Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 22:22


Le Docteur Marc Vercoutère

Président de CRI-VIE,

Avec beaucoup de rigueur scientifique,


Dénonce la politique vaccinale
et l'attitude des gouvernements face aux grippes...


Cette pandémie semble bien organisée.

Origine militaire?


Les "élites" sont soit extrêmement incompétentes
soit extrêmement méchantes...

En tout cas, très bien organisées!


Ecoutons-le:
0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 21:33

Comment l'OMS fait sa loi,
Comment Baxter a pollué
du matériel vaccinal
et comment, grâce à un laborantin,
pour l'instant, la catastrophe
a été évitée de justesse

Et comment
Jane Burgenmeister
,
journaliste d'investigation autrichienne,
a assigné certaines "hautes" personnalités
en justice
.

par Jane Burgenmeister

"The whole problem with the world is that fools and fanatics
are always so certain of themselves,
but wiser people so full of doubts."


- Bertrand Russel -

"Tout le problème, dans le monde, est que les fous et les fanatiques

sont toujours, en ce qui les concenre, {si} sûrs d'eux-mêmes,

tandis que les gens sages sont, quant à eux,

 tellement remplis de doutes...."


- Bertrand Russel -






L'OMS prepare une vaccination de masse forcée

envoyé par tonino17. - L'info video en direct.


Voir aussi: http://www.alterinfo.net/L-OMS-avance-en-secret-pour-mener-a-bien-son-projet-de-vaccination-obligatoire-et-son-programme-demographique_a34965.html


Texte de la vidéo ci-dessus, ci-dessous:


Global Research, Jane Burgermeister, 21 juillet 2009.


      L'OMS a refusé de communiquer le procès-verbal d'une importante réunion d’un groupe consultatif bondé de dirigeants de Baxter, Novartis et Sanofi, qui a recommandé la vaccination obligatoire pour cet automne aux Etats-Unis, en Europe et dans d'autres pays, contre le virus artificiel H1N1 de la «grippe porcine».


      Dans un e.mail de ce matin, un porte-parole de l'OMS a prétendu qu’il n'y a pas de procès-verbal de cette réunion, qui s’est déroulée le 7 juillet, dans laquelle les directives sur la nécessité de vacciner le monde entier, adoptées par l’OMS ce lundi, ont été formulées, et à laquelle participaient les dirigeants de Baxter et d’autres compagnies pharmaceutiques.


      Dans le cadre du Règlement Sanitaire International, en cas d’urgence pandémique, du type prévu cet automne dans la deuxième vague plus meurtrière de virus H1N1, qui est construit génétiquement pour ressembler au virus de la grippe espagnole, les directives de l'OMS ont un caractère contraignant pour l’ensemble des 194 pays affiliés à l'OMS.


      En bref: l'OMS dispose de l’autorité d’obliger tout le monde dans les 194 pays à se faire vacciner de force en automne, d’imposer des quarantaines et de limiter les voyages.


      Il existe une preuve vérifiable, claire et sans équivoque, montrant que l'OMS a fourni le virus de la grippe aviaire vivant à la filiale de Baxter en Autriche. Ce virus a été utilisé par Baxter pour fabriquer 72 kilos de matériel vaccinal en février.


      Baxter a ensuite envoyé ce matériel à 16 laboratoires dans quatre pays sous un faux étiquetage, désignant les produits contaminés comme du matériel vaccinal, déclenchant presque de cette façon une pandémie mondiale.


      Puisque Baxter doit observer strictement les règles de biosécurité de niveau 3 en manipulant un virus dangereux, comme celui de la grippe aviaire, la production et la diffusion de cette pandémie ne peuvent pas être accidentels, mais sont plutôt effectuées par Baxter dans une intention criminelle.


      La police autrichienne enquête maintenant, après que j’ai déposé des accusations criminelles en avril.


      Il est de plus en plus évident que l'OMS et Baxter ne sont que des éléments d’une organisation criminelle beaucoup plus vaste, qui progresse d'une façon coordonnée et synchronisée, pour exécuter dans les prochains mois et années l’ordre du jour de réduction de la population mondiale des «élites», tout en mettant en place un gouvernement mondial dont l'OMS sera membre.


      L'OMS, une agence des Nations Unies, semble jouer un rôle-clé dans la coordination des activités des laboratoires, des compagnies pharmaceutiques et des gouvernements, dans l’accomplissement de l'objectif de réduction de la population et la prise de contrôle politique et économique de l'Amérique du Nord et de l’Europe:

      - En premier, l'OMS donne des fonds, de soutien et de garantie à des laboratoires tels que le CDC pour chercher des agents pathogènes, les modifier génétiquement pour les rendre plus mortels, et aussi les breveter.

 

      - Deuxièmement, l'OMS fournit ces mêmes agents pathogènes mortels, élaborés génétiquement, à des compagnies comme Baxter en Autriche, de sorte que Baxter puisse utiliser délibérément ces virus pour contaminer avec méthode le matériel vaccinal. Si la contamination des 72 kilos n'avait pas été détectée à temps par un laborantin en République tchèque, des millions de gens auraient attrapé la «grippe aviaire» avec l'injection.

 

      - Troisièmement, en cas de pandémie, l'OMS ordonne une vaccination obligatoire dans l’ensemble des 194 pays, suivant les «recommandations» d'un groupe consultatif dans lequel siègent aussi les cadres de Baxter.

 

      - Quatrièmement, l'OMS accorde à Baxter, Novartis, Sanofi et à d'autres compagnies, des contrats lucratifs pour fournir ces vaccins.

      Par ailleurs, l'OMS acquiert une nouvelle autorité mondiale à une échelle sans précédent en cas de pandémie.


      Dans de cadre des plans pandémiques spéciaux décrétés dans le monde entier, en particulier aux États-Unis en 2005, en cas d'urgence pandémique, les gouvernements nationaux doivent être dissous et remplacés par des comités de crise, qui prennent en charge les infrastructures de santé et de sécurité des pays, et qui relèvent de l'OMS et de l'Union Européenne en Europe et de l'OMS et des Nations Unies en Amérique du Nord.


      Si le Model Emergency Health Powers Act est mis en œuvre sur instructions de l’OMS, refuser le vaccin sera un délit pénal pour les Étasuniens. La police est autorisée à utiliser la force brutale contre les suspects «criminels».


      Grâce au contrôle de cette crise pandémique spéciale et aux comités dotés du pouvoir de promulguer une législation pour l’instaurer dans la plupart des pays, l'OMS, l'ONU et l'UE deviennent de facto le gouvernement d'une grande partie du monde.


      La grande quantité de morts entraînera aussi l'effondrement économique et des bouleversements, la famine et la guerre, et ces événements provoqueront encore plus de réduction de la population.


      Pour résumer: l'OMS contribue à créer et ensuite à propager une pandémie virale mortelle. Celle-ci permet à l'OMS de prendre le contrôle des gouvernements d’Amérique du Nord et d’Europe, et d’ordonner aussi la vaccination obligatoire des populations, par ces mêmes compagnies qui ont d’abord créé et propagé le virus mortel. Et tout ça sous le prétexte de protéger les populations contre la pandémie qu’ils ont créée. (!!!)


      Les principaux médias, possédés par ce même groupe d’«élite» qui finance l'OMS, cachent systématiquement au grand public la nature du danger réel de ces injections de H1N1, en retenant les informations essentielles concernant l'interdépendance des agissements à leur propre profit de ce groupe d'organisations.


      En conséquence, la plupart des gens croient encore que le virus H1N1 est une grippe porcine naturelle, alors que même l'OMS a officiellement abandonné le terme «porcin» dans une tactique de reconnaissance de son origine artificielle.


      La plupart des gens pensent encore que les compagnies pharmaceutiques peuvent fournir un remède, alors qu’elles sont en train de préparer une série de piqûres létales, contenant le virus vivant atténué, des métaux toxiques et d'autres poisons.


      Les deux piqûres de H1N1 sont conçues pour endommager le système immunitaire et ensuite l’attaquer avec un virus vivant, dans un processus qui reflète celui décrit par deux mémoires de 1972 de l'OMS, où ont été définis les moyens techniques pour transformer les vaccins en tueurs.


      Le Mémorandum Strecker révèle aussi que l'OMS a recherché activement des moyens pour affaiblir le système immunitaire.


      La meilleure protection contre le virus H1N1, qui a été libéré et qui deviendra inévitablement de plus en plus mortel puisqu’il mutera en automne, est l'argent colloïdal [NDLR: A noter que la Dr Clark Research Association - DCRA - fournit, à un coût relativement modique, un petit appareil autonome (le Smart Silver) permettant à chacun de fabriquer, très simplement, chez soi, son propre argent colloïdal] et aussi les vitamines pour renforcer le système immunitaire, les masques et les autres mesures de ce genre [le chlorure de magnésium améliore beaucoup le «terrain» ce qui renforce la résistance aux micro-organismes, ndt].


      Mais aucun des gouvernements d’Amérique du Nord ou d’Europe n’a fait des provisions d'argent colloïdal ni préconisé des mesures de santé judicieuses pour contenir la prochaine vague meurtrière.


      Il y a à la place de plus en plus de signes montrant qu’ils utiliseront la panique pour effrayer les gens afin qu’ils acceptent les vaccins toxiques, qui sont sûrs de provoquer des lésions ou des dommages uniquement grâce à la présence de métaux lourds.


      Cette campagne de vaccination de masse permettra même l’émergence d’une souche plus mortelle et fournira une couverture pour la libération des virus de la grippe aviaire ou d'autres agents pathogènes.


      C’est pourquoi des mesures doivent être prises maintenant pour arrêter la vaccination de masse prévue cet automne, en intentant uneaction en justice pour bloquer la distribution des vaccins et/ou les lois gouvernementales forçant les gens à accepter la vaccination.


      Une enquête sur cette association criminelle internationale corporatiste doit être conduite dans chaque pays, car ses tentacules sont partout. Pour essayer de lancer cela aux États-Unis, j’ai déposé en juin des charges auprès du FBI contre l'OMS et l'ONU, entre autres accusés. J’ai inclus le Président Obama parmi les accusés car je pense que le moment est venu d'identifier et d'isoler les principaux membres de ce groupe criminel international corporatiste, qui a annexé de hautes fonctions dans le gouvernement des Etats-Unis, et de les mettre en prison une fois pour toutes, et il existe des rapports, qui doivent être étudiés par les autorités, selon lesquels Obama a des liens financiers directs avec Baxter.


     Il existe des preuves selon lesquelles la ministre autrichienne de la Santé et d'autres fonctionnaires ont aidé Baxter à dissimuler ses traces.


      Il existe aussi des preuves évidentes montrant qu’une partie des médias autrichiens sont activement impliqués dans la propagation de mensonges et de désinformation pour bercer les gens dans un faux sentiment de sécurité concernant la fabrication et la distribution par Baxter d'un matériel pandémique en février en Autriche.


      C’est une nécessité vitale pour les individus et les collectivités locales de prendre des mesures efficaces pour se protéger contre la prochaine vague mortelle de virus H1N1 afin de minimiser son impact.


      Pour trouver des informations sur les accusations que j'ai déposées à ce jour en allemand et en anglais, en Autriche et auprès du FBI, vous pouvez vérifier le site wakenews.



Original: www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14475

 

Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info.



0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 21:09

Jean-Jacques Crèvecœur
nous invite à réfléchir
sur la recherche de la liberté,
sur l'enchaînement des causes,

la théorie du chaos,
et l'effet papillon,
etc.


"Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs,
recherchez la discipline et vous trouverez la liberté."



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 18:45


Grippe: quelques éléments
pour tenter de penser par soi-même

avant que d'autres ne le fassent pour vous


17 septembre 2009 - 21 septembre 2009


Version pdf, pour faire circuler


Le plan gouvernemental:


http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/IMG/pdf/PLAN_PG_2009.pdf


Cela fait des semaines que mes lecteurs me réclament une analyse, un avis sur tout ce qui tourne autour de cette menace de pandémie, à moi qui ne suis ni médecin, ni biologiste. Je vais tenter de faire de mon mieux.


Il est bon de se baser sur des éléments factuels. Vous pourrez télécharger la circulaire diffusée le 21 août 2009 par dame Bachelot et le Sieur Hortefeux, donnant les grandes lignes du plan de vaccination massive.

 

Cette circulaire, en pdf

Source: http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf


Notez au passage, page 3:


La vaccination des élèves et de toute la communauté éducative sera assurée par des équipes mobiles dans les établissements scolaires.

Il en sera de même dans des lieux de vie collective ou des lieux fermés correspondant à des populations spécifiques (détenus, étrangers placés en rétention administrative, personnes hébergées en établissements médico-sociaux).


(...) Il y a, cependant, que les hommes et les femmes, non pas seulement dans notre pays, mais dans de nombreux pays, qui ont de moins en moins confiance en leurs dirigeants, ceux qui sont censés les diriger et qui souvent ne sont que les valets et les porte-flingues d'autres, qui préfèrent l'ombre aux feux de la rampe. Ils ont aussi de moins en moins confiance en ceux qui prétendent avoir comme métier de les informer, et qui à l'occasion camouflent et désinforment.

C'est Internet qui a créé cette émergence étonnante. Internet, le soukh, la place du village, le marché aux idées, aux infos. Internet qui démasque, concurrence une presse installée qui n'en finit plus de se discréditer.

Nous voilà donc avec cette question de pandémie et de vaccination sur les bras.


Pan, en Grec, signifie "tout". Une pandémie est donc une affection affectant de vastes zones géographique
et de vastes populations humaines. Toutes les grippes sont automatiquement des pandémies


Des faits: le gouvernement a acheté pour un milliard d'euros de vaccins. On ne va quand même pas jeter tout cela. Supposons que les craintes s'avèrent infondées, que tout cela ait été acheté pour rien. Quelle catastrophe!


Personnellement, je préférerais un gouvernement qui nous dise:


- Quand il y a eu la vague de chaleur, tueuse, vous nous avez reproché de ne pas anticiper, de nous être laissés surprendre. Là, nous avons voulu être prêt à affronter le pire, si le pire devant survenir. Tout cela a un prix. Mais bon, c'est moins grave que prévu. Passons ces vaccins aux pertes et profits....


Tout est là.


Comme on va le voir, le pire n'est pas certain, et la qualité du vaccin laisse passablement à désirer, sur le simple plan technique. Manque de confiance? Il y a des précédents. Vous vous rappelez l'affaire du sang contaminé, par le virus du sida. Il y avait beaucoup de lots à écouler. Les responsables étaient parfaitement au courant des risques encourus par les gens à qui on transfusait ces stocks. Beaucoup de gens sont tombés malades à la suite de ce qui n'était ni un négligence, ni une erreur, mais une simple obéissance aux lois du silence.


Je crois qu'on peut commencer par reproduire une dépêche émanant de l'agence Reuters, datant de ce jour:

 

REUTERS        17 septembre 2009

La mortalité de la grippe A, comme celle de la grippe classique?


 

Le taux de mortalité de la grippe A semble être inférieur aux prévisions et se situe dans la moyenne du taux d'une grippe saisonnière, estime un spécialiste des maladies infectieuses.

"Elle est particulièrement bénigne chez les enfants, c'est l'une des bonnes nouvelles concernant cette pandémie", a déclaré le Dr Marc Lipsitch de l'université de Harvard, lors d'un séminaire d'experts de la grippe organisé mercredi à l'Institut américain de médecine.

"A moins d'une mutation du virus, je pense que l'on peut dire que nous sommes dans la catégorie 1 de la pandémie. Ceci n'est apparu clairement que récemment", a-t-il ajouté.

L'indice de gravité établi par les autorités sanitaires américaines comprend cinq catégories allant du plus bénin au plus grave.

 


La catégorie 1 s'applique à la grippe saisonnière, avec un taux de mortalité de 0,1%, tandis que la catégorie 5 a concerné la grippe espagnole de 1918, qui présentait un taux de deux pour cent ou plus, et qui a fait des dizaines de millions de morts dans le monde.


La grippe saisonnière tue en moyenne entre 250.000 et 500.000 personnes chaque année.

 

Maggie Fox, version française Pascal Liétout

 


 

Le professeur Debré, interviewé par le Figaro Santé:

 

Le professeur Debré, interviewé par le Figaro santé

 

http://www.lefigaro.fr/sante/2009/07/26/01004-20090726ARTFIG00037-la-grippe-a-reste-une-grippette-assure-le-pr-debre-.php

 



La pression s'accentue pour que le gouvernement puisse écouler son stock de vaccin contre la grippe A (H1N1). Le mot de pandémie est agité. Il convient de faire un peu le point sur cette question. Je mets en ligne un document qu'on pourra consulter, en essayant dans ce qui suit d'en faire une présentation vulgarisée. Voici ce document intitulé:

 

Grippe A H1N1 pandémique et vaccin adjuvanté au squalène. Analyse des risques.


Source: Première partie:

: http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/grippe-a-h1n1-pandemique-et-vaccin-adjuvante-au-squalene-une.html


Deuxième partie :

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/grippe-a-h1n1-pandemique-et-vaccin-adjuvante-au-squalene-une1.html

 

Mon site s'adresse à un vaste public, réparti sur différentes couches sociales. Je vais utiliser mes talents de vulgarisateur pour essayer d'éclaircir un peu les choses. Je pense qu'après lecture de ce qui va suivre, vous en saurez infiniment plus que Roselyne Machelot et Brice Hortefeux, réunis. Ça n'est d'ailleurs pas difficile. Les ministres ne sont pas là pour véhiculer un savoir quelconque. Ils sont seulement là pour paraître et servir les intérêts de ceux qui les ont mis en place. J'imagine la tête que ferait madame le ministre de la recherche, Valérie Pécresse, si on lui demandait à brûle-pourpoint d'écrire sur un tableau les équations de Maxwell.

 

 

Qu'est-ce qu'un virus?


Il n'est pas évident que tous les lecteurs de cette page le sachent. C'est un être étrange, assez incompréhensible, dont on ne sait s'il a préexisté vis à vis des cellules, ou s'il représente une forme dégénérée de celles-ci. Ces virus peuvent prendre des formes diverses et variées. Leur comportement consiste à se fixer sur une cellule-cible, à l'aide de molécules appelées neuraminidases, puis une autre biostructure qui porte encore un nom compliqué, l'hémagglutinine, permet au bagage génétique, à la molécule d'ARN dont les virus est porteur, à l'intérieur de sa " capsule virale" de franchir la barrière constituée par la membre ne de la cellule.


Il existe un virus, je ne sais plus lequel, auquel toutes ces fonctions moléculaire confèrent une structure extrêmement parlante. Tout ceci a été photographié de longue date, et si un lecteur me retrouve ces clichés, je pourrai les enserrer dans cette page. Je reproduis de mémoire ces images (il ne s'agit évidemment pas de virus de grippes). Ce virus contient une molécule d'ARN dans une boite de forme polyèdrique. Ses molécules d'hémagglutinine ressemblent aux pattes d'un LEM. Elles lui permettent de se fixer solidement sur la membrane d'une cellule-cible. Puis sa molécule de neuramidase se comporte comme une seringue. Le but est d'injecter la molécule d'ARN à l'intérieur de la cellule que le virus va infecter. Dans ce cas précis, les choses se passent comme sur les figures A, B et C.

 

Virus, figures A , B , C

 

Le virus reconnaît sa cellule-cible, s'y fixe et y injecte l'ARN contenu dans sa capsule

 

20 septembre 2009: Voilà ce que mes lecteurs ont pu trouver sur le net. Il s'agit d'un virus bactériophage T4 ( "mangeur " de bactéries ). On a pu bien le photographier car pour un virus il est relativement grand.

 

Virus T4

Virus T4

 

photo virus


Le même en photo? .....


Une fois que la molécule d'ARN a été injectée, le reste du virus, enveloppe, pattes, seringue, ayant rempli son rôle, ne tarde pas à se désagréger.

 

Virus, figure D


L'enveloppe virale se désagrège, une fois l'infection opérée.

L'ARN virale se branche sur le ribosome-atelier de montage

 

La seconde phase commence alors. Dans les cellules se trouve des grosses molécules,qu'on appelle des ribosomes, qui peuvent compter jusqu'à 300.000 atomes, et qui sont des ateliers de montages de protéines (d'assemblages moléculaires), prêts à fonctionner à tout moment. Ces ateliers obéissent ordinairement aux ordres donnés par la cellule elle-même, correspondant à sa fonction. Mais après l'infection virale ces ribosomes vont se trouver placés sous le contrôle de l'ARN viral injecté. C'est lui qui va alors donner les ordres de montage. Complètement détourné de ses fonctions habituelles, le ribosome va se transformer en ... atelier de montage de virus.

 

Virus, figure E

 

L'ARN viral a pris le contrôle absolu du ribosome,
qui se met à fabriquer des clones du virus

 

Ce scénario est évidemment très schématique, mais dans le cas de ce virus "LEM", alias "bactériophage T4", l'image G correspondait au schéma final. Dans ce cas, la cellule, transformée en incubateur, éclatait en libérant les clones du virus qui l'avait contaminée.

 

Virus, images F et G

 

Le ribosome, sous contrôle de l'ARN virale, fabrique des clones du virus,

jusqu'à ce que la cellule éclate

 

La présence des virus dans les cellules est la cause de désordres et de dysfonctionnements divers. C'est pour cela qu'on est malade. Le corps (humain) réagit comme il peut contre cette attaque. Un des moyens de défense est la fièvre, qui permet de tuer les virus, souvent thermiquement fragiles.


Une petite remarque en passant, sur une image que j'utiliserai dans une bande dessinée sur la biologie, sous forme d'ébauche dans mes cartons depuis pas mal d'années. Les ribosomes fabriquent des protéines, qui sont des structures grosso modo linéaires (des chaînes dont les maillons dont des molécules simples, des "acides aminés". Il en existe 22 dans le monde animal, dont ils constituent les "briques").


Comment un ribosome peut-il se débrouiller pour ques structures linéaires, filamenteuses, se muent en structures 3 D parfois très complexes?


Je vous propose une petite expérience, au terme de laquelle vous aurez fabriqué une protéine. Etant gamin, je fabriquais des modèles réduits d'avions, en utilisant du balsa, de la corde à piano et du papier japon. On taillait les hélices dans des blocs de balsa, dont on polissait les pages avec du papier de verre. Les ailes comportaient un longeron et des nervures. Elles étaient entoilées avec du papier-japon. De nos jour les modélistes appelleraient des appareil des in-doors, (à l'intérieur des portes), des modèles réduits d'avions trop fragiles pour évoluer à l'extérieur des bâtiments. La motorisation était assurée par un bracelet d'élastique à deux brins, attaché à l'arrière par un crochet, figure H.


 

indoor JPP 1950


Indoor JPP 1950

 

Je ne peux m'empêcher de me souvenir de mon enfance, au 5 de la rue Jean-Baptiste Dumas, au rez de chaussée, dans le dix-septième arrondissement de Paris. Ma chambre donnait sur une cour triste, ceinturées de hauts murs. Un grille la partageait en deux demi-cours, l'une se référant au numéro 5 et l'autre au numéro 7. Cela doit être toujours ainsi, je suppose. Quand j'avais une douzaine d'années je m'amusais à bombarder la concierge du 7 avec un appareil de ma fabrication, que je lançais depuis la fenêtre de ma chambre et qui était configuré pour revenir dans mes mains, une fois sa mission accomplie.


 

Bombardement concierge

 

Le bombardement de la concierge du 7 rue Jean-Baptiste Dumas,

Paris 17°.

 

La temporisation était assurée en glissant une mince baguette de balsa dans l'écheveau, avant torsion de l'élastique. Au cours du vol, alors que l'hélice effectuait une centaine de tours, la baguette n'en faisait qu'un quart, et ce faisant, le tirant sur un fil, actionnant le largage de la bombe sur la concierge. Une mini-bombe, de quelques grammes, symbolique. Ce qui n'empêchait pas la dite concierge d'essayer furieusement de descendre mon appareil avec son balai.

 

Sytème de larguage de la bombe

 

Système de largage temporisé de la bombe (2 grammes).

 

Maintenant, je suppose qu'on bombarde les concierges avec des hélicoptères télécommandés. Mais en vérité, il n'y a même plus de concierge dans les immeubles et les gosses se rabattent sur les jeux vidéos. On est dans le virtuel


A notre époque, ça n'existait pas.

Quand on remontait l'élastique un peu trop, il se rompait, et se tassait alors, en une fraction de seconde, sur son crochet d'amarrage.

 

Rupture élastique

 

L'élastique, en se rompant, se boudine
au niveau du crocher d'amarrage

 

La voilà, notre protéine, notre structure 3d, issue d'une structure linéaire, 1d. L'élastique se pelotonne à cause des forces qu'il subit. De même la protéine formée n'est pas un objet neutre, passif. Ses éléments subissent des forces attractives ou répulsives, qui la font se pelotonner sur elle-même. De nouvelles liaisons se forment et on pourrait dire qu'au résultat on ne trouve plus guère le souvenir de la structure linéaire qui a donné lieu à cet entrelacs tridimensionnel, aux multiples fonctions, aux multiples "sites actifs".

 

Les virus de la grippe

Ils n'ont pas la forme de ce virus de tout à l'heure, mais ils conservent ces molécules, présentes à l'extérieur, les hémaglutinines et les neuraminidases, les premières assurant la fixation du virus sur sa cellule-cible et les secondes permettant d'opérer une rupture de la membrane cellulaire, et l'injection par cette brèche de l'agent infectieux, l'ARN, porteur du code de réplication.


Un virus est constitué, schématiquement, par quatre éléments:


- Une capsule, qui contient la molécule d'ARN à injecter, pour infecter une cellule-cible

- La molécule d'ARN contenue dans la dite capsule

- Sur la paroi extérieure de cette capsule, deux types de molécules avec des noms compliqués, les molécules d'hémaglutinine, désignés simplement par la lettre H, que le virus utilise pour se coller à la cellule-cible et les molécules neuraminidase, désignées par la lettre N.


L'ARN des virus grippaux est divisé en huit segments distincts, dont chacun contient les ordres de montage pour une ou deux protéines (dix en tout).


Les virus grippaux sont répartis en trois types: A , B , C.


A ce stade intervient, entre différents types de virus, un mécanisme de recombinaison génétique. Deux virus peuvent interagir en échangeant des segments d'ARN. De cette échange émerge un virus différent, nouveau.


On a classé les virus grippaux en trois types, A, B et C, parce que des virus de types différents s'ignorent, n'interagissent pas, n'échangent pas de segments d'ARN. On ne s'intéressera pas au type B et C, parce que seuls les virus de type A ...


- Sont responsables de la majorité des cas de grippe humaine annuelle dans le monde

- Sont plus virulents que les autres types B et C

- Se retrouve chez les animaux.

 

On peut trouver étrange qu'un bout d'ARN parvienne à coder la reconstruction du virus entier, en pilotant l'atelier de montage ribosome. Mais le monde du vivant est bourré de mécanismes d'auto-assemblage. Les biomolécules produites ne sont pas des objets passifs, qui attendent qu'un "Grand Architecte" veuille bien les saisir et les assembler comme des pièces de mécano. Les biomolécules sont pleines de crochets d'amarrage, spécifiques, qui font que certains protéines s'assemblent toutes seules


Vous voulez un exemple parlant de ce mécanisme d'auto-assemblage, que j'ai déjà mentionné maintes fois. Allez acheter chez un marchand de bois des baguettes d'un centimètre de diamètre Coupez des cylindres de 5 cm de long. Puis procurer-vous ces éléments que l'on peut visser, qui se terminent soir par un crochet, soit par un anneau; qu'on utilise pour fixer les rideaux sur les fenêtres. Mettez-en une vingtaine dans un sac et secouez. La probabilité pour qu'en vidant ce sac ils soient tous disjoints est ... nulle. Vous le constaterez. Il y aura des assemblages à deux ou trois éléments.

 

Auto-Assemblage 1

 

Avec un système plus sophistiqué, constitué par exemple par des balles de polystyrène, à l'intérieur desquelles ont logerait un aimant, on convergerait vers des structures beaucoup plus organisées et contraintes: des tiges droits ou des anneaux:

 

Auto-assemblage2

 

Dans les monde des biomolécules, ou même de la chimie minérale (non-organique) de tels auto-assemblages sont monnaie courante. Les molécules d'huiles, de graisses, on une partie hydrophyle et une partie hydrofuge. Elles se constitueront donc en gouttelettes. Et comme l'huile est plus légère que l'eau, vous verrez ces goutellettes surnager, en "2 D" à la surface d'une poêle:

 

Auto-assemblage3

Puisqu'on en est à fournir quelques explications en chimie, comment fonctionne votre "produit vaisselle"? C'est très simple, on utilise une molécule de détergent. Elle aussi a deux "bouts"; un côté présente une affinité pour les molécules d'huile ou de graisse et l'autre pour l'eau. Et le tour est joué.

 

détergent

 

Revenons à notre virus de la grippe. La capsule membranaire se constitue par auto-assemblage de deux couches de protéines, par affinités chimiques réciproques. On peut le schématiser le virus une fois constitué comme ci-dessus, avec sa "capsule membranaire", son ARN logé à l'intérieur et ses deux ensembles de molécules H (hémaglutinine) et N (neuraminidase), les premières permettant se se coller sur la cellule-cible et les seconde d'opérer injection de l'ARN.

 

Vision schématique du virus de la grippe               Virus H1N1


A droite, ce qu'on voit sous à l'aide d'un microscope de forte puissance
(vous savez que les virus sont de très petits objets)


 

Pourquoi est-ce que les antibiotiques sont dans effets sur les virus?

Question: comment fonctionne un antibiotique? Commençons par voir à quoi ressemble une bactérie. Il en est de formes très variés, y compris sous forme de bâtonnets (d'où leur nom). Des peuvent leur donner une grande mobilité.

 

bactéries

 

Bactéries

 

On a vu que les virus se reproduisaient de manière fort originale: en demandant à un hôte infecté par leur ARN de faire tout le boulot. Les bactéries se reproduisent par mitose: elles se dupliquent:

 

Reproduction des bactéries

Reproduction - duplication d'une bactérie par mitose

 

Pour que la bactérie puisse ainsi se dupliquer il lui faut disposer de matériel biologique, qui permettent à son cytoplasme, à son enveloppe, de s'épaissir et de se distendre. Les antibiotiques, découverts par hasard, se fixe sur l'extérieur de la bactérie et empêchent sa membrane de se distendre. Aussi, en cherchant à se dupliquer, la bactérie éclate. Aucune efficacité, donc, d'un antibiotique sur un virus, qui se reproduit différemment.

 

Action d'un antibiotique sur une bactérie


Action de molécules d'antibiotique sur une bactérie.

Comment il la détruit.

 

Comme les virus ne se multiplient pas par mitose, l'antibiotique est sans effet sur eux. A propos, une donnée dont j'ignorais l'existence. Nous vivons avec des commensaux, des bactéries qui vivent en symbiose, dans notre corps. Nous connaissons tous ces bactéries constituant la flore intestinale, sans lesquelles nous ne pourrions pas digérer. Des bactéries qui sont ... tuées par des antibiotiques que nous assimilons par voie buccale. Eh bien, figurez vous que quand on fait la somme de toute les bactéries qui vivent à l'intérieur de notre corps et à sa surface on dépasse numériquement le nombre des cellules du corps humain!


A ce stade, vous Vous dites "mais comment cet homme peut-il savoir tant de choses, dans tant de domaines différents?" La réponse est simple: je vais dans Google et spécialement dans Wikipedia et je tape "bactérie", "antibiotique", "virus", etc ... et je lis. C'est un outil fantastique et il est bien dommage que j'en ai été "banni à vie" il y a cinq ou six années de cela, à la suite d'un vote tenu entre une demi-douzaine d'"administrateurs".

 

Revenons à notre histoire de grippe.

 

La grippe "saisonnière"


La grippe est une affection aiguë. Par opposition à chronique.


Aiguë ne signifie pas dangereuse, mais se réfère à une affection de courte durée, qui passe "par un épisode aigu", qui ne dure que quelques jours. Alors qu'un affection chronique est permanente.


Pourquoi saisonnière? Parce que la grippe sévit surtout à la saison froide, sans qu'on sache pourquoi. Plus exactement, le virus de la grippe serait plus actif dans une atmosphère sèche. Or on sait que plus la température de l'air est basse et plus la quantité d'eau de cet air est capable d'absorber est faible (son degré d'hygrométrie). Selon cette idée on n'attraperait pas la grippe à la suite " d'un coup de froid" , mais "d'un coup de sec". Une des explication est que la saison automnale et hivernale diminue la réponse immunitaire de l'ensemble de l'appareil respiratoire (nez, gorge, trachée, poumons).


La grippe n'est donc pas une affection majoritaire dans des pays chauds et humides (qui ont alors toute une panoplie de maladie pour remplacer celle-là), ce qui ne veut pas dire qu'elle en soit absente.


Dès l'automne, dans nos payés tempérés, la grippe saisonnière sévit. Celle-ci tue de 250.000 à 500.000 personnes chaque année (mais, simple remarque, dont tout le monde se fout éperdument, la turberculose, affection bactérienne, tue deux millions et demi de personnes chaque année, principalement dans les pays pauvres).


Ainsi la grippe saisonnière tue un demi million
d'être humains chaque année dans le monde.


Un exemple: Aux Etats-Unis, pays peuplé par 300 millions d'habitants, la grippe saisonnière tue de 17.000 à 52.000 personnes chaque année, avec une moyenne de 32.000 décès annuels. Il y a en moyenne 200.000 hospitalisation pour cause de grippe. Une personne hospitalisée sur six décède


Toutes les manifestations de la grippe sont pandémiques


Pandémique signifiant "affectant une importante frange de la population et une zone géographique étendue". Cela découle du simple transport des agents infectieux par les transports aériens. La vitesse de propagation de l'affection n'apporte aucune information sur sa gravité.


En France le taux d'attaque de la simple grippe saisonnière et de 2,5 millions d'individus sur 63 millions d'habitants, ce qui correspond à un taux de 4 % des individus.


Sur ces quatre pour cent, le taux de létalité est en moyenne de un pour mille. Ce qui signifie que:


La grippe saisonnière "normale" tue 2000 à 3000 Français
chaque année.


Cette mortalité n'est qu'une moyenne, ces chiffres pouvant varier d'une année à l'autre d'un facteur 1 à 4.


Les jeunes enfants sont plus souvent hospitalisés que les adultes jeunes (entre 5 et 49 ans ) mais le taux de létalité , le pourcentage de décès est 25 fois plus élevé chez les personnes âgées que chez les jeunes enfants. Ce sont donc eux qui payent le plus lourd tribut à la grippe saisonnière.


Ceci étant (le pdf, page 2):


- La grippe peut être inapparente, c'est à dire être si légère qu'elle passe inaperçue.


- Beaucoup de cas ne sont pas signalés aux autorités et ne font pas l'objet de consultations chez des médecins ou en milieu hospitalier.


- Pour les cas allégués, on ne peut pas faire d'examens permettant de s'assurer qu'il s'agit bien de la grippe, car cela serait à la fois complexe et coûteux.


- Plusieurs virus peuvent provoquer un syndrome grippal, c'est à dire déclencher des symptômes comparables à ceux de la grippe.


- Les formes les plus sévères se manifestent par leurs complications, entraînant des difficultés respiratoires, des pneumopathies (affections des voies respiratoires). Il est alors difficile de faire la distinction entre les pneumopathies primaires et celles qui seraient liées à la grippe, car au delà de quelques jours je virus grippal ne peut plus être détecté.

 

Comment se défend-t-on contre les virus, en particulier les virus de la grippe?


Notre corps possède un système immunitaire, Je vous renvoie vers ces liens qui évoquent tout un système qui représente la police d'un corps vivant, peuplé de cellules qui, tolérant des commensaux, symbiotiques, identifient tout agresseur et lui règlent son compte. Mes macrophages les dévorent. Les lymphocytes sécrètent des substances cytotoxiques, tuant les cellules indésirables ou infectées. Mais cet ensemble de cellule réagit aussi lorsqu'il est confronté à la des antigènes, qui sont des protéines, des ensembles cellulaires, qui déclenchent des réactions immunologiques sou forme de fabrication et d'émission d'"anticorps, lesquels sont aussi des ensemble moléculaires, des protéines.


En nous limitant à la grippe, sujet de ce dossier, les antigènes sont ces "spicules" présentes à la surface des virus, les molécules "H" et "N". Nous allons représenter schématiquement les anticorps produits comme des sortent de chaussettes, de chapeaux, qui rendent ces antigènes inactifs.


Quand un virus de la grippe est présent dans notre corps, ils se multiplie à une vitesse dépassant l'imagination. Mais en permanence des globules blancs, les lymphocytes (étymologiquement "cellules vivant dans la lymphe", dans le système lymphatique) fabriquent des anticorps, spécifiques, capables de rendre inopérants les structures moléculaires superficielles des virus, les "spicules", H et N. Ci-après un lymphocyte sécrétant des anticorps (schématisés par des sortes de petits chapeaux, venant recouvrir des spicules de type H, permettant l'accrochage des virus sur leurs cellules cibles). Si ces anticorps sont en nombre suffisant, l'action de ce virus grippal sera totalement neutralisée. En effet, même si les spicules de pénétration injection, les spicules "N" ne sont pas neutralisées, elles ne pourront pas entrer en action car le virus ne réussira pas à s'amarrer sur la cellule.


Anticorps anti H



Anticorps anti-H, neutralisant les spicules " H "

permettant l'accrochage du virus sur sa cellule-cible.

 

Les anticorps, anti-N ne suppriment pas toute possibilité d'infection, mais la retardent.


 


Anticorps " anti-N ", neutralisant les spicules virales

permettant la perforation du cytoplasme de la cellule-cible
et l'injection de l'ARN


 

Un mot en passant sur le Tamiflu, qui agit à ce niveau. Ce ne sont pas des anticorps, mais des molécules qui viennent se loger de telle façon qu'elles contrarient le travail de pénétration et d'injection de l'ARN viral. Encore faut-il que cet antiviral puis être administré très tôt avant que les virus n'aient eu le temps de s'amarrer sur leurs cellules cibles.


 

Les vaccins

Les différentes grippes (du groupe A, le plus important) sont caractérisées par la structure moléculaire de leurs spicules H et N, qui sont des antigènes, c'est à dire des molécules qui déclenchent une réaction immunitaire, de la part des lymhocytes. Le vaccin antigrippal contient des virus "désarticulés", mais dans cette soupe sont présents les antigènes H et N qui vont provoquer la production des anticorps spécifiques correspondant.


Pourquoi l'efficacité des vaccins est-elle souvent contestable? Parce que les virus mutent. Le système immunitaire réagit bien mais sécrète les anticorps correspondant aux antigènes-spicules (Ha, Nb) , qui ne seront peut être pas ceux qui tapisseront la capsule du nouveau virus , par exemple (Hc, Nd). alors l'efficacité du vaccin sera ... nulle, parce que les " chapeaux " ne pourront pas s'adapter sur les spicules du nouveau virus.


 

Un mot sur les différents croisements


Nous avons appris que différents animaux, oiseaux, porcs, chevaux, etc... pouvaient être atteints par des virus grippaux, ou être simplement porteurs. Eux aussi sont sensibles à des virus de type A, avec spicules H et spicules N.


Il se trouve également que l'on sait séquencer totalement les ARN viraux, les "lire". Il existe une banque de donnée, tenue à jour par le CDC d'Atlanta, le Centre for Disease Control (le centre de contrôle des maladies). Toute apparition de nouvelles souches, de nouvelles variantes de virus de la grippe est aussitôt suivie. Une précision: des échanges de séquences génétiques entre virus humains et virus animaux ne constituent nullement une nouveauté. Il n'y a en effet pas de différences structurelles basales entre ces différents virus, ni de barrières entre les espèces. On a dressé une sorte d'histoire des différents virus grippaux. Le plus célèbre est évidemment le virus de la grippe Espagnole, à l'origine une grippe aviaire, transmise à l'homme, qui fit des dizaines de millions de morts en 1918. C'est un thème qui est présent dans toutes les mémoires.


Comme nous l'avons dit plus haut, il n'est pas prouvé que les décès dont la cause initiale est l'infection virale soient dus au virus lui-même. Les spécialistes invoquent beaucoup les complication par surinfection bactérienne. En 1918:


- Les antibiotiques (antibactériens) n'existaient pas.

- Il y avait beaucoup de pauvreté, de précarité et de malnutrition.

- Les notions d'hygiène telles que nous les connaissons aujourd'hui étaient pratiquement inexistantes.

L'Europe venait de subir quatre années de guerre, qui avaient laissé ses populations affamées et affaiblies.


L'apparition des antibiotiques a fait considérablement diminuer le nombre des décès par infection grippale. Le monde a connu une pandémie, de la " grippe asiatique ", entre 1957 et 1958, provoquant la mort d'un million à un million et demi de personnes. Si les antibiotiques n'avaient pas existé, il est possible que cette pandémie ait pu s'avérer aussi meurtrière que celle de 1918.


En 1968-1969, "Grippe de Hong-Kong", 750.00 à un million de morts.


Tout n'est pas totalement connu et maîtrisé en matière d'infections virales. En 2004 le monde a connu le début d'une grippa aviaire, transmissible à l'homme. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se mit à craindre que la grippe aviaire, si elle s'humanisait, puisse d'une panzootie évoluer en pandémie susceptible de tuer jusqu'à 100 millions de personnes parmi plusieurs milliards de malades. D'autres évaluations envisageaient de 7,4 à 320 millions de morts en un à deux voire trois ans, selon que la morbidité du virus serait semblable à celle des pandémies de 1957 ou 1968 (très faible mortalité), ou comparable à celle de 1918 (Ces chiffres sont obtenus en multipliant les évaluations de la mortalité due à la grippe espagnole par le facteur correspondant à l'augmentation de la population depuis 88 ans).


Cette évaluation des risques s'est avérée infondée, au 31 décembre 2008, on ne comptait que 248 morts et dans les 400 en 2009.

 

La crainte d'une pandémie cataclysmique.


Le 2 mai 2009, Nancy Cox, directrice du CDC, après séquençage et étude comparative menée sur le virus A (H1N1) objet du présent papier donne ses conclusions:


- Il est très proche de certains virus trouvés chez les porcs.

- Il est issu d'un assemblage disparate entre éléments d'origine aviaire, humain et porcine.

- On savait depuis un certain temps que cet hybride se trouvait chez les porcs, sans dommages notables et qu'il y avait parfois transmission à l'homme, ce phénomène, relativement rare, n'ayant pas été jugé de nature à opérer une surveillance particulière.

- Mais il s'avéra que ce virus circulant au sein de la population porcine, et transmis par accident à des êtres humains s'avéra capable de contagion, d'être humain à être humain.


C'est ici que nous devons évoquer le concept de protection croisée. Les modifications virales peuvent être de faible ampleur. Ainsi le système immunitaire humain, équipé pour faire faire à tout un éventail de variétés de grippes peut, dans une certaine mesure, bénéficier d'une certaine protection vis à vis de souches suffisamment voisines, issues de simples réarrangements génétiques.


Dans le cas de ce virus A (H1N1) issu d'une population porcine, les différences vis à vis des souches grippales humaines s'avèrent relativement importante. En cas de pandémie, les hommes se trouveraient ainsi privés de protection à caractère immunologique.


Autre remarque, effectuée par le docteur Cox: les 70 souches virales issues de prélèvements effectués au Mexique en aux Etats Unis, sont très proches les unes des autres. Un vaccin combattant cet ensemble de souches serait donc envisageable, à condition qu'il soit efficace.


Le Docteur Cox, et derrière lui tout le CDC ont estimé qu'il n'y avait pas de raison de penser que ce nouvel ensemble de souches virales puissent présenter un caractère particulier de gravité, supérieur à celui de la grippe saisonnnière.


 

Le comportement pour le moins étrange de l'Organisation Mondiale de la Santé


On a vu plus haut que l'OMS n'avait pas hésité à formuler des craintes littéralement apocalyptiques, vis à vis de la grippe aviaire, qui s'avérèrent infondées. Bien sûr, il y eut des décès, mais la grippe tue un demi million d'individus dans le monde chaque année. L'imminence d'une pandémie catastrophique est devenue le leit-motiv de l'OMS, avec nécessité absolue de s'y préparer, toutes affaires cessantes. L'organisme évoque des taux de létalité cent fois supérieurs à ceux de la grippe saisonnière, sans la moindre justification, ce qui ferait passer le nombre des décès annuels en France de 2000 à 200.000.


Mais tout ceci n'est que pure hypothèse.


Certains gouvernements ont emboîté le pas, suivi cette incitation à la panique, que ne pouvait qu'encourger les industries pharmaceutiques. L'OMS pêchent par une absence patente de données chiffrées, comparatives. Or ce sont précisément ces données -là qui permettraient d'évaluer la gravité réelle de la crise, si crise il y a.

 

La grippe saisonnière dans l'hémisphère Sud, dont les pays émergent de l'hiver:


Puisque la grippe est censée sévir avec plus d'efficacité dans les pays tempérés en pleine saison hivernale ou automnale, penchons-nous aussitôt sur les pays de l'hémisphère sud qui ... émergent de l'hiver, et où cette pandémie du virus A(H1N1) a déjà sévi.


 

zones-climatiques

 

L'Argentine réunissait, en théorie, toutes les conditions évoquées par l'OMS ( l'Organisation Mondiale de la Santé ) pour subir une attaque pandémique cataclysmique, à savoir un virus arrivant en plein hiver, dans un pays au climat tempéré, avec des agglomérations importantes. Ce pays possède tout un réseau de surveillance, comparable à celui de la France. L'Argentine a donc dû opérer un suivi:


- De la dispersion des régions touchées

- Du taux de croissance de l'épidémie

- De l'intensité des manifestations de cette affection.

- De l'impact sur le fonctionnement des services de santé (élevé, moyen, faible).


Les résultats suivent. Mais, bizarrement, l'OMS ne fait aucun mention de ces données rassurantes.


- Le premier cas de grippe pandémique a été identifié en Argentine le 17 mai 2009. Il y a eu ensuite une augmentation progressive du nombre de cas, un brusque pic, entre le 22 et 25 juin 2009, puis l'épidémie a entamé une phase de décroissance.


Ce qui est évidemment important est d'effectuer une comparaison par rapport aux chiffres de l'année précédente, qui sont parfaitement connus.


- Le nombre de syndromes grippaux recencés durant cet hiver argentin qui vient de s'achever et de 812.00 cas, contre plus d'un million l'année précédente.


- Le nombre de cas de maladie de type influenza déclaré a été cet hiver de 202 cas par 100.000 habitants ( 2% ) contre 295 cas pour 100.000 habitants (3% ) l'année précédente.


- On a recensé dans cet hiver qui vient de s'écouler en Argentine 439 décès, alors que l'épidémie habituelle de grippe saisonnière provoque entre 2000 et 4000 décès chaque année. Autrement dit cette "nouvelle grippe", au lieu de provoquer une hécatombe, a causé de quatre à huit fois moins de décès que la grippe saisonnière habituelle (pdf, page 6).


On constate une différence de mortalité selon les tranches d'âge. Le nombre des cas réels est probablement plus important que ceux recensés mais le faible impact sur la fréquentation des services de santé est un signe de la bénignité du virus.


21 septembre 2009: Le bilan de l'effet de la grippe A (H1N1) en Australie:


Par Sophie Roselli, Sydney


Alors que l’hémisphère Nord se prépare au pire pour cet automne, l’hémisphère Sud fait face à la grippe A depuis près de quatre mois. L’Australie n’a pas subi la paralysie redoutée. Quelles leçons tirer de cette expérience?


«Nous n’avons pas cessé les réunions, ni changé nos habitudes au bureau. Personne ne porte de masque. La seule différence c’est que tout le monde tousse…», relativise Serge, expatrié suisse employé dans une compagnie d’assurances à Sydney.


En Australie, la grippe A(H1N1) a infecté 26 400 personnes en quatre mois (chiffres non exhaustifs), sur 20 millions d’habitants, sans affecter durement la vie quotidienne.


Très tôt considérée comme l’une des plus touchées au monde et actuellement plongée dans l’hiver austral, cette nation multiculturelle aux infrastructures modernes «peut fournir des enseignements utiles aux pays de l’hémisphère Nord pour l’hiver prochain», selon le Département australien de la santé. Même s’il est difficile d’établir des comparaisons entre la Suisse et l’Australie, il reste intéressant d’analyser comment le scénario catastrophe s’est dégonflé aux antipodes.

 

Santé: des craintes éclipsées


La grippe A(H1N1) a fait à ce jour 88 victimes; on en craignait 6000.

Toutes appartiennent à des groupes à risque (personnes souffrant de maladies graves et chroniques, femmes enceintes, aborigènes, etc.).


«Les craintes ont été éclipsées par la réalité. La grippe A est bénigne dans la majorité des cas», dit le porte-parole du Département de la santé de l’Etat de Victoria. Et dans cet Etat, comme en Nouvelle-Galles du Sud (NSW), les autorités observent une tendance à la baisse des consultations dans les hôpitaux.


Etonnant, car les prévisions annonçaient au contraire un pic de la pandémie en plein milieu de l’hiver austral. Explications possibles: soit le nombre de malades diminue grâce à une météo clémente ou à un bon suivi des précautions d’hygiène, soit les patients, moins inquiets, préfèrent se rendre chez leur médecin.


Quoi qu’il en soit, «le pire est derrière nous», assure John Mackenzie. Cet éminent virologue australien craint plutôt une mutation du virus qui reviendrait lors d’une deuxième vague, «l’hiver prochain peut-être»: «Avec les pandémies, nous devons nous attendre à l’inattendu.» La Suisse héritera-t-elle alors de la souche classique du virus ou d’un puissant mutant? Impossible, à ce stade, de le prévoir.

 

Ecoles: de rares fermetures


L’Etat de Victoria (5 millions d’habitants), qui a fait face à la première vague de cas du pays, a fermé en mai et juin 18 écoles et mis en quarantaine des élèves de 67 autres établissements. Depuis, ces mesures ont été abandonnées.

«La fermeture des écoles peut aider à ralentir la propagation de la maladie, car nous savons que le virus se transmet plus vite chez les enfants, poursuit le professeur Mackenzie. Mais cela ne peut pas l’arrêter.»


Anthony Harris, directeur adjoint du Centre d’études économiques sur la santé de Victoria, se montre encore plus sceptique: «Ce n’est pas vraiment efficace, c’est une perte de temps. Car si cette action de prévention n’est pas suivie d’un isolement à domicile, elle ne sert à rien.» Lorsque la grippe s’est propagée en NSW, on a privilégié des fusions des classes. En Suisse, les deux solutions sont au programme.

 

Quarantaine: une solution inefficace

«La mise en quarantaine ne marche pas», dit le professeur Mackenzie, qui la déconseille même au début de la propagation de la maladie. Les autorités ont abandonné l’option au changement de la phase d’alerte en juin et juste après un épisode très critiqué: la mise en quarantaine de 2000 touristes à bord d’un luxueux bateau de croisière, contraint d’errer sur la côte est en attendant un feu vert pour débarquer.


«C’était ridicule et cela a provoqué la panique», réagit le Bâlois Daniel Gschwind, directeur de l’association des industries touristiques de l’Etat du Queensland.

 

Absentéisme: des craintes remises en question

Le taux d’absentéisme pourrait atteindre 40%, soit le double des années précédentes, selon la Chambre économique de NSW, mais cette analyse est contestée.

«L’impact sur l’absentéisme sera très faible, presque insignifiant, parce que peu de personnes ont été touchées», assure le professeur Anthony Harris, par ailleurs chargé par le gouvernement d’étudier l’impact économique de la pandémie.


Quant à savoir si des malades imaginaires ont pris le prétexte de la grippe A(H1N1) pour rester chez eux, l’idée fait sourire le chercheur qui n’a rien observé de tel. Cette crainte existe pourtant en Suisse, où l’on peut obtenir un certificat médical par un simple coup de fil. Le taux d’absentéisme prévu en tout cas par le Secrétariat d’Etat à l’économie attendrait 25 à 40%.

 

Entreprises: des conseils impossibles à suivre

Garder une distance sociale, éviter les voyages, préférer les réunions en plein air. En Australie comme en Suisse, les entreprises ont eu droit à des conseils similaires. Mais dans les faits, rien n’a changé. «Cette liste est inefficace. Le pays aurait été paralysé si on l’avait respecté!» ironise Daniel Gschwind, qui représente 3000 acteurs touristiques. C’est juste une façon pour les gouvernements d’éliminer tous les risques d’un point de vue légal.» Même point de vue du côté scientifique, avec John Mackenzie: «Ce n’est pas possible à respecter. Le seul conseil utile est de rester à la maison si l’on a les symptômes de la grippe».

 

Vente et transport: pas de paralysie

En Suisse, alors qu’on envisage les pires scénarios dans la vente et les transports, rien de tout cela n’est arrivé aux antipodes. Non seulement on ne recense pas de fermeture de commerces par manque de personnel ou de marchandises, mais la clientèle n’a pas renoncé à faire ses courses, même dans les grands centres urbains, dit en substance Scott Driscoll, directeur de l’association australienne des commerces de détail. Quant aux transports publics, ils n’ont pas connu de baisse de régime, même dans l’Etat de Victoria, pourtant l’un des plus touchés.


Les «Aussies» ont eu jusqu’à présent plus de peur que de mal. La grippe porcine a même fait l’objet de mauvaises plaisanteries à travers de fausses affichettes annonçant sa présence dans certains lieux publics en NSW. En fait, l’évaluation de l’impact de la pandémie sur la société commence à peine. Une quarantaine de recherches viennent d’être lancées afin de répondre au mieux aux menaces futures. Les résultats seront présentés en décembre et serviront de référence à la communauté mondiale.


Le Temps © 2009 Le Temps SA

 

Lire dans le pdf, pages 6 et 7, un détail plus précis sur l'analyse de cette manifestation de la grippe durant l'hiver qui vient de sévir en Argentine au .. Printemps 2009. La conclusion est que le virus H1N1 tend à remplacer le virus de la grippe saisonnière et à se transmettre très facilement chez l'homme, tout en étant particulièrement bénin.


A titre de conclusion le rapport (pdf) conclut que les populations de l'hémisphère nord devraient s'en tirer mieux que les années précédentes,ayant subi les attaques du virus de manière précoce.


L'OMS est-il un organisme indépendant? Les personnalités qui poussent vers une vaccinations rapide et intensive sont-elles indépendantes des lobbies pharmaceutiques. En un mot: qui roule pour qui?


Cette incitation à la panique semble dans l'air du temps. Après les événements du 11 septembre, les néoconservateurs américains ont tenté d'imprimer dans les consciences des gens le fait qu'il allait falloir se préparer à des nouveaux attentats, encore plus meurtriers. On parlait d'attentats avec des bombes sales, des armes bactériologiques, et même d'authentiques armes nucléaires, détenues par ... Al Qaïda.


Tout cela ne s'est pas produit, depuis huit ans.


Je pense à l'ouvrage de Naomi Klein: la Stratégie du Choc, qui développe la thèse selon laquelle des changements politiques majeurs, allant dans le sens d'une réduction drastique des droits des citoyens, étaient favorisés par des événements violents, laissant les populations en état de choc. Or, en dépit de la revendication légitime des proches des victimes de voir l'enquête réouverte, "l'effet 11 septembre" s'atténue. C'est Rumsfeld qui un jour avait déploré le fait que la vigilance des Américains s'atténuait au fil des ans. Or voici qu'avec cette perspective de pandémie grippale on voit poindre des instructions très proches d'une loi martiale. Je reçois des informations des DOM-TOM où des militaires français disent y recevoir des ordres sans équivoque: vaccinations forcées, mises sous les verrous de contestataires.


Tout va se jouer dans les mois, ou même semaines à venir. Vous avez vu les directives édictées par le tandem Bachelot - Hortefeux. Quand la campagne de vaccination aura démarrée, des équipes mobiles, s'affranchissant de tous les avis médicaux émanant de médecins de famille, opéreront directement dans les établissements scolaires. Ce qui revient à dire que si des parents éprouvent des doutes sur le caractère opportun de cette campagne et souhaite soustraire son ou ses enfants, elle devra carrément les garder à la maison!

 

Un vaccin un peu vite élaboré.


Page 5: En 1976 des dizaines de millions de personnes ont été vaccinées sous le prétexte de la venue d'une pandémie à caractère cataclysmique, avec un vaccin fabriqué à la hâte. Cela a provoqué un déferlement de Syndromes de Guillain-Barré. C'est une maladie dégénérative atteignant le système neurologique, en particulier activant le système respiratoire.


Pour que ce dossier soit complet, il nous faut reprendre à partir de la page 7 du document pdf, rédigé par un médecin et abondamment documenté. Un vaccin a donc été élaboré en peu de mois, par plusieurs sociétés pharmaceutiques. Celui-ci contient une quantité d'antigène quatre fois moindre que le vaccin habituellement utilisé par la grippe saisonnière. Si ce vaccin contient moins d'antigène (qui déclenchera la réaction immunitaire chez le sujet) c'est parce qu'il contient un adjuvant, le squalène, précurseur du cholestérol, qui a jusqu'ici été utilisé par les vétérinaires. Les concepteurs du vaccin prétendent que son action est d'accroître la production d'anticorps, pour une même quantité d'antigène (de fragments de H et de N, spicules de surface du virus).


On ignore quels peuvent être les effets secondaires,
en particulier sur les femmes enceintes et les enfants.


Cet adjuvant n'a pas fait l'objet de tests valables sur des populations humaines. Testé en 2007-2008 sur 300 enfants de 3 à 9 ans (échantillon insuffisamment représentatif), appelé Pandemrix et fabriqué en Espagne, il a déclenché chez l'un d'eux, après les deux doses reçues, une maladie hépatique auto-immune! Le squalène est une molécule qui existe déjà dans l'organisme humain, dans le foie. Le système immunologique régule le taux de squalène dans l'organisme. Le fait d'en introduire massivement, comme signalé par le professeur Zinkernagel, prix Nobel de médecine, dans le numéro 237 de la revue Pour la Science (1997), peut déclencher une réaction immunologique de type auto-immune.


Ailleurs, ce sont des chercheurs suédois qui ont montré que des injections de squalène intradermique avait provoqué chez des rats une polyarthrite rhumatoïde.


Et d'écrire page 10, je cite:


Les questions des responsabilités ne sont jamais évoquées. Mais l'Etat, tout en préconisant implicitement ce vaccin, s'est bien gardé de le rendre obligatoire, car sa responsabilité serait alors pleinement engagée, notamment vis à vis d'éventuelles victimes. Dès lors que les laboratoires ont été dégagés de l'obligation de faire des essais cliniques, ils ne pourront être tenus pour responsables d'effets secondaires graves. Les victimes se tourneraient alors vers l'Etat, qui les dirigerait vers ... l'OMS. Tout est en place pour une totale dilution des responsabilités.


Pour les laboratoires: des bénéfices sans précédents, sans devoir assumer la moindre responsabilité.


Vous lirez ces pages.


Toujours avec ce prétexte de l'urgence, on utilisera des flacons multidoses, moins chers à la fabrication, que les particuliers ne pourront acquérir et faire analyser, dont ils ne pourront apprécier le contenu. Cette présentation multidose " oblige " les société pharmaceutiques à utiliser un conservateur ... à base de mercure, le thiomersal, pourtant délaissé à cause d'effets secondaires importants, connus.

 

A titre de conclusion, deux cas de figure se présentent (je cite):

 

- Soit on admet que ce virus pandémique est stable, et donc bénin (confers les effets sur les pays de l'hémisphère sud), et que vacciner les populations, en particulier les enfants, avec un vaccin non testé leur fait courir beaucoup plus de risques que cela ne peut leur apporter de bénéfices. Sans parler d'une autre conséquence possible : si d'aventure ce vaccin était efficace, ce qui n'est pas démontré, une vaccination massive créerait une pression de sélection susceptible de faire muter le virus. Et ceci sans que les populations soient durablement protégées.


- Soit le virus mute et le vaccin ne sert à rien.

 



Je crois qu'il y a maintenant dans cette page suffisamment d'éléments
pour permettre aux lecteurs de faire leurs propres choix

 


 

21 septembre 2009: Communiqué du Syndicat National des Personnels Infirmiers:

 

http://www.syndicat-infirmier.com/Vaccination-H1N1-mefiance-des.html

 


 

Des voix s'élèvent, et encore une fois le tam-tam Internet résonne partout dans le monde, symptôme de la perte de confiance des citoyens envers leurs instances dirigeantes et leurs médias. Les politiciens sont de plus en plus perçus comme des êtres corrompus, aux ordres. Les journalistes révèlent leur incompétence, leur absence de sens critique, leur parti pris , ou leur soumission à des pouvoirs occultes ou connus.

 

Entre la paranoïa et l'anesthésie, la surdité, où se trouve la frontière? Je ne saurais le dire. Mais ce à quoi on assiste c'est l'effondrement de la confiance. Et ce ne sont pas les glapissements d'une presse décérébrée, ou aux ordres, qui sont de nature à rassurer les lecteurs ou téléspectateurs.


Ecoutez ces paroles du Président Kennedy, pronconcée deux ans avant son assassinat et voyez comme elles résonnent étrangement


Il est parfaitement exact que la technologie d'aujourd'hui permet de loger des "puces" dans des seringues, dans des flacons, objets capables de relâcher des toxines, de se fixer dans des endroits spécifiques du corps, par exemple à proximité du nerf auditif, en étant capable de recevoir des émissions hertziennes de très faibles puissances, émises depuis l'espace. J'avoue que j'avais été un peu étonné quand les premières informations concernant ces projets m'étaient parvenues, il y sept ans. J'avais été un des premiers à évoquer ce qu'allaient rapidement devenir les RFID (radio Frequency Identification devices ), ou "puces". En bon physicien j'avais aussi prévu de la taille de tels objets allait vite diminuer, au point d'en faire des grains de sable ou des grains de poussière, et non ces énormesgrains de riz" poussés dans des corps humains avec des trocarts pour chevaux.

 


 

Une vidéo en provenance d'Argentine,

très éclairante, sous-titrée:


http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_seyret&task=videodirectlink&id=588&Itemid=153

 

L'Express le 20 septembre 2009:

http://www.lexpress.fr/actualites/2/les-vaccins-avec-adjuvants-ne-sont-pas-risques-affirme-bachelot_788947.html

 

Le Nouvel Observateur 21 septembre 2009:

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20090916.OBS1403/inquietudes_autour_des_adjuvants_des_vaccins.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_A_(H1N1)_de_2009#Morbidit.C3.A9



Source: http://www.jp-petit.org/nouv_f/pandemie/pandemie.htm
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 14:24


CONFÉRENCE IMPORTANTE DE NENKI
QUÉBEC – EUROPE
AUTOMNE 2009


Le Nouveau Dés-Ordre Mondial
et comment y remédier


Nul besoin de dire que nous vivons tous des temps intenses et accélérés. Nous avons gagnés beaucoup de points et maturé à point. Ces deux dernières arnaques de la ‘crise financière’ et de la pandémie d’une grippe fabriquées ont éveillé des millions de personnes dans le monde. Grâce à l’Internet, ces millions de gens connaissent les dangers des vaccins et du complot derrière la pandémie, savent que ce ne sont pas les humains qui réchauffent la planète mais qui la polluent, ça oui.


Combien dans le monde savent que l’attaque du 11 septembre n’est pas ce qu’on nous a raconté?  Que nous connaissons ceux qui ont fomenté la crise financière et la pandémie tant promise?  Que le Nouvel Ordre Mondial n’est pas une théorie du complot?  Que nous sommes attaqués de toutes parts, physiquement, psychologiquement et que notre âme a le mal de vivre dans ce Monde de survie, compétition, performance, rivalité, corruption, gains et profits?


La seule aide que nous obtiendrons dans un futur rapproché est celui que nous pourrons ou voudrons bien nous accorder les uns aux autres. Nos gouvernements nous ont abandonnés aux mains des banquiers et corporations qu’ils représentent et non du peuple qui les a choisi pour gérer notre pays, notre argent, de voir à la nourriture, la santé et l’éducation de la population. L’illusion qu’un pays appartient à ceux qui l’habitent et l’entretiennent, que la justice existe, et que l’Élite finira par partager ses richesses commence à s’effacer. Nos découvrons que leur agenda est tout le contraire.


Diminuer la population de la Terre pour qu’il reste assez de ressources naturelles pour eux et les 500 millions d’esclaves qui resteront pour faire rouler et tourner ‘leur monde’. Triste scénario vous me direz? Oubliez le futur, le présent que nous vivons en ce moment n’est pas rose. Nous en sommes rendus au stage de l’esclave-consommateur moderne, soumis par les Lois du Marché, et non de celles des Humains.


Nous découvrirons qu’à travers l’Histoire nous l’avons toujours été depuis Rome,  Babylone, Sumer et l’Égypte. La soumission à l’Autorité Ultime des ‘Rois’ s’est prolongée à travers les religions, regroupements, partis politiques et syndicats et aujourd’hui, les idoles vénérées des médias. Les  sectes,  sociétés secrètes et publiques sont les circuits à travers lesquels les ‘maitres du monde’ opèrent encore à ce jour. Ils sont soumis et obéissent tous à la même force obscure. Cette force et les entités supérieures qui la composent leurs enseignent par la science et la magie de l’esprit comment nous contrôler, faire de nous du bétail, nous séduire et nous ensorceler  afin de nous habiter.


Maintenant grâce à l’ère de la technologie, les instruments  ou appareils que ces maîtres possèdent leurs octroient des pouvoirs accrus. Avec la connaissance grandissante des ondes du cerveau et de leurs affectations diverses, avons-nous une chance quelconque de nous en sortir? Bien sûr, et une presque toute puissante. C’est celle du champ électromagnétique produit par notre cœur qui résonne et raisonne avec le cerveau en lien avec la Terre et  l’Univers.


C’est là que se trouve la vraie protection contre tout ce qui peut nous atteindre et c’est là qu’on s’efforce de nous couper, diviser, en nous atteignant par notre corps émotionnel: peur, culpabilité, sensibilité, vanité, envie, jalousie, possessivité, insécurité, besoins affectifs, compassion, haine.

Les ami(e)­s me demandent sur quoi portera ma conférence et cela me fait sourire à chaque foi. Je leurs réponds: Ne vous préoccupez pas de ce dont je vais parler mais plutôt comment m’arrêter de parler. ;-)

Tout ce que j’ai écrit ci-haut sera abordé d’un nouvel angle, qui nous éclairera tous. Il est important de connaître le Plan et de faire les liens avec le passé qui nous a été caché. Il va de soi que d’ici à la première semaine de novembre, il y aura plein d’événements qui se produiront. Je vous fournirai avant tout l’actualité la plus récente et la plus chaude qui soit en directe, live et aussi sur écran. Des révélations surprises.

Drôle à dire, mais l’humour m’a souvent sauvé la vie. Alors comme vous en possédez tous un brin, vous le serez aussi. Ce sera la célébration d’une rencontre importante pour les derniers braves humains qui restent sur la terre. Ne vous laissez surtout pas avoir par la peur qu’on injecte tous les jours dans les médias. C’est un poison qui affaiblit l’esprit et que le cœur subit. La pandémie est une illusion qu’il faut saisir et traverser. Tout comme les guerres et le chaos social que la Bête Suprême nous a concoctés. Nous ne boirons pas à la coupe qui nous fera perdre la raison.

Créons un vortex qui fera que rien ne pourra empêcher cette tournée et journée de se produire. J’ai confiance en mon cœur, en mon esprit et en vous tous et toutes. C’est pour cela que je me suis engagé totalement à être présent avec vous à toutes les conférences. Le temps de parler ou discuter de souveraineté et de pouvoir personnel est passé au stage de l’exercer dans toute sa force, sa grandeur et simplicité. Et ce faisant, vous serez un exemple vivant, un verbe et non une phrase positive qui engourdit le mal sans le guérir.

Place aux dégourdis. Si nous faisons notre travail, la vaccination ne sera pas obligatoire et les rassemblements publics ne pourront pas être interdits. Il y a un cheminement extraordinaire à faire dans ce début d’un nouveau monde dans une nouvelle ère. Je demeure vigilant pour ne pas que des sabotages surviennent et que tout se déroule dans l’harmonie.

Ce sont toutes les raisons qui font que nous avons décidé, Ginny et moi, d’inscrire les gens qui réservent leurs sièges parce qu’elles sont certaines d’y être, de bloquer leurs sièges à leurs noms et de régler leurs billets à la porte le jour même de la conférence. Il en sera davantage plus aisé pour les personnes en Belgique et en Suisse. Par contre ceux et celles qui sont obligés de réserver à la dernière minute, n’auront qu’à visiter le site où ils leurs sera possible de vérifier s’il reste des places ou simplement nous écrire à nrjlibre@gmail.com.

Je fais appel à votre appui pour télécharger et diffuser les affiches de votre ville ou région mais sans offenser quiconque, on se comprend. Pas de prosélytisation. Les feuillets se donnent bien en main propre aux amis et intéressés, seulement.


Nous avons très hâte de vous voir et de célébrer ensemble notre libération et nos projets pour le Nouveau Monde et non le Nouvel Ordre Mondial.

Au plaisir et à très bientôt. Amitiés, Nenki et Ginny.

Source: http://conspiration.cc/conferences/texte_conference_nenki_automne_2009.doc
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 13:57

A toutes fins utiles...

(Notamment, si vous voulez déposer plainte
pour tentative de génocide contre l'humanité...)

Site Internet officiel de Jane Bürgermeister:
http://www.theflucase.com/

Page Dayly Motion de Jane Bürgermeister:
http://www.dailymotion.com/JaneBurgermeister


sur laquelle, concernant la France,
l'on peut notamment voir cette vidéo:



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 10:23

Grippe de l’info:
Les 10 plus gros mensonges assénés par les mass media

 

 

Il a suffi que le dernier bulletin de l’OMS, en date du 18 septembre, indique que la France est actuellement plus touchée que d’autres pays européens par la grippe porcine, pour qu’aussitôt les médias dominants s’emballent et matraquent sans discontinuer sur la fatalité qui va sûrement s’abattre sur nous….

C’est pourquoi je voudrais qu’on arrête de se prendre la tête avec cette pseudo-pandémie en se posant les bonnes questions et voir ce qui se cache derrière la propagande, il faut bien le dire, bien orchestrée par les gouvernements mondiaux et leurs médias alignés qui répandent (tel un virus, l’analogie était trop tentante) leur bonne parole. Oublié le syndrome Astérix qui nous avait fait échapper à la menace venue de Tchernobyl. On nous prépare, avec force reportages et sujets devenus maintenant Le marronnier, à accepter l'inacceptable.


 

Les médias “ mainstream “ ou grand public sont engagés dans ce que nous les Américains appelont "le mensonge ressemblant à la pure vérité" sur la grippe porcine.


Il semble que cela se vérifie avec cette question plus qu’avec toute autre et cela m’est apparu une évidence lorsqu’un de mes collègues – un chroniqueur d’un journal national – m’a avoué que dans ses colonnes, les papiers sur les défenses naturelles contre la grippe ont été rejetés par les rédactions de tous les journaux à travers le pays. De nombreux journaux ont donc refusé de publier ces articles et, à la place, ont diffusé des publicités pour des “cliniques de vaccination gratuites“ dans le même espace de publication.

Les médias, semblent-ils, ont été si souvent ancrés dans des campagnes de sensibilisation pro-vaccination qu’ils feront n’importe quoi pour garder leurs lecteurs désinformés. Et cela inclut mentir sur les vaccins censés nous sauver de la grippe porcine.

 

 

Mensonge n° 1 - "Il n’y a pas d’adjuvants ajoutés aux vaccins."

 


J'étais récemment interviewé par un grand réseau d’information américain quand le journaliste qui m’interrogeait me sort cette phrase stupéfiante: "Il n'y a pas d’adjuvants utilisés dans les vaccins contre la grippe porcine", me dit-il.

 


Je lui ai assuré que les adjuvants sont, en effet, une partie cruciale de la recette de vaccins, et ils ont été largement utilisés par les compagnies pharmaceutiques pour «diluer» la production des vaccins. Il n’y a là aucun secret. Mais il a insisté sur le fait qu'il avait été directement informé par un représentant des compagnies pharmaceutiques que l'emploi d'adjuvants n’a pas été utilisé du tout. Et il y croyait! Donc tout étant publié par ce grand réseau d’info à propos des vaccins contre la grippe porcine, cela suppose maintenant qu’"il n'y a pas d'adjuvants dans les vaccins du tout" (sic).

 

Mensonge n° 2 - "La grippe porcine est plus dangereuse que la grippe saisonnière."

 


Ce mensonge-là est enfin en train de se dégonfler. Je reconnais que, dans les premiers jours de cette pandémie,
moi-même étant concerné, j’ai cru que ce virus était l’ennemi public mondial. Mais après avoir observé l’impact très bénin que le virus avait sur les gens en réalité, il est devenu évident qu'il s'agissait d'une grippe légère, pas plus dangereuse que la grippe saisonnière.

 

Les médias de masse, cependant, continuent d’entretenir l’idée que la grippe porcine H1N1 est super-dangereuse, introduisant la peur dans l'esprit des gens et les incitant à courir se faire vacciner contre une grippe qui n’est vraiment pas plus susceptible de les tuer que les petits rhumes hivernaux habituels. Certes, le virus pourrait encore se transformer en quelque chose de bien pire, mais si cela se produisait, le vaccin actuel serait de toute façon rendu obsolète!

 

Mensonge n° 3 - "Les vaccins vous protègent contre la grippe porcine."

C'est le plus grand mensonge de tous, et dans les médias, c’est le matraquage. Demandez votre vaccin, insistent-ils, afin de vous protéger contre la grippe porcine. Mais c'est carrément faux. Même si le vaccin vous fait produire des anticorps, ce ne sera jamais la même chose que l'immunité corporelle naturelle régissant à un virus vivant, surtout si le virus mute (comme ils le font souvent).

 

Comme je l'ai souligné dans un récent article, statistiquement parlant, l'Américain moyen a 40 fois plus susceptible d'être frappé par la foudre que d'avoir leur vie sauvée par le vaccin de la grippe porcine. (http://www.naturalnews.com/026955_swine_flu_vaccines_flu_vaccines.html ).

 

Mensonges n° 4 - "Les vaccins sont sûrs et sans danger."


Et comment les journalistes peuvent-ils l’affirmer?  Aucun des vaccins n’a été soumis à de vrais tests pendant une période significative. La "sécurité" sur ces vaccins n'est rien d’autre qu’un vœu pieux.

 

Les médias ne veulent pas que vous sachiez ce qu'il y a dans les vaccins. Certains vaccins sont fabriqués à partir de fragments de virus cultivés sur des singes malades africains. Si cela vous semble incroyable, lisez l’histoire vraie qui suit: Des vaccins fabriqués à partir de singes africains malades.

 

Mensonge n° 5 - "Le vaccin n'est pas obligatoire".


On entend ces fadaises à tout bout de champ: On nous dit
le vaccin contre la grippe porcine est volontaire et non obligatoire. Mais ce n'est pas vrai si vous êtes employé dans un endroit où les vaccins sont déjà obligatoires. Des millions d'Américains sont maintenant informés par leurs employeurs que s'ils ne se font pas vacciner, ils seront irrémédiablement licenciés. C'est particulièrement vrai pour les travailleurs de la santé. Les employés de garderie et les enseignants.

 

(NDT: En France pour les personnels de santé, en l’état actuel de la législation seuls sont obligatoires les vaccins contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatite B, typhoïde et tuberculose: Vaccins obligatoires pour les professionnels de santé.


C’est déjà beaucoup mais la grippe n’en fait pas {encore} partie. Mais tous ces beaux règlements déjà contraignants pourraient être rendus obsolètes par une simple exigence du ministère de la Santé, relayée par les préfets en cas de menace sanitaire grave, auquel cas le vaccin sera rendu obligatoire pour tout citoyen, personnel de santé ou pas. Si vous me traitez de doux dingue, lisez ceci: Code de la santé publique - loi du 6 mars 2007.

 

Je me pose également la question suivante: La France s’étant engagée envers une demi-douzaine de labos en préemptant 94 millions de doses pour la modique somme de 1 milliard de fifrelins au bas mot, que fera notre gouvernement si une grande part de ces vaccins ne trouve pas preneur pour x raisons? On retourne la marchandise pour une facture d’avoir? A vous de voir…)

 

Mensonge n° 6 - "Se faire vacciner est un bon choix pour votre santé."

 

En réalité, l’injection vaccinale est beaucoup plus susceptible de vous faire du mal que de vous aider. Selon un expert virologue, le taux de mortalité réel du virus de la grippe porcine est estimé à un taux aussi faible que 0,007 %: http://www.reuters.com/article/healthNews/idUSTRE58E6NZ20090916 Cela signifie que la grippe porcine H1N1 tue moins d'une personne sur 100.000.
Même si le vaccin fonctionnait, disons, 10 % du temps, vous devriez vacciner un million de personnes afin de prévenir un décès dû à la grippe porcine.

 


Et en vaccinant un million de personnes, vous pourriez inévitablement blesser ou tuer plusieurs personnes, simplement à cause des effets secondaires! Le risque net de décès est donc augmenté par l’injection du vaccin.


 

Mensonge n° 7 - "Le vaccin ne contient pas de "virus vivant atténué"."

 

Quand, il y a plusieurs mois, les vaccins contre la grippe porcine ont été annoncés, ils étaient décrits comme étant faits de " virus vivant atténué". Cela a été directement mentionné dans les documents de la CDC, entre autres sources officielles.

 


Ce terme, a apparemment paniqué le consommateur d’information américaines, et a depuis été effacé de tout débat sur les vaccins. Maintenant les journalistes, si vous discutez avec eux, insistent pour vous dire que les vaccins ne contiennent aucun virus vivant même atténué.

 


Sauf qu'ils se trompent. Les vaccins contiennent, en effet, le "virus vivant atténué". Voilà comment on fabrique un vaccin: Vous prenez des virus vivants, puis vous les affaiblissez («atténuer») et vous les injectez dans le corps des gens.

 

Mensonge n° 8 - "Lavez, lavez, lavez encore vos mains" (pour éviter l'exposition).


Cette idée de se laver les mains cent fois par jour repose surtout sur l'hypothèse que vous pouvez éviter l'exposition au virus de la grippe porcine. Mais ce n'est pas pratique. Le virus est désormais si répandu que presque tout le monde est sûr d'y être exposé à travers l'air sinon par d'autres moyens. Toute cette idée d'éviter l'exposition au virus de la grippe porcine est une absurdité. Le discours prophylactique devrait plutôt passer à la mise en place de moyens de survivre à l'exposition grâce à un système immunitaire sain.

 

Bien sûr, cependant, le lavage des mains est une très bonne idée dans un établissement hospitalier en contact avec des malades. Une étude récente a révélé que les médecins sont trop occupés pour se laver les mains, ce qui entraîne la propagation galopante de super bactéries dans la plupart des grands hôpitaux des plus grandes nations (infections nosocomiales).

 

Mensonge n° 9 - "Les enfants sont plus vulnérables à la grippe porcine que les adultes."

 

C'est encore une contre-vérité, mais il faut bien vacciner pour faire monter les ventes. Mais il faut dire que la cible des vaccins actuellement en cours d’administration est principalement les enfants scolarisés.

 

Mais la vérité est que la grippe porcine est extrêmement légère chez les enfants«Elle est plus bénigne chez les enfants», explique le Dr Marc Lipsitch de l’Université d’Harvard.  «C'est l'une des meilleures bonnes nouvelles concernant cette pandémie.» Reuters a effectivement eu le cran de rapporter cette nouvelle, mais la plupart des médias grand public signalent encore  faussement que les enfants sont les plus vulnérables.

 

Mensonge n° 10 – "Il n'y a rien d'autre que vous puissiez faire, à part un vaccin et prendre du Tamiflu®."


C'est là que les médias mentent par omission. Les médias refusent absolument de diffuser n'importe quel sujet qui parle de l'utilisation de la vitamine D, des herbes anti-virales ou des remèdes naturels pour vous protéger de la grippe porcine. Dans les médias alignés, il y a deux options et seulement deux: les vaccins et le Tamiflu®. ET C’EST TOUT. Aucune autre alternative n’existe dans leur réalité fictive.

 

Pourquoi les médias grand public ont-ils tellement peur de rapporter la vérité de nos jours? Pourquoi ne pas signaler sur la grippe porcine que la lumière du jour est bénéfique ... en mentionnant le Soleil et la vitamine D? Apparemment, Big Pharma a une telle emprise sur les journaux grand public qu'un vrai article sur la grippe porcine ne pourra jamais passer le barrage du bureau de l'éditeur.

 

Éliminer les articles gênants, tromper le public, ce doit être vraiment être déprimant que de travailler pour les médias "traditionnels".  Même les reporters que je connais ne peuvent plus le supporter. La vérité - ils l’admettent - est rarement imprimée.

 

Au cours de ces dernières années, j'ai répondu à une ou deux offres d'emploi de grands médias. Ils voulaient me payer un salaire à six chiffres et me coller derrière un bureau où ils pouvaient contrôler ce que je racontais. Inutile de dire que j’ai rejeté systématiquement ces offres. Si je ne peux pas écrire la vérité, comme je le fais ici sur NaturalNews.com, autant ne rien écrire du tout. A de trop nombreux égards, les principaux médias ne sont plus que des multinationales qui se prostituent à l’annonceur qui paye le plus.

 

Ce n'est pas la faute des journalistes vedettes qui y travaillent. Pour la plupart, ils sont d'accord avec ce que je dis. C'est la faute de cet "esprit" d'entreprise orienté businessles bonnes nouvelles sont celles qui font vendre plutôt que d'informer réellement le public.


Les infos importantes se font censurer chaque jour dans les salles de rédaction d’Amérique. Elles sont passées sous silence non parce qu'elles ont été peu investiguées ou mal écrites, mais parce qu'elles gênent les annonceurs qui tirent les ficelles en coulisses et formatent les éditions, rejetant tout article qui menacerait leurs intérêts financiers directs.


Ici, en 2009, en dénaturant les faits sur le vaccin contre la grippe porcine les plus grands médias ont été à l’origine d’une des plus grandes manipulations jamais perpétrées.  Les médias ont par tous les moyens contribué à la méconnaissance généralisée de la population américaine sur le sujet de la vitamine D naturelle et de la stimulation des défenses immunitaires, ce qui pourrait réduire les accidents mortels liés à la grippe porcine. Plutôt que d'informer les lecteurs, les médias grand public ont eu à cœur de garder le peuple stupide et mal informé, et, ce faisant, les médias ont failli à leur seule mission en trahissant le public qu’ils prétendent servir.

Sources:


http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-36315335.html

http://corsair31.spaces.live.com/blog/cns%2136F934FAF2838E8%21703.entry

 

* * * * * * *

 

Appendice au sujet de l'"indépendance" de la presse:

"À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche lorsqu'on lui propose de boire un toast à la liberté de la presse:


«Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi!» (Cité dans: Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)"


Source: http://conspiration.cc/

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 08:16

Pas assez d'informations sur les dérives vaccinales
des pouvoirs politiques vis-à-vis de la grippe
faussement dite "porcine"?

Allez-y voir sur Terre Sacrée


0
0


Extrait:

Résistance intelligente


18 septembre 2009:

<<Hier, dans une municipalité capitale de région de France, les chefs de services sont invités à participer à une formation sur la pandémie de grippe et les moyens de s'en défendre.


Le responsable des services municipaux de santé annonce qu'il a l'obligation de délivrer un message formaté, ce qu'il fait.

Puis il indique qu'il n'est pas du tout d'accord avec ce qu'il vient de dire et, n'en déplaise à M. le Maire qui est très fâché par ses prises de positions non politiquement correctes, ce responsable (qui porte bien son nom) fait tout un cours sur les moyens naturels de prévention de la pandémie, en insistant sur les huiles essentielles, dont il donne références et posologie.

Ce Monsieur finit en indiquant que s'il doit vacciner, il ne vaccinera que les volontaires dûment informés et que si la vaccination devient obligatoire, alors il préfèrera encore déserter son poste plutôt que de faire ça.

.... Il a fait grosse impression sur les participants, qui jurent que, lundi matin, les couloirs de la mairie sentiront bon les huiles essentielles.

Je suis sûr que nombre d'autres Humains courageux et responsables, comme ce monsieur, contribuent de la sorte à apaiser la tentative de soumission apeurée de la population.>>

0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 06:48

Le Dr Marc Girard dénonce le vaccin

Certains trouveront peut-être que Jean-Jacques Crèvecœur, Michel Dogna, Dr Tal Schaller, Jane Bürgermeister, Mireille Carbonatto, Sylvie Simon, Jean-Pierre Joseph, Nenki, Jean-Pierre Petit, Dr Marc Vercoutère, Christian Cotten, et autres Jacques Palz , etc., etc., sont probablement des conspirationnistes, qui exagèrent fortement...

Voici, pourtant, ci-dessous, une vidéo bien peu relayée par les médias alignés, et pourtant, tout bien considéré, elle fait froid dans le dos:

Alors que la France s’apprête, lois et décrets plus ou moins secrets à l’appui, à développer une vaccination exceptionnelle de plusieurs dizaines de milliers de personnes en France, le spécialiste indépendant français du médicament Marc Girard dénonce cette entreprise de vaccin contre la grippe AH1N1 <<développée dans des conditions d’amateurisme qu’[il n’a] jamais vues>>.

Merci
pour la vidéo à: http://911nwo.info/.


Extraits parmi les plus significatifs:





Grippe H1N1 le vaccin pourrait faire 60000 morts en France.

envoyé par jolebo. - L'info internationale vidéo.


Voir, ci-dessous, la vidéo complète:

0



0
0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 06:09


Quand Jean-Jacques célèbre
un autre Jean-Jacques...




Choix en Santé06_Jean_Jacques_Crevecoeur_Fr_01_de_05

envoyé par jeSuisCeQuiEst. - L'info internationale vidéo.


Oui, une bonne question:
.
Qu'auriez-vous fait alors, si vous aviez été allemand?
.
Mais une encore meilleure question:
.
Qu'allez-vous faire, maintenant, que
le nazisme va se trouver dépassé
et que vous allez être confrontés
à la
nouvelle dictature mondiale!?!

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 05:28

Pseudo-pandémie grippale

Synthèse et Pronostics par Michel Dogna


Michel Dogna

D’abord, pour comprendre la situation actuelle, il faut la considérer dans le contexte d’un certain gouvernement occulte établi aux USA, qui, depuis longtemps, télécommande sournoisement le monde, et qui est à l’origine du chaos planétaire (famines, guerres, génocides, OGM, disparités sociales, empoisonnements chimiques, dictature médicale, saccages environnementaux, monopole bancaire, etc.)
.
Cette puissance diabolique, dont le plan est carrément la mise en esclavage de l’humanité se dévoile depuis peu sous le non de «Nouvel Ordre Mondial» (voir, en France, le discours du 16 janvier du président de la République).

En raison de l’impasse socio économique actuelle, le fruit est mûr pour passer à la vitesse supérieure par l’application immédiate d’une loi martiale qui contrôlera totalement les populations des 194 nations se trouvant sous la tutelle de l’OMS et de la banque centrale.

Or, ce giga-putch ne peut être envisagé que dans une situation d’exception d’insécurité générale; une pandémie présente évidemment la solution "idéale", d’autant plus que la population mondiale augmente chaque année d’environ 80 millions d’individus.
.
Trois milliards de morts d’ici trois ans, c’est ce qui semble être l’application du "cahier des charges" prévu sur les trois ans qui viennent.

Mais ne nous nous-y trompons pas, ce n’est pas la grippe A qui est censée effectuer ce travail, mais LE VACCIN!

L
es peureux et les crédules (qui seront la majorité) accepteront le risque du vaccin XXX s’ils veulent pouvoir accéder à leur travail ou mettre leurs enfants à l’école.


Mais les plus éclairés auront raison de considérer qu’il s’agit d’une agression terroriste autorisant chacun à la légitime défense puisque les seringues contiendront (et c’est déjà le cas) un soupe virale «Secret Défense», agrémentée d’une vingtaine d’adjuvants plus dangereux les uns que les autres. (Voir mon livret «Comment échapper aux épidémies»).

La seringue devient dès lors une arme de guerre
qui tue en différé.

Beaucoup ne le croiront pas; tant pis!
.
A noter que c’est la première fois que le personnel de laboratoire de Sanofi est doté d’une combinaison spéciale antivirus: les cocktails manipulés contiennent, entre autres, le redoutable virus Hispanica ...

La grippe dite «espagnole», qui est, en vérité, partie des Etats-Unis par une vaccination massive contre un prétendu risque épidémique, mais, en réalité, pour écluser des stocks de vaccins expérimentaux, aura servi de banc d’essai. Résultat, à l’époque: 2 millions de morts aux Etats Unis et une évaluation de 30 millions de morts dans le monde.
En ce qui nous concerne, sachez que le niveau 6 de l’épidémie peut être arbitrairement décidé par l’OMS à tout moment en tous lieux, déclenchant ainsi une vaccination SYSTEMATIQUE (qui sera interprétée comme OBLIGATOIRE!).

Curieusement, le "problème" est traité par le ministère de la défense et non par celui de la santé... Le scénario est joué d’avance: comme à l’époque de la grippe espagnole, ce sont les vaccinés qui seront les plus malades et qui sèmeront la pandémie; par contre les non-vaccinés, bien que se portant mieux, risquent d’être accusés en tant que diffuseurs de l’épidémie!

Quant aux vaccinés qui survivront, ils seront porteurs de transpondeurs à cristaux liquides et de nanotechnologies
permettant désormais de contrôler leur comportement à distance.
 
Dernier détail, le gouvernement américain a voté en juillet une loi d’immunité juridique pour les fabricants du vaccin, qui ne pourront donc pas être poursuivis par le{ur}s futures victimes.
.
Devant l’"épouvantail" d’une "gripette bidon" (dixit le Professeur Debré) qui n’a fait que quelques morts dans le monde, pendant que la grippe banale saisonnière fait, chaque année, son lot de 500 000 morts «ordinaires» dans le monde, RESTONS COOL!

La sagesse est simplement de stimuler
nos défenses immunitaires.

-  Pour en savoir plus: Livret pocket utile «Comment échapper aux épidémies» par Michel Dogna.


Source: Le Journal de Michel Dogna n°74, de Septembre 2009, page 20 (dernière page). (Reproduction partielle autorisée avec mention de la source.)


.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 22:13

Invulnérables!
"Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en Mon Nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris."   - Evangile de Marc Chapître XV - Versets 17-18 -

Français
Nous sommes tous parfaitement invulnérables face au virus de la grippe A, pour le plus grand bien de tout le monde et en harmonie avec l'Univers.
Nous sommes tous parfaitement sereins et en paix par rapport à l'éventualité d'une grippe, pour le plus grand bien de tout le monde et en harmonie avec l'Univers.


Español
Somos todos perfectamente invulnerables delante del virus de la gripe A, por el más alto bien de todo el mundo y en armonía con el Universo!
Somos todos en paz y con total serenidad delante de la eventualidad de la gripe A, por el más alto bien de todo el mundo y en armonía con el Universo!


English
We are all totally invulnerable facing the influenza A virus, for the highest good of all concerned and in harmony with the Universe!

We are all totally serene and calm facing the possibility of an influenza A virus, for the highest good of all concerned and in harmony with the Universe
!


La conscience incite aussi à ne pas délibérément introduire ou laisser s'introduire de poisons dans son propre corps!

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 20:35


Comment échapper aux épidémies?

La grippe A, la B, la C, et toutes les autres!





Michel Dogna - Editions Info Michel Dogna


Michel Dogna

Dans toutes les grandes épidémies qui ont eu lieu dans l’histoire, alors que les vaccins n’existaient pas encore, il y a toujours eu:

- ceux qui meurent (les faibles);

- ceux qui sont malades, mais s’en sortent avec ou sans séquelles (les moyens);

- ceux qui passent à travers sans problèmes (les forts):

Cela s’appelle la «sélection naturelle».

La différence tient uniquement au niveau des défenses immunitaires, et celles-ci sont tributaires de 3 choses: le capital santé d’origine, l’état de pollution organique, le potentiel psychique.

Mais depuis Pasteur il y a eu l’avènement des vaccins, qui devaient nous rendre "invulnérables".

Il est devenu difficile de cacher que non seulement cette magistrale erreur médicale ne protège pas, mais qu’elle a ruiné la santé de millions de gens, voire tué en différé.

En cas d’épidémie, il apparaît que ce sont les vaccinés qui sont les plus malades et qui meurent le plus, ce qui prouve que, contrairement à ce que l’on attendait, le vaccin les a fragilisés.

Il existe pourtant des moyens simples de protection, qui fonctionnent depuis des lustres, ainsi que des produits naturels capables de vous transformer en Super Goldoraks face aux épidémies.

Mais la médecine officielle les a, bien sûr, oubliés ...

Heureusement, toutefois,
pour le plus grand bénéfice de ses lecteurs, Michel Dogna, lui, s'en est souvenu...




Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Aides pour le Corps
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 17:23

Appel à tous les humains
qui veulent le rester!

Pandémie de grippe A H1N1:


Rappelez-vous qu’un individu
debout et conscient
est plus dangereux
pour le pouvoir en place
que 10.000 individus endormis
et inconscients.

Nous n’avons plus que trois semaines
pour
agir.
Après, c’en sera fini de la démocratie,
de la liberté
et de la conscience humaine.




Ce quatrième courriel est peut-être le dernier
que j’aurai la liberté d’envoyer.


Les masques des marionnettes au pouvoir
sont en train de tomber.


NE VOUS DÉCOURAGEZ PAS:

Nous sommes en train de gagner la bataille
de l’information et de la désinformation
!
Grâce à vous!

Merci de continuer à faire suivre
cette information
à tout votre carnet d’adresses.


C’est comme cela que nous mettrons en échec
le plan de vaccination obligatoire!


Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement,
inscrivez-vous pour recevoir
les prochains courriels (s’il y en a encore):


http://www.jean-jacques-crevecoeur.com


 

Jean-Jacques Crèvecœur



Remarque: ce 22 septembre, le site ne permet pas encore l’inscription directe de vos coordonnées.
Il vous suffit, malgré tout, de cliquer sur la page
qui vous redirigera vers ma boîte à courriel en attendant.

Merci de préciser votre pays de résidence,
pour que nous puissiez vous inscrire dans la bonne liste d’envoi.




Madame, Monsieur,


Chers amis,

Cette nuit, je ne dors pas, à nouveau. Car l’urgence de la situation me pousse à vous écrire. Certains de mes amis, qui dénonçaient eux aussi le plan génocidaire et liberticide qui se prépare se sont vu interdire d’animer leur site Internet. De mon côté, je suis sur écoute téléphonique et certains journalistes préparent à mon attention un lynchage médiatique en bonne et due forme. Mais je ne renoncerai pas à me tenir debout, face à l’imposture et l’horreur qu’ils préparent.


J’ai d’abord une bonne nouvelle pour vous.


La bonne nouvelle, c’est que:


Nous sommes en train, ensemble,
de gagner du terrain
sur la bataille de l’information
et de la désinformation!


Car nous ne sommes pas, comme on pourrait le penser, dans une guerre contre un virus. Nous sommes plongés au coeur d’une immense campagne de désinformation et de peur,la majorité des médias sont devenus les esclaves serviles de cette entreprise criminelle.

Moi qui passe plus de 12 heures par jour à lire des dossiers scientifiques, des dossiers officiels ou juridiques, mais aussi de plus en plus d’informations confidentielles qui sortent on ne sait trop comment et qui arrivent dans ma boîte à courriels, je constate qu’on nous ment tous les jours et qu’on se fout de notre gueule! Et les premiers à nous mentir, ce sont les "experts" (à la solde des compagnies pharmaceutiques), suivis par les responsables politiques et par les grands médias dominants.


  • Sommes-nous endormis à ce point pour ne pas nous rendre compte que toute l’information est filtrée et manipulée?
  • Pourquoi, d’après vous, la CIA consacre 40 % de son budget officiel (approuvé par le congrès américain) au seul contrôle des agences de presse internationales, à l’Est comme à l’Ouest, depuis plus de cinquante ans?
  • L’histoire du nuage de Tchernobyl, qui s’est arrêté officiellement à la frontière franco-allemande (sans doute parce qu’il n’était pas en règle de papiers) ne vous a-t-elle pas suffi (depuis lors, les cancers de la tyroïde se sont multipliés dans l’Est de la France, le long du trajet de ce nuage qui n’est jamais passé par là)?
  • L’histoire des passeports des pirates de l’air, retrouvés intacts dans les décombres des tours jumelles du World Trade Center, ne vous a-t-elle pas fait sursauter?
  • Le scandale du vaccin contre l’hépatite B, dont la campagne en France a été arrêtée en catastrophe, suite à l’explosion de scléroses en plaques n’a-t-il pas éveillé vos soupçons et votre méfiance (après la campagne, le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000 cas, d’après l’épidémiologiste Marc Girard)? Mais les serviteurs des compagnies pharmaceutiques (ceux qu’on nomme les experts) continuent de nous affirmer qu’il n’y a aucun lien entre la multiplication des campagnes de vaccination et l’explosion des allergies, des scléroses en plaques, de l’autisme, des maladies neuro-dégénératives et des encéphalites!
  • L’échec total de la précédente campagne de vaccination contre la grippe porcine, en 1976, ne vous fait-il pas réfléchir (cette campagne a, elle aussi, été stoppée en catastrophe, suite à l’explosion des syndromes de Guillain Barré)?
  • Le scandale du sang contaminé en France, en 1984, où tout le monde était responsable, mais personne coupable, ne devrait-il pas nous préparer à ce qui s’en vient?
  • D’ailleurs, pourquoi la secrétaire d’état à la santé et aux ressources humaines, aux USA, Madame Sebelius, vient de faire voter en juillet une loi qui immunise juridiquement les fabricants de vaccins de toute poursuite, au cas où leurs produits causeraient des dommages ou la mort des personnes qui en auraient «bénéficié»? (voir: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14585 )
Plus le mensonge est gros, plus il semble que ça passe. Mais il y a des limites, et ceux qui se croient maîtres du monde sont en train d’y être confrontés. Car, comme disait l'un de mes amis:
  • on peut mentir tout le temps à quelques-uns;
  • on peut mentir quelquefois à tout le monde;
  • mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde. Et c’est l’erreur que ces êtres sont en train de faire. Et ça leur sera fatal.
Nous sommes dans une bataille de l’information, je le répète. Et s’il n’y avait que des gens comme moi (adversaire des vaccins et de la surmédicalisation depuis longtemps), notre position ne serait pas plus crédible que la position officielle (sauf que nous n’avons pas d’intérêt financier à conseiller aux gens de ne pas se faire vacciner). Mais, dans ce dossier de la grippe A H1N1, quelque chose de nouveau est apparu:

C’est la première fois dans l’histoire de la vaccination que les partisans des vaccins, eux-mêmes, s’opposent avec autant de virulence et en aussi grand nombre à la fabrication d’un vaccin.

Parce qu’il n’a pas été testé et parce qu’aucun vaccin au Monde n’a jamais contenu autant de produits toxiques en une seule injection!

Et aussi, parce que l’insistance à vacciner tout le monde de force paraît à de plus en plus de personnes comme suspecte.

Et ça, c’est la meilleure nouvelle que je voulais vous partager dans ce courriel.

Je sais que mes courriels sont longs. Mais si vous n’avez pas le temps de lire les informations capitales que je vous partage pour sauver votre peau, ne vous inquiétez pas: d’autres personnes, moins bien intentionnées, auront vite fait de s’occuper de vous!

Bon, maintenant, que faire pour gagner cette bataille de l’information et de la désinformation? Et que faire pour déjouer la machine qui s’est mise en route pour nous broyer comme du bétail à l’abattoir (Je vous fais peur? Eh bien, tant mieux, si ça peut vous faire sortir de votre fauteuil; car c’est maintenant que ça se passe). Ces trois dernières heures, j’ai reçu trois informations de la plus haute importance.
  1. Chaque fois que l’on entend parler de personnes décédées de détresse respiratoire aiguë, il apparaît que ces personnes ont été traitées au TAMIFLU. J’avais déjà lu, en mai dernier, que cet antiviral fabriqué par GILEAD (dont l’actionnaire principal n’est autre que Donald Rumsfeld), peut provoquer une surinfection mortelle, suite à son administration. C’est ce qui est arrivé à la petite fille de 5 ans de l’Île de la Réunion «malgré son traitement» (lisez: à cause de son traitement): http://www.tdg.ch/print/node/105131. C’est ce qui est arrivé à ce jeune homme de 26 ans, à Saint-Étienne, tombé dans le coma deux heures après avoir reçu un traitement au TAMIFLU, et décédé 24 heures plus tard: http://www.ladepeche.fr/article/2009/09/15/673257-Grippe-H1N1-le-pa…-decede-a-Saint-Etienne-ne-souffrait-d-aucune-autre-pathologie.html. Ainsi qu’à un homme de 45 ans, aux Marquises: http://www.ladepeche.pf/iles/societe/6500-il-decede-apres-4-jours-sous-tamiflu.html ou encore à un homme de Montréal, décédé deux heures après avoir reçu un traitement au TAMIFLU (je n’ai pas retrouvé la référence – je l’avais entendu à Radio-Canada, en août dernier). Vous savez ce qui vous reste à faire. Posez-vous la question de la véritable cause du décès
  2. La firme VERICHIP, le tristement célèbre fabriquant de micro-puces injectables chez les humains, vient d’annoncer, dans un communiqué de presse, ce 21 septembre, un nouveau système de détection – devinez de quoi!!! - du virus H1N1! http://www.verichipcorp.com/092109.html. Oui, oui, vous avez bien lu. Jusqu’à présent, je n’en avais pas parlé, parce que ça aurait pu décrédibiliser mon discours. Ce n’était que des rumeurs, dénoncées depuis longtemps par des associations très sérieuses comme http://www.stoppuce.be. Je savais que l’instauration d’un gouvernement mondial passait par le puçage des êtres humains (comme on nous a habitués à la faire avec le bétail et les animaux de compagnie). Ici, dans cette merveilleuse coïncidence, juste au moment où nous sommes en pleine pandémie de virus H1N1 (qui n’a fait que 3.000 morts jusqu’à présent – mais ça, c’est parce que les vaccins ne sont pas encore distribués. Vous allez voir, dans quelques semaines, ça ira beaucoup mieux: ce sont des centaines de milliers de morts qu’ils planifient d’avoir – à moins de saboter leurs plans (voir plus bas)), la firme Verichip nous offre son "secours" pour détecter chez n’importe quel être humain la présence du virus H1N1! Ainsi donc, j’espère que maintenant, vous avez compris pourquoi on nous casse les oreilles avec cette pandémie qui n’en est pas une: c’est pour faire peur aux gens avec un virus qui n’est pas dangereux (mais qu’on présentera bientôt comme très dangereux, puisqu’il y aura des morts (provoqués par les vaccins et le TAMIFLU)). Et donc, pour des raisons de santé publique, pour assurer la sécurité mondiale, nous aurons tous, dans le corps, une micro-puce qui permettra à n’importe quel satellite de nous localiser, mais aussi de manipuler ou d’endormir notre conscience d’humains. Tout simplement.
  3. Et si ça ne vous suffit pas pour vous convaincre que nous serons transformés, dans quelques semaines, en du bétail inconscient et esclave, lisez l’information que j’ai reçue, cette nuit, de l'un de mes contacts français. Le maire de Joigny (dans l’Yonne, en France) a été contacté par la préfecture, pour lui indiquer que sans doute, à partir du 15 octobre 2009, tout rassemblement de 8 personnes serait interdit. Et que par ailleurs, il devrait mettre tous les locaux publics à disposition pour entamer les vaccinations.
Je pourrais vous donner encore d’autres informations. Comme celles des manœuvres militaires qui se mettent en place, un peu partout dans le monde, avec des instructions très claires aux militaires: vaccinations forcées, mise sous les verrous des contestataires. Ou comme celles du gouvernement canadien qui refuse de répondre à la question si les victimes des vaccins pourront attaquer les compagnies pharmaceutiques http://actualites.ca.msn.com/sante/article.aspx?cp-documentid=21816855.

Je crois que si, avec tous mes efforts (et ceux des autres associations), vous n’avez pas encore compris que nous nous retrouvons dans la même situation que les Juifs et les Tziganes face au troisième Reich, je ne peux plus rien faire pour vous. Courez vous faire vacciner! Qu’on n’en parle plus.


Nous voici arrivés à l’heure de vérité. Comme le disait Jean-Jacques Goldman, dans sa chanson, «Né en 17, à Leidenstadt», «Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un troupeau, s’il fallait plus que des mots?» Car c’est plus que des mots qu’il va nous falloir à présent: ce sont des actes.

J’y réfléchis depuis des semaines, et je médite souvent sur les meilleures actions à entreprendre. Les réponses me sont venues en pensant à deux histoires authentiques, très riches en enseignement.
Première histoire: je veux simplement rappeler, à ceux qui ont la mémoire courte, ou qui ne le savent pas, que ce qui a permis aux Nazis de déporter autant de Juifs français, c’est la collaboration pleine et entière de la police française qui a remis à la Gestapo l’ensemble des fichiers de population, avec les adresses et tous les renseignements utiles. Imaginez un instant le bordel que ça aurait créé si tous les postes de police de France avaient, dès le début de l’invasion allemande, détruit, purement et simplement, les fichiers de population. Peut-être que 10 ou 50 fois moins de Juifs auraient été déportés vers les camps de la mort.

Deuxième histoire, très inspirante (dont j’ai été témoin). Le dirigeant d’une entreprise belge d’import-export se comportait en tyran vis-à-vis de ses six secrétaires (la société ne comptait que sept personnes au total). Très régulièrement, il hurlait sur l’une des six, en lui répétant: «Et si ça ne vous plaît pas, il y a 500.000 chômeurs qui attendent votre place à la porte!» Chaque fois que cela arrivait, les cinq autres étaient soulagées que ça ne soit pas tombé sur elles cette fois-là. Mais chacune à son tour dégustait les engueulades et les humiliations, en ne disant jamais rien. En fait, c’était la PEUR de perdre leur boulot, mais aussi le SENTIMENT D’ÊTRE SEULE qui les paralysaient dans cette situation inacceptable. Jusqu’à ce qu’elles décident de se parler entre elles et de s’unir. Elles préparèrent, toutes les six, leur lettre de démission. Et lorsque, la fois suivante, le patron se mit à hurler sur l’une d’entre elles, elles se levèrent toutes les six, lui remirent leurs lettres de démission, prirent leur sac et sortirent. En un instant, le tyran était anéanti, et son entreprise avec lui. Il supplia ses secrétaires de revenir, leur promettant de ne plus jamais les traiter de la sorte. Je n’ai pas eu connaissance du dénouement de cette aventure, mais peu importe.
Ces deux histoires nous enseignent une grande loi (énoncée par le philosophe allemand Hegel): Dans la relation maître – esclave, lorsque l’esclave meurt, le maître disparaît. Je ne vous invite pas à vous laisser mourir ou à vous faire tuer. Et croyez bien que je fais tout, également, pour me maintenir en vie et en santé (même si ces derniers temps, je dors très peu). Je vous invite à laisser mourir l’esclave en vous. Si l’esclave ne bouge plus, ne coopère plus, le maître n’est plus rien. Sans la police française, la Gestapo et les Nazis auraient été réduits à l’impuissance. Sans la soumission des secrétaires, le patron tyrannique était acculé à la faillite.

Et ça, c’est la bonne nouvelle.

Nous avons le pouvoir de faire disparaître ceux qui se croient les maîtres du Monde. Ensemble. Sans devoir nous battre. Juste, en ne coopérant pas. D’aucune façon. En restant connectés à notre source de Puissance spirituelle et à notre conscience que nous sommes des êtres souverains.

Vous voulez des suggestions (mais la liste est non exhaustive):
  • A partir d’aujourd’hui, si vous faites partie d’une administration, ou de l’armée, ou de la gendarmerie, ou du ministère, fouillez les informations confidentielles, photocopiez-les et envoyez-les à votre carnet d’adresses. Comme nous sommes en situation où vous avez maintenant toutes les preuves que les gouvernes–ments préparent (une fois de plus) un plan contre son peuple, désobéir aux ordres, divulguer des documents confidentiels révélant leur stratégie, saboter un système informatique, paralyser une organisation devient un devoir moral au-dessus de toute autre considération
  • Lorsque vous recevrez la convocation à vous rendre au centre de vaccination, renvoyez votre convocation à l’administration, avec la mention: parti sans laisser d’adresse. Puis, partez. Prenez vos enfants, et changez de département. Échangez vos maisons (d’un secteur à l’autre), brouillez les pistes, détruisez (ou enterrez) vos papiers d’identité, inventez-vous un faux nom, une fausse identité. Que ça devienne un casse-tête infernal pour la gendarmerie et l’armée de savoir qui est qui, qui est où;
  • Organisez des réunions de créativité CETTE SEMAINE (le 15 octobre, vous ne pourrez plus vous réunir). Organisez-vous par quartier, avec ceux qui eux aussi, refusent la vaccination. Imaginez comment vous pouvez bloquer les rues et les quartiers, les accès aux autoroutes (avec des carcasses de voitures, des vieux tracteurs, tout ce qui vous tombera sous la main ou que vous pourrez vous procurer le jour où vous en aurez besoin);
  • Préparez d’autres manières de communiquer qu’Internet. Bientôt, les sites Internet dérangeants, les courriels ciblés seront bloqués. Donc, échangez vos numéros de téléphone, vos adresses, mais trouvez d’autres manières de communiquer. Soyez créatifs, que diable. Il y va de votre vie et de votre liberté, cette fois-ci;
  • Provoquez des coupures d’électricité, dans les secteurs où les vaccins sont stockés. Si vous êtes hacker, attaquez les ordinateurs destinés à dresser les listes des vaccinés. Pour une fois, mettez vos compétences au service d’une cause importante et vitale;
  • Si l’on vous arrête, refusez de vous faire vacciner (sous aucun prétexte). Si trop de personnes refusent, leurs centres de détention seront vite pleins et ils seront obliger de battre en retraite. Ne craignez pas pour votre vie: la prison sera toujours moins grave que la mort certaine par injection;
  • Allez parler au directeur de l’école de vos enfants, dès demain. Dites-lui que vous refusez qu’il ouvre la porte de son école aux unités mobiles de vaccination. Demandez-lui de prévenir les parents de la date de l’arrivée de l’unité mobile. Que ce jour-là, l’école soit vide. Dites-lui que sinon, vous le traînerez en justice pour complicité de meurtre et de génocide. Rappelez-lui ce qui s’est passé au tribunal de Nuremberg pour les militaires qui avaient obéi aux ordres: ils ont quand même été condamnés;
  • Allez parler aux policiers, aux gendarmes, aux militaires que vous connaissez. Suppliez-les de ne pas coopérer. Dites-leur que rien ne les oblige à obéir à des ordres immoraux ou inhumains. Dites-leur qu’eux aussi, lorsque tout sera terminé, seront pucés et contrôlés comme des robots;
  • Allez parler au maire de votre ville ou de votre village. Dites-lui la même chose;
  • Et enfin, priez. Mais pas n’importe comment. Priez, en remettant dans les mains du Divin (...), le soin de trouver la meilleure solution pour sortir grandis de cette situation. Ne faites pas de visualisation: car toute l’énergie que vous enverrez sera détournée par les Forces de l’ombre (je le sais de source certaine). Et que votre Oui soit un Oui, et que votre Non soit un Non.
Par contre, NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS À SIGNER DES PÉTITIONS (une bonne façon de repérer les premières personnes à arrêter, dès le début des opérations), À MANIFESTER DANS LA RUE OU À ALERTER LES GRANDS MÉDIAS. Si vous n’avez pas compris que TOUS les grands médias sont à la solde de la propagande, j’abandonne! Travaillez avec des radios libres, des journaux locaux, des leaders syndicaux, des présidents d’associations colombophiles, philatéliques, sportives, n’importe quoi. Et UNISSEZ-VOUS, NON PAS CONTRE CE QUI S’EN VIENT. MAIS FACE À CE QUI S’EN VIENT.

Voilà, mes amis. Je m’arrête là. Merci à tous ceux qui m’ont écrit (j’ai reçu 3.000 courriels depuis le 10 septembre). Tous vos messages m’ont fait chaud au cœur. Toutes vos prières aussi. Je communiquerai avec vous tant que cela me sera possible techniquement.

Cette aventure m’aura fait grandir énormément en quelques semaines. Et rien que pour cela, je ne regrette pas ce qui se passe pour l’instant. Je vous le rappelle: nous sommes en train de gagner la bataille de l’information. Dans tous les pays, plus de 50 % des médecins et plus de 60 % des infirmières refusent la vaccination.

Les maîtres du monde, ces pantins dans les mains de ceux qui n’osent même pas se montrer au grand jour (quelle vie extraordinaire!), sont aux abois. Ils ont peur que leur machination échoue. Il suffit, à présent, de leur donner le coup de grâce, en disant non, tout simplement.


En cadeau, pour finir, voici les liens pour visionner la conférence que j’ai donnée le 12 septembre dernier, à Montréal (45 minutes). Je pense qu’elle complète bien les propos que je vous ai tenus aujourd’hui (cliquez dans l’ordre):

http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakeut_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakeyu_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakf5r_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakfd5_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakffx_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_webcam

Et pour ceux qui veulent m’entendre à la radio ce mardi 22 septembre en direct (ou en différé), à 9 heures (heure de Montréal), à 15 heures (heure de Bruxelles, Paris et Genève), je vous invite à cliquer sur le lien suivant: http://www.cism.umontreal.ca/show_details.php?sID=230.

C’est l’émission: zone de résistance (1h30 d’émission).


Bon courage à tous.

Restez debout et conscients!

Avec tout mon amour et ma compassion.


Jean-Jacques Crèvecœur

Montréal, 5h du matin, ce mardi 22 septembre 2009.



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 01:47

Explications vitales au sujet  d'une soi-disant pandémie


Extrait d'un journal télévisé officiel??? Pas encore!!!
Ce n'est pas encore demain la veille que l"habituelle langue de bois
sera remplacée par un discours aussi clair et direct!!!






Stan Maillaud H1N1 Arnaque Pandémie 1 sur 6

envoyé par Alf-Red. - L'actualité du moment en vidéo


Les choses sont ici clairement dites. Délire paranoïaque ou sombre réalité qui, progressivement, se dévoile? A chacun, en son âme et conscience, de le décider pour lui-même!
Et pour ses proches...

En tous cas, ceux qui auront vu, lu ou entendu de tels messages ne pourront pas dire qu'ils n'ont pas été prévenus. Comme dit le proverbe: "Un homme averti en vaut deux!".

La menace là évoquée est-elle réelle? Réponse par les faits et événements dans les semaines ou mois qui viennent...
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 19:42

Les adultes ou les enfants qui tombent gravement malades
(par exemple, deviennent autistes ou paraplégiques, etc.)

après une vaccination seraient - paraît-il - le "tribut" normal
à payer pour permettre aux autres de vivre "sans risques".
Mais qu'en disent les intéressés ou les proches devant
sans avoir donné leur accord, "payer le tribut"?


Ainsi le transmetteur du film dit-il:

<<Bonjour,

 

Elle s'appelait Sarah BOUJON, Elle avait 12 ans. C'était ma nièce, paix à son âme et à ses parents. Suite à un vaccin, elle à fait une encéphalite, 3 semaines de crise d'épilepsie. Elle n'est jamais revenue de ces 2 années de comas. Aujourd'hui elle n'est plus de ce monde.

 

Au nom de sa mémoire et pour éviter d'autres drames de ce type, merci de regarder ce film et de diffuser ce mail très largement.>>

Pour information, donc, un film canadien fort intéressant, sur la composition des vaccins et les complications et risques... Pour être maître de sa vie, informons-nous !

Présentation:

Quel plaisir de vous annoncer la sortie DVD du
percutant film "SILENCE, ON VACCINE" - "SHOTS IN THE DARK"!

IMPORTANT:

L'ONF a permis la sortie du documentaire sous condition qu'aucune personne, aucun commerce, ne puisse acquérir le film pour la revente (!!!). De plus aucune publicité ne sera faite pour faire connaître la sortie DVD.
 
Conséquemment, la population ne sera pas informée de la sortie du documentaire.

Pour cette raison, il est utile de faire parvenir cette information à tous vos contacts, pour que l'information circule et que la sortie de cet important documentaire ne reste pas sous silence.
 
Si nécessaire (mais cela ne l'est pas forcément), il faut cliquer sur chaque minutage sous l'écran pour visualiser tout le documentaire de l'Office National du Film.

En résumé: Un document accablant, bien sûr interdit à la vente. Donc à  largement faire circuler...
On y apprend, entre autres, que le vaccin anti-grippe de Sanofi Pasteur fait partie de ceux qui contiennent le plus de mercure....
0



Silence, on vaccine!!!

0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 22:35
Remarque préliminaire: Je rappelle que je vous envoie ce courriel de ma propre initiative. Je ne sers les intérêts de personne et je mène cette action bénévolement.

Ma seule motivation est de réveiller ceux qui aspirent à vivre libres, indépendants et autonomes. Et pour cela, il faut vivre informé!

Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Mais de vérifier les informations que je vous donne. Et de tirer vos propres conclusions.

Les autres, inutile de m’envoyer des lettres d’injures. Je ne les lis même pas. Je ne vous empêche pas d’agir selon vos convictions fondées sur une confiance aveugle dans la médecine, dans l’industrie pharmaceutique, dans nos dirigeants et dans les médias dominants.

Je revendique juste la liberté de choisir la manière dont je veux prendre soin de ma santé, en toute souveraineté. Et prendre soin de moi, ça implique aussi la manière dont je choisis les risques que je veux courir et ceux que je ne veux pas courir.




Pandémie de grippe A H1N1

Des dizaines de milliers de personnes ont reçu
le courriel dans lequel je posais un certain nombre
de questions troublantes à propos de cette pandémie!

Ceci est mon troisième courriel d’informations.


Un autre vous sera envoyé encore cette semaine.


Nous sommes engagés dans une course contre la montre!

En attendant, je réponds aux questions
qui m’ont été souvent posées
dans les 2.500 courriels personnels
que j’ai reçus en neuf jours.

Plus que jamais, je vous demande
de faire votre part:


diffusez ces informations
à tout votre carnet d’adresses,
sur vos blogs
et vos sites Internet.


C’est votre vie qui est en jeu.

Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement,
inscrivez-vous pour recevoir
les prochains courriels:

http://www.jean-jacques-crevecoeur.com


Remarque: Ce 20 septembre, le site ne permet pas encore l’inscription directe de vos coordonnées.
Il vous suffit, malgré tout, de cliquer sur la page qui vous redirigera vers ma boîte à courriel en attendant.
Merci de préciser votre pays de résidence, pour que nous puissiez vous inscrire dans la bonne liste d’envoi.

0



Madame, Monsieur,

Chers amis,

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à ma démarche. Merci pour ces milliers de messages que vous m’avez envoyés et qui créent un égrégore de solidarité exceptionnel (nous en aurons bien besoin, croyez-moi). Je veux, dans ce courriel, simplement répondre aux nombreuses questions qui m’ont été posées, mais qui tournent toujours autour des mêmes thèmes:

  1. Qui êtes-vous, Monsieur Crèvecoeur, pour prendre position comme cela? (c’est vrai que j’avais oublié que lorsque mon courriel serait transmis à vos carnets d’adresses, les récipiendaires ne sauraient pas nécessairement qui je suis)
  2. Je veux bien vous croire, parce que je trouve tout ce battage médiatique extrêmement suspect, mais où sont vos preuves? Sur quoi vous basez-vous? C’est bien d’attester sur l’honneur que tout cela est basé sur des documents officiels et des articles de journaux, mais où sont-ils? (je l’avais annoncé dans mon courriel du 10 septembre: je prépare les dossiers qui seront visibles sur le nouveau site Internet que les informaticiens finissent de mettre en ligne. Fin septembre, tout sera disponible, mais je vous en donne un avant-goût ici).
  3. Qui aurait intérêt à planifier un génocide, alors que nous sommes les consommateurs qui enrichissons les sociétés pharmaceutiques? Ne seriez-vous pas un adepte de la théorie du grand complot?

Alors, allons-y pour les réponses.

1. Qui suis-je? Pour répondre en quelques phrases, voici comment je peux me présenter. Je suis belge d’origine, et je suis né le 2 mai 1961 à Tirlemont (à 12h30 pour ceux qui veulent s’amuser à dresser mon thème astrologique !) J’ai fait des études en physique quantique théorique (maîtrise aux Facultés Universitaires de Namur, en Belgique) et j’ai été lauréat du concours du meilleur mémoire belge de physique, en 1984. J’ai obtenu une bourse de trois ans de doctorat pour accomplir une thèse en physique quantique théorique, thèse que je n’ai pas terminée, parce que j’étais déçu (pour ne pas dire un mot plus violent) de découvrir l’envers du décor de la recherche scientifique, avec ses fraudes et ses jeux de pouvoir. J’ai également un diplôme en pédagogie et j’ai fait aussi deux ans d’études en philosophie générale (toujours à Namur). J’ai travaillé comme chercheur au département de pédagogie pendant deux ans.

En tant que scientifique et philosophe, je me suis passionné pour l’épistémologie des pratiques médicales, depuis 25 ans. C’est ainsi que, depuis 1984, j’étudie les fondements et les paradigmes des différentes approches thérapeutiques et médicales (homéopathie, ostéopathie, acupuncture, médecine chinoise traditionnelle, médecine scientifique, médecine nouvelle de Hamer, etc.). Depuis 25 ans, je m’informe et je me documente sur la question des vaccins. Pour bien comprendre cette question, j’ai fait l’effort d’étudier le langage médical, la virologie, l’immunologie et la biologie cellulaire (en autodidacte). Par ailleurs, ma formation scientifique me permet d’interpréter mieux que le commun des mortels les tableaux statistiques présentés par les experts en épidémiologie.

Au niveau de mes valeurs, ceux qui me connaissent savent que j’ai TOUJOURS défendu la notion d’autonomie et de respect de chaque individu. En tant que formateur (depuis 1989), je me suis toujours présenté comme un accoucheur du potentiel des individus, et pas comme un enseignant qui détient la vérité. En tant que conférencier (depuis 1991), j’invite toujours mon auditoire à ne pas me croire sur parole, mais à aller vérifier et à tester avant de se faire une opinion. De plus, moi-même, je pratique le doute systématique propre aux véritables esprits libres: c’est ainsi que je revisite en permanence mes convictions pour les confronter à de nouvelles informations.

Si je me bats aujourd’hui (à temps plein et bénévolement) sur le dossier de la grippe H1N1, c’est parce que je perçois tous les signes de la mise en place d’une dictature à l’échelle mondiale, grâce à la complicité du complexe militaro-politico-pharmaceutique. Le malheur, dans tout cela, c’est que plus j’étudie ce dossier, plus je trouve les preuves que nous sommes bien en présence d’un complot organisé depuis des dizaines d’années, par une "élite mondiale". Je ne suis pourtant pas un adepte d’une théorie quelconque, fût-elle du grand complot. Je pense par moi-même (qualité devenue rare au 21e siècle) et je n’appartiens à aucune religion, à aucun mouvement social ou syndical, à aucune secte, à aucune société secrète ni à aucune loge.

Bien entendu, si vous faites une recherche sur mon nom, dans Google, par exemple, vous verrez que certains groupes dont la maladie est de voir des sectes partout m’ont qualifié de gourou d’une secte dangereuse (je me demande quand ils commenceront à m’accuser de drogué ou de pervers sexuel, tiens! Comme ce qu’ils ont fait à ce député européen anglais qui insistait trop dans ses questions à propos des OGM). Alors, pour mettre les choses au point, oui je le reconnais: JE SUIS UNE SECTE À MOI TOUT SEUL, et dans cette secte unipersonnelle, je décide tout de manière souveraine en ce qui concerne MA VIE. Et comme j’ai déjà assez de travail à rester autonome moi-même, je ne suis pas capable d’accueillir d’autres membres dans mon organisation. Désolé pour ceux qui voudraient me rejoindre: il n’y a pas de place.


2. Les références de documents. Je vous propose de reprendre les 26 questions que j’ai posées. Et j’en rajouterai une vingt-septième, que j’ai oubliée, dans mon élan littéraire nocturne de la semaine dernière. Cette question est aussi une question à un million de dollars:

  • Pourquoi la secrétaire d’état US à la santé, Kathleen Sebelius, vient-elle de signer un décret conférant une totale immunité juridique aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire (de la part des victimes de ces vaccins, soit pour effets secondaires indésirables, soit pour décès)? Est-ce que ça ne ressemblerait pas furieusement à une license to kill, ça?

Référence: http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14487

Bon allez. Gardons le moral, et poursuivons!

  • Pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante: l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles!

Référence: http://www.ccne-ethique.fr/docs/Avis%20106_anglais.pdf (désolé, la version française n’est plus disponible sur le site officiel! Un hasard?)

  • Pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS!

Référence: http://www.who.int/csr/disease/influenza/pipguidance09FR.pdf (voir treizième page du document pdf, ainsi que les explications aux pages précédentes)

  • Comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918)?

Référence: (Ici, je me suis trompé: C’est en août 2008 que le brevet a été déposé. Mais de toute façon, c’était avant le déclenchement de l’opération pandémie) http://appft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO2&Sect2=HITOFF&p=1&u=%2Fnetahtml%2FPTO%2Fsearch-bool.html&r=3&f=G&l=50&co1=AND&d=PG01&s1=Kistner.IN.&OS=IN/Kistner&RS=IN/Kistner#top


  • Par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe? Et devinez où! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance!

Référence: http://www.sanofi-aventis.com/presse/communiques/2009/ppc_24324.asp


  • Pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent-ils que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé)?

Référence: http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/ (Allez voir sous le titre épidémie saisonnière.)

  • Pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts!

Référence: http://www.who.int/csr/don/2009_09_18/en/index.html (dans le tableau cumulatif au 13 septembre, on lit un nombre de 3.486 morts. Autant dire, un nombre ridicule de morts par rapport à la grippe ordinaire (et je signale que l’hémisphère sud est en train de sortir de l’hiver! On aurait dû avoir des millions de morts en Argentine, au Chili, au Brésil et en Australie, d’après les prédictions de l’OMS! Où sont-ils?)

  • Pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009?

Références: Pas besoin de références. Vous l’avez tous entendu dans vos médias habituels. Pour rappel, la France a commandé 94 millions de doses, la Belgique a commandé 12,6 millions de doses, la Suisse 13 millions de doses, les USA 195 millions de doses, le Canada 50,4 millions de doses et le Québec 11 millions de doses.
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE56802W20090709?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0&sp=true


  • Autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel?

Références: http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-07-26/bernard-debre-cette-grippette-n-est-pas-dangereuse/920/0/364510

  • Pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu)?

Références: http://www.dailymotion.com/video/x7fhmd_la-loi-martiale-en-europe-cest-poss_news
http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/00/774271779.pdf
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0001:0016:FR:PDF
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&amp;file=/S_2_2/S2_2.html (voir les lois 123 et 126, adoptées récemment)


  • Pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) «de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009» (c’est-à-dire septembre)?

Référence: (Là aussi, je me suis trompé. Ce sont les réservistes de la police qui ont été rappelés. Mais ça ne change rien au fond de la question: pourquoi?). J’ai deux références: le site qui a révélé l’affaire (et qui a reçu confirmation de la Mission Nationale pour la Réserve Civile): http://revelations4.blogs.fr/page_8.html#a241517 et, quand même, la référence officielle du ministère de l’intérieur: http://www.interieur.gouv.fr/misill/sections/minatrec/actualites/, mais vous ne pourrez pas accéder, car il faut un mot de passe. Avis aux hackers: un beau défi pour vous, non? En tout cas, vous pourrez vérifier la date: le 18/03/09! Avant le lancement de l’opération pandémie!!!

  • Pourquoi l’armée américaine vient-elle d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis?

Référence: http://www.progressive.org/wx081209b.html (cet article mentionne que le Pentagone veut faire passer le nombre de ses effectifs à près de 400.000 sur le terrain. Mais la majorité des militaires est déjà déployée. Il s’agit maintenant de recevoir l’aval du Congrès, a posteriori – comme ils font souvent).

  • Pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides)? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina)?

Références: http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=12793
http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h111-645
http://www.alterinfo.net/La-police-et-les-militaires-s-entrainent-a-arreter-les-refractaires-au-vaccin_a36855.html (ce dernier lien explique que l’armée américaine s’est entraînée à placer des barrages routiers, à placer des bracelets d’identification avec puces RFID à ceux qui acceptent le vaccin et à emmener les autres dans des camps de concentration (pour mise en quarantaine). Âmes sensibles, s’abstenir.


  • Pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district?

Référence: http://www.mecanopolis.org/?p=886. Le Québec, quant à lui, vient de présenter à la population la commande de 10.000 sacs mortuaires, pour envelopper les cadavres des personnes tuées par la pandémie: http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/national/archives/2009/09/20090918-170546.html. Petit détail: ces sacs sont commandés depuis 2005!

  • Pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal)? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va «bénéficier» de cette campagne de vaccination?

Référence: http://www.dailymail.co.uk/news/article-1206807/Swine-flu-jab-link-killer-nerve-disease-Leaked-letter-reveals-concern-neurologists-25-deaths-America.html

  • Comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident pratiquement impossible? Impossible sauf si l’acte devient volontaire ou que les laboratoires ne respectent pas les procédures de sécurité. Dans les deux cas, ce mélange est considéré par les spécialistes comme gravissime. Un tel mélangejamais dû avoir lieu! n’aurait

Référence: http://www.lepost.fr/article/2009/05/04/1521964_virus-h5n1-la-societe-baxter-confirme-qu-elle-a-fabrique-le-produit-contamine.html
http://newsoftomorrow.org/spip.php?article5231


  • Pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif, au contraire, sur l’incidence de cette maladie? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.,

Référence: http://www.cochrane.org/index.htm (désolé, je n’ai plus retrouvé les références de l’étude sur le site, mais je sais que c’est sur ce site. Si quelqu’un la retrouve, merci de me la renvoyer).

  • Pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe?

Référence: http://www.whale.to/vaccine/sf1.html

  • Si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B?

Référence: (pris au vol dans l’émission de France 24, dans la prise de position du Dr Girard, pourtant un partisan de la vaccination): http://www.france24.com/fr/20090818-wbfrdebat19h10m090818flv-Grippe+A+%28H1N1%29-France-Europe et http://www.france24.com/fr/20090818-wbfrdebat19h33m090818flv-Grippe+A+%28H1N1%29-France-Europe

  • Pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables?

Référence: http://www.vaccinationdebate.com/web2.html (pour ne prendre qu’une des nombreuses références)

  • Pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas!), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004!

Référence: http://www.rense.com/general87/mill.htm

  • Pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la "grippe espagnole" de 1918!!!

Référence (entre autres): http://www.usatoday.com/news/health/2009-06-16-swine-flu-vaccine_N.htm


  • Pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires?

Référence (pour la France): http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3224,50-1232309,0.html


  • Pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes? Craindraient-ils de faux certificats?

Référence (pour la France): http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf

  • Pourquoi 50 % des médecins anglais disent-ils qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation?

Référence: http://www.healthcarerepublic.com/news/935745/Exclusive-GPs-may-reject-swine-flu-vaccine/
http://www.pulsetoday.co.uk/story.asp?sectioncode=35&storycode=4123491&c=2

  • Pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment!

Référence: http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1094176
http://www.bmj.com/cgi/content/abstract/339/aug10_1/b3172 (voir la conclusion)
http://www.independent.co.uk/life-style/health-and-families/health-news/tamiflu-researchers-warn-of-child-nightmares-1765431.html

  • Pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin?
Références: http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-essais-cliniques-du-vaccin-anti-ah1n1-12.000-enfants-américains-concernés-_1683.htm


3. Pourquoi mettre tout cela en place? Qui est derrière tout cela? L’instauration d’un nouvel ordre mondial, avec un gouvernement unique (dictatorial, bien sûr), en avez-vous déjà entendu parler? Non? Alors, vous avez quelques décennies de retard dans votre information. Désolé pour le choc pour certains. Mais là, on y est. Tout est en place. Il fallait juste le prétexte pour appliquer les lois martiales et le tour sera joué! Et ce prétexte, c’est une pandémie médiatique qui précipitera le public vers des vaccins qu’il pensera salvateur, alors que c’est cette arme bactériologique qui nous tuera. Mais comme nous penserons que c’est parce que c’est la mutation du virus qui en est la cause, encore plus d’individus se précipiteront vers cette arme fatale.

Je le répète. Ce vaccin contre la grippe n’a rien à voir avec les vaccins connus jusqu’à présent. C’est une arme fabriquée avec la complicité des laboratoires.

Vous n’avez rien à craindre du virus H1N1 (très contagieux, mais peu virulent).

L’Australie qui sort de l’hiver tire le bilan. Lisez cela:

http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/0b73e836-86b5-11de-ba6b-55431382b543/Grippe_AH1N1_les_le%E7ons_australiennes#%23

Il y a eu très peu de morts (88 morts, pour une population de 20 millions d’habitants), p
arce qu’ils n’avaient pas le vaccin.

C’est l’hiver prochain (juin à septembre 2010) qu’ils se feront exterminer, lorsque le vaccin sera disponible pour eux également.


Je me moque de passer pour un fou. Je vous invite juste à une chose. Prenez plusieurs heures à examiner mes sources. Puis, quand la campagne se mettra en route, demandez-vous une chose: la personne qui vient de mourir, a-t-elle reçu le vaccin? A-t-elle reçu un antiviral (style Tamiflu)? Si, à chaque fois, la réponse est oui, vous connaîtrez à coup sûr la cause de la mort.

Bienvenue dans le monde de George Orwell (un ancien des services secrets qui a écrit "1984" pour nous prévenir avant qu’il ne soit trop tard). Quelques citations pour vous en convaincre?

Une autre explication, plus à court terme, m’a été suggérée par un de mes correspondants, que je remercie. La voici:

Les amis, il est tard. Très tard. Nous sommes le 17 septembre 2009. Dans 13 jours, soit le 30 septembre 2009, la plus grande corporation militaire du monde, les États-Unis d'Amérique, doit déposer le bilan de son exercice comptable pour 2008-2009 <http://en.wikipedia.org/wiki/Fiscal_year#United_States>. Si cette corporation militaire n'arrive pas à s'en tirer avec des tours de passe-passe comme l'an passé (bailouts), elle n'aura pas d'autres choix que de:
1. déclarer faillite officiellement et liquider ses actifs <http://www.youtube.com/watch?v=6wkmMTelG9E&amp;hl=fr>  (le peuple américain);

2. investir, c'est à dire partir en guerre.

Ouvrez les yeux, car je ne crois pas qu'il y aura des bailouts cette année. Nous verrons donc:

1. une population (actifs) livrée en pâture aux créanciers du pays en faillite pour lequel elle travaille;

2. un événement "soudain" <http://www.youtube.com/watch?v=axNCQo-t3Oo>  offrant une "opportunité" aux travailleurs (le peuple américain, et tout l'OTAN <http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_du_trait%C3%A9_de_l%27Atlantique_Nord>  à sa suite) de cette corporation militaire pour retourner au travail (en guerre).

Pour ceux qui ne comprennent rien à ce que j'écris, commencez ici < http://www.youtube.com/view_play_list?p=07718AC5E18025F1>. Si en plus de ne rien comprendre à ce que j'écris, vous pensez que je suis fou, alors commencez plutôt ici <http://www.geostrategie.com/1906/le-capitalisme-en-crise-a-besoin-d%E2%80%99un-conflit-militaire-majeur>.

Que faire? Désobéir <http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sob%C3%A9issance_civile> , et savoir qu'il est difficile de désobéir <http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram>.

Voilà, chers amis. Je viens de consacrer plus de douze heures à rédiger ce document. Faites-en bon usage.

Prenez le temps de lire et d’étudier tout ce que je vous ai donné. Il n’y a rien de plus important comme activité que cela: VOUS INFORMER. Il y va de votre vie et de celle de vos enfants (les premiers visés, je vous le rappelle).

Diffusez-le à tout votre entourage. Organisez des réunions dans votre réseau de relations. Ça urge! Les médias se déchaînent pour nous paralyser dans la peur hypnotique d’un danger qui ne vient pas de où on nous l’indique. Nous devons nous organiser pour dire non à l’horreur qui se prépare.

Plusieurs personnes m’ont reproché de jouer moi-même le même jeu de peur que les médias. D’abord, c’est me donner beaucoup plus de pouvoir que je n’en ai.

Ensuite, je voudrais vous expliquer ce que je fais. Dans mes conférences, je compare souvent le corps humain à une maison, chaque pièce symbolisant un organe. Et nous habitons chacun notre maison, essayant de garder l’intérieur dans l’état de propreté le meilleur possible.

Tout à coup, les médias nous alertent, en disant (à grand renfort de matraquage) que des rats extrêmement dangereux (le virus) vont envahir notre maison. Et nous sommes tous en alerte, tous très inquiets. Nous ne cessons de regarder par la fenêtre, sous les meubles, dans la cave, pour repousser l’envahisseur dont on nous dit qu’il peut être mortel. Mais la plupart de ceux qui ont eu la visite des rats témoignent que ce sont des petites souris, chétives et maigres, plus inoffensives que d’habitude.

Heureusement, les médias nous promettent que bientôt, la solution nous sera apportée à tous: un immense marteau, plus gros que la maison, va écraser impitoyablement ces rats dangereusement mortels!!! Et nous ne nous rendons pas compte que ce marteau va écraser notre maison et donc nous tuer.

Dans cette petite histoire, vous avez compris que les médias et les compagnies pharmaceutiques vous font horriblement peur avec les rats (qui ne sont pas dangereux!) et détournent votre attention du véritable danger.

Mon rôle, et celui de beaucoup d’autres, c’est de vous dire que le danger vient du marteau que l’on va vous imposer et qui va vous écraser. Je vous informe, non pas pour vous faire peur, mais pour vous avertir d’où vient le danger.

Pour terminer, je vous invite à examiner le document qui se trouve en pièce attachée (taux de mortalité Australie). Il montre que toutes les maladies infectieuses ont drastiquement diminué AVANT la mise au point d’un vaccin (90 % de diminution avant l’invention de chaque vaccin). Et ceci est vrai pour tous les pays du monde, pas seulement l’Australie. Il y a même une maladie, la scarlatine, qui a été éradiquée sans l’invention d’un vaccin! Alors qu’on ne vienne plus nous faire croire que nous devons notre salut à l’invention des vaccins. C’est le plus gros mensonge de toute l’histoire de la médecine. C’est uniquement à l’amélioration des conditions d’hygiène que nous devons la disparition des maladies infectieuses. Rien d’autre. Par contre, nous pouvons remercier les vaccins d’avoir fait exploser le nombre de scléroses en plaques, de cas d’autisme, de mort subite du nourrisson, de syndromes de Guillain Barré, de maladies neuro-dégénératives, de maladies auto-immunes, de maladies d’Alzheimer cause de la présence d’aluminium dans les vaccins), et j’en passe.

Je vous invite aussi à lire le document de deux pages rédigé par mon amie Ghislaine Lanctôt, auteur de La Mafia Médicale:

http://www.personocratia.com/panda/modules/JournalPersonocratia/documents_joints/vaccination_101_fra__24jul09doc.pdf

Moi, ma tâche s’arrête ici, pour aujourd’hui. Je répète que je ne vous demande pas de me croire sur paroles. La meilleure chose que vous pourriez faire pour votre système immunitaire, c’est ceci:
  • Eteignez définitivement votre téléviseur, car la peur est le plus puissant immunodépresseur!
  • Allez marcher dans la nature, dans les parcs, respirez, détendez-vous
  • Faites des choses qui vous font du bien. Voyez-vous entre amis (tant que nous sommes libres de nous réunir), faites l’amour, louez-vous des films drôles.
  • Prenez de la vitamine D, mettez-vous au soleil, chaque fois que ce sera possible.
Mais surtout, restez debout, conscients et vigilants. Montrez aux "puissants" de ce monde que vous êtes des êtres humains dignes et puissants. Et que vous en avez assez qu’on se foute de votre gueule.

Je vous salue avec le cœur,

Jean-Jacques Crèvecœur

Montréal, ce 20 septembre 2009
.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 10:41

La Pétition de "Terre Sacrée"

Nature & Environnement

petition  Interrogations concernant la vaccination contre la grippe A/H1N1.

 Voir les signataires   Signer cette pétition          


Date de création: 13/09/2009.
Date de cloture: 21/12/2012.

Auteur: Association Terre Sacrée.
Site SOS-planete.

Base vivante d'informations environnementales, d'alerte et de réflexion pour les amis de la Vraie Vie et le Salut de la Terre!

A l'attention de: Monsieur le Président de la République française, Nicolas SARKOZY, Membres du Gouvernement, du Parlement et du Sénat


Monsieur le Président de la République Française,

Monsieur le Premier Ministre,

Madame Le Ministre de la Santé,

Mesdames et messieurs les Sénateurs,

Mesdames et messieurs les Députés,

En raison des éléments contradictoires qui circulent à travers le pays au sujet de la pandémie supposée du virus de la grippe A/H1N1, nous vous demandons instamment de bien vouloir répondre d'urgence aux questions légitimes que se posent les citoyens.

1) Comment justifiez-vous l'ampleur des mesures de sécurité mises en place contre la grippe A, considérant les chiffres et statistiques officiels suivants?:

A la date du 12 Septembre 2009 et en trois mois de pandémie de grippe A, le nombre des décès dans le monde est de 3611. Ce qui représente un taux de mortalité (par rapport au nombre de cas avérés) de 0,888%. Notez que la majorité des victimes souffrait déjà de pathologies graves.

Si le virus A/H1N1 ne mute pas vers une forme plus active, ce qui semble maintenant le scénario le plus probable, 8,4 millions de personnes mourront au maximum sur Terre des séquelles de cet "avertissement"? Soit 0,122% de la population mondiale. Ceci en tenant compte du dernier taux d'attaque de 14% enregistré en Nouvelle Calédonie. Le plus élevé à ce jour. Ce sera certainement moins: 4,25 millions avec un taux de 7%.

A titre comparatif, et faute de traitement, 13 millions de personnes meurent chaque année dans le monde de diarrhées, malaria, rougeole, pneumonie et infirmités. 35 600 par jour. Plus d'un mort toutes les 3 secondes! Ces chiffres sont des minimums.

Dans le même temps, 7,3 millions sont victimes de famine (Ce chiffre aussi est un minimum. 75% sont des enfants!) Plus de 20 000 par jour. Un mort toutes les 4 secondes!

Tout confondu: 20,5 millions de morts par an. 56 164 par jour. Deux morts toutes les 3 secondes!

Pourquoi donc mettre tant d'ardeur à sauver - et ce sans certitude de guérison pour la plupart!- ces 8,4 millions de personnes maximum, qui risquent potentiellement de subir les effets secondaires de la grippe A et du vaccin? Et pourquoi ne pas sauver les 20,5 millions d'autres qui, dans l'ignorance collective, meurent de faim et de maladies courantes? Alors qu'il suffirait de réquisitionner 10% des bénéfices des multinationales, qui, au passage, redoreraient ainsi leur blason.

2) Pourquoi continuer à propager la peur chez nos concitoyens? Alors que M. Bernard Debré, Professeur de Médecine et Député déclarait le 26 juillet 2009 dans le Journal du Dimanche:

«La grippe A (H1N1) n'est pas dangereuse. On s'est rendu compte qu'elle était peut-être même moins dangereuse que la grippe saisonnière. Alors maintenant, il faut siffler la fin de la partie!»

Ce n'est ni la peste, ni le choléra!

«Tout ce que nous faisons ne sert qu'à nous faire peur. [...] Oui cette grippe fuse très vite. Et après? Un malade en contamine deux ou trois, contre un pour une grippe classique. Mais cela reste une «grippette», ce n'est ni Ebola, ni Marburg.» Plutôt un Big Flop! Cette grippe apporte maintenant la preuve qu'elle est bénigne.

«Sans le dire, les pouvoirs publics ont déjà commencé à réduire la voilure. Les malades, dont on ne vérifie d'ailleurs plus s'ils ont attrapé le A/H1N1 ou un simple rhume de cerveau, sont désormais invités à prendre du  ... paracétamol

[...] Les gouvernements «n'avaient pas vraiment d'autre choix que de suivre» après que l'OMS eut, «de façon un peu rapide, commencé à gesticuler, avec des communiqués quotidiens et des conférences de presse à répétition».

«Bien sûr, ce virus peut muter et devenir virulent. Pour l'instant ce n'est pas l'avis exprimé par la majorité des virologues... Admettons que le pire se produise. Est-on certain que les vaccins commandés seront efficaces? Non» tranche Bernard Debré, qui qualifie d'«erreur économique» le fait d'avoir commandé tous ces millions de doses fermes de vaccin contre un virus qui mute à tout bout de champ.

3) Pourquoi ne pas émettre des réserves sur la question des adjuvants du vaccin, tels que nanoparticules, squalène, mercure, aluminium, formaldéhyde, bêta-propiolactone, polysorbate 80 ... dont la toxicité a été reconnue par différentes études. Que faites-vous du principe de précaution?

4) Que répondez-vous aux déclarations suivantes?

"Il n'y a pas de raison de croire que le vaccin soit capable de prévenir ou de diminuer la grippe et ses complications. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu'il ne sert à rien contre un virus aussi instable, mais ils continuent à le vendre tout de même." Dr Anthony Morris (anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis)

«Vouloir protéger la population mondiale contre une chose aussi inoffensive qu'un rhume? C'est de la folie!» Dr Thomas Jefferson, épidémiologiste qui après avoir compilé quarante ans de recherches, conclut que les vaccins antigrippaux sont d'une efficacité très limitée.

5) Pourriez-vous, au regard de ces déclarations (qui ne représentent qu'une infime partie de celles qui ont été publiées dans ce sens) nous justifier la décision de vos experts de suivre les recommandations de l'OMS en matière de «groupes à risques», à savoir les professionnels de santé, les femmes enceintes, les malades chroniques, asthmatiques, diabétiques, obèses, les malades du cœur et des poumons, les enfants etc. Ces groupes ne vont-ils pas servir de cobayes du vaccin et de ses adjuvants?

6) Sachant que les procédures d'autorisation de mise sur le marché seront accélérées et qu'il sera impossible d'évaluer les effets secondaires des produits injectés, comment pouvez-vous prendre le risque de vacciner la population dont vous êtes responsable? Pourquoi - et pour qui - existe-il deux versions du vaccin, l'une avec adjuvants et l'autre sans?

7) Comptez-vous vous baser sur les seules affirmations des laboratoires lorsque l'on sait qu'ils sont tenus à d'importants résultats financiers?

8) Avez-vous l'intention de prévoir des procédures d'indemnisation en cas d'intoxication d'une partie de la population par le vaccin et ses adjuvants nocifs? Les multinationales pharmaceutiques ont-elles en France l'immunité pénale?

Nous vous rappelons, sur ce point, l'épisode de la vaccination massive de 46 millions d'Américains contre la grippe porcine en 1976, pour une "pandémie" qui n'a jamais eu lieu: celle-ci a généré 500 cas de paralysies de type Guillain-Barré et des milliers de plaintes introduites pour dommages à la santé. Ce n'est sans doute pas pour rien si ces milliers de victimes ont réclamé jusqu'à 3,5 milliards de dollars à l'état en dédommagement du préjudice subi.

9) Comment justifiez-vous la quantité de doses de vaccin commandée par l'Etat aux frais du Trésor Public? 96 millions de doses attendues pour l'automne, et 45 millions de plus réservées, 140 millions de doses pour 65 millions de Français? Envisagez-vous de rendre ce vaccin expérimental obligatoire et de faire vacciner deux fois toute la population française?

10) Refuser de se faire vacciner est un droit. Ne craignez-vous pas que la population applique l'article 35 de la Constitution des droits de l'Homme de 1793?:

<<Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.>>


En raison des précédents tels que l'accident de Tchernobyl, la vache folle, l'affaire du sang contaminé, l'intoxication par l'amiante, pour ne citer qu'eux, nous comprenons votre vigilance, mais, en tant que citoyens responsables, nous vous demandons de clarifier de toute urgence une situation que nous ne pouvons tolérer.

Recevez, Monsieur le Président de la République française, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre de la Santé, Mesdames et messieurs les Sénateurs, Mesdames et messieurs les Députés, l'expression de notre profond respect.


Lien vers le texte: http://terresacree.org/petitiongrippe2.html.

Pour faire un lien vers cette pétition, cliquez-ici.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 09:39


Baxter? Avez-vous déjà entendu ce nom?

Serait-ce
un nom du N.O.M.?

Mme le Ministre de la Santé a discrètement passé commande,
en Juillet 2009, auprès de la firme
Baxter...,
bien connue pour ses "négligences" meurtrières...

Les premiers vaccinés joueront à la roulette russe,
les autres aussi, d'ailleurs!






Ils vérifient, disent-ils, si le vaccin n'est pas dangereux...

Rassurant?!?

Même s'il est dit aussitôt après que:
"Si on les a pris, c'est parce qu'on va les utiliser."?!?


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 09:14

Mieux vaut-il en pleurer ou en rire?

Réponse en la regardant ou l'écoutant
et en la faisant regarder ou écouter!


Chanson du Tamiflu



Chantez-la!

Et faites-la voir ou entendre autour de vous.

Relayez-la en pièce jointe
dans vos e.mails!

Et, au sujet des mensonges médiatiques
lisez et faîtes aussi lire:


Grippette A : Manipulations médias,
mensonges sur l'impunité (en France).

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article