Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 11:36

Article relayé

"Je suis assistante dentaire depuis 25 ans chez un dentiste assez traditionnel mais qui accepte toutefois d'enlever les amalgames au mercure aux patients qui le demandent, même si lui même continue à en poser. Cela peut sembler paradoxal mais c'est ainsi. Il y a pourtant une logique puisqu'il remarque parfois des reprises de carie sous ses propres composites qui conduisent alors souvent à dévitaliser les dents ensuite, ce qui en définitive est encore pire.


Concernant les dents dévitalisées, il fait le nécessaire pour les conserver le plus longtemps possible et ne les extrait que lorsqu'elles sont vraiment trop abîmées et qu'on ne peut même plus les couronner.


Un patient a demandé une fois de lui extraire une dent qui paraissait bonne car il était convaincu que cette dent dévitalisée l'empoisonnait. Peut-être était-il tombé sur les sites internet du Dr Darmon? Le dentiste a accepté de le faire et le patient a d'ailleurs rapidement guéri de son problème de santé.


Je me rends compte en fait que mon dentiste fait un peu ce que les patients lui demandent.


C'est au hasard de mes lectures sur internet que j'ai découvert les sites du Docteur Darmon. Comme ce praticien, j'ai eu l'occasion un peu par hasard, de voir de surprenantes guérisons qu'on n'observe pas en enlevant seulement les amalgames au mercure. J'aurais de nombreuses histoires à raconter sur ce sujet mais je vais juste vous en raconter quelques unes:


1- Un patient souffrait d'une chute de cheveux localisée à l'arrière du crâne depuis des années sans que personne n'ait trouvé d'autre explication que le frottement sur l'oreiller. Un jour, une dent dévitalisée a été extraite et les cheveux ont repoussé aussitôt.

 

2- un autre patient souffrait de tendinite aux deux tendons d'Achille si douloureuse qu'il peinait à se déplacer. Il a consulté le Kinésithérapeute, fait des injections locales, rien ne le soulageait ou alors temporairement. Là encore, une extraction de dent dévitalisée a résolu le problème…


3- Plus récemment, j'ai eu l'occasion de discuter avec une patiente dont l'état dentaire était exceptionnel. Pas une seule carie. Sauf, une molaire qui a du être dévitalisée. Et comme par hasard, elle consulte quelques années plus tard pour l'apparition de ganglions "inexpliqués" dans le cou justement du même côté que cette dent et sa santé commence à se dégrader. La panoplie d'examens réalisés ne révèle aucune anomalie. Je lui ai fait remarquer qu’il pouvait y avoir un lien entre ces symptômes et cette dent dévitalisée, qui ne lui fait pas mal et qui apparemment n'a aucune infection et que la solution serait de l'enlever. Mais elle n'y croit pas, d'autant plus qu'aucun médecin n'a évoqué cela.

4- Un patient souffrait depuis des années de céphalées et douleurs diffuses qui sont apparues peu de temps après avoir dévitalisé une dent. Il a été trimballé de médecins en médecins, d'examens en examens sans qu'aucune cause ne soit trouvée. On l'a même traité de "PSY". Trois ans après, la dent s'est mise à faire mal et mon dentiste l'a extraite. Tout est rentré dans l'ordre presque du jour au lendemain.

5-  Deux dents sont dévitalisées à un patient et quelques mois plus tard comme par hasard, apparaissent des kystes et nodules sur les cordes vocales ainsi que des douleurs musculaires diverses. Séances d'orthophonie (la personne ne pouvait plus parler), kiné, anti-inflammatoires sur une longue durée et les choses se sont améliorées. Quelques années passent, et c'est une endométriose très invalidante et d'énormes kystes sur les ovaires qui font leur apparition. Opérée plusieurs fois, elle récidive pourtant. Les médecins avouent ne pas connaître les causes de ces troubles. Là aussi, j'ai informé la patiente qu’il pouvait exister un rapport entre ces différentes manifestations et ses dents dévitalisées et là aussi elle ne me croit pas.


6- Enfin, il y a mon propre cas. C'est celui-là bien sûr qui m'a le plus ouvert les yeux. Il y a quelques années, j'étais constamment malade, très fatiguée avec des douleurs dans tout le corps. Mon patron m'a extrait 6 dents dévitalisées sur une période d'un an, même si selon ses examens, certaines ne montraient aucune toxicité.


Depuis, j'ai retrouvé une énergie incroyable. J'ai jeté tous mes traitements à la poubelle. Ma qualité de vie a été multipliée par mille. Cette amélioration ne peut être expliquée que grâce à ces extractions puisque je n'ai rien changé d'autre à ma façon de vivre.


J'ai interrogé mon patron sur la théorie de la toxicité des dents dévitalisées. Il m'a répondu que tout ça pouvait se discuter. Il ne nie pas les répercussions des dents dévitalisées sur notre organisme puisqu'il a, comme moi pu constater des problèmes de santé résolus après extractions. Mais de là à l'admettre et à en informer les patients remettrait trop de choses en question dans sa pratique... Ce serait trop compliqué.

 

Voici quelques chiffres qui vous permettront de comprendre un peu la gestion d'un cabinet:

 

Un soin classique est réalisé en une demi-heure environ. Il sera facturé 16,87, 28.92 ou 40.97, disons 30 euros en moyenne pour une demi heure. Ce qui fait une rentabilité grosso modo de 60 euros de l'heure pour des soins et encore moins si le patient revient plusieurs fois pour le soin d'une même dent..

 

Une extraction coûte entre 16,72 et 33.44 euros pour un rendez vous de 30 minutes environ, rentabilité moyenne, 50 euros de l'heure.

 

La rentabilité des soins est la même partout puisque les tarifs sont bloqués sur tout le territoire français.

 

En revanche, en ce qui concerne la prothèse, le praticien est libre d'appliquer les honoraires qu'il juge adéquats. Ce qui amène parfois une grande disparité selon les cabinets et leur position géographique.


Une couronne en métal est réalisée en 2 ou 3 rendez-vous d’une demi-heure et facturée environ 300 euros et coûte environ 50 euros de prothésiste. Donc rentabilité 160 euros de l'heure en moyenne. Et c'est plus encore pour une couronne en céramique. Les tarifs de prothèses sont plutôt bas chez nous en zone rurale, mais en ville ils peuvent être bien plus élevés.


Il est donc au minimum trois fois à quatre fois plus rentable de faire des couronnes sur dents dévitalisées que de garder les dents vivantes.

 

La rentabilité du dentier vaut à peu près celle de la couronne sauf s’il faut extraire des dents au préalable. La rentabilité sera alors bien moindre.

 

Au vu de ces données et si l'on tient compte des nombreuses charges d'un cabinet dentaire, force est de constater que c'est la réalisation des couronnes sur dent dévitalisée qui rentabilise un cabinet, notamment pour les patients pauvres qui ont la CMU.

 

Très souvent, le dentiste pourrait garder vivantes certaines dents qu’il dévitalise pourtant systématiquement. Il ne peut pas toujours se permettre de revoir un patient plusieurs fois pour la pose d'un pansement sur une même dent sachant qu'il n'existe pas de cotation (donc de facturation) pour ces multiples séances.


L'acte de dévitalisation est devenu très banal, un peu trop donc.

 

Depuis que j'ai pris conscience du problème des dents dévitalisées, chaque jour, j’ai envie de dire aux patients qu'à cause de leurs dents dévitalisées, ils risquent d'avoir mal au dos, tomber malade, avoir peut-être un cancer et certainement souffrir dans le futur. Je constate que la plupart sont assez sceptiques quand je leur en parle. Et même si certains sont d'accord, l'idée de devoir porter un dentier par la suite ne les enchante guère...

 

Le système de remboursement incite le dentiste à dévitaliser des dents, le patient veut à tout prix conserver ses dents mortes car il ne se rend pas compte à quel point l'empoisonnent ses dents dévitalisées et il ne veut pas porter de dentier. Le sujet est donc complexe.

 

Chacun est libre de croire ou non à cette théorie sur les dents dévitalisées qui rendent tout le monde malade, mais sachez qu'à mon niveau ce n'est plus une question de croyance, c'est une observation de faits sur de nombreuses années et de nombreux cas. Je me suis penchée sur les dossiers médicaux d'une centaine de patients. C'est peu je vous l'accorde, mais ils me montrent que les patients du cabinet dentaire  malades ou manquant d'énergie ont tous en commun des dents dévitalisées. C'est vrai aussi chez les enfants à qui on dévitalise encore plus les dents de lait. Les patients porteurs de dentiers présentent moins de pathologies que les autres, s'ils n'ont plus de dents dévitalisées. Et, les premiers maux apparaissent quelques fois peu de temps après l'acte de dévitalisation.

 

Bien sûr, les patients ne tombent pas tous malades juste après la dévitalisation mais j'ai aujourd'hui conscience qu'ils vont tous vers les ennuis bien plus vite. Et cela même si les maladies n'apparaissent que bien plus tard. C'est bien pourquoi justement personne ne fait le lien entre ces dents dévitalisées et toutes ces pathologies qui se développent aujourd'hui.

 

La comparaison peut sembler terrible, mais je me sens un peu comme la complice d'un tueur en série, même si ce n'est qu'un tueur de dents en séries certes qui n'a lui même pas conscience qu'il est un tueur en série. Car dévitaliser des dents c'est les tuer aussi et tuer aussi un peu le patient... Je sais que mon dentiste pense bien faire son travail et qu'il croit qu'il est mieux de garder des dents mortes qui évitent le dentier aux patient qui n'en veulent pas mais je vois aussi qu'il ne veut pas vraiment en savoir plus quand il constate que les patients retrouvent la santé quand on leur enlève des dents dévitalisées.


Je sais qu'aucun dentiste, même s'il reconnaît ce problème ne pourra le dire ouvertement sous peine de problèmes avec son Ordre professionnel. C'est pourquoi je désire tant m'exprimer.

Si nous tous, patients, ne nous intéressons pas au sujet, ou nous intéressons seulement à des sujets secondaires comme les amalgames au mercure notamment, les praticiens ne nous informeront pas de l'empoisonnement insidieux causé par la dent dévitalisée d'autant plus que la plupart des dentistes n'en ont pas vraiment conscience.

 

J'ai écrit au journal local pour l'informer sur le problème des dents dévitalisées. A la suite de mon action, un article a été rédigé.

 article-journal.jpg


Le dentiste parisien interviewé par le journal s'est voulu rassurant en affirmant que la dent dévitalisée n'est pas un organe mort, que c'est juste le nerf qui est retiré pour supprimer la douleur. Mais ce dentiste ment à l'évidence car c'est tout le paquet vasculo nerveux (les nerfs et vaisseaux sanguins internes à la dent) qui est extirpé dans l'acte de dévitalisation et la dent dévitalisée est bien une dent morte. Ce dentiste parisien nie aussi que la dent dévitalisée puisse provoquer une quelconque maladie quand elle est correctement dévitalisée. Mais moi je constate tout le contraire au cabinet dentaire.

 

Vous aussi, vous pourriez contacter comme je l'ai fait, les journalistes de votre région pour les interpeller sur ce sujet immense pour la santé publique, et leur transmettre ce texte par exemple. Ils pourront me rencontrer s'ils le souhaitent. Et, peut-être qu'enfin on parlera dans les médias de ce qui pourrait être aujourd'hui la plus grande cause de maladies et dont on n'entend pourtant jamais parler.

 

C'est sûr, je ne suis qu'une assistante dentaire mais pas moins apte à réfléchir pour autant ! Les faits sont là et ils dépassent toutes les explications qui se veulent rassurantes.

 

Pour finir, je dirai à ceux qui prônent tant la conservation des dents dévitalisées: qu'ils apportent aussi la preuve de leur innocuité.

 

Je resterai anonyme car je n'ai pas envie de perdre mon emploi. Mais si un journaliste voulait me rencontrer et uniquement un journaliste,  j'accepterai de le recevoir s'il garantit mon anonymat. Il lui faudra toutefois passer au préalable par le Dr Darmon lui même pour avoir mes coordonnées.

 

Commentaires du Dr darmon

les soins de conservation donc de conservation des dents vivantes sont en France les moins chers d'Europe. Voir pour confirmation: http://www.dentisfuturis.com/modules/news/article.php?storyid=1102

 

Comme par hasard les français ont aussi le plus de dents dévitalisées d'Europe, il faut bien que les dentistes français se rattrapent en couronnant des dents dévitalisées donc qu'il faut dévitaliser au préalable. Pour confirmation: http://www.lefigaro.fr/conso/2012/04/04/05007-20120404ARTFIG00724-poker-menteur-autour-du-prix-des-protheses-dentaires.php

 

Et comme par hasard les français sont aussi ceux qui ont le plus de maladies et de cancers d'Europe. La simple prise de conscience de ce que je viens d'écrire confirmer par le texte précédent est la clef plus que tout de la santé de la population française. Mais si c'était vrai, ça se saurait, évidemment......"

 

Dr Bruno Darmon: drbrunodarmon@yahoo.fr

 

http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-confession-d-une-assistante-dentaire-105208310.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 12:34

 

C'est aujourd'hui!:

 

17 avril 2012 - France 2 à 22 H 40:

 

La mort est dans le pré


 «REPANDEZ» TRES LARGEMENT L’ INFO ET TOUS A VOS ECRANS
 
Si vous avez la télévision, réservez dès maintenant votre soirée du mardi 17/04 vers 23 heures sur France 2 ,car il y aura un "avant" et un "après" le film "La mort est dans le pré", dont voici la bande annonce:

 

 

  http://www.youtube.com/watch?v=U3Ezfjz0xvA

 

Tous ceux qui l'ont vu lors du congrès sur les pesticides qui s'est récemment tenu au Sénat disent que plus rien ne pourra être comme avant après sa diffusion.


Faites circuler ce message le plus possible, principalement aux agriculteurs que vous avez dans votre entourage, car ce sont eux les premières victimes des poisons avec lesquels ils travaillent. Ce ne sera pas facile pour eux d'accepter ce qui est dit et montré, mais cela leur sauvera peut-être la vie et celle de leur famille.

 
Pesticides: Agriculteurs en danger de mort.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 14:34

Les fondements de la théorie vaccinale s'effritent, car la science révèle l’inutilité
des anticorps pour combattre les virus

 

La vaccinologie: une pseudo-science


 

Un-beau-cadeau.jpg

 

Source: http://www.bickel.fr


 

Natural News, Ethan A. Huff, 27 mars 2012


Tandis que les industries médicale, pharmaceutique, et vaccinale s’occupent à faire campagne pour de nouveaux vaccins contre pratiquement chaque affection sous le Soleil, une nouvelle étude publiée dans la revue Immunity déconstruit totalement toute la théorie vaccinale. Il s'avère que, dans le système immunitaire naturel de l'organisme, des composants tant innés qu’adaptatifs travaillent ensemble pour conjurer la maladie, sans besoin de vaccins producteurs d’anticorps.


Dans le cadre du système immunitaire adaptatif, la théorie derrière les vaccins dit qu'ils imitent l'infection en poussant les cellules B, l'un des deux principaux types de globules blancs du système immunitaire, à produire des anticorps. Il est largement admis que les anticorps induits par les vaccins, qui sont la partie la plus spécifique du système immunitaire adaptatif, apprennent au système immunitaire comment réagir directement à une infection avant que l’organisme n’y soit exposé.


Mais la nouvelle étude met en évidence le fait que l'immunité innée joue un rôle important dans la lutte contre les infections, et est peut-être plus importante que l'immunité adaptative pour prévenir ou combattre les infections. Lors des tests, il a été montré que les anticorps du système immunitaire adaptatif sont incapables en tant que tels de lutter contre l'infection. En substance, cela démystifie la théorie selon laquelle les anticorps induits par les vaccins servent quelque fonction fondée dans la prévention ou la lutte contre les infections.


«Nos conclusions contredisent l'opinion actuelle, selon laquelle les anticorps sont absolument nécessaires pour survivre à l’infection d’un micro-organisme comme le virus de la stomatite vésiculeuse, et font apparaître une fonction inattendue des cellules B, comme gardiens des macrophages dans l'immunité antivirale», a déclaré le Dr H. Uldrich H. von Andrian de la faculté de médecine de Harvard. «Il sera important de continuer à disséquer le rôle des anticorps et des interférons dans l'immunité contre des virus similaires qui attaquent le système nerveux, comme les virus du Nil occidental, de la rage, et de l'encéphalite.»


Comme l'a expliqué le Dr Russell Blaylock dans une interview récente avec Mike Adams, le Ranger de la santé, non seulement les vaccins n’agissent pas comme annoncé, mais ils endommagent réellement l'immunité innée de l'organisme. Au lieu d'enseigner à l’organisme comment réagir aux infections, les vaccins inhibent, en réalité, la capacité du système immunitaire à produire des cytokines de type Th2, et font disparaître l'immunité cellulaire, le moyen grâce auquel l’organisme se protège contre les virus et les bactéries mortelles.


Ainsi, une fois encore, le mythe selon lequel les vaccinations servent une sorte de but médical légitime a été déconstruit par une percée scientifique. Peu importe si oui ou non la communauté médicale dominante voudra l'admettre, l'idéologie pro-vaccinale se trouve elle-même de plus en plus dans la décharge des pseudo-sciences dépassées.



Les sources de cet article comprennent:


- www.medicalnewstoday.com/releases/242403.php
- www.niaid.nih.gov
- www.naturalnews.com/035335_vaccines_Dr_Blaylock_children.html



Original: www.naturalnews.com/035371_vaccine_theory_antibodies_viruses.html
 

 

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

Source: http://www.alterinfo.net/Les-fondements-de-la-theorie-vaccinale-s-effritent-car-la-science-revele-l-inutilite-des-anticorps-pour-combattre-les_a73693.html

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 13:43

 

Attention aux morgellons!

Chemtrails des nano-machines au service de la matrice

 

Le phénomène de la maladie des morgellons, apparemment artificiellement provoquée par des filaments (nano-technologies) provenant de chemtrails, des filaments capables de se développer dans le corps humain et de se combiner avec de la matière organique pour réaliser de monstrueuses chimères, est des plus inquiétants...

 

Si rien n'est fait, l'épidémie pourrait devenir incoercible...

 

Rapportée par le site Spread the Light (voir lien en bas de la page), des scientifiques ont mené l'enquête...

 

matrice

"Le Dr Hildegarde Staninger(10), une toxicologue industrielle, et le Dr Mike Castle(11), expert en polyéthylène et militant contre les chemtrails, ont joint leurs efforts afin de déterminer si les nano-fibres qui grandissent depuis la peau des personnes qui sont atteintes de la maladie fibreuse de Morgellons et les nano-fibres des chemtrails possèdent une connexion.

LES PERSONNES AYANT LA MALADIE DE MORGELLONS POSSEDENT PLUSIEURS COULEURS DIFFERENTES DE NANO-FIBRES QUI GRANDISSENT A PARTIR DE PLAIES SUR LEUR CORPS ET QUI NE GUERISSENT PAS. LES RETOMBEES DE CHEMTRAILS POSSEDENT DES FIBRES SIMILAIRES DE NOMBREUSES COULEURS DIFFERENTES ET QUI RESSEMBLENT BEAUCOUP AUX FIBRES DE LA MALADIE DE MORGELLONS. Ces fibres sont sur vous et dans votre maison. Vous pouvez les trouver à l’aide d’une lumière noire fluorescente. La lumière ultraviolette les fait luire. Utilisez aussi une loupe.

Un certain nombre de fibres et d’échantillons de tissus prélevés sur les victimes de la maladie de Morgellons et des échantillons de fibres de chemtrail ont été envoyés à quatre des meilleurs laboratoires de notre pays: AMDL Inc, ACS Inc, le MIT, et Lambda Solutions Inc.

Castle et Staninger ont demandé à ces laboratoires d’identifier ces fibres. Ce qui est revenu des laboratoires est surprenant(12) et est examiné en détail dans « Rense Morgellons Radio Broadcasts, n°7 et n°11″(13). Le Dr. Staninger a en outre déterminé que les fibres de chemtrails du Texas révèlent une concordance avec les fibres de chemtrails provenant d’Italie(14).

LES FIBRES DE CHEMTRAILS SONT UNE SORTE DE FIBRE INFANTILE DE TYPE « PRE-MALADIE DE MORGELLONS ». LES FIBRES DE LA MALADIE DE MORGELLONS SONT PLUS DEVELOPPEES, MAIS CES FIBRES SONT APPARENTEES AU TYPE DE NANOTECHNOLOGIE QUI ASSEMBLE LES NANOFILS. Provenant de l’animateur de radio en ligne et lauréat du prix Peabody, Jeff Rense, nous apprenons que la maladie de Morgellons est:

UNE INVASION COMMUNICANTE DES TISSUS HUMAINS (DECLENCHEE PAR LES NANOTECHNOLOGIES?) SOUS LA FORME DE TUBES VISIBLES QUI S’AUTO-ASSEMBLENT ET S’AUTO-REPLIQUENT, DE FIBRES COLOREES, DE FILS, DE MATRICES ELECTRONIQUES AVEC CE QUI SEMBLE ETRE DES CAPTEURS OU DES «ANTENNES», ET D’AUTRES CONFIGURATIONS VISIBLES, DONT CERTAINES TRANSPORTENT CE QUI POURRAIT ETRE DE L’ADN OU DE L’ARN GENETIQUEMENT MODIFIE. CES « MACHINES » (DECLENCHEES PAR NANOTECHNOLOGIE) SE DEVELOPPENT DANS DES CONDITIONS DE PH ALCALIN ET VIA L’UTILISATION DE L’ENERGIE BIO-ELECTRIQUE DU CORPS, SES MINERAUX ET D’AUTRES ELEMENTS NON IDENTIFIES POUR S’ALIMENTER EN ENERGIE."

Lire la suite sur le site "Spread the Light":

http://rustyjames.canalblog.com/tag/LA%20SMART%20DUST

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:49

 

Une histoire de famille fort instructive
avec une inventeuse d’un appareil
pour détendre les machoires.

 

Ce qui caractérise l’histoire de la toxicité des dents dévitalisées c’est le manque d’engagement sur le sujet des personnes qui ont été guéries en les faisant enlever alors que rien ne pouvait les guérir sinon. Peut-être que les personnes guéries ne veulent pas dire aux autres que maintenant elles portent des dentiers!!!!

 

C’est ce qui expliquerait en partie que malgré le caractère extraordinaire de cette méthodologie pour retrouver la santé, elle est encore trop peu connue.


Mais pourtant il y a parfois des exceptions et celle ci nous vient aujourd’hui d’une famille franco-polonaise qui a récemment fait un communiqué de presse sur ce sujet. Félicitations à eux.

 

Le communiqué parle aussi d’un petit appareil médical, fort intéressant pour le repositionnement des ATM: articulations temporo mandibulaires, ce qui concerne beaucoup de monde. On rencontre en effet fréquemment dans la population, des tensions des machoires que les dentistes pensent souvent n’être dues qu’à des problèmes occlusaux (des rapports des dents du haut avec celles du bas), mais qui en fait sont aussi souvent dues aux foyers infectieux de la bouche et donc aux dents dévitalisées. Ces tensions en elles-mêmes sont susceptibles de provoquer des troubles de santé à distance et de les faire disparaitre peut parfois suffire à faire disparaitre ces troubles.

 

La disparition de ces tensions demanderaient idéalement l’élimination des causes mais en attendant les dentistes mettent souvent des gouttières onéreuses alors qu’on peut facilement se traiter soi-même en mâchant plusieurs fois par jour un petit bout de tuyau qu’on positionne de telle sorte qu’on le mache en même temps à droite et à gauche. Cela se faisant tout en avalant sa salive. Ce sera plus précisément un tuyau en plastique de la taille d’un tubulaire d’acquarium (voir en magasin d’acquariophilie).

 

C’est un tel petit bout de tuyeau que le Dr J.G. Thomas donnait à tous ses patients ou presque quand il constatait une tension des machoires. Toutefois on peut aussi acheter le petit appareil Ora dont parle le texte suivant, qui est un peu plus sophistiqué encore, il faut bien l’avouer.


Communiqué de presse
Le 8 février 2012


"Intoxiqués par les dents dévitalisées comme quarante millions de français.

 

Selon Corinne Lepage, qui a compris depuis longtemps et avant beaucoup d’autres politiciens, la folie du nucléaire, la dent dévitalisée est «un grave problème de santé publique».


C’est une information essentielle mais pourtant trop peu connue. Elle est cachée, niée et persécutée par l’institution dentaire française, difficile à comprendre par le public et n’intéresse aucune corporation. Si on ajoute à cela des incitations financières pour les dentistes à dévitaliser les dents plus qu’ailleurs au Monde grâce à la bonne sécurité sociale française et les mutuelles pour rembourser les couronnes sur dents dévitalisées, on obtient alors le peuple le plus malade du Monde qui consomme ainsi le plus de médicaments.

 

J’espère que l’histoire de ma famille vous fera comprendre la folie qui consiste à introduire la mort dans les organismes vivants par la dent dévitalisée. La France m’a accueilli jadis alors voici aujourd’hui mes remerciements.


- Je m’appelle Jerzy Sobczak, je suis polonais et quelqu’un de bon sens avant tout. J’étais quelqu’un de très colérique et ne savais expliquer cet état. Mon problème a disparu en enlevant une dent dévitalisée.


- Ma femme est Dr ès Sciences. Elle s’est penché sur les divers poisons classiquement connus aujourd’hui pour comprendre que leurs implications sont généralement moindres que celles dues aux dents dévitalisées. Elle a inventé un petit appareil baptisé Ora pour traiter les troubles musculo-squelettiques en remettant en place les articulations temporo-mandibulaires( voir la notice en P.J.). Elle était malade pendant des années et personne n’en trouvait la cause. Elle a été guérie en enlevant toutes ses dents dévitalisées, il y a déjà plus de dix ans. Aujourd’hui elle a 56 ans et depuis sa guérison, elle n’a plus coûté un centime à la sécurité sociale.


- Ma mère était asthmatique. Elle a enlevé sa dent dévitalisée et a guéri. Aujourd’hui elle a 82 ans, aucun des problèmes de santé, et cultive toujours son jardin.


- Ma belle-sœur, souffrait depuis cinq années de migraine, de douleur de dos, dorsales et cervicales et de dépression. Elle a enlevé ses dents dévitalisées. Aujourd’hui elle n’a plus besoin de soins pour la dépression et malgré l’arthrose elle a pu reprendre le travail.


- Mon fils Florent, avait une molaire cariée que sept dentistes français voulaient dévitaliser et refusaient d’extraire. Pour qu’il reste en bonne santé, j’ai dû la faire extraire en Pologne, car on y a bien plus conscience du problème des dents dévitalisées.


Tous ces faits peuvent être vérifiés, évidemment.


Certes, nous avons maintenant des dentiers mais rien n’est plus précieux que la santé.


Avant d’être Dr ès sciences, ma femme a servi pendant deux ans d’assistante à un médecin acupuncteur et phytothérapeute aujourd’hui à la retraite, le Dr J.G. Thomas à Grasse, qui conseillait à tous ses patients d’enlever leurs dents dévitalisées et souvent aussi leurs dents de sagesse manquant de place. Elle a été témoin de centaines de guérisons de diverses maladies qu’aucun médecin n’avaient pu guérir auparavant, car ils avaient oublié de prendre en considération le problème des dents dévitalisées que Mme Corinne Lepage estima un jour être une grave question de santé publique.

 

Voir: http://michel.raynaud.pagesperso-orange.fr/mem_clpg.htm


Pour en savoir plus: sur l’appareil Ora: www.ora-lora.com sur la santé en rapport avec les dents dévitalisées: www.sante-dents.com, site contenant une centaine de témoignages vidéo de guérisons exceptionnelles après extractions de dents dévitalisées."


Contact presse:


Madame Bogumila Cyrulik
Tél.: 09 52 43 03 87
Mail : bogumila.cyrulik@free.fr.

 

 

Voir aussi:

 

Les dents dévitalisées

Très importante cause de maladies graves

On parle beaucoup aujourd’hui de nourriture «bio» pour la santé. «Bio» signifie vivant en grec, c’est donc le contraire de «mort» ou «dévitalisé». Sachez qu’avec le «dévitalisé», vous pourriez bien perdre aussi la santé en vous faisant soigner les dents.


Pourquoi dévitaliser une dent?


dents dévitalisées
dents dévitalisées

 

Dévitaliser les dents est une pratique si courante chez les dentistes que la plupart des Français ont aujourd’hui des dents dévitalisées. La quantité de dévitalisations dentaires, aussi appelées traitements endodontiques, a subi une augmentation phénoménale ces dernières décennies dans le monde occidental (01).
dents dévitalisées
Parallèlement, les maladies graves ont aussi augmenté de façon très importante. Paradoxalement, des médecins à l’étranger font extraire les dents dévitalisées de leurs patients avec des résultats thérapeutiques étonnants. Pourtant en France, cela n’intéresse quasiment personne alors qu’aujourd’hui on y dépense des sommes faramineuses pour soigner, dans des traitements souvent très discutables en plus, à cause des effets secondaires occasionnés.


La dent dévitalisée


dents dévitalisées
dents dévitalisées

 

La dent dévitalisée est une dent dont le dentiste a ôté nerfs et vaisseaux sanguins qui se trouvent à l’intérieur de la dent en les remplaçant par une pâte antiseptique. Grâce à cette technique, on évite souvent d’extraire des dents qui auraient dû l’être. C’est évidemment le grand intérêt de cette pratique apparue au début du vingtième siècle. Forte de ce succès qui supprime son image « d’arracheur de dents », la profession dentaire ne s’est jamais vraiment intéressée aux éventuelles conséquences toxiques de la présence en bouche de dents dévitalisées et la dévitalisation des dents est devenue une pratique courante dans tous les cabinets dentaires
dents dévitalisées
En France, presque tout le monde a donc en bouche au moins une dent dévitalisée. Pourtant la dent dévitalisée est un organe mort comme son nom l’indique et normalement notre médecine n’accepte jamais de conserver d’organes morts car ils empoisonnent tout l’organisme. Pour la dent dévitalisée, nous avons fait une exception. Mais y aurait-il des conséquences fâcheuses sur l’organisme, qu’on aurait oublié de voir?

cœur d'agate
Qu’en disent les publications scientifiques?


dents dévitalisées
dents dévitalisées

 

De multiples publications scientifiques au niveau international traitent de ce sujet polémique inclus dans un domaine plus large appelé l’infection focale dentaire (02). On y explique que les foyers infectieux dentaires peuvent provoquer toutes les maladies possibles et inimaginables. Le grand problème est que la dent dévitalisée peut aussi être considérée comme un foyer infectieux même lorsqu’elle semble ne pas poser de problème pour le dentiste.
dents dévitalisées
Le professeur Boyd Haley, un scientifique américain renommé, a observé que les critères normalement utilisés par les dentistes (l’absence de douleur ou de signes infectieux à l’examen radiologique notamment), pour affirmer qu’une dent dévitalisée n’est pas toxique, ne sont pas valables (03).
dents dévitalisées
Des médecins ont constaté que les dents dévitalisées sont très souvent la cause déterminante d’un grand nombre de maladies chroniques et graves, puisque les enlever constitue aussi selon eux, la mesure essentielle pour retrouver la santé. En France, la dent dévitalisée constitue très probablement une cause importante de cancers. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce pourrait même être la première cause, bien plus que l’alimentation, les pesticides, la pollution, l’amiante, le tabac, l’alcool, l’hérédité et les traumatismes psychologiques.
dents dévitalisées
Voici des éléments qui confortent cette opinion:


Le cancer est très rare dans les sociétés traditionnelles dont certaines sont pourtant soumises à des niveaux de pollution à peu près équivalents aux nôtres. Mais les populations y sont vraiment trop pauvres pour avoir des dents dévitalisées. À l’étranger, notamment aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse allemande, comme certains médecins francophones l’ont observé (04), il existe des dentistes qui proposent aux personnes malades l’élimination des dents dévitalisées. C’est aussi ce que fait une clinique suisse allemande qui a traité des milliers de personnes malades (05) et qui se situe dans le canton où les personnes sont les moins malades de toute la Suisse (06). Un éminent cancérologue allemand, feu le Dr Joseph Issels, qui fut aussi responsable du programme de lutte contre le cancer du gouvernement fédéral allemand, insistait pour faire systématiquement enlever toutes les dents dévitalisées de ses patients (07). C’est aussi ce que conseille une scientifique canadienne le Dr Hulda Clark, professeur de biologie en université et auteur de nombreux best-sellers aux États-Unis. (08).


Consommation de médicaments en France


dents dévitalisées
On sait aussi que les Français consomment bien plus de médicaments et ont plus de cancers que les autres européens. Étonnamment, ils possèdent aussi deux à trois fois plus de dents dévitalisées que les autres européens comme une enquête nous l’a appris.


dents dévitalisées
dents dévitalisées

 

En France, quelques rares médecins et dentistes ont fait de l’élimination des dents dévitalisées, le critère essentiel de réussite de leurs traitements médicaux. En milieu hospitalier à Paris, un chef de service de stomatologie a même écrit un ouvrage (09) qui justifiait l’extraction de toute dent dévitalisée quelle que soit la pathologie générale, car il considérait leur stérilité illusoire (10). Un médecin de Grasse a fait de même pendant une quarantaine d’années (11). Un dentiste de Cannes a aussi alimenté notre site internet, notamment de plusieurs heures de vidéos d’améliorations de santé surprenantes après extractions de dents dévitalisées (12). Il a été interdit d’exercer par l’Ordre des dentistes.
dents dévitalisées
Les dépenses de santé sont aujourd’hui devenues gigantesques. La dent dévitalisée nous semble en être la principale cause, même si paradoxalement elle est aussi la moins connue du grand public. Face à l’inaction des corporations médico-dentaires, voire parfois à leurs tentatives d’occultation de ce sujet très contrariant pour certains, et face au scepticisme des médias et des politiques noyés sous une pléthore d’informations médicales de moindre importance, il nous est donc apparu essentiel de soutenir cette information.
dents dévitalisées
Jean Pierre Garel, Dr es Sciences, biologiste et Directeur Honoraire de Recherche au C.N.R.S. et Michel Raynaud, Dr es Sciences, enseignant à l’Université des Sciences de Toulon.
dents dévitalisées
Michel Raynaud
michelraynaud98@yahoo.fr


Compléments d’informations:

 

Sante-Dents.com: http://www.sante-dents.com
Dent-Devitalisee.com: www.dent-devitalisee.com


dents dévitalisées
(01) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(02) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(03) raynaud.univ-tln.fr
(04) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(05) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(06) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(07) www.issels.com
(08) www.drclark.net
(09) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(10) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(11) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr
(12) michel.raynaud.pagesperso-orange.fr

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source: www.energie-sante.net

 

Source: http://www.lasantenaturelle.net/184/la-sante-naturelle.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 15:56

Message relayé

Un peu de calcul nucléaire...

 

"Je vous salue,

 

Vous aurez remarqué qu'il est extrêmement rare que je diffuse ou que je relaie une info.

Mais ici, une donnée me hante l'esprit depuis quelques jours.


J'ai vérifié et re-vérifié: l'info est exacte.

 

La semaine dernière, la chaîne Arte-tv a diffusé un documentaire sur la recherche militaire nucléaire.

http://videos.arte.tv/fr/videos/1954_61_les_bombes_h_de_la_guerre_froide-6325650.html

encore visible pendant 7 jours [alors, si vous ne l'aveze pas vu, allez-y tout de suite!].


Durant de nombreuses années, les "Puissances Nucléaires" ont réalisé de multiple essais atmosphériques de leurs diverses bombes nucléaires, thermonucléaires, à hydrogène, au lithium, etc..


Les US avaient testé leur première bombe au lithium sur l'atol des Bikini. Suite à une "légère" incompréhension, l'essai "Bravo" a développé 15 Méga tonnes au lieu des 5 prévus.


(A l'époque, comme les bombes atomiques étaient plutôt sexy, on a pas hésité à associer le nom du lieu des essais au nouveau maillot de bain deux pièces ;--)), sic ! )


Pour référence, Hiroshima représente 15 Kilo tonnes de TNT.

Donc, cet essai "Bravo" sur les Bikini a été 1000 x plus puissant et plus polluant que Hiroshima!

 

L'URSS, avec A. Sakarov, futur Prix Nobel de la Paix, on lancé une bombe "Tsar" de 50 Méga tonnes soit > 3000 x Hiroshima!!!

 

Quant aux autres pays "nucléaires", ils n'ont jamais été en reste.

 

Affolés par tant de retombées, les 2 super-puissances de l'époque ont signé, dans les années 60, un accord n'autorisant que les essais souterrains/sous-marins.

 

On se pose la question: comment évaluer la pollution de toutes ces retombées radio-actives indésirables qui ruineront la santé d'une multitude d'êtres vivants présents et à venir pour une durée... on ignore cette durée.


Ô surprise, à la fin de la vidéo, un calcul affreux mais réaliste nous est fait:


Désignons la première explosion sur Hiroshima comme unité de mesure.


Alors, on peut être aterré de conclure que l'ensemble des essais nucléaires militaires atmosphériques a pollué notre Terre autant que

 

UN Hiroshima tous les jours et ce,
pendant VINGT-CINQ ANS!

 

Relisez bien cette phrase et dite-vous que vous ne rêvez pas,
malheureusement.

 

Avec une petite règle de 3 et en se référant aux décès liés à l'explosion d'Hiroshima, on calcule que l'ensemble des ces essais atmosphériques auraient pu être responsables du décès prématuré de ... 3 milliards d'humains et ce, sans compter les handicapés et tous les vivants dont la vie a été, est et sera "plombée" par cette pollution massive.


Ne serait-ce pas là, une origine fort probable d'une multitude de maux et mal-être dont nos contemporains sont affectés ou se plaignent sans relâche?

 

Quels délires!!!!


Etienne de Spiennes,

 

qui vous invite à diffuser largement..."


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 13:08

Non aux vaccins, oui à la Vie!

 

Une grande partie des articles ayant paru sur le blog de L'Art de Vivre Sain relativement aux vaccinations ont été regroupées en un unique dossier de 343 pages (7x7x7!), sous le titre "Non aux vaccins, oui à la Vie!".

 

C'est pratique de disposer d'un tel dossier lorsque l'on veut adresser, à des parents et amis, un maximum d'informations en un seul clic!

 

Ce dossier - ainsi, du reste, que de nombreux dossiers de santé naturelle et d'informations alternatives - est librement et gratuitement téléchargeable (après la création d'un compte) sur le site du Réseau REAGIR:

 

 

Ressources Communes Gratuites sur le Réseau REAGIR:

 

http://www.reseau-reagir.net/infos.php?id_rub=65

 

Lien direct (une fois connecté au site) vers la page de téléchargement du dossier "Non aux vaccins, Oui à la Vie!":

 

http://www.reseau-reagir.net/membres/ressources.php?id_rub=104

 

S'inscrire à la Newsletter du site du  Réseau REAGIR:

 

Sur la page d'accueil du site, bandeau de gauche en bas:  reseau-reagir.net.. Insérez votre e.mail et validez!

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 21:28

 

Les pestiférés des temps modernes

 

Extrait du livre de Gunilla Ladberg

 

Chapitre 10 Méfiance et ennuis avec les autorités

Comment sont traités les EHS quand ils demandent l'aide des médecins, des autorités, des fonctionnaires, etc.? Cela varie évidemment d'un cas à l'autre.

Certains ont fait de bonnes expériences. Ils ont reçu de l'aide – ou du moins on a fait preuve de compréhension à leur égard.

Kenneth: J'ai eu la chance de rencontrer un médecin qui connaissait les problèmes des EHS et j'ai eu droit à son respect.

Maria: Mon médecin m'a crue quand je lui ai dit que j'étais électrosensible mais il n'a pas pu m'aider. Il m'a dit que notre société ne possédait pas les ressources nécessaires pour le faire.

Pourtant, la plupart du temps, il en va tout autrement.

Inger: Je suis allée consulter les services sociaux concernant mes problèmes de logement. Après avoir exposé ma situation, on m'a hurlé au visage: “Aucune preuve scientifique n'existe au sujet de l'EHS. Et si vous soumettez une demande de soutien, soyez certaine que je ferai en sorte qu'elle soit rejetée!”

“Idées délirantes”

Avant de rencontrer les réfugiés EHS, je connaissais un jeune homme de 25 ans qui souffrait également d'électrohypersensibilité. Ses symptômes étaient essentiellement des douleurs dans différentes parties du corps. Il a finalement fait le rapprochement entre ses problèmes physiques et l'électricité et les téléphones portables et il en a parlé à son médecin. Celui-ci lui a immédiatement prescrit des médicaments psychotropes. Lorsque plus tard il a pu jeter un oeil sur son rapport médical, le diagnostic du médecin était:

“Imagination délirante”.

Elisabeth: Le médecin n'a fait preuve d'aucune compréhension:

“L'électrohypersensibilité n'existe pas!” Comment pouvait-il dire une chose pareille? Mes symptômes se déclenchaient de façon si évidente quand j'étais devant l'ordinateur. Il ne voulait tout bonnement pas m'écouter. Il m'a simplement prescrit une semaine de congé maladie pour “vertiges étranges”.

Il m'a aussi envoyée chez un autre médecin. J'étais ravie. J'espérais enfin tomber sur quelqu'un de compétent. Mais ça a été encore pire. La temps de la consultation, qui a été longue, a été utilisé pour me faire la leçon:” Tout le monde a toujours été effrayé des nouvelles technologies. Lorsque les trains ont fait leur apparition, les gens ont pensé que la vitesse du train pouvait être dangereuse. Aujourd'hui, ils pensent que les ordinateurs sont dangereux.”

Après ça, il s'est lancé dans un discours sur ce qu'il a appelé une psychose de masse, semblable à la “frog illness” apparue au 19e siècle, quand les gens croyaient qu'ils avaient des grenouilles vivantes dans leur estomac. Il a comparé la “frog illness” aux empoisonnements dus aux amalgames au mercure et l'hypersensibilité électromagnétique. Pour lui tout ça tient de la psychose.

Il m'a également demandé si mon job me déplaisait. J'adorais mon travail. Il ne m'a accordé aucun congé maladie mais il a insisté pour que je poursuive mes travaux sur ordinateur, au moins à temps partiel. Le seul soutien qu'il m'a offert a été de m'envoyer voir un psychologue. Quand je l'ai poliment prié de bien vouloir éteindre les lampes fluorescentes de son bureau car elles m'indisposaient sérieusement, il a purement et simplement ignoré ma demande.

J'étais allée voir un médecin car j'avais désespérément besoin d'aide. Je n'arrivais plus à saisir les réactions de mon corps. Ça a été une véritable humiliation que de se voir soumise à un interrogatoire et de ne pas être crue.

Cette expérience m'a purement anéantie.

Des poupées et de petites chaussures d'enfant

Mia: L'Assurance maladie voulait que je me rende à Nynäshamn pour un examen de 4 jours et que je réside dans un hôtel qui était situé à 50 mètres d'une antenne 3G. C'était absolument impossible. Comme alternative, ils ont contacté un cabinet de conseils pour l'évaluation des emplois. Sont alors arrivés un médecin, un physiothérapeute et une psychologue. La psychologue avait apporté des poupées et une paire de chaussures d'enfant. Elle a commencé son discours en laissant supposer que des choses qui se seraient passées dans mon enfance pourraient avoir un lien avec mon problème. Je n'y comprenais plus rien. Je luis dis: “Je croyais que le problème était de savoir pourquoi je n'arrivais plus à travailler. Avez-vous lu mon rapport?” Non, elle ne l'avait pas reçu. “Que savez-vous de moi?” “Que vous avez vécu dans cette cabane pendant quelques années, que votre mari est mort et que vous êtes veuve.”

Elle ne savait absolument rien de mon histoire. Elle pensait qu'il s'agissait d'un problème psychologique lié à mon enfance et à la mort de mon mari...

“Vous ne vivez pas dans la réalité”

Eva: Il faut être psychologiquement très fort pour supporter tout ça. Même après toutes ces années, on fait encore face à beaucoup d'incompréhension, de méfiance et d'incrédulité.

Quand les médecins ne peuvent poser de diagnostic, ils nous envoient chez des psychologues ou des psychiatres. Je me suis retrouvée chez un psychiatre au comportement plutôt étrange. Il était assis, les pieds sur la table et m'a jeté d'un air provocateur: “Alors, vous ressentez les courants électriques?

Décrivez-moi ça!” Je me suis exécutée. Il a tout à coup tapé du poing sur la table et s'est écrié:”Vous ne vivez pas dans la réalité. Cela fait plus de cent ans que nous possédons le courant électrique!”

La Swedish Association for the ElectroSensitive (aka FEB) a été créée en 1987. Notre système de soins de la santé est consternant. Que les médecins nous témoignent du mépris lui semble parfaitement normal. Même aujourd'hui je ne dis à aucun médecin que je souffre d'EHS. Ça devient trop compliqué. J'ai été convoquée pour faire une mammographie, je ne leur en parlerai pas non plus. Plutôt supporter. Et pourtant, il n'est pas bon de réagir à ces séances d'intimidation par le silence.

Et c'est exactement ce que je pense.

Peur de la nouvelle technologie? Non, au contraire!

Une croyance commune à laquelle mes nouveaux amis sont constamment confrontés est qu'ils ont peur de la nouvelle technologie, que leurs symptômes sont d'ordre psychologique. Mes interviews révèlent une tout autre histoire.

Nombre d'entre eux ont été complètement immergés dans la nouvelle technologie. Comme Inger qui a passé maintes nuits devant un ordinateur ou Klas qui a été producteur multi-media. C'est peut-être pour cela qu'ils sont tombés malades.

Elisabeth raconte comment tout a commencé pour elle.

J'étais enseignante en préscolaire et j'avais un métier formidable mais assez pénible. J'avais des douleurs aux épaules et à la nuque et j'ai dû réduire mon travail à 50%. J'ai assez vite réalisé que je ne pourrais plus reprendre ce job à 100%. J'ai donc entrepris un cours en conception graphique. Je travaillais sur ordinateur et j'étais ravie de la nouvelle carrière que je venais d'embrasser.

Lorsque j'ai terminé ma formation, j'ai obtenu une place d'apprentissage à Enköping. Mais après trois semaines, je me sentais épuisée. J'avais des vertiges et je ressentais une grande fatigue. J'avais des problèmes cardiaques, des problèmes de peau et oculaires, ainsi que des maux de tête. J'avais le sentiment d'être complètement déconcentrée. Un matin, j'ai ressenti ces symptômes dès que j'ai enclenché l'ordinateur. Je n'en pouvais plus. Je suis rentrée à la maison où j'ai passé quelques jours au lit avec des frissons.

Je me sentais vraiment mal mais je n'avais aucune idée qu'il pouvait s'agir d'EHS. A l'époque, je ne savais pas ce que c'était.

Une phobie? Bien au contraire!

Il n'est pas rare que l'électrosensibilité soit considérée comme une phobie. Pourtant, pas un seul de mes interlocuteurs n'a affiché de réaction phobique. Un patient souffrant de phobie évite par tous les moyens les situations et lieux qui pourraient représenter des dangers pour lui, souvent au-delà de la raison.

Mes amis ont prouvé qu'il n'en était rien. Ils ont délibérément testé des lieux où ils ont fini par remarquer que leurs symptômes empiraient. Ils ont bravement approché des antennes de téléphonie mobile et des clôtures électriques afin de vérifier leurs symptômes. Ils ont ainsi pu découvrir où se situaient pour eux les limites du supportable, les causes des symptômes de malaises et de leurs handicaps.

Nombre d'entre eux ont continué à faire des choses qu'ils savaient pertinemment devoir éviter. Tel se rend dans des magasins bien qu'il sache qu'il s'y sente mal, tel autre se rend à un concert ou au restaurant tant cette forme d'isolement continu lui pèse. Ils visitent des connaissances même  si ce moment de plaisir leur coûte une fatigue extrême. Ces comportements sont en parfaite opposition avec un comportement phobique.

Eva: Parfois je m'entête. Je refuse de me laisser envahir par l'EHS. Je veux être normale! C'est alors que je fais des choses que je ne devrais pas faire, comme me rendre n'importe où juste pour le plaisir de me mêler aux gens.

C'est là que les choses se gâtent.

Nombreux sont ceux qui ont des symptômes sans savoir pourquoi, l'explication leur vient par la suite.

Eva raconte comment son mari a pu détecter d'où provenait son malaise alors qu'ils visitaient une petite maison de campagne et qu'elle pensait que c'était le jeu de son imagination.

La méfiance dont font l'objet les personnes que j'ai interviewées est d'autant plus incompréhensible qu'elles sont parfaitement lucides et s'expriment clairement. Elles parlent de leur vécu avec une sagacité remarquable. Si bien que je me demande comment un seul être humain, un médecin ou quiconque les écoute, puisse en arriver à considérer que leurs symptômes sont dus à une faiblesse d'ordre psychique ou à une imagination délirante. C'est absolument incroyable. Ça m'amène à penser, avec un brin d'ironie: l'ensemble de la profession médicale aurait-elle perdu le sens de la réalité?!?!

A qui sert le déni?

Björn: Nous ne sommes pas traités comme des êtres humains normaux, en possession de leurs pleines facultés, puisque les expériences que nous vivons et relatons ne sont pas prises en considération.

Je ne cesse de me demander pourquoi le reste de la société a tant de peine à prendre au sérieux les expériences de ces personnes. J'imagine qu'il s'agit d'un ensemble de facteurs.

L'une des raisons est vraisemblablement les puissants intérêts économiques générés par l'industrie de la télécommunication, elle-même soutenue par notre gouvernement. Ce n'est pas un phénomène nouveau. Il en a été de même avec l'industrie du tabac, de l'amiante, certains médicaments, des pesticides, ainsi que des herbicides. L'industrie utilise la désinformation pour résister à la propagation de faits avérés jusqu'à ce qu'ils deviennent trop évidents pour être ignorés.

Conséquences

En ce qui concerne la famille et les amis, ils ont d'autres raisons pour choisir de nier la réalité. L'accepter pourrait signifier pour eux la nécessité de changer radicalement leur mode de vie. Nombre d'entre eux sont si habitués aux gadgets électroniques, téléphones portables et téléphones sans fil qu'ils 50sont peu disposés à s'en passer. Cela aurait de graves conséquences sur leur routine, leurs relations et tout leur mode de vie.

Mia: Ma famille est bien disposée à m'aider mais je ne suis pas persuadée qu'elle saisisse réellement ce qui se passe. Ce n'est pas uniquement à l'industrie que nous en voulons mais aussi aux gens qui nous entourent. Peu d'entre eux acceptent de se séparer de leurs gadgets sans fil. La plupart de nos proches refusent et c'est dur pour nous. Tout le monde flanche devant les tendances du marché. Je ferais probablement pareil si je n'étais pas électrosensible. Je serais probablement aussi empêtrée dans le même bourbier.

Provocations

Björn: Avant d'acheter cette maison, nous avons parlé à notre futur voisin qui possède une maisonnette de week-end proche de celle qui nous intéressait.

Nous lui avons fait remarquer que nous n'achèterions cette maison que si personne dans le voisinage n'utilisait de téléphone portable. Nous l'avons fait afin de connaître son opinion sur le sujet. Nous lui avons demandé:” Seriezvous prêt à laisser votre portable chez vous quand vous vous rendez dans votre maison de week-end?”. “Bien sûr, sans problème.” Après tout, il y a déjà installé le téléphone fixe. Et nous d'insister: “ Vous en êtes sûr? On ne veut pas faire preuve de harcèlement...” “C'est sans problème aucun!” nous a-t-il assuré.

Aujourd'hui, quand il arrive avec sa famille, c'est toujours avec leurs téléphones portables. Quand nous avons tenté de lui rappeler sa promesse, il a dit: ”Oui, mais bon, ça fait déjà bien trois ans. Ça serait peut-être le moment d'en finir avec ces conneries!” Maintenant, dès qu'ils arrivent, nous devons fuir.

On est toujours sur nos gardes et dès qu'ils arrivent, on s'en va immédiatement. Aussitôt qu'on entend une voiture, on va voir qui c'est.

Quelques minutes après leur arrivée on se sent si mal qu'on a intérêt à être prêts à partir. Un jour, notre voisin est arrivé avec sa famille alors que j'étais parti faire une balade en forêt. Quand je suis rentré, j'ai trouvé Siv gisant sur le sol à côté d'une pile de bois. Elle s'était évanouie.

Des voisins et amis deviennent des “ennemis” parce que nous ne savons jamais s'ils sont porteurs de quelque objet que nous ne pouvons tolérer. Il arrive aussi que des gens traversent notre propriété avec leurs portables enclenchés juste pour nous tester et voir si nous réagissons réellement!!! On a l'impression d'être des cobayes.

Siv explique, alors qu'elle détecte mon appareil photo numérique: Diverses études de provocation ont été entreprises où des personnes souffrant d'EHS ont été confrontées à des portables. Ce genre de tests est censé révéler si l'on peut détecter quand les portables sont enclenchés ou non. Le problème est que ces études de laboratoire sont effectuées dans des endroits déjà fortement irradiés pour des gens comme nous. Lorsque je me rends en ville, je ne réalise pas immédiatement si quelqu'un a enclenché son portable, car je suis déjà indisposée par la radiation ambiante.

C'est comme si l'on devait détecter une personne allumant une nouvelle cigarette dans une pièce enfumée.

D'autres études ont cherché à identifier d'éventuelles différences psychiques entre les personnes souffrant d'électrosensibilité et d'autres insensibles à ce phénomène. Comme on pouvait s'y attendre, aucune différence n'a été décelée.

Concept mondial menacé

Les électrosensibles ne correspondraient-ils pas à la vision du monde des pays développés? C'est peut-être la raison pour laquelle les médecins en arrivent à nier le problème ou à dire que l'EHS est une forme d'aberration. Cela semble très difficile à accepter que des êtres humains puissent être affectés par des signaux électromagnétiques, alors que notre corps, le coeur, le système nerveux et le cerveau, fonctionne grâce à d'infimes pulsions électriques. Avec l'ECG et l'EEG on a encore affaire à des phénomènes électriques. Et bien qu'il ait été démontré que d'autres ondes électromagnétiques émises par les rayons-X, la radioactivité et le radar sont extrêmement nocives, les gens persistent à croire qu'elles sont inoffensives.

Il reste que les fonctions physiologiques chez les être vivants sont contrôlées par de faibles pulsions électriques jusqu'au niveau des cellules. Les champs électromagnétiques ayant entre eux un effet d'induction, il va de soi que notre système électrique physiologique puisse être affecté négativement par des champs électromagnétiques artificiels, particulièrement par la radiation de micro-ondes. Aujourd'hui, chacun de nous est soumis à une radiation un billion de fois supérieure à la radiation naturelle dans laquelle notre corps a évolué.

Des experts non qualifiés

En août 2007, le programme des nouvelles de la télévision suédoise Aktuellt a clairement illustré le scepticisme que soulève cette question dans ce pays.

Cela a commencé avec l'argumentation selon laquelle les municipalités avaient dépensé des millions pour l'assainissement électrique afin d'aider les personnes souffrant d'EHS, bien qu'aucune preuve scientifique n'existe établissant que ces efforts seraient effectivement utiles. (Une déclaration étrange si l'on tient compte du fait que rares sont les municipalités qui ont démontré un quelconque intérêt à cet égard.)

Commentaire: Extrait du livre suédois Sur l'électrohypersensibilité (Hélène Aastrup-Samuels): A la Clinique de santé environnementale de Dallas, Texas, le Dr W. Rea et ses collègues ont effectué des recherches sur la sensibilité individuelle vis-à-vis des fréquences électromagnétiques. Ils ont examiné les réactions pupillaires de personnes électrosensibles soumises à des expositions de fréquences variées et ils ont identifié celles auxquelles les sujets réagissaient. D'autres tests de provocation ont confirmé ces résultats. Evaluation of the Anatomic Nervous System Response by Pupillographical Study in the Chemically Sensitive Patient.

Professor Bengt Arnetz, Chief Physician, Centre for Occupational and Environmental Medicine, Huddinge Regional Hospital: “Le modèle explicatif psychologique ou l'hypothèse selon lesquels les personnes électrosensibles seraient plus sujettes à des troubles psychiatriques ont été réfutés par nos propres recherches”. Cancer & Allergy Foundation Magazine, N° 1, 1996. 

Dans un article, Madame Lena Hillert, Professeur et experte autoproclamée, déclare, sans la moindre preuve scientifique, que les personnes souffrant d'EHS peuvent être traitées grâce à une thérapie cognitive. Il est intéressant de noter qu'en 2000, elle a été disqualifiée par le Bureau du vérificateur général étant donné ses relations professionnelles avec l'industrie des télécommunications. Lors de l'interview télévisée, on lui a posé la question suivante: “Existe-t-il des dangers quelconques pour que des mesures telles que l'assainissement électrique soient nécessaires?” Elle a répondu, et je cite:

“Il pourrait y avoir danger si l'individu s'imposait des restrictions; qu'il ou elle ressente de plus en plus le besoin de s'éloigner de la société, de sa famille et de ses amis. Le danger de la propagation du doute existe également: d'autres individus pourraient commencer à s'inquiéter et à se demander si tel environnement n'est pas soumis à des radiations dangereuses puisque des mesures de précaution ont été prises pour des personnes apparemment malades. On peut se poser la question: ”Est-ce également dangereux pour moi?”

En d'autres mots, les mesures de précaution pour la santé et la sécurité sont des menaces pour les individus...  Je n'en croyais pas mes oreilles.

Dans tout le pays, les électrosensibles passent leur temps à chercher des logements acceptables. Certains d'entre eux, réunis sous l'association Frivolten (sous tension), ont passé quelques années à localiser des lieux où le rayonnement global était suffisamment faible pour y construire des logements pour les EHS. Des lieux propices ont été dénichés et certaines municipalités ont même démontré un intérêt au projet. Cependant, selon les lois en vigueur, il est très difficile de protéger ces endroits contre l'imposition de la technologie sans fil. Mais malgré les nombreux obstacles, Frivolten poursuit ses recherches inlassablement.

Un immeuble qui semblait adéquat pour des EHS a été trouvé dans la ville de Degerfors. Un plan d'assainissement électromagnétique a été mis sur pied avec le soutien financier de la SBO (Société nationale d'hypothèques et de logement). La commune a réagi positivement au projet et 150 personnes ont manifesté leur intérêt pour des appartements. C'est alors qu'est intervenue, par e-mail, l'industrie de la téléphonie mobile en la personne du Chef de la direction de MTB (l'Association de l'industrie Telecom), Mats Holme. Ce dernier a fait pression sur la Municipalité en affirmant qu'il n'existait aucune preuve que de telles mesures d'assainissement amélioraient la santé de qui que ce soit. Malheureusement, la Municipalité a modifié sa position et les travaux d'assainissement ont été interrompus. Le bâtiment qui aurait pu améliorer la vie des EHS ne verra pas le jour dans cette ville.

Et cela n'arrive pas qu'en Suède.

Il est erroné de croire, comme on le prétend dans certains débats, qu'on ne trouve des électrosensibles qu'en Suède (insinuant par là qu'il s'agit de maladie imaginaire). C'est absolument faux. Dans tous les pays où des Dans le cadre de l'enquête RALF, 1997 (Council for Work Life Research) recherches ont été menées les mêmes symptômes sont apparus: vertiges, sévères maux de tête, nausées, troubles de mémoire, confusion, acouphènes et problèmes de sommeil.

En Autriche, 3,5% de la population souffre d'EHS, un nombre qui a doublé dans les dix dernières années. En Allemagne c'est 9% et en Suisse 5%. On trouve des groupes de soutien pour les EHS en Allemagne, en Autriche et dans plusieurs autres pays. Les personnes souffrant d'EHS franchissent les frontières pour s'entraider, l'enjeu principal étant de trouver des lieux de vie tolérables.

Des médecins irlandais, américains, autrichiens et japonais ont émis des mises en garde. Nombre de médecins allemands se sont engagés en la matière. Cela a commencé en 2002 avec l'Appel de Fribourg. 60 médecins allemands ont publié un appel qui commence de la manière suivante:

L'Appel de Fribourg 9.10.2002

Nous, médecins exerçant dans toutes les disciplines, particulièrement en médecine environnementale, nous tournons vers le corps médical et les autorités responsables de la santé publique, de la politique, ainsi que vers le public afin d'exprimer notre profonde inquiétude pour la santé de nos semblables.

Ces médecins avaient remarqué ces dernières années “une hausse

spectaculaire des maladies chroniques et graves”, dont:

 chez les enfants, dans l'initiation à la connaissance: troubles de la concentration et du comportement (troubles déficitaires de l'attention)

 Extrêmes fluctuations de la pression artérielle ne répondant pas de manière satisfaisante aux traitements pharmaceutiques

 Arythmies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux parmi une population de plus en plus jeune

 Maladies cérébrales dégénératives (la maladie d'Alzheimer) et épilepsie

 Cancers: leucémie, tumeurs du cerveau

 Maux de tête, migraines

 Fatigue chronique

 Agitation, anxiété

 Insomnie, somnolences diurnes

 Acouphènes

 Vulnérabilité aux infections

 Douleurs névralgiques et musculaires non spécifiques

Les médecins allemands concluent dans leur Appel que la cause de ces maladies est due aux micro-ondes. Ils ont entre autres remarqué une amélioration ou une disparition relativement rapide des maladies de longue durée ou des affections après la réduction ou l'élimination des radiations micro-ondes dans l'environnement du patient.

L'Appel poursuit:

Nos efforts thérapeutiques pour restaurer la santé de nos patients deviennent de moins en moins efficaces. La pénétration libre et continue des radiations dans les lieux de vie et de travail – particulièrement les chambres à coucher, une place essentielle pour la relaxation, la régénération et la guérison – cause un stress ininterrompu et empêche le rétablissement complet du patient.”

Plusieurs milliers de médecins allemands ont, à ce jour, signé l'Appel de Fribourg.

L'Appel de Bamberg: “Nous exigeons une action immédiate” Quelques années plus tard, des médecins de la ville de Bamberg ont réalisé une étude plus systématique sur l'effet des radiations des antennes de téléphonie mobile sur la population. Suite à cette étude, une lettre a été adressée au Ministre de la santé de l'environnement de l'Allemagne, en 2006:

La lettre commençait par ces mots:

Les antennes-relais de téléphonie mobile font encourir aux personnes vivant dans leur proximité un risque grave pour leur santé. Il est nécessaire que les autorités agissent immédiatement.

Autre extrait de la lettre:

D'octobre 2004 à janvier 2006, plus de 900 individus ont été interviewés dans 184 lieux abritant des antennes-relais de téléphonie mobile. Des mesures ont été réalisées dans des maisons ou des lieux de travail.

Résumé des observations cliniques des médecins:

On observe un nouveau profil complexe de maladies avec un ensemble de symptômes relatifs aux champs électromagnétiques de hautes fréquences pulsés avec une intensité bien inférieure aux standards de sécurité actuels en provenance, entre autres, des antennes-relais, des téléphones numériques sans fil DECT et du WiFi.

A cette description suit une liste de symptômes semblables à ceux mentionnés dans l'Appel de Fribourg.

Les effets nocifs sur la santé nous concernent tous, vos enfants comme les nôtres. Nous ne pouvons plus continuer à nous boucher les yeux. C'est pourquoi nous vous demandons d'agir immédiatement.

 Le rapport BioInitiative

En septembre 2007, le rapport BioInitiative a été publié par des chercheurs indépendants qui ont examiné des milliers de rapports et articles sur le sujet et en sont arrivés à la conclusion que les champs électromagnétiques sont la cause de nombreux problèmes de santé. Extrait du rapport BioInitiative:

Il y a peu de doutes que l'émission de champs électromagnétiques par les téléphones portables et l'utilisation des téléphones cellulaires affectent l'activité électrique du cerveau.

Mises en garde officielles

 En août 2007, le Ministre allemand de l'environnement a publié un avertissement sur l'installation de réseaux internet sans fil dans les écoles.

 Se basant sur le rapport BioInitiative, l'EEA (European Environmental Agency) a également publié un avertissement sur les effets de la technologie sans fil sur la santé. L'EEA exige qu'une action immédiate soit entreprise pour réduire les risques encourus par les téléphones portables, les antennes et les systèmes sans fil.

Et en Suède, qu'en est-il?

 

Sourcehttp://www.alerte.ch/images/stories/documents/publications/les_pestiferes_des_temps_modernes.pdf

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 09:08

"Poudres et potions de l'industrie alimentaire"

 

Un visiteur/lecteur du blog L'Art de Vivre Sain nous écrit en nous signalant un film important récemment passé sur Arte (merci à lui!):

Documentaire sur l'industrie alimentaire sur ARTE
H. R.


Vous avez dit "NATUREL" ???????????????

"Poudres et potions de l'industrie alimentaire" est, d'après moi, le meilleur film sur la face cachée de l'industrie alimentaire

A VOIR ABSOLUMENT !!!

[Remarque de LADVS: A ce jour et à cette heure le film est toujours en ligne sur Arte. Alors, si vous êtes intéressé(e), allez-y tout de suite!]

"Si hier soir vous n'avez pas vu le film "Poudres et potions de l'industrie alimentaire" sur ARTE, allez vite sur le site ci-dessous où vous pourrez re-visionner l'émission encore pour quelques jours. Elle vaut la chandelle. Vous apprendrez que l'industrie alimentaire nous cache un maximum d'éléments et qu'elle peut utiliser plusieurs milliers d'additifs alimentaires chimiques dont elle n'a pas besoin d'en faire mention sur les étiquettes. Sans commentaires…….!!!

Les mélanges que l'on nous fait avaler deviennent de plus en plus toxiques, alors que ceux qui nous gouvernent ferment gentiment les yeux sous la pression des industriels qui refusent de répondre aux enquêteurs qui veulent en savoir plus.

Dans ce film plusieurs scientifiques de haut niveau tirent la sonnette d'alarme alors que personne ne les écoutent. Le lobbies et les gains réalisés par les actionnaires sont ENORMES alors que nous devenons de plus en plus malades à la suite de leurs agissements. Il EST TEMPS D'AGIR et de divulguer au maximum ces abus. L'homme est entrain de creuser sa tombe avec ses dents alors que des solutions simples sont à notre disposition. 

Pour ceux qui en ont la possibilité vous pouvez aussi regarder la rediffusion de ce même reportage en français sur ARTE le vendredi 14 octobre 2011 à 10 H 05.

Bon appétit avec les aliments transformés par l'industrie alimentaire ……….. !!!!

Pour rester en bonne santé il n'existe qu'une seule et unique solution: CONSOMMEZ "SIMPLE" et "BIO".

A diffuser le plus largement possible.

R."

http://videos.arte.tv/fr/videos/poudres_et_potions_de_l_industrie_alimentaire-4174122.html 

(Cliquez ou faites un copier-coller)

Présentation du film: Poudres et potions de l'industrie alimentaire

À l'heure où la production alimentaire est devenue un processus de haute technologie visant les plus bas coûts, les aliments sont-ils aussi sains et naturels que les industries agro-alimentaires voudraient le faire croire? C'est à coup de publicités mensongères que les marques persuadent les consommateurs des prétendues vertus de leurs produits pour la santé. Non seulement celles-ci sont rarement prouvées par des analyses sérieuses, mais, quand la science s'en mêle, ses conclusions font froid dans le dos: vitamines de synthèse nocives à trop haute dose, recrudescence des réactions allergiques, addiction au sucre...

Des artifices législatifs permettent également aux agriculteurs de multiplier les pesticides sans réel contrôle. Malgré les protestations des associations de défense des consommateurs, les législateurs font souvent passer l'industrie et ses lobbies avant la sécurité alimentaire du citoyen...

(Allemagne, 2011, 60 mn)

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 15:22

 

Menaces sur nos neurones

 

 

 

Source: http://www.actes-sud.fr/menace-sur-nos-neurones

.

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 16:46

 

Next-Up n'aime pas Linky

 

et, apparemment, a de bonnes raisons pour ça,

notamment celle pour nous primordiale selon laquelle,

- outre le fait d'être un mouchard installé à domicile -

Linky délivrant un courant qualifié de "sale"

ne serait pas du tout bon pour la santé!

(L'on parle de tumeurs au cerveau).

 

 

Nouveau-Compteur.jpg

 

 

Sauf de s'éclairer à la bougie ou d'avoir une installation électrique

totalement indépendante la question d'avoir ou non Linky

 chez soi se pose à "beaucoup de monde"...

 

Alors, avant de dire oui ou non, il est prudent de prendre le temps

et la peine de bien s'informer...

 

Citoyen, lève-toi et prends ta vie en mains!

 

La question est donc: Avec ou sans Linky?

 

Lire le dossier sur le site de Next-Up

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 11:13

 

Des cobayes humains inconscients

 

"Les crimes de l'extrême civilisation

sont pires que ceux de l'extrême barbarie!"

 

- Barbey d'Aurevilly -

 

Beaucoup de "citoyens" font aveuglément confiance aux autorités des états sans pouvoir - ou vouloir - s'maginer que - bien qu'ils soient censés les protéger - les états aussi agissent souvent de façon criminelle, par exemple en utilisant, à leur insu, des êtres humains en bonne santé comme des cobayes de laboratoire!

 

Ce qui s'est alors passé pour des Guatémaltèques considérés comme des rats de laboratoire a-t-il été cccompli par l'Allemagne nazie? Pas du tout; ce sont les Etats-Unis d'Amérique qui, à l'instar des nazis - juste après la guerre, ont fait cela!

 

 

 

 

De tels faits éclairent aussi d'un jour nouveau la pratique des vaccinations, surtout lorsque celles-ci sont assorties d'un caractère de contrainte pouvant parfois aller jusqu'au fascisme - comme on l'a vu dans le Maryland -.

 

Ces pauvres Guatémaltèques s'imaginaient que, par la vaccination l'on était en train de les protéger d'un mal tout à fait hypothétique, alors que, tout au contraire, de façon bien réelle et tout à fait délibérée, l'on était en train de leur inoculer la redoutable syphilis!

 

Et, bien sûr, "au nom de la science"!

 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 22:12

 

Se protéger des dangers

des émissions radio-actives

grâce à l'alimentation


Les principales sources d'exposition aux radiations


L'EXPOSITION EXCESSIVE AUX RADIATIONS provient:


1) des retombées radio-actives d'essais nucléaires;


2) des accidents majeurs de centrales nucléaires, comme ceux de Three Mile Island et Tchernobyl [Note de La Santé Naturelle: Et maintenant de Fukushima!];


3) des accidents survenus dans les usines de stérilisation et d'irradiation des aliments;


4) des fuites radio-actives mineures, non rendues publiques, provenant de petits incidents dans les centrales nucléaires;


5) des fuites et des émissions usuelles d'appareils et produits utilisant la technologie nucléaire;


6) des radiations provenant de techniques médicales, comme les rayons X, la fluoroscopie, la mammographie et la tomodensitométrie;


7) de l'activité nucléaire militaire, comme les accidents d'usine fabriquant des armes nucléaires, les problèmes de stockage et les accidents de sous-marin atomiques;


8) du radon;


9) de la fumée de cigarette.


Les accidents de centrales nucléaires se produisent plus fréquemment qu'on ne l'imagine. Le Radiation Protection Manual signale qu'il y a eu 2974 incidents dans les centrales nucléaires, rapportés par le Nuclear Regulatory Committee rien qu'en 1985. Selon le rapport de septembre 1985 du US General Accounting Office, il y a eu 151 «incidents importants de sécurité nucléaire entre 1971 et 1984 dans 14 pays occidentaux».


Le fait qu'il n'y ait pas d'organisme de contrôle civil des installations nucléaires militaires ajoute un risque supplémentaire. L'installation de Hanford dans l'état de Washington, sous contrat avec la General Electric, est un bon exemple de menace pour la santé publique découlant d'opérations gérées par les militaires. Dans les années 1940 et 1950, l'usine de fabrication d'armes de Hanford a exposé la population à des radiations équivalentes à 3000 fois la dose d'une radio des poumons par an, sans informer ou prévenir le quart de million de personnes exposées. Les fréquents accidents de sous-marins nucléaires constituent aussi un danger.


Une autre source d'exposition aux radiations vient du radon. Le radon est un sous-produit radio-actif de la désintégration de l'uranium naturel qui se rencontre souvent dans les dépôts granitiques, le schiste argileux ou les roches phosphatées, le béton fabriqué avec des phosphates contenant de l'uranium, le gypse ou la brique. Le radon émane de ces sources et s'infiltre à travers le sol et peut s'accumuler dans les sous-sols ou autres pièces de la maison mal ventilées.


Selon le Dr Steven Schechter, auteur de Fighting Radiation and Chemical Polluants with Foods, Herbs, and Vitamins Documented Natural Remedies that Boost Your Immunity and Detoxify, les fonctionnaires du National Cancer Institute pensent maintenant que le radon pourrait être responsable d'au moins 30.000 décès par cancers du poumon, chaque année. En 1988, l'Environmental Protection Agency (EPA), a estimé qu'environ 20% des habitations américaines présentaient des concentrations toxiques de radon. Une bonne ventilation ainsi que le colmatage des fissures du sous-sol constituent une protection efficace contre les infiltrations de radon à travers le sol.


Bien que cela puisse être surprenant, la fumée de cigarette représente une source importante de radiations. Le Dr Schechter souligne qu'en inhalant la fumée de cigarette l'on absorbe deux éléments radio-actifs: le polonium-210 et le plomb-210. Ce sont des produits de décomposition du radium-226. Le radium-226 se trouve dans les engrais phosphatés que l'on utilise dans les plantations de tabac.


L'on a aussi trouvé du radium-226 et du potassium-40 radio-actifs dans la fumée de cigarette. Dans un article publié dans l'American Scientist intitulé «Tabac, Radio-activité et Cancers du fumeur», le Dr Edward Martell signale que lors de l'inhalation de la fumée, ces éléments radio-actifs provoquent une émission de rayonnement alpha, qui est des centaines de fois plus élevée que le rayonnement alpha naturel. Il remarque aussi les quantités élevées de polonium et plomb-210 retrouvées dans les poumons et les ganglions lymphatiques des fumeurs victimes de cancers.


Une explosion nucléaire ne constitue pas la plus grande menace


Contrairement à la croyance populaire, la plus grande menace d'exposition aux radiations n'est pas le souffle de radiations ionisantes provoqué par une explosion nucléaire. Les radiations de faible intensité, émises pendant de longues périodes, provoquent les plus grands dommages au niveau des structures cellulaires. Ces radiations de faible intensité proviennent de l'exposition répétitive aux radiations qui émanent de l'absorption de particules aériennes radio-actives se déposant sur les aliments, ou de radiations en provenance de l'eau ou des sols incorporées à la structure cellulaire de l'aliment. Au final, ces radiations de faible intensité, émises pendant de longues périodes, produisent de grandes quantités de radicaux libres.


Cette production de radicaux libres provoquent des maladies dues aux radiations mortelles et contribue à l'augmentation du taux de cancers.


Un radical libre est créé lorsqu'une molécule possédant un électron très réactif «dérobe» un électron à d'autres atomes. L'on peut se représenter les radicaux libres comme des molécules qui ne sont plus équilibrées en électrons. Le seul moyen pour se ré-équilibrer est de prélever un électron sur une autre molécule, ce qui subséquemment déséquilibre la molécule suivante selon une réaction en chaîne. Lorsque des électrons sont dérobés aux atomes dans les structures biologiques, les structures et le fonctionnement de ces tissus biologiques sont interrompus. Les radicaux libres peuvent détruire les lipides, les enzymes et les protéines et peuvent provoquer la mort des cellules. Un effet particulièrement négatif des radicaux libres est de perturber le fonctionnement des membranes cellulaires et des membranes des structures inter-cellulaires. La structure et le fonctionnement de l'ADN/ARN est aussi perturbé, ainsi que la synthèse des protéines et le métabolisme cellulaire en général.

Les radicaux libres peuvent aussi créer des réticulations sur les protéines des tissus. Le phénomène de réticulation entraîne une altération de la forme structurelle des protéines de telle sorte que ces brins de protéines s'enchevêtrent entre eux. Lorsque cela arrive, elles ne peuvent plus accomplir leur fonction normale et cela peut contribuer au processus de vieillissement.


Les radicaux libres peuvent provoquer des inflammations, endommager les alvéoles pulmonaires et les vaisseaux sanguins, produire des mutations et causer des maladies dégénératives, dont le cancer. Les radicaux libres perturbent et épuisent le système immunitaire. En fin de compte, on peut aussi dire que les radicaux libres perturbent et épuisent les CESS de l'organisme. Beaucoup de chercheurs dans le domaine du vieillissement émettent l'hypothèse que la destruction occasionnée par les radicaux libres constitue la base du vieillissement, ou, tout du moins, accompagne toujours le processus de vieillissement.


Le danger des radiations chroniques de faible intensité a été découvert en 1972 par un médecin canadien, le Dr Abram Petkau. Il découvrit que les membranes cellulaires sont beaucoup plus endommagées par un rayonnement prolongé à faible intensité que par une brève exposition à un rayonnement plus intense, à dose globale égale. Il découvrit que les principaux dégâts n'étaient pas dus aux radiations ionisantes bombardant directement nos gènes (causant ainsi des mutations), mais à la production de radicaux libres. Selon Ernest Sternglass, professeur émérite de radiologie à la University of Pittsburgh School of Medecine, le Dr Petkau a découvert que l'effet d'une exposition prolongée à des rayonnements de faible intensité étaient mille fois plus important qu'une seule exposition massive.


Avec la découverte du Dr Petkau un grand pas a été franchi dans la compréhension du phénomène. Jusqu'en 1972, l'«exposition maximale autorisée» dans les centrales nucléaires, lors de retombées radio-actives ou dans les usines fabriquant des armes nucléaires, était estimée sur la base d'une brève exposition à un rayonnement intense, comme celui d'une explosion nucléaire. En conséquence une exposition chronique aux faibles doses était considérée comme relativement «sûre».


Physiologiquement, les faibles radiations sont en réalité mille fois plus dangereuses pour notre santé que ce qu'elles avaient été estimées. À cette faible intensité, la formation des radicaux libres devient très importante. Selon les observations du Dr Petkau, plus la dose de radiations est prolongée, moins elle a besoin d'être forte pour détruire les membranes cellulaires. Cela aide à comprendre pourquoi la leucémie et autres cancers se produisirent à des taux 100 à 1000 fois plus élevés que celui initialement prédit à Hiroshima. Avec cette découverte, l'on commence à comprendre qu'il n'y a pas de dose de radiations «sûre», car les radiations s'accumulent. Selon le physicien nucléaire John Gofman, Ph.D., M.D., dans Radiation and Human Health:


"Le préjudice dans ces cancers en nombre excessif, se produit à n'importe quelle dose de radiation ionisante, jusqu'aux plus infimes taux et doses concevables."


Le Dr Karl Z. Morgan, après trente années passées à la direction de la Health Physics Division de l'Oak Ridge National Laboratory, écrivit dans le Bulletin of Atomic Scientists de septembre 1978:


"Il n'y a pas de taux d'exposition sûr et il n'existe pas de dose de radiation si faible que le risque de malignité soit de zéro... les risques génétiques, et plus particulièrement ceux associés aux mutations récessives, peuvent être aussi nocifs et débilitants pour la race humaine que l'augmentation de cancers."


Selon Lita Lee, Ph.D., dans son livre Radiation Protection Manual, paru à la fin des années 80, l'estimation de la dose moyenne annuelle reçue par un Américain a augmenté de 170 à 360 millirems. La dose maximale admissible pour le public est de 500 millirems. Cette dose n'est pas liée à la sécurité ou à la santé, mais à «la bonne conscience de ceux qui sont au pouvoir».


Nous sommes constamment exposés aux radiations. Les personnes soumises aux expositions les plus sérieuses sont souvent celles qui vivent aux abords des centrales nucléaires. Par exemple, l'édition du San Jose Mercury News du 12 juillet 1990 rapporte que le secrétaire du Department of Energy (DOE), James Watson, a admis qu'une étude financée par ses services avait recensé de larges émissions de radiations par la centrale de Hanford, dans les années 1940 et 1950. Il est possible que les thyroïdes et autres organes d'enfants vivants dans le sillage du réacteur nucléaire de Hanford dans l'état de Washington puissent avoir reçu des doses de radiations d'iode-131 aussi élevées que 2 500 rads. Cette dose est cinq fois plus importante que la dose annuelle admissible.


Le médecin et physicien John Gofman a été engagé par l'Atomic Energy Commission (AEC) pour enquêter sur l'impact des radiations sur l'être humain; il conclut que l'exposition aux radiations est directement proportionnelle à l'augmentation des taux de cancers. Les résultats de Gofman, en 1985, indiquent que la dose admissible provenant alors des installations nucléaires provoquerait une augmentation annuelle de 16 000 à 32.000 morts par cancers. Dans Killing Our Own: The Disaster of America's Experience with Atomic Radiation, Harvey Wasserman rapporte que, suite à l'accident du réacteur nucléaire de Three Mile Island, le taux de cancers des personnes vivant dans les environs a été multiplié par sept et que 58% des naissances ont subi des complications.


Un survol des États-Unis exposera le voyageur à une dose de plusieurs centaines de millirads. La dose moyenne est de 300 à 500 millirads pour une radio pelvienne, de 10 à 500 millirads pour une radio pulmonaire et de 100 à 1000 millirads pour un panoramique dentaire. Le Dr Gofman estime, dans son livre Xrays Health Effects of Common Examinations, que plus de 45 000 cancers à issue fatale sont induits chaque année par les rayons X. Les données sont accablantes en ce qui concerne les installations nucléaires, la production d'armes nucléaires, les usines d'irradiation des instruments médicaux et des aliments et l'utilisation excessive des rayons X, qui constituent toutes une formidable menace pour la santé et la sécurité publique.


Les radiations sont bien plus toxiques que les produits chimiques ou les pesticides. Les isotopes radio-actifs qui se concentrent dans les organes spécifiques sont très nocifs car, selon le Dr Sternglass, chaque électron émis par un noyau radio-actif possède une énergie de plusieurs millions d'électron-volts, qui est suffisante pour détruire des millions de molécules dans les cellules vivantes.


Ces isotopes radioactifs émettent un rayonnement lorsqu'ils se désintègrent. Cela signifie que, lorsque certains isotopes, comme l'iode-131, se concentrent dans la thyroïde, ils libèrent des radiations qui endommagent les membranes cellulaires, inactivent les enzymes, altèrent le métabolisme cellulaire et peuvent provoquer une division cellulaire anormale. L'accumulation d'isotopes radioactifs dans les organes vitaux provoque les pires dégâts, car cela revient à exposer longuement ces tissus à la radiation.


Un autre problème occasionné par les isotopes radioactifs vient du fait qu'ils restent actifs sur de longues périodes. Le strontium-90 a une durée de vie de 560 ans, le plutonium-239 de 500.000 ans, le césium-137 de 600 ans et l'iode-131 de 160 jours.

Le Dr Sternglass souligne que les études épidémiologiques montrent que les taux de mortalité ont recommencé à augmenter parmi la population voisine d'installations nucléaires, comme cela avait été le cas à l'apogée des essais nucléaires atmosphériques dans les années 50. Dans les états ne possédant pas de gros réacteurs nucléaires, pas d'usine de fabrication de bombes atomiques et pas de site d'essais nucléaires, le Dr Sternglass note un taux de mortalité global qui décroît.


Le docteur anglais Alice Stewart, spécialiste mondiale d'épidémiologie nucléaire, a découvert que les femmes exposées à des radios lors de leur grossesse donnaient naissance à des enfants ayant deux fois plus de chance de développer une leucémie que les enfants non exposés in utero. Il semble que rien qu'une faible dose, approximativement l'équivalent d'une seule année d'exposition au rayonnement ambiant, double le taux de cancer chez les fœtus exposés. Elle a aussi découvert que le risque de développement d'une leucémie infantile était multiplié par douze si la radio survenait dans les 3 premiers mois de la grossesse plutôt qu'à la fin de celle-ci.


Le Dr Sternglass souligne que cette découverte d'une sensibilité aux radiations mille fois plus grande chez les jeunes embryons humains pourrait expliquer le fait qu'il ait observé une augmentation du taux de mortalité infantile après une exposition à des retombées radioactives suite à des essais nucléaires ou à des explosions comme celle de Tchernobyl. Sternglass émet l'hypothèse que lorsque le foetus ou le nourrisson est exposé à des éléments radioactifs, tel le strontium-90, les particules radioactives s'accumulent dans la moelle osseuse, là où se développent les cellules du système immunitaire, et perturbent leur fonctionnement.


L'iode-131, qui est absorbée in utero ou à travers le lait maternel ou de vache, perturbe la thyroïde. Une glande thyroïde qui fonctionne mal affecte la croissance et le métabolisme des nourrissons. La désintégration radioactive du strontium-90 produit de l'yttrium-90 qui entraîne un dysfonctionnement du thymus. Le thymus joue un rôle immunitaire très important. L'yttrium-90 s'accumule aussi dans l'hypophyse et les gonades et perturbe les fonctions cruciales de sécrétion et de régulation de ces glandes. Tous ces organes vitaux participent au processus de la naissance et au déclenchement du travail. Leur dysfonctionnement, dû aux particules provenant des retombées radioactives, peut expliquer l'épidémie croissante de fausses-couches et de naissances prématurées, associée au début des essais nucléaires atmosphériques en général et à l'accident de Tchernobyl en particulier.


Selon le Dr Sternglass, l'iode-131 se concentre cent fois plus dans la thyroïde des foetus que dans celle d'un adulte. Comme cet empoisonnement radioactif de la thyroïde affecte la croissance et le développement de tous les organes, Sternglasspense que cela peut expliquer l'épidémie d'insuffisance pondérale, observée chez les bébés, qui a commencé avec les essais nucléaires, ainsi que l'augmentation du taux de lésions cérébrales et de dyslexies. Lors de recherches complémentaires sur les lésions cérébrales dues aux radiations, le Dr Sternglass a noté une corrélation entre une exposition aux radiations prénatale et une exposition continue dans une zone d'essais nucléaires: un suivi sur 18 ans a montré une chute des scores au test standard d'entrée à l'université (SAT). Selon le Dr Sternglass, plus un foetus est exposé à de fortes doses de radiations, plus il présente un risque accru de déficience intellectuelle.


Les statistiques post-Tchernobyl effectuées aux États-Unis par le Dr Sternglass et présentées à la Première Conférence Mondiale des Victimes de Radiations à New York en septembre 1987 a mis en lumière de manière impressionnante la gravité du problème des radiations. Le taux de mortalité infantile suivant l'arrivée des retombées radio-actives de Tchernobyl, début mai 1986, a augmenté de 54% en juin 1986 sur la côte pacifique des États-Unis. L'état de Washington a enregistré la plus forte augmentation de décès pour mille naissance avec 245%. La Californie suivait avec 48% d'augmentation par rapport au mois de juin de l'année précédente. Ces taux élevés ont continué en juillet et en août. Le Massachussetts venait en tête de l'augmentation du taux de mortalité post-Tchernobyl avec 900% pour mille naissances! Le Massachussetts a aussi enregistré une baisse de 70% de nouveaux-nés.


Le taux de naissances viables a aussi diminué dans tout le pays en réponse aux retombées de Tchernobyl. Le taux de fertilité des Américains est tombé à 8,3% en juillet et en août, le taux le plus bas jamais observé dans toute l'histoire des États-Unis. Dans les 8 mois qui ont suivi l'accident, il y a eu une diminution totale de 60.000 nouveaux-nés aux États-Unis. Le taux moyen de naissances viables est redevenu normal en septembre. Ce qui laisse à penser que la brusque augmentation de la mortalité infantile en juillet et août 1986 qui a suivi l'arrivée des retombées radioactives de Tchernobyl était bien la conséquence des retombées, avec l'augmentation soudaine de fausses-couches, de décès de foetus et de morts-nés, qui a été observée. Nous sommes profondément affectés par les accidents provoqués par notre technologie nucléaire. Il est grand temps de passer du déni soutenu par le gouvernement à l'action, ou du moins d'essayer de se protéger avec notre alimentation.


Dans son rapport, le Dr Sternglass suggère que cette rapide augmentation du taux de mortalité périnatale et cette diminution du taux de naissances viables étaient associées à une augmentation de la concentration en iode radio-active dans les eaux pluviales de la Nouvelle-Angleterre, qui subissait les pluies les plus importantes du pays à cette époque. J'ai recouvert mon potager bio de plastique pendant les premières pluies lorsque les retombées de Tchernobyl sont arrivées de la Californie.


L'augmentation d'iode-131 dans l'eau est en relation avec l'augmentation d'iode-131 radio-actif dans le lait. Cette brusque croissance puis décroissance des statistiques suggère qu'elles doivent être associées à un élément radio-actif à courte durée de vie, comme l'iode-131, qui a une période de demi-vie de 8 jours et une durée de vie d'émission radio-active de 160 jours. Bien que le fœtus en développement ou le nourrisson soient les plus sensibles aux retombées radioactives pour les raisons déjà mentionnées, les retombées de Tchernobyl ont été associées à une augmentation du taux de mortalité à tout âge.


Le Massachussetts arrive en tête, avec une augmentation du taux de mortalité, tous âges confondus, de 43%; viennent ensuite la Californie et l'état de Washington, avec une augmentation de 39% et 40%. Les statistiques montrent une augmentation de 35 000 décès, tous âges confondus, aux États-Unis dans les 8 mois qui ont suivi l'arrivée de la radio-activité de Tchernobyl, par rapport à celle prévue, basée sur les taux normaux durant la même période de l'année précédente. Le Dr Sternglass pensee, de par ses observations, que l'accident de Tchernobyl peut expliquer les importantes augmentations des taux de mortalités infantile et globale dans les zones situées près des réacteurs nucléaires.


Sternglass souligne par ailleurs que ... l'effet de la radio-activité semble avoir été similaire à celui des épisodes de pollution aérienne (radio-active) des années 1950-1960, lors des essais atmosphériques à grande échelle des armes atomiques.

Selon Diet for the Atomic Age de Sara Shannon, comme en 1980, environ 30 millions d'Américains vivent à moins de 50 kilomètres d'une centrale ou d'une usine d'armement nucléaire et sont par conséquent exposés à une dose de radiations anormalement élevée.


On peut faire quelque chose


Je partage ces informations pour avertir la population d'une situation que le gouvernement des États-Unis veut apparemment ignorer ou minimiser. Le côté positif, c'est que l'on peut faire pas mal de choses pour minimiser les effets négatifs des radiations.


En complément d'un mode de vie aussi sain que possible, il existe une alimentation spécifique pour se protéger des radiations, qui préserve au mieux la santé et qui neutralise précisément les effets des radiations.


Diminuer sa sensibilité en augmentant sa santé générale constitue un bon point de départ. La sensibilité d'une personne n'est habituellement pas intégrée dans le calcul des facteurs de risque dans le milieu des travailleurs du nucléaire ou chez les personnes exposées aux retombées radioactives lors des examens prescrits par la médecine nucléaire (y compris les rayons X). Le fait de mesurer la dose moyenne ne prend pas en compte l'accroissement du risque pour ceux qui ne sont pas en bonne santé ou qui rentrent dans les classes d'âge les plus sensibles.


Le Dr Stewart a réussi a faire comprendre cet argument dans son étude intitulée «Effets retardés des radiations de la bombe A: Examen des taux de mortalité immédiate et évaluation des risques à 5 ans pour les survivants» publiée en 1982 dans le Journal of Epidemiology and Community Health. Elle a établi le fait que ceux qui étaient en meilleure santé avaient les meilleures chances de survie. Le Dr Irwin Bross, dans son article publié dans le New England Journal of Medecine de juillet 1972, a pu déterminer que l'enfant aurait 25 fois plus de risques de développer une leucémie suite à une exposition aux rayons X. Son travail soutient le fait que l'on ne peut pas déterminer des «niveaux d'exposition aux radiations sûrs» basés sur une «exposition moyenne» ou sur des «individus moyens». Ce concept fallacieux de limites d'exposition «moyenne» sûres ne fournit pas de limites d'exposition protégeant les groupes les plus sensibles. Il n'existe rien de tel qu'une dose de radiations moyenne ou sûre.


Principes alimentaires pour se protéger des radiations


Les groupes de population qui sont les plus sensibles aux radiations sont lespersonnes en mauvaise santé, les foetus, les nourrissons, les enfants en bas âge et les personnes âgées. Les personnes âgées sont plus affectées car leur système immunitaire est souvent plus faible et aussi à cause de l'accumulation des radiations tout au long de leur vie. Que l'on fasse partie d'un groupe sensible ou que l'on soit en bonne santé, la capacité à minimiser l'impact des radiations peut être grandement améliorée grâce à une alimentation et un mode de vie sains et l'incorporation dans notre régime d'aliments spéciaux connus pour optimiser la protection contre toute forme de radiations nucléaires. Nous avons déjà longuement discuté de ce que signifie une alimentation saine donc nous allons maintenant explorer l'utilisation d'aliments et de plantes qui diminuent spécifiquement les effets des radiations.


L'alimentation anti-radiations est basée sur 4 principes.


Le premier principe est le principe de l'absorption sélective, qui signifie principalement que si nous avons suffisamment de minéraux dans notre organisme, les cellules sont saturées en minéraux. Lorsqu'il y a saturation minérale des cellules, cela laisse moins de chance aux minéraux radio-actifs d'être absorbés par le système. Par exemple, avec des minéraux tels que le calcium ou l'iode, si nous avons suffisamment de calcium ou d'iode naturels dans notre système, l'organisme ne va pas avoir tendance à absorber du strontium-90, qui est relativement similaire au calcium, ou de l'iode-131. Si la concentration normale de minéraux est faible, alors le strontium-90 et l'iode-131 seront plus facilement absorbés. Lorsque l'un de ces minéraux radio-actifs est absorbé dans un tissu, il se met à irradier immédiatement les cellules et tissus voisins. Chaque élément est attiré vers l'organe dans lequel il est utilisé normalement. Les principaux minéraux, ainsi que leurs organes-cibles peuvent être consultés sur le schéma de la page suivante [Note de La Santé Naturelle: voir le dossier complet]. Sont aussi énumérés les minéraux sains qui empêchent les lésions cellulaires selon le principe d'absorption sélective.


Le deuxième concept important dans la protection contre les radiations est le concept de chélation. Cela signifie qu'il existe certains aliments qui vont attirer à eux les matériaux radio-actifs et vont les extraire de l'organisme et les évacuer par
les intestins
.


Le troisième concept consiste à maintenir dans notre organisme un niveau élevé de nutriments anti-oxydants et d'enzymes qui vont annihiler les radicaux libres créés lors de l'exposition aux radiations.


Le quatrième concept est qu'il existe certains aliments et plantes qui protègent de manière spécifique contre les effets généraux des radiations ou des traitements aux rayons.


Il existe encore d'autres façons de se protéger des expositions aux radiations. Des recherches publiées dans l'International Journal of Radiation Biology en 1980 indiquent que le pH des liquides cellulaires pourrait influencer la réponse aux radiations de la cellule. Dans Diet for the Atomic Age, Sara Shannon signale que beaucoup d'études suggèrent qu'un pH neutre à légèrement alcalin favorise la résistance aux radiations.


Arrêter de fumer est une façon immédiate de réduire son auto-exposition aux radiations. Le Dr Schechter, dans son livre Fighting Radiation and Chemical Polluants with Foods, Herbs, and Vitamins, estime qu'un fumeur consommant un paquet de cigarettes par jour s'expose à l'équivalent de 300 radios pulmonaires par an. L'on peut aussi éviter d'habiter près d'une centrale nucléaire et éviter de subir des diagnostics aux rayons X non indispensables.

 

Extrait du chapitre 29 du livre "Conscious Eating" ["Nourriture Consciente"] du Dr Gabriel Cousens (inédit en français).

 

Comme expliqué sur cette page, le chapitre 29 du livre "Conscious Eating" a été traduit et mis en ligne par Eric Viard et son équipe du site Eco-Bio-Info. Merci à eux!

 

Lire la Suite

(Format PDF)


Télécharger le texte du chapitre entier

(Format PDF)


Lire un extrait du chapitre en ligne


Télécharger le dossier complet

(Format PDF)


Acheter le livre entier en langue originale anglaise

 

Liens:


http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/01/1205528059.pdf


http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/03/se-proteger-des-dangers-des-emissions.html


http://www.eco-bio.info/forum/upload/topic/8876-se-proteger-des-dangers-de-la-radioactivite/

 

http://www.eco-bio.info/forum/upload/index.php?app=core&module=attach§ion=attach&attach_id=859

 

http://www.amazon.com/gp/reader/1556432852/ref=sib_dp_pt/104-0732348-0715118#reader-link

 

http://realinfos.wordpress.com/2011/03/14/se-proteger-des-dangers-des-emissions-radioactives-grace-a-lalimentation/

 

Etc.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 20:54

 

Une nouvelle définition pour les vaccins

 

par le Dr Shiv Chopra

 

Shiv-Chopra.jpg  

Dr Shiv Shopra

 

 

Dr Shiv CHOPRA: Les vaccins: "Des bombes à fragmentation" 

 

Shiv Chopra, microbiologiste canadien connu pour avoir fait arrêter l’utilisation de l’hormone bovine de croissance recombinée (rBGH) à cause de ses relations possibles avec le cancer. La loi disait qu’aucune usine dans laquelle on pouvait trouver ne fût-ce qu’une crotte de rat ou même une plume ne pouvait être déclarée saine. L’hormone bovine de croissance recombinée (rBGH) provoquait des mammites chez les vaches; ce qui entraînait du pus dans leur lait. On pouvait donc dire que le rBGH transformait les vaches en usines à pus.


Wikipedia (dont les articles sur les vaccins semblent avoir été écrits par l’industrie), écrit «Les vaccins sont considérés parmi les plus grandes réussites de la médecine moderne.» (sic!).


Le Dr Chopra, lui, les appelle des «bombes à fragmentation». Il est dit que: «un vaccin est une préparation biologique qui améliore l’immunité vis-à-vis d’une maladie déterminée» (sic). - Pour le Dr Chopra les vaccins n’ont rien à voir avec cela parce qu’en fait, dit-il, ils violent les lois les plus élémentaires de la biologie.


Comme  il l’a fait pour le rBGH, le Dr Chopra possède le talent de rendre les choses très compréhensibles, de les présenter comme des faits indéniables et quand il s’agit des vaccins, il commence par le tout début en décrivant la manière dont fonctionne le système immunitaire pour protéger les personnes contre la maladie. Il explique qu’il existe une guerre permanente entre l’intégrité du corps humain et les organismes envahisseurs.


La plupart des gens comprendront facilement cette «guerre» en pensant aux rejets d’organes (greffés). Le même rejet se produit à un niveau microscopique – vis-à-vis des virus et des bactéries. Le fait de rejeter tout ce qui est étranger, quelque en soit la taille, ne constitue pas simplement une bonne chose, ou «la manière dont le système immunitaire protège le corps», mais constitue la raison majeure, le but ultime de protection de l’intégrité corporelle.


La définition d’«intégrité» est cruciale pour comprendre la brillante intelligence du système immunitaire. L'«intégrité»: L’état ou la qualité de complétude; un état non perturbé, non altéré, une totalité, une entièreté, un état non diminué,  intact; une condition parfaite…».


Dans les termes les plus simples, le Dr Chopra explique que le système immunitaire a pour fonction de maintenir cet état de condition parfaite, d’intégrité face à quelque envahisseur que ce soit. Ou autrement dit «le soi» contre le «non soi».


C’est précisément cette condition parfaite, cette intégrité que les vaccins détruisent.


La fonction du système immunitaire est de décomposer tout élément étranger qui pénétrerait dans le corps – que ce soit une protéine, de la graisse, des amidons ou du sucre – en simples molécules dans le système digestif. Les amidons et les sucres doivent être décomposés en glucose, les graisses en acides gras et les protéines en acides aminés. Le corps reprend ces deux derniers éléments pour les reconstruire en ce qui est propre à la personne; il ne s’agit dès lors plus du tout de protéines ou de graisses étrangères. Tout ce qui reste étranger est, et doit être rejeté.


L’intégrité physique doit être maintenue. Le système immunitaire rejette donc les envahisseurs en les décomposant, les réduisant en morceaux, les détruisant ou en les rejetant.


Dans ce contexte l'on comprend facilement que l’éternuement, la toux, la diarrhée, les vomissements constituent en fait des mécanismes protecteurs de l’immunité destinés à se débarrasser de protéines étrangères ou autres matières. Les matières qui parviendraient à pénétrer dans le corps sont décomposées dans l’intestin et la fièvre est stimulée pour pouvoir affaiblir ou détruire ces envahisseurs.


Ayant compris cette base il est relativement facile de réaliser qu’en quatre étapes, le Dr Chopra met à nu le caractère faussement scientifique des vaccins.

Chopra explique que quiconque connaît les bases de la biologie devrait savoir:


1.  Que, de par leur nature, tous les vaccins sont des antigènes et que par définition tout antigène doit être une protéine étrangère…;


2.   Qu’aucune protéine étrangère ne peut être absorbée dans le flux sanguin, à moins d’avoir été digérée et transformée dans le système digestif en acides aminés de base;


3.   Que ce sont ces acides aminés qui, après avoir été absorbés dans le sang, sont transformés pour devenir nos propres protéines. Ce sont ces protéines qui permettent de distinguer le soi du non-soi.


4.   Toute interférence, modification ou altération de ces lois de la vie sont susceptibles de provoquer des désastres dans l’immunité, comme par exemple l’autisme, etc.


Pourquoi des désastres?

 

On sait que les vaccins introduisent de force des protéines étrangères dans le corps, en contournant tous les mécanismes utilisés par le système immunitaire pour éviter pareille invasion (peau, muqueuses digestives, respiratoires, uro-génitales…).


Pensez un peu aux transplantations d’organes. Le système immunitaire veut se débarrasser de tout ce qui est étranger. Il n’arrêtera que quand il arrivera à ses fins. Il s’attaquera lui-même si nécessaire – tellement est fondamentale la loi d’intégrité du soi vis-à-vis de l’envahisseur.


Essayez d’imaginer que ceci se passe dans votre propre maison. Les maisons ont des portes, des fenêtres, des systèmes d’alarme pour pouvoir précisément arrêter les envahisseurs. En général on pense que ces envahisseurs viennent pour voler ; mais essayez maintenant d’imaginer qu’ils envahissent votre maison pour s’y établir, l’occuper et s’en emparer.


Dans ce cas, ne feriez-vous pas l’impossible pour les éjecter et reprendre votre maison, et ce sans discontinuer. Essayez d’imaginer que ces envahisseurs ne soient pas rentrés par les portes, les fenêtres prévues pour les arrêter, mais qu’ils aient pénétré par la cheminée, le système de ventilation, le système électrique et qu’il soit impossible de les mettre dehors et de s’en débarrasser. Dans ce cas votre maison serait-elle encore vôtre? Seriez-vous en sécurité?


Seriez-vous encore capable de fonctionner normalement ou seriez-vous en état de stress permanent vous efforçant par tous les moyens et sans arrêt de vous  débarrasser de ces envahisseurs? Enragés, vous ne pourriez vous empêcher lancer divers objets, peut-être même d’abîmer les murs, les meubles et finalement saccager votre propre maison. Ne risqueriez-vous pas de vous épuiser physiquement à cette tâche, mais pourriez-vous vous empêcher d’essayer sans relâche? Serait-ce même encore votre propre maison? Pourriez-vous finalement encore la distinguer de la leur? Votre maison serait peut-être même davantage devenue la leur après vous avoir vaincu?

 

Qu’est-ce qui se passe avec le système immunitaire quand les vaccins permettent de passer outre la neutralisation des protéines étrangères avant qu’elles ne puissent pénétrer dans le flux sanguin et qu’en outre des produits étrangers sont directement injectés dans le sang? Tout comme vous le feriez, le système immunitaire se doit d’attaquer tout ce qui est injecté dans le corps et comme il ne peut se débarrasser de ces éléments ou les décomposer, il ne peut s’empêcher de passer à l’attaque encore et encore, jusqu’à attaquer le corps lui-même. Ce sont alors les réactions auto-immunes dirigées contre le corps lui-même.

Au plus il y aura de vaccins, au plus il y aura des protéines étrangères qui seront  injectées dans le corps et au plus il y aura de réactions, le corps se retournant de plus en plus contre lui-même.


Contrairement à ce qui a été dit, les vaccins «n’améliorent pas l’immunité». La plus élémentaire compréhension du fonctionnement du système immunitaire devrait rendre la chose ultra claire. Les vaccins contournent les défenses du système immunitaire pour introduire dans le corps des éléments étrangers qui n’y ont rien à faire et qui n’auraient normalement jamais pu passer directement dans le sang. Ces éléments étrangers, le système immunitaire est incapable de s’en débarrasser. La matière étrangère est logée en permanence dans un corps brisé, déficient. L’intégrité du corps est littéralement brisée.


[…] Ce ne sont pas uniquement les virus ou bactéries étrangères qui provoquent des problèmes. Chopra écrit:


«Les protéines étrangères contenues dans les vaccins ne proviennent pas uniquement d’organismes infectés; infections contre lesquelles on veut créer des anticorps. Ils contiennent aussi des produits étrangers dans lesquels ces organismes sont en culture. Ici on peut évoquer le sérum de veau, le sérum de cheval, les œufs de poule, les reins de singe, des cellules d’insectes et même des cellules de fœtus humains avortés.


«Outre les protéines étrangères, les vaccins peuvent aussi contenir d’autres substances dangereuses comme le mercure, l’aluminium, le formaldéhyde, les adjuvants huileux, etc., plus un nombre indéterminé de virus parasites qui pourraient provoquer le cancer, le sida, l’hépatite, etc.


En prétendant que les vaccins «améliorent l’immunité», l’industrie pharmaceutique ne semble avoir aucune idée du fait que le but même du système immunitaire n’est pas seulement de réagir mais surtout de protéger l’intégrité biologique qui est le cœur même de la santé et de la vie.


En lieu et place l’industrie remplit le corps de protéines étrangères qui affaiblissent le système immunitaire. Ils utilisent des vaccins contenant de l’ADN étranger, ainsi qu’une longue liste de substances toxiques qui «explosent à l’intérieur du corps, touchant chaque partie du corps, chaque cellule, chaque molécule» - la «bombe à fragmentation» dont parle Chopra.

  .

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 05:47

Ty Bollinger

Voulez-vous retrouver la santé?

Laissez tomber les sodas!


"Je me souviens au collège, qu’un de mes copains m'a dit qu'il avait cessé de boire des sodas de retour à l'école secondaire. À ce moment, ne sachant pratiquement rien sur la nutrition ou la santé, j'ai pensé: «La belle affaire - qu’est-ce qui ne va pas avec les sodas?»

 

Gros-plein-de-soda.png
Pendant des années, les partisans de la santé naturelle en ont été à marteler le message, que les causes du diabète sont issus des sodas et qu’ils engendrent de l'obésité avec une pléthore d'autres problèmes de santé. Des recherches récentes présentées sur les maladies cardiovasculaires de l'American Heart Association, sur l'épidémiologie et sur la prévention, de la conférence annuelle à San Francisco, révèle que depuis l'année 2000, la consommation de sodas, cause plus de 130.000 nouveaux cas de diabète!


L'une des principales préoccupations du soda, est le fait qu'il a un pH très faible, typiquement autour de 2,0, donc il est 100 fois plus acide que l'eau, laquelle possède un pH d'environ 7,0. Les gens qui consomment d'énormes quantités de boissons gazeuses (ainsi que du café et de l'alcool) sont généralement très acides et sont de véritables «aimants à cancers». Une canette de soda réduit également la réponse immunitaire de 50% pour une période de six heures!


Et comme si cela ne suffisait pas, une cannette de soda contient presque treize cuillères à café de sucre, dont la plupart est le fructose à partir de sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFC). Malgré le fait que l'industrie du maïs veut vous faire croire que le HFC est «naturel», la vérité est que le HFC, en réalité, n'existe pas partout dans la nature. Il est créé depuis un produit fabriqué, en utilisant des enzymes pour augmenter la teneur en fructose du sirop de maïs à environ 90%.


Ce super HFCS est ensuite mélangé "bas" avec 100% de sirop de glucose de maïs, à ajouter à nos aliments et nos boissons. Lorsque le HFCS est ingéré, il se rend directement dans le foie, qui transforme le liquide sucré en graisse.

 

Selon l'USDA, le HFCS épuise également l'organisme, du chrome, lequel est important pour aider le glucose à passer du sang vers les cellules. Cet appauvrissement de la couche de chrome en combinaison avec un pancréas surmené, il en résulte fréquemment le diabète.


En raison de l'acidité très élevée du HFCS, combiné avec l'acide phosphorique utilisé dans les sodas, les gens qui boivent des sodas perdent souvent des minéraux utiles pour les os et finissent par être diagnostiqués avec l'ostéoporose, car leur corps cherche les minéraux dans les os pour servir de «tampon» dans leur sang. En d'autres termes, pour empêcher les sodas de les tuer, leur corps doit faire tampon avec l'acide, de sorte qu'ils perdent leurs minéraux osseux, afin de rester en vie!


En 1951, le Dr Clive McCay (un nutritionniste de la Marine à l'Institut de recherche médicale navale) a trouvé que les dents de l'homme s’adoucissent et commencent à se dissoudre dans un court laps de temps après avoir été placées dans une tasse de Coca Cola. Il a déclaré que l'acidité des boissons au cola est d’environ la même que celle du vinaigre, seulement elle est masquée par la teneur en sucre. Peut-être est-ce pour cela que les sodas sont également dénommés «les boissons non alcoolisées» - parce qu'elles adoucissent vos dents et vos os! Et si vous pensez que les boissons gazeuses diététiques sont meilleures, détrompez-vous.


Les sodas diététiques ont généralement un pH plus bas que les sodas normaux, et ils contiennent aussi des composants nocifs comme les édulcorants artificiels que sont l'aspartame, ou devrais-je dire "AminoSweet"?


Si vous voulez être en bonne santé, vous DEVEZ abandonner les sodas. Renoncer aux sodas et boire plus d'eau pure est probablement la meilleure façon de prévenir la maladie, mais c'est quelque chose que la plupart des gens négligent.


Nos corps sont constitués de plus de 70% d'eau et sans eau en quantité suffisante, on meurt lentement.


Si vous avez soif, cela signifie que vos cellules sont déjà déshydratées. Une bouche sèche devrait être considérée comme le dernier signe extérieur d'une déshydratation. C'est parce que la soif ne se développe pas jusqu'à ce que les fluides corporels soient épuisés bien au dessous des niveaux requis pour le fonctionnement optimal.


Certaines statistiques démontrent que jusqu'à 90% d'entre nous se promènent dans un état chronique de déshydratation. Une façon de dire si vous êtes déshydraté est de vérifier la couleur de l'urine. Si elle est foncée tout le temps, vous êtes probablement déshydraté.

 

Tabitha-boit.png

 

En règle générale, vous avez besoin d’une 1/2 once d'eau (1,5 cl) pour une livre (500 grammes) de poids par jour. Par exemple, une personne de 200 livres (100 kilos) a besoin de 100 onces (3 litres) par jour. Ou, si vous êtes de petite taille, comme ma petite fille Tabitha (en photo ici-dessus, buvant un verre d'eau fraîche), alors vous n'avez probablement besoin que d'environ 15 onces (0,45 L) à 20 onces (0,60 L) par jour."

 

Ty Bollinger

 

 

Source: http://lavienaturelle.net/resources/Newsletter+2010-03.pdf

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 16:51

 

Notre poison quotidien

 

Ce soir, sur Arte

 

 

Dans le Notre Père depuis deux millénaires mondialement prié par les Chrétiens l'on demande au Créateur de bien vouloir consentir à nous donner, chaque jour, notre pain quotidien, et, au début de chaque repas, de nombreux Chrétiens de diverses confessions ou traditions Lui demande aussi de bien vouloir le bénir...

 

Mais... Est-il possible de demander au Tout-Puissant de bénir notre poison quotidien? Au moins, peut-être cela aurait-il l'avantage de lui faire perdre une partie de sa nocivité?


 

C'est ce mardi soir 15/03/2011  à 20H40 qu'il est possible de voir, sur la chaîne franco-allemande ARTE, le film de Marie Monique ROBIN "Notre poison quotidien".

 

Notre Poison Quotidien est une grande enquête qui démontre de manière implacable comment l'industrie chimique empoisonne nos assiettes.


Ce film délivre une information très utile et à maints égards  et même proprement stupéfiante! Alors, plus que jamais, il est important de rigoureusement veiller à ce que l'on introduit dans son corps!

 

 

Liens à visiter:

 

La bande-annonce du film: http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Notre-poison-quotidien/3673748.html

 

Voir des extraits: http://notre-poison-quotidien.arte.tv/fr/pesticides/

 

Le blog de Marie-Dominique Robin: http://robin.blog.arte.tv/category/notre-poison-quotidien/

 

Article sur Télérama: http://television.telerama.fr/television/on-nous-fait-avaler-n-importe-quoi,66580.php

 

Même les tickets de caisse sont empoisonnés au bisphénol-A: http://television.telerama.fr/television/ne-conservez-surtout-pas-votre-ticket-de-caisse,66599.php (Super U et d'autres enseignes les aurait déjà modifiés...)

 

Ce danger dans nos assiettes: http://www.la-croix.com/Ce-danger-insidieux-niche-dans-nos-assiettes/article/2458059/5548

 

Revoir l'émission:

 

REDIFFUSIONS | ARTE 15.03.2011 - 23H34


LIVRE, DVD et VOD: RETROUVEZ "NOTRE POISON QUOTIDIEN" de Marie-Monique Robin sur arte.tv: http://bit.ly/fvZzQi et sur ARTE+7 pendant 7 jours gratuitement http://videos.arte.tv.

 

SIGNATURE DU LIVRE DE MARIE-MONIQUE ROBIN AU SALON DU LIVRE SUR LE STAND ARTE (T51) à 15h30 SAMEDI 19 MARS 2011 REDIFFUSIONS le 18 mars 2011 à 10h10 et le 26 mars 2011 à 14h30 et gratuitement sur arte+7 pendant 7 jours.

 

..

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:43

Communiqué de "Générations Futures"

 

 

M/D/ANGER

 

Avant de passer à table,

pensez à vous souhaiter:

 

"Bonne chance!!!"

 

 

"Manger peut-il nuire à la santé?", Eric Guéret le 16 février à 22h50 sur France 3
 

 

Le film documentaire d'Eric Guéret "Manger peut-il nuire à la santé?", co-écrit avec la journaliste Isabelle Saporta, sera diffusé mercredi 16 février à partir de 22h30 sur France 3.


Cette enquête sur la malbouffe a été faite avec le concours des journalistes d'investigation Ch. Labbé et O. Recassens (Le Point) et Alexandre Le Guienne. Elle remonte les filières de production des produits les plus consommés: Le porc, le saumon, le pain, les fruits et légumes et l'alimentation industrielle.


Générations Futures a grandement participé à ce documentaire et François Veillerette y est interviewé. Nous vous invitons à le visionner tant cette enquête est de qualité.

 

.


"Notre poison quotidien", livre et film de Marie Monique Robin, sur ARTE le 15 mars


Ce documentaire sous forme d’enquête retrace le mode de production, de conditionnement et de consommation des aliments, depuis le champ jusqu’à notre assiette. MM Robin s’intéresse tout particulièrement aux pesticides, à l’aspartame et au BPA.

 

Au travers de ces exemples, elle décortique le système des évaluations et d’homologation de ces substances chimiques en montrant qu’il est totalement défaillant et inadapté. Elle raconte les pressions et les manipulations de l’industrie chimique pour maintenir sur le marché des substances toxiques.


L’ouverture de ce documentaire se fait sur la réunion que notre association avait organisé à Ruffec en janvier 2010. MM Robin a dédié son film à Yannick Chénet qui apparait dans le documentaire et qui nous a quitté samedi 15 janvier (voir hommage: http://www.generations-futures.fr/news/news210110_chenet.html ).


Le documentaire sera diffusé sur Arte le mardi 15 mars 2011 à 20h40.


Le livre publié aux éditions La Découverte sera en librairie à partir du 7 mars.


Le DVD du documentaire sortira le 23 mars chez Arte Vidéo.

 


.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 11:11

Message relayé

 

 

In-dé-com-po-sables!!!

 

Cela commence à se savoir: Les corps "humains" passés à l'état de cadavres ne se décomposent plus... LADVS a mené son enquête et a déjà trouvé, ci-dessous, en contribution à la science, une première ébauche d'explication...

 

 

"Rien d'étonnant que les corps des adeptes de fast food ne se décomposent pas, ils sont complètement indigestes pour les vers de terre!!!!


Alors, pourquoi les hamburgers MD..... ne se décomposent-ils pas????


Dernière «nouvelle» découverte des grands médias, les hamburgers HM et les frites de MD..... ne pourrissent pas, même si vous les laissez de côté pendant six mois.

Cet article a été repris par CNN, le Washington Post et de nombreux médias grand public, qui semblent surpris que la malbouffe des chaînes de fast food ne se décompose pas.

Le plus rigolo, c’est qu’il y a déjà des années que les promoteurs de la santé naturelle couvrent ce sujet. La vidéo du hamburger bionique de Len Foley, ça vous dit quelque chose? Diffusée en 2007, elle a finalement accumulé un énorme deux millions de visionnages sur YouTube. Et cette vidéo montre un type qui a acheté en 1989 des hamburgers MD..... qui ne sont toujours pas pourris après plus de vingt ans!

Il a aujourd’hui un musée entier de hamburgers non-biodégradables dans son sous-sol!!!!!

 
Les grands médias ont-ils repris cette histoire? "Que dalle". Pas un mot. Cette histoire a été complètement ignorée. C'est seulement en 2010, au moment où un artiste a publié l’histoire d’un hamburger imputrescible de MD....., il y a six mois, que les chaînes d’informations ont démarré avec l'affaire.

Pourquoi les hamburgers MD..... ne se décomposent-ils pas?

 
Tout d’abord, comment se fait-il donc que des hamburgers et des frites ne se dégradent pas? La réponse spontanée serait: «Eh bien, ils doivent être faits de tant de trucs chimiques que même les moisissures ne les avalent pas». Bien que ça fasse partie de l’explication, ce n'est pas toute l'histoire.

Pour les viandes, la principale raison de leur inaltérabilité est dans leur haute teneur en sodium. Le sel est un très bon conservateur, connu des premiers hommes depuis des milliers d'années. Sans compter les produits chimiques que vous pourriez trouver dedans, les galettes de viande MD..... sont chargées à fond de sodium, si bien qu'elles sont considérées être des «conserves» de viande.

Pour moi, ce n’est guère un grand mystère que la viande ne pourrisse pas. La vraie question dans mon esprit, c’est pourquoi le pain ne moisit-il pas? C'est le fait qui gène le plus, car le pain en bonne santé commence à moisir en quelques jours. Que peut-il vraiment y avoir dans le pain à hamburgers de MD, qui bloque la vie microscopique pendant plus de vingt deux ans?

Il s'avère que, à part si vous êtes chimiste, vous ne pouvez sans doute même pas lire la liste d’ingrédients à haute voix. Voici ce que le propre site de MD..... indique que vous pouvez trouver dans son pain:

Farine enrichie (farine de blé blanchie, farine d'orge maltée, niacine, fer réduit, mononitrate de thiamine, riboflavine, acide folique, enzymes), eau, sirop de maïs riche en fructose, sucre, levure, huile de soja et/ou huile de soja partiellement hydrogénée, contient 2% ou moins des ingrédients suivants: sel, sulfate de calcium, carbonate de calcium, gluten de blé, sulfate d'ammonium, chlorure d'ammonium, améliorant de pâte (stéaroyl lactylate de sodium, émulsifiant, acide ascorbique, azodicarbonamide,monoglycérides   et diglycérides, monoglycérides éthoxylés, phosphate monocalcique, enzymes, gomme de guar, peroxyde de calcium, farine de soja), propionate de calcium et de sodium (conservateurs), lécithine de soja.

Des trucs supers, non? Vous devez apprécier surtout le sirop de glucose à haute teneur en fructose (pour chopper le diabète?), l’huile de soja partiellement hydrogénée (pour les maladies cardiaques?) et la longue liste de produits chimiques tels que le sulfate d'ammonium et le propionate de sodium. Miam-miam. Je bave rien que d’y penser.

Il s’avère qu’aucun animal normal, bactérie ou moisissure, ne confondra le pain de hamburger MD avec de la nourriture. Selon leur ressenti, ce n’est tout simplement pas un truc comestible. C'est pourquoi ce pain pour hamburger bionique ne peut tout simplement pas se décomposer.

Ceci m'amène à la conclusion de cet intermède totalement risible: Il n’existe, sur la planète Terre, qu’une seule espèce assez stupide pour penser qu’un hamburger MD..... est de la nourriture.

 

Cette espèce souffre d’une grimpée en flèche des taux de diabète, de cancer, de maladies cardiaques, de démence et d'obésité. Cette espèce, qui prétend être la plus intelligente de la planète, se comporte pourtant d’une manière si débile qu'elle nourrit ses propres enfants de trucs chimiques toxiques et de ces atroces aliments bidons que même les champignons sont incapables de manger (et, juste pour votre information, les champignons mangent le fumier de vache).

 

Intéressé de deviner de quelle espèce je parle ?

Voilà le vrai sujet de l’histoire. Ce n'est pas que les hamburgers MD..... ne se décomposent pas, c'est qu'il y ait des gens assez stupides pour les manger. Mais ce n’est pas de si tôt que vous trouverez cette histoire rapportée sur CNN."

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 08:17
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 11:11

 

Un écrit de Ty Bollinger

 

"La Réalité de la Toxicité"

(Dr Rashid Buttar)


"Bienvenue dans (...) mon bulletin d’information «La Vérité sur le Cancer».


Saviez-vous que la plupart des maladies sont le résultat de notre environnement toxique? De l'air que nous respirons, jusqu’à l'eau que nous buvons, en passant par la nourriture que nous mangeons; nous sommes constamment empoisonnés par des produits chimiques toxiques et des métaux lourds.

 

Chaque année, nous produisons des produits chimiques toujours plus toxiques. Ces métaux et produits chimiques toxiques s'accumulent dans nos organismes, et causent d'innombrables maladies dégénératives, ainsi que des problèmes généraux de santé.


Selon mon collègue et ami, le Docteur Rashid Buttar, (qui exerce à Charlotte, NC - «Caroline du Nord»):


"Je peux maintenant vous dire, avec beaucoup d’assurance et de certitude, qu’à mon avis - basé sur des éléments de preuves - tous les processus chroniques insidieux et simples, sont liés à un seul mot: la toxicité. Vous ne pouvez pas résoudre les équations du vieillissement prématuré et de la mort, sauf si vous vous adressez à la détoxification...


Toutes les maladies chroniques sont dues à la toxicité. Vous vous débarrassez de la toxicité et vous éteignez le feu. Vous pouvez avoir besoin de vous reconstruire après, mais vous devez éteindre le feu. La médecine conventionnelle voile totalement vos yeux, ainsi vous ne voyez pas le feu".

 

Le Dr Buttar a produit la plus importante série de documentaires sur la toxicité, et je n'en ai jamais vu de semblables auparavant  Au cours de la semaine dernière, j'ai regardé toutes les vidéos réalisées par le Dr Buttar, et je dois dire que j'en ai appris plus que je n'en ai jamais rêvé, à propos de la relation entre la toxicité et la maladie.

 

Je recommande fortement que vous cliquiez ici: http://www.factsontoxicity.com/index.php, afin de visionner les vidéos révolutionnaires du Dr Buttar, intitulées "La Réalité de la Toxicité". (Attention!: Préparez-vous à être informés!).


Le Dr Buttar est un spécialiste certifié, et un diplomate dans la Médecine
Préventive et Clinique. Dans la Toxicologie des Métaux, il fait partie du conseil en Médecine d'Urgence, et a obtenu le statut de Diplômé, auprès de trois organisations médicales (Diplôme de la Faculté Américaine pour le Progrès dans la Médecine, Diplôme de l'Académie Américaine de Médecine Préventive, et Diplôme de l'Association Américaine pour la Médecine Intégrative).

 

Le Dr Buttar est le Directeur Médical de l’Etablissement «Concepts Avancés en Médecine», une clinique spécialisée dans le traitement du cancer, les maladies cardiaques, et autres maladies chroniques. Un accent particulier est mis sur la relation entre la toxicité des métaux (http://factsontoxicity.com/1986), et les processus insidieux de la maladie.


Le Dr Buttar exerce également comme Directeur de la Recherche Clinique et du Développement, dans les laboratoires médicaux V-SAB. Il a auparavant été en charge du programme national de formation, qui mène à la Commission de Certification en Toxicologie Clinique des Métaux Lourds, par l'American Board of Clinical Metal Toxicology, et a également exercé en tant que membre du Groupe de travail du Collectif ‘National Metals’.

 

Le Dr Buttar est actuellement le Président de l'American Board of Clinical Metal Toxicology, et Président de la Société Médicale Intégrative de la Caroline du Nord. Il a reçu la distinction du Prix des médecins, à trois reprises, par l'American Medical Association. Le Dr. Buttar a donné des conférences dans le monde entier sur ces sujets, lors de congrès scientifiques, et de colloques professionnels, de ce fait, il est un présentateur fréquemment invité à des conférences médicales. Il est apparu et a été présenté dans les médias locaux, nationaux, et internationaux, y compris les journaux, la radio, et la télévision.


Quelles sont les raisons pour lesquelles je vous donne des informations d'identification à propos du Dr Buttar? C’est parce que je veux vous montrer qu'il est très estimé dans la communauté médicale. Il sait de quoi il parle! ) Cliquez sur les liens déjà mentionnés ci-dessus, pour visionner les vidéos révolutionnaires du Dr. Buttar, intitulées: "La Réalité sur la Toxicité".


En 2003, une étude faite aux Etats-Unis, par le CDC, a révélé la présence de 116 produits chimiques toxiques chez des personnes de tous âges. Le Dr Buttar à rédigé, en Juillet 2005, un document, publié par l'Environmental Working Group, qui confirme la plus grande crainte: A savoir qu’une personne moyenne n'a pas besoin de passer des années à être exposée aux polluants présents dans l'environnement pour être affectée (pas plus que la moyenne des enfants).

 

Dans "Un Fardeau pour le Corps - La pollution chez les Nouveau-nés", l’EWG a déclaré:

 

"Il n'y a pas encore si longtemps, les scientifiques pensaient que le sang du cordon ombilical - dans le développement du bébé - arrêtait la plupart des produits chimiques et des polluants présents dans l'environnement. Mais nous savons maintenant qu’à ce moment critique où les organes, les vaisseaux, les membranes, et les systèmes sont entrelacés au niveau des cellules individuelles pour être formés, dans un intervalle de quelques semaines, le cordon ombilical transporte non seulement les éléments constitutifs de la vie, mais aussi un flux régulier de produits chimiques industriels, des polluants et des pesticides, qui traversent le placenta aussi facilement que les résidus issus de la cigarette et de l'alcool...

 

Dans une étude menée par l'Environmental Working Group, en collaboration avec Commonweal, des chercheurs de deux grands laboratoires ont trouvé la présence d’une moyenne de 200 produits chimiques et de polluants industriels dans le sang du cordon ombilical de 10 enfants, nés en Août et en Septembre 2004, dans des hôpitaux Américains.

 

Le sang du cordon ombilical de ces 10 enfants, a été recueilli par la Croix-Rouge Américaine, après que le cordon ait été coupé, il hébergeait des pesticides, des ingrédients de produits de consommation, et des déchets provenant de la combustion du charbon, de l'essence, et d’autres déchets, connus pour causer le cancer chez les êtres humains, qui sont toxiques et capables de provoquer des malformations congénitales du cerveau et du système nerveux, ainsi que de causer des malformations congénitales générales ou des développements anormaux, chez les animaux testés".


Il s'agit bien là, d'un problème universel! La majorité des professionnels de la santé serait d'accord pour reconnaître que l'écrasante majorité de l'humanité souffre de pathologies dues à des toxines dans le corps. Les risques sont énormes, pour que vous et votre famille fassiez partie de cette statistique.


MAIS VOUS NE DEVEZ PAS EN FAIRE PARTIE!


Visionnez les vidéos révolutionnaires du Dr Buttar, intitulées "La Réalité de la Toxicité" (dont les liens figurent plus haut). Le Dr Buttar procède avec sept méthodes, à propos des toxicités dans le corps humain, qui déclenchent l'apparition de toutes les principales maladies :


1) La Toxicité des Métaux Lourds
2) La Toxicité des Polluants Organiques Persistants
3) La Toxicité des Opportunistes (Pathogènes)
4) La Toxicité des Aliments
5) La Toxicité énergétique
6) La Toxicité Psychologique/émotionnelle
7) La Toxicité Spirituelle.


Une partie de ses traitements efficaces, comprend quelque 30 formes de thérapies IV. Il s'est spécialisé dans ses méthodes de guérison, depuis plus d'une décennie, et il a été le pionnier dans plus de 20 de ces thérapies IV, soit personnellement soit avec la participation étroite d'autres médecins, dans les phases de développement et d’utilisation. Aucun de ces traitements par voie intraveineuse n’a causé de préjudice à aucun patient, et beaucoup plus d'un quart de million de traitements ont déjà été administrés dans sa clinique.


OK, ce sera tout pour cette fois. Mais restez à l'écoute. Mon prochain bulletin (...) contiendra quelques informations, plus vitales et plus encourageantes.


ET, S'IL VOUS PLAÎT, N'OUBLIEZ PAS....


Le cancer ne doit PAS être considéré

comme une condamnation à mort!
  Merci, et que Dieu vous bénisse!"

 

Ty Bollinger

 

Télécharger cette Newsletter en fichier PDF

 

 

Voir aussi sur Nutranews:

 

Le rôle des métaux lourds dans les maladies

 

 

Et, maintenant, une question: Comment se débarrasser de la toxicité avant qu'elle ne vous rende malade?

 

Réponse: En nettoyant l'intérieur du corps avec au moins autant d'enthousiasme que l'on nettoie l'extérieur!

 

Certes, il existe différentes méthodes pour se détoxifier. Quelques-unes sont maintenant évoquées...

 

Citons déjà, par exemple, pour commencer, les bains dérivatifs (bains de siège) de Louis Kühne, qui disait fort justement: "Seule la Pureté guérit".

 

Les bains de pieds avec un détoxinateur ionique (genre Bodyclair) sont aussi un appréciable moyen de faire sortir par les pieds divers polluants du corps.

 

Utilisé avec persévérance, le charbon activé - et même suractivé - élimine efficacement un certain nombre de polluants du corps.

 

L'importance de maintenir ses intestins propres - en particulier le gros - n'est plus à démontrer...

 

L'irrigation colônique (avec de l'eau) nettoie très bien l'intestin.  Avec une planche appropriée il est possible de procéder  très simplement à de telles irrigations, tranquillement, à la maison.

 

Pour ceux qui préfèrent diminuer la quantité de liquide passant dans le corps il existe aussi des lavements avec des préparations à base de plantes.

 

Les lavements au café (Arabica) donnent d'excellents résultats; ils complètent fort bien la Cure du Foie et - quelles qu'elles soient soulagent efficacement les douleurs.

 

Dans une démarche de Self Health ["Santé par soi-même"], pour un nettoyage complet et cohérent des principaux organes internes (reins, foie, intestin) du corps, associées au déparasitage (lequel fait aussi partie du nettoyage), les cures les plus efficaces à cet égard sont probablement celles de la Doctoresse Hulda Clark, qui a longuement planché sur le sujet.

 

Penser aussi, grâce à l'huile de carthame ou une autre huile (tournesol, arachide, sésame, olive), à se nettoyer par la bouche...

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article