Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 00:02
Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 12:42
Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 08:08

 

"Dans un monde de mensonge universel,

dire la vérité est un acte révolutionnaire."

- George Orwell -

 

«Une femme libre parle»

 

De façon générale, la plupart des politicien(ne)s sont corrompus et assujettis aux lobbys mondialistes, pharmaceutiques, industriels ou autres. Les exceptions sont très rares, mais, heureusement, de temps à autre, l'on en trouve encore!

Et le discours de la députée italienne Sara Cunial - qui, elle, se soucie vraiment du peuple et ne se laisse pas interrompre - restera dans les annales de l'anti langue de bois.

Et il est intéressant d'apprendre  que 40 % des victimes du Covid-19 avaient été précédemment vaccinées contre la grippe.

L'on aimerait bien entendre la même chose, en français, à l'Assemblée Nationale!

Partager cet article
Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 19:15

En marche vers la Chine et la Corée du Nord

 
Conversation imaginaire entre Bill Gates et George Soros: FIN DE PARTIE
 
BG : «Nous, Maîtres autoproclamés de ce Monde, qui, dans un geste d’une bonté extrême, avons laissé les humains jouer sur NOTRE terrain de jeux, nous leur disons STOP! On ne joue plus, tous en rang, et que pas une tête ne dépasse! Sinon le grand méchant virus que nous avons créé, va les manger!»
GS : - Tu déconnes, ils ne vont jamais avaler ça…
BG : «Bien sûr que si, ils sont peureux, ils croient n’importe quoi (sauf quand on leur dit la vérité sur notre Plan)… Tu vas voir qu’ils vont foncer tête baissée sur le vaccin et la puce.»
GS : - Ils sont si cons que ça?
BG : «Tu parles, en plus ils ne sont pas courageux, ils se laisseront faire et seront heureux et même reconnaissants…»
 
 
En marche vers la Chine... et la Corée du Nord...
 
Une vidéo réaliste sur ce qui est en cours de réalisation sous nos yeux. Espérons que la noirceur du tableau dressé, soit non une sidération paralysante, mais un sursaut salutaire pour la prise de conscience que c'est maintenant ou plus jamais.
Ces deux documents (avec "7 milliards de suspects" sur Arte) sont à voir l'un après l'autre, et à diffuser à votre entourage s'il est encore incrédule.
 

Surveillance de masse - Tous surveillés: 7 milliards de suspects!

Partager cet article
Repost0
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 15:17
Partager cet article
Repost0
27 avril 2020 1 27 /04 /avril /2020 10:45

Voici une très intéressante étude (anonyme) - analyse géo-politique - sur le thème:

 

Coronavirus et dictature

 

Elle vaut vraiment la peine d'être examinée à fond:

 

Plan

Coronavirus et dictature
Préambule
La ploutocratie en marche
L’historique
La 1ère dissémination
La 2ème dissémination
La 3ème dissémination
Instrumentalisation et manipulation
La panique est organisée autour du taux de décès
Vaccins miraculeux
La 5G
Trop tard ? La grande finance a-t-elle déjà tout verrouillé ?
Les Impérialistes contre-attaque
Propositions d’actions


Préambule

Pour tenter d’y voir plus clair au-delà de la propagande de masse…
Résumé de la situation de la crise dite du « COVID-19 ».
Tout d’abord pour résumer le contexte suivant les éléments convergents réunis à partir de multiples sources très différentes.


La ploutocratie en marche

Ma vision est que nous avons devant nous, UNE ploutocratie avec 2 groupes.
Ce que les 2 groupes ont négocié, c’est de finir d’imposer une dictature de 70% du monde (pas la Russie, ni la Chine dans cette première étape) avant le 16 avril 2021. Cela avec un arrêt total qui rend tous ces pays 100% dépendant directement de la ploutocratie.

MAIS, les 2 groupes sont en désaccord sur de nombreux points (bon pour nous!)

a) Les mondialistes veulent une dictature mondiale uniforme. En principe, c’est le groupe le plus puissant économiquement. Certes, dans ce groupe, nous avons Gates, Soros, Clinton, Rothschild …

b) Les impérialistes veulent une dictature mondiale, à l’ancienne, avec des pays vassaux. En principe, il s’agit du groupe le plus «légal» basé sur les cercles et les technologies militaires. Bien sûr, dans ce groupe, nous avons Trump comme leader. L’hypothèse est que les impérialistes ne sont pas assez forts pour imposer toutes les décisions qu’ils veulent. (Sinon, ils auraient déjà éliminé les mondialistes). Trump est obligé de composer avec les mondialistes. Cela pourrait expliquer les incohérences de Trump. Cela pourrait expliquer pourquoi Trump recherche des alliés comme Poutine.

En conclusion, Trump et son groupe ont sûrement pour objectif d’imposer une dictature, mais tactiquement, je pense qu’il vaut mieux les aider à affaiblir les mondialistes. Plus tard, nous pourrons reprendre le contrôle (je l’espère).
Si les mondialistes venaient à prendre définitivement le pouvoir de 70% de planète, cela placerait Poutine et Xi Jinping dans une infériorité dangereuse pour leur survie. L’incommensurable monstre les broierait inéluctablement.
Leur intérêt est donc de soutenir sans faille les Impérialistes.

Dans le cadre de cette grande manœuvre mondialiste, une vaste opération de manipulation et propagande de masse est lancée tous azimuts.
Déferlante médiatique sans précédent comme Goebbels n’aurait même pas pu l’imaginer, censure progressive mais ascendante des opposants sur les réseaux sociaux, etc.

Mais, reprenons la chronologie.
 

L’historique

Nous pourrions remonter à 2009, après la très suspecte crise de «la grippe aviaire» avec le virus H5N1. En effet, par le passé les zoonoses étaient rares, les virus installés confortablement et sagement pendant des certaines de milliers d’années chez une espèce animale, ne vont en sortir que s’ils ont une bonne raison de contrainte environnementale pour ça. Curieusement, avec l’arrivée des outils de manipulation génétique, des maladies «émergentes», des zoonoses commencent à proliférer, environ 150 répertoriées…
Chirac via son Premier Ministre Raffarin, construit laboratoire P4 de Wuhan, et transfert probablement certains savoir-faire complémentaires en matière de manipulations génétiques.
Dans le cadre d’une coopération Sino-Américaine, Zhengli Shi, un chercheur de renom travaillant au laboratoire P4 de Wuhan, crée en 2015 un nouveau virus en combinant un coronavirus trouvé dans les chauves-souris chinoises en fer à cheval avec un autre qui provoque un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) de type humain chez la souris.
Ce projet semble avoir impliqué George Soros propriétaire de Wuxi Pharmaceuticals à Wuhan et Gilead Biosciences, et UNITAID qui est également financé par la Fondation Bill et Melinda Gates, elle-même liée à un partenariat avec la Clinton Health Access Initiative, pour la production de Remdesivir utilisé pour le traitement du virus Ebola (…. Tiens, tiens?) que cette clique voudrait proposer comme antidote de ce virus de guerre.
Ceci, malgré une efficacité médiocre, qui pourra-t-être, comme d’habitude, palliée par une bonne communication, Bill Gates ayant prouvé son génie en la matière. En effet, quelle meilleure agence de communication que l’O.M.S. dont Bill Gates est le principal financeur privé?
Suite à cette brillante et fructueuse collaboration sino-américaine, Deyin Guo, un éminent scientifique chinois de l’université de Wuhan, met en place un programme pour la création du coronavirus de Wuhan (le COVID-19) sous l’ordre du Parti communiste chinois.


La 1ère dissémination

Une épidémie de pneumonies d’allure virale d’étiologie inconnue a émergé dans la ville de Wuhan (province de Hubei, Chine) en décembre 2019: le COVID-19.
Le 21 janvier, trois chercheurs, Pei Hao, chercheur de l’Institut Pasteur de Shanghai et de l’Académie chinoise des sciences, Wu Zhong, chercheur du Centre national de recherche en ingénierie pour les médicaments émergents, Académie des sciences médicales militaires, et Xuan Li, chercheur du Key Laboratory of Synthetic Biology, CAS Center for Excellence in Molecular Plant Sciences, publient les conclusions de leur étude qui se résume ainsi:
Quatre des protéines les plus importantes du COVID-19 (résidus d’acides aminés d’interface, 4 insertions uniques dans la glycoprotéine de pointe) ont été modifiées artificiellement. Ces insertions sont celles du VIH, communément appelé le sida.

Les chercheurs indiens Prashant Pradhan, Ashutosh Kumar Pandey, Akhilesh Mishra, Parul Gupta, Praveen Kumar Tripathi, Manoj Balakrishnan Menon, James Gomes, Perumal Vivekanandan, Bishwajit Kundu du Kusuma School of biological sciences de l’University New Delhi, parviennent exactement aux mêmes conclusions.

Le point clé de toutes ces découvertes est que «quatre des importantes protéines S ont été remplacées dans le coronavirus de Wuhan».

• Premièrement, le but est de déguiser le COVID-19 en SRAS pour rendre plus difficile les recherches pour les biologistes et les médecins de le différencier du SRAS. Cela les induit en erreur dans la prise de mesures de prévention de type SRAS, ce qui peut entraîner un retard de traitement et une propagation accrue du virus.

• Deuxièmement, il est si contagieux qu’il se propage rapidement par conception. Le fait que le virus de Wuhan ait été créé dans un laboratoire sous influence humaine est incontestable.
Rapidement la Chine accuse les USA de cette attaque biologique.
L’accusation est apparue à l’origine sur le site officiel de l’armée chinoise: xilu.com. Puis relayé dans toute la Chine sur WeChat, le Parti communiste chinois dit que le coronavirus de Wuhan a été créé par les États-Unis pour attaquer la Chine.
La générale de division Chen Wei, principale experte en armes biochimiques de la Chine, basée à Wuhan, supervise les opérations. Pour mémoire la Chine, comme 174 autres pays, a signé les traités d’interdiction des armes biochimiques sous l’égide de l’ONU…
Que s’est-il passé dans le laboratoire P4 de Wuhan lors du programme pour la création du coronavirus de Wuhan (le COVID-19) sous l’ordre du Parti communiste chinois, réalisé sous la direction de Deyin Guo?
L’hypothèse la plus probable, comme certains dissidents l’ont suspecté, et cela a pu être vérifié sur place, de mauvaises pratiques dans le traitement des déchets biologiques sont la cause de la dissémination: les cadavres des animaux testés en laboratoire, chauves-souris en fer à cheval, souris, etc ont été jetés à poubelle, dans des containers. Des moustiques ont piqué les animaux morts, transporté le virus aux des humains, et la fête a alors commencé…
Autre hypothèse. Bien qu’il ne semble pas y avoir eu de plan mondialiste spécifique pour cela, nous pouvons néanmoins envisager une action de dernière minute organisée par un commando bio-terroriste mondialiste localement implanté à Wuhan. Ceci donc, à l’insu du gouvernement Chinois.
Voici pour la 1ere dissémination, car ce n’est pas la seule…


La 2ème dissémination

Le COVID-19 a rapidement muté pour expulser ses insertions de VIH, mais curieusement et anormalement, il ne s’est pas stabilisé en une variante proche de la souche HCoV d’origine.
Ceci implique clairement qu’une 2iéme dissémination a eu lieu.
En Iran, le virus semble surgir de nulle part et s’avère environ 10 fois plus létal que dans autres parties du monde: il tue beaucoup plus que le virus issu de Wuhan. Alors que les données du monde entier parviennent aux centres de recherches, aucune donnée n’arrive d’Iran.
Il apparait que d’autres souches virales ont été délibérément pulvérisées lors de rassemblements spirituels et d’événements sportifs, ciblant des populations spécifiques comme les mouvements religieux islamiques en Iran, ou évangélistes dans les pays occidentaux.

Une hypothèse peut être formulée: les USA, la CIA en tête, ont sans doute vu là une belle opportunité pour tester in vivo, en grandeur réelle, ses propres souches de COVID de guerre dans le cadre de tests concernant leur armes biologiques interdites en stock… Effectivement, les hauts responsables militaires américains ont immédiatement vu l'opportunité d'affaiblir l'Iran en affaiblissant TEHERAN par une arme autrement plus effrayante qu'un SCUD ou un Cruise Missile: un terrible virus, effrayant ennemi invisible, laissant la Chine comme le coupable involontaire. Mais, le plan a été officiellement rejeté par l'Administration TRUMP. Mais l'opération a été malgré tout réalisée en catimini par des agents mondialistes pulvérisant une autre souche du virus à Qom lors d'une réunion des responsables politiques et militaires Iraniens.
La souche diffusée en Iran a une signature spécifique, bien distincte de la souche originaire de Wuhan. Il est clairement d'origine naturelle, assez stable, un peu moins contagieux, mais avec une létalité plus élevée qui est de l'ordre de 2%.

Ceci est cohérent, l’Elite souhaitant éliminer tous les obstacles de son plan phase 1:
• Irak : fait
• Lybie : fait
• Syrie : fait
• Iran : en cours
• Turquie : à faire
• Russie : plan phase 2
• Chine : plan phase 2.


La 3ème dissémination

Les cas européens sont également impossibles à expliquer uniquement par contagion naturelle, car les souches en circulation mutent et se recombinent constamment. Les gens peuvent être infectés par plusieurs souches qui submergent leur système immunitaire: c’est impossible à un tel niveau par des mécanismes naturels.

Les souches européennes sont des variantes proches de la souche artificielle originale de Wuhan, avec les insertions typiques du VIH qui disparaissent après treize ou quatorze jours de réplication. Il est difficile d'expliquer comment le virus artificiel d'origine aurait pu conserver, même partiellement, ses caractéristiques d'origine après plusieurs mois de propagation naturelle.
C'est pourquoi nous soupçonnons une autre nation, distincte de la Chine, de pulvériser des variantes proches de la souche d'origine qui peuvent se combiner chez les hôtes avec une autre souche déjà mutée, entravant le processus d'immunité naturelle. Les gens peuvent ensuite être infectés avec une autre variante et un vaccin n'est pas nécessaire à ce stade. Seuls les traitements antiviraux, à un stade précoce de la maladie, peuvent empêcher la charge virale de submerger le système immunitaire chez les patients déjà affaiblis par d'autres pathologies.

Nous soupçonnons donc fortement, comme cela a été fait en Iran, qu'une opération similaire ait eu lieu en Europe, à certains endroits spécifiques, dirigée par un petit groupe de mercenaires mondialistes qui ont rejoint les forces déployées pour l'opération Defender-Europe 20 sous prétexte de besoins professionnels spécifiques.
Les malades infectés par plusieurs souches du virus à la fois prouvent qu’il ne s’agit pas d’une propagation naturelle. Par le fait, cela implique que ces multi-souches artificielles ont été ingérées ensemble au moment de la contamination aérienne, par épandages ou aérosols congelés
Par analogie, si vous contractez en même temps le virus du choléra, le typhus, et la grippe espagnole, 2 conclusions s’imposent:
1. Ce n’est pas le hasard.
2. Vous n’avez pas que des amis.

En conclusion, ceci implique que de nouvelles souches sont pulvérisées en aérosols congelés par des commandos bioterroristes mondialistes

Instrumentalisation et manipulation

En matière de propagande moderne, on ne doit pas se limiter à la publication de fausses nouvelles comme le fit le Royaume-Uni pour convaincre son peuple d’entrer dans la Première Guerre mondiale, on doit l’embrigader comme le fit l’Allemagne pour convaincre le sien de livrer la Seconde Guerre mondiale.
La recette est toujours la même: exercer des pressions psychologiques pour amener les sujets à pratiquer volontairement des actes qu’ils savent inutiles, voire dangereux, qui les engageront dans la voie du mensonge et du crime.
Par exemple en 2001, tout le monde savait que les terroristes accusés d’avoir détourné des avions le 11 Septembre ne figuraient pas sur les listes des passagers embarqués. Pourtant, sous le choc, la plupart ont accepté sans broncher les accusations ineptes formulées par le directeur du FBI, Robert Muller, contre «19 pirates de l’air».
Ou encore, chacun sait que l’Iraq du président Hussein n’avait comme lanceurs que de vieux Scud soviétiques n’excédant pas 700 kilomètres de portée, et non les fameuses «armes de destruction massive» qui n’étaient que pure intoxication montée par la CIA, reconnue par tous à commencer par son porte-parole à l’ONU le général Colin POWELL… Mais de nombreux citoyens états-uniens calfeutrèrent les fenêtres et la porte de leur maison pour se protéger des gaz mortels avec lesquels le méchant dictateur allait attaquer l’Amérique!
Cette fois, à propos du Covid-19, c’est le confinement volontaire à domicile qui contraint celui qui l’accepte à se convaincre lui-même de la véracité de la menace.

Rappelons que jamais dans l’Histoire on n’a eu recours au confinement d’une population saine pour lutter contre une maladie.


Rappelons surtout que cette épidémie n’aura à ce jour pas de conséquence significative en termes de mortalité, puisque les taux de mortalité du 1er trimestre 2020 sont inférieurs à ceux de 2019. On est loin des millions de cadavres qui devaient joncher les rues…
La panique est organisée autour du taux de décès. Celui-ci est facilement truqué: le nombre de personnes contaminées est minimisé sous divers prétextes, et le nombre de décès maximisé en truquant les chiffres par affectation de tout décès à des patients porteur du virus.
Il en résulte une majoration du taux de décès officiel d’environ 70 à 80%. Là où sont annoncés 10000 décès, seuls 2000 sont réellement imputables à ce qui reste néanmoins un virus de guerre!
Des alarmistes paniqués et des médias bien obéissants et bien intentionnés communiquent de faux chiffres, lorsque la mortalité réelle est bien inférieure à 1 %, comme l’on montré très vite, le cas du paquebot croisière Diamond Princess et le cas des tests élevés en Corée du Sud, avec 0,5 % (sans traitement) et 0,6 % respectivement de taux de mortalité pour des personnes infectées.
Avec la pandémie, le nouveau mot d’ordre c’est: «Plus aucune liberté, oubliez-les, votre sécurité de tous et votre santé, votre survie pure et simple!».
Mais au final, l’intérêt de cette crise réside pour les élites à habituer les peuples à accepter des mesures de contrôle toujours plus contraignantes, qui vont devenir de plus en plus tyranniques très rapidement.
Cette accoutumance avec un état policier, tactique déjà initiée avec des attentats très opportuns des 20 dernières années, vise à l’infantilisation médiatique des foules en vue de les transformer peu à peu en troupeaux obéissants aux ordres des gouvernements.
Dans ces contextes de peur ambiante généralisée, parlementaires, juristes, avocats, défenseurs des droits civils et politiques sont relégués au rang d’empêcheurs de commander en rond et traités d’utopistes, et progressivement de traitres à la sécurité nationale. Rappelons-nous l’affaire
Dreyfus et replaçons-la dans notre contexte actuel…
Les penseurs humanistes, fondateurs des Droits de l’Homme, nos divers constitutionnalistes et hommes politiques qui ont fait depuis les années 1750 de la France le berceau des Droits de l’Homme et du progrès social doivent se retourner dans leur tombe…
La crise actuelle conforte et accélère en partie le planning du krach financier et la prise du pouvoir définitif. Toutefois, «Defender-Europe 20», le plus grand débarquement de forces américaines sur le continent Européen au cours des 25 dernières années, est retardé. Ceci retarde
d’autant le déclenchement du krach qui se fera probablement via la Deutschbank, l’un des actionnaires de la FED.
La probabilité de déclenchement du krach financier à venir est actuellement de 50 % pour juillet 2020. Il apparait maintenant certain qu’il aura lieu avant la deadline prévue le 16/04/2021 à l’agenda de la ploutocratie.
Il est clair que toute une ploutocratie qui ne connaît pas de frontière est impliquée dans un crime de grande ampleur contre l’humanité.


Vaccins miraculeux

Des vaccins miraculeux, déjà testés en Afrique et en fraude en France sur des cobayes rémunérés, dont certains ont parfois succombé dans la plus grande discrétion, avec des complicités de parlementaires, vont-ils arriver opportunément pour sauver le monde? L’avenir semblefranchement nous réserver encore des surprises… et pas très agréables encore une fois!
Pour qu’un vaccin soit efficace, cela suppose donc que les souches disséminées et celles vaporisées soient communiquées aux fabricants suffisamment à l’avance pour leur permettre de produire des millions de doses dans des délais adéquats. Il faut normalement entre 6 à 22 mois pour produire un vaccin efficace.
Compte tenu du timing, si les vaccins étaient basés sur les souches prélevées sur le terrain jusqu’en mars, les premiers vaccins relativement opérationnels ne pourraient être disponibles, en un temps record (3 mois au lieu de 6 au minimum !), qu’en juillet au mieux...
Il est certain, qui si la production est disponible en avril, c’est que les souches ont été communiquées fin 2019 ou en janvier aux fabricants... Cela démontrerait encore une fois que les disséminations étaient planifiées et que le gouvernement US est aliéné à l’élite ploutocratique internationale.
Le grand "épidémiologue" Bill Gates déclare publiquement vouloir vacciner la planète entière.
Et en plus des effets secondaires produits par les vaccins multisouches et compte tenu des intentions littéralement diaboliques des criminels qui orchestrent ces manipulations, nous ne pourrons que refuser ces vaccins s’ils ne sont pas soumis au contrôle strict de juridictions et de
spécialistes œuvrant avec une éthique certaine pour la défense des citoyens, à commencer par leur survie!

La 5G

Les fréquences de la 5G étaient réservées après la 2nde guerre mondiale pour les armes psychotroniques, de facto ultra dangereuses pour le cerveau humain ; ou ce qu’il en reste après les lavages médiatiques «normaux»…
Il existe une suspicion d’une influence de ces fréquences sur le développement viral du COVID-19. Toutefois, le majeur danger est certainement ailleurs. La 5G est déployée en douce pendant que les citoyens sont terrorisés et confinés.
L’un des buts étant de transformer l’environnement domestique connecté en un Giga-Big-Brother. On saura à quelle heure vous vous brossez les dents...... .et il sera possible de bloquer tout le fonctionnement de votre maison, voiture compris.
Bref pour être clair, en un clic de souris, «quelqu’un» pourra décider de vous emprisonner confiner chez vous… mais pour votre bien et votre sécurité bien sûr …. souriez, un drone vous filme.
Les oligarchies qui mettent de plus entre parenthèses droits civils et politiques des citoyens, qui relèguent nos libertés fondamentales au rayon des accessoires, vont détruire les anciennes économies libérales et imposer en tous domaines des décisions de plus en plus autoritaires. Une nouvelle forme de dictature se profile à terme, fondée sur la terreur de la pandémie, sur la peur entretenue de l’autre, sur la destruction des liens familiaux, amicaux, liens naturels et créés par association, empathie, sympathie.
Le processus engagé est particulièrement insidieux et nous entrainera vers les dictatures imaginées en 1950 par George ORWELL dans «1984», et surtout par Alvin Toffler dans «Le choc du futur» en 1970.
Toffler expliquait il y a juste 50 ans que la «société super-industrielle» allait se transformer tellement qu’elle déconcerterait les gens, l’accélération des progrès sociaux et technologiques les amenant à se déconnecter du monde réel, en proie à un «stress et une désorientation destructeurs».
Toffler poursuit en attribuant la majorité des problèmes sociaux au futur shock, «chocs psychologiques et sociétaux» induits par la «surdose d’informations et le flot de désinformations». Nous y voilà.
Ne sommes-nous pas entrés et dans «1984» et dans «Le choc du futur» avec le télescopage de millions d’informations et de centaines de désinformations?

Une vigilance nouvelle et accrue s’impose en ces temps de «confinements» qui veulent surtout réduire notre capacité critique et amenuiser nos espaces de critique utile et d’imagination…
Par-delà les frontières rétablies et les barrages nouveaux du «confinement» matériel, moral, intellectuel, psychologique, une nouvelle résistance citoyenne semble vraiment nécessaire, en 2020 encore plus qu’en 1940!


Trop tard? La grande finance a-t-elle déjà tout verrouillé?

Pendant que les citoyens étaient terrorisés chez eux, le business financier a fait son plein.
Comme l’avait déjà fait la banque Rothschild à l’époque de Napoléon Bonaparte: créer la panique avec de fausses informations et racheter tout à bas prix, pour tout contrôler… En sous-main de la FED dont le grand cartel bancaire américain est l’actionnaire majoritaire, il a mis en faillite l’économie réelle d’une main et l’a rachetée en monnaie de singe de l’autre. Simple et efficace.

La traditionnelle bande des banksters, directement responsables de ces crimes contre l’humanité:
• Les Rothschild;
• Les Frères Lazard;
• Israel Sieff;
• La Compagnie Kuhn Loeb;
• La Compagnie Warburg;
• Goldman Sachs;
• La Famille Rockefeller;
• J. P. Morgan.

Au jour d’aujourd’hui, toute l’économie est déjà passée à 100% sous le contrôle de la grande ploutocratie financière en quelques semaines…

L’Elite aura-t-elle encore besoin de bloquer les réseaux électriques de toute l’Europe pour arrêter complètement l’économie réelle et endiguer les révoltes avec un krach financier total, comme prévu initialement?


Les Impérialistes contre-attaquent

Bien que Trump soit obligé de composer avec les mondialistes, il prend 2 mesures importantes qui prennent à contre-pied les mondialistes:
- Il stoppe le financement de l’agence publicitaire des mondialistes, l’O.M.S., déjà lourdement discréditée avec la collusion avec les Big-Pharma étalée au grand jour lors du H1N1.
- Il fusionne et nationalise la FED avec le Trésor Américain, reprenant ainsi la main sur la FED.


Propositions d’actions

Ne perdez pas courage,
Organisez-vous en petits réseaux de personnes de confiance.
Agissez avec méthode. Toute action est une avancée.
Pas de matraque, pas de flashball, pas d’armes, pas de chars...


Objectifs clés:

1. Reprendre le contrôle des moyens de surveillance des citoyens (très urgent, rappelez vous Snowden…2013).
2. Reprendre le contrôle démocratique des grands médias.
3. Reprendre le contrôle des décisions politiques par des réseaux citoyens locaux
autogérés
4. Reprendre le contrôle démocratique des 5000 plus grandes entreprises.
5. Reprendre le contrôle démocratique des 100 000 plus grandes entreprises.

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 15:52

 

LA LETTRE QUI TUE ..
A remettre à son médecin avant d'accepter toute vaccination

 

 

 

 

 

Il faut le savoir, la loi Kouchner vous permet de refuser tout acte médical. Or la vaccination est un acte médical!!!

Dans tous les cas, AVANT TOUTE DECISION, vous avez le droit à un consentement libre et éclairé: c'est-à-dire qu'on n'a pas le droit de vous obliger et avant toute chose, on doit valablement vous informer sur l'acte médical proposé, avec TOUTES les informations connues.

C'est l'obligation du médecin de donner toute l'information avant tout acte médical et par écrit sous peine d'être poursuivi et condamné comme dans cette affaire qui fait jurisprudence:

https://www.facebook.com/notes/info-vaccin-prevenar/precedent-concernant-la-condamnation-dun-medecin-pour-non-respect-de-linformatio/773250016046009

(Il semble, toutefois, que Facebook - vendu au lobby vaccinal! - ait, entre temps, censuré l'information!)

Voici, ci-dessous, un modèle de lettre, que vous pouvez modifier selon la situation, qui vous permet de poser AU MOINS les questions de base avant d'éventuellement accepter une soi-disant "vaccination obligatoire" (ou prétenduement obligatoire) et donc de mettre aussi le médecin face à ses responsabilités. Ce document est rédigé sous format courrier traditionnel, les questions sont toutes les mêmes concernant les vaccinations qu'on vous proposerait pour les vaccins obligatoires DTP.

 

Patient/Parent

 

[Nom Prénom]

 

[Adresse]

 

[Titre (Docteur, Professeur, …)Nom]

 

[Fonction]

 

[Établissement] [Service]

 

[Commune]

 

[Date]

 

Courrier [remis en main propre /adressé par recommandé AR] à [Titre Nom, Fonction]

 

OBJET: DEMANDE D'INFORMATION PAR ECRIT

 

[Titre Nom],

 

Suite à notre entretien ce jour (date) je me permets, conformément à:

- la loi Kouchner du 4 mars 2002 sur l'obligation pour le patient et/ou son représentant légal de recevoir une information claire, loyale et exhaustive. Vu l’arrêt de la Cour de cassation du 25/2/97 qui indique: «Celui qui est légalement ou contractuellement tenu d’une obligation particulière d’information doit rapporter la preuve de l’exécution de cette obligation. Ainsi, il incombe au médecin, tenu d’une obligation particulière d’information vis-à-vis de son patient, de prouver qu’il a exécuté cette obligation».

- l’arrêt du 14/10/97 de la Cour de cassation dans le cadre de la responsabilité contractuelle qui mentionne:

«Le médecin a la charge de prouver qu’il a bien donné à son patient une information loyale, claire et appropriée sur les risques des investigations ou soins qu’il lui propose. Tout cela afin d'éviter tout quiproquo en cas d'accident post-vaccinal. »

- l'importance et l'urgence de me protéger / de protéger mes enfants afin d'éviter d'être victimes de maladies infectieuses,

de vous demander de bien vouloir apporter par écrit la réponse à mes questions suite aux soins que vous me recommandez

Souhaitant prendre la bonne décision, je fais confiance à votre professionnalisme et attends donc vos réponses qui je l'espère m'apporteront toutes les informations nécessaires à ma prise de décision.

 

Cordialement,

 

[Nom Prénom]

 

[Signature]

 

QUESTIONS:

- Quels vaccins me recommandez vous?

- Parmi les vaccins cités lesquels sont légalement obligatoires? Combien d'injections sont obligatoires? Y-a-t-il un ou plusieurs rappels obligatoires , lesquels? A quelle fréquence les injections doivent-elles être faites?

- Pouvez-vous me confirmer que les vaccins que vous préconisez ne contiennent aucune valence non obligatoire?

- {cas d'une primo-vaccination :

Les vaccins obligatoires que vous préconisez ont-ils une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) pour la primo-vaccination?)

- Concernant les injections et délai que vous me recommandez, vous fiez vous au schéma du calendrier vaccinal ou de la loi ? Le calendrier vaccinal est il la loi? Prévaut il sur le texte de loi en vigueur?

- Quels sont les possibles effets secondaires de l'acte médical que vous préconisez?

- Quelle est la composition du ou des vaccins que vous me recommandez?

- Pouvez-vous me certifier que les vaccins que vous préconisez sont sans danger pour moi/mon enfant?

- Pouvez-vous me fournir la preuve scientifique démontrant l’efficacité des vaccins que vous préconisez? De préférence, une étude non financée par le fabriquant et sans aucun lien d'intérêt possible?

- Pouvez-vous me certifier que la vaccination contre {adaptez selon votre cas :} [me] protégera [mon enfant]?

- Quel est le risque de contracter la maladie si je ne suis pas vos recommandations vaccinales? Et le risque réél et connu de complications de cette maladie/ ces maladies dans notre pays?

- Pouvez-vous certifier et prouver que la recrudescence d'une maladie qui aurait (selon vous) disparue grâce à la vaccination est due à la non-vaccination? Quelles sont les fréquences de cas de cette maladie sur les 50 années avant l'introduction du vaccin?

- Quels sont les chiffres officiels en France à propos des conséquences des maladies infectieuses sur ces dernières années ?

- Quels sont les chiffres officiels en France des accidents post-vaccinaux? Sur quelle base (étude/chiffres/rapports) est effectué le rapport bénéfice/risque?

- Quelle part de votre chiffre annuel représente la vaccination? Avez-vous une prime à la vaccination?, conformément à la convention médicale qui régit les obligations des médecins libéraux et leurs relations avec la Sécurité sociale, signée le 26 juillet 2011 entre les syndicats de médecins et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, ayant introduit un nouveau mode de rémunération supplémentaire des médecins libéraux. source :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024803740&dateTexte=vig

- Avez-vous des liens d’intérêts avec un ou plusieurs laboratoires pharmaceutiques? Participez vous à des conférences ou tout rassemblement financés par les laboratoires?

 

Afin de pouvoir réfléchir au mieux à vos réponses, je vous remercie de bien vouloir mentionner vos sources d'informations (médicales et autres).

 

[Nom, Titre]

 

[Reçu le …...................... si remise en main propre.]

 

[Signature]

 

Source: https://www.infovaccinsfrance.org/-/legislatif/la-lettre-qui-tue/

 

 

Mon corps m'appartient!

Mon corps m'appartient!

Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 21:37

Réveillez-vous!, la dictature vaccinale mondiale arrive à grands pas!

Partager cet article
Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 16:52

 

7 777 777 777!!! Quel est ce mystérieux nombre? C'est celui de la population mondiale, qui change à chaque seconde!, mais qui devrait arriver à 7 777 777 777 avant la fin de cette journée d'Avril 2020...

Mais comment connaître le moment précis où ce nombre symbolique sera bientôt atteint, et même rapidement dépassé? Simple, il suffit de se référer à un compteur, comme, par exemple, sur la page ci-dessous...

 

Naturellement, il ne s'agit que d'une estimation, mais quand même, en ce 14 Avril 2020 à 18 Heures, nous sommes déjà, sur notre Terre, à plus de 7 777 7 centaines de milliers d'habitants, de sorte que le 7 777 777 777ème habitant de la planète Terre est en vue... Alors, quel jour celui-ci va-t-il arriver? Ou plutôt, maintenant, à quelle heure? Là aussi, avec un peu de calculs, une estimation est possible... Alors, avant que cela ne soit arrivé, merci à qui fera des propositions en postant un commentaire ci-dessous...!

Remarque: Naturellement, tous les compteurs ne sont pas exactement en phase, par exemple, celui-ci affiche un nombre d'habitants de la Terre un peu moindre... et celui-là encore moindre, tandis que, pour celui-là le nombre de 7 777 777 777 est déjà dépassé, de sorte qu'il n'est sûrement pas évident de déterminer, à un moment donné, le bon nombre avec une complète assurance, mais, au-delà de la rigoureuse exactitude, c'est surtout ici le symbole qui compte...
Partager cet article
Repost0
11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 20:31
Enfin un remède naturel efficace!

Calcium Soufre contre virus = Immunitaire gagnant.

Le savon, à base de soufre, qui guérit...

La Chimie Naturelle du Soufre

Partager cet article
Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 22:12
Partager cet article
Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 09:08

 

Communiqué de Presse
du Dr Jean-Philippe LABRÈZE - vendredi 3 mars 2020.

La France va-t-elle continuer à prendre du retard en matière de traitement et laisser mourir des patients Covid-19 que l’on pourrait sauver ?

Requête de six médecins devant le Conseil d’État pour obtenir l’application du protocole Pr MARIK-Vitamine C.

Six médecins viennent de déposer une requête devant le Conseil d’État pour que soit enjoint au ministre de la santé la plus large et immédiate diffusion possible auprès des équipes médicales sur le terrain, le protocole du Pr Paul MARIK, reposant notamment sur l’administration intraveineuse de vitamine C à fortes doses, de vitamine B1 et d’hydroxy-chloroquine.
 
 
 
Cette requête a été présentée ce mardi 31 mars 2020 par l’avocat grenoblois Maître Jean-Pierre JOSEPH, à la demande, notamment, des Dr Jean-Philippe LABRÈZE, Christian Tal SCHALLER et Gilbert CRUSSOL.
 
Le Pr Paul MARIK, élu professeur de l’année par ses pairs aux États-Unis en 2017, est l’auteur d’une publication retentissante en 2017 dans laquelle il démontrait la diminution considérable de la mortalité des patients admis en réanimation pour infection gravissime ou un état de choc septique :
     - 19 morts sur 47 patients dans le groupe témoin, traités comme le sont les patients aujourd’hui en France ;
   - 0 (zéro) décès dans le groupe ayant reçu le traitement de vitamines C, B1 et HC.
 
Sur la base de cette étude, et intégrant également l’expérience de nos confrères chinois qui ont traité et guéri un grand nombre de patients présentant un stade de modéré à sévère de Covid-19 avec de fortes doses de vitamine C par voie intraveineuse, le Pr Paul MARIK a développé un protocole remarquablement efficace pour traiter ces patients.
 
Ainsi, le Dr VARON, Président du conseil d'administration de l'United General Hospital, médecin chef et responsable du département des soins intensifs, après avoir traité 14 patients atteints du Covid-19 avec ce protocole, a rapporté une amélioration rapide dans les 12 heures qui ont suivi l'administration du traitement. Six de ces patients ont été extubés dans les 4 jours et tous les autres sont aujourd'hui sevrés. La vitamine C a été intégrée dans l'algorithme de traitement du Covid-19 de l'Université du Wisconsin.
 
Les médecins requérants attendent du Conseil d'État et du Ministère de la Santé les décisions indispensables pour faire connaître et appliquer ce protocole parfaitement validé apte à sauver de nombreux patients en situation d’atteintes respiratoires graves.
 
Pour compléter votre information.
 
2. Pr Paul MARIKLe protocole (en anglais) du professeur Paul MARIK, maj. du 26 mars 2020. Lien pdf.

3. Traitement efficace à haute dose de vitamine C des patients atteints d'une infection grave et critique au Covid-19 par Richard Cheng, MD, PhD, Orthomolécular org, 18 mars 2020.
    En pdf en français.

4. New York Post 24 03 2020. Hôpitaux de New York traitant des patients atteints de coronavirus avec de la vitamine C.
 
5. Shanghai management guideline for Covid-19 consensus and guidelines · New coronavirus infections.
    En pdf en anglais.

Pour toute information, merci de contacter le Docteur Jean-Philippe LABRÈZE au 07 87 66 41 15.
 
 
 
 
Publié par
Christian COTTEN
Psychosociologue,
Président de Politique de Vie.
Partager cet article
Repost0
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 14:08
Partager cet article
Repost0
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 13:28

Covid19 - 12 étoiles dans la nuit

L'infolettre du 01/04/2020 de Yves Rasir

Partager cet article
Repost0
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 11:20
CHLOROQUINE: l’appel URGENT
d’un groupe de médecins
 

Le 26 mars, le gouvernement a INTERDIT aux médecins de terrain de prescrire aux malades le médicament le plus prometteur contre le coronavirus.

Des médecins se révoltent et vous demandent d’agir vite – lisez vite cet appel et mobilisez-vous ! 

Madame Monsieur,

Je m’appelle Eric Ménat, je suis médecin de terrain depuis 30 ans, et je n’ai jamais vu un scandale aussi énorme.

Contre le nouveau coronavirus, il existe un médicament très prometteur, l’hydroxychloroquine (Plaquenil)

Les Chinois en ont vérifié l’efficacité dans plusieurs études et l’ont recommandé à leurs médecins.

La Corée du Sud l’utilise massivement, avec d’excellents résultats contre l’épidémie.

L’État marocain a décidé de donner ce traitement à tous les malades et les résultats épidémiologiques paraissent positifs

Le Professeur Raoult à Marseille a des résultats préliminaires très encourageants avec ce médicament, surtout quand il est associé à un antibiotique, l’azithromycine.

Même le directeur général de Novartis, un grand laboratoire pharmaceutique suisse, a déclaré que l’hydroxychloroquine est le « plus grand espoir de traitement » contre le coronavirus.

Et pourtant, depuis le 26 mars, la France interdit à la plupart des malades de bénéficier de ce traitement.

Le 26 mars, le gouvernement a pris un décret qui m’interdit, à moi comme à tous les médecins de terrain, de prescrire ce médicament prometteur aux patients victimes du Covid-19.

C’est un scandale inimaginable. 

Les médecins généralistes pourraient sauver des vies, mais on les en empêche.

Les médecins généralistes pourraient éviter des milliers d’hospitalisations, mais on les en empêche.

Les médecins généralistes pourraient même contribuer à permettre une sortie plus rapide du confinement, mais on les en empêche.

Il faut agir, et c’est pourquoi je vous demande de signer d’urgence la pétition que j’ai lancée avec d’autres confrères médecins. 

Nous demandons l’abrogation immédiate du décret du 26 mars, et l’autorisation immédiate pour les médecins généralistes de prescrire de l’hydroxychloroquine à leurs patients qui pourraient en bénéficier.

Je rappelle que l’hydroxychloroquine est un médicament très sûr.

Des dizaines de millions de patients en ont pris tous les jours, pendant des années, avec une excellente tolérance dans la majorité des cas.

Comme l’a dit le Pr Didier Raoult de Marseille, l’hydroxychloroquine a beaucoup moins d’effets indésirables graves que le Doliprane. Surtout que son protocole prévoit un traitement sur 10 jours uniquement et que les éventuels effets secondaires apparaissent surtout après 1 ou 2 ans de traitement.

Jusqu’au mois de janvier 2020, il était même en vente libre en France – c’est vous dire s’il était considéré comme sans risque par les autorités.

Bien sûr, ce médicament ne doit pas être pris en automédication, mais c’est un médicament sans danger s’il est prescrit par un médecin.

Et surtout, à ce jour, c’est le seul médicament qui ait montré une efficacité pour aider à guérir du coronavirus !

En Italie, les médecins généralistes ont le droit prescrire l’hydroxychloroquine à leurs patients, avec des résultats très prometteurs.

Voici ce que vient de déclarer le Pr Bartoletti, vice-président de la Fédération italienne des médecins généralistes : 

« Les résultats que nous commençons à accumuler suggèrent que l’hydroxychloroquine administrée tôt, donne la possibilité d’éviter une évolution grave à une majorité de patients et permet de désencombrer les salles de réanimation ».

Mais en France, on interdit aux médecins généralistes de le faire.

Il est urgent d’abroger le décret du 26 mars.

Vite, signez la pétition pour que le gouvernement autorise à nouveau les médecins de terrain à prescrire ce médicament. 

« Qu’attendons-nous pour permettre aux médecins de le prescrire, d’avoir davantage de morts ? » a demandé récemment le Pr Perronne, chef de service d’infectiologie à l’hôpital de Garches.

Et en effet, c’est incompréhensible.

En France, le gouvernement a pris trois décisions absurdes :

  • Réserver l’hydroxychloroquine aux cas les plus graves : alors qu’on sait que ce médicament n’a plus d’effet quand il est donné trop tard !
  • Le prescrire seul alors qu’on sait qu’il est plus efficace quand il est associé à l’azithromycine
  • Et réserver l’hydroxychloroquine aux médecins hospitaliers, alors que c’est justement pour éviter l’aggravation des malades et leur hospitalisation que ce médicament semble le plus utile !

Partout dans le pays, les médecins de terrain sont en train de s’indigner.

Dans les Yvelines, le Dr Ribat a lancé un coup de gueule dans la presse :

« On vient de me retirer le droit de délivrer une ordonnance d’hydroxychloroquine que je prescrivais à mes patients rhumatisants depuis 40 ans ! Une molécule que j’ai avalée pendant plus d’un mois contre le paludisme lorsque je me suis rendu en Haïti après le tremblement de terre de 2010. »

En Alsace, un collectif de médecins demande l’autorisation de le prescrire pour les personnels soignants, qui sont en première ligne !

« Les médecins vous demandent le droit d’aller au front et d’enfoncer la première ligne du virus », ont-ils déclaré publiquement !

Même l’ancien ministre de la Santé, Philippe Douste Blazy, a appelé le gouvernement à abroger le décret du 26 mars et libérer la prescription de l’hydroxychloroquine.

Pour l’instant, le gouvernement fait la sourde oreille.

Voilà pourquoi nous devons être des MILLIONS à signer cette pétition de toute urgence.

Les médecins ont fait 10 ans d’étude et sont parfaitement capables, en toute connaissance de cause, de prescrire ce médicament à leurs patients qui en ont besoin. C’est bien votre médecin généraliste qui vous connait le mieux et saura choisir le meilleur traitement pour VOUS.

On peut abroger sans problème le décret du 26 mars, car il n’y a même pas de problème de pénurie ou de manque de stocks !

Sanofi a déjà mis 300 000 boîtes d’hydroxychloroquine à disposition des Français et nous attendons du gouvernement qu’il ordonne au plus vite sa production en plus grande quantité.

Une boîte suffit par patient, pour un coût de 5,19 euros.

Donc 300 000 patients pourraient déjà être soignés, pour un coût dérisoire.

Alors qu’est-ce qu’on attend ?

Pourquoi la France persiste-t-elle à conserver ce décret désastreux ?

La raison est que les experts qui conseillent le gouvernement sont totalement déconnectés du réel, de la réalité du terrain. 

On peut aussi s’interroger sur leurs éventuels conflits d’intérêts. Beaucoup ont été rémunérés, d’une façon ou d’une autre, au cours de leur carrière, par des laboratoires qui vendent des traitements bien plus coûteux que l’hydroxychloroquine !

Voilà pourquoi nous devons être des millions à nous mobiliser pour faire contrepoids.

En signant cette pétition, vous libèrerez les mains de votre médecin traitant et vous lui permettrez de se replacer au centre de notre système de santé, la place qu’on n’aurait jamais dû lui enlever !

Il est urgent d’abroger le décret du 26 mars.

Il faut immédiatement redonner au médecin la liberté de prescrire l’hydroxychloroquine.

Par notre action, vous et moi pouvons espérer sauver des vies.

Vous et moi pouvons espérer éviter des hospitalisations.

Vous et moi pouvons espérer mieux protéger les personnels soignants de nos hôpitaux, héroïques en ce moment.

Signez vite notre pétition, et transmettez là à tous vos contacts.

Je compte sur vous.

Dr Eric Ménat

Logo AISNSH
Partager cet article
Repost0
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 21:41
Partager cet article
Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 22:10

Coronavirus - Les chiffres sont faux

Partager cet article
Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 17:11
Partager cet article
Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 16:53
Partager cet article
Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 10:51

Message (infolettre Néosanté) relayé.

 
Mercredi 25 mars 2020,
Covid-19: on tient un suspect!

portrait de Yves RasirÇa va, vous tenez le coup dans ce monde devenu fou?   Moi, je vous avoue que la situation commence déjà à me peser. Je n’ai jamais supporté que mes enfants soient tristes, or ma fille aînée m’a confié hier sa tristesse d’avoir assisté à une violente dispute dans un magasin entre trois personnes : l’une d’entre elles avait approché les deux autres à moins d’1,5 m, ce qui ne leur a pas plu du tout!  Voilà où nous conduit cette virophobie démentielle ayant accouché du confinement généralisé.  Il faut stopper ce cauchemar au plus vite! Cette semaine, je pare au plus pressé et je me focalise sur la situation en Italie. Comme le répète invariablement l’infectiologue Didier Raoult dans ses vidéos devenue virales, les pandémies sont une fiction. Ça n’existe pas, ça n’a jamais existé et ça n’existera  sans doute jamais. Les flambées épidémiques sont écosystémiques et doivent s’analyser dans leur contexte biotopique. De quel(s) déséquilibre(s) relationnel(s) entre les êtres humains et leur environnement sont-elles la conséquence?   Concernant Wuhan, nous en sommes réduits au jeu des hypothèses. Selon une source que je ne citerai pas encore car je n’ai pas pu la recouper, une pollution majeure suivie d’une vive protestation populaire durement réprimée pourrait avoir été le facteur déclencheur. Mais il faudrait pouvoir longuement enquêter sur place pour étayer cette possibilité. Laissons la Chine de côté puisque, de toute façon, la maladie baptisée Covid-19 et attribuée au coronavirus SARS-Cov2 y a quasiment disparu. Ce qui n’est pas du tout le cas de l’Italie qui a enregistré presque le double  de décès avec une population 22 fois inférieure. Comment expliquer  une telle tragédie?
 
Deux observations s’imposent d’emblée. La première, c’est qu’il ne s’agit pas d’une crise frappant l’Italie dans son ensemble, ni même l’Italie du Nord qui compte ¾ des victimes. L’épicentre de l’épidémie italienne se situe plus précisément en Lombardie, région qui s’octroie 2/3 du fromage macabre. C’est impressionnant et ça  s’est concrètement traduit par des crématoriums débordés et des colonnes de véhicules militaires emportant les cercueils vers d’autres cimetières que ceux de Bergame et Brescia. Images glaçantes qui parlent mieux que les statistiques.  La deuxième chose à noter, c’est que les médias se trompent et nous trompent en affirmant  sans cesse que «cette maladie concerne tout le monde». Selon le rapport officiel du 17 mars  de l’Istituto Superiore di Sanità, l’âge moyen des personnes décédées était de 79,5 ans (3  ans de moins que l’espérance de vie à la naissance) et  seulement  0,8% des victimes n’avaient pas de pathologies antérieures. Un quart en avait une, un autre quart deux et la moitié trois.  Dans l’ordre, les plus fréquentes étaient l’hypertension artérielle, le diabète et les cardiopathies ischémiques. Dans 20% des cas, il y avait présence d’un cancer et dans 13% des cas,  celle d’une BPCO (Bronchopneumopathie Chronique Obstructive).  Qu’on le veuille ou non, que ça plaise ou non,  la Covid-19  fauche très préférentiellement les vieilles personnes déjà très malades. Il n’y a aucun cynisme à constater cette réalité. Si on pense, comme moi,  que le virus n’est pas seul en cause, il reste cependant à élucider  la surmortalité lombarde. Pollution automobile?  Le trafic à Milan est beaucoup plus intense que dans les villes les plus touchées, et pas plus dantesque que dans d’autres métropoles. Défaillances du système de santé? Au contraire, données et témoignages indiquent que les infrastructures et le personnel médical sont ce qui se fait de mieux en Italie,  pays où les soins sont totalement gratuits. À mon avis,  c’est justement l’accès facile à cette offre abondante qui pose question. Dans un de ses ouvrages majeurs (Némésis médicale, 1975), le penseur écologiste Ivan Illich montrait déjà que passé un seuil de développement, la médecine occidentale moderne devient «contre-productive», c’est-dire que ses inconvénients commencent à dépasser ses avantages, ses risques à peser plus lourds que ses bénéfices. Dans le monde industrialisé, l’art de guérir est  ainsi devenu  celui de nuire à la santé. S’il parvient paradoxalement à repousser l’âge de la mort, c’est au prix d’une morbidité (nombre de malades dans la société) plus répandue.
 

Vous me voyez venir? J’insiste, en effet, sur la composante iatrogénique de la crise sanitaire  italienne. Selon le rapport cité plus haut (*), 83 % des patients diagnostiqués, pris en charge et décédés ont reçu des antibiotiques, 52% des médicaments antiviraux et 27% de la cortisone. On peut bien sûr supposer que nombre d’entre eux ont reçu les trois traitements en même temps. Le rapport  est muet sur l’usage d’antipyrétiques et d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) mais on peut également se douter que ces substances chimiques sapant le pouvoir d’auto-guérison sont employées sans retenue et sans discernement. Selon une de mes amies habitant là-bas et lisant la presse locale,  la chloroquine fait  aussi partie de l’arsenal médical d’au moins un hôpital. Or  si elle est certainement peu nocive (le contraire se saurait puisqu’on l’emploie depuis plus de 70 ans), la molécule préconisée par le Dr Raoult n’est  quand  même pas un bonbon pour la toux. Au-delà d’1 g par jour, elle peut mener à l’intoxication et celle-ci est fatale dans 20% des cas.  La mise sous oxygène? Dans une infolettre précédente, je vous ai signalé que cette pratique était loin d’être anodine et qu’elle pouvait  sérieusement léser les poumons. Mais savez-vous que la version supérieure de cette technique,  le respirateur artificiel, nécessite d’endormir les patients?  L’anesthésie générale, ce n’est pas non plus un geste médical dépourvu de risque létal.  En additionnant tous ces facteurs potentiellement iatrogènes, on obtient  une explication non négligeable du désastre nord-italien. Toutefois, je vous avoue que je gambergeais pas mal ces deux dernières semaines : même si elle compte  pour beaucoup, la iatrogénie subie peu avant ou pendant les soins intensifs ne suffit certainement  pas à expliquer l’ampleur du drame en Italie. Il y avait forcément autre chose, mais quoi? 
 
La semaine dernière, je mentionnais une étude américaine montrant que la vaccination anti-grippale  favorise les infections à coronavirus. C’est une pièce importante à verser au dossier mais ça n’explique toujours pas la flambée lombarde.  Ailleurs dans le pays et dans plein d’autres pays, ce vaccin inutile et dangereux est conseillé et injecté à de nombreux vieux de plus de 60 ans. Si la valence influenza était si délétère, ça se verrait davantage.  J’en étais encore à me creuser la cervelle quand j’ai reçu, il y a deux jours, un article saisissant de Dominique Guillet. Pour ceux qui ne le connaissent pas, cet explorateur de l’univers végétal est le fondateur de l’association française Kokopelli, qui a mené avec succès le combat pour la liberté de commercialiser et d’échanger des  semences non inscrites aux catalogues officiels.  Entérinée par une décision européenne, cette victoire devrait lui valoir mille fois le prix Nobel alternatif. Quand il ne poursuit pas cette lutte libertaire et qu’il ne rédige pas des monographies sur des plantes alimentaires ou médicinales, Dominique Guillet fait du journalisme citoyen et publie le résultat de ses investigations sur son site internet. Dans le long article qu’il a mis en ligne avant-hier et que vous pouvez lire en cliquant ici,  le fouineur amateur (mais néanmoins très pro) révèle une information à mes yeux capitale: en janvier dernier,  la Lombardie a été le théâtre d’une grande campagne de vaccination contre les méningocoques. Suite à une mini-épidémie de méningite bactérienne ayant impacté… 6 personnes (avec 2 décès), les autorités régionales ont en effet décidé de vacciner massivement et gratuitement la population. En quelques semaines, plus de 33.000 personnes ont reçu le vaccin. Hier, Dominique m’a envoyé une information supplémentaire tout aussi cruciale :  comme vous pouvez le vérifier en cliquant ici la campagne de vaccination était déjà en cours à l’automne 2019! Ce détail est essentiel parce c’est aussi en automne qu’est apparue en Lombardie une étrange épidémie de pneumonies bizarres nécessitant des examens radiologiques spéciaux. Vous ne le croyez pas? Regardez cette séquence télévisée où le professeur  Giuseppe Remuzzi, Directeur de l’Institut Mario Negri de Recherches Pharmacologiques de Milan, répond aux questions d’un journaliste plutôt énervé.  Incroyable mais vrai, cette interview est passée le 22 mars sur CGTN, chaîne de télévision internationale… chinoise, sorte de Russia Today à la sauce Xi Jinping!  Comme en atteste ce communiqué, la presse chinoise met le paquet sur cette enquête car elle soupçonne le coronavirus d’avoir été importé d’Italie en Chine!  Je m’interroge : comment  se fait-il que cette nouvelle sensationnelle n’ait pas encore fait le buzz dans toutes les rédactions du globe? Si j’ai loupé cet énorme scoop dans l’actualité, merci de me corriger. 
 
En fait, on se fiche un peu de savoir dans quel sens a voyagé un hypothétique virus relativement inoffensif.  Ce qui est très important à vérifier, c’est s’il y a un lien entre la vaccination et la multiplication de pneumonies atypiques en Italie.  Vous en doutez? La probabilité est pourtant très élevée.  Parmi leurs effets secondaires très pervers, les vaccins ont en effet pour conséquence de modifier l’écologie microbienne. La nature ayant horreur du vide,  la niche écologique devenue vacante par l’immunisation artificielle est immédiatement occupée par d’autres espèces de bactéries, plus insidieuses ou plus dangereuses. C’est ainsi que les épidémies de poliomyélite  ont surgi dans la foulée de la vaccination massive contre la diphtérie, ou que de nouvelles formes d’hépatite (C,D, E, etc..) sont apparues en rançon des vaccinations contre les formes A et B.  Ou encore que les méningites ont gagné en fréquence et en  sévérité depuis qu’on les combat vaccinalement. Bien étudié, ce phénomène de «remplacement épidémique»  a récemment fait l’objet d’une analyse par le Dr Michel de Lorgeril dans le 5ème livre de sa série «Vaccins et société», celui consacré aux méningites bactériennes.  Dès janvier 2012, la revue Néosanté avait lancé l’alerte sur cette catastrophe écolo-sanitaire en publiant un dossier intitulé «Vaccins et microbes: les relations désastreuses», rédigé par notre collaboratrice française Françoise Joët, ex-présidente de l’ALIS  (Association Liberté Information Santé). Cet article magistral et toujours actuel  est en accès libre sur notre site et vous pouvez le consulter en cliquant ici. Que devrait-on faire maintenant  que le suspect vaccin est identifié?  À mon sens, il faudrait d’urgence vérifier le statut vaccinal des décédés italiens et de leurs proches. Le vérifier aussi dans les autres régions (françaises, espagnoles…) où un nombre anormalement grand de graves pneumonies sont signalées. Certes, l’éventuelle corrélation ne va pas démontrer un lien de causalité. Et le cas échéant,  le puissant lobby vaccinaliste investirait les médias à leur solde pour brandir l’argument habituel de la «coïncidence temporelle» entre vaccinations et maladies. Mais qui serait encore dupe?  Qui croirait encore à la pertinence des dogmes pasteuriens? Pour ma part, je lance un appel solennel à l’exploitation de cette piste potentielle. Et je compte sur vous pour faire un maximum de bruit en diffusant ce billet tous azimuts. Je vous embrasse d’avance… sans distanciation sociale.

Yves Rasir
(*) Très troublant: dans son  dernier rapport du 20 mars, l’Institut Supérieur de la Santé italien ne détaille plus les  traitements administrés aux patients. Vous avez dit "omerta"?

PS :   Si vous avez aimé cette infolettre, faites-la suivre à vos contacts et/ou partagez-la sur les réseaux sociaux (cliquez sur les icônes ci-dessous).  Vous pouvez  retrouver et (re)lire toutes les newsletters hebdomadaires (plus de 350 à ce jour) en cliquant ici . Sous la version en ligne, vous pouvez également laisser vos commentaires et témoignages. Profitez-en pour visiter notre site et faire des emplettes dans sa boutique….
Partager cet article
Repost0