Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 12:18

Message relayé

Industrie pharmaceutique: le rapport qui a «vendu la mèche»
Chers amis du Naturel,
 
L’objectif de l’industrie pharmaceutique n’est PAS de guérir les patients – c’est uniquement de faire du PROFIT.
 
Ceci n’est pas de la «théorie du complot».
 
C’est écrit en toutes lettres, dans un rapport terrifiant paru le 10 avril 2018. 
 
Attention: l’auteur du rapport n’est pas «anti-capitaliste», «ultra-écologique» et encore moins un partisan des «médecines naturelles».
 
Au contraire, c’est un analyste financier de Goldman Sachs, la banque d’investissement la plus célèbre au monde.
 
Et ce qu’il explique à ses riches clients est tout simplement terrifiant:

 
Ils avouent: guérir les patients n’est PAS rentable!

La note commence en posant une terrible question: 
«Guérir les patients est-il un business model soutenable?»
Et savez-vous ce que répondent les banquiers de Goldman Sachs? 
 
NON! Guérir les patients n’est pas rentable!
 
Je n’invente rien – le rapport a été cité en détail par des grands médias américains, comme CNBC[1].
 
Je cite le rapport : 
«Les remèdes qui guérissent immédiatement offrent un profil de rentrées financières récurrentes très différent des thérapies chroniques. (…) Ces remèdes représenteraient un intérêt formidable pour les patients et la société, mais pourraient être un obstacle pour ceux qui cherchent un «cash flow» financier durable».
Et au cas où ce ne serait pas assez clair, Goldman Sachs prend l’exemple d’un médicament récent contre l’hépatite C, qui guérit la maladie à 90 %:
«Ce médicament est un cas d’école, car il a progressivement réduit le nombre de patients susceptibles de le prendre».
Si les patients guérissent, ils ne transmettent plus le virus à d’autres personnes… cela veut dire qu’il y aura de moins en moins de malades… et donc de moins en moins de profits pour l’entreprise qui vend ce médicament!

 
Le vilain petit secret de l’industrie pharmaceutique
 
Si ce raisonnement vous choque, il est temps de vous réveiller
 
Car c’est bien comme ça que notre « système de santé » fonctionne.
 
Les multinationales de l’industrie pharmaceutique ne sont pas dirigées par des « philanthropes » ou des  bienfaiteurs». 
 
Ces entreprises sont cotées en bourse et sont possédées par des actionnaires – les riches clients de Goldman Sachs, par exemple.
 
Or les actionnaires ne demandent qu’une seule chose: la rentabilité financière.
 
Ils veulent que l’entreprise dont ils possèdent des actions fasse le plus grand profit possible.
 
Ils se moquent bien de savoir si l’entreprise va «sauver le monde» - ils veulent que leurs actions leur rapporte de l’argent. 
 
Voilà pourquoi Big Pharma fait plus de recherche contre la calvitie que contre le paludisme.
 
Ce n’est pas moi qui le dit, mais le milliardaire Bill Gates[2]:
«Le capitalisme implique qu’il y aura beaucoup plus de recherche scientifique contre la calvitie que contre des maladies comme le paludisme, qui touche surtout des personnes pauvres. Un remède contre le paludisme est le plus grand besoin d’un point de vue humaniste. Mais la recherche sur ce sujet ne reçoit presque aucun financement.»
De même, Big Pharma investit beaucoup contre l’impuissance sexuelle que contre la sclérose en plaques.
 
Et financièrement, c’est «justifiée»: la fameuse pilule bleue de Pfizer pour favoriser l’érection a été l’un des médicaments les plus rentables de ces 15 dernières années!
 
Mais il y a bien pire.
 
Si vous allez au bout du raisonnement, vous en arrivez à une conclusion encore plus affreuse.

 
Maintenir les gens malades est plus rentable que de les guérir
 
D’un strict point de vue financier, l’idéal pour Big Pharma, ce sont des traitements qui:  
  • Sont brevetables (ce qui exclut les remèdes naturels);
  • Doivent être pris tous les jours, idéalement toute la vie;
  • Et bien sûr, ne guérissent pas la maladie!

 

Comme par hasard, c’est le cas des médicaments chimiques: 
  • Qui réduisent la tension artérielle;
  • Qui régulent le diabète;
  • Qui abaissent le cholestérol;
  • Qui soulagent les douleurs articulaires;
  • Etc., etc.

 

Vous voyez le problème?
 
Pour chacune de ces maladies, il existe des protocoles 100 % naturels qui guérissent en profondeur.
 
Par exemple, contre le diabète que l’on dit «incurable», un régime alimentaire spécifique permet de se débarrasser de la maladie.
 
Ce sont des chercheurs de l’Université de Newcastle qui en ont apporté la preuve, publiée dans une des revues médicales les plus prestigieuses au monde[3].
 
Les patients qui suivent ce régime n’ont plus le diabète… et n’ont plus besoin de médicament!
 
Et c’est bien sûr une catastrophe financière pour Big Pharma et ses actionnaires!

 
Vive la recherche médicale non privée!
 
La morale de cette histoire, c’est que nous avons besoin de recherche scientifique désintéressée
 
Nous ne pouvons pas compter uniquement sur Big Pharma pour notre santé!
 
Il faut impérativement que la recherche médicale soit aussi financée par des organismes publics et des fondations d’utilité publique. 
 
Heureusement, cela commence à être le cas, à travers le monde.
 
En deux clics, depuis n’importe quel ordinateur, vous et moi avons désormais accès:
  • Aux récentes études d’universitaires chinois prouvant l’intérêt d’une plante locale, l’uperzine A, contre Alzheimer;
  • A l’accumulation d’études financées par l’Etat indien prouvant les bienfaits du hatha yoga (le trésor national), notamment en accompagnement du cancer;
  • Ou encore aux études brésiliennes sur les bienfaits de la propolis verte – un antibiotique naturel étonnant!
     
Donc ne nous décourageons pas!
 
Big Pharma est encore très puissant… mais la science désintéressée, la vraie, est en train de gagner du terrain!
 
Votre dévoué,
 
Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle
 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 11:48

Message relayé

Sauvons les huiles essentielles!

 

220 000 signataires - ENCORE UN DERNIER EFFORT ! 
Chers amis du Naturel,

Oserais-je vous demander un tout dernier effort? 

C'est très important, et c'est pour la bonne cause!

Notre pétition a atteint 220 000 signataires, et c'est déjà MAGNIFIQUE.

Mais il faut encore et encore mobiliser autour de vous pour sauver les huiles essentielles

Dimanche dernier, sur la radio RTL,
Agnès Buzyn a confirmé  son projet de dérembourser l'homéopathie.

Elle a dit qu'elle se montrerait intraitable vis à vis des remèdes non validés par les protocoles médicaux classique. 

Voilà pourquoi je crains le pire pour les Huiles Essentielles!

Alors s'il vous plaît, partagez partout autour de vous cette vidéo d'appel à signer notre pétition, par e.mail et sur Facebook!

 


Je compte sur vous, cette vidéo doit faire le tour d'Internet!

Votre dévoué,

Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 10:46

Message relayé

 

Objet: URGENT! 60 signatures de députés ou 60 millions de citoyens bâillonnés.

Chère amie, cher ami,

Jeudi dernier, une poignée de députés et de sénateurs français ont adopté définitivement la loi des lobbies pour réduire au silence toute personne qui s’apprêterait à révéler un scandale compromettant sur leurs activités.

Grâce à cette loi obtenue après des années de lobbying feutré auprès des institutions européennes, les grandes multinationales et banques d’affaires pourront traîner en justice – avec de lourdes sanctions financières à la clef:

-  les journalistes d’investigation pour les empêcher d’enquêter sur leurs affaires, même les plus douteuses;

- les scientifiques qui analysent les effets désastreux des produits de l’agrochimie ou de médicaments des grands laboratoires pharmaceutiques, pour bannir toute autre étude scientifique que celles qu’ils financent eux-mêmes;

- les ONG comme POLLINIS qui dénoncent auprès du grand public les effets désastreux de leurs produits sur les abeilles et l’environnement ;

- et même les simples citoyens qui sont confrontés, dans leur vie personnelle ou professionnelle, à des pratiques moralement indéfendables de ces entreprises, et qui décident de tirer la sonnette d’alarme.

Il n’y a désormais plus aucun recours sur le plan politique pour faire barrage à cette victoire écœurante des lobbies sur la liberté et le droit fondamental des citoyens d'être informés.

Mais il reste une lueur d’espoir:

Grâce aux dons des membres de POLLINIS, et de toutes les personnes qui ont répondu « présent » à notre appel, nous avons fait travailler dans l'urgence un cabinet d’avocats spécialisé dans le droit constitutionnel...

... pour préparer un recours devant le Conseil constitutionnel, garant des droits et libertés fondamentaux protégés par la Constitution - notamment la liberté d’expression et la liberté de la presse, qui sont de toute évidence bafouées par la nouvelle loi des lobbies!

Le dossier est prêt. Il est tout à fait possible qu’il réussisse à convaincre les sages de se prononcer contre l’application telle quelle de cette loi en France.

Mais pour saisir le Conseil, la demande des citoyens ou des ONG, ne suffit pas. Seuls les parlemnatires ont ce pouvoir.

C'est pourquoi je fais appel à vous aujourd'hui:

Nous devons à tout prix convaincre, dans les prochaines 24h, 60 députés de déposer ce recours de façon formelle et officielle.

Notre équipe est d’ores et déjà dans l’arène, armée de nos argumentaires et de la force de frappe conférée par les 560 000 signatures de la pétition #StopSecretdAffaires, pour contacter les députés un à un et les rallier à notre action. 

Mais pour les persuader d’agir immédiatement et sans tergiverser, je ne vois pas d’autre solution que la pression directe, et massive, de leurs électeurs.

Le temps nous est compté : il se pourrait que la loi soit promulguée par le gouvernement dès lundi, ce qui fermera à tout jamais la fenêtre de tir que nous avions pour saisir le Conseil constitutionnel – et verrouillera définitivement le système élaboré et mis en place par les lobbies des plus grandes entreprises pour s’assurer que plus aucun scandale n’éclatera sur leurs pratiques ou leurs produits.

Nous avons besoin de vous, et votre action immédiate, pour nous aider à leur couper l’herbe sous le pied, avant qu’il soit trop tard!

S’il-vous-plaît, aidez-nous en faisant ces deux actions essentielles:

1/ Cliquez ici pour envoyer un message directement au député de votre circonscription, pour lui demander de porter notre recours au Conseil constitutionnel. Nous avons mis en place un système spécial qui permet d’envoyer le message à votre député en deux clics seulement, simplement en rentrant votre code postal et votre ville.

J'ENVOIE MON MESSAGE A MON DEPUTE 

Ça ne vous prendra que quelques petites minutes, et c’est vital pour que chaque député comprenne que ses électeurs n’acceptent pas qu’il baisse les bras devant une telle atteinte à leur droit fondamental à l’information. 

2/ Transférez cet email à tout votre carnet d’adresses: nous avons besoin de la participation d’un maximum de personnes, dans le pays tout entier, pour mettre une pression historique sur les députés et les contraindre, par la voix de leurs électeurs, à porter la loi des lobbies devant les sages.

C’est la bataille de la dernière chance, et nous devons y mettre toutes nos forces.

Si la pression n’est pas assez forte sur les députés, si le Conseil constitutionnel n’est pas saisi, alors les premiers procès débuteront dans les mois qui viennent contre les journalistes d’investigation, les chercheurs indépendants ou les ONG qui font éclater des scandales au grand jour…

Notre pays basculera définitivement dans l’omerta des lobbies, et après lui, tous les autres pays européens où cette loi est en passe d’être adoptée.

Nous avons tous le droit d’être informés sur ce que ces entreprises nous vendent, sur ce que nous consommons, sur les médicaments que nous utilisons et faisons prendre à nos enfants, sur les produits chimiques qui sont déversés dans les champs et leur impact sur la biodiversité ou notre santé, sur la façon dont transitent les milliards de bénéfices et d’argent public des grandes firmes qui partent les cacher ailleurs pour échapper à l’impôt…

Ne laissons pas les grandes entreprises bafouer ces droits: envoyez sans attendre votre message à votre député, et transférez cet email le plus largement possible autour de vous.

Un grand merci pour votre aide.

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

Pour envoyer votre message de pression à votre député, cliquez ici

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2018 2 05 /06 /juin /2018 14:24

 

Migration de masse planifiée de longue date

Selon cette vidéo, dont le texte est ci-dessous retranscrit, la migration de masse de nombreux Africains vers l'Europe est depuis longtemps planifiée, car elle sert les intérêts des manipulateurs, c'est-à-dire ceux qui mettent l'Afrique sous leur coupe, afin de la "traire"...

De ce fait, les Africains, ainsi toujours plus appauvris, recherchent une supposée "vie meilleure" en Europe, qui, ainsi de plus en plus fortement déstabilisée, finira également par complètement tomber sous la coupe des prédateurs mondiaux.

Ceux-là savent tout à fait ce qu'ils font: En exploitant la générosité naturelle de ceux qui, sans voir la manipulation dont les accueillis comme les accueilleurs sont conjointement victimes, tendent leurs bras aux "migrants" (en réalité, le mot est abusivement utilisé, car soit il s'agit de réfugiés fuyant des guerres ou des persécutions réelles, soit de clandestins cherchant à s'introduire illégalement dans d'autres pays pour des motifs beaucoup plus discutables) sans se rendre compte qu'ils sont manipulés et que constamment encourager les "migrations" de masse ne peut que conduire à une impasse: Trop de "migrants" ne peuvent plus être correctement accueillis et cela se fait toujours plus au détriment des populations autochtones...

Le droit d'asile n'est pas ici en cause, mais il doit répondre à des conditions strictes, comme pays en guerre ou persécutions politiques. Ainsi inciter des centaines de milliers et des millions d'êtres humains à quitter leur pays pour en envahir d'autres - même si cette invasion peut être qualifiée de "pacifique" - ne peut, à terme, que conduire vers des crises toujours plus graves, si ce n'est vers un complet effondrement. La solution n'est certes pas de complétement vider l'Afrique pour remplir l'Europe - comparativement nettement plus petite - avec les Africains!

C'est, avant tout, dans leurs pays, en Afrique, que les Africains doivent être aidés, en les aidant à combattre et à s'affranchir des prédateurs mondiaux, de sorte que les richesses de l'Afrique - lesquelles sont grandes! - reviennent non aux multinationales mais aux Africains!

 

Migration de masse venant d’Afrique: planifiée de longue date? 26.11.2017

Dans différentes émissions, Kla.TV a évoqué l’opinion de personnes qui en étaient venues à conclure que la crise des réfugiés n’est pas un hasard, mais que la migration de masse vers l’Europe a été mise en marche de manière ciblée par des hommes de pouvoir comme par exemple George Soros.

Il y a maintenant deux autres personnes qui ont étudié à fond les causes de la migration de masse d’Afrique vers l’Europe. Dans un article publié le 12 octobre dans le magazine politique et économique sur Internet Makroskop, le professeur en économie Anis Chowdhury et l’économiste malaisien Jomo Kwame Sundaram ont répondu à la question de savoir pourquoi tant de jeunes Africains essayent de quitter leur continent natal au péril de leur vie:

Citation: «Dans la première moitié de cette année (2017) au moins 2 247 personnes ont perdu la vie ou ont été déclarées disparues après avoir tenté de venir en Europe par l’Espagne, l’Italie ou la Grèce. L’année dernière (2016), 5 096 décès ont été enregistrés au total. Il s’agit d’informations données par l’organisation internationale pour les migrations (OIM). La majorité de ces morts qui en tant que «migrants économiques» deviennent facilement la proie du trafic d’êtres humains, étaient de jeunes Africains âgés de 17 à 25 ans.

L’ancien chef de la mission britannique à Bengazi (Libye) a déclaré en avril qu’environ un million d’autres jeunes de toute l’Afrique se trouvent en route vers la Libye. Ce qui les motive: Le «rêve de l’Europe.».

Selon Chowdhury et Sundaram les «réfugiés» d’Afrique sont, en général, des «réfugiés économiques». Ceux-ci ne sont pas reconnus comme réfugiés dans le sens de la convention de Genève sur les réfugiés et n’ont donc pas le droit d’asile.

Les deux auteurs ne laissent aucun doute non plus sur le fait que la pauvreté en Afrique est la raison principale de l’exode de masse vers l’Europe. Je cite: «Selon le rapport de la Banque mondiale Poverty in Rising Africa, le nombre des Africains qui sont concernés par une pauvreté extrême est passé de 100 millions en 1990 à environ 330 millions en 2012. Le rapport reflète clairement que les plus pauvres parmi les pauvres vont de plus en plus être concentrés en Afrique.».

Effectivement presque la moitié de la population du continent africain vit aujourd’hui dans la pauvreté. De plus on n’arrive pas à offrir de l’emploi en Afrique à une grande partie des jeunes de 15 à 24 ans. Même en Afrique du Sud, le pays africain avec le plus fort développement économique de tous les pays subsahariens, le taux de chômage des jeunes est de 54%. Mais il semble que ce n’est pas un hasard si l’Afrique est devenue le seul continent qui a constaté une hausse massive de la pauvreté dans les dernières décennies.

Voici l’opinion de Chowdhury et Sundaram concernant la cause de l’augmentation massive de la pauvreté en Afrique: «Une partie de la réponse se trouve dans les échecs de la politique économique de l’époque, souvent imposée par l’Occident. Depuis les années 80 de nombreux pays d’Afrique ont dû se soumettre à des programmes d’ajustements structurels (PAS) basés sur la libéralisation et la privatisation. La Banque mondiale, la Banque de développement africaine et aussi la plupart des donateurs occidentaux ont soutenu les PAS. Et cela alors qu’à ce moment-là l’ONU avait déjà mis en garde contre les conséquences sociales négatives que cela entraînerait.» Les programmes d’ajustements structurels sont des mesures économiques dans les pays du tiers monde, que le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale imposent comme conditions pour avoir un crédit. Ils contiennent surtout la privatisation d’entreprises publiques, c’est-à-dire leur vente à des multinationales. La souveraineté nationale est ainsi peu à peu abandonnée et les ressources naturelles sont ainsi pillées sans égards à l’environnement. Pour recevoir ces crédits les pays sont forcés de diminuer leurs subventions et de prendre d’autres mesures pour faire des économies. Cela veut dire que diverses formes de soutien de l’Etat sont restreintes. Et dans de nombreux cas cela mène inexorablement à la réduction des cotisations sociales ou à l’augmentation des prix alimentaires, ce qui met en danger de mort la population déjà pauvre.

L’économiste américain et prix Nobel Joseph Stiglitz souligne que la manière de procéder du FMI n’a aucunement été favorable au développement des pays du Sud, mais plutôt nuisible. On a certes pris des distances face aux programmes d’ajustements structurels à la fin des années 90, mais d’après Chowdhury et Sundaram, leur successeur, appelé «Document de stratégie pour la réduction de la pauvreté» (abrégé en DRSP), n’est en aucun cas meilleur.

Chowdhury et Sundaram font aussi comprendre que l’exode en provenance d’Afrique ne peut pas être stoppé sans un changement fondamental de la stratégie de politique économique. Comme la Banque mondiale et le FMI ne font apparemment aucun effort pour que l’Afrique soit florissante et en autarcie, on doit présumer que la migration de masse venant d’Afrique qui en résulte est soutenue de manière ciblée.

Les stratèges financiers internationaux tels que la Banque mondiale et le FMI font donc d’une pierre deux coups en faveur des stratèges de pouvoir globalistes:

1. L’Afrique est prise en possession par des puissances impérialistes, c’est-à-dire des puissances qui revendiquent une prédominance mondiale.

2. Le problème de la pauvreté, qui est créé de manière ciblée, est refoulé vers l’Europe, qui est ainsi déstabilisée. De cette façon le continent européen épuisé va lui aussi un jour se soumettre au nouvel ordre mondial planifié par ses stratèges de pouvoir.

 

de dd.

 
 
Partager cet article
Repost0
5 juin 2018 2 05 /06 /juin /2018 11:20

 

Votre  adresse  complète   

N°            Rue 

Code  postal    -  Ville

 

Monsieur/Madame: 

[vos  nom  et  prénom] 

 

OBJET:  Notification  de  refus  d’installation  des  compteurs  LINKY,  ou compteurs similaires de  toutes  autres  marques.

 

Références: 

-  Votre  courrier  du  XXXXXX.

  (copie  jointe)                 

 

-  Notre  Numéro  client: 

X  XXX  XXX  XXX 

[sur  la  partie  gauche  de  votre  facture  EDF] 

 

-  Notre  Point  de  Livraison : 

XX  XXX  XXX  XXX  XXX

[sur  la  partie  gauche  de  votre  facture  EDF]

 

XXXXXXX, le XX/XX/2018 

 

Monsieur  Ferrari, 

 

Par  votre  récent  courrier  (cf.  copie  jointe),  vous  avez  bien  voulu  m’informer  d'une  prochaine  installation  d’un  compteur  LINKY  à  mon  domicile  par  vos  services.  Aucun  texte  légal ,  ni  réglementaire,  aucune  loi,  aucune  ordonnance,  ni  aucun  décret,  ne  vous  autorise  à  imposer  à  un  particulier,  ni  même  à  une  entreprise,  l’installation  d’un  compteur  LINKY  à  son  domicile. 

En  effet,  rien  dans  la  directive  2012/27/UE  du  Parlement  européen  et  du  Conseil  du  25  octobre  2012  relative  à  l'efficacité  énergétique,  ni  dans  la  loi  n° 2015-992  du  17  août  2015  relative  à  la  transition  énergétique  pour  la  croissance  verte,  ne  m’impose  l’obligation  d’installer  ce  compteur. 

Il  apparaît  aussi  que  vous  ne  m’avez  pas  fait  parvenir  non  plus,  au  préalable,  le  détail  des  modifications  contractuelles  y  afférant. 

Et  sans  mon  acceptation  de  ces  dernières,  qui  passe  obligatoirement,  comme  l’exige  la  loi,  par  la  communication  de  vos  nouvelles  conditions  générales  et  contractuelles,  prévues  par  les  articles  111-1  et  111-2,  et  L224-1  à  L224-6  du  Code  de  la  consommation,  modifiés  et  applicables  depuis  le  1er  juillet  2016,  vous  ne  serez  pas  autorisé  à  procéder  à  cette  installation. 

 

Outre  une  copie  de  vos  nouvelles  conditions  générales  de  vente,  que  je  ne  suis  pas  dans  l’obligation  d’accepter,  un  exemplaire  de  votre  contrat  et  de  ses  annexes  doit  m’être  obligatoirement  délivré  dans  un  format  durable,  et  vous  devez  disposer  de  mon  accord  écrit  avant  toute  modification  de  l’existant. 

Aussi,  compte  tenu  des  manquements  actuels  constatés,  et  tant  que  l’ensemble  des  obligations  légales  ne  seront  pas  remplies,  vous  ne  serez  pas  autorisé  à  procéder  à  quelque  modification  que  ce  soit,  ni  au  remplacement  de  mon  compteur  d'électricité  mécanique,  en  parfait  état  de  fonctionnement  (situé  au XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX)  par  un  compteur  de  type  LINKY  ou  de  toute  autre  marque.  Merci  de  prendre  toute  disposition  utile  auprès  de  votre  prestataire  installateur  (XXXXXXXX),  afin  d'annuler  tout  rendez-vous  programmé. 

En  complément,  je  tiens  à  vous  préciser  les  points  suivants: 

Si  vous  êtes  chargé,  par  les  dispositions  de  la  loi,  d’exercer,  je  cite: 

«Les  activités  de  comptage  pour  les  utilisateurs  raccordés  à  son  réseau,  en  particulier  la  fourniture,  la  pose,  le  contrôle  métrologique,  l’entretien  et  le  renouvellement  des  dispositifs  de  comptage  et  d’assurer  la  gestion  des  données  et  toutes  missions  afférentes  à  l’ensemble  de  ces  activités. »,

il  ne  vous  a  été  en  aucun  cas  délivré  l’autorisation  de  vous  approprier  le  contrôle  des  puces  intégrées  à  tous  les  appareils  domestiques  branchés  sur  le  réseau  électrique  et  destinés  à  la  domotique  personnelle.   

Cette  prise  de  contrôle,  qui  s’exerce  dans  le  cadre  de  la  surveillance  des  consommations  qu’effectuent  les  appareils  LINKY,  est  donc  une  violation  du  Règlement  (UE)  2016/679  du  Parlement  européen  et  du  Conseil  du  27  avril  2016  relatif  à  la  protection  des  personnes  physiques  à  l'égard  du  traitement  des  données  à  caractère  personnel.

L’installation  de  votre  compteur  LINKY  viole  donc  unilatéralement  les  dispositions  prévues  par  cette  norme  européenne  à  la  date  de  la  signature  de  notre  contrat.  Elle  met  donc,  de  fait,  EDF/ENEDIS  et  ses  prestataires  en  dehors  du  cadre  légal.

Le  capteur  connecté  proposé  est  en  outre  constitutif  d'une  intrusion  dans  la  vie  privée.

Il  n’a  en  effet  plus  rien  à  voir  avec  la  description  d’un  système  de  comptage  tel  que  défini  par  mes  conditions  générales  de  vente. 

Le  capteur  connecté  que  vous  tentez  de  m’imposer  est  loin  d’être  technologiquement  conforme  à  sa  destination,  et  n’est  pas  prévu  en  l’état  dans  mes  CGV.  Je  vous  rappelle  en  effet    qu’un  système  de  comptage  est  un  appareil  qui  permet  de  contrôler  et/ou  de  visualiser  une  consommation  à  un  instant  T.  Que  ce  soit  quotidien,  hebdomadaire,  mensuel,  trimestriel,  semestriel  ou  annuel. 

Et  rien  d’autre. 

Par  ailleurs,  vous  n’êtes  pas  sans  savoir  que  si  la  loi  de  transition  énergétique,  qui  n’est  pas  une  loi  d’ordre  public,  a  bien  fait  l’objet  d’une  validation  par  le  Conseil  constitutionnel  le  18  août  2015,  ce  dernier  n’a  pas  voté  de  principe  d’exception,  ni  modifié  le  libellé  de  l’article  2  du  Code  civil,  qui,  de  ce  fait,  s’applique  de  plein  droit. 

Tous  les  contrats  signés  avant  février  2013  précisent  vos  obligations  en  tant  que  fournisseur  professionnel  d’énergie,  comme  le  prévoient  les  dispositions  de  la  Norme  européenne  NF  EN  50 160  telle  qu’existante  à  cette  date,  dans  laquelle  il  est  précisé  qu’en  tant  que  fournisseur,  vous  ne  pouvez  modifier  ni  la  qualité  ni  les  caractéristiques  de  l’électricité  fournie,  et  que  la  seule  fréquence  autorisée  dans  le  cadre  de  cette  norme  est  de  50  Hertz  (art.  4.21). 

Tel  que  le  prévoit  le  droit  français,  les  modifications  et  abrogations  apportées  par  décret  à  cette  norme  depuis  son  instauration  ne  sont  pas  rétroactives,  et  ne  peuvent  donc  remettre  en  cause  les  principes  édictés  et  présents  dans  les  CGV  d’un  contrat  signé  antérieurement.   

Le  principe  de  non  rétroactivité  est  clairement  défini  par  la  loi,  et  se  voit  énoncé  par  l'article  2  du  Code  civil  français,  qui  précise : 

«La  loi  ne  dispose  que  pour  l'avenir;  elle  n'a  point  d'effet  rétroactif.».   

En  effet,  en  droit  civil  des  obligations,  les  situations  contractuelles  sont  régies  par  la  loi  en  vigueur  le  jour  de  la  conclusion  du  contrat.   

Les  caractéristiques  techniques  du  compteur  LINKY,  qui  modifient  la  nature  et  les  caractéristiques  de  l’électricité  fournie,  tout  en  modifiant  également,  sans  autorisation  contractuelle,  la  plage  de  50  Hertz  définie  par  la  loi,  en  font,  de  fait,  un  produit  qui  ne  correspond  plus  aux  normes  auxquelles  il  était  censé  répondre,  au  moment  de  la  signature  de  notre  accord  contractuel. 

L’installation  de  votre  compteur  LINKY  viole  donc  unilatéralement  les  dispositions  prévues  par  cette  norme  européenne  à  la  date  de  la  signature  de  notre  contrat.  Elle  met  donc,  de  fait,  EDF/ENEDIS  et  ses  prestataires  en  dehors  du  cadre  légal.

De  plus,  vous  n’êtes  pas  autorisé  à  modifier  les  clauses  et  caractéristiques  du  contrat  en  cours  de  façon  unilatérale,  en  vertu  des  dispositions  prévues  par  les  articles  et  R212-1  alinéa  3  et  R212-2  alinéa  6  du  Code  de  la  consommation.   

D’où  mon  refus  catégorique  et  sans  appel. 

En  dernier  lieu,  j’attire  votre  attention  sur  le  fait  que : 

«Les  dommages  de  toute  nature  causés  par  les  champs  et  ondes  électromagnétiques»  n’étant  plus  couverts  par  les  assurances  multirisques  habitation  depuis  2003,  sauf  à  me  fournir  une  attestation  d’assurance  responsabilité  civile  professionnelle  et  une  attestation  d’assurance  dommages-ouvrage,  qui,  je  vous  le  rappelle,  sont  obligatoires,  vous  ne  serez  pas  autorisé  à  procéder  à  cette  installation  à  mon  domicile.   

Comme  vous  le  savez  certainement,  lors  d’une  intervention  chez  un  client  particulier  ou  chez  un  client  professionnel,  ces  attestations  sont  obligatoires,  en  vertu  des  dispositions  prévues  par  les  articles  1792-1  et  suivant  du  Code  civil. 

Elles  doivent  être  présentées  à  jour  de  cotisation,  sur  simple  requête  du  client,  et  couvrir  l’ensemble  des  activités  d’ENEDIS  et/ou  de  ses  partenaires,  ainsi  que  les  dégâts  matériels  et  immatériels  qui  pourraient  être  occasionnés  par  l’installation  ou  le  fonctionnement  du  matériel  installé.  Votre  compteur  et  les  travaux  qui  entourent  son  installation,  étant  sous  votre  pleine  et  entière  responsabilité,  ne  font  pas  exception  à  la  règle. 

Pour  finir,  il  vous  est  également  rappelé  que  toute  intrusion  de  la  part  de  vos  prestataires,  toute  pose  forcée  sans  mon  consentement  préalable  et  sans  remplir  l’ensemble  des  obligations  légales  énoncées  ci-dessus,  pour  installer  votre  matériel  et  le  raccorder  à  mon  installation,  sans  respecter  les  éléments  ci-dessus,  sera  considérée  comme  une  violation  de  domicile  et  reste  passible  de  poursuites,  au  titre  des  dispositions  prévues  par  les  articles 432-8  et 226-4  du  Code  pénal, pour  le  PDG  ou  le  Président  de  la  société  de  pose  que  vous  aurez  déléguée. 

Quant  à  Messieurs  MONLOUBOU  et  LEVY,  ils  pourront  être  poursuivis,  en  tant  que  donneurs  d’ordres,  pour  complicité  par  aide  et  assistance,  dans  le  cadre  des  dispositions  prévues  par  les  articles  121.7  et  suivants  du  Code  pénal. 

Vous  prendrez  donc,  sans  délai,  toutes  dispositions  pour  annuler  tout  RV  que  vous  auriez  programmé  sans  mon  autorisation. 

Dans  l’attente  de  votre  retour  sur  ces  différents  points,  je  vous  en  souhaite  bonne  réception,  et vous  prie  d'agréer,  Monsieur,  l'expression  de  mes  meilleures  salutations.

 

Source: https://www.dropbox.com/s/56ozcsizbothek3/Courrier%20recommand%C3%A9%20compteurs%20LINKY%20coordonn%C3%A9es%20vierges%202018%20appartement%20locatif.doc?dl=0

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2018 6 02 /06 /juin /2018 15:45

Message relayé

SCANDALE: les huiles essentielles bientôt interdites à la vente!?
Chers amis,

J'ai reçu ce message très inquiétant, et m'empresse de vous le transmettre.

Lisez le bien et partagez-le à vos proches, c'est urgent !

Nous devons à tout prix protéger notre droit à nous soigner avec les huiles essentielles.

Je compte sur vous, car ce sont des remèdes d'une efficacité extraordinaire.

Bien à vous, JP Willem.
 
Le nouveau «coup de poignard»
du lobby pharmaceutique
 
MENACE SUR LES HUILES
ESSENTIELLES

Ces molécules naturelles pourraient être interdites à la vente libre!!!

Madame, Monsieur,

Sans que personne ne s’en rende compte, ils sont en train de signer la FIN des médecines douces et l’interdiction des huiles essentielles:

  • D’abord, ils ont réussi à imposer 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons (contre l'avis des professionnels de santé consultés en janvier 2017); [1]
  • Puis, ils ont déclenché une offensive inédite contre l'homéopathie, avec un rapport officiel du 29 septembre 2017 réclamant son déremboursement pur et simple; [2]
  • Ils ont aussi signé la mort d’un des meilleurs remèdes naturels contre l'arthrose - la visco-supplémentation - qui n’est plus remboursé, comme la chondroïtine et la glucosamine; [3]
  • Et un groupe de 124 médecins vient d’enfoncer le clou le 19 mars 2018 dans Le Figaro Santé, en appelant les Français à la méfiance contre “les médecines alternatives”, et en particulier l’homéopathie; [4]

La guerre est même déclarée contre la médecine chinoise! 

Il y a quelques semaines, 40 policiers, gendarmes et agents des Fraudes ont fait une véritable “descente” dans un des plus gros laboratoires européens de remèdes chinois, basé en Belgique. 

Tout ça… en quelques mois seulement. 


Mais ATTENTION: tout ça n'est rien face à ce qu'ils sont en train de préparer. 

Le plus gros coup de poignard arrive.

Il va être terrible et PERSONNE n’en parle.

Leur vraie priorité, c’est de vous empêcher d'utiliser les huiles essentielles pour guérir!

C'est une offensive sans précédent contre le droit à se soigner naturellement. 

C’est pourquoi j’ai décidé de lancer une PÉTITION pour la Sauvegarde de l’Aromathérapie française et l’usage libre des huiles essentielles.

Il faut réagir maintenant et se mobiliser ensemble avant qu’il ne soit trop tard !

 

Je signe la pétition



Comment ils veulent en finir avec les huiles essentielles en Vente Libre 

Sous la pression des lobbys pharmaceutiques, les huiles essentielles sont devenues la préoccupation numéro 1 de l’Agence française du Médicament (ANSM), la «police de la santé» en France.

J’en veux pour preuve un document interne daté du 16 novembre 2017 qui dévoile la stratégie souterraine de cet organisme rattaché au ministère de la Santé.

Ce document que je me suis procuré via internet le montre très clairement: l’ANSM veut de toute évidence “en finir” avec les huiles essentielles en vente libre. [5]

La machine à détruire les huiles essentielles est bel et bien lancée!

Et si on ne fait rien, il sera bientôt trop tard car leur plan est déjà bien avancé.

Les membres du groupe de travail “Médicaments à base de plantes et médicaments homéopathiques” de l’ANSM ont listé 7 actions prioritaires pour encadrer l’utilisation des huiles essentielles: 

  • ils insistent pour répertorier tous les accidents causés par les huiles essentielles... comme ça, au moindre incident, ils pourront dégainer une réglementation liberticide;

  • et ils demandent carrément à inscrire certaines huiles essentielles sur la liste des substances vénéneuses!


Vous voyez où ils veulent en venir?

Ils veulent à tout prix faire croire qu’il s’agit là d’un poison dangereux, qui ne doit pas être mis entre toutes les mains.

Alors que les huiles essentielles n’ont jamais tué personne!

Déjà en 2007, 15 nouvelles huiles essentielles ont été interdites à la vente libre, en les réservant aux seuls pharmaciens.

Et pas n’importe lesquelles: parmi elles, il y a quelques huiles essentielles difficiles d’emploi comme l’huile essentielle de thuya, mais il y a aussi les époustouflantes huiles essentielles d’armoise ou de sauge officinale.

Et si demain, ils vous interdisaient purement et simplement d’acheter un flacon d’huile essentielle de lavande?

Je ne plaisante pas. Ce cauchemar a même déjà commencé. 

 

Je signe la pétition



Interdiction de dire que les huiles essentielles, «ça marche»!

Regardez ce qui vient d’arriver au plus grand site français d’aromathérapie.

Je ne peux pas le citer ici pour ne pas faire de publicité, mais vous avez forcément entendu parler de ce «géant» des huiles essentielles, qui vend des dizaines de milliers de flacons par jour!

Eh bien il vient d’être mis en demeure par la “Police de la Santé”, les agents de l’ANSM, aidé des fonctionnaires de la DGCCRF, la répression des fraudes.

Quel crime a commis cette entreprise familiale installée dans le Lubéron?

Ils ont expliqué clairement sur leur site les bienfaits de chacune des huiles essentielles qu’ils vendent, leurs origines, leurs propriétés, leurs vertus!

Ça parait plutôt normal, non?

Mais pour ça, ils sont traités comme des bandits de grand chemin ou des dealers de drogue!

Aux États-Unis aussi (où le lobby pharmaceutique est encore plus puissant), les grandes marques d’huiles essentielles sont désormais harcelées, exactement comme en France.

Les patrons de DoTerra et Young Living ont vu débarquer fin 2014 les “gros bras” de la FDA, la Food and Drug Administration. [6]

Il ne se passe plus 1 mois sans que de nouvelles attaques ou intimidations soient menées.

Vous comprenez ce qui est en train de se passer avec les huiles essentielles?

  • Ils ne veulent pas que l’on dise que ça marche... que ça soigne!!

  • Ils ne veulent pas que les Français comprennent l’incroyable puissance de ces substances naturelles capables de soigner 90 % des maladies;

  • Ils ne veulent pas que les médicaments chimiques de Big Pharma soient délaissés au profit de ces merveilles de la Nature, qui sont bon marché et faciles d’utilisation;


C’est pire que tout: car si on ne peut plus dire à quoi elles servent, des millions de gens vont passer à côté de ces huiles qui soignent des dizaines de problèmes de santé.

Pourtant, les huiles essentielles sont très efficaces, peu coûteuses, et n’ont quasiment pas d’effet indésirable. 

Mais elles sont devenues un concurrent insupportable pour les médicaments chimiques et les milliards de profits de Big Pharma.

Dans le fameux Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, les Professeurs Even et Debré ont révélé que 50 % des médicaments sont inutiles, 20 % sont mal tolérés et 5 % potentiellement très dangereux.

Vous imaginez la perte financière pour l’industrie pharmaceutique si les patients apprennent à se soigner naturellement, sans ces médicaments inutiles et dangereux?

Je signe la pétition


Si on laisse faire… Big Pharma va TUER les médecines douces et naturelles

Si cette offensive sans précédent se déroule aujourd'hui, c’est tout sauf un hasard.

Pendant des années, les huiles essentielles sont restées marginales et peu utilisées par le grand public. 

L’aromathérapie, les plantes, c’était bon pour les “babas cool” ou les “hippies”.

Mais depuis 15 ans, nous sommes de plus en plus nombreux à être heureux de nous soigner avec les huiles essentielles!

Tenez-vous bien : depuis 2002, l’augmentation est de 19 % par an! [7]

C’est pour ça que Big Pharma et les barons du “tout médicaments” sont à cransur les Huiles essentielles.

De tous les côtés, ils font assaut contre ces trésors de la Nature : 

  • Il y a quelques années, un règlement européen (UE 230-2013) a imposé le retrait du marché d’environ 600 plantes sous forme d’extraits végétaux ou d’huiles essentielles pour les animaux; [8]

En clair, on interdit aux éleveurs de soigner leurs animaux avec des huiles essentielles efficaces, alors qu’on les pousse à utiliser des tonnes d’antibiotiques!

  • Et ce n’est pas tout: en toute discrétion, le règlement européen R.E.A.C.H. est en train d’étouffer les petits producteurs d’huile essentielle de Lavande, en Provence.

Ce règlement européen R.E.A.C.H. partait d’un bon sentiment, qui est de protéger le consommateur européen de tous les produits chimiques potentiellement dangereux qui l'entoure.

Mais les grands lobbys industriels ont réussi à imposer la classification des huiles essentielles comme des substances chimiques! 

Résultat: Les petits producteurs sont obligés de remplir des dossiers d’homologation extrêmement complexes et coûteux à réaliser….

Et pour beaucoup d’entre eux, il ne leur restera bientôt plus qu’à mettre la clé sous la porte!

Voilà pourquoi il est URGENT de réagir.

 

Je signe la pétition


Face à ces attaques de toutes parts, il est capital de sauver les huiles essentielles.

Si vous et moi nous mobilisons aujourd’hui, nous pouvons encore gagner la bataille et permettre à des millions de Français de profiter des incroyables bienfaits des huiles essentielles et de l’aromathérapie.

C’est pourquoi je vous invite maintenant à signer et à partager cette pétition pour la Sauvegarde de l’Aromathérapie française et l’usage libre des huiles essentielles.

C’est une question de santé publique majeure.

Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour garder cette immense richesse naturelle et préserver ce savoir ancestral.

Nous avons le devoir de transmettre à nos enfants et petits-enfants, et à leurs propres enfants les remèdes naturels qui sont offerts par les plantes.

Pour cela, il faut se battre dès aujourd’hui contre la politique dictée par les lobbys du médicament et des pharmaciens pour préserver l’aromathérapie et l’usage libre des huiles essentielles.

Je vous encourage à signer dès aujourd’hui cette pétition et à la partager au plus grand nombre.
 
Je signe la pétition

C’est un combat pour notre santé – celle de nos enfants et petits-enfants - et pour notre droit à nous soigner librement et naturellement.

Alors je vous en prie, signez maintenant cette Grande Pétition Nationale, et transférez là à tous vos contacts.

Je compte sur vous. 

Votre dévoué,

Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle
Partager cet article
Repost0
24 mai 2018 4 24 /05 /mai /2018 17:03

Message relayé

Lettre ouverte des Professeurs
Luc Montagnier et Henri Joyeux
au Président de la République 

3 minutes de lecture pour changer
les choses…


En cliquant sur JE SIGNE LA LETTRE, j’exprime ma volonté que soit inscrit dans la Constitution le principe de précaution en matière de santé et de médecine. 
 

Diffusez cette lettre ouverte,

Parlez-en autour de vous, 

Interrogez vos élus, 

Discutez-en avec votre médecin, 

Afin que le Président de la République écoute le peuple souverain et soumette une réforme de la Constitution au Parlement ou organise un référendum. 
 

Pr Luc Montagnier 

Prix Nobel de médecine 
 
Pr Henri Joyeux 

Prix international de cancérologie 
 
 
Lettre ouverte au Président de la République pour l’inscription dans la Constitution du principe de précaution en matière de médecine et de santé


Monsieur le Président de la République, 

Tandis que la recherche scientifique repousse les limites du progrès médical et que l’offre de médicaments explose, les cinquante dernières années ont vu éclater de nombreux scandales sanitaires qui n’auraient jamais dû se produire. 

Des procédures étaient censées faire barrage à des médicaments potentiellement dangereux. Pourtant rien n’a empêché que des êtres humains meurent ou souffrent de façon irréversible dans l’indifférence à cause de la diffusion de médicaments dont la mise sur le marché avait été autorisée et que des médecins croyaient pouvoir prescrire en toute bonne foi, sans faire encourir de risque à leurs patients. 

Thalidomide, Distilbène, sang, hormone de croissance, Mediator, Vioxx, Dépakine…. les victimes, parmi lesquelles des dizaines de milliers de femmes enceintes et d’enfants, sont le plus souvent sans recours lorsque ce ne sont pas les procédures judiciaires qui s’éternisent. 

Notre propos n’est pas ici de désigner un responsable –c’est un ensemble de choses- mais de trouver une solution pour protéger la population à l’avenir. 

En 2005, le Président Jacques Chirac a fait inscrire dans notre Constitution le principe de précaution en matière environnementale. 

Sauf à être votée anticonstitutionnellement, toute loi doit désormais respecter l’environnement. Indéniablement il s’agit d’une avancée que personne aujourd’hui ne songerait à remettre en cause. A l’époque, il fallait pourtant oser. 

Paradoxalement, le principe de précaution ne vaut pas pour la médecine et la santé. 

Le Conseil constitutionnel admet certes que la santé publique soit un objectif mais c’est insuffisant. 

Il faut rompre avec l’absurdité du bilan risque/avantage favorable qui n’a pas empêché des catastrophes malgré des procédures d’autorisation de mise sur le marché des produits de santé présentées comme efficaces. 

Ce qui vaut pour notre environnement, c’est-à-dire une prise en compte systématique et une forte protection de la qualité de vie, doit également valoir pour notre santé, celle de nos enfants et des générations futures. 

La santé de chaque individu doit être garantie au plus haut niveau, sans concession. Comment accepter qu’il en soit autrement? 

C’est notre devoir de citoyen que de réclamer la prise en compte de la santé publique par l’Etat, en permanence, quoi qu’il arrive. 

Il est désormais impératif et urgent d’inscrire le principe de précaution en matière de santé et de médecine dans la Constitution, à la place qui lui est naturellement due. 

Le président de la République doit être le premier protecteur de la santé des Français. 

Nous avons le droit le plus précieux d’exiger des médicaments sans danger. 

Le principe de précaution le garantira. 

Les laboratoires pharmaceutiques seront d’autant plus vigilants qu’ils engageront leur responsabilité de façon renforcée ; ainsi leurs profits seront mérités et la recherche, encouragée. 

Cette avancée restaurera la sérénité. 

La France doit montrer l’exemple dans le concert des nations. 

Si des médecins l’envisagent, en première ligne c’est par référence au serment d’Hippocrate dont les premiers mots sont: «D’abord, ne pas nuire» ("Primum non nocere"). 

Ce n’est pas une affaire de religion, de tendance politique, d’appartenance ethnique, de catégorie sociale, de niveau de richesse ou d’orientation sexuelle : c’est l’affaire de tous, sans différence, dans le respect de la devise de la France : liberté, égalité, fraternité. 

Nous, signataires de la présente lettre ouverte, vous demandons, Monsieur le Président de la République, d’exercer en conscience, avec autorité, sagesse et courage, vos prérogatives pour que le principe de précaution en matière de santé et de médecine soit inscrit dans la Constitution, par la voie parlementaire ou référendaire, afin de nous protéger. 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération, 


 

Les signataires


 
JE SIGNE LA LETTRE 
  

  
 

SEPT CATASTROPHES SANITAIRES MAJEURES


Ces catastrophes auraient-elles pu être évitées? 

1/ Thalidomide: pour les nausées de la grossesse à l’origine de malformations 

Souvenons-nous de ce médicament contre les nausées donné aux femmes américaines enceintes dans les années 50. Des milliers de bébés sont nés sans bras, sans jambes. 

Wikipedia: Thalidomide
50 ans après, le fabricant de la thalidomide s'excuse 
 

2/ Distilbène, cause de malformations et de cancers sur plusieurs générations 

Prescrit aux femmes enceintes pour éviter les fausses couches, ce médicament a provoqué des malformations. Il s’est aussi révélé être la cause de cancers sur trois générations, et dans bien des cas, de stérilité. 80 000 femmes en France ont été victimes. 

Wikipedia: Diéthylstilbestrol
Distilbène: des effets nocifs sur trois générations 
 

3/ Sang contaminé 

En 1984, l’Agence de transfusion sanguine n’a pas suffisamment contrôlé les produits dérivés du sang des donneurs, malgré l’épidémie de Sida. Rien qu’en France, 2 000 patients sont contaminés ; plus des trois quarts sont décédés. 

Wikipedia: Affaire du sang contaminé
L'affaire du Sang contaminé : un crime de sang 
 

4/ Hormone de croissance contaminée: 111 enfants décédés 

Malgré les mises en garde de l’un d’entre nous, les médecins ont prescrit à des enfants de l’hormone de croissance extraite de personnes décédées de différentes maladies neuro-dégénératives, d’encéphalite aiguë (maladie de la vache folle), de tumeur intracrânienne. 

Des centaines d’enfants sont contaminés par un agent proche de la maladie de Creutzfeld-Jacob. Cent onze meurent dans d’indicibles souffrances, les autres devant vivre dans la crainte permanente que la maladie, qui peut mettre 30 ans avant de se déclencher, ne se réveille. 

Wikipedia: Hormone de croissance
Hormone de croissance: le procès d'un scandale sanitaire 
 

5/ Médiator 

Tandis que le Médiator est retiré aux USA et chez nos voisins à cause de graves soupçons de toxicité, il reste prescrit en France pendant plus de 10 ans, jusqu’en 2009. Résultat : des centaines de personnes contractent une grave maladie du cœur (valvulopathie). A ce jour 220 décès sont officiellement reconnus comme causés par le médicament. 

Wikipedia: Benfluorex
Mediator: pourquoi le parquet demande un procès contre les laboratoires Servier 
 

6/ Vioxx, anti-inflammatoire «miracle»: près de 30 000 morts aux Etats-Unis 

Cet anti-inflammatoire fabriqué par le laboratoire américain Merck fut prescrit aux USA entre 1999 et 2004. Il a provoqué officiellement 27 785 décès. 

Wikipedia: Rofécoxib
Le Vioxx, retrait mondial sur ordonnances 
 

7/ Dépakine: les femmes enceintes à nouveau victimes 

Plus récemment, c’est l’histoire de la Dépakine qui a défrayé la chronique. Entre 2007 et 2014, 14 322 femmes enceintes ont reçu ce médicament antiépileptique.  

Il s’avère que ce médicament peut être responsable, pour les mères consommatrices, de 10 % d’anomalies de naissance et, dans 30 à 40 % de ces naissances, de retards intellectuels et de troubles du comportement. 

Wikipedia: Acide valproïque
France tv inf : Dépakine 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2018 4 24 /05 /mai /2018 16:38

 

Dernier jour pour voir en ligne "Vaxxed"
"De la dissimulation à la catastrophe"

(Sous-titres en français)

 

 Le film trop souvent censuré, tant il dérange le lobby vaccinal.

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 23:17
Une chanson pour guérir

Guérir avec une chanson, voilà l'incroyable Cadeau que, avant de quitter la Terre, dans les dernières années de sa vie terrestre, le Docteur Hamer a offert à ses patients, passés, actuels et à venir:

Le Cadeau des Dieux - le Cadeau du Dr Hamer

Il explique: "«Mein Studentenmädchen» est une petite chanson d’amour que j’ai écrite pour mon épouse Sigrid en 1976 à l’occasion du 20ème anniversaire de notre amour. Un amour qui avait commencé en 1956, lorsque nous étions tous deux étudiants en médecine à Tübingen."

Au sujet de la chanson "Mein Studentenmädchen

Voici les paroles de la chanson:

Mein Studentenmädchen - Paroles originales allemandes
et traduction française

Mais, même si elles peuvent peut-être aussi jouer un rôle dans l'effet thérapeutique, les paroles ne sont pas le plus important de la chanson, le plus important c'est, en ce cas, la musique dont le Dr Hamer est aussi le compositeur.

Car cette musique correspond, en effet, à ce que le Dr Hamer appelle:

La quasi Mélodie Archaïque Originelle

La chanson chantée, avec sa voix profonde, par le Docteur Hamer lui-même (en 432 Hz, accompagné par un violoncelle) et aussi par un chœur (accompagné par un piano)  est écoutable dans la vidéo ci-dessous. Par le Docteur Hamer lui-même il est conseillé de l'écouter en boucle, 24 heures sur 24 - surtout la nuit - pendant plusieurs jours. Cela a déjà provoqué des miracles.

Étant donné que la thérapie avec "Mein Studentenmädchen" et la chimiothérapie, radiothérapie, etc. sont incompatibles, les patients candidats à la guérison devront, d'emblée, faire un choix très clair: Ou s'en remettre au "système" ou - vu qu'aucun médecin, dans un avenir prévisible, ne prescrira une chanson pour guérir un cancer! - s'assumer tout seuls.

La guérison - et donc survie - est souvent à ce prix!

Bonne écoute et bon travail!

 

Le Dr Hamer chante "Mein Studentenmädchen"

 

Le Dr hamer chante "Mein Studentenmädchen", accompagné d'un violoncelle.

Le Dr Hamer chante "Mein Studentenmädchen"

Partager cet article
Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 14:39

Les semences paysannes marquent
des points!

Carrefour s'engage à vendre les légumes issus des semences paysannes.

http://www.lefigaro.fr/conso/2017/09/20/20010-20170920ARTFIG00002-carrefour-s-engage-a-vendre-des-legumes-issus-de-semences-paysannes.php

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, même si le GNIS (syndicat des semences industrielles), en arguant que ce serait illégal, s'efforce de mener un combat d'arrière-garde en s'opposant à cette initiative qui, en promouvant la bio-diversité, va manifestement dans le bon sens, ce GNIS rétrograde a déjà perdu ce - pour lui - mauvais combat, car l'Union Européenne autorise, désormais, les agriculteurs bio à vendre leurs propres semences.

Excellente nouvelle aussi pour Kokopelli et autres pionniers des semences libres!

Partager cet article
Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 14:38

Cet article est reposté depuis Vivement l'Ecole!.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 14:32

 

Pour ceux qui ne le sauraient pas déjà:

Industrie pharmaceutique: le rapport qui a «vendu la mèche»
L’objectif de l’industrie pharmaceutique n’est PAS de guérir les patients – c’est uniquement de faire du PROFIT. Ceci n’est pas de la «théorie du complot». C’est écrit en toutes lettres, dans un terrifiant rapport, paru le 10 avril dernier.


En savoir plus sur: http://www.paperblog.fr/8669142/industrie-pharmaceutique-le-rapport-qui-a-vendu-la-meche/#XLr9K7yushdZZdlv.99

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 13:40

 

La médecine selon le Dr Knock

 "Tout bien-portant est un malade qui s'ignore."

Via son Dr Knock, Jules Romain avait déjà tout compris. Le film date de 1951. Dans l'extrait ci-dessous le Dr Knock explique son plan au pharmacien de la ville pour l'accroissement mutuel de leurs chiffres d'affaires respectifs...

Knock et la Médecine "moderne"

Partager cet article
Repost0
28 avril 2018 6 28 /04 /avril /2018 14:36

Ma vie n'appartient pas à Enedis

La face cachée du Linky

Partager cet article
Repost0
16 avril 2018 1 16 /04 /avril /2018 13:52

Cet article est reposté depuis Le site d'Initiative Citoyenne.

Partager cet article
Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 18:57
Et si tout s'effondrait?

La question n'est en fait pas "Est-ce que cela va s'effondrer?" mais plutôt "Quand cela va-t-il s'effondrer?" et surtout "Comment se préparer?".

Réponses à toutes ces questions et à bien d'autres, liées à celles qui précèdent, dans la vidéo ci-dessous...

Voir aussi:

 "Qu'est-ce que la collapsologie?"

 

Et si tout s'effondrait? - Pablo Servigne et Vincent Wattelet

Partager cet article
Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 17:06
La collapsologie

Fondée par Pablo Servigne, la "collapsologie" est la science de l'effondrement de notre civilisation techno-industrielle mondiale basée sur le pétrole.

Alors laissons-le lui-même ainsi que d'autres collapsologues présenter ce dont il s'agit...

L'effondrement qui vient...

Raconter la collapsologie

Une rencontre avec un collapsologue

Bercy invite les collapsologues

Yves Cochet, ministre et collapsologue

Déni de réalité

Résilience intérieure

Partager cet article
Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 09:18
Le meilleur des mondes

Sur cette page il est possible de voir l'ensemble des information que le réseau social mondial Facebook collecte sur vous:

  Accès à vos données Facebook.

Pour y accéder concrètement voici la procédure à suivre:

- Connectez-vous à votre compte Facebook.

- Une fois sur votre page d'accueil, repérez, tout à droite du bandeau, un petit triangle noir pointant vers le bas et cliquez dessus.

- Un menu déroulant s'ouvre... Repérez "Paramètres" et cliquez dessus.

- Une page s'ouvre, appelée: "Paramètres généraux du compte".

- Au bas de cette page, repérez un lien appelé: "Téléchargez une copie de vos données Facebook" et cliquez dessus.

- Il s'ouvre alors une page appelée: "Télécharger vos informations. Obtenez une copie de ce que vous avez partagé sur Facebook".

- Cliquez alors sur le bouton vert appelé: "Téléchargez l'archive".

- Il s'ouvre alors une petite fenêtre vous demandant, par mesure de sécurité, de re-confirmer votre mot de passe.

- Puis vous n'avez plus qu'à cliquer sur le bouton bleu "Envoyer" pour recevoir, à votre e.mail FaceBook, au format zip (compressé) une archive de vos données FaceBook.

- Le fichier devra ensuite être décompressé à l'aide d'un logiciel de décompression comme Winzip, Winrar, etc., que l'on peut généralement télécharger gracieusement sur Internet.

- A ce moment-là le fichier compressé se décompressera en plusieurs dossiers tels que: "html", "messages", "photos", "index", "profile", etc...

Et là vous pourrez voir ce que, consciemment ou pas, volontairement ou non, vous avez "partagé" sur FaceBook depuis des années...

Et par conséquent tout ce que toutes sortes de "pompeurs de données" peuvent, d'une manière ou d'une autre, arriver à savoir de vous.

Vouliez-vous vraiment exhiber toute votre vie privée à la totalité de la Terre? Vouliez vous réellement que toutes sortes d'organisations puissent facilement accéder à toutes sortes d'informations personnelles, concernant non seulement votre date de naissance, où vous êtes né(e), votre nationalité, et vos diplômes, mais aussi vos moindres faits et gestes, quels établissement scolaires vous avez fréquentés, quelles études vous avez effectuées, vos goûts dans tous les domaines, vos choix politiques, vos croyances et pratiques religieuses, le fait de savoir si vous vivez seul(e) ou en couple, où vous avez passé vos vacances, comment sont vos enfants, qui sont vos amis, tous les êtres humains connus de vous, etc., etc.

Tenez-vous à ce toutes sortes d'étrangers vous voient au restaurant, à la piscine, dans votre jardin, dans votre maison, à l'église, à la plage, en maillot de bain, avec votre chéri(e), en famille, avec votre première femme ou votre premier mari, avec votre deuxième/troisième femme ou votre deuxième/troisième époux, etc., etc.?

Si vous n'avez que des {vrais} amis sur toute la Terre, il n'y aura jamais de problèmes à se montrer "transparent" vis-à-vis de "tout le monde"....

Mais imaginons maintenant que vous ayez quelques ennemis, ouverts ou cachés, toutes ces informations plus ou moins privées, quelle aubaine pour eux!

Évidemment, si toute votre vie a toujours été un modèle de vertu, si votre comportement a toujours été parfaitement irréprochable, si vous n'avez jamais rien eu à cacher à personne, la possibilité de vous nuire sera diminuée d'autant.

Mais, même dans ces {rares!} cas-là, la transparence reste très dangereuse!

Pourquoi? Pour des tas de raisons!

Par exemple, supposons que vous soyez parfaitement vertueux mais que vous soyez ... juif! Certes un Juif irréprochable, mais ... juif!

Eh bien, pour un certain nombre d'êtres humains sur la Terre, même si vous êtes un premier prix de vertu, votre Judéité est une tare majeure qui vous désignera d'emblée comme une cible de choix pour eux!

Ne croyez-vous pas, par exemple, que les nazis n'auraient pas raffolé de Facebook? Ils auraient été fous de joie de pouvoir disposer de Facebook! FaceBook aurait déjà fait la moitié du "travail" pour eux!

Certes, il n'y a plus de nazis en tant que tels personnifiant le pouvoir politique d'un pays entier, mais il y a toujours, sur la Terre, toutes sortes de nazis dans l'âme qui seraient prêts à s'enrôler de nouveau dans toute organisation qui leur donnerait la possibilité d'exercer un tel pouvoir, le pouvoir d'opprimer d'autres êtres humains à cause de leur race, de leur ethnie, de leur religion, etc.

Et puis, il n'y a pas que les Juifs... D'autres n'aiment pas les Musulmans, les noirs, les Indiens ou les Arabes, d'autres n'aiment pas les Tziganes ou les "gens du voyage", d'autres n'aiment pas les catholiques ou les minorités spirituelles, d'autres n'aiment pas les minorités ethniques, d'autres n'aiment pas les bourgeois, d'autres n'aiment pas ceux qui sont différents d'eux, etc., etc.

En résumé, on est toujours le "Juif" de quelqu'un. Car celui qui porte la haine en lui cherchera toujours à s'en prendre à une catégorie d'êtres humains qui, à sens yeux, aura le tort de ne pas être comme lui.

Il y a aussi plein d'autres choses qui vous désigne comme une cible. Par exemple, sur le plan privé, votre ex-conjoint(e) ou compagnon/gne qui n'a pas digéré votre divorce ou votre séparation (et éventuellement votre re-mariage ou remise en couple avec une nouvelle personne), peut aussi, un jour, pour se venger, chercher à vous nuire. FB lui fournira toujours une abondante matière à exploiter pour cela.

Il y a encore d'autres catégories d'ennemis ou d'adversaires que vous pouvez avoir. Par exemple, vous avez une entreprise florissante qui, dans son secteur d'activité, fait de l'ombre à un ou des concurrents jaloux ou envieux. Si par l'adroite médisance ils arrivent habilement à présenter certains faits de votre vie ou de celle de votre entreprise sous un jour défavorable et ainsi à décrédibiliser votre activité aux yeux de sa clientèle, peut-être arriveront-ils ainsi à vous reprendre des parts de marché ou même à carrément couler votre entreprise?

Supposons, par exemple, que, sur Facebook, vous ayez partagé de nombreuses choses de votre vie privée. Si un malveillant rapproche habilement des événements n'ayant aucun rapport entre eux, il peut arriver à tuer votre réputation, à saper la confiance que d'autres êtres humains vous accordent, à vous et à votre activité.

Supposons aussi, par exemple, que vous ayez, ne serait-ce qu'un peu, donné à entendre que vous partagez une croyance minoritaire et que cette croyance minoritaire, du simple fait quelle est minoritaire, soit qualifiée de "secte" par les chasseurs de secte "professionnels", toujours à l'affût sur Internet, et qui, eux, n'admettent que le matérialisme pur et dur, et - c'est fait! - vous êtes devenu le membre d'une secte et votre entreprise, elle aussi, est devenue une secte!

Même le catholicisme, qui est pourtant la religion historique de la France, est, en quelques décennies, devenu très minoritaire, par certains est taxé, lui aussi, de "secte", constituant une cible de choix pour de nombreux médias "mainstream" où dominent le matérialisme et l'intellectualisme.

Autre possibilité: Vous décidez de briguer un mandat politique, pas forcément pour être le président de la République, mais juste pour être le maire de votre petite commune de seulement quelques centaines d'habitants ou pour devenir conseiller conseiller général ou même député, ou bien vous décidez d'assumer une responsabilité syndicale dans votre entreprise ou quoi que ce soit d'autre.

Jusque là personne ne s'intéressait à vous et à votre vie, et, d'un seul coup, étant donné que vous incarnez maintenant, un pouvoir quelconque, même modeste, vous en dérangez d'autres ou menacez par le fait même leurs intérêts et devenez, dès lors, pour eux une cible, de sorte que vos nouveaux ennemis, connus ou inconnus, vont chercher partout comment, pour contrer votre nouveau pouvoir, ils vont pouvoir vous atteindre et saper votre réputation ou votre considération.

L'on pourrait encore longuement développer toutes les raisons qui peuvent faire que chaque être humain sur Terre peut, très facilement, devenir une cible soit pour des êtres humains individuels soit pour des lobbys ou des groupes de pression appliquant sans vergogne le "principe": "Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose!".

La médisance (appelée en droit "diffamation") se distingue de la calomnie en cela qu'elle est beaucoup plus crédible que la seconde. En effet, la calomnie, du fait qu'elle invente complètement les mensonges qu'elle colporte, est beaucoup moins crédible que la médisance qui mêle habilement des faits réels et des mensonges donnant ainsi aux seconds une crédibilité qu'ils n'auraient pas autrement. La médisance, associée au désir de nuire, fait feu de tout bois. Et c'est pourquoi son pouvoir de nuisance est certainement encore beaucoup plus grand!

Alors, que celui ou celle qui est absolument certain(e) de n'avoir jamais eu, de n'avoir présentement, ou de ne jamais avoir à l'avenir d'ennemi - que ce soit des ennemis personnels ou des ennemis catégoriels -, étale sans pudeur toute sa vie sur FaceBook ou d'autres réseaux du même genre, celui-là n'a, peut-être (?), rien à craindre!

Sans pudeur!, disions-nous. Oui, justement, la pudeur, parlons-en! A quoi sert-elle? La pudeur est ce qui offre la protection permettant à un être humain de se construire lui-même. Il y a, de natures différentes, la pudeur du corps et aussi, plus fine, celle de l'âme, déjà refoulée par l'impudeur corporelle.

Dans son célèbre ouvrage "Le Petit Prince", l'aviateur écrivain Antoine de St Exupéry, au moment de la naissance de la Rose du Petit Prince, nous aide à comprendre ce qu'est la pudeur:

"Le petit prince, qui assistait à l'installation d'un bouton énorme, sentait bien qu'il en sortirait une apparition miraculeuse, mais la fleur n'en finissait pas de se préparer à être belle, à l'abri de sa chambre verte. Elle choisissait avec soin ses couleurs. Elle s'habillait lentement, elle ajustait un à un ses pétales. Elle ne voulait pas sortir toute fripée comme les coquelicots. Elle ne voulait apparaître que dans le plein rayonnement de sa beauté. Eh! oui. Elle était très coquette! Sa toilette mystérieuse avait donc duré des jours et des jours. Et puis voici qu'un matin, justement à l'heure du lever du Soleil, elle s'était montrée.

Et elle, qui avait travaillé avec tant de précision, dit en bâillant:

- Ah! Je me réveille à peine... Je vous demande pardon... Je suis encore toute décoiffée...

Le petit prince, alors, ne put contenir son admiration:

- Que vous êtes belle!" ("Le Petit Prince" - Antoine de Saint-Exupéry.)

De la même manière ce n'est que protégé dans l'intimité et même le secret du ventre maternel que l'embryon peut  se développer pour devenir un être humain de la Terre.

De façon générale, la personnalité profonde de chaque être humain, avec toutes ses facultés propres, ne peut réellement se développer que protégée des regards extérieurs curieux. La pudeur est justement faite pour rendre cela possible. C'est ainsi que la pudeur apparaît aussi comme étant la mesure exacte de la valeur intérieure de l'être véritable, celui qui perdure lorsque son enveloppe la plus extérieure est retombée comme une coquille vide ou une écorce morte.

Alors, celui ou celle qui a soin de faire de lui-même ou d'elle-même le plus irremplaçable des êtres se tiendra, pour le moins, très prudent(e) et très vigilant(e) (le mieux serait probablement de s'en tenir complètement à l'écart!) vis-à-vis de tous les systèmes sociaux "modernes" conduisant ceux et celles qui y adhèrent et s'y abandonnent aveuglément à, en toute impudeur, terrestrement et animiquement, à tous points de vue, toujours plus se déshabiller en public...

Si, d'emblée, l'on montre "tout" à l'humanité entière, que reste-t-il à réserver à ceux que l'on aime vraiment?

Partager cet article
Repost0
11 avril 2018 3 11 /04 /avril /2018 16:15
Relation entre autisme et vaccinations

Relation entre autisme et vaccinations

Partager cet article
Repost0
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 12:28

 

Toutes les implications d'une survie

après un arrêt cardiaque de 18 heures

 

Un homme survit - ou "revit" - après 18 heures d'arrêt cardiaque. Et cela sans aucune séquelle! Tous les grand media ont relayé cette information, mais aucun n'en a retiré toutes les implications.

Pour comprendre le côté "miraculeux" de cette information, il faut être conscient qu'une survie après 45 minutes d'arrêt du cœur est déjà communément considérée comme un "exploit":

Peut-on survivre après un arrêt cardiaque de 45 minutes?

Retenons aussi ceci: En théorie, "En l'absence de soins après un arrêt cardiaque, les dégâts sont irréversibles au bout de quatre minutes".

S'il en était besoin, une fois de plus, la preuve est faite que ce n'est pas parce que le cœur s'est arrêté - même pendant des heures - qu'un être humain a cessé de vivre.

Sachant que c'est déjà arrivé qu'un supposé "donneur d'organes" se réveille au dernier moment - "Le "donneur" d'organes n'était pas mort" -,  heureusement pour cet homme que personne ne s'est précipité sur lui pour lui prendre son foie, ses reins ou quoi que ce soit d'autre; sinon il n'aurait jamais eu la possibilité de revenir à la vie!

Sachant qu'il est, en réalité, impossible de prélever des organes vitaux encore utilisables sur un corps réellement mort, combien de personnes aussitôt prélevées d'un organe auraient pu continuer à vivre si une armée de blouses blanches armées de scalpels ne s'était pas précipitée sur elles afin de leur prélever un morceau devant être "ré-utilisé" ailleurs?

Cette question est justement examinée dans cet article, que l'on pourrait re-baptiser: "Réanimer moins longtemps perd des vies mais permet d'en sauver d'autres" ou encore: "Ré-animer plus brièvement sauve d'autres vies mais peut perdre celle des pas assez longtemps réanimés". Sur une ligne de pensée aussi "savonneuse" (se dire qu'en arrêtant la réanimation au bout de dix minutes, l'on a plus de "chances" de pouvoir prélever les organes!), si le respect de la vie n'est pas en soi un absolu, pourquoi ne pas carrément faire mourir ou même tuer quelqu'un (dont la vie serait supposée avoir "moins de valeur") pour donner ses organes à un autre?

Et, avec la notion de "coma dépassé" (aussi appelé "coma de stade IV" ou "mort cérébrale" ou même, fort poétiquement, "mort rose") et de "prélèvements d'organes à cœur arrêté", encore davantage dans celui-ci: "Le scandale des "donneurs" pas morts". Si les "donneurs" sont présentés comme étant "plus vivants que morts" et si "l'angoisse grandit face au développement de nouvelles pratiques de prélèvements d'organe", il est grand temps d'en revenir au principe de précaution! et l'on comprend que de nombreux citoyens, autrement (abusivement!) présupposés "d'accord", aillent promptement s'inscrire sur le registre national des refus.

La convoitise vis à vis des organes encore bien vivants des morts supposés est elle que l'on a même inventé le nouveau concept de "prélèvement à cœur arrêté contrôlé". Certains estiment qu'un arrêt circulatoire de seulement 75 secondes est suffisant pour décréter décédée la personne dont les organes sont ainsi convoités. C'est, évidemment, des plus inquiétants!

Car s'il faut attendre des heures - et parfois même encore davantage - pour être sûr que quelqu'un est bien mort - donc qu'il ne reviendra pas - et ce avec une certitude non pas seulement de 99,9% mais bien de 100%, en réalité, en vertu du principe "Primum, non nocere!" ["Avant tout, ne pas nuire!"], reste-t-il des cas où il soit possible de prélever des organes encore "utilisables" en étant absolument sûr de ne pas empêcher un être humain de revenir à la vie?

A l'évidence, la réponse à cette question est, tout simplement: Non!

Alors, si l'on veut défendre le principe que, mort ou vif, notre corps nous appartient...

 

Avant de "donner nos organes", prenons conscience

 de ce que cela signifie vraiment!

 

Partager cet article
Repost0