Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 18:06


Vaccin danger!


Voici "peut-être" un moyen de contrecarrer, au moins dans une certaine mesure, la vaccination:


Que faire pour neutraliser un vaccin?


En cas d'impossibilité  totale d'échapper à un vaccin (vaccination de force par violence physique et/ou morale,  chantage professionnel, refus d'entrée dans un centre de formation, si non "vacciné", etc.), se munir d'un tube d'argile en pâte (vendu en diététique), d'une bande de gaze et de sparadrap.


Gagner les toilettes aussitôt après l'injection et étaler abondamment l'argile à l'emplacement du vaccin avant de fixer le pansement.


Garder au moins deux heures. Le vaccin sera absorbé presque en totalité par l'argile.  

Toutes les opérations de ce genre qui ont été effectuées sur des bébés ou des chiens et des chats se sont avérées efficaces à  près de 100% sans apparition des manifestations courantes (température, abattement...).


Par mesure de sécurité, l'on pourra, en plus, stimuler les défenses par les différentes méthodes qui suivent, au choix ou en association:


- Chlorure de magnésium : 40 mL de solution pour un adulte  - 25 mL pour un enfant, trois fois par jour, le jour de la vaccination et le lendemain. Préparation 20g (1 sachet) dans 1 litre d'eau (en pharmacie).


- Extrait de pépin de pamplemousse: 30 gouttes dans de l'eau, 3 fois par jour pendant 2 à 3 jours. Notamment disponible auprès de Source Claire, BP 32, 91650 BREUILLET - Tél.: 01 64 58 64 82 / Fax 01 64 58 45 34.

NB: Découvert en 1980, son action s'étend à environ 800 souches de bactéries et de virus, et à environ 100 souches de champignons, ainsi qu'à un très grand nombre de parasites unicellulaires. C'est un score unique, qui en fait, en dehors de l'argent colloïdal, le plus puissant antibiotique naturel connu, alors que l'action des antibiotiques conventionnels se limite aux bactéries. De plus, contrairement à ces derniers, il est totalement dépourvu de toxicité et stimule les défenses immunitaires au lieu de les inhiber. Voir livre: "Secrets et merveilles du pamplemousse", Ed. Médicis, 125 FF Dossiers VSP n°24 et 41.


- Vitamine C naturelle: acérola ou cynorrhodon, 2 à 3 g par jour pendant 2 à 3 jours.
  
Il y a aussi une autre solution:


En vertu du principe que "ce n'est pas le vaccin qui est obligatoire mais juste le certificat!", trouver un médecin qui accepte de faire un certificat de vaccination!


Mais il faut en trouver un qui soit «chrétien» et qui connaisse le problème!



Adapté de de l’article: http://peuplepaix.populus.org/rub/5 



Voir aussi:

 

La grippe A (H1N1) vue par le Docteur Marc Vercoutère

http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2009/05/25/277


Vaccination: la grande illusion

http://www.bickel.fr/vaccination-la-grande-illusion

http://vaccin.over-blog.com/album-120699.html 

Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.
 
 

>>>     SVP, FAITES  SUIVRE  L’INFORMATION!   >>>

Elle est vitale pour beaucoup!



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 16:15
Lettre à adresser aux vaccinateurs

 

Devant la présumée menace de "pandémie de grippe porcine H5N1", les autorités sanitaires recommandent - si ce n'est contraignent - la vaccination pour tous.


Avant d’éventuellement accepter ou bien, au contraire, de catégoriquement refuser cette vaccination, je souhaite, dans le respect de la législation en vigueur, recevoir du corps médical une information claire, transparente et appropriée ainsi que l’assurance absolue garantie par la responsabilité personnelle de l'administrateur du  dit vaccin que le dit vaccin est sans danger, conformément à l’obligation de prudence rappelée par la directive communautaire du droit de la consommation du 25 juillet 1985, qui affirme qu'«un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre».


J’entends donc par le médecin recevoir l’assurance absolue que:


- la vaccination ne pourra en aucun cas activer des fonctions effectrices inappropriées,

- ce vaccin est totalement dépourvu d’ADN contaminant hétérogène,

- ce vaccin ne pourra entraîner ni altérations chromosomiques, ni mutations, ni retour du virus à la virulence,

- qu’aucun variant des virus vaccinaux à action pathogène ne pourra se produire par le phénomène de complémentation ou de recombinaison,

- que cette stimulation antigénique n’entraînera pas de perturbation de mon système immunitaire, notamment une modification, transitoire ou prolongée, du rapport T4/T8, comme cela a déjà été observé (cf., M. Eihl, J. Mannhalter, G. Zlabinger, New England Journal of Medecine, vol 310 de 1984),

- que la vaccination n’exercera aucune action pathogène sur l’équilibre endocrinien (notamment la survenue de diabète, comme c’est le cas avec le vaccin anti-hépatite B, cf, Pr. Barthelow Classen, New Zealand Medical Journal, 24 mai 1996), et le statut humoral,

- que l’éventuelle persistance virale ne pourra être la cause d’aucune maladie auto-immune, ni d’aucune altération du système nerveux central,

- qu’aucune réaction allergique aux divers adjuvants des vaccins ne pourra se produire,

- que je ne risque pas de présenter une myofasciite à macrophages, laquelle peut apparaître dans un délai de quelques semaines à plus de trente ans après toute vaccination faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, (cf., Gherardi et all. “Macrophagic myofasciitis a reaction to intramuscular injections of aluminium containing vaccines” in Journal of Neurology n° 246, 1999). Il en est de même pour le MF 59 utilisé par le laboratoire Novartis,

- que je ne présenterai aucun risque de développer ultérieurement une maladie d’Alzheimer ou un cancer au point d’injection de vaccins en rapport avec cet hydroxyde d’aluminium, lequel est responsable, chez les animaux domestiques, d’une véritable flambée de cancers: Selon une étude réalisée entre 1982 et 1993 dans 258 cliniques américaines, le nombre de cancers chez les animaux de compagnie a en effet été multiplié par 11. Cette évolution est d’autant plus inquiétante que le nombre de sarcomes cutanés au point d’injection vaccinale, faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, a été multiplié par 18,4, tandis que celui des sarcomes en dehors des points d’injection n’a été multiplié "que" par 5,7. (Cf., Lester, S & al., "Journal of the american animal hospital association", 1996).

 

Lorsque j’aurai obtenu toutes les réponses écrites, datées et  personnellement signées de la part du médecin administrateur à mes interrogations légitimes, je m'estimerai suffisamment informé(e)  et éclairé(e) pour vous apporter, relativement à cet acte médical, mon consentement ou  bien, au contraire, mon refus  motivé, conformément à la dernière loi sur les droits des malades (loi 2002-303, du 4 mars 2002, publiée au Journal Officiel du 5 mars, sur le consentement libre et éclairé).

 

Fait le …………………….

 

Signature:

 

 

 

 

N.B.: Un double de ce certificat est adressé au Préfet du département ainsi qu’au maire de ma ville.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 09:19
Vous reprendrez bien
une petite dose de squalène?

Squalène, le sale "secret" du vaccin "contre" le H1N1.

Si la vaccination a (peut-être?) été une technique qu'on pouvait, à ses débuts, encore qualifier de "propre" (bien qu'il n'y ait rien de "propre" dans une injection de saletés..!) elle a cessé de l'être depuis longtemps!

ADN artificiel génétiquement modifié, poisons de toutes sorte, neurotoxiques agressant et détruisant le système nerveux et le cerveau, accélérant la dégénérescence de la race humaine, wouaaah! quel "beau remède" mille fois pire que le mal qu'il prétend combattre!

Ce vaccin ci, qui aura probablement les mêmes bases que sa "maquette" préparée pour le H5N1: http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/prepandrix/H-822-PI-fr.pdf
.

sera, plus que tout autre encore, redoutable et absolument à éviter.

Pourquoi? Parce qu'il contiendra (en plus du thimérosal, dérivé du mercure, un poison impliqué dans de multiples maladies) du SQUALENE impliqué dans ce que l'on appelle pudiquement le "syndrôme de la guerre du golfe".

"Syndrôme de la guerre du golfe" parce que l'on avait injecté cette substance aux soldats. Selon le Dr Viera Scheibner, Ph.D., un ancien scientifique en recherche fondamentale pour le gouvernement de l'Australie:


«... cet adjuvant, le squalène, a contribué à la cascade de réactions appelée «Syndrome de la guerre du golfe», documentée chez les soldats impliqués dans la guerre du golfe.


Les symptômes qu’ils ont développés comprenaient de l’arthrite, de la fibromyalgie, de la lymphadenopathie, des éruptions cutanées photosensibles (…) de la fatigue chronique, des maux de tête chroniques, des pertes de poils corporels anormales, des lésions cutanées ne guérissant pas, des ulcères aphteux, des étourdissements, de la faiblesse, des pertes de mémoire, des convulsions, des changements d’humeur, des problèmes neuropsychiatriques, des effets anti-thyroïde, de l’anémie, une élévation de l’ESR (Erythrocytes), du lupus erythemateux disséminé, de la sclérose en plaques, de la SLA (sclérose latérale amyotrophique), le phénomène de Raynaud, le syndrôme de Sjorgreen, de la diarrhée chronique, des sueurs nocturnes et des fièvres de bas grade».


Excusez du peu!

C'est vrai que tout cela est excellent pour la santé financière ... des multinationales!


Extrait du document officiel:

<<2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Après reconstitution, 1 dose (0,5 ml) contient:

Vaccin grippal fragmenté inactivé, contenant l’antigène* analogue à :
A/Vietnam/1194/2004 (H5N1) souche analogue utilisée (NIBRG-14): 3,75 microgrammes **
* cultivé sur œufs
** hémagglutinine

L’adjuvant AS03 est composé de squalène (10,86 milligrammes), de DL-α-tocophérol (11,86 milligrammes) et de polysorbate 80 (4,85 milligrammes).

Les flacons de suspension et d’émulsion une fois mélangés se présentent sous forme d’un flacon multidose. Voir rubrique 6.5 pour le nombre de doses par flacon.

Excipients: Contient 5 microgrammes de thiomersal.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1:

6.1 Liste des excipients
Flacon de suspension :
Polysorbate 80
Octoxynol 10
Thiomersal
Chlorure de sodium (NaCl)
Phosphate disodique dodécahydraté (Na2HPO4, 12 H2O)
Phosphate monopotassique (KH2PO4)
Chlorure de potassium (KCl)
Chlorure de magnésium (MgCl2)
Eau pour préparations injectables
Flacon d’émulsion :
Chlorure de sodium (NaCl)
Phosphate disodique dodécahydraté (Na2HPO4, 12 H2O)
Phosphate monopotassique (KH2PO4)
Chlorure de potassium (KCl)
Eau pour préparations injectables
Pour les adjuvants, voir rubrique 2.>>


En cliquant sur le lien ci-dessous il est possible de vérifier, sur le document officiel de l'EMEA ("European MEdicines Agency"), quelle est la composition complète du vaccin et quels sont les "effets indésirables":


Curieusement - comme il est facilement possible de le vérifier de ses propres yeux - l'on retrouve - même dans ce document officiel! - dans les plus ou moins fréquents dits effets indésirables, là décrits, un certain nombre des symptômes précisément mentionnés dans l'ainsi dénommé "syndrome de la guerre du golfe"...

"Un homme averti en vaut deux!"

Si, après cela, quelqu'un veut encore se faire vacciner et qu'i lui arrive -en tant que vacherie -  l'un des effets indésirables indiqués il ne pourra pas dire qu'il n'était pas prévenu!

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 01:08

Un Florilège d'informations décoiffantes...

Un saisissant récapitulatif!

Grandes menaces en vue...



Mise en ligne le 13 août 2009


Prenez le temps de bien vous informer
c'est-à-dire d'examiner
afin d'aboutir à une conviction personnelle
Puis agissez en conséquence
et relayez abondamment les informations
à tous vos carnets d'adresse!


Seule l'in-formation et la prise de conscience généralisées
peuvent encore empêcher ce qui se prépare

A lire en cliquant sur le lien
ci-dessous:


Le point sur la grande pandémie


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 22:47

Qu'en pense la Ligue pour la Liberté
des vaccinations
?

Grippe A-H1N1

Ou grippe porcine nord-américaine

De graves anomalies concernant la grippe porcine (H1N1) interpellent de nombreux Français...

En effet, lors de son apparition au Mexique, fin avril 2009, les media ont largement indiqué que la durée d’incubation de la maladie était d’environ 3 jours, ce qui suppose qu’au maximum 8 jours avant l’apparition du 1er cas, cette maladie était totalement inconnue au Mexique.


Or, près de 2 mois avant l’apparition de cette maladie, un communiqué de presse du 9 mars 2009 (AFP), lors de la visite de Monsieur SARKOZY au Mexique, nous indique:


«Sanofi-Aventis (EURONEXT : SAN et NYSE: SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros.»


Les commentateurs précisent alors: «…La nouvelle usine de Sanofi Pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à Sanofi Pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ». D'autre part, on peut légitimement penser que les négociations duraient depuis un certain temps.


Un grand nombre de nos concitoyens ne croyant ni aux facultés de voyance des signataires de ces contrats, ni aux coïncidences, sont aujourd’hui inquiets:


Ils rappellent qu’en 2006 s'est tenu à Rome un congrès international appelé Projet Cochrane, afin de faire le point sur la vaccination contre la grippe depuis 37 ans.


1. Dans le rapport qui regroupait 51 études sur 260 000 enfants, dont 17 études menées par des Russes, les chercheurs ont conclu qu'il n'existait pas la moindre preuve que la vaccination des enfants entre 6 et 23 mois avait une quelconque efficacité. (cf. The Cochrane Database of Systematic Reviews, " Vaccines for preventing influenza in healthy children " - 1-2006).


2. D'après 25 autres études comprenant 60 000 adultes, le groupe Cochrane a estimé que la vaccination réduisait le risque de grippe d'à peine 6 %, pour les personnes en bonne santé. (cf. The Cochrane Database of Systematic Reviews, "Vaccines for preventing influenza in healthy adults" - 1-2006).


3. Quant aux gens âgés, après avoir passé en revue 64 nouvelles études, le groupe Cochrane a conclu qu'aucune étude ne permettait de constater l'efficacité du vaccin.


Le Dr Tom Jefferson, qui a participé au projet international Cochrane, a conclu de toutes ces études que «la protection de 100 % clamée de toutes parts n'a jamais été entrevue». En outre, se référant à la protection contre la menaçante "pandémie" de grippe aviaire, il a ainsi résumé la situation actuelle: «La meilleure stratégie consiste à se laver les mains».


Cette analyse a été évoquée dans " Le Figaro " du 2 octobre 2007, et dans " Réalités et Vaccinations " n°5 de juillet 2006, page 27.


Dans le journal Britannique "The Lancet infectious diseases", de février 2005 (vol.165 n°3) intitulé : " Impact of Influenza Vaccination on Seasonal Mortality in the US Elderly Population ", le Dr SIMONSEN (Université G. WASHINGTON) constate que l’augmentation massive des vaccinations contre la grippe aux U.S.A. n’a pas diminué la mortalité chez les gens âgés.


En 1980, la couverture vaccinale aux U.S.A. était de 15 % de la population. Aujourd’hui, elle est d’environ 65 %, et il n’y a aucune diminution des décès causés par la grippe.


Le rapport conclut: "...We conclude that observational studies substantially overestimate vaccination benefit..."


Dans le journal américain "Vaccine" du 5 avril 2006, un article nous apprend que dans la province canadienne de l’Ontario, en 1990, le nombre de cas de grippe avait augmenté d’environ 60 % après le début d’une campagne de vaccination.


Nous pouvons donc légitimement nous interroger sur les dessous du projet actuel d’imposer une vaccination obligatoire contre la grippe porcine, alors que la grippe "normale" entraîne dans le monde 500 .00 décès par an, ce qui est totalement hors de proportion avec les quelques dizaines de cas de la grippe porcine.


Nous sommes d’autant plus inquiets que la première contamination de cette maladie est apparue à Fort Dix (New Jersey) en 1976, contaminant 200 soldats américains, ce qui eut pour effet de déclencher une campagne de vaccination. Malheureusement de nombreux décès eurent lieu chez des personnes vaccinées qui moururent donc, non pas de la maladie, mais du vaccin.


Nous sommes inquiets des conséquences possibles d’une vaccination obligatoire, laquelle, outre qu’elle porterait une atteinte grave aux libertés publiques, risquerait d’entraîner une multitude de maladies graves dues aux effets secondaires constatés depuis plusieurs décennies, concernant les vaccins, et ne protégerait pas plus les Français que les autres vaccins.


Nous souhaitons interroger le gouvernement sur les véritables objectifs de cette campagne, et notamment  lui poser les questions suivantes:


1°) L’apparition de la grippe dite "porcine" dans le pays même où 2 mois plus tôt, il était décidé par un laboratoire pharmaceutique français de construire une fabrique de vaccins contre la grippe, ne peut être ni une coïncidence, ni la résultante d’extraordinaires facultés prémonitoires des laboratoires pharmaceutiques finançant cette construction. Cet étrange scénario inquiète un nombre important de Français qui se demandent s’ils ne sont pas manipulés!?!


Ainsi, dans un article publié par l’agence russe de presse Ria Novosti du 25 mai 2009, M. Leonid IVACHOV, ancien chef de la Direction de la coopération militaire Internationale du Ministère russe de la Défense, et président de l’Académie des problèmes géopolitiques, estime que le virus A/H1N1 a été créé de façon artificielle en laboratoire.


Le gouvernement a-t-il des informations sur ce sujet et continuerait-il de fermer les yeux s’il apparaissait que la médiatisation à laquelle nous avons assisté et qui va certainement repartir à l’automne prochain, n’est rien d’autre qu’une opération commerciale?


2°) Dans de nombreux pays d’Europe, les média ont très peu parlé de la grippe dite "porcine". Ainsi, en Espagne la population n’a pas du tout été alarmée au sujet de ce problème, alors que les personnes atteintes de la grippe H1N1 ont été plus nombreuses en Espagne qu’en France. Pourquoi a-t-on alarmé les populations dans les seuls pays producteurs de vaccins (U.S.A., France), alors que le nombre de cas recensés était 1 000 fois inférieur à ce que le monde entier connaît tous les ans concernant la grippe en général?


3°) Dans le cas où le gouvernement aurait l’intention effective de rendre obligatoire la vaccination contre la grippe, est-il informé des innombrables publications scientifiques remettant en cause l’efficacité des vaccinations et en dénonçant les graves effets secondaires? (la liste de ces publications est impressionnante) En d’autres termes, le gouvernement a-t-il l’intention de protéger la Santé publique ou les profits de l’industrie pharmaceutique?


Un récent sondage nous révèle que seulement 30% des français seraient prêts à se faire {volontairement!} vacciner contre la grippe pandémique.


Vous pouvez vous servir de ce texte (téléchargez le fichier .doc ci-dessous), en le personnalisant si vous le souhaitez selon votre sensibilité, pour demander aux députés de votre département et particulièrement de votre circonscription, et aux sénateurs de votre département de poser une question au ministre de la Santé

Faites-nous connaître les réactions de nos représentants au parlement.


 

Grippe nord-américaine - Lettre aux parlementaires (34Ko)

 


Source: http://www.infovaccin.fr/grippe_H1N1_courrier.html

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 22:32

 

Une inquiétante:annonce: http://www.president-online.com/forum/precedente-vt1560.html?postdays=0&postorder=asc&start=0


Face à cela se pose la question:

 

Peut-on refuser une vaccination dite obligatoire?


Un élément de réponse:


"Si les Etats se préparent à une situation de pandémie, nous autres, citoyens français, devons nous préparer à une résistance contre une obligation qui serait contraire aux droits les plus fondamentaux de l’homme.


La déclaration de 1948 précise en effet que tout être humain a droit à son intégrité. On ne peut contraindre un individu à subir un acte médical. S’agissant de la grippe H1N1 (...) toutes les informations sur les risques doivent être précisées et pour le reste, chacun est libre d’évaluer de son propre chef s’il prend ou non le risque de refuser le vaccin. Quant aux bonnes consciences arguant que cet individu risque de contaminer son prochain, notons que si c’est le cas, alors cette personne contaminée a elle aussi pris le risque.


Pour finir, nombreux sont ceux qui voient dans la vaccination obligatoire un pas vers un contrôle des populations et une dictature du bio pouvoir et des technocrates. L’enjeu est de taille. (...) Je défends le droit au non consentement face à une éventuelle vaccination obligatoire!"


Source: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hin1-pourra-t-on-refuser-une-56985

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 20:44

A qui est votre corps?

Non au viol!



Message relayé

Objet: Pour ne pas être vacciné de force!

Si le sujet vous préoccupe, voici la pétition qui est actuellement envoyée à l'OMS pour s'opposer à la vaccination obligatoire contre ce qu'on a appelé la "grippe porcine".  


Voici; ci-dessous, un lien pour signer une pétition, adressée, si vous le désirez, à l'Organisation Mondiale de la Santé, afin de s'opposer à l'introduction d'une vaccination obligatoire contre la fièvre porcine.

Selon de nombreux articles émanant de milieux médicaux, il n'y a aucune pandémie, ni risques de pandémie de cette fièvre, aucune preuve de  sa dangerosité, aucune preuve de l'efficacité de ce vaccin, qui n'a pas été sérieusement testé.

Au contraire,
ce vaccin contient des éléments semblables à celui du vaccin injecté aux soldats, notamment américains, qui ont fait la guerre du golfe (syndrôme du golfe) et dont de nombreux sont morts ou sont revenus dans un état de santé désastreux et irrécupérable, suite au vaccin.


L'expectative de profits pour quelques-unes des plus grandes compagnies pharmaceutiques est colossale et est la source de toutes les campagnes publicitaires faites pour rendre le vaccin obligatoire.

Nos gouvernements s'approchent de cette étape.

Avoir son propre discernement  pour rester maître de sa santé. Il nous appartient donc de faire tout en notre pouvoir pour le rester.
 

Voici la pétition  mondiale:

http://www.thepetitionsite.com/1/a-universal-declaration-of-resistance-to-mandatory-vaccinations    
 

 ===================================================================


Faites retentir le cri:

Mon corps est à moi!


 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 16:37

Sylvie Simon est une journaliste spécialiste des vaccinations, sur les quelles elle a écrit de nombreux livres. Voici sa synthèse actuelle sur la  trop médiatique grippe A-H4N1:

Synthèse sur la grippe «A-H1N1».

Le 4 août 2001.

La "Pandémie" actuelle 

 

«Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ses fabricants savent bien qu’il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre», estime le Dr. Anthony Morris, virologiste qui fut chef du contrôle des vaccins à la FDA. Nombreux sont ceux qui en sont avertis, aussi l’industrie pharmaceutique doit-elle trouver de nouveaux moyens de vendre ses vaccins à tout le monde.


Le plus efficace est la peur. Mais la peur doit s’appuyer sur quelque base et une «pandémie» est le meilleur support de la frayeur mondiale. Aussi, depuis plusieurs années, on nous répète que nous sommes menacés de mort par une «pandémie» de grippe aviaire, ce qui fait vendre les vaccins de la grippe saisonnière. Or, actuellement, c’est la grippe porcine qui a déclenché une véritable «pandémie», non de grippe mais d’hystérie

 

Il ne faut pas oublier que ce n’est pas la première fois que règne une telle panique. Ainsi, en 1976, la première épidémie de grippe porcine s’est produite à Fort Dix, dans le New Jersey, où quelque 200 soldats ont été contaminés et certains en sont morts


Le président Gerald Ford s’était alors fait vacciné à grand renfort de publicité devant les caméras de la télévision américaine, ce qui avait entraîné la vaccination de plus de 40 millions de personnes. Cependant, on dénombra très rapidement sept cents morts, dont 30 «inexpliqués» chez des gens âgés dans les heures qui suivirent l’injection, et plus de 565 cas de paralysie type Guillain Barré, 1 300 réactions adverses telles que de sévères complications neurologiques, des maladies de Parkinson, des inflammations articulaires et de multiples scléroses. La campagne, qui avait duré dix semaines, fut aussitôt suspendue, mais les dommages se sont élevés à 3,5 milliards de dollars.


Quant à  la «pandémie» tant redoutée, elle n’arriva jamais, et le grand public a oublié ce scandale.


Cependant, nombreux sont ceux qui pensèrent alors (et qui pensent encore) que ce virus a été créé dans un laboratoire militaire. En effet, dès 1943, les Américains ont commencé à mener des expériences sur les armes bactériologiques à Fort Detrick, où se trouve le célèbre laboratoire P4 de recherches militaires du Maryland puis, en 1975, le département des virus a été placé sous la supervision du National Cancer Institute (NCI). Dès lors la Marine américaine a élaboré des virus cancérigènes.


Nouvelle alerte fin 2004, lorsque Klaus Stijhr, coordinateur du programme de l'OMS contre la grippe, affirma, dans la revue américaine Science, qu’une pandémie de grippe aviaire pourrait rendre malade 20 % de la population mondiale, que près de 30 millions de personnes auraient besoin d'être hospitalisées et qu’un quart d'entre elles mourraient. Quant au directeur régional de l'OMS Shigeru Omi, en novembre 2004 il avait terrorisé les foules en annonçant: «les évaluations les plus prudentes font état de sept à dix millions de morts, mais le maximum pourrait être de cinquante millions ou même, dans le pire des scénarios, cent millions».


Ces chiffres virtuels ne pouvaient évidemment pas ressortir d’une information scientifique, mais s’apparentaient à une publicité destinée à promouvoir la consommation d’antiviraux


En automne 2005, le Directeur général de l'OMS a récidivé et affolé les populations avec la grippe aviaire: «Si nul ne peut prédire quand elle frappera, une propagation internationale rapide est absolument certaine dès l'apparition d'un virus pandémique», ce qui représente «un grave danger pour tous les peuples».


L'incitation à la vaccination annuelle contre la grippe, prônée depuis 1988 par la Caisse Nationale d'Assurances Maladie, a alors pris une ampleur particulière et les médias ont multiplié leurs efforts pour inciter la population à se faire vacciner. L’opération a parfaitement réussi et les stocks de vaccins anti-grippaux ont tous été liquidés, alors qu’il est notoire que le vaccin contre la grippe ne protège pas de la grippe aviaire, si tant est qu’il protège de la grippe banale.


En France, le ministre de la Santé Xavier Bertrand a alors commandé plusieurs dizaines de millions de vaccins H5N1 mutant et deux millions de doses du vaccin pré-pandémique qui n’ont servi qu’à creuser plus profondément le «trou de la Sécu». Xavier Bertrand est coutumier du fait. N’oublions pas qu’il a tout fait pour aider la promotion du Gardasil® car il le considérait comme une «avancée majeure de santé publique», alors que la Haute autorité de santé n’avait pas encore rendu son avis sur ce vaccin qui est très contesté et coûte près de 450 euros pour les trois injections, plus les visites médicales.


Le 15 septembre, à l'ONU, on a beaucoup parlé des risques d'une pandémie de grippe humaine d'origine aviaire. Le président Bush et le Premier ministre français Dominique de Villepin ont appelé à une mobilisation internationale contre la grippe aviaire. «Si rien n'est fait, ce virus pourrait provoquer la première pandémie du XXIe siècle», a averti G. Bush devant l'Assemblée générale de l'ONU. «L'ampleur de la menace nous impose de réagir sans délai», a renchéri Dominique de Villepin, invitant à «conjurer le risque de pandémie».


Le mois suivant, le président G. Bush a appelé à une mobilisation internationale contre la grippe aviaire, annonçant que 200 000 personnes au moins allaient en mourir, mais que ce chiffre risquait d’atteindre 2 millions rien qu’aux États-Unis. Il demanda au Congrès d’accorder 7,1 milliards de dollars pour faire face à cette menace. De la part de Bush, étant habitués à ses excès et ses mensonges - entre autres la peur irraisonnée du virus de la variole qu'il a propagée afin de faire vacciner des milliers de militaires -, nous ne pouvions être surpris.


De nombreux scientifiques s’interrogeaient alors ouvertement sur l’ampleur réelle de la menace d’une nouvelle pandémie humaine d’origine aviaire de type H5N1 et sur le bien-fondé de l’achat massif de Tamiflu®. «Je sens comme une sorte d’hystérie sur la question du H5N1», déclara Peter Palese, virologue à la Mount Sinaï School of Medicine de New York, dans le numéro du 18 novembre 2005 de la revue américaine Science.


À cette époque, la mort d’une oie ou d’un canard sauvage provoquait un reportage au JT. 

 

De nombreux précédents


Actuellement, nombre de virologues se demandent comment il se fait que l’épidémie actuelle apparaisse au moment même où la compagnie pharmaceutique Baxter International vient d’admettre qu’un vaccin expérimental a été contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire. Ce mélange de virus de la grippe humaine H3N2 et de virus de la grippe aviaire H5N1 qui n'étaient pas correctement identifiés a été envoyé à une firme autrichienne qui a expédié des portions du mélange à des sous-traitants en République tchèque, en Slovénie et en Allemagne. C'est le sous-traitant tchèque qui s'est aperçu du danger et le Laboratoire national de microbiologie du Canada a alerté l’OMS. D’après Alois Stöger, ministre de la Santé autrichien, 72 kilos auraient été contaminés. Comment ce laboratoire peut-il avoir «par accident» introduit les deux virus H5N1 et H3N2, dans le matériel vaccinal, alors que ce mélange de souches, appelé réassortiment, est l’une des deux manières de créer un virus pandémique? D’autant que Baxter a adhéré à un ensemble de protocoles destinés à éviter la contamination par croisement viral.


Dans l'éventualité  où une personne exposée au mélange serait infectée simultanément par les deux souches, elle pourrait servir d'incubateur à un virus hybride capable de se propager facilement d'un humain à un autre car, si le H5N1 ne contamine pas facilement les humains, le H3N2 en est capable.


Le laboratoire, qui a agi comme une organisation de terrorisme biologique envoyant des virus mortels à travers la planète, s’en est tiré en disant simplement: «désolé, c’est une erreur!»


On s’est bien gardé de nous signaler que Baxter Pharmaceuticals a déjà été impliqué dans quelques graves scandales. En 1996 des composants contre l’hémophilie ont été contaminés, toujours «accidentellement» par le VIH, et injectés à des dizaines de milliers de personnes et, récemment, une substance contaminante non identifiée, responsable de 19 décès aux États-Unis - sans compter des centaines d’accidents graves - a été découverte dans des lots d'héparine du même laboratoire, qui a évidemment nié sa responsabilité. Cela n’a guère empêché l’Oms de lui commander un vaccin contre le virus H1N1.


Ce n’est pas, non plus, la première fois qu’on laisse s’échapper des virus d’un laboratoire. En 2005, un fabricant américain de kits utilisés dans les laboratoires pour tester leurs capacités de détection avait associé des ampoules du virus H2N2 à des milliers de kits de test. Cette erreur, découverte aussi par le Laboratoire National de Microbiologie du Canada, avait conduit les autorités du monde entier à un branle-bas de combat pour récupérer et détruire les ampoules contenant le virus.


Ces exemples nous permettent de juger de la compétence et du sens de la responsabilité  de certains fabricants de médicaments.


Toutefois, depuis plus de huit ans, le virus H5N1 n’a jamais manifesté le moindre signe de mutation qui permettrait la transmission entre mammifères. «Le virus H5N1 a amplement eu le temps de muter ou de se réassortir avec des gènes d’un virus de grippe humaine, mais rien de tel ne s’est produit», rassure le Pr Peter Palese, chef du Département de Microbiologie à l’Ecole de médecine du Mount Sinai à New York.


Actuellement, le virus de la grippe porcine n’est pas plus virulent (et peut-être moins) que les virus saisonniers qui ont sévi ces dernières années. Il lui manque une certaine protéine, présente dans le virus de 1918 et dans celui de la grippe aviaire H5N1 pour être un redoutable tueur.


Le chercheur australien Adrian Gibbs, l’un des créateurs du Tamiflu®, a déclaré que ses investigations indiquent que ce virus a échappé au laboratoire qui l’a créé. Il est loin d’être le seul chercheur qui estime que le virus H1N1, qui comporte des souches très différentes, porcine, aviaire et humaine, ne peut être que le fruit d'une manipulation génétique. (cf. Australian Vaccination Network, Inc. / PO Box 177 / BANGALOW / NSW / 2479 Australia).

 

La résurrection du virus de la grippe espagnole


Ce nouveau virus rappelle celui qui est à l’origine d’une autre épidémie mondiale, connue sous le nom de la «grippe espagnole», et qui était aussi du sous-type H1N1.


Il faut savoir que la grippe espagnole, qui n’avait d’espagnol que le nom, s'est déclarée pour la première fois en 1918, dans le camp militaire de Fort Riley, au Kansas. Dans ce camp, avant leur départ pour l'Europe, les soldats cobayes furent massivement vaccinés contre la variole, la diphtérie, le tétanos, la rage et la typhoïde. Les médecins de l'époque notèrent qu’un grand nombre de soldats sont morts immédiatement après les vaccinations ou ont manifesté les symptômes des maladies dont ils étaient supposés être protégés.


On vaccina également la population civile et c'est après ces vaccinations de masse que l'épidémie dite de grippe espagnole qui a fait, selon les différentes estimations, entre 20 et 40 millions de morts en 1918, s'est déclarée aux États-Unis, puis propagée à travers le monde, car des milliers de soldats dûment vaccinés traversèrent alors l'Atlantique. Curieusement, la Grèce et quelques autres pays qui n'avaient pas accepté ces vaccinations de masse échappèrent comme par miracle à cette grippe.


Le Dr Dayton publia en mai 1921 dans le Journal de l'Institut Américain pour l'homéopathie, un article montrant que sur 24 000 cas de grippe traités par homéopathie, la mortalité fut de 1,05 %, alors que sans traitement elle fut de 28,8 %.


Après l’analyse d’un tissus pulmonaire d’une victime de la pandémie de 1918, le Dr Jeffrey Taubenberger a publié un rapport dans Science Magazine Report du 21 mars 1997, selon lequel le virus de la pandémie de 1918 était un nouveau virus porcin recombiné avec des fragments de virus aviaire (H5N1) et humains (H3N2) dans la structure même de leur ARN.


En 2003, des scientifiques de l’armée des États-Unis ont recréé en laboratoire le virus de la «grippe espagnole». Le Projet Sunshine (Sunshine Project), organisation non gouvernementale qui essaie de faire respecter les interdictions concernant les abus de la biotechnologie à usage militaire, a signalé à l’époque que plusieurs gènes du virus extrêmement meurtrier de la grippe de 1918 ont été isolés et introduits dans des souches de grippe contemporaine. «Malgré la nature dangereuse du virus de 1918, les efforts visant à le reconstruire ont commencé au milieu des années 1990, lorsque le Dr Jeffrey Taubenberger de l’Institut de pathologie de l’armée des États-Unis à Washington a réussi à récupérer et à séquencer les fragments d’ARN viral à partir de tissus préservés de victimes de 1918.» (cf. The Sunshine Project, Lethal Virus from 1918 Genetically Reconstructed : US Army scientists create “Spanish Flu” virus in laboratory, 9 Octobre 2003. www.sunshine-project.org/publications.)


Le génome de ce virus avait complètement disparu de la face de la planète jusqu’à ce que l'armée américaine le ressuscite récemment à partir du cadavre congelé d’une personne morte de la grippe en 1918 en Alaska.


Ces expériences, qui présentent peu d’avantages sur le plan médical ou de santé publique, peuvent en revanche être facilement détournées à des fins militaires. À ce sujet, Jan van Aken, biologiste au Sunshine Project estime que la propriété génétique des souches de la grippe a d’importantes applications biomédicales, mais qu’il n’est pas justifié de recréer cette souche éradiquée particulièrement dangereuse qui pourrait causer des ravages si elle était relâchée dans l’environnement, délibérément ou accidentellement. 

 

Ceci explique peut-être cela


La situation actuelle me rappelle que, durant l’hiver 2004, certaines publications dites médicales ont suggéré que la varicelle était une maladie grave, très contagieuse, qui préoccupait les instances médicales, ce qui était parfaitement faux. Au fil du temps, les nouvelles se firent plus alarmantes, la maladie «évoluait vers des formes très sérieuses». Enfin, au printemps, la varicelle était soudain devenue mortelle, tuant «même des enfants en bonne santé», et les cas se multipliaient de manière très inquiétante. «La France est au bord de l’épidémie», apprenait-on alors. Il est évident que ces rapports alarmants avaient une raison cachée d’être autant diffusés, et que les laboratoires n’étaient pas étrangers à ces «nouvelles angoissantes».


La lumière s’est faite lorsqu’on nous a appris qu’un nouveau vaccin contre la varicelle, le Varivax®, allait «prochainement être disponible».


Le même scénario s’est renouvelé lorsque le vaccin contre la rougeole est apparu et il se renouvelle encore, et Sanofi Pasteur en est le grand gagnant. En effet, le 6 mai 2008, dans un communiqué de presse, Sanofi Aventis Pasteur MSD annonçait que la FDA venait «d’homologuer sa nouvelle unité de production de vaccin grippal située à Swiftwater, en Pennsylvanie qui produira 100 millions de doses lorsqu’elle fonctionnera à plein régime.» Et le 12 mai suivant, nous apprenions la construction d’une nouvelle usine pour 350 millions d’euros à Neuville-sur-Saône.


Déjà, lors de son voyage en Chine en novembre 2007, Nicolas Sarkozy avait signé un accord pour la construction d'une nouvelle usine de vaccins anti-grippaux à Shenzhen. Notre président a récidivé le 9 mars 2009, en s’engageant à investir 100 millions d’euros pour construire une usine de production de vaccins contre la grippe saisonnière et pandémique au Mexique.


Alors que les maladies respiratoires tuent silencieusement chaque année des centaines de milliers de personnes à travers le monde, comment les instances de santé internationales osent-elles faire un tel cinéma au sujet d’une pandémie qui, au 21 juillet 2009, a causé 806 décès sur plus de 139 800 cas dans le monde dont la très grande majorité a guéri spontanément, et en France, à la même date, 483 cas confirmés dont aucun décès.


D’autant qu’il n'existe aucune preuve médicale que les décès qui se sont produits à travers le monde sont attribuables au virus H1N1 de la grippe porcine et nous savons que la plupart des décédés avaient déjà eu des complications respiratoires.


Cela s’est produit le 30 juillet, lorsque les medias nous ont appris qu’une jeune fille de 14 ans venait de mourir à cause du virus meurtrier. Après enquête, on a annoncé qu’elle souffrait avant la « pandémie » d’une grave maladie, compliquée d’une infection pulmonaire sévère, autre que la grippe. D’après le Docteur Michael T. Osterholm, directeur du Centre de recherche sur les maladies infectieuses de l’Université du Minnesota, les tests existants pour confirmer le H1N1 sont empiriques et peu sûrs.


Tout ce cirque et cet infirme pourcentage de mortalité (0,03 % alors qu’on s’attendait à 70 %) parviendront-il à justifier la commande française de 94 millions de doses de vaccins pour 1 milliard d'euros en pleine crise économique?


Le 11 juin 2009, l’OMS a déclenché le niveau 6 d’alerte maximale face à la grippe porcine A (H1N1). Son directeur général, le Dr Margaret Chan, a déclaré que les critères scientifiques définissant une pandémie de grippe sont remplis et que la pandémie mondiale a maintenant commencé. N’oublions pas que Margaret Chan est responsable de l’abattage de 1,5 millions de volailles en Asie lors de la grippe aviaire qui fut bien loin d’être aussi dramatique que ce qui avait été annoncé.


Alors que tous les medias se ridiculisent en ne parlant que de cette «pandémie» galopante, le professeur de médecine Bernard Debré — pourtant vaccinaliste convaincu qui estime qu’il faut «renforcer la vaccination anti-grippale» — créait le 26 juillet, à l’UMP dont il est membre, un mini-tsunami en affirmant: «Cette grippe n'est pas dangereuse. On s'est rendu compte qu'elle était peut-être même un peu moins dangereuse que la grippe saisonnière. Alors maintenant, il faut siffler la fin de la partie!». Pour lui, on ne vérifie d'ailleurs plus si les malades ont attrapé le H1N1 ou un simple rhume de cerveau et la grippe A «reste une grippette, ce n'est ni Ebola, ni Marburg». Il souligne qu’il n’y a que 800 cas répertoriés en France. «C'est une plaisanterie! Va-t-on se mettre à comptabiliser les diarrhées?»


Pour sa part, le Dr Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France, estime que s’il y avait un danger réel, c’est pour les hôpitaux publics qu’il faudrait agir car «la situation y est catastrophique et les fermetures de lits pires d’année en année». Et il se demande comment l’État peut consacrer autant d’argent au vaccin alors que les hôpitaux sont justement en déficit d’un milliard d'euros.


Dans une interview accordée au journal Spiegel online International le 21 juillet 2009, l’épidémiologiste Tom Jefferson a bien résumé la situation actuelle: «L’un des aspects extraordinaires de cette grippe - et de toute cette saga - est qu’il existe des gens qui font des prédictions chaque année, de plus en plus inquiétantes. Aucune d’elles ne s’est encore manifestée, mais ces gens s’entêtent à les répéter. Ainsi, qu’en est-il de la grippe aviaire qui devait nous tuer tous? Rien. Mais cela ne les a pas découragés dans leurs prédictions. Parfois, nous avons l’impression qu’il existe tout un secteur industriel qui espère que cette pandémie va se produire.»


Ainsi, en Chine, pays de 1,3 milliard d’habitants, on a recensé 1 668 cas de H1N1 et aucun décès, mais la compagnie pharmaceutique Hualan Biological Engineering Inc a annoncé qu’elle pourra produire 600 000 doses de vaccin par jour. Ce comportement est-il logique ? Qu’a-t-il de commun avec une nécessité sanitaire? 

 

Ce n’est pas la grippe qu’il faut craindre mais plutôt le vaccin.


Ainsi, d’après toutes ces considérations, ce n’est pas la grippe qu’il fut craindre mais plutôt le vaccin qu’on nous promet comme la panacée. Comme le dit le Dr William Frosehaver: «Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même.»


Déjà, son utilité est discutée par de nombreux professionnels. Ainsi, Antoine Flahaut, directeur de l'école des Hautes études en santé publique, estime que « le vaccin n’est pas très efficace, le virus mute sans arrêt, et des réservoirs animaux multiples ne permettent pas d’espérer un jour une éradication. D’ailleurs, aucun pays n’a à ce jour tenté une stratégie de barrière contre les épidémies saisonnières de grippe qui sont pourtant très meurtrières.»


Pour le Dr Rima E. Laibow, le vaccin «pandémique» serait surtout dangereux. Elle dirige le secteur médical de la Fondation des Solutions Naturelles, un groupe de vigilance citoyenne qui surveille l’industrie pharmaceutique et a été récompensé par le Carlton Lee Award de l’American Academy of Environmental Medicine. Elle a souligné le fait qu’il est impossible de créer un vaccin contre un virus qui n’existe pas encore. «Si un vaccin contre la grippe aviaire est développé dans sa forme pandémique, cela signifie que le virus pandémique devait déjà exister avant». Selon elle, d’après les renseignements basés sur les déclarations de l’Institut National de la Santé et le fabricant du vaccin, la pandémie de grippe aviaire a déjà été créée par le génie génétique aux États-Unis, en fusionnant le génome mortel de la pandémie de 1918, mal nommée «grippe espagnole», avec l’ADN du virus inoffensif H5N1 dans une culture de croissance à base de cellules du rein de l’homme. «Certains virologues croient que cela permettra au virus mutant créé par l’homme de reconnaître les cellules humaines lui permettant ainsi de les envahir». (cf. Rima E. Laibow, Weaponized Avian Flu Intelligence Report).


En avril 2008, dans la revue Nature Chemical Biology  (Vol 4 - 248 -255), quatre chercheurs expliquaient qu’à une température extérieure de 30°C, la membrane du virus de la grippe est désorganisée, ce qui ne lui permet pas d'être contaminant. «La transmission virale est freinée à 20°C et elle est quasiment nulle à 30°C», alors qu’à une température de 5°C, la membrane est suffisamment stable pour qu'elle puisse créer un optimum de contamination. L'hygrométrie joue également un rôle : un air sec (20 à 35 % d'humidité relative) favorise la contamination par l'air.


C’est pour cette raison que la grippe ne sévit qu’en période hivernale. Nos «savants manipulateurs» peuvent-ils nous expliquer comment le virus de la grippe A résiste à des températures bien plus élevées puisqu’il sévit l’été dans des pays chauds.


À l’époque de la panique déclenchée par la menace de la grippe aviaire prétendue venir des oiseaux sauvages, le Dr Laibow demandait:«Compte tenu de la scandaleuse absence de preuve d’une quelconque menace d’un virus H5N1 qui ne soit pas de fabrication humaine, comment pouvons-nous expliquer que l’administration Bush dépense des milliards de dollars pour préparer chacun des cinquante États à ce qu’ils appellent “l’inévitable pandémie de grippe aviaire”, dont on prétend qu’elle pourrait tuer la moitié ou plus de tous les Américains et une proportion équivalente de personnes à travers le monde?»


Le Dr Laibow craignait alors que la propagation volontaire d’agents pathogènes de grippe aviaire parmi la population puisse entraîner des mesures comme la loi martiale et la vaccination forcée ayant pour résultat des morts par millions et pense que ce risque pourrait être imminent. Le problème reste posé pour la grippe porcine.


En effet, le 25 juin 2009, Kathleen Sebelius, ministre de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, a signé un document fédéral qui garantit l’impunité aux officiels de la Santé, aux fabricants du Tamiflu® et du Relenza® ainsi qu’aux laboratoires qui vont commercialiser les futurs vaccins contre la grippe et « les adjuvants qui leur seront associés». Cela laisse supposer qu’elle sait qu’il y aura des dégâts, comme elle sait également que la plupart des grandes compagnies d’assurances refusent de couvrir les accidents qui pourraient découler de cette campagne. Ce refus est significatif.


Quelques scientifiques ont déjà essayé de combiner le virus de la grippe aviaire H5N1 à une souche de grippe humaine. N’oublions pas que, souvent, une certaine «recherche» est l’antre des apprentis sorciers. Personne ne peut nier que, dans certaines conditions, les deux types de virus pourraient échanger des gènes et permettre au virus H5N1 d’acquérir la capacité de déclencher une pandémie. «Il y a un risque que ce virus puisse se réassortir avec succès avec un virus humain», a déclaré Richard Webby, directeur du Centre de recherche sur la grippe à l’hôpital St-Jude de Memphis, au Tennessee, qui collabore avec l’Organisation mondiale de la santé.


Le professeur Stephen Block, biophysicien à l’université de Stanford, a plusieurs années d’expérience dans des recherches biologiques confidentielles réalisées pour le Pentagone et le gouvernement des États-Unis. Il a déclaré à ce sujet: «Nous sommes tentés de dire que toute personne saine d’esprit n’utiliserait jamais ces procédés. Mais ce n’est pas tout le monde qui est sain d’esprit».


The New Scientist du 17 Avril 2007 signale que la recherche sur le vaccin de l’entreprise Sanofi a été réalisée par le NIH dans le cadre des efforts du gouvernement des États-Unis visant à se préparer à une pandémie de grippe. Et William Engdahl, spécialiste des questions de politique, géopolitique, économie, énergie, et agriculture, pose la question cruciale, c’est-à-dire est-ce qu’ils se préparent à une pandémie de grippe ou préparent-ils une pandémie de grippe? «Pourquoi le gouvernement des États-Unis dépense-t-il des centaines de millions de dollars des contribuables pour stocker ce vaccin qui probablement ne fonctionnera pas lors d’une telle pandémie?»


Pourquoi des milliers de personnes meurent-elles chaque année de la grippe sans que les medias y prêtent la moindre attention, alors que chaque cas de grippe porcine fait la une des journaux?


Le 2 juillet 2008, le quotidien Daily Telegraph rapportait que trois médecins polonais et six infirmières faisaient face à des poursuites criminelles parce qu’un certain nombre de sans-abri étaient décédés à la suite d’essais d’un vaccin contre le virus H5N1 de la grippe aviaire. Ce qui a fait dire aux procureurs qui participaient à l’enquête que les essais avaient été réalisés avec un vaccin de ce virus hautement contagieux qui n’avait jamais été testé.


Le Dr Keiji Fukuda, spécialiste de la grippe à l’OMS, avait déjà annoncé le danger potentiel d’un vaccin non testé, ce qui va se reproduire avec le vaccin contre la grippe porcine. D’après la façon dont cette pandémie aviaire, puis porcine, a été annoncée, il semblerait que les compagnies pharmaceutiques et certaines agences gouvernementales n’ont qu’une idée en tête : terroriser la population et la pousser, sans avoir besoin de l’obliger, à se faire vacciner.


Selon l'hebdomadaire britannique New Scientist, l'épidémie actuelle a probablement commencé en 2003, dans le sud de la Chine. La vaccination massive des poulets depuis une épidémie semblable en 1997 aurait permis au virus de se développer dans cette région sans être détecté.


Au cours d’une émission de Jacques Pradel, le docteur Jean-François Saluzzo, virologue de l'OMS en charge du développement des vaccins contre les maladies virales émergentes, confirmait que la vaccination des poulets en Chine pouvait être très dangereuse car elle pourrait donner naissance à un virus qu’on ne pourrait plus contrôler. 

 

La manipulation des citoyens


Barbara Loe Fisher, du NVIC (National Vaccination Information Center), constate: «Les citoyens de tous les pays sont aisément manipulés par des médecins et des politiciens qui répandent la peur sous prétexte de contrôler les maladies pour répondre à des desseins qui découlent d’idéologie, de pouvoir et de profits plutôt que de santé. Ces médecins ne savent toujours pas pourquoi le vaccin contre le virus porcin de 1976 a paralysé tant de personnes. Cela prouve bien qu’ils n’ont pas la moindre idée de ce qui peut advenir avec le futur vaccin qu’ils n’ont pas testé.»


À présent, Novavax, une compagnie pharmaceutique de Rockville dans le Maryland, vient d’annoncer qu’elle développe un vaccin contre le H1N1, basé sur des «particules apparentées aux virus», contenant trois protéines du virus de la grippe sans les gènes nécessaires à la réplication. L'annonce a été faite tout de suite après que la compagnie a annoncé une perte d'exercice financier de 36 millions de dollars.
 Le vaccin est produit grâce à des techniques de modification génétique des organismes c’est-à-dire des OGM. Parmi les futurs amateurs de ce vaccin, il y aura évidemment des anti-OGM convaincus qui trouveront naturel, non de les consommer par la bouche, mais de se les faire injecter directement dans le corps.


Il est surprenant de constater que tant de gens se proposent comme cobayes et réclament un vaccin non testé qui peut être plus mortel que la pire des grippes. Le pouvoir de la peur pour transformer les individus en moutons de Panurge est tout simplement incroyable.


Quoi qu’il en soit, l’hiver prochain, ceux qui seront en danger seront ceux qui auront accepté le vaccin comme cela s’est produit pour la grippe espagnole. Et s’il advient alors de nombreux décès comme nous le craignons si les gens sont toujours d’accord pour jouer à la roulette russe en servant de cobayes pour un produit non expérimenté, les médecins à la solde de «Big Pharma» nous expliqueront avec des trémolos dans la voix que le nombre de gens sauvés sera de loin supérieur à celui des gens sacrifiés. Il est évident que ces chiffres seront purement imaginaires, mais il est aussi évident que ceux qui auront abîmé leur système immunitaire par leur nourriture, une médication excessive, des vaccinations intempestives seront les premières victimes de n’importe quel germe pathogène.


Et le fait que la Société de pathologie infectieuse et la Société française de lutte contre le sida recommandent aux populations les plus fragiles de se faire vacciner contre le pneumocoque dès à présent pour contourner d’éventuelles difficultés logistiques en pleine épidémie à l’automne ne va pas améliorer l’état des systèmes immunitaires de ces «populations fragiles».


En outre, l’incitation à la vaccination contre la grippe saisonnière en attendant que le vaccin pandémique soit prêt, ce qu’il ne sera pas en septembre, ni en octobre, ne va pas arranger la situation. En effet, le vaccin contre la grippe saisonnière ne protègera pas d’une «pandémie» de virus porcin, mais favorisera le passage des barrières d’espèces entre ces virus animaux et le virus humain, déjà bien préparé.


D’autre part, selon le Dr Meryl Nass, spécialiste du vaccin contre le charbon, les deux futurs vaccins H1N1 de Novartis et GlaxoSmithKline, contiendraient, non seulement les adjuvants classiques des vaccins contre la grippe, mais aussi de l’aluminium, et surtout du squalène afin de renforcer l´immunogénicité et de réduire de façon considérable la quantité d´antigène viral nécessaire. Or, les résultats d´une étude publiée en 2000 dans l´American Journal of Pathology ont démontré qu’une seule injection de squalène chez les rats provoquait «une inflammation spécifique et chronique des articulations» également connue sous le nom de polyarthrite rhumatoïde.


Il est exact que le squalène se trouve partout dans le système nerveux et dans le cerveau et que non seulement notre système immunitaire sait le reconnaître, mais aussi bénéficie de ses propriétés antioxydantes. Cependant, la différence entre le «bon» et le «mauvais» squalène consiste dans la manière dont il est introduit dans l´organisme. L´injection est une voie d´entrée anormale qui incite le système immunitaire à s´attaquer à tous les squalènes présents dans l´organisme, et non pas seulement à l´adjuvant du vaccin.


Aussi, le système immunitaire de notre organisme tentera de détruire cette molécule partout où il la trouve, y compris dans les endroits où  elle s´est introduite naturellement et où elle est indispensable pour le système nerveux.


N’oublions pas que le squalène, adjuvant du vaccin expérimental contre le charbon, a été associé aux maladies dont souffrent d´innombrables soldats ayant participé à la guerre du Golfe.


Parmi les symptômes qu´ils ont développés, les plus graves sont l´arthrite, la lymphadenopathie, les maux de tête fréquents, la perte anormale de poils, les lésions cutanées incurables, les ulcères aphteuses, les vertiges, l´asthénie, la perte de mémoire, les troubles neurologiques de la marche, les problèmes neuropsychiatriques, l´anémie, une vitesse de sédimentation globulaire (ESR) élevée, le lupus érythémateux systémique, la sclérose multiple, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), le phénomène de Raynaud, le syndrome de Sjorgren, la diarrhée chronique. 

 

Sylvie Van der Werf, chercheuse de l'Institut Pasteur, vient de rajouter une couche de catastrophisme chez les lecteurs du Figaro: «Tout laisse à penser que ce virus touchera l'ensemble de l'hémisphère Nord, et le nombre de malades potentiels pourra être très élevé». Elle en déduit que «Nous allons être conduits à vacciner tout le monde, au nord comme au sud, dans les pays riches comme ceux en voie de développement. Et mon avis est que le plus vite sera le mieux, compte tenu de l'évolution actuelle». Cependant, malgré sa frénésie de vacciner, elle devra attendre «quatre à six mois avant de disposer de vaccins». Ce sera toujours ce temps de gagné pour les futures victimes.


Le CDC d’Atlanta et l’OMS ont décidé de supprimer les tests qui de toute façon ne permettent pas de déterminer scientifiquement qui est touché ou pas par le H1N1. Aussi, en supprimant le décompte des cas de grippe H1N1, ils se mettent à l’abri de toute discussion en présumant que «presque tous les cas sont des cas de grippe porcine H1N1». C’est sur ces bases «scientifiques» que nos gouvernements vont décider de vacciner ou non la population.

 

Sylvie Simon

 

Source: http://www.infovaccin.fr/actu_nouvelles.html

 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 22:52

... Ce qu'ils disent ...
... de la vaccination ...


Vous voulez le savoir?

60 médecins ou personnalités
du monde médical parlent



Source de l'image: http://www.bickel.fr/politique-et-corruption-medico-scientifique
0

Citations médicales sur les vaccinations

Des faits horrifiants!

«Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur.»

Dr. Paul-Emile CHEVREFILS

 

 

«Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider, car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire.»

Drs. H. BUTTRAM et J. HOFFMANN

 

 

«Je suis fermement  convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’elles contractèrent après avoir été vaccinées

Dr. J.W. HODGE  (The Vaccination Superstition)

 

 

«Certaines souches de vaccines peuvent  être impliquées dans des maladies  dégénératives telles que l’arthrite rhumatoïde, la leucémie, le diabète et la sclérose en plaques 

Dr. G. DETTMAN (Australian Nurses Journal)

 

 

«Plusieurs auteurs allemands ont décrit la relation entre la sclérose en plaques et les vaccinations contre la variole, la typhoïde, le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose

British  Medical Journal 1967

 

 

«Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même.»

Dr. William FROSEHAVER

 

 

«C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui.»

Dr. MOSKOWITZ


 

«Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysie… Le vaccin viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts.»

Dr. SALK

(SALK A introduit le vaccin original de la polio dans les années 50.)

 

 

«Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques, le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer.»

Pr. R. SIMPSON de l’American Cancer Society

 

 

«Allons-nous échanger la rougeole contre le cancer et la leucémie

Dr. MENDELSOHN

 

 

«Le déclin du tétanos en tant que maladie commença avant l’introduction de l’anatoxine dans la population.»

Medical Journal of Australia - 1978

 

 

"L’évidence suggère que les personnes qui sont vaccinées contre la grippe ont approximativement 10 fois plus de "chances" de contracter le syndrome de Guillain-Barré que ceux qui n’ont pas été vaccinés."

Center for Control Diseases - 1977

 

 

"C’est une véritable épidémie … Il est grotesque de prétendre qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et la vaccination sauf des coïncidences. La vérité est que des enfants sont blessés par vaccinations."

Dr. Bernard RIMLAND

Directeur et fondateur du Autism Research Inst. Of San Diego



«Pendant 23 ans, j’ai observé que les enfants non vaccinés étaient plus sains et plus robustes que les enfants vaccinés. Les allergies, l’asthme et des perturbations comportementales étaient clairement plus fréquentes chez mes jeunes patients vaccinés. D’autre part, les premiers souffrent plus souvent ou plus sévèrement de maladies infectieuses que les autres.»

Dr. Philip INCAO

 

 

“Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16.038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central -,  8 484 eurent des convulsions, 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT."

Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN

(Journal of the American Medical Association)

 

 

«Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de l’influenza (grippe) soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien mais ils continuent à le vendre tout de même.»

Dr. Anthony MORRIS                                                                  (Anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis)


«J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité

Nicholas REGUSH - Journaliste médical

 

 

«En 1992, une étude publiée dans "The American Journal or Epidemiology" a démontré qu’un enfant a 8 fois plus de chance de mourir, trois jours après avoir reçu le vaccin DCT (diphtérie, coqueluche et tétanos), qu’un enfant non vacciné

                                                                                                          «...Le lancement du B.C.G. est un modèle de gangstérisme économique, une gigantesque et malhonnête opération commerciale. Rien ne manque au scénario: un inventeur farfelu, des expériences de laboratoire truquées, un vernis pseudo-scientifique, des statistiques tronquées, une publicité éhontée, l'appui acheté des mandarins, et, suprême astuce, la "gratuité" du produit ... financé par le contribuable!

Tout cela ne sort pas de l'ordinaire; le public français est habitué aux scandales. Mais ce qui est propre au B.C.G., et qui atteint les sommets du machiavélisme, c'est l'ultime manœuvre, réussie, de coercition diabolique imaginée par les promoteurs, le Conseil de la République, l'obligation vaccinale pour le B. C. G.

Dr. Jean ELMIGER  (La Médecine retrouvée)

 

 

«... Quand un car dégringole un ravin avec 40 écoliers à son bord, le drame fait la une des journaux dans le monde entier.

Les centaines d'enfants tués chaque année par le B.C.G. restent anonymes... La poule aux oeufs d'or de l'Institut P... finirait en court-bouillon! Le corps médical ne doit en aucun cas en être informé...»

«...Apprenez ici une vérité terrible: chaque fois que vous entendez parler d'une affreuse mort d'enfant, terrassé dans les premières semaines de sa vie, par une «méningite virale», vous êtes en droit de suspecter le B.C.G., même si l'autopsie a confirmé le diagnostic classique d'«encéphalite virale foudroyante...»

«...Si le médecin responsable d'une telle horreur est conscient du rapport de cause à effet, il est un criminel éclairé, et un lâche pour n'avoir pas parlé. S'il ne saisit pas le rapport, il est un dangereux imbécile prêt à la récidive...»

Dr. Jean ELMIGER  (La Médecine retrouvée)

 

 

«Les campagnes publicitaires en faveur des vaccins représentent un endoctrinement type lavage de cerveau... On utilise tout d'abord la désinformation, avec trucage des chiffres statistiques et amalgame savant de l'effet protecteur du vaccin avec d'autres affections et une annonce de possibilité de contagion totalement fantaisiste. Ensuite on sème la terreur, pour faire croire à l'ensemble de la population que telle maladie est effroyable, mettant au même rang de gravité une banale rougeole et une poliomyélite paralysante. Ensuite on procède à la banalisation de l'acte vaccinal.»

Dr Alain SCOHY

 

 

«La quasi totalité des cas de poliomyélite recensés aux U.S.A., de 1980 à 1994, a été causée par l'administration du vaccin oral atténué.»

Dépêche AFP - 1er février 1997

 

 

«Les Français, manipulés et désinformés en sont venus à considérer l'acte vaccinal comme le baptême: "hors vaccin pas de salut!". Or, il n'a jamais été prouvé scientifiquement que les vaccins étaient efficaces et sans danger... Le principe de la vaccination constitue la plus monstrueuse erreur médicale et scientifique du siècle

Dr. Louis DE BROUWER  (Vaccination erreur médicale du siècle)

 

 

«Le système immunitaire s'avère particulièrement endommagé à la suite de vaccinations de routine...»

«...Le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courants.»

Le Concours Médical   (20 janvier 1974)

 

 

«...Ce n'est pas une pratique médicale sensée que de risquer sa vie en se soumettant à une intervention probablement inefficace, afin d'éviter une maladie qui ne surviendra vraisemblablement jamais.»

Dr Kris GAUBLOMME

 

 

«2/3 des 103 enfants décédés de la mort subite du nourrisson avaient reçu le vaccin D.T.P. dans les 3 semaines précédant la mort. Certains même étaient morts le lendemain.»

Dr TORCH   («Neurology - 1982»)



«Une équipe médicale du Baylor Collège à Houston a retrouvé le virus SV 40 dans les tissus de patients souffrant de tumeurs du cerveau et de mésothéliomes. Ce virus, reconnu cancérigène, a ainsi été injecté à 30 millions de personnes à travers le monde par le vaccin contre la polio...»

"Science et Vie"  (Décembre 1996)

 

 

«...Les vaccinés, loin de constituer un barrage protecteur vis-à-vis des non-vaccinés, sont au contraire dangereux et peuvent contaminer le reste de la population, puisqu'il est prouvé qu'ils peuvent être porteurs et transmetteurs de virus poliomyélitiques par voie intestinale, et peut-être par d'autres voies...»

Dr. Yves COUZIGOU    

 

 

«...Les végétariens prétendent depuis toujours que l'ingestion de la chair des animaux introduit petit à petit chez l'homme la bestialité de l'animal abattu...

Qui parle ici d'ingestion? ...Il est injecté à travers la peau, échappant à son contrôle... Les compères C. et G. (Calmette et Guérin) n'ont pas pris l'animal au hasard. ils ont choisi la vache. Ce paisible bovidé devient lentement mais sûrement le lien analogique et quasi parental de la grande famille des Français...»

Dr. Jean ELMIGER  (La Médecine retrouvée)

 

 

«.Depuis 1957, l'O.M.S. ne recense dans les statistiques que les formes paralytiques de poliomyélite, alors qu'avant la vaccination toutes les formes de polio étaient incluses, ce qui permet de faire apparaître une régression des cas, qui est loin d'être la vérité.»

Dr SCHEIBNER  (Expert Australien)

 

 

«...Après l'échec retentissant du vaccin Salk (Au Massassuchets, 75 % des cas paralytiques avaient pourtant reçu 3 doses ou d'avantage du vaccin), une parade géniale fut trouvée pour sortir l'industrie du médicament du pétrin («Life Science»): on décida de nouvelles normes pour l'établissement du diagnostic de la polio.»

Pr. GREENBERG



«Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20ème siècle du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes et du principe de la recombinaison de ces derniers, il en va tout autrement depuis quelques décennies. Continuer à vacciner des populations entières, depuis 1978 des centaines de millions d'individus, constitue non seulement une erreur, mais également un acte criminel, véritable génocide, à l'échelle planétaire

Dr Louis de Brouwer (Sida, Le vertige)

 

 

«Que la vaccination soit obligatoire ou non obligatoire, vacciner de force, c'est violer y collaborer est meurtrier.»

Dr. Guylaine LANCTOT

 

 

«La vaccination est le modèle de l'incertitude, des interactions et relations imprévisibles. Elle se situe aux antipodes de l'esprit scientifique

Dr Jacques KALMAR

 

 

«L'ânerie humaine est la source des pires catastrophes...» ( Montaigne)

 

 

«...Mais aussi une mine d'or inépuisable pour qui sait l’exploiter.»

Dr. Toulet

 

 

«L'effet patent des vaccins est de favoriser la mort.»

Pr. Louis Claude Vincent

 

 

«Dans plusieurs pays en voie de développement, on s'était imaginé qu'avec une seule campagne de vaccinations on arriverait à résoudre le problème. Or, dans plusieurs de ces pays, la fréquence de ces maladies a augmenté, allant même jusqu'à quintupler depuis la vaccination

Pr Lépine  (Médecine Praticienne n°467)

 

 

«Quand les scientifiques et les médecins s'attribuent la gloire d'une évolution qui est due en réalité aux plombiers et aux paysans! C'est grâce à eux que s'est développée une meilleure hygiène et que l'on a pu avoir une meilleure nourriture.([...) Avec une bonne nutrition, vous vous assurez un bon système immunitaire et vous n'êtes plus la proie des maladies.»

Peter Duesberg

(Professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l'université de Berkeley)

 

 

«Un virus, même atténué, peut reprendre sa virulence - c'est notamment le cas du virus polio vaccinal, qui redevient pathogène après son passage dans l'intestin et contribue à contaminer l'entourage. Les cas de polio chez les contacts des vaccinés par le vaccin oral sont bien connus.»

«Il n'existe aucune souche vaccinale issue des singes qui soit dépourvue de virulence neurologiqu,e.»

Dr Garcia Silva  (Le Maroc Médical n° 43)

 

 

«L'introduction volontaire et non nécessaire de virus infectieux dans un corps humain est un acte dément, qui ne peut être dicté que par une grande ignorance de la virologie et des processus d'infection. [...] Le mal qui est fait est incalculable.»

Pr R. Delong,

(Virologue et immunologue de l'université de Toledo aux Etats-Unis.)

 

 

«En 1945, la Hollande était le pays d'Europe le plus touché par le fléau tuberculeux. En 1974, sans jamais avoir eu recours au BCG, la maladie y était totalement éradiquée. A l'inverse, le fléau tuberculeux reprenait de la vigueur partout où le BCG est encore pratiqué.»

Bulletin statistique du ministère de la Santé publique et de la Sécurité sociale (n° 1 de 1974)


«Le pire vaccin de tous est celui contre la coqueluche. (...) Il est responsable d'un grand nombre de morts et d'un grand nombre de dommages cérébraux irréversibles chez les nouveau-nés.»

Dr Kalokerinos  (24 mai 1987 Sunwell Tops)

 

 

«On a mené une campagne à la hussarde. On a violé la conscience des gens. Même les grands-mères de 80 ans venaient réclamer leur vaccin!»

Pr Alain Fisch

 

 

«Les hommes politiques sont donc désormais responsables et coupables. Leur culpabilité repose sur le fait qu'ils ont en main toutes les informations sur le système actuel. Ils savent parfaitement que l'expertise fonctionne à sens unique. Ils connaissent la collusion entre les experts et les vendeurs. Ils acceptent cet état de choses. Les dirigeants politiques ont des comptes à rendre.»

Dr Lacaze

 

 

«Les idées pasteuriennes propagées et enseignées comme un catéchisme d’enfant de chœur font reculer l’intelligence et donc la civilisation.»

Dr. René DUFILHO

 

 

«Les vaccinations ne sont que d’abominables mystifications hygiéniques qui ont déconsidéré la science et la pratique de l’art de guérir en décimant l’humanité pour enrichir les vaccinations.»

Dr. Hubert  BOENS

 

 

«La vaccination est la plus grande escroquerie médicale de tous les temps.»

Pr. Jules TISSOT


«Toute vaccination est un scandale si on la considère sur un plan scientifique.»

Dr. Jacques KALMAR

 

 

«La présence d’un œdème cérébral chez des enfants en bas âge qui meurent peu de temps après une vaccination contre l’hépatite B est inquiétante… Les enfants de moins de 14 ans ont plus de chance de mourir ou de souffrir de réactions négatives après avoir reçu le vaccin de l’hépatite B que d’attraper la maladie.»

Dr. Jane ORIENT

(Médecin, directrice de l’Association des médecins américains et des chirurgiens)

 

 

«Comme dans les livres saints, le dogme est installé sans faille.»

Dr. Jacques KALMAR

 

 

«Toute vaccination est susceptible de provoquer une encéphalite légère ou grave.»

Dr. Harris COULTER

(Vaccination Social Violence and Criminality)

 

 

«Peu de médecins sont disposés à attribuer un décès ou une complication à une méthode qu’ils ont eux-mêmes recommandée et à laquelle ils croient.»

Pr. Georges DICK

(British Medical Journal, juillet 1971)

 

 

«Le drame c’est que les hommes soient aveugles au point de ne plus être accessible qu’à l’erreur. Et les hôpitaux, les cimetières sont pleins de gens qui ont accepté, avec satisfaction, de se laisser assassiner stupidement par la malveillance de la seule force qu’ils ont cultivée avec soin: la force de leur IGNORANCE

Dr. Jacques KALMAR

 

 

«Nous retrouverons toujours les mêmes remarques concernant les effet défavorables des vaccinations. Une vaccination, quelle soit, est toujours, biologiquement et immunitairement parlant, une offense pour l'organisme

Pr R. Bastin (Concours médical -  1er février 1986)

 

 

«Les micro-organismes inoculés à travers toutes les barrières naturelles ont été bricolés de telle manière que la majorité des individus développe{nt} des pathologies chroniques dont les symptômes ne sont pas faciles à rattacher à leur cause initiale.»

Dr Jacqueline Bousquet

 

 

«Si nous continuons à généraliser et multiplier l’emploi des vaccins, on peut concevoir que d’ici quelques décades une pathologie nouvelle, celle de sociétés vaccinées, verra le jour.»

Pr . P. DELOGE

(Tendance de la médecine contemporaine  1962)

 

 

«Ne vous hâtez pas de faire tomber la fièvre de votre malade; s’il souffre d’une affection virale, vous risquez de compromettre sa guérison.»

Pr  André LWOFF

(Prix Nobel de médecine )  

 

 

«Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur.»

Dr. Paul-Emile CHEVREFILS

 

 

«Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider, car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire.»

Drs. H. BUTTRAM et J. HOFFMANN


«Je suis fermement  convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’ils contractèrent après avoir été vaccinées.»

Dr. J.W. HODGE  (The Vaccination Superstition)


«Certaines souches de vaccines peuvent  être impliquées dans des maladies  dégénératives telles que l’arthrite rhumatoïde, la leucémie, le diabète et la sclérose en plaques.»

Dr. G. DETTMAN (Australian Nurses Journal)

 

 

«Plusieurs auteurs allemands ont décrit la relation entre la sclérose en plaques et les vaccinations contre la variole, la typhoïde, le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose.»

British  Medical Journal 1967

 

 

«Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même.»

Dr. William FROSEHAVER

 

 

«C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins ’aujourd’hui.»

Dr. MOSKOWITZ

 

 

«Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysieLe vaccins viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts.»

Dr. SALK  (Le Dr. SALK a introduit  le vaccin original de la polio dans les années 50.)

 

 

«Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques, le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer.»

Pr. R. SIMPSON de l’American Cancer Society

 

 

«Allons-nous échanger la rougeole contre le cancer et la leucémie

Dr. MENDELSOHN

 

 

«Le déclin du tétanos en tant que maladie commença avant l’introduction de l’anatoxine dans la population

Medical Journal of Australia 1978

 

 

«L’évidence suggère que les personnes qui sont vaccinées contre la grippe ont approximativement 10 fois plus de chance de contracter le syndrome de Guillain-Barré que ceux qui n’ont pas été vaccinés.»

Center for Control Diseases, 1977.


«Cest une veritable épidémieIl est grotesque de prétendre qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et la vaccination sauf des coïncidences. La vérité est que des enfants sont blessés par vaccinations.»

Dr. Bernard RIMLAND

Directeur et fondateur du Autism Research Inst. Of San Diego

 

 

«Pendant 23 ans, j’ai observé que les enfants non vaccinés étaient plus sains et plus robustes que les enfants vaccinés. Les allergies, l’asthme et des perturbations comportementales étaient clairement plus fréquentes chez mes jeunes patients vaccinés. D’autre part, les premiers      souffert plus souvent ou plus sévèrement de maladies infectieuses que les autres.»

Dr. Philip INCAO

 

 

«Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16.038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT.»

Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN

(Journal of the American Medical Association)

 

 

«Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de l’influenza (grippe) soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien, mais ils continuent à le vendre tout de même.»

Dr. Anthony MORRIS   (Anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis)


«J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité.»

Nicholas REGUSH, journaliste médical

 

 

«En 1992, une étude publiée dans "The American Journal or Epidemiology" a démontré qu’un enfant a 8 fois plus de chance de mourir, trois jours après avoir reçu le vaccin DCT (diphtérie, coqueluche et tétanos) qu’un enfant non vacciné.»




Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 18:04

D'interpellantes informations
sur les "politiques du cancer"



De quoi s'agit-il? La vidéo ci-dessous aborde quatre sujets principaux étroitement liés:

- Les bienfaits du contenu du noyau d'abricot ("vitamine B17", aussi appelée "Laetrile") pour la thérapie du cancer... [A noter, toutefois - ainsi que le montre un rapide tout d'horizon sur Internet -, que l'usage de ce produit est, bien évidemment, lui aussi, très controversé!].

- L'impossibilité légale pour des médecins américains d'utiliser cette substance naturelle non agréée par la FDA (Food and Drug Administration) pour le motif qu'aucune entreprise pharmaceutique n'être prête à investir les 20.000.000 US$ nécessaires pour un tel agrément pour un produit non brevetable (parce que fourni par la Nature), qui ne leur rapportera donc rien (c'est la raison pour laquelle la FDA n'approuve jamais de substance naturelle, même si celle-ci est d'une très grande efficacité, très supérieure à la plupart des molécules chimiques, et - comme très souvent - totalement dépourvue d'effets secondaires nocifs).

- Les liens étroits existants entre le nazisme, le groupe allemand IG Farben, le cartel américain Rockfeller, le tout constituant ce que de plus en plus de gens appellent désormais "Big Pharma"...

- La main-mise, par une "philanthropie" des plus intéressées, de Big Pharma sur les facultés et les écoles de médecine...

En bref, cette vidéo est, en particulier, de nature à répondre à la question que se posent, toujours plus, de nombreux patients candides:

- "Mais si des
remèdes efficaces et sans danger existent, pourquoi mon Docteur - qui a fait de longues études pour connaître la médecine et les remèdes - ne les connaît-il pas et - surtout - pourquoi ne me les prescrit-il pas?"

Et aussi:

- "Et pourquoi - si, après m'être informé, je lui en parle - les ridiculise-t-il?"

Prêt(e)? Cliquez, regardez et écoutez!

Et surtout "prenez-en de la graine"!


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 21:48

Des médecins conseillent d’éviter
de consommer des OGM

Sentient Times <http://www.sentienttimes.com> ,
Jeffrey M Smith, 22 juillet 2009


L'American Academy of Environmental Medicine affirme que «les aliments génétiquement modifiés n'ont pas été convenablement testés et présentent de graves risques de santé». Il y a plus qu’une simple association fortuite entre les aliments génétiquement modifiés et les effets néfastes sur la santé. Il y a un lien de causalité».
 
En mai dernier, l'American Academy of Environmental Medicine (AAEM) a appelé «les médecins à aviser leurs patients, la communauté médicale, et le public d’éviter, dans la mesure du possible, toute nourriture génétiquement modifiée et fournir des arguments éducatifs sur les OGM et leurs risques pour la santé». Ils ont appelé à un moratoire sur les OGM, à des études indépendantes de longue durée, et à l'étiquetage.
 
La monographie de l’AAEM indique: «Plusieurs études sur animaux montrent de graves risques de santé liés aux denrées alimentaires génétiquement modifiées», notamment d'infertilité, d’immunité, de vieillissement accéléré, de régulation insulinique, et d’altérations des principaux organes et du système gastro-intestinal. Elle conclut: «Il y a plus qu’une simple association fortuite entre les aliments génétiquement modifiés et les effets néfastes sur la santé. Il y a un lien de causalité», comme le définissent des critères scientifiques reconnus. «La forte association et concordance entre aliments génétiquement modifiés et maladie est confirmée par plusieurs études sur animaux».
 
De plus en plus de médecins prescrivent déjà un régime alimentaire sans OGM. Le Dr Amy Dean, un spécialiste en médecine interne du Michigan, et membre du conseil de l’AAEM signale: «Je conseille vivement à mes patients de manger strictement des aliments non génétiquement modifiés». John Boyles, un médecin allergologue de l’Ohio, déclare: «J’utilisais tout le temps le test pour les allergies au soja, mais maintenant que le soja est génétiquement modifié, il est si dangereux que je dis aux gens de ne jamais en manger».
 
La Doctoresse Jennifer Armstrong, présidente de AAEM, affirme que, «Les médecins voient sans doute les effets sur leurs patients, mais ont besoin connaître quelles sont les bonnes questions à poser». Pushpa M. Bhargava, un biologiste de renommée mondiale, va encore plus loin. Après avoir examiné plus de 600 revues scientifiques, il conclut que les OGM sont l’un des principaux responsables de la forte détérioration de la santé des États-Uniens.
 
Dans la population, le biologiste David Schubert du Salk Institute prévient que «les enfants sont les plus susceptibles d'être affectés négativement par les toxiques et les autres problèmes alimentaires» liés aux OGM. Il dit que, sans étude adéquate, les enfants sont transformés en «cobayes».
 
La réalité de l'expérimentation sur animaux nourris avec des OGM est effrayante. Quand du soja génétiquement modifié (GM) sert à nourrir des rates, la plupart de leurs rejetons meurent dans les trois semaines, comparativement au taux de mortalité de 10% dans le groupe témoin nourri avec du soja naturel. Les petits nourris avec des OGM sont aussi plus petits, et ils ont plus tard des problèmes de fertilité.
 
En fait, chez les rats nourris avec du soja OGM, la couleur des testicules est changée de rose naturel à bleu foncé. Les souris nourris avec du soja OGM ont leur jeune sperme altéré. Même les embryons des souris mères nourries avec des OGM ont leur ADN profondément altéré. Dans une étude du gouvernement autrichien, les souris nourries avec du maïs OGM avaient moins de rejetons, et ils étaient aussi plus petits que la normale.
 
Les problèmes de reproduction accablent aussi le bétail. Des investigations dans l'État de Haryana, en Inde, ont révélé que la plupart des buffles qui ont mangé des graines de coton OGM ont des complications du style accouchement prématuré, avortement, stérilité, et utérus prolabé (déplacé vers le bas). Beaucoup de veaux sont morts. Aux États-Unis, environ deux douzaines de fermiers ont signalé que des milliers de porcs sont devenus stériles après avoir consommé certaines variétés de maïs OGM. Certaines truies ont fait une grossesse nerveuse (false pregnancies), d'autres ont accouché de poches d'eau. Des vaches et des taureaux sont aussi devenues stériles après avoir été nourris avec le même maïs.
 
Aliment conçu pour produire des poisons
 
Le maïs et le coton OGM sont conçus pour produire leur propre pesticide, sécrété par chaque cellule. Lorsqu’un insecte mord la plante, le poison lui délabre l’estomac et le tue. Les compagnies de biotechnologie prétendent que le pesticide, appelé Bt (produit à partir de la bactérie du sol Bacillus thuringiensis), a une tradition d'utilisation sûre, car les agriculteurs biologiques et les autres utilisent la bactérie Bt en pulvérisation pour contenir naturellement les insectes.
 
Pourtant, dans les plantes GM, la toxine Bt produite est des milliers de fois plus concentrée que la Bt naturelle des aérosols, est conçue pour être plus toxique, a les propriétés d'un allergène, et, contrairement celle de l'aérosol, les plantes ne peuvent pas s’en débarrasser.
 
Et, par-dessus tout ça, des études confirment que même les aérosols bactériens naturels moins toxiques sont nocifs. Quand ils ont été dispersés par avion pour tuer la lymantride spongieuse dans le nord-ouest du Pacifique, environ 500 personnes ont signalé une allergie ou des symptômes semblables à ceux de la grippe. Certains ont dû aller aux urgences. Les symptômes sont exactement les mêmes que ceux rapportés actuellement par les travailleurs agricoles, partout en Inde où on manipule du coton Bt. En 2008, se basant sur des dossiers médicaux, le Sunday India a rapporté: «Les victimes de démangeaisons ont augmenté énormément cette année ... dans l'agriculture liée au coton Bt».
 
L’American Academy of Environmental Medicine déclare: «De multiples études animales montrent un important dérèglement immunitaire», notamment l’augmentation des cytokines, qui sont «associées à l'asthme, à l'allergie et aux inflammations», tous en hausse aux États-Unis.
 
Selon le Dr Arpad Pusztai, expert en sécurité sur les OGM, les changements dans la condition immunitaire des animaux sont «une particularité constante dans toute étude sur les OGM». Même les propres recherches de Monsanto ont montré d'importantes modifications dans le système immunitaire des rats nourris avec du maïs Bt. Une étude de novembre 2008, conduite par le gouvernement italien, a également constaté une réaction immunitaire des souris au maïs Bt.
 
Le soja et le maïs OGM contiennent chacun deux nouvelles protéines dotées de propriétés allergéniques, le soja OGM a jusqu'à sept fois plus d’inhibiteur de trypsine, un allergène connu du soja, et les tests par piqûre de la peau montrent que certaines personnes réagissent au soja OGM, mais pas au soja non OGM. Peu après l’introduction du soja OGM au Royaume-Uni, les allergies au soja ont explosé de 50%. Peut-être l'épidémie d'allergies alimentaires et d'asthme aux États-Unis est-elle un accident de la manipulation génétique.
 
En Inde, les animaux paissent sur les plantations de coton après récolte. Mais quand les bergers ont laissé les moutons paître sur des plantations de coton Bt, des milliers sont morts. Les autopsies ont révélé une grave irritation et des taches noires à la fois dans les intestins et dans le foie (ainsi que les voies biliaires élargies). Les enquêteurs ont déclaré que les premiers indices «suggèrent fortement que la mortalité des moutons est due à une toxine, très probablement à la toxine Bt». Lors d’une petite étude de longue durée de la Deccan Development Society, tous les moutons nourris avec des plants de coton Bt sont morts dans les 30 jours, ceux qui pâturaient sur des plantations de coton naturel sont restés en bonne santé.
 
Dans un petit village de l'Andhra Pradesh, les buffles ont pâturé sur des plantations de coton pendant huit ans sans problème. Le 3 janvier 2008, les buffles ont pâturé sur les plantations de coton Bt pour la première fois. Le lendemain, les 13 étaient tous malades; tous sont morts en 3 jours. Le maïs Bt a aussi été impliqué dans la mort de vaches en Allemagne, et de chevaux, de buffles et de poulets, dans les Philippines.
 
Dans des études de laboratoire, par deux fois quantité de poulets nourris avec du maïs Liberty Link sont morts; 7 des 20 rats nourris avec une tomate OGM ont manifesté des saignements stomacaux; dans une autre, 7 sur 40 sont morts en deux semaines. Selon GE Seralini, un grand toxicologue français, une propre étude de Monsanto a montré des signes d'intoxication dans les principaux organes des rats nourris avec du maïs Bt.
 
La pire trouvaille de toutes: Les OGM demeurent en nous
 
La seule étude publiée sur l'alimentation humaine a révélé ce qui pourrait être le plus dangereux problème des OGM. Le gène inséré dans le soja OGM se transfère dans l'ADN des bactéries qui vivent dans nos intestins et continue sa fonction. Cela signifie que, longtemps après avoir arrêté de manger des OGM, des protéines OGM potentiellement dangereuses peuvent encore être produites sans cesse à l'intérieur de nous. Dit plus simplement, manger une croustille de maïs, produite à partir de maïs Bt, peut, peut-être, pour le reste de notre vie, transformer les bactéries vivant dans nos intestins en fabriques de pesticides.
 
Quand la preuve du transfert des gènes est rapportée lors de conférences médicales aux Etats-Unis, les médecins réagissent souvent en faisant allusion à la très forte augmentation de problèmes gastro-intestinaux chez les patients au cours de la dernière décennie. Les aliments OGM pourraient être en train de coloniser la flore intestinale des Nord-Américains.
 
Les scientifiques de la Food and Drug Administration (FDA) avaient avisé de tous ces problèmes dès le début des années 90. Selon des documents rendus publics lors d'un procès, le consensus scientifique à l'agence était que les OGM sont dangereux par nature, et risquent de créer des allergies, des empoisonnements, des transferts de gènes vers les bactéries intestinales, de nouvelles maladies, et des problèmes nutritionnels difficiles à détecter.

Ils ont vivement conseillé à leurs supérieurs d'exiger des tests de longue durée rigoureux. Mais la Maison Blanche a ordonné à l’agence de promouvoir la biotechnologie, et la FDA a réagi en recrutant Michael Taylor, l'ancien conseiller juridique de Monsanto, à la tête de la formation sur la politique des OGM. Cette politique, qui est en vigueur aujourd'hui, refuse de reconnaître les inquiétudes des scientifiques et déclare qu'"aucune étude de sécurité n’est nécessaire pour les OGM". C’est à Monsanto et aux autres compagnies de biotechnologie de déterminer si leurs aliments sont sans danger. M. Taylor est devenu plus tard vice-président de Monsanto (!!!).

 
L’American Academy of Environmental Medicine déclare: «Les aliments OGM n'ont pas été convenablement testés» et «présentent un grave risque pour la santé». Pas un seul essai clinique humain sur les OGM n’a été publié. En 2007, un examen de la littérature scientifique publiée sur les «effets toxiques potentiels et les risques pour la santé des plantes génétiquement modifiées», a révélé que «les données expérimentales sont très rares». L'auteur conclut son examen en demandant: «Où est la preuve scientifique démontrant l’innocuité toxicologique des plantes et des aliments OGM, comme cela est supposé par les compagnies de biotechnologie?».
 
Le célèbre généticien canadien David Suzuki répond: «Les expériences n'ont tout simplement pas été faites et nous devons devenir maintenant des cobayes». Il ajoute: «À toute personne affirmant: "Oh, nous savons que c’est parfaitement sûr", je dis qu’il est soit incroyablement stupide, soit qu’il ment délibérément».
 
Le Dr Schubert fait remarquer: «S'il y a quelque problème, il ne sera probablement jamais connu, car l'on ne pourra pas remonter à sa cause et de nombreuses maladies prennent beaucoup de temps à se développer». Si les OGM produisaient un effet immédiat et des symptômes cuisants avec une signature unique, peut-être aurions-nous une chance de remonter à la cause?!?
 
C'est précisément ce qui est arrivé lors d'une épidémie aux États-Unis, à la fin des années 80. La maladie avait une action rapide, mortelle, et provoquait un changement mesurable dans le sang, mais il a fallu plus de quatre ans avant d’identifier l’épidémie en train de sévir. Elle tua jusque-là environ cent États-Uniens et fit tomber malades ou handicapa cinq à dix mille personnes. Elle fut provoquée par une sorte particulière de complément alimentaire du génie génétique, appelé L-tryptophane.
 
Si d'autres aliments OGM contribuent à accroître l'autisme, l'obésité, le diabète, l'asthme, le cancer, les maladies cardiaques, les allergies, la stérilité, ou tout autre problème de santé dont souffrent les États-Uniens, nous ne pourrons jamais le savoir. En fait, puisque les animaux nourris avec des OGM ont beaucoup de problèmes divers, les gens sensibles peuvent réagir aux aliments génétiquement modifiés par de multiples symptômes. Il est par conséquent révélateur que, dans les neuf premières années après l'introduction des cultures OGM à grande échelle en 1996, l'incidence des gens ayant trois maladies chroniques ou plus a presque doublé, passant de 7% à 13%.
 
Pour aider à déterminer si les OGM sont à l'origine de dommages, l’AAEM demande «à ses membres, à la communauté médicale, et à la communauté scientifique indépendante de rassembler les études des cas éventuellement liés à la consommation des OGM et à leurs effets sur la santé, de commencer des recherches épidémiologiques pour étudier le rôle des OGM sur la santé humaine, et de mettre en œuvre des méthodes de sécurité pour déterminer les effets des OGM sur la santé humaine».
 
Les citoyens n'ont pas besoin de l’avis des médecins pour éviter les OGM. Les gens peuvent se tenir à l'écart de tout ce qui contient des produits dérivés du soja et du maïs, de l'huile de coton et de colza, et du sucre de betteraves OGM, à moins qu’ils soient clairement dits "organiques" [= biologiques] ou «sans OGM».
 
Même si seulement un petit pourcentage de gens choisissent des marques sans OGM, l'industrie alimentaire réagira sans doute comme elle l’a fait en Europe, en supprimant tous les ingrédients OGM. Ainsi, la prescription sans OGM de l'American Academy of Environmental Medicine pourrait devenir un tournant dans l’alimentation aux États-Unis.
 
Jeffrey M. Smith, le directeur exécutif de l'Institute for Responsible Technology, est le principal interprète sur les dangers sanitaires des OGM. Son premier livre [traduit en français], Semences de tromperies
est un best-seller mondial sur le sujet.

Son second livre, Genetic Roulette: "The Documented Health Risks of Genetically Engineered Foods", identifie 65 dangers potentiels des OGM et démontre à quel point les approbations gouvernementales sont superficielles et incompétentes, pour la plupart d'entre eux. Il a invité la biotechnologie à répondre par écrit, avec des preuves allant à l’encontre de chaque danger, mais a prédit avec justesse qu'elle refuserait, puisqu’elles ne disposent d’aucune donnée démontrant l’innocuité de ses produits.


American Academy of Environmental Medicine:
environmentalmed@yahoo.com <http://fr.mc246.mail.yahoo.com/mc/compose?to=environmentalmed@yahoo.com>
www.aaemonline.org <http://www.aaemonline.org/>


Original : www.sentienttimes.com/09/June_July_09/doctors.html <http://www.sentienttimes.com/09/June_July_09/doctors.html>
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info <http://www.alterinfo.net/>
 
Mercredi 22 Juillet 2009

 
Source: http://www.alterinfo.net/Des-medecins-conseillent-d-eviter-de-consommer-des-OGM_a34827.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 19:59

[EN-TETE DE L’ASSOCIATION SI BESOIN
En-tête inutile pour les citoyens]

MODELE DE COURRIER A ADRESSER PAR FAX ET EN RAR
(recommandé avec accusé de réception)

A TOUS LES PARQUETS DE FRANCE ET D’EUROPE et DU MONDE
PAR TOUS LES PARTICULIERS - ASSOCIATIONS – JOURNALISTES, ETC…


EXTREMEMENT URGENT VERIFICATION DE PREPARATION

D’UN CRIME DE GENOCIDE


Vos coordonnées complètes


Monsieur le Procureur de la République
Parquet du TGI de
Adresse complète et N° de fax

 



RAR, FAX et MAIL

[Ville, date]

Dossier : Pandémie Grippe A – Virus H1N1
Vaccin ou arme de destruction massive ?
Objet : Communication d’une plainte déposée en avril 2009 en Autriche
auprès du FBI par Jane
Burgermeister, journaliste scientifique
Motif de la plainte : programmation d’un crime de génocide
Nos demandes
 : demande d’ouverture d’une enquête criminelle pour
prévention d’une crise sanitaire grave et campagne de vaccination de masse à faire stopper immédiatement en France et dans le monde


DEMANDE DE MAIL DIRECT DU PARQUET


Monsieur le Procureur de la République,  

Nous avons découvert sur Internet une plainte déposée au motif de "Programmation d’un crime de génocide" qui vise le vaccin fabriqué actuellement dans les laboratoires US notamment, pour être une arme de destruction massive et de dépopulation de la planète. Ce plan s'inscrivant selon la plaignante dans les plans de réduction de la population mondiale par les élites : Illuminati qui prévoient de nous instaurer le Nouvel Ordre Mondial.


Cette plainte a été déposée en avril 2009 auprès du FBI, par Mme Jane Burgermeister, autrichienne, journaliste scientifique d'investigation, et cette plainte est actuellement en cours d'instruction en Autriche. Les personnes mises en cause dans cette plainte sont:


1 - L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé),
2 - L’ONU,
3 - Barack Obama (Président des Etats-Unis),
4 - David de Rothschild (banquier),
5 - David Rockefeller (banquier),
6 - George Soros (banquier),
7 - Werner Faymann (Chancelier d’Autriche) entre autres, les accusant de vouloir commettre un génocide de masse.


Nous avons collecté nombre d'informations sur cette affaire, que nous souhaiterions vous communiquer de toute urgence au mail du Parquet, compte tenu de la période de vacances et de la proximité de la campagne de vaccination prévue par les autorités pour la rentrée ou dès que le vaccin sera prêt et livré.


S'agissant par ailleurs de prévenir une crise sanitaire grave et la préparation éventuelle d'un crime de génocide, s'il devait s'avérer que les allégations portées par la journaliste soient vraies, nous souhaiterions vous communiquer dès à présent les pièces pour l'ouverture d'une enquête criminelle, et faire stopper la vaccination de masse.


Les pièces du dossier que nous souhaitons vous communiquer sont volumineuses, et certaines, dont la plainte doit être traduite d’urgence en Français, et nous n'avons pas le temps matériel de tout imprimer pour vous les adresser, ni de faire traduire cette plainte. Nous vous demandons de bien vouloir vous charger de faire traduire cette plainte de toute urgence, et nous disposons d’une première traduction rapide en Français que nous souhaiterions vous communiquer.


Aussi, la communication de votre adresse mail personnelle au Parquet, nous ouvrirait la possibilité de vous communiquer ces pièces, afin que vous puissiez de toute urgence faire procéder à quelques vérifications et ouvrir une enquête criminelle.


Nous vous communiquons déjà quelques éléments de cette plainte ci-dessous par le biais de liens Internet vous permettant d’accéder aux éléments de cette plainte:


La plainte en ligne en Anglais:
La plainte déposée par Jane Burgermeister, en Anglais à faire traduire en Français

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/01/1871376528.pdf

La plainte en français traduite rapidement

http://www.scribd.com/doc/17844384/Grippe-A-Plainte-Jane-Burgermeister-en-francais

Criminal Charges - Swine Flu Edits v2[1]
http://www.scribd.com/doc/17044758/Criminal-Charges-Swine-Flu-Edits-v21

Evidence of the Use of Pandemic Flu to Depopulate USA
http://www.scribd.com/doc/17044769/Evidence-of-the-Use-of-Pandemic-Flu-to-Depopulate-USA


Adresse mail personnelle de Jane Burgermeister :  jmburgermeister@gmail.com

Le site de téléchargement des documents officiels.
http://www.wakenews.net/html/jane_burgermeister.html


Ce qui semble être les cordonnées de Jane Burgermeiter
http://wakenews.net/Hinausschrift_BMG-92400_0049-I_B_8_2009_20.05.2009_Burgermeister__Jane.pdf

Profil de Jane Burgermeister sur Facebook
http://www.facebook.com/profile.php?id=100000017617700


La résistance s’organise sur Internet et le soutien à Jane Burgermeister s’amplifie


Le Groupe Facebook NON AUX VACCINATIONS OBLIGATOIRES
http://www.facebook.com/group.php?gid=92066513363#/group.php?gid=92066513363

VACCINE RESISTANCE MOVEMENT

http://www.facebook.com/group.php?gid=92066513363#/group.php?gid=100535026404


A UNIVERSAL DECLARATION OF RESISTANCE TO MANDATORY http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/00/1533311054.pdf


Profil Facebook de Alex Jones – Journaliste américain
http://www.facebook.com/group.php?gid=92066513363#/InfowarsAlexJones?__a=1


Accusations contre le FBI et l'OMS BAXTER FULL DOCUMENT - Vidéo
http://www.youtube.com/watch?v=JifM4Uksss0

Les interviews de Jane Burgermeister
http://dprogram.net/2009/07/05/video-jane-burgermeister-interview-on-swine-flu-depopulation/

Alex JONES et la grippe A – Vidéo
http://www.dailymotion.com/video/x9twbf_alex-jones-et-la-grippe-a_news


Pour suivre le dossier sur l’affaire
Nouvelle-Zélande, le ministre de la Santé enquête sur les préoccupations au sujet de Baxter
http://birdflu666.wordpress.com/2009/07/02/new-zealand-minister-of-health-investigates-concerns/


Nous attendons la communication de votre adresse mail personnelle au Parquet pour vous communiquer les pièces que nous avons collectées en votre faveur.

 


Vous pourrez vous signaler en nous adressant un mail à: [adresse mail].


Nous vous remercions par avance pour vos diligences et votre compréhension en cette période de crise sanitaire.


Dans l'attente de vos promptes nouvelles, veuillez agréer Monsieur le Procureur de la République, l'expression de nos meilleures salutations.

[Nom & Signature]

 

  

 

[PIED DE PAGE POUR LES ASSOCIATIONS OU ENTITES
PIED DE PAGE INUTILE POUR LES SIMPLES CITOYENS]

 

Fichier PDF

 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 17:16


Et si tout ce que vous avez appris

à propos du $IDA était ...,

tout simplement, faux?


Découvrez ce que les officiels du SIDA et les médias veulent vous cacher...


Le SIDA apparaîtra un jour comme la page la plus noire de l'histoire de la médecine.


Découvrez une vision d'espoir...


Le site 
http://www.sidasante.com donne des explications claires pour comprendre que le "sida" est un concept sans aucune base scientifique réelle. Le "sida" est un ensemble de maladies réliées entre elles via une cause unique de façon complètement artificielle. Le VIH n'a jamais été isolé, les tests de séropositivé n'ont aucune valeur, les morts attribuées au SIDA ont essentiellement des causes iatrogènes (ie. causées par les traitements) dans les pays riches, ou de niveau de vie dans les pays pauvres, et les statistiques apocalyptiques sur le SIDA en Afrique sont totalement fausses.

 

0

Découvrez une nouvelle vision du SIDA déjà adoptée par plus de 600 scientifiques de par le monde, dont 2 prix Nobel de chimie.


Chacune des maladies qui sont reliées artificiellement à ce syndrome a une cause et une solution qui peuvent se comprendre et se soigner en dehors de toute psychose collective et surtout en dehors de toute origine prétendument virale de la maladie.


La liberté de choix thérapeutique est un droit humain fondamental. Imposer un diagnostic mortel et des traitements parmi les plus toxiques de l'histoire sur la seule base d'hypothèses sans preuve est intolérable. C'est une violation inadmissible des droits de l'homme.

 


Marc Griffiths


Nota Bene: Mark Griffiths, l'auteur du site http://www.sidasante.com, est décédé (pas du sida!) en octobre 2004.



Le forum de la dissidence française du sida:


http://www.sidasante.com/forum



Une synthèse sur le sida sur onnouscachetout:


http://www.onnouscachetout.com/synthese-sida



Remarque
: Cette œuvre est le fruit de plus de quatorze années de recherche, d'accumulation de documents exceptionnels et du travail de nombreux bénévoles.

* * *

Pour mieux comprendre l'enjeu, il est bien connu qu'"une image vaut mille mots"; en voici une (un simple graphique) "sans traduction ni commentaires":

 

Source: http://www.sidasante.com


* * *

Texte du Docteur  Tal Schaller:

"Mark Griffiths nous a quitté. Il a  œuvré pendant des années pour que tous sachent que le sida est une gigantesque escroquerie qui permet à l'industrie pharmaceutique de gagner des sommes faramineuses en persuadant des milliers et des milliers de personnes qu'elles sont attaquées par un virus dont l'existence même n'a jamais pu être prouvée scientifiquement.


Mark a fait partie pendant près de vingt ans de ceux que l'on appelle les "survivants du sida". Le site qu'il a créé http://www.sidasante.com contient des informations d'une importance capitale pour tous ceux qui veulent sortir d'un rôle de victime impuissante qui croit que seuls des médicaments chimiques peuvent l'aider à survivre. Il présente les recherches des "scientifiques dissidents" qui ont eu le courage de sortir des dogmes de la "pensée unique" fabriquée par les marchands de médicaments et de tests pour se poser des questions essentielles. Sa lecture est d'un immense intérêt. J'ai raconté l'histoire de Mark ainsi que celle d'autre survivants dans le livre "Artisans de leur miracle" - 17 guérisons holistiques, aux éditions "Vivez Soleil" (http://www.editionsvivezsoleil.com).

Puisse son courage pendant tant d'années nous inspirer tous à sortir du gigantesque piège du "tout chimique", qui mène tout droit au plus grand génocide de l'histoire, celui de l'humanité toute entière, bernée par des multinationales sans scrupules et des dirigeants à leur solde.

Sachant qu'une surface de forêts tropicales équivalente à la ville de New-York disparaît chaque jour et que 22 millions de produits chimiques sont utilisés sur notre terre, dont seulement 300.000 ont été sérieusement testés, sachant que des millions de personnes servent de cobayes à une industrie pharmaceutique totalement dévoyée, ne devrions-,nous pas, comme Mark l'a fait, nous poser quelques questions fondamentales?"

Docteur Christian Tal Schaller - Site:
http://www.santeglobale.info
.


Pour soigner le sida autrement,
et naturellement
voir aussi:



La cure de l'HIV et du SIDA
Dr Clark


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 15:43

UN APPEL TRES URGENT
pour la Prévention d'un crime de génocide

UN APPEL TRES URGENT

A TOUS LES CITOYENS DE FRANCE,
D'EUROPE ET DU MONDE


COMMUNIQUE DE L'ASSOCIATION JUSTICE & DROITS DE L'HOMME

 

Bonjour à toutes et à tous,


Sachez que selon les textes de Loi, tout citoyen ayant eu connaissance de la préparation ou de la commission d'un crime, d'un crime de génocide ou contre l'humanité, se doit de le dénoncer sans délai aux autorités compétentes. Selon ces mêmes textes, les autorités saisies sont contraintes d'enquêter sur les faits dénoncés.

 

Voir les textes de Loi:


Article 223-6

Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 500.000 F d'amende.


Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

 

Article 223-7

Quiconque s'abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d'emprisonnement et de 200.000 F d'amende.


La suite ici: http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/08/01/crimes...


Nous avons eu connaissance de l'existence de la plainte déposée auprès du FBI en avril 2009, par Jane Burgermeister, autrichienne, journaliste scientifique d'investigation. Cette plainte vise le motif de:


"Programmation d'un crime de génocide"


par le biais du vaccin qui devrait être injecté à la population mondiale à la rentrée et dès que les vaccins auront été fabriqués et livrés.


Cette plainte est actuellement en cours d'instruction en Autriche et elle constitue un précédent judiciaire qui nous permet de saisir tous les Parquets de France, d'Europe et du Monde, d'une demande d'ouverture d'enquête criminelle, à laquelle tous les Parquets saisis seront tenus de répondre, afin de parer à une crise sanitaire grave et à un éventuel génocide préparé à l'avance. Ce que l'instruction de la plainte de Jane devrait confirmer ou infirmer.


En attendant que cette plainte soit instruite, nous avons le devoir:

  • de faire arrêter immédiatement la campagne de vaccination de masse qui pourrait s'avérer mortelle pour toutes les personnes qui se feraient vacciner,
  • de faire arrêter la campagne de publicité mensongère qui vante les mérites et bienfaits du vaccin et des antiviraux tel que le Tamiflu, dont nous savons qu'il est non seulement inefficace, mais aussi dangereux pour la santé,
  • de nous abstenir de nous faire vacciner tant que nous ne connaîtrons pas les suites et les résultats de l'instruction de la plainte de Jane actuellement en cours d'instruction.


Nous vous demandons donc instamment de bien vouloir nous imiter en saisisant d'un courrier adressé par voie de lettre recommandée avec accusé de réception, tous les Parquets de France, d'Europe et du Monde, afin d'alerter les autorités judiciaires et de demander sans avoir à déposer plainte, l'ouverture d'une enquête criminelle pour permettre d'éviter une crise sanitaire grave et de prévenir un crime de génocide qui aurait été programmé contre des groupes nationaux de personnes qui ont déjà été choisis par les Gouvernements comme étant les personnes les plus exposées au virus H1N1, à savoir:

  • les personnels de santé,
  • les femmes enceintes (une première mondiale en matière vaccinale),
  • les enfants de moins de 3 ans. Sont susceptibles de bénéficier de la vaccination prioritaire les enfants âgés de 3 mois et plus,
  • les jeunes.

Nous mettons à votre disposition la lettre qui a été adressée le 31 juillet 2009 au Parquet de Nice par l'association SOS JUSTICE & DROITS de L'HOMME, ainsi qu'un modèle de lettre que vous pourrez personnaliser et adresser auprès des Parquets des Tribunaux de Grande Instance, de votre juridiction respective, en France, comme en Europe et dans le Monde qui se devront de donner suite à votre demande.


Vous ne devez pas craindre d'aucune représaille pour avoir fait votre devoir de Citoyen et respecté les textes de Loi.


Vous abstenir de le faire serait bien au contraire répréhensible pénalement.


Nous comptons sur votre participation, votre esprit de civisme et de solidarité avec tous les citoyens du Monde.


Aidez-nous à vous aider!!!!!!


Merci de passer à l'action immédiatement dans l'intérêt de tous et du bien commun à l'humanité: Le respect de la Vie sous toutes ses formes. Tous les Parquets doivent être envahis de millions de demandes citoyennes, d'ouverture d'une enquête criminelle, car les Etats ne pourront pas résister à la pression des Peuples.


Bien cordialement,

Mirella CARBONATTO
Présidente de l'association

SOS JUSTICE & DROITS DE L'HOMME

 

 

Sources:


http://www.lepouvoirmondial.com


http://collectifcitoyensdumonde.hautetfort.com/actions-citoyennes



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 10:25
Virus artificiel?

Il arrive que, parmi les officiels, se trouve parfois  quelqu'un qui ne parle pas la "langue de bois". C'est, à l'évidence, le cas du Russe Leonid Ivachov. Jugez plutôt:


MOSCOU, 25 mai 2009 - RIA Novosti.


Le virus de la grippe A/H1N1 a été créé de façon artificielle pour réduire la population de la Terre, estime Leonid Ivachov, ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l'Académie des problèmes géopolitiques.


"De mon point de vue, l'attention soutenue portée au problème nucléaire permet de détourner l'opinion publique des principales menaces que sont les épidémies", a déclaré lundi à RIA Novosti M.Ivachov.


Selon lui, toutes les épidémies actuelles ont été créées dans des laboratoires.


"Les médecins militaires détiennent la formule de la pneumonie atypique qui a donné naissance au virus. La grippe aviaire a également une origine artificielle", a noté l'expert.


"Selon les renseignements américains, d'ici 2015, quelque 3 milliards de personnes seront "de trop"; notre planète s'attend ainsi à une surpopulation.


""L'activation" des différents virus susceptibles de déboucher sur la mort massive de gens est une stratégie globale destinée à réduire la population de la planète", a déclaré M.Ivachov.


 

Source: http://fr.rian.ru/world/20090525/121733869.html



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 16:23

 

Terrorisme vaccinal aux Etats-Unis

(Associated Press, 15 novembre 2007 et CNK 17 novembre 2007)

 

Considérant qu’il n’y avait pas assez d’enfants vaccinés à l’école (au total 2300) dans l’état du Maryland, les responsables de l’enseignement secondaire en référèrent aux autorités qui prirent la décision de convoquer tous les parents au palais de justice pour qu’ils répondent aux questions d’un juge et qu’ils fassent vacciner leurs enfants sur place contre la varicelle et l’hépatite B. A défaut, ils encouraient une peine de 10 à 30 jours de prison ferme, 50 dollars d’amende par jour et bien sûr l’exclusion des enfants de l’école, rien que ça! 1700 lettres furent envoyées aux parents. 101 vaccinations ont été faites au palais de justice (certains enfants ont été revaccinés alors qu’ils étaient à jour) et 71 fiches de vaccination ont été actualisées.

 

Plusieurs parents avaient fait vacciner à la hâte leurs enfants, les autres sont venus, tremblants devant le juge le samedi 17 novembre, entourés d’un escadron de policiers, armés, avec des chiens d’attaque. Il était impossible aux journalistes et au public de pénétrer à l’intérieur du palais de justice.

 

«Il s’agit de protéger la santé publique» a rétorqué le procureur Glenn Ivey. De quel droit pratiquer un tel terrorisme? Quand on a en face de soi prison en contravention, a-t-on le libre choix? Sans donner d’information, sans faire d’enquête sur l’état de santé des enfants, sans accepter de clause de conscience religieuse ou philosophique, comme cela est admis aux Etats-Unis dans la plupart des états, les autorités ne sont plus que des ordinateurs d’exécutions sommaires. Vous pensez peut-être que les vaccinations sont le rayonnement de notre science… Vous faites erreur  vous avez là leur véritable visage.


Source: "Info Vie Saine" n°167 d'avril-mai-juin 2009.

Et si les citoyens ne se mobilisent pas, jusqu'où iront-ils?


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 06:55

 

Expovaccins
"Les vaccins nous protègent" =
un des mensonges des autorités



"Que la vaccination soit obligatoire ou non, vacciner de force, c'est violer. Y collaborer est meurtrier."
                                                            Dr Ghislaine Lanctôt, M.D



- Extrait du livre LA MAFIA MÉDICALE (La Trilogie du Mensonge), pages 115 à 133.

Les vaccins préviennent-ils les maladies ou ... les donnent-ils?

Les vaccins nous protègent contre les virus et microbes agresseurs éventuels et préviennent ainsi les maladies contagieuses et les épidémies, nous enseignent les autorités. L'énorme mensonge.

Cet énorme mensonge se perpétue depuis cent cinquante ans en dépit de:

1. L'INEFFICACITÉ des vaccins à protéger contre les maladies:


- la vaccination peut provoquer la maladie qu'elle est censée prévenir.
- la personne vaccinée peut transmettre la maladie, même sans être malade elle-même.
- la vaccination peut sensibiliser la personne à la maladie.


En 1905, le taux de mortalité due à la variole s'élevait, aux Philippines, à 10%. Après une vaccination massive, se déclara une épidémie qui frappa mortellement 25% de la population - dûment vaccinée. Malgré cet échec, les autorités intensifièrent les vaccinations. En 1918, la pire épidémie tua 54 % des gens, alors que la population était vaccinée à 95 %. Manille, la capitale, où les habitants étaient tous vaccinés et revaccinés, fut la plus touchée: 65,3 %. L'île de Mindanao, où les indigènes avaient refusé la vaccination, fut la moins touchée: 11,4 %. Malgré ces évidences, la vaccination antivariolique continua et l'O.M.S. lança, en 1966, une campagne mondiale qui dura 10 ans et fut abandonnée en raison de son inefficacité.

2. L'INUTILITÉ évidente de certains vaccins, notamment pour les maladies telles que:


- la tuberculose et le tétanos qui ne confèrent pas d'immunité, jamais. Le fait d'avoir eu la tuberculose ne nous empêche pas de récidiver. Au contraire, une première tuberculose (parfois causée par le vaccin) rend la personne beaucoup plus vulnérable à un second épisode, souvent mortel.
- la rubéole où 90% des femmes d'une population sont naturellement protégées et que les risques de contracter la maladie sont limités aux 3 premiers mois de la grossesse. Or on vaccine toute la population, y compris les garçons.
- la diphtérie qui, au moment des plus grandes épidémies, ne touchait que 7 % des enfants. Or, on les vaccine tous. Plus encore, on vaccine de façon répétée enfants et adultes, bien qu'on prétende qu'un seul vaccin reçu dans l'enfance assure l'immunité ad vitam.

"L'enfant vacciné est un enfant contaminé." - Kalmar

"Vacciner, c'est remplacer une immunité naturelle par une immunité artificielle." - Simone Delarue

- La grippe et l'hépatite B dont les virus deviennent rapidement et fortement résistants aux anticorps des vaccins. Ces deux vaccins sont alors totalement inutiles, outre le fait qu'ils soient extrêmement dangereux.

La meilleure immunité, c'est l'immunité naturelle. Elle se retrouve normalement dans 80 à 90% de la population avant l'âge de 15 ans. Parce que la contamination d'une personne par une maladie mobilise tous les systèmes de défense de l'organisme, l'immunisation naturelle se fait dans l'ordre. Au contraire, la contamination vaccinale court-circuite toutes les premières défenses. L'immunisation artificielle se fait dans le désordre. Pas étonnant qu'elle exige des rappels fréquents... aussi inutiles que les vaccins eux-mêmes!


3. Les innombrables COMPLICATIONS dues aux vaccins

- allant des troubles mineurs (allergiques, neurologiques ... ) à la mort (mort subite du nourrisson);
- de courte durée ou permanentes;
- d'apparition immédiate, retardée ou tardive;
- passagères ou irréversibles;
- connues et inconnues.

Au cours de mes lectures, j'ai fait une liste des complications des vaccins, au fur et à mesure que je les voyais mentionnées. Je vous la soumets telle quelle. Je les ai disposées en trois colonnes, suivant qu'elles apparaissent:

- rapidement (1 jour à 1 mois après la vaccination) À COURT TERME;
- lentement (quelques mois à quelques années) À MOYEN TERME;
- tardivement (quelques années à quelques générations) À LONG TERME.

Les complications à court terme et à moyen terme sont connues et documentées. Les complications à long terme sont déjà évidentes dans certains cas. Mais nous n'avons pas encore les preuves vivantes pour toutes. Les désirons-nous vraiment? Voulons-nous attendre de constater l'apparition d'ailes de poulet sur nos petits enfants pour commencer à nous poser des questions sur les bienfaits de la vaccination?



 
Les personnes qui travaillent un tant soit peu avec les enfants répugnent à vacciner. J'ai une amie médecin qui, depuis toujours, refuse catégoriquement de vacciner contre la coqueluche. Elle préfère se faire réprimander par les autorités plutôt que d'avoir une mort ou une infirmité sur la conscience. Les personnes qui travaillent avec les enfants autistiques et/ou les enfants ayant des problèmes de comportement ou d'apprentissage savent aussi qu'il y a presque toujours une vaccination derrière le problème. Dernièrement, une gérontologue me racontait que ses patientes étaient malades pendant les 2 ou 3 mois qui suivaient le vaccin contre la grippe et que plusieurs mouraient au cours de cette période.


4. Les nombreuses PROTESTATIONS continuellement répétées de la part de spécialistes en la matière, de médecins consciencieux et de parents avertis ou ayant des enfants victimes de vaccins. De très nombreux rapports de toutes sortes s'accumulent dans des dossiers et sont passés sous silence. Les autorités détiennent l'information, mais elles la verrouillent. Il leur faudra 45 ans avant de divulguer la contamination de 175 000 à 600 000 soldats américains par l'hépatite B dont le virus était présent dans le vaccin contre la fièvre jaune!


5. Les LIGUES et les ASSOCIATIONS de parents dans les principaux pays occidentaux, telles que la DPT (Dissatisfied Parents Together), aux É.-U. et la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations (qui oeuvre depuis 40 ans et possède une bibliothèque et une documentation remarquables), en France mettent les autorités en garde contre les dangers des vaccinations
et réclament le libre-choix des parents en matière de vaccination.

6. Les POURSUITES LÉGALES tellement nombreuses qu'elles mettaient en péril les fabricants de vaccins. Des fonds d'indemnisation aux victimes des vaccins furent établis par les gouvernements, tel le National Childhood Vaccination Compensation Law, voté par le Congrès en décembre 1986. Ce fonds autorise le paiement par le gouvernement - avec nos dollars et non ceux des fabricants de vaccins - d'un dédommagement aux enfants gravement handicapés par une vaccination.


7. Les conséquences catastrophiques et bouleversantes d'une DÉFICIENCE NEUROLOGIQUE étendue à un grand nombre d'enfants suite aux vaccins. Aux U.S.A., 20 % des enfants souffrent "de désordres du développement" ("developmental disabilities") consécutifs aux encéphalites causées par les vaccins. D'où bouleversement du système d'éducation incapable de scolariser un tel nombre d'enfants qui ne peuvent ni lire, ni écrire, ni compter. D'où également cette vague de violence sociale et de crimes perpétrés par des "personnalités sociopathes" créées par les vaccins.


8. Les CONSTATATIONS EFFROYABLES:

- création de nouvelles maladies incontrôlables (dont le sida) et
- modification permanente et héréditaire de notre code génétique dont nous ne pouvons (et surtout n'osons pas) anticiper les conséquences.

Voici un exemplaire du RAPPORT D'INCIDENT ADVERSE RELIÉ À L'ADMINISTRATION D'UN VACCIN. Ce rapport est fourni aux institutions médicales par LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ.



Des virus nouveaux se forment, se transforment, se multiplient, se transmettent d'une génération à l'autre par le sperme ou l'oeuf, le placenta et le lait maternel. Or, plusieurs vaccins sont faits avec des virus et proviennent de cellules d'animaux eux-mêmes contaminés par toutes sortes de virus. C'est ainsi qu'on eut la désagréable surprise de découvrir:

En 1960, que les cultures de cellules rénales de singes rhésus utilisées pour la fabrication du vaccin anti-polio étaient infestées du virus simien 40 (SV 40). Des millions d'enfants avaient donc été contaminés par ce virus simien 40 avant qu'on ne s'aperçoive de sa présence. Or, nous savons maintenant que le SV 40 cause: une déficience du système immunitaire + des anomalies congénitales + des leucémies (surtout chez les enfants de 2 à 4 ans) + des maladies malignes.

En 1973, des chercheurs démontrèrent que le taux de tumeurs cérébrales était des treize fois plus élevé chez les enfants nés de mères vaccinées contre la poliomyélite durant leur grossesse.(La rançon des vaccinations - F. et S. Delarue)

En 1980, des chercheurs trouvèrent des fragments de SV 40 dans des tumeurs cérébrales humaines. Il semble y en avoir dans 25 % des cas.

En 1987, on confirma que le HTLV4 provient des singes verts d'Afrique. Or le virus de la leucémie humaine est le HTLVI et le virus du sida humain est le HTLV3. Il en est ainsi du virus de la leucose aviaire qui contamina la plupart des vaccins contre la fièvre jaune et contre la rougeole jusqu'en 1962. Des millions de personnes les avaient déjà reçus à ce moment-là. Puis on se demande D'OÙ VIENT L'ÉPIDÉMIE DU SIDA?



EN DÉPIT DE TOUT CELA, les autorités continuent non seulement à vacciner nos enfants du berceau à l'école, mais elles étendent cette pratique aux adultes. Non contentes d'exercer leurs ravages chez nous depuis les vingt dernières années, elles les proposent au monde entier. Sachons que 45 % des fonds de l'Unicef sont affectés à la vaccination des pays du Tiers-Monde, tandis que 17 % seulement sont consacrés à l'eau et à l'assainissement, bien qu'un rapport dû à cette même Unicef précise que "une personne sur cinq dans le monde ne dispose toujours pas d'eau et d'un système d'assainissement fiable"! Les enfants du Tiers-Monde ont besoin d'eau propre et de nourriture, non pas d'agents agressifs qui les font mourir comme des mouches. Les vaccinations massives des pays d'Afrique ont décimé ces populations par leurs effets immédiats et, maintenant, par le sida... Et on persiste toujours à vacciner! Mieux encore, les autorités mondiales ont lancé le PÉV (Programme Élargi de Vaccination universelle des enfants) dont l'objectif est la vaccination de tous les enfants du monde contre les six maladies les plus communes de la petite enfance: poliomyélite, diphtérie, tétanos, rougeole, coqueluche, tuberculose.

Réalisons que:

Les autorités nous tiennent un discours bien différent de la réalité: "La vaccination prévient les épidémies".


La vraie épidémie, c'est la vaccination.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 06:30


DECLARATION UNIVERSELLE DE RESISTANCE AUX VACCINATIONS OBLIGATOIRES

 

                                          - PETITION INTERNATIONALE-



 

 

 

Non au Viol!

Nous, soussignés, femmes et hommes libres, déclarons ne pas reconnaître l’autorité de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour rendre, par la force, des vaccinations obligatoires. Nos corps nous appartiennent totalement et souverainement. Toute atteinte à ce principe doit être clairement interprétée comme une violation de ce droit fondamental.


En cette matière, nous considérons que la responsabilité de nos gouvernements élus est totalement engagée et sommes décidés à recourir à la Justice au cas où ces droits élémentaires ne seraient pas respectés.


 

 

 

«Quand nous donnons au gouvernement le pouvoir de prendre des décisions médicales en ce qui nous concerne personnellement, nous acceptons en fait que l’Etat  possède nos corps.»
Ron Paul, membre du Congrès américain, médecin gynécologue et ancien candidat à la présidence des Etats-Unis pour le parti Républicain.

 



LEVEZ-VOUS POUR LA LIBERTE
QU'ILS MERITENT!


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 19:08
Message relayé


Image provenant du site www.bickel.fr
Merci à René Bickel!

Bonjour,
 
Le gouvernement français achète 100.000.000 de vaccins "grippe A" pour 700.000.000 € (sans compter tout le reste...).

Les premiers vaccins seraient disponibles à la mi-septembre (donc sans aucune étude sérieuse), 2 injections sont prévues, en priorités pour les jeunes (!), les malades (!!) et les personnes "exposées" (médecins, pompiers, enseignants...).
Les injections ne seraient pas, en principe, obligatoires (pour qui...?), et se feraient dans les administrations, les écoles, les hôpitaux et les entreprises (!!!).
 
Rappelons que les vaccins en général sont une imposture, qu'ils sont très toxiques et peuvent provoquer la maladie contre laquelle ils sont censés protéger (et bien d'autres).
Mais celui-ci est tout spécialement dangereux et douteux quant à son objectif réel et à sa composition exacte et entière.
Il est donc fortement conseillé de réfléchir à 2 fois avant de se faire inoculer ces poisons et ces germes, et ce, quelles que soient les circonstances du moment.
 
Ceux qui voudraient nous "prendre la tête" en répétant la propagande trompeuse, diffusée par les médias et les laboratoires depuis des années et des années, sont priés de s'informer de toute urgence*.
Et s'ils ne prennent pas nos alertes au sérieux, s'estimant bien assez informés par ceux-là mêmes qui vendent leur camelote, et nous prennent pour des sectaires paranoïaques, qu'ils aillent se faire inoculer, s'ils aiment se faire abuser, intoxiquer et contaminer... on n'a plus de temps à perdre avec les indécrottables septiques...
Par contre, on est disposé à leur fournir toute l'information disponible* !
 
Pendant ce temps là, des Britanniques font des "grippe-partie": dès qu'un enfant est malade, ils amènent les autres pour les immuniser...
 

*ATTENTION, si l'état d'urgence venait à être proclamé, chose dont il est question, il serait interdit d'encourager à ne pas se faire vacciner, voire simplement de donner des informations pouvant inciter à ne pas se faire vacciner. Informations considérées, selon les termes officiels, comme "une remise en cause des acquis positifs de la science en matière de vaccination, et susceptible d'inquiéter les esprits les plus fragiles".


Alors, profitez-en pendant que c'est encore votre droit... (*)


http://artemisia-college.org/Grippe_porcine___aviaire___humaine___mexicaine___A-00-03-01-0227-01.html
http://artemisia-college.org/CERTIFICAT_a_faire_signer_au_vaccinaliste-00-03-01-0230-01.html

http://artemisia-college.org/Alerte_contamination_H5N1_suspecte-00-03-01-0223-01.html

http://artemisia-college.org/Retrait_du_vaccin_Gardasil_en_Espagne-00-03-01-0221-01.html

http://artemisia-college.org/ALERTE___ATTENTION_A_UN_VACCIN-00-03-04-0195-01.html

http://artemisia-college.org/130_000_dollars_a_gagner_facilement-00-03-07-0164-01.html

http://artemisia-college.org/Epidemie_de_polio_due_au_vaccin-00-03-08-0155-01.html

http://artemisia-college.org/Vaccins___temoignage_d’un_repenti-00-050-01-0225-01.html

 

http://www.infovaccin.fr/

 

 
Cordialement,
Artémisia Collège
Site: artemisia-college.org (ne sera plus accessible à partir du 20 septembre, sauvegardez ce qui vous intéresse...)

(*) Au fait, comment appelle-t-on un régime où l'on n'a plus le droit de penser par soi-même? Ni de partager librement sa réflexion avec autrui? Ni de dire que ce qui est intrinsèquement mauvais est mauvais?

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 21:03

Qui a le droit de décréter une vaccination obligatoire pour tout le monde?

Une telle
violence, d'où qu'elle vienne, n'est rien d'autre que du viol!!!




A moins que ce ne soit de l'hypnose!
(Source: http://bickel.fr)

Ils disent qu'ils veulent vous inculquer des substances dans votre corps
sans votre autorisation.

Mais à qui incombe-t-il de donner une telle autorisation?

Ou bien, tout au contraire, de la refuser?

Si ce n'est...

à vous-mêmes!



Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article