Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 11:28




vaccin grippe porcine AH1N1 nocif

envoyé par belena. - Regardez les dernières vidéos d'actu
0
0
Voir aussi, sur "Le Nouvel Observateur"
(Pas trop soupçonné de verser dans
la "théorie du complot"):


Quid des effets secondaires?

Voir aussi, sur le site de Michel Collon:

Les médias contaminés par la fièvre

La télé allemande critique le business de la grippe
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 18:04

Conclusions des Conclusions...

SI EST-IL QUE,


L’an 2009, le …………………


A LA REQUÊTE DE:


Madame Sophie MEULEMANS, sans profession, rue du Ham 102, 1180 Bruxelles


Madame Marie-Rose CAVALIER, pensionnée, chaussée de Dinant, 35, 5334 Florée


Madame Muriel DESCLEE, artiste, rue de Gesves, 22, 5340 Faulx-Les Tombes


Monsieur Eric BEETH, docteur en médecine, avenue de l’Armée 127, 1050 Bruxelles


Monsieur Kris GAUBLOMME, docteur en médecine, Oude Baan, 373, 3630


Maasmechelen


Ayant pour conseils:


o Me Georges Henri BEAUTHIER, avocat au barreau de Bruxelles, dont les bureaux sont établis Rue Berckmans, 89 à 1060 Bruxelles


o Me Inès WOUTERS, avocate au barreau de Bruxelles, dont les bureaux

sont établis Avenue Louise 208 à 1050 Bruxelles


o Me Philippe VANLANGENDONCK, avocat au barreau de Bruxelles, dont

les bureaux sont établis Square du bastion 1A à 1050 Bruxelles;


AI DONNÉ ASSIGNATION À:


L’ETAT BELGE représenté par Madame la Ministre de la Santé, ayant son cabinet 78, Rue du Commerce, à 1040 Bruxelles


POUR:


Sous toute réserve à faire valoir en cours d’instance et après avoir reconnu l’urgence et les provisions:


- Dire qu’est suspendue une campagne de vaccination sans qu’il soit apporté publiquement des éléments permettant de juger en connaissance de cause, les avantages et les inconvénients d’une telle vaccination;


- Dire que doivent être publiées à chaque fois, en même temps que les informations gouvernementales sur la vaccination contre le virus H1N1, toutes informations précises en lien avec les dangers éventuels et les conséquences d’une telle vaccination, à savoir les articles, notices pharmaceutiques et mises en garde de médecins ou scientifiques informant que la vaccination peut entraîner des conséquences négatives, permettant de prendre leur décision en connaissance de cause;


- Qu’à défaut, la citée sera condamnée, par spot publicitaire, folder, avis officiel ou autre moyen de diffusion radiotélévisée, imprimée sur support informatique, 5.000 €uros par infraction constatée dès le lendemain de la notification de la décision ;


- Dire que ces informations doivent pouvoir être accessibles à toute personne susceptible de se voir proposer cette vaccination, qu’elle ait accès ou non à internet, qu’elle soit voyante ou mal voyante (à cet égard, il faut signaler que, contrairement à la législation, n’est pas disponible la notice en braille) et ceci d’autant plus que les patients n’iront pas acheter eux-mêmes le vaccin en pharmacie avec possibilité de trouver une notice conjointe à lire, à leur aise, avant de se rendre chez leur médecin;


- Dire que soit suspendue toute vaccination spécialement avec le vaccin «Pandemrix», aux motifs qu’il s’agit d’un vaccin encore à l’essai et que les adjuvants le composant ont des effets secondaires qualifiés par plus d’un, d’«incalculables»;


- A tout le moins, dire que doit être suspendue toute vaccination avec le «Pandemrix» sans avoir obtenu la signature des volontaires qui se soumettent à cette expérimentation et qui auront été informés préalablement des effets nocifs possibles pour leur santé à court, moyen ou long terme, vu le recours à de tels adjuvants, conservateurs et excipients;


- Condamner l’Etat belge à tous les frais et dépens, en ce compris l’indemnité de procédure qui s’élève à 1.200 €uros.

 

 

Cela va, peut-être, donner des idées aux Français, Canadiens, Suisses, Afriquains, et autres francophones...

 

Voir aussi:

 

 

Pouvoirs Spéciaux en Belgique

Incroyable silence de la presse
sur cette forfaiture

 


  Des policiers s'entrainent à arrêter de nouveaux "criminels"

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 08:04

La Vitamine D,

"vaccin" contre le virus H1N1?







Par Nathalie Roussy, h.d.



Depuis les tout premiers cas de grippe porcine, maintenant nommée grippe A (H1N1), déclarés au Mexique au printemps dernier, le monde entier est en état d’alerte. Les médias envoient un flux régulier d’informations sur le suivi de l’épidémie. Quand un vaccin sera-t-il prêt?


Quel est le bilan du nombre de décès causés par le virus? Jusqu’à ce jour toutefois, le pourcentage de personnes infectées par le virus qui en sont décédées n’est toutefois pas beaucoup plus élevé que dans le cas de la grippe saisonnière. «Au Canada, le taux de mortalité associé à la grippe A(H1N1) est de l’ordre de 0,2 % (2 personnes sur 1 000), comparativement à 0,1 % pour la grippe saisonnière», soutient le Dr. Weiss, microbiologiste et infectiologue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal.30


Par ailleurs, les cas de décès suite aux complications de cette grippe surviennent, pour la majorité, auprès de personnes qui étaient déjà affaiblies physiquement. Ayant analysé les données du 4 septembre 2009 de la Centers for Disease Control and Prevention (CDC)38 , le Dr. John Cannell, président de la Vitamin D Council, fait remarquer en effet que les deux tiers des enfants décédés de la grippe A (H1N1) aux États-Unis étaient atteints d’une affection neurologique avant d’avoir contracté le virus .40


Malgré ce faible taux statistique de mortalité, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a élevé au mois de juin dernier son niveau d’alerte de pandémie au niveau 6, soit le plus haut niveau. L’OMS est une référence, en ce qui a trait à la santé publique mondiale, pour tous les gouvernements des 192 pays qui en sont membres, dont le Canada. L’organisation dit craindre la possibilité d’une recrudescence de personnes infectées et de décès cet automne prochain, et recommande la vaccination de toute la population mondiale en prévention de cette crise sanitaire.


Cette recommandation de l’OMS a pour conséquence que plusieurs organismes et gouvernements du monde entier se mobilisent pour faire face à l’éventualité d’une grave pandémie. En plus de la législation qui était déjà existante, des lois sont modifiées, et des projets de loi sont déposés, afin de donner aux autorités, en cas d’urgence sanitaire grave, le pouvoir d’ordonner la vaccination obligatoire de toute une population.32,33,34,36,44 L’État de New York vient d’adopter un programme de vaccination obligatoire contre la grippe pour tous ses travailleurs de la santé.35 Ce nouveau règlement rencontre une vive protestation de la part d’une association d’infirmières, la New York State Nurses Association, qui doute de l’efficacité du vaccin contre le H1N1. L’association prétend de plus que la vaccination d’un individu n’empêchera pas ce dernier d’être contagieux.41

Aux États-Unis, la secrétaire d’État à la santé, Kathleen Sebelius, vient de signer un décret conférant une totale immunité aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire. 45


En plus du battage médiatique et de toute cette agitation légale, les gouvernements passent leur commande de grandes quantités de vaccins. Et ce, en dépit du fait que leur efficacité et leur innocuité n’ont pas encore été prouvées. La ministre de la Santé du Canada, Leona Aglukka, a annoncé dans un communiqué le 6 août dernier que le gouvernement canadien passera bientôt une commande de 50,4 millions de doses d’un vaccin contre le H1N1, qui sera accessible à tous les Canadiens.26


La composition de certains des vaccins contre le virus H1N1 est controversée. Elle inclut des adjuvants qui peuvent poser des risques considérables pour la santé. Le thimerosal, qui contient un dérivé de mercure, est un de ces adjuvants. De plus, d’aucuns s’inquiètent des effets secondaires de cette vaccination, qui pourrait ressembler à celle de 1976 contre une grippe porcine aux États-Unis. La vaccination de 40 millions d’Américains en 1976 contre une épidémie de grippe porcine, qui ne s’est finalement jamais matérialisée, a résulté en l’apparition de 500 cas du syndrome de Guillain-Barré (SGB).29 25 personnes sont décédées des complications du SGB, contre 1 personne à cause du virus. Le gouvernement américain a été forcé de payer des millions de dollars en dommages aux victimes de cette vaccination. Le Syndrome de Guillain-Barré est une maladie auto-immune qui affecte les nerfs périphériques. Bien que l'origine de ce syndrome n'est pas connue, on remarque qu'il survient souvent quelque temps après un vaccin ou une infection virale.29,39


L’agence de protection de la santé de la Grande-Bretagne a envoyé tout récemment une lettre confidentielle à 600 neurologues, qui les alerte d’une possibilité d’augmentation des cas de SGB.29 Il est écrit que la vaccination massive du peuple américain de 1976 peut avoir augmenté les risques de contracter cette maladie de huit fois. La lettre demande à la British Neurological Surveillance Unit, dans le contexte de la prochaine vaccination massive contre la grippe A (H1N1), de surveiller de près tous les nouveaux cas de SGB.


Les risques encourus avec le virus H1N1 sont-ils vraiment plus importants que les risques encourus avec le vaccin, tout comme le prétend l’OMS? N’y aurait-il pas d’autres moyens que la vaccination massive pour faire face à cette menace en santé publique?



La vitamine D protège
contre l’influenza



Selon maints experts, il existe une piste de solution nouvelle et prometteuse pour faire face à la pandémie de grippe A(H1N1). Il s’agit de la supplémentation avec de la vitamine D. La vitamine D est souvent nommée la vitamine du Soleil. En effet, c'est sous l'exposition aux rayons ultraviolets UVB du soleil que le corps humain la synthétise. Pour cette raison, il convient de la décrire non pas comme une vitamine, mais plutôt comme une préhormone.


La recherche sur la vitamine D a été très active au cours des dernières années. De très récentes études scientifiques rigoureuses tendent à faire la preuve qu'elle aurait la capacité de nous protéger contre de multiples maladies, dont l’influenza.1 Parmi ces maladies, on compte également le diabète,8 le cancer,37 la parodontite,6,7 la dépression11, les maladies auto-immunes9 et les maladies du cœur.10


L’agence de santé publique du Canada est actuellement en train de revoir cette littérature, afin d’évaluer si la vitamine D pourrait aider à combattre la grippe A (H1N1).17 Malheureusement, la durée de cette évaluation dépassera celle que l’on a prise pour mettre au point les vaccins contre le virus H1N1. Le rapport de l’agence n’est attendu en effet que pour le printemps 2010.


Edward Giovannucci, expert en nutrition et épidémiologie de la Harvard School of Public Health, suggère de ne pas attendre les résultats du rapport de l’Agence de la santé publique du Canada. Les personnes vivant en territoire nordique, au-dessus du 30e parallèle, devraient, selon lui, faire vérifier chaque année son taux sanguin de vitamine D, avec le test 25-hydroxycholecalciférol, ou 25(0H)D. Il déclare: «Puisqu’il existe d’autres bénéfices à prévenir une carence en vitamine D, cela devrait constituer une priorité de toute façon».17 On ne peut en dire autant des vaccins qui comportent toujours des risques importants, et cela est d’autant plus vrai que les vaccins contre la grippe A (H1N1) ont été mis sur le marché avant qu’on n’a pu effectuer les essais cliniques nécessaires pour prouver leur innocuité et leur efficacité.


Par ailleurs, il est maintenant reconnu que la carence en vitamine D constitue une pandémie dans les pays nordiques, là où les rayons UVB du Soleil ne se rendent pas jusqu’à la surface de la Terre du mois d’octobre au mois de mars.1,2,13,16


C’est à se demander pourquoi l’OMS ne déclare pas cette pandémie de carence en vitamine D, dont l’existence est bien réelle et très bien documentée, et dont les conséquences sur la santé publique peuvent être dévastatrices. 1,5,8,9,10,13,31


Quant aux mécanismes de l’action protectrice de la vitamine D contre de multiples maladies, ils ne sont pas connus. Le Dr. Joseph Mercola est un médecin holistique aux États-Unis, auteur de deux best-sellers, dont le "Great bird flu hoax" ["Le grand canular de la grippe aviaire"], Il est toutefois surtout connu pour son site web d’éducation sur la santé et l’alimentation, mercola.com. Il explique que la vitamine D influence 2000 gènes sur les 30 000 gènes du corps humain.28 De surcroit, il mentionne que des recherches suggèrent que toutes les cellules du corps humain possèdent des récepteurs de vitamine D.28 Cette présence de récepteurs de vitamine D sur les cellules humaines laisse supposer que la vitamine D est une composante essentielle au fonctionnement cellulaire.



Quel est le niveau optimal
de vitamine D sanguin?



Pendant longtemps, on a cru que la vitamine D n’était utile que pour maintenir en santé les os et les dents. Les recommandations des médecins sur la vitamine D avaient donc pour objectif de prévenir le rachitisme.23 Le taux sanguin minimum de vitamine D pour prévenir cette maladie, mesuré avec le test 25 (OH)D, est de 10 ng/ml. Toutefois aujourd’hui, les médecins du Canada et des États-Unis ont fixé à 30 ng/ml le taux minimal de vitamine D qu’une personne doit avoir dans son sang.


Quant à l’effet protecteur de la vitamine D contre les autres maladies, le taux optimal sanguin doit être révisé à la hausse, et de beaucoup. Selon les sources, les recommandations varient. Le Vitamin D Council, organisme à but non lucratif ayant pour mission d’éduquer le grand public sur ce phénomène pandémique de carence en vitamine D, recommande de maintenir ses niveaux sanguin.18 Ceci correspond à la concentration moyenne que l’on retrouve chez les habitants des pays chauds.16


Dr. Mercola mentionne, pour sa part, un taux optimal qui doit atteindre entre 50 et 65 ng/ml de 25(0H)D.4 Quant à Edward Giovannucci, il affirme qu’il faudrait que ce taux atteigne entre 40 à 60 ng/ml.17


Bien que ces spécialistes ne s’entendent pas tous sur les taux optimaux exacts à atteindre, on peut au moins affirmer que leurs recommandations se rejoignent entre 50 et 60 ng/ml. Et on se retrouve vraiment très loin, avec ces niveaux sanguins, du taux que les médecins en Amérique du Nord considèrent normal, soit de 30 ng/ml, et très loin également de la moyenne américaine, qui est de 15-18 ng/ml de 25 (0H)D.27


Le Soleil,
la meilleure source
de vitamine D






Le meilleur moyen d’atteindre le taux optimal de vitamine D dans le sang est d’exposer chaque jour la plus grande partie de sa peau au Soleil, sans écran solaire. Le moment idéal de la journée pour le faire est entre 11:00 et 14:00, en raison de l’indice UVB qui est à son plus haut, ce qui permet une synthèse rapide de vitamine D. Durant les autres moments de la journée, il n’y a souvent que très peu de rayons UVB qui se rendent jusqu’à la surface de la Terre.


Plusieurs facteurs font varier le temps d’exposition solaire nécessaire à la synthèse de vitamine D. Les principaux sont: la couleur de la peau, l’indice UVB, le poids et l’âge. Les personnes obèses, les personnes de 55 ans et plus, ainsi que les personnes à la peau foncée synthétisent moins facilement la vitamine D que les personnes avec un poids santé, les jeunes et les personnes à la peau claire.


L’avantage de l’exposition au Soleil, comparativement à la prise de suppléments, est qu’il est impossible de cette manière de s’intoxiquer à la vitamine D. Notre corps est ainsi fait que, dès qu’il a atteint sa dose quotidienne de vitamine D, il en arrête la synthèse. Et ceci survient avant une brûlure de la peau. On sait en général que notre production de vitamine D pour la journée a atteint son maximum lorsque la peau devient très légèrement rosée.


Le Soleil ne cause pas le cancer, mais l’ignorance oui. Dr. Mercola, qui a écrit le livre "Dark deception" 31, affirme que les risques reliés à l’exposition aux rayons solaires sont exagérés par la médecine conventionnelle, et que les bénéfices sont gravement sous-estimés.5,31


Bien que les coups de Soleil augmentent notre risque de cancer, fait-il noter, c’est typiquement le type de cancer le moins sérieux, soit le carcinome basocellulaire. Il n’y a que très peu de preuves que l’exposition aux rayons du Soleil sans brûlure augmente notre risque de mélanome, le type de cancer de peau le plus sérieux. Au contraire, soutient Dr. Mercola, les preuves scientifiques à l’effet que ces expositions au Soleil sans brûlure décroissent notre risque de mélanome malin sont nombreuses.4,31


De surcroit, le nombre de décès de cancer causés par le manque d’exposition au Soleil est nettement plus grand que le nombre de décès de cancer causés par une trop grande exposition au Soleil.5,31


Le Soleil est une nourriture pour notre corps, mais il doit être utilisé à bon escient. Pour cela, la peau a besoin d’une durée d’exposition optimale, sans écran solaire. En effet, la crème solaire bloque les rayons UVB, les bons rayons, ceux qui sont certes responsables des brûlures, mais également de la synthèse de vitamine D. De plus, beaucoup de marques d’écran solaire laissent passer les rayons UVA, ceux que l’on peut considérer les mauvais rayons. Les rayons UVA sont, en effet, insidieusement dangereux. Alors que les UVB sont facilement bloqués par les vitres des fenêtres et par les crèmes solaires, les rayons UVA pénètrent profondément dans la peau et passent au travers des vitres. Et ils constituent un facteur premier de cancer. De plus, ils ne causent pas facilement de brûlures à la peau, ce qui donne trop souvent une fausse impression de sécurité lorsqu’on passe de longues journées à la plage.42

 

Les lits de bronzage
au secours du
système immunitaire





L’OMS, l’Association canadienne de dermatologie et L’agence de la santé publique du Canada, pour ne nommer que celles-là, font partie des organisations qui donnent une mauvaise presse aux salons de bronzage. La docteure Guenther, de l’Association canadienne de Dermatologie, a affirmé que, puisque les lampes de bronzage des salons émettent principalement des rayons UVA, il ne s'agissait pas d'une bonne source de vitamine D. Quant à L’Agence de la santé publique du Canada, voici ce qu’elle écrit sur le sujet: «Si vous croyez que vous pouvez bronzer en toute sécurité dans un salon de bronzage, DÉTROMPEZ-VOUS!» .19

Mais ces déclarations sont-elles basées sur des faits?

Le Docteur Joseph Mercola affirme que les lits de bronzage sécuritaires constituent le deuxième meilleur moyen de se procurer de la vitamine D, après l’exposition au Soleil. Il suffit de s’assurer que les tubes émettent les mêmes quantités de rayons UVB, ou plus, que le Soleil en apporte, soit 5%. Avec ce pourcentage de rayons UVB, les risques liés aux rayons UVA ne l’emportent pas sur les bénéfices que peuvent nous apporter les rayons UVB. Beaucoup de lits de bronzage émettent des rayons UVB selon ce pourcentage. Ensuite, il est impératif d’être vigilant et de doser le temps d’exposition selon chaque cas individuel, afin d’éviter les brûlures. Il est conseillé d’y aller graduellement.22,31


En plus des brûlures qu’il faut à tout prix éviter, Dr. Mercola nous met en garde contre les dangers du champ électromagnétique émis par les appareils avec ballast magnétique, qui peut favoriser le cancer. Il recommande plutôt les appareils de bronzage avec ballast électronique, qui se font toutefois rares.22 Néanmoins, en dépit du risque que constitue le champ électromagnétique émis par les appareils de bronzage à ballast magnétique, les bénéfices l’emportent sur les risques. Il est préférable d’aller chercher sa dose quotidienne de vitamine D au salon de bronzage qu’avec un supplément alimentaire, puisque notre corps est fait pour la synthétiser sous l’action des rayons UVB. 22,31


Les recommandations de l’OMS et des représentants de la médecine conventionnelle d’éviter le Soleil, d’éviter les salons de bronzage et d’induire avec abondance sa peau d’un écran solaire avant les sorties à l’extérieur, sont probablement responsables en partie de la pandémie grandissante de carences en vitamine D dans les pays nordiques, avec toutes les conséquences catastrophiques sur la santé publique qui en découlent.


D’autres facteurs peuvent expliquer la pandémie de carence en vitamine D. Parmi ces facteurs, il y a le fait que beaucoup de médecins ne font pas passer le bon test pour vérifier les niveaux sanguins de vitamine D de leurs patients, soit le 25(OH)D. Selon le Vitamin D Council, un autre facteur explicatif de ce problème de santé publique est qu’une grande proportion de laboratoires aux États-Unis effectuent des test 25(OH)D dont les résultats ne sont pas fiables. Par exemple, le journal New York Times du 7 janvier 2009 rapporte que le plus grand laboratoire médical des États-Unis, Quest Diagnostics, a dû contacter des dizaines de milliers de médecins, pour les avertir que des milliers de tests, effectués depuis les deux dernières années, «pouvaient comporter des erreurs». 43


Les suppléments de vitamine D:
quelle quantité doit-on prendre?


John Cannell et Reinhold Vieth, chercheur médical à l’université de Toronto et spécialiste mondialement reconnu sur la vitamine D, mentionnent que, pour que les personnes ne bénéficiant pas d’exposition aux rayons du Soleil puissent atteindre les niveaux optimaux de vitamine D dans le sang, mesuré avec le test 25 (OH) D, soit un minimum de 50 ng/ml, elles doivent prendre en général une supplémentation de 1000 IU de vitamine D3 par jour par 25 livres de poids corporel.2


Par exemple, un Canadien pesant 125 livres et n’utilisant pas de lit de bronzage aurait besoin, durant les journées d’hiver, d’un supplément quotidien minimum de vitamine D3 de 5000IU. Ces quantités de suppléments de vitamine D dépassent largement les recommandations de L’Agence de la santé publique du Canada, qui recommande pour un adulte entre 400 et 600 IU par jour, et même les recommandations de la société canadienne du cancer, qui est de 1000 IU par jour.


Choisir le bon supplément
de vitamine D


Premièrement, il est important de faire la différence entre les deux formes de vitamine D: la D3 (cholécalciférol), celle que nous produisons sous les rayons UVB, et la D2, l’ergocalciférol (celle qui est prescrite par les médecins). La vitamine D3 est plusieurs fois plus efficace que la D2. 14,15


Pour ce qui est de la supplémentation en vitamine D3 disponible sous forme d’huile de poisson, telle que l’huile de foie de morue, les spécialistes ne s’entendent pas tous sur la question de possibilité d’intoxication à la vitamine A. Dr. Mercola, qui a longtemps recommandé et vendu sur son site web mercola.com de l’huile de foie de morue, est revenu sur ses positions en 2008, 25 suite à un rapport de recherche rapportant des problèmes d’intoxication en vitamine A avec ce supplément.2 Les auteurs du rapport de recherche, dont Dr. Cannell et Reinhold Vieth, font état d’une diminution de l’efficacité de la vitamine D lorsqu’elle est prise avec une trop grande quantité de vitamine A. Quant à la Weston Price Foundation 24, organisme scientifique à but non lucratif, ayant pour objectif l’éducation du grand public au sujet de la saine nutrition, elle recommande l’huile de foie de morue. La vitamine A est essentielle au bon fonctionnement de la vitamine D, affirme-t-elle.


En attendant qu’il y ait un consensus sur la question de l’intoxication à la vitamine A, il est primordial de s’assurer, si on décide de porter notre choix sur une huile de foie de morue, au lieu d’un supplément en vitamine D isolée, de connaitre le ratio de vitamine A/vitamine D de la marque que l’on choisit. Certaines marques d’huile de foie de morue ont des ratios de vitamine A/vitamine D qui dépassent une centaine, ce qui est au bout du compte très dommageable pour la santé. Il y a des différences énormes d’une marque d’huile de foie de morue à une autre, comme le fait remarquer Dr. Mercola. Il convient donc d’être extrêmement prudent.

 

La devise d’Hippocrate:
«Avant tout, ne pas nuire»



Hippocrate, souvent désigné comme le père de la médecine, avait pour devise principale: «Avant tout, ne pas nuire». Un diagnostic incertain était suivi d’un traitement polyvalent.


Nous nous retrouvons, en septembre 2009, avec un virus, le H1N1, dont les statistiques ne démontrent pas jusqu’à présent une virulence élevée.


Personne ne peut prédire l’issue de la propagation du virus de la grippe A (H1N1), ni s’il y aura une mutation du virus qui le rendra plus mortel au cours des prochains mois. Dans ce dernier scénario, les vaccins n’auront que très peu de chance d’être efficaces.


Il convient toutefois de garder son calme. En effet, quoique le virus H1N1 soit très contagieux et qu’il soit statistiquement un peu plus virulent que les virus de la grippe saisonnière, la plupart des personnes dont on sait qu’elles l’ont contracté réussissent à se rétablir complètement et rapidement. Celles qui en meurent sont pour la majorité des personnes qui avaient déjà une maladie chronique.38,40


L’évidence jusqu’à maintenant est que la menace de la grippe A(H1N1) ne provient pas tant du virus même, que d’un système immunitaire préalablement affaibli. On connait maintenant le pouvoir immunisant d’un taux sanguin optimal de 25 (OH)D. Nous savons aussi qu’il existe une réelle pandémie de carence en vitamine D dans les pays nordiques, tel le Canada. Miser sur une optimisation des taux de vitamine D sanguins de la population mondiale, dans le cadre de la lutte contre une pandémie de grippe, présenterait l’avantage de respecter la devise principale d’Hippocrate. Non seulement cette solution prometteuse ne nuirait pas, mais elle contribuerait à prévenir beaucoup d’autres maladies que la grippe A (H1N1).



Références
1. Cannell J.J. MD, Vieth R. et ass. Epidemic influenza and vitamin D. Epidemiol. Infect. 2006; doi: 10.1017/S0950268806007175

2. Cannell John J., Vieth Reinhold et associés . Cod liver oil, vitamin A Toxicity, Frequent Respiratory Infections, and the Vitamin D Deficiency Epidemic. Annals of Otology, Rhinology And Laryngology, 2008,. 117 (11): 864-870

3. Ginde Adit et ass., Association between serum 25-hydroxyvitamin D level and upper respiratory tract infection in the third national health and nutrition examination survey, Arch Intern Med. 2009; 169 (4) : 384-390

4. Mercola Joseph, Important vitamin D update. 27 déc 2008.
http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2008/12/27/important-vitamin-d-update.aspx

5. Mercola, Joseph, Over a million people die every year from lack of sun exposure. http://www.everyday-wellness.com/resources/Sunlight+Special-+Dr.+Mercola.pdf

6. Dietrich T, Joshipura KJ, Dawson-Hughes B, Bischoff-Ferrari HA. Association between serum concentrations of 25-hydroxyvitamin D3 and periodontal disease in the US population. Am J Clin Nutr. 2004 Jul;80(1):108-13.

7. Dietrich T, Nunn M, Dawson-Hughes B, Bischoff-Ferrari HA. Association between serum concentrations of 25-hydroxyvitamin D and gingival inflammation. Am J Clin Nutr. 2005 Sep;82(3):575-80.

8. Pittas AG, Lau J, Hu FB, Dawson-Hughes B. The role of vitamin D and calcium in type 2 diabetes. A systematic review and meta-analysis. J Clin Endocrinol Metab. 2007 Jun;92(6):2017-29.

9. Cantorna MT, Mahon BD. Mounting evidence for vitamin D as an environmental factor affecting autoimmune disease prevalence. Exp Biol Med (Maywood). 2004 Dec;229(11):1136-42. Review.

10. Judd SE, Tangpricha V.Vitamin
D deficiency and risk for cardiovascular disease.
Am J Med Sci. 2009 Jul. 338(1):40–4.

11. Cannell John Jacob, 2004, Vitamin D Council. Vitamin D and Depression. http://www.vitamindcouncil.org/depression.shtml

12. Cannell J.J. H1N1 Flu and Vitamin D.
http://www.vitamindcouncil.org/newsletter/h1n1-flu-and-vitamin-d.shtml

13. Holick MF, Chen TC.Vitamin D deficiency: a worldwide problem with health consequences. Am J Clin Nutr 2008 ; 87 (4) : 1086S-6S.
http://www.ammom.com.mx/AMMOM/AmJClinNutr2008-87-1080s-1086s.pdf

14. American Society for Nutrition. The case against ergocalciferol (vitamin D2) as a vitamin supplement. American Journal of Clinical Nutrition Vol. 84, No. 4, 694-697, October 2006

15. Dr. Mercola Joseph. Beware of most prescription vitamin D supplements! http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2006/10/26/beware-of-most-prescription-vitamin-d-supplements.aspx

16. Lévesque Danielle. La vitamine D, tout le monde en parle mais… Le Médecin du Québec, volume 44, numéro 3, mars 2009. http://www.fmoq.org/Documents/MedecinDuQuebec/mars-2009/051-055MmeL%C3%A9vesque0309.pdf

17. Marie-Hélène Croisetière –passeportsanté.net, 30 juillet 2009. Grippe A (H1N1): la vitamine D à l'étude
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=20090798_grippe-a-h1n1-la-vitamine-d-a-l-etude

18. Vitamin D council. Understanding Vitamin D Cholecalciferol. http://www.vitamindcouncil.org/

19. Santé Canada, février 2007, Bronzer sous des lampes.
http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/pubs/sun-sol/tanning-bronzer-fra.php

20. Organisation mondiale de la santé, Lits de bronzage, bronzage et exposition aux UV, Aide-mémoire N°287, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs287/fr/

21. Organisation mondiale de la santé, Y a-t-il des effets bénéfiques du rayonnement UV ? http://www.who.int/uv/faq/uvhealtfac/fr/index1.html

22. Mercola Joseph. I'm Afraid Your May Be Underexposed You Need Vitamin-D Producing UVB Rays!
http://tanningbeds.mercola.com/tanning-beds/standup-tanning-systems.aspx

23. Wikipedia. Vitamine D. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine_D

24. Weston price foundation. http://www.westonaprice.org/

25. Dr. Mercola, Joseph, Important cod liver update. http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2008/12/23/important-cod-liver-oil-update.aspx

26. Agence de la santé publique du Canada, 6 août 2009. Le gouvernement du Canada annonce son intention de commander 50,4 millions de doses de vaccin contre la grippe H1N1. http://www.phac-aspc.gc.ca/media/nr-rp/2009/2009_0806-fra.php

27. Dr. Mercola Joseph, 16 décembre 2008, My One Hour FREE Vitamin D Lecture to Clear Up All Your Confusion on this Vital Nutrient. http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2008/12/16/my-one-hour-vitamin-d-lecture-to-clear-up-all-your-confusion-on-this-vital-nutrient.aspx

28. Dr. Mercola Joseph. The most overlooked vitamin of the summer season. http://products.mercola.com/vitamin-d-spray/

29. Jo Macfarlane, Mail online. , 15 août 2009. Swine flu jab link to diller nerve disease : leaked letter reveals concern of neurologists over 25 deaths in America. http://www.dailymail.co.uk/news/article-1206807/Swine-flu-jab-link-killer-nerve-disease-Leaked-letter-reveals-concern-neurologists-25-deaths-America.html

30. Martin LaSalle – PasseportSanté.net. 11 juin 2009. Grippe A (H1N1): l'état de pandémie est déclaré.
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2009060978_grippe-a-h1n1-l-etat-de-pandemie-est-declare

31. Mercola Joseph, Dark deception (Thomas Nelson, inc., Nashville, 2008)

32. Gouvernement du Québec, Loi sur la santé publique, à jour au 27 juillet 2009,http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.htm

33. Gouvernement du Canada, révisé le 25 septembre 2007. Projet de loi C-42, loi modifiant la loi sur la mise en quarantaine, Bibliothèque du Parlement. http://www2.parl.gc.ca/Sites/LOP/LegislativeSummaries/Bills_ls.asp?lang=F&ls=c42&source=library_prb&Parl=39&Ses=1

34. George J. Annas,25 avril 2002, Bioterrorism, Public Health, and Civil Liberties, The New England Journal of Medicine, Volume 346:1337-1342, number 17. http://content.nejm.org/cgi/content/full/346/17/1337

35. Watson Steve, 3 août 2009. New York State Adopts Mandatory Flu Vaccination Program For Health Workers. . infowars.net. http://infowars.net/articles/august2009/030809Mandatory.htm

36. Adams Mike, 28 août 2009, Natural News, Wake Up, America: Forced vaccinations, quarantine camps, health care interrogations and mandatory "decontaminations”. http://www.naturalnews.com/026934_health_public_health_quarantine.html

37. Vitamin D Council. Cancer. http://www.vitamindcouncil.org/researchCancer.shtml

38. CDC, 4 septembre 2009, Surveillance for Pediatric Deaths Associated with 2009 Pandemic Influenza A (H1N1) Virus Infection --- United States, April--August 2009

39. 39.Wikipedia. Syndrome de Guillain-Barré.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Guillain-Barr%C3%A9

40. John Cannell, The Vitamin D Newsletter, September 5, 2009

41. New York State Nurse Association. Mandated Influenza Vaccinations: The many issues surrounding the new regulation. http://www.nysna.org/advocacy/points/flu.htm

42. Mercola Joseph, june 03 2008, What's the Most Dangerous Part of Sun Exposure?
http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2008/06/03/what-s-the-most-dangerous-part-of-sun-exposure.aspx

43. Pollack Andrew, january 7 2009, The New York Times, Quest Acknowledges Errors in Vitamin D Tests. http://www.nytimes.com/2009/01/08/business/08labtest.html

44. Alain Salles, 09.09.09, Grippe A: le ministère de la justice a préparé un plan en cas de crise grave, Le Monde.fr.

45. Engdahl William, 31 juillet 2009, Les fabricants de vaccins contre la grippe H1N1 viennent d’obtenir l’immunité juridique, Mondialisation.ca


Source: http://www.santedentaireholistique.com/h1n1.html

Publié sur L'Art de Vivre Sain, selon le souhait de l'auteur.


Source
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Aides pour le Corps
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 07:31

Rien ne prouve qu'un vaccin
puisse empêcher une épidémie







"Il y a une épidémie, vous vaccinez...
pchttt! ... et c'est l'essaimage partout!"



0


Voir aussi:

0"Nous"Nous ne disposons pas d’une seule étude probante - à ma connaissance -
sur l’efficacité du vaccin utilisé comme barrière épidémique."
Antoine Flahaut


Antoine Flahaut - Directeur de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique


Pour le reste, comme tout ce qui est chimique,
ce n'est, du reste, pas très efficace non plus...:



0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 21:56
Message relayé...

A CHACUN DE S'INTERROGER, DE SE RENSEIGNER... c'est un peu long, mais les enjeux sont réellement importants.... Prenons le temps de réfléchir et de nous renseigner...

"Etre respectueux quand une singularité se soulève, intransigeant quand le pouvoir enfreint l'universel."

MICHEL FOUCAULT

 


 

 

Par principe de précaution, il est de notre devoir d'accueillir et de faire suivre toutes les informations relatives au très controversé vaccin contre la grippe porcine H1N1.


Sans pouvoir être encore affirmatif, il est fort probable que ce vaccin soit de nature à nous nuire collectivement plus qu'à nous protéger contre un virus, il faut le dire, cent fois moins meurtrier que celui de la grippe saisonnière.


Nul doute que derrière cette campagne de vaccination massive, se cachent, dans l'ombre,  d'horribles desseins pour l'humanité.


Pourquoi mettre tant d'énergie et tant de moyens pour une "grippette"?


Que chacun trouve en lui les réponses qui lui conviennent, mais si vous doutez fort, tout comme moi même et bien d'autres, alors informez, partagez, alertez, faites suivre les infos et vidéos de ce message.


Je vous invite également à taper, dans votre moteur de recherche, le nom de Jean-Jacques Crèvecoeur et à prendre en compte le résultat de ses recherches sur le vaccin  H1N1 et tout ce qui gravite autour. Bientôt nous serons, chacun et chacune,  face à nous-mêmes en ce qui concerne ce vaccin.


Dans un premier temps cette "vaccination" ne sera administrée que sur la base du volontariat. Il est fort probable qu'elle nous soit imposée par la suite pour une "grave" raison qui sera bien évidemment fabriquée de toutes pièces.


A ce moment-là, nous devrons nous positionner. Il est à souhaiter alors qu'une majorité d'entre nous prendra la bonne direction. Pour terminer je voudrais simplement dire:


"Ne cèdons pas aux peurs que l'on fabrique pour nous. Restons debout sur nos deux jambes et réapprenons à dire "NON"."

 

 

 

CLIQUER SUR LES LIENS POUR VOIR LES VIDEOS:


 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/xadxam_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news   PARTIE 1


 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/xadxg0_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news    PARTIE 2


 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/xadxqn_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news    PARTIE 3


 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/xadxwg_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news   PARTIE 4

             

 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/xady0x_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news    PARTIE 5


 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/xady4x_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news    PARTIE 6


 

http://www.dailymotion.com/video/xady8k_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news                                    PARTIE 7


 

http://www.dailymotion.com/video/x9zust_loms-prepare-une-vaccination-de-mas_news


 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/xagw8n_danger-baxter-en-france-h1n1_news


 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/VIRUS+H1N1/video/x94kq8_virus-h1n1-attak-biologique-attent_news

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 20:40

Le vaccin H1N1: Un génocide?
La vidéo ci-dessous est, déjà dans son titre, sans aucune ambiguïté. Il est pourtant difficile d'affirmer catégoriquement que toute personne vaccinée du vaccin H1N1 mourra prématurément du seul fait d'être vaccinée!

La seule chose qui soit sûre, c'est que "Toute inconscience se transforme, un jour, en fatalité!".
Et aussi qu'"Un homme averti en vaut deux!" Et enfin que c'est à chacun de déterminer pour lui-même (et les siens, lorsqu'ils sont mineurs) les risques qu'il veut ou non assumer!

Vaccination grippe H1N1: Génocide orchestré
par le Mossad et la CIA!


0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:23


Bonjour à toutes et à tous,


Nous espérons que vous allez tous bien?


Nous souhaiterions vous demander de bien vouloir nous excuser d'avoir pris la liberté de rentrer vos adresses mails dans notre formulaire d'envoi de Newsletter, sans avoir demandé votre avis au préalable. Plusieurs raisons à cette initiative:


1 - Nous avons fait l'objet d'attaques informatiques et nous avons passé près de 8 jours à remettre en ordre notre système informatique. L'une des raisons de notre silence de ces derniers jours.


2 - Nous devons avancer sur nos actions judiciaires et nous ne pouvons pas perdre de temps à recréer le carnet d'adresses de nos correspondants.


3 - Nous avons des informations à vous communiquer qui nous semblent relever de la plus haute importance pour vous et pour vos enfants, et nous vous prions de bien vouloir prendre connaissance des derniers articles et de la vidéo mise en ligne pour votre bonne information.


4 - Pour les adultes qui ne souhaitent pas se faire vacciner et pour les parents qui ont des enfants scolarisés et qui ne souhaitent pas les faire vacciner. Vous trouverez sur le blog, la lettre et la déclaration d'opposition à la vaccination, à faire signer et tamponner par votre médecin et/ou pour le directeur de l'établissement scolaire auprès duquel votre enfants est scolarisé.


Nous vous demandons de respecter la procédure telle que nous l'avons indiquée sur le blog.


Nous avons relevé d'autres éléments importants, ces derniers jours, que nous porterons très prochainement à votre connaissance.


Sachez néanmoins que l'Etat semble se diriger vers une obligation vaccinale. Les personnels civil et militaire de la Gendarmerie ont l'obligation de se faire vacciner ainsi que leur famille. Ce que nous ne pouvons pas accepter en l'état actuel de la procédure et du contexte général dans lequel cette vaccination de masse a été organisée.


Nous avons soulevé des preuves que cette pandémie a été organisée de toutes pièces depuis plus de 2 ans. Nous ne voyons pas pour notre part où réside la nécessité de vacciner les populations contre un virus bénin avec un vaccin qui ne manquera pas de laisser des séquelles graves sur le plan de la santé, quand il ne participera pas à provoquer des décès.


Il existe déjà des victimes de la vaccination aux USA, celle-ci ayant débuté dès les premiers jours d'octobre.


Afin de ne pas vous laisser sans nouvelles, la presse nous boudant, nous avons donc créé ce blog d'information pour vous informer sur le suivi de nos actions et sur les moyens de vous prémunir contre une décision arbitraire de vaccination de masse. Nous vous demandons de rester attentifs aux informations régulières que nous vous communiquerons par le biais de notre blog d'information et de nos vidéos.


Nous remercions les derniers signataires des pétitions et ceux qui nous ont adressé des dons.


Nous avons besoin de vous pour nous aider à dévoiler la vérité sur la pandémie de la GrippeA/H1N1. Nous vous remercions en conséquence de bien vouloir diffuser largement autour de vous la présente Newsletter, afin que le plus grand nombre puisse en profiter.


Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas recevoir notre Newsletter, il leur suffira de se désinscrire "uniquement" par le biais du formulaire du blog. Merci de respecter cette procédure car nous n'aurons pas le temps de les désinscrire compte tenu de la proximité de la campagne de vaccination et des derniers éléments que nous devons mettre en ordre.


Nous vous remercions pour votre attention et vous disons à très bientôt.

 


Bien cordialement.

L'équipe de Sos Justice.

(http://dossiers-sosjustice.hautetfort.com/).

Veuillez trouver ci-dessous les dernières publications du blog Dossiers SOS JUSTICE (http://dossiers-sosjustice.hautetfort.com/).



USA: GrippeA/ H1N1: Une autre action en Justice

Grippe H1N1: Des personnels de santé aux USA refusent la vaccination forcée WASHINGTON - Une action en justice devait être engagée jeudi auprès d'une cour fédérale de Washington pour le compte notamment de personnels de santé de l'Etat de New York qui refusent la vaccination obligatoire contre la grippe H1N1, a dit à l'AFP un avocat les représentant. Ce avocat, Jim Turner du...

Cette note a été publiée le 15.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Vaccins: Les conséquences de la vaccination

Silence on vaccine! http://video.google.com/videoplay?docid=8503852033482537965 #

Cette note a été publiée le 15.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA | H1N1 | Sos-Justice.com | Aidez-nous à Dévoiler la Vérité!

 

Communiqué de Sos Justice & Droits de l'Homme GrippeA | H1N1 | Sos-Justice.com Aidez-nous à Dévoiler la Vérité!

 

http://www.youtube.com/watch?v=8SpEzpmBKVA        

Cette note a été publiée le 14.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA/H1N1: Alerte: vaccination de force

Alerte: Vaccination de force dans les écoles françaises. Prenez les devants en adressant la déclaration d'opposition à la vaccination aux Directeurs des établissements scolaires auprès desquels sont scolarisés vos enfants. La déclaration d'opposition ici: ...

 

Cette note a été publiée le 12.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


Pétition en ligne: Soutenir le Président Tchèque pour bloquer le traité de Lisbonne

Mardi 6 octobre 2009 Vous pouvez apporter votre modeste contribution, au Président Vaclav Klaus en lui faisant savoir que vous le soutenez dans son ultime tentative de bloquer l’application du traité de Lisbonne en 2010. Dites une dernière fois: NON au traité de Lisbonne. Signez la pétition: http://www.petitiononline.com/sptklaus/petition.html...

Cette note a été publiée le 07.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA/H1N1: RIM, une radio de propagande en faveur du Nouvel Ordre Mondial?

Radio Ici et Maintenant: Un instrument de propagande en faveur du Nouvel Ordre Mondial et de la pensée unique? Ne faudrait-il pas toucher aux vaches sacrées, aux Illuminati et aux promoteurs du Nouvel Ordre Mondial? Si nous avions encore un doute que la Presse est à la botte du pouvoir, nous en avons encore ici, la énième confirmation....

Cette note a été publiée le 07.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA/H1N1: Communiqué de SOS JUSTICE

Les moyens pour vous informer sur le suivi de nos actions   Vaccin H1N1 | Sos-Justice.com Demande Enquête criminelle http://www.youtube.com/watch?v=Em8b504i7Jk GrippeA/Vaccin H1N1 | Sos-Justice.com Aidez- nous à Dévoiler la Vérité http://www.youtube.com/watch?v=85YlDOHLysE

 

Cette note a été publiée le 06.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA/H1N1: Les pétitions

Nous vous remercions de signer les pétitions mises en ligne pour vous: 1 - GrippeA/H1N1: Vaccin ou arme de destruction massive? Arrêt immédiat de la campagne de vaccination! http://www.mesopinions.com/Grippe-A-H1N1---Vaccin-ou-arme-de-destruction-massive---Arret-immediat-de-la-campagne-de-vaccination---petition-petitions-8dbd7f895ccf063d65ca916cf5ad1671.html...

Cette note a été publiée le 05.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA/H1N1: Les chaînes Infos de Sos Justice

Puisque la presse à la botte du pouvoir dictatorial nous musèle, nous avons décidé de créer nos propres chaînes d'information. Nous vous invitons à rentrer ces deux liens dans vos favoris afin de rester près de nous et que nous puissions vous donner les dernières informations utiles pour vous, vos enfants, vos familles....

Cette note a été publiée le 05.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA/H1N1: Faire un don

Dossier GrippeA/H1N1 - Nous assurons la gestion de ce dossier depuis le mois de Juillet 2009 gratuitement dans l'intérêt du Peuple français et nous avons besoin de votre soutien financier pour poursuivre nos actions tant en Justice, que dans les domaines social et humanitaire. Aidez-nous à répandre la vérité! Faites un don et soutenez-nous pour dénoncer...

Cette note a été publiée le 05.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici


GrippeA/H1N1: Les certificats pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner.

A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS - L'association SOS JUSTICE  & Droits de l'Homme communique les documents nécessaires pour  tous ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner ni faire vacciner leurs enfants. Tous les vaccins sont dangereux pour la santé et l'association estime que le vaccin contre la GrippeA/H1N1 est particulièrement dangereux...

Cette note a été publiée le 05.10.2009

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer ici

 


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 23:00

De Belgique:
 
Résister et informer, ça paye,
face aux "salopards"
*
...
 
"Le 30 septembre, le Dr Reynders, coordinateur de la cellule influenza, révélait que les autorités sanitaires avaient initialement prévu une vaccination obligatoire de l'ensemble de la population, en réquisitionnant les bureaux de vote"
 
 
*Rappel: Terme "élogieux" employé par le ministre de la santé à l'égard du médecin urgentiste Patrick Pelloux...

Les médecins font de la résistance

RICARDO GUTIERREZ

Mardi 13 octobre 2009, 09:15

Le mot d'ordre aux médecins est «formel»: Ne pas procéder à l'enregistrement des vaccinations contre la grippe A/H1N1. L'Association belge des syndicats médicaux (Absym) est prête à défendre les médecins qui subiraient «des menaces ou des sanctions». Plus mesuré, le Groupement belge des omnipraticiens (GBO) regrette les conditions imposées aux généralistes, «dans une précipitation manifeste».

Au moment même, lundi, où le collectif Initiative citoyenne annonçait son intention d'introduire toutes les actions judiciaires qui s'imposent, face à la campagne de vaccination, les syndicats médicaux appelaient leurs membres à faire de la résistance, en s'abstenant de procéder à l'enregistrement centralisé des vaccinations.


Le 29 septembre, le ministre fédéral de la Santé, Laurette Onkelinx (PS) annonçait une vaccination 
«sur base volontaire et gratuite». D'abord à destination du personnel des hôpitaux, puis des groupes «prioritaires»: dispensateurs de soins, personnel de santé, patients à risque (diabétiques, asthmatiques, insuffisants rénaux…), femmes enceintes, parents d'enfants de moins de 6 mois, personnel des crèches et des écoles.


Le ministre demandait que chaque personne vaccinée soit enregistrée par le biais de la plateforme électronique e-health, qui trouve là son premier usage de masse.
 C'était sans compter sur les syndicats médicaux. Ils appellent leurs membres à opérer les vaccinations qu'ils jugent nécessaires, mais à ne pas les encoder via e-health.

Aux yeux du D
r Roland Lemye (Absym), le gouvernement, par cette procédure, «viole la confiance des patients et la confidentialité des données médicales». Au GBO, le Dr Philippe Vandermeeren suggère à ses confrères de procéder à l'enregistrement dans le dossier médical du patient, «afin que le médecin reste dépositaire de l'information, faute d'obtenir les garanties nécessaires sur la confidentialité du traitement des données via e-health».


Jeudi, le dossier sera à l'ordre du jour de la Chambre, appelée à voter la loi de pouvoirs spéciaux qui légaliserait a posteriori une série de mesures engagées par le gouvernement… Ecolo annonce un amendement afin d'éviter le risque de passer de la politique actuelle de volontariat à une vaccination obligatoire, alors même que l'efficacité du vaccin et son innocuité restent controversées…

Le 30 septembre, le Dr Reynders, coordinateur de la cellule influenza, révélait que les autorités sanitaires avaient initialement prévu une vaccination obligatoire de l'ensemble de la population, en réquisitionnant les bureaux de vote…

«Nous n'en sommes plus là», commente Georges-Henri Beauthier, l'avocat d'Initiative citoyenne. Mais il y a pire, l'Europe estimant que les Etats membres peuvent exempter de toute responsabilité civile les fabricants et les médecins qui administreront ce vaccin expérimental. Inquiétante dilution des responsabilités!»

0
0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 22:33


Conduite à suivre...


Vaccination "démocratique" aux USA



Survivra-t-il?


RAPPEL1: 

Vaccinations à la hussarde - Violence institutionnelle


Novembre 2007: Le procureur du Maryland a distribué des citations à comparaître à plus de 1600 parents d'enfants qui n'ont pas fourni de certificat de vaccination. Puis il a fait rassembler les enfants comme du bétail dans un palais de "justice", pour des vaccinations forcées, pendant que la police montait la garde avec des fusils d'assaut et des chiens d'attaque.

À l'intérieur, les enfants ont été vaccinés de force. L'État du Maryland utilise les tactiques de la Gestapo pour imposer sa volonté "médicale" sur la population, dépouillant ainsi les parents de leurs droits de décider comment ils souhaitent gérer la santé de leurs enfants. Les autorités sanitaires avaient annoncé leur intention d'arrêter les parents, de les jeter en prison, et de leur enlever leurs enfants, s'ils continuaient à refuser de les faire vacciner!!!


Comme de plus en plus de parents sont informés des dangers des vaccinations et de leurs liens avec l'autisme, les autorités sanitaires des États, se tournent de plus en plus vers la médecine "à la pointe du fusil", afin de forcer les gens à se soumettre.


Même l'Association des médecins et des chirurgiens (AAPS) a annoncé sa très forte opposition à la campagne de vaccination de la médecine "à la pointe du fusil". Dans un communiqué de presse publié le 16 novembre 2007, l'AAPS déclare:


«L'Association américaine des médecins et des chirurgiens condamne le "rassemblement des vaccins" effectué dans le comté de Prince George au Maryland, cette semaine, et a promis de faire son possible pour soutenir les parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants.».

La médecine chimique est à ce point impopulaire chez les consommateurs informés, qu'elle doit être administrée de force... La question se pose: Où allons-nous?


 

RAPPEL2: La loi française menace de six mois d’emprisonnement et de 3.750 € d’amende les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants...


 

RAPPEL3: Constitution des droits de l'Homme de 1793:

Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 08:18

Jean-Jacques Crèvecœur:
Les raisons d'un refus




Remarque préliminaire: Je rappelle que je vous envoie ce courriel de ma propre initiative. Je ne sers les intérêts de personne et je mène cette action bénévolement.
Ma seule motivation est de réveiller ceux qui aspirent à vivre libres, indépendants et autonomes. Et pour cela, il faut vivre informé.
Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Mais de vérifier les informations que je vous donne. Et de tirer vos propres conclusions.

Par ailleurs, ne perdez pas votre temps (comme le font certains) à chercher à savoir qui est ce Jean-Jacques Crèvecœur. Mais si vous y tenez, rendez-vous sur mon site: http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=51&Itemid=81. Ne perdez pas votre temps non plus à tuer le messager pour ne pas entendre son message.

Je revendique juste le droit de poser des questions fondées sur des lectures et des recherches que j’ai effectuées ces derniers mois à propos de ce projet de vaccination massive. Je revendique aussi la liberté de choisir la manière dont je veux prendre soin de ma santé, en toute souveraineté. Et prendre soin de moi, ça implique aussi la manière dont je choisis les risques que je veux courir et ceux que je ne veux pas courir.




Pandémie imaginaire de grippe A H1N1


Ceci est mon sixième courriel d’informations. Ceux qui souhaitent relire mes précédents courriels (ou en prendre connaissance) peuvent le faire en se rendant sur mon site, à la rubrique «Articles»:

http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=65&Itemid=98


De plus en plus de scientifiques, de médecins, de professionnels de la santé osent sortir de leur réserve pour dénoncer les dangers de cette campagne de vaccination massive.


Nous sommes en train de gagner la bataille de l’information, grâce aux centaines de milliers de personnes qui relaient les informations émises par des lanceurs d’alerte de plus en plus nombreux et des chercheurs courageux et engagés.


Tel est aussi mon engagement. Plus que jamais, je vous demande de faire votre part: Diffusez ces informations à tout votre carnet d’adresses, sur vos blogs et vos sites Internet. C’est votre vie et votre liberté qui sont en jeu.


Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement,
inscrivez-vous pour recevoir
les prochains courriels:


http://www.jean-jacques-crevecoeur.com





Madame, Monsieur,

Chers amis,

Voici mon sixième courriel consacré à cette pandémie de la honte et du mensonge. Certains gouvernements viennent d’entamer leurs campagnes de vaccination (Chine, Etats-Unis, Espagne pour ne citer qu’eux). D’autres se préparent à le faire dans les prochains jours ou les prochaines semaines. Les autorisations de mise sur le marché ont été octroyées dans la précipitation, alors que la plupart des vaccins n’ont pas été testés.

Ici, au Canada, les compagnies font appel à des volontaires (qui seront payés) pour tester dans les prochaines semaines des vaccins qui seront délivrés à la population AVANT les conclusions des études. Malgré tout, notre ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, nous "rassure" en nous affirmant que nous recevrons tous un vaccin sûr et efficace. Il semble que le mensonge soit devenu monnaie courante dans ce dossier, où les incohérences, les illogismes et les déclarations péremptoires se succèdent allègrement sans qu’aucun journaliste ne s’en émeuve ou ne demande des comptes. Comme vous le voyez, tout va très bien dans le Meilleur des Mondes.


Une aventure passionnante

Dans les prochains jours, sachez que mes courriels seront traduits en anglais, en allemand, en espagnol, en italien, en portugais et en néerlandais, par des bénévoles que je ne connais pas, mais qui sont devenus des amis invisibles et des alliés de ce combat pour notre liberté et notre souveraineté individuelle.

Même si mes journées sont très longues, même si les attaques de certains journalistes, de certains thérapeutes et de beaucoup de mes "amis" sont pénibles, je tiens à vous partager que je vis les heures les plus passionnantes de toute mon existence. Comme si la perspective de cette campagne de vaccination criminelle donnait du sens à tout ce que j’ai acquis comme expérience et comme compétence depuis trente ans. Et je remercie les forces de l’Ombre qui agissent à travers les instances de l’OMS, les compagnies pharmaceutiques, les gouvernements, les responsables de santé publique et les grands médias de me donner l’opportunité, en tant qu’être humain, de me mettre debout et de dire non, calmement, sans peur et en pleine conscience des enjeux qui s’offrent à moi.

Pourquoi je refuse catégoriquement le vaccin contre la grippe H1N1?

Cette énumération de raisons n’engage que moi. Ce sont les conclusions auxquelles je suis arrivé, après plusieurs mois d’études approfondies des documents scientifiques, des publications officielles et des déclarations des instances sanitaires. Je vous ai placé quelques liens de sites Internet pour que vous puissiez vérifier par vous-même l’information, et pour que vous puissiez approfondir votre propre réflexion. Comme vous le verrez, les raisons de mon refus sont nombreuses. Je ne vous demande pas d’adhérer à l'ensemble de mes arguments, car chacun a une sensibilité différente. Ce que je vous invite à faire, c’est de ressentir quelles sont les phrases qui entrent en résonance avec votre propre réalité. Et de suivre simplement la voix de votre conscience. De toute manière, une seule raison devrait suffire pour vous pousser à refuser ce vaccin. Si tel est votre choix, pour vous et pour vos proches.

  • Je refuse ce vaccin parce qu’il n’existe, à ce jour, aucune pandémie de grippe en 2009 (Je rappelle que c’est l’OMS qui, le 27 avril 2009, a manipulé la définition d’un niveau de pandémie et a abaissé fortement le seuil d’atteinte d’une pandémie - Voir: http://www.who.int/csr/disease/influenza/pipguidance09FR.pdf. Avant cette date, les chiffres actuels n’auraient même pas fait l’objet de la moindre communication médiatique. En effet, cette grippette n’a fait que 4.525 morts (chiffres de l’OMS au 4 octobre 2009 – voir: http://www.who.int/csr/don/2009_10_09/en/index.html), soit cinquante fois moins que la grippe saisonnière habituelle, qui tue entre 250.000 et 500.000 personnes par an! - voir: http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/);
  • Je refuse ce vaccin parce que quarante années de vaccination antigrippale n’ont apporté aucune preuve convaincante de son efficacité (En d’autres termes, depuis quarante ans, les gens vaccinés contre la grippe sont aussi malades de la grippe que les non-vaccinés – voir: http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Vacciner_ou_pas.pdf -, mais dépensent davantage en soins de santé dans l’année qui suit la vaccination);
  • Je refuse ce vaccin parce que j’ai 50 fois plus de chances de mourir des conséquences de la vaccination que de mourir de cette grippe (en effet, si dans les six prochains mois, on double le nombre de morts provoqués par la grippe H1N1, cela fera 13.000 morts en un an pour l’ensemble de la planète (6,8 milliards d’habitants). J’ai donc seulement une chance sur 520.000 de mourir de la grippe. Par contre, d’après le pharmacoépidémiologue Marc Girard, nous avons une "chance" sur 10.000 de mourir des suites de ce vaccin H1N1 – voir: http://www.youtube.com/watch?v=dXAK_6iZbH0&feature=player_embedded#. Faites le calcul: J’ai donc, en cas de vaccination forcée, cinquante fois plus de "chances" de mourir de la vaccination que de la grippe;
  • Je refuse ce vaccin parce que l’histoire récente a montré que le dernier vaccin préparé dans la précipitation contre une pandémie de grippe porcine (qui n’a jamais eu lieu) en 1976 a fait bien plus de morts que la pandémie elle-même et a causé des milliers d’effets secondaires (dont plus de 530 cas de Guillain Barré) voir: http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/26/la-grippe-a-ou-grippe-porcine-de-1976-epidemie-d-effets-seco.html;
  • Je refuse de servir de cobaye pour tester un nouveau type de vaccin que je n’ai pas demandé et qui n’a jamais été testé en aucune circonstance (voir, à ce propos, l’excellent argumentaire du syndicat national des professionnels infirmiers, en France: http://www.syndicat-infirmier.com/Vaccination-H1N1-mefiance-des.html );
  • Je refuse ce vaccin parce qu’aucun test sérieux n’a été effectué pour mesurer l’effet à long terme (quelques mois à quelques années) des adjuvants (dont le squalène) contenus dans ce nouveau type de vaccin (voir aussi le même argumentaire du Syndicat des infirmiers. C’est la première fois que ce type de vaccin sera mis sur le marché, avec des doses d’antigène dix fois moins élevées. Ce qui oblige les fabricants à augmenter la quantité d’adjuvants et d’additifs, sans disposer d’aucun recul sur les conséquences de ce changement en termes de santé publique et en termes de sécurité);
  • Je refuse ce vaccin parce qu’il contient plus de mercure (sous forme de Thimérosal) que tous les vaccins jamais fabriqués;
  • Je refuse ce vaccin parce qu’aucun échantillon suffisamment large de population ne sera utilisé pour détecter les effets secondaires sévères et rares de ce vaccin (par exemple, pour vérifier si le vaccin pourrait augmenter les cas de syndromes de Guillain Barré – voir: http://www.dailymail.co.uk/news/article-1206807/Swine-flu-jab-link-killer-nerve-disease-Leaked-letter-reveals-concern-neurologists-25-deaths-America.html, il faudrait tester le vaccin pendant plusieurs semaines sur un échantillon d’un million de personnes avant sa mise en marché – voir: http://www.journals.uchicago.edu/doi/abs/10.1086/603560. Or, habituellement, les nouveaux vaccins sont testés sur quelques dizaines ou quelques centaines de personnes, pendant quelques jours);
  • Je refuse de recevoir dans mon corps, par l’entremise de ce vaccin, l’information génétique contenue dans le virus A H1N1, tant que toute la lumière n’aura pas été faite sur son origine mystérieuse (en effet, je rappelle que l’équipe du laboratoire de Pathologie Moléculaire des Forces Armées Américaines, sous la direction du docteur J.K. Taubenberger, a déterré, en 2004, le cadavre d’une victime de la grippe espagnole de 1918 pour prélever des tissus pulmonaires – voir: http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/310/5745/77 ou http://www.nature.com/nature/journal/v437/n7060/abs/nature04230.html. Grâce à cela, ils ont ressuscité le virus pandémique de 1918, ce qui a inquiété plusieurs scientifiques à propos des possibilités d’utilisation de ce virus comme arme bio-terroriste – voir: http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(06)70442-X/fulltext. Le fait que ces manipulations aient été faites dans un laboratoire des Forces Armées Américaines n’a rien pour me rassurer. Voir aussi les déclarations de l’expert russe Leonid Ivachov: http://etat-exception.blogspot.com/2009/05/leonid-ivachov-les-medecins-militaires.html);
  • Je refuse ce vaccin qui m’est imposé à coups de propagande par les médias, à coups de mensonges et de manipulation de la part des autorités sanitaires et à coups de lois liberticides qui feraient de moi un criminel passible d’emprisonnement si je refuse de m’y soumettre;
  • Je refuse ce vaccin parce que, depuis des années, je prends soin de mon équilibre physiologique, émotionnel et intérieur de manière autonome et responsable, sans recourir à des médicaments et des vaccins susceptibles d’engendrer bien plus d’effets secondaires indésirables que les bénéfices qu’ils procurent (surtout que, dans le cas spécifique des vaccins antigrippaux, aucun bénéfice n’est à mettre à l’actif de ceux-ci);
  • Je refuse ce vaccin parce que je revendique le droit inconditionnel et inaliénable d’être malade, car j’ai compris depuis des années que - comme le disait Carl Gustav Jung - «la maladie est l’effort que fait la nature pour retrouver son équilibre». Et je préfère être malade de la grippe pendant quatre jours, que paralysé pendant mes quarante prochaines années de vie;
  • Je refuse ce vaccin parce que je n’ai aucune garantie qu’on ne m’injectera pas, par la même occasion, une micro-puce fabriquée par Hitachi ou Verichip, sous prétexte de pouvoir détecter en temps réel la présence du virus H1N1 dans mon corps (voir: http://www.verichipcorp.com/092109.html), me réduisant par le fait-même à une proie que l’on peut suivre à la trace, à du bétail que l’on peut manipuler à distance par ondes radio-fréquence et à un citoyen dont on peut, à tout moment, contrôler les dossiers médical, juridique, judiciaire, administratif, bancaire et personnel (voir aussi ce reportage de LCI: http://www.dailymotion.com/video/x5fyck_puce-sous-cutanee-rfid-verichip-mic_news );
  • Je refuse ce vaccin parce que je n’ai plus aucune confiance dans l’intégrité des scientifiques et des responsables politiques en collusion d’intérêt permanente avec les compagnies pharmaceutiques;
  • Je refuse ce vaccin parce que je n’ai plus aucune confiance dans l’indépendance et la neutralité de l’Organisation Mondiale de la Santéfinancée par des banques privées (Rockefeller, Rothschild et Morgan) qui détiennent des parts majoritaires dans les plus grosses compagnies fabriquant les vaccins;
  • Je refuse ce vaccin parce que je ne veux plus être complice de l’enrichissement des sociétés pharmaceutiques, sous prétexte de m’offrir une protection factice et illusoire;
  • Je refuse ce vaccin, tout simplement, parce que nul ne peut m’obliger à accepter un remède ou un traitement médical sans mon consentement libre et éclairé;
  • Je refuse ce vaccin qui ferait de moi l’esclave soumis de l’élite du monde. Et je suis conscient que mon refus m’élève au-dessus de la logique maître - esclave et me transforme en individu debout, libre et souverain.

Pour certains d’entre vous, il ne reste que quelques jours pour choisir l’attitude que vous adopterez.

Continuerez-vous à vivre dans la peur et dans la soumission? Ou allez-vous enfin vous mettre debout et reprendre votre vie et votre santé en mains, de façon autonome et responsable?

Quelque soit votre choix, faites-le en conscience. Que votre OUI soit un OUI, et que votre NON soit un NON!

Souvenez-vous que l’Ombre travaille, sans le savoir et sans le vouloir, au service de la Lumière.

À vous, à présent, de choisir votre camp!

Restons debout et vigilants.

Cordiales salutations.

Jean-Jacques Crèvecœur

Montréal (Québec - Canada)

Reproduction et diffusion intégrales ou partielles autorisées et même vivement encouragées.

* * * * * * *


Au sujet de:

"
Je refuse ce vaccin parce que je n’ai aucune garantie que l’on ne m’injectera pas, par la même occasion, une micro-puce fabriquée par Hitachi ou Verichip, sous prétexte de pouvoir détecter en temps réel la présence du virus H1N1 dans mon corps, me réduisant par le fait-même à une proie que l’on peut suivre à la trace, à du bétail que l’on peut manipuler à distance par ondes radio-fréquences et à un citoyen dont on peut, à tout moment, contrôler les dossiers médical, juridique, judiciaire, administratif, bancaire et personnel",

et de:

"
Je refuse ce vaccin qui m’est imposé à coups de propagande par les médias, à coups de mensonges et de manipulation de la part des autorités sanitaires et à coups de lois liberticides qui feraient de moi un criminel passible d’emprisonnement si je refuse de m’y soumettre"...

Voir aussi:

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 23:00
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 22:24
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 22:10

S'il n'y a plus assez de rats et de souris...
il reste ... vous!



Pour voir ce que sont capables de faire les laboratoires pharmaceutiques:


En être informé est important; ainsi l'on peut mieux comprendre ce qu'ils sont capables de faire pour arriver, coûte que coûte, à vendre leur Tamiflu ou faire vacciner des peuples entiers avec des vaccinations de masse!

* * * * * * *
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 23:39

Le Docteur Marc Girard lance un appel...



Dr Marc Girard


"Allez-y!"

Evoquant un projet de vaccination antigrippale obligatoire, le coup  de sonde du Journal du Dimanche (30/05/09) m’a déterminé à descendre dans l’arène publique avec l’espoir d’éviter un drame de santé publique comparable  à celui par lequel s’est soldée la campagne de vaccination universelle contre l’hépatite B, au milieu des années 1990: depuis lors, le gouvernement a clairement reculé.


Puis, le 26/08/09, dans une interview accordée à France Soir, j’ai lancé dans le débat la question – jusqu’alors ignorée – du processus d’autorisation de mise sur le marché (AMM) et de sa régularité: dès le lendemain, par l’inénarrable voix de Madame Bachelot, les autorités réagissaient sur cette question, et elles n’ont depuis cessé de se contredire et de se ridiculiser (Les perles de la campagne). Si l’on en croit les sondages, 80% des Français ont compris

 

Sans vous, pourtant, rien n’aurait été possible. Sans vous, j’aurais été une simple voix qui crie dans le désert – comme en 1995 (Un précédent inquiétant, mais pas imprévisible).

 

Car, outre les encouragements tellement bienvenus que j’ai reçus dans ma solitude, ils sont nombreux ceux d’entre vous qui se sont personnellement impliqués à faire connaître mon site (www.rolandsimion.org) et, plus encore, à en diffuser les articles.

 

Vous vous êtes substitués – et avec quel résultat! – à une presse (médicale ou profane) qui, dans sa grande majorité, m’a strictement ignoré.

 

Aujourd’hui, mon livre annoncé pour début octobre est disponible: J’ai mon premier exemplaire entre les mains depuis hier soir et il est, d’ores et déjà, possible de le commander sur les sites internet comme Amazon.fr ou Fnac.com (ou, bien sûr, en librairie).

 

Comme expliqué dans l’introduction ci-joint, c’est un livre d’actualité, mais qui vise aussi à durer. Car ce qui se passe avec la grippe porcine, cela s’est déjà passé avec les vaccins contre l’hépatite B ou contre le HPV, et cela se passera encore: pourtant atrocement décrédibilisés, ceux qui nous avaient annoncé une tragédie pour ces jours-ci (et qui avaient déjà joué à faire peur avec la grippe aviaire) se sont ressaisis en reportant la catastrophe annoncée … dans un délai de 3 ans – environ …

 

La majorité des Français qui ont compris reste donc exposée aux manipulations des lobbies et à l’immonde corruption de leurs experts. La minorité qui n’a pas encore compris et, plus encore, leurs bébés et leurs enfants méritent aussi votre engagement: un Guillain-Barré, vous savez, ce n’est pas drôle – surtout quand on est petit…

 

J’ai absolument besoin de vous. J’ai besoin de votre implication personnelle dans la promotion de ce livre. Mais j’ai aussi besoin que vous vous attachiez à convaincre vos interlocuteurs de s’impliquer personnellement eux aussi: ce, afin de créer une irrépressible dynamique qui fasse de ce livre un succès voyant, un succès qui restera dans les mémoires comme un épisode de résistance citoyenne.

 

- Il faut dire aux politiques que, quelque effort qu’ils fassent pour abrutir les citoyens, ceux-ci sont désormais capables de trouver l’information juste.

 

·- Il faut dire aux médias que, nonobstant leur vision des citoyens en «blaireaux de base» (je tiens la citation d’une éminente journaliste) tout juste dignes d’une presse gratuite, ceux-ci n’hésiteront jamais à payer de leurs deniers pour se réapproprier les moyens de résister à la désinformation.

 

-Il faut dire aux lobbies de la santé et à leurs valets (fussent-ils «experts» ou élus des ordres professionnels) que les citoyens ne veulent plus servir de chair à seringue, que les gens ne sont pas la poubelle de toutes les saletés qu’ils produisent en lieu et place de véritables «innovations» thérapeutiques.

 

Grâce à votre soutien, j’ai pu tenir aux avant-postes tous ces derniers mois. Je reste avec vous, mais pour l’instant, je ne peux faire plus: c’est à vous de jouer.

 

Allez-y…

 

Dr Marc Girard

0

Source: http://www.rolandsimion.org/spip.php?article56

0

0


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 11:12

Le Docteur Hamer dévoile la vraie finalité
du plan de vaccination de masse forcée

23/09/2009 - Conversation Dr Hamer/Helmut Pilhar

26 août 2009

Mercredi 26 août 2009

La puce CHIP est dans la seringue

Hamer: Nos pires craintes ont été dépassées en quelques jours par une réalité encore plus horrible.

Pilhar: Geerd, tu fais référence à l’amende de 1000 dollars et aux 30 jours d’arrêt pour opposition à la vaccination aux Etats-Unis?

(http://thebirdflupandemic.com/archives/1000-per-day-fine-and-30-days-in-jail-for-refusing-the-swine-flu-vaccine-in-massachusetts).

Hamer: Oui, les opposants à cette vaccination (s’opposer à l’implantation de puces est un crime d’Etat) ne sont pas incarcérés dans une prison normale mais, dans des camps de concentration (il y en a des centaines dans tout le pays), spécialement préparés à cet effet.

(http://info.kopp-verlag.de/news/amerikanische-konzentrationslager-fertig- und einsatzbereit.html)

De ces camps les personnes pourront en sortir à condition d’accepter l’implantation de la puce. Elles deviendront alors un gibier grâce à la puce létale et elles mouront «comme des mouches», après leur libération.

Pilhar: Tu veux dire que le grand nettoyage par les meurtres de masse a commencé?

Hamer: Cela ne peut avoir que cette signification. Je ne peux pas comprendre que l’on mette en route un tel dispositif militaire et policier avec à la clef des sanctions aussi draconiennes, s’il ne s’agissait que de faire participer les gens à une vaccination contre une ridicule grippe estivale. Cela n’aurait pas de sens, abstraction faite qu’une telle vaccination ne peut pas se faire. Vacciner en Octobre pour se protéger d’une grippe qui arriverait l’Eté suivant, c'est à mourir de rire. Avec le Tamiflu l'on peut stopper pendant 2 à 3 semaines les symptômes d’une phase de réparation, mais cela du point de vue de la GNM est une idiotie totale.

Pilhar: Il est à remarquer qu’aux USA, environ 100.000 cercueils en plastique sont stockés.

(http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&VideoID=39130476).

Dans quel but? De plus, la population a été systématiquement désarmée et privée de ses chiens de combat.

Hamer: Nous avons un meilleur éclairage en vue du but final, qui est totalement passé sous silence. Nous pouvons discuter des heures à propos du Tamiflu, mais personne n’ose dire un seul mot sur l’implantation des puces. C’est tout à fait remarquable. Il est évident que c’est l’implantation des puces qui est en jeu avec la violence de la mise en œuvre des mesures gouvernementales. Que la puce de Hitachi puisse être combinée avec la puce létale, nous en avons déjà parlé dans notre dernière interview.

Nous constatons la même chose avec la GNM. Depuis 28 ans. Nous pouvons gloser des heures sur la «persona non grata» Hamer, mais pas sur la question de savoir si la GNM peut être reconnue, au sens scientifique du terme, comme reproductible dans n’importe quel cas (malgré 30 vérifications officielles).

Il en va de même avec le Tamiflu! Nous pouvons en discuter des heures durant mais, pas un mot sur l’implantation des puces. Il est évident que le Tamiflu est dommageable, c’est un poison. Il est très dangereux dans une phase de réparation ou au cours de la partie vagotonique de la grossesse (2 derniers 1/3). Mais la puce létale représente maintenant une toute autre dimension. Comme on a utilisé la chimio et la morphine sans scrupule avec une mortalité de 98% alors que 98% auraient pu survivre avec la GNM, on s’apprête à utiliser sans scrupule la puce létale.

Tous les cancérologues savent très bien que la GNM est scientifiquement juste, mais ils n’en éprouvent aucun état d’âme.

Pilhar: Il est très étrange aussi que les USA promulguent ces lois d’exception qui permettent de se débarrasser de ceux qui osent critiquer et ce par milliers, voire par millions. Et, une fois «pucés», vous ne pouvez plus vous échapper.

Hamer: Cela fait des années que l’on prépare cette bataille du «puçage». La grippe porcine, bête, qui n’existe pas, n’est qu’un instrument inapproprié: trois malheureux porcs crevés et un enfant mort de n’importe quelle maladie et voilà de quoi bâtir ce mensonge de pandémie mondiale. Cela est le produit d’une presse de propagande parfaitement organisée devient maintenant visible: d’une mouche elle peut faire un éléphant.

Pilhar: Tout a commencé par le mensonge du sida, puis est venu le mensonge de l’ESB, ensuite le mensonge du 11 septembre, et ce fut le tour de l’anthrax. Puis le mensonge de la grippe aviaire. Maintenant le mensonge de la grippe porcine. L’année prochaine, ce sera le mensonge de la grippe des souris. Tout est en train de marcher vers une ‘‘solution finale’’. Quand toute la population sera «pucée», alors ce sera l’esclavage total, manipulable à souhait et les «manipulateurs» pourront tuer quand bon leur semblera.

Hamer: L'on s’occupe actuellement des femmes enceintes et des bébés. Ce sont les premiers à être traités au Tamiflu et pucés. Beaucoup de femmes enceintes qui sont aux 2/3 de leur grossesse risquent de perdre leur bébé parce que le Tamiflu est un vrai poison. Les femmes elles-mêmes peuvent perdre la vie, car, aux 2/3 de leur grossesse, elles sont en pleine vagotonie. Il est connu qu’en pleine vagotonie, une seule piqûre de morphine ou de Tamiflu peut faire mourir la personne.

Il semblerait qu’aux USA il y ait eu un mouvement de panique. Les gens se demandent où pourraient-ils fuir pour ne pas être pucés de force, car ils savent qu’une fois pucés ils ne pourront plus vivre une seule heure en paix face à leurs ennemis.

Il faut pour une fois penser à cette sensation de porter en soi cette puce mortelle et se dire que chaque jour peut être le dernier parce que d’une centrale située à Tel Aviv par exemple, quelqu’un peut décider de vous ‘‘éteindre’’.

L'on se retrouve totalement à la merci de ce quelqu’un. Il ne servira à rien alors, de se lamenter! Ah, si j’avais su… C’est la raison pour laquelle les responsables n’en parlent pas, afin que personne n’en ait la connaissance avant.

Et quand les esclaves seront tous pucés, il sera toujours assez tôt qu’ils l’apprennent. Ils seront alors dressés comme des chiots. Plus personne n’osera lever la voix. Cela se passera comme dans les confréries des loges. Chacun sait qu’au premier mot contraire il aura sa dose de poison versée dans son café par le chef de la loge, toujours un juif, et qu’il ne survivra pas à la prochaine nuit. Toute la Terre sera alors devenu un immense camp de concentration pour esclaves, à l’exception des co-religionnaires d’une certaine communauté religieuse.

Se laisser implanter la puce signifie alors que l’on donne les pleins pouvoirs jusqu’au meurtre décidé à n’importe quel jour.

Quelle naïveté que d’exiger d’abord que l’on «mette sur la table les actes du Mossad», lorsque le Mossad et la CIA montrent clairement ce qu’ils ont en vue. (La souris ne veut jamais croire que le chat arrive).

Dans une entreprise de plusieurs centaines d’employés qui fabriquent les seringues et le Tamiflu, il suffit de quelques personnes ‘‘sûres’’ qui, en fin de processus placent la puce dans l’embout. Alors tous les autres employés de l’entreprise peuvent dire à bon droit qu’ils ne savaient pas. Cela s’appelle ‘‘contrôle final’’ ou ‘‘livraison finale’’ et cela paraît tout à fait normal.

Le fait est que chaque piqûre de Tamiflu et chaque puce sont équipées d’un numéro de code, qui est alors affecté au numéro de code personnalisé. Pourquoi donc ces piqûres destinées à combattre une chétive grippe estivale doivent-elles porter un numéro propre et pourquoi doit-on présenter son passeport lors de cette vaccination? Pourquoi, aux Etats-Unis, ne veut-on plus laisser sortir du territoire quelqu’un qui n’est pas pucé?

Pilhar: Dans les années 1970 le Club de Rome avait, dans un avis sensé paru dans son «Bulletin sur la situation de l’humanité» déclaré qu’il fallait soit abaisser le taux des naissances soit augmenter le taux de décès. L’Institut Max Planck pense qu’il faut réduire la population mondiale à 2 milliards de personnes. En Amérique il y a un soi disant
‘‘Stonehenge Américain’’ (http://www.igeawagu.com/news/corruption/1199237261.html), où dans un bloc de granite d’environ 100 tonnes est gravé ce message: «La population mondiale doit être réduite à 500 millions de personnes pour retrouver un âge de raison» [!!!].

Lorsque l'on regarde de près la soi disant ‘‘surpopulation’’ l'on constate que le seul état du Texas suffit à nourrir les 6 milliards de personnes. Si l'on veut placer ces 6 milliards de personnes, avec disons 80 kg de poids en moyenne, c'est-à-dire avec un volume d’environ 80 litres dans un cube, ce cube aurait un côté de 800 m de long. On peut facilement cacher un tel cube dans n’importe quelle vallée d’Autriche.

Je ne crois pas à cette ‘‘surpopulation’’! Je suppose plutôt que ces fanatiques de la globalisation n’ont pas besoin de 6 milliards d’esclaves à leur service, c’est pourquoi ils veulent réduire l’humanité de 1/10.

Hamer: Helmut, tu avais raison de dire, dans notre dernière interview du 13.08.2009, que si nos adversaires arrivent à faire cela ils seront arrivés à leurs fins. C’est pourquoi la Germanique doit être réduite au silence, car contre une Germanique connue de tous ils n’auraient pas pu arriver à leurs fins. Lewwer duad üs Slaav! Plutôt mort qu’esclave! (Extrait de ‘‘Pidder Lüng’’ de Detler von Liliencron).

Que vive la Médecine Nouvelle Germanique, la Médecine Nouvelle Biologique et mon souhait vous accompagne avec, pour tous, une vision de Liberté et de Vérité sur le Monde!


Dr Ryke Geerd Hamer

Ingénieur Helmut Pilhar

 

Source: http://medecinenouvelle.com/

 

 

A ce sujet, voir aussi:

Les oligarques prévoient la disparition des deux tiers de l'humanité

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 10:11

Le Docteur Hamer dénonce vigoureusement
l'implantation de la micropuce dans le corps humain
par le biais de la vaccination de masse
{plus ou moins} forcée!



Dr Hamer

Le Docteur Rike Geerd Hamer n'est pas réputé pour parler la "langue de bois". Sa vision de la situation présente rejoint celle de Jean-Jacques Crèvecœur, Michel Dogna, Stan Maillaud, Jane Bürgermeister, etc.

23/09/2009 - Interview Dr Hamer /Helmut Pilhar

13 août 2009

Norvège, le 13 août 2009.
Interview du Dr Ryke Geerd Hamer par Helmut Pilhar.


Pilhar: Geerd, dans ta dernière lettre¹ tu as émis l’hypothèse, que cette vaccination exhaustive n’a pas pour but de combattre une inoffensive grippe estivale appelée «grippe porcine» mais, d’implanter de façon massive² des puces à toute la population.

Hamer: En effet, Helmut, la chose paraît si incroyable que l’on ne peut que se mettre la tête entre les mains devant la violence mise en œuvre pour rendre obligatoire cette vaccination contre une grippe estivale anodine.

Si le président américain Obama a mobilisé même l’armée et la police pour accomplir cette vaccination grippale³ et a fait préparer des dizaines de milliers de cercueils en cas de troubles à l’ordre public, alors tout ce déploiement n’a aucun rapport avec le but affiché.

Pilhar: Si chaque personne était porteuse d’une puce, la domination mondiale par un groupe religieux pourrait se faire en un clin d’œil et avec la puce létale ce serait une domination définitive, c’est-à-dire irrémédiable.

Hamer: C’est tout à fait ça. Avec la puce létale l'on peut éliminer en moins d’une heure, par simple pression sur un bouton, n’importe qui, qui critiquerait le système de domination mondiale.

Avec la chimio et la morphine l'on a éliminé, en 28 années de boycott de la Médecine Nouvelle Germanique, environ 2,5 milliards d’êtres humains sur cette Terre.

Avec la puce létale ce serait bien plus rapide. Non seulement l'on pourra feindre une mort naturelle (crise cardiaque, insolation, attaque cérébrale, etc.) pour éliminer des personnes sans que l'on s’en aperçoive, mais l'on pourra aussi simuler une épidémie artificielle, comme cela a déjà été fait avec des cas aussi peu significatifs que ces 3 porcs morts au Mexique et cet enfant décédé suite de cette grippe porcine. L'on a conclu ce mensonge par: C’est une «pandémie mondiale».

Pilhar: Il existe la micro-puce de Hitachi (4) qui passe, sans problème, dans l’embout d’une seringue, c'est-à-dire qu’elle peut être injectée dans les tissus sans que l’on s’en aperçoive, si elle est positionnée dans la partie avant de l’embout de la seringue. Il y a aussi la puce létale (5), qui devait faire l’objet d’un dépôt de brevet, comme annoncé (qui n’a pas été retenu, mais que les Chinois possèdent déjà depuis des années).


(2) http://www.pilhar.com/Fragen/NeuMed/Medi/Impfung.htm

3 http://www.pilhar.com/Fragen/NeuMed/Medi/Impfung.htm

4 http://www.hitachi.com/New/cnews/030902.html

5 http://bazonline.ch/digital/computer/Erfinder-will-Patent-aufToetungsChip/story/31085693

http://www.pilhar.com/News/Presse/2009/20090514_WebDe_Todesbefehl_per_Satellit.htm

http://www.enterateya.co.cc/chip-con-gps-y-pequena-dosis-mortal-de-cianuro

Pourquoi, Geerd, es-tu le seul à aborder ce sujet et personne d’autre, bien que le soupçon soit tout à fait justifié?

Hamer: Effectivement, la question est très juste! Aucun humain sensé ne peut, en effet, comprendre ce silence planétaire devant un tel soupçon.

Je vous renvoie à mes correspondances (6) téléphoniques et écrites avec Rabbi (7) Lenz et le Dr Lanka (8) de Septembre 2007. C’est l’époque où furent menés les tests à grande échelle au Kurdistan sur la frontière iraquienne.

A la suite d’une interview entre Rabbi Lenz et le Dr Lanka je posais la question à Rabbi Lenz pourquoi ils n’avaient discuté que des vaccins (Tamiflu, etc.) et s’ils ne savaient pas qu’en fait il ne s’agissait que de l’implantation massive de puces? A ce moment-là,
de façon désarmante, Rabbi Lenz m’a répondu que, bien sûr, ils savaient, tous deux, qu’il ne s’agissait que d’implantation de puce mais, que s’ils l’avaient évoquée, ils auraient eu de grosses difficultés, suite à cette interview. A vrai dire, ils le savaient, tous les deux.

Pilhar: Geerd, cela est une bombe. Tu l’as documenté dans tes lettres au Dr Lanka en Septembre 2007 (9). Il n’y a aucun doute sur la vérité de cette déclaration. Le Dr Lanka, opposant aux vaccinations, joue ici un double jeu ou une partition fausse. Naturellement, le Tamiflu en tant que chimio (10) c'est-à-dire poison, à des effets secondaires non négligeables, voire souvent mortels, s’il est administré pendant la phase de vagotonie profonde (11).

Hamer: Oui, cela nous le savons par la Médecine Nouvelle Germanique: Un patient en phase de vagotonie profonde peut mourir d’une piqûre de chimio (12) ou de morphine. Dans le cas d’une application massive de Tamiflu, les personnes en vagotonie profonde peuvent mourir de cette seule application. De toute façon toute cette histoire n’est qu’une vaste et unique tromperie.

D’après la Médecine Nouvelle Germanique cette soi disant grippe n’est pas une maladie, mais, seulement une phase de guérison. Vouloir ‘‘guérir’’ une telle phase de réparation est une idiotie absolue et c’est une absurdité encore plus grande que de vouloir la stopper avec de la chimio (13).

Chaque phase de guérison pour laquelle nous ne voyons pas de raison corporelle évidente est appelée chez nous ‘‘grippe’’. Une telle phase de réparation n’est pas une maladie, comme il est dit plus haut, mais la deuxième partie du programme bi-phasique biologique spécial bien-fondé (SBS) élaboré par la nature.

De toute façon, vouloir empêcher le déroulement d’une phase de réparation, avec la promesse mensongère de la vaccination est impossible ou alors il faudrait placer les gens sous une chimio permanente (Tamiflu permanent).

Nous savons que les petits accès de fièvre durant l’Eté ne sont que des phases postconflictolytiques (phase pcl) d’un quelconque SBS. On les appelait d’inoffensives ‘‘grippes estivales’’. Vouloir vacciner en automne contre la prochaine grippe estivale est une ânerie sans fondement.


http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070929_Hamer_an_Lanka.htm

(7) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lenz.htm

(8) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lanka.htm


(10) http://www.pilhar.com/Schulmed/Onkologie/30Therap/01Chemo/01Chemo.htm

(11) http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Kurzeinf/09pcl_ph.htm

(12) http://www.pilhar.com/Schulmed/Onkologie/30Therap/10Schmer/01Schmer.htm

(13) La "chimiothérapie" est à la fois un poison et un puissant sympathicotonique qui perturbe le déroulement normal de la deuxième phase d'un SBS ou phase de vagotonie

Pendant la phase de guérison, avec la mise en route des progammes biologiques bactériens, nous voyons à l’œuvre nos fidèles alliés, les microbes, jouant leur rôle d’aide pendant cette phase de réparation et de retour à la normale, faisant suite à la phase active du conflit. Ceci est valable pour les organes issus du feuillet embryonnaire interne (endoderme) et du mésoderme archaïque dont les microbes sont des mycobactéries qui ‘‘détruisent’’ les tumeurs construites lors de la phase active du SBS. Ceci est valable aussi pour les bactéries affectées aux organes issus du mésoderme récent de l’embryon, dont les microbes aident à la régénération des nécroses.

Jusqu’à présent l'on a toujours postulé l’existence des virus, mais personne n’a jamais pu en observer. C’était les «nouveaux habits du roi» qui n’existaient pas. Personne n’a encore vu de virus qui rendent malades. Ils ne peuvent tout simplement pas exister du fait que les phases de guérison des organes issus de l’ectoderme de l’embryon produisant des symptômes comme des éruptions cutanées, des enflures, de la fièvre etc. ne sont que des phases de réparation.

En GNM, cette discussion sur l’existence ou non des virus n’est qu’une question académique, sans aucune conséquence pratique. Ils ne peuvent en aucun cas être des éléments déclencheurs de maladie, alors que la personne est en phase de guérison.

L’annonce faite que l’on va maintenant vacciner et, par conséquent, stopper avec la chimio toutes ces phases de réparation est une déclaration de guerre à la GNM. Du point de vue médical une absurdité fondamentale. Cette vaste tromperie au Tamiflu n’est seulement là que pour détourner l’attention des puces létales.

Source: http://medecinenouvelle.com/

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 15:11

L'hystérie de la grippe porcine

Avec la régularité d’une horloge, les médias submergent notre planète de mises en garde contre des épidémies qui soi-disant menacent toute l’humanité.

En 2003, c’était le "SRAS" (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), trois ans plus tard la grippe aviaire et maintenant, de nouveau trois ans plus tard, c’est l’hystérie de la grippe porcine.


Il y a trois ans, les médias ont jeté la population mondiale dans un état de peur et de crainte, et cela pendant quatre mois. Des cellules de crise ont été réunies, des contrées entières ont été mises en quarantaine, aucun journal télévisé n’était présenté sans une carte du globe, sur laquelle était représentée l’expansion soi-disant sans cesse croissante de l'épidémie de la grippe aviaire.

Et puis, tout d’un coup, plus rien.

Que s’était-il passé?

Dans l'un des instituts de pointe en matière de recherche sur les traitements naturels, celui de l’Institut de Recherches du Dr Rath en Californie, la preuve avait été faite que le moyen le plus efficace de lutter contre le virus de la grippe (virus de l’influenza aviaire) est un apport optimal en vitamines et en certains autres micronutriments.

Les résultats révolutionnaires de cette étude ont été publiés le 24 mars 2006 dans le New York Times sous le titre "Informations de santé publique pour les gouvernements mondiaux".

Les travaux effectués sur le virus de l’influenza montraient que des micronutriments peuvent inhiber toutes les phases déterminantes d’une infection par ce virus. A la fin de cet article, il était précisé que, au vu des connaissances scientifiques, tous les gouvernements devaient améliorer la santé de leurs concitoyens et que toutes les procédures sanitaires étaient à leur disposition pour
lutter contre toute épidémie de l’influenza.

Cet article scientifique paru dans le journal le plus influent de New York - le siège de l’ONU - a brusquement mis fin à cette hystérie de la grippe aviaire, qui avait été présentée dans des proportions manifestement démesurées. Au vu de cette expérience, il est non seulement permis, mais nécessaire, de remettre en question l’hystérie de la grippe porcine, à laquelle on assiste en ce moment avec le même renfort de publicité.

Qu’a de particulier la grippe porcine?

L’agent pathogène de la grippe porcine est le virus de l’influenza. Les virus de l‘influenza qui contaminent les porcs, les oiseaux et d’autres êtres vivants, tels que les êtres humains, n’ont souvent que de très petites différences dans la composition des éléments de leurs protéines.

Il n'est donc pas rare que des virus mis en évidence chez des porcs fassent également leur apparition chez l’Homme. Le fait que ces virus soient dangereux ne dépend donc pas de quelle espèce animale ils proviennent, mais de leur structure.

Ce qui est certain, c’est que tous les virus de l’influenza qui ont été étudiés jusqu'à présent peuvent, indépendamment de leur structure, être complètement ou en partie inhibés par des micronutriments.

Que signifie la dénomination H1N1 dans l’agent pathogène actuel? La lettre H est employée pour hémagglutinine, la lettre N pour neuraminidase. Ce sont deux enzymes présentes à la surface externe du virus. Le chiffre 1 caractérise les sous-espèces de virus. Le virus de l’influenza H1N1 n'est nullement un phénomène exceptionnel. En effet, ce virus est même l'un des plus répandus. Tout reportage qui donne au sigle H1N1 un caractère particulier de dangerosité n’est scientifiquement pas crédible et doit s’attendre à ce qu’on lui reproche d’être destiné à faire peur.

Qui pourrait avoir intérêt à une hystérie artificielle?

Il y a deux bénéficiaires à une telle hystérie, un économique et un politique. Le plus grand bénéficiaire financier est l'industrie pharmaceutique, qui, avec des produits qui peuvent soi-disant empêcher les infections par le virus de l’influenza, fait des affaires qui se chiffrent en milliards. Il n'est pas étonnant que de telles hystéries se répandent sur notre planète avec une régularité effrayante. Le commerce avec la maladie a été démasqué comme étant l'une des plus grandes affaires frauduleuses de l'Histoire.

Ce commerce de plusieurs milliards que fait l’industrie pharmaceutique avec les personnes atteintes d’un cancer, à qui l’on administre des préparations chimiothérapeutiques cancérigènes, ou avec celles qui ont le SIDA, et à qui l’on prescrit également des produits chimiothérapeutiques qui endommagent encore plus le système immunitaire, ne peut plus durer.

Le commerce d’investissement pharmaceutique avec la maladie ne pourra survivre à long terme que dans des sociétés, où les droits du citoyen seront limités et les décisions politiques imposées par des "Directives". Et c’est précisément cela qui donne une dimension politique à cette hystérie.

Quelles sont les possibles mesures préventives pour renforcer le système immunitaire de manière naturelle, sans produits pharmaceutiques, et pour prévenir les infections?

Les principales substances scientifiquement testées pour renforcer naturellement le système immunitaire sont la vitamine C, les vitamines B, la vitamine E, l’acide folique, les acides aminés naturels lysine et proline, ainsi que le groupe de substances naturelles des polyphénols, qui sont extraits du thé vert.

Un apport quotidien optimal par le biais de l'alimentation et/ou une complémentation en micronutriments sont des mesures sensées et conseillées pour renforcer son propre système immunitaire et mieux se protéger contre les infections.

Source: http://www4fr.dr-rath-foundation.org/

Lire la suite en cliquant sur le lien ci-dessous:

(Fichier PDF de deux pages à télécharger...)


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 09:31

SANS TESTS PREALABLES
LA VACCINATION EST ILLEGALE!!!



Vendredi 9 octobre 2009

L’avocat Jim Turner vient de déposer plainte en urgence ce vendredi midi à Washingon pour arrêter la vaccination contre la grippe porcine!

 

Gary Null, ainsi que le personnel des soins de santé de l’Etat de New-York accusent la FDA d’avoir violé la loi en approuvant à la va-vite quatre vaccins contre la grippe porcine sans avoir pris les mesures pour déterminer scientifiquement et la sécurité et l’efficacité des vaccins…

 

La plainte ne cherche pas uniquement à annuler «l’autorisation» illégale de ces quatre vaccins contre la grippe H1N1.


La demande est également faite au tribunal d’émettre une ordonnance (injonction), qui interdirait toute exigence de vaccination obligatoire.

 

Turner précise que «la FDA est obligée de déterminer si un vaccin est sûr et efficace avant de pouvoir être administré au public».

 

«Nous témoignons du fait que la FDA n’a pas établi que ce vaccin était efficace; elle n’a pas non plus établi que ce vaccin était sans danger», précise l’avocat.

 

La combinaison vaccin/adjuvant que l’on appelle vaccin contre la grippe porcine N’A APPAREMMEMNT JAMAIS ETE TESTEE QUANT A SA SECURITE, NI APPROUVEE PAR LA FDA.

 

Si les accusations qui font l’objet de la plainte s’avèrent exactes, cela voudrait dire que la FDA aurait, de manière flagrante, tourné le dos à la science médicale et violé ses propres règles en approuvant, non seulement ces quatre vaccins, mais également les adjuvants chimiques potentiellement meurtriers.

 

A la date d’aujourd’hui, LA FDA N’A APPORTE AUCUNE PREUVE DOCUMENTANT DES TESTS DE SECURITE POUR AUCUN DE CES QUATRE VACCINS.

 

Aucune étude n’a été publiée, aucun rapport d’essais cliniques, aucun document démontrant que des tests de sécurité aient été réalisés.

 

Aucun chercheur n’a publiquement accepté de mettre son nom sur un document qui démontrerait que ces vaccins sont sûrs.


Aucun officiel de la FDA n’a jamais déclaré que des tests scientifiques sérieux sur la combinaison Vaccin/adjuvants aient été réalisés, alors que ces vaccins sont actuellement distribués dans toute l’Amérique.

 

En temps normal, un produit pharmaceutique qui réussit à être approuvé par la FDA laisse derrière lui un volume important de documents témoignant d’une recherche scientifique rigoureuse, peer-review, essais cliniques, et autres preuves.

 

A notre connaissance, AUCUN DOCUMENT DE CETTE NATURE N’EXISTE POUR LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE.

 

L’approbation de la FDA concernant ces vaccins semble entièrement relever de la fantaisie.

 

«Qu’est-ce qui a été a testé?» a demandé l’avocat Turner. «Où les tests ont-ils été effectués?», «Qui a contrôlé les tests?» et «Qui a déclaré que ces tests avaient démontré et l’efficacité et la sûreté des vaccins?». Aucun document ne montre que ces procédures ont été réalisées.

 

En approuvant les quatre vaccins en l’absence de tests de sécurité, LA FDA ELLE-MEME SE SITUE EN VIOLATION DIRECTE DE LA LOI FEDERALE.

«Il existe une loi à laquelle ils sont supposés se soumettre et ils ne la suivent pas» a ajouté Turner.

 

MIKE ADAMS, Natural News, 9 octobre 2009.

 

http://www.naturalnews.com:80/027205_vaccines_swine_flu_the_FDA.html


(Traduction, extraits)



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 09:10

Qu'en dit le Docteur Hamer?

(Fondateur de la Médecine Nouvelle)


Dr Ryke Geerd Hamer


Interrogé au sujet de la vaccination de masse contre la grippe H1N1 le Docteur Ryke Geerd Hamer a, dès le mois de juillet, pris la position suivante sur le sujet:

05/08/2009 - Lettre du Dr Hamer du 19 juillet 2009.

Dr en Médecine, Titulaire d’une Maîtrise de Théologie, Ryke Geerd HAMER


Le mensonge de la vaccination prophylactique à grande échelle

Suite à de nombreuses questions, je voudrais à nouveau donner ma position concernant la «vaccination» prophylactique prévue contre la grippe (aviaire) / porcine.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire dans ma déclaration du 10.07.2009, toute cette manœuvre n’est qu’une évidente supercherie sur le modèle suivant: Tous les experts savent, mais aucun ne dit mot.


En résumé:


1. Il y a longtemps que l’on cherche désespérément les «virus» postulés de l’infection par HIV, de la grippe aviaire, à présent, de la grippe porcine, mais on n’en a pas encore trouvé.


Toute la manipulation concernant le virus de la grippe aviaire et, à présent, le virus de la grippe porcine est identique à celle du virus du SIDA que j’avais déjà été le premier à découvrir et à publier (dans le magazine Raum & Zeit, n°42) dans les années 80 et qui n’était que mensonge et duperie.

Le fait est que ces virus n’existent pas, mais que ces symptômes grippaux que nous avions attribués aux virus «malins», n’étaient tout simplement que des symptômes de courtes phases pcl d’une récidive (rail) d’un SBS (programme biologique spécial bien-fondé) subi auparavant. Et ceci peut même être vérifié pour chaque cas particulier si l’on veut bien s’en donner la peine. Pour cela il n’est nul besoin d’hypothèses.


2. Depuis que la Médecine Nouvelle Germanique existe, tout l’édifice de l’hypothétique médecine d’école s’est écroulé, de même que les vaccinations tout aussi insensées.


Autrefois, nous pensions devoir faire la différence entre la vaccination passive et la vaccination active. Par rapport à toutes les sortes de grippes (en réalité, des phases pcl de récidive d’un SBS antérieur, comme je l’ai déjà dit), cela signifie que nous pouvons, naturellement, réprimer les symptômes (de réparation et retour à la normale) avec du Tamiflu (une chimio), par exemple.

La grippe est alors (apparemment) terminée, ce qui signifie que la phase pcl est interrompue et que la phase de réparation et retour à la normale de la petite récidive du SBS est anéantie – exactement comme pour le cancer.


Sachant cela, toute personne douée de raison dirait: "Je préfère supporter 3 jours de «grippe» accompagnée de fièvre, de fatigue, de rougeur éventuelle de la peau (exanthème) plutôt que de me faire empoisonner à la chimio (Tamiflu)".


Mais c’est là qu’intervient l’ampleur de la supercherie, sans parler du fait que la «vaccination» passive (administration de chimio) est déjà une folie criminelle, il ne peut tout simplement pas y avoir de vaccination (chimio) prophylactique. L'on ne peut pas administrer à une personne suffisamment de chimio au Tamiflu pour l’empêcher de refaire une petite phase pcl pendant un an ou deux. Ce serait quasiment un empoisonnement mortel. Comment pourrait-on s’imaginer une telle stupidité?: Vouloir immuniser contre des phases pcl à l’aide de massues chimiothérapiques?

3. Sans parler du fait que ce serait impossible à réaliser (sans tuer le patient), ce n’est pas du tout ce qui est prévu. Ce qui est prévu, en réalité, c’est l’implantation massive de puces - le rêve des pouvoirs qui régissent le monde. Par ce moyen, on s’assurerait non seulement le contrôle absolu de chaque personne, mais l'on pourrait également éliminer n’importe quel hérétique ou adversaire du régime, juste en appuyant sur un bouton.


Je ne tiens pas à développer ce thème ici, mais l'on se souvient peut-être qu’en 2007, au Kurdistan, tout près de la frontière irakienne, il y a déjà eu une campagne massive de vaccinations avec implantation de puces, sous prétexte du risque de grippe aviaire. Et peu après, le Kurdistan a subi un bombardement ciblé et précisément aux endroits où plus de trois personnes se trouvaient réunies: les mariages, les enterrements, les fêtes enfantines… On n’a jamais su le nombre de morts.


En conclusion:


Un tel intérêt de la WHO (OMS - Organisation Mondiale de la Santé) à combattre au niveau mondial une ridicule grippe (aviaire, porcine, ou des souris ou des éléphants), qui n’a quasiment provoqué aucun décès à ce jour, est totalement absurde.


Mais ce qui donne un sens à tout cela, c’est que ce sont les mêmes qui siègent là-bas et qui sont pressés de parvenir rapidement à la domination définitive du monde à l’aide d’une vaccination massive avec implantation de puces (vaccin de puces mortel?), et tous les experts le savent, mais aucun n’en souffle mot. C’est ce que j’appelle la lâcheté devant l’ennemi. Et c’est encore le vilain Dr Hamer qui doit appeler un chat un chat.


J’espère seulement que cette folie nous épargnera encore une fois. Mais il y aura certainement une autre propagande de panique pour la «grippe des souris». Et l’on entendra sûrement à nouveau: «En Alaska, il y a déjà eu 10 souris mortes de la grippe pandémique des souris. Quand ce fléau nous atteindra-t-il?». Et ce seront les mêmes injections de puces, d’abord prévues pour la grippe aviaire puis, à présent, pour la grippe porcine, qui seront alors destinées à la vaccination aux puces pour la grippe des souris, car ce sont encore et toujours les mêmes.


D’une manière ou d’une autre, le principal étant de les implanter de façon massive dans la population à l’aide des médias et de la presse de propagande, comme autrefois au Kurdistan.


Devant tant de mensonges et de mépris humain, on ne peut que constater que leur origine et leur but sont toujours les mêmes: la domination mondiale.


A présent, ce serait bien que quelques-uns d’entre vous le comprennent avant qu’il ne soit trop tard.

Cordialement,

Vôtre Ryke Geerd Hamer

Remarque:

Une critique scientifique déclara un jour, à juste titre: «D’abord la vache, puis toi!» Par là, elle voulait dire que la procédure appliquée à l’élevage en masse (eugénisme, numérotation) serait appliquée de la même manière aux êtres humains, dans un avenir proche.


En faisant des recherches, il est facile de constater que l’utilisation de la puce chez l’homme est déjà pratiquée. Jusqu’à présent, c’était la taille de la puce, comparable à un grain de riz, qui posait problème.

La famille Hitachi a déjà résolu ce problème depuis des années:

http:/ / [url]www.hitachi.com[/url] / New / cnews / 030902.html

Je ne peux pas m’imaginer qu’un groupe comme Hitachi développe une telle puce juste pour le plaisir.

Il y a eu, à ce sujet, un film remarquable de la chaîne documentaire ZDF: «RFID – Auf Nummer sicher?»:


http://video.google.de/videoplay?docid=6332071704916531144&ei=WYpkSu33KpPc2gL40p0f&hl=de

Voir également:

Les nombreuses questions de la médecine d’école en ce qui concerne le contrôle de la population.

 

Source: http://medecinenouvelle.com/


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 21:48


Info officielle du 03/10/09 dans la commune X...

Sous l'autorité du sous-préfet de Gironde.

Réunion de 2h30 avec 2 représentants de la DASS, 1 représentant de l'Ordre des médecins, le maire de la commune, des médecins, infirmièr(e)s et citoyens.

Le but de la réunion est de convaincre la population de se faire vacciner.

La campagne de vaccination débutera entre le 15 et le 19 octobre 2009. Elle durera jusqu'à fin janvier 2010.

La vaccination ne sera (pour l'heure) pas obligatoire.

Des listings précis seront établis pour identifier les vaccinés et les non-vaccinés.

Il y aura deux injections à trois semaines d'intervalles. Possibilité d'une seule injection selon les labos.

Les médecins et le système hospitalier sont EXCLUS de la campagne de vaccination.

Les crèches ne seront pas concernées par cette campagne.

Les femmes enceintes devront aller se faire vaccciner dans les hôpitaux, par des unités mobiles présentes dans ces mêmes hôpitaux.

Des unités mobiles seront prêtes à vacciner dans les établissements scolaires.

Des centres de vaccination ont été réquisitionnés pour recevoir les volontaires qui se feront vacciner par des unités mobiles.

Ces unités mobiles seront volontaires (étudiants en médecine notamment) ou réquisitionnées, si les autorités font face à un manque de volontaires.

Les vaccins seront présentés sous forme "multi-doses": 1 dose pour 10 vaccins.

QUESTIONS:

Pourquoi les femmes enceintes doivent-elles aller à l'hôpital?

Pourquoi exclure les professionnels de santé?

Pourquoi des multi-doses, qui excluent l'analyse (en labo) du produit injecté?

Et ... pourquoi cette campagne de vaccination dans l'hémisphère Nord, alors que l'hémisphère Sud sort d'un hiver sans pandémie H1N1?

A toutes les questions posées, le sous-préfet a opposé une fin de non-recevoir!

Il semble avéré que les personnes ayant pris les devants en faisant signer une décharge de l'administration seront protégées.

Beaucoup de professionnels de la santé se posent des questions d'un point de vue éthique.

La seule réponse:

DESOBEISSANCE CIVIQUE!

Avant d'injecter un quelconque produit, pensez que vous avez en face de vous votre enfant!

Merci de faire suivre cet e.mail à vos contacts!
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article