fil des jours, nous avons constaté qu’au lieu de décroître, cette histoire de grippe A H1N1 n’a fait que monter en puissance, impliquant tout un ensemble d’affaires et de scandales parfois très différents mais se rejoignant dans un but ultime. Début septembre, nous avons été alertés par des propos dépassant l’imagination et que nous ne prenions pas au sérieux.

Puis, devant le flot d’informations du mois d’octobre, nous avons tenté de recouper nos renseignements afin de vérifier les informations très alarmantes que nous recevions et qui se confirment courant novembre.

Durant ces dernières semaines, nous avons été très surpris de constater que certaines informations très alarmantes étaient véridiques. Pire, nous avons ensuite pu vérifier que des informations dépassant totalement l’imagination étaient vraies, que des sites Internet dénigrant les vaccinations faisaient l’objet d’attaques et de destruction, que tout était orchestré au niveau mondial conformément à l’objectif des Maîtres du Monde de créer un nouvel Ordre mondial dont l’O.M.S. fait déjà partie.

Mais commençons par le début: La grippe A H1N1 correspond à quoi???

Comme vous pouvez le constater, on se trouve en présence d’un virus grippal comprenant des souches porcines-aviaires-humaines, y compris du virus de 1918, dont la réunion fortuite est totalement improbable. Comme l’indique le savant russe Leonid IVACHOV, ce virus A/H1N1 est donc artificiel.

Par contre, il est curieusement moins virulent qu’un virus de la grippe saisonnière.

Si bien que les dispositions prisent par les différentes «autorités», sembles totalement inadaptées, disproportionnées, et pour tout dire: RIDICULES!

Tant est si bien qu’à ce jour, le vaccin est dix mille fois plus dangereux que le virus.

Et là, des questions se posent, est-ce normal, était-ce prévu?

Ou bien le virus créé par manipulation génétique ne répond-il pas aux attentes de ses créateurs?

Le projet a-t-il été volontairement saboté?

Car il devait (devra?) semer un certains nombre de morts pour être «crédible» et crédibiliser un plan qui envisage sérieusement de mettre les morts français dans des fausses communes, vu leur nombre prévu…!!!

Et si ce n’était pas le virus qui était chargé de ça? Ou plutôt qu’un «plan B» le prévoit, via le vaccin???

Et de fait, on sait que le vaccin, au vu de ce que l’on connaît de sa composition probable, sera tout à fait en mesure de faire s’effondrer les défenses naturelles, de diffuser un virus mutant, qui, comme en 1976, fera que: plus «on» vaccinera, et plus le virus se répandra et sera virulent
Alors, lorsque Jane Burgermeister, cette journaliste autrichienne, dit que leur plan «pandémie-vaccination» est une entreprise criminelle, l’étonnant est que certains puissent trouver cela incroyable!

Toutes les présomptions sont en faveur de cette déduction, et nous sommes obligés de dire, après étude approfondie, que nous nous raillions à cette version des faits.

A visionner sans faute: L'OMS, qui est devenue un des piliers du Nouvel
Ordre Mondial (N.O.M.), prépare une vaccination de masse.

http://www.dailymotion.com/video/x9zust_loms-prepare-une-vaccination-de-mas_news (10 mn)

De cette vidéo, on en déduit que les objectifs sont apparemment de:

- Réduire de façon drastique la population

- Contrôler totalement la population, en particulier par l’implantation de puces RFID

- Etablir par la peur, voire la terreur, un gouvernement mondial (politique, économique, sanitaire et religieux).


Derniers éléments:

"Nous avons les preuves que le Tamiflu et le Relanza sont inefficaces, source de nombreuses résistances et même de mutations.

Par ailleurs, le vaccin contre la grippe saisonnière n’est guère plus efficace qu’un placebo, tandis que le vaccin contre “la pandémie” fera très vraisemblablement appel à un adjuvant tel l’aluminium.

A l’efficacité plus qu’incertaine, ce vaccin, comme tout vaccin, entraînera un œdème cérébral plus ou moins transitoire ainsi qu’une chute plus ou moins importante des lymphocytes T4 et T8.

Vaccins et anti-viraux peuvent aussi favoriser la sélection de virus plus virulents par le constant phénomène de commutation, tandis que la présence d’aluminium favorisera ultérieurement la survenue de myofasciite à macrophages et une augmentation de la fréquence de la maladie d’Alzheimer, favorisées par l’exposition aux ondes de téléphonie mobile...
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 23:06
Messages relayés

<<Bonjour!
 
1) Voici ce qui est arrivé à Lourdes (pas de miracle cette fois...)

C'est un ami journaliste qui nous a passé l'info, mais elle est interdite de médias, y compris sur sa radio...
AC
 
"Dernière minute: Le collège St Joseph-Peyramale est fermé pour cause de grippe.
Une élève qui a été vaccinée est restée deux jours sans pouvoir marcher... Syndrome de Ghislain-Barré.
En voilà une qui va développer une sclérose en plaques d'ici quelques années, mais on dira, bien sûr, que cela n'a rien à voir..."
 
De Fernand CdC:

"Les effets secondaires du vaccin H1N1 commencent à "sortir" et les autorités nient que le vaccin puisse être en cause.
Elles vont même jusqu'à dire, pour masquer les désastres du vaccin, que c'est la H1N1 qui tue, puisque le vaccin n'est pas effectif avant au moins 10 jours.
Beaucoup de personnes qui ont reçu le vaccin dans les derniers jours ont de la fièvre et une fatigue extrême, qui les empêchent de se rendre au travail.
Il y a quelques minutes, un ami me disait qu'une de ses connaissances a témoigné avoir les oreilles complètement bouchées depuis l'injection."
 

En septembre Reuters a publié un texte précisant que les autorités sanitaires s’attendaient à une avalanche de rapports concernant des effets secondaires: maladies, décès et autres problèmes de santé, dès les deux semaines qui devaient suivre l’administration du vaccin.


“Nous allons probablement être submergés par ce qui va se passer” a déclaré Mike Osterholm, expert officiel de l‘Université du Minnesota.


Les autorités ont donc décidé d’exclure toute connexion possible entre la vaccination contre la grippe porcine et toute une série d’attaques cardiaques, de fausses couches”qu’on attribuera au virus  H1N1”, afin de pouvoir innocenter le vaccin et ce, des mois à l’avance.


Au début de ce mois, le gouvernement U.S. a mis sur pied un groupe d’experts de santé que les medias ont ridiculement baptisé “d’indépendant” et dont l’objectif était de camoufler les effets secondaires du vaccin contre la grippe en “expliquant au public qu’il s’agissait de pures coïncidences.”


(...)

 

Déjà des cas de syndrome Guillain-Barré, cette maladie rare du système nerveux périphérique, après une vaccination contre la grippe H1N1.

C'est une maladie potentiellement grave: 10 % des patients gardent des séquelles motrices et 5 % décèdent. La grande majorité récupère complètement toutes leurs fonctions.


Il s'agit d'une maladie relativement rare, avec chaque année en France entre 1.700 et 2.000 cas.


La grippe est considérée à tort comme principal facteur de ce syndrome, car c’est oublier un peu vite que l'un des vaccins de la grippe dite "saisonnière" contient du squalène et que donc ces cas peuvent être attribués à ce vaccin:


ADDIGRIP (Aventis Pasteur MSD), lequel contient notamment du formaldéhyde (formol nécrosant, cancérigène, du Thiomersal (conservateur mercuriel, facteur principal de l'autisme), et l'adjuvant MF59C.1: le squalène!!!


De toute façon, les faits semblent montrer le contraire, d'autant qu'attribuer ce syndrome à la grippe fait partie de la stratégie du mensonge développée ci-avant...

 
 
2) Le forcing des autorités pour se faire inoculer le "vaccin" actuel

Il vient du fait que bientôt il sera totalement obsolète (à supposer qu'il ne le soit pas depuis toujours...).

En effet, il est confirmé que le mutant n'est pas intégré à ce "vaccin"!
 
publié par Roland (Dazibaouebmaster)
 

Peut-on raisonnablement penser que le vaccin contienne de quoi atteindre le D225G?


Niman: - Non. D225G n’est pas dans le vaccin actuellement utilisé dans les vaccinations (il était dans un clone non sélectionné pour la chaîne de fabrication).


Si Niman avertit que le virus se propage toujours, et pense qu’il va poursuivre sa propagation avec la chute des températures, il ne se prononce pas pour 2010.


Personne ne s’étonnera donc du forcing médiatique à faire gober l’actuel vaccin à tous les moutons planétaires.


Si D225G doit prospérer, il y aura bien un second vaccin à gober en 2010, et nul doute qu’on passera du gavage médiatique au gavage physique, c’est-à-dire qu’il sera obligatoire, quelles que soient les saloperies qu’il pourra contenir.    

 

3) Témoignage d'accident vaccinal gravissime, en fichier joint 

 

4) Tests du vaccin H1N1: 7 décès sur les 2.000 vaccinés


Les études faites en Europe sur le vaccin H1N1 ont mentionné 7 décès sur les 2.000 volontaires en bonne santé. Malgré ce résultat catastrophique, qui aurait dû convaincre l’agence européenne du médicament d’interdire la mise en marché du vaccin, les autorisations ont été données comme s’il s’agissait d’une simple formalité.

 

5) Rockefeller (91 ans) s'inquiète: nous sommes trop sur Terre et les gens vivent trop longtemps!


Pour ceux qui n'ont pas encore compris que ces gens qui ont tout voudraient, à présent, en profiter sans nous!!!


http://www.dailymotion.com/video/xam24a_rockefeller-sinquiete-les-gens-vive_news (3 mn)

 

Dernières infos "grippe et vaccins"


Vu avec le Dr Marc Vercoutère, au moins deux des derniers décès attribués à la grippe, sont, en réalité, dus à l'utilisation de Tamiflu (un jeune enfant et une jeune femme).


Comme les antibiotiques avec les bactéries, le Tamiflu favorise la mutation des virus dans l'organisme, donc, celui de la grippette en grippe pulmonaire.


ATTENTION, SURTOUT, NE PRENEZ PAS DE TAMIFLU, ET BIEN SÛR, PAS DE VACCIN!


IL EST CRIMINEL DE PROPOSER CES PRODUITS, ET CEUX QUI LE FONT EN CONNAISSANCE DE CAUSE SONT DES SALOPARDS!


"ILS" sont en train de bousiller toute une génération, les conséquences vont se manifester jusqu'à 10, 20, voire 30 ans...


La peur et le mensonge institutionnalisés... c'est complètement fou... REVEILLEZ-VOUS!!!


Site du Dr Marc Vercoutère:

http://www.cri-vie.com/

 

Dr Jean-Michel Dubernard, chirurgien réputé et membre du collège de la Haute Autorité de Santé:


«Il n’existe pas de preuve scientifique sur l’utilité des vaccins».


 

Le député qui présidait une table ronde sur la vaccination en France, le 6 juin 2007 au Sénat, estime qu'«il n’existe pas de preuve scientifique sur l’utilité des vaccins». Ce seul constat aurait dû alors faire adopter par la France une attitude plus cohérente, mais on est loin du compte!


Lire cette pertinente analyse faite par AGORAVOX, qui en reprend l’info: http://www.agoravox.fr/article...icle=31102

Le député en question n’est autre que le Dr Jean-Michel Dubernard, chirurgien réputé et membre du collège de la «Haute Autorité de Santé», dans un riche dossier de la revue Nexus (septembre-octobre 2009), reprenant sous le titre «Pas de preuve scientifique» à cette constatation, on ajoute: «mais personne ne semble l’avoir entendu».


Infos et documents ici: http://vivresansogm.org/archivesartemisi/index.html

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 13:06


Selon la députée européenne Michèle Rivasi,
le Minitre de la Santé Roselyne Bachelot
doit "revoir sa copie"



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 11:11


Nous sommes enjoints par l’éducation nationale de remplir un formulaire visant à autoriser la vaccination de nos enfants dans les établissements scolaires, en dehors de tout cadre habituel.

La veille, nous apprenions que les autorités canadiennes, constatant avec l’Organisation Mondiale de la Santé, un nombre anormal de réactions allergiques graves (dont une mortelle) viennent de retirer en urgence un lot de 170.000 vaccins Arepanrix produit par le Laboratoire GSK.
A la lecture des documents officiels destinés à autoriser les vaccins Arepanrix au Canada et Pandemrix en France, nous constatons que, contrairement à ce qui a été affirmé précipitamment, ces deux vaccins sont identiques, seuls les noms diffèrent!:

PANDEMRIX (France) AREPANRIX (Canada)
ANTIGENE A/California/7/2009 (H1N1)v-souche analogue (X-179A) 3,75 microgrammes cultivé sur oeufs A/California/7/2009 (H1N1)v-souche analogue (X-179A) 3,75 microgrammes cultivé sur oeufs
ADJUVANT L’adjuvant AS03 est composé de squalène (10,69 milligrammes), de DL-α-tocophérol (11,86 milligrammes) et de polysorbate 80 (4,86 milligrammes) L’adjuvant AS03 est composé de squalène (10,69 milligrammes), de DL-α-tocophérol (11,86 milligrammes) et de polysorbate 80 (4,86 milligrammes)
Cliquez sur les liens PANDEMRIX et AREPANRIX pour accéder aux documents officiels

 

De plus, le 19 février 2009, le Comité Consultatif pour les Vaccins et les Produits Biologiques Associés de la FDA (Food and Drug Administration, chargée aux États-Unis de l’évaluation et de l’autorisation des médicaments) s’était réuni pour une audition publique. A cette occasion, le Dr Vaughn, représentant de GSK, a déclaré: «Alors que nous avons une grande expérience en matière de profil de sécurité pour le vaccin classique inactivé contre la grippe saisonnière chez les enfants de plus de six mois, il y a en général, une expérience très limitée concernant le profil de sécurité de l’ASO3 chez l’enfant (l’AS03 désignant le squalène contenu dans les vaccins français et canadiens de GSK)

 

Par ailleurs, le formulaire qui est remis au parent vise ostensiblement à leur extorquer leur consentement:


Comme il l’a été relevé par la rédaction du journal télévisé de France2 (23 novembre 2009 à 13 heures) la case «Non» aurait été «oubliée», l’Education Nationale prétend qu’il s’agit «d’une erreur»... [!!!]


Il est préalablement demandé de cocher une case à côté de laquelle figure la mention «J’ai reçu une information sur le vaccin et la vaccination (cochez la case si la réponse est oui)».


Cette «information» fait référence aux feuillets qui accompagnent le formulaire. Or, il ne s’agit pas d’information, attendu que tous ces feuillets incitent à répondre «Oui» à la question qui suit: «et donne mon accord à la vaccination...» alors que l’information minimale que les parents sont en droit d’attendre est précisément le nom et la composition du vaccin, telle qu’elle figure dans le tableau ci-dessus, pour réellement décider en toute connaissance de cause quelles substances peuvent être inoculées à leurs enfants.


Enfin, en suivant l’évolution des cas de grippes relevés officiellement par le réseau Sentinelle, il ressort que certaines régions françaises (voir, par exemple, les cartes de la région Poitou-Charentes pour les semaines 45 puis 46) sont sorties de la situation épidémique sans aucune campagne de vaccination systématique. Les récents communiqués de l’Organisation Mondiale de la Santé comme les données des services d’urgence français (Assistance publique - Hôpitaux de Paris) amènent à conclure que le pic de l’épidémie aurait déjà été atteint et que la baisse du nombre de cas se produit avant que les populations ne soient vaccinées.


En conséquence, et en considération de l’article 223-6 du code Pénal réprimant la non assistance à personne en danger, je demande:


A tous les parents de répondre «Non» au formulaire. A ceux qui souhaitent, malgré tout, faire vacciner leurs enfants, d’exiger un vaccin ne présentant pas les risques du Pandemrix.


Aux organisations représentatives des parents d’élèves de demander officiellement au Ministre de l’Éducation Nationale de sursoir à toute vaccination dans l’attente des investigations en cours sur les réactions allergiques graves constatées dans d’autres pays, ceci en application du principe de précaution inscrit dans la Constitution, de faire étudier les vaccins proposés par des experts réellement indépendants des fabricants, d’informer correctement les parents, notamment en faisant figurer la composition complète des vaccins sur les formulaires.


J’invite tous les parents d’élèves qui le souhaitent à co-signer et diffuser cette lettre.


Jean-Yves CREVEL


Source: http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=499
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 21:26
Transmis par Bruno Darmon - A lire absolument


L'extraordinaire témoignage d’un médecin
sur les
dents dévitalisées



"La vie, c'est comme une dent!"

J’ai personnellement demandé à un certain médecin de réaliser ce témoignage en vue de le diffuser ultérieurement. Avec mon aide, il accepta de réaliser le texte ci-dessous, qui est le reflet exact de sa pensée. Néanmoins, fortement influencé par son entourage, il refusa de le signer pour des raisons qui se résument à de la peur. Ce vieux médecin sait très bien de quoi sont parfois capables les êtres humains lorsqu’on révèle certaines informations qui les dérangent. On ne peut donc que comprendre ses réticences, mais je ne pouvais pas, non plus, passer sous silence ce texte que j’estime être d’une importance capitale pour la santé publique.

En respectant son anonymat, je ne peux donc qu’attester avec ma bonne foi que ce témoignage est authentique, tout comme je peux aussi attester de la véracité des informations qu’il recèle. Je peux aussi attester que les patients venaient de toute la France consulter ce médecin, tant ses résultats étaient probants sur les maladies graves. Ce témoignage est aussi tout à fait en accord avec ce que m’a exprimé un jour le Dr Rau, Directeur de la Clinique Paracelsus en Suisse allemande, dans le canton suisse où les personnes sont probablement les moins malades d’Europe. Après que sa clinique ait vu environ 20.000 patients, il me dit, un jour:

«Tout ce que l’on fait d’extraordinaire dans cette clinique
serait négligeable dans les pathologies graves,
si on ne faisait pas enlever, au préalable,
toutes les
dents dévitalisées de nos patients»
.

Dr Bruno Darmon.

Médecin à la retraite depuis peu, je désire aujourd’hui témoigner de la toxicité des dents dévitalisées, car c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. J’ai exercé la médecine pendant quarante quatre ans dans le Sud-Est de la France. Très tôt, je me suis orienté vers des médecines que l’on peut qualifier de médecines douces ou naturelles, qui complétaient mes acquis universitaires. Je pratiquais notamment la phytothérapie, l’aromathérapie, l’ozonothérapie, l’auriculothérapie, l’homéopathie, la gémo-litho-organothérapie, la vertébrothérapie, la physiothérapie et des corrections alimentaires.

Je collaborais même parfois avec des psychothérapeutes, certains mettant notamment en pratique des enseignements qui font le lien entre cancer et chocs psychologiques, ainsi que des médecins effectuant des traitements de chélation des métaux toxiques dits métaux lourds.

Néanmoins, j’étais surtout consulté pour l’efficacité de traitements d’acupuncture traditionnelle, qui duraient parfois jusqu’à une dizaine d’heures. Je les commençais toujours en plaçant des aiguilles dans la bouche pour neutraliser les effets toxiques de ce qui s’y trouvait. Une méthodologie qui ne fait pourtant pas partie de l’acupuncture traditionnelle chinoise, mais qui - je l’ai constaté - renforçait nettement l’efficacité de mes traitements.

Il est à souligner, à ce sujet, que la dentisterie traditionnelle chinoise ne comportait pas non plus de dévitalisation dentaire, qui est une pratique moderne. Une pratique datant du début du vingtième siècle, le siècle qui a vu s’accroître considérablement la quantité de cancers dont la première cause est, sans l’ombre d’un doute, pour moi, la dent dévitalisée. La dent dévitalisée est une dent dont on a retiré la pulpe dentaire, c'est-à-dire nerfs et vaisseaux sanguins. C’est donc une dent morte.


Les patients qui me consultaient étaient, dans l’immense majorité des cas, des patients qui constituaient des échecs de la médecine. Je voyais souvent des pathologies très graves, indépendamment, d’ailleurs, de ma spécialité médicale. Mes patients étaient généralement prêts à supporter des traitements éprouvants pour guérir, comme rester parfois très longtemps sur des tables de massage inconfortables avec leurs aiguilles d’acupunctures et régler des honoraires en grande partie non remboursés. Mais s’ils acceptaient cela, c’est qu’ils fondaient beaucoup d’espoir sur cette démarche thérapeutique hors normes, grâce aux témoignages encourageants  préalablement recueillis par le «bouche à oreille».

L’élément essentiel qui m’a permis de mieux traiter mes patients est que je travaillais en collaboration avec des dentistes particuliers. Certains proposaient d’enlever toutes les dents dévitalisées. D’autres effectuaient des tests destinés à déterminer les zones nocives de la bouche, généralement représentées par certaines dents dévitalisées, qu’il fallait alors extraire. Ces dents avaient aussi intoxiqué l’os qui les entourait, puisque, même une fois extraites, j’observais toujours un certain dérèglement énergétique au niveau des zones d’extraction. Un problème qu’il serait fort utile, d’ailleurs, de chercher à résoudre.

Le premier dentiste avec qui j’ai collaboré était feu le Dr Davo KOUBI à Cannes, assez réputé, à l’époque, pour guérir seul nombre de maladies. Pour information, il n’enlevait pas les amalgames dentaires au mercure et, néanmoins, il obtenait des résultats thérapeutiques étonnants. Certains dentistes parlent pourtant plus de l’intoxication des amalgames au mercure, alors que mon expérience me montre que c’est, en général, bien moins grave que l’intoxication due aux dents dévitalisées.


Au cours de ma carrière, je me suis aussi penché sur les effets secondaires problématiques des vaccins. Ils touchent, aujourd’hui, surtout, certaines personnes fragiles, telles que, par exemple, les personnes dont l’immunité a été affaiblie par leurs dents dévitalisées ou les enfants dont les parents avaient des dents dévitalisées. Sans nier l’existence d’accidents post-vaccinaux parfois dramatiques, mon expérience me fait, néanmoins, comprendre que ce sujet est moins problématique, encore une fois, que le problème des dents dévitalisées, qui, elles, peuvent affecter même les personnes les plus robustes. Les dents dévitalisées sont des organes morts et les tissus morts ou gangrenés sont plus toxiques que tout autre poison biochimique, car ils distillent leur jus de cadavre en permanence dans le sang.

On sait qu’un membre gangrené doit être amputé en urgence, car il constitue un foyer infectieux, qui va provoquer une septicémie mortelle. Le foyer infectieux que représente la dent dévitalisée est, toutefois, plus sournois qu’une gangrène classique, car le dentiste a supprimé le caractère aigu et l’effet local de cette gangrène, en dévitalisant correctement la dent. Un traitement qui laisse toujours, néanmoins, un peu de pulpe dentaire même dans les dents les mieux dévitalisées. Cette pulpe résiduelle deviendra toujours putride avec le temps, mais sa faible quantité fera que la dent dévitalisée mettra parfois des années à provoquer une maladie grave à distance de la bouche.


J’expliquais à mes patients qu’enlever les éléments morts du corps, donc les dents mortes, est la première chose à faire pour retrouver la santé. J’avais constaté que chez ceux qui n’acceptaient pas ce nettoyage dentaire particulier, mes traitements fonctionnaient bien moins, particulièrement sur les pathologies graves et chroniques. Il est, bien sûr, difficile de faire admettre le projet de faire extraire des dents indolores, et qui en plus, sont censées être correctement soignées, pour ensuite faire mettre à la place, en général, des dentiers. On contrarie, en outre, la plupart des dentistes, qui mettront probablement un certain temps à admettre le problème qu’ils ont généré, bien involontairement toutefois, il faut le reconnaître. Pourtant, les dentistes pourraient constituer une aide considérable pour redonner la santé s'ils acceptaient d'enlever les dents dévitalisées. On peut, bien sûr, souvent guérir sans enlever de dents dévitalisées. Mais, en gardant ces dents, qui ne sont en fait que des cadavres de dents - vous l’aurez compris -, j’ai constaté que l’on n’obtenait jamais la même vitalité, en fin de compte. En enlevant les dents dévitalisées, l'on peut même faire éviter la plupart des interventions chirurgicales prévues par nos chirurgiens.

Aujourd’hui, je peux affirmer avec l’expérience de plusieurs centaines de patients soignés sur une quarantaine d’années d’exercice, que l’élimination des dents dévitalisées, même en apparence saines pour la pensée académique dentaire, constitue une mesure thérapeutique extrêmement utile. Toutes les pathologies sont concernées, des bénignes comme le mal de dos aux pathologies graves diverses, psychiques ou neuro-psychiques, ainsi que les états de dévitalisation et les tendances suicidaires.

Dévitaliser les dents dévitalise l’organisme et y introduire la mort (la dent morte) pousse aussi les personnes à se donner la mort. Extraire les dents dévitalisées est même plus efficace à long terme que la plupart des autres traitements médicaux, car même si la technologie médicale a réalisé d’immenses progrès ces dernières décennies, nous ne devons pas pour autant en oublier, mes amis, que nous sommes des êtres vivants. Et les organes morts, telles les dents mortes ou dévitalisées, ne sont pas faits pour rester à l’intérieur des êtres vivants.


Pour plus de renseignements: www.sante-dents.com et www.dent-devitalisee.com
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 12:20

Vaccination contre le H1N1,
un médecin parle

 

GRIPPE A(H1N1) - Calculons le risque...

Sam 10 Octobre 2009

Docteur Pierre Schnock




GRIPPE A(H1N1), entre hystérie collective et paranoïa

Face au battage médiatique et politique et aux bruits de "complot génocidaire" concernant la grippe AH1N1 dite  "porcine ou mexicaine", voici une collection de liens et de citations, découverts au cours de mes recherches.


A /  LA GRIPPE aH1N1 en général:

Cette grippe se révèle être statistiquement très peu grave, jusqu'ici, comparée à la grippe saisonnière.

voyez le site officiel belge, très rassurant et très officiel:     http://www.influenza.be/fr/H1N1_fr.asp

Un article de synthèse, historique, pédagogique et nuancé (Nouvel Obs):
http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/societe/20090909.OBS0585/les_30_questionscles_que_vous_vous_posez.html

Un article (en deux parties)  engagé, faisant le point, fin aout 2009 et l'analyse des risques "grippe / traitement":
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/grippe-a-h1n1-pandemique-et-vaccin-adjuvante-au-squalene-une.html  et
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/grippe-a-h1n1-pandemique-et-vaccin-adjuvante-au-squalene-une1.html

«Si le virus A H1N1 mute...» ou l’escroquerie à l’échelle planétaire par Dr Marc Zaffran (Pseudonyme: Martin Winckler: auteur du magnifique bouquin: "la maladie de Sachs"):
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=973

Sur l’hystérie des médias, des autorités sanitaires et des laboratoires pharmaceutiques, un document du médecin espagnol Juan Gérvas:

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/13/vaccin-et-tamiflu-sont-inutiles-dans-une-grippe-porcine-bien.html

En Europe  les producteurs des antiviraux ou des vaccins, et les médecins sont couverts:  http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=SEC:2009:1191:FIN:EN:DOC   Traduction:" Les États Membres peuvent autoriser temporairement la distribution d’un produit médical non agréé en réponse à la diffusion soupçonnée ou confirmée d’agents pathogènes. Ceci comprend les situations de pandémie, telle que la pandémie Influenza A(H1N1). Dans pareil cas les titulaires de l’autorisation de mise sur le marché, les fabricants et les professionnels de santé sont exemptés de toute responsabilité civile ou administrative pour toutes les conséquences résultant de l’usage d’un vaccin quand l’usage d’un vaccin non autorisé est recommandé ou requis par l’autorité compétente en réponse à la situation pandémique…Ceci s'applique également à des produits ayant bénéficié d'une autorisation de mise sur le marche, comme des antiviraux ou des vaccins, selon les groupes et tranches d'âges recommandés."

B / Le TAMIFLU et le RELENZA: médicaments antiviraux inhibiteurs de la neuraminidase

Le très officiel Centre Belge d'Information Pharmacothérapeutique ( http://www.cbip.be) dit ceci: (citations, c'est moi qui souligne)

"... Les preuves de l’effet des inhibiteurs de la neuraminidase en cas de grippe saisonnière sont limitées.  En ce qui concerne l’efficacité de ces médicaments sur la grippe par le virus pandémique H1N1, aucune étude clinique n’a été publiée, mais les résultats en cas de grippe saisonnière font craindre que l’effet sera ici aussi limité."

"...La virulence et le pouvoir pathogène du virus pandémique H1N1 ne sont pas préoccupants à l’heure actuelle et sont comparables à ceux des virus de la grippe saisonnière des dernières années. On s’attend dès lors à ce que la très grande majorité des cas de grippe causée par le virus pandémique H1N1 évoluent spontanément de manière favorable. Un double problème se pose toutefois. D’une part, il est probable qu’un plus grand nombre de personnes tomberont malades vu qu’il n’y a pratiquement pas encore d’immunité contre ce nouveau virus au sein de la population. D’autre part, les groupes à risque accru de complications et de morbidité élevée peuvent ne pas encore avoir été vaccinés."..

.." Il faut signaler que la délimitation des groupes à risques est faite essentiellement sur base d’un consensus, et qu’il n’existe que très peu de preuves scientifiques sur lesquelles on peut se baser."

"- Le bénéfice des inhibiteurs de la neuraminidase dans le cadre de la grippe saisonnière est limité. Ni chez les enfants, ni chez les adultes, il n’existe de preuves d’un effet bénéfique sur les complications graves de la grippe chez les patients à risque ou sur la mortalité, mais on ne dispose que de très peu de données. De plus,  l’apparition de résistances à l’oseltamivir est de plus en plus fréquente avec les virus de la grippe saisonnière [voir Folia d’août 2009].."...

".... La méta-analyse révèle, comme on s’y attendait, un effet positif limité pour l’oseltamivir et le zanamivir – instaurés dans les 48 heures suivant l’apparition des symptômes – sur les symptômes de la grippe : raccourcissement de leur durée de 0,5 à 1,5 jours. On n’a pas pu démontrer d’effet significatif sur l’incidence des exacerbations d’asthme ou sur la fonction pulmonaire (même pas dans l’étude menée chez des enfants asthmatiques), sur l’usage d’antibiotiques ou sur l’incidence de l’otite moyenne...."

"- Le virus pandémique H1N1 est sensible aux inhibiteurs de la neuraminidase, mais quelques cas de résistance à l’oseltamivir ont été constatés. Aucune étude clinique ayant analysé l’efficacité de ces médicaments dans la grippe par le virus pandémique H1N1 n’a été publiée à ce jour. Les résultats dans la grippe saisonnière font craindre que l’effet sera ici aussi limité.."....

."....il convient de souligner que l’on ne dispose que de très peu de données concernant l’innocuité de ces médicaments dans ces groupes.

Dans la méta-analyse mentionnée ci-dessus, le seul effet indésirable observé avec l’oseltamivir était des vomissements. Les vomissements constituent de fait un effet indésirable fréquent de l’oseltamivir (fréquence allant jusqu’à 10% dans les études cliniques)."

 "....L’envergure des études est cependant insuffisante pour pouvoir détecter des effets indésirables plus rares. Ainsi, on a rapporté des effets neuropsychiatriques (convulsions, délire, agitation, hallucinations…) avec l’oseltamivir et le zanamivir, surtout chez les enfants et les adolescents, mais on en ignore l’incidence, et la causalité est incertaine.

Avec le zanamivir, des réactions allergiques (p.ex. œdème oro-pharyngé ou œdème facial, éruptions cutanées) et des problèmes respiratoires (p.ex. bronchospasme, surtout chez les patients asthmatiques ou atteints de BPCO) ont aussi été décrits."

Référence de ce qui précède:  http://www.cbip.be/nieuws/index.cfm?welk=350

 

Sur le Tamiflu par Wikipédia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tamiflu#cite_note-prescrire-11

Vu à la télé: La télé publique allemande critique le business de la grippe A, l'inefficacité du Tamiflu et les pressions de Roche sur les hommes politiques:


Sur Donald Rumsfeld et le Tamiflu par Wikipédia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Donald_Rumsfeld

A propos de la Badiane "chinoise" et du pastis (Buvez du Pastis?).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Badiane_chinoise

Même en l’absence de preuve directe de la responsabilité de l’oseltamivir (Tamiflu) dans les accidents psychiatriques, dont des dizaines de défenestrations,  le gouvernement japonais a recommandé en 2007 de ne pas prescrire cette molécule chez les enfants et adolescents.

New concerns about oseltamivir [archive], Lancet 2007; 369:1056

C /  Faut-il vacciner ou pas?

Les vaccins ont été élaborés à la va-vite
On a rajouté des composants douteux (squalène, thiomersal) dans certains de ces vaccins distribués en Europe pour pouvoir les produire plus vite, en grandes quantités.
Ni l'efficacité ni l'innocuité de ces vaccins ne sont prouvées.
Le squalène est interdit, aux USA, par la FDA (Food & Drug Administration).

En 1999, le Centers for Disease Control et l’American Academy of Pediatrics (AAP), suivant le principe de précaution, ont demandé le retrait du thiomersal des vaccins américains et européens.

Le très officiel Centre Belge d'Information Pharmacothérapeutique ( http://www.cbip.be) dit ceci:
(citations, c'est moi qui souligne)

"....Un vaccin spécifique contre le virus H1N1 pandémique est actuellement en cours de développement.  On ne dispose pas pour le moment d’informations détaillées en ce qui concerne, par exemple, la composition du vaccin, le nombre de doses requises ou les groupes cibles prioritaires. ..."

"...Bien que la virulence du virus ne semble pas inquiétante à l’heure actuelle, et que la plupart des patients atteints d'influenza par le virus H1N1 pandémique évoluent spontanément de manière favorable, il semble de plus en plus évident que certains groupes de patients tels que les femmes enceintes, les patients asthmatiques ou présentant d'autres affections chroniques telles qu'une obésité morbide, ont un risque plus élevé de morbidité sévère  [voir communiqué de presse du 13/07/09 de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS): www.who.int/entity/csr/disease/swineflu/notes/h1n1_vaccine_20090713/en/index.html]. Cette information est importante pour définir les groupes chez lesquels la vaccination s’avèrera prioritaire lorsque le vaccin sera disponible.  En plus de ces groupes à risque élevé de complications liées à l'influenza, les professionnels de la santé constitueront probablement également un groupe-cible prioritaire.

..."Il faut signaler que la délimitation des groupes à risque est faite essentiellement sur base d’un consensus, et qu’il n’existe que très peu de preuves scientifiques sur lesquelles on peut se baser."

 

L’OMS attire l’attention sur l’importance de suivre les effets indésirables éventuels du vaccin grippal pandémique, comme c’est le cas pour d’autres vaccins récemment commercialisés. Le «vaccin pandémique» sera probablement administré à une beaucoup plus grande échelle et il se peut que le processus de production diffère du processus classique. Ce sont des raisons supplémentaires pour procéder à un suivi plus actif des éventuels effets indésirables...." (Expérimentation humaine de masse)

Le site du docteur  Marc Girard:

http://www.rolandsimion.org/spip.php?article29
http://www.rolandsimion.org/spip.php?rubrique16
http://www.rolandsimion.org/spip.php?article47

Haut Conseil de la santé publique français:

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/accueil?ae=accueil

Je cite un extrait du rapport:

..."Pandémie grippale: Pertinence de l’utilisation d’un vaccin pandémique dirigé contre le virus grippal A(H1N1)v et Pertinence de l’utilisation d’un vaccin monovalent, sans adjuvant, dirigé contre le virus grippal A(H1N1)v.

Cependant, le Haut Conseil de la santé publique Français, reconnaît bien: ".....que l’orientation des instances internationales (notamment les agences du médicament) est le développement d’un vaccin pandémique A (H1N1)v, sous forme d’une variation des vaccins prototype H5N1. Si les firmes productrices laissent espérer la mise à disposition de lots dès l’automne, il sera difficile d’extrapoler à ce nouveau vaccin les données d’immunogénicité et de tolérance des vaccins dirigés contre le virus H5N1.

Un minimum d’évaluation de ces nouveaux vaccins sera nécessaire. Les données ne seront vraisemblablement pas disponibles avant la fin de l’année et ne concerneront pas initialement les enfants. Or la perspective d’utiliser un adjuvant stimulant fortement l’immunité chez des sujets dont le système immunitaire est en pleine maturation n’est pas sans soulever des questions et doit être étudiée. ...."

D /  VACCINS contre la grippe porcine AH1N1: 3 compositions

1/  le vaccin anti-AH1N1 sous-dosé à 7,5 µg et adjuvé avec du squalène

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/29/grippe-a-un-vaccin-douteux-aux-adjuvants-risques-sera-experi.html
http://www.rolandsimion.org/spip.php?rubrique20

Controverse à propos de l'impact sur la santé du squalène:

Le squalène est une substance naturelle, présente en petite quantité dans certaine parties du corps humain. Il est utilisé comme cosmétique, mais aussi comme un adjuvant immunologique de vaccins. Il augmente très fortement la réponse immunitaire et donc les risques liés à l'utilisation du vaccin. L'usage du squalène est interdit par la FDA (Food & Drug Administration).
La réponse immunitaire et permet de sous-doser  l'antigène présent dans le vaccin. Il existe une controverse sur les avantages et les dangers du squalène utilisé en tant qu'adjuvant vaccinal [1] [2], en particulier quand il est injecté [3] [4] [5]. Il semble induire des effets immunologiques (autoimmuns) qui pourraient expliquer le syndrome de la guerre du golfe [6] chez les soldats ayant été vaccinés contre l'anthrax, avec cet adjuvant [7] L'OMS questionne son intérêt en terme de coût-avantages [8]. Ces doutes ont été relayés par la presse nord-américaine [9] et ont été ré-exprimés en Europe à l'occasion de son utilisation dans certains vaccins antigrippaux.
  1. http://www.sciencebasedmedicine.org/?p=851 [archive]
  2. SÖFW Journal: Cell Toxicity of UV-A Irradiated Squalene [archive]
  3. New Engl J Med 360:1192 [archive]
  4. Review of Asa, Cao & Garry (2000) (page 17) [archive]
  5. The Endogenous Adjuvant Squalene Can Induce a Chronic T-Cell-Mediated Arthritis in Rats, American Journal of Pathology. 2000;156:2057-2065. [archive]
  6. Antibodies to squalene in Gulf War syndrome, Department of Microbiology, Tulane Medical School [archive]  Parmi les symptômes qu´ils ont développés, l´on peut retenir l´arthrite,la fibromyalgie, la lymphadenopathie, les éruptions cutanées, les éruptions photosensibles, les éruptions malaires en ailes de papillon, la fatigue chronique, les maux de tête chroniques, perte anormale de poils, les lésions cutanées incurables les ulcères aphteuses, les vertiges, l´asthénie, la perte de mémoire, les troubles neurologiques de la marche, les changements d´humeur, les problèmes neuropsychiatriques, les effets des anti-thyroïdiens, l´anémie, une vitesse de sédimentation globulaire (ESR) élevée, le lupus érythémateux systémique, la sclérose multiple, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), le phénomène de Raynaud, le syndrome de Sjorgren, la diarrhée chronique, les transpirations nocturnes et les températures subfébriles.»
  7. Antibodies to Squalene in Recipients of Anthrax Vaccine, Experimental and Molecular Pathology 73, 19–27, 2002   
  8. WHO Global Advisory on Squalene in Vaccines [archive]
  9. Benefit and Doubt in Vaccine Additive [archive], Andrew Pollack, New York Times, September 21, 2009
2/ Le vaccin, en flapules pour 10 patients, avec squalène et thiomersal:

On y  ajoute pour favoriser une plus longue conservation, de l'éthylmercure, le thiomersal, ce qui n'est pas sans poser de questions supplémentaires. On utilise depuis les années 1930 le thiomersal comme agent conservateur dans les vaccins. En 1998, une étude scientifique suggérait que l'injection de vaccins ciblant la rougeole, les oreillons et la rubéole (vaccin R.O.R au thiomersal) puisse être à l'origine du développement d'un syndrome autistique chez huit enfants. En 1999, le Centers for Disease Control et l’American Academy of Pediatrics (AAP), suivant le principe de précaution, ont demandé le retrait du thiomersal des vaccins européens et américains. Depuis lors, le thiomersal dans les vaccins pour enfants a été présenté par certaines associations comme la cause de cas d’autisme et plusieurs milliers de parents aux États-Unis ont engagé des procédures judiciaires. Mais la recherche scientifique n’a pas trouvé jusqu'ici de preuves convaincantes que le thiomersal était à l’origine de cas d’autisme.

3/ le Vaccin dosé à 15µg et sans adjuvant

UNE  ÉTUDE réalisée chez 240 sujets par le laboratoire CSL (Australie) a testé l’efficacité d’un vaccin monovalent sans adjuvant, inactivé anti AH1N1 à la dose de 15 ou 30 µg d’antigène hémagglutinine administré par voie intramusculaire. Les titres d’anticorps étaient mesurés à J0 et à J21. Les résultats montrent qu’à J21 un titre d’anticorps à 1:40 ou plus était obtenu chez 116 patients sur les 120 ayant reçu la dose de 15 µg (soit 96,7 %) et chez 112 des 120 patients ayant reçu la dose de 30 µg (soit 93,3 %).

Les auteurs concluent à l’immunogénicité chez l’adulte d’une dose unique de 15 µg de vaccin anti H1N1. Le haut niveau de protection immunitaire apporté par une dose unique de 15 µg devrait permettre d’assurer plus facilement la logistique des programmes de vaccination H1N1 de masse.

Référence: Dr Christèle Leblond-Joly.

1) Clark TW et coll. Trial of influenza A (H1N1) 2009 monovalent MF59-adjuvanted vaccine – preliminary report. N Eng J Med 2009; publication avancée en ligne le 10 septembre 2009 (10.1056/NEJMoa0907650).

2) Greenberg et coll. Response after one dose of a monovalent influenza A (H1N1) 2009 vaccin – preliminary report. N Eng J Med 2009; publication avancée en ligne le 10 septembre 2009 (10.1056/NEJMoa0907413)

http://www.medespace.znsoft.fr/news.php?readmore=2048

E /  VIDEOS:

VIDEO    http://www.youtube.com/watch?v=UpA448TpOO4&feature=player_embedded#t=547

VIDEO   http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/14/grippe-porcine-le-depute-et-animateur-canadien-andre-arthur.html

VIDEO   http://www.france24.com/fr/20090911-etats-mobilisent-contre-premiere-pandemie-xxie-siecle-grippe-a-h1n1-oms-vaccination

F /  L'HYSTERIE COLLECTIVE:

En Belgique, les administrations communales ont reçu un courrier officiel conseillant de préparer à tout hasard des tombes en surnombre, dans les cimetières...

Des dizaines de miliers de "cercueils en plastique" commandés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency ... Organisation des situation d'urgence) ont été découverts, stockés au milieu de la Géorgie (USA). Ce ne sont pas proprement dit des cercueils , mais des container étanches et anti chimique.Ils sont appelés "Burial vault" ( coffre fort d'enterrement ). Pourquoi faire? Trois à six cadavres par container?    http://www.polyguardvaults.com/index.cfm?ID=1

VIDEO   http://www.dailymotion.com/video/x668m4_des-milliers-de-cercueils-au-cas-ou_news  
                      
Localisation d'un gigantesque stock de
"Burial vaults" sur Google Earth: Allez à     33.5659, -83.48507

Combattre la grippe avec des pouvoirs spéciaux?


La Commission de la Santé publique de la Chambre a adopté à l'unanimité, sauf le VB qui s'est abstenu, un projet de loi accordant des pouvoirs spéciaux au gouvernement en cas d'épidémie ou de pandémie de grippe A-H1N1. En cas d'épidémie, il y aura "urgence à disposer d'un cadre juridique adéquat", a justifié la ministre de la Santé Laurette Onkelinx. (JDM 24/09/2009)

G /  LA PARANOÏA DE CERTAINS:

Nous serions face à un "complot mondial pour détruire une partie de la population"......... No comment.

H  /  CONCLUSIONS:

Ami lecteur, si tu as lu ce qui précède, tu en sais autant que moi, tu es édifié et tu es un homme averti.

Et toi, ami médecin, tu as, malgré toute ton "officielle irresponsabilité", intérêt  à faire signer par chaque patient, un "consentement éclairé", dans lequel seraient clairement expliqués les bénéfices et les risques, ainsi que la façon de procéder en cas de demandes de réparation pour effets secondaires, avant de procéder à tout vaccin AH1N1 ou à toute prescription d'antiviral Tamiflu ou Relenza...

Dr  Pierre  Schnock, médecin à Charleroi, Belgique.

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 23:58

On ne le dira jamais assez!

C'est une énorme arnaque!!!




L'imposture de la "grippe A" Dévoilée

envoyé par ichigo253.


Parmi les inévitables résultats:

Pour éviter une grippette tout ce qu'il y a d'hypothétique:
Des avortements en série, quant à eux bien réels!...


Exemples au Portugal


Trois cas d'avortements au Portugal:

Texte anglais:
 

http://theflucase.com 


A pregnant woman who took the Pandemrix swine flu jab was rushed to the Hospital de Santo André, em Leiria in Portugal but lost her baby.

This is the third case in a few days in Portugal but health officials say they cannot confirm any link  betewen the death of the baby and the Pandemrix vaccine in spite of the fact there is a huge body of scientific evidence that these vaccines for which there are oddly no clinical data but which are classified as bioweapons by EU and US authorities are damaging. The 27-year-old was 20 weeks pregnant and was vaccinated ot the begining of this month.
Texte portugais:

http://www.radiohertz.pt/?pagina=noticias&id=1660


Deu ontem entrada no Hospital de Santo André, em Leiria, mais uma grávida com um feto morto e que tinha sido vacina contra a gripe A (H1N1). É o terceiro caso em poucos dias, mas as autoridades não confirmaram até agora nenhuma relação causa-efeito entre a morte dos fetos e a inoculação.

A jovem de 27 anos estava grávida de vinte semanas e tinha sido vacinada no início do mês. Deu ontementrada no Hospital de Santo André, em Leiria, que confirmou a morte do feto, que será autopsiado.

Ontem foi confirmada, no hospital CUF Descobertas, a morte de um feto de 34 semanas, cinco dias depois de a mãe ter sido vacinada contra a gripe A. A situação surgiu dois dias depois de uma outra mulher, vacinada em Portalegre, ter perdido a filha que esperava há também 34 semanas. A Direcção-Geral da Saúde recusa comentar o caso até serem conhecidos os resultados de análises e testes que só podem ser feitos depois do nascimento.

O director clínico do Hospital CUF Descobertas garantiu hoje que vai ser feita autópsia ao feto que morreucom 34 semanas. A autópsia poderá ser fundamental para encontrar a causa da morte, mas os médicos recusam estabelecer uma ligação entre a morte do bebé e a vacina para a gripe A.


Pour ceux qui ne lisent ni l’anglais ni le portugais, voir la confirmation en français sur Doctissimo.

Le Portugal est un pays en Europe qui a décidé de vacciner dès la semaine dernière les femmes enceintes par le vaccin H1N1.

Ce pays utilise le même vaccin que la France va appliquer aux femmes enceintes. 

Il est à déplorer, depuis vendredi dernier, 3 décès de fœtus dans les 48H00 de la vaccination au H1N1.

Les autorités sanitaires portugaises indiquent qu'ils n'y a pas de rapport de cause à effet (mais, bien sûr, ce sont 3 coïncidences bizarres!!!).

[La question qui tue!:] Les USA refusent d'utiliser le vaccin H1N1 que les autorités françaises sont en train d'injecter au peuple français. Pourquoi?

Sylvie Simon

*  *  *  *  *  *  *

En Ukraine:

Explosion de malades
après pulvérisation d'avions
volant en basse altitude

0
 0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 00:22

Les plans derrière la troisième guerre mondiale sont divulgués!

Les survivants d'Auschwitz proposent une constitution pour une nouvelle Europe

 


Auschwitz, Pologne, 13 novembre 2007:


Plus de 30 survivants du camp d'extermination d'Auschwitz et d'autres camps de concentration nazis se sont réunis à Auschwitz pour une conférence d'une journée.


Basé sur leur credo moral unique, ce groupe d'hommes et de femmes extraordinaires ont décidé de mettre tout leur poids dans le débat sur l'avenir de l'Europe.

 

Au cours d'une cérémonie solennelle, les survivants de cet «enfer sur terre» ont partagé leurs expériences passées et proposé une constitution pour «Une Europe pour le peuple, par le peuple».


L'objectif principal de ce document unique est la protection de la vie et de la santé des populations aujourd'hui menacées par les intérêts industriels qui tirent des milliards de dollars de profit en transformant le corps humain en marché commercial.

 

L'industrie pharmaceutique et l'industrie des aliments génétiquement modifiés ont un dénominateur commun: les produits brevetés au service des groupes d'investissement géants aux dépens de la santé et de la vie de millions de personnes.


Il ne s'agit pas d'une campagne politique mais d'une «question de moralité» a expliqué August Kowalczyk, fondateur de la Fundacja Hospicjum Oswiecim (Fondation de l'Hospice d'Auschwitz), principale organisatrice de la conférence.


La conférence a attaché une importance particulière au fait que le camp de la mort d'Auschwitz était aussi un camp d'esclavage, dirigé par IG Auschwitz, une filiale à 100% détenue par le cartel chimique IG Farben. Ce cartel réunissait Bayer, BASF, Hoechst et d'autres entreprises, qui continuent aujourd'hui de menacer la vie de millions de personnes, mais par des moyens autrement plus subtils. La conférence a été coorganisée par la Dr. Rath Health Foundation, un critique déjà ancien du commerce pharmaceutique avec la maladie. En récompense de son travail au service de l'humanité, cette organisation a reçu le "Témoin de vie" remis par les survivants d'Auschwitz, avec la demande symbolique de protéger la mémoire d'Auschwitz pour les générations à venir.


Dans son discours, Dr. Rath a indiqué que les mêmes groupes d'intérêts industriels, comme les cartels du pétrole et des médicaments synthétiques, préparent actuellement la troisième guerre mondialeavec une utilisation des armes nucléaires.

 

«Après avoir été exposés par cette conférence, ces plans ne pourront plus être exécutés».


Pour retrouver ce texte, cliquez sur la photo ci-dessous.


Pour lire le discours du Dr. Rath pendant cette conférence, cliquez ici.


Pour voir des images de la conférence, cliquez ici.


Pour regarder une courte interview d'August Kowalczyk, cliquez ici.


Pour obtenir des informations sur la nouvelle constitution pour l'Europe proposée par Témoin de vie, cliquez ici.



Mêmes causes, mêmes effets


Si en 1941, nous avions été en mesure de vous dire qu'un génocide se préparait, que la "solution finale" pour les juifs était organisée, avec camps de concentration, expérimentations, extermination...


Comme aurions-nous été reçus?


Or, ne nous a-t-on pas menti sur la Shoah?


Les mensonges sur l'extermination des juifs, tziganes... devrait faire réfléchir ceux qui trouvent invraisemblable l'idée qu'il puisse y avoir un plan organisé de diminution de la population mondiale.
Pourtant, que ce soit la Croix-Rouge, le Vatican, Winston Leonard Spencer-Churchill lui-même, tous savaient pour ce plan dit "solution finale", et ils n'ont rien dit!

Même les laboratoires louaient des lots de déportés pour faire des expériences.


Et pour cause, se sont notamment les banquiers de la City qui ont financé Hitler, ils pouvaient être au courant!!!


Le géant chimique IG. Farben, fut au cœur de la machine de guerre d'Hitler.


 

IG. Farben avait une branche US, contrôlée par les Rothschild, par l'intermédiaire des Warburg (Paul Warburg, qui dirigeait durant sa création, la banque privée "Central Bank of America", la Réserve Fédérale, en 1913, siégeait comme directeur d'American IG). I.G Farben, était chargé de l'organisation du camp des travaux forcés à Auschwitz (tests pharmaceutiques sur les déportés, pour les grands labos du Monde), et était en réalité une division de la Standard Oil, laquelle appartenait officiellement aux Rockefeller (l'empire des Rockefeller fut fondé par les Rothschild).

Bref, on retrouve les "mêmes" financiers/instigateurs/organisateurs aujourd'hui, que pour ces tragiques événements!!!

 
Et ces infos diverses
1) Ce que contiennent les vaccins
 
 
 
 
3) Extrait de la fiche envoyée aux familles, par le Collège Paul Eluard de Ste Geneviève des Bois (page 3).

Non, vous ne rêvez pas, à la page 3, le "NON" devant la case à cocher n'est pas imprimé! Les deux cases seraient-elles pour dire 2 fois oui?

 

Et lisez bien, tout est fait pour dire "OUI" en croyant juste cocher que l'on a bien lu...


SURTOUT, NE RENVOYEZ PAS CE PIEGE A CONS*!!!


*Ou entièrement rayé + document refusant le vaccin, avec ou sans adjuvants, à trouver ici: http://vivresansogm.org/archivesartemisi/index.html

 

 

 

 
 
 
4) Pour mémoire:
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 23:52

Les journalistes ne croient pas aux mensonges,
mais ils les répètent!
C'est pire!



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 00:09

Bien remplir le formulaire
de NON-consentement



Des fois, il faut être très concis:

NON, c'est NON!!!

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 23:12

Le "lobby anti-vaccinal" s'exprime!





Sylvie Simon - 1/6




Sylvie Simon - 2/6




Sylvie Simon - 3/6





Sylvie Simon - 4/6




Sylvie Simon - 5/6



Sylvie Simon - 6/6


Voir aussi:


(anglais)
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 22:48


Jean-Jacques Crèvecœur
nous invite à passer à l'action!

Pour rappel, c'est de ma propre initiative que je vous envoie ce courriel. Je ne suis financé par aucun groupe d'intérêt (qu'il soit pour ou contre les vaccins), je n'appartiens à aucune religion, à aucun parti politique, à aucune secte. Mes actions d'information contre cette campagne de désinformation, de manipulation et de contrainte autour de la grippe H1N1 sont motivées exclusivement par mon désir humanitaire de venir en aide à mon prochain. Et contrairement à ce que pensent certains esprits mal intentionnés, je ne profite nullement de cette campagne pour promouvoir ou pour vendre des services, des thérapies ou des produits
.


Si vous souhaitez prendre connaissance de mes courriels précédents, je vous invite à vous rendre sur mon site Internet (www.jean-jacques-crevecoeur.com). Si vous voulez recevoir gratuitement mes prochains courriels d'information, je vous invite à vous inscrire à ma liste d'envoi.
0
0
0

Madame, Monsieur,


Chers amis,

Cela fait un peu plus de deux mois que je vous envoyais mon courriel du 10 septembre posant 26 questions auxquelles aucune instance officielle ne semble vouloir répondre. Depuis lors, je pourrais allonger cette liste d’autant de nouvelles questions, ce que je ne ferai pas. En deux mois et demi, j’ai reçu personnellement plus de 18.000 courriels. Énormément de courriels d’encouragement. Beaucoup de courriels d’informations. Un petit nombre de courriels d’injures.


Quelques dizaines d’entre vous m’ont écrit très amicalement pour m’alerter sur le fait que mes propos étaient perçus comme extrémistes et qu’ils déforçaient, du coup, le sérieux de ma démarche d’information et d’avertissement à propos de ce vaccin H1N1. Alors, c’est vrai, je le reconnais, mes propos ont été parfois extrémistes et mon langage parfois choquant. Mais plus encore que mes propos, c’est la situation mondiale qui est extrême et choquante. Et ça, beaucoup de personnes semblent ne pas le comprendre. Les événements de ces dernières semaines (accidents post-vaccinaux, décès post-vaccinaux, épidémie d’origine suspecte en Ukraine), occultés complètement (ou presque) par les grands médias, m’ont plongé dans une humeur encore plus pessimiste. Honnêtement, je crains que nous n’ayons pas encore vu le pire de ce qu’on nous prépare.


Pour revenir à mes propos extrémistes et choquants, je tiens à dire que je ne suis pas seulement un scientifique ou un épistémologue des pratiques médicales. Je suis, avant tout, un être humain.


Et en tant qu’être humain, je revendique le droit d’avoir des émotions, de me mettre en colère, d’avoir peur pour tous ces innocents qu’on pousse vers un vaccin dangereux et injustifié. Je revendique aussi le droit de refuser l’instauration d’une dictature médico-pharmaceutique.
  • Oui, c’est vrai que je ne suis pas capable de garder mon calme quand je vois les responsables de Santé Publique (quelle ironie de se faire appeler comme cela, alors qu’ils me font l’effet d’irresponsables au service de la maladie des individus) affirmer, du haut de leur position de pouvoir, des contrevérités scientifiques grosses comme des montagnes.
  • Oui, c’est vrai que je pleure lorsque je vois les personnes les plus faibles immunitairement se faire vacciner dans les groupes dits prioritaires, alors que je sais que les vaccins affaiblissent encore davantage leur système immunitaire plutôt que de le renforcer.
  • Oui, c’est vrai que je désespère lorsque je constate que la plupart de mes frères et soeurs humains sont transformés en zombies par le lavage de cerveau télévisuel, incapables de discerner les mensonges et l’imposture des instances officielles.
  • Oui, c’est vrai que j’ai peur lorsque je vois les préparatifs militaires visant à «encadrer» la campagne de vaccination, soi-disant pour aider les efforts des gouvernements.
  • Oui, c’est vrai que j’enrage lorsque je constate que les entreprises pharmaceutiques bénéficient d’une immunité juridique totale, au cas où leur vaccin provoquerait des effets secondaires négatifs ou la mort.
  • Oui, c’est vrai que je me sens impuissant quand j’apprends que des femmes enceintes font des fausses couches 24 heures après avoir reçu leur vaccin, quand j’apprends que des jeunes enfants meurent ou sont entre la vie et la mort, quelques heures après la prise du vaccin.
  • Oui, c’est vrai que je hurle lorsque je lis les rapports d’autopsie des victimes ukrainiennes, terrassées en quelques heures par plusieurs souches de virus qui se sont recombinées et dont l’origine ne peut être qu’artificielle.
Mettez-vous à ma place, un instant. Ma femme et moi passons toutes nos journées sur ce dossier de la grippe H1N1. Nous lisons des centaines de documents, chaque semaine. Nous écoutons les déclarations officielles des responsables de santé publique et nous les comparons avec la réalité de la recherche scientifique et la réalité des chiffres. Nous relevons quotidiennement des mensonges et des incohérences.


Je suis très déçu de constater que l’immense majorité des grands médias qui nous subjuguent avec les rares morts de la grippe H1N1 n’ont pas jugé utile, depuis sept mois, d’organiser de vrais débats de fond sur l’efficacité des vaccins contre la grippe, sur les dangers d’une vaccination de masse, sur la nécessité de mobiliser des ressources face à cette pseudo-pandémie, sur les conflits d’intérêt évidents qui existent entre l’OMS, les compagnies pharmaceutiques et les décideurs politiques. À part quelques initiatives isolées, les journalistes relaient tous le même discours alarmiste autour d’une non-pandémie et la même propagande indécente au profit d’un vaccin qui commence à démontrer son extrême toxicité.


Je suis désolé pour ceux qui s’attendaient de ma part à un discours neutre, calme et posé. Si j’avais vécu dans les années 1940, avec le niveau de conscience et d’information qui est le mien, j’aurais probablement fait partie de ceux qui auraient hurlé aux Juifs de ne pas monter dans les trains, parce que je SAVAIS qu’ils ne reviendraient probablement jamais d’Auschwitz ou de Daschau. Lorsque je pressens ce qui se cache derrière cette campagne de vaccination massive, je prends le risque de passer pour un fou, pour un hystérique, pour un théoricien du complot, pour un hurluberlu. Mais je continue de crier à mes semblables: n’allez pas vous faire vacciner. Vous pourriez ne pas en revenir indemnes.


Les erreurs stratégiques que j’ai commises ces derniers mois

Je reconnais, en même temps, que mes émotions ont desservi mon objectif premier: celui d’informer de façon complète, honnête et exhaustive les êtres plongés dans la peur et la confusion à propos de cette pseudo-pandémie. Je sais que de nombreuses personnes n’ont plus lu mes courriels, parce que ça leur faisait peur. Je reconnais que j’ai fait des erreurs stratégiques, ces derniers mois:
  • J’ai fait l’erreur de vous balancer une masse énorme d’informations, sans vérifier que vous étiez capables d’encaisser le choc que ces informations (pourtant véridiques et fondées) pouvaient provoquer;
  • J’ai fait l’erreur de vouloir sauver un maximum de personnes, plutôt que simplement me contenter de délivrer une information complète sur le dossier;
  • J’ai fait l’erreur de m’identifier à la cause que je défendais, sans toujours prendre le recul nécessaire pour être mieux entendu;
  • J’ai fait l’erreur de me croire presque «Seul contre tous», lorsque j’ai entrepris de contrer les actions de propagande des médias et des responsables de Santé Publique;
  • J’ai fait l’erreur de lutter CONTRE le système en place, plutôt que de continuer à promouvoir une dynamique POUR la prise de responsabilité des individus;
  • J’ai fait l’erreur de considérer ceux à qui je m’adressais dans la position de victimes impuissantes et irresponsables, voulant les défendre seul contre les méchants!
Ce serait à refaire, j’agirais différemment. Mais comme me le faisait remarquer un de mes amis, celui qui n’agit pas ne risque pas de se tromper. Même si j’ai fait des erreurs, cette aventure personnelle a été pour moi un chemin initiatique extraordinaire. Dans ce sens, peu m’importe si je n’ai pas été parfait. Ceux qui devaient entendre mes avertissements les ont entendus, parce qu’ils étaient prêts et éveillés. Tant pis si les autres se sont arrêtés à la forme de mon message plutôt qu’à son contenu.


Aldous Huxley disait, dans le Meilleur des Mondes: «L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à quelqu’un, mais ce que ce quelqu’un fait avec ce qui lui arrive». En quatre mois, j’ai plus appris de la vie et sur moi que pendant les années qui ont précédé. J’espère qu’il en a été de même pour vous. Et je sais que j’ai contribué (avec d’autres) à ouvrir les consciences d’un grand nombre de personnes. Je sais que mon engagement a poussé d’autres individus à se mettre debout et à prendre leurs responsabilités, à leur tour. Ça, sans aucun doute, fut ma plus belle récompense et ma plus belle satisfaction dans toute cette histoire.
0
À vous de jouer, à présent !


Vous le savez, je suis loin d’être le seul à refuser cette vaccination de masse, qui se prépare. De nombreux spécialistes ont fait entendre leur voix pour dénoncer les manipulations, les falsifications, mais aussi les dangers et l’inutilité de ce vaccin. Je pense aux docteurs Marc Girard, Marc Vercoutère, Alain Scohy, Louis De Brouwer, Guylaine Lanctôt, Martine Gardénal, Éric Ancelet, Michel Georget, Ryke Geerd Hamer, Tom Jefferson, Joseph Mercola, Russel Blaylock, Lima Raibow, Teresa Forcades, Leonard Horowitz, Marc Zaffran, Christian Tal Schaller et bien d’autres. Je pense à des journalistes comme Sylvie Simon et Alex Jones, mais aussi à des responsables politiques comme la Ministre de la Santé polonaise qui refuse (avec le soutien de son premier ministre) d’acheter des vaccins pour la population de son pays. Je pense à ces centaines de lanceurs d’alertes et à ces milliers de personnes qui s’expriment sur les forums de discussion pour informer, pour alerter, pour relayer, pour refuser.


Vous êtes donc des dizaines de milliers à refuser non seulement ce vaccin, mais surtout la démarche de déresponsabilisation, d’infantilisation et d’obligation qui l’accompagne. Le piège serait de laisser quelques porte-parole se faire lyncher, se faire discréditer, se faire éliminer pour clore ou étouffer le débat.


Je vous le disais lors de mon tout premier courriel, fin août 2009 (note: tous mes courriels sont disponibles sur mon site Internet www.jean-jacques-crevecoeur.com): cette campagne montée de toutes pièces (avec fausse pandémie et vaccination obligatoire) est une merveilleuse opportunité pour chacun de nous de manifester notre puissance individuelle et de reprendre en mains la responsabilité de notre vie, dans tous ses aspects. C’est ce que je disais également dans ma conférence du 12 septembre dernier. Allez l’écouter, si ce n’est déjà fait.


Vous aurez compris qu’il est temps, pour chacun d’entre vous, de consacrer un temps prioritaire à étudier ce dossier et à agir, afin de bâtir une nouvelle dynamique.

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé ce qu’ils pouvaient faire pour m’aider. Certains m’ont proposé de l’argent. Je n’attends rien comme aide directe, même si cette opération me coûte cher et m’amène à m’endetter de plus en plus. Ça n’a pas d’importance: c’est le choix que j’assume pleinement. Comme le nerf de la guerre actuellement, c’est l’information, c’est à chacun de vous, à présent, de contribuer à rétablir la vérité dans les mondes médical, politique et médiatique. C’est la raison pour laquelle je vous propose trois actions individuelles à mettre en oeuvre dès aujourd’hui, quelque soit le pays dans lequel vous vivez.


ACTION N° 1: RECENSEMENT DES VICTIMES DU VACCIN H1N1

Depuis le début de cette affaire, les médias ont amplifié exagérément la gravité de la grippe H1N1, en occupant tout l’espace médiatique avec les chiffres largement surestimés du nombre de cas de grippe H1N1 et chaque rare personne décédée soi-disant de la grippe H1N1 (alors que la cause du décès était souvent une maladie sous-jacente, l’utilisation du Tamiflu, une autre maladie (comme la méningite) ou la vaccination). Depuis que les vaccins sont distribués à la population, curieusement les mêmes médias rechignent à mettre en évidence les nombreux effets secondaires et les décès liés directement à la vaccination. De plus, quand ils le font, c’est parfois avec quinze jours de retard par rapport à l’événement et sans trop insister là-dessus.


Pourtant, les témoignages que je recueille font état de nombreux effets secondaires, dans plusieurs pays: paralysies partielles ou totales, chocs anaphylactiques graves, céphalées intenses pendant plusieurs jours, fausses couches chez les femmes enceintes, décès de personnes en bonne santé et d’enfants. Lorsque les médias nous en parlent, c’est pour nous rassurer sur le fait que tous ces effets secondaires et tous ces décès ne sont que des "coïncidences" dont on ne peut absolument pas déduire un lien de causalité entre le vaccin et les effets subis. Même s’ils sont statistiquement très nombreux.


Je rappelle, pour ceux qui pensent que j’affabule, que les études faites en Europe sur le vaccin H1N1 ont mentionné quand même 7 décès sur les 2.000 volontaires en bonne santé qui s’étaient prêté au jeu. Malgré ce résultat catastrophique, qui aurait dû convaincre l’agence européenne du médicament d’interdire la mise en marché du vaccin, les autorisations ont été données comme s’il s’agissait d’une simple formalité. À ce sujet, j’invite tous mes lecteurs (surtout les parents d'enfants qui se posent des questions et qui angoissent) à prendre connaissance d’un des derniers articles du docteur Marc Girard, dont je précise (pour l’information de notre grand journaliste national Guy Gendron) qu’il n’est ni adepte d’une secte, ni promoteur de la Biologie Totale, ni un théoricien du grand complot.


Face au silence des médias, c’est à nous à agir.

L’ACTION QUE JE VOUS PROPOSE EST DE TÉMOIGNER DE TOUS LES EFFETS SECONDAIRES NÉGATIFS DONT VOUS AVEZ CONNAISSANCE. CES TÉMOIGNAGES DOIVENT OBLIGATOIREMENT ÊTRE NOMINATIFS. JE VOUS INVITE À VOUS RENDRE SUR LE BLOG QUI RECUEILLERA EXCLUSIVEMENT LES ACCIDENTS POST-VACCINATION H1N1.

ADRESSE DU BLOG: http://vaccinh1n1.blog.mongenie.com/ dans la rubrique Laissez votre trace. POUR UN MAXIMUM D’EFFICACITÉ, VOICI LA PROCÉDURE QUE JE PROPOSE:
  • Décrivez uniquement des faits – pas un roman, personne n’a plus le temps de lire des romans.
  • Indiquez les renseignements suivants:
  • Nom – prénom – localité – adresse électronique – sexe – âge
  • État de santé avant la vaccination (pas besoin de détails – juste: maladie chronique sous-jacente ou bon état de santé ou description en deux – trois mots)
  • Date de la vaccination H1N1 (nom du vaccin ou du fabricant)
  • Effets secondaires ressentis et/ou observés
  • Date d’apparition de ces effets secondaires et durée de ces effets
  • Remarques éventuelles
L’OBJECTIF DE CE BLOG EST DE RASSEMBLER UN MAXIMUM D’INFORMATIONS POUR LES ENVOYER UNE FOIS PAR SEMAINE, À TOUS LES JOURNALISTES QUE VOUS CONNAISSEZ, MAIS AUSSI, À TOUS LES RESPONSABLES POLITIQUES ET À TOUS LES MÉDECINS QUE VOUS CONNAISSEZ (VOIR ACTION N° 2).


ACTION N° 2: «JOURNALISTES, POLITICIENS, MÉDECINS, NE SOYEZ PLUS COMPLICES»


Vous en êtes conscients, nous subissons depuis des mois une désinformation complète de la part des médias, des responsables politiques et des experts médicaux, à de très rares exceptions près. Les journalistes, les politiciens et les experts sont utilisés exclusivement comme agents de propagande pour:
  • dramatiser les quelques rares histoires anecdotiques liées à des supposés cas de grippe H1N1;
  • amplifier les risques (on nous présente toujours le risque maximum encouru par la population – 25 à 35 % seront touchés, nous dit-on. Je rappelle qu’on nous avait déjà fait le coup avec la grippe aviaire en nous présentant la perspective de 320 millions de morts – en dix ans, nous en avons eu 248, à l’échelle de la planète!)
  • nous focaliser sur les risques (réels) de la grippe, en occultant tous les autres risques qui peuvent nous faire mourir (je rappelle qu’au Canada, par exemple, 8.000 personnes décèdent, chaque année, de maladies nosocomiales, parce qu’elles ont contracté une infection dans les hôpitaux à cause de leur insalubrité – et ça, pas un mot des médias sur ce grave problème récurrent)
  • attribuer faussement des décès à la grippe, alors que les personnes souffraient de problèmes cardiaques, respiratoires ou autres ou qu’ils sont morts à cause du Tamiflu
  • nous faire peur en agitant toujours le spectre de la grippe espagnole et des millions de morts potentiels que pourrait occasionner cette grippe.
Je lance donc l’opération «JOURNALISTES, POLITICIENS, MÉDECINS, NE SOYEZ PLUS COMPLICES». L’idée est simple, et elle m’est venue lorsque j’ai vu les centaines de réactions que les Québécois ont eues à l’égard du journaliste Guy Gendron et de son faire-valoir Alain Gravel, suite à leur émission de salissage à mon égard et à l’égard de Guylaine Lanctôt, pour discréditer le mouvement anti-vaccinaliste.


Je vous invite à commencer TOUS, à contacter les journalistes, les politiciens et les médecins que vous connaissez ou que vous écoutez. Écrivez-leur, téléphonez-leur, rappelez-les, encore et encore. Noyez-les d’appels pour leur réclamer la VÉRITÉ sur cette campagne de vaccination. Noyez-les de courriels pour leur envoyer toutes les informations dont vous disposez. Menacez-les de ne plus les écouter, menacez-les de déposer plainte contre eux pour complicité de crime contre l’humanité. Car il est criminel de ne pas nous informer des milliers d’effets secondaires que subissent les gens qui ont déjà reçu le vaccin contre la grippe H1N1. Il est criminel de donner la parole aux experts corrompus de la Santé Publique et du collège des médecins. L’idée est de les faire craquer dans la chape de silence qu’ils maintiennent, forcés et contraints. Dans un mois, il sera trop tard.


L’ENVOI DE CES INFORMATIONS DOIT SE FAIRE PAR TOUS LES CITOYENS QUI VEULENT PRENDRE LEUR VIE EN MAINS. NE COMPTEZ SUR PERSONNE POUR LE FAIRE À VOTRE PLACE. IL EST PRÉFÉRABLE QUE LES JOURNALISTES, LES POLITICIENS ET LES MÉDECINS REÇOIVENT DIX FOIS LA MÊME INFORMATION, DE DIX CITOYENS DIFFÉRENTS. IL EST TEMPS QU’ILS SE RENDENT COMPTE QUE L’OPPOSITION AU VACCIN N’EST PAS LE FAIT DE QUELQUES HURLUBERLUS.


ACTION N° 3: «DEVENEZ VOUS-MÊMES REPORTERS»

Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, puisque les journalistes ne font pas leur boulot, je vous propose de le faire à leur place. Je vous invite donc à filmer toutes les personnes qui ont ou qui auront des effets secondaires suite aux vaccins. Peu importe la qualité de votre matériel vidéo. Menez vos entrevues, comme le ferait un journaliste. Interrogez les victimes avec les mêmes questions que celles suggérées dans l’action n° 1, histoire de garder une trace de ce que risquent ceux et celles qui se feront vacciner avec ce vaccin complètement bâclé et aux effets toxiques bien supérieurs à tout ce qu’on a connu jusqu’à présent.


Je vous encourage ensuite à mettre sur Internet tous ces petits films (et de m’envoyer le lien de votre film par courriel).


MAIS, DE GRÂCE. NE RESTEZ PLUS PLANTÉS DEVANT VOTRE TÉLÉVISEUR OU DANS VOTRE FAUTEUIL.

PASSEZ À L’ACTION!:
  • POUR RECENSER LES VICTIMES DE LA VACCINATION;
  • POUR RÉCLAMER AUX MÉDIAS, AUX POLITICIENS ET AUX MÉDECINS LA VÉRITÉ SUR LA GRIPPE ET LES VACCINS;
  • POUR FILMER ET ARCHIVER LES TÉMOIGNAGES DES VICTIMES DU VACCIN.


IL Y VA DE NOTRE LIBERTÉ
ET DE NOTRE SOUVERAINETÉ!


Remerciements

Je profite de ce courriel pour vous remercier pour les milliers de marques d’amitié, d’amour, de soutien que j’ai reçues ces trois derniers mois. J’ai peut-être perdu l’estime de bon nombre de mes connaissances et de mes amis, mais j’ai aussi fait la connaissance d’hommes et de femmes extraordinaires, tant au Québec que partout ailleurs dans le monde (et pas seulement francophone). Je veux remercier aussi mes deux filles aînées, qui ont travaillé avec moi pour m’aider à gérer tous les messages reçus par courriel. Un merci tout particulier à ma femme, Cyrinne Ben Mamou, qui n’a pas hésité à mettre ses compétences scientifiques, son cœur et son énergie au service de cette cause.


À présent, le temps est venu pour moi de me retirer pour vous laisser prendre votre place. Depuis plus de 20 ans, je me suis toujours présenté comme un accoucheur et un éveilleur des consciences. Je n’ai ni la vocation d’un gourou, ni la vocation d’un leader. Ma plus grande satisfaction et ma plus grande récompense ne sont pas d’avoir un troupeau de fidèles qui me suivent. C’est au contraire de vous voir vous mettre debout et prendre la responsabilité de votre vie. J’estime avoir fait ma part. Rester plus longtemps aux avant-postes de ce combat serait contreproductif.


Je continuerai d’agir, mais en soutien des individus et des groupes citoyens qui se mettent en place un peu partout dans la francophonie.

Je formule le voeu que mon engagement n’aura pas été vain.


Je vous salue avec le coeur, toujours debout et conscient.

Jean-Jacques Crèvecœur


www.jean-jacques-crevecoeur.com

Nouvelles rubriques sur mon site:

Heureusement, quelques journalistes commencent à se poser sérieusement des questions. Et malgré les pressions qu’ils subissent, ils osent enfin aborder les questions de fond à propos de l’existence même de cette pandémie, du bien-fondé de la vaccination de masse, mais aussi de l’efficacité et de la sécurité du vaccin contre la grippe H1N1.


Prenez connaissance donc de ces quelques informations qui font du bien au cœur et à l’âme:
0
0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 09:21

Les dangers des vaccins se confirment!

Des neurochirurgiens réputés mettent en garde!


- Dr RUSSELL L. BLAYLOCK sur le risque du squalène se confirmant de plus en plus et sur le long terme par de graves maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et le lupus


- Chris SHAW est spécialiste en neurosciences à l’Université de British Columbia et évoque les effets délétères du mercure contenu dans tous les vaccins et en particulier du risque pour la femme enceinte qui en incorpore plus par une injection que voie alimentaire


VACCIN GRIPPE A (H1N1): un neurochirurgien réputé met en garde!


Personne ne devrait accepter le vaccin contre la grippe porcine …. il s’agit d’un des vaccins les plus dangereux jamais conçus. Il contient un adjuvant nommé squalène (MF-59). Il a été montré que ce produit pouvait provoquer de graves maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et le lupus. Il s’agit de l’adjuvant vaccinal  qui a été mis en cause dans le syndrome de la Guerre du Golfe, qui a tué plus de 10.000 soldats et provoqué une augmentation de 200% de la maladie de Lou Gehring  (sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot (ALS), maladie mortelle).


Le virus H1N1 tue en provoquant une «tempête de cytokines», entraînant le système immunitaire à réagir de manière excessive. C’est la raison pour laquelle il tue des jeunes personnes et provoque une maladie plus légère chez les personnes plus âgées dont le système immunitaire est davantage affaibli. Ce vaccin est un puissant stimulateur de l’immunité, qui rend  le virus capable d’une beaucoup plus grande létalité.


La meilleure protection est la vitamine D3. Il faudrait, dès que possible, en prendre 5000 UI (IU en anglais) par jour et, quand la maladie commence à s’étendre, augmenter la dose jusqu’à 15.000 UI par jour. La vitamine D3 module la réaction immunitaire, réduisant le risque de réactions excessives. Elle stimule le corps à produire ce qu’on appelle des peptides antimicrobiens (antimicrobial peptides), puissants destructeurs de virus qui ne font pas intervenir l’immunité. L’effet est proportionnel à la dose administrée. Plus la dose de vitamine D3 est élevée, meilleure la protection.


Les huiles de poisson contribuent également à réduire une réaction immunitaire excessive. Une cuillère à café par jour serait suffisante. (La meilleure est l’huile de poisson norvégienne au citron Carlson). En cas de symptômes graves, prendre une cuillère à café, deux fois par jour. Divers antioxidants peuvent aussi être utiles comme le curcuma, le «quercetin», l’extrait de pépin de pamplemousse, la vitamine C, ainsi que la vitamine E naturelle. Un apport multi minéraux/vitamines est aussi essentiel.


Puis-je vous demander de répandre ce message. Les gens doivent savoir comment se protéger.


Dr RUSSELL L. BLAYLOCK, M.D.


http://blogs.redding.com/tpratt/archives/2009/10/health-e...


Trudi PRATT, 4 oct. 2009.


http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=817%3Ahealth-experts-wary-of-swine-flu-vaccine&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=fr

*   *   *   *   *   *   *


Chris SHAW est spécialiste en neurosciences à l’Université de British Columbia.


Se basant sur les chiffres publiés dans la notice du vaccin H1N1, Chris SHAW conclut à un taux de 395 cas de réactions graves sur 100.000 vaccinations. Ce qui, dit-il représente plus de 50 fois le taux d’hospitalisations dus au H1N1 lui-même (7,3 pour 100.000).


Ce qui inquiète Chris SHAW ce sont les effets à «long terme» possibles. La plupart des études sur les vaccinations font état de suivi de quelques jours, voire au plus de quelques mois. Chris SHAW déclare que ce n’est pas suffisant. Avec certains vaccins, précise-t-il, les réactions les plus graves apparaissent des années après la vaccination. Les problèmes neurologiques n’apparaissent pas du jour au lendemain. Il a fallu de 5 à 10 ans pour découvrir l’ampleur du syndrome de la guerre du Golfe. SHAW s’inquiète quant au suivi des effets secondaires des vaccinations au Canada. Ce sont de piètres suivis, déclare-t-il .


(…) L’Agence de Santé Publique Canadienne déclare sur son site que le thimérosal est sûr et que la quantité de mercure contenue dans le vaccin H1N1 est en dessous de la limite de sécurité fixées par Santé Canada.


«Il y a moins de mercure dans le vaccin que vous ne pourriez en trouver dans du thon» est-il affirmé sur le site.


En fait, la quantité de mercure dans le vaccin H1N1 non adjuvanté dépasse le taux de sécurité quotidien admis pour les femmes enceintes. Santé Canada a précisé que le taux de sécurité alimentaire pour le mercure chez les femmes enceintes est de 0,2 microgrammes (millionième de gramme) par kilo de poids corporel.


Le vaccin H1N1 non adjuvanté contient, lui, 25 microgrammes de mercure.


Un simple calcul mathématique montre qu’une Canadienne enceinte, qui pèse 80 Kg à terme, reçoit environ 56% de mercure en plus que ce que les normes de sécurité autorisent quand elle reçoit un vaccin non adjuvanté.


Selon les normes plus draconiennes de l’EPA, la même dose  équivaut en fait au triple de la dose quotidienne considérée comme sûre.


En outre, SHAW note que les normes de sécurité ont été établies pour le mercure entrant dans la composition des aliments et non pour l’injection dans le corps. L’injection d’un neurotoxique comme le mercure a un impact beaucoup plus important.


(…) En ce qui concerne le squalène, de plus en plus de preuves se sont accumulées ces dernières années  pour montrer que le squalène peut causer des maladies auto-immunes comme le lupus et l’arthrite rhumatoïde, chez les animaux.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 23:11


Le Dr Marc Girard met en garde
contre le vaccin H1N1


Et il pèse ses mots!


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 17:52

Une manœuvre extrêmement grave...

Nous sommes l'objet d'une manoeuvre extrêmement grave: deux mois avant l'apparition de cette grippe au Mexique, un contrat était signé entre Sanofi Aventis (labo français) et un labo Mexicain pour la création d'une usine de production de vaccins contre la grippe "dans l'hypothèse d'une future pandémie".


Répondez déjà aux "imbéciles-qui-n'y-croient-pas" qu'ils aillent voir le communiqué de l'A.F.P. du 9 mars 2009,car cela s'est fait en présence de M. Nicolas SARKOZY en visite au Mexique. Quand j'ai montré cela à mon Député il a bondi et a posé une question écrite à Mme le Ministre de la Santé (publiée au Journal Officiel le 7 juillet).


Comme vous le comprenez, la solution est collective. Il faut d'urgence prendre rendez-vous avec votre député et lui demander d'interroger le gouvernement:


1- Les laboratoires sont ils devenus voyants?


2- Pourquoi un expert Russe (une sommité nationale) déclare-t-il sur la chaine Ria Novosti (l'AFP Russe) "Le H1N1 a été fabriqué en laboratoire"?


3- Pourquoi le laboratoire Autrichien Baxter a-t-il envoyé des milliers de doses de vaccins contre la grippe, infectés par le virus de la grippe aviaire ? (Les tchèques l'ont testé d'abord sur des animaux qui sont tous morts, le labo s'excusant et indiquant qu'il s'agissait d'une "erreur de manipulation"?


4- Pourquoi va t on vacciner les français avec un produit contenant de l'hydroxyde d'aluminium et du squalene (2 produits hautement toxiques).


5- Pourquoi ne tirons nous pas la leçon du fait que le Secretary Of State U.S. vient de signer un décret conférant une totale immunité (juridique) aux fabriquants de vaccins contre la grippe H1N1 en cas de poursuites judiciaires?


6- Pourquoi le marché de ce vaccin a t il été classé secret défense?


7- Quel scénario sordide nous prépare-t-on?


ALLEZ VOIR EN GROUPE VOTRE DEPUTE ! DEMANDEZ LUI DE CESSER D'ETRE UNE LAVETTE! EXIGEZ QU'IL POSE CES QUESTIONS !


Dites lui que vous avez tous les éléments démontrant que le vaccin fera 10 fois plus de victimes que la grippe elle même. Cela s'est déjà produit en 1976 aux U.S.A. pour le même virus! Précisez lui que quand les gens vaccinés commenceront à en mourir, vous direz à tout le monde que vous l'aviez prévenu et qu'il n'a rien fait!


Bon courage

JPJ

 


Comment être plus légaliste que la loi?

1- En l'état actuel des textes, les vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos et polio) le sont avant 18 mois.


Un médecin qui insiste pour vacciner un enfant de 3 mois est aussi dangereux qu'un chauffard, car à cet âge le système immunitaire n'est pas du tout formé. Bien sûr que ce médecin ne lira pas mon livre! Il n'ouvrira même pas la 1ère page! Il faut donc immédiatement changer de médecin et choisir un médecin homéopathe.


2- Par la suite, il faudra prendre l'initiative, auprès de ceux qui sont susceptibles de vous demander de faire vacciner l'enfant. (directrice de créche, ou d'école) Il ne faudra pas attendre qu'ils vous le demandent, mais tout de suite indiquer que vous voulez procéder aux vaccinations obligatoires, mais vous tenez absolument à respecter la Loi. Or, un arrêté du 28 février 1952 (Journal Officiel 5 mars 1952 p.2595) indique dans son article 3: "... Les sujets à vacciner doivent être soumis à un examen médical préalablement à chaque injection..."


Ce texte a été repris dans un autre arrêté du 19 mars 1965, et l'esprit de ce texte figue encore dans l'actuel article D 3111-7 du Code de la Santé Publique.


Il faudra donc, dans un 1er temps, demander où faut-il s'adresser pour la prise en charge de l'examen médical obligatoire avant toute vaccination. Le but est, par la suite, de demander au médecin qu'il délivre un certificat d'indication à la vaccination, c'est à dire qu'il écrive:


"...L'enfant X... est apte à recevoir tel vaccin, sans aucun risque pour sa santé...".


Dans le pays de lâches dans lequel nous sommes, ce n'est pas demain la veille qu'un médecin d'une part insiste pour vacciner, et, d'autre part, vous garantit par écrit que l'enfant ne risque rien...


Dans ce processus, vous n'apparaitrez pas comme quelqu'un qui refuse le vaccin, mais au contraire quelqu'un qui veut vacciner "parce que c'est obligatoire", mais qui veut obtenir la prise en charges des examens préalables "parce qu'ils sont obligatoires".

Or ce genre d'examen est coûteux, ce qui fait que la prise en charge mettre peut être plusieurs années avant d'arriver. En attendant on vous laissera tranquille, car vous attendez la prise en charge, et il leur sera difficile de prétendre que votre enfant serait plus dangereux pour les autres que tous les enfants non vaccinés, car ils ont un certificat de contre-indication (de complaisance, d'ailleurs dans 1 cas sur 2). A suivre...


Source: http://avocats.fr/space/jean-pierre.joseph/content/vaccins--mais-alors-on-nous-aurait-menti--_686CE59C-CD93-4513-B4C3-450158F332D6
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 00:37

Message de Stan aux enfants et adolescents:
"Fuyez les individus en blouse blanche!"


Une vidéo à faire voir aux enfants et ados,
afin qu'ils se la "buzzent" entre eux...



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 20:07
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 13:24

L'Alliance pour la Santé

A tous les correspondants.

Pouvez-vous réserver votre soirée du mardi 24 novembre  2009 prochain, Paris, salle de la Mutualité, à 19 heures?

Pour la toute première fois dans notre histoire, une manifestation publique de grande envergure a reçu l’engagement et le soutien d’un maximum de professionnels de la santé, médecins et non médecins, et toutes disciplines confondues (naturopathes, ostéopathes, homéopathes, praticiens de médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique, phytothérapeutes, praticiens de massages, sophrologues, énergéticiens,…), ainsi que des groupes de consommateurs, des associations-santé départementales ou nationales, des défenseurs de l’environnement, et quasiment toute la presse spécialisée …!

Ce rassemblement a pris le nom d’«ALLIANCE POUR LA SANTE».

A ce jour, près de 70 associations, syndicats, fédération ou groupements divers* formant l’ALLIANCE POUR LA SANTE sont décidés à s’unir pour informer le public et les médias de la situation.

Une telle action répond assurément aux profondes inquiétudes et aux mécontentements liés à notre système en matière de santé:

- Le «libre choix de sa médecine et de son praticien».

- Le «libre choix vaccinal».

- Les «interdits ou dénis» qui pénalisent beaucoup de médecines non conventionnelles.

- Ainsi que l’importance d’une véritable «prévention active», sont de bons exemples je crois de ce qui préoccupe de plus en plus de français.

Petite lumière au bout du chemin : le modèle de ce que l’on nomme  aujourd’hui la « médecine intégrative », c'est-à-dire un partenariat où médecins allopathes et autres thérapeutes ou éducateurs de santé se respectent mutuellement et collaborent sereinement dans l’intérêt des patients.

Si ce modèle commence à fonctionner dans quelques états américains, au Canada anglais, en Australie, en Chine, en Inde ou même en Grande Bretagne … À quand la France ?

Cette soirée se positionnera dans une telle réflexion, partenariale et ouverte, et une dizaine d’intervenants prendront la parole.

De mémoire d’homme, aucun rassemblement n’avait jamais été aussi large et représentatif de tous les acteurs «des différentes médecines» dites « non conventionnelles» en France.

Des décisions et événements importants seront annoncés ce soir là.

Rendez-vous salle de la Mutualité (Métro Maubert) à 19H00, ce Mardi 24 Novembre.

2000 personnes sont attendues.

Participation libre.

Venez nombreux et merci de faire passer ce message à vos contacts, si vous le croyez bon.

(* Par exemple: Les Docteurs Gernez et Bodin, Philippe Debrosse, Maître Isabelle Robard, Jean-Marc Governatori, Yves Michel, Santé Port Royal, Votre Santé, FENAHMAN, REFORMED, ACECOMED, 123 santé, Consom’acteurs, Croisade pour la santé, Bâtir l’Avenir, Biocontact, Soleil Levant, The vegetarian, le Souffle d’Or, Jean-Jacques Crêvecoeur, le Centre Tapovan, Terre du Ciel...)

Infos: Alliance pour la Santé, 185 rue de Lourmel 75015 Paris  /  Tél.: 06 11 44 58 21  /  alliance-pour-la-sante@orange.fr

"Quand je ne sais pas, je demande; quand je sais, je partage..."

--------------------

Prévention - Alimentation bio - Environnement
Rassemblement de toutes les médecines


Avec Sylvie Simon, Daniel Kieffer, Maitre Isabelle Robard,
Philippe Desbrosses, les Docteurs Gardénal, Gernez et Bodin…

Infos: Alliance pour la Santé 6, rue Emile-Gilbert 75012 Paris
Tél : 06 11 44 58 21
185, rue de Lourmel - 75015 Paris
E-mail: alliance-pour-la-sante@orange.fr


Les événements sanitaires appellent une action de grande ampleur et un rassemblement durable: face à l’omniprésence chimique, au mépris des pouvoirs publics pour les médecines non conventionnelles, face au problème des vaccins, à l’absence d’éducation à la santé…, les principaux magazines de santé alternative, les médecins Luc Bodin, Martine Gardénal, André Gernez, Me Isabelle Robard (juriste), Sylvie Simon (journaliste,écrivain), Daniel Kieffer (président de la Fédération française de naturopathie)… annonceront le 24 novembre à Paris, où 2000 personnes seront attendues, la création de l’Alliance pour la Santé.


Ses objectifs:

- rassembler les partisans d’une politique de santé ;

- devenir l’interlocuteur des pouvoirs publics ;
- examiner la pertinence des médecines non conventionnelles ;
- mettre à jour un dictionnaire des praticiens alternatifs ;
- défendre les patients et praticiens ;
- contribuer à informer le grand public ;
- créer un organisme de contrôle composé d’experts indépendants ;
- renforcer la presse alternative et soutenir les opérations des associations membres.

Nous sommes de plus en plus nombreux à constater les dégâts d’une politique de la maladie, l’heure est venue d’agir ensemble et de mettre sur pied une véritable politique de santé, reposant sur des actions individuelles et collectives:

- prise de conscience du sens de la maladie;
- prise de conscience de ses responsabilités;
- liberté de soins;
- préconisation d’une alimentation variée, bio, essentiellement végétale;
- un air et une eau de qualité pour tous;
- mise en place d’une éducation à la santé;
- formation des médecins aux méthodes de soin et à la prévention naturelle;
- coopération de toutes les pratiques de santé dans le respect mutuel.

A vous d’agir par votre présence lors de cette soirée de lancement, par des idées, une aide financière et la mise en place de comités locaux!


Je m’associe pleinement à cette initiative. Il est temps de mettre fin à la folie de la gestion actuelle de la santé, dominée par une logique comptable, technoscientiste et par le poids des lobbies pharmaceutiques, comme le démontre avec éclat l’affaire de la grippe A. Je suis stupéfait et inquiet qu’aucun des grands médias et journalistes n’ose prendre position et rechercher la vérité: la “grande presse” serait-elle déjà unanimement à la botte des lobbies pharmaceutiques? Il est urgent de sensibiliser le maximum de citoyens à cette menace gigantesque sur nos libertés civiques!

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 11:11

Ouvrir les yeux et les oreilles!




Victimes du vaccin H1N1

envoyé par gloubi77. - L'actualité du moment en vidéo.

Qu'on se le dise!

A bon entendeur/visionneur ... Salut!
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 11:20


Neuf raisons de ne pas
vous faire vacciner

contre la grippe A H1N1


Cette page peut utilement être téléchargée et imprimée sous forme de tract
afin de correctement informer autour de soi ses proches, amis, relations...


Il convient que les authentiques citoyens fassent
ce que le gouverne-et-ment ne fait pas!!!

 

 

PDF - 1 page à imprimer et à afficher / distribuer


La question qui tue!

1. La grippe A H1N1 est contagieuse mais resterait sans gravité par rapport à la grippe saisonnière. Au sortir de l’hiver, le bilan en victimes en Nouvelle Zélande et au Chili est très faible. Sans vaccination. [a]

2. Des organismes indépendants, comme la très respectée Cochrane Collaboration, font un bilan accablant au sujet de l’efficacité ou de la tolérance des vaccins anti-grippaux sur base de 40 années d’études: (a) chez les plus de 65 ans, leur effet est particulièrement modeste; (b) chez les adultes jeunes en bonne santé, il manque des preuves de leur efficacité (c); chez les enfants, les données disponibles ne permettent de vérifier la tolérance des différents types de vaccins; (d) chez les professionnels de santé, il n’existe pas de preuve crédible que leur vaccination modifie les complications grippales des personnes dont ils ont la charge.[b]

3. Une étude canadienne portant sur 12 millions d’observations aurait abouti à la conclusion provisoire que les gens ayant été vaccinés au cours des deux dernières années contre la grippe présentaient un risque deux fois plus élevé de tomber malade du virus H1N1. En cas de mutation du virus, il se pourrait donc que les personnes vaccinées avec le vaccin H1N1 courent un risque plus élevé de tomber malades. Cette étude attend confirmation. [c]

4. Les nouveaux vaccins H1N1 sont des produits expérimentaux. Ils n’ont pas fait l’objet d’essais cliniques approfondis à long terme. Ni leur efficacité ni leur absence de risques n’ont été prouvées, en particulier vis-à-vis de maladies à évolution lente.

5. Le vaccin en flacons de 10 doses contient du mercure (thiomersal) comme agent conservateur. Le thiomersal est suspecté d’être à l’origine de cas d’autisme. L’Association Américaine des Pédiatres (60.000 membres) a demandé en 1999 qu’il soit retiré des vaccins.[mercure] [d] [e] [e'] [e''] [e''']

6. Le vaccin contient un additif, le squalène, augmentant très fortement la réponse immunitaire. Bien qu’il soit naturellement présent dans l’organisme et qu’il puisse être ingéré sans problème, le squalène injecté est suspecté d’induire des maladies auto-immunes (ex. sclérose en plaque, sclérose latérale amyotrophique, fibromyalgie) ou différents troubles neurologiques et rhumatismaux.[squalene] [g] [h] [j] [i] [j] Son usage pour les vaccins anti-grippaux reste interdit par la FDA aux Etats-Unis [k].

7. Le squalène dans le vaccin contre l’anthrax est suspecté responsable du Syndrome de la Guerre du Golfe chez plus de 25% des vétérans (avec une nette présence d'anticorps au squalène). La concentration de squalène dans le vaccin H1N1 est largement supérieure [NDLR: 1.000.000 de fois!!!]. L'utilisation de squalène permet de sous-doser l'antigène et de produire rapidement de plus grandes quantités de vaccins. [l] [l'][l'']

8. Selon une régulation européenne du 15/09/09, les fabricants et les médecins qui administreront ce vaccin expérimental pourront être exemptés de toute responsabilité civile. En cas d’effets secondaires liés aux vaccins, vous n’aurez donc pas la possibilité de porter plainte. Voir note importante à ce sujet ici.

9. Enfin, il existe de multiples autres moyens naturels, scientifiquement fondés, pour renforcer votre système immunitaire et prévenir ou limiter les infections et les complications liées à la grippe. Par exemple, les vitamines C, D et E, certains acides aminés, des minéraux, des polyphénols, des huiles essentielles.

Le gouvernement néglige son devoir d'informer correctement la population à ce sujet.


Bon à savoir:


Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) «une pandémie de grippe se produit quand apparaît un nouveau virus de l’influenza contre lequel la population ne possède aucune immunité, avec comme résultat un nombre impressionnant de malades et de décès dans le monde entier».

Curieusement,
en mai 2009, l’OMS a modifié sa définition d’une pandémie en supprimant la référence à un «nombre impressionnant de malades et de décès»
.

Pourquoi?

Source:
http://www.asanat.org/
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article