Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 16:44
Incontournable! - Le film "Hold Up"
- qui dévoile le scandale du covid -
est paru et aussitôt visible!

 

A voir, revoir et à mettre en application!

Et aussi à répandre largement partout autour de soi!

Tous les Francophones doivent voir et entendre ce film!

Cela peut changer beaucoup dans la vie de chacun et de tous!

 

 

Voir le film Hold-Up!

Nota Bene: 11/11/20: Le film "Hold-Up", qui avait été placé sur Odysee,
a été retiré puis, après court passage chez Viméo, est revenu sur le site Odysee.

Pour voir le film "Hold Up" se rendre sur la page ci-dessous:

Hold-Up sur Odysee

Après une campagne de financement participatif sur Ulule ayant permis la récolte de 182 970 euros et une sortie en accès premium du film, HOLD-UP, le documentaire très attendu du journaliste d’investigation Pierre Barnérias sur la gestion de la crise de la Covid-19 est tout d'abord sorti officiellement en VOD sur Vimeo le mercredi 11 novembre à 11h00.

La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet. Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui. Et nous dans tout ça? Que penser? Que faire avec toutes ces informations? Qui croire?

Ce sont les questions auxquelles le documentaire HOLD-UP tente de répondre en partant à la rencontre de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent et dénonçant une batterie de mesures gouvernementales jugées inefficaces pour la plupart.

«Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.» - Alexis de Tocqueville

Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus en mars 2020 et face au nombre restreint de lits de réanimation en milieu hospitalier, le gouvernement français proclame l’état d’urgence sanitaire et assoit son autorité à grand renfort de mesures liberticides: confinement, attestations de déplacement obligatoires, couvre-feu, amendes pouvant avoisiner les 3750 euros et peines de prison allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement en cas de non respect des règles.

D’un point de vue économique, ces mesures ont pour conséquence la fermeture de 400 000 PME et la précarisation de 4 millions de Français, 1 million d’entre eux risquant de rejoindre les rangs des 10 millions de français vivant d’ores et déjà en deçà du seuil de pauvreté et des 900 000 personnes sans domicile fixe.

Que dire de ces mesures pour une épidémie dont le taux de mortalité actuel est établi à 0,15% et touchant principalement les plus de 65 ans affectés par la comorbidité?

Saisis par l’urgence de la situation, le réalisateur Pierre Barnérias (TPROD) et le producteur Christophe Cossé (Tomawak) décident de s’atteler à la production du documentaire HOLD-UP, dévoilant les erreurs commises par les plus hautes instances publiques et questionnant les fondements mêmes de nos libertés et l’avenir qui nous est réservé si nous restons impassibles face à ces dérives politiques.

«Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler «Coup d’Etat».» - Christophe Cossé -

En août 2020, une campagne de financement participatif est lancée et engrange 182 970 euros permettant à l’équipe du film de prendre en charge les frais de production, les images d’archives utilisées, les moyens techniques, les différents déplacements pour les tournages et la commission Ulule.

En novembre 2020, le film est finalisé et envoyé en accès premium à l’ensemble des contributeurs Ulule.

Face à un reconfinement généralisé et à une fermeture des salles de cinéma à travers toute la France, TPROD & Tomawak décident, dans un premier temps, de sortir le film en VOD sur la plateforme Vimeo le mercredi 11 novembre à 11h00. Le film a tout d'abord été vendu au prix de 4,99 € en étant accessible à la location pendant 48 heures.

En attendant la diffusion du film en libre accès, HOLD UP était disponible dès mercredi 11 novembre à 11H00 sur Vimeo.




A terme et dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak s’étaient engagés à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web. C'est maintenant chose faite sur le site Odysee.

Véritable contre-pouvoir raillé par la censure, les réseaux sociaux sont devenus la seule alternative aux mensonges colportés par l’intelligentsia politique et les médias de masse. Voila pourquoi, le réalisateur et les producteurs du film souhaitent exclusivement concentrer la promotion et la diffusion du film sur internet. Car, après tout, les véritables ambassadeurs du film sont les internautes qui luttent au quotidien pour préserver la liberté d’expression et d’information en dénonçant cette grave et profonde crise institutionnelle et démocratique.

Pour suivre l’actualité du film:

-Facebook : facebook.com/pages/category/Movie/Hold-Up-le-documentaire-112342400670916/
-Instagram : instagram.com/holdup_ledoc/
-Twitter : twitter.com/holdup_ledoc
-Tipeee : fr.tipeee.com/hold-up-le-documentaire

Voir aussi:

https://cv19.fr/2020/11/08/hold-up-le-film-choc-sur-le-covid-19-produit-par-pierre-barnerias/

 

Hold-Up sur Odysee

(Voir aussi ci-dessous.)

Partager cet article
Repost0
11 août 2020 2 11 /08 /août /2020 18:00

Des "tests" extrêmement suspects

 

Fait: L’échantillon des tests du Covid par la méthode PCR, est recueilli à l’aide d’un écouvillon de 15 cm de long à travers le nez

Pourquoi?

Question: L’écouvillon touche la lame criblée sensible donnant accès direct au cerveau. Y a-t-il un dessein caché derrière ces tests?

Déployés dans le monde entier, en gros conformément au programme 1-3-30 de la fondation Rockefeller, les tests du Covid sont au cœur de la phase actuelle de l’opération CoronavirusPlus le nombre de gens testés est grand, plus le nombre de cas positifs enregistrés est grand. Cela alimente l’histoire officielle et maintient la peur afin de justifier toujours plus de tyrannie. 

Or, ce qui est en cours pourrait bien être autre chose. Il faut se demander si les tests du Covid ne seraient pas en fait le moyen rusé d’accéder secrètement à notre corps, en particulier à notre cerveau

Les écouvillons nasaux utilisés (dits nasopharyngiens ou oropharyngés) sont incroyablement longs, environ 15 cm, ce qui veut dire qu’ils atteignent le fond de la gorge. Y a-t-il une raison médicale faisant que les écouvillons doivent être aussi longs? Ces tests particuliers du Covid sont ceux utilisant la méthode PCR; j’ai expliqué dans d’autres articles que ce genre de test est faillible et inapproprié. Est-il possible qu’ils servent à infecter subrepticement les gens avec un agent pathogène, ou bien à les vacciner avec le vaccin prétendu toujours en développement, ou même à leur implanter une micropuce?

 

Tests du Covid: Visent-ils la lame criblée?

 

Chez l’homme, la lame criblée est un important os mitoyen, entre le crâne et la cavité nasale, traversé par les nerfs du sens de l’odorat. Cette partie du corps est très délicate et fragile. Pourquoi diable les tests du Covid sont-ils pratiqués avec un écouvillon qui peut piquer et pousser cet os fragile? Est-ce parce qu’il permet d’accéder au cerveau? Jim Stone a récemment fait allusion à cela dans un article intitulé "The Coronavirus test is not credible and likely to be for clandestine brain access" [Le test du coronavirus n'est pas crédible et est susceptible d’accéder clandestinement au cerveau]:

«Ils prétendent que le virus abîme le système nerveux chez un grand pourcentage de gens, qu’il induit des nuisances neurologiques durables et des lésions cérébrales. Mais j’aimerais demander si c’est vraiment un virus qui fait ça, ou si ce sont les tests? Mes amis, le test du Coronavirus lui-même, dans de nombreux cas (il en existe probablement différents types), mais dans de nombreux cas, est manifestement ce qui occasionne les lésions cérébrales

Et il est facile de l’expliquer.

«La plupart des tests (tous ceux qui exigent un écouvillon incroyablement long) prélèvent des échantillons sur la lame criblée, un os de quelques millimètres d’épaisseur, situé au plafond de la cavité nasale. Il est percé de nombreux trous qui donnent directement dans la cavité cérébrale. Dans ces trous passent les nerfs olfactifs, et ils sont nombreux (l’os est semblable à un tamis). Si vous vouliez bousiller quelqu’un en lui implantant en secret dans le cerveau, un virus, de la nanotechnologie ou une micropuce, cet endroit serait idéal pour le faire. Un médecin pourrait peut-être extraire la micropuce, mais personne d’autre ne pourrait le faire sans perforer cet os très mince (qui n’est même pas vraiment de l’os, environ la moitié étant des nerfs). Ceux qui tenteraient de l’extraire finiraient sans doute par se suicider. Tout produit chimique, virus, nanotechnologie, tout ce qui est placé là, a accès direct au cerveau. Et vous pouvez abandonner l’idée de l’enlever, une fois qu’il est là, il y est. Une fois placé, il sera littéralement sur le cerveau, et il rentrera directement dedans.

«Les gens se plaignent que les tests sont atrocement douloureux et que la douleur dure des jours. Pour quelle raison les tests devraient-ils toucher la partie du corps humain la plus à portée du cerveau? Est-ce que ceux qui font passer ces tests le font coûte que coûte? Les tests d’ADN exigent un simple prélèvement buccal, et il est ridicule de penser que tout test viral – puisqu’on est censé propager le virus en toussant – ne puisse pas se faire ainsiQuelque chose cloche avec ces tests. Il ne s’agit sûrement pas de tests, du moins ceux où le cerveau est littéralement écouvillonné. Il n’est pas étonnant qu’ils soient douloureux pendant des jours et que les nerfs olfactifs soient déglingués. Sont-ils abîmés par ce qui se trouve sur l’écouvillon? C’est probablement ce qui fait que les gens perdent définitivement le sens de l’odorat. [NdT: La perte de l’odorat est l’un des symptômes de la nouvelle grippe.]

«Je parie que vous ne vous doutiez pas que ce test est à ce point vicieuxLe bon sens impose de l’éviter à tout prix.

«C’est vrai, j’avais regardé cet article il y a quelques jours, et sur le moment, je l’avais écarté… Je m’imaginais qu’il est impossible que ces monstres se servent de leurs méthodes barbares de ‘test PCR’ pour endommager le cerveau… Éthique mise à part, il m’était impossible d’intégrer que ces immondes créatures soient d’une bassesse aussi horrible… Mais encore une fois, ne sommes-nous pas confrontés à des monstres dénués de conscience humaine?»

Voici une autre citation prise sur le même site Internet, mais son auteur n’est plus Jim Stone:

«…Ils ont fait les ‘tests’ en insérant un putain d’écouvillon de 15 cm de long dans les narines de chacun, jusqu’à atteindre le fond des voies nasales. Ensuite, pendant environ 10 à 15 secondes, les testeurs ont fait tourner les écouvillons dans les narines… Ensuite, ils ont retiré les écouvillons et les ont insérés dans des tubes à essai pour les envoyer à ‘analyser’ dans les laboratoires… Honnêtement, j’ai dû m’arrêter pour réfléchir un moment. En premier lieu, pourquoi diable auraient-ils besoin d’insérer un écouvillon aussi long jusqu’au fond des voies nasales? Et puis il me semble aussi très barbare de faire tourner les écouvillons contre la paroi à l’arrière du conduit nasal, contre les tissus mous! Est-ce que simplement ce geste peut endommager la paroi et créer un scénario bien pire que ce dont est capable le fameux ‘virus’?

«Et tous les gens à qui j’ai parlé m’ont raconté la même histoire. Ils avaient des ‘maux de tête’, parfois la sensation de nausée, et par la suite de fortes douleurs aux sinus… Comme je souffre depuis toujours de céphalées dues à la sinusite, que j’ai cette douleur à l’arrière des cavités nasales depuis des années, je sais ce qu’ils endurent… Et tout cela juste pour recueillir un ‘échantillon’ de supposé rétrovirus’, pour détecter sa présence? Encore une fois, ça a l’air un tantinet barbare, et je pense qu’au lieu d’aller risquer d’endommager le fond des fosses nasales, il existe des moyens bien plus simples de recueillir des échantillons de tissus

Il y a quelque chose de très suspect dans ces tests du Covid. À tout le moins, rappelons-nous que des lots de tests du Covid se sont avérés contaminés, parfois par le Coronavirus lui-même (par exemple aux États-Unis et au Royaume-Uni), bien que les censeurs prétendent que le ‘virus’ ne pourrait pas se propager ou infecter les gens, qu’il invaliderait simplement le résultat des tests. Étant donné l’objectif des mondialistes (Nouvel Ordre Mondial), de micropucer la population entière, je ne ferais pas l’impasse sur le fait qu’ils emploient, à l’insu des populations, sous le prétexte de les aider, une méthode aussi horrible et secrète afin de mener à bien leur sombre dessein.

Pointer un laser sur la tête, affaiblit-il la glande pinéale?

Sur le thème des interventions médicales invasives, avant d’en arriver aux vaccins et aux micropuces, voire aux tests nasopharyngés, que faut-il penser des pistolets laser servant à mesurer la température? Vous avez peut-être la malchance de vivre dans une région où les entreprises se chargent maintenant du dépistage thermique en pointant un pistolet laser sur le front. Mis à part les conséquences pour la santé, il s’agit d’un conditionnement flagrant et dégoûtant dont le but est d’habituer les gens à avoir une arme braquée sur la tête. Pensez à ce que nous permettons si nous acceptons cette nouvelle normalité, où des instruments en forme d’armes à feu sont régulièrement pointés vers la tête des gens. Pensez au tort énorme que nous faisons aux enfants, en les laissant s’habituer à ça. Cette intéressante vidéo explique que le rayon infrarouge de l’instrument peut endommager la glande pinéale, porte d’entrée du royaume des énergies et de la conscience supérieures. L’homme de la vidéo cite une infirmière australienne:

«Je suis vraiment inquiète … sommes-nous insensibles au point de viser la tête et occasionner aussi d’éventuels problèmes de santé en dirigeant un rayon infrarouge vers la glande pinéale?

«Dans le centre commercial où je suis allée, les gens faisaient la queue pour qu’un employé, qui n’était manifestement pas médecin et ne savait pas s’y prendre correctement, prenne leur température. Lorsque mon tour est venu, beaucoup de gens ont été choqués quand j’ai pris le thermomètre en forme de pistolet qu’il dirigeait vers mon front, et l’ai redirigé vers mon poignet. J’ai parlé doucement mais fermement en disant à cet employé que le thermomètre infrarouge ne doit jamais être pointé sur le front, surtout pas avec les bébés et les jeunes enfants. De plus, il faut avoir des connaissances élémentaires pour bien prendre la température. Ainsi, placer le thermomètre sur le poignet ou le coude, est bien plus précis et bien moins nocif. Il était très dérangeant pour moi de voir les enfants s’habituer à avoir une sorte de pistolet braqué sur le front, sans parler des adultes qui ne bronchaient pas, comme si tout ça était normal et acceptable.

«En tant que professionnelle de santé, je refuse de braquer un rayon infrarouge directement sur la glande pinéalequi est située juste au centre du front. Or, la plupart des gens acceptent de vivre ça plusieurs fois par jour! La glande pinéale doit être protégée, elle est essentielle pour notre santé actuelle et future.

«Le thermomètre infrarouge standard absorbe l’infrarouge, mais n’en émet pas. Ainsi, de ce point de vue, ils sont sûrs. Le problème de sécurité vient des thermomètres laser, qui émettent un rayon de lumière pour mettre marquer l’endroit visé, afin de garantir la précision de la mesure. Ce rayon lumineux appartient à la catégorie des lasers de classe II, qui émettent moins d’un milliwatt de lumière visible et peuvent être vendus comme ‘pointeurs’ servant à focaliser l’attention sur des informations de tableaux intelligents ou de tableaux blancs lors de conférences. Bien qu’ils soient généralement considérés sans danger, si on regarde le rayon, ils peuvent endommager la rétine. Les lasers produisent un rayon lumineux intense, capable de créer des lésions thermiques dans les tissus. Le danger grandit avec la distance; plus vous êtes proche du laser, plus sera grave l’éventuelle blessure. “

Ultimes pensées

Cet article a pour but de sensibiliser et de poser des questions. Il ne dit pas ce que sont vraiment ces tests du Covid, ni s’ils sont conçus avec une arrière-pensée maléfique. Espérons que ces premières questions inciteront à initier une enquête plus approfondie; à tout le moins, qu’elles pousseront à être sceptique quant à l’idée de passer volontairement ces tests. Il doit être évident maintenant que rien n’est bénin dans l’opération Coronavirus, même pas les tests. Chaque aspect de ce projet doit être examiné avec soin

Se soumettre au test, équivaut à admettre tacitement qu’il marche et est nécessaire pour la santé et la sécurité publiques – deux choses qui sont manifestement fausses.

The Freedom ArticlesMakia Freeman, 29 juillet 2020

Adaptation en français de Petrus Lombard

Source link

 

Source: https://monde.taibaweb.com/index.php/2020/08/01/moyen-dinfecter-ou-dinserer-un-implant/

Des "tests" extrêmement suspects

 

Fait: L’échantillon des tests du Covid par la méthode PCR, est recueilli à l’aide d’un écouvillon de 15 cm de long à travers le nez

Pourquoi?

Question: L’écouvillon touche la lame criblée sensible donnant accès direct au cerveau. Y a-t-il un dessein caché derrière ces tests?

Déployés dans le monde entier, en gros conformément au programme 1-3-30 de la fondation Rockefeller, les tests du Covid sont au cœur de la phase actuelle de l’opération CoronavirusPlus le nombre de gens testés est grand, plus le nombre de cas positifs enregistrés est grand. Cela alimente l’histoire officielle et maintient la peur afin de justifier toujours plus de tyrannie. 

Or, ce qui est en cours pourrait bien être autre chose. Il faut se demander si les tests du Covid ne seraient pas en fait le moyen rusé d’accéder secrètement à notre corps, en particulier à notre cerveau

Les écouvillons nasaux utilisés (dits nasopharyngiens ou oropharyngés) sont incroyablement longs, environ 15 cm, ce qui veut dire qu’ils atteignent le fond de la gorge. Y a-t-il une raison médicale faisant que les écouvillons doivent être aussi longs? Ces tests particuliers du Covid sont ceux utilisant la méthode PCR; j’ai expliqué dans d’autres articles que ce genre de test est faillible et inapproprié. Est-il possible qu’ils servent à infecter subrepticement les gens avec un agent pathogène, ou bien à les vacciner avec le vaccin prétendu toujours en développement, ou même à leur implanter une micropuce?

Tests du Covid: Visent-ils la lame criblée?
 

Chez l’homme, la lame criblée est un important os mitoyen, entre le crâne et la cavité nasale, traversé par les nerfs du sens de l’odorat. Cette partie du corps est très délicate et fragile. Pourquoi diable les tests du Covid sont-ils pratiqués avec un écouvillon qui peut piquer et pousser cet os fragile? Est-ce parce qu’il permet d’accéder au cerveau? Jim Stone a récemment fait allusion à cela dans un article intitulé "The Coronavirus test is not credible and likely to be for clandestine brain access" [Le test du coronavirus n'est pas crédible et est susceptible d’accéder clandestinement au cerveau]:

«Ils prétendent que le virus abîme le système nerveux chez un grand pourcentage de gens, qu’il induit des nuisances neurologiques durables et des lésions cérébrales. Mais j’aimerais demander si c’est vraiment un virus qui fait ça, ou si ce sont les tests? Mes amis, le test du Coronavirus lui-même, dans de nombreux cas (il en existe probablement différents types), mais dans de nombreux cas, est manifestement ce qui occasionne les lésions cérébrales

Et il est facile de l’expliquer.

«La plupart des tests (tous ceux qui exigent un écouvillon incroyablement long) prélèvent des échantillons sur la lame criblée, un os de quelques millimètres d’épaisseur, situé au plafond de la cavité nasale. Il est percé de nombreux trous qui donnent directement dans la cavité cérébrale. Dans ces trous passent les nerfs olfactifs, et ils sont nombreux (l’os est semblable à un tamis). Si vous vouliez bousiller quelqu’un en lui implantant en secret dans le cerveau, un virus, de la nanotechnologie ou une micropuce, cet endroit serait idéal pour le faire. Un médecin pourrait peut-être extraire la micropuce, mais personne d’autre ne pourrait le faire sans perforer cet os très mince (qui n’est même pas vraiment de l’os, environ la moitié étant des nerfs). Ceux qui tenteraient de l’extraire finiraient sans doute par se suicider. Tout produit chimique, virus, nanotechnologie, tout ce qui est placé là, a accès direct au cerveau. Et vous pouvez abandonner l’idée de l’enlever, une fois qu’il est là, il y est. Une fois placé, il sera littéralement sur le cerveau, et il rentrera directement dedans.

«Les gens se plaignent que les tests sont atrocement douloureux et que la douleur dure des jours. Pour quelle raison les tests devraient-ils toucher la partie du corps humain la plus à portée du cerveau? Est-ce que ceux qui font passer ces tests le font coûte que coûte? Les tests d’ADN exigent un simple prélèvement buccal, et il est ridicule de penser que tout test viral – puisqu’on est censé propager le virus en toussant – ne puisse pas se faire ainsiQuelque chose cloche avec ces tests. Il ne s’agit sûrement pas de tests, du moins ceux où le cerveau est littéralement écouvillonné. Il n’est pas étonnant qu’ils soient douloureux pendant des jours et que les nerfs olfactifs soient déglingués. Sont-ils abîmés par ce qui se trouve sur l’écouvillon? C’est probablement ce qui fait que les gens perdent définitivement le sens de l’odorat. [NdT: La perte de l’odorat est l’un des symptômes de la nouvelle grippe.]

«Je parie que vous ne vous doutiez pas que ce test est à ce point vicieuxLe bon sens impose de l’éviter à tout prix.

«C’est vrai, j’avais regardé cet article il y a quelques jours, et sur le moment, je l’avais écarté… Je m’imaginais qu’il est impossible que ces monstres se servent de leurs méthodes barbares de ‘test PCR’ pour endommager le cerveau… Éthique mise à part, il m’était impossible d’intégrer que ces immondes créatures soient d’une bassesse aussi horrible… Mais encore une fois, ne sommes-nous pas confrontés à des monstres dénués de conscience humaine?»

Voici une autre citation prise sur le même site Internet, mais son auteur n’est plus Jim Stone:

«…Ils ont fait les ‘tests’ en insérant un putain d’écouvillon de 15 cm de long dans les narines de chacun, jusqu’à atteindre le fond des voies nasales. Ensuite, pendant environ 10 à 15 secondes, les testeurs ont fait tourner les écouvillons dans les narines… Ensuite, ils ont retiré les écouvillons et les ont insérés dans des tubes à essai pour les envoyer à ‘analyser’ dans les laboratoires… Honnêtement, j’ai dû m’arrêter pour réfléchir un moment. En premier lieu, pourquoi diable auraient-ils besoin d’insérer un écouvillon aussi long jusqu’au fond des voies nasales? Et puis il me semble aussi très barbare de faire tourner les écouvillons contre la paroi à l’arrière du conduit nasal, contre les tissus mous! Est-ce que simplement ce geste peut endommager la paroi et créer un scénario bien pire que ce dont est capable le fameux ‘virus’?

«Et tous les gens à qui j’ai parlé m’ont raconté la même histoire. Ils avaient des ‘maux de tête’, parfois la sensation de nausée, et par la suite de fortes douleurs aux sinus… Comme je souffre depuis toujours de céphalées dues à la sinusite, que j’ai cette douleur à l’arrière des cavités nasales depuis des années, je sais ce qu’ils endurent… Et tout cela juste pour recueillir un ‘échantillon’ de supposé rétrovirus’, pour détecter sa présence? Encore une fois, ça a l’air un tantinet barbare, et je pense qu’au lieu d’aller risquer d’endommager le fond des fosses nasales, il existe des moyens bien plus simples de recueillir des échantillons de tissus

Il y a quelque chose de très suspect dans ces tests du Covid. À tout le moins, rappelons-nous que des lots de tests du Covid se sont avérés contaminés, parfois par le Coronavirus lui-même (par exemple aux États-Unis et au Royaume-Uni), bien que les censeurs prétendent que le ‘virus’ ne pourrait pas se propager ou infecter les gens, qu’il invaliderait simplement le résultat des tests. Étant donné l’objectif des mondialistes (Nouvel Ordre Mondial), de micropucer la population entière, je ne ferais pas l’impasse sur le fait qu’ils emploient, à l’insu des populations, sous le prétexte de les aider, une méthode aussi horrible et secrète afin de mener à bien leur sombre dessein.

Pointer un laser sur la tête, affaiblit-il la glande pinéale?

Sur le thème des interventions médicales invasives, avant d’en arriver aux vaccins et aux micropuces, voire aux tests nasopharyngés, que faut-il penser des pistolets laser servant à mesurer la température? Vous avez peut-être la malchance de vivre dans une région où les entreprises se chargent maintenant du dépistage thermique en pointant un pistolet laser sur le front. Mis à part les conséquences pour la santé, il s’agit d’un conditionnement flagrant et dégoûtant dont le but est d’habituer les gens à avoir une arme braquée sur la tête. Pensez à ce que nous permettons si nous acceptons cette nouvelle normalité, où des instruments en forme d’armes à feu sont régulièrement pointés vers la tête des gens. Pensez au tort énorme que nous faisons aux enfants, en les laissant s’habituer à ça. Cette intéressante vidéo explique que le rayon infrarouge de l’instrument peut endommager la glande pinéale, porte d’entrée du royaume des énergies et de la conscience supérieures. L’homme de la vidéo cite une infirmière australienne:

«Je suis vraiment inquiète … sommes-nous insensibles au point de viser la tête et occasionner aussi d’éventuels problèmes de santé en dirigeant un rayon infrarouge vers la glande pinéale?

«Dans le centre commercial où je suis allée, les gens faisaient la queue pour qu’un employé, qui n’était manifestement pas médecin et ne savait pas s’y prendre correctement, prenne leur température. Lorsque mon tour est venu, beaucoup de gens ont été choqués quand j’ai pris le thermomètre en forme de pistolet qu’il dirigeait vers mon front, et l’ai redirigé vers mon poignet. J’ai parlé doucement mais fermement en disant à cet employé que le thermomètre infrarouge ne doit jamais être pointé sur le front, surtout pas avec les bébés et les jeunes enfants. De plus, il faut avoir des connaissances élémentaires pour bien prendre la température. Ainsi, placer le thermomètre sur le poignet ou le coude, est bien plus précis et bien moins nocif. Il était très dérangeant pour moi de voir les enfants s’habituer à avoir une sorte de pistolet braqué sur le front, sans parler des adultes qui ne bronchaient pas, comme si tout ça était normal et acceptable.

«En tant que professionnelle de santé, je refuse de braquer un rayon infrarouge directement sur la glande pinéalequi est située juste au centre du front. Or, la plupart des gens acceptent de vivre ça plusieurs fois par jour! La glande pinéale doit être protégée, elle est essentielle pour notre santé actuelle et future.

«Le thermomètre infrarouge standard absorbe l’infrarouge, mais n’en émet pas. Ainsi, de ce point de vue, ils sont sûrs. Le problème de sécurité vient des thermomètres laser, qui émettent un rayon de lumière pour mettre marquer l’endroit visé, afin de garantir la précision de la mesure. Ce rayon lumineux appartient à la catégorie des lasers de classe II, qui émettent moins d’un milliwatt de lumière visible et peuvent être vendus comme ‘pointeurs’ servant à focaliser l’attention sur des informations de tableaux intelligents ou de tableaux blancs lors de conférences. Bien qu’ils soient généralement considérés sans danger, si on regarde le rayon, ils peuvent endommager la rétine. Les lasers produisent un rayon lumineux intense, capable de créer des lésions thermiques dans les tissus. Le danger grandit avec la distance; plus vous êtes proche du laser, plus sera grave l’éventuelle blessure. “

Ultimes pensées

Cet article a pour but de sensibiliser et de poser des questions. Il ne dit pas ce que sont vraiment ces tests du Covid, ni s’ils sont conçus avec une arrière-pensée maléfique. Espérons que ces premières questions inciteront à initier une enquête plus approfondie; à tout le moins, qu’elles pousseront à être sceptique quant à l’idée de passer volontairement ces tests. Il doit être évident maintenant que rien n’est bénin dans l’opération Coronavirus, même pas les tests. Chaque aspect de ce projet doit être examiné avec soin

Se soumettre au test, équivaut à admettre tacitement qu’il marche et est nécessaire pour la santé et la sécurité publiques – deux choses qui sont manifestement fausses.

The Freedom ArticlesMakia Freeman, 29 juillet 2020

Adaptation en français de Petrus Lombard

Partager cet article
Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 05:03

Éthique de l'édition du génome

Les terrifiantes possibilités des manipulations génétiques

Les Frankenstein en action

 

"Avec crisper-cas 9 on peut aussi modifier l'embryon humain"

"Si l'on modifie l'embryon qui va en résulter,
 l'on modifie aussi sa descendance."

"On va influer complètement sur le développement
de l'espèce humaine."

"D"une certaine façon, oui, c'est une forme d'eugénisme."

"Un dépistage généralisé en France de la trisomie 21
est déjà une forme de politique eugéniste."

"On accélère la vitesse et on modifie l'ADN
sans savoir vraiment ce que ça va faire."

"Vraiment a-t-on envie de considérer que l'humain
est un animal comme les autres?"

"Il y a un gros point d'interrogation à court terme."

"On peut aussi décider que ce sont des limites
que l'on ne touche pas."

"Des vaches sans cornes, est-ce mieux?"

"Si on n'en parle pas, c'est que cela se fait en douce."

 

Crispr-Cas9 : Ethique de l'édition du génome

Partager cet article
Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 14:16

Avertissement d'une naturopathe

Attention aux manipulations génétiques!

Vaccin anti-covid = Crime contre l'humanité

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 12:30

La théorie des exosomes

Voulez-vous vraiment faire ce test?

Qu'est-ce qu'un exosome?

"Nous vivons dans un monde où tout est toxique, l'eau, l'air, la nourriture et même (et surtout!) les médicaments. Et le stresse, lui-même, peut être toxique.

Imaginons maintenant que toutes ces toxines soient un poison au niveau cellulaire. Imaginons encore que les cellules aient une défense et répondent à cette situation en empaquetant le matériel génétique empoisonné, de l'ARN ou de l'ADN, et en l’éjectant hors de la cellule dans de minuscules boules de protéines – appelons ces boules de matériel génétique «exosomes».

Imaginons que les exosomes puissent agir comme des messages pour alerter d'autres cellules de la présence d'un poison particulier; ainsi, à travers tout le corps, de plus en plus de cellules se mettent à capturer la matière toxique et à l’évacuer.

Ajoutons qu’à certaines périodes de l'année, en raison des cycles de température, l’homme a tendance à purger un grand nombre de ces matériels génétiques empoisonnés hors du corps, provoquant ainsi des symptômes de maladie.

Mais ces exosomes ne provoquent pas la maladie et ne sont pas contagieux, bien qu'ils semblent se propager dans tout le corps.

Ceci est la théorie des exosomes."

La théorie des exosomes

La théorie des exosomes

Nota Bene: Si ce n'est pas la bonne vidéo qui s'affiche ci-dessous (cela arrive avec Over-Blog, qui semble parfois "se mélanger les pinceaux" en affichant des vidéos appartenant à d'autres articles du site), il suffit de cliquer sur l'hyperlien ci-dessus pour arriver sur la bonne vidéo sur la page youtube correspondante...

Théorie des exosomes

"En dévoilant le mensonge fondamental de ce virus, nous exposerions, en fait, le mensonge sous-jacent de la théorie des germes, en général. Nous couperions la première branche fondamentale de la médecine allopathique, et elle pourrait tomber. Nous pourrions avoir la clef pour gagner non seulement la bataille mais même guerre. Avec le plus grand respect, Michey Landings."

Partager cet article
Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 12:26

Message relayé

La contagion, ce mythe à abattre

On va tous mûrir! Aperçu sur un réseau social au début de la mascarade Covid-19,  ce joli slogan m’a d’emblée paru pertinent : non seulement les Terriens n’allaient pas massivement mourir de cette pseudo pandémie, mais les  quelque 7,7 milliards de survivants  allaient jouir d’une chance inouïe, celle d’échapper à  une médecine obscurantiste qui voit la maladie comme une malédiction et nous impose sa biophobie délirante depuis plus d’un siècle. Enfin, nous allions pouvoir en finir avec cette mystification scientifique consistant à croire que les microbes nous font la guerre et envahissent nos corps pour les détruire. Espérance naïve?  Optimisme béat? Cinq mois après le déclenchement de la « crise sanitaire », je continue de penser qu’elle sera salutaire et qu’elle permettra à l’humanité de réaliser à quel point elle s’est fourvoyée en adhérant à la «théorie du germe» chère à Louis Pasteur et à  ses disciples.  Certes, le dogme du microbe contagieux semble plus solide que jamais. À l’heure où une «deuxième vague» semble se dessiner à Pékin, la croyance que les virus exogènes se transmettent d’humain à humain pour leur nuire semble quasiment indestructible. Ce credo est tellement implanté dans les cerveaux qu’on ne voit pas très bien comment l’en déloger.  Le mythe pasteurien a des allures de montagne de granit impossible à dynamiter.  C’est pourtant une illusion, car ce récit a été construit par les Hommes il y a à peine plus de 100 ans.  Ce n’est pas une montagne immuable mais un simple mur fait de briques et de broc, et déjà considérablement lézardé. Dans une de ses vidéos récentes, Jean-Jacques Crèvecœur explique qu’il suffit que 5%, ou même 3% de la population commence à penser autrement pour ébranler une société et faire basculer l’opinion publique vers un nouveau paradigme. La mythologie et les contes de fées fourmillent de légendes montrant qu’un David peut terrasser Goliath  ou qu’un petit poucet peut vaincre l’ogre. Chez les Romains, on savait que «la roche tarpéienne  est proche du capitole», autrement dit que le sommet de la  gloire précède souvent de peu la chute. Il y a 30 ans, le mur de Berlin s’est déconstruit en quelques nuits lorsque quelques individus  ont commencé à le piocher et que les foules ont suivi. Bref, la démolition du pasteurisme n’est pas un rêve inaccessible et il suffit de se mettre au boulot. Ce n’est  pas parce que la durée du chantier est inconnue qu’il faut renoncer à l’entamer!
 
Quelques outils existants
 
Chez Néosanté, ça fait déjà  longtemps qu’on a entrepris d’attaquer les fondations et d’agrandir les fissures. Pour ce faire, nous avons notamment diffusé et promotionné l’excellent livre du Dr Eric Ancelet «En finir avec Pasteur».  Dans ses tout premiers numéros, en 2011, la revue a d’ailleurs  publié plusieurs articles de son auteur,  une série intitulée «Vaccination: science ou croyance?». Il y a quelques années,  à l’occasion de la 4ème édition de son ouvrage, Éric Ancelet a enregistré une conférence qui est en ligne sur Youtube et que vous pouvez écouter en cliquant ici. Soyez aux aguets sur la toile car notre ami et ancien collaborateur Jean-Jacques Crèvecœur va également diffuser très prochainement une interview qu’il a réalisée d’Éric Ancelet. Ce vétérinaire-homéopathe très cultivé vaut vraiment la peine d’être écouté en ce moment!  Dans notre mensuel, nous avons aussi  publié plusieurs textes du Dr Alain Scohy, ce médecin rebelle  qui œuvre inlassablement à faire connaître les travaux d’Antoine Béchamp,  médecin et chimiste qui s’opposa à l’époque aux conclusions de Pasteur et qui perdit malheureusement la bataille des idées, non sans avoir été pillé par son rival. Cette toute autre vision de la vie, des bactéries et des virus, a été présentée dans les numéros 44 et 52 de Néosanté. À travers sa rubrique «Sentiers de santé», qu’il a tenue de 2011 à 2016, Jean-Jacques Crèvecœur a lui aussi entrepris, à plus d’une reprise,  de faire vaciller le mur des fausses certitudes pasteuriennes.  Et pour ma part, je lui ai donné de multiples coups de marteau via de nombreuses infolettres et éditoriaux. Depuis janvier,  je me suis attaché à montrer que cette doctrine monolithique dévoilait à présent, grâce au virus couronné et à sa protéine en forme d’épée, ses  failles béantes et ses incohérences évidentes. Maintenant, il est l’heure de passer à la vitesse supérieure!
 
Opération déconstruction

 
Pour accélérer la prise de conscience que la théorie de Pasteur est une monumentale erreur, nous allons d’abord, comme je vous l’ai annoncé, monter un dossier scientifique «alternatif». En francophonie, il n’y a plus guère de chercheurs et de praticiens qui osent remettre en cause la médecine dominante. Dans le monde anglo-saxon, en revanche, il y a de plus en plus de voix qui s’élèvent  pour contester «The Infectious Myth» et qui commencent à trouver une audience.  Je suis occupé à  les (faire) traduire,  à rassembler de la documentation et à confier les premières tâches rédactionnelles à mon équipe de journalistes. D’ici fin 2020, nous allons notamment publier une enquête sur la «théorie des exosomes», une vision assez décoiffante du microcosme viral et de son rôle d’épurateur corporel. Certains scientifiques américains vont jusqu’à dire que les virus sont  en réalité des excrétions de toxines accumulées!  Dans l’immédiat, j’ai le plaisir de partager aujourd’hui un texte rédigé par Catherine Courson,  fidèle abonnée et «compagne de route» de Néosanté depuis ses débuts. Intitulé «Appel aux humains dépossédés d’eux-mêmes»,  ce texte invite à revisiter «nos mythologies pasteuriennes» et  à se mobiliser, chacun à son niveau et avec ses compétences, pour faire reculer cette idéologie mortifère et  pour lui substituer  une «médecine coopérative» respectueuse des lois de la vie.  Vous pouvez découvrir cet appel en cliquant ici et vous pouvez le télécharger  en format PDF.  N’hésitez pas à diffuser le lien un maximum ou à envoyer ce document à toutes vos connaissances, c’est un élément important du plan  de démolition!   Pour augmenter sa diffusion, nous l’avons traduit en anglais et vous pouvez  trouver ici cette version plus internationale. Envoyez-la aux quatre coins du globe! Mais il y  a encore plus important pour faire avancer le chantier: votre vécu et vos témoignages relatifs à l’inexistence de la contagion infectieuse! Votre expérience et vos connaissances empiriques valent en effet toutes les études scientifiques du monde car elles n’ont pas besoin de démonstration. Elles parlent d’elles-mêmes et elles expriment tellement de bon sens qu’elles sont, à mon avis, de nature à convaincre  plus efficacement que les  longs discours savants. 
 
Vos témoignages en partage
 
Suite à mon billet du 27 mai, vous avez été nombreux à m’envoyer des récits attestant que la transmission de prétendus assaillants microbiens au sein de l’espèce humaine est une fable risible et dénuée de fondement.  Les faits infligent de constants démentis à cette vision totalement fausse de la santé et de la maladie! Histoire d’influer – pourquoi pas?  - sur le cours de l’Histoire, j’ai donc sélectionné quelques-unes de vos histoires que j’ai «copié-collé» ci-dessous. Une douzaine parmi la centaine reçue. Celles qui revenaient le plus souvent et qui m’ont semblé les plus éloquentes. Émanant de médecins ou d’infirmières, mais aussi de parents et de quidams confrontés à des porteurs de pathologies prétendument contagieuses, ces récits sont autant de brèches potentielles dans «le mur de Berlin» du paradigme pasteurien. Lisez-les, savourez-les, et faites en profiter tous vos contacts: ils ne risquent rien, sauf  commencer à s’éveiller à la vraie logique du vivant. Et si vous avez encore des expériences de vie à partager, n’hésitez pas à me les envoyer à l’adresse info@neosante.eu.  La semaine prochaine, je publierai une deuxième douzaine d’entre elles. Je profiterai  probablement de l’été pour en publier la plus grande partie, sinon la totalité. Les petits ruisseaux finissent par former de grandes rivières auxquelles peu de digues résistent. Avec votre aide, notre futur pilonnage informatif finira bien par  faire s’effondrer ce mythe  séculaire stupide.  Le microbe n’est  véritablement RIEN, le terrain est  véritablement TOUT. La contagion, ça n’existe pas!

Yves Rasir
 
Partager cet article
Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 09:26

L'humanité à la croisée des chemins

Par René Bickel

 

La crise du coronavirus et la dictature en marche. Des solutions pour en sortir et construire un monde meilleur. René BICKEL auteur des livres/BD: "Le Malade Enchaîné", "Les chemins de la souveraineté individuelle", "Vaccination: la grande illusion", "OGM, farines animales et autres vacheries", "Découvertes interdites: L’affaire BELJANSKI", "Le théâtre de la vie", "L’amorce d’un changement se dessine", "Ne soyons pas dupes". www.bickel.fr

L'humanité à la croisée des chemins René BICKEL La crise du coronavirus et la dictature en marche. Des solutions pour en sortir et construire un monde meilleur.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 11:21

Tout ce que vous devez savoir sur l'arnaque

du confinement dans le covid-19

 

Par le Dr Gérard Delépine

 

Les modélisations informatiques pour les sciences dites "molles" (par exemple, les sciences biologiques) par opposition aux sciences dites "dures" (exemple, les mathématiques) sont du bidon! Or, les gouvernements - dont le gouvernement français - font appels à des "experts" dont les "modélisations" ("Report 9 de l'Imperial College" classé "secret défense"!) sont complètement surréalistes! Tous les vaccins antérieurs destinés à contrer des épidémies (h1n1, sida) ont complètement foiré.

Vérifier soi-même les chiffres: Taper "OMS Covid situation record".

Tout se voir en une seule image (basée sur les chiffres de l'OMS), dans un tableau réalisé par le Dr Gérard Delépine:

 

Moralité: Le confinement est un crime qui, dans les pays confinés, a provoqué la mort de très nombreux êtres humains qui, sans confinement seraient toujours en vie! CQFD.

Par exemple, en France, le confinement a provoqué 20.000 morts supplémentaires!!!

Le Dr Gérard Delépine démontre que le confinement était la pire manière de contrer l'épidémie

Partager cet article
Repost0
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 14:27

Suis-je infecté par le corona?

 

Comment le savoir tout seul?

 

"Le nouveau Coronavirus peut ne pas montrer de signe d’infection pendant plusieurs jours. Comment savoir si vous êtes infecté?

Au moment où vous avez de la fièvre et / ou tousser et aller à l’hôpital, le poumon est généralement attaqué à 50% de fibrose et il est trop tard.

Les experts de Taiwan fournissent une auto-vérification simple, que vous pouvez faire tous les matins. Respirez profondément et retenez votre respiration pendant plus de 10 secondes. Si vous le terminez avec succès sans tousser, sans inconfort, raideur ou oppression, etc., cela prouve qu’il n’y a pas de fibrose dans les poumons, cela indique essentiellement aucune infection. En période critique, veuillez faire la vérification chaque matin dans un environnement avec de l’air pur."

Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 20:23
Partager cet article
Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 13:46
Partager cet article
Repost0
11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 20:31
Enfin un remède naturel efficace!

Calcium Soufre contre virus = Immunitaire gagnant.

Le savon, à base de soufre, qui guérit...

La Chimie Naturelle du Soufre

Partager cet article
Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 22:07

Un excellent exposé sur les bienfaits de la Vitamine C

Le plus puissant des virucides!

Par le Docteur Labrèze
Partager cet article
Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 10:08
Perte de mémoire

"J'ai la mémoire qui flanche, je ne me souviens plus très bien..."

 

Beaucoup de personnes, passée la soixantaine, constatent qu'elles oublient un certain nombre de choses... On appelle cela l'anosognosie (oubli temporaire).

Si une personne a conscience de ses pertes de mémoire, c'est qu'elle n'a pas la maladie de Alzheimer. Car la personne réellement malade n'a pas conscience de ce qui lui arrive.

Souvent, c'est plutôt le fait de l'âge que celui de la maladie. En réalité, en de tels cas, les informations sont toujours présentes dans le cerveau. C'est juste qu'elles ne sont pas immédiatement rappelées en "mémoire vive".

Alors, oublier certaines choses, est-ce réellement inquiétant? Un petit test, très simplede quelques minutes permet de le savoir...

 

Faire le test

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 13:59

L'homme octogénaire qui n'a rien mangé

de physique depuis l'âge de huit ans

 

Il est amusant de lire, dans "Le Figaro", cet article, car, même confrontés à l'évidence, les scientistes (ceux qui ne croient qu'à la "science" définie comme la limite de leurs croyances matérialistes) ont du mal à admettre la simple réalité. Pour la "science" cette réalité dont nous parlons ici est désignée par le mot "Inédie".

Le cas de cet Indien - Prahlad Jani dit "Mataji" - qui, contrairement à ce que dit le titre de l'article du Figaro, n'a jamais "jeûné" mais a juste - ce qui n'est pas du tout la même chose! - cessé de s'alimenter avec de la nourriture physique à l'âge de 8 ans, est aussi évoqué dans le film "Lumière", dans lequel il est même possible de voir sa vessie se remplir et se vider, sans même qu'il ait le moindre besoin d'uriner!

(Au moins voici un octogénaire qui, à l'inverse de nombreux hommes de son âge, n'est nullement importuné par la taille de sa prostate!)

Ce n'est que l'un des nombreux avantages de la nourriture non solide dite "prânique". Encore peu d'êtres humains sont capables de passer au "prânique", mais il n'est pas nécessaire de se rendre en Inde pour en voir. En France, il y a, par exemple, le cas du Nantais Henri Monfort qui est assez bien connu et accompagne ceux qui veulent tenter l'expérience. En Suisse celui de Michaël Werner, lequel, comme "Mataji", s'est aussi soumis à un protocole de vérification médicale de son état.

Que vous mangiez solide ou prânique, dans tous les cas ... bon appétit!

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 10:05
Les six secrets d'une détox
aux métaux lourds réussie

Avec la Cure Dr Clark ou la cure du Dr Klingardt il est possible d'éliminer les métaux lourds. Mais il est des conseils d'utilisation à respecter. C'est ce qu'explique ici le naturopathe Stéphane Tétard:

- Arrêter le lait et le gluten.

- Protéger le corps de l'oxydation.

- Aider le corps à bien fonctionner.

- Aider le foie à bien fonctionner et à se réparer.

- Aider les intestins à éliminer (Lutter contre la constipation, notamment avec le psyllium.)

- Faire une chélation, de préférence naturelle avec la chlorella.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 21:56

Immunité humorale et immunité cellulaire

La vaccination accroît l'immunité humorale (10% de l'immunité)

mais détruit simultanément l'immunité cellulaire (90% de l'immunité)

Bénéfice net: 80% de perte!

«Si vous commencez à donner des vaccins aux enfants, vous déséquilibrez en fait leur système immunitaire en augmentant ce qu'on appelle l'immunité humorale (pour produire plus d'anticorps), mais cela contribue en même temps à supprimer une autre part très importante du système immunitaire qui est ce qu'on appelle l'immunité cellulaire et qui ne se développera alors jamais complètement.

Nous constatons (avec les vaccins) une réaction de type auto-immun contre les tissus cérébraux et, malheureusement pour les enfants, même ceux qui ne développent pas les symptômes de l'autisme, ils manifestent alors d'autres symptômes comme ceux de l'hyperactivité avec ou sans déficit d'attention (ADD/H -TDA/H en français) ou des symptômes allergiques.

Les allergies sont un autre grand problème que l'on constate chez nos jeunes enfants. Une partie des réactions allergiques a à voir avec le fait que le système immunitaire n'est pas pleinement développé dès la naissance. Il faut un minimum de 3 années pour que le système immunitaire soit davantage développé.»

Dr Nancy Banks, gynécologue-obstétricienne

Partager cet article
Repost0