Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 21:44

 

Lorsque la gangrène guette...

 

 

http://www.bvet.admin.ch/ivi/01739/01742/01792/index.html?lang=fr

 

 

De plus:

 

Envoi massif à des Québécois au sujet de la pharmacovigilance h1n1 (et aussi à des Français)


Nathalie Roussy


LECTURE PLUS APPROFONDIE SUR LA PHARMACOVIGILANCE AU SUJET DES VACCINS H1N1


Personnes non curieuses, s’abstenir

 

AVIS. Cette lecture pourrait avoir pour effets secondaires de provoquer des maux de tête et une remise en question possiblement douloureuse de ses croyances au sujet de l’innocuité et de l’efficacité des vaccins contre le H1N1. supprimez immédiatement ce courriel si vous croyez que ça pourrait être votre cas.

 


Vous pouvez vous rendre directement aux tableaux de pharmacovigilance (ci-bas ou en pièce jointe), qui représentent des données brutes provenant de l’Affsaaps, agence gouvernementale française responsable de la pharmacovigilance des vaccins. Vous pourrez alors tirer vos propres conclusions. Mes commentaires sont plus bas, en option.
Également, je redonne les liens, pour ceux qui ne l’avaient pas reçu cette semaine, vers les 2 reportages-chocs, de véritables bombes médiatiques, au sujet du contrat entre GSK et l’état Belge pour la vente de vaccin h1n1.


Reportage du 7 mai 2010 à RTBF

http://www.youtube.com/watch?v=dbYN-lUuJiM&feature=player_embedded#

 

Reportage du 5 mai 2010, sur la même chaine, RTBF
http://www.youtube.com/watch?v=6aZ2hz20Www&feature=player_embedded

 

Article RTBF 6 mai 2010 . on peut accéder à des parties du contrat
http://www.rtbf.be/info/belgique/politique/grippe-h1n1-le-contrat-entre-letat-belge-et-gsk-revele-214499

 

Blogue d’initative citoyenne, groupe de citoyens belges qui ont travaillé fort depuis des mois et ont aidé à faire sortir cette information dans le reportage de RTBF :
http://www.initiativecitoyenne.be/ext/http://www.initiativecitoyenne.be/article-gsk-s-explique-sur-le-contrat-entre-la-belgique-et-la-firme-50013369.html


VACCINS PANDEMRIX ET PANENZA
PHARMACOVIGILANCE FRANÇAISE
du 28 octobre au 28 MARS 2010
Pandemrix Panenza
Doses administrées
4.1 1.6
Effets secondaires médicalement significatif
307 56
Ratio effets secondaires médicalement significatif par 100 000 doses administrées
7.48 3.5
Effets secondaires graves
178 87
Ratio effets secondaires graves par 100 000 doses administrées
4.34 5.44 *
Ratio total des effets secondaires graves et médicalement significatifs
11.82 8.94
Source : Bulletin n° 17
21 octobre 2009 au 28 mars 2010
(Fichier accessible sur le site web de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps):
http://www.afssaps.fr/


*Panenza a été administré à des femmes enceintes et des enfants. Notons que les effets secondaires par 100 000 doses administrées sont 25% plus fréquents que pour le pandemrix. C’est également 5.5 fois plus élevé que ce qui est normalement attendu à l’intérieur de 6 mois (ici c’est 5 mois) avec des vaccins contre la grippe saisonnière, selon l’Agence de santé publique du Canada.


VACCIN PANDEMRIX EN FRANCE
ÉVOLUTION DES EFFETS SECONDAIRES
DE JANVIER 2010 À MARS 2010

 

24 janvier
2010 *
28 février
2010 *2 28 mars
2010 *3
Effets secondaires médicalement significatifs
par 100 000 doses administrées 5.73 6.83
(augmentation de
19 % depuis le 24 janvier) 7.48
(augmentation de 9% depuis le 28 février et augmention de 31% depuis le 24 janvier)

Effets secondaires graves par 100 000 doses administrées 2.98 3.7
(augmentation de 24 % depuis le 24 janvier) 4.34
(augmentation de 17% depuis le 28 février et augmention de 46% depuis le 24 janvier)
Effets secondaires médicalement significatifs et effets secondaires graves par 100 000 doses administrées
8.71 10.53
(augmentation de 21% depuis le 24 janvier) 11.82

(augmentation de 35% depuis le 24 janvier)

*Bulletin 13 de pharmacovigilance Afssaps (21 octobre 2009 au 24 janvier 2010)
*2 Bulletin n° 16 de pharmacovigilance de l’Afssaps (21 octobre 2009 au 28 février 2010)
*3 Bulletin n° 17 de pharmacovigilance de l’Afssaps (21 octobre 2009 au 28 mars 2010)


Commentaires pour les intéressés

 

Bonjour,

 

Voici 2 tableaux de données sur la pharmacovigilance des vaccins contre le H1N1 que je viens de préparer, en me basant sur les données officielles d’une agence du gouvernement de la France, l’Afssaps. Vous l’avez en copié-collé ci-haut. Vous avez amplement le droit de ne pas être intéressé par ce qui suit, et je sais que la plupart d’entre vous ne le seront pas. Je suis comme un vendeur qui fait du porte-à-porte et qui sait qu’il doit frapper 100 portes, ou même 1000 portes, avant de réussir à faire seulement une seule vente. C’est du travail et de la persévérance que ça demande.


Moins le peuple s’y intéressera, plus grandes seront les chances que des histoires semblables se répéteront:


Fausse pandémie déclarée par l’OMS, signature de contrats secrets entre compagnies pharmaceutiques et les gouvernements, dire au public que le vaccin est sûr et sécuritaire quand, en réalité, il est expérimental, ne pas donner les informations complètes dans les médias traditionnels au sujet de la pharmacovigilance du vaccin pandémique.


Pourquoi est-ce que je vous envoie les données de la France et non celle du Canada? Et bien je réponds à cette question par une autre question: pourquoi, alors que le vaccin arepanrix (Canada) a exactement les mêmes ingrédients que le pandemrix (France), au mois de février il y avait une différence très grande de pharmacovigilance entre les 2 vaccins? Pour les effets secondaires graves, il y en avait en date de mois de février 1.7 pour le pandemrix, et 3.7 pour l'arepanrix. C'est une question à un million de dollars et il faut se poser de sérieuses questions au sujet de la manière que la pharmacovigilance est effectuée ici au Canada.


J'aimerais porter à votre attention que sur le site de l'Agence de santé publique du Canada, il est écrit que la moyenne des effets secondaires graves (incluant décès) suite à un vaccin contre la grippe saisonnière est de 1 pour 1000 000 doses distribuées. L'Agence canadienne a écrit sur son site web, à la page du Rapport de surveillance du vaccin H1N1- Les effets secondaires suivant l'immunisation, Mise à jour: le 11 février 2010:


«Le taux global de déclaration d’effets secondaires est supérieur au taux du vaccin contre la grippe saisonnière, tandis que le taux de déclaration des effets secondaires graves est inférieur au taux de déclaration moyen, qui est d’environ un cas par 100 000 doses distribuées.»

 

Il a fallu que je calcule moi-même, parce que l'Agence canadienne a grossièrement manqué de rigueur dans sa manière de faire ses calculs. Ils ont calculé à partir des doses distribuées, alors que tout le monde sait que seulement la moitié de la population s'est fait administrer les doses distribuées. Alors au lieu de lire que le taux de déclaration des effets secondaires graves avec le vaccin H1N1 est inférieur au taux de déclaration moyen des vaccins contre la grippe saisonnière, qui est d’environ un cas par 100.000 doses distribuées, il aurait fallu lire qu'il est de 70% supérieur.

 

Ce n'est pas tout, si vous regardez bien les chiffres du vaccin Panenza, administré aux femmes enceintes et aux enfants en France, le taux d'effets secondaires graves et de 5.44 par 100 000 doses administrées (donc 5 fois et demi supérieur à ce qui est normalement observé par le gouvernement du Canada pour un vaccin contre la grippe saisonnière), seulement 5 mois après le début de la vaccination. Il faut s'attendre à ce que ce taux de 5.44 continue de monter et cette pharmacovigilance est à suivre au cours des prochains mois.

 


Prenons l'ex

emple d'une situation hypothétique impossible, et faisons un calcul rapide: si toute la population mondiale (environ 7 milliards de gens) s'était fait vacciner contre le H1N1 (un monde idéal selon l’OMS), et qu'il y aurait eu le même ratio d'effets secondaires graves que pour le panenza en France, soit 5.44 par 100 000 doses administrées, il y aurait eu dans le monde environ 381 000 personnes qui auraient eu des effets secondaires graves. Si on prend le même exemple pour le pandemrix, il y aurait eu environ 827 000 personnes qui auraient eu des effets secondaires graves et/ou médicalement significatifs, à l'intérieur de seulement 5 mois après la vaccination.

Qu'allez-vous faire de ces informations? Ces informations sont suffisantes pour qu'on se questionne sur le bien-fondé de cette croyance répandue au Québec: "je n'ai pas voulu prendre de chance avec la grippe h1n1, j'ai fait vacciner mes enfants et je me suis fait vacciner". Croyez-vous toujours que ces gens n’ont vraiment pris aucune chance? Il semble évident qu’au contraire, la compagnie GSK elle, a vraiment usé de prudence: elle n’a pris aucune chance et a refusé catégoriquement de signer un contrat si la clause les rendant non responsable des effets secondaires graves n’était pas présente.

 

La ministre de la Pologne a refusé de signer un contrat avec la compagnie, notamment pour cette raison. C’est vrai qu’il est difficile d’acheter un produit quand le fabricant lui-même ne répond pas de son propre produit… Quand il n’offre aucune garantie de sécurité ni même d’efficacité. Si vous doutez que ce soit vraiment ce qui est arrivé, que GSK a refusé de garantir l’efficacité et la sécurité du vaccin qu’il vendait à prix fort, c’est que vous n’avez pas audiovisionné les reportages de cette semaine sur la grosse chaine belge RTBF.


Pensez-y un instant: GSK a refusé un contrat d’une telle ampleur financière avec la Pologne, et elle aurait refusé de signer un contrat avec tous les autres pays, tel que le Canada (60) s’ils n’avaient pas plié. Quand il est question de gros sous, habituellement on est prêt à prendre plus de risque, c’est logique et bien connu non? Évidemment, le risque ne doit pas être trop élevé, mais c’est évident qu’on peut en prendre de plus gros quand on fait de gros sous. GSK a refusé un gros contrat avec la Pologne parce qu’ils ne voulaient pas prendre le risque d’avoir à payer pour des poursuites liées aux effets secondaires graves. Parce qu’en dépit des montants faramineux qu’ils auraient faits en vendant de grandes quantités de vaccins à chaque pays, GSK considère que le risque de répondre de son produit est beaucoup trop élevé et sur la balance ce risque l’emporte sur les bénéfices. Je ne sais pas ce que ça prend de plus pour qu'on allume et qu’on cesse d’être convaincu «n’avoir pris aucun risque en faisant vacciner mes enfants».

 

Toutes les personnes qui continuent, après avoir eu la chance de lire ce qui suit, d’être convaincues d’avoir pris la bonne décision en se faisant vacciner contre le h1n1, ou en ayant fait vacciner ses enfants, font le bonheur de GSK et des autres compagnies pharmaceutiques fabricant du vaccin h1n1. C’est ce qu’ils veulent, que vous croyez que vous êtes Alice aux pays des merveilles. Si tout le monde est réveillé et conscient de ce qui se passe, il n’est plus possible qu’une telle histoire se répète. Si les gens sont endormis, ils continueront de se faire bercer par l’illusion que le berger (OMS et gouvernements) est là pour protéger ses brebis des dangereux loups (virus). Et le loup, déguisé en berger, pourra continuer à sa guise de faire tout ce qu’il a envie de faire. Et nous mériterons alors ce traitement.


Nathalie R.

 

P.S. Si vous vous demandez qui je suis, voici la réponse: je suis une citoyenne québécoise et j’ai pu accéder à votre adresse tout simplement parce qu’elle est publique sur internet. Dans mes démarches pour faire connaitre certaines vérités qui ne sont pas accessibles via les médias traditionnels au Québec, j’ai cherché sur internet des adresses de courriel qui a un rapport soit avec la santé, le gouvernement, ou le journalisme. Également, j’ai tenté de cibler des adresses de parents de jeunes enfants, qui ont été grandement manipulés par les autorités, avec l’argument de la vaccination altruiste notamment. On a beaucoup utilisé la carte de la culpabilité auprès des parents durant cette campagne d’information (ou désinformation) au sujet de la pandémie h1n1.


Si certains d’entre vous ont des insultes à m’envoyer: inutile, je ne les lirai même pas et je n’ai pas le temps ni le goût d’y répondre. Alors, ne vous donnez pas cette peine.

0

0

Partager cet article

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Combats pour la Santé
commenter cet article

commentaires

cauchois 21/06/2017 12:25

exact nathalie, je suis somme de nombreuses personnes dans le monde atteint de grave complications lié a ce vaccin PANDEMRIX avec squalene (gulf war syndrome ) , un québecois Mathieu houle de Boucherville a mis fin a ses jours fin 2014 en raison aussi de cette maladie provoqué par ce meme vaccin vendu par GSK sous le nom de AREPANRIX contenant aussi du squalene