Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 23:16

 

Le sacrifice

 

Témoignage poignant déchirant


Liquidateur-Tchernobyl.jpg 

Le liquidateur  Anatoli Saragovetz, sa veuve et leur fils 

 

"L'industrie nucléaire est une guerre contre l'humanité."
 - John Gofman, ex grand expert responsable américain
   à la Commission de l'Energie Atomique , démissionnaire." -

 

 

Importante remarque: Avant de remplir et signer l'Engagement de Liquidateur il est conseillé de lire attentivement le témoignage ci-dessous:

 

 

Après avoir été irradié, la mort ne survient pas tout de suite, mais après un atroce calvaire.

 

Il existe un film, intitulé "Le sacrifice", qu'un réalisateur, Valeri Tcherkof a tourné en 2003, en ayant retrouvé, pour les interroger, des "liquidateurs" de Tchernobyl.


Dans ce film, où l'on voit plusieurs liquidateurs, que dit le liquidateur Anatoli Saragovetz, quelques mois avant de mourir, à l'âge de 39 ans, treize ans après la catastrophe?:


- "En novembre j'ai perdu la sensibilité de la main gauche, puis du bras gauche, puis du côté gauche, puis les jambes se sont paralysées. Les médecins ne savaient pas quoi faire mais niaient que ceci puisse être dû aux radiations.


J'allais travailler. Je conduisais le trolleybus et je ne disais rien, parce que je devais nourrir la famille. Je conduisais avec une main et un pied. Jusqu'au jour où j'ai perdu connaissance et on m'a amené à la maison. Maintenant, je ne peux pas marcher, les jambes ne marchent plus. À la maison je me tiens au mur.


Je ne faisais que tomber, et tomber. Ma femme m'a dit: mets-toi dans le fauteuil roulant. Je m'y suis mis, et voilà. Je suis de fauteuil roulant. Un cauchemar. L'homme est fichu, c'est tout. Il ne reste qu'à se résigner à tout. Je suis encore jeune, j'ai 38 ans. On peut même dire 60, quelle différence? Avant j'étais un homme. Avant je marchais. Avant je conduisais la voiture. Mais maintenant je ne peux plus rien faire. Désormais, je me suis résigné durant ces années de Tchernobyl.


Vodolajsky est mort. Migorok Klimovitch est mort. Lionka Zaturanov est mort. Bref, on est restés Kolka Verbytsky et moi. Des cinq qu'on était, je suis resté comme un corbeau blanc.


Anatoli Saragovetz s'est marié en 1983. Il a eu deux enfants, un garçon et une fille. En 86 il était déjà à Tchernobyl. Treize ans plus tard il mourait."


Sa veuve explique:


- "Il est resté couché six mois, après quoi il s'est décomposé vivant. Tous ses tissus ont commencé à se décomposer, au point que les os iliaques étaient visibles. Je le soignais moi-même, en suivant les recommandations du médecin. Jusqu'au moment où le cœur s'est arrêté.


Tout s'en allait Le dos tout entier les os étaient à nu. L'os de l'articulation du fémur pouvait être touché avec la main. J'introduisais ma main couverte d'un gant, et je désinfectais l'os. J'extrayais de là des résidus d'os qui s'en allaient, de l'os décomposé, pourri. Nous nous sommes adressés à tous ceux que nous pouvions interroger.


Ils ont dit: "Nous ne connaissons pas cette maladie. Nous pouvons seulement aider à diminuer la souffrance".


Devant cette décomposition de la moelle osseuse ils restaient interdits. Ils ne pouvaient pas aider.


Il demandait de mourir rapidement, pour que ces souffrances cessent. Il disait que ça faisait très mal quand je le retournais d'un côté sur l'autre, parfois il serrait les dents, d'autres fois il gémissait.


En réalité, il ne criait pas, il supportait. Il avait une grande force de volonté."

.


Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 10:43

Message relayé

 

Jeûne anti-nucléaire à Colmar

 

A soutenir!!!

 

Jeuneurs-Colmar.jpg

 

Ils luttent pour l'avenir de tous! - Soutenons-les!

 

 

Cher(e)s membres du CSFR, cher(e)s sympathisants antinucléaires, cher(e)s élu(e)s,


Un jeûne à durée indéterminée et tournant, pour demander la fermeture immédiate et définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim, ainsi qu'une demande de sortie du nucléaire en moins de 10 ans au Président de la République française, a débuté le lundi 18 avril à Colmar.

La plupart d'entre vous est informée, quelques-uns d'entre vous ont déjà participé (le collectif vous remercie de cette participation) et participeront encore au jeûne de Colmar.

Certains personnes jeûnent depuis le 18 avril, un soutien de tous à cette action dans la durée serait très apprécié.

Pour soutenir ce collectif, vous pouvez venir jeûner une journée, ou plus en fonction de vos possibilités et capacités.

Pour les personnes ne pouvant pas jeûner, vous pouvez aider le collectif en distribuant de l'information aux passants et en aidant le collectif par toutes les petites tâches du quotidien (montage et démontage du chapiteau et du stand, apporter une infusion chaude...)

Le collectif se trouve tous les jours, environ de 11h00 à 18h00 en face de la préfecture de Colmar dans le champ de Mars

Adresse de la préfecture de Colmar: 7 rue Bruat 68000 Colmar (à environ 500 m de la gare).

Pour joindre le collectif des jeûneurs par  téléphone: 06 44 22 81 52.

Ce jeudi 5 mai une équipe de France Télévision pour l'émission "Envoyé Spécial" sera présente à partir de 11h00 pour un reportage sur le collectif des jeûneurs.

Un fort soutien et une présence importante des citoyens donneraient du "poids" au collectif.

Merci de votre soutien, quel qu'il soit.

D'autres infos sur le jeûne sont consultables sur:


http://www.sortirdunucleaire.org/    (Agenda et page d'accueil)

Pour le collectif et pour le CSFR

Gilles Barthe
*   *   *   *   *   *   *

Message relayé

Signez la charte du Réseau Sortir du nucléaire
Bonjour,

Plus de 35 000 personnes ont déjà signé la charte du Réseau "Sortir du nucléaire".

N’attendez plus, signez vous aussi notre charte: la France doit sortir du nucléaire!

 

Depuis 25 ans, Tchernobyl a fait plus d’un million de morts. Au Japon, la catastrophe de Fukushima est un rappel tragique: un accident nucléaire majeur peut se produire partout, n’importe quand. Même en France. Surtout en France, le pays le plus nucléarisé au monde.


70 % des Français sont favorables à la sortie du nucléaire selon les plus récents sondages. Nous devons nous mobiliser, toujours plus nombreux, pour faire entendre leur voix! Pour dire: "Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça!"

 

Avec vous, nous construisons un rapport de force face au puissant lobby nucléaire. Comme des milliers de personnes, vous nous soutenez déjà au quotidien dans notre action. Pourtant, vous n’avez pas encore signé notre charte, qui rassemble tous les membres du Réseau et exprime nos objectifs communs.

 

N’attendez plus, devenez membre du Réseau: signez notre charte dès maintenant!


Nous vous remercions chaleureusement pour votre engagement à nos côtés.

 

L’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

.
Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 22:59

 

Le dernier article - extrait d'un e.mail de Jean-Jacques Crèvecœur - venant d'être publié sur L'Art de Vivre Sain paraîtra - ou aura paru -  peut-être, exagérément alarmiste à certains lecteurs. Pourtant, Jean-Jacques Crèvecœur est loin d'être le seul à tirer la sonnette d'alarme (en supposant qu'il ne soit pas déjà trop tard pour cela!). Dominique Guillet de Kokopelli livre sur son blog un article fort documenté, qui n'est pas plus rassurant:

 

Fukushima / 2012:

Contamination radioactive

de la chaîne alimentaire planétaire

  Fukushima---Panache-radio-actif.jpg

En août 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, la mafia globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3ème guerre mondiale en détruisant les vies de centaines de milliers de civils Japonais en l’espace de quelques secondes. Les deux bombes atomiques, lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, annonçaient une guerre totale et génocidaire à l’encontre de l’humanité entière avec la radioactivité comme arme de destruction massive. Le désastre nucléaire de Fukushima-Daiichi constitue une crise aiguë dans cet empoisonnement radioactif chronique de l’espèce humaine, et de toute la biosphère, qui perdure depuis 66 ans.

Aujourd’hui, sept semaines après le tsunami du 11 mars 2011, la situation des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi se dégrade inexorablement. Le 28 avril, TEPCO annonçait que la radioactivité ambiante était de l’ordre de 1220 millisievert/heure, ce qui correspond à quasiment 10 millions de fois la dose radioactive artificielle admissible en France (1 millisievert/année). TEPCO, réputé pour ses mensonges outranciers depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l’éventualité, plus que probable, de son incapacité à contrôler cette catastrophe nucléaire en 9 mois, ainsi que son carnet de route le stipulait. Certains réacteurs sont en fusion totale (et ce, depuis le premier jour), les fuites sont permanentes, les risques d’explosion sont plus que plausibles, etc, etc. Alors que les émissions d’isotopes de césium 137, de strontium 90, d’iode 131, de plutonium 239... contaminent en permanence l’atmosphère et l’océan, la presse Occidentale, aux ordres de la mafia globaliste, qualifie la situation de "stable", ou d’ailleurs ne la qualifie plutôt pas, afin de ne pas paniquer les foules et surtout de ne pas courroucer le gang nucléaire. La situation est effectivement stable: la pollution radioactive de Fukushima pourrait durer de longues années  à moins que de nouvelles explosions catastrophiques lui confèrent une tournure beaucoup plus abrupte. Le nord du Japon aurait déjà dû être évacué. A quand l’évacuation de Tokyo et de la totalité du Japon?

Aux USA, le plutonium 238 et le plutonium 239 sont apparus à partir du 18 mars: en Californie et à Hawaï, ils furent respectivement 43 fois et 11 fois plus élevés que le niveau maximal répertorié durant les 20 dernières années. En mars, l’eau de boisson de San Francisco contenait 181 fois la dose admissible d’iode 131. Le 4 avril, l’eau de pluie de Boise dans l’Idaho contenait 80 fois la dose admissible d’iode 131 ainsi que du césium 137. En début avril, le taux de césium 137 dans les sols, près de Reno dans le Nevada, était 30 fois supérieur à la dose admissible. Egalement en avril, on a retrouvé dans de très nombreuses régions des USA, du césium 134, du strontium 89, du strontium 90 et même de l’américium et du curium. Tous ces isotopes radioactifs se sont également déposés en Europe et si on ne les trouve pas, c’est qu’on ne les cherche pas.

Avant la fin de l’année 2011, tous les sols de la planète seront inexorablement contaminés par l’irradiation quotidienne et permanente des réacteurs de Fukushima. Il en sera de même pour les océans et les nappes phréatiques. C’est alors que les isotopes radioactifs de Fukushima vont entamer un long processus de bioaccumulation en remontant les divers échelons de la chaîne alimentaire. En 2012, la totalité de la chaîne alimentaire planétaire sera radioactive et donc hyper-toxique pour la santé humaine.


Mais pas de panique! L’alimentation humaine est déjà issue d’un environnement éminemment toxique et l’agriculture chimique moderne constitue, intrinsèquement, une arme de destruction massive de par sa capacité à produire, en masse, des aliments hautement empoisonnés. La mafia globaliste adore la diversité, surtout la nécro-diversité des stratégies d’empoisonnement de l’humanité et de la biosphère. La sainte trinité de leur théologie de l’annihilation se décline comme suit: Cancer, Mutation, Stérilité ou, selon la terminologie usitée dans les nombreux ouvrages du Professeur cancérologue - et lanceur d’alerte - Dominique Belpomme, des pathologies CMR, à savoir Cancérigènes, Mutagènes et Repro-toxiques.


La troisième guerre mondiale nucléaire, lancée en 1945, s’est dotée de tout un arsenal d’armes génocidaires:

- Des réacteurs nucléaires. Ils sont au nombre de 1450 et leur finalité première n’est pas de produire de l’énergie “civile” mais bien plutôt de produire du plutonium à usage militaire. On sait pertinemment, depuis les années 70, que la filière nucléaire n’est pas rentable: elle consomme plus d’énergie qu’elle n’en produit et la facture n’inclut évidemment pas les centaines de milliards de dollars, ou d’euros, liés à la gestion des accidents et des pathologies permanentes qu’elle génère. La finalité primordiale des centrales nucléaires, dans le monde entier, est de produire du plutonium et de l’uranium appauvri à des fins de destruction humaine. (Nous renvoyons les lecteurs à un rapport de la CIA, récemment présenté sur le site de Next-up, qui met parfaitement en exergue les triangulations “au plutonium” entre la France (EDF, Cogema/Areva, CEA), le Japon et les USA. Toutes les centrales nucléaires émettent en permanence de la radioactivité: en termes techniques, elles fuient. De nombreuses études le prouvent. Il n’est que d’étudier la carte des régions où le cancer du sein et le diabète prévalent aux USA: ces régions se situent toutes dans un rayon de 150 km autour d’une centrale nucléaire. Une telle étude comparative serait impossible en France pour la bonne raison qu’il n’existe pas de région qui ne soit pas sous les fuites (et donc sous la déflagration-détonation potentielle) d’une centrale nucléaire! La France est le pays le plus nucléarisé au monde grâce à une entente parfaite entre tous les gouvernements qui se sont succédés (de toutes couleurs politiques confondues) depuis 1956 et le gang nucléaire (EDF, Cogema/Areva, CEA).


- Des déchets radioactifs. Jusqu’en 1982, ce sont “officiellement” quelque 100 000 tonnes environ qui furent plongées, dans des containers en béton, au plus profond des océans. Mais, en fait, pas si profondément dans la mesure où certains réapparurent, au gré du tsunami de 2006 en Indonésie, pour venir s’échouer sur les côtes de la Somalie, provoquant la mort rapide des pécheurs de ce pays. Quel est l’impact des déchets radioactifs sur la vie marine de la planète Terre? Ni vu, ni connu. Depuis une trentaine d’années, les déchets radioactifs sont “retraités”: mais que l’on se rassure, les fonds de pension nucléaires n’ont pas été engloutis dans le plus grand hold-up financier de l’histoire humaine qui prévaut depuis 2008. Les déchets radioactifs jouissent d’une retraite prospère et paisible dans des ogives nucléaires (il en existe encore quelques dizaines de milliers dans l’air, dans les mers et sur terre), dans le combustible MOX (contenant 7 % de plutonium) des centrales nucléaires de France et du Japon; parfois, ils se baladent sur les routes de l’Europe et parfois même encore ils se prélassent dans des piscines sur les terrasses de certains réacteurs nucléaires. En attendant la Vague!


- Les bombes à “uranium appauvri”. Elles sont qualifiées de “bombes sales des riches” par Paolo Scampa. Contrairement à ce que la sémantique pourrait laisser entendre, elles constituent des armes terrifiantes de destruction massive. L’opération “humanitaire” en Libye, orchestrée par l’OTAN et les USA - et dont la finalité est de voler le pétrole, l’or et les ressources financières du peuple Libyen (et de déstabiliser la zone) - a déjà lâché des milliers de bombes à uranium appauvri, dites de quatrième génération, sur le territoire Libyen. Les bombes à uranium appauvri ont été utilisées pour la première fois par Israël dans la guerre du Kippour (octobre 1973) contre l’Egypte. Elles furent ensuite utilisées au Liban, par Israël, et en ex-Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan et en Libye par les USA et diverses “coalitions” Occidentales. Elles furent également utilisées par Israël à Gaza (enquête de l’association ACDN). Les bombes à uranium appauvri génèrent cancers, mutations et stérilités dans ces pays-mêmes ou chez les militaires participant aux opérations humanitaires. Ainsi, aux USA, une étude a porté sur 631 174 militaires vétérans de l’Irak: 87 590 souffrent de pathologies musculaires et osseuses, 73 154 souffrent de pathologies mentales, 67 743 souffrent de pathologies indéfinissables, 63 002 souffrent de pathologies gastro-intestina les, 61 524 souffrent de pathologies neuronales, etc, etc. Nous convions tous les promoteurs de l’atome civil et nucléaire à consulter les sites internet présentant des photos d’enfants difformes (et c’est un euphémisme) nés en Irak, en Afghanistan, à la suite des guerres humanitaires et libératrices, ou en Ukraine, à la suite de Tchernobyl. Les bombes à “uranium appauvri” libèrent des isotopes dont la demie-durée de vie est de 2,5 milliards d’années, c’est à dire qu’il en subsistera encore dans 24 milliards d’années.


 

Lire la suite sur le blog de Kokopelli

.

.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:34

Extrait d'une récente Newsletter de Jean-Jacques Crèvecœur

 

 

 

Fukushima - La situation est gravissime!

 

 

Fukushima.jpg.

 

 "Je vous avais promis une lettre d'information à propos de la situation de Fukushima. Je suis submergé de travail actuellement et je n'ai pas encore eu le temps de synthétiser toutes les informations que j'ai recueillies. J'ai passé des dizaines d'heures à lire des comptes rendus de journalistes indépendants, à écouter des interviews d'experts dans les langues que je comprends. En bref, voici ce que je retiens de la situation que nous vivons depuis le 11 mars dernier:

  • Nous vivons, avec les médias, le même niveau de désinformation qu'avec la grippe H1N1, mais à l'envers. En 2009, les médias dominants ont mené une campagne de propagande de peur pendant neuf mois à propos d'une menace qui n'existait pas et qui n'a jamais existé. L'objectif: envoyer un maximum de personnes se faire vacciner avec un poison vaccinal qui a fait des milliers de victimes dont on ne nous a jamais parlé! En 2011, les médias dominants mènent une campagne de black out de l'information à propos d'une menace qui, cette fois, est plus que réelle. L'objectif officiel: ne pas créer de mouvement de panique... Objectif probable: protéger les intérêts économiques de l'industrie nucléaire…
  • La situation de la centrale de Fukushima est désespérée. Un expert nucléaire américain indépendant (soulignons-le) disait la semaine dernière que nous sommes face à sept problèmes qui ne se résolveront pas: trois coeurs de réacteur qui sont en fusion et quatre piscines qui connaissent des fuites importantes. Actuellement, il n'y a aucune solution technique connue qui permettrait d'arrêter l'irradiation et la contamination radioactive. En arrosant la centrale, les liquidateurs ne font que retarder le moment où ça va péter. Car les réactions en chaîne sont impossibles à arrêter - pour l'instant, elles sont ralenties par les millions de tonnes d'eau déversée et rejetée à la mer en permanence… Autrement dit, le Japon est d'ores et déjà une terre perdue pour les milliers d'années à venir… [!!!]
  • L'atmosphère est contaminée en permanence depuis près de sept semaines et ça ne s'arrêtera pas. Contrairement à ce qui s'est passé à Tchernobyl, la pollution de l'air est continue. Et les vents se chargent de propager les particules radioactives (Iode, Césium, Plutonium, et j'en passe) partout sur la planète.
  • En clair, que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe, toutes les pluies sont déjà fortement contaminées. Ce qui veut dire que, chaque fois qu'il pleut dans votre région, tout est contaminé: sol, végétaux, animaux, humains, etc. Ce que les autorités de santé publique auraient dû vous dire, c'est qu'en cas de pluie, ne sortez pas. Et si vraiment, vous devez sortir, protégez-vous avec un grand parapluie
  • En Amérique du Nord, y compris au Québec, les produits laitiers et l'eau du robinet sont contaminés depuis quelques semaines. Je n'ai pas d'informations concernant l'Europe, mais la situation devrait être strictement la même, puisque la contamination des sols a été confirmée en Europe…
  • Les eaux de l'Océan Pacifique sont contaminées par les milliers de tonnes d'eau qui ont arrosé, tous les jours, les réacteurs de la centrale. Ce qui veut dire que progressivement, toute la chaîne alimentaire marine sera contaminée et deviendra impropre à la consommation. Dans deux à trois ans, les eaux de tous les océans de la Planète seront contaminées.

Alors, que faire, me direz-vous? À court terme, nous pouvons faire attention à la provenance des aliments que nous consommons, à ne pas nous exposer à la pluie et à ne pas cultiver notre jardin cette année [!!!]. Nous pouvons aussi nous procurer de l'iod[ur]e de potassium [iodine ou lugol, pas les comprimés officiels!] ou d'autres produits naturels ou homéopathiques pour aider notre corps à faire face à la contamination. Puis, et surtout, à élever nos énergies le plus haut possible. Car les preuves existent qu'un organisme sans stress et avec un niveau élevé d'énergie peut ne pas être atteint par la radio-activité. C'est la raison pour laquelle je vais multiplier les conférences et les ateliers sur Internet pour vous apprendre à gérer le mieux possible vos peurs et votre énergie vitale.

À long terme, je n'en sais rien. Si vraiment la situation se dégrade, comme tous les experts indépendants le craignent et le prédisent, nous serons confrontés dans deux à quatre ans à une situation de contamination planétaire généralisée [!!!]. Bien entendu, les experts officiels payés par une industrie qui ne veut pas mourir nous diront que la situation est "sous contrôle". Rappelez-vous. Ils nous ont déjà fait le coup, il y a 25 ans, avec Tchernobyl. Ils ont tenu le même discours dans les premiers jours de la catastrophe: tout était soi-disant "sous contrôle". Dans ce cas, nous n'aurons plus qu'à espérer que nos organismes sauront s'adapter à de nouveaux taux de radioactivité. Peut-être une nouvelle mutation de l'espèce humaine? Ou sa disparition, pure et simple?"

 

Jean-Jacques Crèvecœur


N.B.: Les passages entre crochets [...] sont de LDVS...

.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 16:33

 

Comment les banques vous "prêtent"

de l'"argent" qu'elles n'ont pas!

 

L'"argent", en principe, à la base, c'est un métal, donc c'est réel! Mais l'"argent", aujourd'hui, ce n'est même plus du papier, c'est juste des chiffres inscrits sur le disque dur d'un ordinateur. Donc, en réalité, rien! Du vent!  Si, pour une raison ou pour une autre, n'y a plus d'ordinateurs, il n'y a plus d'argent, non plus! Comment cela va-t-il finir?

 

 



Crise 2008 - 1) La création monétaire - par moneylefilm

.
.

Le saviez-vous? De nos jours, L'argent ne naît que s'il est emprunté. C'est ce qu'explique très bien aussi le livre "Bankster". C'est aussi magnifiquement montré en images dans les deux dessins animés de Paul Grignon consacrés à L'Argent Dette. Comme le disait Henri Ford, "créateur" des automobiles du même nom: Si les gens se rendaient compte de ce qui se passe avec le système bancaire, il y aurait une révolution avant demain matin!

 

Et puis, si vous en avez assez avec L'Argent Dette vous pouvez toujours aller voir L'Argent-Bête....!

.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 11:02

 

Engagez-vous pour le nucléaire!

 

Le nucléaire - une énergie "propre" - est actuellement injustement critiqué par de soi-disant "écologistes"; il convient de la soutenir comme elle le mérite!

 

Pour cela, engagez-vous:

 

 

Un métier d'avenir:

 

Devenez liquidateur!

 

Vous avez juste à signer

 

le petit formulaire ci-dessous:

 

 

Liquidateur

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 10:34

Source: Artemisia Collège

 

 La crise nucléaire ne fait
que de commencer...

 

Incroyable! Le parlement européen profiter de Fukushima pour relever les doses de contamination nucléaire absorbables!

 

"Ceux qui nous gouvernent (suite et pas fin) 

 

- Ils manipulent les règles...


Par un tour de passe-passe difficilement qualifiable, ces gens changent le règles en se gardant bien d'en débattre, ni même de nous le faire savoir.


Mais là, c'est pire, ils veulent nous faire croire le contraire!  

 

Comment l’Union Européenne a profité de l’accident nucléaire de Fukushima pour nous empoisonner... un peu plus:


On a coutume de lire qu’à la suite du séisme cataclysmique qui le 11 mars dernier a frappé le Japon, le monde se trouve confronté au plus grave accident nucléaire depuis Tchernobyl. Plus d’un mois a passé, et les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima ne sont toujours pas sous contrôle.


Le combustible est entré en fusion il y a déjà des semaines, et le personnel sur place lutte par tous les moyens pour le refroidir. Très vite, la contamination au Césium 134 d’aliments destinés à la consommation humaine a été constatée sur l’archipel.


Le césium a été véhiculé par les panaches de vapeur perpétuels qui s’élèvent des différents réacteurs et piscines de stockage du vieux combustible, refroidis à l’eau de mer depuis des semaines.


Ce sont d’ailleurs ces mêmes isotopes de Césium 134 qui ont été relevés, à doses infimes, dans l’atmosphère et les précipitations un peu partout sur le globe depuis.


Le 25 mars 2011, moins d’une semaine après que la contamination alimentaire japonaise ait été révélée, l’Union Européenne, avec une réactivité appréciable, émettait la directive 297/2011 «imposant des conditions particulières à l'importation de denrées alimentaires et d'aliments pour animaux originaires ou en provenance du Japon à la suite de l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima».


C’est dans le titre. C’est franc, c’est direct: l’UE, pour une fois, en impose. Il est hors de question de plaisanter avec Fukushima et la radioactivité.


Que précisait donc cette directive 297/2011?


Il suffit d’aller le lire sur place, à l’adresse suivante:


http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?val=562492:cs&lang=fr&list=562492:cs,&pos=1&page=1&nbl=1&pgs=10&hwords=&checktexte=checkbox&visu=#texte


(au format PDF, plus lisible: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:080:0005:0008:FR:PDF )


L’article 2 nous présente la situation de manière très précise: la contamination radioactive d’aliments destinés à la consommation humaine relevée au Japon constitue un cas d’urgence sanitaire qui exige le recours à des mesures d’exception, pour notre plus grande sécurité. On lit:


«Article 2: À la suite de l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima le 11 mars 2011, la Commission a été informée de ce que les taux de radionucléides décelés dans certains produits alimentaires originaires du Japon, tels que le lait et les épinards, dépassaient les seuils de contamination en vigueur au Japon pour les denrées alimentaires. Cette contamination pouvant présenter un risque pour la santé publique et animale dans l'Union, il y a lieu, à titre de mesure de précaution, de prendre de façon urgente, des mesures au niveau de l'Union de façon à garantir la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux ainsi que des poissons et des produits de la pêche originaires ou en provenance du Japon. Cet accident n'étant pas encore maîtrisé, il convient à ce stade que les contrôles obligatoires préalables à l'exportation s'appliquent aux denrées alimentaires et aux aliments pour animaux originaires des préfectures touchées et de la zone tampon, et que des tests aléatoires sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux originaires de l'ensemble du territoire japonais soient réalisés lors de l'importation.».


L’objectif, on le voit, consiste à garantir le niveau de sécurité alimentaire. Et la commission expliquer ensuite qu’elle n’est pas prise au dépourvu, puisque tout un bouclier de réglementations existait déjà depuis l’incident de Tchernobyl, comme l’indique la suite du texte.


«Des niveaux maximaux ont été fixés par le règlement (Euratom) n° 3954/87 du Conseil du 22 décembre 1987 fixant les niveaux maximaux admissibles de conta­mination radioactive pour les denrées alimentaires et les aliments pour bétail après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique (2), le règlement (Euratom) n°944/89 de la Commission du 12 avril 1989 fixant les niveaux maximaux admissibles de conta­mination radioactive pour les denrées alimentaires de moindre importance après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique (3) et le règlement (Euratom) n°770/90 de la Commission, du 29 mars 1990, fixant les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les aliments pour bétail après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique (4).».


Retenez bien ces numéros de directives en gras, c’est précieux.


L'article 4 nous explique qu’étant donné la situation d’urgence sanitaire constatée, et vérifiée, la commission a le pouvoir de rendre applicable les seuils maximaux prévus par ces règlements de 1987, 1989, et 1990.


Car rappelons-le, cette directive dit en préambule qu’il convient de garantir la sécurité alimentaire.


«Ces niveaux maximaux peuvent être rendus applicables dès que la Commission a reçu des informations sur la survenue d'un accident nucléaire, lesquelles indiquent que les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux sont susceptibles d'être atteints ou ont été atteints, conformément à la décision 87/600/Euratom [etc.]».


Question de valeurs


Quels sont-ils, ces niveaux maximaux rendus applicables, demandera-t-on, soulagés par tant de réactivité?


La directive 3954/87 du 22 décembre 1987, rédigée pour faire face à l’après Tchernobyl, par exemple, les définit pour l’alimentation humaine et pour celle du bétail.


Tous ces seuils de radioactivité maximale sont consignés dans un tableau en annexe, à la page 6 (Il est consultable ici:


http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?checktexts=checkbox&checktexte=checkbox&val=161635%3Acs&pos=1&page=1&lang=fr&pgs=10&nbl=1&list=161635%3Acs%2C&hwords=&action=GO&visu=%23texte,


mais il est préférable de lire directement en PDF, puisque pour des raisons de mise en page, ledit tableau n’est parfaitement lisible que dans ce format de fichier:

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CONSLEG:1987R3954:19890725:FR:PDF )


Ce tableau, intitulé: «NIVEAUX MAXIMAUX ADMISSIBLES POUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES ET LES ALIMENTS POUR BÉTAIL» définit les valeurs maximales suivantes pour la contamination par Césium 134, en prévoyant quatre catégories:


- Aliments pour nourrissons: 400 becquerels par kg.

- Produits laitiers: 1000 becquerels par kg

- Autres denrées alimentaires (à l’exception de celles de moindre importance): 1250 becquerels par kg

- Liquides destinés à la consommation: 1000 becquerels par kg

La valeur maximale autorisée pour les «Autres denrées alimentaires (à l’exception de celles de moindre importance)» est d’ailleurs utile pour la suite, puisqu’il est repris dans la directive 944/89 du 12 avril 1989 (http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:31989R0944:FR:HTML; pas de PDF disponible en Français).


Cette dernière, justement nommée «Règlement (Euratom) n° 944/89 de la Commission du 12 avril 1989 fixant les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les denrées alimentaires de moindre importance après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique », vient compléter celle de 1987 au moyen d’une cinquième catégorie de denrées alimentaires fourre-tout. Pour sa radioactivité maximale, elle précise à l’article 2:


«Les niveaux maximaux admissibles applicables aux denrées alimentaires de moindre importance énumérées en annexe sont dix fois supérieurs à ceux fixés dans l'annexe du règlement (Euratom) no 3954/87 pour la rubrique « Autres denrées alimentaires à l'exception de celles de moindre importance » ou conformément à des règlements adoptés en application de l'article 3 dudit règlement.»


Parmi les «denrées de moindre importance» énumérées en annexe, on découvre les câpres, les truffes, le poivre, le cacao dans ses diverses formes, les noix de muscade, etc.


Pour elles, la contamination maximale admissible est donc dix fois supérieure à celle admise pour les autres denrées: 1250 fois 10, on voyage donc à des valeurs de 12500 becquerels* par kg.

Penchons-nous enfin sur la troisième directive normative invoquée par celle du 25 mars 2011.


Il s’agit de la 770/90 du 29 mars 1990 (consultable ici: http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?checktexts=checkbox&checktexte=checkbox&val=161635%3Acs&pos=1&page=1&lang=fr&pgs=10&nbl=1&list=161635%3Acs%2C&hwords=&action=GO&visu=%23texte)


Elle concerne l’élevage, et indique les valeurs de radioactivité maximale admises dans un tableau en annexe, à la fin du document. On lit, en becquerels par kg:


«Niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive (césium 134 et césium 137) d'aliments pour bétail : Porcs : 1 250 ; Volaille, agneaux, veaux : 2 500 ; autres : 5 000».


Fort bien. Mais il est où, le problème?


Le problème, mesdames messieurs, chers consommateurs et électeurs, il apparaît quand on regarde les niveaux de contamination radioactive maximale admis AVANT la directive du 25 mars 2011.


Ces niveaux, ils étaient définis dans la directive 2008/733 du 15 juillet 2008.


En substance, cette directive indiquait que puisque la radioactivité de Tchernobyl avait baissé, on pouvait revenir à des valeurs de limite moins hautes (http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?val=475567:cs&lang=fr&list=479275:cs,475567:cs,&pos=2&page=1&nbl=2&pgs=10&hwords=&checktexte=checkbox&visu=#texte;

et en pdf: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2008:201:0001:0007:FR:PDF)


Elle stipule, par exemple, à l'article 2:


«2.  La radioactivité maximale cumulée de césium 134 et 137 ne doit pas dépasser:


a) 370 becquerels par kilogramme pour le lait et les produits laitiers énumérés à l’annexe II et pour les denrées alimentaires qui sont destinées à l’alimentation particulière des nourrissons pendant les quatre à six premiers mois de leur vie et qui répondent à elles seules aux besoins nutritionnels de cette catégorie de personnes, qui sont conditionnées au détail en emballages clairement identifiés et étiquetés en tant que «préparations pour nourrissons»;


b) 600 becquerels par kilogramme pour tous les autres produits concernés.».


Sapristi, ces valeurs sont largement inférieures à celles remises en vigueur par la directive du 25 mars 2011?!


Faisons le calcul:  

Les produits laitiers, dont le seuil de radioactivité maximale était à 370 becquerels* (directive 2008), passent à 1000 (directive 1987),soit un facteur x 2,7 pour ces produits aussi sensibles!**


Pour les produits pour nourrissons, de la valeur de 370 becquerels* par kg (directive 2008), la commission repasse à 400 (directive 1987).


Pour les « denrées de moindre importance », dont la radioactivité était plafonnée depuis 2008 à 600 becquerels*/kg, la nouvelle valeur maximale devient 1250 (directive 1987) x 10 (bonus "moindre importance" institué par la directive 1989) = 12500 becquerels*.


Un facteur x 20 et plus, donc. 

Et bien sûr, la directive 297/2011 d’empoisonner les animaux à coups de 1250 becquerels par kg (porc), 2500 (agneaux, veaux, volaille), 5000 becquerels (autres : donc bœuf, bétail adulte, de grosse taille, poissons etc.), rendus encore plus dangereux par la bio-accumulation inhérente aux rythmes du gavage industriel.


Voilà comment Bruxelles gère une urgence nucléaire: en autorisant la vente de produits plus contaminés que d’ordinaire.


Voilà ce que la Commission Européenne entend par GARANTIR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE.


Dans un document dégoulinant de bonnes intentions mais qui prend bien soin de rester VIDE DE CHIFFRES, la Commission raconte qu’elle va adopter des MESURES D'URGENCE en raison de l'inquiétude nucléaire, et de l’autre, jouant sur les multiples renvois entre plusieurs règlements, sur les annexes et les notes de bas de page, en profite pour augmenter les limites de radiations autorisées dans les aliments.


Pour ne pas faire de peine aux producteurs asiatiques (le Japon a des voisins exportateurs très susceptibles), et aux importateurs bien de chez nous, elle les autorise à nous empoisonner plus vite. Des denrées qui, le 24 mars étaient de dangereuse pour la santé, placées hors la loi, séquestrées et détruites, et qui auraient coûté très cher à leurs importateurs, sont depuis le 25 considérées comme saines grâce à Monsieur José Manuel Barroso et ses complices.


On voit quelles sont les priorités de l’Union Européenne. Félicitations.


PS: Tous les liens fournis redirigent vers le site officiel EUR-Lex de la commission européenne, qui permet la libre consultation de l’intégralité du droit européen. Chacun peut aller chercher les directives en question et vérifier par lui-même, avec le moteur de recherche:


http://eur-lex.europa.eu/RECH_naturel.do?ihmlang=fr  

  

http://www.lepost.fr/article/2011/04/10/2461619_comment-l-union-europeenne-a-profite-de-l-accident-nucleaire-de-fukushima-pour-nous-empoisonner-un-peu-plus.html 

  

Unités de mesure de la radioactivité et de ses conséquences biologiques (ce qu'on ne vous dit pas) (extrait de "E-Floraison n°9):


Il y a beaucoup (trop) d'unités de mesure concernant la radioactivité, c’est voulu, pour nous embrouiller:


Celles qui mesurent la quantité, sans tenir compte ni de la "qualité", ni des effets : 

- Le curie (Ci) = 1 curie correspond à l'activité de 1 gramme de radium, soit 37 milliards de Bq. 

- Le becquerel (Bq) = nombre de désintégrations en une seconde.


Celles qui tiennent compte de la notion de dose absorbée: 

- Le rad (rad) = 0,01 gray. 

- Le gray (Gy) = 1 gray correspond à 1 joule/kg et à 100 rad.


Celles qui tiennent compte d'équivalent de dose (effets biologiques): 

- Le rem (rem) = 0,01 joule/kg. 

- Le sievert (Sv) = 100 rem (attention le sievert mesure aussi d'autres grandeurs, ce qui ajoute encore à la confusion). 

  

C'est ainsi que lorsque l'on vous parle en rad, on vous trompe d'une certaine façon en oubliant de préciser que pour une même dose absorbée de 30 rad, par exemple, les effets biologiques correspondront à 0,3 Sv si l'irradiation est faite par un rayonnement gamma, et à 3 Sv si c'est par un rayonnement alpha, soit 10 fois plus.


Et, si l'on vous parle en becquerels, c’est encore plus trompeur, car si pour 1000 Bq venant du carbone 14 cela correspondra à 0,0002 mSv*, pour de l'uranium 238 cela correspondra à 0,5 mSv*, soit 2500 fois plus, et cela correspondra à 120 mSv* si les 1000 Bq proviennent du plutonium 239 (le plutonium n'est jamais naturel).


600.000 fois plus de dégâts biologiques à quantité d'irradiation égale, si la source est du plutonium 239 au lieu du carbone 14!


Cela relativise la valeur et l'intérêt d'une information officielle donnée en Bq (sur la contamination du lait, par exemple, et encore, lorsqu'elle est donnée...)!


*Pour une inhalation rapide, et pour un adulte..., car la dose est encore 2 à 5 fois supérieure pour un enfant de 3 mois! 

  

**NB : 1000 Bq pour les produits laitiers est un objectif que l’AIEA voulait atteindre depuis longtemps: C’EST FAIT!


Et c’est démentiel, d’autant que cela dépend de la nature des contaminants, et alors que l’on sait que 20 Bq seraient le maximum pour limiter les atteintes cardiaques chez les enfants (10 Bq étant le « mieux »)!!!


Désormais, la pollution massive par les radionucléides, facteurs de cancers, leucémies et malformations, est officiellement NORMALE!


Travaux de Yuri et Galina Bandazhevsky (Yuri a été condamné à 8 ans de prison le 18/06/01 pour ses travaux qui vont à l’encontre du développement du nucléaire dans le monde, et placé en liberté surveillée le 5/08/05).


http://www.dissident-media.org/infonucleaire/banda.html 

http://soutienliquidateursetvictimestchernobyl.over-blog.org/article-yuri-67163539.html 

http://www.rebelle.net/agir/yuri.htm 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bandazhevsky 

 

Rappel  de ce que nous disons depuis 35 ans:


"Notion de dose d'irradiation artificielle (directe ou par contamination) "admissible" (pour un être humain) : C'est simple, la dose d'irradiation artificielle admissible, venant en plus de l'irradiation cosmique et tellurique naturelle, c'est zéro. Toute augmentation contribue à accroître le nombre de cancers, de leucémie et de malformations génétiques. Seulement, à ce niveau (zéro), pas de développement du nucléaire possible. Déterminer cette dose supplémentaire "admissible", consiste donc à évaluer le niveau d'augmentation du nombre de cancers, de leucémies et de malformations génétiques, "admissible" dans une population exposée, et pour ses descendants, entraînant selon les termes officiels, "une charge acceptable"...!!


Or c'est pour ce genre de délicatesses officielles que pour nous, le nucléaire est précisément inacceptable.". 

 

Quand comprendrez-vous que ces gens ne cherchent pas à protéger notre vie, et qu'au vu de leurs pratiques, on peut même se demander s'ils ne cherchent pas à nous rendre malades, voire plus (mais la question ne se pose plus pour nous...)? Cimme indiqué dans le film "Controverses nucléaires" Autour de Tchernobyl, l'espérance de vie passe de 75 à 55 ans... 

 

- Surréaliste et significatif: 

 

17 avril 2011 (Japon)


La  Commission de Sûreté Nucléaire du Japon ne parvient pas à envoyer des experts à Fukushima.


Haruki Madarame le président de Commission de Sûreté Nucléaire du Japon qui compte au total 45 experts indépendants et professeurs d'universités, dont il est prévu qu’ils doivent être convoqués immédiatement in situ en cas d’accident nucléaire ou d’urgence pour réaliser des évaluations et enquêtes, s’indigne qu’il n'a pas encore réussi à envoyer les experts désignés par la préfecture de Fukushima à la centrale nucléaire. "Le plan national de catastrophe oblige que nous soyons présents", il a déclaré samedi.


La commission a envoyé des membres de son secrétariat à la préfecture depuis le début de la crise du complexe nucléaire, mais un fonctionnaire du gouvernement a dit ''Il semble qu’il y ait un problème puisque
aucun des experts désignés n’est allé à Fukushima.


La question devrait être examinée dans le cadre d’une enquête suite à l'accident.''


Ndlr : Original en anglais pour le croire:


The commission has dispatched members of its secretariat to the prefecture since the crisis began the nuclear complex but a government official said, ''It seems a problem that none of the designated experts has gone to Fukushima. The matter should be examined in the course of post-accident fact-finding.''. 

 

Énorme: Le réacteur à ciel ouvert de Fukushima


"Le nucléaire, c'est la désinformation obligatoire: comment voulez-vous rassurer les gens en leur affirmant que vous saurez vous occuper de choses pendant 24 000 ans*? A moins d'être immortel, c'est bel et bien leurrer les personnes. A Fukushima, dès le début du problème, on en a eu une preuve éclatante qui ne fait que perdurer depuis. La firme Tepco, qui n'avait même pas reconduit l'assurance de sa centrale au motif que ça lui coûtait très cher, a menti sur toute la ligne et continue de mentir tous les jours sur ces installations foireuses. Car malgré ses efforts incommensurables pour minimiser la catastrophe en contrôlant les images qui y font référence, la firme privée japonaise n'a pas réussi à tout nous cacher. Certaines images reçues il y a quelques jours montrent des faits alarmants: l'enceinte dite de confinement du réacteur N°4 a quasiment disparu, et, chose étrange, les images rapportées par un petit drone démontrent que Tepco n'a pas construit ses réacteurs selon les plans remis à la communauté internationale lors de leur édification... construite au rabais, Fukushima présentait, avant même toute idée de tsunami, des risques évidents pour la sécurité.".

 

La suite de cet intéressant article ici:

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/atom-heart-fucker-saison-13-le-92843 

 

*En fait, beaucoup plus... 

 

- Japon: Des voitures et du personnel contaminés:


Des fonctionnaires des douanes de Nakhodka, ont détecté une contamination radioactive sur la surface de sept voitures et un manipulateur. L'excédent du rayonnement de fond de marchandises allant de 2 à 7 fois plus élevé que le fond naturel. 

 

- La biomasse exploitable pourrait fournir jusqu’à 90 % de la consommation énergétique mondiale:


http://www.bioenergie-promotion.fr/8137/etude-de-marche-sur-la-methanisation-et-la-valorisation-du-biogaz-en-france/ 

http://www.bioenergie-promotion.fr/tag/dechets-menagers/ 

http://www.apere.org/docnum/recherche/view_docnum.php?doc_filename=doc1163_Ren%202801-Focus_Chiffres_biomasse.pdf&num_doc=1163 

 

- Centrale nucléaire du Blayais (Gironde), les pompes de secours sont-elles mises hors d'eau?


...La précision n'a pas tardé à arriver, émanant d'une employée d'EDF:


"Non, des travaux de mise hors d'eau du diesel alimentant les pompes de secours de la centrale du Blayais n'ont jamais été effectués. L'ensemble est toujours inondable. Mais c'est en projet... depuis la catastrophe, de 1999 et, au moment où j'écris ces lignes, tout est resté en l'état depuis 12 ans!!! Ces gens sont des incompétents, des irresponsables et des cons. Il se foutent simplement de votre gueule. Ça ne date pas d'hier et ça continuera. C'est honteux, scandaleux. LE JEUNE DIRECTEUR DE LA CENTRALE, QUI N'A QUE LE MOT "SÛRETÉ" À LA BOUCHE, EST PARFAITEMENT AU COURANT. CES GENS SONT DES CONS.".


On se demande si cette employée ne serait pas un peu désabusée... Attention au syndrome "France Télécom"... Encore que, travailler pour le nucléaire, c'est déjà une forme de suicide... 

 

- Attention, un deuxième Fukushima n'est pas exclu: 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/27/attention-un-deuxieme-fukushima-n-est-pas-exclu_1513460_3232.html 

 

 

- Fukushima : prévisions du nuage pour les jours à venir: 

http://transport.nilu.no/browser/fpv_fuku?fpp=conccol_Xe-133_;region=NH 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 11:57

 

L'Hygiène Intestinale
selon Dr Hulda Clark
Ventre de Vénus

Vénus de Bouguereau - Détail

 

"Les causes de troubles intestinaux comme douleurs (coliques), gonflements et ballonnements sont toujours les bactéries. Elles ne peuvent pas être tuées par le zapping parce que le courant hautes fréquences n’atteint pas le contenu intestinal.

Alors que les bactéries intestinales sont, pour la plupart, utiles, des bactéries pathogènes, comme par exemple les salmonelles et les shigella, peuvent préparer de sérieux problèmes, parce qu’elles ont la faculté de pénétrer dans le reste du corps et envahir des tissus blessés ou un organe affaibli. Ces mêmes bactéries envahissent aussi les tissus cancéreux dégénérés et repoussent la guérison si la croissance de la tumeur maligne est stoppée.

Une autre raison pour laquelle les bactéries intestinales sont si difficiles à éliminer est due au fait que l’on se ré-infecte en permanence avec les mains et les dessous des ongles.

- La première mesure consiste donc en une meilleure hygiène. Dans les cas graves, préparez, dans un flacon vaporisateur à poser près du lavabo, une solution d’alcool éthylique à 50% ou de la Vodka. Désinfectez vos mains après chaque passage aux toilettes et avant chaque repas. Voyez aussi le paragraphe concernant les mains

- Utilisez en second du curcuma (deux gélules trois fois par jour ; il s’agit de la fameuse épice), qui agit, selon mon expérience, contre les shigella et escherichia coli. Il est possible que la prise colore les selles en couleur orange.

- Prenez du fenouil (une gélule trois fois par jour). Avalez au moment des repas des comprimés avec des enzymes digestives selon les indications sur l’emballage (seulement aussi longtemps que nécessaire, parce que ces comprimés peuvent être contaminés par des moisissures).

- Enfin, en cas de constipation, prenez des gélules de cascara sagrada (commencez par une gélule par jour et augmentez la dose jusqu’à la dose maximale indiquée sur l’emballage). Avant tout buvez une tasse d’eau chaude le matin après le lever, ce qui stimule l’intestin.

- Utilisez du chlorhydrate de bétaïne pour tuer les Clostridium (deux comprimés trois fois par jour).

- Prenez une dose unique de deux cuillérées à thé de teinture de brou de noix. Buvez-la avec un demi-verre d’eau ou de jus de fruit en l’espace d’un quart d’heure. Restez assis jusqu’à ce qu’un éventuel effet secondaire dû à l’alcool soit dissipé.

- Prenez en complément du magnésium (300 mg d’oxyde de magnésium deux à trois fois par jour) et buvez une tasse d’eau chaude le matin après le lever. Ceci régularisera votre transit intestinal.

- Prenez une solution de Lugol (ou iodine - six gouttes dans une demi-tasse d’eau, quatre fois par jour). Attention, à éviter chez les sujets présentant une allergie à l’iode). Cela agit spécialement contre les salmonelles.

Il est possible que vous deviez entreprendre toutes les huit mesures pour éliminer en environ trois semaines une infection massive de shigellas. Ensuite, vous n’avez plus le droit de manger que des produits laitiers stérilisés.

Notez aussi que la cure de purification rénale aide souvent aussi dans les cas de troubles intestinaux.

Si votre cure a été couronnée de succès, votre ventre sera plat, vous n’aurez plus de gargouillements intestinaux et votre forme s’améliorera."

 

Tisane laxative.

"La constipation est souvent due à Escherichia coli et aux salmonelles provenant de produits laitiers ou du fait de la destruction des bactéries intestinales utiles par des antibiotiques (la destruction de bactéries par le zapping aide à rétablir la flore intestinale). Mangez des aliments qui favorisent la reconstruction de votre flore intestinale naturelle, à savoir légumes, lait stérilisé (ici cela dépend du lactose) et beaucoup d’eau.

Il existe de nombreux remèdes contre la constipation; la recette ci-dessous est très appréciée:

            - une cuillérée à thé de feuilles de séné

            - une demi-cuillérée à thé de feuilles de menthe poivrée

Faites bouillir les plantes une minute dans un litre d’eau et ajoutez-y une pincée de vitamine C et du sucre roux, selon votre goût. Buvez ceci en petites gorgées réparties dans la journée contre les douleurs intestinales. Cela peut parfois durer des années jusqu’à ce que la flore intestinale se rétablisse après la prise d’antibiotiques; soyez donc patient. Vous pouvez accélérer ce rétablissement avec des pro-biotiques."

 

Extrait du livre : «La Cure de toutes les maladies» – «La Guérison est possible» par le Dr Hulda Clark. - Copyright.

 

Source

http://drclark-france.net/resources/Programme+intestinal+-+Extrait+de+La+Cure+de+toutes+les+maladies.pdf

.

.

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 05:47

Ty Bollinger

Voulez-vous retrouver la santé?

Laissez tomber les sodas!


"Je me souviens au collège, qu’un de mes copains m'a dit qu'il avait cessé de boire des sodas de retour à l'école secondaire. À ce moment, ne sachant pratiquement rien sur la nutrition ou la santé, j'ai pensé: «La belle affaire - qu’est-ce qui ne va pas avec les sodas?»

 

Gros-plein-de-soda.png
Pendant des années, les partisans de la santé naturelle en ont été à marteler le message, que les causes du diabète sont issus des sodas et qu’ils engendrent de l'obésité avec une pléthore d'autres problèmes de santé. Des recherches récentes présentées sur les maladies cardiovasculaires de l'American Heart Association, sur l'épidémiologie et sur la prévention, de la conférence annuelle à San Francisco, révèle que depuis l'année 2000, la consommation de sodas, cause plus de 130.000 nouveaux cas de diabète!


L'une des principales préoccupations du soda, est le fait qu'il a un pH très faible, typiquement autour de 2,0, donc il est 100 fois plus acide que l'eau, laquelle possède un pH d'environ 7,0. Les gens qui consomment d'énormes quantités de boissons gazeuses (ainsi que du café et de l'alcool) sont généralement très acides et sont de véritables «aimants à cancers». Une canette de soda réduit également la réponse immunitaire de 50% pour une période de six heures!


Et comme si cela ne suffisait pas, une cannette de soda contient presque treize cuillères à café de sucre, dont la plupart est le fructose à partir de sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFC). Malgré le fait que l'industrie du maïs veut vous faire croire que le HFC est «naturel», la vérité est que le HFC, en réalité, n'existe pas partout dans la nature. Il est créé depuis un produit fabriqué, en utilisant des enzymes pour augmenter la teneur en fructose du sirop de maïs à environ 90%.


Ce super HFCS est ensuite mélangé "bas" avec 100% de sirop de glucose de maïs, à ajouter à nos aliments et nos boissons. Lorsque le HFCS est ingéré, il se rend directement dans le foie, qui transforme le liquide sucré en graisse.

 

Selon l'USDA, le HFCS épuise également l'organisme, du chrome, lequel est important pour aider le glucose à passer du sang vers les cellules. Cet appauvrissement de la couche de chrome en combinaison avec un pancréas surmené, il en résulte fréquemment le diabète.


En raison de l'acidité très élevée du HFCS, combiné avec l'acide phosphorique utilisé dans les sodas, les gens qui boivent des sodas perdent souvent des minéraux utiles pour les os et finissent par être diagnostiqués avec l'ostéoporose, car leur corps cherche les minéraux dans les os pour servir de «tampon» dans leur sang. En d'autres termes, pour empêcher les sodas de les tuer, leur corps doit faire tampon avec l'acide, de sorte qu'ils perdent leurs minéraux osseux, afin de rester en vie!


En 1951, le Dr Clive McCay (un nutritionniste de la Marine à l'Institut de recherche médicale navale) a trouvé que les dents de l'homme s’adoucissent et commencent à se dissoudre dans un court laps de temps après avoir été placées dans une tasse de Coca Cola. Il a déclaré que l'acidité des boissons au cola est d’environ la même que celle du vinaigre, seulement elle est masquée par la teneur en sucre. Peut-être est-ce pour cela que les sodas sont également dénommés «les boissons non alcoolisées» - parce qu'elles adoucissent vos dents et vos os! Et si vous pensez que les boissons gazeuses diététiques sont meilleures, détrompez-vous.


Les sodas diététiques ont généralement un pH plus bas que les sodas normaux, et ils contiennent aussi des composants nocifs comme les édulcorants artificiels que sont l'aspartame, ou devrais-je dire "AminoSweet"?


Si vous voulez être en bonne santé, vous DEVEZ abandonner les sodas. Renoncer aux sodas et boire plus d'eau pure est probablement la meilleure façon de prévenir la maladie, mais c'est quelque chose que la plupart des gens négligent.


Nos corps sont constitués de plus de 70% d'eau et sans eau en quantité suffisante, on meurt lentement.


Si vous avez soif, cela signifie que vos cellules sont déjà déshydratées. Une bouche sèche devrait être considérée comme le dernier signe extérieur d'une déshydratation. C'est parce que la soif ne se développe pas jusqu'à ce que les fluides corporels soient épuisés bien au dessous des niveaux requis pour le fonctionnement optimal.


Certaines statistiques démontrent que jusqu'à 90% d'entre nous se promènent dans un état chronique de déshydratation. Une façon de dire si vous êtes déshydraté est de vérifier la couleur de l'urine. Si elle est foncée tout le temps, vous êtes probablement déshydraté.

 

Tabitha-boit.png

 

En règle générale, vous avez besoin d’une 1/2 once d'eau (1,5 cl) pour une livre (500 grammes) de poids par jour. Par exemple, une personne de 200 livres (100 kilos) a besoin de 100 onces (3 litres) par jour. Ou, si vous êtes de petite taille, comme ma petite fille Tabitha (en photo ici-dessus, buvant un verre d'eau fraîche), alors vous n'avez probablement besoin que d'environ 15 onces (0,45 L) à 20 onces (0,60 L) par jour."

 

Ty Bollinger

 

 

Source: http://lavienaturelle.net/resources/Newsletter+2010-03.pdf

.

.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 23:34

 

La Re-Connection du Docteur Eric Pearl

 

 

.
.
.
Il s'agirait d'énergies récemment introduites sur la planète, et il serait possible de les diriger pour se guérir et guérir les autres.
La Reconnexion, c'est quoi?

Définition officielle:

"La Reconnexion personnelle est le processus majeur qui permet de se reconnecter à l’Univers, elle permet aussi l’activation de la Guérison Reconnective. Ces guérisons et fréquences évolutives font partie de l’onde d’un «spectrum» de lumière et information. C’est par la Reconnexion personnelle que nous interagissons avec ces niveaux de lumière et information, et c’est par ces niveaux de lumière et information que nous pouvons nous reconnecter. C’est nouveau. C’est différent. C’est réel, et peut être activé en chacun de nous." (Définition se trouvant sur le site http://thereconnection.com.)

 

Un peu d'histoire...

 

Eric Pearl était chiropracteur et menait depuis douze ans une vie tout à fait normale. Il exerçait son métier dans son cabinet médical de Melrose Place à Los Angeles, quand, en 1993, du jour au lendemain, ses patients lui firent savoir qu'ils ressentaient l'effet de ses mains sur eux sans qu'il ne les touche physiquement.

 

Certains eurent des visualisations de couleurs, et surtout, des guérisons eurent lieu de manière miraculeuse: dépressions, malformations, tumeurs cancéreuses, maladies génétiques...

Eric Pearl prit à coeur de découvrir de manière expérimentale cette «fréquence» étrange, qu’il décida d’appeler «La Reconnexion», qui amenait des guérisons chez ses patients et qui suscitait chez eux des réactions particulières: visualisations, odeurs, sensations tactiles etc.

Désirant comprendre ce qui se passait, il est aussi allé à la rencontre de plusieurs personnalités réputées dans les domaines scientifiques comme William Tiller, Konstantin Korotkov ou dans le domaine spirituel comme Deepak Chopra.


Dès le début, Eric Pearl a cherché à collaborer avec les médecins et les chercheurs, et la communauté scientifique a étonnamment bien accueilli ce «guérisseur», prêt à se soumettre à toutes sortes de tests en laboratoire ou lors des séminaires.


Des recherches scientifiques ont été conduites à l'hôpital Jackson Memorial, à l’UCLA, au Cedars-Sinai, à l’Université du Minnesota, à l'École Universitaire Médicale de Miami et à l'Université de l'Arizona.


Eric Pearl est apparu dans de nombreuses émissions de télévision aux USA et dans le monde entier, et a même été invité à présenter la Reconnexion lors d’une conférence à l’O.N.U.

Le Docteur Eric Pearl se rendit compte qu'il pouvait aussi ''transmettre'' ce don et former des praticiens, et transmettre à tout un chacun les fréquences de la Reconnexion, pour la pratiquer dans son entourage ou pour soi-même.
A ce jour, ses séminaires auraient été suivis par plus de 60.000 personnes dans 55 pays. et ses élèves obtiendraient des résultats tout aussi spectaculaires que lui-même.
Un Réseau de Lignes de Force

A l’origine les lignes méridiennes (ou lignes d’acupuncture) sur notre corps étaient connectées aux lignes du réseau ("ley lines") qui encerclent la planète et croisent des endroits reconnus pour leur puissance énergétique: comme Machu Picchu et Sedona.

 

Ces lignes étaient conçues pour se prolonger et nous joindre à un réseau beaucoup plus vaste, nous reliant à l’Univers entier.

 

Chacun de nos organismes contient son propre jeu de lignes énergiques et points et, bien que seulement le résidu de ce qu’ils ont été, ces lignes et points continuent à servir de lien avec l’Univers: un canal qui facilite notre communication d’énergie, de lumière, d’information entre «grand et petit», macrocosme et microcosme, Univers et l’humanité.

 

À un moment donné, l’humanité tout entière a rompu le contact avec ce réseau et, pour l'essentiel, a perdu sa connexion à l’Univers, se distançant  ainsi du stade d’évolution précédemment atteint, lequel était rapide et expansif.

 

La Reconnexion introduirait de «nouvelles» lignes axiatonales nous reconnectant à un niveau plus puissant et plus évolué que jamais auparavant. Ces lignes feraient partie d’un réseau éternel de communication, aussi raccordé aux ley lines, un système parallèle-dimensionnel, attirant l’énergie de base pour le bon renouvellement des fonctions de l’organisme humain.

 

Possiblement, il s'agirait de magnétisme spirituel, par nature très différent du magnétisme corporel...

 

A découvrir et expérimenter...

 

 En savoir plus...

 

Questions et Réponses

.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 13:57

 

Le salaire des apprentis-sorciers

 

La pollution nucléaire de Fukushima est - et va être -, pendant longtemps, pas seulement au Japon mais aussi au niveau mondial, beaucoup plus importante et beaucoup plus grave que ce que, jusqu'ici, l'on a couramment donné à entendre.

 

En conséquence, la nécessité de protection individuelle, sur toute la Terre, actuellement et pendant longtemps, est beaucoup plus grande que ce qui a, aujourd'hui, été admis par les autorités et compris par les populations des différents pays.


Les USA veulent bombarder Fukushima

Le professeur Christopher Busby du Comité Européen sur le Risque d'Irradiation révèle que les experts nucléaires français et américains se sont affrontés sur les mesures extrêmes à prendre à Fukushima.


Les USA envisageraient de bombarder la centrale pour la noyer dans l'océan.


L'expert nucléaire Chris Busby a révélé, le 17/04/11, dans une interview au Alex Jones Show, que les conseillers nucléaires américains et français se sont affrontés sur les mesures d'urgence à prendre à Fukushima.


Selon Chris Busby, la situation serait bien plus tragique que ce que les autorités reconnaissent, et justifient amplement le passage de l'accident au niveau 7.

 

 

En effet, plusieurs réacteurs seraient à l'air libre et leur réaction hors de contrôle, impliquant un rejet permanent de radionucléides,  notamment du plutonium provenant du coeur n°3 qui était alimenté au MOX.


Les niveaux de radiation devenant trop élevées pour que des équipes puissent être maintenues sur place, les experts se querellent sur le choix de solutions plus radicales.


Les USA envisageraient de bombarder la centrale pour la noyer dans la mer.


La France, qui a fourni le MOX, veut encore croire qu'il est possible de noyer les réacteurs dans du béton.


La querelle traduit l'impuissance des experts devant l'ampleur du désastre et les proportion titanesques des l'impacts avérés et potentiels, qui laissent les autorités désemparées.


Nous vivons la conséquence du syndrome de dénégation consciente de l'industrie nucléaire. Des catastrophes d'une telle ampleur et aux conséquences tellement dramatiques n'ont tout simplement pas été envisagées, car elles ne sont ni maitrisables ni justifiables.


On a donc décidé de les ignorer purement et simplement et de se bercer d'illusions. L’extrémité des mesures envisagées montre à quel point les autorités sont désemparées.


La perte de contrôle n'étant pas avouable, le blackout médiatique est total et la minimisation des dispositions de protection à prendre en cas de radiations est tout simplement criminelle.


La pollution par radionucléides aux USA a été minimisée par l'élévation des dose admissibles.


Les zones évacuées par les autorités japonaises seraient, toujours selon Chris Busby, bien trop restreintes et il serait urgent de fournir aux habitants une zone de 200 km autour de la centrale, avec de l’eau et des aliments provenant de zones non contaminées. Or cette zone de 200 km englobe une grosse partie de l’agglomération de Tokyo et ses 32 millions d’habitants.


Les mesures faites par prélèvements au sol montrent que les «taches» de contamination au sol dans la zone interdite de Fukushima pourraient être plus radioactives, plus toxiques et plus étendues qu’à Tchernobyl, en dépit de la situation en bord de mer de la centrale, qui réduit presque de moitié la zone de retombées potentielle.


Le plus préoccupant demeure l’incapacité des autorités à mettre un terme à la contamination de l’environnement, que ce soit l’air, le sol ou la mer, dans laquelle des tonnes d’eau radioactive sont constamment déversées. Ces pollutions sont largement dispersés par les courants comme par les vents et cela à l’échelle de la planète.


Le Comité Européen sur le Risque d’Irradiation publie une brochure de recommandations à destination du public (en anglais):


http://www.euradcom.org/2011/ecrr20...

 

 

 

Source:

 

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/les-usa-veulent-bombarder-92277

 

 

Relayé sur différents sites et blogs:

 

http://www.news-26.com/politique/378-les-usa-veulent-bombarder-fukushima.html

http://fr.sott.net/articles/show/3285-Les-USA-veulent-bombarder-Fukushima

http://www.melekher.com/detail/les-usa-veulent-bombarder-fukushima.html

http://stefouxxx.wordpress.com/

.

.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 15:43

Message relayé

 

Pétition en faveur des Plantes Médicinales:
L'Ouragan sur Internet


Chers amis,

  • Notre pétition contre la directive européenne sur les plantes médicinales (THMPD) a déclenché un ouragan sur Internet. Faites circuler la nouvelle version de notre vidéo, qui est à l'adresse suivante: www.defensemedecinenaturelle.eu.

  • Compte tenu de la dimension européenne du problème et de vif débat suscité sur les sites francophones, nous lançons une version anglaise de la pétition. Cliquez ici pour y accéder. Ou transférez ce lien à vos contacts européens: http://savenaturalhealth.eu.

  • Lisez en bas de ce courriel l'interview de Thierry Souccar sur les dangers qui pèsent sur la santé naturelle en Europe. Thierry Souccar est le fondateur du site de référence  www.lanutrition.fr, et co-auteur du best-seller "Santé, Mensonge et Propagande", aux Editions du Seuil. (Thierry Souccar publie aussi une newsletter sur les nouvelles découvertes de la santé naturelle : vous pouvez la recevoir gratuitement en cliquant ici).

  • Nous répondons ci-dessous aux fausses rumeurs qui ont suivi notre pétition. Vous pourrez constater que loin d’être une vue de l’esprit, comme certains l'ont écrit, la menace contre les plantes médicinales est bien réelle.

  • Notre but est maintenant de faire évoluer cette réglementation dans le sens d’une plus grande liberté d’accès aux plantes.

  • L'objectif est UN MILLION de signatures. Nous vous demandons donc de faire circuler le lien vers notre vidéo en français www.defensemedecinenaturelle.eu, ainsi que notre vidéo en anglais auprès de toutes les personnes que vous connaissez et qui peuvent jouer les relais dans les autres pays européens :  http://savenaturalhealth.eu


Réactions... et contestations

 

Notre vidéo et notre pétition ont déclenché un intense débat public, y compris des articles dans la grande presse (Le Point) et une émission à la télévision belge. Vos signatures ont d'ores et déjà obligé les autorités européennes à clarifier leur position, et notre mouvement a été l'occasion pour les différents acteurs de préciser leurs analyses.


Le danger de la directive 2004/24/CE (le nom officiel de la THMPD) étant majeur, nous avons immédiatement reçu le soutien de centaines de blogs et sites Internet, et de dizaines de milliers d'internautes qui ont relayé notre appel.

En revanche, plusieurs voix influentes ont critiqué notre action, alors que nous pensions au départ que nous pourrions compter sur leur soutien.


Nous avons été très surpris de ces réactions négatives, d'autant plus que certains ont été jusqu'à faire circuler sur Internet des messages accusant notre Collectif de n'être qu'un faux-nez de l'industrie des compléments alimentaires. Pire encore, des rumeurs ont circulé sur Internet prétendant que la THMPD ne représente AUCUN danger pour les plantes!!


Nous souhaitons répondre méthodiquement à ces accusations infondées, tout en précisant que, pour beaucoup, elles portaient plus sur la forme que sur le fond:


L’article du Point

Le magazine Le Point a publié le 29 mars un article dénonçant notre mobilisation comme une simple fausse rumeur sur Internet. A l'appui de cette violente accusation, la réaction de Frédéric Vincent, porte-parole de la Commission européenne sur les questions de santé, qui déclare, sans rougir, que «Cette rumeur relève du délire». «Il est hors de question pour nous de retirer ces produits du marché», martelle-t-il.

 

Les choses sont-elles si claires? Absolument pas, comme en témoigne la suite de l'article:


«Il y avait des autorisations délivrées sur des bases un peu légères», continue Frédéric Vincent. «La Commission a donc imaginé un système de régulation calqué sur le modèle des médicaments classiques, mais simplifié.»


Nous y voilà. Après avoir dit que l'alerte que nous diffusons «relève du délire», le fonctionnaire européen admet précisément ce que nous dénonçons: une nouvelle procédure d'agrément pour les plantes médicinales à usage thérapeutique, certes simplifiée, mais néanmoins inspirée de la procédure prévue pour les médicaments classiques, et donc coûteuse et potentiellement hors de portée pour d'innombrables petits fabricants qui n'ont pas les départements de juristes des industries pharmaceutiques.


La suite de l'article est à l'avenant.


Le journaliste écrit en toute lettre que «Aucun test sur l'efficacité ou la sécurité des herbes ne sera exigé», et qu'il suffira aux fabricants de donner «des preuves que le produit a été utilisé à but médical pendant les trente dernières années, dont au moins quinze ans au sein de l'Union européenne».


Mais d'une part, rien n'indique que réunir de telles preuves sera si simple que cela. Pour de nombreux fabricants artisanaux, monter de tels dossiers pourrait bien se révéler hors de portée, et c'est justement ce que nous dénonçons.


D'autre part, et c'est bien plus grave, le journaliste, qui vient d'affirmer que « aucun test d'efficacité ne sera exigé » conclut son paragraphe sur une déclaration du même fonctionnaire européen, Frédéric Vincent, qui affirme, goguenard: «Ceux qui n'ont rien fait paniquent. Il leur suffit pourtant de prouver que leurs herbes ont une efficacité». (Source)


Il faudrait savoir! Les fabricants devront-ils ou non apporter des « preuves », au sens où on l'entend pour les médicaments, de l'efficacité des plantes médicinales?


Comment, dans ces conditions, nous accuser de «fausse rumeur», alors que le porte-parole de la Commission européenne, confirme exactement ce que nous dénonçons: la nouvelle procédure européenne obligera les petits fabricants à «prouver l'efficacité» de tous les remèdes utilisés à base de plantes, avec les coûts, les délais, et les tracasseries administratives que cela implique.


D'autres critiques, plus sérieuses, ont émergé de part et d'autre.

La position de Thierry Thévenin,
président du syndicat SIMPLES (artisans herboristes)


Le Président du syndicat d'herboristes SIMPLES, Thierry Thévenin, que nous citions dans notre vidéo, a lui aussi dénoncé notre pétition comme de la « propagande ».

Mais le problème, c'est qu'il faut lire la suite de ce qu'a écrit Thierry Thévenin. Certes, il écrit que notre texte accumule «raccourcis et effets d'annonce chocs».


Mais juste après, Thierry Thévenin écrit:


«Cet appel présente toutefois le mérite de soulever et de porter au débat public la question du développement inquiétant (voire terrifiant) de l’arsenal des normes, des experts, des homologations qui aboutit au verrouillage et au contrôle du secteur des plantes médicinales, des médecines complémentaires et de l’herboristerie, comme d’ailleurs celui de presque tous les autres secteurs de notre civilisation». (Source)

 

Ailleurs sur le site, il écrit que:


«[Cet appel] a le mérite de mettre en lumière un phénomène bien réel et inquiétant: l’inflation galopante des outils et des procédures réglementaires qui, sous le louable prétexte de protéger le public, le déresponsabilisent et l’assujettissent progressivement aux rares groupes de pression ou d’intérêt - groupes de lobbying - (industriels, distributeurs, médias,…) qui sont suffisamment organisés et puissants pour avoir les moyens de décrypter, analyser, orienter ces mesures ou même plus simplement d’exister légalement en passant à travers le crible de ces dispositions juridiques d’une incroyable complexité. Si vous en doutez ou si voulez simplement mesurer cette complexité, allez explorer l’adresse suivante:
http://ec.europa.eu/health/human-use/herbal-medicines/index_en.htm
» (Source)


Nous sommes donc d'accord sur le fond avec Thierry Thévenin. Sous couvert d'assurer «notre sécurité», de nouvelles directives liberticides sont mises en oeuvre par l'Administration sous la pression de lobbys, et c'est exactement ce que nous dénonçons, une nouvelle fois.

Cette nouvelle réglementation européenne est tout sauf un fantasme; le processus d'étouffement des médecines complémentaires est en cours, et ne fera que s'accélerer si les citoyens ne se mobilisent pas.

Il est plus qu'urgent aujourd'hui d'opposer un front uni à «l'inflation galopante des outils réglementaires» dénoncée par Thierry Thévenin, qui porte atteinte à nos libertés les plus fondamentales, à commencer par notre liberté de nous soigner autrement.

Il est plus urgent que jamais de poursuivre notre mouvement, et de lui donner une ampleur européenne. Merci de continuer à faire circuler notre vidéo (nouvelle version): www.defensemedecinenaturelle.eu.
 

Une autre critique

Une autre critique, reprise par plusieurs commentateurs, a consisté à nous reprocher de dénoncer une directive entrant en application le 30 avril 2011, alors qu'elle a en réalité été votée dès 2004, et que les fabricants ont donc eu sept années pour «se mettre aux normes».


Sur un plan strictement juridique, nous faisons notre mea culpa: Au lieu d'écrire, «une nouvelle directive entrera en application le tant», nous aurions dû écrire: «une directive de 2004 entrera en vigueur de plein droit le tant». Nous avons changé notre vidéo en ce sens.


Cependant, sur le principe, nous ne retirons pas un cheveu à ce que nous dénonçons:


La Commission Européenne nous dit: «attention, nous allons vous imposer de nouvelles restrictions. Mais ne vous plaignez pas, vous avez un délai pour vous préparer». Pour nous, le fait qu'il s'agisse d'une directive entrant en application en plusieurs étapes n'enlève rien à son caractère abusif.

Le syndicat des fabricants de compléments alimentaires

 

Enfin, nous voulons aussi répondre aux propos du syndicat des fabricants de compléments alimentaires Synadiet, repris aussi par certains blogs.

Selon eux, cette directive européenne, dans la mesure où elle offrirait un cadre juridique simplifié aux plantes médicinales, ne change rien par rapport à la législation française en application jusqu'à présent, et pourrait même leur être favorable.

Pour le Synadiet, « le seul impact que pourrait avoir cette directive 2004/24/CE concerne les produits de médecine chinoise et indienne ».

Outre que, selon nous, la médecine chinoise et la médecine indienne peuvent difficilement être considérées comme une simple épiphénomène de la médecine par les plantes, il nous semble utile de rappeler que la législation française est, justement, extrêmement pointilleuse et restrictive sur le sujet de la médecine naturelle, et que le fait que l'Europe entérine cette législation justifie nos craintes et le mouvement de dénonciation que nous avons souhaité initier.

La raison en est simple, et c'est une question de principe: au lieu d'interdire la vente de remèdes à base de plantes dont la dangerosité et la toxicité ont été prouvées, ce qui serait évidemment souhaitable et parfaitement légitime, l'administration française a pris historiquement le parti d'interdire toutes les plantes qu'elle n'avait pas explicitement autorisées.


Le résultat est connu: Sur des dizaines de milliers de plantes médicinales existant dans le monde entier, donc plus de 1500 en France métropolitaine seulement, selon le Professeur Fournier, seules 34 – oui, trente-quatre! - ont été autorisées en France jusqu'au début des années 2000.


Avec l'Union Européenne, on a observé un léger frémissement, le nombre de plantes autorisées passant à 148, en dix ans.


Il n'en reste pas moins que, à ce rythme, et avec les coûts que cela induit pour les fabricants, les citoyens européens seront, durant des décennies, privés de milliers de plantes médicinales, et ce par le fait de la directive, la THMPD, que nous jugeons donc arbitraire, et que nous souhaitons dénoncer.


Nous avons besoin de vous

 

Plus que jamais, nous voulons nous mobiliser, et continuer à mobiliser, les citoyens autour de nous, pour amender la directive THMPD et, si possible, la supprimer.


Après l'onde de choc que nous avons provoquée à la Commission Européenne par notre seule pétition en français, il est clair que nous pouvons engager un vrai bras de fer si notre mouvement s'étend.


Alors merci de continuer à faire circuler notre pétition www.defensemedecinenaturelle.eu, et de faire connaître à tout votre entourage européen l'existence de notre vidéo en anglais: http://savenaturalhealth.eu.


Enfin, pour les personnes qui souhaitent aller plus loin sur le sujet de la THMPD, nous avons décidé de donner la parole à un expert incontesté du sujet, Thierry Souccar, co-auteur avec l'avocate Isabelle Robard du best-seller «Santé, mensonge et propagande» (Editions du Seuil).


Dans l'interview exclusive ci-dessous, Thierry Souccar fait le point sur les dangers qui pèsent aujourd'hui sur la médecine naturelle en Europe.

Avec tous nos remerciements pour votre mobilisation.

Augustin de Livois

 

Pour le Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle

 


Trois questions à Thierry Souccar

Thierry Souccar, vous êtes co-auteur du best-seller «Santé, Mensonges et Propagande» (Editions du Seuil)? qui dénonce notamment les excès des réglementations sur les compléments alimentaires. Que pensez-vous de cette campagne contre la directive THMPD?

Thierry Souccar. Il faut d’abord dire ce qu’est cette directive européenne. Elle a été prise en 2004, pour une application en 2011, et elle poursuivait deux objectifs: donner un cadre règlementaire aux plantes médicinales traditionnelles sans usage médicinal bien établi mais dont l’usage est traditionnel depuis au moins 30 ans dans la communauté (ou 15 ans dans un pays tiers), et assurer au consommateur une sécurité d’utilisation. Par rapport aux médicaments, les formalités d’enregistrement sont allégées puisqu’il suffit de déposer un dossier reposant sur la démonstration d’un usage traditionnel pour l’indication retenue et attestant de la qualité des procédés de fabrication. Il est possible, en étant optimiste, qu'en offrant un cadre législatif aux plantes médicinales, elle en facilite l'usage, notamment en France.

 

Malgré tout, l’émoi suscité par la date butoir d’avril 2011 et la campagne qui a suivi est légitime. Tout d’abord, les fabricants qui ne se sont pas mis en conformité ne pourront pas continuer à commercialiser leurs plantes, donc le consommateur craint à juste titre d’avoir des difficultés à se procurer ses plantes habituelles, au moins momentanément, et il ne l’accepte pas. Ensuite, certains reprochent à la directive de favoriser les plantes européennes, et dans une moindre mesure chinoises et indiennes (ayurvédiques) au détriment des centaines ou de milliers de plantes «exotiques» africaines ou américaines ou d’Océanie.

 

Enfin, il y a le coût d’enregistrement, qui varie considérablement d’un pays à l’autre. On craint une course à l’armement, de plus en plus lourde, de plus en plus contraignante, de plus en plus coûteuse qui ne profite qu’aux grosses structures. On aurait pu imaginer une procédure plus simple, sur la base de monographies mises à disposition par l’Europe, assorties d’un coût d’enregistrement réduit, par exemple quelques dizaines d’euros comme c’est d’ailleurs le cas en république tchèque.

 


L'approche adoptée par la Commission européenne pour encadrer l’utilisation des médicaments est-elle une menace pour la liberté thérapeutique?
  

Tout d’abord s’agissant de santé, la priorité est évidemment d’être extrêmement vigilant. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de règles, de contrôles et d’une administration capable de les exercer avec mesure et équité. Jusqu’ici, en matière de libertés thérapeutiques, l’Europe a joué un rôle positif; elle a servi de rempart contre les débordements d’administrations nationales qui sont, comme en France, souvent hostiles aux médecines complémentaires. Par exemple, l’utilisation dans les compléments alimentaires des plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée était bien plus limitée en France que dans la majorité des autres états membres de l’Union Européenne. Or, grâce à l’Europe, depuis 2008 un décret a fait passer de 34 à 148 les plantes qui ne relèvent plus du monopole de distribution pharmaceutique. C’est insuffisant, mais c’est mieux.


Par ailleurs, le cadre juridique mis en place au niveau européen a permis à des fabricants et des thérapeutes de gagner des procès face à l’administration française, et la France a aussi été condamnée à de maintes reprises par la Cour européenne de justice pour abus de droit et non respect des règles européennes, de libre circulation par exemple. A nous tous de faire en sorte que l’Europe reste cet espace de liberté et surtout qu’elle l’élargisse. Nous devons, par exemple, exiger plus de transparence de l’Agence européenne du médicament, qui est traversée par les mêmes conflits d’intérêt que ceux mis à jour à l’Afssaps. Nous devons amener Bruxelles à élargir le périmètre des allégations, des substances et des doses autorisées dans les compléments alimentaires.

 

Nous devons avoir cette même démarche d’élargissement pour les plantes médicinales d’usage traditionnel et pour d’autres pratiques complémentaires comme la naturopathie ou la médecine chinoise. Nous devons aussi veiller à ce que l’arsenal règlementaire reste raisonnable.

 


Quels sont les principaux dangers, selon vous, qui pèsent actuellement sur les médecines naturelles, en Europe?
  

En ce qui nous concerne, nous Français, les principaux freins viennent de notre administration nationale, qui est, comme je l’ai déjà dit, traditionnellement hostile aux compléments alimentaires, hostile à la libération des plantes qui relevaient ou relèvent du monopole pharmaceutique, hostile à la naturopathie, à la médecine chinoise, etc.

 

La réglementation prise au niveau européen oblige la France à desserrer son étau, mais l’Europe est encore très perméable aux exigences des Etats-nations. Certains de ces états, qui ont une vision extrêmement restrictive des médecines naturelles, exercent une influence sur la règlementation. Par exemple, dans le cas des compléments alimentaires on sait que la France a tout fait pour limiter la portée des mesures prises au niveau européen. Il est donc nécessaire d’exercer un véritable contre-pouvoir au niveau des instances qui discutent de ces règlements touchant aux médecines naturelles pour permettre l’accès à des substances ou des pratiques de santé qui ont prouvé leur intérêt, mais qui restent aujourd’hui inaccessibles aux Européens, quand elles ne sont pas purement et simplement illicites.


Thierry Souccar diffuse par courrier électronique des informations gratuites sur les nouvelles découvertes de la médecine naturelle et de la nutrition. Pour vous inscrire vous aussi, cliquez ici.


******************

Ce message vous est envoyé par le Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle.

Pour nous écrire: contact@defensemedecinenaturelle.eu.

Pour nous envoyer de la documentation par courrier, merci de vous adresser à:

Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle
253A Chaussée de Wavre
B-1050 BRUXELLES - BELGIQUE

 

 

La position de L'Art de Vivre Sain:

 

Au-delà des querelles d'experts en droit européen, le danger est réel et un front uni est nécessaire pour défendre efficacement le droit inaliénable de chacun de se soigner sans restrictions, en fonction des principes de la Santé Naturelle, à l'aide de toutes les plantes, combinaisons de plantes et préparations à base de plantes pouvant avoir un effet thérapeutique bénéfique.

 

L'heure est grave et l'enjeu est important. Regarder la vidéo et faire regarder la vidéo c'est utilement s'informer. A la suite de ça signer la pétition pour  s'unir au mouvement en cours et pouvoir ainsi atteindre un million de signatures et ensuite efficacement peser sur le cours des choses en matière de santé naturelle et de libre droit de commercialisation et d'utilisation des plantes qui soignent, c'est probablement faire preuve d'un certain réalisme...

.

.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 16:32

 

Si vous avez ces symptômes

N'essayez surtout pas de vous soigner!

 


.
.
Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 14:28

 

Sauvegardons la Fondation Gabriele!

 

Le respect et l'amour envers les animaux est la mesure de la valeur d'une civilisation. De ce point de vue, la réalisation de la Fondation Gabriele en Allemagne est exemplaire.

 

http://www.gabriele-stiftung.de/cms/fileadmin/templates/images/fr/fr_logo-neu_mitte-links.gif

 

Voir une vidéo de présentation en français de la Fondation Gabriele en cliquant sur le lien ci-dessous:

 

Vidéo de Présentation de la Fondation Gabriele

 

La Terre de la Paix de la Fondation Gabriele Internationale menacée par un projet de route à 4 voies, absurde!

 

La Fondation Gabriele crée des espaces de vie dans lesquels les animaux peuvent mener une vie digne des créatures de Dieu, de créatures libres; des espaces dans lesquels ils peuvent se déplacer librement et en paix, tel que leur nature le requiert, sans crainte d’être persécutés ni torturés; dans lesquels ils peuvent vivre dans une relation positive croissante avec des êtres humains qui leur apportent aide et protection, leur témoignent respect, considération et amitié, à travers leurs sentiments, pensées et actes désintéressés.


La grande vision du prophète Isaïe devient ainsi réalité: «Le loup habite avec l’agneau, la panthère se couche près du chevreau, veau et lionceau paissent ensemble, sous la conduite d’un petit garçon».


www.fondation-gabriele.org

 

Cette Terre de la Paix de la Fondation Gabriele, qui se trouve en Allemagne, à proximité de Würzburg, est menacée par un projet de route absurde qui détruirait tout!

 

Ne laissez pas faire cela!

 

Vous pouvez signer en ligne la pétition initiée par la Fondation Gabriele Internationale:

 

Signer en ligne

 

Pétition à télécharger au format PDF

 

 

N'hésitez pas à faire circuler l'information!

 

Et protégez ainsi la Terre de la Paix, la paix entre les êtres humains, la Nature et les animaux,

 

- La terre qui abrite une population exceptionnelle d'oiseaux, de chauves-souris et de papillons,


- la terre sur laquelle de nombreuses espèces animales peuvent vivre heureuses, dignement et sans avoir peur,


- la terre qui abrite des forêts, des biotopes aquatiques, des bosquets, des champs en pleine santé car cultivés sans aucun produit chimique, bordés de haies et de buissons fleurissants,


- la terre sur laquelle le corps et l'âme peuvent se ressourcer,


- la terre qui, par ses animaux emplis de paix et sa nature entretenue avec amour, offre des forces curatives aux enfants et aux adultes et qui, dans le cadre d'un concept thérapeutique global, a déjà guéri bon nombre de blessures intérieures,


- La terre construite par des personnes qui continuent jour après jour à la faire grandir, et sur laquelle des visiteurs de toutes cultures peuvent développer une relation à la nature et aux animaux,


- la terre dont émane calme et paix et qui, pour beaucoup de personnes dans le monde entier, est la terre d’une nouvelle ère,


- la terre qui, également dans des pays éloignés, a fonction d'exemple pour une nouvelle relation pacifique à la nature et aux animaux - un espoir pour la Terre entière qui souffre indiciblement sous le joug des hommes,


- la terre qui est connue aux quatre coins du monde grâce aux émissions télévisées: «Reportages sur la Terre de la Paix», qui peuvent être visionnées sur les émetteurs «Die Neue Zeit TV» et «Sophia TV» sur «Astra digital», sur «Erde und Mensch» et «Sender Neu-Jerusalem» sur «Eutelsat/Hotbird», ainsi que sur de très nombreuses autres chaînes télévisées du monde entier.

 

Merci par avance au nom de toutes les créatures qui on trouvé refuge sur la terre de la «Fondation Gabriele Internationale pour toutes les cultures du monde entier», qui, en collaboration avec la ferme «Gut Terra Nova», s’engage pour un acte de réparation globale envers la Nature et les animaux, dans la conscience que les êtres humains, les animaux et les plantes sont les créatures de Dieu.

 

www.fondation-gabriele.org


Partager cet article
Repost0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 11:14

 

Un parasite qui s'éclate!

 

Selon les explications fournies par la Doctoresse Hulda Clark dans ses livres, du fait du phénomène de la résonance (c'est la même chose qui se passe lorsqu'un pont s'effondre sous l'action d'un régiment marchant dessus au pas cadencé), le Zapping élimine les parasites se trouvant dans le corps humain.

 

A la lecture ou à l'édition d'un tel énoncé tout le monde ne se représente pas, d'emblée, tout à fait clairement ce que cela signifie... Etant donné qu'"une image - surtout animée - vaut mille mots", rien de tel qu'une petite vidéo pour voir de plus près le comportement d'une relativement "gros" parasite, tout d'abord "insouciant", soudain secoué par la fréquence adéquate (généralement, en fréquence de base, du 32 khz) dont est porteur un minuscule courant électrique (généralement, autour du 9 volts, imperceptible pour la plupart des gens).

 

Il est à noter que si la plupart des parasites si non tous réagissent à une fréquence unique (ce fut une surprise pour Hulda Clark elle-même que de le constater), ils réagissent aussi, bien évidemment, encore mieux, à la fréquence qui est leur fréquence spécifique.

 

Pour voir un parasite en train de "s'éclater" (dans ce cas il s'agit d'une paramécie) sous l'effet d'un Zapper - ou, à la française, "Zappeur" - (le modèle le plus récent actuellement distribué en Europe s'appelle "VariZapper" - ou "VariZappeur" - du fait qu'il est transformable en générateur de fréquences), il est possible (voir la courte vidéo en bas de la page) de se rendre sur cette page.

 

Quant à la question de savoir si les parasites - et donc la nécessité, que ce soit par la cure végétale ou par la méthode "électrique" (zapping) - d'avoir recours au déparasitage - concernent juste très peu de monde ou, au contraire - comme les calculs du foie - presque "tout le monde", et aussi de celle de bien comprendre quel est l'enjeu, elle a déjà été évoquée sur L'Art de Vivre Sain, et en particulier, en images des plus frappantes, sur cette page.

 

Ajoutons encore ici, pour cette fois, que le parasitage physique, au delà de la pollution variée pouvant exister sur le plan exclusivement physique, est, en fait, principalement, une conséquence du parasitage psychique, lequel est d'un autre genre et, tout en demeurant généralement invisible aux yeux physiques, s'avère pourtant encore beaucoup plus pernicieux et constitue, en relation avec la vie psychique, un vaste sujet en soi.

.

.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 22:39

 

Que faire face à la radio-activité?

En apparence il y a plus de transparence sur l'affaire de Fukushima au Japon que sur celle de Tchernobyl, mais peut-être n'est-ce qu'une apparence?


Bien sûr, la situation des Japonais, qui ont déjà subi Hiroshima et Nagasaki, n'est guère réjouissante, mais, après ce qu'ils ont vécu en 1945 et sachant que le nucléaire de représente que 15% de leur approvisionnement en électricité l'on a envie de demander: "Mais qu'allait-il donc faire dans cette galère?", mais c'est encore là un sujet en soi.


Tchernobyl a déjà donné ça (Attention! photos très choquantes! ne cliquez pas sur ce lien si vous n'êtes pas prêt(e) à regarder la réalité en face!); les bombes "libératrices" à uranium appauvri envoyé sur l'Afganistan, l'Irak, le Liban et même le Kosovo ont donné ça (Attention! photos très choquantes! ne cliquez pas sur ce lien si vous n'êtes pas prêt(e) à regarder la réalité en face!); que va donner Fukushima, dont les grand médias semblent déjà s'être notablement désintéressés?


En Europe, et notamment en France, la situation est, certes, beaucoup moins dramatique: L'on parle de taux de radio-activité de 1000 à 10.000 fois inférieurs à ceux de Tchernobyl, mais, quand même, l'affaire n'est pas si claire…


D'une part, il faut considérer qu'alors que nuage de Tchernobyl a été relativement "ponctuel" (il s'était répandu pendant une période de temps se chiffrant en jours) pour le nuage de Fukushima il semble que l'on soit parti pour un nuage s'étalant sur des semaines, des mois et même des années, si ce n'est pas des décennies ou même encore bien davantage…


Car, à l'heure où cet article est rédigé le site, avec ses différents réacteurs, continue, de plus en plus, d'émettre de très dangereuses vapeurs et fumées empreintes de radio-activité, et l'on ne sait pas formellement si les techniciens de l'atome vont finir par réussir à complètement maîtriser cela...

Accident nucléaire japonais: En France présence constatée d'iode 131 dans les eaux de pluie

La Criirad monte au créneau

La Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD) a détecté un faible taux d'iode 131 dans l'eau de pluie, dans le Sud-Est de la France. Un taux certes bien en-dessous de celui relevé en France une semaine après l'accident de Tchernobyl. Toutefois, il y a lieu de s'inquiéter quant aux effets de l'accumulation progressive de ces initialement faibles doses de radio-activité retombant sur le sol, polluant l'eau et toute la chaîne alimentaire...

Par exemple, l'analyse de prélèvements d'eau de pluie tombée entre le 27 mars et le 28 mars sur le secteur de Valence (Rhône-Alpes) a permis de déterminer «un dépôt humide de 8,5 Becquerels par mètre carré de sol», indique la CRIIRAD. Il s'agit là, selon les spécialistes, d'un chiffre «plusieurs dizaines de milliers de fois moins élevé que les doses relevées en France, une semaine après Tchernobyl», mais, quanbd même, «il s'agit de doses supérieures à la normale, puisque, habituellement, dans l'environnement, l'on ne détecte pas du tout d'iode 131».

Accumulation progressive de la contamination radio-active

Et ce n'est pas terminé. Aussi longtemps que la centrale nucléaire de Fukushima va continuer à relâcher des isotopes radioactifs, la contamination de l'air - et donc, par contrecoup, de l'eau et des sols - va se prolonger. La Criirad estime que «les activités de l'air, et par conséquent de l'eau de pluie, seront probablement supérieures à ce qui est mesuré actuellement» et que «cumulée sur les 15 jours à venir, la retombée en iode 131 pourrait atteindre plusieurs centaines de Becquerels par mètre carré».

 

«Les produits alimentaires devraient présenter des niveaux de contamination très faibles mais mesurables et qui vont progressivement augmenter», ajoute-t-elle, tout en reconnaissant que «les activités attendues sont très faibles et correspondent à de très faibles niveaux d'exposition».

Gaz et particules

«L'iode 131 est émis sous forme de gaz, puis une partie se fixe sur des particules d'air».

SUIVI DE L’IMPACT EN FRANCE DE LA CONTAMINATION IMPUTABLE A LA CENTRALE DE FUKUSHIMA DAIICHI - RéSULTATS DES ANALYSES DU LABORATOIRE DE LA CRIIRAD

Contrôle de la radio-activité de l’air

Depuis le 21 mars 2011, le laboratoire de la CRIIRAD a mis en place un programme spécifique de prélèvement des filtres et cartouches à charbon actif du réseau de balises qu’il gère dans la vallée du Rhône. Il s’agit de préciser l’impact des masses d’air contaminé en provenance de la centrale de Fukushima-Daiichi (Japon).


D’après les modélisations, les masses d’air contaminé seraient parvenues en France métropolitaine le 23 ou 24 Mars 2011.

 

L’ensemble des résultats d’analyse est présenté dans un tableau régulièrement mis à jour.


Les premiers résultats ont été commentés dans les notes d’information n°1 à n°3 de la Crii-rad.


L’ensemble des résultats disponibles permet de faire les observations suivantes:

Contamination par l’iode 131

à l’exception du filtre à aérosols de Romans sur Isère du 31 mars au 2 avril, un seul radionucléide artificiel émetteur gamma a été détecté dans l’air ambiant, il s’agit de l’iode 131. Il est présent dans l’air échantillonné à Péage de Roussillon, Romans, Valence, Montélimar et Avignon.

 

· Son activité dans le filtre à aérosols est comprise entre le dixième de milliBecquerel par m3 (mBq/m3) et le milliBecquerel par m3 (par exemple, la valeur la plus élevée est de: 0,76 +/- 0,17 mBq/m3 sur le filtre mixte Péage de Roussillon et Romans-sur-Isère du 28 mars 14H34 au 31 mars 8H54).

 

· Son activité dans la cartouche à charbon actif est de quelques milliBecquerels par m3. Sur les cartouches à charbon actif de la balise de Valence, prélevées quotidiennement, l’activité volumique la plus élevée a été mesurée entre le 30 mars 15H29 et le 31 mars 15H18 (8,2 ± 1,5 mBq/m3). Il s’agit de la valeur la plus élevée relevée à ce jour sur les cartouches à charbon actif du réseau. L’activité est en diminution sur les cartouches ultérieures (3,4 ± 0,8 mBq/m3 entre le 31 mars 15h20 et le 1er avril 16h38 et 1,6 ± 0,8 mBq/m3 entre le 1er avril 16h41 et le 2 avril 15h08).


Ces niveaux d’activité restent très inférieurs à ceux que la CRIIRAD avait pris en compte pour effectuer une évaluation prévisionnelle des risques liés à l’inhalation (voir communiqué de presse du 21 mars 2011). Ils conduisent à évaluer une dose très faible pour une exposition sur une durée de 7 jours.

Note de la Criirad au sujet de la situation au Japon:

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/30-03_alerte_sanitaire_japon.pdf

 

Tout cela est des plus pré-occupants…

Mais, pour l'Europe, le Japon peut sembler loin…

Qu'en est-il de la situation en France?

Note d'Information de la Criirad confirmant la présence d'iode 131 dans les eaux de pluie en France:


http://94.23.16.204/criirad_telechargement_pdf/eau_de_pluie_iode_131.pdf


Voir aussi:

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_03_30_resultats_criirad.pdf

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_03_30_resultats_criirad.pdf

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_04_01_resultats_criirad.pdf

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_04_04_resultats_criirad.pdf

Suivre les communiqués de la Criirad:

https://twitter.com/criirad

Omerta Nucléaire

LES MESURES DE RADIO-ACTIVITé DES BALISES DE L’OUEST ONT éTé TENUES SECRèTES


Variante de Tchernobyl: cette fois, le nuage japonais ne s’est pas arrêté dans l’Atlantique…. mais est arrivé chez nous VIDE! (selon toutes les rassurantes affirmations des services officiels…) 


La CRII- RAD a protesté face à l’omerta: Une fois de plus, le gouvernement s’est moqué de nous ! En effet, 10 jours après la catastrophe, les rejets radioactifs dans l’atmosphère de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI n’étaient ni maîtrisés ni quantifiés. Dans le même temps, de multiples stations de mesures réparties sur l’ensemble de notre planète  suivaient pas à pas l’évolution de la radioactivité dans l’espace … mais les ordres étaient qu’elles veillent jalousement à ce que ces données restent secrètes.

Cette situation totalement scandaleuse a encouragé les populations à ne prendre aucune précaution. D’autant plus intolérable que ce réseau de mesure est financé par l’argent public! Les Etats cotisent en effet à hauteur de 55,7 millions d’euros pour faire fonctionner les stations de mesure. Les citoyens américains respirent depuis le 17 mars dernier les particules radioactives rejetées par la centrale de FUKUSHIMA DAIICHI. Premiers contributeurs au budget du réseau, ils ont pu apprécier de n’avoir strictement aucune donnée en contrepartie de leurs 12 millions d’euros. Un sacré marché de dupes! A noter qu’avec un versement de 3,6 millions d’euros, les Français ne sont pas mieux lotis.


Bref, la leçon de Tchernobyl n’a pas servi et l’on continue à confier notre sécurité et notre santé à des états menteurs, qui d’une façon évidente; ne veulent pas du bien à leurs citoyens …


Alors, il n’est jamais trop tard pour se nettoyer d’une éventuelle pollution radioactive dont les effets ne se feront peut –être sentir que dans plusieurs mois ou années. Mais attention, il court beaucoup de recettes bidon. Seules dûment testées sont le MISO (Nagasaki) 4 cuillères à café dans de l’eau chaude et PECTINE DE POMME (Tchernobyl) 10 grammes par jour.


Source: http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf

Remercions la Criirad pour son bon travail d'information citoyenne et voyons ce qu'il est possible, pour se protéger, soi et les siens, de faire concrètement contre cet "invisible ennemi" qui s'avance "masqué"…

Se protéger contre la radio-activité

Il est donc prudent de s'intéresser de près maintenant aux protocoles - et si possible naturels - existants pour contrer la radio-activité.

Au niveau des pouvoirs publics, l'on ne propose que des comprimés d'iode. Un certain nombre d'auteurs alternatifs demeurent méfiants à l'égard des comprimés fournis par les autorités.

Les indications ci-dessous proviennent, en particulier, du journaliste, écrivain, conférencier bien connu dans les milieux de la Santé Naturelle en France, Michel Dogna:

EN PRIORITé

Prévoir: Miso (2 - 3 - 4) - 5 poches plastiques ou boîtes.

- En cas de pollution radio-active: 1 cuillère à café de la pâte dissoute dans un bol d’eau chaude -  4 à 5 fois par jour.

- En préventif: 1 bol matin et soir.

- Enfants: quantité proportionnelle au poids corporel.

Teinture d’iode

En cas d’accident nucléaire, nous sommes exposés aux retombées d'iode radio-actif très dangereux, car il se fixe rapidement sur la thyroïde. C’est la cause des cancers de la thyroïde, comme on l’a constaté après Tchernobyl.

Pour limiter ce risque, il faut - afin de saturer la thyroïde en iode... ce qui évitera que l'iode radio- actif ne s'y fixe - prendre, aux 2 repas principaux, 1 goutte par 10 kg de poids soit de teinture d'iode - cela peut, par exemple, être soit de Lugol soit de la Iodine Dr Clark (ce qui importe c'est la teneur en iode du produit) - soit d'alcool iodé.

L'iode radio-actif ayant une période de vie de 8 jours, au bout de quelques semaines, - sauf, bien sûr, si les fuites de radiations de la centrale de Fukushima perdurent - le risque de cet iode radio-actif dans l'atmosphère devrait être redevenu nul.

Germanium: Alors que l'iode est préventif pour la thyroïde, le germanium est réparateur de l'ADN endommagé par les radiations.

CAS PARTICULIERS:

Bébés: 1 goutte, matin et soir, dans le biberon. Nos grand-mères faisaient déjà cela dans les régions loin de la mer pour stimuler leur éveil cognitif.

Femmes enceintes: La prudence par manque d’expérience est de se limiter au badigeonnage cutané, mais  sur des surfaces suffisamment larges. La peau n’absorbe que sur autorisation de l’organisme.

Personnes sous Lévotyrox: Ça ne sert à rien puisque leur thyroïde est HS.

Cas d’hyperthyroïdie: Procéder comme pour les femmes enceintes.

Cas d’hypothyroïdie: Aucun problème, bien au contraire!

Remarque: Réaliser que ce traitement préventif ne concerne pas le Césium radio-actif 134 et 137,  le tellure radio-actif 132, le plutonium, mais seulement l’iode radio-actif 131, 132 et 133.

Note de Michel Dogna: Il est consternant que des pharmaciens et des médecins sèment la pagaille dans la tête des gens en brandissant des épouvantails ridicules face à presque 200 ans d’expérience de la teinture d’iode - il ne s’agit pas de la boire au goulot mais au goutte à goutte! Par contre, ce seront les mêmes qui n’hésiteront pas à fourguer leurs dangereux comprimés d’iode avec la bénédiction du ministère de la santé…

EN SECOND LIEU (si l’on n’a pas de miso).

La remarque "si l'on n'a pas de miso" est pertinente, car, suite au fort accroissement de la demande, des pénuries de ce précieux miso sont déjà signalées... 

- Argile fine à boire (1 - 2) : 2 boites

Connue pour être faiblement radio-active, par le principe du TAO, elle a la faculté d’absorber la petite radioactivité - 1 cuillerée à café pour un verre d’eau par jour, après macération une nuit.

ou:

- Chlorure de magnésium (1) - 5 sachets

C’est un chélateur des  radio-éléments et de plus un principe très YANG qui équilibre l’hyper YIN radio-actif – 40 ml matin et soir (exite, à l'état naturel, sous forme de Nigari)

ou

- Pectine de pomme (rayons gélifiants confitures) - 5 boîtes

Ce remède a été appliqué sur des enfants irradiés de la région de Tchernobyl atteints de leucémie, par une équipe médicale qui a eu des résultats inespérés. Posologie: 10 grammes/jour.

éJECTION DE FOYERS CHAUDS

Un «foyer chaud» est un logement fixe d’une particule radio-active dans un tissu organique – il y a brûlure et nécrose périphérique progressive pouvant évoluer en cancérisation.

 - Aurathérapie, Auralec, ou Polar Cleaner

Sous diverses appellations, cet appareil - au départ, l'aurathérapie, une invention de Lee Crock, qui travaille au travers d’un treillis de cuivre, effectue une dépollution cellulaire pendant votre sommeil par une alternance d’un champ électrique statique toutes les 11 minutes, ce  qui crée des micro-contractions / dilatations cellulaires permanentes.

à brancher toutes les nuits pendant  plusieurs semaines à plusieurs mois selon le degré de contamination.

Pour en savoir plus sur ce sujet, voir «Prenez en main votre santé» tome 3 - édition Trédaniel – chapitre 4.

 

RECOMMANDATIONS GéNéRALES DE BON SENS EN CAS DE CONTAMINATION RADIO-ACTIVE

Avec ses 58 réacteurs à énergie atomique, la France est le pays du monde présentant la plus forte densité en termes de danger nucléaire. La vallée du Rhône est - on le sait - une zone à risque sismique, et les centrales française ont été construites selon des normes anti-sismiques très inférieures à celles du Japon. à Tricastin, l'on relève une centaine d’incidents annuels, et l’on a pu savoir que nous étions passés plusieurs fois très près de catastrophes dans différentes centrales françaises.

Nota: "Ne prenez jamais pour argent comptant les termes rassurants de "l'état-Menteur"" (M.D.).

NUAGE RADIO-ACTIF

- Avoir en tête que la radio-activité est surtout véhiculée par les poussières. Le jeu consiste à éviter de les toucher, de les respirer et de les ingérer (aliments pollués).

- L’eau de pluie est le second agent transmetteur direct. Selon certaines informations, le personnel travaillant dans les centrales nucléaires aurait reçu la consigne d'éviter de rester sous la pluie; de sortir sans parapluie par temps de pluie, de mettre des vêtements lisses ne retenant pas l'eau.

- Par ailleurs, lors d’un passage de nuage radio-actif, il faut généralement une huitaine de jours pour que le taux de rayonnement baisse dans des proportions moins dangereuses.

- Enfin, se rappeler que nous avons quand même une capacité d’élimination des radio-éléments ingérés par les voies urinaires, qu’il faudra peut-être stimuler chez certains (en prenant des diurétiques).

EN CAS DE FORTE CONTAMINATION

- Pendant les 8 premiers jours, essayez de rester chez vous, le temps que les valeurs de rayonnement retombent à des niveaux moins dangereux, et contrôlez les prises d’air de la maison par des filtres ou des chiffons mouillés.

- Pour sortir, couvrez-vous d’un survêtement imperméable qui n’accroche pas la poussière et n'absorbe pas l'eau de pluie.

- Si vous n’avez pas de masque, respirez au travers d’un linge mouillé. Une poussière chargée d’un radio-élément qui se loge dans un poumon crée un foyer chaud pouvant entraîner une micro radiolyse locale et peut être un départ de cancer.

- Douchez-vous souvent et lavez systématiquement les vêtements qui ont pu être en contact avec de la poussière présumée radio-active.

ALIMENTATION APRèS LE PASSAGE D'UN NUAGE RADIO-ACTIF

- Se rappeler que 60% des contaminations internes des gens victimes de Tchernobyl ont été véhiculées par les produits laitiers. C’est logique: l’herbe ayant reçu de la pluie radioactive est broutée par les vaches qui donnent du lait radioactif … d’où la crème, le beurre et le fromage radio-actifs.

- Tous les légumes et fruits doivent être abondamment et soigneusement rincés.

- éviter les champignons aériens, le thym et les herbes de Provence qui absorbent et concentrent spécifiquement  les radio-éléments.

Source d'une partie des informations ci-dessus: http://www.infomicheldogna.net/index.html.

 

Autres produits recommandables contre la radio-activité:

 

La Laminaria Japonica: Bien qu'elle s'appelle "Japonica" cette algue aux propriétés exceptionnelles est récoltée au large des îles Kouriles au Nord-Est de la Russie, donc assez loin du Japon:

Laminaria Japonica Extract est un extrait concentré breveté de l’algue brune Laminaria japonica. Cet extrait d'algue Laminaria Japonica a été développé par des scientifiques russes à la recherche d’un traitement efficace pour les populations victimes de l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Il a été utilisé avec succès pour aider à détoxifier ces populations. En plus d’avoir éliminé les métaux lourds de l’organisme, l’extrait de Laminaria japonica a aidé à restaurer le fonctionnement de la glande thyroïde et accru le niveau d’énergie des patients.

¤ L’algue Laminaria Japonica est récoltée dans les eaux claires du nord-ouest de l’océan Pacifique, à proximité des îles Kouriles. Près de quarante kilos d’algues sont nécessaires pour produire un kilo d’extrait. La technologie d’extraction physique et le processus d’évaporation à basse température sous vide permettent d’extraire uniquement la partie intérieure soluble dans l’eau de la feuille de Laminaria. Son contenu en minéraux, vitamines et polysaccharides est ainsi renforcé.

¤ L'extrait de Laminaria Japonica contient, entre autres:

• De l’iode organique, indispensable au bon fonctionnement de la glande thyroïde;
• de l’alginate qui absorbe éléments radioactifs, métaux lourds et radicaux libres. L’alginate n’est ni dégradé par la bile ou la salive ni absorbé par l’organisme. Sa capacité à se lier solidement aux molécules toxiques favorise leur évacuation hors de l’organisme avant qu’elles n’aient exercé leur activité délétère;
• le fucoïdane est un polysaccharide sulfaté capable de renforcer le système immunitaire et de l’aider à se défendre plus efficacement contre différents virus. Il pourrait également favoriser les phénomènes d’apoptose (autodestruction d’une cellule);
• la laminarine, un autre polysaccharide, semble avoir la capacité de bloquer l’angiogenèse. Elle semble également avoir des propriétés immunomodulatrices;
• la fucoxanthine, un caroténoïde qui pigmente les algues en brun, favorise la perte de poids. La richesse en minéraux, vitamines et polysaccharides de Laminaria japonica Extract lui permet notamment d’aider à renforcer efficacement le système immunitaire et à favoriser l’élimination des métaux lourds et des toxines.

 

- Le Catalyode Catalions: C'est de l'Iode sous forme de Catalyons.

 

- A noter aussi que le Germanium également en Catalyons a la réputation de pouvoir - au moins pour une part - contribuer à réparer les dégâts faits à l'ADN par la radio-activité.

0

0

Voici, maintenant, des informations complémentaires en provenance de Ty Bollinger:

Le Bicarbonate de Sodium (Bicarbonate de Soude)

L'administration par voie orale de bicarbonate de sodium diminue la gravité des échanges produits par l'uranium dans les reins.


Les reins sont habituellement les premiers organes à montrer les dégâts chimiques lors de l'exposition à l'uranium. Les vieux manuels militaires suggèrent des doses ou des infusions de bicarbonate de sodium afin d’aider à alcaliniser l'urine si cela se produit. Cela rend l'ion uranyle moins toxique pour les reins, et favorise l'excrétion du complexe non toxique de carbonate d'uranium.


L'administration orale de bicarbonate de sodium diminue la gravité des changements produits par l'uranium dans les reins. Donc, le bicarbonate de sodium est si utile et puissant qu’au Laboratoire National à Los Alamos, au Nouveau-Mexique, le Chercheur Don York a utilisé le bicarbonate de soude pour nettoyer les sols contaminés par de l'uranium.


Le bicarbonate de sodium se lie avec l'uranium, qui le sépare de la terre; jusqu'à présent, York a retiré jusqu’à 92 pour cent d'uranium à partir d'échantillons de sols contaminés.


J'ai commencé à écrire sur le bicarbonate de soude après avoir découvert que l'armée américaine recommande l'utilisation du bicarbonate pour protéger les reins des dégâts dus à l'irradiation.


Le bicarbonate de sodium peut retirer en toute sécurité la peinture, la graisse, l’huile et les résidus de fumée, diminuant l'exposition des travailleurs aux produits chimiques durs et éliminer une grande partie des déchets dangereux associés à d'autres nettoyants. "Le bicarbonate de sodium est capable de nettoyer dans les zones où d'autres substances présentent des risques d'incendie, car le bicarbonate de soude est un extincteur naturel", explique Kenneth Colbert, un directeur général chez Arm & Hammer. C'est la raison pour laquelle il est utilisé par des centres d'oncologie pour contrôler les déversements des agents de chimio, et il est effectivement utilisé par voie intraveineuse pour protéger les patients contre la toxicité de la chimiothérapie dangereuse.


"L'uranium est l'un des seuls métaux qui obtiennent une liaison significative à partir du carbonate. Rincez juste avec beaucoup de bicarbonate dans l‘organisme, avec tout ce que les reins supporteront, et que vous allez utiliser, cela sera très utile", écrit le Dr. Chris Shade. Il n'y a pas de meilleure thérapie pour la maladie des rayons qu’une prise intense de bicarbonate de sodium (bicarbonate de soude) et les bains de magnésium avec de l'argile appropriée ajoutée. Et même le thiosulfate de sodium peut être ajouté à ces bains, qui neutralise instantanément le chlore dans l'eau du bain, tout en offrant du soufre ; pour les voies essentielles qui requièrent le soufre.

Le Bicarbonate et les retombées nucléaires

Si les bombes commencent à tomber partout sur la planète, ou si vous habitez près d'une centrale nucléaire, vous devrez avoir une grande quantité de bicarbonate de sodium à portée de la main. Les stocks minimum devraient être de 12 ou 25 kilos. Normalement, je recommande à quelqu’un de commencer en utilisant 500 grammes de bicarbonate dans un bain, mais qui pourraient facilement être un kilo ou un kilo et cinq cents grammes dans une situation d'urgence. Ce n'est pas une plaisanterie que l'on puisse obtenir 25 kilos de médicaments, et des plus puissants sur terre, pour 35 €uros. Vous aurez aussi besoin de beaucoup de sels de magnésium, et le meilleur, ainsi que le plus pénétrant d'entre eux est le chlorure de magnésium, sous forme de flocons pour le bain de magnésium. Les sels de la Mer Morte sont aussi très bien pour cette application.


L'exposition aux radiations provoque une cascade de radicaux libres qui causent des ravages sur le corps. Les radiations déciment l’apport du glutathion dans l'organisme.


Lisez s’il vous plaît, mon essai sur la Nébulisation du Glutathion et du Bicarbonate (http://blog.imva.info/medicine/glutathione-bicarbonate-nebulization).


La nébulisation est l'un des meilleurs moyens d'augmenter rapidement les niveaux de glutathion, de même que l'utilisation de suppositoires de glutathion.


Le risque principal de cancer provient de l'oxyde d'uranium inhalé, ainsi que d'autres particules radioactives en suspension qui sont de minuscules particules insolubles introduites profondément dans les poumons. C'est une bonne raison pour nébuliser à la fois du glutathion et du bicarbonate directement dans les poumons, et l'on doit se demander pourquoi les gouvernements, ainsi que les autorités sanitaires n'ont pas parrainé ce traitement.


La Dr. Sarah Mayhill, en parlant de l'oxyde d'uranium dit: "Il peut être inhalé par les soldats et les civils, il colle à la paroi des poumons, il est absorbé par les cellules du système immunitaire et se retrouve dans les ganglions lymphatiques, les os, le cerveau, les glandes productrices d'hormones, les ovaires et les testicules. Il reste dans ces organes pendant de nombreuses décennies et est seulement très lentement excrété dans l'urine".


La nébulisation traite les tissus pulmonaires par voie transdermique permettant le meilleur effet sur les tissus pulmonaires contaminés.


J'ai eu le plaisir au cours de ces années, d’apprendre par certains des médecins les plus intelligents et par des scientifiques, sur la chélation des métaux lourds et sur l'ouverture des voies de détoxification. La personne qui a remporté le prix Nobel dans le domaine de la chélation, le savant ayant le plus grand génie, surtout quand il s'agit de chélation du mercure, est le Dr. Chris Shade


(http://www.quicksilverscientific.com). Il a développé un système de détoxification sophistiqué, basé sur le renforcement de l'élimination naturelle des métaux dans les intestins.


Bien que sa spécialité soit le mercure, la détoxification et la chélation des poisons radioactifs utilisent les mêmes voies que le mercure. Il a développé trois produits qui sont efficaces pour l'élimination du mercure, y compris une formule de liposome qui nous permet d'obtenir du glutathion dans l’organisme via l'administration par voie orale. (Pour plus de renseignements ou pour passer commande des produits du Dr. Shade je ne dispose que d'un numéro de téléphone: 1 - 866-257-8168, vous parlerez à Karen).


La combinaison de ses formules avec le HMD (Heavy Metal Detox - Détoxification des Métaux Lourds) du Dr. George Georgiou, un autre génie médical, nous donne, à mon avis, la meilleure formule médicale possible, pour aider à éliminer la contamination radioactive aussi efficacement que l'iode, le chlorure de magnésium (http://www.ancient-minerals.com), une formule de super-aliment à base de spiruline comme Rejuvenate (Ressourcez-vous - http://blog.imva.info/medicine/superfood-for-cellular-survival) et d'argile comestible (http://imva.info/index.php/2010/02/edible-clay) sont aussi bien utilisés.


Rejuvenate (Ressourcez-vous) est une formule puissante riche en chlorophylle qui est facile à administrer en grandes quantités en raison de son goût particulièrement agréable. Les niveaux intenses en ARN contenus dans Rejuvenate, contribuent rapidement à renforcer le système immunitaire d'une personne et l’aide à se remettre des dommages causés à l'ADN par l'exposition aux radiations.


Il est intéressant de voir que l'uranium-238 est éliminé dans les cheveux, en utilisant le protocole HMD; à ce jour il n'y a pas d'agent chélateur naturel connu pour mobiliser et éliminer l'uranium-238 à partir des tissus de l'organisme. Le HMD est le seul produit de chélation que j'ai vu, qui a effectivement été testé, et qui a démontré son efficacité contre la toxicité de l'uranium.


Le HDM de Coriandre déplacera les métaux lourds et les matières radio-actives des cellules dans les voies de détoxication, avec l'IMD du Dr. Chris Shade (Intestinal Metal Detox) en agissant efficacement sur les voies concernées pour obtenir le meilleur résultat à travers les intestins. La consommation interne d'argile comestible et l’application d’argile par voie externe facilite considérablement ce processus. Les bains d'argile sont un moyen très efficace d'éliminer les métaux lourds du corps et ils augmentent les chances de survie, si les personnes sont exposées aux retombées nucléaires.

L'iode

L'iode est l'élément le plus évident et important dans la protection contre les dommages causés par les radiations. L'iode radio-actif plonge dans tous les récepteurs d'iode concernés qui n'ont pas d'iode à disposition, à cause d’une carence en iode. C'est un problème grave, car, en Amérique du Nord, selon le Dr. David Brownstein, plus de 90 pour cent des personnes sont des carencées en iode.


Cela les laisse très vulnérables à l'iode radio-actif, qui est l'une des principales formes de radiations émises dans le cadre des accidents nucléaires et dans celui des armes nucléaires.


Dans un article différent et séparé figurent des vidéos d'une interview que j'ai faite aujourd'hui avec le Dr. Brownstein, et beaucoup d'informations importantes sur la supplémentation en iode comme moyen de défense essentielle contre la contamination radio-active et les dommages y sont présentes.

Cocktails Intra-veineux

En cas d'exposition grave, des cocktails IV comprenant des doses élevées de vitamine C, de chlorure de magnésium (http://www.ancient-minerals.com) ou de sulfate, de bicarbonate de sodium et d'eau de mer complète et très pure comprenant tous les minéraux nécessaires à la vie serait l’idéal.


Le Dr. David Brownstein administre de la vitamine C par voie IV, lentement, goutte à goutte, généralement de 25 à 50 g, avec des minéraux, et il ajoute 10cc de bicarbonate de sodium. L'ajout de bicarbonate à la voie IV a apporté une énorme amélioration clinique. Il ajoute aussi 1 cc de bicarbonate à tous les Myers cocktail IV (http://en.wikipedia.org/wiki/Myers%27_cocktail), qui selon lui, est "un grand plus".

Les Éléments Nutritifs en Cas de Secours

La Spiruline et la Chlorella ont été largement utilisées par les Russes après la catastrophe de Tchernobyl. Et les Japonais aiment leur soupe de Miso, qui est réputée aider certains de leurs citoyens à survivre aux retombées radio-actives, après que les Américains aient attaqué deux de leurs villes. C'est pourquoi je recommande Rejuvenate en fortes doses (http://blog.imva.info/medicine/superfood-for-cellular-survival) en raison de sa forte teneur en Spiruline et en Chlorella ; et parce qu’il agit tel un carburant de fusée raffiné au niveau des cellules, en leur fournissant une vaste gamme de nutriments concentrés.


Tan Koon Peng de Singapour écrit: "Le Miso est efficace pour détoxifier votre corps des radiations. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, deux hôpitaux qui étaient situés côte à côte ont été touchés par des rayonnements ionisants, dans un hôpital, des personnes ont consommé du Miso, et tous ont survécu, alors que beaucoup de gens dans l'autre hôpital, qui n'ont pas pris de Miso sont morts. Le Miso est riche en vitamine B, et il est donc adapté aux végétariens qui sont en manque de vitamine B. Afin d’obtenir de meilleurs résultats, ne pas cuire le Miso".


L’herboriste Brigitte Mars:

(http://healthdespiteoil.wordpress.com/2010/07/03/environmental-illness) déclare:


"Il existe un certain nombre d'aliments qui peuvent aider notre corps à mieux tolérer les effets de la pollution. Manger ce qui se situe dans le bas de la chaîne alimentaire réduit notre consommation de produits chimiques. Consommer davantage de graines complètes et entières constitue une multitude d'avantages. Leur haute teneur en fibres se lie aux toxines et cela diminue le délai du transit intestinal. Leur teneur en vitamine B6 nourrit la glande thymus, et leur teneur en vitamine E aide le corps à mieux utiliser l'oxygène. Le sarrasin est riche en rutine, et aide à protéger contre les radiations, puis stimule la production de la moelle osseuse. La fibre contenue dans les algues mucilagineuses contribue à prévenir la réabsorption du strontium-90 radioactif".

 

"Après le bombardement de Nagasaki, un groupe de survivants médecins macrobiotiques et leurs patients ont évité la maladie des radiations en mangeant du riz brun, du Miso et des algues. Ils n'ont pas non plus contracté la leucémie. Les algues aident aussi à briser les dépôts de graisses. Les aliments riches en chlorophylle, tels que l'herbe d'orge et l'agropyre renforcent les cellules, transportent l'oxygène, aident à détoxifier le sang et le foie, puis aident à neutraliser les éléments polluants et stimulent la production d'ARN. Les légumes riches en soufre comme le brocoli, le chou et les feuilles de moutarde se combinent avec les métaux lourds et aident à prévenir les dommages causés par les radicaux libres", dit Brigitte Mars.


Le Dr Shade a commenté sur ce qui précède, et il a dit: "Dans la dernière phrase de Brigitte Mars, un ami local mentionne effectivement la famille du brocoli. Une mauvaise compréhension, mais normale, est rappelée ici - à savoir que les composés du soufre dans la famille du brocoli, lient les métaux lourds. En fait, les composés soufrés déclenchent une action accrue de votre organisme incluant le glutathion, ce qui conduit à la fois, à la détoxification des métaux lourds, et à la neutralisation des radicaux libres.


L'autre groupe de composés alimentaires qui effectue également cela sont les antioxydants polyphénoliques - le thé d'extrait d'écorce de pin, l’extrait de thé vert, l’extrait de pépins de raisin, et mon préféré l’Haritaki ou le Terminalia Chebula, un fruit ayurvédique qui est la base de nombreux médicaments, y compris les détoxifiants intestinaux Triphala. Ce fruit est largement utilisé dans la médecine Tibétaine, où il est décrit comme étant détenu par la médecine de Bouddha, et est appelé la "Reine des Plantes". Il possède de puissants effets sur le système du glutathion et des antioxydants intracellulaires, ainsi que d'autres comme la superoxyde dismutase. L’Haritaki est l'une des superpuissances dans Clear Way. Clear Way comprend également d'autres polyphénols tels que l’écorce de pin, de grandes quantités d’extrait de racine de pissenlit pour le nettoyage du foie, de l'iode et des minéraux naturels d’extrait de fucus (ou de ce qui est connu sous le nom de bladderwrack, un légume de mer), il est aussi chélateur de métaux lourds ainsi que l’acide Rlipoïque, un super antioxydant, le Gotu Kola (centella asiatique), Bacopa Monniera qui est un protecteur des nerfs, et les vitamines B1, B5 et B6.


Des recherche sur des animaux indiquent que la curcumine (un anti-oxydant et composé anti-inflammatoire contenu dans l'épice curcuma curry) peut aider à protéger contre les dommages radio-induits à la peau. D'autres recherches sur des animaux montrent que la plante ginkgo biloba peut aider à protéger contre des lésions organiques résultant de la radiothérapie. Et l'aloe vera est souvent présentée comme un remède naturel contre le rayonnement induit par les changements de peau, prévient ou minimise les réactions cutanées dues aux effets radio-induits.


Source: http://blog.imva.info/medicine/treatments-nuclear-contami

 

Newsletter de Mars 2011 de Ty Bollinger, à télécharger sur cette page: http://lavienaturelle.net/3.html.

0

0

Informations en provenance d'Artemisia-Collège

"La synthèse des moyens et produits pour autant que possible, se prémunir... C'est compliqué, car ,dans les faits, se battre contre un ennemi invisible, incolore et inodore, ce n'est déjà pas simple, mais en plus avec des "autorités" cachant l'essentiel, et en tout cas, SANS AUCUNE crédibilité... c'est mission quasi-impossible...


Il faudra pourtant essayer, car nous avons déjà commencé à être touchés, et surtout, ça va durer très longtemps... ce qui complique tout...


Déjà, une semaine après, une grande partie des aliments nippons sont contaminés, même l'eau à Tokyo l'est!!!


Quatre réacteurs HS, dont 3 détruits, libérant leur radio-activité, dont le n°3, contenant des centaines de kilogrammes de plutonium, (ce qui est une situation bien plus grave qu'à Tchernobyl), c'est déjà une catastrophe planétaire!"


"Finalement, et pour différentes raisons, oublions les pastilles d'iode délivrées par l'armée, trop suspectes..."


Brèves: 

0

- Les Russes proposent aux Japonais de déménager en Sibérie...


- "J'ai appris par une amie hospitalisée en Belgique que les médecins prennent déjà de l'iode, qu'il n'y en n'a plus de disponible dans les hôpitaux proches : Ils se sont réservés principalement pour eux même !"


- Comme pour le nuage de Tchernobyl, les mêmes pratiques: censure grossière, le 12 mars sur le JT de fFR de 12-13H alors que l'orateur est en train de dire: "Ce que nous faisons dès maintenant, c'est mettre en alerte le réseau qui permet de mesurer les retombées éventuelles de cet accident en France...":


http://www.youtube.com/watch?v=8jdf3AKMkPQ (3 mn)


Des données sismiques françaises auraient été falsifiées afin de pouvoir économiser sur la sûreté.

 

 

Ler Japon a-t-il, de nouveau, été attaqué?

Japon - Benjamin Fulford - La fin de l'ultimatum:

http://www.renovatiotv.com/blog,-japon-benjamin-fulford-la-fin-de-l-ultimatum-18-mars-2011,991532107.html (7 mn 23)


 Japon : LAPSUS "révélateur"? "Nous somme en face d'un acte"...

http://www.renovatiotv.com/blog,japon-lapsus-revelateur-nous-somme-en-face-d-un-acte,991530301.html (1 mn 30)


Rappel: Le Japon attaqué ? Haarp et fulford - 2008


http://www.renovatiotv.com/blog,-la-japon-attaque-haarp-et-fulford-2008,991526767.html (6 mn 16)


1/4:
http://www.dailymotion.com/video/x4j974_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_news


2/4: http://www.dailymotion.com/related/x4j9nx/video/x4j9eh_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_politics?hmz=746162 


3/4: http://www.dailymotion.com/related/x4j974/video/x4j9j5_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_politics?hmz=746162 


4/4: http://www.dailymotion.com/video/x4j9nx_david-rockefeller-face-a-benjamin-f_politics?from=rss&hmz=706c61796572 

 

Modélisation:


A priori, ça devrait être moins fort que Tchernobyl, mais ceux qui ont des jardins potagers, devraient utiliser des serres et des tunnels plus qu'avant.


Bien laver les crudités, et, à terme, limiter les laitages et viandes... et champignons, tout ce qui concentre la contamination... S'il ne pleut pas, très peu de risques... à l'inverse...


Inutile de chercher à acheter un compteur Geiger, il y a 2 à 5 mois de délais, ils sont tous partis au Japon...


C'est pourtant la seule possibilité de savoir où l'on en est localement, car même si les autorités informaient réellement et honnêtement (y compter est illusoire), il serait impossible de le dire avec assez de précision, car la contamination peut être très différente à 1 km près, selon qu'il a plu ou pas...


http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf

 

Partie 1 d'un dossier encore plus complet

A suivre...

.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 23:08

Le SIDA, la maladie imaginaire

 

Le SIDA (la maladie qui n’existe pas)
 

Une ALLERGIE AU SMEGMA

 

 

 

Le  Docteur Hamer a clairement montré que le SIDA est une maladie inventée.


D'ailleurs, même le professeur Montagné, le découvreur officiel du virus, ne croit plus au virus.

 

Si la maladie n'existe pas, les malades, par contre, eux, existent et ne sont pas imaginaires!

 

Le Docteur Ryke Geerd Hamer explique ce qu'est, en réalité, le SIDA:

 

"En 1983, deux chercheurs, Montagnier et Gallo, ont mis au point un test totalement inepte en soi, parce que ne révélant qu’une réaction antigène (anticorps, comme dans le rhume des foins, l’allergie alimentaire, etc.), ici une allergie au smegma.


Ils ont découvert, dans des réserves de sang, des anticorps au smegma qu’ils ont appelé HIV (virus du déficit immunitaire humain).

 

Ce n’est qu’une tromperie, car jusqu’à présent, personne n’a jamais pu véritablement isoler un virus.


Toujours est-il que, cette découverte a donné naissance à la prétendue «maladie» du SIDA, en français: «Syndrome d’Immuno Déficience Acquise», alors qu’en réalité, il ne s’agit que d’une allergie au smegma, totalement inoffensive, comparable à une allergie aux oranges ou au foin. Allergie qui apparaît comme rail secondaire d’un DHS dans lequel le smegma se trouve impliqué. (...)


Répétons-le: Le HIV n’est rien d’autre qu’un test comme pour le rhume des foins. Une "allergie au foin" n’est qu’un "rail du foin" qui s’est produit, par exemple, lors du premier amour raté dans le foin."


LES RAILS 

 

"Lorsqu’une personne vit un conflit biologique suite à un DHS, c’est non seulement le conflit lui-même qui est engrammé à l’instant du DHS, mais également des circonstances précises.

 

La personne y associe aussi des sons, des odeurs, des goûts, des sensations variées.

 

Il peut y avoir aussi des personnes, des animaux, des lieux ou des couleurs précises et ces images vont perdurer pratiquement à vie.

 

Par la suite, dès que l’une de ces impressions réapparaît, l’ensemble du conflit peut se réactiver sous forme de récidive.

 

En dehors du  véritable rail du DHS, il y a aussi des rails secondaires, c'est-à-dire des circonstances accompagnantes essentielles que la personne a gardées en mémoire au moment du DHS.

 

Il est bon de savoir que l’écheveau de ces rails secondaires nous ramène toujours au rail principal.

 

De nos jours, sous l’influence de notre civilisation cultivée, nous considérons cette "idée du rail" comme "maladive", et nous l’appelons allergie."

Conclusion   

 

"N’ayez plus peur du SIDA, il n’existe pas. Les virus sont des anticorps (tissu ectodermique), prévus par notre cerveau comme rail d’accompagnement lors d’un DHS.

 

Ces anticorps deviennent visibles et mesurables au niveau organique, en phase de solution de conflit (pcl). C’est ce qui se passe dans le cas du SIDA.


Lors du traumatisme lié au smegma, c’est le rail du smegma qui se met en place au moment du DHS."

 

Et le Docteur Hamer de conclure:


"Ne vous laissez plus tromper!
Respectez et suivez les 5 lois biologiques
que Mère Nature met à notre disposition.
  Elles sont irréfutables et reproductibles."

 

(Copyright pour les citations by Dr Hamer)


 

Lire l'article complet

sur le site de la Médecine Nouvelle

Germanique

 

0

0

Partager cet article
Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 01:21

 

 

PROTOCOLE CONTRE LES RADIATIONS NUCLEAIRES

 

Quand tout le monde s'apprête à consommer des pastilles d'iode, voici un protocole suivi par un médecin qui se trouvait en zone rouge lors de l'explosion nucléaire d'Hiroshima.

 

Refusant de quitter son hôpital et ses malades, il a réalisé un protocole simple contre les radiations. Alors que tous les êtres humains alentour ont été irradiés, totalement brûlés ou morts de leucémie, les malades ont tous survécu.

  

Le nuage de radio-activité est attendu en France par les scientifiques vers le 21 Mars. Sa concentration sera moins élevée qu'au Japon mais...

L'iode radio-actif représente un risque pour toutes les personnes atteintes d'hyperthyroïdie. Alors ne prenons, autant que possible, aucun risque.

  

Ce protocole est à suivre dès maintenant en préparation puis sur une période de 15 jours.


La seule mise en garde à prendre en compte est la prise de charbon actif qui annule tous les traitements chimiques pendant 4 heures après la prise.

 

 

Tous les ingrédients ci-dessous proposés ont soit la capacité de contenir les cellules irradiées pour les éliminer avec les selles, soit la capacité d'annuler l'effet négatif des radiations.

 

Essayez de manger des céréales complètes et des fibres, évitez les légumes frits, les viandes rouges, les laitages de vache, les farines blanches et les sucres raffinés.

  

Ce protocole est valable pour tous: adultes, enfants et animaux.

 

Il suffit de diminuer les doses en fonction du poids de chacun. Pour les animaux, mélanger le miso à la nourriture, mettre un peu d'eau argileuse dans leur eau et de chlorure de magnesium sur le pelage.

 

 

Ingrédients:

  

- Miso en poudre - soja fermenté (magasin bio ou sur Internet), 10 sachets.


- Charbon suractivé en granulés (magasin bio ou sur Internet) 200 grammes (10 jours).


- Argile verte Montmorillonite en poudre (magasin bio ou sur Internet), 1 kilogramme.


- Chlorure de Magnésium en sachet ou Nigari (pharmacie, magasin bio ou sur Internet).


- Une bouteille en verre pour le chlorure de magnésium (surtout pas de plastique).

 

- De l'eau filtrée, ou en bouteille, Mont Roucous, Rosée de la Reine, ou osmosée et régénérée avec un appareil du genre Aqua Avanti, etc...


- Un verre (en verre) et une cuillère en bois pour le mélange de l'argile.

 

 

Préparation :

  

- Chaque soir préparer l'argile: 1 cuillère à soupe dans un verre d'eau. Mélanger avec une cuillère en bois puis éloignez le verre des sources électriques, téléphones portables, fours à micro ondes, etc...

- Préparation du chlorure de magnesium: Versez un sachet de chlorure de magnésium dans une bouteille en verre. Puis versez-le dans un verre comme du sirop et ajouter de l'eau. Très amer, l'on peut ajouter du sirop mais pas de jus de fruits acides. Il se conserve au réfrigérateur (ce qui enlève un peu d'amertume) et se conserve plus de 3 mois.


- Préparation du Miso: Dans un mug ou un bol verser une cuillerée à café, puis verser de l'eau chaude sans la faire bouillir.


- Préparation du charbon: Dans un verre verser deux cuillères à soupe de charbon, bien mélanger puis boire le mélange et rallonger jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de charbon dans le verre...

 

Posologie pour un adulte de 65 kg:

  

Argile verte: 1cuillerée à soupe dans un verre, 2 à 3 fois fois par jour.


Charbon activé: 2 à 3 cuillerées à soupe mélangées dans un verre. Boire beaucoup d'eau si vous avez tendance à la constipation. Le chlorure de magnésium étant un laxatif, tout doit s'équillibrer.


Chlorure de magnésium: 30 ml, toutes les 3 heures.


Miso: 4 mugs par jour.


Gingko Biloba: En comprimés, en cas de sévères séquelles d'irradiations, troubles de la parole, vertiges, etc...

 

 

Exemple de protocole:

  

Au lever: 1 verre d'argile. Les 2 à 3 premiers jours ne pas mélanger le fond et boire l'eau à la surface.


10H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


11H00 : Boire 1 bol de soupe miso.


13H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


16H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


17H00 : Boire un bol de soupe miso.


19H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.


20H00 : Boire un bol de soupe miso.


21H00 : Boire un verre de charbon suractivé.

  

Après c'est à chacun de trouver son protocole en fonction de son ressenti et de son agenda quotidien.


Alors restez à l'écoute!  N'hésitez pas à augmenter un peu les doses.


Merci à tous de diffuser ce message à vos proches ainsi qu'à vos contacts au Japon.

.

.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:48

 

L'Alliance pour la Santé

 

Et si on s'alliait pour défendre la Santé?


 

Logo-Alliance.jpg

L'Alliance pour la Santé est une "entreprise" unique en France. En fait, c'est un Réseau fédérant tous ceux - particuliers ou associations, médecins, professionnels de santés ou consultants - qui se préoccupent vraiment de la Santé en donnant la place de choix à la Santé Naturelle, mais sans pour autant exclure la médecine conventionnelle.

 

C'est donc un réseau intégratif qui, dans l'intérêt des patients et aussi de ceux qui veulent, par avance, se prémunir de nombreux maux, plaide, sans exclusive, pour la complémentarité et l'union de toutes les médecines.

 

Affligeants constats:

 

Quelques chiffres:


En France, chaque jour (Source: Ministère de la Santé):


• 450 personnes meurent d'une maladie cardio-vasculaire.
• 450 personnes meurent d'un cancer.
• 5 millions de Français prennent des antidépresseurs.
• 4 millions de Français franchissent le seuil d’une pharmacie.


Un homme sur deux et une femme sur trois seront atteints d'un cancer. Les particuliers dépensent 40% de plus en frais médicaux par rapport à ce qu'ils dépensaient en 2001. La population n'a pas vieilli de 40%, ce chiffre est donc lié à la dégradation de l'état de santé.


En 2010, les dépenses pour la maladie ont été de 200 milliards d'€uros dont les 3/4 financés par la Sécurité Sociale.

 

Si le Réseau Alliance pour la Santé ouvert à toutes les médecines et promoteur de la Santé Intégrale atteint les 10.000 Adhérents il pourra se constituer en association de consommateurs et devenir un interlocuteur incontournable pour les pouvoirs publics et même faire des propositions de lois.

 

A un moment où les lobbys de la pharmaco-chimie  ("Big Pharma") menacent toujours plus les préparations naturelles un tel rassemblement de ceux pour qui la santé reste le premier de tous les biens revêt une importance vitale.

 

Rejoindre le réseau de L'Alliance pour la Santé (l'adhésion - toute symbolique - n'est que de 5 €), comportant actuellement 4000 adhérents est donc un acte militant. Peut-on dire que L'Art de Vivre  Sain recommande l'adhésion à L'Alliance pour la Santé? Oui, on peut le dire!

 

Adhesion.png

Imaginons que les milliers d'abonnés à la Newsletter de L'Art de Vivre Sain - sans parler des autres milliers de lecteurs quotidiens - adhèrent tous à L'Alliance pour la Santé, il ne faudra pas longtemps avant que les 10.000 adhérents ne soient atteints!

 

 

A lire:

 

Alliance pour la Santé - Plaquette de Présentation

 

Livres promus par L'Alliance pour la Santé

 

 La Charte de l'Alliance pour la Santé

 

Première Newsletter - Janvier 2001

 

Journée des Pratiques de Santé

 

Journee-Nationale-des-Pratiques-de-Sante.jpg

Communiqué de L'Alliance Pour la Santé

2ème Journée Nationale des Pratiques de Santé

 

7 avril 2011, Journée Mondiale de la Santé.

"A cette occasion, l’ Alliance pour la Santé organise sa 2ème Journée Nationale des Pratiques de Santé . Ce jour-là, 1000 praticiens de santé répartis dans toute la France (sous réserve d’être adhérent à l’association – 5€ ) recevront gratuitement dans leur cabinet.


Ce sera l’occasion de faire découvrir les pratiques de santé complémentaires au plus grand nombre et d’insister sur la nécessité d’une réelle coopération entre toutes les médecines, dans une approche plus globale et plus préventive, afin que la santé de chacun soit la meilleure possible.


La liste et les coordonnées des praticiens participants à la journée sera mise en ligne progressivement à partir du 1er mars 2011 afin que vous puissiez prendre rendez-vous.


Les praticiens qui souhaitent participer à cette journée sont invités à remplir et nous retourner le bulletin de participation téléchargeable ICI."

 

 

Alliance pour la Santé
32 rue de Paradis

Bureau 211
75010 Paris

Tél.: 06 18 62 87 72

contact@alliance-pour-la-sante.com

 

alliance-pour-la-sante@orange.fr

.

.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 22:27

 

Nucléaire et dents dévitalisées

Deux sujets qui préoccupent Corinne LEPAGE

Un article du Dr Bruno Darmon

 

"In-actif aujourd'hui,

  radio-actif demain!"

 

 

L'article ci-dessous provient du blog du Docteur Bruno Darmon, (docteur en chirurgie dentaire). En ces jours où les yeux du monde sont rivés vers le Japon à l'Est, afin de savoir si la catastrophe nucléaire déjà effective ne va pas encore prendre plus d'ampleur ces lignes mettant en garde contre le nucléaire revêtent une grande actualité.

 

"Le grand défi de notre temps n’est plus l’information à laquelle tout le monde peut avoir accès, mais le discernement entre les informations qui sont importantes et celles qui le sont moins.

 

Dans le tumulte de voix inconscientes, que ce soit sur Internet mais aussi dans le monde médico-dentaire et politique, qui perdent régulièrement le public en leur mettant des bêtises dans la tête ou en les affolant sur des sujets de moindre importance, tout en oubliant les sujets essentiels de santé publique comme le nucléaire et les dents dévitalisées, je tenais à rendre hommage au discernement et à l’intelligence de l’avocate, ancienne Minitre de l'Environnement, Corinne LEPAGE.

 

Elle s’exprime, en effet, encore aujourd’hui, dans les médias, à l’heure du drame nucléaire japonais et depuis toujours pour la prise de conscience de la folie du nucléaire. Elle a aussi agi dans le passé pour la défense de la prise de conscience de la toxicité des dents dévitalisées. C’est ce que montre le texte fort instructif consultable à l’adresse suivante:


http://michel.raynaud.pagesperso-orange.fr/mem_clpg.htm

 

où elle qualifie le problème des dents dévitalisées de “grave question de santé publique”.

 

La science est un outil à double tranchant. Elle peut apporter beaucoup de confort matériel à l’humanité mais elle peut aussi lui apporter beaucoup de malheur, surtout si elle s’éloigne d’une certaine philosophie. Une philosophie qui est avant tout de respecter la vie avec notamment certaines règles que l’on peut trouver dans des écrits religieux. La "science" pourrait sinon alors éventuellement détruire la vie sur Terre. Il est essentiel d’en prendre conscience et les Japonais risquent bientôt d’en prendre conscience de façon très concrète avec les accidents de leurs centrales nucléaires, suite au dernier tremblement de terre tsunami.

 

Il y a toujours un enseignement à tirer de la pire des situations. L’accident nucléaire japonais pourrait permettre à l’humanité de prendre conscience que même la civilisation technologiquement la plus avancée du monde n’est pas à l’abri de l’immense danger que comporte inévitablement l’industrie nucléaire. La France ferait bien d’en tirer rapidement des enseignements, elle qui a le plus de centrales nucléaires du monde par habitant.

 

Le nucléaire et la dent dévitalisée sont, selon moi, deux fruits empoisonnés d’une science qui, dans les deux cas, a oublié de respecter la même Loi «divine» exprimée notamment dans la Bible et qui dit très exactement: «L’homme ne séparera pas ce que Dieu a uni».

 

La science de la physique atomique réussit à fabriquer de l’énergie en séparant des atomes, plus précisément des noyaux d’atomes instables. Lors de cette séparation, un gaz pourrait-on dire, un éther comprimé plus exactement, que notre science n’a pas encore mis en évidence et qui se trouve au milieu des noyaux des atomes radioactifs, se libère tel un gaz, de masse (M), qui se libère dans une zone de moindre pression, à la vitesse de la lumière (C). Cela produit une énorme quantité d’énergie selon la loi E=MC2 plus précisément pour ceux qui se sont intéressés déjà au sujet. L’énergie se transforme en chaleur, qui est ensuite transformée en électricité par la technologie.

 

Jusque là, ma foi, on pourrait penser que ce procédé est astucieux pour produire de l’électricité. Mais, voilà, en agissant ainsi, en séparant les noyaux des atomes, on fabrique des déchets hautement radio-actifs. Ces déchets vont émettre des énergies très puissantes sous forme de rayonnements dits ionisants, qui vont pouvoir pénétrer les organismes vivants au plus profond de leurs structures, jusque dans leurs chromosomes, en les déstructurant et en brulant tout au passage. Les cellules les plus robustes seront empoisonnées et se cancériseront éventuellement plus tard tandis que les cellules les plus fragiles vont immédiatement mourir.

 

C’est d’ailleurs ce dernier point qui est exploité par la cancérologie moderne qui irradie les organismes pour tuer les cellules cancéreuses, plus fragiles que les autres. C’est d’ailleurs aussi le même principe pour la chimiothérapie, on empoisonne tout et les cellules cancéreuses plus fragiles meurent les premières. Il n’y a donc pas à s’étonner que les patients guéris ainsi présentent très souvent ensuite des récidives ou de nouveaux cancers et restent aussi très fatigués pour le reste de leur vie. Mais, bon, si leur vie dure ensuite au moins cinq ans, ils sont considérés guéris par l’institution médicale, qui facture environ 25 000 €uros à la société par traitement de cancer. Une institution qui ne s’est jamais intéressée aux traitements alternatifs bien moins onéreux, donc bien moins lucratifs pour elle et qui n’ont pas autant de désagréments, comme ceux de feu Hulda Clark par exemple.

 

Hulda Clark était une biologiste (professeur d’Université) et naturopathe canadienne, qui faisait entre autre enlever toutes les dents dévitalisées de ses patients et guérissait des maladies soi disant inguérissables, comme des cancéreux condamnés par l’institution.

 

Pour cela, elle conseillait généralement d’arrêter tout traitement classique de chimio et radiothérapie. Eh oui, c’est vexant pour nos grands professeurs de médecine, je sais…. Elle n’a donc jamais intéressé l’institution médicale, qui, en plus, lui a fait des procès pour exercice illégal de la médecine, ce qui l’a contrainte à émigrer au Mexique pour ne pas aller en prison.

 

C’est aussi ce qu’ont fait plusieurs médecins et dentistes interdits aux Etats-Unis pour pouvoir continuer à exercer comme le Dr Hal Huggins. Le Dr Huggins était le précurseur mondial dans l’élimination des amalgames dentaires au mercure. Aujourd’hui, il prône aussi d’enlever les dents dévitalisées, ce qui lui permet ainsi de guérir parfois des cancers.

 

Le Mexique avait aussi sur son sol la clinique du Dr Issels, un éminent cancérologue allemand qui guérissait beaucoup plus de cancers que ses collègues et qui, lui aussi, faisait, avant tout, enlever toutes les dents dévitalisées de ses patients.

 

Le Mexique est, semble-t-il, très sévère pour les kidnapeurs d’enfants mais très cool avec les personnes qui guérissent des cancers par des méthodes naturelles. C’est un peu le contraire de la France, si on se rappelle ce qui fut fait au Dr Hamer entre autres, qui passa deux années en prison en France juste pour avoir émis de nouvelles idées sur le traitement du cancer…..

 

Pour en revenir au nucléaire, les déchets radio-actifs seront donc extrêmement toxiques et cela pour des durées qui se chiffrent en millions d’années, le temps que les atomes perdent totalement leur radio-activité. Pour vous donner un exemple concret des conséquences que cela peut produire, le dernier grand accident nucléaire qui a eu lieu, il y a 25 ans, à Tchernobyl, a pollué la Biélorussie pour un million d’années à tel point que les enfants qui naissent aujourd’hui dans les environs de Tchernobyl ont déjà un cœur de vieillard à la fin de l’adolescence et ne vivront donc vraiment pas très vieux, par conséquent. Et cela durera environ un million d’années.

 

Le plus grand scientifique russe en physique atomique, qui avait assuré au président russe de l’époque, Gorbatchev, que les centrales nucléaires étaient "sans danger", s’est suicidé après l’accident nucléaire de Tchernobyl.

 

L’avantage de l’accident de Tchernobyl, si je puis dire, est que Gorbatchev a alors tellement pris conscience de la folie du nucléaire qu’il a stoppé net toute nouvelle construction de centrale nucléaire russe et a engagé un programme de désarmement atomique de son pays.

 

S’il n’avait pas été évincé ensuite du pouvoir, il aurait certainement dénucléarisé totalement ensuite son pays. Le nucléaire est à ce point dangereux que l’on comprend pourquoi des intelligences supérieures qui se sont exprimées à travers des écrits que l’on qualifie de religieux nous avaient d’une certaine façon averti sur le sujet en nous demandant de ne pas séparer ce que Dieu avait uni.

 

Il y a eu d’autres avertissements mais ils sont moins connus. Même si la plupart des religieux se sont imaginés que ce Commandement de ne pas séparer ce que Dieu avait uni faisait référence au mariage qu’ils célébraient, il me semble être une évidence que ce commandement fait avant tout référence à ce que la nature a naturellement réuni. Les noyaux des atomes sont donc, bien sûr, directement concernés par ce Commandement biblique. Le transgresser en séparant les noyaux d’atomes revient à se mettre en contradiction avec une Loi biblique.

 

Mais, bien sûr, ce genre de considération a peu de valeur dans une société majoritairement athée, dont les croyances sont plutôt darwiniennes. Des croyances qui voudraient nous faire croire que la vie est apparue du néant et s’est développée par le hasard et par la disparition violente des formes de vies plus faibles. Une croyance qui,  d’une certaine façon, a aussi influencé notre philosophie médicale moderne, qui pense que la guérison ne peut passer que par une certaine violence qui consiste à détruire les bactéries et les cellules cancéreuses par exemple.

 

Notre civilisation a trouvé pratique de séparer les noyaux des atomes dans la technologie nucléaire, car cela permet de récupérer beaucoup d’énergie dans une petit espace et, somme toute, assez facilement. Bref,  l’énergie nucléaire c’est pratique, ça permet de faire du chauffage électrique et d’avoir des cuisinières électriques, ce qui consomme beaucoup d’électricité. Comme c’est pratique, cela permet aussi à certaines industries de réaliser de gros profits rapidement. On trouve alors toujours aussi des politiciens corrompus pour défendre le nucléaire, en nous expliquant généralement que nos scientifiques et nos ingénieurs maitrisent totalement cette technologie qui ne présenterait pas de risques notables.

 

L’enseignement de la catastrophe nucléaire japonaise est à ce titre très instructive. Le Japon est, en effet, le pays au monde où la technologie est la plus sophistiquée et, malgré cela, il n’a pas pu éviter, aujourd’hui, des accidents nucléaires, qui sont de véritables catastrophes. Le nucléaire c’est donc pratique, certes, mais ça détruit la vie plus que tout et pour plus longtemps que tout et à terme cela pourrait rendre la Terre invivable pour des millions d’années. Le nucléaire, c’est donc proprement diabolique. C’est d’ailleurs même étymologiquement diabolique car le mot diable vient du grec "diabolein", qui signifie diviser ou séparer. Mais, à part, ça tout va bien…..


Mais tout cela ne sont que des mots et, pour bien en prendre conscience, je vous suggère vivement de visionner le film «La bataille de Tchernobyl» aux adresses suivantes:


http://www.dailymotion.com/video/x6xbsg_la-bataille-de-tchernobyl-15_news
puis: http://www.dailymotion.com/video/x6xbys_la-bataille-de-tchernobyl-2-5_news
puis: http://www.dailymotion.com/video/x6xc90_la-bataille-de-tchernobil-3-5_news
puis: http://www.dailymotion.com/video/x6xci0_la-bataille-de-tchernobyl-4-5_news
puis: http://video.planet.fr/video/iLyROoaft6tZ.html (je n’ai pas trouvé la dernière partie sur Dailymotion)
et ensuite regardez ce petit film:
http://videos.sortirdunucleaire.org/spip.php?article301


et lisez un peu cela: http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=EPRrevelations2&page=index


pour comprendre que nos centrales nucléaires peuvent tout à fait rencontrer les mêmes accidents que celui de Tchernobyl.


Vous comprendrez alors que nos grands scientifiques médiatiques français sont bien le reflet d’une science insensée qui passe à côté des véritables dangers de l’humanité, quand elle ne tient pas compte de la folie du nucléaire.

 

De même, quand vous regarderez les films indiqués ensuite dans ce texte vous comprendrez que nos grands médecins français passent aussi aujourd’hui à côté des véritables solutions pour la santé de la population quand ils oublient de prendre en compte la problématique «dent dévitalisée».

 

En effet, dans le registre séparations pratiques diaboliques, on trouve aussi la dent dévitalisée. Il n’y a pas qu’elle d’ailleurs, car il y a aussi les O.G.M. où on s’amuse à séparer les gènes des plantes alimentaires notamment.


On trouve aussi aussi nombre de médicaments de la médecine moderne qui se sont inspirés de la séparation chimique du principe actif des plantes médicinales.

 

Mais il y a aussi et surtout la dent dévitalisée qui est encore bien plus grave que tout cela car, en plus, on introduit de la mort dans les organismes vivants.

 

Au début du vingtième siècle, la science des dentistes a permis pour supprimer la douleur dentaire d’extirper le nerf de la dent, avec, au passage, les vaisseaux sanguins. On produit ainsi une dent dite dévitalisée ou morte. En agissant ainsi on sépare le tissu mou du tissu dur de la dent. On sépare donc ce que la vie, ou Dieu, c’est comme on veut, a uni naturellement. On transgresse donc la fameuse loi exprimée dans le paragraphe précédent. Mais en plus on transgresse une seconde loi implicitement contenue dans la Bible qui dit de ne pas mélanger la mort avec la vie.

 

Il existe plusieurs passages sur le sujet mais le plus connu est le passage de la Bible où il est dit d’emmener les morts à l’Hadès et de ne pas les laisser au milieu des vivants. Tout ce qui est mort est soumis à des processus de putréfaction très toxiques pour les organismes vivants, c’est pourquoi ne serait-ce que d’un point de vue strictement biologique, la mort doit être séparée du vivant.

 

La dent dévitalisée est la seule exception qui ait été faite à cette règle par notre médecine moderne, car la dent dévitalisée a eu depuis toujours beaucoup de succès auprès des patients, inconscients qu’ils étaient et sont en général toujours de l’effet destructeur de la dent dévitalisée sur la santé. En effet, la dent dévitalisée c’est pratique, c’est sûr, car ça évite d’extraire des dents, donc d’avoir des dentiers en général.

 

Seulement voilà, ça dévitalise les organismes généralement plus que tous les autres poisons chimiques et ça pourrait bien être aujourd’hui la première cause de cancers et de maladies graves dans la civilisation occidentale.

 

Les enfants dont les parents ont des dents dévitalisées auront les dents tordues, d’autres maladies génétiques; et seront très dévitalisés. En France, on a le plus de dents dévitalisées d’Europe, huit Français sur dix environ sont concernés, même les enfants, et on y a aussi, comme par hasard, le plus de malades, de mal de dos et de cancers d’Europe.

 

Certains médecins, qui se sont penchés sur le sujet, pensent que la dent dévitalisée est un poison bien plus grave que toutes les autres empoisonnements dont on parle régulièrement dans les médias.


Bref, la dent dévitalisée, ça pourrait bien détruire plus que tout notre civilisation si le nucléaire ne la détruit pas avant. Mais, à part ça, tout va bien...

 

Mais tout cela ne sont que des mots et encore une fois pour bien en prendre conscience je vous suggère vivement de visionner les films aux adresses suivantes:


http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_00.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_01.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_02.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_03.avi
 

 

toutes ces vidéos issues du site www.sante-dents.com.

 

Quand on prend conscience de tout cela, que peut-on faire?


Sachez tout d’abord que dans les enseignements spirituels on y parle de karma que l’on pourrait traduire comme une conséquence juste de nos actes, même si parfois le rapport de cause à effet n’est pas toujours facile à comprendre et paraît même un peu mystérieux. S’il existe le karma collectif des peuples, il existe aussi le karma individuel.


Au sujet du nucléaire, je vous conseille donc de ne plus être complice d’une consommation électrique effrénée qui est le principal argument des politiciens pour la folle nucléarisation de notre pays. L’électricité ne doit être réservée qu’aux applications nobles, qui, d’ailleurs, sont peu consommatrices (télé, ordinateur, éclairage) surtout tant que l’électricité française sera surtout d’origine nucléaire.

 

Il faudrait donc éviter de la gaspiller pour le chauffage et la cuisine, qui sont très consommatrices d’électricité. Je vous conseille aussi de participer activement à l’information sur le danger du nucléaire en soutenant le réseau «sortir du nucléaire» notamment. Ainsi vous protégerez la vie et par conséquent et pour des raisons qu’il faudrait développer mais qui sont assez mystiques, la vie vous protégera….

 

Au niveau national, il faudrait arrêter immédiatement toutes les centrales nucléaires, quelles qu’en soient les conséquences, car, de toutes façons, les conséquences qui résulteraient de ne pas les arrêter seraient encore pires.

 

Lors d’un accident nucléaire, on s’est aperçu que certains résistaient mieux que d’autres. Ce sont certainement ceux qui ont le plus de vitalité. Et qu’est ce qui dévitalise surtout les organismes…. les dents dévitalisées bien sûr…. Il vaut donc mieux s’en débarrasser, bien sûr….


Si un accident nucléaire devait survenir, les autorités conseillent de prendre de l’iode pour saturer sa thyroïde en iode non radioactif. Mais, bon, si ça protège un peu la thyroïde, ça n’a aucun effet sur le strontium radioactif qui se fixe dans les os, ni le césium radioactif qui se fixe dans les muscles, ni sur les autres radio-éléments qui vont un peu partout. Il existe aussi un autre produit qui pourrait en partie inactiver la radioactivité et dont je parle dans le texte suivant: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=109

 

Hulda Clark avait remarqué, avec ses appareils, qu’il inactivait le polonium radioactif. C’est aussi un produit que j’utilise pour effacer les mémoires toxiques des dents dévitalisées quand les personnes restent toujours malades malgré les extractions de dents dévitalisées.


Mais, bon, ne rêvons pas trop quand même car le mieux à faire, face à la radio-activité, est de partir le plus vite possible et le plus loin possible pour au moins un million d’années.


Au sujet des dents dévitalisées, il faut faire un peu la même chose. Les enlever au plus vite, quelles qu'en soit les conséquences car, de toutes façons, les conséquences qui résulteraient de ne pas les enlever seraient encore pires que de les garder. Il serait temps aussi de soutenir cette information qui est même persécutée par l’Ordre français des dentistes, qui ne s’est pas gêné pour m’interdire d’exercer parce que je la mettais en application. Mais bon, c’est comme tout, il y a toujours un côté positif là-dedans, car, grâce à cela, j’ai un peu plus de temps pour vous informer sur le sujet….."

 

Bruno Darmon, Docteur en chirurgie dentaire,  drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

Source: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=133

 

 

Nota Bene: L'Art de Vivre Sain publie cet article (sans le modifier) du fait de son intérêt évident. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les opinions de l'auteur soient toutes également partagées sans aucune réserve. Comme toujours, chaque lecteur est invité à déployer ses propres facultés de libre examen et à faire preuve du plus grand discernement.

 

.

.

Partager cet article
Repost0