Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 16:26

Isabelle Adjani s'exprime sur la vaccination obligatoire sur France Inter

La vaccination systématique et obligatoire

"Un crime contre l'immunité"

"Un crime contre l'humanité"

- Isabelle Adjani -

Beaucoup d'autres qu'Isabelle Adjani pourraient dire - et disent! - la même chose depuis des années et même des décennies, mais on ne les écoutera pas, parce que ce ne sont pas des stars du cinéma, du show biz ou de la politique, et leur discours passera inaperçu, parce qu'il ne sera pas accueilli ou relayé par les "grands média", qui ne donnent d'audience qu'aux discours des "stars".

Pourtant contre le totalitarisme vaccinal qui s'annonce en France c'est chacun qui se doit de défendre non seulement sa liberté mais aussi sa santé et même sa vie, ainsi que, en l'occurrence, celles de ceux qui sont encore "trop petits" et pas assez conscients pour pouvoir se défendre eux-mêmes: ses propres enfants! Ceux qui, par inconscience, naïveté, crédulité, insouciance ou passivité, ne défendront pas chèrement leur liberté, leur santé et leurs vies, seront broyés par le système de maladie (faussement appelé "système de santé"!), eux et leurs enfants!

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 21:59

 

Les chemtrails, malheureusement
que trop réels!

 

Voilà déjà des années que L'Art de Vivre Sain dénonce les chemtrails, polluants et illégaux. Les premiers à le faire passaient pour des "conspirationnistes illuminés". Mais de plus en plus d'acteurs de la société civile s'aperçoivent enfin de la réalité du problème et le dénoncent à leur tour... Une lueur d'espoir apparaît peut-être au bout du tunnel...

 

Géo-ingénierie: un projet ou une réalité?

MODIFICATIONS CLIMATIQUES PAR DES MOYENS TECHNOLOGIQUES, L’AUTRE LUTTE CONTRE L’EFFET DE SERRE

mercredi 19 juin 2013, par Daniel Hofnung.

 

L’essentiel de cet article porte sur un sujet objet de vives polémiques: les traînées persistantes laissées dans le ciel certains jours par des avions, attribuées par certains groupes à des manipulations volontaires. A l’origine, je pensais, comme presque tous, qu’il s’agissait d’un phénomène lié à une persistance de traces de vapeur d’eau dans des conditions atmosphériques particulières. Ceci, jusqu’à ce que je voie un film sur le sujet tourné aux Etats-Unis, ainsi que des mesures de la quantité énorme d’aluminium dans l’eau de pluie de lieux situés surtout aux Etats-Unis. Le fait que certaines traînées s’interrompaient puis reprenaient m’a convaincu qu’elles n’étaient pas "normales". J’ai assisté, au Parlement européen de Bruxelles, à une conférence le 9 avril dernier, sur ce sujet.

La conférence au Parlement européen de Bruxelles du 9 avril 2013 était intitulée
«Derrière les théories de modification climatique – société civile versus géo-ingénierie –»

Cette conférence avait été organisée par un groupe d’associations de divers pays européens (France, Espagne, Italie, Grèce), avec le soutien des Verts européens et la participation de trois députés verts européens. 

La députée estonienne Tatiana Zdanoka était le soutien principal, les autre députés présents étaient un allemand (Werner Schulz) et un français (François Alfonsi). 

 Un ancien député européen italien (Guiletto Chiesa) était parmi les organisateurs.
Soixante personnes d’une quinzaine de pays ont assisté à la conférence, avec une traduction assurée en 4 langues.

L’intervention de présentation générale a été faite par Wayne Hall, membre de l’association grecque Enouranois qui a réalisé une vidéo sous-titrée en anglais, visible sur ATTAC-TV http://www.attac.tv/en/2012/06/17755; Wayne Hall est militant à ATTAC Grèce.

Le point principal traité a été la question controversée des épandages chimiques faits par des avions partout en Europe.

Est-ce expérimental ?
Certains le pensent comme un des organisateurs de la conférence, Guilietto Chiesa: http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/giulietto-chiesa-reunion-a-133885
D’autres comme Wayne Hall, indiquent que le phénomène se développe à grande échelle.

De quoi s’agit-il ? 
Les avions lorsqu’ils volent, laissent une traînée de condensation, qui se dissipe en général un peu après (contrail). Les vols commerciaux ne restent à altitude constante qu’en régime de croisière (à 10.000 m et plus) sinon ils sont en montée ou descente.

D’autres traînées, elles, ne se dissipent pas : elles s’élargissent – parfois rapidement – se rejoignent, pour, après quelques heures, former un voile blanc sur le ciel (la rapidité dépend des conditions météo).

Les avions qui sont à l’origine de ces traces volent à altitude constante, plus bas que les avions de ligne, on distingue clairement leur forme, leurs réacteurs (ce qui n’est pas le cas à 10.000 m). Le plus souvent, ils sont plusieurs en activité, à la même altitude.

Ces traînées ne sont pas quotidiennes, on les remarque plus facilement dans les régions ensoleillées. On peut avoir un dimanche un beau ciel bleu, avec les seules traînées fugitives des avions de ligne, puis, pendant plusieurs jours, avoir, en plus de celles des avions de ligne, des traînées persistantes, la météo étant identique ou non.

Parfois, il arrive qu’une traînée s’interrompe, puis reprenne ensuite (ce qui ne serait pas possible pour un réacteur!). L’aspect parallèle ou perpendiculaire des traînées est caractéristique, on peut assister à un quadrillage du ciel.

Ce phénomène a été constaté en France, dans l’Union Européenne et les pays de l’OTAN depuis une dizaine d’années, et depuis une vingtaine d’années aux Etats-Unis.

 Lire la suite sur le site d'Attac


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 21:18

Nucléaire de la mine aux déchets
nous sommes tous concernés

 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:06

Message relayé

 

OBJET: CHEMTRAILS et GEO-INGENIERIE 
  
Bonjour,
  
Si vous pouviez  traiter ce sujet une fois de plus ..  Je suis membre de l'association ACSEIPICA 

Claire HENRION, présidente  est intervenue au Parlement Européen le 8 et le 9 avril  2013.
 
Cette video a été publiée le 15 de ce mois ...
.
CHEMTRAILS SKYGUARDS 8 & 9 avril 2013 Wayne Hall au Parlement Européen vostfr:

VIDEO DE LA CONFERENCE  de CLAIRE HENRION:

http://fr.slideshare.net/clairehenri12/pandages-ariens-clandestins-en-europe-18749571


Thème traité

1- La société civile contre la géo-ingéniérie

2- Epandages aériens

Exposé de Claire Henrion, préparé avec Josefina Fraile et Saskia Messager, avec la participation de membres de l’ACSEIPICA.

3- Des avions échappant aux contrôles radar épandent des tonnes d’aérosols dans les cieux européens hors de tout cadre légal et en l’absence de toute information des citoyens et de leur consentement.

Pour quiconque prend le temps de regarder le ciel, il devient rapidement évident et sans aucun doute que des avions militaires à toutes les altitudes et des avions civils en haute altitude fabriquent des nuages artificiels.

Il y a même un consensus scientifique là-dessus, mentionné dans le rapport du GIEC (IPCC)

«Aviation et atmosphère planétaire».

Il ne concerne cependant que les avions civils.

Les avions militaires sont ignorés, comme s’ils n’existaient pas.

C’est vrai, ils sont sous le secret militaire!

4- Nous voyons là 3 images prises dans la région de Paris, le 20 septembre 2012 au cours de la matinée.

Les traînées se déforment, s’étalent, s’étirent d’un bout à l’autre du ciel et forment un voile blanchâtre et malsain

au bout de quelques heures.Cela fait plus de 10 ans que ça dure.

En 2002, en ce qui nous concerne, du jour au lendemain la circulation aérienne à moyenne altitude (entre 2000 et 8000 mètres) a pour le moins décuplé.

Les cieux se sont vus défigurés par ce nouveau type de traînées d’avions et de nouvelles sortes de nuages, inconnues auparavant sont apparues.

5- Voyons maintenant quelques exemples dans les cieux européens d’une réalité quasi quotidienne.

Ces traînées d’avions sont-elles vraiment normales? Et ces nuages, sont-ils vraiment naturels?

Une circulation aérienne produisant de telles traces est-elle conforme à la réglementation de l’aviation civile?

(22 photos : Chypre, Grèce, Italie, Espagne, Belgique, Royaume Uni, Serbie, Estonie, Suède, France)

27- Qui fait ces épandages?

- Des avions militaires?

- Des avions civils?

- Des militaires et des civils?

28- Avion de l’OTAN et sa traînée

29- Avion des Emirates Airlines et sa traînée

30- Avion de l’US Air Force et sa traînée

31- Avion d’Easy Jet et sa traînée. Dans ces quatre cas, on remarque une quadruple traînée ou une brumisation directement à la sortie des  réacteurs, alors qu’une traînée de condensation n’apparaît normalement qu’à une distance environ égale à la longueur de l’avion derrière celui-ci .

32- Flight Radar: http://www.flightradar24.com/ 

Flight Radar est un service en ligne géré par un réseau de contributeurs.

Il permet d’identifier les avions équipés de transpondeurs qui nous survolent.

1- En cliquant sur un avion, on obtient des informations sur celui-ci: compagnie, altitude de vol, point de départ et d’arrivée.

Ce vol Bucarest-Bruxelles semble à priori tout à fait normal.

2-  Mais, 1ère constatation :

il passe beaucoup plus d’avions dans le ciel que Flight Radar n’en répertorie.

Quand le ciel est couvert, le plafond bas, dans les lieux calmes, on entend des ronronnements parfois en quasi permanence durant des heures.

Ces avions là ne sont pas bien haut. Sinon on ne les entendrait pas.

Il faut savoir que l’altitude minimale pour les vols commerciaux a été relevée de 4000 mètres à 8000 mètres en l’an 2000.

Ceux que l’on entend ainsi ronronner ne peuvent donc être que des militaires.

Non répertoriés par Flight Radar, certains de ces avions s’avèrent au télescope typiquement militaires; d’autres sont banalisés.

Remarquez aussi cet avion d’Easy Jet en haut à gauche de la carte:

Pas de point de départ ni d’arrivée indiqué;

Deux minutes après la capture d’écran, il avait disparu de la carte …

33- Deuxième constatation:

parmi les avions répertoriés, on trouve encore des avions militaires, assimilés à des civils, mais leurs trajectoires sont bien curieuses …

Dans cet exemple, l’armée de l’air italienne mais nous avons relevé d’autres armées nationales.

L’avion décolle de quelque part à côté de Rome, s’élève jusqu’à 10 000 mètres en direction de l’Ouest, puis redescend à 8000 mètres au-dessus du Roussillon (région de Perpignan-France) où il effectue 8 tours puis retourne vers son point de départ.

34- Y a-t-il un rapport avec la déréglementation du trafic aérien en Europe?

Grâce à cette déréglementation qui s’est achevée en 1997, des compagnies aériennes plus compétitives ont pu intégrer le marché de l’aviation.

35- QU’EST-CE QU’ILS EPANDENT/ PULVERISENT?

36 – Les analyses d’eau de pluie et de sol menées dans le monde entier indiquent toutes des taux alarmants de:

baryum, aluminium, strontium, magnésium, titane, manganèse, silice, de drôles de substances organiques (virus), des polymères synthétiques, des nano particules.

Sur la table de l’entrée vous pouvez voir des échantillons de sol de Galice (Espagne) où des pétales d’aluminium se distinguent à l‘œil nu.

(L’aluminium est le troisième composant de l’écorce terrestre mais il ne se présente naturellement jamais sous cette forme).

Il faut noter que toutes les analyses effectuées jusqu’à présent l’ont été par des particuliers et des laboratoires privés, aucun organisme public n’ayant encore daigné s’en préoccuper.

Des prélèvements d’air réalisés en vol par un chercheur indépendant à l’altitude de 8000 mètres en septembre 2012 confirment la présence de baryum et d’aluminium à cette altitude (or naturellement le baryum et l’aluminium se trouvent dans le sol de la Terre, pas dans son atmosphère).

37- Voilà aussi ce qui tombe parfois du ciel après des épandages: des polymères.

38- Vous pouvez en voir des échantillons, recueillis en Galice - Espagne sur la table de l’entrée.

39- Polymères recueillis en Serbie

40- Pluie de polymères à Pontevedra (Galice-Espagne)

41- Polymères dans le bec d’un oiseau (Zamora –Espagne)

42- Quelques conséquences des épandages aériens

- Une couverture d’aérosols dans la troposphère et la stratosphère se traduit par moins de rayonnement reçu au sol.

Cela affecte:

- la photosynthèse, donc récoltes moins abondantes, moins d’absorption de CO2, moins de production d’énergie solaire.

Soulignons l’énorme paradoxe qui consiste à prétendre lutter contre le réchauffement climatique dû au CO2 émis par les activités civiles humaines (postulat de base justifiant l’existence de la géoingéniérie,

(les activités militaires n’étant jamais mentionnées),

en limitant le rayonnement solaire reçu au sol:

en privant les végétaux d’ensoleillement,

la transformation du dioxyde de carbone en oxygène qu’ils effectuent est diminuée.

      -  cela affecte aussi le cycle de l’eau:

les pluies sont réparties de manière de plus en plus incohérente.

- la santé: moins de vitamine D, baisse de l’immunité, divers effets pervers (allergies, problèmes respiratoires et maladies de peau entre autres).

Désirée Röver va développer ce point.

43- POURQUOI CES EPANDAGES?

La réponse est dans le film de Michael Murphy présenté hier soir dans cette salle:

PARCE QU’ON LES LAISSE FAIRE

44- Nous nous concentrons sur les faits et leurs effets sur les cycles vitaux:

- sur l’air, l’eau, le sol, la nourriture.

Nous demandons d’agir pour que cessent enfin ces programmes d’épandage/gazage!

Ce sont des actes criminels qui portent atteinte aux droits fondamentaux des citoyens,

A la santé, à la sécurité

Et à la vie toute entière sur cette planète."

Cordialement

ACSEIPICA

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 10:32

Message relayé: Par Jean-Luc Martin-Lagardette.

L’État contre les médecines douces: une perte de chance pour les malades

4/03/2013

S’il est nécessaire de réguler le secteur informel des médecines douces, cela ne doit pas se faire à la mitraillette. La politique agressive de l’État, qui amalgame voies complémentaires et charlatanisme, est une «perte de chance» tant pour les malades que pour le budget de la sécurité sociale.

(Compte rendu de mon intervention du 18 février 2013 à Paris intitulée : « Les dessous de la politique antisecte française »)

En ce moment, dans le quasi-silence des « grands » médias, une commission d’enquête parlementaireauditionne des acteurs concernés par le thème «dérives sectaires et santé». Quatrième enquête touchant la question «sectaire» (aucun autre sujet de société n’a autant mobilisé les parlementaires !) la démarche entretient la psychose répandue par la Miviludes et les associations antisectes. Avec, puisqu’on aborde le secteur de la santé, l’appui du ministère éponyme et du Conseil de l’ordre des médecins. La commission est d’ailleurs composée de nombreux médecins.

Une question politique, philosophique, scientifique, juridique, médiatique, sociale et économique

La question du traitement à réserver à ces approches différentes et complémentaires est en fait une question majeure de société. C’est une question:

- philosophique (elle touche au problème crucial mais toujours non résolu des relations entre le corps et l’esprit)

- scientifique (comment faire le tri entre les démarches valides et les autres)

- juridique et pénale (comment départager le crime et l’escroquerie de l’erreur ou de l’innovation en matière de soin)

- politique (qui est compétent pour décider en la matière ; quels mécanismes pour éviter tout conflit d’intérêt et abus de pouvoir)

- sociale (les deux tiers des Français ont recours aux médecines douces)

- médiatique : la presse relaie avec complaisance, quand elle ne l´attise pas, la propagande discriminatoire du pouvoir

- économique (trou de la sécurité sociale ; immense marché actuellement protégé par un monopole), etc.

On le voit, cette question ne peut être abordée à la légère. Or, en France, elle est laissée aux mains de non professionnels dont beaucoup défendent en sous-main des intérêts particuliers. Pour justifier leur politique arbitraire, discriminatoire et irrespectueuse des droits de ceux qu´ils accusent, ils prétendent protéger les faibles et la santé de nos concitoyens, proclamant partout que les médecines douces sont tout simplement, aujourd´hui, la porte d’entrée des «sectes» dans la société...

Prétextant une légitime nécessité de mettre de l’ordre dans ce domaine, la politique du gouvernement (qu’il soit de droite ou de gauche) a toujours été de diaboliser ces approches afin de protéger un monopole et des profits substantiels. Exploitant la peur du citoyen face aux risques (qui peuvent être réels) de manipulation, le pouvoir s´efforce d´empêcher l’émergence de ces approches plus douces, moins coûteuses financièrement, généralement plus respectueuses de l’individu dans sa sensibilité et dans sa globalité. Et offrant de multiples compléments de thérapie que la médecine conventionnelle n´offre pas.

Une vraie "perte de chance" pour des milliers de malades...

Brandissant les concepts de «sectes» et de «dérives sectaires», termes qui n’ont aucune définition juridique, le pouvoir peut de cette façon totalement arbitraire inquiéter toute voie «différente» ou, surtout, contestataire de l’ordre sanitaire établi. La population, croyant que l’État garantit l’intérêt général et agit avec éthique, applaudit, la presse étant en première ligne.

D’énormes moyens financiers, administratifs, juridiques, policiers et médiatiques sont mobilisés en France pour faire croire à une risque énorme, alors que toute enquête un peu rigoureuse permet de dégonfler la baudruche : les dangers (réels) sont dans les faits extrêmement rares et pourraient facilement être prévenus (voir propositions en fin d´article).

Un puissant arsenal inquisitorial

Un puissant arsenal inquisitorial a été mis en place au fil des années :

- Création d’une structure administrative, laMiviludes, spécialisée contre les «sectes». Placée sous l’autorité directe du Premier ministre, celle-ci prétend mener une lutte contre les «dérives sectaires» sans pour autant définir ce que cela veut dire, d’où la porte ouverte à un total arbitraire. (15 personnes + 26 comité de pilotage + 30 comité orientation)

- Publication d’uneliste noire parlementaire (1996) mettant au pilori sans jugement 172 associations et groupements spirituels et thérapeutiques. Cette liste n’a aucune valeur juridique. Elle est pourtant toujours invoquée par l’administration et la presse pour justifier leurs actions discriminatoires. Mais elle est inattaquable, bénéficiant de l’immunité attachée aux travaux parlementaires

- Organisation de nombreuxstages de formationdes agents administratif et des magistrats sur les «sectes»

- Mise en place de cellules spécialisées telle laCellule chargée de la prévention des phénomènes sectaires(CPPS) au sein de l´éducation nationale et de nombreux correspondants « sectes » désignés au sein des administrations

- Vote d’une loi ad hoc, aussi honteuse qu’inefficace, laloi About-Picard,créée en 2001 explicitement contre les « sectes » pour se donner le moyen de les condamner, alors que lesdites «sectes» sont pour leur quasi-totalité respectueuses des lois. Résultat de 10 ans de cette loi : 35 condamnations dont 5 seulement au motif de «dérives sectaires»…

- Vote d’uneloi vaccination (n°2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance et son titre V (Protection des enfants contre les dérives sectaires): «Tout refus de vaccination» (et également «la volonté d’en entraver l’exécution») pour les injections obligatoires (polio, diphtérie, tétanos) est puni désormais de six mois de prison et de 3 750 euros d’amende ! (Les "sectes" sont supposées être contre la vaccination, alors que les associations déclarées anti-vaccination réclament en fait laliberté (et non l´arrêt) de vaccination et ont beaucoup de médecins dans leurs rangs...)

- Mise en place d’uneCellule d’assistance et d’intervention en matière de dérives sectaires(Caïmades), vu le peu de résultats de la loi About-Picard. Composée de 6 personnes au sein de l’Office central pour la répression de la violence aux personnes, cette police spéciale agit expressément pour «favoriser l’application des dispositions de cette loi (About-Picard)». Elle utilise les méthodes de l’anti-terrorisme, est assistée par des psychologues et psychiatres, ardents soutiens de la médecine médicamenteuse et engagés ouvertement contre les minorités spirituelles, et aussi par des associations antisectes

- Financement sur fonds publics d’associations telles l’Unadfi, leCcmm, Info-sectesou laFecris. Elles sont présentées comme des associations de défense des familles alors qu’elles n’ont pratiquement pas de «victimes de sectes» dans leurs adhérents. Elles sont en fait animées et soutenues par des personnes ou des groupes d’influence (hommes politiques, église catholique, franc-maçonnerie…) que les « sectes » dérangent

- leGroupe d’appui technique sur les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique (GATPNCAVT). Cette instance a été créée pour lutter contre les minorités thérapeutiques et le recours aux médecines complémentaires : ainsi le président de la Miviludes, M. Georges Fenech, avait estimé que « tout ce qui est naturel peut cacher des dérives sectaires ». Cet organisme contient exclusivement des représentants de l’arsenal répressif et de la science académique par principe opposés à ces nouvelles pratiques

- Lancement decampagnes de communication(Miviludes, ministère de la santé ou de la famille,  conseil de l’ordre des médecins, l’Institut national du cancer (Inca) auprès des patients pour tenter de les détourner des médecines douces qui risqueraient de leur faire perdre, selon eux, des « chances de guérison »

- Création d’undiplôme universitaire de 3ème cycle traitant de l’ «emprise sectaire et processus de vulnérabilité»(Université Paris Descartes), sous la responsabilité de la Miviludes

- Publication denombreux guidestendant à faire croire que les « sectes » s’infiltrent partout :

• le guide de l´agent public face aux dérives sectaires

• les collectivités territoriales face aux dérives sectaires

• l´entreprise face au risque sectaire

• la protection des mineurs contre les dérives sectaires

• savoir déceler les dérives sectaires dans la formation professionnelle

• santé et dérives sectaires (mars 2012).

Un appareil répressif qui va encore être renforcé

Cet énorme appareil législatif, institutionnel et administratif, répressif et discriminatoire, mis sur pied par la France, est unique au monde. Il fonctionne de façon totalement anticonstitutionnelle puisqu’il utilise l’argent public pour combattre une catégorie de citoyens ; qu’il bafoue en continu le droit à la défense ; qu’il n’apporte jamais la preuve objective des risques qu’il prétend combattre.

Des rapports fantaisistes sont annuellement publiés pour agiter l’épouvantail et justifier le financement des organismes ad hoc. Ainsi, il y est souvent question de « fléau social », de « risques graves » engendrés pas les soi-disantes sectes, mais jamais ni statistiques ni analyses scientifiquement établies ne sont présentées pour en démontrer la réalité.

Les personnes et groupements mis en cause n’ont jamais eu la possibilité ni de s’expliquer ni de se justifier, si ce n’est devant la justice, et encore, car des stages antisectes sont régulièrement organisés pour « sensibiliser » les magistrats.

Des informations tronquées et inexactes sont diffusées en permanence et reprises sans recul par la presse. Ainsi en est-il du nombre des « victimes de sectes », un chiffre aberrant répandu sur tous les plateaux par la Milivudes. Un chiffre qu’elle est incapable d’attester et qui est démenti par les sociologues spécialisés et par les rares enquêtes objectives menées à ce sujet.

Cet arsenal discriminatoire a déjà nui à nombre de médecins et de praticiens (Milko Beljanski,Martine Gardénal,Gérard Guéniot,Louis Ruhlmann…) et de mouvements (la plupart des minorités spirituelles mais aussiTerre du Ciel, le monastère œcuménique du Moulin des Vallées, l’institut de formation de praticiens en psychothérapie, etc.)…

Il est constamment renforcé depuis 30 ans et devrait l’être encore dans les mois et les années qui viennent. Voir à ce sujet mon article«Travail législatif: La guerre contre les médecines douces s’intensifie».

Les évolutions souhaitables

Dans les familles

J’approuve le principe politique d’une veille sur les "dérives sectaires". Encore faudrait-il au préalable définir ces termes juridiquement. Et que cette veille s´exerce sur toutes les composantes de la société. Y compris sur les familles. Et que cette veille ne soit pas menée comme aujourd’hui, de façon arbitraire, non scientifique ni républicaine, jamais contradictoire, essentiellement répressive et sans être contrôlée par personne.

- 1 femme tuée tous les 2,5 jours par son compagnon  - 100 000 violées/an

- 2 millions d’incestes - - 20 000 personnes âgées maltraitées/an

- 250 000 mineurs déclarés officiellement en danger/an

- > 30 000 meurent à cause des médicaments officiellement distribués/an

- 11 000 personnes se suicident/an, dont plus de 350 en lien avec leur travail

- 145 000 cancéreux meurent dans les bras de leurs médecins, etc.

Développer de la méthodologie

Se baser sur un travail scientifique (sociologues, experts indépendants et variés)

Généraliser le contradictoire à tous les niveaux : administratifs, législatifs, médiatiques, associatifs

Interdire les listes et les mots injurieux

Interdire la référence nominative à la liste et aux listes y compris celles non publi"ées mais accessibles aux acteurs de la lutte antisectes.

Bannir les termes de «secte» et «dérive sectaire», comme on a banni avec raison les termes insultants et discriminatoires de bougnoule, nègre, crouille, ration, métèque, tapette, etc.

En attendant ce jour, ne plus prendre pour argent comptant toute « information » qui parlerait de « secte » ou de « dérive sectaire ». Du moins, tant qu´une définition juridique n´aura pas été actée.

Cesser le financement public des associations antisectes

Si, comme le prétend M. Fenech, «12 à 13 millions de Français ont été victimes d´un charlatan ou d´un gourou thérapeutique», les associations ne devraient pas manquer de financements privés...

Dissoudre d’urgence Miviludes 

La remplacer par Observatoire indépendant et compétent + médiateur spécialisé (pour intervenir aussi dans les mouvements spirituels et les familles) dans un climat apaisé.

Agir en justice 

Ne pas avoir peur de devoir aller jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme après avoir épuisé tous les moyens nationaux de recours. En France, la justice est manipulée par la propagande gouvernementale.

Attribuer un statut aux nouveaux mouvements religieux et médecines douces

Élaborer à leur intention et avec eux des chartes éthiques, mettre en place un système de recueil des plaintes et une régulation scientifiquement conçue.

Multiplier les ponts entre médecine conventionnelle et médecine non conventionnelle, notamment en milieu hospitalier, comme cela se fait dans plusieurs pays.

S´inspirer (hormis la référence à la Miviludes) des recommandations du Comité d´analyse stratégique (CAS, premier ministre):"Quelle réponse des pouvoirs publics à l´engouement pour les médecines non conventionnelles?"(Note d´analyse 290 - Octobre 2012)

Instaurer une régulation déontologique de la presse

Réguler n’est pas contrôler mais s’assurer que le droit de chacun est respecté dans le traitement dfe l´information.

Développer et mieux concevoir de droit de réponse.

Et, pour finir, un mot de Nathalie Luca, sociologue, directeur de recherche CNRS: «Si l’on veut que les sectes cessent de manipuler les gens, alors il faut aussi qu’il ne soit plus possible aux autres acteurs de la société de les manipuler. Si l’on veut apprendre la prudence, il ne faut pas que celle-ci se limite aux groupes spirituels. La vulnérabilité n’est pas exploitée que par les groupes spirituels, elle est exploitée par l’ensemble des acteurs sociaux. C’est une grave erreur de vouloir faire deux poids deux mesures. Pour faire renaître l’esprit critique, il faut s’employer, dans une démarche éducative, à lui donner corps dans chacune des activités humaines.»

 

 

Source: http://www2.jlml.fr/index.asp?cat_id=9&subcat_id=29&doc_id=469

Permalink: http://www2.jlml.fr/index.asp?doc_id=469&cat_id=9&subcat_id=29


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 15:24

  Un militant anti-chemtrails s'exprime...

 

 

 


 

Le courage de dénoncer l'inacceptable

 

  Ce jeune homme délire-t-il? Pourtant, même William Leymergie sur "Télématin" (sur France 2) présente un sujet montrant que les Russes n'hésitent pas à modifier le climat pour qu'il fasse toujours beau le 9 mai ("14 juillet" russe) et que les 20.000 militaires défilent au sec. S'ils étaient intervenus en France au bon moment cela aurait évité au nouveau président de défiler, en mai 2012, tout trempé, en voiture découverte, le jour de son "intronisation"...

 

Les militaires russes font "mieux" (ou pire)... Ils ont aussi troué les nuages de Tchernobyl faisant ainsi retomber la radio-activité sur la Biolorussie, afin d'épargner Moscou et le Kremlin... Alors, les chemtrails, cela ne devrait pas vraiment les gêner...

  

 


 
Voir aussi: cielvoile.fr

 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 21:25

 

COMMUNIQUE:


Décisions courageuses du tribunal des affaires de sécurité sociale de Quimper, et de la Cour d’Appel de RENNES:

 


Malgré 4 rapports d’experts contraires,
 

La Cour d’appel de RENNES, le 20 février 2013, confirmant un jugement du tribunal de Quimper, reconnaît le lien de causalité entre le vaccin contre l’hépatite B et les troubles neurologiques dont est atteinte une infirmière.


11 jours après la 1ère injection du vaccin contre l’hépatite B, Mireille L…., infirmière, qui n’avait encore jamais connu de problèmes de santé, ressent des douleurs et des brûlures, ainsi qu’une grande fatigue, douleurs qui vont s’intensifier à l’occasion de chaque rappel, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus du tout travailler.

 

Personne n’ose penser à ce moment là que ces symptômes pourraient être dus au vaccin. Ce n’est que 12 ans après la 1ère injection, et 5 ans après le dernier rappel qu’un neurologue, pour la 1ère fois, émet l’hypothèse d’une conséquence du vaccin.


Un certificat médical initial d’accident du travail est alors établi, et contesté à la fois par l’employeur et la C.P.A.M. qui refuse la prise en charge. Mireille, indiquant être atteinte de sclérose en plaques, saisit la Justice, car un 1er expert ne reconnaît pas le lien de causalité entre la vaccination et la maladie.


Mireille accuse les sels d’aluminium utilisés comme adjuvants dans les vaccins.


Le Tribunal des affaires de sécurité sociale de QUIMPER, après avoir ordonné une expertise, puis un complément d’expertise, note des contradictions entre le 1er et le 2ème rapport, et par un jugement du 8 janvier 2009, longuement motivé, dit que la pathologie de Mireille a le caractère d’un accident du travail.

 

L’employeur et la C.P.A.M. font appel.


Par une première décision, la Cour d’appel de RENNES ordonne une nouvelle expertise. Le nouvel expert ne reconnaît pas non plus le lien de causalité entre vaccin et maladie, indiquant que ce lien n’est pas prouvé compte tenu «des connaissances scientifiques actuelles».


A l’audience, Me JOSEPH, Avocat de Mireille, fait observer qu’en cette matière les experts semblent être dans une religion, croyant plus les écrits des autres que leurs propres observations (tout en rejetant les ouvrages qui sont contraires à une sorte de pensée unique). Le fait que cette dame soit tombée malade juste après le vaccin serait donc une coïncidence, et tant pis si personne ne donne une autre cause possible à l’apparition de cette maladie. Car l’expert ne donne aucune autre cause possible.


La Cour note que Mireille souhaite que l’'expert' s’explique sur les raisons pour lesquelles il n’a pas fait mention, dans son rapport, d’une cinquantaine d’ouvrages dénonçant les graves effets secondaires des vaccinations, et dont elle lui a fourni la liste, et semble ignorer les conclusions du 8ème congrès international sur l’auto-immunité qui s’est tenu à Grenade en mai 2012, dénonçant le rôle causal possible des adjuvants.


Par arrêt du 20 février 2013, la 9° chambre Sécurité Sociale de la Cour d’appel de RENNES, dit que la présomption d’imputabilité de la maladie au travail n’est pas détruite, l’expert «…n’excluant pas lui-même totalement l’existence d’un lien de cause à effet entre la vaccination et l’apparition de la pathologie, dès lors qu’il fonde expressément ses conclusions sur l’état actuel des connaissances médicales…». La Cour, laissant entendre ainsi que les connaissances médicales ne sont pas illimitées, confirme donc le jugement du T.A.S.S. de QUIMPER.


Jean-Pierre JOSEPH,


Avocat au Barreau de GRENOBLE,
auteur, notamment, de:


«Vaccins, on nous aurait menti?: l’avis d’un avocat»  ("Testez Editions")

 


L'avocat Jean-Pierre JOSEPH, du barreau de Grenoble, rappelle qu’en déposant la première plainte en octobre 2009 à l’encontre des acteurs de la campagne de vaccination contre la grippe H1N1, il avait annoncé les dégâts que ferait le squaléne, adjuvant contenu par ce vaccin. L’Histoire lui a, malheureusement, donné raison.

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 15:29

Article relayé

 

 

De la momie égyptienne à la dent dévitalisée

 

 

 

La civilisation égyptienne était jadis la civilisation la plus prospère du monde, ce qui lui a permis de bâtir des constructions, que l’on qualifie d’ailleurs de pharaoniques. Mais pourtant elle a disparu, toute grande civilisation qu’elle fut. Vous allez découvrir ici une théorie qui pourrait bien expliquer cette disparition et être aussi en même temps la clef de votre santé.

 

La disparition de la civilisation égyptienne s'est produite parce que les Egyptiens ont été progressivement de plus en plus malades. La cause principale de leurs maladies pourrait se résumer en un mot, la momie.


Un jour, les Egyptiens se mirent à momifier les morts. Au début, seuls les pharaons bénéficiaient de ce traitement «de faveur» mais, avec le temps, tout le peuple voulut bénéficier de cette «avancée de civilisation» afin que leurs parents puissent aussi revivre, un jour, enfin c'est ce qu'ils croyaient.

 

Il y eut donc une démocratisation de la momification, pourrait-on dire, et chacun faisait momifier ses parents défunts, en conservant parfois les momies dans sa propre habitation. Le problème est que les sarcophages des momies n'étaient pas toujours étanches. Les momies constituaient alors de véritables bombes bactériologiques avec des moisissures qui empoisonnaient l’air des habitations et donc leurs occupants.

 

Les Egyptiens devinrent ainsi de plus en plus malades sans que personne ne comprenne vraiment les raisons mystérieuses de cette «malédiction» qui les frappait. Un jour, ils ne purent résister aux envahisseurs qui détruisirent leur civilisation.

 

Aujourd’hui, notre civilisation est confrontée à une situation qui est assez similaire à celle de la civilisation égyptienne sur le déclin, car nous avons nous aussi, de plus en plus de malades. Et là encore, c'est parce que nous avons transgressé la loi de la vie qui demande de ne pas laisser la mort au milieu de la vie.

 

Il s'agit, plus précisément, pour nous, d'une pratique particulière, qui ressemble fort à la momification mais qui est encore plus grave que la momie égyptienne, car la momie dont il s'agit ici est carrément implantée dans la tête. Il s'agit d'une pratique dentaire qui existe depuis le début du vingtième siècle. Pour être plus précis, il s'agit de la dévitalisation dentaire qui produit la dent dévitalisée.

 

Quand la carie est trop avancée, le dentiste dévitalise la dent en enlevant autant que faire se peut, la pulpe dentaire c'est à dire les nerfs et les vaisseaux sanguins de la dent. Puis il obture l’espace vide par une pâte antiseptique, fabriquant ainsi la dent dévitalisée. Il persiste toutefois toujours un peu de pulpe dentaire qui pourrit alors inéluctablement avec le temps. La dent dévitalisée est donc une véritable momie dentaire qui produit des bactéries toxiques directement dans le sang.

 

La dent dévitalisée est bien plus grave, généralement, que les produits chimiques actuels, car elle est carrément une usine à produire des bactéries toxiques et des produits chimiques toxiques que sont les toxines bactériennes. De multiples études scientifiques ont prouvé cette réalité, mais personne ne s'y intéresse vraiment dans le monde médical ou, plus généralement, dans une société où les apparences et s'enrichir sont devenues nos principales préoccupations.

 

La dent dévitalisée est le seul organe mort qui a été introduit dans les corps vivants par la médecine moderne, qui, normalement, sait bien que tout organe mort doit être éliminé du corps sous risque de septicémie. Mais avec la dent dévitalisée, cette septicémie se fait à bas bruit de façon si sournoise que quasiment personne ne fait le lien entre toutes les maladies qui apparaissent aujourd’hui et la dent dévitalisée.

 

Certains médecins qui se sont penchés sur le sujet et ont guéri des milliers de malades, pensent que la dent dévitalisée serait la première cause de mal de dos, de maladies graves et de cancers aujourd’hui dans notre pays.


Quand on analyse des tumeurs cancéreuses ont observe des cellules mortes au milieu des tumeurs. C'est comme si les cellules cancéreuses voulaient séparer la mort du vivant. Lorsque le système immunitaire ne peut plus éliminer les cellules mortes, des cellules cancéreuses les entourent alors pour les isoler du vivant afin que l'information de mort ne fasse pas trop de dégâts dans l'organisme.

 

Le cancer comme la fièvre et les symptômes des maladies en général, est donc une solution que l'organisme a trouvé pour se protéger. Mais si rien n'est fait, on peut toutefois en mourir car cette solution cancer consomme énormément d'énergie et comprime parfois des organes vitaux. Certaines cellules de l'organisme meurent, car elles se mettent en harmonie vibratoire avec les dents dévitalisées qui leur donnent l'information de mort.

 

Cette information de mort peut certes aussi venir d'autres sources d'empoisonnement comme d'une alimentation dévitalisante, de pensées toxiques sur lesquelles le Dr Hamer s'est beaucoup penché, des vaccins, de la radioactivité, de poisons métalliques ou chimiques ou de parasites sur lesquels la doctoresse Hulda Clark s'est beaucoup penchée etc...

 

Mais la dent morte ou dévitalisée est toutefois bien aujourd'hui la cause la plus fréquente de cancers dans notre civilisation occidentale et notre grande erreur est de ne pas vouloir le comprendre.


La dent dévitalisée est aussi la première cause de maladies génétiques des enfants dont les parents ont des dents dévitalisées. La maladie génétique la plus fréquente étant aujourd'hui les problèmes d'orthodontie, dus à un os de mâchoire malade donc ne pouvant grandir car les dents dévitalisées empoisonnent tout d'abord l'os de la mâchoire.


Certains diront qu'ils connaissent des gens qui ont des dents dévitalisées et qui pourtant ne sont pas malades, ce qui prouve bien que toute cette théorie ne tient pas debout. Moi aussi j'en connais d'ailleurs, comme je connais des gens qui fument trois paquets de cigarettes par jour et qui n'ont pas de cancer du poumons et ne toussent même pas.


Le lien entre maladies et dents dévitalisées est assez facile à faire, car il suffit parfois d’enlever les dents dévitalisées pour obtenir des guérisons stupéfiantes sur des malades que la médecine n'arrivait pourtant pas à guérir. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pendant des années sur des centaines de patients avant d’être interdit d’exercer par les membres du Conseil de l’Ordre des dentistes qui étaient contrariés d'une telle pratique.

 

La dévitalisation dentaire est en effet une pratique courante chez tous les dentistes aujourd'hui et on peut comprendre que guérir en enlevant ce que d'autres ont fait, puisse être contrariant. D'une certaine façon nos dentistes pourraient être qualifiés de thanato-dentistes quand ils dévitalisent des dents car la dévitalisation est plus un acte de thanatopracteur qu'un acte médical.


Proposer à ses patients d'enlever leurs dents dévitalisées était toutefois une façon d'exercer assez compliquée parfois à gérer. En effet, tous les patients ne guérissaient pas de tout en enlevant simplement leurs dents dévitalisées. Il fallait parfois aller plus loin en traitant les mémoires toxiques laissées par les dents dévitalisées, et parfois cela ne suffisait pas non plus. Certains pouvaient alors parfois être très mécontents d'avoir perdu des dents pensaient-ils, même si ces dents n'étaient, en réalité, que des cadavres de dents.

 

Bref, c'était l'exercice idéal pour un dentiste, pour avoir des procès et les perdre d'autant plus que les experts dentistes confirmaient toujours que cette pratique était discutable. Mais j'ai obtenu ainsi plus de guérisons que toute la médecine ne peut en obtenir, enfin proportionnellement au nombre de patients que j'ai soignés.

 

Comme tout cela est assez prétentieux et incroyable, je le conçois, j’ai mis une centaine de témoignages vidéo de guérisons sur le site www.sante-dents.com que même des médecins ont trouvé stupéfiantes.


Une enquête m’a aussi fait comprendre que les Français ont bien plus de dents dévitalisées que tous les autres Européens grâce à des remboursements qui favorisent cet acte. C’est ce qui expliquerait pourquoi les Français sont aussi les plus malades d’Europe. 80% des Français pourraient être porteurs de dents dévitalisées.

 

Mais comme pour le cas des Egyptiens en quelque sorte, la population pense majoritairement, aujourd’hui, que la momification est un progrès de civilisation, même s'il s’agit, bien sûr, aujourd’hui, de la momification dentaire. La momification dentaire ou dent dévitalisée a, en effet, permis d’éviter d’extraire des millions de dents, comme l'expliquent tous les dentistes.

 

Ce n’est pas faux, certes, mais on pourrait prouver aussi que la dévitalisation dentaire a fabriqué des millions de malades. Des malades qui auraient souvent préféré qu’on leur extrait leurs dents plutôt que de les dévitaliser, s’ils avaient eu conscience de ce qu’ils risquaient vraiment en introduisant la mort dans leur organisme. Enlever ces dents plutôt que les dévitaliser et mettre des dentiers aurait été alors un moindre mal.

 

Le sujet est complexe, car, une fois que les dents sont dévitalisées, elles ne font plus mal et on a du mal à croire qu'elles provoquent des maladies très éloignées parfois de la bouche. Il faut en plus beaucoup de courage, même lorsqu'on a compris le problème, pour les faire enlever et les remplacer généralement ensuite par un dentier, même s'il existe d'autres solutions comme les bridges et les implants.

 

La dent dévitalisée est donc un piège terrible dont il est difficile de s'extraire lorsqu'on est concerné. C'est d’autant plus vrai que quasiment personne dans le monde médical officiel ou alternatif ne soutient cette idée austère qu'en enlevant des dents dévitalisées on peut généralement mieux que tout retrouver la santé.

 

Il faut dire qu'aucune corporation n’y trouve d'intérêt financier. C’est ainsi que la situation sanitaire de notre civilisation empire depuis un siècle et continuera à empirer jusqu’à détruire la civilisation si il n’émerge pas une réelle prise de conscience de la gravité de ce problème.


Nous devons considérer notre corps comme un temple. En conservant des dents mortes donc de la mort en nous, nous souillons ce temple très gravement. Les maladies sont souvent la conséquence de cette souillure. Souiller notre corps traduit un manque de conscience. Nous devrions penser au contraire à le purifier par du jeûne et des cures notamment dont la célèbre cure du foie est probablement la plus importante en général.

 

La vie est lumière, la mort est ténèbres. Par la dent morte, nous introduisons l'information mort dans nos corps de lumière et contribuons ainsi à éteindre la lumière de vie dont le sens est au contraire de briller toujours plus.

 

La dent morte est, aujourd'hui, généralement, la plus grande souillure que nous ayons introduite dans nos organismes vivants et seule la radioactivité pourra les souiller encore plus, s'il arrivait un accident nucléaire. Ces informations sont aujourd'hui essentielles à considérer. Mais l'être ordinaire trouve généralement ordinaire ce qui est extra-ordinaire.

 

Fin


Bruno Darmon, Dr en chirurgie dentaire - drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

 

 

NDLR: L'article original complet est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous:


Momie égyptienne et dent dévitalisée

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 04:19

La science révèle que:

Les anticorps ne sont pas nécessaires

pour lutter contre les virus.

Extraits:

"La nouvelle recherche met en évidence le fait que l'immunité innée joue un rôle important dans la lutte contre les infections, et peut-être même plus important que l'immunité adaptative à prévenir ou à combattre les infections." 

 "Dans les tests, des anticorps du système immunitaire adaptatif se sont montrés incapables de lutter par eux-mêmes contre l'infection, ce qui démystifie l'essence de la théorie selon laquelle les anticorps induits auraient une fonction légitime à prévenir ou lutter contre les infections."

 "Nos résultats contredisent l'opinion courante selon laquelle les anticorps seraient absolument nécessaires pour survivre à une infection par des virus tels que le VSV (virus de la stomatite vésiculaire), et pour établir une fonction inattendue pour les cellules B en tant que gardiens des macrophages dans l'immunité antivirale" a déclaré le Dr H. von Andrian Uldrich de la Harvard Medical School."

 "Il sera important de continuer à disséquer le rôle des anticorps dans l'immunité et les interférons contre les virus semblables qui attaquent le système nerveux, comme la rage, le virus du Nil occidental et l'encéphalite." 

"Comme l'a expliqué le Dr Russell Blaylock dans une récente interview avec Mike vaccins Adams, le Ranger de la Santé, non seulement les vaccins ne fonctionnent pas comme annoncé, mais en fait ils ne font qu'endommager l'immunité innée du corps."

"Plutôt que d'enseigner au corps la façon de réagir aux infections, les vaccins inhibent effectivement la capacité du système immunitaire à produire des cytokines de type TH2, et suppriment l'immunité cellulaire, qui est de savoir comment le corps se protège contre les virus et bactéries meurtriers

"Donc, une fois de plus, le mythe selon lequel les vaccinations servent toute sorte de fins médicales légitimes a été déconstruit par des percées scientifiquesPeu importe si oui ou non la communauté médicale traditionnelle veut l'admettre, l'idéologie pro-vaccinale est de plus en plus en passe de se retrouver dans la catégorie des pseudosciences complètement dépassées."

 

Source: http://www.naturalnews.com/035371_vaccine_theory_antibodies_viruses.html

 

En savoir plus:

http://www.naturalnews.com/035371_vaccine_theory_antibodies_viruses.html#ixzz2DODmErxn


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 14:31

Avant d'avaler de la chimie regardez et/ou écoutez ça:

 

 

Stop aux conflits d'intérêts

dans les instances officielles de santé

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 15:47

Article relayé

 

Le bras de fer entre le Dr Bruno Darmon et l'ordre des dentistes continue... Le Dr Darmon reçoit ici un soutien de poids avec le courrier de Michel Raynaud, Maître de conférences à l'Université de Toulon et propriétaire du site sante-dents.com et ses commentaires suite à la réponse du président de l'ordre des dentistes continuant à nier le danger des dents dévitalisées, tout comme la position officielle est aussi de nier les dangers du mercure dentaire, pourtant maintenant interdit dans plusieurs pays européens et, grâce au combat acharné de militants semblables au Dr Darmon, essentiellement animés par la force de la conviction, sur le point de l'être en France aussi...

Il est clair que le Dr Bruno Darmon ne caresse pas dans le sens du poil et que, s'il réussit à retrouver son droit d'exercer l'art de la dentisterie, ce ne sera donc pas par des flatteries mais que ce sera, pour lui aussi, par la seule force de sa conviction ...

Nota Bene: Dans l'article ci-dessous reproduit c'est nous qui soulignons, graissons ou surlignons...


 

Dent dévitalisée: La science face à l'obscurantisme du Conseil de l'Ordre.

 

Les derniers échanges de courrier avec l'Ordre dans le cadre de la demande de pouvoir exercer à nouveau du Dr Darmon.

 

Audience prochainement à Paris.

 

Voici trois textes:

 

1/ La position d'un scientifique sur les dents dévitalisées exprimée au Conseil de l'Ordre des Dentistes.

2/ La réponse du Président National de l'Ordre des dentistes.

3/ Les commentaires du scientifique.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

1/ La position d'un scientifique sur les dents dévitalisées exprimée au Conseil de l'Ordre des dentistes.

 

Michel Raynaud

Maitre de conférence                         UFR Sciences et techniques

Université du Sud Toulon Var            IUT Services réseaux de communications

83957 La Garde Cedex

 

Monsieur le Président de la Chambre Disciplinaire de l'Ordre des Chirurgiens Dentistes,

 

Je suis enseignant-chercheur à l'Université de Toulon et je travaille en tant que mathématicien dans le laboratoire PROTEE-ISO qui s'occupe de problèmes environnementaux complexes. Notre fort rayonnement dans le monde a généré une étroite collaboration avec l'institut EMBRAPA (Etat de Sao Paulo-Brésil) permettant aujourd'hui de publier dans des revues scientifiques de plus haut niveau.  Je me suis penché avec le regard du scientifique sur le sujet des dents dévitalisées. Il m’apparaît aujourd’hui et depuis longtemps déjà, qu'on ne pourra jamais être certain de l'innocuité de la dent dévitalisée. La littérature scientifique ainsi que certains travaux de divers médecins vont tout à fait dans ce sens et laissent même à penser que de les enlever serait bien souvent une mesure thérapeutique extrêmement efficace.

 

En conséquence, il serait précieux et il est éthique que les dentistes aient le droit d’accéder à la demande des patients qui souhaiteraient enlever toutes leurs dents dévitalisées.


Je sais que le professeur Garel, biologiste, Dr es Sciences et Directeur Honoraire de Recherche au CNRS est lui aussi tout a fait en accord avec ce point de vue et il s'est d'ailleurs jadis aussi exprimé dans ce sens.

 

Refuser ce droit me semble être par conséquent une atteinte à la liberté thérapeutique qui n’est fondée sur aucun argument scientifique.

 

Par conséquent, je ne vois donc pas comment qualifier les actions entreprises jusqu'à présent à l'encontre du Dr Darmon que comme une persécution, parce que ce praticien a fait jadis le choix d'une pratique qui n'est pas courante certes, mais qui n'en est pas moins éthique au regard de la science.

 

Vouloir empêcher la mise en pratique d'une information qui par nombre d’aspects pourrait laisser penser qu’elle constitue un espoir important pour des millions de malades, pourrait être considérée, un jour, comme assez grave.

 

C'est pourtant ce qui a été fait quand on a interdit d'exercer un praticien qui acceptait d'extraire des dents dévitalisées.

 

C'est encore aujourd'hui ce qui est fait quand on tente de s'opposer à ce qu'il exerce à nouveau parce qu'il exprime des idées respectables visant à informer la population sur internet. Je précise d'ailleurs que je suis le propriétaire et responsable du site www.sante-dents.com, qui exprime que la dent dévitalisée pourrait très probablement être aujourd'hui la première cause de cancers et de maladies graves, ce que j'ai de bonnes raisons de croire.

 

Le sujet qui est au centre de cette affaire est donc colossal. Les demandes,  d'une certaine façon formulées par l'Ordre au Dr Darmon, de devoir s'amender ou de suivre l'enseignement universitaire qu'il a reçu, me semblent donc quelque peu inappropriées à l'importance du sujet. Il me semble aujourd'hui que si quelqu'un devrait s'amender, ce serait plutôt le Conseil de l'Ordre des dentistes et que si quelqu'un devrait actualiser son enseignement sur le sujet de l'infection focale notamment, ce devrait être l'Université d'Odontologie.

 

Malheureusement lorsqu'on est soi même concerné par un sujet, il est, en général, très difficile de porter un regard objectif sur une pratique qui n'est pas sienne et qui aurait pu l'être. Je suggère donc au conseil de l'Ordre de recueillir l'avis d'une véritable commission scientifique indépendante sur le sujet de la toxicité des dents dévitalisées et je me ferai un plaisir d'y participer. Et en attendant que la commission scientifique ait donné ses conclusions, dans le doute, s'abstenir de continuer à persécuter le Dr Darmon.

 

Les interdictions d'exercer du Dr Darmon, selon  le conseil de l'Ordre, œuvrent au nom de la défense de la santé publique. Il est bien possible qu'un jour on se rende compte du contraire. Il serait peut-être temps que les membres du Conseil de l'Ordre qui s'opposent avec zèle à l'exercice du Dr Darmon envisagent sérieusement sa réintégration et son dédommagement.

 

Recevez, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments respectueux et dévoués.

 

Michel Raynaud Toulon le 21 Juillet  2012

 

 

2/ La réponse au courrier précédent notamment, adressé au Président du Tribunal du Conseil de l'Ordre, par le Président du Conseil de l'Ordre.

 

Paris le 2 octobre 2012

 

Monsieur Le Président.

 

Nous ne pouvons que constater que Monsieur Darmon ne semble toujours pas se rendre compte de la gravité et de la mauvaise qualité des soins qu'il a pratiqués au cours de son exercice antérieur et qui ont fait l'objet de plusieurs avertissements avant sa radiation.


Notons par ailleurs qu'il ne manifeste aucun regret quant aux conséquences désastreuses qui ont pu découler de ces actes non conformes aux données acquises de la science sur ses patients.


En outre la lettre du Professeur Raynaud censée être instructive pour le Conseil National de l'Ordre ne fait qu'aggraver son cas en présentant l'institution ordinale comme étant persécutrice à l'encontre de Monsieur Darmon et l'accusant de fermeture d'esprit, alors que sa première mission est la protection de la santé publique.

 

Pour toutes ces raisons, le Conseil National de l'Ordre demande l'annulation de la décision de la chambre disciplinaire de première instance et le rejet de la demande de Monsieur Darmon.

 

Le Président du Conseil National de l'Ordre

 

 

3/ Commentaires du Professeur Michel Raynaud.

 

Le Conseil de l'Ordre fait visiblement tout pour nier l'évidence qu'enlever les dents dévitalisées est susceptible d'apporter un bienfait pour la santé. Même ma contribution scientifique n'arrive pas à le faire douter de ses certitudes. Il me semble important que le public le comprenne et n'attende donc pas des autorités dentaires une quelconque aide dans ce domaine pour l'éclairer sur la vérité.

 

Quant-à la prétendue "gravité" et "mauvaise qualité" des soins que le Dr Darmon aurait pratiqués au cours de son exercice antérieur d'après le Président de l'Ordre, voici quelques éléments qui contredisent cette diffamation.

 

Lorsque nous avons réalisé le site internet sante-dents.com avec le Dr Darmon, j'y ai mis des vidéos de ses patients qui pourraient en surprendre plus d'un, tant les témoignages de guérisons sont impressionnants. Comme il n'avait pas recueilli les autorisations de les diffuser, l'image a été réduite de telle sorte que les visages ne soient plus reconnaissables mais leur authenticité ne fait aucun doute. On y voit de nombreux malades que rien n'arrivait à guérir, retrouver la santé dans les jours qui suivirent les extractions de dents dévitalisées. Cela me fait dire que non seulement les soins du Dr Darmon n'ont rien à voir avec ce qu'en dit l'Ordre mais qu'au contraire la profession dentaire ferait bien de s'en inspirer pour redonner la santé à une population de plus en plus malade, ce que je constate d'ailleurs sur mes étudiants depuis des années.

 

J'ai moi-même fait extraire toutes mes dents dévitalisées par un dentiste de Nice qui, aujourd'hui, n'ose plus le faire, car il a subi des pressions de l'Ordre pour stopper cet exercice «hérétique». Ma santé s'en est trouvée grandement améliorée. Il me restait toutefois encore quelques problèmes de santé. On aurait pu croire qu'ils ne venaient plus des dents dévitalisées puisque elles avaient été enlevées. Le Dr Darmon traita alors des mémoires de dents dévitalisées qui restaient dans les os de mes mâchoires et mes derniers problèmes de santé disparurent.

 

Je finirai enfin sur une anecdote. Lors d'un nos rendez vous avec le Dr Darmon, pour élaborer le site internet, une fois, je dus quitter précipitamment mon domicile pour accompagner ma fille à l'hôpital, car elle avait une grave crise d'asthme. Dans la précipitation, j'oubliais même de décommander mon rendez-vous avec le Dr Darmon, que nous croisâmes en voiture sur le chemin.


Nous nous arrêtâmes et il nous demanda deux minutes avant de reprendre le chemin de l'hôpital pour tenter d'enrayer la crise d'asthme. Il demanda à ma fille de se faire vomir après avoir bu rapidement de l'eau. Comme nous étions en pleine forêt, il alla vers un arbre prendre des épines de pin, qu'il frotta entre ses mains pour en extraire l'essence qu'il fit respirer à ma fille. Il prit ensuite des herbes de buissons proches puis les utilisa pour frictionner son dos à certains endroits. Deux minutes après, la crise d'asthme avait quasiment disparu et nous rentrâmes à la maison, où il fit encore quelques cautérisations d'acupuncture ou moxas pour que la crise d'asthme disparaisse complètement.

Le soir même, elle était tellement en forme qu'elle put, à sa grande surprise, aller à une soirée dansante alors que, d'habitude, il lui fallait plusieurs jours pour se remettre de son passage à l'hôpital.

Voilà un aperçu de qui est celui sur lequel les dentistes du Conseil de l'Ordre veulent répandre l’opprobre au lieu de corriger une attitude sur les dents dévitalisées, aux conséquences dramatiques pour la population française.

 

Professeur Michel Raynaud: michelraynaud98@yahoo.fr

 

P.S. Si vous êtes intéressés par cette histoire, il est vivement conseillé de vous inscrire directement sur le blog dent-devitalisee.com, car les prochaines informations vont être tellement révolutionnaires et surprenantes qu'elles risquent de ne plus être reprises par aucun autre blog.

 

Source:

http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-dent-devitalisee-la-science-face-a-l-obscurantisme-du-conseil-de-l-ordre-111898430.html

 


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 09:40

 

L’empire vaccinal s’est effondré

et les média n'en ont quasiment pas soufflé mot!


Jon Rappoport, 9 octobre 2012 (Natural News)


Vous n’avez peut-être pas entendu cette explosion. Pourtant elle s’est bel et bien produite.

Une revue de la Collaboration Cochrane, une équipe de chercheurs respectée et connue du monde entier a passé en revue tous les éléments de preuve et a fourni sa conclusion:

«Chez les adultes en bonne santé aucun vaccin contre la grippe ne confère une protection contre la maladie».

«Le vaccin ne protège pas non plus contre la transmission de personne à personne du virus de la grippe».

Donc toute la promotion, tout le proxénétisme, toutes les tactiques de peur, tous les «avis d’experts médicaux» et toute la couverture médiatique … inutile, sans valeur, non pertinente.

Des milliards pour des mensonges sur les vaccins contre la grippe, ce n’était que cela: des mensonges.

Il y a pire parce que toute la théorie vaccinale qui traite de la manière dont fonctionnent les vaccins se trouve maintenant sur le fil du rasoir, prête à tomber dans l’abîme des "contes de fées" qui n’intéressent plus personne.

On nous a dit que les vaccins stimulaient le système immunitaire à la manière d’une répétition générale de ce qui se produira quand la maladie se présentera.

Le système immunitaire sera alors fin prêt pour attaquer le germe et le détruire.

Mais puisque les vaccins contre la grippe ne protègent pas contre la maladie et n’arrêtent même pas la transmission de personne à personne du virus de la grippe, la soit disant «répétition générale» du système immunitaire ne relève finalement plus que de la légende, du mythe.

En outre, l'on peut aussi oublier la légende pourtant tellement vantée de l’«immunité de groupe». Comment un groupe pourrait-il être immunisé alors que les vaccins sont incapables d’empêcher la transmission du virus de personne à personne?

Comme elle l’a toujours fait, la Collaboration Cochrane a réalisé une revue exhaustive de toutes les études existantes sur les vaccins contre la grippe. Elle a rejeté les études mal faites. Dans certains cas, les responsables de la revue ont contacté individuellement les chercheurs pour pouvoir compléter et affiner leurs données.

Les conclusions de Cochrane représentent le nec plus ultra de la littérature publiée sur les vaccins contre la grippe. Comme la Collaboration Cochrane ne doit rien aux compagnies pharmaceutiques, elle a dès lors analysé la littérature sur la question avec humilité d’esprit.

Un commentaire intéressant de leur analyse précise:

«Notre examen a montré que les éléments de preuves fiables sur les vaccins anti-grippaux sont minces, mais nous savons qu’il existe des preuves de la manipulation généralisée des conclusions».

Qui donc pourrait bénéficier d’une telle manipulation? Ça c’est une autre histoire!

La revue Cochrane a été publiée le 7 juillet 2010 par John Wiley & Sons.

Aurions-nous raté cette immense couverture médiatique? Peut-être étions-nous en train de pêcher ce jour-là, ou avions-nous décidé d’acheter de nouveaux pneus pour notre voiture; nous étions peut-être en vacances sur notre yacht en Méditerranée? Quoi? Il n’y aurait pas eu de large couverture médiatique? Impossible! Je pense  qu’il y a sûrement eu…


Source: http://www.naturalnews.com/037471_vaccines_mythology_fairy_tale.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 16:24

Messages relayés


Kokopelli défend la liberté des semences

Défendons Kokopelli!

 

Pour proteger la biodiversite contre la main mise toute puissante des grands groupes et lobbies prets a detruire pour servir leur seuls interets, la Justice doit autoriser Kokopelli a vendre des graines anciennes biologiques. Cette action de Kokopelli est noble et il est injuste de l'interdire au profit de massacres generes par les lobbies commerciaux. Merci a la justice de redevenir juste face aux manipulateurs sans scrupules pour qui seul le business a de l'importance. Les graines anciennes biologiques font partie de notre patrimoine precieux et Kokopelli les defend, les preserve, et permet a chacun de les semer. Ceci doit rester notre droit a tous.

 

*   *   *   *   *   *   *   *

 

Kokopelli vient de perdre son proces à la CJUE (Cour de Justice de l´Union Européenne). Kokopelli c'est une association qui s'occupe de collecter, sauvegarder et réimplanter des variétés de plantes (fruits et légumes)anciennes, rares ou sauvages, que souvent l'on pensait perdues à jamais. Ils proposent des centaines de variétés. 
http://kokopelli-semences.fr/boutique.

Cette décision pourrait avoir un impact pour le site semeurs.free car notre site bien aimé permet le don de semence non inscrite au catalogue officiel. Jusqu´à aujourd´hui cela était "toléré", mais ce status-quo pourrait changer suite à ce verdict.

Kokopelli est donc attaqué par des lobbys de semenciers qui veulent obtenir le monopole des semences distribuables et détruire leur travail, activité à but non lucratif, parce qu'elle met leurs profits en péril. Ceux ci ont fait rédiger une législation (ven vigueur depuis plusieurs années)qui interdit la commercialisation ET LE DON de toutes les semences non enregistrées au catalogue officiel (même dans les cas de kokopelli qui est une association à but non lucrati ou du site semeurs.free).
 
Faire enregistrer sa semence au catalogue officiel, c'est tout bénèf pour les grands semenciers pour qui c'est une étape vers la propriété exclusive. Par contre pour une petite association qui cherche avant tout à protéger et restaurer la biodiversité, c'est des coûts trop important et de la "paperasserie" supplémentaire. 

La cour de justice de l'union européenne, dans un jugement plus que contestable, vient de donner raison aux lobbys des semenciers en déboutant kokopelli et en exigeant l'application de la directive rédigée par les lobby-istes, et ceux contre l´avis de son avocat général (un magistrat qui a du galon et qui plaide au regard du dossier pour donner son avis à la cour sur le sens dans lequel elle devrait rendre son jugement, en l'étayant d'une longue et minutieuse argumentation, les délibérés de la cour restant secret).

Alors pour la survie de cette association magnifique et notre droit au don de semences sur le site semeurs.free, soyez nombreux à signer et à faire partager sans modération!

Pétition rapide de chez Aavaz: 

Association Bio acteurs 43
34 route de Roderie
43000 Aiguilhe
04 71 06 08 37

Soyons Solidaires et Acteurs pour un Bio ti' full futur!

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 23:00

Alerte au sujet des informations relatives aux compléments alimentaires

 

 


 
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 17:29

 

Les vendeurs de maladies

 

Cash investigation

 

Magazine d'information présenté par Elise Lucet


Vendredi 27 Avril 2012 à 22H25

Durée: 1 Heure 30 minutes

 

 

 

Désormais, chaque vendredi, en deuxième partie de soirée, le nouveau magazine d'information d'Elise Lucet se penche sur un sujet économique et de consommation, dans le but d'alerter l'opinion publique.


Pour ce premier numéro, elle s'intéresse aux «vendeurs de maladies», ces laboratoires qui inventent - oui vous avez bien lu! - de toutes pièces une pathologie [!!!] pouvant correspondre à la nouvelle molécule qu'ils viennent tout juste de mettre au point, parfois malgré des effets secondaires avérés, effets secondaires pour lesquels ils ont, bien sûr, aussi déjà prévu de nouveaux médicaments, qui, probalement, génèreront, à leur tour, d'autres effets secondaires, de sorte à créer un cercle vicieux sans fin et une clientèle captive.


Elle évoque également Shanti Senthikuma, une Indienne de 34 ans vivant dans le Kerala, un Etat du sud-ouest de l'Inde, qui s'est battue pendant des années contre la compagnie Coca Cola qui, pour les besoins de production de son soda, privait, tout simplement, la population d'accès à l'eau potable. [!!!] Au moins restait-il à ces Indiens du Kerala la possibilité de cuisiner, laver leur linge et prendre leur douche avec du ... coca-cola!


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 11:02

Message relayé

 

Voter pour un pro-nucléaire de gauche ou un pro-nucléaire de droite ça change quoi?


Une France sans nucléaire : ça marche !

Bonjour,

Hollande ou Sarkozy? Nous connaîtrons dans quelques jours le nom du prochain président de la République. Et ce sera un partisan du nucléaire, alors même que la majorité des Français souhaite{nt} en sortir...

Une France sans nucléaire : ça marche !
Et pourtant: sortir du nucléaire, on sait comment faire. Mais il faut le faire savoir! Pour cela, nous avons besoin de vous, maintenant: notre premier porte-parole, c’est vous.

Découvrez notre infographie interactive et signez l’appel "Une France sans nucléaire : ça marche!": en quelques clics, vous saurez par quelles mesures très concrètes la France peut sortir du nucléaire.

Grâce à vous, nous étions 60 000 le 11 mars dernier lors de la grande chaîne humaine entre Lyon et Avignon. Grâce à vous, nous pouvons être des dizaines de milliers à signer cet appel...

Diffusez à tous vos contacts, aussi largement que possible, le lien suivant : http://www.sortirdunucleaire.org/Je-signe

Ensemble, refusons l’impasse écologique et économique du nucléaire.

Je signe !

Nous vous remercions pour votre engagement à nos côtés,

Toute l’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

Indépendants de l’État à 100 %, nous sommes dépendants de vous.
Soutenez notre action, faites un don! http://www.sortirdunucleaire.org/don

Chacun-e peut s’abonner pour recevoir nos infos:
http://www.sortirdunucleaire.org/listes

Vous utilisez Facebook? Comme plus de 15 000 internautes, suivez nos infos sur notre page: http://www.facebook.com/sortirdunucleaire.org

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 22:25

Message relayé

Mobilisation pour les médecines naturelles

Madame, Monsieur,

Les médecines naturelles sont victimes de persécutions qui semblent n'avoir qu'un seul but:

  • que vous et moi n'ayons plus d'autre option que les médicaments chimiques produits par l'industrie pharmaceutique.

Peu importent les résultats sur notre santé:

Au début des années 2000, le taux de prise en charge par la Sécurité sociale des produits homéopathiques est passé de 65 à 35 %; il est question maintenant de le réduire à zéro. C'est déjà quasiment acté en Angleterre, où la British Medical Association (BMA) a demandé l'arrêt de la mise à disposition des patients de produits homéopathiques par le système de santé (NHS).

L'ostéopathie, elle, malgré des millions de personnes soulagées de leurs douleurs, y compris des ministres, n'a jamais été remboursée, et ce n'est pas demain qu'elle le sera: jusqu'en 2008, notre «Académie nationale de médecine» traitait les ostéopathes de «charlatans» sur son site Internet.

Concernant la médecine par les plantes, ses jours sur notre territoire semblent comptés. Le diplôme d'herboriste a été supprimé sous Vichy (1941). La 5e République, elle, s'est chargée d'anéantir le commerce des plantes médicinales: aujourd'hui, ne demeurent à Paris, que quatre herboristeries, une centaine sur l'ensemble de la France. Il y en a 50 fois plus en Allemagne ou en Angleterre!

Et quant aux médecines orientales, c'est le nettoyage par le vide: il n'y a plus aucune officine spécialisée en médecine chinoise à Paris.

Mais le plus insupportable, c'est que cette destruction méthodique des savoir ancestraux concernant un aspect essentiel de nos vies se fait au nom du «progrès de la science» et de la «protection des malades»!

L’Agence Européenne du Médicament (European Medicines Agency) et l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA, European Food Safety Authority), habilement influencées par l'industrie pharmaceutique, a réussi ce tour de passe passe incroyable de faire passer les médicaments chimiques, y compris les plus toxiques, comme la seule approche rationnelle face à la maladie.

Et alors que les scandales sanitaires se multiplient (Vioxx, Médiator, Buflomédil, prothèses PIP pour les plus récents...), elles prennent des mesures draconiennes visant à faire tomber l'immense majorité des produits naturels, y compris de simples vitamines, des oligo-éléments et des minéraux, dans la catégorie des médicaments.

Cela signifie pour vous et moi qu'ils ne seront plus disponibles autrement qu'en pharmacie, et souvent même sur ordonnance, gonflant ainsi les profits de l'industrie pharmaceutique, du lobby médical mais en reportant le fardeau financier sur les patients comme vous et moi.

Des centaines de petits producteurs s'apprêtent à se faire étrangler par ces décisions, qui ne reposent, le plus souvent, sur aucune argumentation scientifique.

Nous ne devons plus accepter cette oppression, qui menace notre santé et plus encore celle de nos enfants.
Nous sommes aussi en droit d’exiger - à minima - de nos candidats aux élections présidentielles qu’ils aient une vision pour notre système de santé et plus particulièrement en période de crise.

Etant donné l’importance grandissante des médecines naturelles dans le cœur des Français, ne pourraient-ils pas à tout le moins favoriser la coopération entre les médecines?

Pourquoi refusent-ils encore d’accorder la moindre importance a un mouvement de fond qui plusieurs dizaines d’années ne cesse de grandir?

Les médecines alternatives ont toute leur place en complément de la médecine officielle.

 Mais dans la campagne électorale, c'est comme si le problème de la santé publique n'existait pas. Le sujet ne fait tout simplement pas partie des propositions des candidats.

C'est pourquoi je vous demande de signer l'appel ci-joint aux candidats à l'élection présidentielle en France. Nous devons être des centaines de milliers à exiger qu'ils s'engagent à respecter notre droit à chacun de se soigner autrement.

Si nous sommes des centaines de milliers, notre appel peut obliger les candidats à sortir de l'ambigüité, et à afficher clairement leur position.

Rien ne peut justifier que les pouvoirs publics privent les citoyens de solutions naturelles, sans effets secondaires, qui peuvent soigner des maladies, en particulier dans les (nombreux) cas où la médecine allopathique n'a rien à proposer.

Notre mobilisation est partie d'un mouvement spontané et généreux: en mars 2011, nous avons réuni 1,5 millions de signatures directive européenne THMPD, sur les remèdes à base de plantes médicinales.

Nous avons rapidement pu rencontrer les responsables européens, puis commencer un travail de fond sur les législations à modifier, pour que le droit des patients soit respecté. Nous avons créé un institut à Bruxelles, l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN).

Mais notre travail prend chaque jour un caractère d'urgence de plus en plus pressant: en ce moment même, l'Union Européenne prépare de nouvelles directives qui semblent faites pour briser les fabricants de compléments alimentaires naturels.

Ces persécutions sont d'autant plus révoltantes que c'est dans le domaine des médecines naturelles que se font aujourd'hui les découvertes scientifiques les plus porteuses d'espoir pour les patients:

Nutrithérapie, micronutrition, médecine orthomoléculaire, endothérapie, phytothérapie, médecine cellulaire, beaucoup de chercheurs s'accordent à dire que c'est que se trouvent les gisements de connaissance d'où émergera la médecine de demain.

→ Des dizaines de médecins et chercheurs hors-normes ont ouvert des pistes prometteuses pour des maladies graves, et ont été étouffés. Nous devons les défendre.

→ On sait, aujourd'hui, que c'est en faisant preuve d'ouverture d'esprit que l'on retrouvera de réels espoirs de soigner les maladies comme le cancer, l'arthrose, le diabète, la maladie d'Alzheimer, la sclérose en plaques, Parkinson, les problèmes de prostate, les maladies cardiovasculaires ou encore la dépression et l'insomnie.

Car contre toutes ces maladies et problèmes de santé, la vérité est que la médecine conventionnelle est démunie. Beaucoup de ses traitements ont des effets violents, qui peuvent parfois être pires que le mal.

Peu de personnes le savent, mais vous avez aujourd'hui, dans un pays comme la France, cinq fois plus de risques de mourir des effets secondaires de vos traitements médicaux que d'un accident de voiture.

On nous promet que cela va changer. Que de nouvelles molécules chimiques sont à portée de la main, pour peu qu'on investisse quelques milliards de plus dans la recherche.

Mais la réalité est que, depuis dix ans, la recherche sur les nouvelles molécules chimiques piétine: l'écrasante majorité des nouveaux médicaments vendus à prix d'or par l'industrie pharmaceutique sont en fait des molécules naturelles qui ont été copiées et reproduites en laboratoire, dans le seul but de pouvoir être brevetées, et donc de garantir les superprofits des fabricants.
Il n'y a là aucune préoccupation réelle du bien-être et de la santé des patients.

C'est pourquoi je vous demande de signer notre Appel aux candidats à l'élection présidentielle. Nous leur demandons d'arrêter les législations favorables à l'industrie pharmaceutique, et les persécutions contre les fabricants de produits naturels (non brevetés, non remboursés).

Votre signature donnera plus de poids aux actions entreprises par notre institut:

Sensibilisation des élus: Afin d'aider au vote de nouvelles lois plus équilibrées, nous travaillons sur les textes pour faire des propositions de réformes crédibles aux pouvoirs publics; nous assurons une présence permanente auprès des législateurs, pour nous assurer qu'ils ont en main les bonnes informations pour décider.

Action auprès de l'opinion publique: nous diffusons plusieurs fois par mois des informations dans plus de 710 000 foyers, sous forme de textes mobilisateurs ou de vidéos.

Participation à des groupes de travail, colloques, assemblées: Les représentants de l'IPSN travaillent en synergie avec de nombreuses organisations amies agissant aux niveaux français et européen; cela implique de participer à de nombreuses rencontres, et d'assurer une présence aux événements majeurs.

Rencontres, colloques: l'IPSN est présent aux grands événements (Salon Marjolaine, Fêtes des Simples, Congrès de l'Alliance pour la Santé...). Le 30 mars 2012, nous organisons à Paris un grand colloque avec le Professeur Henri Joyeux et le Docteur Bérengère Arnal, dans les locaux de l'Université de la Sorbonne sur la nutrition, première médecine.

Toutes ces actions sont indispensables pour faire vivre l'idée que la santé naturelle a sa place dans notre société moderne, qu'elle est même indispensable.

Mais seule votre participation aujourd'hui à notre Appel aux Candidats peut donner à nos revendications une légitimité démocratique.
Nous avons besoin de votre soutien pour envoyer un message clair aux candidats à l'élection présidentielle: une immense masse d'électeurs leur demandent de s'engager à défendre le droit de chacun de choisir sa médecine, et d'arrêter de se ranger du côté de la grande industrie.

Et c'est pourquoi j'insiste pour vous demander à vous, citoyen responsable, de signer notre appel aux candidats maintenant, et pour soutenir ce combat indispensable, d'apporter une contribution financière à notre association sans but lucratif.

Car tout notre travail vital, nous le faisons sans la moindre subvention publique.

Nous devons assurer toute la logistique indispensable à un mouvement d'envergure européenne comme le nôtre (bureau à Bruxelles, téléphone, secrétariat, site Internet...), et seule votre générosité peut y contribuer.

Faire un don à notre association n'est bien sûr pas obligatoire:

Après avoir signé votre Appel aux Candidats, vous serez redirigé sur une page où il vous sera proposé de faire un don sécurisé par Paypal à notre association.

Vous pouvez choisir de contribuer ... ou non.

Et si vous le faites, c'est vous qui choisissez le montant, selon ce que vous jugerez raisonnable.

Notez bien que nous sommes organisés pour exploiter au mieux le plus petit don que vous choisirez de nous adresser. Il n'y a pas de limite minimum. Et dans tous les cas, vous ferez une différence importante, peut-être même décisive.

Pour l'avenir de notre mouvement pour la défense des médecines naturelles en Europe, tout va dépendre de ce que vous décidez de faire maintenant, en cliquant ici.

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois
Président


P.S.: Si vous hésitez à faire un don à notre association, il existe un autre moyen de nous soutenir. Vous pouvez vous abonner à Santé Nature Innovation, le mensuel sur les nouveaux traitements naturels validés par la recherche scientifique, et dix euros de votre abonnement seront reversés à notre association. Pour en savoir plus sur Santé Nature Innovation, cliquez ici.

***************************

Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de cliquer ici: http://institut-protection-sante-naturelle.eu/rubrique/newsletter/.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.


***************************

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle - 253A Chaussée de Wavre - 1050 BRUXELLES  - association sans but lucratif  - www.institut-protection-sante-naturelle.eu.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 16:50

 

"Contagion": La propagande payante

 

Au journal télévisé la propagande pro-vaccinale est, au moins, gratuite pour les spectateurs-auditeurs. Avec le film "Contagion" ("Rien ne se répand aussi bien que la peur!") vous avez, en plus, le droit de payer le prix d'une place de cinéma pour vous faire bourrer le crâne...

 

Très pertinente présentation du film sur cette page:

 

http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=10890


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 20:42

1397903264_456b57b238.jpg

 

Adieu les libertés, la mémoire collective de nos Anciens, adieu produits naturels, plantes médicinales, homéopathie, phyto-aroma-thérapie, compléments alimentaires et le reste...

 

Une nouvelle «affaire Beljanski»?

 

Bernard Christophe est diplômé en Pharmacie (Option biologie), et a étudié près de 40 techniques médicales à travers le monde, ainsi que la diététique et l’activité physique qui représentent la première prévention des maladies.


En 1976, il a créé une herboristerie à Strasbourg puis, après la fermeture forcée par le système en place de son laboratoire Gelcom, le laboratoire Nutrivital qui commercialise des plantes médicinales, huiles essentielles et autres produits naturels bénéfiques pour la santé dans une majorité d'affections, les « armes chimiques » étant réservées seulement aux cas les plus graves.


Depuis plus de quinze ans, il étudie la borréliose, ou maladie de Lyme, «maladie qui sera certainement dans les prochaines années et décennies l'une des plus grandes pandémies due à des bactéries, sans compter les co-infections autant sous l'aspect de la prévention que des moyens d'investigation et des traitements de par le monde».


 Cette maladie est actuellement largement sous-estimée du fait des caractéristiques et propriétés des spirochètes en cause, les borrélies dont il existe plus de trente espèces à l'heure actuelle.


5481929323_2b2e1243b6.jpg

 

Il y a près de cinq ans, il a tiré le signal d'alarme auprès du Ministère de la Santé par courrier R + AR (sans les nombreux courriers et visites à des élus), du Procureur de la République, de la DGCCRF, des Médias. « Je suis effaré par le silence radio en retour…»


Pourtant le sujet est suffisamment  grave pour la santé publique en France puisqu’il signale, entre autre, qu’il s’agit d’une maladie pernicieuse en recrudescence et que rien n'est fait en terme de prévention en France, alors que les modes de transmission sont multiples : les tiques évidemment, mais aussi le placenta de la mère à l’enfant, l’allaitement, certainement le sexe et peut-être même l’alimentation (viandes, laitages). Le corps médical ne connaît quasiment pas cette maladie aux multiples facettes, sans compter les  fréquentes co-infections et autres causes peu connues de symptômes identiques (telles intoxications chroniques aux métaux lourds, parasitoses, ondes électromagnétiques, etc) qui désorientent complètement les thérapeutes.


En outre, les sérologies encore actuellement pratiquées en France (copiées sur les USA où 95 % des borrélies sont des B. burgdorferi) sont totalement inadaptées aux différentes borrélies européennes et  des sérologies allemandes (All-Diag) sont bien plus performantes pour rendre compte des différentes espèces en cause. Et ces sérologies induisent souvent le corps médical en erreur par les trop nombreuses sérologies faussement négatives, alors même que les symptômes cliniques correspondent bien à cette maladie. Ce fait a d'ailleurs été rapporté dans la 16e Conférence de Consensus Lyme qui précise qu'il faut se fier plus à la clinique qu'aux sérologies, reconnues peu performantes. Les traitements par antibiotiques au stade tardif de la maladie (cas les plus fréquents) sont particulièrement décevants et sont de plus iatrogènes au long terme et peuvent provoquer rapidement des résistances.


5137167523_3e1cbee2b8.jpg

 

 

Bernard Christophe a pu mettre en évidence la supériorité d'un mélange d'huiles essentielles au spectre large appelé Tic-Tox qu'il serait intéressant de tester cliniquement, mais il n’en a pas les moyens comme les ont les multinationales.


«Il existe un très grave problème dû à la contamination interhumaine par transfusions sanguines (1 million de transfusions par an en France !). L’Afssaps reconnaît cette transmission chez les souris mais précise qu’il n’existe pas à l’heure actuelle d’étude chez l’homme – mais où est le principe de précaution? L’une de mes hypothèses, plausible, pourrait faire le lien entre borréliose et nombre de maladies auto-immunes (SEP, SLA, PAR), même Alzheimer, Parkinson, et peut-être maladies orphelines, etc… N’y a-t-il pas là suffisamment d’arguments pour faire réagir même le dernier des citoyens ? Tout ceci est dû aux propriétés particulières de ces borrélies qui ont un génome important et une grande faculté d’adaptation dans divers organismes et organes… Je dispose d’un résumé de 800 pages A4 sur le sujet.»


2447184214_1d15b7616b.jpg

 

Mais personne ne bouge... Pourquoi cette «omerta»?

 

«Comme, exaspéré par cette omerta sur un sujet aussi grave pour la santé publique, j'ai fini par porter plainte auprès du Procureur de la République contre deux Professeurs «experts» de Lyme à Strasbourg et liés à Bio-Mérieux, contre Bio-Mérieux, contre l'Afssaps et contre l'Ordre des Médecins pour non assistance à personnes en danger. Cette action avait pour but de révéler au grand jour l'étendue de ce problème de santé publique. Après plus de 4 mois, pas de réponse non plus du Procureur mais une inspection de l'Afssaps (dont personne n'ignore plus les complicités avec l'industrie et les nombreuses victimes)  m'interdit la fabrication et la commercialisation du produit Tic-Tox, pourtant apprécié déjà par des dizaines de milliers de personnes de différents pays.»


 Les deux motifs principaux invoqués sont que le laboratoire Nutrivital n’est pas un laboratoire pharmaceutique agréé et qu’il n’a pas d’autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée par l’Afssaps. Or, nous avons pu constater la fiabilité de l’AMM, que certains appellent à présent Autorisation de Mise à Mort, et l’intégrité de l’Afssaps, dépendante des laboratoires, même si elle a changé de nom, qui attend toujours qu’il y ait un nombre de morts conséquent pour retirer le produit du marché. Pour le Tic-Tox, non seulement il n’y a jamais eu d’accident ni de plainte d’un quelconque utilisateur, mais il existe des quantités de témoignages et de félicitations de thérapeutes et patients, Français ou étrangers.


Cependant, cette inspection et le rapport transmis au Procureur visent à faire fermer à la fois le laboratoire Nutrivital et l'herboristerie créée il y a 37 ans à la satisfaction des usagers. Mais ces derniers, qui sont les plus intéressés, n’ont pas leur mot à dire dans le régime dictatorial qui nous gouverne.


«Mon combat n'est pas personnel, mais il concerne la liberté d’information et de soins et doit préserver les connaissances de nos Anciens pour les générations futures. Le Tic-Tox serait toxique! ce que je démens et ce que je peux prouver.» (à ce sujet voir le site Nutrivital).


3161503398_31cb6b313f.jpg

 

Au même moment, le laboratoire d'analyses médicales du Dr Schaller à Strasbourg a été fermé sur ordre du Préfet pour un mois parce que pratiquant les sérologies allemandes très appréciées par nombre de médecins et patients qui trouvent enfin la cause de leurs symptômes et ces analyses sont une référence en Allemagne. Nous nous plions à de nombreuses exigences liberticides de l’Europe, mais lorsque cette même Europe dérange des intérêts financiers français au détriment des consommateurs, nous préférons passer outre!


«Mais où donc se trouve l’intérêt de la santé publique dont personne ne parle dans ce dossier?», demande Bernard Christophe. «Des médecins ont été convoqués et menacés par la Sécurité sociale ou par l'Ordre des médecins pour avoir prescrit ces sérologies allemandes à pratiquer au Laboratoire d’analyses médicales Schaller, sérologies dont les résultats ont été très appréciés par les médecins et scientifiquement confirmés par Mikrogen en Allemagne avec la nouvelle technique PCR (qui confirme à 100 % les résultats du Dr Schaller) et pour avoir conseillé à leurs patients le protocole Tic-Tox, dont eux-mêmes et leurs patients sont parfaitement satisfaits au vu des résultats, souvent après une ou plusieurs antibiothérapies décevantes sinon catastrophiques pour les patients. Mais les médecins ont peur aujourd’hui de témoigner, vu les pressions. Des patients ont été convoqués, interrogés et menacés par la Sécurité sociale de non remboursements des analyses et médicaments à l'avenir s'ils ne se pliaient pas aux techniques d'analyses et méthodes de  traitements officiels.»


 Quant à l’Ordre des Médecins, il accuse le Dr Schaller et Bernard Chistophe d’être des charlatans, mais sans jamais avoir pu apporter un seul argument scientifique étayé prouvant qu’ils ont tort dans le combat qu’ils mènent pour la santé publique dont les instances dirigeantes se soucient bien peu.


L’Ordre semble appliquer déjà les consignes de la Miviludes qui lui a demandé de lui communiquer les coordonnées de médecins susceptibles de dénoncer les confrères qui ne pratiquent pas la médecine «officielle», donc toutes les médecines alternatives ou non-conventionnelles. La chasse aux sorcières est donc commencée et nous revenons à l’époque de l’Inquisition, ou des régimes stalinien ou nazi. Belle avance des libertés.


Les LAM (laboratoires d’analyses médicales) sont également visés puisque la même politique soit disant d’économie compte céder cet autre monopole à des groupes privés centralisateurs.


 6057162434_2d11af0bdf.jpg

 

C’est à nous de bouger

 

«Adieu les libertés, la mémoire collective de nos Anciens, adieu produits naturels, plantes médicinales, homéopathie, phyto-aroma-thérapie, compléments alimentaires et bien d'autres, vous ne pourrez que devenir esclave de ce qui sera officiellement admis par les lois concoctées par les multinationales criminelles qui ont déjà pollué l'eau, la terre, l'air, la nourriture en nous faisant croire, grâce à leurs «experts», que tout ce qu'elles font c'est pour prolonger notre espérance de vie et défendre notre santé alors que l'espérance de vie en bonne santé est entrain de diminuer sensiblement et que le nombre de maladies et de malades ne cesse d'augmenter (proportionnellement au trou de la Sécurité sociale qui pourtant rembourse de moins en moins de médicaments devant une recrudescence de maladies)», déplore Bernard Christophe qui remarque qu’aujourd'hui le peuple a peur de l'état et du système alors que c'est l'état qui devrait avoir peur du peuple.


 «Les religions nous ont inculqué la peur du péché et de l'enfer, la médecine d'aujourd'hui nous fait peur de la maladie et de la mort, les banques nous font peur de manquer et peur pour nos économies, les assurances nous font peur des accidents et sinistres, les politiques nous font peur de l'avenir si le parti adverse arrive au pouvoir, les patrons nous font peur de perdre l'emploi ; la peur est un excellent moteur économique et un moyen de pression efficace pour aliéner les libertés de chacun d'entre nous; n'ayez plus peur et vous serez enfin libre, mais dangereux pour le système; il n'y a que le nombre qui permettra de faire changer les choses. Réfléchissez-y…»

 

L’avocat de Bernard Christophe vient de répondre à sa demande d’un recours devant le Tribunal Administratif de Strasbourg: «[…] les motifs de cette décision m’apparaissent imparables à la vue de la législation actuelle française et même européenne puisque ceux sont les mêmes textes. Dès lors que votre produit est vendu avec des revendications thérapeutiques, la qualification de médicament avec toutes les conséquences que cela impose (AMM et autres), s’impose et je n’ai aucune chance devant un Tribunal Administratif qui lui comme moi ne peut pas annuler une loi existante.


C’est tout le système de l’industrie pharmaceutique que vous mettez en cause à juste titre à mon sens, mais ce n’est manifestement pas de la compétence du juge et je me refuse à vous demander des honoraires pour un recours qui est voué à l’échec».


3913916057_5b6ea2086e.jpg

 

Autrement dit: toute défense ou recours sont d’emblée voués à l’échec et ne ferait que coûter une fortune en honoraires. Alors il vaut mieux abandonner, quitter la France en délocalisant, alors que nos pouvoirs dits publics prétendent qu’il faut fabriquer français.


Pour nous résumer, « n'ayez plus peur, de rien ni de personne et agissez, c'est ainsi que nous gagnerons à minima l’estime des générations futures qui se demanderont pourquoi personne n’a agi et réagi tant qu’il était encore temps.»


En cette période préélectorale posez donc des questions pertinentes aux futurs candidats, vous serez surpris des réponses du genre « mais nous ne savions pas, nous n’avons pas été informés, etc. » et pourtant il s’agit de notre santé, notre bien le plus précieux, plus même que l’argent et les problèmes financiers pour lesquels ils ont pris les mêmes chemins pour appauvrir les pauvres et enrichir les riches, que ce soit de droite comme de gauche (car les campagnes électorales doivent bien être financées par quelqu’un. 


Et B. Christophe conseille: «La façon la plus logique d'unir nos forces contre cet obscurantisme est aussi de mentionner qu'une entrave au diagnostic et aux traitement de nos patients constitue un délit. Il faut donc que certains patients en cours de traitement ou guéris se joignent aux praticiens et déposent individuellement une plainte pénale à l'encontre de ce système, faute de quoi nous ne pourrons plus diagnostiquer ni traiter nos patients.


Si les plaintes émanent de nombreuses juridictions et sont déposées au même moment cette action devrait influencer les Tribunaux et contribuer à ce que cessent ces accusations arbitraires, et peut-être aussi changer des lois injustes.


Quant à ceux qui ne sont pas personnellement concernés, ils doivent faire passer autant qu’ils le peuvent l’information, dénoncer le système en place, et ne pas oublier qu’un jour ils courent des risques semblables, qu’ils soient thérapeutes ou patients, et qu’ils seront alors bien contents de l’aide qu’ils pourront trouver chez leurs concitoyens.  

 

Sylvie Simon


 

Source: http://www.sylviesimonrevelations.com/article-adieu-les-libertes-la-memoire-collective-de-nos-anciens-adieu-produits-naturels-plantes-medicinal-99764947.html

 

Remarque: Bernard Christophe est traducteur de l'édition française du livre "La guérison est possible" du Dr Hulda Clark.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 17:06

 

Le 11 Septembre en cinq minutes

 

 


 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article