Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 17:12

Grippe porcine: Va-t-on vers la plus grande vaccination
de tous les temps
?

Un virus composé d'un cocktail de gènes inconnus et d'origines diverses! On y trouve, paraît-il, des souches d'origine porcine, mais aussi aviaire, et même humaine. Un apéritif viral destiné à éliminer un grand nombre des habitants de la planète grâce à une pandémie et une propagande bien organisées. Même les représentants des vétérinaires sont sceptiques: On n'a jamais trouvé un cas de contamination sans contact avec le cochon.

Les camps de la FEMA aux USA, des camps vides construits sur le modèle des camps de concentration (voyez sur YouTube), vont être activés dans le cadre d'une gigantesque vaccination? Les 500.000 cercueils en plastiques stockés en pleine nature près d'Atlanta et ceux de Géorgie que Bush - lui qui s'est tiré dans un ranch en Urugay (preuve que là-bas on ne doit rien risquer), car ce pays n'a pas d'accord d'extradition avec les USA - a installé également en pleine nature, vont-ils, à cette occasion, trouver preneurs?

En plus de tuer les gens et de contrôler les survivants, cette pandémie aurait aussi l’avantage d’imposer les activités économiques autorisées et d’anéantir les économies de certains pays menaçant notamment l’hégémonie anglo-américaine.

Après la crise bancaire, voilà donc la crise sanitaire. Le Nouvel Ordre Mondial finira par vous convaincre que, sur tous les plans, il faut une gouvernance globale des problèmes: vous aurez si peur. La peur permet de nous manipuler.

Un coup après l'autre, une invisible hiérarchie soumet la planète à des CHOCS successifs, pour opérer des changements impossibles à obtenir par voie démocratique...


Adapté de: http://www.infovitamine.com/wordpress/archives/tag/puce-rfid

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 11:28
Message relayé

Jean-Jacques Crèvecœur

E.Mail n°5

Lorsque le mensonge est mis en pièce!


Date: Mon, 5 Oct 2009 03:52:41 -0400
Subject: Grippe A H1N1 : un peu de logique, je vous prie!
From: promethee@videotron.qc.ca
To: promethee@videotron.qc.ca

Remarque préliminaire: Je rappelle que je vous envoie ce courriel de ma propre initiative. Je ne sers les intérêts de personne et je mène cette action bénévolement.

Ma seule motivation est de réveiller ceux qui aspirent à vivre libres, indépendants et autonomes. Et pour cela, il faut vivre informé!

Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Mais de vérifier les informations que je vous donne. Et de tirer vos propres conclusions.

Par ailleurs, ne perdez pas votre temps (comme le font certains) à chercher à savoir qui est ce Jean-Jacques Crèvecœur. Mais si vous y tenez, rendez-vous sur mon site: http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=51&Itemid=81.

Je revendique juste le droit de poser des questions fondées sur des lectures et des recherches que j’ai effectuées ces derniers mois à propos de ce projet de vaccination massive. Je revendique aussi la liberté de choisir la manière dont je veux prendre soin de ma santé, en toute souveraineté. Et prendre soin de moi, ça implique aussi la manière dont je choisis les risques que je veux courir et ceux que je ne veux pas courir.



Informations pratiques
  • Comme nous avons été complètement débordés par les courriels que nous avons reçus (plus de 5.500 courriels reçus en 20 jours), nous vous demandons de prendre quelques instants pour vous inscrire vous-même sur notre liste d’envoi, même si vous recevez déjà nos courriels directement (ça nous fera gagner des dizaines d’heures de travail pour transférer vos adresses dans notre base de données). Pour ce faire, cliquez sur ce lien: http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=85&Itemid=76 ;
  • Ceci est mon cinquième courriel concernant le dossier de la grippe A H1N1. Si vous souhaitez relire ou diffuser les courriels précédents, sachez qu’ils seront en ligne sur mon tout nouveau site dès le mardi 6 octobre 2009 au http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=79&Itemid=97;
  • Mon nouveau site Internet est en ligne depuis ce jeudi 1er octobre. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour mettre en ligne, le plus rapidement possible, les informations les plus pertinentes dont vous pourriez avoir besoin pour vous-même, poursuivre votre travail d’information dans votre entourage. Bientôt, les premières vidéos seront également disponibles gratuitement, pour que vous puissiez diffuser d’une autre manière;
  • Je cherche des traducteurs bénévoles pour traduire mes courriels en néerlandais, en espagnol, en italien, en allemand et en anglais. Car, aujourd’hui, j’ai des demandes qui me viennent du monde entier. Merci de me contacter personnellement pour prendre un arrangement à promethee@videotron.qc.ca. Merci.
  • Comme vous le lirez ci-dessous, nous sommes en train de gagner la bataille de l’information, grâce aux centaines de milliers de personnes qui relaient les informations émises par quelques lanceurs d’alerte et quelques chercheurs courageux et engagés. Tel est aussi mon engagement. Plus que jamais, je vous demande de faire votre part: Diffusez ces informations à tout votre carnet d’adresses, sur vos blogs et vos sites Internet. C’est votre vie et votre liberté qui sont en jeu. 


Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement,
inscrivez-vous pour recevoir
les prochains courriels:


http://www.jean-jacques-crevecoeur.com



Chers amis,

Vous êtes extrêmement nombreux à m’avoir écrit depuis un mois. 5.500 courriels, parfois très longs, pour me remercier et m’encourager dans ma démarche.

J’ai de bonnes nouvelles pour vous! Les grands de ce monde sont de plus en plus inquiets de l’ampleur que prend le mouvement de protestation contre les campagnes de vaccination obligatoire. Tous les sondages indiquent que ceux qui refuseront cette vaccination contre la grippe A (H1N1) dépassent maintenant les 50 %!

Qu’il s’agisse des médecins, des pharmaciens, des infirmiers, mais aussi de ces innombrables citoyens silencieux qui ont, d’ores et déjà pris leur décision, en conscience. Et cela, en soi, c’est déjà une victoire de l’intelligence des individus, face à une "élite" qui se croit supérieure et qui se perd dans sa suffisance, ses mensonges et ses contradictions.


Comme le disait Hegel: «Dans la relation maître – esclave, lorsque l’esclave meurt, le maître disparaît». N’oublions jamais que si, aujourd’hui, certains individus se croient déjà les "maîtres du monde", c’est parce qu’ils ont trouvé suffisamment de gens dociles qui leur ont donné leur pouvoir, dans un mouvement de servitude volontaire (pour reprendre les termes du philosophe Étienne de la Boétie). N’oublions pas que nous pouvons, du jour au lendemain, mettre cette "élite" à nu, en reprenant simplement notre propre puissance individuelle et en leur tournant le dos.


Comme je vous le disais dans mon précédent courriel, nous sommes en train de gagner la bataille de l’information.

J’en veux pour preuves quelques éléments, anecdotiques sans doute, mais très révélateurs:

 

  • En dix jours, j’ai été l’invité de plus de dix émissions de radio et de cinq émissions de télévision. Les journalistes commencent à se rendre compte que quelque chose cloche dans cette mise en scène d’une pandémie qui n’existe même pas
  • Quelques journalistes commencent à s’acharner sur moi, en tentant de me faire passer pour un promoteur de la théorie du complot. Par contre, ces mêmes journalistes évitent soigneusement de discuter ou de relayer les questions légitimes que je pose et qui ne trouvent, malheureusement, aucune réponse satisfaisante dans les propos des autorités sanitaires, politiques ou médicales. Quand on n’a pas d’arguments à opposer à un adversaire, on tente de s’en prendre à lui, en le discréditant, en l’isolant et en le ridiculisant. C’est ce qui est en train de se passer ici au Québec, et c’est très bon signe.
  • Les représentants officiels se plaignent que leurs efforts pour convaincre le public de l’utilité de se faire vacciner sont mis à mal par notre travail d’information. Voici ce que disait un journal de Montréal, hier: «Depuis plusieurs semaines, des pétitions contre une vaccination de masse, des doutes sur les effets secondaires du vaccin, ainsi que des allégations de complot au profit des sociétés pharmaceutiques se sont multipliés et ont malmené les efforts du gouvernement à convaincre la population de l'importance de se faire vacciner contre le virus de la grippe A (H1N1).» On aurait presque envie de les plaindre. Quand on pense qu’ils investissent des millions de dollars pour convaincre une population et que nous, qui n’avons pas de moyens, nous sommes en mesure de les inquiéter! C’est quand même très encourageant, à propos de l’intelligence des humains!

Mais trop de personnes sont encore déstabilisées par le matraquage médiatique autour de cette "pandémie", matraquage pourtant en total décalage avec la réalité vécue au quotidien. Personne ne meurt, presque personne n’est malade. Pourtant, on nous montre à la télévision des dizaines de milliers de sacs mortuaires, des hôtels réquisitionnés pour accueillir les malades en surnombre, les creusements de fosses communes, etc.

C’est la raison pour laquelle je vous propose de diffuser autour de vous cette réflexion qui me semble accessible à tout le monde. C’est de la pure logique, et elle s’adresse tant aux partisans qu’aux opposants des vaccins. Pour une fois, il n’est même pas nécessaire d’avoir des connaissances scientifiques ou médicales pour comprendre qu’on nous prend pour des cons et qu’on nous ment de manière volontaire et consciente.

Bien à vous,

Jean-Jacques Crèvecoeur


CAMPAGNE DE VACCINATION MASSIVE:
UN PEU DE LOGIQUE, JE VOUS PRIE,

MESSIEURS LES EXPERTS!


Pour répondre à cette question cruciale, je vous propose un simple exercice de logique. Exercice qui ne nécessite même pas de connaissances médicales!


PRÉMISSES:

Imaginons que l’Organisation Mondiale de la Santé, que les compagnies pharmaceutiques et que les instances politiques de santé publique nous disent la vérité (on peut rêver!).

Imaginons donc qu’il n’y ait pas de complot et que toutes ces institutions œuvrent pour le plus grand bien de la Santé des individus...

Admettons que nous sommes vraiment en situation de pandémie.

Admettons que ce soit vrai que le virus H1N1 – version 2009 - ait un potentiel pandémique important.


Admettons que nous pouvons nous attendre à une pandémie aussi grave que celle de 1918 (c’est ce que l’OMS prétend).


RAISONNEMENT:

Alors, asseyons-nous et réfléchissons un instant (car il semble que la réflexion soit une denrée devenue extrêmement rare dans le monde scientifique, politique et médiatique, à l’heure actuelle).
  • Si nous sommes réellement en situation de pandémie (de niveau 6), pourquoi le nombre de morts provoqués officiellement par le virus A (H1N1) - 2009 (en six mois) atteint à peine 3.917 personnes, dont la plupart souffrai{en}t déjà de pathologies graves avant de contracter la grippe (http://www.who.int/csr/don/2009_09_25/en/index.html) alors qu’une grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes (http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/ (allez voir sous le titre épidémie saisonnière))?

À cela, on me répond que c’est vrai que ce virus est très peu virulent, dans sa forme actuelle (même s’il est très contagieux). D’ailleurs, dans l’immense majorité des cas recensés dans le monde (entre 300.000 et 600.000 selon les sources), les personnes atteintes souffrent de fièvre, de toux, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, de maux de gorge et d’écoulements nasaux (http://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/about_disease/fr/index.html).

C’est-à-dire les mêmes symptômes que ceux de la grippe ordinaire. Et ils se guérissent en restant chez eux, en quatre à dix jours, sans l’aide d’aucune médication et d’aucun médecin.

  • Mais si le virus A (H1N1) - 2009 est si peu virulent, pourquoi alors les pays ont-ils commandé à l’avance 4,9 milliards de doses de vaccins dans le monde, pour immuniser la majorité de la population du globe (6,8 milliards d’individus)?

À cela, on me répond que «les vaccins constituent l'un des moyens les plus utiles pour protéger les individus pendant les épidémies et les pandémies de grippe. Parmi les autres mesures applicables, figurent «l'utilisation de médicaments antiviraux, le maintien d'une distance sociale et l'hygiène personnelle» (http://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/vaccine_preparedness/fr/index.html – 3e paragraphe). Remarquez que pas un mot n’est prononcé sur les moyens naturels de renforcer notre immunité naturelle, qui nous maintient en vie depuis des millions d’années!!!
  • Si les vaccins constituent l'une des meilleures protections, sur quelles études se base l’Organisation Mondiale de la Santé pour affirmer cela? Les experts de l’OMS auraient-ils oublié de lire l’étude internationale la plus complète et la plus exhaustive en la matière, qui concluait récemment «qu’il n’existe pas de preuves de l’efficacité des vaccins anti-grippaux dans aucune des populations étudiées (plus de 65 ans, adultes jeunes, enfants et professionnels de santé) depuis 40 années d’observation en matière de vaccination contre la grippe»? (http://www.cochrane.org/ - la Collaboration Cochrane est un groupe complètement indépendant et à but non lucratif, qui a rassemblé (entre autres) TOUTESles études existant sur l’efficacité des campagnes de vaccination dans le monde entier , entre 1966 et 2006).

À cela, les plus honnêtes ne me répondent rien. Les autres me répondent qu’il existe d’autres études qui prouvent l’efficacité des vaccins contre la grippe (le problème, c’est qu’aucune source n’est citée par ces experts ou par les instances officielles. Le problème, c’est qu’il n’existe aucune étude qui n’ait été prise en compte par la collaboration Cochrane!

Et le groupe Cochrane fait autorité et référence internationalement, par son exhaustivité (elle reprend TOUTES les études) et par son indépendance (elle n’est financée par aucune compagnie pharmaceutique).

Malgré tout, on m’annonce que la vaccination sera quand même utile pour immuniser tout le monde, car les experts prévoient que le virus A (H1N1) - 2009 risque de muter, cet automne, dans une forme beaucoup plus virulente et potentiellement mortelle. C’est la fameuse "deuxième vague" que l’on attend tous!

Ici, pour être capable de suivre le raisonnement des experts, il me faut admettre d’autres prémisses (soyons de bonne composition!).

Admettons que les vaccins soient efficaces (ce qui n’est pas démontré) et que la collaboration Cochrane se soit trompée en interprétant des centaines d’études menées dans le monde entier et pendant quarante ans. Et admettons que le virus pourrait muter cet automne.
  • Comment les experts peuvent-ils affirmer que le virus mutera dans une forme plus grave? Car cette mutation pourrait aller vers une mutation encore moins dangereuse qu’elle ne l’est!
À cela, on me répond qu’il faut envisager le pire scénario pour protéger la population. Admettons!
  • Dans ce cas, si le virus mutait dans une forme plus grave, comment les autorités de santé publique et les experts justifieront l’efficacité du vaccin actuellement développé? Car ce vaccin a été conçu à partir de la souche du virus apparu au printemps (le virus non muté et pas dangereux), et non à partir de la mutation potentielle du virus?
À cela, on me répond que c’est vrai que le vaccin ne serait plus aussi efficace, mais qu’il le serait quand même "un peu", car la structure génétique et protéique du virus muté ne serait "pas très éloignée" de celle de la souche originale.
  • Si cet argument est vrai, pourquoi nous raconte-t-on alors, depuis des années, que "nous devons nous vacciner chaque année parce que le virus de la grippe mute légèrement chaque année et que le vaccin d’une année n’est pas efficace pour l’année suivante"???
De nouveau, à cela, on ne me répond plus rien. Par contre, on m’assure «qu’une surveillance attentive des évolutions du virus A (H1N1) est en cours. Cette surveillance étroite et constante aidera à apporter une riposte rapide si l'on détecte des modifications importantes du virus» (http://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/vaccine_preparedness/fr/index.html – 19e paragraphe).
  • Nous voilà rassurés! L’OMS veille et surveille pour nous! Mais combien de temps faut-il pour apporter une riposte rapide, si le virus devait muter de manière importante?
À cela, on me répond qu’il faut compter entre quatre et six mois, pour produire en grande quantité des vaccins à partir du moment où l’on aurait isolé la nouvelle souche virale contre laquelle on cherche à immuniser les individus… Autant dire que nous serions tous atteints par le virus muté avant qu’un nouveau vaccin soit mis au point.

Mais même dans ce cas-là, n’oublions pas que seuls mourront ceux dont le système immunitaire est déjà gravement affaibli! Comme le disait Pasteur sur son lit de mort:

«Je reconnais que je me suis trompé. C’est Béchamp qui avait raison. Le virus n’est rien. Le terrain est tout!»

Mais ça, c’est un autre débat.
  • Ah oui, j’allais oublier une dernière question: Si les vaccins sont efficaces, pourquoi les promoteurs de la campagne de vaccination reprochent-ils à ceux qui la refusent de mettre en danger les personnes vaccinées??? Ne devrait-ce pas être l’inverse? Ne serait-ce pas les non-vaccinés qui devraient craindre d’être malades, et non les vaccinés?

CONCLUSIONS:
  • Aucun vaccin contre la grippe n’a jamais démontré son efficacité pour diminuer le nombre de personnes atteintes ou pour diminuer la virulence de la maladie;
  • Le virus A (H1N1), dans sa forme actuelle, ne justifie nullement la mise en place d’une campagne massive de vaccination (et je n’ai pas parlé ici des effets secondaires graves qui risquent de toucher des millions de personnes);
  • Si le virus mute dans une forme plus grave et plus mortelle, les vaccins préparés actuellement ne seront d’aucune utilité, puisqu’ils ont été préparés sur la base de la souche existant en mai et en juin 2009!

DONC, DANS TOUS LES CAS, QUE VOUS SOYEZ POUR OU CONTRE LES VACCINS, AUCUN ARGUMENT LOGIQUE NE PARVIENT À JUSTIFIER CETTE CAMPAGNE DE VACCINATION MASSIVE.

PAR CONTRE, CETTE CAMPAGNE SE PRÉPARE AU MÉPRIS DU RESPECT DE NOTRE INTELLIGENCE ET DE NOS LIBERTÉS.
AVEC LA COMPLICITÉ DES DIRIGEANTS POLITIQUES, DES HAUTS FONCTIONNAIRES ET DES MÉDIAS.

Rien que cela devrait suffire à stopper définitivement cette campagne où les "experts" se prennent les pieds dans leurs propres mensonges et dans leurs propres incohérences.

Texte rédigé par Jean-Jacques Crèvecœur, épistémologue des pratiques médicales, avec la collaboration de Cyrinne Ben Mamou, PhD, biologiste et docteur en neuro-sciences.

Reproduction et diffusion intégrales ou partielles autorisées et même vivement encouragées.



Pour la route. Quelques-unes de mes interventions qui résument bien la situation:
  • Ma conférence lors du congrès pour la liberté de choix en santé, le 12/09/09:
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakeut_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakeyu_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakf5r_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakfd5_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakffx_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_webcam

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 11:00


Je suis Jean-Jacques Crèvecœur
et je veux vous mettre en garde
contre la folie entourant le H1N1



Dans l’actualité brûlante de la grippe A H1N1,
j’ai choisi de dénoncer les nombreuses anomalies,
les manipulations et les plans de vaccination de masse
qui caractérisent ce dossier.



Jean-Jacques Crèvecoeur

Bienvenue sur mon site

Jeudi, 01 Octobre 2009 14:36 Jean-Jacques Crèvecoeur

 

J’avais 18 ans (en 1979) lorsque je me suis engagé dans un combat au service de l’autonomie et du respect de chaque être humain. Au fil des années, ce combat a revêtu des formes différentes. J’ai été objecteur de conscience et militant pacifiste, j’ai été écologiste avant que ce ne soit à la mode, j’ai milité pour plus de justice dans les rapports Nord-Sud, j’ai œuvré dans les milieux pauvres de Belgique – mon pays d’origine –, j’ai adopté le végétarisme pour que notre bétail n’affame plus les pays du Tiers-Monde.


Mais ce qui me tient le plus à cœur, parmi tous ces combats, c’est la défense des libertés individuelles en matière de santé. Au fil de mes recherches en épistémologie des pratiques médicales, je me suis positionné de plus en plus clairement en faveur d’une approche globale de l’être humain qui respecte ses choix et ses conceptions.


Dans l’actualité brûlante de la grippe A H1N1, j’ai choisi de dénoncer les nombreuses anomalies, les manipulations et les plans de vaccination de masse qui caractérisent ce dossier.


Vous qui vous posez des questions, sachez que j’ai choisi de mettre à votre service mes talents pédagogiques de vulgarisateur pour vous aider à prendre les décisions les plus éclairées pour vous!


Si vous voulez en bénéficier, je vous demande de vous inscrire à ma liste d'envoi dès maintenant. Vous recevrez régulièrement des informations claires et détaillées à propos de tout ce qui peut affecter votre équilibre physique, émotionnel et intérieur.


Je vous souhaite, à vous aussi, de prendre soin de vos besoins.


Cordialement

Jean-Jacques Crèvecœur

 

 

Source:

 

http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 00:18

La révolte des citoyens
contre la
dictature vaccinaliste






124 millions de doses de vaccins
achetés aux grands laboratoires.


1,5 milliards d’euros de notre argent
sécurité sociale dépensé.


Une autre fortune dépensée
pour les transporter et les conserver.


Et, dans quelques mois, il faudra tout détruire,
date de péremption oblige.

Alors, pour que Roseline Bachelot
n’ait pas l’air d’une idiote,
il faudra que chaque Français et Française
se fasse injecter
2 fois le H1N1.


Pour commencer les "volontaires" seront vaccinés
(ceux qui n’ont pas encore compris que
ce vaccin contient un virus vivant et dangereux,
du mercure, de l’aluminium et une puce électronique
sous forme de cristaux liquides
).


Ensuite on obligera les autres à se faire injecter cette
cochonnerie
sous la contrainte et avec l’aide de l’armée.

Avant d’être ministre, Roseline Bachelot était visiteuse médicale pour un grand laboratoire pharmaceutique,
dont elle fait la fortune maintenant.


C’est cette pseudo-"vaccination" qui sera la cause
de la diffusion du virus,
et de toutes les maladies graves (effets secondaires).


Hoé !  Hoé !Grande manifestation
contre cette
vaccination inutile,
dangereuse et criminelle
,
le samedi 10 octobre 2009 à 15H00
devant le Ministère de la Santé à Paris,
14 avenue Duquesne,
métro école militaire, ligne 8.


Qu'on se le dise!

*   *   *

Voir aussi, sur le site "Horizons & Débats":

Décimer la population mondiale?



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 00:00

Mercx avait la liste des médecins
à "neutraliser"



Source:

http://www.lepost.fr/article/2009/09/29/1717978_mercx-avaient-la-liste-des-medecins-a-neutraliser.html


Des documents jusque-là secrets, apparus au procès de l’affaire Vioxx en avril de cette année, révèlent que le géant du médicament Merck conservait la liste de médecins devant être neutralisés pour avoir dénoncé le Vioxx.


Bien que cette histoire ait été rapportée sur Natura lNews et d'autres sites en avril, la participation de Merck à la dernière campagne vaccinale contre la grippe du cochon soulève de nouvelles questions quant à son comportement envers ses détracteurs


Comme l’a signalé The Australian, les documents apparus à la Cour fédérale de Melbourne révèlent l'intention coupable de membres du personnel de Mercx qui ont admis avoir l'intention « d'arrêter le financement d’établissements » et «d’interférer dans les nominations à des postes universitaires». (À propos, ces agissements sont tout à fait illégaux.)


Selon le témoignage officiel à ce procès australien, un employé de Merck a déclaré, en se référant aux médecins cités sur la liste de cibles: «Nous pouvons avoir besoin de les chercher et de les neutraliser là où ils vivent...».


Ça ressemble un peu à un chef de gang ordonnant un mauvais coup contre un voyou de rue concurrent, pas vrai?


Selon le témoignage entendu au procès, au moins huit spécialistes en recherche clinique ont été menacés ou intimidés par Merck. Ça s’accorde bien avec les nombreux comptes-rendus, déjà publiés par Natural News et d’autres supports d’informations, sur Merck intimidant des universitaires. Émergeant de ces révélations, l’image de Mercx montre une compagnie dirigée par des assassins, qui s’occupent d’opinion en cherchant à détruire la vie et la carrière des universitaires qui osent dire la vérité sur ses dangereuses spécialités.

 

 

Une culture de criminalité


Merck est une compagnie imprégnée d'une culture de criminalité. Parmi ses nombreux agissements malhonnêtes, elle a volontairement caché les effets dangereux pour le foie de son médicament anti-cholestérol ; a intentionnellement bloqué la diffusion de données d'essais cliniques montrant le fiasco d'une autre spécialité anti-cholestérol; a déversé des déchets de vaccins et de produits chimiques industriels dans des réserves d’eau ; a installé ses comptes bancaires à l’étranger pour éviter des milliards de dollars d'impôts aux États-Unis; et a été prise dans une énorme magouille de supercherie scientifique, quand il a été révélé que la société utilisait sur place des scribes pour rédiger secrètement les études scientifiques «indépendantes» publiées dans des revues médicales.


On peut lire ici d’autres informations ahurissantes sur les intrigues de cette compagnie:
www.naturalnews.com/merck.html


On ne peut guère douter que Merck soit mue par une mentalité criminelle. Elle recourt à des tactiques de mystification et d'intimidation pour accomplir ce qu'elle ne peut réaliser par des moyens honnêtes : la multiplication des ventes de ses spécialités pharmaceutiques.


Alors qu'est-ce que cela a à voir avec le vaccin contre la grippe du cochon? Juste ça: quasiment personne dans le secteur médical moderne ne s'est prononcé contre le vaccin de la grippe du cochon [ça se passe aux USA, au moins un médecin affilié à Big Pharma s’est élevé contre la vaccination sur la Cinq en France, ndt].


Seraient-ils intimidés par Merck et les autres fabriquants de vaccins pour leur faire garder le silence?

 

 

L’intimidation des scientifiques


Beaucoup de ceux qui osent parler contre les produits de Merck voient rapidement leur crédibilité attaquée. S’ils appartiennent à un établissement universitaire, ils voient rapidement se tarir leurs ressources de recherche, et certains finissent bannis par l'industrie pharmaceutique. Ce que Merck a rendu parfaitement clair ces dernières années, c’est que, oser parler contre ses produits, équivaut à un hara-kiri de la carrière universitaire.


Dans ces conditions, quel est le degré d’honnêteté des scientifiques ou des médecins censés compétents à soulever des doutes sur les vaccins contre la grippe charcutière fabriqués par Merck et les autres compagnies? En voyant l’actualité, ils savent déjà que mettre publiquement en question l’innocuité de ce vaccin pourrait leur coûter leur carrière.


La «science» (si l’on peut l'appeler ainsi) moderne en est-elle arrivé là? Une bande apeurée de scientifiques intimidés craignent trop de parler et de remettre en question la sécurité des produits pharmaceutiques? Et si c’est le cas, comment, pour commencer, peut-on appeler ça de la «science médicale»? C'est plus de la médecine sous la contrainte des armes, dans laquelle vous racontez ce que vous êtes censé dire parce que les acteurs de la grande corporation vous braquent un fusil (métaphorique) sur la tête.


Pour parler du vaccin contre la grippe du cochon lui-même, Big Pharma est déjà en train de gonfler les grands médias avec plein d’histoires de «défenses préventives», clamant que tout effet secondaire suite à ce vaccin se serait produit de toute façon et ne doit pas lui être attribué. Notez que cette histoire est présentée avant même que le vaccin soit largement utilisé! Typiquement, ils sont déjà en train de prédire une vague d’effets secondaires scrogneugneux, et tentent de laver le cerveau du public en écartant ce genre d’affaires comme de simples coïncidences.


C’est l’étonnante mentalité chicanière de Big Pharma: Quand un patient chope quelque calamité en absorbant ses remèdes, c'est juste une coïncidence. Mais si quelque mieux survient et que la santé s’améliore, Big Pharma prétend toujours que c'est uniquement grâce à ses panacées. C'est précisément ce genre de pensée sélective, non scientifique, qui est la raison de l’anéantissement total de la crédibilité du secteur pharmaceutique (et des apologistes de médicaments et vaccins). La science a purement et simplement disparu, remplacée par le marketing habile, l’arme financière tortueuse et l'intimidation flagrante de toute personne marchant en dehors des clous.

 

 

Le bien-fondé ne craint pas les questions honnêtes


Ne trouvez-vous pas étrange que pratiquement personne dans la communauté médicale moderne n'ait soulevé de questions quant à l’innocuité des vaccins contre la grippe du porc? N'est-il pas étrange que des vaccins n’ayant pas du tout été testés sur le long terme, soient soudainement homologués par la FDA, tous le même jour, et sont maintenant préconisés partout par des médecins sans une seule question quant à leur innocuité?


Maintenant vous savez pourquoi ce procès de Merck en Australie est pertinent : Sachant comment Merck exerce son sacerdoce, il n'est pas tiré par les cheveux de penser que les médecins ont été contraints au silence sur le vaccin. La remise en cause de ce vaccin équivaut à un suicide professionnel.


Les vaccins sont la partie centrale du mythe de la médecine moderne, vous savez. Remettre en cause leur innocuité ou efficacité est considéré sacrilège dans la communauté médicale. La mythologie de la médecine occidentale repose sur la croyance (bidon) en la supériorité du recours à des produits chimiques sur l'autoguérison, et le vaccin est le pivot central sur lequel s’articule cette argumentation. Si le vaccin disparaît, la façade philosophique entière derrière laquelle se cache aujourd’hui la médecine occidentale s’abattra en même temps.


Garder la rentabilité de la médecine occidentale nécessite de perpétuer le mythe vaccinal. Et, puisque ce mythe ne peut être certifié uniquement sur une base scientifique pure (car aucune science véritable ne l’avalise), il doit être entretenu par des tactiques d'intimidation et de corruption du genre mafieux. C'est pourquoi la corruption des médecins par des compagnies pharmaceutiques est désormais banale. C'est par ce moyen que se propage la « science » du produit pharmaceutique à travers les mécanismes de notre complexe médico-industriel moderne. L'argent achète ce que la vraie science ne peut étayer : L'idée que le système médical mondial doit reposer sur l’intervention chimique (qui ne profite financièrement qu’aux compagnies pharmaceutiques qui perpétuent ce mythe).

 

 

Effilochage de la fiction


      Les révélations sur Merck menacent la mythologie de la médecine moderne dont dépendent tant de milliards de dollars du revenu des remèdes. Même les médecins ne veulent guère parler de Merck. Pourquoi?


Parce qu'ils réalisent que, en tant que l'une des plus grandes compagnies pharmaceutiques du monde, l'éthique de Merck reflète celle de la médecine occidentale dans son entier.


Après tout, une grande partie de la médecine occidentale repose sur les produits pharmaceutiques. Et croire qu’ils rendent sain exige de croire également que les compagnies pharmaceutiques sont intègres dans leurs méthodes et cherchent le bien-être des gens. Mais croire en cette mythologie féerique exige des compagnies pharmaceutiques qu’elles appartiennent à une corporation bienveillante et compatissante, qui n'aurait jamais recours à des tactiques contraires à l'éthique, déloyales ou illégales, pour atteindre ses objectifs.


Le panorama d’ensemble de la fiction pharmaceutique commence à se délabrer rapidement quand on commence à voir la vérité sur ce qui se passe vraiment chez Merck; et c'est ce qui a été vu à maintes et maintes reprises, grâce à des documents jusque-là secrets qui émergent lors d’affaires judiciaires ou autrement. La culture de Merck serait qualifiée par la plupart des gens raisonnables d’«assassine» ou de «criminelle» en soi. Une compagnie qui essaye de faire du trafic de médicaments grâce à la publicité dans les grands médias, n’a pratiquement aucun rapport avec la compassion.


D'ailleurs, si les produits de Merck sont vraiment si favorables, en premier lieu, pourquoi serait-il nécessaire d’intimider et de menacer les chercheurs? Si ses médicaments étaient vraiment aussi bénéfiques et aussi sûrs, la science ne plaiderait-elle pas en leur faveur?


De toute évidence, l'intimidation des universitaires n'est nécessaire que lorsque la vraie science trouve des réponses qu’on ne veut pas entendre. L'intimidation est donc appelée à remplacer la science par la peur.


Oui, mon vieux, c'est sur quoi notre système pharmaceutique entier repose aujourd'hui: la PEUR. Les médias ne disent pas la vérité sur les remèdes, parce qu'ils ont peur de perdre leurs revenus publicitaires. Les chercheurs ne disent pas la vérité scientifique sur les médicaments, parce qu'ils ont peur de perdre leur carrière. Les médecins ne disent pas la vérité sur les remèdes, parce qu’ils ont peur d’être rayés de l’ordre. Le système entier est tenu par la peur et l'intimidation plutôt que par la science honnête.


Un système de croyances dans lequel des questions sont supprimées et des «vérités» sont étayées par la manière forte est appelé «dogme». Il ne peut pas, par définition, être qualifié de «scientifique». Quiconque pensant que les médicaments ou les vaccins modernes reposent sur de la «science» rigoureuse ne comprend pas le sens de cette expression.


Gardez cela à l'esprit lorsque vous décidez de vous faire vacciner. Rappelez-vous que les chercheurs qui ont exprimé des doutes sur l’innocuité de ce vaccin pourraient avoir été déjà «neutralisés» ou «discrédités», pour reprendre les termes exacts des propres employés de Merck.


Et il se pourrait bien que les conclusions «scientifiques» des chercheurs en pharmacie d'aujourd'hui ne soient pas plus crédibles que le témoignage d'un soldat capturé et torturé par des terroristes, quand il est sommé de parler à la caméra avec un fusil braqué sur la tête.


 

 

Original: www.naturalnews.com/027116_Merck_doctors_vaccines.html


Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 23:47

Lettre du Dr CARLEY


(4 octobre 2009)


Expert juré en matière de VIDS (Vaccine Induced Disease) maladies provoquées par les vaccins; http://drcarley.com


Extraits:


«Comme vous le savez, les Centres de Contrôle (Création?) des Maladies vont lâcher le virus pandémique H1N1 cette semaine au moyen de millions de virus vivants dans les vaccins à spray nasal (mixture dénommée «Flumist»).


Une fois que des millions de personnes seront infectées et bien malades, la version du vaccin injectable sera lancée. Elle sera spécialement destinée aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.


Une de mes patientes, dont le mari dirige une compagnie de distribution de médicaments m’a téléphoné pour me dire que son mari avait reçu l’appel d’un agent gouvernemental l’informant qu’il était désormais ILLEGAL de vendre quelques seringues ou aiguilles que ce soit pour la vaccination contre la grippe H1N1, du fait que le gouvernement avait pris la décision de choisir une compagnie déterminée pour les fournir.


Manifestement, les aiguilles seraient munies d’une puce RFID (1).


C’est pour cette raison, de même que pour l’ajout d’adjuvants toxiques (tout spécialement le squalène), qui feront partie du vaccin préconisé par l’OMS, qu’il faudra tout juste DIRE «NON»  quand on vous demandera de retrousser vos manches!


A ma connaissance, il n’existe AUCUN moyen qui permettrait de neutraliser cette puce, ou de se détoxifier de l’adjuvant fabriqué à partir d’une substance qui fait partie de votre propre corps … et qui provoquera une épidémie de maladies auto-immunes.


A New York le personnel des soins de santé a organisé une grande manifestation la semaine dernière après qu’il leur fut signifié qu’ils seraient licenciés s’ils n’acceptaient pas de se faire vacciner au moyen de cette arme biologique…».


(1) RAPPEL:

Un autre aspect, est la volonté de contrôler la population par un "puçage" généralisé. Or, «ils» ne peuvent pas intervenir via le vaccin, car étant présenté en fioles multi doses, c'est impossible.

Si nous ne pouvons pas dire que cette opération de "puçage" sera menée à l'occasion de la vaccination, notre devoir est de tout imaginer.

Ainsi, l'utilisation des seringues et des aiguilles, qui seront à usage unique, et préparées par l’EPRUS, organisme créé en 2007 pour la «pandémie», est-il à suspecter.

Mais peut-on techniquement utiliser la technique RFID à ce niveau?

Il faut donc aussi chercher de ce côté-là, et exiger une transparence totale sur ce matériel!


Pour info, voici un extrait de la circulaire officielle «vaccination»:


http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf


«L'adaptation du matériel d'injection à la personne à vacciner. Les trois vaccins achetés s'injectent par voie intra-musculaire, ce qui nécessite des aiguilles de 25 mm de long pour les personnes de plus de 60 kg, alors que des aiguilles de 16 mm suffisent pour les personnes de poids inférieur (dont les enfants).

L'EPRUS* est en train de compléter son stock de seringues et aiguilles dans la perspective de la campagne envisagée à I'automne. La logistique sera nécessairement plus complexe avec quatre types de vaccin et deux types de matériels d'injection qu'avec un produit unique injecté dans des conditions uniques».


* http://www.eprus.fr/ établissement public administratif créé par la loi du 5 mars 2007 (donc fait partie du PLAN!).


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 23:30

Bonjour,
 
Considérez que nous sommes tous des "Very Important Persons", les enfants en premier!
D'où la nécessité de protéger chacun d'entre nous d'un danger, même s'il ne devait se révéler que dans des années.

Ainsi, l'affaire du "Thalidomide" ou du "Distilbène", pour ne citer que ces 2 sinistres exemples.
 
Où voulons-nous en venir?
Eh bien, nous nous sommes aperçus que malgré nos informations précises et avérées, certains n'avaient pas encore compris que même si la vaccination "A/H1N1" n'est pas (encore) obligatoire, les dispositions concernant les enfants en milieu scolaire (de la maternelle à la majorité de 18 ans), font qu'ils seront vaccinés, non pas de force, mais par défaut d'avoir une déclaration des parents interdisant cet acte médical.

Or, cette disposition, pour étonnante qu'elle soit (voir incroyable), n'est ni nouvelle, ni spécifique à cette vaccination de masse, elle est en cours depuis plusieurs dizaines d'années.
Sauf que du temps du BCG (qui n'est plus obligatoire, ni même recommandé), c'était le cas de façon évidente, notamment pour les cutis-réactions.

Donc, si vous ne prenez pas le soin de rédiger cette déclaration d'interdiction, par enfant, attendez-vous à les voir revenir un jour de l'école en vous annonçant qu'un bus est venu les chercher dans la journée, pour les emmener se faire vacciner à la chaîne, dans un centre dédié (les organisateurs n'indiqueront pas la date précise avant, pour ne pas que des parents ne mettent pas leurs enfants à l'école ce jour-là)!
Et là... IL SERA TROP TARD!
Si votre enfant est stérile, qu'il ne peut pas choisir d'avoir ou non un enfant, s'il est handicapé à vie, il ne vous restera plus qu'à entendre un jour, celle qui sera alors l'ex-ministre de la santé, Roselyne Bachelot dire:
"Je suis responsable, mais pas coupable!".
Et comme tous les fabricants ont obtenu des gouvernants, une loi qui les dédouane de toute poursuite, même en cas d'effets secondaires graves (les politiciens en ont profité pour se mettre avec), il ne vous restera plus qu'à vous retourner contre le lampiste qui a injecté le produit incriminé, à savoir, dans bien des cas, un étudiant en 3e année de médecine, corvéable à souhait, s'il veut obtenir le droit d'exercer un jour...
 
Voici où trouver ce document et le processus conseillé (pour celles et ceux qui n'ont pas cru bon de conserver les 2 envois déjà effectués par nos soins...):
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 12:25

Qui veut réduire la population mondiale?

Sous le titre «Le Club des milliardaires tente de juguler la croissance démographique», le Sunday Times du 24 mai (2009) a révélé la tenue d’une réunion secrète qui en dit long sur la volonté politique de l’oligarchie financière.

La rencontre, qui s’est tenue à New York le 5 mai dernier, a été organisée à l’initiative de Bill Gates, fondateur du monopole Microsoft, grand promoteur des simulateurs de meurtres sur ordinateur et parrain de Facebook, de Warren Buffet, spéculateur milliardaire et financier de la Fondation Gates, et de David Rockefeller.

Au-delà de ces trois là, la "petite sauterie" a réuni Michael Bloomberg, maire de New York et fondateur de l’agence d’information financière du même nom; George Soros, spéculateur et parrain du lobby de la drogue; Peter Peterson, fondateur du groupe financier Blackstone et grand avocat de l’austérité budgétaire; Julian Robertson, patron du fond Tiger Management; John Morgridge, ancien PDG de Cisco Systems; Eli Broad, spéculateur immobilier; David Rockefeller Jr, fils du premier; Ted Turner, fondateur de CNN; et Oprah Winfrey, animatrice phare de la télé américaine.

La réunion a débuté par une présentation de chacun des participants sur la cause qu’il défend, mais, très vite, nous apprend le Sunday Times, la discussion s’est transformée, sous l’impulsion de Bill Gates, en un consensus sur la «surpopulation», comme la cause supérieure qui englobe les autres.

Un autre participant a confié qu’ils étaient aussi parvenus à un consensus pour mettre en place une stratégie «dans laquelle la croissance démographique 
serait attaquée comme menace écologique, sociale et industrielle» (29).

L’article original en anglais (du 2 juin 2009): «Swine Flu 2009 Is Weaponized 1918 'Spanish Flu» est disponible en anglais.

L’auteur est joignable par mail à: <atrueott@msn.com>

Les participants ont souligné leur «besoin d’être indépendants des agences gouvernementales, qui se révèlent incapables d’affronter le désastre que tous nous voyons venir».

De prochaines réunions sont
, d’ores et déjà, prévues pour organiser la mise en œuvre de cette stratégie.
L’existence de cette réunion a d’abord été révélée le 20 mai (2009) par irishcentral.com puis par ABC News, le New York Times et le New York Post, mais aucun des ces médias n’avait rapporté cette volonté de soumettre la population humaine dans un plan d’action aux conséquences meurtrières.

Il est notable que toutes ces personnes sont de grands "philanthropes", en particulier dans le domaine de la conservation de la nature, mais aussi pour les programmes humanitaires, où la charité privée et l’aide au développement a supplanté les grands projets d’infrastructures et les transferts technologiques, qui sont le seul chemin des peuples et des nations vers l’indépendance économique et la souveraineté politique.

26 mai 2009 –

Source:
http://www.solidariteetprogres.org/article5470.html

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 23:57

Au moment où certains affirment que les actuels chemtrails contiendraient des substances destinées à interagir avec certains composants du vaccin contre la grippe A l'article ci-dessous, publié dans un journal anglais et fournissant la preuve que les chemtrails dénoncés depuis des années par des êtres humains trop facilement et hâtivement qualifiés de "conspirationnistes" existent "bel et bien" depuis plusieurs décennies, prend un relief certain, car il prouve que certains gouvernements n'hésitent pas à traiter leurs populations comme d'ignorants cobayes!!!

* * * * * * * * *

Millions were in germ war tests

http://www.guardian.co.uk/Archive/Article/0,4273,4398507,00.html

Traduction française

http://contre-la-pensee-unique.org/forums/viewtopic.php?f=6&t=943&p=6953#p6953

Chemtrails reconnus par l'Angleterre!

De the thing, le 17 Mar 2009, 13:01.

En cherchant, on trouve ... et quelle surprise de découvrir cet article dans les archives du "Guardian" le journal anglais ....

Voici la source originale: ARTICLE ORIGINAL DU GUARDIAN

Et je vous en ai fait une traduction car il est FONDAMENTAL...

De grâce, lisez-le en entier .... et diffusez-le au plus grand nombre ... et pour ceux qui pensent encore que le gouvernement agit pour notre plus grand bien comme un papa aimant et que les traînées d'avions qui s'épandent jusqu'à former d'immenses voiles blancs ne sont que de la condensation de vapeur d'eau: Je ne peux plus rien pour vous .... Gardez les yeux fermés et bonne nuit!

Voici la traduction:

Des millions dépensés dans les test de guerre bactériologique.

La plus grande partie de la Grande-Bretagne a été exposée aux bactéries répandues pendant des tests secrets.

Antony Barnett, rédacteur d'affaires publiques Antony Barnett

Dimanche, le 21 avril 2002 - Sunday April 21, 2002


Le Ministère de la Défense a transformé de grandes parties du pays en un laboratoire géant pour conduire une série de tests secrets de guerre bactériologique sur le public.

Un rapport gouvernemental récemment déclassé fournit, pour la première fois, une histoire officielle complète des tests d'armes biologiques de la Grande-Bretagne entre 1940 et 1979.

Beaucoup de ces tests ont consisté à répandre des produits chimiques potentiellement dangereux et des microorganismes sur de vastes pans de la population, sans que le public soit averti.

Pendant que les détails de quelques tests secrets ont émergé ces dernières années, le rapport de 60 pages révèle de nouvelles informations sur plus de 100 expériences classées secrètes.

Le rapport révèle que le personnel militaire était formé pour dire à tout "enquêteur curieux" que "les tests faisaient partie de projets de recherche sur le climat et la pollution de l'air".

Les tests, réalisées par les scientifiques gouvernementaux à Porton Down, ont été conçus pour aider le Ministère de la Défense à évaluer la vulnérabilité de la Grande-Bretagne si les Russes répandaient des nuages bactériologiques mortels sur le pays.

Dans la plupart des cas, les tests n'ont pas utilisé d'armes biologiques, mais des alternatives, dont les scientifiques pensaient qu'elles simuleraient une guerre bactériologique et que le Ministère de la Défense considérait comme inoffensifs.

Mais des familles dans certaines régions du pays ayant des enfants avec les anomalies congénitales demandent une investigation publique.

Un chapitre du rapport, "Les tests de Particules Fluorescentes", révèle comment, entre 1955 et 1963, des avions volèrent du nord-est l'Angleterre jusqu'au bout de Cornwall le long des côtes Sud et Ouest, en répandant d'énormes quantités de sulfure de cadmium de zinc sur la population.

Le produit chimique a dérivé des miles à l'intérieur des terres, sa fluorescence permettant à l'épandage d'être localisé. Dans un autre test avec du sulfure de cadmium de
zinc, un générateur a été remorqué le long d'une route près de Frome dans le Somerset,où il a déversé le produit chimique pendant une heure.

Alors que le Gouvernement a insisté sur le fait que le produit chimique était sans danger, le cadmium est reconnu comme une cause de cancer du poumon et pendant la Deuxième Guerre mondiale a été considérée par les Alliés comme un arme chimique.

Dans un autre chapitre, "Les Grands Tests d'Epandage de Région", le Ministère de la Défense décrit comment, entre 1961 et 1968, plus d'un million de personnes, le long de la côte Sud de l'Angleterre, de Torquay jusqu'à New Forest, ont été exposées aux bactéries incluant l'escherria coli et le bacillus globigii, qui imite l'anthrax.

Ces épandages venaient d'un navire militaire, l'Icewhale, ancré vers la côte Dorset, qui a répandu les micro-organismes dans un rayon de 8 à 16 kilomètres.


Le rapport révèle aussi des détails des tests de DICE dans le Sud de Dors entre 1971 et 1975. Des scientifiques militaires du Royaume-Uni et des Etats-Unis impliqués répandant des quantités massives de bactéries serratia marcescens par voie aérienne, avec un substitut à l'anthrax et du phénol.

Des bactéries semblables ont été répandues dans "Les Test de Sabotage", entre 1952 et 1964. Ceux-ci étaient des tests pour déterminer la vulnérabilité de grands bâtiments gouvernementaux et de transport public en cas d'attaque.

En 1956, les bactéries ont été répandues dans le Métro de Londres à l'heure du déjeuner le long de la Ligne du Nord, entre Colliers Wood et Tooting Broadway. Les résultats montrent que les bactéries ont été dispersées sur environ 16Km.

Des tests semblables ont été conduits dans les tunnels passant sous les bâtiments gouvernementaux dans le Whitehall.

Les expériences conduites entre 1964 et 1973 ont consisté à joindre des bactéries aux fils de toiles d'araignées dans les boîtes pour évaluer comment les germes survivraient dans de différents environnements. Ces tests ont été réalisés dans une douzaine d'endroits à travers le pays, incluant l'extrême Ouest de Londres, Southampton et Swindon.

Le rapport donne aussi des détails de plus d'une douzaine de petits essais sur le terrain entre 1968 et 1977.

Ces dernières années, le Ministère de la Défense a chargé deux scientifiques de reconsidérer la sécurité de ces tests. Tous les deux ont déclaré qu'il n'y avait aucun risque pour la santé publique, bien que l'un ait suggéré que les personnes âgées ou des personnes souffrant de maladies respiratoires pouvaient avoir été sérieusement touchées s'ils ils avaient inhalé des quantités importantes de bactéries.

Cependant, certaines familles dans les régions qui ont porté le poids de ces tests secrets sont convaincues que les expériences sont responsables des maladies congénitales, des handicaps physiques et des difficultés d'apprentissage de leurs enfants.

David Orman, un officier militaire de Bournemouth, demande une enquète publique. Sa femme, Janette, est née dans l'Est de Lulworth à Dorset, près des lieux où beaucoup de tests furent pratiqués. Elle a eut une fausse couche et a ensuite donné naissance à un fils avec une infirmité motrice cérébrale. Les trois sœurs de Janette, aussi nées dans le village pendant que les tests étaient réalisés, ont donné naissance aussi à des enfants avec des problèmes inexpliqués, tout comme un certain nombre de leurs voisins.

L'autorité de santé locale a dénié le fait qu'il y ait une corrélation, mais Orman pense autrement. Il dit: "Je suis convaincu que quelque chose de terrible est arrivé. Le village était une communauté étroitement unie et avoir tant d'anomalies congénitales sur un laps de temps si court doit être plus qu'une simple coïncidence".

Les gouvernements successifs ont essayé de maintenir le secret sur les détails des tests de guerre bactériologique.

Pendant que les rapports d'un certain nombre de tests ont émergé au cours des années du Bureau des Dossiers Publics, ce dernier document du Ministère de la Défense - qui a été publié par le député démocrate libéral Norman Baker - donne la version officielle la plus complète à ce jour des tests de guerre biologique.

Baker a déclaré: "Je félicite le fait que le Gouvernement ait finalement publié ces renseignements, mais je me demande pourquoi il a pris autant de temps. Il est inacceptable que l'on ait traité le public comme des cobayes sans qu'ils en aient connaissance et je veux être sûr de la véracité des affirmations du Ministère de la Défense comme quoi ces produits chimiques et bactéries utilisées étaient sans danger".

Le rapport du Ministère de la Défense retrace l'historique de la recherche du Royaume-Uni dans la guerre bactériologique comme remontant à la Deuxième Guerre mondiale, quand Porton Down a produit cinq millions de
doses d'alimentations bovines remplis des spores mortelles d'anthrax, qui auraient été envoyées en Allemagne pour tuer leur bétail.

Il donne aussi des détails des infâmes expériences d'anthrax à Gruinard sur la côte écossaise, dont l'île fut si contaminée qu'on ne pouvait plus y habiter jusqu'à la fin des années 1980.

Le rapport confirme aussi l'utilisation d'anthrax et d'autres bactéries mortelles sur des test à bord de navires dans les Caraïbes et la côte écossaise pendant les années 1950.

Les documents décrivent le fait que "l'approbation tacite pour les tests de simulation, en lesquels le public devait être exposé, était fortement sous l'influence des considérations du ministère de la défense visant évidemment à restreindre la connaissance publique".

L'une des raisons évoquées était "le besoin d'éviter l'affolement et l'inquiétude du public au sujet de la vulnérabilité de la population civile à attaque de guerre biologique".

Sue Ellison, le porte-parole de Porton Down (Porton Down est un parc scientifique militaire), a déclaré: "Des rapports indépendants de scientifiques éminents ont montré qu'il n'y avait aucun danger pour la santé publique de ces tests et épandages qui ont été réalisés pour protéger le public" (sic).

Elle a aussi ajouté: «Les résultats de ces test sauveront des vies, au cas où le pays ou nos forces feraient face à une attaque d'armes chimiques et d'armes biologiques».

A la question de savoir si de tels tests étaient encore effectués, elle a répondu: «Ce n'est pas notre politique de discuter des recherches en cours».

antony.barnett@observer.co.uk

Source:
ARTICLE ORIGINAL DU GUARDIAN

Traduction: The Thing.

*  *  *  *  *  *  *

A présent que le fait que le gouvernement anglais a, pendant des années, "pulvérisé" une partie de population avec différents virus et bactéries est, par la publication du rapport officiel déclassé ci-dessus dans le "Guardian", non seulement reconnu mais même officialisé, le document ci-dessous - qui, lui, reste à confirmer mais dit sensiblement la même chose, cette fois au sujet de l'Amérique et de nombreux autres pays non précisés - acquiert, toutefois, aussi, maintenant, un inquiétant renforcement de crédibilité...:



Rencontre avec un responsable militaire

qui révèle des informations privilégiées à un chercheur, 26 juillet 2003


Ce message a été affiché le 26 juillet 2003 sur le site de Clifford Carnicom. Comme nous l'avons déjà expliqué, la réputation de M. Carnicom n'est plus à faire. L'information est présentement encore invérifiable, mais bien que totalement effrayante, elle semble pas moins tout à fait logique à la lumière de la vérité mondiale. Elle confirme, en fait, ce que plusieurs enquêteurs pensent tout bas depuis longtemps mais ne peuvent affirmer fautes de preuves (directes):

Et si la météo n'était pas le seul motif de toute cette opération?

S'il ne s'agit que de nous sauver du réchauffement climatique ou d'ouragans violents, pourquoi ne nous dit-on pas la vérité?


Voici donc la traduction intégrale de la lettre telle qu'affichée par M. Carnicom.


Une Rencontre

Par Clifford E Carnicom


7-26-3


U
ne rencontre a
récemment eu lieu entre un chercheur enquêteur et une source militaire bien placée. L'identité des deux individus doit être protégée. La source a une connaissance personnelle d'au moins un aspect des opérations d'aérosols et affirme ce qui suit:


1. L'opération est un projet commun entre le Pentagone et l'industrie pharmaceutique.

2. Le Pentagone veut tester des maladies biologiques pour des fins militaires sur des populations, sans leur consentement. Il a été dit
, étant donné que le taux de mortalité espéré était de 80%, que le SARS était un échec.

3. L'industrie pharmaceutique fait des milliards de milliards avec des médicaments désignés pour traiter des maladies non fatales et fatales infligées à la population.

4. Les bactéries et virus sont séchés à froid et ensuite placés sur de
fins filaments pour être relâchés.

5. Les métaux relâchés en même temps que les maladies se réchauffent au Soleil, créant un environnement parfait pour la prolifération des bactéries et des virus dans l'air disponible.

6. La plupart des pays qui sont vaporisés ne sont pas conscients des activités et n'ont pas consenti aux "activités". Il affirme que des vols d'avions commerciaux sont l'un des systèmes de "livraison".

7. La plupart des "joueurs" sont de "vieux amis" et "partenaires d'affaires" de Bush père.

8. Le but ultime est le contrôle de toutes les populations par l'épandage dirigé et précis de médicaments, maladies, etc.

9. Les personnes qui ont tenté de révéler la vérité ont été emprisonnées et tuées.

10. C'est l'époque la plus dangereuse et la plus noire que j'ai expérimentée dans toutes mes années à servir ce pays.


Cette information est relayée sans qualification, puisque je suis en connaissance du niveau d'intégrité du chercheur qui a rendu cette information disponible au public. Il y a à la fois des risques et des contraintes qui ont été exercés pendant la préparation de ce rapport.


Source anglaise originale: Carnicom: www.carnicom.com

Traduction
: Évolution Québec.

Source de l'article en français: http://www.evolutionquebec.com/site/chemtrai/chemlet8.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 22:51



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 16:01

”J’accuse… !”


Une journaliste d’investigation autrichienne, Jane Bürgermeister, vient de déposer une plainte auprès du FBI, accusant l’Organisation Mondiale de la Santé, l’ONU et diverses sommités politiques, de vouloir commettre un génocide planétaire par la diffusion des vaccins anti H1N1.


On en a parlé… puis le football et la temperature, Sarkozy et Michael Jackson ont repris la vedette. Entre Melissa Thuriau face à Hortefeux et la fin du monde, il n’y a pas photo… n’est-ce pas… Pas besoin de camisole blanche ni de Haldol pour Jane, la simple inertie humaine aurait du déjà faire oublier ses accusations. Plus c’est gros, plus c’est facile à faire oublier: le meilleur scotome, c’est le patch noir.


S’il n’y avait que Jane Bürgermeister à crier au meurtre, on l’aurait donc déja oubliée. Mais il n’y a pas qu’elle. Le Web, tout à coup, est plein de références à des scenarios de fin du monde programmée. Le “911″ a l’air d’une simple mise en bouche.


Ainsi, on a 2.410.000 réponses à une recherche sur Google pour «complot/pandémie», mais on trouve aussi 556.000 références pour les «Camps de la Fema», 600 camps «de concentration» aux USA, bien visibles sur Google Earth, avec des entrées caverneuses et des rangées de cercueuils qui attendent par centaines de milliers…. On a aussi 6.760.000 réponses pour «Illuminati».


Oh, on est encore loin de Mahomet (Mohamed) qui vous vaut 31 millions de réponses, des Beatles (49 millions) ou de Jésus-Christ (51 millions). On est TRES loin de Michael Jackson, avec 202 millions de références… Mais il est clair qu’il n’y a pas que Jane qui accuse. Ils sont nombreux, dont François Marginean, ici avec nous, bien sûr, à accuser. Et il semble qu’ils sont des millions à vouloir parler de complots


Tenez, prenez le docteur MARC VERCOUTERE - qui accuse et qui  est d’une impitoyable  clarté.  Il explique en cinq (5) points:


1 – Le H1N1 est très contagieux mais non mortel (type grippe classique).


2 – Le H5N1 est non contagieux, mais mortel dans 90% des cas.


3 – Les vaccins combinés en cours de fabrication sont conçus pour le H5N1 et le H1N1.


4 – L’adjuvant des vaccins est du MF59 destructeur pour l’immunité.


5 – les antiviraux préconisés favorisent les commutations à savoir la transmission du patrimoine génétique d’un virus mort ou atténué à des cellules saines qui en retour ouvre la voie à une mutation génétique de virus in vivo.


En résumé, si l’on combine le H1N1 très contagieux (non mortel) au H5N1 non contagieux, mais mortel, on obtient un HxNx très contagieux et mortel.


Le tout est favorisé par la chute des défenses immunitaires à cause du MF59 et les mutations possibles sont amplifiées par les antiviraux. Eh voila! La grippe espagnole, la peste bubonique…


Vrai ou faux? Je ne sais pas, je n’y connais rien. Je ne suis pas médecin. Mais ce que dit le Dr Vercoutère est absolument sans ambiguité. L’accusation est précise. Provocante.  Elle exige une réaction. J’ai fait asez de droit pour savoir que si ce que dit le DR MARC VERCOUTERE n’est pas vrai, il y a matière à lui faire des misères. Pourtant, l’État reste étrangement silencieux… Ce ne sont pas des  accusations que je veux parler, d’autres le font… je veux parler du silence des autorités.


Prenez, par exemple, le site Artemisia-College qui diffuse une charge ininterrompue depuis des mois, montrant la perfidie des intervenants, les dangers de la vaccination et incitant la population à ne pas s’y soumettre.


Il y en a bien d’autres.  Quand Zola écrivait “J’accuse”, il mettait au défi le gouvernement de la France de prendre action contre lui… et comptait s’en servir pour établir l’innocence de Dreyfus.


Il y a présentement des milliers de Zola sur l’Internet qui accusent l’État, soit de collaborer à une gigantesque escroquerie au profit des compagnies pharmaceutiques, soit, dans un scénario encore bien plus sinistre, de préparer l’extermination d’une large part de l’humanité! Mais l’État n’intervient toujours pas…


Dire que “C’est trop absurde” n’est pas convaincant.  Surtout en France, quand des ministres intentent  des procès parce qu’on les traite de menteurs… Je trouve choquant qu’un État qui dépense un milliard pour des vaccins n’ait pas  cent sous pour rassurer sa population


Je suis perplexe.


Personnellement, JE NE CROIS PAS à un complot pour exterminer une large part de l’humanité. Mais, comme je suis  absolument convaincu que la politique n’est que l’épitome d’un enchevêtrement byzantin de complots qui constitue le plus clair de l’activité humaine, je m’interroge. À quoi joue-t-on? Je trouve incompréhensible que  l’État ne rétorque pas.


L’ampleur de la propagande CONTRE la vaccination laisse supposer une campagne bien orchestrée.  Que l’on laisse cette  campagne se dérouler en toute impunité suggère que le gouvernement n’y voit pas de mal.


J’essaie donc de penser à un cas de figure où le système aurait intérêt à lancer une campagne de vaccination… tout en créant une forte résistance à cette campagne…


Je n’en vois qu’un: la volonté de créer une polémique et un panique telles autour da la grippe et du vaccin, que tous les autres événements ne suscitent plus beaucoup d’intérêt et passent au second plan.  De quoi, diable, voudrait-on à ce point détourner l’attention….? Je réfléchis. Si vous trouvez avant moi, vous me le dites, n’est ce pas?


Pierre JC Allard

 

Source: http://les7duquebec.wordpress.com/2009/09/14/jaccuse/

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 22:40


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 16:32

Et voici un médecin réunionnais (Le Docteur Philippe de Chazournes) qui ose dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.


MLM (Madame le Ministre),

Vous avez fait croire que l’oseltamivir alias Tamiflu, (et bientôt le vaccin?) était l’arme essentielle alors qu’aucune publication n’a montré le moindre intérêt de ce produit dans la grippe saisonnière, si ce n’est raccourcir de quelques heures sa contagiosité, et qu’il n’a pas été testé in vivo sur le virus H1N1.

En le préconisant et en le remboursant, vous «coulez» un peu plus notre chère Sécurité Sociale et faites croire à une éventuelle efficacité thérapeutique, en dehors de toute pratique médicale fondée sur les données de la science (evidence based medicine), chère aux praticiens engagés dans une démarche qualité.

Comment revenir en arrière maintenant, alors que des millions ont été dépensés en toute hâte pour l’achat de Tamiflu et de vaccins?

MLM, vous m’empêchez actuellement de faire convenablement mon métier de médecin généraliste, aussi bien dans mon cabinet qu’à la régulation au centre 15, à cause du temps perdu à rassurer des patients, qui, sans votre alarmisme, n’auraient jamais ni consulté, ni appelé. Cela ne fait que saturer le standard téléphonique du 15, au risque de ne pouvoir prendre dans les temps un appel urgent pour une détresse vitale ou un accident de la route.

Votre irresponsabilité n’a fait qu’encombrer les services d’urgences aussi bien libérales qu’hospitalières, alors que le bon sens était de dire à la plupart des grippés de rester chez eux, masqués, et non de risquer de venir contaminer les patients fragiles de nos salles d’attente.

L’organisation d’une vraie régulation des appels en amont pour juger de la gravité éventuelle, comme nous vous l’avons proposée il y a déjà plusieurs semaines, aurait certainement été plus judicieuse.

Vous allez peut-être faire venir à la Réunion des renforts hospitaliers, augmentant encore un peu le coût de cette gabegie financière.

Allez-vous aussi faire venir des renforts dans nos cabinets dans lesquels nous ne pouvons absolument plus prendre en charge de façon correcte nos patients nécessiteux?

MLM, faute de temps suffisant pour chaque patient, vous me faites prendre des risques d’erreurs diagnostiques et thérapeutiques, qui pourraient être sources de plaintes en cas d’évolution défavorable.

Vous m’obligez à faire des arrêts de travail qui ne se justifient pas (au frais du contribuable), et à CERTIFIER que des enfants en bonne santé peuvent retourner à l’école car non contagieux (ce que je ne peux faire sans tests de diagnostics rapides mis à ma disposition); cela me fait alors porter une responsabilité incontrôlable.

MLM, vous êtes en train de paralyser notre île (et bientôt le pays tout entier?) avec l’aide irraisonnée du Ministre de l’Education Luc Chatel, en préconisant la fermeture «cas par cas» des établissements scolaires.

Vous mettez ainsi en difficulté les parents, les enseignants, les directeurs d’écoles, le Recteur et le Préfet pour appliquer des mesures inapplicables.

Avez-vous prévu l’évaluation des coûts économiques et humains de ce plan ainsi que celle du nombre de patients qui vont décéder, non pas de grippe A, mais d’une insuffisance de prise en charge de leur diabète, hypertension, leptospirose, etc.

MLM, il est étonnant que le sujet passe au second plan dans les medias états-uniens, alors que le nombre de victimes est sans commune mesure avec la situation française. Les épidémiologistes de réputation internationale considèrent en effet l’épidémie comme peu grave en termes de morbi-mortalité. N’y aurait-il pas quelques conflits d’intérêts majeurs chez vos experts français consultés ainsi qu’au plus haut niveau des personnages de notre Etat et de bon nombre d’acteurs de la chaîne du soin? Cela pourrait bien expliquer l’absence assourdissante de réaction de nos leaders d’opinion à votre plan. Toutes ces personnes influentes ont-elles, d’ailleurs, déclaré leurs éventuels liens d’intérêts quand elles s’expriment dans les médias, comme la loi les y oblige?

MLM, vous avez semé un vent de panique sur notre île pour une pathologie pour laquelle les sirènes de l’industrie vous ont fait prendre des décisions incompréhensibles, étant donné son peu de gravité.

Vous avez préféré la communication via micros et caméras, au détriment d’actions pour nous aider à ORGANISER et à ANTICIPER la crise actuelle.

Ayant participé à une dizaine de réunions en comité restreint avec les plus hauts responsables sanitaires de l’ile, il me semble que vous n’avez laissé aucune initiative aux directeurs de l’ARH et de la DRASS pour mettre en place une véritable et constructive démarche avec les effecteurs de terrain.

Les leçons de ce gâchis, aussi bien économique qu’humain, termineront elles aussi vite à la poubelle que celles tirées après le chikungunya.

MLM, vous avez allumé un incendie, qu’il est maintenant impossible d’éteindre sans vous renier et c’est pour cela et pour toutes les raisons précédentes, que je demande votre démission afin de «Dé-DésInfomer» (DDI) au plus vite.

Si l’humeur du jour était à la plaisanterie, je revendiquerais l’honneur de vous remplacer, comme tout bon médecin de terrain serait à même de le faire, devant autant d’incompétences au regard des décisions prises. Pour les gérer au mieux, des spots télé et radio tournent quasiment en boucle depuis quelques jours pour rassurer la population, et des «recommandations pays» (pour les femmes enceintes par exemple) apparaissent sans aucune réflexion partagée.

Après «la pandémie de l’indécence» du Pr Gentillini et «la grippette» du Pr Debré, la population risque maintenant de prendre pour une simple «bachelette» une prochaine alerte sanitaire.

Si celle-ci s’avérait bien plus grave (d’ordre viral, bactériologique ou chimique), elle risquerait d’être minimisée et vous en seriez alors la première responsable.> >

Docteur Philippe de Chazournes
Médecin de terrain, élu,
Formateur et régulateur au Centre 15
Et … sans aucun lien d’intérêt avec l’industrie

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 17:33


Le grand nettoyage de l'OMS


 

Nos dernières infos laissent à penser qu'un des buts de cette opération "pandémie bidon" + "vaccin-poison", est de rendre stériles (et malades), un grand nombre de gens, dans le but de réduire la population mondiale, pour le confort et la sauvegarde d'une "élite" (suite au dérèglement climatique, etc.).

D'où la priorité donnée aux jeunes pour les vacciner, contrairement à l'habitude pour une grippe.

http://www.rense.com/general87/immu.htm

Traduction:
http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.rense.com%2Fgeneral87%2Fimmu.htm&sl=en&tl=fr&hl=fr&ie=UTF-8

 

Le conseiller de Gordon Brown veut réduire la population britannique à 30 millions d’habitants


D’après Porritt, la population de la Grande-Bretagne doit tomber à 30 millions d’habitants.


Jonathan Leake et Brendan Montague Jonathan Porritt, les principaux conseillers écologistes de Gordon Brown, soulignent que la Grande-Bretagne doit considérablement réduire sa population pour former une société durable.


Porritt a lancé cet appel lors de la conférence annuelle de l’Optimum Population Trust (OPT) qu’il présidait.


Le Trust publiera des résultats de recherche afin de démontrer la nécessité de réduire la population britannique à 30 millions d’habitants si le pays veut garder son autosuffisance sur le long terme.


Cela fait partie de l’idéologie qui est à la base de cet appel à une réduction de la population à 30 millions d’habitants – ce qui correspond à peu près au nombre d’habitants à l’époque victorienne.


Source: The Sunday Times du 22/3/09


(Traduction "Horizons et débats")


Note du traducteur:


Optimum Population Trust est l’un des principaux groupes de réflexion du Royaume-Uni, qui, selon sa propre description, s’intéresse à l’impact de la population croissante sur l’environnement. (Source: google: Windows live).

 

S'ils commandent aussi des vaccins sans adjuvants pour vaincre les réticences aux adjuvants parce que "tout le monde doit être vacciné", c'est donc bien une indication de plus que la grippe n’est qu’un faux prétexte et que la "vaccination" en elle même n'est pas le but, mais autre chose (évident!).


Comme la stérilisation ou le "puçage" ou la stérilisation ET le "puçage"...

 


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 15:06

Il fallait oser le dire et le faire!

Grippe porcine: Une journaliste autrichienne accuse l’ONU et des responsables politiques de préparer un génocide planétaire.

Article de Barbara Minton 5, publié dans Natural News.

La date de sortie du nouveau vaccin de la société Baxter contre la pandémie de grippe A/H1N1, prévue pour début juillet approche 6.

Aussi, une journaliste autrichienne est en train d’avertir le monde que le plus grand crime de l'histoire de l'humanité est en cours.

Jane Bürgermeister vient récemment de déposer une plainte auprès du FBI, accusant l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'Organisation les Nations Unies (ONU), plusieurs des plus hauts fonctionnaires du gouvernement et des sociétés pharmaceutiques, de bio-terrorisme et de tentatives visant à commettre un meurtre de masse.

Elle a également préparé une procédure de justice contre la vaccination forcée, qui se prépare en Amérique (7).

Ces actes judiciaires suivent des accusations préalablement déposées en avril contre Baxter AG et AVIR Green Hills Biotechnologie (filiale autrichienne du groupe) concernant la production de vaccin contaminés de grippe aviaire, dénonçant un acte délibéré afin de provoquer et de profiter de la pandémie.


Résumé des revendications et des accusations déposées auprès du FBI en Autriche, le 10 juin 2009.

Dans son dossier d’inculpation, Jane Bürgermeister présente les preuves d'actes de bioterrorisme, en violation de la loi américaine, par un groupe opérant depuis les États-Unis, sous la direction de banquiers internationaux qui contrôlent la Réserve Fédérale, ainsi que l'OMS, l'ONU et l'OTAN. Cet acte de bioterrorisme a pour but de réaliser un génocide de masse contre la population américaine, en utilisant un virus génétiquement modifié de grippe avec l'intention de causer la mort.

Ce groupe s’est infiltré dans les bureaux d’influents responsables de l’administration aux États-Unis. Précisément, des preuves ont été présentées qui accusent Barack Obama, Président des États-Unis; David Nabarro, Coordonnateur du Système des Nations Unies pour la lutte contre la grippe; Margaret Chan, Directrice général de l'OMS; Kathleen Sibelius, Secrétaire du Département de la Santé et des Services aux personnes; Janet Napolitano, Secrétaire du Département de la Sécutrité intérieure («Homeland Security»); David de Rothschild, banquier; David Rockefeller, banquier; George Soros, banquier; Werner Faymann, Chancelier d'Autriche et Alois Stoger, ministre autrichienne de la Santé, entre autres, de faire partie de ce syndicat international d’entreprises criminelles qui a mis au point, fabriqué, stocké et utilisé des armes biologiques, en vue d'éliminer la population des États-Unis et celle d'autres pays, en vue de gains politiques et financiers.
Les chefs d’accusations soutiennent que les accusés ont comploté entre eux et avec d'autres pour concevoir, financer et participer à la phase finale de la mise en œuvre d'un programme international secret de fabrication d'armes biologiques impliquant les sociétés pharmaceutiques Novartis et Baxter. Ils y sont parvenus via la bio-ingénierie et la diffusion d’agents biologiques mortels, en particulier par le virus de la «grippe aviaire» et le «virus de la grippe porcine», afin d'avoir un prétexte pour mettre en œuvre un programme de vaccination forcé, qui serait le moyen d'administrer un agent biologique toxiques causant la mort et des dommages à la population des États-Unis. Cette action s’inscrit en violation directe avec «The Biological Weapons Anti-terrorism Act» (Loi antiterroriste sur les armes biologiques).

Les accusations de Jane Bürgermeister comportent des preuves attestant que Baxter AG, filiale autrichienne de Baxter International, a délibérément envoyé 72 kilos de virus vivant de la grippe aviaire, fournies par l'OMS durant l'hiver 2008, à 16 laboratoires, dans quatre pays.

Elle présente des preuves qui démontrent de façon évidente que les sociétés pharmaceutiques et les agences gouvernementales internationales se sont activement impliquées dans la production, le développement, la fabrication et la distribution d’agents biologiques classées parmi les armes biologiques les plus meurtrières de la planète, afin de déclencher une pandémie et de provoquer la mort de masses.

Dans les accusations qu’elle a présentées au mois d’avril, elle a fait remarquer que le laboratoire Baxter en Autriche, supposé être l'un des laboratoires les plus sûrs au monde en biosécurité, n'a pas respecté les plus élémentaires et essentielles des procédures pour garder en sécurité et séparés de toutes les autres substances 72 kilos d'un agent pathogène classé comme arme biologique, mais lui a permis d'être mélangé avec le virus de la grippe humaine ordinaire et d’être expédié à partir de ses installations situées à Orth, dans la région du Danube.

En février, quand un membre du personnel de BioTest, basé en République tchèque à utilisé le produit destiné à tester les vaccins sur des furets, ces derniers en sont morts. Cet incident n'a pas été suivi de la moindre enquête de l'OMS, de l'Union Européenne, de l'Autriche ou desautorités de santé autrichiennes. Il n'y a pas eu d'enquête sur la teneur du virus et il n'existe pas de données sur la séquence génétique des virus libérés. En réponse aux questions parlementaires du 20 mai, la ministre autrichienne de la Santé, Alois Stoger, a révélé que cet incident n’avait pas été traité comme il aurait dû l'être en matière de biosécurité, mais comme une infraction au Code vétérinaire. Un médecin vétérinaire a été envoyé au laboratoire pour une brève inspection.

Le dossier de Jane Bürgermeister révèle que la diffusion des virus devait être une étape essentielle pour le déclenchement d'une pandémie qui permettrait à l'OMS de déclarer le «Niveau 6», d’alerte de la pandémie 8.Elle énumère la liste des lois et décrets qui permettraient à l'ONU et à l'OMS de suppléer les États-Unis au cas ou la pandémie se déclare.

En outre, la législation imposerait de se soumettre à l’obligation vaccinale et elle serait mise en vigueur par la force aux Etats-Unis, dès lors que les conditions de déclaration de la pandémie sont réalisées.

Elle porte également une accusation selon laquelle l'ensemble de la pandémie de «grippe porcine» repose sur d’énormes mensonges et qu’il n'y a aucun virus naturel pouvant constituer une menace pour la population.

Elle présente des preuves montrant que les virus de grippe aviaire et porcine ont, en fait, été crées par bio-ingénierie dans les laboratoires, grâce aux financements accordés entre autres, par l'OMS et par d'autres organismes gouvernementaux.

Cette «grippe porcine» est un hybride comprenant des parties de grippe porcine, de grippe humaine et de grippe aviaire, un mélange qui ne peut que provenir de laboratoires, selon de nombreux experts (9).

L'OMS, qui, dans ses communications, affirme que cette «grippe porcine» progresse et qu’une pandémie doit être déclarée, ne parle pas de ses causes fondamentales. Les virus qui ont été diffusés ont été créés et transmis avec l'aide de l'OMS et, cette dernière à une responsabilitéécrasante et de tout premier ordre concernant la pandémie.

En outre, les symptômes de la supposée «grippe porcine» ne peuvent être distingués de la grippe ordinaire ou du simple rhume. La «grippe porcine» ne provoque pas plus la mort que d’autres grippes ordinaires.

Jane Bürgermeister remarque que le nombre de cas mortels de «grippe porcine» est contradictoire et qu’il n'y a aucune clarté quant à la manière dont le nombre de morts ont été rapportés.

Il n'y a pas de risque potentiel de pandémie, à moins que des vaccinations massives ne soient effectuées pour faire de la grippe une arme (10) , sous couvert de protection des populations. Il existe des motifs légitimes de croire que les vaccins obligatoires seront volontairementcontaminés pour provoquer à dessein des maladies mortelles.

Il est fait référence à un vaccin agréé par Novartis contre la grippe aviaire qui a tué 21 personnes sans-abri, en Pologne, durant l'été 2008 et qui a eu comme principale conséquence d’être classé dans la catégorie des «taux d'effets indésirables», répondant ainsi à la définition même d'une arme biologique, selon les États-Unis (substance biologique destinée àprovoquer un «taux d'effets indésirables», par exemple la mort ou des lésions) par un mode «d’administration» (injection).

Elle affirme que ce même groupe d’industries pharmaceutiques et d’agences gouvernementales internationales qui ont élaborées et diffusées les agents vecteurs de pandémie, se sont positionnées afin de tirer profit de la situation de pandémie créée, avec de gros contrats de commandes de vaccins à la clé.

Le groupe qui a élaboré le plan de "grippe porcine" contrôle les médias et, ces derniers diffusent de fausses informations afin d’endormir la vigilance de la population américaine, pour qu’elle accepte ce vaccin dangereux.

Le peuple des États-Unis subira d’importants et d’irréparables dommages et souffrances s’il est obligé de prendre ce vaccin dont l’efficacité n’est pas prouvée s’il doit le prendre sans son consentement, conformément à l’application de la loi sur l'État d'urgence de la santé appelé «Powers Act», du National Emergency Act 11 (loi d'Urgence Nationale), de la Directive 9 Cf. à ce sujet l’important article du Dr. Alma True Ott (p.18), qui explique que le «cocktail vaccinal mortel» aurait une forte ressemblance avec le sérum inoculé à des millions de soldats en 1918. Ce vaccin a engendré uneépidémie provoquant entre 20 et 50 milllions de morts dans le monde. Cf. également l’article du Dr Leonard Horowith (p.10), qui traite aussi partiellement de ce sujet.

En vaccinant et en utilisant par exemple du Tamiflu, vous avez une formule explosive qui fait de votre corps un véritable incubateur. Le virus atténué du vaccin transmet son patrimoine génétique à des cellules saines, cette commutation est accentuée par les antiviraux de type Tamiflu.

Ainsi les «remèdes» employés sont si mutagènes qu'ils vont produire des souches mutantes non contrôlées et non contrôlables. On peut ainsi passer d'une grippe A à une grippe B et jusqu'à Z, si on employait ce type de "lutte" contre une grippe virulente. La grippe A tue aujourd'hui 10 fois moins qu'une grippe classique, mais avec les méthodes actuelles, elle devrait muter en une grippe beaucoup plus dure. Les méthodes de l'OMS seront donc meurtrières si on laisse faire, car par commutation nous allons être confrontés à des virus de plus en plus tueurs.» Dr Marc Vercoutère

Source: http://artemisia-college.org/Grippe_porcine___aviaire___humaine___mexicaine___A-00-03-01-0227-
01.html. Cf. aussi p.25

Aux États-Unis, depuis 2008, Jane Bürgermeister accuse ceux dont les noms sont cités dans ses accusations d’avoir mis en application de nouvelles procédures et/ou d’avoir accéléré la mise en œuvre de lois et de règlements visant à priver les citoyens des États-Unis de leurs droits constitutionnels à refuser cette injection.

Ces personnes ont créé ou autorisé des directives qui rendent criminel l’acte de refuser de recevoir une injection contre les virus de la pandémie. Elles ont imposé d'autres sanctions cruelles et excessives, telles que l'emprisonnement et/ou la mise en quarantaine dans les camps d’internement de la FEMA 13, tout en empêchant les citoyens des États-Unis de demander des indemnités en cas de blesures ou de décès, suite aux injections forcées.

Ces mesures constituent une violation des lois fédérales régissant la corruption et l'abus de pouvoir, ainsi que la violation de la Constitution et de la déclaration des Droits («Bill of Rights»).

Les accusés dont les noms sont cités ont construits, par toutes ces actions, les fondements d'un véritable génocide de masse.

Utilisant la «grippe porcine» comme prétexte, les accusés ont planifié le meurtre de masse de la population américaine par le biais de la vaccination forcée.

Ils ont mis en place un vaste réseau de camps de concentration de la FEMA et identifié les sites allant servir de charniers. Ils sont également impliqués dans l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan destiné à faire prendre le contrôle des États-Unis par un syndicat international d’entreprises criminelles qui utilise l'ONU et l'OMS comme façade pour entreprendre des activités de racket illégales et criminelles, en violation des lois qui régissent la haute trahison.

Jane Bürgermeister s’attaque aussi aux complexes pharmaceutiques Baxter, Novartis et Sanofi Aventis, qui font partie d’un programme de fabrication d’armes biologiques basé à l’étranger et à double but, financé par ce syndicat international d’entreprises criminelles et destiné à mettre
en œuvre le meurtre massif de civils afin de réduire la population mondiale de plus de 5 milliards de personnes dans les dix prochaines années, organiser et controler les moyens de production, confisquer les biens, envoyer des troupes militaires à l’étranger, instituer la Loi Martiale, saisir et contrôler tous les moyens de transports et de communications, règlementer les opérations des entreprises privées, restreindre les voyages et, de maintes façons, contrôler la vie des citoyens américains».

Extrait (en français) du«dossier de preuves» de J.Burgermeister «June 10th Action» (Chap II,1A)

Leur plan est de répandre la terreur afin de justifier le fait de contraindre les gens à renoncer à leurs droits et à les obliger à être mis en quarantaine massivement dans les camps de la FEMA.

Les maisons, les entreprises, les propriétés et les terres des victimes seront confisquées par ce syndicat. En éliminant la population d'Amérique du Nord, cette Elite internationale accédera aux ressources naturelles des régions, telles que l'eau et les zones pétrolifères non encore exploitées.

Et, en éliminant les États-Unis, en supprimant sa constitution démocratique et en soumettant le pays à une Union Nord-Américaine (15), ce groupe de criminels internationaux aura le contrôle total de l'Amérique du Nord.

Faits importants contenus dans le dossier «June 10th Action»

Le dossier complet «June 10th action» (Action du 10 juin) est un document de 69 pages qui étaye, preuves à l'appui, chacune des accusations.

Il comprend:

Un exposé présentant le calendrier des faits et des actes mis en cause, les définitions et les rôles de l'ONU et de l'OMS, l'histoire et les incidents depuis le lancement du foyer de grippe porcine du mois d’avril 2009.

— La preuve que les vaccins contre la «grippe porcine» sont considérés comme des armes biologiques, tels que décrit par les organismes gouvernementaux qui réglementent restrictivement les vaccins, et la crainte des pays étrangers que le vaccin contre la «grippe
porcine» soit utilisé aux fins de guerre biologique.

Les preuves scientifiques que le virus de la «grippe porcine» est un virus artificiel (génétique).

— Les preuves scientifiques que la «grippe porcine» à été élaborée par bio-ingénierie, afin de ressembler à la grippe "espagnole" de 1918. Le dossier présente des citations du texte Swine Flu 2009 is Weaponizes 1918 Spanish Flu, de A. True Ott 17, Ph.D., ND, ainsi que le rapport du
Dr. Jeffrey Taubenberger et.al., dans Science Magasine.

— La séquence du génome de la «grippe porcine».

— La preuve de la dissémination délibérée de la «grippe porcine» au Mexique.

— La preuve de la participation du Président Obama, qui a ciblé son voyage sur Mexico et qui coïncide avec la propagation récente du foyer de "grippe porcine" et avec la mort de plusieurs fonctionnaires participants à son voyage. Affirmation est faite que le Président n'a jamais été testé pour la "grippe porcine», parce qu'il avait été préalablement vacciné.

— La preuve du rôle de Baxter et de l'OMS dans la production et la libération de matière virale propice à une pandémie en Autriche, ainsi que la déclaration d'un membre du personnel de la Sté Baxter indiquant que le virus H5N1, accidentellement libéré en République tchèque, a été reçu par un centre agrée de l'OMS. Le dossier présente les preuves et accusations que Jane Bürgermeister a déposées en avril, en Autriche, et qui font actuellement l’objet d’une enquête.

— La preuve que Baxter fait partie d'un réseau clandestin d’utilisation d’armes biologiques.

— La preuve que Baxter a délibérément contaminé du produit vaccinal.

— La preuve que Novartis utilise des vaccins en tant qu’armes biologiques.

— La preuve du rôle de l'OMS dans le programme d'armes biologiques.

— La preuve des manipulations par l'OMS des données sur la maladie, afin de justifier la déclaration du «Niveau 6» de pandémie, dans le but de prendre le contrôle des États-Unis.

— La preuve de l’implication de la FDA (19) pour masquer le programme d'armes biologiques.

— La preuve du rôle du Laboratoire National Canadien de Microbiologie dans le programme d'armes biologiques.

— La preuve de la participation de scientifiques travaillant pour l’organisme britannique NIBSC et pour la CDC (20) dans l'ingénierie de la «grippe porcine».

— La preuve que la grippe espagnole de 1918 à été causée par une vaccination, incluant le rapport du Dr Jerry Tennant, convaicu que l'utilisation généralisée de l'aspirine au cours de l'hiver qui a suivi la fin de la Première Guerre mondiale aurait pu être un facteur contribuant à la prolifération de la pandémie à ces débuts, en supprimant le système immunitaire et en abaissant la température corporelle, ce qui permet au virus de la grippe de se multiplier.

Le Tamiflu et le Relenza abaissent également la température corporelle et, par conséquent, peuvent également être considérés comme facilitant la propagation d'une pandémie 21.

— La preuve des manipulations du cadre règlementaire, afin de permettre des massacres massifs en toute impunité.

— Des questions constitutionnelles concernant:

- la légalité et l'illégalité de mettre en péril la vie, la santé et les biens publics par des vaccinations de masse.

- les questions d'immunité et d'indemnisations, en tant que preuve de l'intention de commettre un crime.

— La preuve de l'existence d'un syndicat international d’entreprises criminelles.

— La preuve de l'existence des «Illuminati» (22).

— La preuve d’un programme de dépopulation mis en œuvre par le groupe Illuminati/Bilderberg (23) et l’implication de ces derniers dans l'ingénierie et la libération d’un virus artificiel de «grippe porcine».

— La preuve que les armes de dissémination de la grippe ont fait l’objet d’une discussion lors de la réunion annuelle de Bilderberg, à Athènes, les 14/17 mai 2009, dans le cadre de leur programme de génocide, avec la liste des participants qui, selon une déclaration faite par Pierre Trudeau, se considèrent comme génétiquement supérieurs au reste de l'humanité 24.

Barbara Minton


Jane Bürgermeister: Journaliste scientifique, elle vit à Vienne, en Autriche. Elle a la double nationalité autrichienne et irlandaise. Correspondante européenne de «Renewable Energy World.com», elle écrit aussi pour le magazine Nature, le British Medical Journal et American Prospec’t, notamment sur le changement climatique, la biotechnologie et l'écologie.

Comme le contrôle des médias par l'Elite au pouvoir a permis de plonger la population dans l'ignorance de ce qui se passe réellement, en déposant plainte pour meurtres de masse, elle tente de contourner le contrôle des médias afin que l’affaire soit rendue publique.


Notes:

5. Barbara Minton est enseignante en psychologie et auteur de plusieurs livres sur les finances personnelles. Elle s’est soignée d’un cancer du sein en ayant recours aux médecines alternatives. Il est possible de la joindre par mail en s’adressant à:

http://naturalnews.com/z026503_pandemic_swine_flu_bioterrorism.html

La version originale de son texte (en englais) est disponible sur:

http://naturalnews.com/z026503_pandemic_swine_flu_bioterrorism.html


1776 par un dénommé Weishaupt, alors âgé de 38 ans, et professeur de Droit à l’université d'Ingolstadt dans la région de Bavière en Allemagne. Celui-ci voulait greffer sur la Maçonnerie ce Nouvel Ordre dont Lucifer serait le maître. Sa philosophie de base était qu'il fallait détruire toute Religion, toute société existante, et abolir la propriété pour y établir un Nouvel Ordre, sorte de paradis où tous les hommes seraient égaux et heureux. Les Illuminatis sont des Membres des loges du Grand Orient qui ont été initiés dans «L'Ordre et la secte des Illuminatis». Ils sont un petit, mais puissant Groue qui se compose, à la tête, des banquiers internationaux, des industriels, des hommes de science, des dirigeants militaires et politiques, des éducateurs, des économistes, etc.»

Source: http://marie.roca.over-blog.com/article-21648626.html.


12 On peut par exemple penser au Patriot Act: «En votant l’USA Patriot Act le 26 octobre 2001, puis la Stratégie Nationale de Sécurité le 11 septembre 2002, le Congrès américain a étendu considérablement les
pouvoirs du gouvernement central, ce qui fait de plus en plus grincer de dents même chez certains républicains.

... Autre objectif du gouvernement fédéral, la vaccination de force de toute la population américaine contre la grippe classique et contre la prochaine pandémie, ainsi que le permet la loi connue sous le nom de «The Model Emergency Health Powers Act». Rappelons pour mémoire qu’une massive campagne de vaccination contre la grippe porcine avait été lancée en 1976 et avait dû être interrompue quelques mois plus tard devant la survenue de nombreux décès et paralysies.

De plus, alors que la Constitution protégeait jusque-là le citoyen américain de toute intervention de l’armée sur le territoire américain, le Gouvernement fédéral peut dorénavant utiliser les forces armées contre les citoyens américains qui refuseraient ces vaccins qui seront - n’en doutons pas - imposés dans le cadre du bio-terrorisme. La mise en quarantaine des insoumis sera alors contrôlée par l’armée.»

Extrait de: http://groups.google.com/group/amessi/web/le-poids-de-lindustrie-agro-alimentaire.


13 La FEMA a mis en place de véritables camps de concentration modernes. Plus de 600 camps d'emprisonnement ont été construits aux Etats-Unis par l'administration Bush, tous pleinement opérationnels etprêts à recevoir des prisonniers. Le personnel de la direction des camps est déjà en place, ainsi que des gardes à plein temps, bien que les camps soient tous vides pour l'instant. Entourés de miradors, ces camps sont destinés à être utilisés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency, l'agence fédérale chargée de gérer les situations d'urgence) dans le cadre d'une proclamation de la loi martiale.

Cf. le site: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=1750.


14 Hop là! Et le tour est joué... Habile ruse pour se constituer un véritable «butin de guerre»...

15 Le «dossier de preuves (June 10th Action)» de Jane Burgermeister, qui à servi de base à la rédaction du  présent article de Barbara Minton, précise que l’Amérique du Nord, une fois soumise, sera obligée d’utiliser la monnaie prévue pour remplacer le dollar (très prochainement): «l’Amero».

16 Ce même dossier «June 10th Action» est disponible en anglais sur:

http://www.rense.com/general86/lat.htm

17 Cet important article du Dr. True Ott (traduit en français) a été inclus dans le présent dossier (cf. p.18).

18 Il s’agit sûrement d’un autre cocktail vaccinal que celui de la «Grippe Baxter». Qui pourrait croire que Barack Obama se serait fait inoculer la mixture mortelle desservit au «bon peuple»?

19 FDA (Food and Drug Administation) : cet organisme américain très puissant délivre notamment les
autorisations de mise sur le marché des produits alimentaires et pharmaceutiques.

«La FDA constitue le chien de garde de l'industrie pharmaceutique qui la protège de toute attaque et détruit ses possibles concurrents au prétexte de protéger le public.» Dr P. Carter MD, auteur de Racketeering in medicine, the suppression of alternatives.
Cf. http://expovaccins.over-blog.com/article-32876226.html.

20 CDC (Centers for Disease Control and Prevention): Ces «centres de contrôle et de prévention des maladies», aux Etats-Unis, dont le quartier général se situe à Atlanta (Georgie), forment ensemble la principale agence gouvernementale américaine en matière de protection de la santé et de la sécurité publique. C’est l'organisme de référence dans la publication des chiffres américains relatifs aux personnes infectées par la grippe A(H1NI).

Ils fournissent de l’information aux populations et orientent les lignes d’actions liées à la santé, en partenariat avec les départements de la santé des différents États et d'autres organisations.

NIBSC (National Institute for Biological Standards and Control): cet institut britannique constitué d’un petit groupe de centres de grippe autour du monde est (entre autres) responsable de la production, du contrôle et de
la distribution des lots de semences virales et des réactifs nécessaires aux vaccins.

21 A ce sujet, se reporter à la note n°10, p.5.

22 Les Illuminati
sont «une "élite dans l'élite", qui se réunit au sein d'une organisation secrète fondée sous sa forme actuelle au 17è siècle. Originellement, leur projet était de changer radicalement le monde, en anéantissant le pouvoir des régimes monarchiques qui, à cette époque, entravaient le progrès de la société et des idées. La Révolution Française et la fondation des Etats-Unis auraient été des résultats de leur stratégie.

Pour les Illuminati, la démocratie politique était un moyen et non une fin en soi. Selon eux, le peuple est par nature ignorant, stupide, et potentiellement violent. Le monde doit donc être gouverné par une élite éclairée. Au fil du temps, les membres de ce groupe sont passés du statut de conspirateurs subversifs à celui de dominateurs implacables dont le but essentiel est de conserver leur pouvoir.

Le terme "Illuminati" signifie littéralement "les Illuminés" (du latin "illuminare": illuminer, connaître, savoir). Leur symbole est présent sur les billets de 1 dollar: une pyramide dont le sommet (l'Elite) est éclairé par l'œil de la conscience et domine une base aveugle, faite de briques identiques (la population). Les deux mentions en latin sont très significatives. "NOVUS ORDO SECLORUM" signifie "nouvel ordre pour les siècles". En d'autres termes: Nouvel Ordre Mondial. Et "ANNUIT COEPTIS" signifie: "notre projet sera couronné de succès". Un projet aujourd'hui proche de sa réalisation finale.»

Source: http://www.syti.net/Organisations.html.

Et encore:

Les illuminati: «Des hommes qui ont accepté le plan luciférien. Ce terme est dérivé du mot Lucifer signifiant «Porteur de Lumière». Les Illuminatis furent créés, et organisés dans le but de mettre à exécution les inspirations reçues de Lucifer par des Grands Prêtres durant la performance de leurs Cérémonies Cabalistiques… Ce terme fut employé par les Manichéens (ceux qui croient que le bien et le mal sont égaux, et s'opposent l'un à l'autre), et fut par la suite repris par les Rose-Croix. Les Illuminatis furent fondés le 1er Mai.

(23) Le Groupe de Bilderberg «Un puissant réseau d’influence: Le Groupe de Bilderberg a été fondé en 1954 à l’hôtel Bilderberg à Osterbeek (Pays-Bas) – d’où son nom – à l’initiative du Prince hollandais Bernhard, ancien officier SS, et du richissime David Rockefeller. Le Groupe de Bilderberg, conçu à l’origine comme une «alliance anti-communiste occulte», constitue toujours l’un des plus puissants réseaux secrets d’influence. Il rassemblerait des personnalités de tous les pays, leaders de la politique, de l’économie, de la finance, des médias, mais aussi des responsables de l’armée et des services secrets.

Très structuré, le Groupe de Bilderberg est – selon certaines sources – organisé en 3 cercles successifs.

Le “cercle extérieur” est assez large et comprend 80% des participants aux réunions. Les membres de ce cercle ne connaissent qu’une partie des stratégies et des buts fondamentaux de l’organisation.

Le deuxième cercle, beaucoup plus fermé, est le Steering Committee (Comité de Direction). Il est constitué d’environ 35 membres, exclusivement européens et nord-américains. Ils connaissent à 90% les objectifs et stratégies du Groupe.

Le cercle le plus central est le Bilderberg Advisory Committee (Comité consultatif). Il comprend une dizaine de membres, seuls à connaître intégralement les stratégies et les buts précis de l’organisation.
Pour ceux qui enquêtent sur les réseaux de pouvoir, le Groupe de Bilderberg est un véritable «gouvernement mondial occulte». Au cours de ses réunions, des décisions stratégiques essentielles y sont prises, hors des institutions démocratiques où ces débats devraient normalement avoir lieu.»

Article paru sur le site Initiative Citoyenneté Défense, juillet 2008.

Disponible également sur:

http://www.reopen911.info/News/2008/12/02/groupe-de-bilderberg-une-elite-qui-se-cache-pour-diriger-lemonde/

(24) Les Illuminati (dont la source est en fait à rechercher dans les diverses écoles ésotériques créées à partir du XVIe siècle) n’auraient sans doute pas reniés cette déclaration actuelle de M. Trudeau.

Dans son article (présenté p.10), le Dr Leonard Horowitz déclare aussi: «John D. Rockefeller s'est joint à Prescott Bush (le grand-père de George W. Bush), ainsi qu'à la famille royale anglaise, pour financer les initiatives «d'amélioration de la race» qui ont donné naissance aux programmes «eugéniques» d'Adolf Hitler.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 20:18

Le Tamiflu provoque nausées
et cauchemars
chez les enfants

C
e titre ne se trouve pas sur un site ou dans un journal conspirationniste, mais bien sur le réputé très sérieux journal français "Le Monde", faisant lui-même écho au non moins sérieux "British Medical Journal" (BMJ):
Article publié le 10 Août 2009
Source: LE MONDE.FR Le Monde.fr avec AFP


Extrait:

Faut-il soigner tous les enfants atteints par le virus A (H1N1)? La question peut paraître saugrenue: Elle est pourtant posée par des médecins britanniques, auteurs d'une étude publiée lundi 11 août par le très sérieux British Medical Journal (BMJ). Selon cette étude, les médicaments anti-grippe comme le Tamiflu présentent des "bénéfices limités", à savoir une réduction de la durée des symptômes d'une journée et demie et une baisse des risques de contagion. Les effets indésirables seraient, eux, bien plus importants: le Tamiflu provoque, selon l'étude, des vomissements (1) pouvant conduire à une déshydratation et des complications chez certains enfants.


 

Le Tamiflu


    Cet antiviral, qui se vendait plutôt mal, suscite à présent l’envie du monde entier, qui veut se le procurer à tout prix.


    Officiellement, les laboratoires Roche sont les fabricants du Tamiflu®, mais le médicament a été découvert par Gilead Sciences Inc, qui a cédé à  Roche les droits de le fabriquer et de le vendre et dont Donald Rumsfeld, qui en fut Président de 1988 jusqu’en 2001, lorsqu’il devint ministre de la Défense, détient toujours plusieurs millions de dollars d’actions.


    Au moment où tous les gouvernements stockent ainsi des antiviraux et des millions de doses de vaccins, deux études publiées par le Lancet viennent d’établir que ces traitements sont bien moins efficaces qu’on le croyait et confirment la progression de la résistance aux médicaments ou vaccins antigrippaux. Aussi, rien ne permet de prévoir la réelle efficacité du Tamiflu® en cas de pandémie.


    Nombre de virologues ont manifesté leur inquiétude face aux phénomènes de résistance qui pourraient apparaître lorsque l'antiviral sera utilisé  par des centaines de millions de gens. Ainsi, le 28 juillet 2009, dans un article paru dans le BMJ, plusieurs scientifiques du  groupe Cochrane estimaient qu’il était temps d’étudier plus sérieusement le bénéfice du Tamiflu® par rapport à ses dangers.


«À ce stade de l’épidémie, les gens devraient être prévenus de ne pas utiliser l’oseltamivir, car la plupart courront tellement peu de risques par rapport au virus que n’importe quelle réaction neuropsychiatrique dépasserait de loin tout avantage, et que son usage à grande échelle hâterait le développement de la résistance du virus.


    En revanche, l'on connaît les risques qu’il engendre, car la FDA a reçu plus de 1 800 rapports d’effets indésirables dont la mort de 14 adolescents liés à des problèmes neuropsychiatriques et certains «troubles du comportement et des hallucinations», ainsi que des convulsions et des paralysies comme le Syndrome de Guillain-Barré.


    Le Times et le Daily Telegraph du 31 juillet 2009 signalaient que la moitié des enfants traités au Tamiflu souffrait de nausées, douleurs d’estomac, diarrhées, vomissements, et qu’au moins 18 % avaient des problèmes de sommeil, des cauchemars, et se sentaient incapables de se concentrer, d’avoir des pensées claires, ce qui pouvait être extrêmement gênant en périodes d’examens


    Comment ne pas admettre que les risques engendrés par cette substance pèsent très lourd dans la balance par rapport aux 0,03 % de décès attribués au virus. Toutefois, avant qu’elles ne soient périmées, il faudra bien utiliser les milliers de doses déjà stockées puisque «le vin étant tiré, il faut le boire»!!!

 
 

 


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 17:26

Monsieur K., 


J'étais convaincu dès le départ d'être face à une fumisterie et que je refuserai le vaccin.


Ma famille s’est moquée de moi jusqu'à hier: Ma belle-sœur est au Conseil Général d'Aquitaine, en tant que pharmacien; elle a eu une réunion au cours de laquelle on les a alertés sur les risques des adjuvants vaccinaux, le mercure mais aussi le squalène, un dérivé lipidique des requins, qui est fortement immuno-réactif.


Les médecins bordelais ont tous décidé de refuser le vaccin; du coup mon épouse m'a donné raison!


D'autres points de réflexion:


* Le vaccin va être dispensé dans au moins 3 centres par DEPARTEMENT, soit 500.000 personnes à vacciner dans 3 centres en 2-3 mois; faites le calcul du temps de queue! Si tu n'as pas la grippe tu l'attraperas là dans la queue!


* Les flacons seront multidoses, 10 doses, et ne comporteront pas d'indication du labo d’origine; tu devras d'ailleurs avoir le rappel dans 3 semaines avec le MÊME LOT pour une bonne traçabilité, on pourra donc retrouver le labo avec le n° du lot, en fait il y a 5 labos (selon ma belle-sœur), les 3 connus + 2 qui sont «bidons».  


* Tu devras signer une feuille que tu es volontaire!   


* Une infirmière de psychiatrie d'Erstein vient de me raconter que les "débiles" de la section dépendance mentale viennent d'être vaccinés. Je lui ai annoncé que le vaccin n'a pas encore d'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché): ILS SONT DONC EN TRAIN DE LE TESTER SUR LES DEBILES MENTAUX!!!  


- Le Pr CARRAT dans le "PANORAMA DU MEDECIN" (pas VOICI ou GALA) a précisé qu'une vaccination de masse est un non-sens et risque de provoquer une vraie mutation du virus, ce que le Pr CHRISTMANN de Strasbourg pense aussi 


* CE TRUC EST UNE HORREUR: JE REFUSE DE ME FAIRE VACCINER MOI ET MA FAMILLE!


* En ce qui concerne la létalité (coefficient de mortalité), elle est de 0,05% pour H1N1, pour la grippe saisonnière elle est de 0,1%, cela laisse rêveur…  


* Les ALLEMANDS, qui ne sont pas plus cons, n'ont commandé du vaccin que pour 30% de la population: ils font donc une vaccination CIBLEE, comme les SUISSES (40%); or NOVARTIS est Suisse...  


- Effectivement, en 1976, les Ricains ont vacciné 50.000.000 de personnes; bilan 500: morts et 5000 cas de paralysies diverses pour une pandémie qui n'a jamais eu lieu! (tu le trouves sur Internet). 


* Les vrais masques FFP2 sont introuvables, sauf peut être dans les réserves tenues secrètes des reporters de PARIS MATCH... Drôle de secret si des reporters ont pu prendre des photos.


Tout cela est une gigantesque intoxication.


------------ JE PENSE QU'IL FAUT REFUSER LE VACCIN --------------  


Cordialement

Dr L. P.  
 
 

A faire suivre à volonté!!  

Bien cordialement,

H. K. -O. - France

 


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 16:00

Vous avez dit: "Effet indésirables"?


Des milliers de jeunes filles ont subi des effets indésirables attribués à la controversée vaccination contre le cancer du col de l'utérus, que le gouvernement a fait adopter.

 

 

Des rapports médicaux montrent que des filles de 12 et 13 ans ont eu des convulsions, de la fièvre et des paralysies après la vaccination, qui est désormais administrée dans les écoles dans le cadre des mesures visant à empêcher les femmes de développer le cancer.

 

 

Selon un rapport spécial établi par les organismes de contrôle de l’innocuité des médicaments, d'autres jeunes filles ont souffert de nausées, de faiblesse musculaire, de vertiges et d’une vision floue.

 

 

Un groupe de soutien affirme avoir reçu des douzaines d'appels de parents qui pensent que leur fille a subi des préjudices dus au vaccin.

 

 

Les parents d'une adolescente vaccinée l'automne dernier pensent que c'est à l'origine d’attaques répétées qui l'ont laissée avec des lésions cérébrales et une psychose.

 

 

Le programme de vaccination des adolescentes est controversé, car il les protège contre le virus du papillome humain sexuellement transmis, qui provoque 70 pour cent des tumeurs du col de l'utérus.

 

 

Quand le gouvernement a fait adopter le programme de vaccination Cervarix l'an dernier, certains militants l’ont surnommé la «piqûre de promiscuité sexuelle».

 

 

Les militants et les familles disent que les nouveaux chiffres montrent que la vaccination n’aurait pas dû être introduite par l’intermédiaire d’un programme de masse.

 

 

Plus d'un million de jeunes filles ont déjà eu la piqûre, qui est proposée à toutes à leur entrée dans l'adolescence.

 

 

La piqûre sera également administrée aux filles plus âgées jusqu’à 2011, de sorte que le programme devrait s’étendre à toutes les adolescentes de moins de 18 ans.

 

 

Les ministres disent qu'en définitive ce plan permettra de sauver 700 vies par an, pendant que les experts en sécurité sanitaire maintiennent que le nombre de réactions suspectes est compensé par les avantages de la piqûre.

 

 

Dans les 2.000 réactions suspectes enregistrées par la Regulatory Agency (MHRA), l’organisme de surveillance des médicaments et des produits de soins de santé, la plupart étaient anodines, avec des dizaines d’enregistrements de jeunes filles affectées d’éruptions cutanées, de douleurs dans le bras, et d’allergies.

 

 

Mais le rapport préparé par le MHRA plus tôt ce mois-ci révèle aussi des cas d’adolescentes qui, peu après avoir reçu la piqûre, souffraient de convulsions, de révulsion des yeux, de spasmes musculaires, d’attaques et d’hyperventilation.

 

 

L'analyse établie ce mois-ci par la MHRA a trouvé que 2107 patientes ont signalé une sorte de réaction indésirable attribuée au Cervarix. Plusieurs ont des réactions multiples. 4.602 effets secondaires attribués au Cervarix ont été enregistrés au total.

 

 

Jackie Fletcher, la fondatrice de Jabs, un groupe de soutien aux familles dont les enfants sont tombés malades après la vaccination, a dit avoir reçu des douzaines d'appels de parents qui pensaient que leur fille avait été lésée par le vaccin contre le cancer du col utérin. Elle a déclaré:

 

Nous avons parlé à des parents dont les filles ont eu des convulsions, des paralysies, des troubles de la vision, des maux de tête graves et des pertes de sensibilité dans certaines parties du corps.

 

 

Les médecins essaieront de persuader les parents que ces problèmes sont dans l’imagination de leur enfant, ou qu’ils n'ont rien à voir avec le vaccin, mais nous pensons qu'il n’y a pas assez de preuves montrant l’innocuité du Cervarix.

 

 

Les experts en sécurité sanitaire maintiennent que les avantages du vaccin l'emportent sur les risques. [1]

 

 

Ils disent que beaucoup de patientes qui ont souffert d’un effet «indésirable» à la piqûre depuis avril 2008, y compris certaines qui ont participé aux tests du vaccin ou l’ont acheté en privé, n'ont subi que des effets secondaires de courte durée provenant du processus de l'injection et non pas du résultat du vaccin.

 

 

Le rapport du régulateur dit qu’il n'y a «aucun indice suggérant que des cas isolés d'autres conditions médicales aient été effectivement induites par le vaccin, et ne sont pas simplement une coïncidence».

 

 

Les institutions caritatives pour le cancer ont exhorté les parents à continuer à autoriser leurs filles à se faire vacciner, affirmant que les chiffres étaient bien dans les limites de ce que l’on attendrait d’un programme à grande échelle, et que la plupart des effets secondaires sont mineurs.

 

 

Robert Music, le directeur de Jo's Trust, l’institution caritative pour le cancer du col cervical, a déclaré:

 

"Je peux comprendre pourquoi les parents se sentent circonspects, mais ce programme pourrait réduire de 70 pour cent des cancers du col de l'utérus.

 

 

Nous devons continuer à examiner les indices, mais nous incitons vraiment les parents à s'assurer que leurs filles se fassent vacciner."

 

 

Stacey Jones est l'une de celles qui pensent avoir subi des "effets secondaires" du vaccin. Elle avait 17 ans au moment de sa première injection de Cervarix.

 

 

Ses parents, Julie et John Kerry, de Bilston dans le West Midlands, ont remarqué qu'elle devenait de plus en plus émotive dans les semaines suivant les deux premières piqûres, mais qu'ils craignaient que leur insouciante jeune fille ait finalement succombé à des sautes d’humeur d’adolescente.

 

 

Dans les quatre jours suivant la troisième injection, en mars de cette année, Stacey a souffert d’une crise d'épilepsie suivie de 17 autres dans la semaine suivante.

 

 

Elle est maintenant diagnostiquée avec une lésion cérébrale, due à une inflammation du cerveau, et est traitée dans une unité de réadaptation du Service national de santé de Birmingham, ce qui l’aide pour les tâches ordinaires comme faire un sandwich.

 

 

Ses crises sont minimisées par cinq types de médicaments, mais sa mémoire est trop endommagée. [2]

 

 

La famille n’a pas donné d’explication concernant la façon dont les lésions sont survenues. Mme Jones, 44 ans, a déclaré:


"Elle était si belle, une fille insouciante, maintenant ce n'est plus qu'une coquille vide.

 

 

Quand nous allons la voir, elle ne peut pas se rappeler ce qu'elle vient juste de manger pour le thé. L'impact sur elle, et nous tous a été absolument dévastateur. Je crois qu'elle a servi de cobaye."

 

 

Un porte-parole de GlaxoSmithKline, qui fabrique le Cervarix, a déclaré que le vaccin a dû subir des tests rigoureux, plus de 70.000 doses ayant été utilisées dans les essais avant que l’autorisation soit accordée [3]. Il a déclaré:

 

 

"L’organisme de sécurité sanitaire britannique a passé en revue tous les effets indésirables pertinents signalés avec le Cervarix et il n'y a aucun indice suggérant que ce vaccin entraîne des effets secondaires à de longue durée.

 

 

Les symptômes que cette jeune fille a connu sont évidemment affligeants et il est compréhensible qu’elle et ses parents veuillent découvrir la cause."

 

 

Original: www.telegraph.co.uk/health/healthnews/6178045/Two-thousand-schoolgirls-suffer-suspected-ill-effects-from-cervical-cancer-vaccine.html


Publié le 12 septembre 2009.

Traduction: Pétrus Lombard

 

 

Notes du traducteur

 

[1] Même si ce vaccin avait vraiment un effet contre le PVH, ce qui reste à prouver, vacciner des fillettes est complètement fou: L’un des principaux chercheurs sur le Gardasil a aussi fait une révélation cette semaine. Il a dit sur CBS News qu’«aucune donnée ne montre que le vaccin reste encore efficace au-delà de cinq ans». Voir:

 

www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15194

 

[2] Autrement dit, elle est devenue accro à Big Pharma.

 

 

[3] Il faudrait que les autorités sanitaires expliquent dans quel but elles homologuent les vaccins. En effet, il est absolument impossible de conclure qu’un vaccin joue le rôle qu’on lui prête, surtout dans la durée restreinte des essais. En plus, les statistiques ne sont pas tenues (ou sont cachées au public) précisément pour que l’on ne découvre pas l’inutilité et la dangerosité des vaccins. Le test d’homologation est une imposture qui permet juste de s’assurer que le vaccin ne tue pas sur-le-champ.


Lire aussi:




Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 15:30
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 22:24

Ils se mobilisent pour la Liberté de Choix!

Faisons comme eux!





Programme complet des Vidéos




Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article