Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 21:07

 

Défendons les remèdes à base de plantes

et la possibilité de pouvoir en trouver

lorsque nous en avons besoin!!!

 

 

Les pétitions AVAAZ donnent souvent des bons résultats. Devant la volonté des pouvoirs publics - influencés par les lobbys de la chimie - de restreindre toujours plus l'accès aux remèdes à base de plantes, en dépit, le plus souvent, de leur totale innocuité (absence d'effets secondaires nocifs), et de leur efficacité souvent attestée depuis des millénaires, afin de ne pas finir comme la grenouille cuite, il convient de ré-agir avec vigueur!

 

Impressionnant! En quelques jours, plus de 700 000 d'entre nous ont signé -- allons jusqu'à un million! Signez ci-dessous et faites suivre ce message à tous.

Chers amis,

Une nouvelle directive européenne très contraignante va retirer une grande partie des remèdes à base de plantes du marché, nous privant de traitements sains et gonflant les profits de l'industrie pharmaceutique. Lançons un appel gigantesque pour que la Commission Européenne amende cette directive et que nos gouvernements refusent d'en appliquer les normes excessives. Allons jusqu'à 1 million de voix pour sauver les remèdes à base de plantes: 

Signez la pétition!

L'UE vient de bloquer l'accès à de nombreux médicaments à base de plantes, et déjà certains remèdes courants sont retirés des rayonnages.

Une nouvelle Directive européenne est entrée en vigueur cette semaine et érige des barrières d'accès importantes à tout remède à base de plantes qui n'aurait pas été sur le marché depuis 30 ans, ce qui inclut pratiquement tous les remèdes traditionnels chinois, ayurvédiques et africains. La Commission européenne elle-même a reconnu que ces règles étaient trop draconiennes et allaient sans raison réduire le choix des consommateurs, mais n'a rien fait pour les changer.

Nous devons faire entendre un gigantesque appel contre ces mesures. Ensemble, nos voix peuvent faire pression sur la Commission Européenne pour qu'elle amende la directive et sur nos gouvernements pour qu'ils refusent d'en appliquer les normes excessives, tout en apportant une légitimité à un recours en justice remettant en cause ce règlement régressif. Signez la pétition, faites suivre ce message à tous et allons jusqu'à un million de voix pour sauver les remèdes à base de plantes:

http://www.avaaz.org/fr/eu_herbal_medicine_ban_fr/?vl

C'est difficile à croire mais, si un enfant est malade et qu'il existe un remède à base de plantes sûr et naturel pour traiter sa maladie, il pourrait devenir impossible de trouver ce remède à partir de cette semaine.

L'UE dit que ces nouvelles règles répondent à plusieurs accidents sanitaires impliquant des produits à base de plantes mal prescrits. L'objectif affiché est la protection des consommateurs. Mais si la régulation générale des médicaments à base de plantes est importante, cette nouvelle directive réduit de façon significative le nombre de produits à base de plantes disponibles pour les consommateurs, exclut pratiquement tous les produits traditionnels non-européens, et n'apporte guère plus de protection du public que dans le précédent régime de régulation. Il y a trois ans, la Commission européenne elle-même a recommandé des améliorations à la directive pour la rendre plus ouverte aux produits chinois et autres traditions non-européennes, mais même ses propres suggestions ont été ignorées.

La Directive instaure également des barrières majeures pour les remèdes manufacturés à base de plantes, avec des licences coûtant jusqu'à 100 000 euros, des années d'effort et des expertises sans fin pour que chaque produit soit approuvé individuellement. Et des recherches ont montré que c'est le principal groupe des médicaments en vente libre, l'AESGP, qui aurait exercé la pression la plus forte pour obtenir les éléments les plus restrictifs de cette législation. Les entreprises pharmaceutiques ont les ressources pour passer ces obstacles mais des centaines de petites et moyennes entreprises de phytopharmacie en Europe et dans le monde vont disparaître.

Nous pouvons empêcher cela. La "directive THMPD" a été adoptée dans l'ombre de la bureaucratie, mais ne résistera pas à la lumière de l'examen démocratique. La Commission Européenne peut amender cette directive et un recours en justice en Angleterre est actuellement ouvert pour le faire. Si les citoyens de toute l'Europe agissent ensemble aujourd'hui, cela donnera de la légitimité à ce recours et augmentera la pression sur la Commission. Signez ci-dessous et faites suivre ce message à tous:

http://www.avaaz.org/fr/eu_herbal_medicine_ban_fr/?vl

La médecine naturelle a besoin d'une régulation adéquate, mais cette directive draconienne met à mal la possibilité pour les Européens d'effectuer des choix sûrs et sains. Agissons pour notre santé et notre droit à choisir des médicaments à base de plantes sans danger.

Avec espoir et détermination,

Ricken, Iain, Giulia, Benjamin, Alex, Alice, Pascal, Luis et le reste de l'équipe d'Avaaz.

PS: Si vous avez besoin de plus d'informations avant de signer, vous trouverez ici notre réponse aux questions fréquentes: http://www.avaaz.org/fr/eu_herbal_response_to_concerns. L'Alliance for Natural Health dispose également d'une Foire Aux Questions utile (en anglais):
http://www.anh-europe.org/news/frequently-asked-questions-about-eu-herbal-registrations-and-bans

SOURCES:

Europe: mon plaidoyer pour les plantes médicinales
http://www.rue89.com/michele-rivasi/2010/12/14/europe-mon-plaidoyer-pour-les-plantes-medicinales-180673

Les préoccupations de l'UE sur la Directive:
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2008:0584:FIN:fr:PDF

Se soigner par les plantes sera-t-il bientôt interdit?
http://www.bastamag.net/article1490.html?id_mot=38

La Directive THMPD:
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32004L0024:FR:HTML

Recours en justice contre la directive par l'association ANH (en anglais):
http://www.euractiv.com/en/health/eu-herbal-medicines-law-set-legal-challenge-news-503563


Soutenez le réseau Avaaz! Nous sommes entièrement financés par vos dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d'entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible. Donnez ici.



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 8 millions de membres
qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaille dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 23:45

Message relayé

 

 

Pollution chemtrailesque gravissime!

 

 

Les toutes dernières découvertes concernant les chemtrails, ainsi que l’intervention télévisée du premier chef d’État interdisant le gazage de sa population et menaçant les USA d’intervention militaire!


skychem_dees.jpg


Jeudi 19 mai 2011 - Les récentes investigations sur les chemtrails permettent de commencer à apercevoir quelle est leur finalité!

 

Ce programme secret, déclenché à la fin des années 1990 par une organisation au-dessus des États, est investigué par de nombreux chercheurs.

 

En 2007, il avait été établi que l’épidémie de Morgellons était provoquée par les nano-robots dispensés par les chemtrails. En 2010, l’épandage continuel au-dessus des zones peuplées en a amené beaucoup à se demander quelle était la finalité, et donc à orienter leurs recherches sur les nano-robots utilisés et leur propriétés.


Le résultat est surprenant:


Nous ne pouvons éviter de respirer ni d’ingérer des aliments, aussi nous absorbons en quantité ces nano-robots qui s’installent dans l’organisme de tous les êtres vivants.

 

Ces nano-robots sont programmés pour se développer en s’assemblant en forme de tube (ou de ligne) et croissent spécialement dans les milieux acides. On sait aussi qu’ils «utilisent» les métaux présents dans l’organisme, et plus particulièrement les métaux lourds.

 

Ces mini-machines possèdent leur propre batterie interne qui se recharge en utilisant l’énergie bio-électrique du corps, certaines portent des ADN et ARN modifiés génétiquement. En se développant et s’assemblant elles forment des senseurs pouvant recevoir des micro-ondes, ainsi que des signaux EMF et ELF.

 

On peut voir les résultats des études sur le site www.carnicom.com ou sur un site qui offre de nombreuses informations sur tous types de nano machines, ainsi que les meilleurs liens: http://www.bariumblues.com/chemtrails_nanotechnology_aeroso.htm.


Mais savoir ce qu’ils nous dispensent par les chemtrails ne nous dit pas POURQUOI!


Alors, il nous reste la simple logique:


- D’abord, cette technologie, utilisée depuis la fin des années 1990, a été développée en secret et est très en avance sur la science «officielle» - se poser la question: Qui a les moyens de faire cela (laboratoires secrets, scientifiques, etc.), en dehors de toute légalité.


-  Puis, la mise en œuvre. Une logistique monstrueuse (fabrication, transport, installation des systèmes dans les avions, personnel impliqué, etc.) TOUJOURS EN SECRET! Mais là au moins, on est sûr de l'implication de hauts membres de l’armée US, des hauts responsables des compagnies d’avions et des compagnies d’entretien dans les aéroports (tous membres de Bilderberg ou du CFR).


- Puis le gazage quotidien des zones les plus peuplées, ce qui implique la complicité des gouvernements et des partis politiques d’opposition  - se poser la question: qui est au-dessus de tous les gouvernements et partis politiques? Par définition, le politicien «s’achète», or qui contrôle donc tous les partis de tous les pays?


La Banque! Ou plus précisément, la banque «au-dessus» des banques (banque centrale, réserve fédérale, FMI), et encore plus précisément: ceux à qui appartiennent ces banques (voir: http://librepenseur-demosophy.blogspot.com/2011/01/qui-sont-les-dirigeants-du-monde.html).


- Le seul politicien à s’y être opposé est le Président de Pologne, mais un accident d’avion a mis fin à son opposition


- Chine, Mongolie, Iran et Venezuela sont les seuls pays pour le moment épargnés.


- L’Equateur aussi bientôt semble-t-il. Le Président Rafael Correa a récemment indiqué sur une chaîne de TV qu’il avait donné l’ordre à l’armée de l’air de capturer le prochain avion américain qui viendrait fumiger son pays (en espagnol + ST en italien, mais très compréhensible).  

 

Le président équatorien défend son pays

 

Le Président de l'Equateur défend son pays
contre les chemtrails

 

 

[Il est donc très important de lutter contre l'acidose (qui concerne plus ou moiuns tout le monde) - par exemple, en prenant des sels alcalins désacififiants - et aussi de se désintoxiquer des métaux lourds! (Méthode Dr Klinghardt - Protocole Dr Clark, etc.)]


Suite de l’article + vidéo:

 

http://librepenseur-demosophy.blogspot.com/2011/05/les-toutes-dernieres-decouvertes.html


(28 secondes)

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 19:59

 

Tout d'adord, la question qui fait mouche:

 

La nuage est-il au dessus de votre tête?

 

 

Une sélection d'articles choisis et proposés par Kokopelli à cause de leur parler vrai:

Articles récents sur Fukushima,
sans langue de bois

- Jean-Pierre Petit: La Hague: Suicide mode d’emploi. [Lire un extrait de cette page ci-dessous.] Cet article éclaire ce que nous avons évoqué dans notre article sur la contamination de la chaîne alimentaire, à savoir les triangulations “au plutonium” entre la France (EDF, Cogema/Areva, CEA), le Japon et les USA.

- Jean-Pierre Petit: Enquête sur le nucléaire français.

- Basta: “Kamikazes” à Fukushima, “liquidateurs” à Tchernobyl: le salaire de la peur. Auteur: Antony Laurent.

- Next-up: Le désastre environnemental nucléaire de Fukushima-Daiichi commence juste. Auteur: Serge Sargentini.

- DD Magazine: Les oubliés de Tchernobyl. Auteur: Yves Heuillard

- Activista: Le mensonge nucléaire. Auteur: activista

- Mondialisation.ca: La radioactivité s’étend dans l’hémisphère nord! Les risques de radiation en provenance de Fukushima. Auteur: Jean Hudon.

- Les 7 du Québec: Fukushima: Information et Désinformation. Auteur. François Marginean

- Etincelle 46: Réveillez-vous. Auteur: Etincelle

- Le Grand soir: Les mensonges du nucléaire. Auteur: George Kokkinos

- Sott-France: R.A.S. nucléaire rien à signaler. Un film d’Alain de Halleux.

- Militerre: Des champignons, des tournesols et du cannabis pour décontaminer Fukushima.

- ACDN: Fukushima : pire que Tchernobyl.

- Sylvie Simon: Fukushima: bien pire que Tchernobyl. Auteur Helen Caldicott.

- Fukushima Overblog: Les cœurs des réacteurs 1, 2 et 3 de Fukushima Dai-ichi auraient fondu à 100%.

- Izuba: Fission nucléaire et massacres africains. Auteur: Jacques Morel.

- Les Moutons Enragés: Japon! Fukushima leak: 30 ans d’accidents et de mensonges à la centrale nucléaire de Fukushima. Auteur: Voltigeur.

 

Source: http://www.kokopelli-blog.org/?p=409.

 

Voir aussi: http://www.kokopelli-blog.org/?p=559

 

 

Reçu d'un lecteur de Jean-Pierre Petit, début Mai 2011 et transmis par lui:

 

"Bonjour,


Dans les années 80 j'avais retapé un vieux voilier basé à Cherbourg. De nombreux personnels de la COGEMA (devenue AREVA depuis) fréquentaient le port et quelquefois après une soirée calva les langues se déliaient un peu.


Un accident majeur a épargné l'europe, uniquement par hasard.


Un incendie avait détruit le transformateur principal de la Hague. Les groupes de secours malencontreusement (!!!) situés dans le même local avaient, par esprit de corps, partagé le sort du transfo. Plus aucun moyen de refroidir les piscines.


Par un hasard  extraordinaire, un équipement correspondant au besoin se trouvait à Caen, probablement pas encore embarqué sur un cargo pour l'exportation.


La chance à voulu que ce ne soit pas l'hiver avec des routes en dégel ou inondées, le convoi exceptionnel est arrivé in extremis, le générateur de secours, trop gros pour passer par voie ferrée pour situer la taille de l'engin, la consommation était de l'ordre de 1000 litres de gasoil /heure.


Voilà pourquoi j'accorde une confiance sans limite aux déclarations du corps des mines et des bouffons de ministres, sur le sérieux de la sécurité nucléaire en France.


Amitiés

Paul-Louis"

 

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 23:16

 

Le sacrifice

 

Témoignage poignant déchirant


Liquidateur-Tchernobyl.jpg 

Le liquidateur  Anatoli Saragovetz, sa veuve et leur fils 

 

"L'industrie nucléaire est une guerre contre l'humanité."
 - John Gofman, ex grand expert responsable américain
   à la Commission de l'Energie Atomique , démissionnaire." -

 

 

Importante remarque: Avant de remplir et signer l'Engagement de Liquidateur il est conseillé de lire attentivement le témoignage ci-dessous:

 

 

Après avoir été irradié, la mort ne survient pas tout de suite, mais après un atroce calvaire.

 

Il existe un film, intitulé "Le sacrifice", qu'un réalisateur, Valeri Tcherkof a tourné en 2003, en ayant retrouvé, pour les interroger, des "liquidateurs" de Tchernobyl.


Dans ce film, où l'on voit plusieurs liquidateurs, que dit le liquidateur Anatoli Saragovetz, quelques mois avant de mourir, à l'âge de 39 ans, treize ans après la catastrophe?:


- "En novembre j'ai perdu la sensibilité de la main gauche, puis du bras gauche, puis du côté gauche, puis les jambes se sont paralysées. Les médecins ne savaient pas quoi faire mais niaient que ceci puisse être dû aux radiations.


J'allais travailler. Je conduisais le trolleybus et je ne disais rien, parce que je devais nourrir la famille. Je conduisais avec une main et un pied. Jusqu'au jour où j'ai perdu connaissance et on m'a amené à la maison. Maintenant, je ne peux pas marcher, les jambes ne marchent plus. À la maison je me tiens au mur.


Je ne faisais que tomber, et tomber. Ma femme m'a dit: mets-toi dans le fauteuil roulant. Je m'y suis mis, et voilà. Je suis de fauteuil roulant. Un cauchemar. L'homme est fichu, c'est tout. Il ne reste qu'à se résigner à tout. Je suis encore jeune, j'ai 38 ans. On peut même dire 60, quelle différence? Avant j'étais un homme. Avant je marchais. Avant je conduisais la voiture. Mais maintenant je ne peux plus rien faire. Désormais, je me suis résigné durant ces années de Tchernobyl.


Vodolajsky est mort. Migorok Klimovitch est mort. Lionka Zaturanov est mort. Bref, on est restés Kolka Verbytsky et moi. Des cinq qu'on était, je suis resté comme un corbeau blanc.


Anatoli Saragovetz s'est marié en 1983. Il a eu deux enfants, un garçon et une fille. En 86 il était déjà à Tchernobyl. Treize ans plus tard il mourait."


Sa veuve explique:


- "Il est resté couché six mois, après quoi il s'est décomposé vivant. Tous ses tissus ont commencé à se décomposer, au point que les os iliaques étaient visibles. Je le soignais moi-même, en suivant les recommandations du médecin. Jusqu'au moment où le cœur s'est arrêté.


Tout s'en allait Le dos tout entier les os étaient à nu. L'os de l'articulation du fémur pouvait être touché avec la main. J'introduisais ma main couverte d'un gant, et je désinfectais l'os. J'extrayais de là des résidus d'os qui s'en allaient, de l'os décomposé, pourri. Nous nous sommes adressés à tous ceux que nous pouvions interroger.


Ils ont dit: "Nous ne connaissons pas cette maladie. Nous pouvons seulement aider à diminuer la souffrance".


Devant cette décomposition de la moelle osseuse ils restaient interdits. Ils ne pouvaient pas aider.


Il demandait de mourir rapidement, pour que ces souffrances cessent. Il disait que ça faisait très mal quand je le retournais d'un côté sur l'autre, parfois il serrait les dents, d'autres fois il gémissait.


En réalité, il ne criait pas, il supportait. Il avait une grande force de volonté."

.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 10:43

Message relayé

 

Jeûne anti-nucléaire à Colmar

 

A soutenir!!!

 

Jeuneurs-Colmar.jpg

 

Ils luttent pour l'avenir de tous! - Soutenons-les!

 

 

Cher(e)s membres du CSFR, cher(e)s sympathisants antinucléaires, cher(e)s élu(e)s,


Un jeûne à durée indéterminée et tournant, pour demander la fermeture immédiate et définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim, ainsi qu'une demande de sortie du nucléaire en moins de 10 ans au Président de la République française, a débuté le lundi 18 avril à Colmar.

La plupart d'entre vous est informée, quelques-uns d'entre vous ont déjà participé (le collectif vous remercie de cette participation) et participeront encore au jeûne de Colmar.

Certains personnes jeûnent depuis le 18 avril, un soutien de tous à cette action dans la durée serait très apprécié.

Pour soutenir ce collectif, vous pouvez venir jeûner une journée, ou plus en fonction de vos possibilités et capacités.

Pour les personnes ne pouvant pas jeûner, vous pouvez aider le collectif en distribuant de l'information aux passants et en aidant le collectif par toutes les petites tâches du quotidien (montage et démontage du chapiteau et du stand, apporter une infusion chaude...)

Le collectif se trouve tous les jours, environ de 11h00 à 18h00 en face de la préfecture de Colmar dans le champ de Mars

Adresse de la préfecture de Colmar: 7 rue Bruat 68000 Colmar (à environ 500 m de la gare).

Pour joindre le collectif des jeûneurs par  téléphone: 06 44 22 81 52.

Ce jeudi 5 mai une équipe de France Télévision pour l'émission "Envoyé Spécial" sera présente à partir de 11h00 pour un reportage sur le collectif des jeûneurs.

Un fort soutien et une présence importante des citoyens donneraient du "poids" au collectif.

Merci de votre soutien, quel qu'il soit.

D'autres infos sur le jeûne sont consultables sur:


http://www.sortirdunucleaire.org/    (Agenda et page d'accueil)

Pour le collectif et pour le CSFR

Gilles Barthe
*   *   *   *   *   *   *

Message relayé

Signez la charte du Réseau Sortir du nucléaire
Bonjour,

Plus de 35 000 personnes ont déjà signé la charte du Réseau "Sortir du nucléaire".

N’attendez plus, signez vous aussi notre charte: la France doit sortir du nucléaire!

 

Depuis 25 ans, Tchernobyl a fait plus d’un million de morts. Au Japon, la catastrophe de Fukushima est un rappel tragique: un accident nucléaire majeur peut se produire partout, n’importe quand. Même en France. Surtout en France, le pays le plus nucléarisé au monde.


70 % des Français sont favorables à la sortie du nucléaire selon les plus récents sondages. Nous devons nous mobiliser, toujours plus nombreux, pour faire entendre leur voix! Pour dire: "Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça!"

 

Avec vous, nous construisons un rapport de force face au puissant lobby nucléaire. Comme des milliers de personnes, vous nous soutenez déjà au quotidien dans notre action. Pourtant, vous n’avez pas encore signé notre charte, qui rassemble tous les membres du Réseau et exprime nos objectifs communs.

 

N’attendez plus, devenez membre du Réseau: signez notre charte dès maintenant!


Nous vous remercions chaleureusement pour votre engagement à nos côtés.

 

L’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

.
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 22:59

 

Le dernier article - extrait d'un e.mail de Jean-Jacques Crèvecœur - venant d'être publié sur L'Art de Vivre Sain paraîtra - ou aura paru -  peut-être, exagérément alarmiste à certains lecteurs. Pourtant, Jean-Jacques Crèvecœur est loin d'être le seul à tirer la sonnette d'alarme (en supposant qu'il ne soit pas déjà trop tard pour cela!). Dominique Guillet de Kokopelli livre sur son blog un article fort documenté, qui n'est pas plus rassurant:

 

Fukushima / 2012:

Contamination radioactive

de la chaîne alimentaire planétaire

  Fukushima---Panache-radio-actif.jpg

En août 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, la mafia globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3ème guerre mondiale en détruisant les vies de centaines de milliers de civils Japonais en l’espace de quelques secondes. Les deux bombes atomiques, lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, annonçaient une guerre totale et génocidaire à l’encontre de l’humanité entière avec la radioactivité comme arme de destruction massive. Le désastre nucléaire de Fukushima-Daiichi constitue une crise aiguë dans cet empoisonnement radioactif chronique de l’espèce humaine, et de toute la biosphère, qui perdure depuis 66 ans.

Aujourd’hui, sept semaines après le tsunami du 11 mars 2011, la situation des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi se dégrade inexorablement. Le 28 avril, TEPCO annonçait que la radioactivité ambiante était de l’ordre de 1220 millisievert/heure, ce qui correspond à quasiment 10 millions de fois la dose radioactive artificielle admissible en France (1 millisievert/année). TEPCO, réputé pour ses mensonges outranciers depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l’éventualité, plus que probable, de son incapacité à contrôler cette catastrophe nucléaire en 9 mois, ainsi que son carnet de route le stipulait. Certains réacteurs sont en fusion totale (et ce, depuis le premier jour), les fuites sont permanentes, les risques d’explosion sont plus que plausibles, etc, etc. Alors que les émissions d’isotopes de césium 137, de strontium 90, d’iode 131, de plutonium 239... contaminent en permanence l’atmosphère et l’océan, la presse Occidentale, aux ordres de la mafia globaliste, qualifie la situation de "stable", ou d’ailleurs ne la qualifie plutôt pas, afin de ne pas paniquer les foules et surtout de ne pas courroucer le gang nucléaire. La situation est effectivement stable: la pollution radioactive de Fukushima pourrait durer de longues années  à moins que de nouvelles explosions catastrophiques lui confèrent une tournure beaucoup plus abrupte. Le nord du Japon aurait déjà dû être évacué. A quand l’évacuation de Tokyo et de la totalité du Japon?

Aux USA, le plutonium 238 et le plutonium 239 sont apparus à partir du 18 mars: en Californie et à Hawaï, ils furent respectivement 43 fois et 11 fois plus élevés que le niveau maximal répertorié durant les 20 dernières années. En mars, l’eau de boisson de San Francisco contenait 181 fois la dose admissible d’iode 131. Le 4 avril, l’eau de pluie de Boise dans l’Idaho contenait 80 fois la dose admissible d’iode 131 ainsi que du césium 137. En début avril, le taux de césium 137 dans les sols, près de Reno dans le Nevada, était 30 fois supérieur à la dose admissible. Egalement en avril, on a retrouvé dans de très nombreuses régions des USA, du césium 134, du strontium 89, du strontium 90 et même de l’américium et du curium. Tous ces isotopes radioactifs se sont également déposés en Europe et si on ne les trouve pas, c’est qu’on ne les cherche pas.

Avant la fin de l’année 2011, tous les sols de la planète seront inexorablement contaminés par l’irradiation quotidienne et permanente des réacteurs de Fukushima. Il en sera de même pour les océans et les nappes phréatiques. C’est alors que les isotopes radioactifs de Fukushima vont entamer un long processus de bioaccumulation en remontant les divers échelons de la chaîne alimentaire. En 2012, la totalité de la chaîne alimentaire planétaire sera radioactive et donc hyper-toxique pour la santé humaine.


Mais pas de panique! L’alimentation humaine est déjà issue d’un environnement éminemment toxique et l’agriculture chimique moderne constitue, intrinsèquement, une arme de destruction massive de par sa capacité à produire, en masse, des aliments hautement empoisonnés. La mafia globaliste adore la diversité, surtout la nécro-diversité des stratégies d’empoisonnement de l’humanité et de la biosphère. La sainte trinité de leur théologie de l’annihilation se décline comme suit: Cancer, Mutation, Stérilité ou, selon la terminologie usitée dans les nombreux ouvrages du Professeur cancérologue - et lanceur d’alerte - Dominique Belpomme, des pathologies CMR, à savoir Cancérigènes, Mutagènes et Repro-toxiques.


La troisième guerre mondiale nucléaire, lancée en 1945, s’est dotée de tout un arsenal d’armes génocidaires:

- Des réacteurs nucléaires. Ils sont au nombre de 1450 et leur finalité première n’est pas de produire de l’énergie “civile” mais bien plutôt de produire du plutonium à usage militaire. On sait pertinemment, depuis les années 70, que la filière nucléaire n’est pas rentable: elle consomme plus d’énergie qu’elle n’en produit et la facture n’inclut évidemment pas les centaines de milliards de dollars, ou d’euros, liés à la gestion des accidents et des pathologies permanentes qu’elle génère. La finalité primordiale des centrales nucléaires, dans le monde entier, est de produire du plutonium et de l’uranium appauvri à des fins de destruction humaine. (Nous renvoyons les lecteurs à un rapport de la CIA, récemment présenté sur le site de Next-up, qui met parfaitement en exergue les triangulations “au plutonium” entre la France (EDF, Cogema/Areva, CEA), le Japon et les USA. Toutes les centrales nucléaires émettent en permanence de la radioactivité: en termes techniques, elles fuient. De nombreuses études le prouvent. Il n’est que d’étudier la carte des régions où le cancer du sein et le diabète prévalent aux USA: ces régions se situent toutes dans un rayon de 150 km autour d’une centrale nucléaire. Une telle étude comparative serait impossible en France pour la bonne raison qu’il n’existe pas de région qui ne soit pas sous les fuites (et donc sous la déflagration-détonation potentielle) d’une centrale nucléaire! La France est le pays le plus nucléarisé au monde grâce à une entente parfaite entre tous les gouvernements qui se sont succédés (de toutes couleurs politiques confondues) depuis 1956 et le gang nucléaire (EDF, Cogema/Areva, CEA).


- Des déchets radioactifs. Jusqu’en 1982, ce sont “officiellement” quelque 100 000 tonnes environ qui furent plongées, dans des containers en béton, au plus profond des océans. Mais, en fait, pas si profondément dans la mesure où certains réapparurent, au gré du tsunami de 2006 en Indonésie, pour venir s’échouer sur les côtes de la Somalie, provoquant la mort rapide des pécheurs de ce pays. Quel est l’impact des déchets radioactifs sur la vie marine de la planète Terre? Ni vu, ni connu. Depuis une trentaine d’années, les déchets radioactifs sont “retraités”: mais que l’on se rassure, les fonds de pension nucléaires n’ont pas été engloutis dans le plus grand hold-up financier de l’histoire humaine qui prévaut depuis 2008. Les déchets radioactifs jouissent d’une retraite prospère et paisible dans des ogives nucléaires (il en existe encore quelques dizaines de milliers dans l’air, dans les mers et sur terre), dans le combustible MOX (contenant 7 % de plutonium) des centrales nucléaires de France et du Japon; parfois, ils se baladent sur les routes de l’Europe et parfois même encore ils se prélassent dans des piscines sur les terrasses de certains réacteurs nucléaires. En attendant la Vague!


- Les bombes à “uranium appauvri”. Elles sont qualifiées de “bombes sales des riches” par Paolo Scampa. Contrairement à ce que la sémantique pourrait laisser entendre, elles constituent des armes terrifiantes de destruction massive. L’opération “humanitaire” en Libye, orchestrée par l’OTAN et les USA - et dont la finalité est de voler le pétrole, l’or et les ressources financières du peuple Libyen (et de déstabiliser la zone) - a déjà lâché des milliers de bombes à uranium appauvri, dites de quatrième génération, sur le territoire Libyen. Les bombes à uranium appauvri ont été utilisées pour la première fois par Israël dans la guerre du Kippour (octobre 1973) contre l’Egypte. Elles furent ensuite utilisées au Liban, par Israël, et en ex-Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan et en Libye par les USA et diverses “coalitions” Occidentales. Elles furent également utilisées par Israël à Gaza (enquête de l’association ACDN). Les bombes à uranium appauvri génèrent cancers, mutations et stérilités dans ces pays-mêmes ou chez les militaires participant aux opérations humanitaires. Ainsi, aux USA, une étude a porté sur 631 174 militaires vétérans de l’Irak: 87 590 souffrent de pathologies musculaires et osseuses, 73 154 souffrent de pathologies mentales, 67 743 souffrent de pathologies indéfinissables, 63 002 souffrent de pathologies gastro-intestina les, 61 524 souffrent de pathologies neuronales, etc, etc. Nous convions tous les promoteurs de l’atome civil et nucléaire à consulter les sites internet présentant des photos d’enfants difformes (et c’est un euphémisme) nés en Irak, en Afghanistan, à la suite des guerres humanitaires et libératrices, ou en Ukraine, à la suite de Tchernobyl. Les bombes à “uranium appauvri” libèrent des isotopes dont la demie-durée de vie est de 2,5 milliards d’années, c’est à dire qu’il en subsistera encore dans 24 milliards d’années.


 

Lire la suite sur le blog de Kokopelli

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:34

Extrait d'une récente Newsletter de Jean-Jacques Crèvecœur

 

 

 

Fukushima - La situation est gravissime!

 

 

Fukushima.jpg.

 

 "Je vous avais promis une lettre d'information à propos de la situation de Fukushima. Je suis submergé de travail actuellement et je n'ai pas encore eu le temps de synthétiser toutes les informations que j'ai recueillies. J'ai passé des dizaines d'heures à lire des comptes rendus de journalistes indépendants, à écouter des interviews d'experts dans les langues que je comprends. En bref, voici ce que je retiens de la situation que nous vivons depuis le 11 mars dernier:

  • Nous vivons, avec les médias, le même niveau de désinformation qu'avec la grippe H1N1, mais à l'envers. En 2009, les médias dominants ont mené une campagne de propagande de peur pendant neuf mois à propos d'une menace qui n'existait pas et qui n'a jamais existé. L'objectif: envoyer un maximum de personnes se faire vacciner avec un poison vaccinal qui a fait des milliers de victimes dont on ne nous a jamais parlé! En 2011, les médias dominants mènent une campagne de black out de l'information à propos d'une menace qui, cette fois, est plus que réelle. L'objectif officiel: ne pas créer de mouvement de panique... Objectif probable: protéger les intérêts économiques de l'industrie nucléaire…
  • La situation de la centrale de Fukushima est désespérée. Un expert nucléaire américain indépendant (soulignons-le) disait la semaine dernière que nous sommes face à sept problèmes qui ne se résolveront pas: trois coeurs de réacteur qui sont en fusion et quatre piscines qui connaissent des fuites importantes. Actuellement, il n'y a aucune solution technique connue qui permettrait d'arrêter l'irradiation et la contamination radioactive. En arrosant la centrale, les liquidateurs ne font que retarder le moment où ça va péter. Car les réactions en chaîne sont impossibles à arrêter - pour l'instant, elles sont ralenties par les millions de tonnes d'eau déversée et rejetée à la mer en permanence… Autrement dit, le Japon est d'ores et déjà une terre perdue pour les milliers d'années à venir… [!!!]
  • L'atmosphère est contaminée en permanence depuis près de sept semaines et ça ne s'arrêtera pas. Contrairement à ce qui s'est passé à Tchernobyl, la pollution de l'air est continue. Et les vents se chargent de propager les particules radioactives (Iode, Césium, Plutonium, et j'en passe) partout sur la planète.
  • En clair, que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe, toutes les pluies sont déjà fortement contaminées. Ce qui veut dire que, chaque fois qu'il pleut dans votre région, tout est contaminé: sol, végétaux, animaux, humains, etc. Ce que les autorités de santé publique auraient dû vous dire, c'est qu'en cas de pluie, ne sortez pas. Et si vraiment, vous devez sortir, protégez-vous avec un grand parapluie
  • En Amérique du Nord, y compris au Québec, les produits laitiers et l'eau du robinet sont contaminés depuis quelques semaines. Je n'ai pas d'informations concernant l'Europe, mais la situation devrait être strictement la même, puisque la contamination des sols a été confirmée en Europe…
  • Les eaux de l'Océan Pacifique sont contaminées par les milliers de tonnes d'eau qui ont arrosé, tous les jours, les réacteurs de la centrale. Ce qui veut dire que progressivement, toute la chaîne alimentaire marine sera contaminée et deviendra impropre à la consommation. Dans deux à trois ans, les eaux de tous les océans de la Planète seront contaminées.

Alors, que faire, me direz-vous? À court terme, nous pouvons faire attention à la provenance des aliments que nous consommons, à ne pas nous exposer à la pluie et à ne pas cultiver notre jardin cette année [!!!]. Nous pouvons aussi nous procurer de l'iod[ur]e de potassium [iodine ou lugol, pas les comprimés officiels!] ou d'autres produits naturels ou homéopathiques pour aider notre corps à faire face à la contamination. Puis, et surtout, à élever nos énergies le plus haut possible. Car les preuves existent qu'un organisme sans stress et avec un niveau élevé d'énergie peut ne pas être atteint par la radio-activité. C'est la raison pour laquelle je vais multiplier les conférences et les ateliers sur Internet pour vous apprendre à gérer le mieux possible vos peurs et votre énergie vitale.

À long terme, je n'en sais rien. Si vraiment la situation se dégrade, comme tous les experts indépendants le craignent et le prédisent, nous serons confrontés dans deux à quatre ans à une situation de contamination planétaire généralisée [!!!]. Bien entendu, les experts officiels payés par une industrie qui ne veut pas mourir nous diront que la situation est "sous contrôle". Rappelez-vous. Ils nous ont déjà fait le coup, il y a 25 ans, avec Tchernobyl. Ils ont tenu le même discours dans les premiers jours de la catastrophe: tout était soi-disant "sous contrôle". Dans ce cas, nous n'aurons plus qu'à espérer que nos organismes sauront s'adapter à de nouveaux taux de radioactivité. Peut-être une nouvelle mutation de l'espèce humaine? Ou sa disparition, pure et simple?"

 

Jean-Jacques Crèvecœur


N.B.: Les passages entre crochets [...] sont de LDVS...

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 11:02

 

Engagez-vous pour le nucléaire!

 

Le nucléaire - une énergie "propre" - est actuellement injustement critiqué par de soi-disant "écologistes"; il convient de la soutenir comme elle le mérite!

 

Pour cela, engagez-vous:

 

 

Un métier d'avenir:

 

Devenez liquidateur!

 

Vous avez juste à signer

 

le petit formulaire ci-dessous:

 

 

Liquidateur

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 10:34

Source: Artemisia Collège

 

 La crise nucléaire ne fait
que de commencer...

 

Incroyable! Le parlement européen profiter de Fukushima pour relever les doses de contamination nucléaire absorbables!

 

"Ceux qui nous gouvernent (suite et pas fin) 

 

- Ils manipulent les règles...


Par un tour de passe-passe difficilement qualifiable, ces gens changent le règles en se gardant bien d'en débattre, ni même de nous le faire savoir.


Mais là, c'est pire, ils veulent nous faire croire le contraire!  

 

Comment l’Union Européenne a profité de l’accident nucléaire de Fukushima pour nous empoisonner... un peu plus:


On a coutume de lire qu’à la suite du séisme cataclysmique qui le 11 mars dernier a frappé le Japon, le monde se trouve confronté au plus grave accident nucléaire depuis Tchernobyl. Plus d’un mois a passé, et les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima ne sont toujours pas sous contrôle.


Le combustible est entré en fusion il y a déjà des semaines, et le personnel sur place lutte par tous les moyens pour le refroidir. Très vite, la contamination au Césium 134 d’aliments destinés à la consommation humaine a été constatée sur l’archipel.


Le césium a été véhiculé par les panaches de vapeur perpétuels qui s’élèvent des différents réacteurs et piscines de stockage du vieux combustible, refroidis à l’eau de mer depuis des semaines.


Ce sont d’ailleurs ces mêmes isotopes de Césium 134 qui ont été relevés, à doses infimes, dans l’atmosphère et les précipitations un peu partout sur le globe depuis.


Le 25 mars 2011, moins d’une semaine après que la contamination alimentaire japonaise ait été révélée, l’Union Européenne, avec une réactivité appréciable, émettait la directive 297/2011 «imposant des conditions particulières à l'importation de denrées alimentaires et d'aliments pour animaux originaires ou en provenance du Japon à la suite de l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima».


C’est dans le titre. C’est franc, c’est direct: l’UE, pour une fois, en impose. Il est hors de question de plaisanter avec Fukushima et la radioactivité.


Que précisait donc cette directive 297/2011?


Il suffit d’aller le lire sur place, à l’adresse suivante:


http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?val=562492:cs&lang=fr&list=562492:cs,&pos=1&page=1&nbl=1&pgs=10&hwords=&checktexte=checkbox&visu=#texte


(au format PDF, plus lisible: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:080:0005:0008:FR:PDF )


L’article 2 nous présente la situation de manière très précise: la contamination radioactive d’aliments destinés à la consommation humaine relevée au Japon constitue un cas d’urgence sanitaire qui exige le recours à des mesures d’exception, pour notre plus grande sécurité. On lit:


«Article 2: À la suite de l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima le 11 mars 2011, la Commission a été informée de ce que les taux de radionucléides décelés dans certains produits alimentaires originaires du Japon, tels que le lait et les épinards, dépassaient les seuils de contamination en vigueur au Japon pour les denrées alimentaires. Cette contamination pouvant présenter un risque pour la santé publique et animale dans l'Union, il y a lieu, à titre de mesure de précaution, de prendre de façon urgente, des mesures au niveau de l'Union de façon à garantir la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux ainsi que des poissons et des produits de la pêche originaires ou en provenance du Japon. Cet accident n'étant pas encore maîtrisé, il convient à ce stade que les contrôles obligatoires préalables à l'exportation s'appliquent aux denrées alimentaires et aux aliments pour animaux originaires des préfectures touchées et de la zone tampon, et que des tests aléatoires sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux originaires de l'ensemble du territoire japonais soient réalisés lors de l'importation.».


L’objectif, on le voit, consiste à garantir le niveau de sécurité alimentaire. Et la commission expliquer ensuite qu’elle n’est pas prise au dépourvu, puisque tout un bouclier de réglementations existait déjà depuis l’incident de Tchernobyl, comme l’indique la suite du texte.


«Des niveaux maximaux ont été fixés par le règlement (Euratom) n° 3954/87 du Conseil du 22 décembre 1987 fixant les niveaux maximaux admissibles de conta­mination radioactive pour les denrées alimentaires et les aliments pour bétail après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique (2), le règlement (Euratom) n°944/89 de la Commission du 12 avril 1989 fixant les niveaux maximaux admissibles de conta­mination radioactive pour les denrées alimentaires de moindre importance après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique (3) et le règlement (Euratom) n°770/90 de la Commission, du 29 mars 1990, fixant les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les aliments pour bétail après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique (4).».


Retenez bien ces numéros de directives en gras, c’est précieux.


L'article 4 nous explique qu’étant donné la situation d’urgence sanitaire constatée, et vérifiée, la commission a le pouvoir de rendre applicable les seuils maximaux prévus par ces règlements de 1987, 1989, et 1990.


Car rappelons-le, cette directive dit en préambule qu’il convient de garantir la sécurité alimentaire.


«Ces niveaux maximaux peuvent être rendus applicables dès que la Commission a reçu des informations sur la survenue d'un accident nucléaire, lesquelles indiquent que les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux sont susceptibles d'être atteints ou ont été atteints, conformément à la décision 87/600/Euratom [etc.]».


Question de valeurs


Quels sont-ils, ces niveaux maximaux rendus applicables, demandera-t-on, soulagés par tant de réactivité?


La directive 3954/87 du 22 décembre 1987, rédigée pour faire face à l’après Tchernobyl, par exemple, les définit pour l’alimentation humaine et pour celle du bétail.


Tous ces seuils de radioactivité maximale sont consignés dans un tableau en annexe, à la page 6 (Il est consultable ici:


http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?checktexts=checkbox&checktexte=checkbox&val=161635%3Acs&pos=1&page=1&lang=fr&pgs=10&nbl=1&list=161635%3Acs%2C&hwords=&action=GO&visu=%23texte,


mais il est préférable de lire directement en PDF, puisque pour des raisons de mise en page, ledit tableau n’est parfaitement lisible que dans ce format de fichier:

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CONSLEG:1987R3954:19890725:FR:PDF )


Ce tableau, intitulé: «NIVEAUX MAXIMAUX ADMISSIBLES POUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES ET LES ALIMENTS POUR BÉTAIL» définit les valeurs maximales suivantes pour la contamination par Césium 134, en prévoyant quatre catégories:


- Aliments pour nourrissons: 400 becquerels par kg.

- Produits laitiers: 1000 becquerels par kg

- Autres denrées alimentaires (à l’exception de celles de moindre importance): 1250 becquerels par kg

- Liquides destinés à la consommation: 1000 becquerels par kg

La valeur maximale autorisée pour les «Autres denrées alimentaires (à l’exception de celles de moindre importance)» est d’ailleurs utile pour la suite, puisqu’il est repris dans la directive 944/89 du 12 avril 1989 (http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:31989R0944:FR:HTML; pas de PDF disponible en Français).


Cette dernière, justement nommée «Règlement (Euratom) n° 944/89 de la Commission du 12 avril 1989 fixant les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les denrées alimentaires de moindre importance après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique », vient compléter celle de 1987 au moyen d’une cinquième catégorie de denrées alimentaires fourre-tout. Pour sa radioactivité maximale, elle précise à l’article 2:


«Les niveaux maximaux admissibles applicables aux denrées alimentaires de moindre importance énumérées en annexe sont dix fois supérieurs à ceux fixés dans l'annexe du règlement (Euratom) no 3954/87 pour la rubrique « Autres denrées alimentaires à l'exception de celles de moindre importance » ou conformément à des règlements adoptés en application de l'article 3 dudit règlement.»


Parmi les «denrées de moindre importance» énumérées en annexe, on découvre les câpres, les truffes, le poivre, le cacao dans ses diverses formes, les noix de muscade, etc.


Pour elles, la contamination maximale admissible est donc dix fois supérieure à celle admise pour les autres denrées: 1250 fois 10, on voyage donc à des valeurs de 12500 becquerels* par kg.

Penchons-nous enfin sur la troisième directive normative invoquée par celle du 25 mars 2011.


Il s’agit de la 770/90 du 29 mars 1990 (consultable ici: http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?checktexts=checkbox&checktexte=checkbox&val=161635%3Acs&pos=1&page=1&lang=fr&pgs=10&nbl=1&list=161635%3Acs%2C&hwords=&action=GO&visu=%23texte)


Elle concerne l’élevage, et indique les valeurs de radioactivité maximale admises dans un tableau en annexe, à la fin du document. On lit, en becquerels par kg:


«Niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive (césium 134 et césium 137) d'aliments pour bétail : Porcs : 1 250 ; Volaille, agneaux, veaux : 2 500 ; autres : 5 000».


Fort bien. Mais il est où, le problème?


Le problème, mesdames messieurs, chers consommateurs et électeurs, il apparaît quand on regarde les niveaux de contamination radioactive maximale admis AVANT la directive du 25 mars 2011.


Ces niveaux, ils étaient définis dans la directive 2008/733 du 15 juillet 2008.


En substance, cette directive indiquait que puisque la radioactivité de Tchernobyl avait baissé, on pouvait revenir à des valeurs de limite moins hautes (http://eur-lex.europa.eu/Notice.do?val=475567:cs&lang=fr&list=479275:cs,475567:cs,&pos=2&page=1&nbl=2&pgs=10&hwords=&checktexte=checkbox&visu=#texte;

et en pdf: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2008:201:0001:0007:FR:PDF)


Elle stipule, par exemple, à l'article 2:


«2.  La radioactivité maximale cumulée de césium 134 et 137 ne doit pas dépasser:


a) 370 becquerels par kilogramme pour le lait et les produits laitiers énumérés à l’annexe II et pour les denrées alimentaires qui sont destinées à l’alimentation particulière des nourrissons pendant les quatre à six premiers mois de leur vie et qui répondent à elles seules aux besoins nutritionnels de cette catégorie de personnes, qui sont conditionnées au détail en emballages clairement identifiés et étiquetés en tant que «préparations pour nourrissons»;


b) 600 becquerels par kilogramme pour tous les autres produits concernés.».


Sapristi, ces valeurs sont largement inférieures à celles remises en vigueur par la directive du 25 mars 2011?!


Faisons le calcul:  

Les produits laitiers, dont le seuil de radioactivité maximale était à 370 becquerels* (directive 2008), passent à 1000 (directive 1987),soit un facteur x 2,7 pour ces produits aussi sensibles!**


Pour les produits pour nourrissons, de la valeur de 370 becquerels* par kg (directive 2008), la commission repasse à 400 (directive 1987).


Pour les « denrées de moindre importance », dont la radioactivité était plafonnée depuis 2008 à 600 becquerels*/kg, la nouvelle valeur maximale devient 1250 (directive 1987) x 10 (bonus "moindre importance" institué par la directive 1989) = 12500 becquerels*.


Un facteur x 20 et plus, donc. 

Et bien sûr, la directive 297/2011 d’empoisonner les animaux à coups de 1250 becquerels par kg (porc), 2500 (agneaux, veaux, volaille), 5000 becquerels (autres : donc bœuf, bétail adulte, de grosse taille, poissons etc.), rendus encore plus dangereux par la bio-accumulation inhérente aux rythmes du gavage industriel.


Voilà comment Bruxelles gère une urgence nucléaire: en autorisant la vente de produits plus contaminés que d’ordinaire.


Voilà ce que la Commission Européenne entend par GARANTIR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE.


Dans un document dégoulinant de bonnes intentions mais qui prend bien soin de rester VIDE DE CHIFFRES, la Commission raconte qu’elle va adopter des MESURES D'URGENCE en raison de l'inquiétude nucléaire, et de l’autre, jouant sur les multiples renvois entre plusieurs règlements, sur les annexes et les notes de bas de page, en profite pour augmenter les limites de radiations autorisées dans les aliments.


Pour ne pas faire de peine aux producteurs asiatiques (le Japon a des voisins exportateurs très susceptibles), et aux importateurs bien de chez nous, elle les autorise à nous empoisonner plus vite. Des denrées qui, le 24 mars étaient de dangereuse pour la santé, placées hors la loi, séquestrées et détruites, et qui auraient coûté très cher à leurs importateurs, sont depuis le 25 considérées comme saines grâce à Monsieur José Manuel Barroso et ses complices.


On voit quelles sont les priorités de l’Union Européenne. Félicitations.


PS: Tous les liens fournis redirigent vers le site officiel EUR-Lex de la commission européenne, qui permet la libre consultation de l’intégralité du droit européen. Chacun peut aller chercher les directives en question et vérifier par lui-même, avec le moteur de recherche:


http://eur-lex.europa.eu/RECH_naturel.do?ihmlang=fr  

  

http://www.lepost.fr/article/2011/04/10/2461619_comment-l-union-europeenne-a-profite-de-l-accident-nucleaire-de-fukushima-pour-nous-empoisonner-un-peu-plus.html 

  

Unités de mesure de la radioactivité et de ses conséquences biologiques (ce qu'on ne vous dit pas) (extrait de "E-Floraison n°9):


Il y a beaucoup (trop) d'unités de mesure concernant la radioactivité, c’est voulu, pour nous embrouiller:


Celles qui mesurent la quantité, sans tenir compte ni de la "qualité", ni des effets : 

- Le curie (Ci) = 1 curie correspond à l'activité de 1 gramme de radium, soit 37 milliards de Bq. 

- Le becquerel (Bq) = nombre de désintégrations en une seconde.


Celles qui tiennent compte de la notion de dose absorbée: 

- Le rad (rad) = 0,01 gray. 

- Le gray (Gy) = 1 gray correspond à 1 joule/kg et à 100 rad.


Celles qui tiennent compte d'équivalent de dose (effets biologiques): 

- Le rem (rem) = 0,01 joule/kg. 

- Le sievert (Sv) = 100 rem (attention le sievert mesure aussi d'autres grandeurs, ce qui ajoute encore à la confusion). 

  

C'est ainsi que lorsque l'on vous parle en rad, on vous trompe d'une certaine façon en oubliant de préciser que pour une même dose absorbée de 30 rad, par exemple, les effets biologiques correspondront à 0,3 Sv si l'irradiation est faite par un rayonnement gamma, et à 3 Sv si c'est par un rayonnement alpha, soit 10 fois plus.


Et, si l'on vous parle en becquerels, c’est encore plus trompeur, car si pour 1000 Bq venant du carbone 14 cela correspondra à 0,0002 mSv*, pour de l'uranium 238 cela correspondra à 0,5 mSv*, soit 2500 fois plus, et cela correspondra à 120 mSv* si les 1000 Bq proviennent du plutonium 239 (le plutonium n'est jamais naturel).


600.000 fois plus de dégâts biologiques à quantité d'irradiation égale, si la source est du plutonium 239 au lieu du carbone 14!


Cela relativise la valeur et l'intérêt d'une information officielle donnée en Bq (sur la contamination du lait, par exemple, et encore, lorsqu'elle est donnée...)!


*Pour une inhalation rapide, et pour un adulte..., car la dose est encore 2 à 5 fois supérieure pour un enfant de 3 mois! 

  

**NB : 1000 Bq pour les produits laitiers est un objectif que l’AIEA voulait atteindre depuis longtemps: C’EST FAIT!


Et c’est démentiel, d’autant que cela dépend de la nature des contaminants, et alors que l’on sait que 20 Bq seraient le maximum pour limiter les atteintes cardiaques chez les enfants (10 Bq étant le « mieux »)!!!


Désormais, la pollution massive par les radionucléides, facteurs de cancers, leucémies et malformations, est officiellement NORMALE!


Travaux de Yuri et Galina Bandazhevsky (Yuri a été condamné à 8 ans de prison le 18/06/01 pour ses travaux qui vont à l’encontre du développement du nucléaire dans le monde, et placé en liberté surveillée le 5/08/05).


http://www.dissident-media.org/infonucleaire/banda.html 

http://soutienliquidateursetvictimestchernobyl.over-blog.org/article-yuri-67163539.html 

http://www.rebelle.net/agir/yuri.htm 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bandazhevsky 

 

Rappel  de ce que nous disons depuis 35 ans:


"Notion de dose d'irradiation artificielle (directe ou par contamination) "admissible" (pour un être humain) : C'est simple, la dose d'irradiation artificielle admissible, venant en plus de l'irradiation cosmique et tellurique naturelle, c'est zéro. Toute augmentation contribue à accroître le nombre de cancers, de leucémie et de malformations génétiques. Seulement, à ce niveau (zéro), pas de développement du nucléaire possible. Déterminer cette dose supplémentaire "admissible", consiste donc à évaluer le niveau d'augmentation du nombre de cancers, de leucémies et de malformations génétiques, "admissible" dans une population exposée, et pour ses descendants, entraînant selon les termes officiels, "une charge acceptable"...!!


Or c'est pour ce genre de délicatesses officielles que pour nous, le nucléaire est précisément inacceptable.". 

 

Quand comprendrez-vous que ces gens ne cherchent pas à protéger notre vie, et qu'au vu de leurs pratiques, on peut même se demander s'ils ne cherchent pas à nous rendre malades, voire plus (mais la question ne se pose plus pour nous...)? Cimme indiqué dans le film "Controverses nucléaires" Autour de Tchernobyl, l'espérance de vie passe de 75 à 55 ans... 

 

- Surréaliste et significatif: 

 

17 avril 2011 (Japon)


La  Commission de Sûreté Nucléaire du Japon ne parvient pas à envoyer des experts à Fukushima.


Haruki Madarame le président de Commission de Sûreté Nucléaire du Japon qui compte au total 45 experts indépendants et professeurs d'universités, dont il est prévu qu’ils doivent être convoqués immédiatement in situ en cas d’accident nucléaire ou d’urgence pour réaliser des évaluations et enquêtes, s’indigne qu’il n'a pas encore réussi à envoyer les experts désignés par la préfecture de Fukushima à la centrale nucléaire. "Le plan national de catastrophe oblige que nous soyons présents", il a déclaré samedi.


La commission a envoyé des membres de son secrétariat à la préfecture depuis le début de la crise du complexe nucléaire, mais un fonctionnaire du gouvernement a dit ''Il semble qu’il y ait un problème puisque
aucun des experts désignés n’est allé à Fukushima.


La question devrait être examinée dans le cadre d’une enquête suite à l'accident.''


Ndlr : Original en anglais pour le croire:


The commission has dispatched members of its secretariat to the prefecture since the crisis began the nuclear complex but a government official said, ''It seems a problem that none of the designated experts has gone to Fukushima. The matter should be examined in the course of post-accident fact-finding.''. 

 

Énorme: Le réacteur à ciel ouvert de Fukushima


"Le nucléaire, c'est la désinformation obligatoire: comment voulez-vous rassurer les gens en leur affirmant que vous saurez vous occuper de choses pendant 24 000 ans*? A moins d'être immortel, c'est bel et bien leurrer les personnes. A Fukushima, dès le début du problème, on en a eu une preuve éclatante qui ne fait que perdurer depuis. La firme Tepco, qui n'avait même pas reconduit l'assurance de sa centrale au motif que ça lui coûtait très cher, a menti sur toute la ligne et continue de mentir tous les jours sur ces installations foireuses. Car malgré ses efforts incommensurables pour minimiser la catastrophe en contrôlant les images qui y font référence, la firme privée japonaise n'a pas réussi à tout nous cacher. Certaines images reçues il y a quelques jours montrent des faits alarmants: l'enceinte dite de confinement du réacteur N°4 a quasiment disparu, et, chose étrange, les images rapportées par un petit drone démontrent que Tepco n'a pas construit ses réacteurs selon les plans remis à la communauté internationale lors de leur édification... construite au rabais, Fukushima présentait, avant même toute idée de tsunami, des risques évidents pour la sécurité.".

 

La suite de cet intéressant article ici:

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/atom-heart-fucker-saison-13-le-92843 

 

*En fait, beaucoup plus... 

 

- Japon: Des voitures et du personnel contaminés:


Des fonctionnaires des douanes de Nakhodka, ont détecté une contamination radioactive sur la surface de sept voitures et un manipulateur. L'excédent du rayonnement de fond de marchandises allant de 2 à 7 fois plus élevé que le fond naturel. 

 

- La biomasse exploitable pourrait fournir jusqu’à 90 % de la consommation énergétique mondiale:


http://www.bioenergie-promotion.fr/8137/etude-de-marche-sur-la-methanisation-et-la-valorisation-du-biogaz-en-france/ 

http://www.bioenergie-promotion.fr/tag/dechets-menagers/ 

http://www.apere.org/docnum/recherche/view_docnum.php?doc_filename=doc1163_Ren%202801-Focus_Chiffres_biomasse.pdf&num_doc=1163 

 

- Centrale nucléaire du Blayais (Gironde), les pompes de secours sont-elles mises hors d'eau?


...La précision n'a pas tardé à arriver, émanant d'une employée d'EDF:


"Non, des travaux de mise hors d'eau du diesel alimentant les pompes de secours de la centrale du Blayais n'ont jamais été effectués. L'ensemble est toujours inondable. Mais c'est en projet... depuis la catastrophe, de 1999 et, au moment où j'écris ces lignes, tout est resté en l'état depuis 12 ans!!! Ces gens sont des incompétents, des irresponsables et des cons. Il se foutent simplement de votre gueule. Ça ne date pas d'hier et ça continuera. C'est honteux, scandaleux. LE JEUNE DIRECTEUR DE LA CENTRALE, QUI N'A QUE LE MOT "SÛRETÉ" À LA BOUCHE, EST PARFAITEMENT AU COURANT. CES GENS SONT DES CONS.".


On se demande si cette employée ne serait pas un peu désabusée... Attention au syndrome "France Télécom"... Encore que, travailler pour le nucléaire, c'est déjà une forme de suicide... 

 

- Attention, un deuxième Fukushima n'est pas exclu: 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/27/attention-un-deuxieme-fukushima-n-est-pas-exclu_1513460_3232.html 

 

 

- Fukushima : prévisions du nuage pour les jours à venir: 

http://transport.nilu.no/browser/fpv_fuku?fpp=conccol_Xe-133_;region=NH 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 13:57

 

Le salaire des apprentis-sorciers

 

La pollution nucléaire de Fukushima est - et va être -, pendant longtemps, pas seulement au Japon mais aussi au niveau mondial, beaucoup plus importante et beaucoup plus grave que ce que, jusqu'ici, l'on a couramment donné à entendre.

 

En conséquence, la nécessité de protection individuelle, sur toute la Terre, actuellement et pendant longtemps, est beaucoup plus grande que ce qui a, aujourd'hui, été admis par les autorités et compris par les populations des différents pays.


Les USA veulent bombarder Fukushima

Le professeur Christopher Busby du Comité Européen sur le Risque d'Irradiation révèle que les experts nucléaires français et américains se sont affrontés sur les mesures extrêmes à prendre à Fukushima.


Les USA envisageraient de bombarder la centrale pour la noyer dans l'océan.


L'expert nucléaire Chris Busby a révélé, le 17/04/11, dans une interview au Alex Jones Show, que les conseillers nucléaires américains et français se sont affrontés sur les mesures d'urgence à prendre à Fukushima.


Selon Chris Busby, la situation serait bien plus tragique que ce que les autorités reconnaissent, et justifient amplement le passage de l'accident au niveau 7.

 

 

En effet, plusieurs réacteurs seraient à l'air libre et leur réaction hors de contrôle, impliquant un rejet permanent de radionucléides,  notamment du plutonium provenant du coeur n°3 qui était alimenté au MOX.


Les niveaux de radiation devenant trop élevées pour que des équipes puissent être maintenues sur place, les experts se querellent sur le choix de solutions plus radicales.


Les USA envisageraient de bombarder la centrale pour la noyer dans la mer.


La France, qui a fourni le MOX, veut encore croire qu'il est possible de noyer les réacteurs dans du béton.


La querelle traduit l'impuissance des experts devant l'ampleur du désastre et les proportion titanesques des l'impacts avérés et potentiels, qui laissent les autorités désemparées.


Nous vivons la conséquence du syndrome de dénégation consciente de l'industrie nucléaire. Des catastrophes d'une telle ampleur et aux conséquences tellement dramatiques n'ont tout simplement pas été envisagées, car elles ne sont ni maitrisables ni justifiables.


On a donc décidé de les ignorer purement et simplement et de se bercer d'illusions. L’extrémité des mesures envisagées montre à quel point les autorités sont désemparées.


La perte de contrôle n'étant pas avouable, le blackout médiatique est total et la minimisation des dispositions de protection à prendre en cas de radiations est tout simplement criminelle.


La pollution par radionucléides aux USA a été minimisée par l'élévation des dose admissibles.


Les zones évacuées par les autorités japonaises seraient, toujours selon Chris Busby, bien trop restreintes et il serait urgent de fournir aux habitants une zone de 200 km autour de la centrale, avec de l’eau et des aliments provenant de zones non contaminées. Or cette zone de 200 km englobe une grosse partie de l’agglomération de Tokyo et ses 32 millions d’habitants.


Les mesures faites par prélèvements au sol montrent que les «taches» de contamination au sol dans la zone interdite de Fukushima pourraient être plus radioactives, plus toxiques et plus étendues qu’à Tchernobyl, en dépit de la situation en bord de mer de la centrale, qui réduit presque de moitié la zone de retombées potentielle.


Le plus préoccupant demeure l’incapacité des autorités à mettre un terme à la contamination de l’environnement, que ce soit l’air, le sol ou la mer, dans laquelle des tonnes d’eau radioactive sont constamment déversées. Ces pollutions sont largement dispersés par les courants comme par les vents et cela à l’échelle de la planète.


Le Comité Européen sur le Risque d’Irradiation publie une brochure de recommandations à destination du public (en anglais):


http://www.euradcom.org/2011/ecrr20...

 

 

 

Source:

 

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/les-usa-veulent-bombarder-92277

 

 

Relayé sur différents sites et blogs:

 

http://www.news-26.com/politique/378-les-usa-veulent-bombarder-fukushima.html

http://fr.sott.net/articles/show/3285-Les-USA-veulent-bombarder-Fukushima

http://www.melekher.com/detail/les-usa-veulent-bombarder-fukushima.html

http://stefouxxx.wordpress.com/

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 15:43

Message relayé

 

Pétition en faveur des Plantes Médicinales:
L'Ouragan sur Internet


Chers amis,

  • Notre pétition contre la directive européenne sur les plantes médicinales (THMPD) a déclenché un ouragan sur Internet. Faites circuler la nouvelle version de notre vidéo, qui est à l'adresse suivante: www.defensemedecinenaturelle.eu.

  • Compte tenu de la dimension européenne du problème et de vif débat suscité sur les sites francophones, nous lançons une version anglaise de la pétition. Cliquez ici pour y accéder. Ou transférez ce lien à vos contacts européens: http://savenaturalhealth.eu.

  • Lisez en bas de ce courriel l'interview de Thierry Souccar sur les dangers qui pèsent sur la santé naturelle en Europe. Thierry Souccar est le fondateur du site de référence  www.lanutrition.fr, et co-auteur du best-seller "Santé, Mensonge et Propagande", aux Editions du Seuil. (Thierry Souccar publie aussi une newsletter sur les nouvelles découvertes de la santé naturelle : vous pouvez la recevoir gratuitement en cliquant ici).

  • Nous répondons ci-dessous aux fausses rumeurs qui ont suivi notre pétition. Vous pourrez constater que loin d’être une vue de l’esprit, comme certains l'ont écrit, la menace contre les plantes médicinales est bien réelle.

  • Notre but est maintenant de faire évoluer cette réglementation dans le sens d’une plus grande liberté d’accès aux plantes.

  • L'objectif est UN MILLION de signatures. Nous vous demandons donc de faire circuler le lien vers notre vidéo en français www.defensemedecinenaturelle.eu, ainsi que notre vidéo en anglais auprès de toutes les personnes que vous connaissez et qui peuvent jouer les relais dans les autres pays européens :  http://savenaturalhealth.eu


Réactions... et contestations

 

Notre vidéo et notre pétition ont déclenché un intense débat public, y compris des articles dans la grande presse (Le Point) et une émission à la télévision belge. Vos signatures ont d'ores et déjà obligé les autorités européennes à clarifier leur position, et notre mouvement a été l'occasion pour les différents acteurs de préciser leurs analyses.


Le danger de la directive 2004/24/CE (le nom officiel de la THMPD) étant majeur, nous avons immédiatement reçu le soutien de centaines de blogs et sites Internet, et de dizaines de milliers d'internautes qui ont relayé notre appel.

En revanche, plusieurs voix influentes ont critiqué notre action, alors que nous pensions au départ que nous pourrions compter sur leur soutien.


Nous avons été très surpris de ces réactions négatives, d'autant plus que certains ont été jusqu'à faire circuler sur Internet des messages accusant notre Collectif de n'être qu'un faux-nez de l'industrie des compléments alimentaires. Pire encore, des rumeurs ont circulé sur Internet prétendant que la THMPD ne représente AUCUN danger pour les plantes!!


Nous souhaitons répondre méthodiquement à ces accusations infondées, tout en précisant que, pour beaucoup, elles portaient plus sur la forme que sur le fond:


L’article du Point

Le magazine Le Point a publié le 29 mars un article dénonçant notre mobilisation comme une simple fausse rumeur sur Internet. A l'appui de cette violente accusation, la réaction de Frédéric Vincent, porte-parole de la Commission européenne sur les questions de santé, qui déclare, sans rougir, que «Cette rumeur relève du délire». «Il est hors de question pour nous de retirer ces produits du marché», martelle-t-il.

 

Les choses sont-elles si claires? Absolument pas, comme en témoigne la suite de l'article:


«Il y avait des autorisations délivrées sur des bases un peu légères», continue Frédéric Vincent. «La Commission a donc imaginé un système de régulation calqué sur le modèle des médicaments classiques, mais simplifié.»


Nous y voilà. Après avoir dit que l'alerte que nous diffusons «relève du délire», le fonctionnaire européen admet précisément ce que nous dénonçons: une nouvelle procédure d'agrément pour les plantes médicinales à usage thérapeutique, certes simplifiée, mais néanmoins inspirée de la procédure prévue pour les médicaments classiques, et donc coûteuse et potentiellement hors de portée pour d'innombrables petits fabricants qui n'ont pas les départements de juristes des industries pharmaceutiques.


La suite de l'article est à l'avenant.


Le journaliste écrit en toute lettre que «Aucun test sur l'efficacité ou la sécurité des herbes ne sera exigé», et qu'il suffira aux fabricants de donner «des preuves que le produit a été utilisé à but médical pendant les trente dernières années, dont au moins quinze ans au sein de l'Union européenne».


Mais d'une part, rien n'indique que réunir de telles preuves sera si simple que cela. Pour de nombreux fabricants artisanaux, monter de tels dossiers pourrait bien se révéler hors de portée, et c'est justement ce que nous dénonçons.


D'autre part, et c'est bien plus grave, le journaliste, qui vient d'affirmer que « aucun test d'efficacité ne sera exigé » conclut son paragraphe sur une déclaration du même fonctionnaire européen, Frédéric Vincent, qui affirme, goguenard: «Ceux qui n'ont rien fait paniquent. Il leur suffit pourtant de prouver que leurs herbes ont une efficacité». (Source)


Il faudrait savoir! Les fabricants devront-ils ou non apporter des « preuves », au sens où on l'entend pour les médicaments, de l'efficacité des plantes médicinales?


Comment, dans ces conditions, nous accuser de «fausse rumeur», alors que le porte-parole de la Commission européenne, confirme exactement ce que nous dénonçons: la nouvelle procédure européenne obligera les petits fabricants à «prouver l'efficacité» de tous les remèdes utilisés à base de plantes, avec les coûts, les délais, et les tracasseries administratives que cela implique.


D'autres critiques, plus sérieuses, ont émergé de part et d'autre.

La position de Thierry Thévenin,
président du syndicat SIMPLES (artisans herboristes)


Le Président du syndicat d'herboristes SIMPLES, Thierry Thévenin, que nous citions dans notre vidéo, a lui aussi dénoncé notre pétition comme de la « propagande ».

Mais le problème, c'est qu'il faut lire la suite de ce qu'a écrit Thierry Thévenin. Certes, il écrit que notre texte accumule «raccourcis et effets d'annonce chocs».


Mais juste après, Thierry Thévenin écrit:


«Cet appel présente toutefois le mérite de soulever et de porter au débat public la question du développement inquiétant (voire terrifiant) de l’arsenal des normes, des experts, des homologations qui aboutit au verrouillage et au contrôle du secteur des plantes médicinales, des médecines complémentaires et de l’herboristerie, comme d’ailleurs celui de presque tous les autres secteurs de notre civilisation». (Source)

 

Ailleurs sur le site, il écrit que:


«[Cet appel] a le mérite de mettre en lumière un phénomène bien réel et inquiétant: l’inflation galopante des outils et des procédures réglementaires qui, sous le louable prétexte de protéger le public, le déresponsabilisent et l’assujettissent progressivement aux rares groupes de pression ou d’intérêt - groupes de lobbying - (industriels, distributeurs, médias,…) qui sont suffisamment organisés et puissants pour avoir les moyens de décrypter, analyser, orienter ces mesures ou même plus simplement d’exister légalement en passant à travers le crible de ces dispositions juridiques d’une incroyable complexité. Si vous en doutez ou si voulez simplement mesurer cette complexité, allez explorer l’adresse suivante:
http://ec.europa.eu/health/human-use/herbal-medicines/index_en.htm
» (Source)


Nous sommes donc d'accord sur le fond avec Thierry Thévenin. Sous couvert d'assurer «notre sécurité», de nouvelles directives liberticides sont mises en oeuvre par l'Administration sous la pression de lobbys, et c'est exactement ce que nous dénonçons, une nouvelle fois.

Cette nouvelle réglementation européenne est tout sauf un fantasme; le processus d'étouffement des médecines complémentaires est en cours, et ne fera que s'accélerer si les citoyens ne se mobilisent pas.

Il est plus qu'urgent aujourd'hui d'opposer un front uni à «l'inflation galopante des outils réglementaires» dénoncée par Thierry Thévenin, qui porte atteinte à nos libertés les plus fondamentales, à commencer par notre liberté de nous soigner autrement.

Il est plus urgent que jamais de poursuivre notre mouvement, et de lui donner une ampleur européenne. Merci de continuer à faire circuler notre vidéo (nouvelle version): www.defensemedecinenaturelle.eu.
 

Une autre critique

Une autre critique, reprise par plusieurs commentateurs, a consisté à nous reprocher de dénoncer une directive entrant en application le 30 avril 2011, alors qu'elle a en réalité été votée dès 2004, et que les fabricants ont donc eu sept années pour «se mettre aux normes».


Sur un plan strictement juridique, nous faisons notre mea culpa: Au lieu d'écrire, «une nouvelle directive entrera en application le tant», nous aurions dû écrire: «une directive de 2004 entrera en vigueur de plein droit le tant». Nous avons changé notre vidéo en ce sens.


Cependant, sur le principe, nous ne retirons pas un cheveu à ce que nous dénonçons:


La Commission Européenne nous dit: «attention, nous allons vous imposer de nouvelles restrictions. Mais ne vous plaignez pas, vous avez un délai pour vous préparer». Pour nous, le fait qu'il s'agisse d'une directive entrant en application en plusieurs étapes n'enlève rien à son caractère abusif.

Le syndicat des fabricants de compléments alimentaires

 

Enfin, nous voulons aussi répondre aux propos du syndicat des fabricants de compléments alimentaires Synadiet, repris aussi par certains blogs.

Selon eux, cette directive européenne, dans la mesure où elle offrirait un cadre juridique simplifié aux plantes médicinales, ne change rien par rapport à la législation française en application jusqu'à présent, et pourrait même leur être favorable.

Pour le Synadiet, « le seul impact que pourrait avoir cette directive 2004/24/CE concerne les produits de médecine chinoise et indienne ».

Outre que, selon nous, la médecine chinoise et la médecine indienne peuvent difficilement être considérées comme une simple épiphénomène de la médecine par les plantes, il nous semble utile de rappeler que la législation française est, justement, extrêmement pointilleuse et restrictive sur le sujet de la médecine naturelle, et que le fait que l'Europe entérine cette législation justifie nos craintes et le mouvement de dénonciation que nous avons souhaité initier.

La raison en est simple, et c'est une question de principe: au lieu d'interdire la vente de remèdes à base de plantes dont la dangerosité et la toxicité ont été prouvées, ce qui serait évidemment souhaitable et parfaitement légitime, l'administration française a pris historiquement le parti d'interdire toutes les plantes qu'elle n'avait pas explicitement autorisées.


Le résultat est connu: Sur des dizaines de milliers de plantes médicinales existant dans le monde entier, donc plus de 1500 en France métropolitaine seulement, selon le Professeur Fournier, seules 34 – oui, trente-quatre! - ont été autorisées en France jusqu'au début des années 2000.


Avec l'Union Européenne, on a observé un léger frémissement, le nombre de plantes autorisées passant à 148, en dix ans.


Il n'en reste pas moins que, à ce rythme, et avec les coûts que cela induit pour les fabricants, les citoyens européens seront, durant des décennies, privés de milliers de plantes médicinales, et ce par le fait de la directive, la THMPD, que nous jugeons donc arbitraire, et que nous souhaitons dénoncer.


Nous avons besoin de vous

 

Plus que jamais, nous voulons nous mobiliser, et continuer à mobiliser, les citoyens autour de nous, pour amender la directive THMPD et, si possible, la supprimer.


Après l'onde de choc que nous avons provoquée à la Commission Européenne par notre seule pétition en français, il est clair que nous pouvons engager un vrai bras de fer si notre mouvement s'étend.


Alors merci de continuer à faire circuler notre pétition www.defensemedecinenaturelle.eu, et de faire connaître à tout votre entourage européen l'existence de notre vidéo en anglais: http://savenaturalhealth.eu.


Enfin, pour les personnes qui souhaitent aller plus loin sur le sujet de la THMPD, nous avons décidé de donner la parole à un expert incontesté du sujet, Thierry Souccar, co-auteur avec l'avocate Isabelle Robard du best-seller «Santé, mensonge et propagande» (Editions du Seuil).


Dans l'interview exclusive ci-dessous, Thierry Souccar fait le point sur les dangers qui pèsent aujourd'hui sur la médecine naturelle en Europe.

Avec tous nos remerciements pour votre mobilisation.

Augustin de Livois

 

Pour le Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle

 


Trois questions à Thierry Souccar

Thierry Souccar, vous êtes co-auteur du best-seller «Santé, Mensonges et Propagande» (Editions du Seuil)? qui dénonce notamment les excès des réglementations sur les compléments alimentaires. Que pensez-vous de cette campagne contre la directive THMPD?

Thierry Souccar. Il faut d’abord dire ce qu’est cette directive européenne. Elle a été prise en 2004, pour une application en 2011, et elle poursuivait deux objectifs: donner un cadre règlementaire aux plantes médicinales traditionnelles sans usage médicinal bien établi mais dont l’usage est traditionnel depuis au moins 30 ans dans la communauté (ou 15 ans dans un pays tiers), et assurer au consommateur une sécurité d’utilisation. Par rapport aux médicaments, les formalités d’enregistrement sont allégées puisqu’il suffit de déposer un dossier reposant sur la démonstration d’un usage traditionnel pour l’indication retenue et attestant de la qualité des procédés de fabrication. Il est possible, en étant optimiste, qu'en offrant un cadre législatif aux plantes médicinales, elle en facilite l'usage, notamment en France.

 

Malgré tout, l’émoi suscité par la date butoir d’avril 2011 et la campagne qui a suivi est légitime. Tout d’abord, les fabricants qui ne se sont pas mis en conformité ne pourront pas continuer à commercialiser leurs plantes, donc le consommateur craint à juste titre d’avoir des difficultés à se procurer ses plantes habituelles, au moins momentanément, et il ne l’accepte pas. Ensuite, certains reprochent à la directive de favoriser les plantes européennes, et dans une moindre mesure chinoises et indiennes (ayurvédiques) au détriment des centaines ou de milliers de plantes «exotiques» africaines ou américaines ou d’Océanie.

 

Enfin, il y a le coût d’enregistrement, qui varie considérablement d’un pays à l’autre. On craint une course à l’armement, de plus en plus lourde, de plus en plus contraignante, de plus en plus coûteuse qui ne profite qu’aux grosses structures. On aurait pu imaginer une procédure plus simple, sur la base de monographies mises à disposition par l’Europe, assorties d’un coût d’enregistrement réduit, par exemple quelques dizaines d’euros comme c’est d’ailleurs le cas en république tchèque.

 


L'approche adoptée par la Commission européenne pour encadrer l’utilisation des médicaments est-elle une menace pour la liberté thérapeutique?
  

Tout d’abord s’agissant de santé, la priorité est évidemment d’être extrêmement vigilant. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de règles, de contrôles et d’une administration capable de les exercer avec mesure et équité. Jusqu’ici, en matière de libertés thérapeutiques, l’Europe a joué un rôle positif; elle a servi de rempart contre les débordements d’administrations nationales qui sont, comme en France, souvent hostiles aux médecines complémentaires. Par exemple, l’utilisation dans les compléments alimentaires des plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée était bien plus limitée en France que dans la majorité des autres états membres de l’Union Européenne. Or, grâce à l’Europe, depuis 2008 un décret a fait passer de 34 à 148 les plantes qui ne relèvent plus du monopole de distribution pharmaceutique. C’est insuffisant, mais c’est mieux.


Par ailleurs, le cadre juridique mis en place au niveau européen a permis à des fabricants et des thérapeutes de gagner des procès face à l’administration française, et la France a aussi été condamnée à de maintes reprises par la Cour européenne de justice pour abus de droit et non respect des règles européennes, de libre circulation par exemple. A nous tous de faire en sorte que l’Europe reste cet espace de liberté et surtout qu’elle l’élargisse. Nous devons, par exemple, exiger plus de transparence de l’Agence européenne du médicament, qui est traversée par les mêmes conflits d’intérêt que ceux mis à jour à l’Afssaps. Nous devons amener Bruxelles à élargir le périmètre des allégations, des substances et des doses autorisées dans les compléments alimentaires.

 

Nous devons avoir cette même démarche d’élargissement pour les plantes médicinales d’usage traditionnel et pour d’autres pratiques complémentaires comme la naturopathie ou la médecine chinoise. Nous devons aussi veiller à ce que l’arsenal règlementaire reste raisonnable.

 


Quels sont les principaux dangers, selon vous, qui pèsent actuellement sur les médecines naturelles, en Europe?
  

En ce qui nous concerne, nous Français, les principaux freins viennent de notre administration nationale, qui est, comme je l’ai déjà dit, traditionnellement hostile aux compléments alimentaires, hostile à la libération des plantes qui relevaient ou relèvent du monopole pharmaceutique, hostile à la naturopathie, à la médecine chinoise, etc.

 

La réglementation prise au niveau européen oblige la France à desserrer son étau, mais l’Europe est encore très perméable aux exigences des Etats-nations. Certains de ces états, qui ont une vision extrêmement restrictive des médecines naturelles, exercent une influence sur la règlementation. Par exemple, dans le cas des compléments alimentaires on sait que la France a tout fait pour limiter la portée des mesures prises au niveau européen. Il est donc nécessaire d’exercer un véritable contre-pouvoir au niveau des instances qui discutent de ces règlements touchant aux médecines naturelles pour permettre l’accès à des substances ou des pratiques de santé qui ont prouvé leur intérêt, mais qui restent aujourd’hui inaccessibles aux Européens, quand elles ne sont pas purement et simplement illicites.


Thierry Souccar diffuse par courrier électronique des informations gratuites sur les nouvelles découvertes de la médecine naturelle et de la nutrition. Pour vous inscrire vous aussi, cliquez ici.


******************

Ce message vous est envoyé par le Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle.

Pour nous écrire: contact@defensemedecinenaturelle.eu.

Pour nous envoyer de la documentation par courrier, merci de vous adresser à:

Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle
253A Chaussée de Wavre
B-1050 BRUXELLES - BELGIQUE

 

 

La position de L'Art de Vivre Sain:

 

Au-delà des querelles d'experts en droit européen, le danger est réel et un front uni est nécessaire pour défendre efficacement le droit inaliénable de chacun de se soigner sans restrictions, en fonction des principes de la Santé Naturelle, à l'aide de toutes les plantes, combinaisons de plantes et préparations à base de plantes pouvant avoir un effet thérapeutique bénéfique.

 

L'heure est grave et l'enjeu est important. Regarder la vidéo et faire regarder la vidéo c'est utilement s'informer. A la suite de ça signer la pétition pour  s'unir au mouvement en cours et pouvoir ainsi atteindre un million de signatures et ensuite efficacement peser sur le cours des choses en matière de santé naturelle et de libre droit de commercialisation et d'utilisation des plantes qui soignent, c'est probablement faire preuve d'un certain réalisme...

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 06:16

Un nouveau cas d'intimidation
de la part de la MIVILUDES

CICNS (7 mars 2011)


«Aigle Bleu» est un amérindien du Canada, «guérisseur spirituel» de La Ligue de Nations Indiennes d’Amérique du Nord. Il vient en France proposer des stages, dont le contenu est dénoncé par les autorités.


Récemment, il a reçu un courrier d’une organisatrice française de ses rencontres: «Si le stage de février avait eu lieu, nous aurions vu débarquer la brigade de luttes contre les sectes (…); je suis dans l’obligation d'annuler la manifestation pour avril.».

 

La critique officielle rapportée par l’organisatrice est la suivante: «Les pratiques préconisées contre le cancer sont tout à fait hors champs de ce que la médecine "traditionnelle" énonce (…) à ce titre, les personnes les plus faibles pourraient rentrer dans une forme de gouroutisation».

 

Ce à quoi «Aigle Bleu» répond sur son blog: «Je n'offre ni traitements ni produits pour le cancer, alors comment je pourrais influencer ou nuire à quelqu'un qui souffre de cancer? La seule chose que j'offre c'est de l'information. J'ai étudié ce sujet pendant longtemps. Puisque le cancer n'existait pas avant l'arrivée des Européens en Amérique nous n'avions pas de remède pour ces afflictions.

 

J'ai finalement trouvé les recherches du Dr Hulda Clark qui a des théories, confirmées par des très bons résultats thérapeutiques. Je partage donc les informations, que j'ai trouvées efficaces, très logiques et bien documentées, que j'ai lues dans ses bouquins, pour donner des pistes à ceux qui cherchent des alternatives aux méthodes actuelles, et surtout une saine prévention. C'est après tout un monde libre et donner de l'information n'est pas un crime ou une activité sectaire.  C'est à se demander aussi qui a ici un comportement sectaire, celui qui offre de l'information alternative ou ceux qui cherchent a éliminer tout accès aux recherches d'autres humains qui ne font pas partie des organisations officielles!».


Nous ne savons pas ce que propose Aigle Bleu (sans doute pas moins que la MIVILUDES, d’ailleurs) et nous ne remettons pas en question la nécessité d’être prudent à l’égard des multiples prétentions thérapeutiques alternatives qui sont sur le marché aujourd’hui. Mais nous souhaitons souligner l’existence de ces procédés d’intimidation qui se font de plus en plus nombreux. À cet égard, la remarque d’Aigle Bleu sur l’action de la MIVILUDES est tout à fait pertinente: «Cette organisation inspire une peur profonde dans la psyché de certains Français».


Intimidations, peur, assauts policiers de plus en plus fréquents. Il semble que notre pays s’engage de plus en plus profondément dans une répression aveugle et brutale au lieu de privilégier une approche de connaissance qui permettrait plus sûrement de séparer le bon grain de l’ivraie tout en s’intéressant à ce que les recherches alternatives ont à proposer.


De telles situations, scandaleuses dans une démocratie, ne font que nous confirmer l’absolue nécessité de remplacer ces «missions» gouvernementales, et leurs «cellules» régionales qui s’apparentent à des milices de dictatures dans leurs actions, par un observatoire neutre.

 

Malheureusement, à ce jour, la mobilisation des personnes concernées en France est bien trop faible pour peser dans les décisions politiques (moins de 2000 signatures de soutien à ce jour). À quoi faudra-t-il encore assister pour que tout le monde se réveille? (source)

 

 

Source: http://www.sectes-infos.net/intimidations_aigle_bleu.htm

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 18:58

 

Message relayé - Artemisia Collège

 

 

"Vaccins-poisons"


Nous savons à présent qu'il n'y a pas d'autisme chez les non vaccinés (empoisonnés au mercure).


Nous savons à présent que l'aluminium des vaccins-poisons se fixe dans le cerveau pour être la cause de la maladie d'Alzheimer.


Nous savons, par différentes sources médicales, que les cancers sont apparus en même temps que les vaccinations-empoisonnements (pas de cancer chez les non vaccinés)*.


* Il est vrai que l'on trouve des liens cancers/virus, notamment pour les cancers du col de l'utérus. Les vaccins sont probablement des facteurs déclenchants à partir d'un terrain perturbé.


- Dr Mercola: Vaccin anti-polio responsable de l'explosion des cancers:

.
.
- «Le cancer était pratiquement inconnu jusqu’à ce qu’on commence à introduire la vaccination obligatoire contre la variole. J’ai eu à traiter plus de 200 cas de cancers et je n’ai jamais vu un seul cancer chez une personne non vaccinée.». 

Nous savons que les vaccinés sont plus malades que les non vaccinés (jusqu'à 3 fois plus dans certains cas, et jusqu'à aucun malade - scoliose - chez les non vaccinés).


Les vaccins-poisons n'ont donc rien à voir avec la santé, ce qui est logique, ils rendent malade nos enfants, les handicapent et les tuent, ce qui semble bien être leur but unique, si l'on considère que les promoteurs de ces poisons-infectants, sont au moins autant au courant que nous de cet état de fait...


Conclusion: Combien de temps encore laisserons-nous ce crime se perpétrer sans s'indigner ni se révolter, comme cela semble pourtant dans l'air du temps?

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 21:37

 

Les chemtrails:

Maintenant l'on en parle à la télé!

 

 

"Tout arrive"... Et les sujets tabous arrivent parfois aussi à émerger jusque dans les grands médias officiels; même si les chemtrails y sont présentés comme une "croyance conspirationniste", c'est déjà un début, l'on en parle, donc cela peut, à la longue, finir par susciter réflexion et prise de conscience...


La vidéo ci-dessous montre un journal télévisé américain qui en quête et invite ses téléspectateurs à se prononcer sur la question sur leur site ou Facebook. Bien sûr, c'est en anglais, mais il y a aussi un sous-titrage en français...

 

Alors avant l'émotion

d'abord, place à la logique!

 

 

 


.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 11:23

 

Les enfants: les nouveaux cobayes

de l'industrie agro-alimentaire

 

 

"On en crève de la chimie!", on n'arrête pas de le dire, mais la chimie de synthèse ne disparaît pas si vite pour autant...! Pourtant, des avancées existent et le petit film ci-dessous en est une éloquente illustration: Aussitôt que l'on retire les additifs chimiques de leur régime alimentaire le comportement de nombreux enfants change de façon frappante, dans le sens d'une très nette amélioration, non seulement à la maison mais aussi à l'école, dans les salles de classe.

 

Le but des écoles est, en principe, d'éduquer et d'instruire la jeunesse, pas de la polluer avec la cantine chimique! Quand les "éducations nationales" des différents pays "modernes" seront-elles enfin capables de tirer enfin profit de l'expérience australienne ici racontée, de sorte à cesser d'empoisonner la jeunesse "à petit feu" et - ce faisant, - lui procurer ainsi - par une nourriture saine - de réelles conditions d'apprentissage?


Le simple bon sens de ne pas introduire toute cette pollution chimique dans la nourriture on ne l'a pas eu! Aura-t-on, maintenant, celui de la retirer avant que - succombant à ce constant empoisonnement chronique - l'espèce humaine ait totalement disparu de la surface de la Terre?

 

 

 


.
.

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 22:42

Message relayé

 

 

Appels et secours sur la faillite sectorielle de la médecine française.

 

"A l'adresse du Professeur Gueniot, Président de l'Académie Nationale de Médecine.

  

Monsieur le Président,

  

Ayant reçu depuis quelques mois plusieurs emails et coups de téléphone de personnes atteintes physiquement et psychologiquement de maux très divers, insoignables par les praticiens, (ces derniers adressent les patients à leurs confrères psychiatres), j'ose intervenir sur ce sujet et affirmer sans crainte et juste raison que nos médecins français ont 15 ans de retard sur leurs homologues allemands, suisses, hollandais et américains (Dr Rath, Dr Klinghardt, Dr Mutter, etc.), desservant, de ce fait, la médecine


En effet, d'après les livres cités en référence, documents joints, les troubles du comportement et physiologiques dont souffrent de plus en plus de patients ont une origine commune, dans 95% des cas les métaux lourds et plus particulièrement le mercure. Plusieurs étudiants en médecine, des médecins et des dentistes également, constatent personnellement les mêmes troubles. 

 

Les amalgames dentaires, les vaccins (voir conférence du Dr Klinghardt sur site http: //daudon.free.fr, rubrique "mes vidéos") mais aussi divers médicaments, aliments pollués, entraînent les terrains des individus vers la dégénérescence. (Le livre du Dr J. Seignalet "L'alimentation ou la troisième médecine" énumère bien tous ces maux, mais les métaux lourds n'ont pas été mis en exergue).

 

Toute maladie chronique, toute maladie inflammatoire, a pour agent causal principal, l'ensemble des métaux lourds. Enfin, plus le corps est pollué par ces derniers plus la sensibilité de l'individu est frappée de "disgrâce". (Dr Klinghardt).


J'ai voulu être court afin de frapper l'entendement de chacun, particulièrement le vôtre. Vous ne m'en tiendrez pas rigueur puisque nous tentons de résoudre ce problème particulièrement néfaste à la survie de nos nations.


Je termine, monsieur le Président, en vous laissant mes coordonnées téléphoniques afin que vous puissiez me contacter.  A nos volontés de bien faire. Jacques Daudon - 04.92.67.05.48."

  

N-B: Trois livres sur le sujet montrent bien que ma mise en garde n'a rien d'un fantasme:

 

Maladies émergeantes: Comment s'en sortir?


Retour à la vie Christiane Bee Mercure


L'amalgame dentaire Dr Mutter

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 16:47

 

 INCROYABLE  N(P)OURRITURE!!! 

 

Alex Jones est un journaliste d'investigation américain. Il aborde de nombreux sujets touchant à la politique, le nwo, la société, la santé, etc... Il parle ici (voir vidéo ci-dessous) de la nourriture de tous les jours, la nourriture quotidienne: la nourriture industrielle.


Effrayante de vérités, à voir absolument avant le toujours possible retrait de cette vidéo (sous-titrée en français) d'Internet. La fin de la vidéo, toutefois, met aussi en relief des faits incitant a espérer, et, surtout, à agir!


Face à cet incroyable constat de la pollution généralisée de la nourriture et de la boisson, la solution, pour, autant que possible, préserver sa santé et celle de ses proches, est de manger le plus naturel et BIO et le moins transformé possible (préférer les produits bruts aux produits élaborés).


A lire: Livre de France GUILLAIN: "Manger bio, c'est pas cher" - Editions Jouvence.


Elle a, avec de petits revenus, élevé 8 enfants en Bio. Il y a une façon de manger bio pour que cela ne coûte pas plus cher, et, surtout,  vous ferez de plus en plus de grosses économies sur le fait d'être de plus en plus en bonne santé. Être malade coûte de plus en plus cher et, en plus, cela fait souffrir!

 

Lire aussi: "Manger Bio, ce n'est pas du luxe!" du Docteur Lylian Le Goff. Voir présentation détaillée ci-dessous...


 

 




Du luxe? Non, une nécessité!

Manger Bio c{e n}'est pas du luxe!


"Manger bio, c'est pas du luxe", de Lylian Le Goff

Manger bio, est-ce vraiment du luxe? Comment comparer les coûts entre bio et non bio? Dans ce livre, l'auteur met tout sur la table et apporte des réponses sans ambiguïté. Disons-le d'emblée: manger bio n'est pas plus cher que consommer des produits "conventionnels" à condition de mieux équilibrer ses repas. L'auteur démontre même que les aliments non bio coûtent plus cher au contribuable en raison des subventions versées aux agriculteurs conventionnels. Bien sûr, il faut ajouter à cela le coût des dégâts infligés à notre planète et des soins donnés à ses habitants, malades des pollutions dues à l'agriculture conventionnelle.

Manger bio, c'est aussi faire le choix du développement durable. Pour passer immédiatement à l'action, préserver sa santé et celle de la planète, Lylian Le Goff apporte des conseils nutritionnels, des recettes et des menus chiffrés. Médecin, Lylian Le Goff est impliqué depuis des années dans la prévention sanitaire. Co-fondateur et animateur de plusieurs réseaux coopératifs, ses objectifs sont la promotion d'un véritable développement durable et l'essor des produits biologiques.

Préfaces de Nicolas Hulot, Président de la Fondation pour la nature et l'homme et de Jean-Marie Pelt, Président de l'Institut européen d'écologie, professeur émérite de l'Université de Metz.

********

La principale raison du surcoût des produits issus de l’agriculture biologique c’est le manque de soutien à la filière de la part des politiques. Alors que, partout dans le monde, la production bio augmente, en France, elle stagne depuis les années 1990.


Des pays comme l’Allemagne ou l’Autriche ont doublé leur surface agricole utile bio en deux ans grâce à des aides au maintien relayant les aides à la conversion. De plus, le prix des denrées issues de l’agriculture conventionnelle ne prend pas en compte les coûts environnementaux, médicaux et sociaux induits par ce coûteux et néfaste mode de production.


Le contribuable paie aussi à travers les grosses subventions accordées à l’agriculture intensive. Choisir des produits bio procède donc d’une vraie philosophie, d’une volonté de soutenir une agriculture respectueuse de l’environnement, qui fournit des emplois et participe au tissu économique local.


Comment peut-on se débrouiller pour que le bio revienne moins cher que le conventionnel? En fait, il s’agit là aussi d’accepter de modifier des comportements: éviter les plats cuisinés tout prêts, acheter local, éviter les emballages et le gaspillage, moins de viande et plus de végétaux.


La forte progression des élevages est une aberration économique, écologique et sanitaire. La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) le souligne dans un de ses derniers rapports. Le secteur de l’élevage émet des gaz à effet de serre, qui, mesurés en équivalent CO2, sont plus élevés que ceux produits par les transports.


L'élevage intensif est aussi une source principale de dégradation des terres et des eaux. Sans oublier les effets néfastes pour la santé d’une consommation de viande en excès.


Quoi manger, alors? Médecin, le Docteur Lylian Le Goff dispense un véritable cours de nutrition en rappelant les principes de base, en fournissant des tableaux comparatifs chiffrés entre différents menus et en proposant des idées pour varier les repas. Car ce n’est pas parce que l’on consomme bio pour protéger la planète qu’il faut pour autant oublier le goût et les plaisirs de la table.


Vient enfin la question fatidique: Toute la planète pourrait-elle manger bio? L’ingénieur Jean-Marc Jancovici s’est livré à un petit calcul et il arrive à la conclusion que oui, à condition là aussi de fortement modérer notre appétit pour la viande. 

 

Lorsque l’on sait que 55% de la production mondiale de protéines végétales servent à nourrir le bétail, ça laisse songeur...


"Manger bio c’est pas du luxe", par Dr Lylian Le Goff – Editions Terre Vivante – 120 pages – 17 €.

 

Quant à la boisson, la qualité de l'eau est primordiale. Rappelons ici que l'eau en bouteille plastique, même si bonne en elle-même, (Rosée de la Reine, Mont Roucous), est, le plus souvent, polluée par le plastique (phtalates, bisphénol, etc.) et que l'eau du robinet doit impérativement être nettoyée par osmose inverse.

 

Toutefois, il faut aussi savoir qu'une eau osmosée, même si chimiquement pure est biologiquement morte; elle doit donc tout aussi impérativement être ré-informée et re-dynamisée (vortexée) avant d'être bue. Pour aller plus loin sur ce sujet, il est, par exemple, possible de lire le dossier "Quelle eau boire?".

 

Vu l'importance de la question de l'eau il en sera, bien sûr, encore question à l'avenir...

 


.
.
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 20:14

 

Épandages aériens

 

Le film sur les chemtrails! En français pour tout le monde, en une seule partie, à voir grand écran:


Karen Johnson, Sénatrice de l'Arizona:
.
"C'est effrayant pour moi! Et si les gens ne commencent pas vraiment à se réveiller et à affronter le fait qu'il y a des gens qui font des choses terribles...
Je me soucie de ce qui va rester pour mes enfants, je m'en soucie et je suis très inquiète de ce qui va leur rester...
Nous devrions avoir 2 parties par million (ppm) d'aluminium dans notre air et ce graphique montre qu'il y en a 39.000! C'est astronomique... et les gens se demandent pourquoi leur santé se détériore... pourquoi ils ne peuvent plus respirer, pourquoi ils ont l'Alzheimer... C'est très alarmant et effrayant!"
.
L'auteur de la version complète du film en français déclare:

"Avant de commencer un survol rapide de ce documentaire j’aimerais dire un très grand MERCI à "hussardelamort" qui a accepté de me faire parvenir les 7 fichiers de sous-titrage (7 fichiers, car il est en 7 parties acteullement sur youtube) qu’il a fait pour ce film documentaire.

 

Hussardelamort fait un travail énorme pour que tous les francophones de ce monde puissent avoir accès à la vérité. Si vous avez la chance ne manquez pas de le remercier pour tout son travail.

 

Après avoir trouvé la version DVD et après un remontage complet des 7 fichiers de hussardelamort pour en faire qu’un seul de sous-titrage (Ça sa veut dire j’ai fais au dessus de 3000 fois copier coller pour envoyer tout les sous-titres français dans le fichier de sous-titrage originaux anglais), voila pour vous un film incroyable qui apporte des preuves tangibles que nous sommes victimes d’aspersion d’aluminium et de baryum par avion et ce pour des objectifs plutôt obscurs.

 

Ce film doit faire le tour, il se doit d’être visionné par le plus grand nombre de personne possible, car les chemtrails hypothèquent la vie des générations à venir.


Note: Dans ce documentaire j’appuie seulement les preuves scientifiques sur les chemtrails, je n’appuie en aucun moment tout ce qui tourne autour de ce que je considère comme un faux réchauffement climatique inventé par les politiciens et quelques scientifiques.3

 

Ce documentaire à été produit par:  G. Edward Griffin, Michael Murphy et Paul Wittenberger.


What in the world are they spraying? (Que pulvérisent-ils dans le monde?) Un excellent documentaire très complet sur la géo-ingénierie et le phénomène des chemtrails.

 


Pour voir le film cliquer sur le lien ci-dessous:

http://cequevousdevezsavoir.wordpress.com/2011/01/15/what-in-the-world-are-they-spraying-vostfr-le-film-sur-les-chemtrails/ (97 minutes 33 secondes)

  

 

 

 

Un ancien membre du FBI, Ted L. Gunderson, vient tout juste de parler au monde entier, d'empoisonnement mondial par ces chemtrails ou hardes de la mort.


Chemtrails, plus connu sous le nom de "merde de l'air", le 12 Janvier 2011, traduction de la vidéo en français: 


«Les haldes de mort, autrement connu sous le nom de traînées chimiques, sont diffusées et pulvérisées à travers les États-Unis, l'Angleterre, l'Écosse, l'Irlande et l'Europe du Nord (NdJ et de l'ouest). J'ai personnellement vu non seulement aux États-Unis, mais au Mexique et au Canada, des oiseaux qui meurent dans le monde entier, des poissons qui meurent par centaines de milliers à travers le monde. Ceci est un génocide. C'est un poison.


Il s'agit d'assassiner par les Nations Unies. Ce groupement responsable, au sein de notre société, qui active cela, doit être arrêté. Je connais deux des endroits où les avions sont pour propager cette merde sur nous: quatre des avions de l'Air National Guard à Lincoln, Nebraska, et, les autres avions sont à Fort Sill, en Oklahoma.


Personnellement, j'ai observé des avions qui se trouvaient encore dans le Nebraska - Lincoln, Nebraska - à l'Air National Guard. Ils n'ont pas de marques sur eux.


Ils sont énormes, des bombardiers de type sans marques. Il s'agit d'un crime: un crime contre l'humanité, un crime contre l'Amérique, un crime contre les citoyens de ce grand pays (NdR: et les autres ...?).


Ce doit être arrêté! Quel est le problème avec le Congrès? Cela a une incidence sur leur population et de leur peuple et leurs amis et leurs proches et eux-mêmes. Quel est le problème avec eux? Quel est le problème avec les pilotes qui pilotent ces avions et bombardent cette merde, ce poison sur leur propre famille? Quelqu'un doit faire quelque chose.


Quelqu'un au Congrès doit faire un pas en avant et arrêter ça maintenant.


Je vous remercie. Je suis Ted Gunderson


RAPPEL: http://www.youtube.com/watch?v=gR6KVYJ73AU&feature=player_embedded (2 mn 17).


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 22:33

 

"Il est interdit de cultiver votre jardin

et de récolter vos propres graines!"


Loi S510


Notre droit de cultiver notre propre nourriture est en péril. Il est urgent d'agir.


Le projet de loi du Sénat S 510 de sécurité des aliments, Loi sur la modernisation, le vote est imminent!: Il va interdire le jardinage et la conservation des graines!

 

BRAVO! VOUS ALLEZ REAGIR A L'ARTICLE SUIVANT:

"Notre droit de cultiver notre propre nourriture est en péril. C’est urgent.


"Notre droit de cultiver notre propre nourriture est en péril. C’est urgent.


Le projet de loi du Sénat américain S 510 de sécurité des aliments, loi sur la modernisation, le vote est imminent: Il va interdire le jardinage et la conservation des graines!


La Loi sur la modernisation de la sécurité alimentaire, a été appelée «le projet de loi le plus dangereux de toute l’histoire des États-Unis d’Amérique». Il règlementerait le droit du public au développement, au commerce et au transport d’aliments.

 

Cela donnerait un plus grand pouvoir pour réglementer les plants de tomates dans votre jardin. Il accorderait le pouvoir d’arrêter et d’emprisonner des gens qui vendent des concombres dans les marchés agricoles. Il criminaliserait le transport de produits biologiques si vous ne respectez pas les règles autoritaires du gouvernement fédéral.


«Ce sera l’autorité la plus offensive contre la culture, le commerce et la consommation de produits alimentaires et agricoles de notre choix. Il sera inconstitutionnel et contraire au droit naturel ou, si vous préférez, à la Volonté de Dieu.» - Dr Shiv Chopra, Dénonciateur des risques pour la Santé au Canada.


Cette loi tyrannique met toute la production alimentaire (oui, même les denrées alimentaires produites dans votre propre jardin) sous l’autorité du ministère de la Sécurité intérieure. Ce sont les mêmes personnes qui ont mis en place le scanner corporel dans les aéroports.


Cette loi donnerait également au gouvernement Américain, le pouvoir d’arrêter tout producteur de denrées alimentaires, comme un criminel (un «passeur») pour la seule culture de laitue et de la vendre sur le marché d’un agriculteur local.


Elle vend également la souveraineté américaine sur notre propre approvisionnement alimentaire en cédant les droits à l’autorité de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et le Codex Alimentarius (http://www.cancertruth.net/newsletter_2010feb.html/CA-SR.pdf) [en français: http://lavienaturelle.net/resources/CancerTruth+-+Traduction+du+10+F$C3$A9vrier+2010.pdf, dont nous dépendrions.


Il est question de criminaliser la conservation des semences (http://foodfreedom.wordpress.com/2009/06/13/seeds-how-to-criminalize-them/), en faisant passer les jardiniers qui sauvent les semences traditionnelles en criminels de droit commun. Ceci est évidemment conçu pour donner aux sociétés comme Monsanto, le monopole sur les semences.


Ils créeraient un fardeau de paperasserie déraisonnable qui mettrait les petits producteurs à la faillite, entraînant plus de pouvoir sur l’approvisionnement alimentaire, et le monopole du passage à de grandes sociétés multinationales.


Je vous encourage à en savoir plus sur ce projet de loi dangereux à propos du péril alimentaire, sur Wordpress (http://foodfreedom.wordpress.com/2009/06/13/seeds-how-to-criminalize-them), et regarder cette excellente vidéo de NaturalNews.TV (http://naturalnews.tv/v.asp ?v=9209B7B02D4A5A8EA8B71038D6C18D26), qui explique plus en détail le S.510.


Agissez dès maintenant ou nous allons perdre notre droit à produire notre propre nourriture! Signez cette pétition des citoyens pour la santé : http://www.citizens.org/ ?page_id=2312.


Faites-le dès aujourd’hui! Cela est vraiment important. Ce site peut être surchargé avec les gens qui y vont pour protester. Essayez à nouveau plus tard si cela est le cas.


En outre, l’Institut Cornucopia a récemment envoyé un e.mail urgent d’appel à l’action, contenant les informations suivantes:


Comment faire pour protester contre le projet de loi 510 du Sénat:


1) Allez sur Congress.org et tapez votre code postal dans la case, dans le coin supérieur droit.


2) Cliquez sur le nom de votre sénateur, puis sur l’onglet contact de son numéro de téléphone. Vous pouvez aussi appeler le standard du Capitole et demander à être connecté directement au bureau du sénateur: 202-224-3121 202-224-3121


3) Une fois connecté, demandez à parler à la personne du personnel législatif chargé de l’agriculture. Si elles ne sont pas disponibles laisser un message vocal. N’oubliez pas d’inclure votre nom et votre numéro de téléphone.


Donnez-leur ce message à l’appui de l'«Aendement Tester» qui exempterait les petites exploitations, de la loi S.510:


«Je suis un électeur du Senateur___________. Je demande qu’il / elle aille en faveur de l’amendement au projet de loi Tester la sécurité alimentaire. L’amendement Tester exonérera de la plus sûre façon, les petites fermes, les propriétaires-exploitants, les agriculteurs qui commercialisent leurs produits directement aux consommateurs, et les magasins ou les restaurants. La législation sur la sécurité alimentaire ne devrait pas créer de coûteuses et inappropriées barrières réglementaires à l’agriculture familiale, et au mouvement des aliments sains. S’il vous plaît soutenez l’amendement Tester et les opportunités de marché pour les petites et moyennes entreprises, les exploitations familiales, et les petits établissements de transformation alimentaire.»


Vous pouvez également expliquer que vous vous opposez à la Loi sur la modernisation de la salubrité des aliments, dans son intégralité, car c’est une loi destructrice, c’est une « liberté » d’écrasement qui va détruire l’avenir de l’alimentation en Amérique.


Rappelez-vous, l’Amérique a déjà perdu le contrôle de sa masse monétaire de la Réserve fédérale (il y a près d’une centaine d’années). L’Amérique a perdu sa santé en raison de l’industrialisation médicale, à cause de l’agenda à but lucratif. Maintenant, nous risquons de perdre notre droit à cultiver notre propre nourriture, et à sauver nos propres semences, si le projet de loi 510 du Sénat passe.


Cette situation est dangereuse, la loi tyrannique qui serait imposée au peuple Américain, l’amènerait dans une ère des ténèbres et dans la malnutrition. Elle criminaliserait de nombreuses personnes qui cultivent nos aliments, et la production alimentaire se transformerait en un autre monopole des multinationales.


S’il vous plaît prenez le temps maintenant de contacter votre sénateur Américain, et faites entendre la voix de votre ferme opposition à ce projet de loi.


Source: Sante-Naturelle

Texte complet: http://www.mediafire.com/ ?70yt2sr4atxd69z


Etats-Unis: Monsanto propose une loi pour interdire les potagers des particuliers:

http://www.alterinfo.net/Etats-Unis-Monsanto-propose-une-loi-pour-interdire-les-potagers-des-particul iers_a31215.html

 

Voir aussi:


http://www.cancertruth.net/newsletter_2010feb.html/CA-SR.pdf

http://foodfreedom.wordpress.com/2009/06/13/seeds-how-to-criminalize-them/

http://foodfreedom.wordpress.com/2009/06/13/seeds-how-to-criminalize-them/

http://naturalnews.tv/v.asp ?v=9209B7B02D4A5A8EA8B71038D6C18D26

 

Pétition: http://www.citizens.org/ ?page_id=2312


 http://www.google.fr/#hl=fr&q=loi+S510&aq=f&aqi=g1&aql=&oq=loi+S510&fp=e35d8012e6c42e6a

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 21:34

 

Extrait d'une Newsletter de Ty Bollinger

 

 

La FDA ‘‘GESTAPO’’ redevient folle…

Encore!

 

Juste dans l’hypothèse ou vous auriez réellement pensé que la FDA soutiendrait la liberté d'expression... détrompez-vous.

 

Dans un autre exemple absurde de tactique d’intimidation de la Gestapo, se déroulant actuellement, la FDA a envoyé une lettre d'avertissement=

http://www.fda.gov/ICECI/EnforcementActions/WarningLetters/ucm202825.htm

au directeur général de Diamond Foods, pour l'informer que les emballages de sa société de noix, sont  utilisés «en violation de la Loi fédérale sur l'alimentation, les médicaments et les cosmétiques».

 

Victimes-de-la-FDA.jpg 

-«Vais-je obtenir l'emploi? J’ai abattu tous les trafiquants de drogue.» 

-« Ceux-là c’étaient les docteurs, imbécile!, la prochaine fois,

tire sur les herboristes! 

 

C’est un fait : La FDA a perpétré de nombreux raids armés à l’encontre de magasins de vitamines et de cliniques de santé. 

 

Merci à Mike Adams, le ''Ranger Santé'', et à www.NaturalNews.com pour la caricature ci-dessus.

 

"Comment exactement Diamond Foods se trouve-t-il en violation de la Loi ?" vous demanderez-vous. Eh bien, ils ont eu l'audace de dire la vérité sur certains bienfaits des noix, pour la santé,  sur leur site web, comme, par exemple, le fait que les noix protègent contre les maladies cardiovasculaires, et soulagent des douleurs articulaires. Comment osent-ils !  

 

Maintenant, pour ceux d'entre vous qui ne croient pas aux miracles, s'il vous plaît, lisez ce qui suit. Selon la FDA,  au moment même où les aliments Diamond ont énuméré les avantages des noix pour la santé, sur leur site web, les noix (dont nous avons tous si sottement cru qu’elles constituaient un aliment) ont été miraculeusement transformées en "médicament"; les Aliments Diamond se sont rendus coupables de vendre des médicaments non homologués!

 

Malgré le fait que les avantages des noix pour la santé ont été scientifiquement documentés depuis des décennies, qu’il y a plus de 30 articles laissant apparaître, et qui  montrent, que les noix réduisent le risque de crise cardiaque et améliorent la santé cardiovasculaire, la Federal Death Administration (FDA) a fait valoir que les noix magiques sont devenues "des médicaments", et ont donc été "mal identifiées" alors que les Aliments Diamond se sont rendus coupables d’«allégations de santé non autorisées». Par conséquent, ils peuvent faire l'objet d'une saisie ou d'une injonction du gouvernement.

 

OK, maintenant, je crois vraiment que nous vivons dans la matrice!

 

OK, maintenant je crois vraiment que nous vivons dans la matrice! Permettez-moi d'obtenir ce droit. La FDA a approuvé le Vioxx, qui a tué plus de 50.000 personnes, mais ils ont un problème avec les noix!

 

Laissez-moi faire une pause! Il est clair comme le cristal que la FDA est plus soucieuse de protéger les profits de Big Pharma que la santé du public américain.

 

Cette affaire absurde me ramène une dizaine d'années en arrière, quand la FDA Gestapo et la Mafia Médicale avaient jeté de plus en plus leur dévolu sur les producteurs cultivant les "dangereuses" cerises. Vous voyez, les producteurs de cerises ont des liens sur leurs sites Web vers d’excellentes recherches scientifiques (à partir de sites comme Harvard), indiquant que les cerises permettent de réduire l'inflammation et la douleur. La FDA a rapidement envoyé les lettres d'injonction contenant les menaces habituelles (y compris des menaces de prison), s'ils ne retiraient pas immédiatement la vérité sur les cerises depuis leurs sites web.

 

Qu’en ont pensé les producteurs de cerises? Ne savaient-ils pas que vous n'êtes pas censé mettre des liens sur votre site Web pour appuyer vos allégations de bien-être de santé?

 

Si vous n'êtes PAS une entreprise pharmaceutique, vous ne pouvez PAS faire des allégations de santé relatives à votre produit, même si ces revendications sont soutenues par des milliers d'études confirmées. Toutefois, si vous ÊTES une société pharmaceutique, il vous SUFFIT de payer vos chercheurs, de fabriquer des données, comme nous l'avons vu récemment avec le cas dégoûtant du Dr. Scott Reuben. http://www.naturalnews.com/028194_Scott_Reuben_research_fraud.html,

qui est la plus grande fraude dans l'histoire de la recherche médicale.

 

Allez-y directement. La FDA, ce n’est rien de plus que des « briseurs de jambes» au profit de la Mafia Médicale, elle n’est PAS concernée par la vérité, et elle ne s'occupe PAS de notre santé. Ce «commando» moderne n’agit uniquement que pour la protection des bénéfices des compagnies pharmaceutiques.

 

 

Source:  Newsletter Ty Bollinger - Avril 2010.

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article