Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 16:44

 

Une hypothèse difficile à envisager...

mais aussi difficile à réfuter...

 

 

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 12:13

 

Epandages Chimiques:

L'évidence des faits

 

  Les-chemtrails-ca-n-existe-pas.jpg

 

Les chemtrails?, ça n'existe pas!!!

 

 

Pour y voir plus clair:

Apprenez à "tracker" (tracer)

les avions qui passent au-dessus de vos têtes:

 

http://www.radarvirtuel.com/

 

  (A utiliser avec un autre navigateur que Internet Explorer)

 

 

 

CASE ORANGE: Résumé


Circonstances


Case Orange est le nom d’un rapport scientifique, élaboré par une équipe ‘d’experts‘ (internes), qui ont estimé qu’il est temps de dévoiler au public les faits réels concernant ces traînées de condensation des avions que l’on nomme chemtrails.


L’identité des auteurs n’est pas dévoilée, mais toutes les données peuvent être contrôlées via les renvois en bas de page et toutes les affirmations sont étayées par des annexes détaillées.


Ce rapport prouve essentiellement et sans démenti possible que des épandages sont réellement effectués partout dans le monde, depuis de nombreuses années et mis en action par les Etats-Unis.


Case Orange a été présenté au Symposium International de Gand, organisé par le Belfort Group, le 29 mai 2010. L'on peut écouter les orateurs sur le site suivant:


http://www.ustream.tv/channel/belfort-test


Le document comprend un texte de base de 70 p. et de 230 p. d’annexes. Il peut être téléchargé sur le site suivant:


http://www.belfort-group.eu/sites/default/files/page/2010/05/COpart1.pdf


Ci-dessous, un résumé du texte de base:


Définition des termes

Contrails (condensation - trails = traînées de condensation): il s’agit de la condensation de la vapeur d’eau émise dans les gaz d’échappement des avions.


. Leur formation dépend et de l’altitude et de la température (aussi pour les moteurs à hélice)


. Caractéristique: EPHEMERE


. Les avions actuels, équipés de moteurs plus puissants génèrent des traînées plus persistantes sur des longueurs de 30 à 40 km.


Distrails (dissipation – trails = dispersion): ce sont des tunnels qui se forment lorsqu’un avion vole à travers un nuage. Les gouttelettes d’eau se transforment en vapeur d’eau.


Chemtrails (chemical – trails = traînées chimiques) : il s’agit de traînées d’avion délibérément provoquées par épandage à des fins militaires ou politiques.


. Elles sont plus persistantes (durent des heures et se déploient)


. En quadrillant, de grandes surfaces peuvent être couvertes.


. Officiellement, les Etats nient leur réalité sauf l’URSS el la Chine


. Justification : influencer le climat et plus particulièrement favoriser ou éviter les précipitations = ‘ cloudseeding ‘ (ensemencement de nuages )


Contrails


Les météorologues, climatologues, météorologistes et Responsables dans le milieu de l’aviation nient l’impact des contrails sur le climat.


Il n’existe que des ciels voilés ‘naturels‘. Ces traînées n’ont, selon eux, aucun effet sur le temps et ne sont que des phénomènes ‘esthétiques’.


Composition des contrails: dioxyde de carbone (CO2) – vapeur d’eau - Oxydes d’azote (NOx) - dioxyde de soufre (SO2) – suie.


Composition des carburants


. Civil: +/- 50 substances chimiques dont l’éthylène, le formaldéhyde, l’acétylène et le propène.


. Militaire: Le carburant est différent et breveté parce qu’il contient des additifs en relation avec le ‘point d’inflammabilité’ (point plus élevé), la stabilité thermique, l’encrassement par des résidus de coke, etc… Il contient un lubrifiant supplémentaire.


Ce carburant provoque plus d’émissions de gaz.


Réclamations de la part du personnel: maux de tête, nettoyage laborieux des éclaboussures.


Il existe des limitations aux émissions, mais:


. Elles s’appuient sur des rapports, établis par les firmes mêmes qui construisent les moteurs.


. L’instance qui centralise ceci n’est pas contrôlée par les pouvoirs publics.


. Les avions militaires sont exclus des normes.


. Les recommandations ne sont pas toujours traduites en lois et sont donc non contraignantes.


. Les avions-citernes KC135 (= équivalent du Boeing 707) et les bombardiers posent problème. Leurs émissions de gaz sont 1200% supérieures pour le CO2 et 30% supérieures pour le NO si on compare ces valeurs aux normes de référence!


En d’autres mots: les contrails ("normaux") sont déjà source de pollution sérieuse!


Effets des contrails sur le climat.

Les cirrus = sont des formations de nuages à 26 .000 pieds /8 km (au Pôle Nord, formation à plus haute altitude, à l’Equateur à plus basse altitude). Ils sont constitués de vapeur d’eau transformée en cristaux de
glace. Ils apparaissent comme une brume légère et immobile, pourtant ils se déplacent à 100 km/h.


Le climat = les résultat d’un bilan énergétique entre:


. le réfléchissement ou non de la lumière du soleil (effet Albedo), dépendant de la nébulosité sur terre +/- 40%, sur Venus 70%, sur la lune 7%.


. et la perte du rayonnement de la chaleur dans l’espace (effet de serre).


Il est important de souligner que l’activité humaine joue un rôle important dans cet équilibre.


. ce qui est déterminant n’est pas la couche nuageuse inférieure mais la couche nuageuse en voile (les cirrus).


. les études sur ce sujet sont TRES CONTROVERSEES!


. L’OMI (Organisation Météorologique Internationale, WMO) ne reconnaît que les cirrus.


. Il existe pourtant des cirrus causés par l’activité humaine: les gaz d’échappement des avions contiennent des aérosols = des particules microscopiques qui agissent comme des noyaux sur lesquels les molécules d’eau ou bien s’y attachent/coagulent ou bien condensent/gèlent. De ce fait, des nuages se forment.


Au plus l’air contient des ‘saletés’ au plus la formation nuageuse est épaisse.


. En général, la formation de cirrus est en baisse sauf dans les régions avec un trafic aérien intense. (hémisphère nord).


. Les émissions de gaz par les avions (y compris l’aviation civile) ne sont pas repris dans le protocole de Kyoto.


. L’impact de l’aviation sur le climat n’a pas été assez étudié mais les études réalisées ont donné des résultats très significatifs avec preuves à l’appui:


- 3 jours après le 11/09/2001, il y a eu une hausse de la t° de 1,1°C et, dans les régions à trafic intense, cette hausse a même doublé.


- En Europe, pendant les jours d’interdiction de vol lors de l’éruption de l’Eyafjallajökull, le même phénomène s’est produit (cf. étude du Kings College London).


Conclusion: Les cirrus – naturels ou artificiels – ont un effet refroidissant sur la température, mais ceci n’a pas encore été suffisamment étudié.
Les aérosols ont une double action:


. d’une part, ils forment un écran/filtre de la lumière du soleil (assombrissement global- global dimming). Il fait plus froid et plus sec.


. d’autre part, ils forment des gouttelettes d’eau et donc précipitation.


Quand il y a trop de poussières dans l’atmosphère (éruption volcanique, pollution humaine), la précipitation diminue parce que il y a trop de poussières dans l’air par rapport à l’humidité présente et la lumière du soleil est réfléchie. Autrement dit, il y a un effet de refroidissement et d’assèchement de l’air.


La même conclusion est donnée par l’éminent professeur Rosenberg (Université de Jérusalem): si on ajoute des aérosols, il y aura dans une première phase plus de précipitation,, MAIS A PARTIR D’UNE CERTAINE CONCENTRATION, il y aura une diminution de la précipitation.


En d’autres termes:

. LA QUANTITE D’AEROSOLS INFLUENCE LE CLIMAT.


. CECI DONNE LA POSSIBILITE DE MANIPULER LE CLIMAT.


La question se pose alors: Se sert-on de cette possibilité pour effectivement influencer le climat?


Ici intervient le phénomène des chemtrails, démarré à la fin des années 90, cf. L’article de William Thomas, qui a un succès phénoménal sur internet et est toujours très fortement sollicité surtout ces 5 dernières années.


Les Instances Officielles nient fermement ce phénomène en argumentant que:


. Il n’y a pas de preuves ‘scientifiques’


. Ces révélations émanent de sphères où l’on parle de complot, d’OVNIS, de Nouvel Ordre mondial, d’Illuminatis, de dépopulation , de contrôle des esprits etc… Le phénomène y est donc assimilé et rabaissé comme de la stupidité ‘ésotérique et conspirationniste. Certains
sites conspirationistes sur internet ne sont pas articulés ‘scientifiquement’ et toute information émanant de ces sites est jugée d’office comme non crédible.


CONCLUSION de Case Orange: Le terme ‘chemtrail’ doit être évité, parce que il est associé à la ‘théorie du complot’ et de la ‘pseudoscience‘.


La recherche doit être de nouveau menée et basée sur:


. des programmes militaires et scientifiques existants, des études sur la modification de l’atmosphère et du climat basées sur des notions telles que ’ensemencement’, ‘géoingéniérie’, etc…


. des faits concrets comme des brevets, des licences, des contrats.


La suite de ce rapport est une première approche.


Question: Y a-t-il eu modification dans le passé?


La réponse est incontestablement: oui.


. Tesla: produisait au siècle passé des éclairs.


. WWI: Les avions créaient des écrans de fumée comme camouflage ou pour disperser du gaz moutarde.


. WWII: Plaquettes de brouillage (aluminium) pour servir de contre-mesure radar. (CHAFF)


. Projet ‘Cirrus’ = est le premier programme d’ensemencement de nuages par General Electric, mais, dès le début, effectué dans un contexte militaire et donc en collaboration avec l’US Air Force, l’US Navy…


C’était un essai pour provoquer ‘artificiellement’ la pluie. Ces tentatives n’étaient pas toujours couronnées de succès Cf.1947: tentative de neutraliser un typhon par des cristaux de glace. Ceci a provoqué un déluge dans la savane. Dégâts estimés à 20 millions de dollars (‘Acte de Dieu’).


. Continuation des projets d’ensemencement via ‘Storm Fury’ 1962 et ‘Popeye’ 1967. But: affaiblir des cyclones tropiques avec de l’iodure d’argent.


C’est ainsi que pendant la guerre du Viet-Nam, la mousson a été prolongée de 35 à 45 jours.

IMPORTANT et avec des preuves qu’on ne peut nier.


1. A partir de cette époque, divers programmes d’ensemencement ont été réalisé aux Etats-Unis.


En Russie et en Chine, ces programmes sont effectués par les autorités: beaucoup sur commandement ou commande.


Tchernobyl: Moscou a été protégé de la radioactivité par des précipitations artificiellement provoquées.


2. A partir de cette époque, la modification du climat est devenue une arme!


Conclusion: La modification du climat par manipulation de la couche de nuageuse est une technique employée depuis de longues années mais présente certains problèmes: coût élevé et succès mitigé… jusqu’au moment où des scientifiques découvrirent une technique différente:


La solution!


En 1974, on découvre une autre possibilité pour influencer les conditions atmosphériques à savoir, modeler la magnétosphère (la couche au dessus de la ionosphère) avec des ondes mégamétriques (ELF – extreme low frequency, ondes inférieures à 300 Hz ou des longueurs d’ondes supérieures à 1.000 000 mètres).


. On découpe pour ainsi dire un ‘trou’ dans la ionosphère.


. Les ondes ELF génèrent un courant de particules qui sont capables de passer l’horizon et de retomber en tant qu’ondes à fréquence extrêmement haute (EHF – extreme high frequency - ondes entre 30 et 300 gigahertz ou de 1 à 10 millimètres ).


. Elles influencent les conditions atmosphériques et peuvent provoquer la pluie ou la sécheresse.


En 1995, création en Alaska, d’une entreprise commune (militaire, civile) avec la création de HAARP (High Active Auroral Research Project).


Officiellement, uniquement une entreprise pour la recherche scientifique mais en réalité HAARP estdevenu une arme puissante et redoutable et fonctionne actuellement à pleine capacité: 1 gigawatt!


On peut ainsi concentrer 1 watt sur 1cm3 cf. Russie, seulement un millionième de watt…


Ceci permet de provoquer des séismes (cf. les brevets et la hausse du magnétomètre 2 jours avant le tremblement de terre à ’Haïti ).


Avec cette technologie, l'on peut donc aussi influencer le temps: ‘La Guerre des Fréquences‘.


HAARP est aux mains de la Raytheon Corporation, un des principaux fournisseurs de l’armée américaine et de la NASA…


Conclusion:

 

La manipulation du climat est un fait!


 

Lire la suite...

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 23:12

Bon-Jour,


Il y a longtemps que l'on SAIT que l'industrie altère les qualités nutritionnelles de notre nourriture (voir le livre "TOXIC" de William Reymond.. Collection J'ai Lu : 9 €uros bien placés pour apprendre)


Mais "là" c'est l'une des lus prestigieuse revue scientifique qui cautionne cette dénonciation... À LIRE!!!


Entre les pollutions électromagnétiques (voir nos web-sites) et la mal-bouffe.. comment ne pas servir de vache-à-lait à big-pharma?


Si vous voulez continuer à recevoir ce genre d'informations, et si vous les appréciez, merci de me le faire savoir...


Meilleures et amicales salutations
Jacques SURBECK*,  Directeur de recherche / S.E.I.C.sa** - Genève
(*) Membre-actif de la Commission Internationale de la Santé-au-Travail
(**) Née en 1969, qualifiée ISO.9001/2000/TÜV: recherche, production)
3 rue du Léman, CH 1201  GENEVE, Suisse - tél. 00,41,Ø22, 732 *5540 - 
web-sites: <
http://www.emf-bioshield.com> (le généraliste)  et aussi: <www.cancerduseinetradiations.com>  le "spécifique.." de CE problème.

 

 

Rappel: Jacques Surbeck sera présent au Colloque "Vivre sa Santé au Naturel".

 

 

 

SUPER IMPORTANT ­ A DIFFUSER LARGEMENT

 

Pour votre info.

 

QUI MANGE DES YAOURTS, QUI EN DONNE A SES ENFANTS?  - 

* YAOURTS ACTIVIA ET ACTIMEL*
 
DANONE OBLIGÉ DE RETIRER SA PUBLICITÉ  MENSONGÈRE APRÈS 15 ANS DE MATRAQUAGE ET  DE DÉGÂTS

 

Le «pavé dans le pot de yaourt» qu¹a lancé  Didier Raoult, chercheur français dans la prestigieuse revue scientifique «Nature» de septembre 2009 a fini par être payant.


Pour le patron du labo de virologie de la Timone à Marseille, les yaourts et autres boissons lactées farcis aux probiotiques  que l¹on nous fait avaler depuis près de 20 ans auraient une    grosse part de responsabilité dans l¹épidémie d¹obésité qui  frappe les enfants. Les probiotiques que Danone ajoute à tout va dans divers yaourts sont selon les allégations de la marque assénées à la télévision, censées « booster » les défenses immunitaires.
 
On en trouve plus de 1 milliard par pot d¹Activia ou d¹Actimel.


Le hic est que ces bonnes bactéries «actives et vivantes»,  (dixit: Danone), sont les mêmes que celles utilisées depuis   longtemps dans les élevages industriels comme activateurs  de  croissance pour faire grossir plus rapidement cochons et  poulets. Un porc ainsi gavé de probiotiques, c¹est plus de 10 % de gagné sur la balance.  Danone pousse donc à «élever» nos enfants comme des cochons ou des poulets. En fait, en début d¹année, des chercheurs ont eu l¹idée decomparer la flore intestinale des obèses et des non obèses. Et là, surprise, les premiers étaient bourrés de probiotiques - ceux qu¹on trouve justement dans les yaourts «santé plus». Didier Raoult commente: «On a autorisé pour l¹alimentation humaine des activateurs de croissance utilisés dans les élevages, sans chercher à savoir quel serait l¹effet sur les enfants».
 
Du coup, celui-ci a réclamé des études pour connaître le rôle précis de TOUS les produits lactés dans l¹épidémie d¹obésité infantile. En outre, il n y a pas que les enfants qui sont victimes de cette supercherie; j¹ai rencontré de nombreuses femmes potelées bien que sous alimentées, et qui cherchaient désespérément à maigrir en se limitant à quelques yaourts par jour plus quelques babioles. Et désespérante désillusion, elles continuaient à grossir, étaient de plus en plus fatiguées et fragiles, surtout en hiver où il est indispensable de se YANGUISER, alors que les yaourts sont hyper YIN.
 
D¹où l¹article «Aigle moqueur» que j¹avais passé dans «Pratique de Santé» sous le titre «DEVENEZ XXL AVEC DES YAOURTS»  Finalement, les semeurs d¹alerte indépendants ont fini par émouvoir les services officiels avant que le scandale n¹éclate trop au grand jour. C¹est ainsi qu¹ils viennent de mettre la pression sur le groupe Danone, l¹obligeant, selon les termes délicats des grands journaux «à revoir sa copie» (Un monstre comme Danone, çà se ménage).


Il faut tout de même réaliser que cela pourrait être un coup dur pour le lobby puisque les groupes Actimel Europe et Activia Europe pèsent ensemble > 1,5 milliards d¹Euros sur un chiffre total Danone de 15 milliards, soit 10 %.  Mais je ne me fais guère de soucis pour cette entreprise de tricheurs, car entre ses discrètes et adroites manoeuvres de retrait publicitaires et les addictions de beaucoup de consommateurs automatisés, il n¹y a pas vraiment le «feu au lac», en attendant qu¹on nous invente une autre «salade à la mode».

 

 

*Marie-Ange ZWICKERT*
Secrétariat Maintenance /Belle-Idée - Hôpital de Bellerive/
Département d'Exploitation HUG
Tel 022.305.42.19
Fax 022.305.42.15
marie-ange.zwickert@hcuge.ch

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 23:04

OGM à gogo pour les gogos

Trois générations plus tard...

Stérilité quasi-totale!

Voici, ci-dessous, de larges et significatifs extraits d'un récent article montrant, s'il en était besoin, à toute personne faisant preuve de simple bon sens l'aberration fondamentale  du "système OGM", en lequel l'abyssable présomption humaine de certains scientistes  apparemment dénués de toute conscience s'est imaginée et s'imagine encore faire mieux que la Nature! Le résultat prévisible est une catastrophe annoncée: aujourd'hui les cobayes animaux (hamsters) sont "abreuvés" d'OGM, demain les cobayes ... humains "trinkeront" à leur tour! 

Au programme: aberrations génétiques et stérilité à court terme, tout cela pour le seul profit de multinationales apparemment dénuées de tout scrupule, faisant preuve d'un comportement dissimulateur (on cache les études) et mensonger (on prétend toujours qu'il n'y a aucun problème!). L'on connaissait déjà les adeptes du "poil dans la main", mais qui veut aussi, maintenant, du poil dans la bouche?

OGM: l’étude russe qui pourrait «déraciner» une industrie...

On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves  dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir!

En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée. 


Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. Elle est même évoquée par Jeffrey Smith, fondateur de l'Institute for Responsible Technology aux Etats-Unis et auteur de référence dans le monde des OGM avec notamment son ouvrage Seeds of Deception (littéralement «les semences de la tromperie») publié en 2003. Menée conjointement par l'Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l'Institut de l'Ecologie et de l'Evolution, cette étude russe a duré deux ans, avec pour cobayes des hamsters de race Campbell, une race qui possède un taux de reproduction élevé. Ainsi, le Dr Alexey Surov et son équipe ont nourri pendant deux ans et d'une manière classique les petits mammifères, à l'exception près que certains d'entre eux ont été plus ou moins nourris avec du soja OGM (importé régulièrement en Europe) résistant à un herbicide.


Campbell_hamster_blue_fawn.jpg

 

Au départ, quatre groupes de cinq paires (mâles / femelles) ont été constitués: le premier a été nourri avec des aliments qui ne contenaient pas de soja, le second a, quant à lui, suivi un régime alimentaire qui comportait du soja conventionnel, le troisième a été alimenté avec en complément du soja OGM et enfin le quatrième groupe a eu des plateaux repas dans lesquels la part de soja transgénique était encore plus élevée que dans ceux du troisième.

 

A la fin de cette première phase, l'ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. L'étude s'est poursuivie dans une deuxième phase par la sélection de nouvelles paires issues de chacun de ces premiers groupes. Et, dans la logique du déroulement, les nouvelles paires de la deuxième génération ont, elles aussi, eux des petits, créant de fait la troisième et dernière génération de cobayes. Ainsi, il y a eu au final 52 naissances parmi les spécimens de troisième génération qui n'ont pas consommé du tout de soja, 78 parmi ceux qui ont consommé du soja conventionnel.

 

Mais le troisième groupe, celui qui a été nourri avec du soja OGM, n'a eu que 40 petits, dont 25% sont morts. Et, pire, dans le groupe qui a mangé le plus de soja génétiquement modifié, une seule femelle a réussi à donner naissance, soit 16 petits au total, dont 20% sont finalement morts.

 

Ainsi, à la troisième génération, les hamsters qui, pour les besoins de l'étude, ont eu, dans leur menu, une part importante de soja OGM, n'étaient plus capables de se reproduire...

 

Mais une autre surprise de taille a été observée: certains de ces hamsters issus de la troisième génération se sont retrouvés avec des poils ... dans la bouche, un phénomène d'une extrême rareté.


Voici, à ce sujet, les photos publiées par Jeffrey Smith, dans son billet:


600.jpg

 

(...)

 

Selon Jeffrey Smith, l'étude du Dr Surov et de son équipe pourrait bien «déraciner» une industrie qui vaut plusieurs milliards de dollars. L'affaire est donc à suivre, mais, quoi qu'il en soit, depuis l'introduction en 1996 dans l'environnement et dans la chaîne alimentaire de produits agricoles transgéniques (issus de semences dans lesquelles y sont ajoutées un ou plusieurs gênes étrangers afin de conférer à la plante une propriété spécifique), les risques qui y sont liés restent encore très largement inconnus car très peu observés, faute d'études suffisamment longues et indépendantes, mais aussi à cause du refus des semenciers de publier leurs propres études (sauf sous la contrainte juridique) pour des raisons de stratégies industrielles et commerciales.

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le principe de précaution, dans ce domaine, semble effectivement illusoire, alors que les incertitudes scientifiques qui demeurent devraient justement le mettre au cœur du processus d'évaluation. Et, d'ailleurs, l'on peut même supposer que cette absence de précaution large et de manque de transparence vis-à-vis du public nuisent par la même occasion aux OGM agricoles expérimentaux (de seconde génération) qui ne peuvent pas être évalués dans les meilleures conditions puisque ceux qui sont actuellement sur le marché ne l'ont été que partiellement (voir le proverbe de la «charrue avant les boeufs»...).

 

Car l'ennui, au fond, c'est que nous tous, les consommateurs, sommes au bout de cette chaîne alimentaire: alors finalement dans l'histoire, qui sont réellement les cobayes?

 

http://www.sebastienportal.eu


Source:   www.mediapart.fr/club/blog/sebastien-portal/250410/ogm-l-etude-russe-qui-pourrait-deraciner-une-industrie

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 16:12

 

Vous reprendrez bien
un peu de pesticides?

 

 

POUR INFORMATION:

TV: Lundi 17 mai 2010 à 20H35 sur France 3

Du poison dans l'eau du robinet
Un film de Sophie Le Gall

L'eau du robinet est-elle potable?


Sans le savoir, des millions de Français boivent une eau trop chargée en aluminium, nitrates, pesticides, médicaments et en radioactivité. Dans certains cas, l'eau est même  non-conforme aux normes de précautions sanitaires. Ce danger invisible  menace les foyers et la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés.


Munie d'une valise multimédia équipée d'éprouvettes, Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire d¹investigation, a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination et interpeller les autorités.


Résultats de son enquête?

Dans le Centre et en Ile-de-France, l'eau du robinet regorge de pesticides ou de nitrates, ces traitements chimiques qui sont soupçonnés  d'être à l'origine de cancers. Les autorités le savent mais elles délivrent régulièrement des dérogations qui permettent de distribuer une eau qui  dépasse les normes pesticides ou nitrates.

Dans des villages d'Auvergne ou à Saint Etienne, les habitants boivent une eau blanchie avec de la poudre d'aluminium, qui pourrait déclencher la maladie d'Alzheimer. Les doses dépassent largement le seuil de risque fixé
par certains scientifiques, mais les autorités ignorent les dangers de ce neurotoxique.

La réglementation fait par ailleurs l'impasse sur le radon, ce gaz hautement radioactif, présent dans l'eau potable de plusieurs villages du
Limousin. Résultat, des habitants boivent une eau chargée en radon sans en être informés.

Depuis quelques années, des citoyens et des scientifiques isolés tirent la sonnette d'alarme sur ces toxiques qui coulent de nos robinets. Partout en France, l'eau potable charrie désormais des résidus médicamenteux: antiépileptiques, aspirine, antidiabétique.

 

Nul ne connait l'impact sur la santé des populations exposées. Pour décontaminer l'eau potable des Français, il faudrait bâtir des usines pour éliminer nitrates et pesticides, investir pour filtrer les molécules de médicaments, protéger les réserves d'eau des pollutions.


Mais les communes et les grandes compagnies de distribution de l'eau ne souhaitent pas que de nouvelles règles viennent compromettre leurs affaires. En tant pis si les Français, quant à leur santé, "trinquent"!


Le documentaire sera suivi d'un post-scriptum présenté par Marie Drucker.


Cette partie est un prolongement du film, un lieu de discussions avec auteur, réalisateur, témoin ou expert, pour que les téléspectateurs puissent se forger leur propre opinion.

Du poison dans l'eau du robinet - Un film de Sophie Le Gall - Produit par
Ligne de Mire, avec la participation de France Télévisions - Durée: 90 minutes -


Diffusion: Lundi 17 Mai 2010 à 20H35, sur France 3.

 

Question subsidiaire: Comment vous-même savoir simplement ce qui se trouve dans l'eau qui coule de votre robinet (et aussi partout ailleurs dans votre entourage)? Réponse: Avec un Syncromètre!

 

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 09:26

 

Dents mortes et mort par suicide

 

Le dentiste Bruno Darmon s'interroge ci-dessous sur l'influence des dents mortes relativement aux pulsions de mort pouvant exister chez des êtres humains affligés de dents mortes (dévitalisées)...


Un sujet qui ne semble pas forcément sérieux à tout le monde mais qui peut pourtant s'avérer d'une particulière gravité...

 

Petit essai sur le suicide


La vague de suicides qui défraie, fin 2009, l’actualité, avec, notamment, les nombreux suicides des employés de France Télécom, ne me laisse pas indifférent, d’autant plus que je fus personnellement concerné dans ma vie professionnelle par ce sujet. Je fus, en effet, condamné jadis à être interdit d’exercer trois années, juste pour avoir informé le psychiatre officiellement responsable du problème des suicides dans ma région, que certains de mes patients aux tendances suicidaires m’avaient témoigné ne plus avoir pensé au suicide après avoir fait enlever leurs dents dévitalisées. Un mémoire fort instructif fut alors réalisé par Corinne Lepage qui parlait d'«une grave question de santé publique» concernant les dents dévitalisées.


http://pagesperso-orange.fr/michel.raynaud/mem_clpg.htm


On s’imagine parfois à tort que la clef du suicide réside exclusivement dans le mental et le stress que peut ressentir l’individu et on demande alors l’aide de psychothérapeutes principalement. Mais peut-être que ce n’est pas toujours suffisant.


Si on sait qu’il existe des maladies psychosomatiques, c’est à dire des maladies somatiques aux causes psychologiques, on oublie souvent qu’il existe aussi des maladies somatopsychiques, c’est à dire des affections du psychisme, qui ont pour cause une affection somatique.


Évidemment, on sait bien qu’à force de souffrir de quoi que ce soit, on finira par déprimer et peut-être donc par se suicider surtout si la douleur ne cesse pas. Mais ici, quand je parle de maladies somatopsychiques, je veux aussi parler d’affections plus subtiles à déterminer qui n’occasionnent aucune douleur physique et ne causent pas encore de troubles organiques visibles et qui pourtant affectent sournoisement l’état psychologique.


J’ai personnellement constaté que certaines personnes très dépressives voire suicidaires et pourtant sans aucun problème de santé en apparence ni aucune douleur physique, sortaient parfois quasi immédiatement de cette tendance suicidaire en faisant enlever leurs dents dévitalisées, notamment les dents du haut, qui sont plus proches du cerveau que les dents du bas.


La dent dévitalisée est je le rappelle une dent morte car elle ne possède plus de vaisseaux sanguins ni de nerf qui circulent à l’intérieur de la dent. C’est un cadavre de dent par conséquent ou une dent empaillée si vous préférez, si l’image est plus parlante pour vous. En effet, on enlève l’intérieur de la dent, donc ce qui pourrit le plus et on y met des produits imputrescibles. On ne garde en fait que l’extérieur tout comme on le fait pour les animaux empaillés. Le point commun entre le suicide et la dent dévitalisée est à l’évidence le concept de mort. Un point commun qui pourrait bien être aussi un lien d’engendrement.


Nous allons en effet comprendre que la mort engendre la mort, en commençant par constater que la vie engendre la vie.


Les formes de vie dans la nature sont toujours engendrées par la vie elle même par les différentes formes de reproduction. Rien ne provient du néant et c’est ce qui fait comprendre que la vie engendre la vie. De la même façon, nous pouvons comprendre que la mort engendre la mort. Plus généralement d’ailleurs bien d’autres concepts s’engendrent mutuellement. L’amour engendre l’amour et la violence engendre la violence, par exemple, c’est bien connu. Mais le fait que la mort engendre la mort est moins connu car plus subtil à comprendre.


La vie, la violence, la haine, et en fin de compte la mort sont tous des concepts reliés à un état vibratoire spécifique. La mort me semblant être en fait l’état l’état vibratoire le plus immobile de tous les états précédents dans la mesure où s’est arrêté le mouvement du sang qui apportait aux cellules vivantes son oxygène chargé d’électrons. Les électrons étant dans l’atome les particules les plus en mouvement, d’ailleurs.


Dans l’univers tout est vibration, à divers degré. Cette vibration va influencer les structures environnantes d’autant plus qu’elle entre en résonance avec ces dernières, c’est à dire que ces dernières sont déjà prédisposées à vibrer naturellement dans la même fréquence.


Illustrons cette notion. On sera plus apte à s’énerver face à une situation contrariante ou quelqu’un de colérique, quand on est déjà soi même imprégné de vibrations de colère. Sachant aussi que quelqu’un de colérique, d’agressif, peut aussi nous contaminer de sa colère si nous ne sommes pas assez forts dans nos convictions pacifiques. Mais il y a bien d’autres sources vibratoires qui peuvent nous transmettre leurs vibrations. Les images cinématographiques aussi transmettent des vibrations émotionnelles et nous influencent, c’est bien connu. Les films tristes nous font pleurer, les films de violence nous imprègne de violence et les films d’horreurs nous imprègnent de peurs, par exemple. Et le rire engendre le rire, certains en faisant même une thérapie qu’ils nomment la rigolo-thérapie. De même on peut comprendre par un mécanisme analogue, qu’un individu qui dégage de l’amour va imprégner d’amour ceux qui l’approchent.


Si cela est vrai pour l’amour, la colère , le rire, la peur et le mal-être, il n’y a pas de raison, a priori que cela ne soit pas aussi vrai pour la mort.


En médecine on sait très bien que lorsqu’un pied se gangrène c’est à dire qu’il meurt, cela peut tuer le patient, par la septicémie qui va arriver inéluctablement . Il faut alors couper le pied pour sauver une vie. On sépare donc la mort (le pied mort) du vivant car sinon la mort du pied engendrera la mort du patient.


Mais en dentisterie il semble qu’on n’ait pas encore compris cela pour la dent morte ou dévitalisée


Des études biochimiques ont montré que la dent dévitalisée libérait dans le sang des substances toxiques comme des thioéthers (le gaz moutarde, arme militaire, en contient), de la putrescine et de la cadavérine aux noms plus qu’évocateurs, car on les trouve aussi dans les cadavres en état de putréfaction. Mais, bizarrement, la dent dévitalisée peut rester, malgré tout cela, indolore grâce à l’intervention du dentiste qui a enlevé la majorité des tissus putrescibles et mis à la place une pâte antiseptique, un peu comme le font les thanatopracteurs qui embaument les morts. On pourrait d’ailleurs logiquement appeler les dentistes qui font cela des thanatodentistes, tandis que ceux qui ne veulent garder que des dents vivantes dans la bouche de leurs patients, des biodentistes, puisque bio signifie vie.


De même ceux qui mangent avec des dents dévitalisées pourraient être appelés des nécro-mangeurs et cela même s’ils se nourrissent dans des magasins d’alimentation biologiques.


Il existe des exemples dans le domaine de la médecine qui pourraient illustrer le concept vibratoire.


On possède des exemples dans les médecines naturelles, que l'on pourrait même qualifier de médecine quantique, où seule la prise en considération du caractère vibratoire pourrait expliquer le mécanisme d’action de certains médicaments. Il s’agit des élixirs floraux, et de l’homéopathie, par exemple. Des médecines qui utilisent des médicaments contenant des principes actifs très dilués voire extrêmement dilués dans certains cas de dilutions homéopathiques et qui pourtant agissent. On peut donc comprendre qu’une dent dévitalisée qui diffuse dans le sang, même de petites quantités de cadavérines peut ne pas être dénuée de conséquences cadavériques.


En naturopathie, on définit le concept d’aliments vivants et d’aliments morts. Les derniers étant plutôt issus des boites de conserve par exemple. Chimiquement il y a à peu près la même chose que dans les aliments frais, mais, pourtant, ils transmettent moins de vitalité aux organismes. Les aliments vivants sont plutôt les aliments frais, issus de l’agriculture biologique par exemple. Biologique signifie la science du vivant, pour information. Un autre exemple est celui du lait. Il y a le lait cru, le lait frais et le lait stérilisé UHT. Ces trois laits n’ont pas la même valeur nutritionnelle même si chimiquement il n’y a pas de grande différence. Le lait cru contient, on le sait, certains micro-organismes, qui, en général, peuvent être bienfaisants comme des levures et des bonnes bactéries que l’on ne retrouvera jamais dans le lait UHT et qu’en petites quantités dans le lait frais ou pasteurisé. Des microorganismes que l’on retrouvera et qui seront bienfaisants, notamment dans les fromages au lait cru, qui ne possèdent pas de moisissures (pour approfondir, voir texte: «plaidoyer pour les laitages» http://dent.devitalisee.free.fr/?p=98 ).


Dans le cas du lait ou des boites de conserves on voit ici que l’utilisation d’une température trop élevée et incompatible avec la vie, nuit, d’une certaine façon, au caractère vitalisant de la nourriture. La nourriture a été plus ou moins tuée en quelque sorte et s’en nourrir n’apportera pas autant de vitalité, les naturopathes s’en sont rendus compte. Inversement, se nourrir de germes de céréales qui sont en plein développement vital est reconnu comme apportant une vitalité certaine.


Maintenant, j’imagine que vous pouvez un peu mieux comprendre pourquoi garder en soi une une dent morte ou dévitalisée va nous imprégner de vibrations de mort et donc peut logiquement être suspecté dinduire des pensées de mort, donc de suicide.


Cela n’est pas juste théorique, car enlever des dents dévitalisées a permis à des suicidaires de retrouver le goût de la vie et certains patients en ont d’ailleurs témoigné sur les vidéos du site www.sante-dents.com.


Mais, heureusement, tous ceux qui ont en bouche des dents dévitalisées n’ont pas envie de se suicider, car les cadavérines et les putrescines ne sont pas toujours suffisantes pour donner envie de mourir. Certains supportent aussi mieux les poisons que d’autres, c’est certain. Mais ce qui me semble certain aussi, est que même si les dents dévitalisées ne suffisent pas toujours pour conduire au suicide, elles nous rapprochent toujours plus vite de la mort que si elles ne sont pas présentes dans notre bouche. On observera alors des vieillissements prématurés inévitablement. Preuve en est que les patients qui enlevaient leurs dents dévitalisées présentaient toujours des caractéristiques plus ou moins nettes de rajeunissement. Et cela, même s’ils avaient ensuite un dentier, ce qui paradoxalement pourrait donner l’image exactement de l’inverse.


Mais ce n’est pas le seul inconvénient des dents dévitalisées car vieillir ou mourir, cela n’est rien pourrait-on dire, mais être malade, c’est encore plus terrible. La vieillesse n’est qu’un processus, somme toute, harmonieux, enfin qui devrait normalement l’être, où la maladie devrait être donc absente, car il s’agit juste d’ une baisse progressive de toutes les capacités physiques. Or les dents dévitalisées ont aussi une implication déterminante dans toute la pathologie générale à un point que notre société est loin d’imaginer et qui fait dire à ceux qui se sont véritablement penchés sur le sujet qu’extraire les dents dévitalisées est bien souvent plus efficace que tous les traitements qui existent aujourd’hui dans notre médecine moderne et même les médecines douces. Je sais que cette affirmation peut paraître incroyable et mégalomane, mais elle résulte pourtant du témoignage de médecins très connus pour guérir ce que personne n’arrivait à guérir. Des témoignages qui pourraient aussi être recueillis par des journalistes qui voudraient bien faire l’effort de se pencher sérieusement sur le sujet.


Le grand problème est que ce fait extraordinaire - il n’y a pas d’autre mot - n’intéresse quasiment personne, d’un point de vue économique, dans le monde pharmaco-médico-dentaire. Les patients eux mêmes, une fois convaincus par maints efforts puis guéris, sont rares à passer l’information. Les raisons de tout cela sont plus développées dans d’autres textes de ce site comme «la source du mal». Ce fait extraordinaire, qui est connu en France depuis une cinquantaine d’années, en est donc encore aujourd’hui à un stade de développement quasi-embryonnaire.


Pour en revenir au suicide, bien sûr, les causes du suicide ne se résument uniquement aux dents dévitalisées, loin de moi cette idée saugrenue. Il existe toute une liste de pollutions de l’organisme qui sont aussi susceptibles d’affecter la santé, de faire baisser les vibrations vitales, donc de faire déprimer et donc d’inciter à se suicider. Ce n’est toutefois pas à moi de vous parler ici de ces pollutions en général plus connues et que j’estime d’ailleurs en général aussi, moins graves que la pollution occasionnée par la dent dévitalisée. Et oui, c’est un paradoxe, et tant qu’il persistera je persisterai à essayer de vous informer sur ce sujet dont je suis particulièrement conscient. L’extrême importance de ce sujet est d’ailleurs une opinion partagée par des médecins connus pour guérir ce que personne d’autre ne sait guérir comme le Dr J.G. Thomas aujourd’hui à la retraite ou les médecins de la clinique Paracelsus en Suisse. Une opinion qui repose donc sur des faits avérés. Il y aurait, bien sûr, aussi beaucoup à écrire encore sur les caractéristiques psychologiques qui incitent au suicide. Je suis certains que de grands philosophes et psychologues ont écrit sur le sujet. Des psychologues qui parlent de pensée positive, par exemple, ou des philosophes qui pensent notamment que la croyance darwinienne est d’une certaine façon suicidogène. Une croyance qui pense, en effet, que la vie est apparue du néant et n’aurait pas de sens plus élevé que celui de faire survivre son code génétique peut en effet sembler somme toute peu enthousiasmante, voire parfois carrément déprimante. Si la vie revêt alors parfois un caractère un tant soi peu difficile à supporter, qu’il est facile alors de tomber soit dans des paradis artificiels, les drogues, qui, à terme, détruisent la vie, soit lorsque le mal-être atteint certains niveaux, de se supprimer la vie carrément.


Dans les causes du suicide, il y a, bien sûr, le poids du stress. La vie cool est ,bien sûr, moins difficile à supporter que la vie stressante. Mais vouloir expliquer le suicide uniquement en considérant le stress serait extrêmement réducteur. Le stress devrait plutôt être vu comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase même s’il est vrai aussi que tout doit être fait pour diminuer le stress au travail notamment. Il serait de même très réducteur de penser que la seule thérapie à effectuer pour prévenir les suicides seraient les psychothérapies. Et, pourtant, chercher à diminuer le stress ainsi que la psychothérapie me semblent souvent les seules options envisagées pour lutter contre les tendances suicidaires. C’est là une grave erreur.


Étant donné, d’autre part, qu’il s’agit de suicides à France Télécom, c’est à dire dans une entreprise de télécommunication, je rappelle que de telles entreprises ont développé ces dernières années un service qui inonde notre espace d’ondes électromagnétiques, avec les antennes relais et les téléphones mobiles. Des ondes qui possèdent un caractère toxique, sans l’ombre d’un doute. On a déterminé des corrélations significatives entre la proximité d’antennes relais des habitations et des mal-êtres, voire des cancers apparus dans ces mêmes habitations. Il s’agit de cancers du cerveau plus précisément, sachant que le cerveau est le siège de l’esprit. Peut-être y a-t-il quelque chose à creuser dans cette voie aussi, car les ondes associées à la téléphonie mobile sont, très probablement, la plus nouvelle pollution de l’environnement apparue ces dernières années. Ce n’est donc probablement pas un hasard si ces suicides touchent la plus grande entreprise française de télécommunication. Un premier indice pour ceux qui rechercheraient dans ce sens est que, selon l’Ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, l’esprit est caractérisé par l’élément Éther, l’élément le moins matériel et le plus énergétique, que l’on peut aussi appeler l’espace*. C’est justement aussi l’espace, donc l’éther, qui est pollué par les ondes électromagnétiques. Il est donc à craindre que la premier fonction affectée par les ondes électromagnétique soit la fonction mentale. Intéressant non!


Mais il serait aussi temps que l’on fasse la corrélation entre les tendances suicidaires et les dents dévitalisées.


Pour finir, je vous renverrai finalement au témoignage vidéo surprenant de l’assistante du Dr Thomas, sur le site www.sante-dents.com à l’adresse http://pagesperso-orange.fr/michel.raynaud/vds.htm


Une dame qui témoigne avoir vu son employeur médecin guérir des centaines de dépressions sans jamais faire de psychothérapie mais juste par des médecines douces, de l’acupuncture notamment, et surtout en faisant enlever les dents dévitalisées de ses patients. La dépression est la psychopathologie qui prépare généralement au suicide, je le rappelle. Des centaines de dépressions guéries sans psychothérapie, étonnant non! Loin de moi d’idée de vouloir dévaloriser le travail psychothérapeutique et son intérêt pour prévenir le suicide, ou bien de vouloir dévaloriser l’importance du stress, mais force est de constater que, dans de multiples cas, l’élimination des dents dévitalisées semble aussi très efficace pour prévenir le suicide.


Ce qui pourrait à priori paraître décalé du sujet, en parlant de dents alors qu’il s’agit du suicide, est, en fait, par conséquent, tout à fait dans le sujet et il serait important que notre société en tienne compte dorénavant.


Fin.


(*) Les cinq éléments de l’Ayurvéda sont, dans l’ordre, du plus matériel ou plus énergétique: la Terre, qui est en relation avec les structures solides du corps, l’Eau qui est en relation avec les structures liquides, le Feu, qui est en relation avec la chaleur corporelle, l’Air qui est en relation avec les mouvements et l’Éther qui est en relation avec l’esprit.

Bruno Darmon, Dr en chirurgie dentaire.


L’essai à proprement parlé est fini, mais je vais vous raconter une anecdote en rapport avec le sujet, somme toute assez rigolote, car il n’y a pas eu grand chose de très rigolo jusqu’à présent dans le texte ci-dessus. Parmi les quelques condamnations du Conseil de l’Ordre à mon encontre, trois en tout, deux impliquaient des plaintes de patients et l’une n’était relié à aucune plainte. C’est cette histoire dont je parle au début du texte où j’avais juste informé un psychiatre par courrier que mes patients suicidaires n’avaient plus envie de se suicider. Trois ans d’interdiction pour un simple courrier qui invitait un médecin psychiatre à réfléchir sur l’éventuel rapport entre le suicide et les dents dévitalisées, je trouvais là que le Conseil de l’ordre avait fait la preuve flagrante de son manque d’impartialité à mon encontre, vu la peine totalement disproportionnée par rapport à l’éventuelle faute, si tant est qu’il y avait là une faute, qui était, selon le Conseil de l’Ordre, une tentative de tromperie. Et qu’ainsi il aurait été plus facile de comprendre que dans les autres affaires où, cette fois-ci, un patient se plaignait, et où le Conseil de l’Ordre m’avait condamné pour le sujet polémique de la toxicité des dents dévitalisées, que, là aussi, le Conseil de l’Ordre pouvait fortement être suspecté de manque d’impartialité à mon égard. Je voulais donc montrer que tout ce qu’il racontait dans son jugement contre moi et que le plaignant utilisait, n’avait en fin de compte pas de valeur. C’est ce que, d’ailleurs, mon avocate de jadis, Maitre Corinne Lepage, avait, elle aussi, noté dans son mémoire de défense pour le Conseil de l’Ordre.


Lors de mon procès en correctionnelle, en appel à Aix, je fis donc état de ce fait, lorsqu’on me laissa m’exprimer. Et voici ce que me répondit la juge - et j’en ris encore, à vrai dire:

 

«Quoi, vous dites qu’en enlevant les dents dévitalisées, les gens n’ont plus envie de se suicider comme ça, pouf… eh bien, moi, je trouve qu’en vous condamnant qu’à trois ans d’interdiction d’exercer pour avoir dit ça, ils ont été assez cléments.».

 

Source: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=113

0

0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 21:24

Rappel

 

Haro sur le dépistage!


Dans son ouvrage de base "Fondement pour une Médecine Nouvelle" le Docteur Hamer s'oppose avec vigueur à tout ce qui peut terroriser les patients, car, l'annonce, vraie ou fausse, d'un cancer, parfois hypothétique (erreur de dignostic ou insuffisance de signification des marqueurs utilisés),  en provoque ensuite souvent, du fait du choc psychique subi, un bien réel, celui-là, notamment aux poumons (peur de mourir).


Mais il n'est pas le seul, comme on peut le voir en visionnant la vidéo ci-dessous montrant un médecin - le Docteur Dominique Dupagne - (qui n'est pas pour autant adepte de la Médecine Nouvelle) prenant clairement position contre le dépistage systématique (campagnes officielles), chez l'homme, du cancer de la prostate. De même le dépistage systématique, chez la femme, du cancer du sein provoquerait, selon divers médecins, plus de cancers qu'il n'en évite...


Le sujet est, assurément, controversé, mais, avant d'aller elles-mêmes se faire "dépister", il est bon que les personnes des deux sexes potentiellement concernées soient averties que le dépistage systématique ne fait pas l'unanimité!

 

 

0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 21:47


Aspartame Alerte rouge - Corinne Gouget


Site officiel de Corinne Gouget:

http://www.santeendanger.net/
0
0

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 11:44

Quand pesticides "riment" avec Parkinson


Qui s'en étonnera, les pesticides sont, une fois de plus, associés à la recrudescence de la maladie de Parkinson.


Une étude menée par des chercheurs israéliens à Baqa Al-Gharbieh, au nord-est de Tel Aviv, montre que, dans cette ville agricole, la maladie est deux fois plus présente que dans les villages voisins, dont la population a pourtant un profil génétique semblable:


"Selon le Dr Rafiq Masalha, l'un des auteurs des travaux, le taux de parkinson atteint 70 cas pour 100 000 habitants dans cette ville, alors qu'il est de 43 pour ses voisines.


Nous estimons que ce taux plus élevé s'explique par la présence massive de pesticides dans les champs environnants, des pesticides dispersés notamment par des avions.


  - Dr Rafiq Masalha, Centre médical Soroka -


Les chercheurs estiment que l'inhalation de pesticides affecte la production de la dopamine, un neurotransmetteur dont l'insuffisance dans le cerveau est reconnue comme l'une des causes de la maladie de Parkinson."




Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/sante/2010/02/19/001-Parkinson-pesticides.shtml


Après un tel constat, toujours la même question: Qu'est-ce qu'on attend pour arrêter l'empoisonnement général de l'humanité par la chimie (de synthèse)? Que tout le monde soit mort?!?

Et ne serait-il pas temps que la France descende de son triste ... podium?
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 14:39

Sur le podium, oui!
Mais sur le podium de quoi?!?





SEMAINE SANS PESTICIDES

envoyé par Summitata.


Hum! Tout bien considéré,
c'est peut-être moins glorieux
que l'on aurait pu croire...


Qu'en pensent les victimes?
Et qu'en disent les Parkinsoniens?

0
0


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 07:57



Avant et après le Gardasil....

 


 

Comme beaucoup de jeunes filles de son âge, Gabby avait une vie insouciante…. Jusqu’au jour ou tout à basculé. Suite à la vaccination contre le cancer du col de l'utérus on lui a diagnostiqué une inflammation du SNC. Désormais, elle reste à la maison et vit dans une douleur permanente.

Elle souffre de crises d'épilepsie, de maux de tête, d’étourdissements, de vomissements et de troubles de la mémoire, elle a même une paralysie du côté droit de son visage.

Elle passe la plupart de ses journées dans la salle d'urgence ou avec des médecins, elle dort de 12 à 20 heures. Gabby, prend une douzaine de médicaments.

Shannon, sa maman, lutte mais se sent coupable de la situation. La famille a un passé de cancer du col de l'utérus et elle voulait que Gabby soit en sécurité avec le "choix de la vaccination".
 
Gabrielle sait qu’elle est en train de mourir.

Elle dit:
 
- "J'ai accepté ce qui s'est passé pour moi, mais je suis fatiguée d'entendre que c’est arrivé à d’autres filles. Je n'ai jamais été mise en garde contre les effets secondaires du vaccin."

"Si seulement nous pouvions revenir en arrière et annuler tout, ce premier vaccin, le 2eme et le 3eme dit Shannon", sa maman. "Nous aurions pris le risque du cancer du col de l'utérus."

28 femmes seraient décédées des suites de la vaccination.

Le CDC et la FDA dit avoir reçu des milliers de rapports d’effets secondaires suite au vaccin, mais ils continuent de trouver que "les bénéfices du vaccin l’emportent sur les risques".

"Egalité des sexes" oblige! Ce vaccin tueur sera bientôt aussi disponible pour les ... garçons.

Aidons Gabby à faire savoir ce qui lui est arrivé …
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 12:13

Le cochon de la honte

Gélatine: Sujet sensible, dit-on. Le mot apparaît souvent sur les étiquettes des produits alimentaires industriels, mais sans en préciser l'origine. Or c'est pourtant très différent selon qu'il s'agit de gélatine bovine ou porcine... Pourquoi n'informe-t-on pas clairement les consommateurs? Notamment  en pensant à ceux qui sont Juifs ou Musulmans, mais aussi à ceux qui, même sans référence explicitement religieuse, ne veulent, pour diverses raisons qui leur appartiennent, tout simplement pas consommer de "cochon"?



0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 12:21

Les bienfaits du déparasitage

Les peuples naturels ont l'habitude de se déparasiter et se vermifuger. Chez les peuples civilisés, il y a quelques décennies l'ont se souciait encore de déparasiter ou de vermifuger les enfants, mais les êtres humains "modernes" ont pris l'habitude d'ignorer largement les parasites, comme s'ils n'existaient pas. Pourtant, selon la Doctoresse Hulda Clark, les parasites sont une cause majeure de nombreuses maladies, parmi lesquelles, en particulier, le cancer, le sida, le diabète, etc.

Tour d'horizon des principaux parasites humains...

Il paraîtraît qu'un Américain sur trois aurait "du monde" ...
dans son estomac!


(Âmes sensibles, s'abstenir!)





Et chez les Francophones c'est comment?

Dans l'estomac ... des vers!

Et dans l'intestin?





Les vers se logent partout!

Même dans le cou!:



Même dans la tête!:





Et dans le foie?

Dans le foie l'on peut trouver la redoutable douve de l'intestin (qui, auparavant, était seulement dans l'intestin, mais qui, "grâce" à l'alcool isopropylique, a réussi à migrer pour s'installer dans le foie!) Son nom scientifique le plus courant est "fasciolopsis buski". Si les présentations n'ont pas déjà été faites, faites connaissance avec lui:

Fasciolopsis-buski-3.jpg
Fasciolopsis Buski

Même les chevreuils, dans la nature, peuvent en être infectés:

douve-foie_02.jpg

Foie de chevreuil rempli de douves

Selon une récente étude, une personne sur six qui a la douve du foie (aussi appelée
"opisthorchis viverrini") dans son foie aurait un cancer...:


Mais comment de telles "bestioles" arrivent-elles à l'intérieur du corps humain? De bien des manières, car, souvent, elles y arrivent sous forme d'œufs. Mais, parfois, le ver tout constitué est déjà présent dans ce que nous mangeons! Une question: Pourquoi les Musulmans s'abstiennent-ils de manger du porc? Réponse, peut-être, dans la vidéo, ci-dessous:



Comme quoi, à condition d'en faire un bon usage, certaines boissons à base de coca, disponibles dans le commerce courant, peuvent s'avérer vraiment très utiles! Non seulement un tel produit permet de nettoyer un moteur mais cela peut aussi débusquer certains parasites de leur cache! Ceci dit, une fois la vérification faite, il n'est pas forcément conseillé, même si non-végétarien, de manger cette viande!

De plus, il n'est pas gentil, non plus, de la donner à votre chien ou à votre chat, car vous allerz aussi les parasiter! Et, pour ne pas être en reste, lorsque vous les caresserez, "charitablement", ils vous "refileront", à  leur tour, les parasites dont vous leur aurez fait cadeau!

Faisons maintenant connaissance avec les escargots-zombies et les fourmis-zombies:

Les parasites vivent aux dépens de ceux qui les hébergent

Que faire face à de tels envahisseurs? D'abord, la prévention! S'abstenir de manger de la viande, en particulier de la viande de porc est certainement très sage (voir la grippe "porcine" - au fait, pourquoi la grippe porcine a-t-elle soudain officiellement changé de nom!?!, - ne serait-ce pas pour ne pas dissuader les gens de manger du porc!?!)! Les produits laitiers, bien que faisant l'objet d'une intense publicité, sont souvent, eux aussi, parasités.

L'on peut également manger "kasher" (préparation des aliments à la manière juive enseignée dans la Bible); si cela est vraiment fait dans les règles de l'art (ce qui est loin d'être toujours le cas!), alors la "kasherisation" des aliments peut les déparasiter, en particulier la viande, ce qu'a vérifié la Doctoresse Clark.

Il existe aussi un petit appareil (autre invention de la Doctoresse Clark), nommé "zappicator" (une sorte de planche avec des aimants en dessous relié à un boitier diffusant des fréquences spécifiques), qui est capable d'éliminer les parasites des aliments. Un tel appareil présent aussi l'avantage de re-polariser les cellules du dit aliment en direction du Pôle Nord!

Une fois que l'on est "envahi", des vermifuges chimiques peuvent être efficaces, mais ils sont très toxiques et empoisonnent le foie! Et il en faut un spécifique par genre de parasite! L'on n'a pas fini! Des solutions globales naturelles existent-elles? Oui, heureusement! En particulier, selon le Docteur  Hulda Clark, le brou de noix vert de noix noire (variété "nigra juglans"), en particulier lorsqu'il est dit "extra-strong", est très efficace. Il tue de nombreux parasites adultes. Les clous de girofle, quant à eux, tuent les œufs des parasites et l'absinthe (ou "armoise" ou "artemisia") (selon le Dr Clark, indûment dénigrée par la FDA), ainsi que le quassia, tue{nt} les larves.

Après trois semaines d'un tel régime l'on peut déjà s'être débarrassé, si ce n'est de tous, au moins d'une centaine de parasites parmi les plus courants... Le zapping est également très efficace.

Certains parasites, comme certains types d'ascaris, arrivent pourtant à résister à une telle cure antiparasitaire même à haute dose. Il n'y a que l'huile d'olive ozonée et la L-Cystéine qui en viennent à bout.

Quant à certains types de ténias ils ne cèderaient la place qu'avec le co-enzyme Q10.

Après quoi, l'on pourrait enfin avoir un "intérieur propre", en prenant garde, quand même, de se ré-infester!

La science médicale  courante considère les parasitoses comme des maladies en soi, lorsqu'elles produisent des symptômes immédiats évidents, et se soucie alors seulement de les soigner, mais il est plus que probable que les parasites jouent un important rôle encore fort méconnu dans de très nombreuses maladies.

Le simple bon sens veut donc que l'on s'efforce de se débarrasser au plus tôt de ces "hôtes" encombrants, pas toujours "invités", et qui jamais ne doivent être confondus avec les "bon microbes", lesquels font, quant à eux, de respectueuse manière - c'est-à-dire de manière symbiotique -, bon ménage avec les cellules dans les corps humains.

Pour les candidats au "Grand Nettoyage", le moment est peut-être venu de
mieux faire connaissance avec les Cures de Nettoyage des Organes Internes.

Avoir un corps propre et pur, à l'intérieur aussi, c'est important!!!
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 12:43

Un Allemand meurt le soir même
  de sa ...
vaccination ...
!

Ainsi que le disait, parlant de la peste, le grand fabuliste français Jean de La Fontaine "Ils n'en mouraient pas tous, mais tous étaient atteints!" La parole s'applique aussi, aujourd'hui, très bien, à cettre "peste" délibérée des temps modernes que sont ... les vaccinations!
0
0
Selon l'agence de presse Allemande ("Deutsche Presse-Agentur"), un homme de l'État fédéral allemand de Thuringe est mort après avoir reçu le vaccin contre la grippe porcine.

Le journal local «Thuringia Allgemeine» signale que l’homme de 55 ans d'Eichsfeld, a été vacciné le Jeudi 12 Novembre 2009, et est mort la nuit même.

Le Ministre de la Santé du Thuringia, Heike Taubert, a dit aux journaux qu’"un
possible lien entre la vaccination et la mort" était à l'étude. Elle a supposé qu'une autopsie allait être effectuée. Aucune autre information n'est actuellement disponible au sujet des maux précédents le décès ou aux éventuelles incompatibilités avec les ingrédients du vaccin.


Source: http://www.zeit.de/newsticker/2009/11/15/iptc-bdt-20091115-557-23008178xml
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 13:05

De l'influence des dents mortes, implants
et parodontose sur la polyarthrite


Sur le blog Holodent: de Estelle Vereeck:

"On savait que le déchaussement est un facteur de risque pour les problèmes cardio-vasculaires. De nouvelles études confirment un lien entre maladie parodontale et polyarthrite rhumatoïde.

Maladie parodontale et polyarthrite rhumatoïde: Dans les poches parodondales prolifèrent les bactéries qui aggravent la polyarthrite rhumatoïde."

"Dans le cas précis d'une polyarthrite rhumatoïde, l'opportunité de conserver les dents dévitalisées doit être évaluée soigneusement, en particulier les dents obturées par un pansement ancien ayant perdu son étanchéité. De même, la pose d'implants est une contre-indication chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde."

Lire la suite sur: http://www.holodent.com/article-maladie-parodontale-dechaussement-abces-dent-polyarthrite-rhumatoide-38327100.html
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 11:34

 


CE SITE A ETE CREE
POUR VOUS INFORMER
SUR LES EFFETS SECONDAIRES
GRAVES DU
VACCIN
ANTI HEPATITE B

(et autres vaccins contenant
des excipients dangereux
pour la santé)

 

 

 

 

Comme "Monsieur et Madame
Tout le Monde",

j’ai toujours fait mes vaccins
sans réfléchir,
en toute confiance;
ce geste est tellement "ancré"
que nous le faisons pour nous protéger
et protéger nos enfants…


Un jour, j’ai du faire le vaccin HB
et, depuis, tout a basculé.


Aujourd’hui, j’ai accumulé
de nombreuses informations
dont je n’avais pas connaissance
à l’époque… puis j’ai créé ce site,
afin d’éviter que cela n’arrive
à d'autres ainsi qu’aux enfants!


Je suis atteinte d’une myofasciite
à macrophages
,
myopathie inflammatoire acquise, maladie directement liée à l’hydroxyde d’aluminium contenu dans le vaccin
que j’ai effectué.


J’ai perdu ma santé
et aucun traitement n’existe


Alors, informez-vous,

car je ne suis pas la seule,

nous sommes très nombreux à avoir déclaré des maladies auto-immunes

après une vaccination!


On croit toujours que cela n’arrive
qu’aux autres!


Et un matin, on se réveille
avec une maladie qui va chambouler
toute notre vie à jamais…


Alors, lisez attentivement
tous ces documents
que j’ai réunis pour vous,

ainsi que la synthèse que j’ai réalisée
à partir de mes connaissances acquises
et diffusez l’information autour de vous,
car nous ne pouvons, malheureusement,
pas compter sur les médias
,

tout cela "bousculerait" trop de choses


MERCI ET BONNE LECTURE !



0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 20:22
Message relayé

Source: http://victimesdespollutions.blogspot.com/search/label/REVENDICATIONS


La reconnaissance des pathologies
dues aux métaux lourds
est nécessaire


Nota Bene
: Le message ci-dessous est relayé tel quel, en particulier à cause de la pétition à signer (voir en bas de la page).

Toutefois, le point de vue de L'Art de Vivre Sain est que les chélateurs naturels (charbon superactivé, chlorella extra-pure, coriandre, programme d'élimination des métaux lourds de cent jours de la Doctoresse Clark, etc.) et les procédés naturels (détoxinateurs ioniques), autant que possible, grandement préférables au chélateurs chimiques.

Ceci étant dit, le problème de la pollution par les métaux lourds en général et le mercure en particulier est très réel  et très invalidant et doit être pris en compte de la meilleure et plus naturelle manière possible...

CHAQUE FAMILLE EST TOUCHEE
PAR UNE MALADIE ENVIRONNEMENTALE

Que pouvons-nous englober dans les maladies de l'environnement?

1) De nombreuses maladies dont l'étiologie est affirmée comme inconnue par les pouvoirs publics. Ce qui implique de nombreux malades, qui pourraient trouver une amélioration (voire la guérison) de leur maladie, grâce aux thérapies de désintoxication proposées par la médecine environnementale:

- Cancers
- Maladie d'Alzheimer et autres maladies neurodégénératives
- Maladie de Parkinson
- Diabète
- Asthme
- Allergies, Eczéma, Zona
- Dépression
- Sclérose en plaques et autres scléroses
- Maladie de Crohn et autres maladies auto-immunes
- Fibromyalgie, Syndrome de fatigue chronique
- Spasmophilie, Tétanie
- Hyperactivité, Autisme, Dyslexie
- Epilepsie

2) De nombreux symptômes, qui n'ont pas reçus "l'étiquette" d'une maladie, mais qui sont particulièrement lourds et handicapants dans la vie quotidienne:

- Infections chroniques
- Mycoses chroniques
- Migraines récidivantes et rebelles à tout traitement
- Douleurs articulaires et musculaires
- Fatigue intense et ne cédant pas avec du repos
- Problèmes de mémoire et de concentration
- Hypoglycémie
- Problèmes de peau (prurit par ex.)
- Difficultés à respirer, oppression de la poitrine
- Spasmes, mouvements involontaires, tremblements, difficultés de coordination des mouvements
- Fourmillements, engourdissement, gonflement des extrémités
- Maux d'estomac, troubles digestifs (qui s'améliorent en suivant un régime sans produits laitiers et sans gluten : c'est un signe d'une possible intoxication)
- Troubles cardiaques
- Pertes de cheveux
- Acouphènes
- Réduction du champ visuel
- Fièvre persistante
- Névralgies faciales
- Problèmes de bouche (goût métallique, inflammations, déchaussement des dents, coloration des gencives)
- Difficultés à avoir des enfants (fausses couches, fœtus malformés, etc.)
- Irritabilité, angoisses, instabilité de l'humeur
- Vertiges, pertes d'équilibre
- Etc., etc.

Beaucoup de ces maladies sont dues aux métaux lourds, dont les antidotes existent: les chélateurs (DMPS, DMSA, EDTA, etc.). Mais les Centres antipoisons les administrent seulement aux personnes victimes d'intoxication aiguë. Tous les autres malades, qui sont en contact à petites doses mais régulières avec ces poisons, sont ignorés.

Cette situation doit cesser! Nous avons le droit de savoir si nous avons dans le corps de l'arsenic, du mercure, du cadmium, du plomb, et autres poisons! Et si nous en avons effectivement, nous avons le droit légitime d'avoir accès aux antidotes, comme nos voisins les allemands ou les britanniques!

Chaque famille, chaque foyer est concerné par ce scandale!

MOBILISONS-NOUS!

LA PETITION EN LIGNE

petition

* * *
 Découvrir le livre
:



Vérités sur les maladies émergeantes
0
0
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 22:10

S'il n'y a plus assez de rats et de souris...
il reste ... vous!



Pour voir ce que sont capables de faire les laboratoires pharmaceutiques:


En être informé est important; ainsi l'on peut mieux comprendre ce qu'ils sont capables de faire pour arriver, coûte que coûte, à vendre leur Tamiflu ou faire vacciner des peuples entiers avec des vaccinations de masse!

* * * * * * *
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 16:00

Vous avez dit: "Effet indésirables"?


Des milliers de jeunes filles ont subi des effets indésirables attribués à la controversée vaccination contre le cancer du col de l'utérus, que le gouvernement a fait adopter.

 

 

Des rapports médicaux montrent que des filles de 12 et 13 ans ont eu des convulsions, de la fièvre et des paralysies après la vaccination, qui est désormais administrée dans les écoles dans le cadre des mesures visant à empêcher les femmes de développer le cancer.

 

 

Selon un rapport spécial établi par les organismes de contrôle de l’innocuité des médicaments, d'autres jeunes filles ont souffert de nausées, de faiblesse musculaire, de vertiges et d’une vision floue.

 

 

Un groupe de soutien affirme avoir reçu des douzaines d'appels de parents qui pensent que leur fille a subi des préjudices dus au vaccin.

 

 

Les parents d'une adolescente vaccinée l'automne dernier pensent que c'est à l'origine d’attaques répétées qui l'ont laissée avec des lésions cérébrales et une psychose.

 

 

Le programme de vaccination des adolescentes est controversé, car il les protège contre le virus du papillome humain sexuellement transmis, qui provoque 70 pour cent des tumeurs du col de l'utérus.

 

 

Quand le gouvernement a fait adopter le programme de vaccination Cervarix l'an dernier, certains militants l’ont surnommé la «piqûre de promiscuité sexuelle».

 

 

Les militants et les familles disent que les nouveaux chiffres montrent que la vaccination n’aurait pas dû être introduite par l’intermédiaire d’un programme de masse.

 

 

Plus d'un million de jeunes filles ont déjà eu la piqûre, qui est proposée à toutes à leur entrée dans l'adolescence.

 

 

La piqûre sera également administrée aux filles plus âgées jusqu’à 2011, de sorte que le programme devrait s’étendre à toutes les adolescentes de moins de 18 ans.

 

 

Les ministres disent qu'en définitive ce plan permettra de sauver 700 vies par an, pendant que les experts en sécurité sanitaire maintiennent que le nombre de réactions suspectes est compensé par les avantages de la piqûre.

 

 

Dans les 2.000 réactions suspectes enregistrées par la Regulatory Agency (MHRA), l’organisme de surveillance des médicaments et des produits de soins de santé, la plupart étaient anodines, avec des dizaines d’enregistrements de jeunes filles affectées d’éruptions cutanées, de douleurs dans le bras, et d’allergies.

 

 

Mais le rapport préparé par le MHRA plus tôt ce mois-ci révèle aussi des cas d’adolescentes qui, peu après avoir reçu la piqûre, souffraient de convulsions, de révulsion des yeux, de spasmes musculaires, d’attaques et d’hyperventilation.

 

 

L'analyse établie ce mois-ci par la MHRA a trouvé que 2107 patientes ont signalé une sorte de réaction indésirable attribuée au Cervarix. Plusieurs ont des réactions multiples. 4.602 effets secondaires attribués au Cervarix ont été enregistrés au total.

 

 

Jackie Fletcher, la fondatrice de Jabs, un groupe de soutien aux familles dont les enfants sont tombés malades après la vaccination, a dit avoir reçu des douzaines d'appels de parents qui pensaient que leur fille avait été lésée par le vaccin contre le cancer du col utérin. Elle a déclaré:

 

Nous avons parlé à des parents dont les filles ont eu des convulsions, des paralysies, des troubles de la vision, des maux de tête graves et des pertes de sensibilité dans certaines parties du corps.

 

 

Les médecins essaieront de persuader les parents que ces problèmes sont dans l’imagination de leur enfant, ou qu’ils n'ont rien à voir avec le vaccin, mais nous pensons qu'il n’y a pas assez de preuves montrant l’innocuité du Cervarix.

 

 

Les experts en sécurité sanitaire maintiennent que les avantages du vaccin l'emportent sur les risques. [1]

 

 

Ils disent que beaucoup de patientes qui ont souffert d’un effet «indésirable» à la piqûre depuis avril 2008, y compris certaines qui ont participé aux tests du vaccin ou l’ont acheté en privé, n'ont subi que des effets secondaires de courte durée provenant du processus de l'injection et non pas du résultat du vaccin.

 

 

Le rapport du régulateur dit qu’il n'y a «aucun indice suggérant que des cas isolés d'autres conditions médicales aient été effectivement induites par le vaccin, et ne sont pas simplement une coïncidence».

 

 

Les institutions caritatives pour le cancer ont exhorté les parents à continuer à autoriser leurs filles à se faire vacciner, affirmant que les chiffres étaient bien dans les limites de ce que l’on attendrait d’un programme à grande échelle, et que la plupart des effets secondaires sont mineurs.

 

 

Robert Music, le directeur de Jo's Trust, l’institution caritative pour le cancer du col cervical, a déclaré:

 

"Je peux comprendre pourquoi les parents se sentent circonspects, mais ce programme pourrait réduire de 70 pour cent des cancers du col de l'utérus.

 

 

Nous devons continuer à examiner les indices, mais nous incitons vraiment les parents à s'assurer que leurs filles se fassent vacciner."

 

 

Stacey Jones est l'une de celles qui pensent avoir subi des "effets secondaires" du vaccin. Elle avait 17 ans au moment de sa première injection de Cervarix.

 

 

Ses parents, Julie et John Kerry, de Bilston dans le West Midlands, ont remarqué qu'elle devenait de plus en plus émotive dans les semaines suivant les deux premières piqûres, mais qu'ils craignaient que leur insouciante jeune fille ait finalement succombé à des sautes d’humeur d’adolescente.

 

 

Dans les quatre jours suivant la troisième injection, en mars de cette année, Stacey a souffert d’une crise d'épilepsie suivie de 17 autres dans la semaine suivante.

 

 

Elle est maintenant diagnostiquée avec une lésion cérébrale, due à une inflammation du cerveau, et est traitée dans une unité de réadaptation du Service national de santé de Birmingham, ce qui l’aide pour les tâches ordinaires comme faire un sandwich.

 

 

Ses crises sont minimisées par cinq types de médicaments, mais sa mémoire est trop endommagée. [2]

 

 

La famille n’a pas donné d’explication concernant la façon dont les lésions sont survenues. Mme Jones, 44 ans, a déclaré:


"Elle était si belle, une fille insouciante, maintenant ce n'est plus qu'une coquille vide.

 

 

Quand nous allons la voir, elle ne peut pas se rappeler ce qu'elle vient juste de manger pour le thé. L'impact sur elle, et nous tous a été absolument dévastateur. Je crois qu'elle a servi de cobaye."

 

 

Un porte-parole de GlaxoSmithKline, qui fabrique le Cervarix, a déclaré que le vaccin a dû subir des tests rigoureux, plus de 70.000 doses ayant été utilisées dans les essais avant que l’autorisation soit accordée [3]. Il a déclaré:

 

 

"L’organisme de sécurité sanitaire britannique a passé en revue tous les effets indésirables pertinents signalés avec le Cervarix et il n'y a aucun indice suggérant que ce vaccin entraîne des effets secondaires à de longue durée.

 

 

Les symptômes que cette jeune fille a connu sont évidemment affligeants et il est compréhensible qu’elle et ses parents veuillent découvrir la cause."

 

 

Original: www.telegraph.co.uk/health/healthnews/6178045/Two-thousand-schoolgirls-suffer-suspected-ill-effects-from-cervical-cancer-vaccine.html


Publié le 12 septembre 2009.

Traduction: Pétrus Lombard

 

 

Notes du traducteur

 

[1] Même si ce vaccin avait vraiment un effet contre le PVH, ce qui reste à prouver, vacciner des fillettes est complètement fou: L’un des principaux chercheurs sur le Gardasil a aussi fait une révélation cette semaine. Il a dit sur CBS News qu’«aucune donnée ne montre que le vaccin reste encore efficace au-delà de cinq ans». Voir:

 

www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15194

 

[2] Autrement dit, elle est devenue accro à Big Pharma.

 

 

[3] Il faudrait que les autorités sanitaires expliquent dans quel but elles homologuent les vaccins. En effet, il est absolument impossible de conclure qu’un vaccin joue le rôle qu’on lui prête, surtout dans la durée restreinte des essais. En plus, les statistiques ne sont pas tenues (ou sont cachées au public) précisément pour que l’on ne découvre pas l’inutilité et la dangerosité des vaccins. Le test d’homologation est une imposture qui permet juste de s’assurer que le vaccin ne tue pas sur-le-champ.


Lire aussi:




Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 22:20


DIALOGUE AVEC LE DR MERIC
                                        
(Auteur du livre "Vaccinations, je ne serai plus complice!"
paru en 2004)     



Alis: Dr Méric, merci d’avoir accepté de dialoguer avec nous. Tout d’abord, il faut rectifier ce qui a été écrit dans le n°46 de notre revue, vous n’êtes pas médecin mais chirurgien dentiste et vous êtes l’auteur du livre «Vaccinations, je ne serai plus complice!» aux éditions Pietteur. Voilà un titre énergique qui annonce clairement et courageusement votre position. Pouvez-vous nous dire quel a été le déclic qui vous a fait découvrir «la face cachée» des vaccinations et prendre cette position?


Dr Méric:
Merci à ALIS de me donner la parole pour présenter mon livre. J’ai commencé à douter de l’efficacité des vaccinations paradoxalement quand les vaccinalistes ont commencé à clamer haut et fort que certaines vaccinations étaient efficaces à 100% et sans danger pour les vaccinés (Tétanos, Fièvre jaune par exemple). Comment penser qu’un acte médical réputé sans effet secondaire, puisse être efficace chez tous les individus? Pour une telle action, soit nous avons affaire à un poison violent et il doit y avoir des effets secondaires nombreux, soit le produit est anodin et nécessairement peu efficace. Ce discours vaccinaliste lénifiant nie la diversité immunologique, nie la pluralité des réponses à un antigène étranger. Etant rationaliste et de formation scientifique (bac: mathématiques et techniques), j’ai voulu vérifier. Ce que j’ai découvert m’a pour le moins surpris.


Alis:
Dans votre livre, vous passez au crible sept vaccins parmi les plus usités. Si nous les
évoquons les uns après les autres, vous allez pouvoir nous apporter quelques précisions. Commençons par le vaccin antitétanique. Au sujet de ce vaccin, que l’on exige systématiquement car parallèlement on véhicule une vision horrifiante de la maladie, vousdites, en somme, que c’est aberrant de prétendre protéger les individus avec un tel vaccin. Quels sont les points à retenir?


Dr Méric:
Je voudrais dire tout d’abord mon étonnement et ma déception, voilà plus de quatre mois que ce livre est sorti. J’amène la preuve scientifique de l’inutilité totale de cette vaccination et ceci en le démontrant de deux façons différentes et le milieu médical, les médias restent muets. L’inertie est totale, la croyance au dieu vaccin est telle qu’il est impossible de la remettre en question.


Pourtant, il n’y a jamais eu, il n’y a pas et il n’y aura jamais de vaccination possible contre le tétanos et sa toxine. Cette vaccination est le résultat d’une monumentale erreur de la médecine. Il est impossible d’avoir une action quelconque contre une bactérie anaérobie stricte (ni par les antibiotiques, ni par les anticorps). Pourquoi? Anaérobie veut dire que la bactérie ne peut vivre que dans un milieu privé d’air, privé d’oxygène. Or, tous les anticorps sont fabriqués par les lymphocytes (des cellules sanguines) et véhiculés par le sang. Ils sont donc exclusivement et obligatoirement dans un milieu aérobie. Là où il y a anaérobiose, il n’y a pas de circulation sanguine donc il ne peut pas y avoir de système immunitaire par anticorps. C’est pour cette même raison que les antibiotiques n’agissent pas contre le Clostridium tetani. Les antibiotiques sont utiles pour empêcher l’installation d’un tétanos car ils suppriment les bactéries consommatrices d’oxygène (streptocoques pyogènes) qui aident à l’anaérobiose locale, mais ils n’agissent pas contre le bacille du tétanos.La vaccination n’est pas dirigée contre la bactérie mais contre la toxine distillée par elle. Cette toxine est fabriquée dans la plaie tétanigène, c’est-à-dire exclusivement en anaérobiose. Au niveau de la plaie, la toxine est donc inattaquable par les anticorps vaccinaux.

 

Mais, me direz-vous, cette toxine doit quitter la plaie anaérobie pour rejoindre le système nerveux central (la tête). Elle va donc être, à ce moment-là, dans un milieu en aérobiose (milieu oxygéné, vascularisé). Elle devient donc accessible aux anticorps. Hélas, les partisans de cette vaccination n’ont pas de chance, la toxine quitte la plaie en empruntant la voix nerveuse. Elle est endocytée par les terminaisons nerveuses présentes dans la plaie. Tout ce qui chemine dans un nerf (toxine, virus) est complètement à l’abri du système immunitaire par anticorps. C’est scientifiquement prouvé et admis en médecine. En résumé, la toxine est à l’abri des anticorps antitoxine vaccinaux du début à la fin de son trajet. Les anticorps induits par la vaccination sont donc bien inutiles. Ce vaccin est de la poudre de perlimpinpin. C’est pour cette raison que le tétanos n’est pas une maladie immunisante, il n’y a jamais d’anticorps après un tétanos guéri, preuve incontournable qu’il n’y a pas de contact entre la toxine et le système immunitaire. Je ne suis pas un irresponsable, si je dis que la vaccination antitétanique est un placebo, c’est que je le prouve et que je l’ai vérifié. Si ce vaccin avait eu une once d’efficacité, je me serais abstenu de toute critique.




Alis: Le vaccin antidiphtérique est encore dans la liste des vaccins de routine, alors que la maladie a disparu en même temps que se sont développées des mesures d’hygiène plus strictes. Que pensez-vous d’une telle vaccination aujourd’hui?


Dr Méric:
Non seulement cette vaccination est totalement inutile, mais en cas d’épidémie, elle favorise l’installation de la maladie. Ceci est trop long à expliquer ici, je vous invite à lire mon livre. Toutefois, je voudrais que les lecteurs d’ALIS s’interrogent et fassent à leur tour réfléchir leur médecin. Nous savons de façon officielle qu’actuellement un quart de la population n’a aucun anticorps contre la toxine diphtérique et son bacille. 6% de la population ne montre aucune réponse à l’anatoxine et les autres n’ont pas fait les rappels nécessaires pour entretenir leur supposée immunité. Je pose donc la question suivante : comment se fait-il qu’il n’y ait plus de diphtéries aujourd’hui alors qu’un quart de la population n’a aucune protection vaccinale? La vaccination n’est pas dirigée contre la bactérie mais uniquement contre sa toxine. N’ayant jamais lutté contre la bactérie par la vaccination, il devrait y avoir des diphtéries, or il n’y en a plus. Comme c’est bizarre! La bactérie n’a jamais été éradiquée par la médecine. Une partie de ceux qui n’ont pas l’antipoison (l’anatoxine) devrait attraper la diphtérie. S’il n’y a plus de diphtérie, la vaccination n’y est pour rien. La diphtérie a disparu pour une raison très simple : l’emploi des antibiotiques a permis de juguler les infections microbiennes consommatrices de fer libre. Le taux de fer libre dans le sang est préservé, il nous met à l’abri des diphtéries. En effet, pour qu’il y ait diphtérie maladie, un phage (sorte de virus bactérien) doit introduire le gène toxine dans la bactérie. Sans ce gène B, il n’y a pas de diphtérie maladie mais une maladie bénigne et sans symptômes. Ce gène toxine est activé seulement si la quantité de fer libre dans le sang est suffisante. En effet, ce gène est sous la dépendance d’un répresseur chromosomique. On peut comparer ce répresseur à un interrupteur. Si la quantité de fer libre dans le sang est inférieure à 100 micro-grammes, l’interrupteur est éteint, le répresseur est inactivé et la maladie éclate. Dans les cas où le taux de fer libre est suffisant, nous avons des diphtéries bénignes ou sans symptômes. De nos jours grâce aux antibiotiques, nous ne voyons plus de maladies bactériennes chroniques consommatrices de fer libre, donc plus de diphtéries. La maladie diphtérique est une maladie du quart monde.


Alis:
Le BCG est loin de faire le consensus dans le corps médical. Voilà des années que l’on annonce sa disparition, pourtant il est toujours obligatoire en France. Les autorités qui renâclent à prendre la décision de le supprimer, ne sont-elles pas coupables de «mauvais traitements à enfants»?


Dr Méric:
Plus personne dans le monde n’utilise le BCG pour lutter contre la tuberculose. Seule la France persiste dans son erreur pour des raisons autres que médicales. L’OMS incite à ne plus vacciner, le BCG n’ayant aucune action contre le bacille. De plus, le BCG empêche de faire la distinction entre vaccinés et tuberculeux, il nuit donc au dépistage des malades et retarde leur traitement. Il est regrettable et incompréhensible que l’Etat impose un vaccin reconnu inutile par les européens, les américains et l’OMS. De plus, ce vaccin donne une maladie chronique d’origine bovine à nos enfants, comme on dit chez nous [dans le Midi], il « escagasse » la santé de nos enfants (il abîme).


NDLR
:
Lobligation vaccinale par le BCG a, ENFIN, fini par être levée en juillet 2007.
Néanmoins, ce vaccin inutile continue d’être «officiellement recommandé» dans toute l’Ile de France et aux enfants issus de familles immigrées. Cherchez l’erreur…


Alis:
Parlons du vaccin anti-polio et de ses avatars. Vous l’évoquez, évidemment, dans la
genèse du SIDA. En effet, son histoire, comme vous dites, montre bien que l’on a perturbé profondément l’écosystème microbien en l’imposant massivement aux enfants dans le monde entier. N’est-il pas le point de départ de nombreuses pathologies actuelles?


Dr Méric:
Pour ma part, je ne crois pas que le SIDA provienne d’une contamination du vaccin anti-polio, pour une raison très simple, il n’y a pas un virus mais deux virus du SIDA (VIH1, VIH2). Cette pollution vaccinale par un rétrovirus de singe (SIV1) n’expliquerait que l’apparition du VIH1. De plus, il y a longtemps que les africains qui côtoient les singes sont contaminés par ces virus (SIV1 et SIV2). L’apparition du SIDA ne peut résulter que de l’hybridation de rétrovirus entre eux. De nombreux indices m’incitent à penser que dans la genèse des SIDA, un autre vaccin peut être mis en cause, c’est le vaccin contre la fièvre jaune. La rencontre des SIV chez les africains contaminés par les singes avec des rétrovirus aviaires contenus dans le vaccin a pu permettre leur hybridation grâce à l’aide du virus vaccinal de la fièvre jaune? Ce virus vaccinal sert alors de virus «helper » pour aider les rétrovirus à s’hybrider. Le vaccin amaril a été et est probablement encore contaminé par des rétrovirus aviaires car ce vaccin est fabriqué sur oeufs de poule. Quant au vaccin anti-polio, il est totalement inutile dans les pays développés. Il est impossible à l’heure actuelle d’avoir une épidémie dans ces pays. En effet, la surveillance virologique et le traitement des eaux de boisson et des eaux usées ne permettent plus la naissance d’une épidémie. Les virus polio se boivent; si l’eau de boisson est exempte de virus, il ne peut pas y avoir de polios. Les pays développés maîtrisent parfaitement la qualité de leur eau consommée. La meilleure preuve est qu’en 1999, du côté de Strasbourg, une pollution par un vieux virus polio actif de laboratoire involontairement déversé dans les égouts a été tout de suite repérée. Tant que nous surveillerons et traiterons les eaux de consommation et les eaux usées, il n’y aura pas de polios. Tant que nous traiterons les eaux par l’ozone, le chlore il n’y aura pas d’épidémies de polio.


Alis:
Le vaccin contre l’hépatite B est de nouveau sur la sellette aujourd’hui. Il faut dire que la polémique sur ce vaccin n’a jamais cessé depuis son lancement, tellement sont graves, nombreux et visibles ses effets secondaires. Vous rappelez à juste titre avec quelle légèreté et avec quelle irresponsabilité on a vacciné des millions personnes. Que devons-nous penser de la politique vaccinale menée à l’échelle mondiale?


Dr Méric:
Dès le début, ce vaccin a été catastrophique pour l’humanité. Très probablement, des pays comme la Chine ou Taïwan vont avoir des gros problèmes financiers à cause de cette vaccination. Les premiers vaccins utilisés dans les années 80, les vaccins plasmatiques, ont tous été contaminés par des virus, très probablement par le virus du SIDA, sûrement par le virus de l’hépatite C. Ce vaccin était préparé avec l’antigène HBs contenu dans le plasma de donneurs à risques. Le plasma utilisé était nécessairement pollué par le virus C, virus massivement présent chez les donneurs potentiels (homosexuels, drogués intraveineux, hémodialysés). Ces plasmas risqués étaient mélangés par centaines, tous les lots de plasmas étaient donc pollués, contaminés. Près d’un million de français et d’américains vaccinés ont été ainsi contaminés par l’hépatite C. Aucune détection n’était possible avant l’année 1991. Le traitement des vaccins n’a pu éliminer le virus C. Ni le chauffage des plasmas, ni le formol utilisé pour ce vaccin, n’éliment le virus C. Actuellement, ce type de vaccin est encore utilisé dans certains pays (Chine, Taïwan , etc…). En Chine, le scandale des transfusions sanguines responsables de SIDA ne nous rassure pas. Combien de chinois auront à souffrir du SIDA ou de l’hépatite C à cause de ce vaccin? Le scandale des maladies auto-immunes (scléroses en plaques entre autres) continue. Comment les autorités peuvent-elles innocenter aussi facilement ce vaccin? Il y a quelques années, juste avant l’emploi des vaccins contre l’hépatite B, ce virus était appelé «icron ». Le terme « icron » voulait dire que l’antigène Australia (antigène HBs utilisé pour la fabrication des vaccins) était ni totalement étranger à l’hôte, ni totalement lui-même. Cet antigène possède des protéines du donneur et du receveur. Blumberg, le découvreur de l’antigène HBs appelait «l’icron» «ce manteau d’arlequin». Dès 1976, Zuckerman avertissait la communauté scientifique que l’antigène HBs contenait des protéines humaines susceptibles de déclencher des maladies auto-immunes. Le Docteur Waisbren révèle que les vaccins obtenus par génie génétique contiennent des séquençages polypeptidiques présentes dans les tissus neurologiques comme la myéline. Ce n’est donc pas les deux études financées, une par Pasteur et l’autre par Merck, pour innocenter le vaccin, qui nous rassureront.


Alis:
Que diriez-vous en guise de conclusion?


Dr Méric
: Les vaccinations sont loin, très loin d’être aussi nécessaires qu’on nous l’affirme, pour lutter préventivement contre les maladies. Elles sont loin, très loin d’être aussi sûres qu’on veut bien nous le faire croire. Elles doivent être abandonnées rapidement.


Cela me surprend toujours, que l’on s’étonne actuellement que de nombreuses maladies d’origine animale s’attaquent à l’homme (le VIH, le SRAS, l’hépatite C, la maladie de Marburg etc…), alors que, par les vaccinations, on habitue l’organisme à recevoir des protéines animales, des virus d’animaux. Les cultures cellulaires utilisées pour la fabrication des vaccins proviennent d’animaux (hamsters, oeuf de poule, sérum de veau, cellules canines, cellules de lapin, cellules de singe etc…). Ces vaccins sont pratiqués chez les nouveau-nés dont le système immunitaire est immature. N’acceptent-ils pas ces différentes protéines étrangères comme du soi? Ces pratiques n’humanisent-elles pas des maladies animales?


Il est temps de s’en préoccuper avant que d’autres maladies toutes aussi mystérieuses n’attaquent les générations futures. La dégénérescence de la race humaine provoquée par les vaccinations va finir par détruire l’homme. Est-ce ce que l’on veut?


Les vaccinations anti-bactériennes sont totalement inutiles. Lorsque les conditions locales, environnementales deviennent favorables aux bactéries, quel que soit le statut immunitaire de l’individu, la maladie éclate: l’anaérobiose pour le tétanos, le taux de fer libre pour la diphtérie etc… Les vaccinations anti-virales permettent peut-être d’éviter quelques maladies aiguës, rien n’est moins sûr, mais pour les remplacer par des maladies virales vaccinales chroniques. Ces viroses vaccinales chroniques déclenchent des cancers, des maladies auto-immunes. Nous voyons depuis les années 1960, augmenter le nombre de maladies, chez les jeunes particulièrement.

 

Les vaccinations anti-virales atténuées n’auraient jamais du être proposées (polio, fièvre jaune, rougeole, oreillons, rubéole etc…. En effet, ces produits ne peuvent pas être stérilisés et nous injectons obligatoirement des produits douteux dans leur composition. Nous ne savons pas exactement ce que nous injectons. Nous faisons avec les vaccinations, la même erreur qu’avec le sang contaminé. Nous pensions que le don du sang ne pouvait être que pur; nous savons ce qu’il en est advenu. Notre croyance vaccinale nous oblige à penser que les vaccins ne peuvent qu’être salvateurs. Hélas, le réveil risque d’être très douloureux pour l’humanité.

 

Les maladies comprises peuvent être vaincues par d’autres mesures que les vaccinations (stérilisation des eaux pour la polio, isolation des malades pour la variole, vitamine A pour éviter les morts par la rougeole, démoustication et protection mécanique pour la fièvre jaune etc…). Les vaccinations ont toujours été empiriques et non scientifiques. En conclusion, je dirais que les vaccinations sont une croyance, rien qu’une croyance.


Redevenons scientifiques, majeurs et surtout non vaccinés. Merci de m’avoir si aimablement reçu, notre combat est juste, nécessaire et indispensable pour sauvegarder la santé des générations futures.


Alis
: Merci beaucoup, Dr Méric, pour ces informations qui apportent des éléments précis et
pertinents sur les vaccinations, ce qui nous encourage encore plus à réclamer le libre choix vaccinal. Les précisions que vous nous donnez ne peuvent qu’inciter à s’informer davantage en lisant votre livre. Nous rappelons que votre livre «Vaccinations, je ne serai plus complice!» (Editions Pietteur) est en vente à notre service librairie et qu’il s’adresse à tout public.


ALis - Association Liberté Information Santé

19,rue de l’Argentière, 63200 RIOM

Tel/fax 04 73 63 02 21

e.mail : info@alis.asso.f


www.alis-france.com


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Atteintes au corps
commenter cet article