Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 14:23

Un Processus de Guérison
qui tient en trois mots:

Je T'Aime


Récit de Joe Vitale:

<<Il y a deux ans, j’ai entendu parler d’un thérapeute d’Hawaii qui a guéri une salle complète de patients aliénés criminels, sans jamais voir aucun d’eux.

Le psychologue étudiait le dossier d’un interné et ensuite regardait en lui-même pour voir comment il avait créé la maladie de cette personne. À mesure qu’il s’améliorait lui-même, le patient s’améliorait.

Quand j’ai entendu cette histoire pour la première fois, j’ai pensé que c’était une légende urbaine. Comment quelqu’un pouvait-il guérir quelqu’un d’autre en se guérissant lui même? Comment même le meilleur maître de l’auto-amélioration pouvait-il guérir l’aliéné criminel?

Ça n’avait pas de sens. Ce n’était pas logique. J’ai donc rejeté cette histoire. Cependant, je l’ai entendue de nouveau, un an plus tard. J’ai entendu dire que le thérapeute avait utilisé un procédé de guérison hawaïen appelé "Ho’oponopono".

Je n’en avais jamais entendu parler, pourtant je ne pouvais laisser cela me sortir de l’esprit. Si l’histoire était vraie, je devais en savoir davantage.

J’avait toujours compris que «responsabilité totale» signifiait que j’étais responsable de ce que je pensais et de ce que je faisais. Au-delà de ça, je n’y étais pour rien.

Je crois que la plupart des gens considèrent la responsabilité totale de cette façon-là. Nous sommes responsables de ce que nous faisons, pas de ce que n’importe qui d’autre fait, mais cela est faux.

Le thérapeute hawaïen qui a guéri ces personnes malades mentales allait m’enseigner une nouvelle perspective avancée sur la responsabilité totale.

Image

Il s'appelle Dr Ihaleakala Hew Len. Nous avons probablement passé une heure à parler lors de notre premier appel téléphonique. Je lui ai demandé de me raconter toute l’histoire de son travail en tant que thérapeute.

Il a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’État d’Hawaii. Cette salle où ils gardaient les malades mentaux criminels était dangereuse.

Des psychologues quittaient chaque mois. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en allait, tout simplement. Les gens marchaient dans cette salle en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients.

Ce n’était pas un endroit agréable où vivre, travailler ou venir en visite. Le Dr Len m’a dit qu’il ne voyait jamais ses patients. Il accepta d’avoir un bureau et de voir les dossiers. Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même. À mesure qu’il travaillait sur lui-même, les patients commençaient à guérir.

- «Après quelques mois, des patients à qui l’on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement», m’a-t-il dit. D’autres, qui avaient dû être lourdement médicamentés commencèrent à abandonner leurs médicaments. Et ceux qui n’avaient aucune chance d’être relâchés furent libérés.»

J’étais stupéfait.

- «Pas seulement cela», poursuivit-il, «le personnel commença à se plaire à venir travailler. L’absentéisme et le roulement du personnel prirent fin. Nous avons fini par avoir plus de personnel que nous en avions besoin parce que les patients étaient relâchés et que tout le personnel se présentait pour travailler. Aujourd’hui, cette salle est fermée.»

C'est là que je devais poser la question d'un million de dollars:

- «Qu'est-ce que vous faisiez en vous-même qui amenait ces gens à changer?»

- «Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés», a-t-il dit.

Je ne comprenais pas. Le Dr Len a expliqué que la responsabilité totale pour votre vie signifie que tout dans votre vie - simplement parce que c'est dans votre vie - est de votre responsabilité.

En un sens littéral, le monde entier est votre création.

Ou{a}i{s}. Cela est difficile à avaler. Être responsable de ce que j'ai dit ou fait est une chose. Être responsable de ce que chacun dans ma vie dit ou fait est une tout autre chose. Pourtant, la vérité, c'est que si vous assumez la complète responsabilité de votre vie, alors tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez de quelque façon est de votre responsabilité, parce que c'est dans votre vie.

Cela signifie que les activités terroristes, le président, l'économie  - quoi que ce soit que vous expérimentez et que vous n'aimez pas  -, c'est à vous qu'il revient de les guérir. Ils n'existent, pour ainsi dire, que comme des projections venant de l'intérieur de vous. Le problème n'est pas leur, il est vôtre et pour les changer, vous avez à vous changer.

Je sais que cela est difficile à saisir, sans parler que c'est difficile à accepter et à vivre pour de vrai. Le blâme est beaucoup plus facile que la responsabilité totale, mais à mesure que je parlais avec le Dr Len j'ai commencé à réaliser que la guérison pour lui et dans le ho'oponopono signifie s'aimer soi-même.

Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quelqu'un - même un criminel malade mental - vous le ferez en vous guérissant.

J'ai demandé au Dr Len comment il s'y prenait pour se guérir lui-même.
Qu'est-ce qu'il faisait, exactement, quand il regardait les dossiers de ces patients?

- «Je faisais juste répéter "Je m'excuse" et "Je vous aime", encore et encore», a-t-il expliqué.

- «C'est tout?»

- «C'est tout!»

Il se trouve que vous aimer vous-même est la plus merveilleuse façon de vous améliorer, et à mesure que vous vous améliorez, vous améliorez votre monde.

Laissez-moi vous donner un rapide exemple de la façon dont ça marche:

Un jour, quelqu'un m'a envoyé un e.mail qui m'a contrarié.

Auparavant, j'aurais traité la situation en travaillant sur mes points faibles émotionnels ou en essayant de raisonner avec la personne qui avait envoyé le message désagréable.

Cette fois-là, j'ai décidé d'essayer la méthode du Dr Len. Je répétais en silence: «Je m'excuse» et «Je vous aime», je ne le disais à personne en particulier. J'évoquais simplement l'esprit d'Amour pour guérir en moi ce qui avait créé la circonstance extérieure.

En moins d'une heure j'ai reçu un e.mail de la même personne: Il s'excusait pour son message précédent.

Rappelez-vous que je n'avais pris aucune mesure extérieure pour obtenir ces excuses. Je ne lui avais même pas répondu.

Pourtant, en disant «Je t'aime», j'avais en quelque sorte guéri en moi ce qui le créait.

J'ai par la suite participé à un atelier de "Ho'oponopono" animé par le Dr Len. Il a maintenant 70 ans, il est considéré comme un grand-père chaman et il est quelque peu solitaire.

Il a louangé mon livre "The Attractor Factor". Il m'a dit qu'à mesure que je m'améliorerai la vibration de mon livre augmenterait et que chacun le sentirait quand il le lirait. Bref, dans la mesure où je m'améliorerai, mes lecteurs s'amélioreront.

- «Qu'en est-il des livres qui sont déjà vendus et qui se trouvent un peu partout (out there)?», ai-je demandé.

- «Ils ne sont pas "un peu partout"», a-t-il expliqué, m'étonnant encore une fois avec sa sagesse mystique. «Ils sont encore en vous.»

En résumé, il n'y a pas d'un peu partout.


Cela prendrait un livre entier pour expliquer cette technique avancée avec la profondeur qu'elle mérite. Qu'il suffise de dire que chaque fois que vous voulez améliorer quelque chose dans votre vie, il n'y a qu'une seule place où regarder: 
En vous.

Quand vous regardez, faites-le avec Amour.>>



Note: "Ho'oponopono" signifie "rendre droit, rectifier, corriger".





Un commentaire
: Ce qu'il y a de vrai dans "Ho'oponopono"
.


Question
:
Qu'il y a de vrai dans "Ho'oponopono"?


Réponse: En travaillant sur soi, en particulier dans le Silence, par l'exemple, l'on peut beaucoup pour changer aussi les autres.

De façon lapidaire, un proverbe dit aussi cela: "Change en Toi et cela changera aussi autour de Toi".

Pour expliquer cela, il y a, certes, la valeur de l'exemple, mais, lorsque les autres ne nous voient pas, il y a aussi et surtout, associé au pouvoir de l'Amour, le pouvoir des pensées.

Ceci n'a rien à voir avec l'auto-suggestion ou quoi que ce soit de semblable
, mais avec le fait qu'un penser concentré concentre la Force Divine neutre qui parcourt la Création. Cette Force ne peut en nier l'existence, puisque c'est elle qui active tout, y compris la croissance vers la lumière de chaque brin d'herbe!

De ce fait, par notre vouloir spirituel concentrant nos pensées dans le sens de l'Amour, nous pouvons agir, de façon efficace, sur un entourage très étendu.

Suscitées par notre vouloir pour le Bien, nos pensées deviennent ainsi comme une Epée de Feu qui guérit les blessures et fait progresser le Bien dans la Création entière.

La guérison des malades autour du Docteur Len s'explique ainsi.

Question: Peut-on en conclure, comme il est dit dans le récit, que notre responsabilité s'étend aussi à ce que font les autres?

Réponse: Non, bien sûr! La responsabilité de chacun est individuelle. Même si l'on influence les autres et est influencé par eux, chacun n'en demeure pas moins seul responsable de tout ce qu'il pense, dit et fait, même lorsqu'il l'a accepté d'autrui sans réserves!

Certes, ce qui se produit dans notre vie, les rencontres, agréables ou désagréables que nous faisons, rien de cela n'est dû au hasard; tout a un sens et tout a une raison, mais cela ne veut pas dire que les autres n'existent pas en tant qu'êtres indépendants de nous-mêmes et ne seraient qu'une projection de notre propre conscience!

Il est également clair qu'en nous transformons nous-mêmes et qu'en orientant, de façon concentrée, nos pensées dans la bonne direction nous avons la possibilité de fortement influer sur les autres - donc de les influencer -, parce que le pouvoir de la pensée est capable d'agir comme un Glaive de Feu et de déchirer la couche sombre qui nous sépare d'autrui.
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Santé de l'Âme
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 12:49

Le Péroxyde d’Oxygène

H2O2

 

 

En fait, les guérisons quasi "miraculeuses" ici observées (ici le mot "miracle" n'est pas exagéré) sont dues principalement à l'association du concentré de jus de melon (SOD), du péroxyde d'hydrogène (eau oxygénée) et du germanium.

Lorsque l'on voit des gens alités, en soins palliatifs, qui, 4 jours plus tard, sont sur pieds, a-t-on effectivement le droit de parler de "miracle"...?

 

Le péroxyde d'hydrogène a fait l’objet de plus de cinq mille études, comme thérapies alternatives au cancer. Pourtant, il n'est toujours pas approuvé par la FDA (Food and Drug Administration) lors de traitement du cancer, de l’arthrite, ou d'autres maladies. Une revue de la littérature montre qu’à ce jour plus de cinquante articles ont été publiés sur l’usage des perfusions intra-artérielles et intra-veineuses de péroxyde d'hydrogène, représentant des centaines d'injections administrées en toute sécurité, sans effets secondaires.

 

Voici une liste de maladies pour lesquelles le péroxyde d’hydrogène a été utilisé avec succès: Allergies, maux de tête, herpès, Alzheimer, SEP, zona, anémie, VIH, infections, arythmies, grippe, asthme, piqûres d'insectes, infections bactériennes, cirrhose du foie, bronchite, lupus, érythémateux disséminé, cancer, candidose, parasitoses, maladies cardiovasculaires, Parkinson, maladie vasculaire cérébrale, maladie parodontale, douleur chronique, prostatite, diabète de type 2, polyarthrite rhumatoïde, rétinopathie diabétique, sinusite, problèmes de digestion, maux de gorge, ulcères, emphysème, infections virales, allergies alimentaires, verrues, infections fongiques, vaginite, la gingivite, etc.…


 

Historique:

Dès le début du XIXe siècle, le péroxyde d'hydrogène a été largement utilisé en médecine. Beaucoup de maladies bactériennes, y compris la syphilis, ont répondu au H2O2, alors qu'aucun autre traitement n’avait été efficace. Au début du XXe siècle, le H2O2 a été utilisé pour traiter plusieurs maladies telles que la fièvre typhoïde, le choléra, les ulcères, l'asthme, la coqueluche et la tuberculose, le cancer.

La capacité du péroxyde d'hydrogène à tuer les bactéries dans le corps humain a été bien documentée, et un manuel de médecine, en 1922, décrit l'emploi du péroxyde d'hydrogène par voie orale, par injection intraveineuse, et pour une utilisation majeure.

Toutefois, lorsque l'industrie pharmaceutique a commencé à se développer, le péroxyde d'hydrogène a été de plus en plus ignoré pour finir par être abandonné en tant que traitement.


Résumé:

A partir de 2500 références, ou plus, relatives au péroxyde d'hydrogène, recueillies et examinées, les chercheurs ont appris à apprécier ce produit physiologique comme une molécule extrêmement importante dans le métabolisme.


Le péroxyde d'hydrogène est produit par toutes les cellules de l'organisme, pour de nombreuses raisons physiologiques. Les granulocytes produisent le H2O2 en tant que première ligne de défense contre les bactéries, les levures, les virus, les parasites, et la plupart des champignons. Il est impliqué dans une voie métabolique qui fait appel aux différents types d’enzymes oxydés.

Le péroxyde d'hydrogène est impliqué dans le métabolisme des protéines, des glucides, des lipides, des vitamines, des minéraux, ou l
'immunité de tout autre système. Les études démontrent un effet métabolique de la perfusion intraveineuse du H2O2.

Effets secondaires et de toxicité de H2O2: Les perfusions de péroxyde d'hydrogène sont le fondement de toutes les thérapies administrées à l'hôpital de Santa Monica. Au cours des six dernières années, le personnel médical de HSM a administré plus de 30.000 perfusions de H202 sans une seule réaction négative sérieuse. Occasionnellement, un picotement ou une sensation de brûlure se produit.

 

Constatations: En usage oral (il existe aussi les inections intraveineuses et les bains) l'absorption de quelques gouttes d'eau oxygénée dans un liquide, est une véritable "chimio" sélective et douce; en effet, elle ne s'attaque qu’aux cellules en pleine activité, c'est le cas des cellules cancérisées, alors que les cellules «normales» sont en "repos relatif".

 

L'eau oxygénée utilisée ne doit pas contenir de stabilisant, mais celle qui est stabilisée par la phénylamine n'est pas nocive. Sans stabilisant, il y a perte d'oxygène mais de seulement 10% en quelques mois.

 

En France, il est impossible de savoir quel stabilisant est utilisé; aussi, dans le doute, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas employer l'H2O2 vendu dans les pharmacies françaises.

Il est totalement incontournable de prendre des anti-radicaux libres, surtout la catalase, pendant la prise de H2O2.


Il y a tout lieu de penser que la prise d'eau oxygénée doit se faire loin de la consommation d'anti-radicaux libres, (CATALASE ,SOD, sélénium, CoQ10, glutathion, vit. C, E, D3 etc...) En tout cas, il vaudrait mieux éviter que ces produits se retrouvent ensemble dans les intestins.

L'on peut obtenir un résultat un peu similaire en ne consommant que du cru, car la cuisson enlève l'oxygène des aliments, mais il faut augmenter progressivement la proportion de cru, afin d'éviter une crise de détoxication. Il en va de même pour l'absorption d'eau oxygénée, augmenter très progressivement.

A conserver au réfrigérateur.


Prendre l'estomac vide. Une heure avant les repas ou 2 heures 1/2 après les repas. S’il est pris avec de la nourriture il peut y avoir risque d’indigestion ou de vomissements. Certaines personnes qui le prennent avant de se coucher peuvent avoir des difficultés à dormir. D'autres peuvent avoir des maux d’estomac.

 

En cas de crise de détoxication se caractérisant par «fatigue, diarrhée, maux de tête, éruptions cutanées, nausée, symptômes pseudo-grippaux ou autres» ne pas s’arrêter, les bactéries mortes et les toxines sont libérées du corps. En cas de crise de détoxication, il est préconisé de quand même continuer, mais tout en cessant provisoirement d'accroître le dosage.

Deux dosages possibles:

 

 

Dosage "hyper-prudent", afin d'éviter une crise de détoxination: eau oxygénée, 2,5 volumes (moitié de la normale), et, cependant, même à ce si faible dosage, il y a un effet étonnant.

- Prendre 1 goutte par jour dans un verre d'eau.

- La semaine suivante, passer à 2 gouttes/jour.

 

- Chaque semaine, augmenter de 1 goutte/jour, jusqu'à 18 gouttes/jour maximum

 

- Dès que l'on est à 2 gouttes/jour, prendre en 2 prises, lorsque que l'on en est à 3 gouttes/jour prendre en 3 prises continuer jusqu'à rémission, puis diminuer progressivement.

Attention: Ne mélanger l'eau oxygénée que dans un verre d'eau impérativement non chlorée.

Dosage normal: eau oxygénée, 5 volumes.

- Premier jour prendre 1 goutte dans un verre d'eau.

- Le jour suivant, passer à 2 gouttes.

 

- Chaque jour, augmenter de 1 goutte, jusqu'à 18 gouttes /jour maximum.

 

- Dès que l'on est à 2 gouttes/jour, prendre en 2 prises, lorsque que l'on en est à 3 gouttes/jour prendre en 3 prises continuer jusqu'à rémission, puis diminuer progressivement

Attention: Ne mélanger l'eau oxygénée que dans un verre d'eau impérativement non chlorée.

Attention!: Les informations ici communiquées sont purement indicatives et les protocoles donnés varient grandement d'un praticien à l'autre, de sorte qu'ils sont tous susceptibles d'évoluer...

Le germanium est indispensable pour la pénétration de l'oxygène dans la cellule.

Contiennent du germanium naturel: reishi, goji, gingembre, shitaké, aloé véra, consoude, ail, cresson, chlorella, gomphrena, schizandra. Sans prise de germanium il y a risque de nausées, ce qui veut dire que l'oxygène ne pénètre pas suffisamment dans la cellule.

Attention: Des expériences ont montré que le germanium chimique peut provoquer des catastrophes! Seul le germanium naturel, organique ou ionique, contenu dans des plantes ou des fruits, peut s'avérer bénéfique.

Précautions d’emploi: Les prises doivent êtres éloignées des prises d'anti-radicaux libres et aussi éloignées des repas (ce qui n'est pas si simple).

Ceux qui ont subi des transplantations ne doivent pas prendre de H202, cela peut , en effet, provoquer un rejet.

Les traitements de chimiothérapie peuvent aussi bénéficier de l’oxygène sur les cellules.

Avertissement: Par précaution, les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas utiliser cette méthode, car ses possibles effets sur le fœtus ou le nourrisson ne sont pas connus.

Ingrédients actifs du concentré de jus de melon (SOD):


Antioxydants valeur %

 

SOD (Fe/Zn ; Fe et Mn) 14 000 IU / gr

Catalase 2 000 IU / gr

Co-enzyme Q10 0,11 mg / gr

Acide Lipoïque 0,04 mg / gr

Glutathion 6,60 μg / gr

Caroténoïdes 0,7 μg / gr

Vitamine A 0,02 mg / gr

Vitamine E 0,48 μg / gr

Vitamine C 0,01 μg / gr

Sélénium 0,005 μg / gr

 

Minéraux valeur %

 

Potassium 9,1 mg / gr

Magnésium 0,4 mg / gr

Calcium 0,8 mg / gr

 Sodium 0,1 mg / gr



Références:

 

 

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.professionalrating.com/&sa=X&oi=translate&resnum=3&ct=result&prev=/search%3Fq%3DH2%2BO2%2Bcancer%2Bmiracle%26hl%3Dfr%26sa%3DG

0

Page originale: http://www.professionalrating.com/


 


0

Ou, sur un moteur de recherche: «H2O2 cancer miracle»...

0



          Remarque:

          Comme d'habitude, cet article est purement informatif. Chaque lecteur demeure donc, en fonction de son propre discernement, personnellement et intégralement responsable de l'usage qu'il en fera ou n'en fera pas.

    Si vous êtes malade, veuillez consulter votre praticien de santé reconnu.


0


 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Oxygénothérapie
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 17:05

La durée de la vie humaine
va-t-elle en s'allongeant
ou en raccourcissant?


L'on entend souvent encore l'opinion courante selon laquelle la durée de la vie humaine ne cesse de s'allonger... Pourtant, l'on commence à voir/entendre des avertissements ou des études qui énoncent clairement le contraire!

Exemple (Extraits):


<<Les enfants mourront plus jeunes que leurs parents, avertit le ministère

"Un jeune qui a été en surpoids avant dix ans raccourcit sa vie de onze ans."

Children will die younger than their parents, minister warns

The children of today are likely to die at a younger age than their parents as a result of the increasing obesity crisis, a senior Cabinet minister has warned

Alan Johnson, the Health Secretary, raised the alarming prospect of life expectancy falling for the first time in many hundreds of years unless youngsters began to eat healthier diets.

He said that rather than being "lectured and hectored", parents needed to be told the stark message that a young child who was overweight before their teens could see their lifespan cut short by as much as 11 years.


Diabète, troubles cardiaques...


They also ran the risk of developing debilitating diseases, such as diabetes and heart trouble, with increased numbers likely to experience ill-health for far longer than previous generations.


"Un enfant de moins de seize ans sur trois est couramment considéré comme obèse."


Around one in three children under the age of 16 is currently considered overweight or obese.


"Il existe un très réel danger que les enfants d'aujourd'hui soient les premiers à avoir une vie plus courte que leurs parents et à passer la plus grande partie de leurs années dans un état de santé déplorable."


(...) There is a very real danger that today's children will be the first to live shorter lives than their parents and spend more of their years in poor health.


(...) "If you explain to parents that many children, regardless of their size, have dangerous levels of fat in their arteries or around their organs, and this may reduce their life expectancy by up to 11 years - then people respond.


Mr Johnson (...) said: “Research shows us that vilifying the extremely fat doesn't make people change their behaviour".


“Commentators who point and shout at pictures of the morbidly obese simply fuel the problem."


"Deux tiers des adultes sont estimés être au-dessus de leur poids normal."


Two thirds of adults are estimated to be above their ideal weight, at a cost to the economy of around £7 billion a year in treatment, benefits, loss of earnings and reduced productivity.

By 2050, this is estimated to rise to £50 billion - almost half the NHS's current yearly budget. (...)


He added: "We are calling on everyone - from the smallest community keep fit class to the biggest retailers in the land - to join in this campaign to change the way we live our lives.''(...)

Extrait d'un article signé Rosa Prince.

 
Lire l'article original entier ici:
http://www.telegraph.co.uk/health/2449040/Children-will-die-younger-than-their-parents,-minister-warns.html


Cet autre article mettant aussi l'accent sur l'obésité, dit sensiblement la même chose:

"Les enfants obèses mourront plus jeunes que leurs parents".

"Obese children will die younger than their parents: report".

Lire l'article original entier ici:
http://www.cbc.ca/health/story/2007/03/27/obesity-child.html

 


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 16:22

Vérités émergentes au sujet de
maladies proliférantes



Avec, pour ses praticiens, seulement 59 ans d'espérance de vie et 60% de suicides de plus que la moyenne, la profession dentaire est une activité à hauts risques.

Ces deux incroyables statisitiques proviennent du livre de Françoise Cambayrac, Vérités sur les maladies émergentes. L'ouvrage dénonce, en particulier mais pas uniquement, le risque des amalgames dentaires au mercure. Danger pour le dentiste qui les manipule et aussi et surtout pour ses patients qui, lentement, s'intoxiquent...


Selon les capacités et l'héritage de l'organisme, en effet, la charge des métaux lourds se lègue de mère à enfant, l'intoxication lente, due en particulier aux amalgames, peut soit être évacuée par les voies naturelles et passer inaperçue, soit s'accumuler jusqu'à déclencher des problèmes de santé extrêmement douloureux et invalidants, qu'aucune drogue ne soulagera.


Parce que ses analyses systématiques ne sont pas prévues pour détecter l'intoxication par les métaux lourds, la médecine ne comprend pas ce genre de malades. Alors, elle ne cherche pas plus loin, elle les oriente vers la psychiatrie, qui, elle, «s'en charge» ...


L'on apprend que, des malades affligés de maladies émergentes, soumis à une analyse appropriée, sont découverts massivement intoxiqués par les métaux lourds. Plus frappant encore, ces malades guérissent de leur maladie en se faisant désintoxiquer avec de puissants chélateurs. Ces chélateurs sont des produits qui ont la propriété de se combiner aux métaux lourds pour former un produit inerte, qui, ensuite, naturellement et facilement, s'évacue de l'organisme.


Les maladies dites émergentes sont massivement apparues dans les années 80. Ce sont principalement: la fibromyalgie, l'autisme, les maladies auto-immunes, la sclérose, la sclérose en plaques, la fatigue chronique, la spasmophilie, la maladie d'Alzheimer, . . . et même certaines allergies et diabètes.


La principale cause de la charge en métaux lourds dans l'organisme provient des amalgames dentaires, mais aussi des vaccins (lien bien connu, et refusé d'admettre par les autorités sanitaires, entre vaccins et autisme ou sclérose en plaques), de la consommation de certains poissons, d'accidents comme casser une ampoule basse consommation (même labellisée "Ecolabel") ou un thermomètre à mercure...


À propos de vaccins, l'on apprend que certains d'entre eux soi-disant sans mercure ont toutefois été testés par deux organismes indépendants, qui, dedans, ont trouvé ... quoi? ... du mercure!


Le​​​​ livre de Françoise Cambayrac est une telle mine d'informations qu'il est impossible de le citer entièrement, mais ce bref aperçu  est déjà de nature à ouvrir quelques paires d'yeux....


Il est aussi bon de savoir que faire déposer ses amalgames sans prendre (comme c'est souvent le cas) les précautions draconiennes qui vont avec peut provoquer l'effet inverse à celui recherché:, c'est-à-dire aggraver les problèmes de santé de la personne considérée. Entre autres, ceux qui souhaitent se débarrasser de leurs amalgames auront donc particulièrement profit à lire ce livre.


"Vérités sur les maladies émergentes"

Présentation de l'ouvrage par l'éditeur

ALZHEIMER - ALLERGIES - DIABÈTE - FIBROMYALGIE - AUTISME - MALADIES AUTO-IMMUNES - DÉPRESSION - SCLÉROSE - FATIGUE CHRONIQUE - SPASMOPHILIE - ETC.


Vous redoutez les nouvelles maladies de ce siècle et voulez maîtriser votre santé? Ce livre est fait pour vous! Alzheimer, allergies, diabète, fatigue chronique, autisme, spasmophilie, fibromyalgie, dépression, sclérose en plaques et autres maladies émergentes poursuivent leur irrésistible et inquiétante progression. Vous allez découvrir que ces pathologies prétendument inévitables et incurables, ne sont pas dues à la fatalité. Des moyens existent pour comprendre, soigner et prévenir ces fléaux qui nous assaillent, mais l'on a délibérément laissé dans l'ombre les données scientifiques qui nous permettraient d'agir.


Ce bouquet d'histoires vraies qui débouchent sur d'ahurissantes révélations soigneusement cachées aux Français, permet d'appréhender la problématique dont il est ici question, de façon concrète et vivante, et de faire la lumière sur les véritables causes de ces maladies et la possibilité de les prévenir. Le corps médical lui-même, curieusement tenu à l'écart des travaux scientifiques internationaux, qui, pourtant, font référence hors de nos frontières, tirera parti d'un tel ouvrage car l'enseignement que nos médecins reçoivent ne correspond pas à l'état actuel des connaissances scientifiques. Une désinformation organisée et programmée règne dans les Facultés et la presse médicale; l'essentiel est recouvert (comme les dents!) d'une chape de "plomb" et ceux qui savent pratiquent la langue de bois.


L'auteur lève un pan du voile, traduisant en langage courant, de manière claire, rigoureuse et compréhensible pour tous, 140 publications médicales anglophones de haut niveau, qui infirment bien des lieux communs médicaux, et étayent solidement son propos. Vous découvrirez pourquoi et comment l'on dissimule intentionnellement la vérité.


Dépistée et soignée par un médecin chercheur audacieux et iconoclaste, qui refusait de se satisfaire de réponses toutes faites, Françoise Cambayrac retrouve la santé après 9 ans de maladie et d'errance médicale. Effarée par ce qu'il lui explique, elle découvre peu à peu combien nous sommes tous désinformés.


"Vérités sur les maladies émergentes" - Au sommaire

  • Courrier du Dr André Germez
  • Préface du Professeur Sami Sandhaus
  • Préface du docteur Georges Dussert
  • Introduction
  • Réponse institutionnelle à un problème inconnu
  • Attention Danger!
  • Qu'en est-il du message que le Dr Melet a voulu faire passer
  • Centres de toxicologie et psychiatrisation abusive
  • Histoire de la lutte contre le mercure
  • Le mercure est partout
  • Les maladies émergentes
  • Mécanisme d'action de toxicité du mercure
  • Comment mettre l'intoxication chronique aux métaux lourds en évidence?
  • Comment agit l'exclusion du gluten et des produits laitiers?
  • Les chélateurs et leurs détracteurs
  • Se soigner, enfin!
  • Pourquoi les "produits miracles" ont-ils tant de succès
  • Que faire tant que vous avez encore des amalgames et que vous êtes malade?
  • La politique de santé dentaire
  • Annexe 1: photos de dépose au cabinet dentaire
  • Annexe 2: exemple d'accréditation d'un laboratoire fiable
  • Annexe 3: bilan de mars 2007, de la matériovigilance de l'Afssaps mise en place en 2005 et commentaires
  • Annexe 4: sélection d'études scientifiques avec lien vers la bibliothèque Nationale de médecine, reprise sur le site de Sevaonline.com
  • Références scientifiques
  • Bibliographie

"Vérités sur les maladies émergentes"

Informations sur l'ouvrage

  • Editeur: Marco Pietteur (22 novembre 2007)
  • Auteur: Françoise Cambayrac
  • Collection: Résurgence
  • Langue: Français
  • Broché: 415 pages
  • Format: 16 x 24 cm
  • Couverture: Broché
  • ISBN-10: 2874340391
  • ISBN-13: 978-2874340390
  • Prix: 22,00 €


Site de l'auteur:


http://francoise-cambayrac.org/ 


 
Au sujet de la dépollution
voir aussi l'incontournable:

"La Cure de toutes les maladies"
de la Doctoresse Hulda Clark

Et aussi le film:

Interview de la Doctoresse Hulda Clark

(La dernière partie du film est consacrée
à la dépose des amalgames
et à l'extraction des dents mortes)



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Aides pour le Corps
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 21:06
Emotional Freedom Techniques

http://www.tap4freedom.com/pictures/gary-craig.jpg

Gary Craig
Il s'agit notamment de techniques de soins/guérisons venues d'un certain Gary Craig, reposant sur le fait, en liaison avec l'impact émotionnel évalué de 0 à 10, de tapoter des points déterminés du corps...


http://www.enlightened-bodywork.com/images/graphics/tappoints.jpg

Les points à tapoter


D'après ce qui est indiqué sur la vidéo en anglais visible ci-dessous, l'EFT obtient des résultats tout à fait remarquables là où beaucoup d'autres choses ont échoué...



Une présentation de base, en français, avec une vidéo montrant les points en question peut être vue en cliquant ICI.
Prêt(e) pour une séance d'EFT? Pour démarrer cliquer ICI.

Les principales indications de l'EFT peuvent être consultées ICI.


Présentation de l'EFT par une praticienne suisse:



La vidéo en français ci-dessous répond à la question:
"Où faut-il se tapoter?"



Pour télécharger le livre gratuit de Gary Craig
en français


Bonnes EFT expériences!
 
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Recettes de Santé
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 13:51

Qu'est-ce que la détoxination ionique?


La détoxination ionique ... c'est le pied!

Une aide efficace pour libérer notre corps des toxines, métaux lourds et polluants divers.

La plupart des gens ont déjà entendu parler de "détoxination" (concept souvent associé à détoxication, bien que les deux procédés soient différents): C'est le mot utilisé pour qualifier le procédé de purification, de nettoyage du corps.

Une technique dont l'on parle de plus en plus et que l'on recherchera de plus en plus dans l'optique du maintien ou d'un retour au bien-être, compte tenu de la diversité des bienfaits qu'elle apporte: la toxination ionique.

Il existe des appareils permettant ce travail de détoxination ionique, tout en associant plusieurs procédés - la détoxination, l'ionisation, les infrarouges lointains - aidant ainsi notre corps à se libérer des toxines accumulées au fil des jours.

Il travaille en quelque sorte comme un générateur d'ions négatifs et positifs, au moyen d‟une cathode et d‟une anode: L'on plonge les pieds dans une bassine d‟eau saline, dans laquelle se trouve une bobine – la cathode – qui génère des ions négatifs, pendant qu'au poignet se trouve l'anode – les ions positifs. Une ceinture  à infrarouges lointains est également placée autour de la taille pour stimuler le travail des émonctoires et favoriser l'élimination des métaux lourds.

L'on reste ainsi environ 30 minutes les pieds dans l'eau, temps au cours duquel l'eau va prendre différentes couleurs, orange, brun, noir, vert…, et se charger de certaines matières, mousse blanche, déchets, particules noires ou rouges…

Quelques exemples


Début…


Après 15 minutes…


Après 30 minutes…


Comment se passe la détoxination?

Lorsque l'on plonge les pieds dans l'eau, les ions négatifs générés par la bobine entrent dans le corps et vont en quelque sorte circuler dans notre propre fluide, le corps humain étant composé d‟environ 70% d'eau.

Tout notre corps produit des réactions et des courants électriques, produisant à leur tour de l'énergie. La vie que nous menons aujourd'hui fait que nous avons des déséquilibres au niveau de notre potentiel électro-magnétique, avec un excès d'ions positifs dans le corps. Ceux-ci emprisonnent les toxines dans les tissus et entravent le bon fonctionnement de notre organisme.

Pour que
l'absorption des nutriments et l'élimination des déchets se fassent correctement, les cellules d'un organe doivent posséder un potentiel négatif de 70 à 90 millivolts.

En revanche, une cellule stressée ou endommagée peut voir son potentiel électrique réduit jusqu'à seulement 10 ou 20 millivolts; l'absorption des nutriments sera alors pauvre, tout comme l'élimination des déchets, avec toutes les préjudiciables conséquences que cela entrainera: fatigue, troubles du sommeil, troubles de la digestion et de la circulation, douleurs, allergies, défaillance du système immunitaire...

La stimulation bio-énergétique générée par  le détoxinateur ionique va favoriser une restauration et un rééquilibrage de la bio-stimulation ainsi qu'une réharmonisation des énergies bloquées. En rechargeant les batteries, chaque organe peut travailler avec son maximum d'efficacité: meilleure absorption de nutriments et meilleure élimination de déchets.

En outre, l'effet de dialyse électrique créé par le détoxinateur ionique stimule le fonctionnement des organes à un niveau cellulaire, avec un effet positif au niveau de la micro-circulation. Celle-ci fait partie de la circulation liquide du corps ayant directement part dans les actions interchangeables des substances entre le sang et les tissus de l'organisme. Elle joue un très important rôle dans la régularisation de l'oxygène et des substances nutritives pour les tissus ainsi qu'une excrétion propre des déchets: Si la micro-circulation de l'organisme est bonne, le corps est probablement en bonne santé. Lorsqu'il y a un déséquilibre, il est vraisemblable qu'il se trouve, quelque part, un mauvais fonctionnement.

Un autre bienfait que procure l'ionisation est le rétablissement de l'équilibre acido-basique. Tous ces ions négatifs générés par  le détoxinateur ionique attirent les particules toxiques qui sont en surcharge positive. L'on a pu constater que plusieurs séances de détoxinateur ionique ainsi que des corrections alimentaires ont contribué à significativement réduire certains symptômes, jusqu'à même les éliminer.

Pourquoi faut-il se détoxiner?

Les toxines proviennent de l'air que nous respirons, de l'eau que nous buvons, des aliments que nous mangeons, et même des pensées stressantes que nous avons.

Plus nous avançons dans notre époque, plus notre organisme est agressé par les
divers polluants qui viennent empoisonner le sang et encombrer les organes: les produits raffinés, la suralimentation, l'excès de graisses saturées et de sucres, l'alcool, le tabac, les somnifères, la pollution ambiante, les vaccins,  la pilule contraceptive, les métaux lourds, les traitements allopathiques…

Egalement la sédentarité et le manque d'oxygénation du corps empêchent l'élimination naturelle des toxines.

Enfin notre mode de vie, notre façon de penser et le stress que nous nous créons constituent une autre source importante d'intoxination de notre corps.

Les toxines (acides urique, pyruvique, oxalique, lactique, nicotinique, aspartique, etc.) ont en outre un fort pouvoir de rétention de l'eau dans le milieu cellulaire. Il devient alors presque impossible de débarrasser le corps de ses déchets.

Plus les toxiques s'accumulent sans pouvoir être délogés, plus des pathologies lourdes peuvent se mettre en place, d'autant plus fortement qu'il peut y avoir cumul de substances indésirables comme: café, cigarettes, médicaments lourds, drogues dures, etc.


Comment savoir si l'on est intoxiné?

L'un des premiers signes d'intoxination est la fatigue. Quand nous la ressentons, cela ne signifie pas que nous ayons seulement besoin de nous reposer, mais cela veut dire qu'il devient prioritaire de nettoyer notre milieu interne. C‟est un signe capital d‟information de notre niveau d‟encrassement tissulaire.

En outre le stress, l'irritabilité, les douleurs, les problèmes de sommeil, de digestion, de circulation, de poids… sont souvent liés à une intoxination de l'organisme, entravant le bon fonctionnement du métabolisme. Il est bon dans ces cas de commencer par une bonne cure de nettoyage


Y a-t-il des effets secondaires?

La détoxination ionique n'a pas d‟effets secondaires sur le corps. Cependant, comme dans tout processus de nettoyage, l'organisme se met dans un "mode de guérison" et profite souvent de ce travail pour se libérer autant qu'il le peut de ce qui l'encombre, d'où parfois certains "désagréments".

Il est donc possible qu'après une séance, ou au cours des 24  heures qui suivent, l'on ressente de la fatigue, vécue plutôt comme un relâchement ou une détente, parfois une migraine ou des douleurs qui se déplacent pour ensuite disparaître ou des mouvements intestinaux induisant souvent une meilleure digestion par la suite.

Toutefois, le procédé de
détoxination ionique est une méthode particulièrement douce, sécuritaire, relaxante, sans aucun effort ni préparation particulière, qui, en général, n'entraine pas ou peu d'effets secondaires, en dehors d'une sensation de légèreté et de bien-être. La majorité des utilisateurs affirment se sentir beaucoup mieux après chaque séance de détoxinateur ionique.

Les enfants ont-ils besoin de se détoxiner et peuvent-ils utiliser un détoxinateur ionique?

Pour les enfants aussi, il est tout à fait bénéfique de faire ce travail de détoxination. En effet, les produits raffinés, la suralimentation, l'excès de graisses saturées, de sucres, de boissons sucrées et gazeuses, la sédentarité et le manque d'oxygénation, mais aussi les stress de toutes sortes qu'ils peuvent subir, concourent à entraver le bon fonctionnement de leur métabolisme et empêcher l'élimination naturelle des toxines. C'est ce qui peut aussi, pour une part, expliquer leur mal-être physique et/ou psychique.

Les enfants peuvent faire une séance dès l'âge de 6 ans, pour une durée de
seulement 15 minutes. Une fois par semaine ou tous les 15 jours suffisent pour démarrer (les 5 à 8 premières séances), puis une fois par mois en entretien.

Cela doit rester, toutefois, un confort pour l'enfant, et non une contrainte. Il est donc conseillé de s'adapter aux besoins de chacun.

L'on pourra légèrement augmenter la durée de la séance en fonction de l'âge.

Y a-t-il des contre-indications?

Le procédé de détoxination ionique est sans effets secondaires sur le corps. Cette technique est simple d'emploi, sans risque, efficace, rapide et ne nécessite aucune préparation particulière.

Les différents témoignages,
après une séance, parlent toujours d'un mieux-être et d'une sensation de légèreté.

Toutefois,
par mesure de précaution, il est déconseillé d'utiliser le détoxinateur ionique dans les cas suivants:

- femmes enceintes ou qui allaitent;
- personnes qui ont reçu une transplantation d‟organe;
- personnes qui portent un pacemaker;
- personnes qui ont des blessures ouvertes sur les pieds;

Combien de temps dure une séance?

Les séances,
pour un adulte, durent 30 minutes, voire 40 à 45 minutes pour les personnes très intoxinées ou qui ont des problèmes de santé plus importants. Pour commencer, il est conseillé de faire 8 à 14 séances tous les 2 ou 3 jours, voire une fois par semaine, puis, en entretien, 1 ou 2 fois par mois.

Il est recommandé de respecter un délai de 2 à 3 jours minimum entre 2 séances, temps nécessaire à l'organisme pour lui permettre de se restaurer, de se guérir et de se ré-harmoniser, ainsi que d'assurer ses fonctions naturelles de drainage et d'élimination.

La quantité de déchets excrétés par les pores et les glandes des pieds constitue le déclenchement du procédé de détoxination de l'organisme. Cette détoxination va se poursuivre au cours des prochaines heures et même les jours suivants...

A noter que les bienfaits du détoxinateur ionique sont parfois associés à ceux simultanément procurés par une ceinture délivrant à l'abdomen des rayons infrarouges lointains.

Quels sont les bienfaits que l'on peut ressentir avec un détoxinateur ionique?

Un tel appareil, en tant que tel, ne guérit aucune maladie... L'on peut plutôt parler de restauration, de rééquilibrage de la bio-stimulation et de ré-harmonisation des énergies bloquées. Cela va donc aider les organes du corps à fonctionner plus efficacement et va avoir une action bénéfique sur tout le métabolisme.

Les témoignages sont nombreux, et l'on retrouve souvent les bienfaits suivants: 

Plus de légèreté dans le corps

Plus de clarté d'esprit

Sensation de sérénité

Meilleur sommeil

Meilleure digestion

Jambes plus légères

Moins de douleurs articulaires, moins de tensions

Moins de migraines

Perte de poids

Peau plus douce et plus tonique, moins de rides

Moins d'eczéma, moins d'acné

Plus de tonus et d'énergie.



LA SANTE PASSE D’ABORD PAR LA DETOXINATION


A noter que les fabriquants, bien sûr, font la mise en garde usuelle: "Cette technique thérapeutique ne constitue en aucun cas un diagnostic médical et ne se substitue pas à un traitement médical. En cas de doute, il est conseillé de consulter son médecin traitant".

Tous les détoxinateurs ioniques se valent-ils?

Non. Il en est à tous les prix; cela peut aller de un à quatre.  Il y a, là aussi, la Rolls Royce et la 2 CV. L'on trouve, à l'étranger, des appareils bas de gamme,  le plus souvent fabriqués en Chine, sans véritable boîtier électronique et sans ceinture à infrarouges lointains et/ou autres dispositifs complémentaires. Attention aussi à la sécurité électrique de tels appareils!

Le modèle "Bodyclair" associe les bienfaits de la ceinture à infrarouges lointains à ceux du détoxinateur ionique. De plus, le boîtier électronique, avec des fonctions sophistiquées, est capable de détecter si l'eau est trop ou pas assez salée, etc.




Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Aides pour le Corps
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 18:57

Les guérisseurs, la foi, la science!


Un être humain responsable de lui-même est d'abord un être humain pleinement responsable de sa propre santé. Et, pour exercer son propre discernement, il se doit d'être pleinement informé afin de pouvoir ensuite librement choisir les thérapeutes et les thérapies, quel qu'en soit le genre, auxquels il voudra confier sa santé intégrale.

Il s'agit donc du "droit de savoir". Les grands médias,  trop souvent inféodés aux lobbys et pouvoirs financiers en place, ne relayent que peu ou pas du tout, ou alors de façon déformée, les informations capitales que le public serait pourtant en droit de connaître. Heureusement, pour se tenir véritablement informé, il existe encore des chercheurs/informateurs/réalisateurs indépendants!

Jean-Yves Billien, réalisateur documentariste, par exemple, est spécialisé dans les films documentaires d'investigation dans le domaine de la santé.

Chacun de ses films est un pavé dans la mare de l'ignorance, du dogmatisme et des préjugés.

Après avoir vu le film "Les guérisseurs, la foi, la science" tout votre regard sur la médecine, la santé, et même l'univers, peut s'en trouver complètement bouleversé!



Pour réaliser ce film, Jean-Yves Bilien a rencontré une centaine de guérisseurs, aux quatre coins de la planète. Il a également filmé de nombreux médecins, professeurs et chirurgiens, qui nous donnent leur point de vue sur la médecine d’aujourd’hui et sur ces formes de “thérapies alternatives”.

Un travail de plusieurs années pour aboutir à ce documentaire unique et inédit de 1 heure et 45 minutes.


“Un document exceptionnel,
un voyage bouleversant
à la rencontre des guérisseurs...”

Attention! Ce film contient notamment d'incroyables - mais réelles! - images d'opérations effectuées par des guérisseurs à mains nues qui peuvent vivement impressionner la sensibilité de certains spectateurs!


Ce film retrace l’histoire de la guérison spirituelle et du magnétisme guérisseur depuis l’antiquité et présente les portraits de célèbres guérisseurs. Ces guérisseurs soignent des "gens de la rue", donc des gens "comme tout le monde", mais aussi des présidents, des ministres, des médecins, des scientifiques, des personnalités connues. Aujourd’hui, il arrive même que des médecins collaborent avec ces guérisseurs.

Ce film est entrecoupé par les interventions du Docteur Thierry Janssen, chirurgien et psychothérapeute, auteur de «La solution intérieure» chez Fayard. Il explore les nombreuses facettes de la guérison, y compris au contact de guérisseurs traditionnels et de praticiens orientaux et nous présente des travaux de recherches scientifiques.

Chaque année, des milliers de malades condamnés par la médecine moderne n’hésitent pas à parcourir la planète à la recherche de guérisseurs, dans l’espoir d’une guérison “miraculeuse”. Et il arrive qu'il l'obtienne!

À l’heure des scanners, de la radiothérapie et de la chirurgie assistée par ordinateur, ils sont de plus en plus nombreux dans le monde à exercer cette profession qui semble pourtant venir d’un autre âge. La pratique de ces guérisseurs reste en marge de la médecine, officielle particulièrement en France, où ils exercent souvent dans l’ombre, parfois même dans l’illégalité.

Pourtant, des hôpitaux font de plus en plus appel à eux, notamment aux "coupeurs de feu" dans le traitement des grands brûlés. Mais, officiellement, ils n’existent pas! La médecine officielle ignore ces soigneurs, dont la façon d'être et les pratiques ne trouvent pas de place dans les nomenclatures officielles!

Le film fait aussi intervenir de nombreuses personnalités de la science et de la médecine: Docteur Martine Gardénal, Docteur Bernard Grad, Docteur Alain Perreve-Genet, Docteur Nelson Teixeira, Docteur T., Jean-Luc Bartoli, Pierre Bévelot, René Blanc, Jean-Jacques Boucharlat, Léon-Raoul Hatem ("L'Horloger de l'Univers", auquel un autre film de Jean-Yves Billien est consacré), Emmanuel Marcos, William Nonog, Alex Orbito (auquel un autre film "Les Guérisseurs de la Foi" est spécifiquement consacré), Joao Teixeira de Faria (célèbre guérisseur brésilien, obtenant de stupéfiantes guérisons en pratiquant, notamment, sous la guidance d'esprits désincarnés, d'incroyables opérations soit à mains nues soit avec ... un couteau de cuisine, avec lequel il "épluche" littéralement l'œil de ses patients!!!).

La médecine officielle - la médecine "d'école" ou "académique" - reste bouche bée devant les guérisons d'apparence miraculeuse obtenues par de tels guérisseurs, que, souvent, elle poursuit devant les tribunaux pour "exercice illégal de la médecine". Pourtant, les faits sont là: Des guérisseurs sans diplômes, sans formation, sans instruction, mais avec une assurance sans pareille, pratiquent des interventions sans anesthésie ni asepsie qui, autrement, entre les mains de la médecine conventionnelle, tueraient les patients, mais, dans les mains des guérisseurs, leur apportent une guérison certes espérée par eux-mêmes mais pour les autres complètement inattendue et même "impossible"!


"Joao de Deus"

En voyant, par exemple, un "Joao de Deus" "opérer" ses patients totalement confiants, oui, l'on ne peut que méditer, avec un émerveillement candide devant les
Mystères de la Vie, à la célèbre parole du bien connu écrivain américain Mark Twain (auteur de "Tom Sawyer", etc.):

"Il ne savait pas que c'était impossible,
alors ... il l'a fait!!!"


"Joao de Deus"
Le "Faiseur de Miracles"
Résumé

Ils sont magnétiseurs, rebouteux, coupeurs de feu ou guérisseurs. Ils «soufflent» le chaud, le froid, «imposent» les mains, manipulent... Ce film est le fruit d'une enquête de quatre années à travers le monde et nous fait découvrir des guérisseurs en Europe, au Brésil et aux Philippines. Ce documentaire évoque également les liens entre les guérisseurs et la médecine allopathique.

Ils «soufflent» le chaud, le froid, «imposent» les mains, «manipulent», soignent par les plantes... Ils soulagent souvent, et guérissent parfois «miraculeusement» des malades que la médecine officielle, en dépit de tout son arsenal thérapeutique, doit parfois abandonner à leur sort.

Qui sont donc ces praticiens empiriques, qui n'ont pour tout diplôme que les témoignages de reconnaissance de leurs patients? Ces guérisseurs qui, à mains nues, à l'aide de leur seul don, redonnent à de nombreux malades équilibre et santé?

A l’heure des scanners, de la radiothérapie et de la chirurgie assistée par ordinateur, des milliers de malades continuent pourtant à parcourir la planète à la recherche de véritables guérisseurs, dans l’espoir d’une guérison miraculeuse.

L'on estime à huit mille le nombre de guérisseurs – rebouteux ou magnétiseurs - exerçant en France. La plupart travaillent chez eux et ont un autre métier. D’autres sont identifiés et sont parfois reconnus par la médecine officielle. À l’ombre de la loi, ces guérisseurs opèrent aujourd'hui comme au Moyen Âge, non diplômés, donc de manière illégale. Méconnus, ces guérisseurs restent en marge dans nos sociétés et exercent un savoir empirique. En fait, rien de surprenant au fait qu'ils ne puissent être diplômés, si l'on songe que "le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas!".

Ces personnes ont su préserver, par une tradition ancestrale, cette mémoire intuitive qui leur permet de remettre une articulation en place, de soulager une douleur grâce à leurs mains  bienfaisantes, ou bien de «couper le feu». La plupart des guérisseurs utilisent le magnétisme guérisseur et l’imposition des mains, qui sont des pratiques universelles, présentes sur les cinq continents, et qui remontent à plusieurs milliers d’années, comme en témoignent des hiéroglyphes égyptiens.

La notion d'énergie est à la base de tout le travail des guérisseurs, notion également essentielle dans la médecine traditionnelle chinoise et orientale. Mais le mot «énergie» est banni par le monde scientifique. Tout comme la notion de «toucher thérapeutique». Cette situation est pourtant en train d’évoluer doucement grâce aux recherches et aux expériences de plus en plus nombreuses effectuées sur des guérisseurs, lorsqu'ils acceptent de s'y prêter (ce qui est, par exemple, le cas de Alex Orbito). Le concept d'une «énergie de guérison» est passé du statut d'objet de suspicion et de ridicule à la respectabilité pour nombre de médecins occidentaux.

La pratique de ces guérisseurs, de plus en plus nombreux en Europe et aux Etats-Unis, reste en marge de la médecine, particulièrement en France, où ils exercent souvent dans l’ombre, parfois  même dans l’illégalité. Les hôpitaux font, pourtant, de plus en plus appel à eux, en particulier pour le traitement des grands brûlés. Mais, officiellement, les guérisseurs n’ont pas le droit d’exercer, sous peine d’être condamné pour «exercice illégal de la médecine».

La plupart des guérisseurs que nous voyons dans le film "Les guérisseurs, la foi, la science" ont une réputation internationale; ils ont été approchés par des scientifiques, des médecins et ont fait l'objet d'études dans des instituts.

Ils ont soigné des gens de la rue, des Chefs d'Etats, des ministres, des médecins, des scientifiques, des célébrités… Mais, malgré tout, ces guérisseurs restent en marge de la médecine officielle, malgré les observations qui se sont accumulées depuis des siècles et malgré les nombreux constats de guérisons établies par le monde scientifique. Et pourquoi donc?



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 18:38

Bon à savoir:

Le soja n'est pas un aliment,

mais une substance toxique

 

Même non contaminé, le soja demeure l'un des produits les plus toxiques.

 


L'industrie agro-alimentaire en a, tout simplement, fait un aliment pour faire fructifier son business.


Il est tout aussi regrettable de le retrouver dans les boutiques Bio et dans les livres de recettes de personnes pronant la Bio et faisant le quotidien des revues alternatives.

 

Pour rappel, le soja contient 20 fois plus de purines que la viande de porc, un facteur anti-trypsynogène, des allergènes en pagaille, il détruit la thyroide et la microflore intestinale, donne des cancers hormonaux.


Contrairement à ce que l'on raconte, un litre de lait de soja contient l'équivalent en phyto-ostrogène de cinq pilules contraceptives!!! Les moines l'utilisent toujours pour neutraliser leur libido.


Et puis, comment, aujourd'hui, garantir un soja sans OGM,  lorsque l'on sait qu'en 2002 Monsanto détenait déjà 98% du soja mondial et que, dans le cahier des charges (de plus en plus laxiste) de l'Agriculture Bio, l'on tolère 1% de traces de pesticides et d'OGM (vous savez, la petite fraction de lécithine de soja que, pour émulsifier, l'on fourre partout...).


Il n'y a que sous la forme fermentée (soyu, tamari, miso) que le soja n'est pas toxique.

 

A bon entendeur, salut!

Portez-vous bien!



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 18:13

Après l'Homo Erectus
et l'Homo Sapiens
une nouvelle race d'êtres humains
serait en train de faire son apparition:


L'Homo Toxicus

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 17:40

Tendu? Fatigué? Stressé?
Et si vous partiez à la découverte du ...
Qi Gong?







Où l'on voit qu'il n'y a pas de mal
à se faire du Bien!



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans L'Art de Vivre Sain
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 04:06

Bruno Gröning
un Guérisseur exceptionnel










Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 02:51


A qui le tour?



http://www.univers-nature.com/images/sante-nature/vaccination-cancer-col-uterus/risque-vaccination-cancer-col-uterus.jpg

Victime du vaccin contre le col de l'utérus

Après les Etats-Unis et le Canada, l’Europe se lance dans une grande campagne de vaccination anti-cancer du col de l’utérus. Tout le monde se réjouit de cette «avancée» médicale.

Qu’en est-il exactement? Des millions de jeunes femmes ont déjà été vaccinées avec l’espoir d’une meilleure santé. Mais n’est-t-on pas en train de reproduire les conditions d’un nouveau scandale sanitaire comme celui des vaccins anti-hépatite B?





(Dossier en pdf)



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 02:29



Mise à jour sur le cancer
de John HOPKINS



Cette information circule aussi dans le centre médical
de la Walter Reed Army.


S'il vous plaît, faites circuler cette information
à tous ceux que vous connaissez.


Découverte sur le cancer de John Hopkins


Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.

Ne pas mettre de récipient en plastique dans le micro-ondes.


Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.

Ne pas congeler d'eau en bouteilles plastiques.


Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.


Ne pas envelopper de plastique pour passer au micro ondes...


 

Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.

Une dioxine chimique peut causer le cancer,
spécialement celui du sein.


Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.
 

Récemment, Edward Fujimoto,
Directeur du programme de bien-être
à l'hôpital Castle, est passé dans un programme de TV,
pour expliquer ce danger pour la santé.
Il a parlé des dioxines qui sont si mauvaises pour nous. 
 
 

Il a dit que nous ne devrions pas chauffer les aliments
au micro ondes en utilisant des récipients en plastique.


Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.
 

Ceci s'applique particulièrement aux aliments
contenant du gras.
 
 

Il a dit qu'avec la combinaison du gras,
des hautes températures et du plastique,
il résulte des dioxines dans les aliments
et, finalement, dans les cellules du corps



A leur place, il recommande d'utiliser du verre,
comme les ustensiles Pyrex,
ou les récipients de céramique,
pour réchauffer les aliments...
Vous obtiendrez les mêmes résultats,
sans les dioxines.


Ainsi pour les repas Télé,
les sachets instantanés, les soupes, etc....
Vous devrez les reverser de son contenant
et le réchauffer dans un autre récipient.
 


Le papier en lui même n'est pas mauvais,
mais vous ne savez pas ce qu'il contient
comme éléments.
C'est plus sûr d'utiliser le verre trempé ou équivalent.
 


Il nous a rappelé que, voici quelque temps,
certains restaurants de restauration rapide
ont changé de récipient,
passant du plastique, style polystirène,
au papier.
Le problème des dioxines était l'une des raisons
de ce changement.


Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.
 

Il nous a également indiqué que les emballages de plastique comme le film étirable sont aussi dangereux quand on les met dessus pour cuire les aliments au micro-ondes.
A mesure que l'aliment est bombardé par les ondes, les hautes températures entraînent réellement la dilution de l'emballage plastique et les dioxines dangereuses  gouttent sur l'aliment.


Il vaut mieux recouvrir les aliments avec des serviettes en papier. 


Cet article devrait être envoyé
à chaque personne importante
dans votre vie!


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 15:39


Conseils pour entretenir la santé
et le confort des yeux

L'oeil de Dieu !



L'Art de {Bien} Voir, c'est aussi L'Art de se passer de lunettes. Même à 80 ans, même si l'on en a porté toute sa vie, c'est possible! Il suffit de le vouloir... Mais...


Avant d'arriver à la pratique d'exercices proprement dit, qui viendront par la suite, il est indispensable d'intégrer dans vos habitudes les conseils qui suivent.

1 - Le cillement:

Battement rapide, imperceptible, des paupières.
C'est un réflexe qui permet de maintenir les yeux humides et confortables, de les nettoyer, de les protéger des infections (les larmes sont aseptisantes), et d'entretenir le bon fonctionnement de la rétine au cours de la journée. Le cillement se fait naturellement toutes les 2 à 3 secondes.

2 - La mobilité oculaire:

A travers les activités oculaires quotidiennes, bougez les yeux pour observer ce qui se trouve dans le milieu de votre champ visuel (quand vous regardez une vitrine, cherchez dans un rayon de magasin, regardez dans le rétroviseur intérieur ou extérieur, observez les 2 ou 3 personnes en face de vous...)

3 - Le palming:

Temps de repos et de régénération des yeux. Couvrez les yeux fermés avec les paumes de mains, sans appuyer sur les yeux, pendant au moins 3 mn., en dirigeant votre attention sur des pensées agréables.

4 - Le palming chaud - froid:

Matin et/ou soir, appliquez sur les yeux fermés un gant de toilette imprégné d'eau chaude pendant 20 ou 25 sec., puis imprégné d'eau froide pendant 20 ou 25 sec.. Recommencez cette alternance chaud-froid plusieurs fois de suite (au moins 3 fois) en terminant par l'eau froide si vous le faites le matin, par l'eau chaude si vous le faites le soir.

5 - Massage des yeux:

Serrez fortement les paupières pendant 1 seconde ou 2, en sentant la pression qu'elles exercent sur les yeux. Relâchez doucement la pression, cillez lentement 2 ou 3 fois, puis recommencez, 5 ou 6 fois de suite.
Les yeux ouverts sont présents, mobiles.
Fermez les yeux pour penser, réfléchir, rêver, écouter la musique, téléphoner...



Extrait du site: http://art-de-voir.com



NB: Une animatrice de "L'Art de Voir" donnera prochainement une webconférence dans le cadre de "L'Art de Vivre Sain"...



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 06:50

Message relayé



Chers amis de la Croisade pour la santé,

Il nous faut déjà commencer à organiser la Croisade 2009.
Voici en avant-première une ébauche du projet afin que le plus grand nombre puisse s'exprimer et nous faire part de leurs idées et suggestions.

Nous nous orientons effectivement (comme envisagé lors de la Croisade 2008) vers un parcours Bordeaux-Toulouse le long du magnifique Canal des 2 Mers. Calme, volupté, paysages idylliques…

Et un très beau chemin en dur terminé il y a peu. Assez large pour y marcher à 2 ou 3 côte à côte.

Le canal ne commence que 50 km après Bordeaux mais le parcours de ces 2 premières étapes est tout aussi «vert», loin des routes, le long de la Garonne.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, il existe un superbe guide édité chez Rando éditions («A pied, à vélo, de Bordeaux à Sète au fil de l'eau»), qui va bien nous rendre service!

Donc, fini les voitures qui nous frôlent, fini les gaz d'échappement, fini le bruit!

Distance: 250 km. A faire en 10 jours, donc avec des étapes que la plupart des participants pourront terminer à pied, au vu de notre expérience de 2008.

Dates: Rassemblement à Bordeaux, le mercredi 8 juillet.

Départ de Bordeaux le 9 en faisant un bon tour préalable dans Bordeaux avec nos Tee-shirts propres pour être vus du plus grand nombre!

Arrivée à Toulouse le samedi 18 juillet au soir;

Festival du jeûne le dimanche 19 juillet à Toulouse toute la journée. Échanges des participants avec le public, stands des partenaires, de la FFJR et de tous les animateurs de stages de jeûne et thérapeutes qui utilisent le jeûne, 2 ou 3 conférences de quelques spécialistes connus, présence espérée de personnalités (à des titres divers: politiques, médicaux, sportifs, people, etc.)

Hébergement: nous revenons sur l'idée du camping, qui simplifie bien la vie, est sympa et convivial. Il n'est pas facile d'héberger sous un toit tant de personnes pour une nuit… Nous espérons aussi beaucoup de participants en 2009! Il faut vraiment que les médias s'intéressent à nous…

Et je vais essayer de faire en sorte que les véhicules-balais et transport de matériel soient des bateaux! Super, non?!

Finalement: je suis en contact avec l'un des plus grands chercheurs français en nutrition (aussi médecin), peut-être le plus grand. C'est souvent lui que les journalistes appellent pour éclairer leur lanterne. Je l'avais d'ailleurs repéré parce que son nom a été prononcé dans l'émission du Magazine de la santé qui nous a si bien roulés dans la farine. Après quelques recherches pour le localiser, on a fini par pouvoir se parler au téléphone (il est souvent sur des congrès tout autour du monde). Dans le courant de la conversation, il m'a dit textuellement «vous savez, je suis beaucoup plus favorable au jeûne que vous ne pourriez l'imaginer»… Woaoh !

Il a exprimé son intérêt pour la Croisade et m'a dit qu'il allait étudier la possibilité de conduire un protocole de recherche dans le cadre de la Croisade 2009. C'était il y a 5 semaines.

J'attends encore un peu avant de le relancer gentiment et de révéler son nom.

Gardez présent à l'esprit qu'il y a un gros travail à faire auprès du corps médical. Parlez du jeûne à tous les médecins que vous connaissez ou que vous consultez. N'hésitez pas à dire que le jeûne est pratiqué par des médecins (une trentaine je crois sont déjà allés en stage de Jeûne et randonnée chez Gisbert Bölling) et les grands théoriciens du jeûne sont et ont été des médecins.

Renvoyons les médecins dos à dos ! Il n'y a pas d'un côté des fous qui pratiquent le jeûne, et de l'autre la médecine, qui serait contre. Rien de tel!

Il faut que les médecins débattent entre eux et finissent par accorder leurs violons.

La Croisade pour la santé ne fait qu'encourager ce débat en le portant sur la place publique.

Et surtout, dès que tous les détails de la Croisade 2009 seront sur le site, faites marcher la com! Faites suivre l'info à tous vos contacts, par tous les moyens!

D'ailleurs, vous pouvez déjà en parler…

Voilà, dépêchez-vous de nous répondre si vous souhaitez le faire car nous voulons actualiser le site avec les infos définitives courant décembre.


Très amicalement,

 

Bernard Clavière
Président de l'asso
Nature& Partage
www.croisadepourlasante.org
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 17:36




Témoignage


«Tout le monde sait plus ou moins confusément que le portable pourrait être réellement dangereux pour la santé.

Ces derniers temps, les médias, le ministère de la santé et de nombreux scientifiques ont beaucoup parlé des risques et recommandent le principe de précaution.

La plupart des gens savent donc qu’il y a un problème mais, sauf s’ils s’y sont intéressés de près, ils NE SAVENT PAS CE QUI EST REELLEMENT IMPORTANT.

il est donc utile de dire POURQUOI l'on a décidé de se protéger et de protéger ses proches avec le compensateur DBH. Utile D'expliquer le principe général de fonctionnement (le déphasage des ondes à 180°) et les principaux effets constatés et confirmés par les tests (Limitation de l’augmentation de température de la tête, et équilibre bioélectrique du corps).

ÊTRE INFORMé, c'est pouvoir, soi aussi, se protéger.  voici MES raisons: «Je savais un peu comme tout le monde que les ondes du mobile pourraient être réellement dangereuses. En creusant un peu le sujet, j’ai découvert que le problème risque d’être aussi grave que l’amiante et le tabac réunis!»

Sur un coup de fil de deux minutes, la tête peut chauffer de 2 degrés!!! Ce qui m’a le plus choqué c’est que les assureurs se protègent contre les risques de scandale à venir en excluant de leurs garanties les risques liés aux micro-ondes des portables. J’ai découvert un moyen de limiter les risques grâce à un ami. C’est une pastille à coller sur son téléphone et qui, en créant une onde exactement inverse à celle émise par le téléphone portable, aide le corps à se protéger et évite de se cuire la tête!

C’est aussi simple que ça et ca ne coûte que 25 €!!! Si ça peut me permettre d’éviter un cancer du cerveau ou même allonger ma vie ne serait-ce que d’une journée… Ça vaut le coup!!! Je vivrais trop mal l’idée d’être un jour malade à cause de mon téléphone, d’avoir eu la possibilité de me protéger et de ne pas l’avoir fait!!!

J’en ai tout de suite commandé pour protéger ma femme, ma mère, mes frères… Aujourd’hui la plupart de mes proches sont protégés et je tenais à ce que tu sois informé pour pouvoir te protéger aussi.

à chacun de voir s’il veut se protéger et appliquer le principe de précaution Ou s’il préfère courir le risque de devoir se dire un jour: «J’aurais pu éviter ça, j’aurai pu me protéger, je ne l’ai pas fait… DOMMAGE!!!»

Il est beaucoup plus facile de coller un compensateur d'ondes sur son téléphone que d’arrêter de fumer!!!»


En savoir plus sur la pollution électromagnétique

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans L'Art de Vivre Sain
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 21:19


VACCINS: UNE POLLUTION MAJEURE

 

En marge des livres de Christian Tal SCHALLER "Vaccins, l’avis d’un médecin holistique" et de Jean-Pierre JOSEPH "Vaccins, l’avis d’un avocat", qui, tous deux, dénoncent la «folie vaccinale», cette grave pollution des populations du monde entier, qui n’a aucune justification scientifique (les progrès de l’immunologie ont montré que les thèses de Pasteur étaient totalement infondées) et qui ne perdure que parce que les fabricants de vaccins gagnent des sommes colossales en empoisonnant des générations entières et ont réussi, jusqu’à ce jour, à museler la presse, pour empêcher tout débat sur ce sujet brûlant, il vaut la peine de saluer ce documentaire:


SILENCE, ON VACCINE


Reportage sur France 5


Le MARDI 9 DÉCEMBRE 2008 À 21.45

(EXCLUSIVITÉ SOIRÉE)

 

La polémique concernant les risques accrus de développer une sclérose en plaques à la suite d'une vaccination contre l'hépatite B n'est pas morte.


Illustré par des témoignages douloureux et étayé par des explications scientifiques, ce documentaire dérangeant propose de faire la lumière sur ces vaccins qui se transforment en poison dans un nombre croissant de cas


Du mercure et de l'aluminium: ce sont les substances que l'on peut trouver dans certains vaccins administrés aux enfants de manière récurrente dès leur plus jeune âge. Même si ceux-ci ont permis aux sociétés occidentales de maîtriser des fléaux comme les hépatites, le tétanos ou la poliomyélite, ce film avance qu'ils ont probablement favorisé le développement de maladies neurologiques, dermatologiques ou rhumatologiques.


A Québec, les parents du petit Alexis, 2 ans et atteint d'une encéphalite, en témoignent. Depuis qu'on lui a injecté six vaccins dans la même journée, Alexis «ne sait plus avaler, ne sait plus parler, ne sait plus marcher».


Des études épidémiologiques, américaine, française et canadienne, laissent penser que le mercure, présent sous forme de conservateur dans certains vaccins courants comme l'antitétanique ou les antigrippaux, entraînerait des troubles du comportement et du développement.


D'autres vaccins, à base d'aluminium cette fois, à l'instar des antihépatites, pourraient provoquer des maladies neuromusculaires. Aurélie, une jeune femme pleine de vie malgré sa maladie, explique qu'elle a manifesté les premiers symptômes de la sclérose en plaques à la suite d'une vaccination contre l'hépatite B.


Bien que le nombre de victimes augmente, notamment parmi les enfants, les associations ont du mal à les faire reconnaître et indemniser, car le lien de causalité entre les pathologies et le vaccin est difficile à prouver. Aux Etats-Unis, Dan Burton, un membre du Congrès, a ouvert une enquête parlementaire sur la nature des produits contenus dans les vaccins et leurs effets sur la population. L'élu républicain regrette la négligence des autorités américaines, qui ont avalisé la mise sur le marché de vaccins dont la toxicité n'a jamais véritablement été évaluée. Il explique, en outre, que l'industrie pharmaceutique constitue «le groupe de pression le plus puissant de Washington», ce qui rend toute évolution législative en la matière impossible.


S'ajoutent à l'hostilité des acteurs économiques et à l'immobilisme des politiques les réticences du monde médical à remettre en cause les bénéfices des vaccins. Des réactions alarmistes pourraient en effet mettre en péril l'enjeu de santé publique que constitue la vaccination. Barbara Loe Fisher, présidente du Centre national d'information sur la vaccination aux Etats-Unis, s'interroge sur le caractère «utilitariste» de ces politiques de santé publique: «Combien de personnes peut-on sacrifier pour le bien de la majorité?»


Les victimes et les associations qui les défendent revendiquent le droit d'être informées des produits contenus dans les vaccins et des risques encourus à la suite de leur injection. Ils émettent des réserves concernant les contraintes légales de vaccination et réclament des indemnisations en cas d'effets indésirables invalidants.


Rompre l'omerta qui règne sur la possible toxicité de certains vaccins permettrait d'améliorer leur innocuité. Ce qui profiterait, d'une part, à la santé publique et limiterait, d'autre part, les drames d'individus qui développent une maladie en ayant voulu en prévenir une autre.


Le thiomersal est un agent conservateur à base de mercure présent en quantité infime dans les vaccins antitétanique, antigrippaux, antidiphtérique parmi d'autres. Selon certaines études, il pourrait entraîner des troubles neurologiques, dont des comportements autistiques.


L'aluminium est un adjuvant présent dans les vaccins antihépatites qui permet de stimuler la réaction de l'organisme contre la particule virale injectée lors de la vaccination. Il favorise donc l'immunisation de l'organisme vacciné. Au demeurant, ce composant additionnel est soupçonné de favoriser le développement de maladies neuromusculaires.

 

DOCUMENTAIRE
DURÉE 52'
RÉALISATION LINA B. MORECO
PRODUCTION FRANCE 5 / OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA / PLAY FILM
ANNÉE 2008

 

 

VACCIN "ANTI-GRIPPE"

 

Le Prix Nobel de Médecine et Physiologie 2006 sur l'ARN interférence explique comment une régulation du noyau et donc des gènes des cellules est exercée par des ARN doubles brins. Ces doubles ARN bloquent sur la chaîne d'ADN certains gènes. Le vaccin anti-grippe est constitué de fragments d'ARN doubles brins. Il bloque donc certains gènes. Le vaccin anti-grippe fait sur des personnes âgées, dont les gènes des cellules se ralentissent ou diminuent leur production, va donc bloquer certains gènes déjà déficients, comme c'est exposé par le prix Nobel. Il en résulte un fonctionnement anormal des cellules, au premier plan desquels les neurones! D'où l'actuelle grandissante floraison des Alzheimer, qui grève le budget et la vie des citoyens et qu'on tend à nous faire croire inéluctable et pourvoyeuse d'emplois!


Faire à gogo du vaccin anti-grippe est aussi grave que le vaccin hépatite B. Le faire chez des nourrissons, comme c'est programmé (élections présidentielles obligent!) va entraîner, c'est prévisible, des maladies par arrêt de fonctionnement de certains types cellulaires, mais, surtout, va retentir sur les neurones, complétant le programme de dégénérescence de la population entamé par le vaccin hépatite B!

Dr M-H Groussac

 

 

VACCIN HEPATITE B: LE RAPPORT DE MARC GIRARD

 

Marc Girard montre qu’en France les autorités affectent d’ignorer l’ensemble pourtant impressionnant de la littérature internationale. D’une bibliographie de tolérance qui doit dépasser 400 références internationales, un rapport officiel (le «rapport Dartigues») n’a conservé que 8 titres, tous favorables à la vaccination!


Les autorités ont paisiblement envisagé comme «acceptable» la survenue de dizaines de milliers de Scléroses en Plaque chez des gens jusqu’alors en parfaite santé, dont un bon nombre dans une classe d’âge (chez l’enfant), où ce type de pathologie est normalement exceptionnel!


Alors que le bénéfice réel de cette campagne de vaccination doit être proche de zéro en terme de complications évitées, les estimations de Marc Girard, fondées sur le maximum de données disponibles, conduisent à craindre plusieurs dizaines de milliers de victimes du vaccin, toutes complications iatrogènes confondues. Ce rapport est une véritable bombe qui ne peut que faire frémir les autorités dont Marc Girard dit: «ceux qui, d’un point de vue technico-réglementaire, sont en charge d’établir la causalité iatrogène (en l’espèce: l’administration sanitaire qui a enclenché la campagne de vaccination, ainsi que le fabricant) sont également ceux qui ont le plus intérêt à la dissimuler».


Il a de quoi faire réfléchir ceux qui croient encore que les multinationales pharmaceutiques sont au service de la santé des populations, alors qu’elles ne sont au service que du profit économique de leurs actionnaires.

 

 

CANCER: UNE AUTRE APPROCHE QUE DETRUIRE LES TUMEURS?

 

Jean Jacques CREVECŒUR, un conférencier et auteur Québecois, d'origine belge, actuellement en tournée en Europe francophone, a écrit:

«Savez-vous que les estimations officielles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) révèlent qu’actuellement, 50 % des hommes et 33 % des femmes auront un cancer dans le courant de leur vie?

Savez-vous que des études épidémiologiques effectuées à large échelle et sur la période des 20 dernières années (1980 – 2000), études validées par la communauté scientifique, ont révélé que la chimiothérapie pratiquée dans la lutte contre le cancer n’est "efficace" que dans 2,2 % des cas?

Savez-vous que, sauf cas de guérison «spontanée» du cancer, la chirurgie utilisée contre le cancer connaît 20 % de récidive du cancer au même endroit et 80 % d’apparition d’un autre cancer dans une autre région que celle ayant subi l’opération?

Savez-vous que le cancer frappe les personnes à un âge de plus en plus précoce? Tout cela, c’est le bilan de quarante milliards de dollars investis sur les trente dernières années!

Pourtant, des solutions alternatives existent.


Mais vous savez sans doute que des informations alternatives sur la santé ont souvent beaucoup de difficultés à passer dans les grands médias (télévision et radio). Surtout quand ces informations se révèlent efficaces et pertinentes pour la santé des individus qui veulent se guérir autrement. Et surtout aussi, lorsque ces approches alternatives sont beaucoup moins coûteuses pour les caisses d’assurances maladie (quelle ironie quand même!).

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de réduire énormément mon activité de conférencier et de formateur, pour me former à la scénarisation, à la réalisation et à la production audio-visuelle.»


Il a réalisé «SEUL CONTRE TOUS» sur la vie et l’œuvre du docteur R.G. HAMER. Voir la page:


Seul contre tous

 

P.S.: Si vous voulez lire l’histoire extraordinaire de ceux qui, au lieu de se cantonner à un rôle de victime impuissante ont choisi de se guérir par une démarche personnelle d’apprentissage de la santé, ne manquez pas de lire "Artisans de leur guérison, 17 guérisons holistiques", du Docteur Christian Tal SCHALLER. Un livre qui donne espoir à ceux que l’on a trop vite condamnés!


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 09:29



Déclaration du Docteur

Jean Pierre MASCHI
«Délégué Santé

de «La France en Action»
6 Bd Dubouchage

F-06000 Nice
Tél. 04.93.80.04.07.

Au mois de Mars 2006, Jean-Marc Governatori, Fondateur et Président de «La France en Action» , m’a proposé d’être le «Délégué Santé» pour les Alpes Maritimes, proposition que j’ai acceptée, après avoir pris connaissance de la «Charte Santé» de son parti.


Prévention, la meilleure des solutions!


Le titre de cette Charte correspondant exactement à l’objectif que je poursuis depuis des décennies, il me semble utile de reproduire quelques passages de cette Charte:

«Pour mettre en place une prévention efficace, il est nécessaire de connaître les causes des maladies et de les supprimer»…


«Large diffusion d’informations objectives sur les dangers des facteurs auxquels nous sommes exposés, sur les possibles solutions non polluantes, ainsi que sur les limites de la médecine allopathique moderne et les apports possibles d’autres systèmes thérapeutiques et préventifs»…

«Favoriser le libre choix thérapeutique après reconnaissance de tous les systèmes de soins qui auront fait la preuve de leur efficacité»…

«Eviter d’être malades, c’est la meilleure des solutions pour nous et aussi pour notre économie puisque l’Etat ne serait plus obligé de s’endetter pour combler le trou de la Sécurité Sociale»…


Comment ne pas être enthousiasmé par un tel projet? Personnellement j’ai été immédiatement séduit car depuis une quarantaine d’années, je dénonce le danger de la pollution électromagnétique. C’est parce qu’il avait connaissance des difficultés que j’ai rencontrées pour me faire entendre des Responsables français de la Santé, que Jean-Marc Governatori m’a proposé d’être «délégué Santé» pour les Alpes Maritimes.

Aujourd’hui, il me donne la possibilité d’exposer sur le site de «La France en action», mon «affaire» dont la presse française s’est fait l’écho à maintes reprises depuis 1968.


Mon «affaire» est, en fait, une véritable aventure dans laquelle je me suis trouvé entraîné, bien malgré moi.

Né en 1928 à Nice, fils et frère de médecins, marié à une dentiste, je suis également beau-frère de deux médecins et oncle de trois médecins.


De 1945 à 1953, j’ai fait des études à la Faculté de Médecine de Paris. Ancien Externe des Hôpitaux de Paris, je suis également titulaire de 4 diplômes: Etudes Spéciales d’Hygiène et d’Action Sanitaire et Sociale, Médecine du Travail, Médecine Aéronautique et Médecine Tropicale. En 1955, avec mon épouse, nous nous sommes installés à Tuléar, ville située sur la Côte Sud-Ouest de Madagascar, où j’ai exercé, comme médecin généraliste, jusqu’en 1962. En 1963, je me suis réinstallé à Nice. Au cours de l’année 1965, j’ai réalisé que, dans les pays industrialisés, la prolifération des appareils de toutes sortes produisant ou utilisant le courant électrique était capable de provoquer des perturbations de l’environnement électrique et d’entraîner une nouvelle forme de pollution que j’ai alors appelée pollution électromagnétique.


A l’époque les milieux scientifiques commençaient à peine à reconnaître les conséquences déjà désastreuses de la pollution chimique de l’air, des eaux et des sols mais le Grand Public était encore tenu dans l’ignorance totale des problèmes d’écologie, d’environnement. On oublie généralement que le Mouvement Ecologique International n’a débuté qu’en 1968.


En 1967, j’ai formulé une théorie sur la pollution électromagnétique selon laquelle elle occasionne une lente et progressive électrocution des organismes humains, qui, suivant les individus et en fonction de facteurs génétiques, de prédisposition, pourra jouer un rôle déterminant dans les maladies dites de civilisation: affections rhumatismales, cardiaques et neurologiques.


A l’époque, des enquêtes indiquaient que ces affections étaient de plus en plus fréquentes dans les pays industrialisés et peu répandues dans les pays en voie de développement. A mon avis, cela est dû au fait que dans ces pays, la pollution électromagnétique est moins importante et que les populations autochtones vivent très près de la Nature et marchent souvent pieds nus, ce qui les met en permanence «à la terre».



Pour lutter contre les effets de cette pollution, j’ai, au cours de l’année 1966, mis au point un traitement consistant en conseils d’hygiène générale pour éviter les agressions électriques et en application, au niveau de la colonne vertébrale, de minéraux identiques à ceux utilisés depuis des siècles dans les stations thermales.

A partir de 1967, j’ai fait suivre ce traitement, très simple d’emploi, sans danger, sans contre indication, à des malades atteints de rhumatismes et, ultérieurement, à des sclérosés en plaques. Très rapidement, les résultats de ce traitement dépassèrent mes espérances, notamment chez les sclérosés en plaques. J’ai alors avancé une hypothèse sur une cause multifactorielle de la Sclérose en Plaques, mettant en jeu un facteur génétique, de prédisposition et un facteur d’environnement, en l’occurrence la pollution électromagnétique.


Toutes les études effectuées sur cette affection neurologique reconnaissaient, et reconnaissent encore, qu’elle se retrouve essentiellement dans l’Hémisphère Nord et les pays industrialisés, où elle ne cesse de progresser, et qu’elle est rarissime dans l’Hémisphère Sud et les pays en voie de développement. Ayant exercé la médecine durant sept ans à Madagascar, j’avais pu constater que dans ce pays cette maladie est inconnue.


Dès que j’ai eu des malades très améliorés, j’ai fait, au mois d’octobre 1967, une présentation d’une dizaine de malades dans le service d’un chef de service de l’Hôpital Pasteur de Nice. Je me suis également inscrit à la Société de Médecine et de Chirurgie de Nice pour y faire un exposé et j’ai averti le Conseil de l’Ordre des Médecins des Alpes Maritimes.


Les résultats obtenus par certains malades étant tellement importants qu’ils attirèrent l’attention d’un journaliste, Directeur du Bureau de l’Agence France-Presse de Nice, qui, au mois de mars 1968 lança une information relatant le cas d’une malade atteinte de sclérose en plaques.


L’information fut immédiatement reprise par des journaux de toute la France. Quatre jours plus tard, le Comité National de la Sclérose en Plaques et l’Association des Paralysés de France, par voie de presse, mirent en garde les sclérosés en plaques contre moi. Sans savoir qui j’étais, en quoi consistait le traitement et quels étaient les résultats obtenus.


Depuis une année, j’avais eu la preuve de l’efficacité du traitement. Les mises en garde lancées par un Professeur de neurologie qui, à l’époque, était le grand spécialiste français de la Sclérose en Plaques, marquèrent le début de mes ennuis. Immédiatement j’ai écrit au Ministère de la Santé pour réclamer la constitution d’une Commission qui pourrait examiner mes malades. Ma lettre est restée sans réponse. Au début du mois d’avril, j’ai été convoqué au Conseil de l’Ordre des Médecins des Alpes Maritimes où le Président de ce Conseil, en présence des 17 autres membres, m’accusa de «porter ombrage à l’honneur de ma famille, de la médecine niçoise et de la médecine française».


A l’époque, j’étais en mesure de présenter près de 500 malades améliorés. Mes confrères refusèrent d’entendre les explications que je voulais leur donner sur la pollution électromagnétique, le traitement et mes malades.


Peu de temps après, des plaintes, pour charlatanisme et publicité, étaient portées par le Conseil de l’Ordre des Médecins, le Ministère de la Santé et même le Préfet des Alpes-Maritimes.


Le 17 Novembre 1968, j’ai comparu devant le Conseil Régional Provence Côte d’Azur Corse de l'Ordre des Médecins qui, ce jour là, décida ma radiation à vie, en refusant de faire examiner mes malades. Le 16 avril 1969, cette radiation à vie était confirmée par la Section Disciplinaire du Conseil National de l’Ordre des Médecins, qui, elle aussi, refusa de faire examiner mes malades. Et le 11 février 1970, cette radiation fut également confirmée par le Conseil d’État qui, dans sa Décision, ne signala pas les 600 lettres de témoignage de malades figurant dans mon dossier.


Sans tenir compte de ma radiation à vie, j’ai continué à exercer, mais illégalement. Alors que j’étais radié à vie depuis plusieurs mois, le Ministère de la Santé, après une pétition adressée par mes malades au Président de l'Assemblée Nationale, se décida à créer une Commission chargée d'examiner mes malades. Ce que j'avais réclamé dès le mois de mars 1968. J'ai fourni à cette Commission 457 observations de malades. De leur côté, ces malades écrivirent au Responsable de cette Commission, composée de 5 experts, dont deux étaient des neurologues, membres du Comité National de la Sclérose en Plaques.

J'ai rencontré ces experts au Ministère de la Santé et, durant une heure et demie je leur ai fourni des explications sur la pollution électromagnétique, le traitement et les malades. Je leur ai proposé de faire suivre le traitement à des malades de leur choix, ce qu'ils refusèrent.


Seulement 3 malades furent examinés, qui affirmèrent être très améliorés. Quelques mois plus tard, ces experts rendaient leurs conclusions: ma théorie et ma thérapeutique n'avaient aucune base scientifique, mes malades étaient tous des malades psychosomatiques et j'étais moi-même un déséquilibré mental, dangereux pour ses malades par son seul comportement et justiciable de l'article L 460 du Code de la Santé, ce qui permettait d'obtenir mon internement d'office dans un asile psychiatrique.


J'ai immédiatement informé le Président de la République, Monsieur Georges Pompidou, des "curieuses" conclusions de ces "étranges "experts. Alors que les obstacles se dressaient devant moi, les uns après les autres, les malades étaient de plus en plus nombreux à m'accorder leur confiance venant me consulter, de toute la France et même de l'étranger. Sans me cacher, j'avais continué à exercer en maintenant ma plaque au bas de mon immeuble.


Ces malades étaient devenus pour moi de farouches défenseurs. Ils constituèrent même un Groupement de défense de ma thérapeutique. En 1970, par l'intermédiaire d'une sclérosée en plaques, très améliorée, j'ai été mis en rapport avec le Professeur Joseph Thouvenot, titulaire de la chaire de Physiologie à la Faculté de Médecine de Tours que j'ai très rapidement rencontré. Enseignant et chercheur, il trouva très plausible ma théorie sur la pollution électromagnétique. Ayant examiné certains de mes malades dans son laboratoire, les enregistrements électriques auxquels il avait procédé le persuadèrent de l’efficacité du traitement. Dès cette époque, ce Professeur m’a apporté son soutien, ce qui, au cours des années, me sera très utile. Comme, ouvertement, j’exerçais illégalement, le Conseil de l’Ordre des Médecins des Alpes-Maritimes porta plainte contre moi, pour exercice illégal de la médecine, en 1971, 1974 et 1978.

Devant le Tribunal Correctionnel de Nice, les 29 juin 1971, 17 juin 1974 et 8 octobre 1978, j’ai été soutenu par mes malades et par le Professeur Thouvenot qui, à chaque procès, est venu prendre ma défense, à la barre, en tant qu’expert. A chaque fois j’ai été condamné à une très légère peine de principe, preuve que les Juges désavouaient l’action du Conseil de l’Ordre des Médecins. Au premier procès, 200 francs d’amende avec sursis alors que, d’après les textes, j’étais passible d’une amende de 3 600 à 18 000 francs. Et ensuite, en tant que récidiviste, 200 francs d’amende, alors que les textes prévoyaient une amende de 18 000 à 36 000 francs ou un emprisonnement de 6 jours à 6 mois.


A chacun de ces procès, le Conseil de l’Ordre des Médecins a été ridiculisé par l’ensemble de la presse, qui, régulièrement, au cours des années, avait donné des informations sur les différentes péripéties de mes démêlés avec les Autorités Médicales.


En plus de la Grande Presse, avec mes malades, nous avons bénéficié de l’appui considérable de la Revue «La Vie Claire», qui, de 1969 à 1979, a fait paraître, tous les mois, un article pour la défense de ma thérapeutique, articles écrits par le porte-parole de mes malades ou par moi-même, et dans lesquels nous ne ménagions pas mes détracteurs.



En 1976, les Editions C.E.D.S – Centre d’Etudes et de Documentations Scientifiques – a publié un livre que j’avais titré: «Secouru par mes malades». Dans ce livre, de plus de 500 pages, je relatais les premières années de mon affaire, mettant nommément en cause plusieurs dizaines de personnes. Radié à vie, contraint d’exercer illégalement, régulièrement poursuivi pour exercice illégal de la médecine, ma situation était, certes, désagréable mais les ennuis occasionnés par mes «adversaires» étaient largement compensés par la satisfaction de voir, chaque jour, des malades améliorés au bout de quelques mois de traitement. Malades améliorés, sans pour cela être guéris.


A partir du milieu des années 1970, des chercheurs étrangers, américains, canadiens, russes, allemands, italiens... commencèrent, à leur tour, à prendre conscience de l’existence et des conséquences de la pollution électromagnétique. Au Ministère de la Santé, les Ministres s’étaient succédés. La plupart étant incompétents en matière médicale, ils suivaient toujours aveuglément les avis de leurs conseillers médicaux. Depuis 1968, j’avais régulièrement écrit aux successifs Ministres de la Santé pour les mettre en garde contre la pollution électromagnétique et réclamer une enquête «honnête». Toutes mes lettres étaient restées sans réponse. De leur côté, mes malades écrivaient aussi au Ministère de la Santé pour que soit créée une nouvelle Commission d’enquête. Sans plus de succès.


Quant aux spécialistes français de la Sclérose en Plaques, qui, en 1968, avaient rejeté toutes les idées que j’avais avancées sur cette affection, ils reconnaissaient toujours ignorer sa cause tout en affirmant la présence d'un virus. Régulièrement, avec l’appui des médias, ils venaient réclamer de l’argent, toujours plus d’argent, pour débusquer ce présumé virus. Pour traiter cette affection, ils préconisaient des traitements, difficiles à supporter, présentant un certain danger en cas d’utilisation prolongée, dont l’efficacité était loin d’être établie et qui étaient tous très coûteux. Les malades qui me faisaient confiance étaient scandalisés de ne pouvoir se faire entendre, car, en plus de son efficacité, ils considéraient que mon traitement était très peu onéreux. Son application, durant une année entière, était moins coûteuse qu’une seule journée d’hospitalisation. Au milieu des années 1980, par les médias, j’appris que les neurologues avaient repris mon hypothèse de cause multifactorielle de la Sclérose en Plaques, mettant en jeu un facteur génétique, de prédisposition et un facteur d’environnement. Sans, naturellement, indiquer qu’en 1968 ils avaient rejeté cette hypothèse. Mais, pour eux, le facteur d’environnement ne pouvait être qu’un virus. Cette information leur donna l'occasion de faire appel, une nouvelle fois, à la générosité du public dans le but de découvrir le présumé virus. Ils reconnaissaient toujours que cette affection est rarissime dans l’Hémisphère Sud et de plus en plus fréquente dans l’Hémisphère Nord. Mais ils étaient incapables d'expliquer l'augmentation importante du nombre de sclérosés en plaques, qui, pour moi, correspondait à une progression, dans les pays industrialisés, de la pollution électromagnétique. Hypothèse, évidemment, rejetée par les neurologues.


Pour moi, il n’y a pas de virus dans la Sclérose en Plaques. J’en ai la conviction depuis 1967, quand les premiers sclérosés en plaques que j’ai eu à traiter m’ont tous fait part de la sensibilité de leurs troubles moteurs au stress, aux émotions, aux contrariétés de toutes sortes, capables d’entraîner une accentuation passagère de ces troubles, avec un retour à l’état initial après quelques minutes, quelques heures de repos. Cette sensibilité très particulière n’était pas signalée dans les livres de neurologie. Elle m’a immédiatement fait supposer que dans la Sclérose en Plaques, il ne doit pas y avoir de lésions anatomiques définitives du système nerveux, car, dans ce cas, des accentuations passagères des troubles moteurs seraient impossibles. Cette sensibilité au stress m’a aussi fait éliminer l’idée de la présence d’un virus, car je ne voyais pas comment un virus pourrait occasionner une mini-poussée ou même une véritable poussée à la suite d’un stress.


J’ai alors avancé l’hypothèse selon laquelle le stress entraîne, chez ces malades, une surtension de l’influx nerveux, normalement bien supportée par un sujet normal. En plus, chez les sclérosés en plaques, le facteur de prédisposition à cette affection, ne leur permet pas de supporter une surtension, à peu près permanente, occasionnée par la pollution électromagnétique.


On sait, en Physique, que le passage du courant électrique dans un conducteur s’accompagne d’un dégagement de chaleur. Ce phénomène est dénommé «effet Joule», du nom du physicien anglais, James Prescott Joule (1818-1899), qui fit cette observation. C’est ce phénomène qui permet l’éclairage artificiel et le chauffage. Une surtension accidentelle dans nos fils électriques se traduit par un échauffement anormal capable de faire fondre, par endroits, la gaine protectrice de caoutchouc, de matière plastique. La fibre nerveuse du corps humain est constituée par une partie centrale, l’axone, qui correspond aux fils de cuivre de nos fils électriques, et de manchons protecteurs de myéline, une substance graisseuse, qui correspondent à la gaine de caoutchouc, de matière plastique. L’influx nerveux circule dans l’axone mais, pour que la progression soit correcte, les manchons de myéline doivent être intacts. La Sclérose en Plaques est une maladie démyélinisante, caractérisée par la destruction spontanée de certains manchons de myéline. Chez un sujet normal la myéline se reforme spontanément. C’est ce que l’on appelle la «remyélinisation».


Chez les sclérosés en plaques, cette remyélinisation ne se produit pas quand la destruction des manchons est trop importante. Cette maladie est appelée Sclérose en Plaques, car elle entraîne un durcissement, une sclérose des tissus atteints dans plusieurs régions du Système Nerveux Central, constituant de véritables plaques. Pour les spécialistes, cette destruction est inexplicable. Pour moi, elle peut s’expliquer par une surtension de l’influx nerveux entraînant un échauffement de l’axone et une fonte, par endroits, de certains manchons de myéline.


Mon hypothèse fut, naturellement, rejetée par les neurologues. Ils nièrent même catégoriquement l’influence du stress chez les sclérosés en plaques. Il fallut ensuite attendre plus de 30 ans pour que les spécialistes reconnaissent que le stress peut, chez les sclérosés en plaques, occasionner une poussée et même être le point de départ de la maladie.


Dans un article paru dans «Le Quotidien du Médecin», le 22 mars 2004, il est précisé que le neurologue français Jean-Martin Charcot qui, en 1868, avait décrit pour la première fois la Sclérose en Plaques, reconnaissait déjà qu’elle pouvait apparaître dans les suites d’un chagrin, d’une situation humiliante ou de revers sociaux. Il avait également constaté que le stress pouvait déclencher une poussée. Les neurologues modernes du Monde entier n’ont jamais tenu compte des observations de Charcot, qui éliminaient l’idée de la présence d’un virus. Depuis plus de cent ans, ils défendent la cause virale et n'ont cessé de réclamer de l'argent pour chercher un problématique virus dont aucune preuve, directe ou indirecte, n'a jamais pu être mise en évidence. Toutes ces recherches ont coûté des sommes colossales, dépensées en pure perte.


Les spécialistes s'accrochent à l'idée d'un virus et sont, toujours, incapables d'expliquer la raison pour laquelle le nombre de sclérosés en plaques n'a cessé d'augmenter, d'une façon constante et importante, au cours des dernières décennies. En 1968, il y avait en France 25 000 sclérosés en plaques. En 2006 ils sont près de 90 000. Durant cette même période le nombre de malades, dans le Monde entier, est passé de 1 million à 2 millions et demi.


Je rappelle que pour moi cette augmentation du nombre de sclérosés en plaques s'explique par la progression, durant ces mêmes décennies, de la pollution électromagnétique.


En 1990, un spécialiste allemand des ondes électromagnétiques a estimé qu'elle avait centuplé au cours des trente dernières années. Et en 1990, il n'y avait pas encore sur le marché les téléphones portables et les antennes-relais qui ont augmenté considérablement cette pollution. Récemment, en tapant sur INTERNET le terme “pollution électromagnétique”, que j'ai créé en 1965, en français, en anglais sur "Electromagnetic pollution" et en allemand sur "Elektrosmog", entre Google et Yahoo!, on arrive à un total de 6 millions de pages à consulter sur le sujet. Avec, cependant, seulement 160 000 pages en français, ce qui n'est pas étonnant car depuis 1968 les Responsables français de la Santé n'ont jamais tenu compte des mises en garde que je n'ai cessé de lancer. Sur le plan écologique, l'idée que j'ai avancée en 1965 s'est révélée exacte et le terme pollution électromagnétique est maintenant entré dans le langage commun. Sur le plan judiciaire, en 1968, j'avais engagé un véritable "bras de fer" avec le Conseil de l'Ordre des Médecins et le Ministère de la Santé.


Pour que justice me soit rendue, j'ai dû faire appel à l'arbitrage de deux Présidents de la République. Le 1er mars 1990, par un Décret personnel, le Président François Mitterrand a amnistié ma radiation à vie. En février 2002, j'ai obtenu ma réhabilitation par le Président Jacques Chirac. Mais à la fin de l'année 1991, j'avais, volontairement, cessé d'exercer. Mon livre "Secouru par mes malades" était paru en 1976. Une deuxième édition, augmentée, avait été publiée en 1984. Beaucoup d’événements très importants étant survenus dans mon affaire depuis le milieu des années 1980, il m’a semblé indispensable d’écrire un nouveau livre que j’ai titré: "COMBAT POUR UNE IDÉE - La pollution électromagnétique".


Dans ce livre, je fournis beaucoup plus de renseignements sur la pollution électromagnétique, ayant maintenant la possibilité de faire référence aux nombreux travaux effectués par des chercheurs étrangers. Mais les explications que je donne sont très faciles à comprendre, sans avoir de formation scientifique, car j’ai rédigé ce livre, avant tout, pour faire comprendre au Grand Public le danger de ce facteur écologique.


Je n’exerce plus depuis la fin de l’année 1991 mais les indications que je fournis dans le livre permettent, quand même, de suivre le traitement, sans surveillance médicale étant donné sa simplicité. Comme je le faisais toujours quand je recevais les malades, j’insiste dans le livre sur la nécessité de suivre très scrupuleusement quelques conseils d’hygiène générale visant à lutter contre les agressions électriques. Ces conseils peuvent être suivis à titre curatif pour les malades mais également à titre préventif par tout le monde.


Ces principaux conseils sont: la suppression des vêtements en fibres synthétiques productrices d’électricité statique, porter de préférence des chaussures à semelles de cuir moins isolantes que les semelles en caoutchouc, contact pieds nus avec le sol, douches généralisées ou sur les jambes, bains de mer, bains en piscine. Et j’ai toujours donné un moyen très simple de se mettre «à la terre». Il suffit pour cela d’ouvrir un robinet et de mettre les mains sous l’eau quelques instants, ce qui permet de se «dépolluer» instantanément. Pour les personnes vivant dans des locaux très pollués électriquement, il est recommandé de passer les mains sous l’eau plusieurs fois par jour.


Sur les 550 pages du livre, environ 150 pages sont consacrées à la Sclérose en Plaques. Je me suis efforcé de fournir suffisamment de renseignements pour faire comprendre le rôle déterminant de la pollution électromagnétique dans cette affection et l’absolue nécessité, pour les sclérosés en plaques, de retrouver un équilibre électrique normal.


Je précise aussi que, quand cet équilibre sera obtenu, c’est l’organisme du malade, lui-même, qui refabriquera la myéline pour réparer les manchons abîmés. Cela sera effectué par des cellules, les «oligodendrocytes», qui, dans le système nerveux, produisent la myéline. Il est utile d’indiquer que la myéline commence à être produite au 8ème mois de grossesse et que cette production se poursuivra jusqu’à 14 ans. Jamais, au cours des très nombreuses émissions radio ou télévisées consacrées à la Sclérose en Plaques depuis plusieurs dizaines d’années, je n’ai entendu fournir ce renseignement par les neurologues participant à ces émissions. Pourtant, ce renseignement est très important quand on sait qu’actuellement, la télévision, les jeux vidéo, Internet et les téléphones portables, tous producteurs d’ondes électromagnétiques, sont de plus en plus utilisés par les enfants.


La plus grande partie du livre est consacrée à la pollution électromagnétique et à la Sclérose en Plaques, mais il est évident que, compte tenu du titre, je relate aussi les principales péripéties de mes démêlés avec les Autorités Médicales françaises. Je mets nommément en cause une centaine de personnes: onze Ministres de la Santé, des Conseillers de l’Ordre des Médecins, des Conseillers d’Etat, des Professeurs de Médecine, des politiques... dont les déclarations mensongères et les rapports erronés m’ont contraint à porter, durant 34 ans, l’étiquette infâmante de médecin charlatan, radié à vie.


Je suis, heureusement, sorti indemne physiquement et moralement de ce long combat. Mais mon cas personnel est bien peu de chose par rapport aux conséquences désastreuses occasionnées par le refus de ces hommes, de ces femmes, de reconnaître des idées avancées par un médecin généraliste. Et, surtout, durant ces décennies, ces personnes ont fait preuve d’un mépris, à peine imaginable, à l’égard des malades, refusant toujours de les écouter. A cause d’eux, ce sont des millions de Français qui ont été électrocutés lentement, sans le savoir, et ce sont des dizaines de milliers de sclérosés en plaques qui ont vu leur état s’aggraver alors que quelques conseils d’hygiène générale auraient pu leur être très utiles. A cause d’eux, la pollution électromagnétique n’a cessé d’augmenter et les sclérosés en plaques sont de plus en plus nombreux.


Mon livre «Combat pour une idée. La pollution électromagnétique» a été publié, en Mai 2005, par France Europe Editions, une maison d’édition niçoise, qui, sur son site Internet: www.france-europe-éditions.com, fournit une présentation du livre.


Je n’ai pas ouvert de site personnel sur Internet, mais je suis mentionné sur plusieurs sites et notamment sur ceux consacrés à la pollution électromagnétique, en français, en anglais et en allemand.


Le livre est en librairie depuis plus d'un an et aucune des personnes que je mets en cause n’a adressé la moindre protestation à mon éditeur, car je ne dis que la vérité. Déjà vainqueur, sur les plans écologique et judiciaire, je poursuis cependant le combat et me suis maintenant fixé deux objectifs:

- Parvenir à ce que les Responsables français de la Santé et de l’Environnement acceptent de faire connaître aux Français l’existence de la pollution électromagnétique.

- Parvenir à faire reconnaître le rôle joué par cette pollution dans les maladies de civilisation et plus particulièrement dans la Sclérose en Plaques.


Je suis conscient que c’est un véritable défi que je lance au Monde médical, car la Sclérose en Plaques est toujours considérée comme «la plus mystérieuse des maladies».

Mais, depuis 1967, j’ai accumulé suffisamment de preuves et d'arguments pour démontrer qu’il n’y a pas de virus dans cette affection et que la pollution électromagnétique est le facteur d’environnement, ce que les spécialistes n’ont jamais voulu admettre.


J’ai écrit un nouveau livre, mais, il y a quelques mois, j’ai rédigé une «Déclaration à l’attention du public et des médias», dans laquelle je résume mon affaire et annonce la campagne «Halte à la pollution électromagnétique» que j’ai lancée.


Cette Déclaration est un véritable cri d’alarme contre cette pollution, particulièrement dangereuse car étant incolore, insonore, inodore, impalpable et indolore, elle touche les personnes sans qu’elles s’en aperçoivent, ses effets néfastes ne se faisant sentir qu’après plusieurs années d’exposition. J’ai commencé à diffuser cette Déclaration à l’occasion des conférences-débats que j’ai faites, à l’invitation d’associations diverses, et qui m’ont conduit à Paris, Angers, Caen, Rennes, Lannion en Bretagne, Golfe-Juan, Genève, Rouffach en Alsace, Saint-Germain en Laye. Trois nouvelles conférences sont déjà prévues, à l’automne, à Paris, Lyon et Nantes.


A chacune de ces réunions, après un exposé d’une heure environ, j’ai toujours dû répondre, durant plus d’une heure, aux questions qui m’étaient posées, preuve de l’intérêt de l’auditoire pour le sujet traité.


J’espère que cet exposé permettra à beaucoup de personnes de réaliser le danger de la pollution électromagnétique et qu’elles pourront soutenir la campagne que j’ai entreprise contre cette pollution.


Depuis 40 ans, je n’ai pas été le seul médecin français à être poursuivi pour avoir utilisé un traitement n’ayant pas obtenu l’autorisation des Autorités Médicales Françaises. Différents sondages ont permis de constater qu’environ quarante pour cent des Français utilisent, d’une façon occasionnelle, des Médecines Alternatives. Ces médecines, considérées en France comme du charlatanisme, sont, pour la plupart, appliquées légalement dans d’autres pays européens par des médecins naturopathes.


Les médecins classiques français qui osent utiliser de telles méthodes thérapeutiques sont souvent poursuivis pour charlatanisme.


L’Homéopathie n’a jamais été reconnue par l’Académie de Médecine, qui n’a cessé, depuis plusieurs années, de critiquer cette méthode utilisée, en France, par des médecins de plus en plus nombreux. Les homéopathes sont des médecins qui, après des études dans une Faculté de Médecine, ont appris l’Homéopathie dans des Ecoles privées. L’Homéopathie n’est pas du charlatanisme et pourtant, depuis quelques années, le Conseil de l’Ordre des Médecins n’a pas hésité à poursuivre, pour ce motif, de nombreux médecins homéopathes.


C’est ce qui est arrivé au Docteur Martine Gardénal, une homéopathe exerçant à Saint Germain en Laye, dans les Yvelines, et "Déléguée Santé" pour la région parisienne de "La France en Action". En Décembre 2005, elle a été condamnée à 6 mois d'interdiction d'exercer, dont 3 mois avec sursis. Les procédés employés par le Conseil de l’Ordre des Médecins pour conduire l'enquête sur le Docteur Gardénal et décider sa condamnation sont révoltants. Mais il ne faut pas oublier que, de toutes les Institutions françaises créées sous l'Occupation allemande, le Conseil de l’Ordre des Médecins est la seule à avoir persisté jusqu'à nos jours.


Tous les renseignements sur l'affaire Gardénal sont donnés sur le site Internet: http://www.naturosante.com


Depuis une trentaine d'années, et surtout après le lancement du Mouvement Écologique, les Français ont découvert, ou redécouvert les bienfaits de certaines Médecine Alternatives. Les articles de presse, les livres traitant de ces différentes méthodes thérapeutiques sont innombrables. Mais aucun Gouvernement français n'a envisagé la possibilité de faire étudier scientifiquement certaines méthodes pour, éventuellement, les reconnaître officiellement. Et jamais aucun parti politique français ne s'est préoccupé de ce problème.


"La France en Action" est le premier parti à avoir envisagé, dans son programme, l'étude et la reconnaissance de certaines Médecines Alternatives. On ne peut qu'approuver et soutenir un tel projet.


Tél.:0810 812 872

Port.: 06 25 45 30 01

Fax: 0810 599 648

E-mail: info@lafranceenaction.com




Pour aller plus loin, voir:


La Mascithérapie



Pour aller encore plus loin,

voir le film:


La pollution électromagnétique



Extrait du film ci-dessus:




 

Se procurer le film:

 

La pollution électromagnétique



Voir aussi le site du Docteur Jean-Pierre Maschi:


http://jeanpierremaschi.com/


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 17:10

Le sein




Poitrine de la célèbre Vénus de Milo

Les seins font partie de ce qu'il y a de plus apprécié sur Terre, notamment par les bébés et par ... les hommes! Tout a, en effet, dans la Création, une "valeur d'utilité multiple".

Toutefois, en tant que parties du corps tellement prisées, connaissez-vous bien les seins?


Savez-vous quelle région de l'encéphale gouverne les seins?

Ou bien quel côté de l'encéphale gouverne quel sein?

Ou bien encore, comment il est possible de distinguer un droitier et un gaucher ou - plus précisément ici - une droitière d'une gauchère?

Pourquoi cette question de la "chiralité" (distinction droite/gauche) a-t-elle, précidément, une grande importance dans les pathologies du sein?

Savez-vous qu'il existe deux sortes de cancers du sein tout à fait distinctes?

Savez-vous aussi que le "dépistage", loin de diminuer le nombre des cancers du sein, suscite, au contraire, des cancers du sein qui, autrement, ne se déclencheraient probablement pas.

Savez-vous que la plupart des mutilations du sein sont injustifiées mais qu'elles sont source de gros profits?

Savez-vous que non seulement les enfants mais aussi le partenaire jouent, très souvent, un rôle important dans le déclenchement d'un cancer du sein chez une femme?

Si tout ce qui précède n'est pas d'une totale évidence pour vous, un petit recyclage pourrait être le bienvenu... Pour cela, cliquez sur le lien ci-dessous:




Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 16:26


Message relayé


Lait tueur


UNE INFORMATION CLAIRE SUR LES "CODES"
EN BAS DE CET ARTICLE PEUT S'AVERER UTILE ...

 

Être au courant est une bonne chose... Des pays tuent par avarice et frappent partout...


Veuillez lire jusqu'`à la fin, de façon à pouvoir savoir comment identifier les produits qui nous ont été envoyés par la Chine...


MÉLAMINE (La dernière partie concerne les  États-Unis et le Canada).


Les incidents liés au lait chinois contaminé a effrayé tout le monde au point de regarder les rapports de nouvelles quotidiennement. Tous les jours, les rapports changent. Personne peut nous dire clairement quoi manger et ne pas manger..

1. Qu'est-ce que du lait contaminé
?

C'est du lait en poudre mélangé avec de la "MÉLAMINE".


A quoi la Mélamine est-elle utilisée? C'est un produit chimique industriel utilisé dans la production des contenants de plastique.


C'est aussi utilisé en décoration intérieure. "Panneaux américains résistants"




Comprenez-vous? La Mélamine est utilisée en production industrielle et ne peut pas être mangée
.


2. Pourquoi de la Mélamine a-t-elle été ajoutée au lait en poudre
?

L'élément le plus important dans le lait est la protéine. Et la Mélamine a la même protéine qui contient de ''L'AZOTE"




Ajouter de la Mélamine dans le lait réduit le volume du lait et ça coûte moins cher que le lait donc ça diminue la capitalisation.  Ça peut donner plus de profit aux commerces!

Ci-dessous se trouve de la Mélamine; ne ressemble-t-elle pas à du lait?
Elle n'a pas d'odeur, elle ne peut donc pas être détectée.

 



 


3. Quand a-t-elle été découverte?


En 2007
, aux États-Unis, des chats et des chiens sont morts soudainement, on a découvert que la nourriture pour les animaux de la Chine contenait de la Mélamine.

En 2008, en Chine, a commencé une croissance anormale de cas de mort d'enfants avec des pierres sur les reins.




Août 2008, le lait en poudre de la Chine Sanlu Milk Powder a été testé contenant de la Mélamine 


Sept. 2008, le gouvernement de la Nouvelle-Zélande demande à la Chine de vérifier ce problème
Sept. 21, 2008, pertes de produits alimentaires en Taiwan testé avec de la Mélamine


4. Qu'est-ce qui arrive quand la
 Mélamine est ingérée?

La Mélamine demeure à l'intérieur du rein. Elle se transforme en pierre qui bloque les tubes. 

La douleur sera éminente et la personne ne peut pas uriner. Le rein enflera.


Ci-dessous:  les pierres du rein dans les parties mineures et majeures de l'enveloppe du rein et l'autre image nous montre la pierre dans l'urète
Même la chirurgie ne peut pas enlever ses pierres, ce qui causera des dommages irréversibles au rein.  
Ça peut mener à la perte de la fonction du rein et nécessitera la dialyse qui mènera à la mort à cause du taux d'urée dans le sang.

Qu'est-ce que la dialyse?


En fait, ça devrait être appelé "nettoyage du sang"; ça filtre tout le sang du corps dans la machine et puis retourne dans le corps.



Tout le processus prends 4 heures et il est nécessaire de faire la dialyse une fois tous les 3 jours pour le reste de notre vie.


Voici un centre de la dialyse

 

 
Grand centre de dialyse
.


Un petit trou dans le bras est nécessaire pour insérer le cathéter de la dialyse.




Pourquoi est-ce plus sérieux pour les bébés?  Parce que le rein du bébé est très petit et ils boivent beaucoup de lait en poudre. 


Voici un bébé sous dialyse:
 

La Chine a couramment 13.000 enfants hospitalisés




Ça n'a pas d'importance la quantité de Mélamine que l'être humain a pris.  Le point important est que 'Ça ne peut pas être mangé!'


5 . Quelle est la nourriture est à éviter?


La nourriture qui contient des produits laitiers devrait être évitée. 

 

Souvenez-vous: Les nourritures avec crème ou lait devraient être évitées.


6. Quelles compagnies sont affectées
?

Voici les compagnies affectées par la Mélamine.




7. Que faire ensuite?

Évitez les nourritures ci-dessus pour environ six mois.

Si vous avez des snack-bars, restaurants ou coffee-shops, arrêtez la vente des produits laitiers pendant six mois.
Si vous avez des enfants à la maison, changez pour le lait maternel ou trouvez d'autres substituts.

Finalement, partagez cette information avec vos amis (es) pour leur faire comprendre le risque du lait contaminé. 

Tout le monde a peur des produits faits en Chine.  Pouvez-vous différencier lequel est fait aux USA , Philippines, Taiwan ou Chine? Laissez-moi vous dire comment faire... Les 3 premiers chiffres sur la barre de code est le code du pays où le produit a été fait.


Exemple, tous les codes qui commencent par 690.691.692 jusqu'à 695 SONT TOUS FAIT EN CHINE. 
Les chiffres de la série 471 sont faits à Taiwan
.
 



C'est notre droit de savoir, mais le gouvernement et les services associés ne renseignent jamais le public, par conséquent, nous devons nous protéger par nous-mêmes.

De nos jours, les hommes d'affaires Chinois savent que les consommateurs ne préfèrent pas les produits 'faits en Chine',  donc, ils ne montrent pas dans quel pays c'est fait.
 

Cependant, vous pouvez maintenant vous référer au code, rappelez-vous des 3 premiers chiffres 690-695 qui veut dire Fait en Chine.
 

00 ~ 13 USA & CANADA
 
30 ~ 37 FRANCE
 
40 ~ 44 ALLEMAGNE

49 ~ JAPON
 
50 ~ Royaume Uni

57 ~ Danmark
 
64 ~ Finland
e
76 ~ Suisse et Lichtenstein
 
628 ~ Arabie Saoudite

629 ~ Emirats Arabes Unis
740 ~ 745 - Amérique Centrale


Tous les codes de la série 480 sont faits aux Philippines
. 

Veuillez informer votre famille et vos ami(e)s et leur conseiller d'être prudents
.



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article