Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 22:41
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 15:22

 

(En fin du texte, stage du 12 au 22 juillet 2013 sur «Les enseignements essentiels pour la vie en pleine santé» dans le centre de la France. 

--------------------------------------------------------------------------------- 

 

Déclaration du guérisseur breton (en retraite, mais encore actif un jour par semaine) 

 

"Pendant 40 ans, à Vannes en Bretagne, j'ai délivré des conseils alimentaires et naturopathiques et pratiqué aussi différentes méthodes de thérapies naturelles comme la cellulothérapie, la thymus thérapie, l'organothérapie à très basses dilutions. Ce sont des traitements qui s'effectuent aussi en Allemagne et en Suisse mais à des tarifs très élevés comme ceux de la Clinique La Prairie à Genève par exemple.

 

J'ai aussi pratiqué la phytothérapie, l'ozonothérapie, l'iridologie pour le diagnostic et même l'homéopathie. J'observais toutefois que dans les maladies lésionnelles l'homéopathie était le plus souvent pratiquement inopérante.

 

J'ai obtenu une grande proportion de réussite dans des cas d'artérite, arthrose, polyarthrite, asthme, bronchite récidivante, stérilité, fibrome, impuissance, dépression nerveuse. A plusieurs reprises, j'ai pu réduire des tumeurs du sein qui nécessitaient au début selon les médecins une ablation totale du sein. Ma réussite ne fut que partielle mais évita toutefois l'ablation du sein.

 

Lors de l'année 1974, j'ai suivi un séminaire de neuralthérapie à Paris donné par des médecins, les Drs Richand, Lernout, et Têtau. Ils démontrèrent, nombreux cas cliniques à l'appui, que les dents dévitalisées perturbaient souvent la santé. Convaincu de cette réalité, peu de temps après, j'ai alors fait enlevé mes dents dévitalisées et j'ai pu constaté un net regain de vitalité. Je suis arrivé ensuite à convaincre quelques dentistes de ma région d'enlever les dents dévitalisées des patients que je leur adressais. Je conseillais alors à bon nombre de mes patients, d'enlever leurs dents dévitalisées. Dans certains cas résistants à toutes les thérapeutiques, c'était un plus indéniable, c'était mon joker en quelque sorte.

 

Dans mes réussites j'ai souvent constaté que l'extraction de dents dévitalisées optimisaient mes résultats de façon spectaculaire tout particulièrement dans les migraines, maladies de peau, psoriasis, démangeaisons pruriantes, rhumatismes, polyarthrite, épaules bloquées depuis des années, locomotion réduite avec engourdissement voire rétraction des doigts de pied notamment du gros orteil.

 

Parmi les façons de remplacer les dents dévitalisées, j'ai aussi observé que mes patients les plus riches qui faisaient des implants avaient aussi plus de problèmes de santé par la suite que ceux qui faisaient des prothèses amovibles tout simplement pour remplacer les dents absentes. Je dois avoir fait enlevé leurs dents dévitalisées à quelques centaines de patients, je parle donc en connaissance de cause.

 

J'ai eu deux procès pour exercice illégal de la médecine. De nombreux patients sont venus témoigner et je ne fus pas empêché d'exercer. Je suis actuellement à la retraite en France, mais j'enseigne et je conseille quatre fois par an en Espagne. Un jour par semaine, je donne bénévolement des conseils. Téléphone 02 97 54 31 21. M Blanc.

 

 

 

Témoignage complémentaire d'une patiente de M Blanc.

 

"J'ai 73 ans, j'habite en Bretagne et je connais M Blanc depuis presque vingt ans. Il m'a toujours guéri de multiples pathologies par des méthodes naturelles. Je connais de nombreuses personnes qu'il a aussi guéri de multiples pathologies, et toujours avec des traitements de médecine naturelle. Il est très connu dans la région pour ses talents de guérisons et des personnes viennent même de très loin pour le consulter. J'ai assisté à son dernier procès à Quimper pour exercice illégal de la médecine que des médecins jaloux de son succès lui avaient intenté. De très nombreux patients s'étaient alors déplacés pour le soutenir et ont exprimé avoir retrouvé la santé grâce à lui alors que la médecine n'avait pu les guérir. Il y avait des personnalités de la région et même des cas de cancers. Dernièrement mon état de santé s'est détérioré gravement et je suis à nouveau allé le consulter. Il a fait un examen de mon œil, de l'iris plus précisément, puis il m'a-t-il dit que cette fois ci, il n'arriverait pas à me guérir si je n'enlevais pas mes dents dévitalisées. Il m'en avait déjà parlé mais cette fois ci, il a vraiment insisté. Le problème est qu'il ne connaissait plus dans les environs, de dentiste qui accepte d'enlever les dents dévitalisées. Il me fallait traverser la France pour les Alpes Maritimes pour aller voir le Dr Darmon qui collabore avec un dentiste qui accepte d'enlever les dents dévitalisées.


M Blanc était tellement certain que je guérirai après avoir enlevé mes neuf dents dévitalisées, qu'il m'a même promis de me rembourser tous mes frais de déplacement et de soins si je n'avais pas d'amélioration très significative de ma santé pas après les avoir fait enlever. Cela peut paraître étonnant car ces dents ne me faisaient pas mal et étaient bien dévitalisées selon les dentistes

 

Comme j'étais un peu stressé avant les extractions, il me fut fait une chromothérapie pendant une heure de telle sorte que je sois étonnamment détendue ensuite. Un dentiste m'a ensuite extrait toutes mes dents dévitalisées en une séance qui a duré deux heures. Après l'intervention et les jours suivants, des soins naturels ont été effectués pour que je n'ai pas besoin de prendre d'antalgiques ou un quelconque médicament chimique. J'ai alors croisé chez le Dr Darmon une patiente qui m'a témoigné ne plus avoir de maux de dos depuis que lui ont été faits des traitements pour les os des mâchoires qui avaient contenues des dévitalisées, des traitements de mémoire toxiques a-t-elle dit. Avant cela, elle avait si mal au dos qu'elle ne pouvait parfois même plus marcher. Dans son cas, les extractions de dents dévitalisées n'avaient pas suffi apparemment.

 

Dans les jours qui ont suivi mes extractions dentaires, ma santé s'est améliorée très significativement et elle continue aujourd'hui encore de s'améliorer, soit deux mois après les extractions. Je n'ai plus d'insomnies. J'avais des douleurs terribles dans divers endroits du corps qui m'obligeaient à prendre trois Doliprane 1000 par jour. Un bras me lançait aussi terriblement et ses veines étaient très apparentes alors que tout est rentré dans l'ordre à ce niveau aussi. Mon infection urinaire chronique a disparu et dorénavant je me sens bien, même très bien, dans ma tête. J'avais des acouphènes, un bruit dans les oreilles comme un sifflement. Depuis l'extraction des dents je l'entends bien moins fortement.


J'avais aussi des démangeaisons à l'intérieur de l'oreille, comme un eczéma. J'avais envie de les déboucher, ça a disparu aussi.


J'ai vu une amie dernièrement qui m'a trouvée bonne mine, avec un teint beaucoup plus clair, plus de couleur, malgré le temps très frais de chez nous. J'avais du mal à tourner la tête du coté gauche, aujourd'hui c'est fini, je suis beaucoup plus souple en général. Je me réveillais le matin j'avais les yeux collés, la carotide du coté gauche gonflait souvent dans la journée. Le dernier médecin homéopathe que j'ai consulté m'a dit que c'était un terrain allergique. Tout cela a disparu aujourd'hui. Je me sens beaucoup plus détendue, plus calme. C'est difficile à expliquer, c'est comme si je me sentais plus vivante. Même si pour l'instant je n'ai plus aucune occlusion au niveau des dents du fond, (il ne reste de l'occlusion que sur les dents de devant) ce qui m'oblige à manger tout mixé, je me sens bien mieux pourtant. Je vais maintenant faire des prothèses amovibles, de préférence sans métal si c'est possible et avec des cristaux dans les dents prothétiques, comme cela m'a été conseillé.

 

Aujourd'hui je ne prends plus aucun médicament ni même de phytothérapie. Même si j'ai encore quelques petites douleurs parfois, elles sont très supportables.

 

Micheline Ledorze e.mail: micheline.ledorze@laposte.net.


Je téléphonerai volontiers pour parler à toute personne qui m'en fera la demande par e.mail."


 

Commentaires du Dr Darmon.

 

"Les traitements de cellulothérapie que M Blanc utilisait lorsqu'il exerçait encore étaient carrément interdits en France par le Conseil de l'Ordre des médecins, tout comme l'extraction des dents dévitalisées d'ailleurs par le Conseil de l'Ordre des dentistes français.

 

Ces thérapies interdites en France sont pourtant régulièrement pratiquées à l'étranger notamment en Suisse et en Allemagne. Pour la cellulothérapie, on injecte dans l'organisme des cellules vivantes issues de nouveaux nés d'animaux (chèvre, porc, veaux ). Elle fut inventée par le Suisse, le Dr Niehans. On injecte grosso modo les cellules animalières correspondant aux organes déficients chez le patient. J'ai connu jadis un médecin français, le Dr Dornier, qui pratiquait une telle thérapie. Il avait d'ailleurs eu des problème avec son ordre des médecins. Il avait sauvé grâce à cette technique, des patients très gravement malades, perdus pour la médecine. La thymusthérapie en est une variante. Elle consiste à injecter des extraits de thymus qui est l'organe immunitaire par excellence. Elle fut faite la première fois par le Dr Sandberg en Suède dans les années 70 et a eu des résultats très intéressants sur le cancer. M Blanc utilisait aussi l'ozonothérapie. Il s'agit d'injections d'ozone, aussi appelé aujourd'hui trioxygène. C'est aussi une technique plus ou moins interdite par le Conseil de l'Ordre des médecins. Ce gaz se dissocie dans l'organisme en oxygène une fois introduit et revitalise l'organisme. Toutes ces techniques peuvent être classées parmi les techniques de régénération. L'extraction des dents dévitalisées est plutôt une technique d'assainissement du corps, comme les techniques de nettoyage des organes émonctoires et de déparasitage de la célèbre naturopathe outre-Atlantique feu Hulda Clark. La logique est de nettoyer avant de régénérer, car l'on reconstruit mieux sur un terrain propre. Hulda Clark prônait d'ailleurs l'extraction systématique des dents dévitalisées.

 

Toutes ces méthodes en accord avec la vie pourraient constituer un immense espoir thérapeutique aujourd'hui pour notre population très malade. Mais pourtant ces traitements ne peuvent se faire en toute sérénité en France à cause de la loi. La médecine autorisée est terriblement imprégnée d'une logique de tuer (enzyme, cellules cancéreuses, bactéries, virus) tout ce qui dérange le fonctionnement normal de l'organisme, avec des procédés qui affectent au passage nos cellules. Une méthodologie qu'il serait bon de réétudier un jour, surtout quand on observe certains faits inquiétants qui pourraient déboucher là aussi sur une vérité explosive. Après les dents dévitalisées, la plus importante cause des maladies graves pourrait bien ne pas être l'alimentation, le tabac, l'alcool ou nos habitudes de vies comme le disent toujours les médecins mais notre médecine moderne elle même. Et cela même si elle sauve indiscutablement des vies aussi. Néanmoins, dans la plupart des cas bénins, il aurait mieux valu garder nos petites maladies et attendre qu'elles passent toutes seules en se mettant au repos et en jeûnant, en général, à défaut de savoir faire autre chose. Cette médecine pourrait d'ailleurs être qualifiée de médecine des poisons. Le problème est que elle seule quasiment est prise en charge par la sécurité sociale. Les médecins ne s'intéressent donc quasiment jamais à autre chose, ce serait trop compliqué à gérer au quotidien et je les comprends. Ce sont donc généralement les non médecins qui appliquent ces méthodes de soins alternatives. Quant-aux dentistes, on ne leur parle carrément pas à l'université des conséquences terribles des dents dévitalisées. Là est pourtant une clef essentielle de la santé des français donc aussi de celle de notre économie car le monde du travail trime pour financer le trou sans fond de la sécurité sociale. Nos industries ne peuvent alors être compétitives, d'où la crise économique. Des braves gens s'attristent de voir de plus en plus de malades dans notre pays. Ils organisent alors parfois de grands galas de charité, pour financer une recherche qui recherche généralement de nouveaux poisons à vendre qui fabriqueront toujours plus de grabataires et de handicapés. Les non diplômés qui tentent de diffuser des médecines et remèdes naturels, sont en général empêchés de le faire par notre système judiciaire pour exercice illégal de la médecine ou de la pharmacie. Quant-aux diplômés qui alertent leurs patients sur les dangers de certaines pratiques médicales, leur Conseil de l'Ordre les interdit généralement d'exercer. Tiens au fait, le mien, de Conseil de l'Ordre, m'a à nouveau interdit d'exercer pour trois ans même si je lui avais dit que j'arrêterai d'enlever les dents dévitalisées de mes patients s'il m'autorisait à nouveau à exercer. Mes confrères estiment que je n'ai toujours pas compris qu'il faut en plus dire aux patients de tout faire pour garder leurs dents dévitalisées. Ils ont tout à fait raison, je l'avoue. Je n'ai toujours pas compris pourquoi il faut dire aux patients de tout faire pour conserver de la mort dans leur organisme vivant. Je crois d'ailleurs que je ne le comprendrai jamais quand je constate encore et toujours que de les enlever leur fait souvent plus retrouver la santé que tous les autres traitements médicaux. Mes confrères refusent de voir une vérité qui leur est insupportable, celle de s'être peut-être trompé, celle d'avoir empoisonné leurs patients. Oh, ils ne sont pas les seuls, certes. On pourrait trouver plusieurs domaines de la société, notamment dans l'industrie chimique où la même remarque pourrait être faite. Même dans la médecine, la vérité est parfois opprimée, car on n'a pas suffisamment conscience que la voie de la vérité est aussi celle de la vie. Mes confrères refusent de voir que nombre de leurs patients ont été dévitalisés par leurs dévitalisations dentaires alors qu'ils étaient parfois aveuglés par la rentabilité de leurs couronnes sur dents dévitalisées. Mais ces couronnes n'en feront pourtant pas des rois au royaume des cieux, cette planète où vivent les maîtres qui sont sortis du cycle des réincarnations, comme Jésus, Bouddha, dont les messages sont complémentaires, et d'autres moins connus, car ils ont fait preuve d'une grande conscience de la vie.

 

En attendant, les français sont ceux qui possèdent le plus de dents dévitalisées, ceux qui prennent le plus de médicaments chimiques et qui sont les plus opérés d'Europe. Les Français constituent le peuple le plus dévitalisé d'Europe, exception toutefois avec les habitants des environs de Tchernobyl car la radio-activité, c'est encore pire que la pire des chimies. La terrible épée de Damoclès nucléaire est d'ailleurs sur notre tête de Français, plus que partout ailleurs, car la France est aussi le pays du Monde qui a le plus de centrales nucléaires par habitant.


Mais tout cela ne nous empêche pas d'entendre pourtant très souvent qu'on a la meilleure médecine du monde et qu'on ne peut se passer de l'énergie nucléaire." (...)

 

Dieu est l'alpha et l'oméga (la première et la dernière lettre de l'alphabet grec) car il est celui qui par ses enseignements fait progresser ses créatures de A à Z. (...) Les mondes célestes, créateurs, sont représentés par la lettre «L» car c'est de la femme donc en français de «Elle» que sortent les être humains. Esotérique rime avec phonétique. (...) Telle est une petite partie de ce qui me fut révélé par le Grand Esprit, pour avoir persévéré à défendre envers et contre tout la vérité que moins on possède de dents mortes, mieux on vivra, et que c'est là une clef essentielle de la survie de notre civilisation. Et cela, quitte à passer pour un fou arracheur de dents, un extrémiste et à perdre un travail de dentiste où on gagne normalement très bien sa vie, je vous assure. La dent dévitalisée (ou morte, c'est pareil) est très certainement aujourd'hui la première cause des maladies graves et de cancers de notre civilisation. Elle représente le seul organe mort qui a été introduit dans les êtres vivants par notre médecine moderne, notre dentisterie moderne pour être plus précis.

 

Plus vite on comprendra tout cela, mieux on se portera et il est demandé à chacun de diffuser ces informations.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

'L'actualité médicale people est actuellement dominée par Angelina Jolie et l'ablation par ses médecins, de ses deux seins et leur remplacement par deux ballons de silicone. Ah! la science, ça fait rêver .... Ayons toutefois une pensée de compassion pour ce pauvre Brad Pitt ... dont la femme fut convaincue, examens génétiques à l'appui, qu'elle aurait, sinon, un cancer du sein. Les femmes seront sûrement heureuses de lire aussi l'information suivante même si elle est un peu moins glamour.

 

L'année dernière, une dame d'une cinquantaine d'années est venue me consulter car elle avait un cancer du sein. Il se trouve qu'elle est aussi directrice d'un centre hospitalier qui voit de nombreux patients cancéreux qui suivent les traitements conventionnels (chimio et radiothérapie). Elle trouve qu'ensuite ils sont un peu trop fatigués à son goût pour suivre elle-même ce genre de traitement. Elle n'avait pas vraiment envie de vivre ensuite grâce aux organismes d'aide aux handicapés. Alors elle est allée se renseigner sur les traitements alternatifs sur Internet, car elle ne voulait faire ni la chimio, ni la radiothérapie. Elle est tombée sur les sites sur les dents dévitalisées et notamment sur sante-dents.com qui possède une centaine de témoignages vidéos de guérisons stupéfiantes.

 

Quand je l'ai vu, je lui ai conseillé, comme à toutes les personnes qui viennent me voir, de faire enlever toutes ses dents dévitalisées, ce qu'elle fit. On pourrait croire que je radote, c'est vrai... Je ne l'ai plus revue ensuite. Comme je suis curieux, c'est un gros défaut aussi, je sais, je lui ai retéléphoné pour avoir des nouvelles. Elle avait fait un Pet Scan dernièrement et n'avait plus de cancer, m'a-t-elle dit. Elle n'avait fait aucun traitement que lui conseillaient ses médecins. Elle avait donc juste enlevé toutes ses dents dévitalisées et avait l'intention de faire un dentier maintenant. Ce n'est pas la première fois que je vois de tels cas de cancers qui disparaissent juste en enlevant des dents dévitalisées.

 

Cette dame n'a fait ni études de sciences ni études de médecine mais c'est une femme courageuse et de bon sens sans aucun doute. Je lui ai demandé si elle acceptait de témoigner sur mon blog de son histoire extraordinaire, qui vaut bien celle d'Angélina Jolie. Elle m'a répondu que non. Courageuse mais pas téméraire. Alors j'ai insisté. Eh oui, en plus je suis têtu. Elle est alors d'accord pour témoigner mais uniquement si je lui garantis l'anonymat. Si une femme atteinte d'un cancer du sein ou un journaliste veut la rencontrer, ce sera donc possible.

 

Un an avant elle, j'avais aussi vu une autre patiente d'une quarantaine d'années qui avait un cancer des deux seins et refusait aussi les traitements conventionnels. Elle est venue me voir et je l'ai emmenée voir un dentiste qui lui a enlevé ses dents dévitalisées. Elle a fait aussi de nombreux traitements de médecine naturelle, ceux de Hulda Clark notamment, et est même allée en ex-Yougoslavie se faire opérer des tumeurs, car personne en France ne voulait l'opérer sans faire aussi de chimiothérapie et radiothérapie. Ses zones opérées ont été irriguées au bicarbonate de soude. C'est une méthode qu'un médecin italien [NDLR: Dr Simoncini] a mis au point, un médecin qui est contre la radiothérapie et chimiothérapie. Il a d'ailleurs été interdit d'exercer en Italie. Elle était venue me dire bonjour à Nice en rentant en voiture de son opération et elle me semblait en forme. Un jour, je lui ai téléphoné pour avoir de ses nouvelles. Sa tumeur, qui avait régressé dans un premier temps, s'était remise à se développer. Je lui ai alors rappelé qu'il fallait aussi faire des traitements de mémoire des dents dévitalisées, que parfois c'était très important, que les extractions de dents dévitalisées ne suffisaient pas toujours pour ôter tout le poison des dents dévitalisées. Mais je n'ai probablement pas été assez convaincant. Quelques mois plus tard, son mari m'a appris qu'elle était décédée, ça m'a estomaqué. Je ne sais pas si les traitements de mémoire que j'effectue l'auraient sauvée, mais il aurait fallu essayer. J'ai déjà vu un cas de cancer du sein, qui était plus ou moins guéri mais qui présentait toujours des symptômes de douleurs du sein. Un traitement de mémoire dans les os ayant contenu ses dents dévitalisées a fait disparaître la douleur résiduelle du sein «guéri». A l'époque je ne connaissais pas non plus M. Blanc et ses traitements d'injection de cellules vivantes. Mais tout cela aurait-il suffi? Il existe bien sûr d'autres causes au cancer que les dents dévitalisées et bien d'autres traitements naturels aussi que ceux que j'ai cités. La prochaine fois je vous parlerai probablement d'ailleurs des traitements mystiques, un autre des enseignements que j'ai reçus du Grand Esprit. (...)"

 

Bruno Darmon, docteur en chirurgie dentaire.    drbrunodarmon@yahoo.fr

 

 

 

"J'organise un stage du 12 au 22 juillet 2013 sur «Les enseignements essentiels pour la vie en pleine santé» dans le centre de la France à Gennetines (03). Prix 520 euros tout compris (sauf nourriture) avec logement en camping. Le premier enseignement essentiel étant la joie de vivre, ce stage se greffera sur un autre stage très festif avec 2000 personnes environ. Ce stage assurera la logistique, repas et hébergement notamment et il sera nécessaire par conséquent de s'y inscrire en parallèle en allant sur http://gennetines.org/. Les frais d'inscriptions à ce stage seront déduits des 520 euros. Pour s 'inscrire au stage, envoyer aussi un email avec comme objet «Inscription au stage Gennetines» à drbrunodarmon@yahoo.fr

 

 

Possibilité de réduction, jusqu'à 250 €uros de moins, pour les personnes peu fortunées."

 

 

Source: http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-le-joker-d-un-grand-guerisseur-breton-118270660.html

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 00:34

Message relayé

 

"Chers Amis  

… En effet, en l'Alsace, un groupe ne semble pas disposé à entendre que les maladies neurologiques sont «guérissables» par une prière, (voir dossiers joints, 35 témoignages(*)).

Que dans de petits flacons ne contenant que de l'eau distillée on peut y mettre à demeure une prière de guérison + une copie vibratoire d'une molécule.

Que derrière chaque maladies neurologique il y a systématiquement Lyme et particulièrement la Borrélia garrinii.

Que dans la maladie d'Alzheimer il y a toujours la borrélias garinii et lonestari.

Que dans la SEP il y a Garinii + Bissetii + Andersonii + Tanukii.

Que dans le Parkinson il y a: Garinii et Récurrentis.

Que derrière chaque cancer il y a la Borrélia Burgdorferi.

Que derrière tous problèmes de peau et muqueuse (Syndrome de Gougerot-Sjögren), on retrouve la Borrélia Burgdorferi + afzelli.

Charcot ou SLA: la Borrélias Garinii + andersonii. Maladie guérissable à 90%.

Que la maladie de Lyme a un lien direct avec l'intoxication aux métaux des vaccins et plombages dentaires, notamment mercure et aluminium.

Que, actuellement, ont étés répertoriées plus de 50 borrélias différentes, mais que l'on en découvre sans arrêt des nouvelles; or en ce moment il y en a réellement 151, mais sans doute le nombre augmenteras au fil des années.

Que la maladie de Lyme est éradiquée généralement en douceur, en 2 semaines (parfois plus), avec Lumière Argentée, c'est une médecine vibratoire Christique, de loin supérieure a la médecine quantique, qui,  auss,i fait des merveilles.

Que seul le test "Western Blot Lyme" est fiable, pratiqué dans 3 laboratoires Français.

Que l'on peut guérir avec simplement des vibrations, une prière, sans rien, rien, rien consommer.

Que les huiles essentielles ne sont pas appropriées dès lors que le système nerveux est abîmé par le mercure et Garinii.

Que les métaux lourds sont éliminés en 4 semaines en douceur, simplement en tenant un petit flacon dans la main gauche.

Que fibromyalgie = intoxication aux métaux lourds + Lyme + Acidose.

Que la polyarthrite et toutes les maladies contenant le mot "arthrite" sont, en réalité, intoxication aux métaux lourds + Lyme + acidose.

Que toutes pathologies sont multifactorielles, on retrouve toujours: intoxication aux métaux lourds + Lyme + acidose + pollutions de toutes sortes, mais surtout électromagnétique, et avant tout la Wifi.

Diffusez par le NET ce courrier et le 36 dossiers joints (*), diffusez diffusez diffusez. Imprimez pour les gens qui n'ont pas le NET, afin de rendre vain le travail de l'organisme qui a organisé le vol des chèques, empêché que se fasse les conférences (...) et qu'ils se frottent les mains en disant «on a réussi». Le but n'étant pas de leur en vouloir, bien au contraire, il faut Pardonner, Pardonner, Pardonner.

D’ailleurs, je ne vous apprends rien, sans Pardon profondément sincère, il ne peut y avoir guérison."

Pierre LE SAINT

 

Source:

http://partageblogjean-loup.blogspot.fr/2012/06/pierre-le-saint.html

(*): Remarque: Sur la page ci-dessus indiquée il est possible de télécharger les 36 dossiers ici mentionnés.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 12:10

 

Sylvie Simon dénonce la nouvelle inquisition

 

 


 

Existe-t-il une police de la pensée en France?

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 20:34

      Lettre ouverte de neuf Prix Nobel de la Paix

aux dirigeants du monde

Lettre adressée aux dirigeants du monde par 9 Prix Nobel de la Paix dans les premiers mois de la catastrophe de Fukushima et pour le 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl.

Préférez les énergies renouvelables à l’énergie nucléaire

Lettre ouverte de neuf Prix Nobel de la Paix aux dirigeants du monde 

26 avril 2011

En ce 25ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en Ukraine - et plus de deux mois après les gigantesques tremblement de terre et raz-de-marée qui ont dévasté le Japon – nous, soussignés et lauréats du Prix Nobel de la Paix, vous demandons d’investir dans un futur plus sûr et plus pacifique en vous engageant pour favoriser les sources d’énergie renouvelable. Il est temps de reconnaître que le nucléaire n’est pas une source d’énergie propre, ni sûre, ni économiquement abordable.

Nous sommes extrêmement inquiets de voir que la vie des Japonais est menacée par la radioactivité dispersée dans l’air, l’eau et la nourriture suite à la panne qui a eu lieu à la centrale nucléaire de Fukushima. Nous sommes fermement convaincus que si le monde cesse d’utiliser l’énergie nucléaire, les générations futures des peuples du monde entier - et en particulier les Japonais qui ont déjà trop souffert - connaîtront une vie plus pacifique et plus sûre.

"Vingt-cinq ans après Tchernobyl, il y a des gens qui affirment que les choses s’améliorent. Je ne suis pas d’accord", c’est ce que dit Mykola Isaiev, qui fut l’un des liquidateurs de Tchernobyl (les personnes qui contribuèrent à nettoyer le site). "Nos enfants sont malades parce qu’ils ont mangé des aliments contaminés et notre économie est anéantie." Isaiev ajoute qu’il peut se mettre à la place des liquidateurs qui travaillent actuellement au Japon. Comme lui, ils ne mettaient probablement pas beaucoup en question la sûreté nucléaire.

Entendez ce que déclare un commerçant de Kesennuma, l’une des villes de la côte Nord-Est ayant subi de plein fouet le tsunami : "Ces radiations sont quelque chose d’absolument effrayant. C’est bien pire qu’un tsunami. Un tsunami, ça se voit. Mais ça, on ne peut pas le voir".

La triste réalité, c’est que la crise radiologique qui frappe actuellement le Japon peut se produire à nouveau dans d’autres pays, comme elle s’est déjà produite à Tchernobyl en Ukraine à l’époque soviétique (en 1986), à Three Mile Island aux États-Unis (en 1979) ainsi qu’à Windscale/Sellafield au Royaume-Uni (en 1957). Les accidents nucléaires peuvent être engendrés - et le sont effectivement – par des catastrophes naturelles - comme un tremblement de terre ou un raz-de-marée – ainsi que par des erreurs et négligences humaines. Dans le monde entier, les gens craignent aussi l’éventualité d’attentats terroristes dirigés contre des centrales nucléaires.

Mais la radioactivité ne doit pas seulement nous inquiéter en cas d’accident nucléaire. Chaque étape de la chaîne du combustible nucléaire relâche de la radioactivité, à commencer par l’extraction de l’uranium ; ensuite, cela continue durant des générations car les déchets nucléaires contiennent du plutonium qui restera toxique pendant des milliers d’années. Malgré des années de recherche, les pays ayant un programme nucléaire, à l’instar des États-Unis, ont échoué à relever le défi que constitue la recherche d’un stockage sûr et sécurisé du combustible nucléaire "usagé". En attendant, des déchets nucléaires supplémentaires sont produits chaque jour.

Les partisans de l’énergie nucléaire doivent affronter le fait que les programmes nucléaires civils fournissent les matières nécessaires à la fabrication d’armes nucléaires. C’est bien là la préoccupation sous-jacente face au programme nucléaire iranien. Tandis que, pour continuer dans la voie de l’énergie atomique, l’industrie nucléaire préfère ignorer cette énorme menace, celle-ci ne disparaît pas du simple fait qu’on la minimise ou qu’on l’ignore.

Nous devons également nous confronter à la dure réalité économique de l’énergie nucléaire. Dans une économie de libre marché, le nucléaire ne rivalise pas avec les autres sources d’énergie, tout simplement parce qu’il n’en a pas la capacité. L’énergie nucléaire est un choix énergétique au coût exorbitant, qui est en général payé par les contribuables. L’industrie nucléaire a reçu des subventions considérables - l’argent des contribuables, donc - de la part des gouvernements, qui ont apporté leur garantie pour le financement de la construction des centrales, pour limiter la responsabilité des opérateurs en cas d’accident et assumer les coûts sanitaires et de dépollution. Il ne tient qu’à nous d’utiliser cet argent public d’une manière plus responsable en l’investissant dans les nouvelles sources d’énergie.

Il y a actuellement plus de 400 réacteurs nucléaires à travers le monde - dont un grand nombre se trouve sur des sites à haut risque de catastrophes naturelles ou de bouleversements politiques. Ces centrales fournissent moins de 7 % de la consommation mondiale d’énergie [1]. En tant que dirigeants du monde, vous pouvez travailler ensemble afin de remplacer cette petite quantité d’énergie d’origine nucléaire par d’autres sources d’énergie facilement disponibles, très sûres et économiquement abordables, pour nous engager vers un avenir sans carbone ni nucléaire.

Il nous est impossible d’empêcher de se produire les catastrophes naturelles comme celle qui vient d’avoir lieu au Japon, mais ensemble nous pouvons faire de meilleurs choix quant à nos sources d’énergie.

Nous sommes en mesure d’abandonner les combustibles fossiles ainsi que l’énergie nucléaire et d’investir dans une révolution des énergies propres. Ce changement est déjà en marche. Ces cinq dernières années, à l’échelle mondiale, l’éolien et le solaire ont produit plus d’énergie que les centrales nucléaires. Les revenus mondiaux provenant du solaire, de l’éolien et des autres sources d’énergie renouvelable ont bondi de 35 % en 2010. Investir dans ces énergies renouvelables sera également créateur d’emplois.

Les sources d’énergie renouvelable sont l’une des clés majeures pour un avenir pacifique. C’est pourquoi on trouve tant de gens à travers le monde - et spécialement les jeunes - qui s’engagent déjà de leur propre initiative dans cette transition, sans attendre que les gouvernements agissent en ce sens.

En s’engageant pour un avenir sans nucléaire et faiblement émetteur de carbone, les États pourront s’associer et renforcer le mouvement mondial, grandissant et de plus en plus influent, de citoyens qui rejettent la prolifération nucléaire et soutiennent les énergies renouvelables. Nous vous demandons de vous joindre à eux pour transmettre un héritage fort qui assurera la vie et la protection non seulement des générations futures mais aussi de notre planète elle-même.

Cordialement,

Betty Williams, Irlande (Prix Nobel 1976) 
Mairead Maguire, Irlande (Prix Nobel 1976) 
Rigoberta Menchu Tum, Guatemala (Prix Nobel 1992) 
Jody Williams, États-Unis (Prix Nobel 1997) 
Shirin Ebadi, Iran (Prix Nobel 2003) 
Wangari Maathai, Kenya (Prix Nobel 2004) 
Archevêque Desmond Tutu, Afrique du Sud (Prix Nobel 1984) 
Adolfo Perez Esquivel, Argentine (Prix Nobel 1980) 
Président Jose Ramos Horta, Timor oriental (Prix Nobel 1996)

Traduit de l’anglais au français par Laurienne Mazure et Xavier Rabilloud pour le Réseau "Sortir du nucléaire".

- Lire le texte original de la lettre, en anglais

Sourcehttp://groupes.sortirdunucleaire.org/Lettre-ouverte-de-neuf-Prix-Nobel?origine_sujet=LI201212

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 12:26

Prenez le temps d'écouter le récit du Dr Alain Scohy,

vous ne serez pas déçu(e)!

 

 

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 14:25

 

En surcharge pondérale, j’ai maigri de 13 kg en enlevant mes dents dévitalisées et sans faire aucun régime.

 

Témoignage de M.Thierry Reboul.

 

Je suis entrepreneur paysagiste en Ardèche. Jusqu’à l’année 2006,  je me trouvais avec une surcharge pondérale et sans beaucoup d’énergie malgré beaucoup de sport, du cyclisme, notamment.

 

Suite à un reportage TV où le gouvernement norvégien prenait en charge l'enlèvement des amalgames dentaires, j'ai fait ôter tous les miens. J'ai constaté à ce moment là effectivement un petit regain d'énergie, mais la fatigue chronique et les kilos en trop étaient toujours là.

 

En juillet 2007, un médecin  me conseille d’enlever toutes mes dents dévitalisées, comme il le conseillait à tous ses patients, d'ailleurs. Mon dentiste habituel n'était pas du tout d'accord pour m'enlever mes 5 dents dévitalisées qui, selon lui, allaient très bien. C’est le Dr Darmon qui m’a accompagné chez un dentiste qu’il connaissait pour que tout soit fait comme il fallait, afin que l’os toxique soit bien ôté lors de l’extraction et que je ne prenne aucun médicament chimique pour les douleurs post opératoires. Le Dr Darmon m’a ensuite montré comment faire une confiture à base de Tamarin, qui est sensée augmenter le transit intestinal. Il fallait en rajouter à mes aliments lors du repas ou à boire dilué dans de l’eau. Entre l'extraction des dents dévitalisées et la consommation de ce produit, un déblocage énergétique spectaculaire a eu lieu, ce qui a eu pour effet de me faire retrouver une forme éblouissante et une tonicité à toute épreuve. J’ai perdu 13 kilos en trois mois que je n’ai jamais repris depuis déjà cinq ans. Ceux ci ont fondu littéralement, sans faire aucun régime. J’ai retrouvé le poids de mes vingt ans c'est à dire le poids idéal pour ma taille.

 

Mais, comme je voulais avoir encore plus de forme, quelques temps après avoir retrouvé mon poids idéal, j’ai aussi effectué régulièrement la cure du foie (Docteur Hulda Clark), le déparasitage ainsi que le nettoyage de la bouche le matin en gargarisme avec de l'huile de tournesol. Tout cela m’a fait aussi du bien mais c’est sans aucun doute l’extraction des dents dévitalisées qui a été le plus déterminante pour moi. Je ne prends bien sûr plus de médicaments chimiques depuis des années, je me soigne depuis toujours par des plantes et des  huiles essentielles. J'essaie de vivre au maximum au contact de la nature, de manger sain et d'écouter mon corps. Je pense que c’est pour cela que j’ai retrouvé très vite la forme après mes extractions de dents dévitalisées.

       

Si vous le voulez, vous pouvez me contacter par email: roulzy@orange.fr et je vous rappellerai sur un téléphone fixe, si vous le désirez.

 

Commentaires du Dr Darmon

 

J’ai souvent observé que les poids se normalisaient après extraction de dents dévitalisées, même sans donner de tamarin. Les gros maigrissent et les maigres grossissent. Plus généralement, les critères esthétiques s’améliorent. La peau, les cheveux, et le teint notamment sont plus beaux. On semble généralement rajeunir en se débarrassant de la mort de notre bouche. En fait et contrairement à ce que l’on pourrait croire à priori, on devient plus beau en enlevant ses dents dévitalisées.

 

Parfois il faut toutefois parfaire le travail par certaines injections dans les os des mâchoires, mais pas toujours. Parfois les dents dévitalisées sont enlevées trop tard et la santé peine à revenir. Un jour on comprendra que la dent dévitalisée est très probablement la première cause de mal de dos, de maladies graves et de cancers de notre civilisation. Les témoignages vidéos du site sante-dents.com sont suffisamment clairs pour le comprendre.

 

Seulement voilà, l’idée de devoir s’en débarrasser et ensuite de porter généralement un dentier n’est pas très réjouissante pour certains. Je trouve alors que la petite histoire philosophique suivante est tout à fait adaptée à la problématique «dent dévitalisée». Je la suggère donc à ceux qui ont compris que de garder de la mort en soi n’est pas une bonne chose mais qui n’osent pas faire le pas d’aller demander à un dentiste de leur enlever leurs dents dévitalisées. Peut-être qu’ils devraient se rendre compte que l’idée de devoir faire enlever leurs dents mortes est un peu leur «Porte Noire».

 

Histoire philosophique de la Porte Noire

 

Il était une fois en terre d’Islam, ou au pays du Prince des Mille et une nuits (ou le Prince des Ténèbres donc Satan), un roi particulier. Une fois qu'il avait fait prisonniers tous ses ennemis, il les conviait dans une grande salle.
 
Le roi criait:
     
- Je vais vous donner une dernière chance. Regardez tous à droite.
     
Tous tournaient la tête vers une rangée de soldats avec de très beaux uniformes mais armés d'arcs et de flèches, prêts à leur tirer dessus.
     
- Maintenant, disait le roi, regardez tous à gauche.
     
Dans cette direction, les prisonniers pouvaient apercevoir une gigantesque porte noire d'aspect dantesque incrustée de crânes humains sanguinolents, de mains décharnées, de morceaux de cadavre en putréfaction. Une porte d'aspect infernal qui les faisait frissonner d'horreur.
     
Le roi se positionnait au centre de la salle.
     
- Ecoutez moi, tous. Que désirez-vous le plus? Mourir transpercés par les flèches de mes beaux archers ou bien tenter votre chance et passer le seuil de la porte noire? Décidez-vous, je respecterai le choix de votre libre arbitre...
     
Tous les prisonniers adoptaient le même comportement: au moment de se décider, ils approchaient de la porte géante, lui jetait un regard tourmenté puis courraient vers les archers en espérant passer au travers, car aucun d'entre eux n'osait ouvrir la porte, imaginant quel insoutenable destin il trouverait là derrière. Mais tous mourraient alors sous les flèches.          

 

Mais, un jour, la guerre fut terminée.  Un soldat qui faisait partie autrefois du peloton d'exécution des archers, osa interroger le roi:
     
 - Tu sais, grand roi, je me suis toujours demandé ce qu'il y avait derrière la porte noire.
     
Le roi répondit :
     
- Tu te souviens que je donnais le choix aux prisonniers? Ils pouvaient pousser la porte ou opter pour une mort certaine. Eh bien, toi, vas ouvrir la porte noire!
     
Le soldat, frémissant, s'exécuta et la porte tourna sur ses énormes gonds en grinçant. Un pur rayon de soleil balaya le sol dallé. Alors le soldat ouvrit la porte en grand. La lumière inonda la salle. Elle provenait d'un paysage verdoyant. Le soldat vit un chemin qui montait au milieu des arbres. Et il comprit: ce chemin, c'était celui de la liberté!

 

Fin

 

Dr Bruno Darmon, docteur en chirurgie dentaire


drbrunodarmon@yahoo.fr

 

 P.S.: J'organiserai un stage la première semaine de septembre 2012, dans un refuge de haute montagne et au bord d’un lac, le lac d’Allos, dans l’arrière pays niçois, pour enseigner les enseignements essentiels pour la santé, issus de la médecine chinoise, ayurvédique et de la dentisterie holistique.  Enseignement en pleine nature. Prix 499 euros tout compris (logement en dortoirs et nourriture comprise). Limité à 15 personnes. Inscription à: drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

NDLR: Le Dr Bruno Darmon sera présent, les 10 et 11 novembre 2012, au 5ème Colloque Vivre sa Santé au Naturel, où il présentera deux conférences et à la suite duquel il présentera le stage "Les enseignements essentiels pour la santé".


Sourcehttp://dents-devitalisees.over-blog.com/article-maigrir-en-enlevant-des-dents-devitalisees-109217396.html.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 22:59

URGENCE VITALE CARDIAQUE RÉSOLUE PAR EXTRACTION DE DENTS DÉVITALISÉES.

 

Ce texte parle d'une technique simple de médecine naturelle que chacun peut appliquer et qui pourra sauver des vies en cas d'urgence médicale en général et cardiaque en particulier.


Témoignage d'Éric Tournier:

Il y cinq ans ma mère a fait une grave attaque cardiaque et a du être hospitalisée en urgence dans la grande clinique spécialisée de cardiologie des Bouches du Rhône, la Casamance. Je suis naturopathe, spécialiste en thérapies quantiques à Cassis et j'étais à cette époque au courant de la toxicité des dents dévitalisées. Ma mère ne voulait toutefois pas enlever ses dents dévitalisées, alors je la maintenais en forme avec diverses méthodes de médecine naturelle.

Mais, un jour, la crise cardiaque est arrivée. Il me sembla alors nécessaire de lui enlever au plus vite ses dents dévitalisées. J'ai donc pris en urgence rendez-vous avec un dentiste qui devait les lui enlever, car ce sujet dentaire n'intéressait apparemment pas ses grands cardiologues.

Il fallait donc la faire sortir de sa clinique pour que cela puisse se réaliser. Persuadés que sans eux, pas de salut, les cardiologues ont tout fait pour s'opposer à la sortie de ma mère, car elle restait toujours très faible depuis son attaque cardiaque. Ils prévoyaient probablement de la laisser sous perfusion pendant encore un certain temps, puis de l'opérer.

Mais je voyais que malgré son hospitalisation et ses perfusions, son état de santé se dégradait dangereusement depuis plusieurs jours. Je pense qu'elle serait morte. Âgée de 68 ans à l’époque on m'aurait alors sorti le refrain classique que tout avait été tenté pour la sauver.

J’ai convaincu alors ma mère de sortir de l'hôpital pour se faire enlever ses dents dévitalisées même si ces dents ne lui faisaient pas mal. Nous dûmes signer une décharge au grand dam des médecins et elle put alors sortir. De retour à la maison elle refit encore une attaque cardiaque. Je fus à deux doigt de rappeler le Samu, ce qui aurait contrarié le rendez-vous prévu chez le dentiste, quelques jours plus tard. Il fallait absolument tenir jusqu'au rendez-vous salvateur.

Quand tout cela s'est passé, le Dr Darmon était alors chez moi et avait accepté d'y rester, le temps que ma mère soit rétablie. Et heureusement, car avec certaines techniques, il a rapidement jugulé cette attaque cardiaque que je ne savais pas moi-même juguler avec les techniques naturelles dont je dispose.

Le jour du rendez-vous dentaire, quelques dents dévitalisées furent extraites. Pas toutes, juste celles qui furent identifiées par le Dr Darmon comme étant les plus toxiques et en rapport avec son affection cardiaque. Il lui a suffi de passer sa main devant les dents et de ressentir lesquelles étaient les plus empoisonnantes.

Quelques soins énergétiques furent faits le lendemain des extractions et dès le lendemain, je peux dire qu'elle était quasiment guérie de ses problèmes cardiaques. Elle avait retrouvé un bon teint et sa douleur cardiaque avait quasiment disparu. Nous étions sortis de la situation d'urgence.

Ma mère qui avait compris l'avertissement fit enlever ensuite toutes les autres dents dévitalisées dans les semaines qui suivirent. Une douleur résiduelle au cœur disparut d'ailleurs avec les dernières dents dévitalisées extraites et sa vitalité s'en retrouva encore accrue. Depuis ma mère a retrouvé plus de vitalité qu'elle avait avant même son attaque cardiaque et n'a plus pris aucun médicament pour le cœur depuis sa sortie de la clinique.

J'ai bien eu la preuve ici avec ma mère du caractère essentiel des dents dévitalisées et de la priorité de les enlever sur toutes les techniques de cardiologie conventionnelle mais aussi de thérapies naturelles que je pratique.

Si j'ai pris le risque de sortir ma mère du service d'urgence cardiologie de l'hôpital, c'est aussi parce que j'avais alors le Dr Darmon à mes côtés et que j'avais eu l'occasion de voir ce qu'il savait faire. Je lui avais montré auparavant quelques patients dont j'avais du mal à améliorer la santé.

Il y avait, par exemple, une dame qui était toujours très fatiguée, avec un mal-être permanent, avec des nausées et des vertiges et qui avait passé des années à consulter les spécialistes de la région. Elle n'avait pourtant pas de dents dévitalisées et n'en avait jamais eues. Le cas était donc plus subtil qu'un autre.

Le Dr Darmon l'ausculta et suspecta une cavitation dans une zone de dent de sagesse qu'elle avait fait extraire jadis. Il traita cette zone, lui fit quelques soins ayurvédiques et la patiente retrouva, le soir même, une santé qu'elle avait perdu depuis des années. J'avais alors compris qu'il n'était à l'évidence pas qu'un dentiste qui parle de toxicité de dents dévitalisées.

Vous pouvez me téléphoner si vous le désirez pour confirmer l'authenticité de mon témoignage.

Eric Tournier

04.42.01.32.36

cimdcassis@free.fr

 

Commentaires du Dr Darmon.

La crise cardiaque fait partie des plus importantes causes de mortalité aujourd'hui.

Cette dame était entre la vie et la mort et restait en grand danger, même à l'hôpital. Son fils a pris cette décision de sortie qui se révéla après coup une bonne décision. C'était très risqué, certes, mais il faut savoir parfois prendre des risques pour éviter un risque encore plus grand. L'essentiel est de savoir discerner quels sont les risques les plus grands dans la vie.

J'ai bien compris depuis longtemps que conserver en bouche des dents dévitalisées est un très grand risque pour la santé dont peu de personnes ont pourtant conscience. Même dans une situation d'urgence médicale, j'ai encore pu constater que de les enlever est la meilleure chose à faire.

Je vais maintenant vous expliquer ce qui a permis de juguler les crises cardiaques multiples de cette dame qui sont revenues alors qu'elle était rentrée chez elle en attendant le rendez vous salvateur du dentiste.

Cela pourrait vous être très utile, un jour, car certaines sont faciles à appliquer et pourraient bien suffire comme elles lui ont suffi.

La première fois, j'ai quand même avant tout fait de l'acupuncture pour supprimer sa récidive de crise cardiaque. Mais, par la suite, cette dame a géré toute seule ses autres récidives de crises cardiaques sans que j'ai besoin d'intervenir. Et c'est en cela que c'est fort intéressant pour vous, cher lecteur, car vous aussi pourrez appliquer les mêmes techniques.

Dès que des douleurs cardiaques arrivaient j'avais expliqué à la patiente d'appliquer de l'huile essentielle de thym sur les collets de ses dents dévitalisées avec un coton-tige, tout simplement. C'est une technique de réflexologie dentaire.

J'avais aussi demandé d'utiliser un petit appareil qui envoie de la piezzo électricité, un piezzo, sur les points douloureux qui apparaissaient sur la poitrine quand une crise cardiaque revenait.

Je lui avais demandé aussi d'augmenter l'amplitude de sa respiration.

Avec ces trois conseils très simples, elle a pu juguler seule ses récidives de crises cardiaques pendant les quelques jours qui la séparait de l'extraction salvatrice.

A vrai dire j'en étais moi même étonné et c'est bien pourquoi je suis quand même resté chez elle au cas où cela n'aurait pas suffi. Mais à mon grand étonnement cela a suffi et, toute seule, elle a pu juguler ses crises qui revenaient sans même avoir besoin de mon acupuncture.

Certes j'ai profité de ces jours à ses côtés pour lui faire des soins qui la remontaient en énergie mais lors de ses crises qui revenaient, elle s'en est sortie seule. Je trouve donc que cette information vaut son pesant d'or.

Pour se procurer un piezzo facilement, il y a, par exemple, le biopiezzo qu'on trouve dans divers enseignes, notamment sur internet et qui se nomme aussi acupuncto, quand il est vendu par la société Auris. Il est alors encore moins cher en plus (40 euros).

C'est, à mon avis, un outil à posséder absolument avec l'huile essentielle de thym pour les urgences cardiaques qui sont très souvent en lien avec les dents dévitalisées même si personne ne le sait dans le corps médical.

Cela n'empêche pas de posséder aussi le zappeur d'Hulda Clark, qui me semble, toutefois, moins adapté pour les urgences vitales, même si c'est aussi un bon appareil.

Tous ces appareils me semblent complémentaires mais pas aussi importants toutefois que faire enlever les dents dévitalisées. Cette histoire me montre, encore une fois, que, même en situation d'urgence, traiter la cause est toujours le plus efficace.

J'ai appris dernièrement que le laboratoire Pranarom avait fait un petit complexe d'huiles essentielles sous forme de gel, qui se nomme Buccarom. On peut appliquer facilement ce gel sur les gencives des dents dévitalisées avec le doigt. Il semble que lui aussi permettrait de faire de la réflexologie dentaire en supprimant des symptômes à distance, mieux même que d'appliquer du Neem (dont j'ai déjà parlé dans d'autres textes), m'a dit une patiente.

C'est peut-être plus pratique aussi que d'appliquer de l'huile essentielle de thym avec un coton tige car les huiles essentielles, c'est toujours un peu délicat à utiliser, car c'est très fort aussi, il faut quand même faire un peu attention. Buccarom peut se commander en pharmacie en plus. Si vous avez des dents dévitalisées, achetez en et frictionnez les gencives de vos dents dévitalisées avec. Vous verrez bien si vous vous sentez mieux, ce qui confirmera alors que vos dents dévitalisées vous empoisonnent.

Un petit mot sur Eric Tournier, qui est un exemple si rare qu'il mérite d'être étudié. C'est un passionné par les médecines naturelles. Il possède chez lui, un véritable centre de revitalisation avec des appareils performants et est un expert en nutrition saine même si nous ne sommes pas d'accord sur tout. Contrairement à beaucoup de thérapeutes qui font des médecines naturelles parce qu'ils n'ont pu faire d'études de médecine conventionnelle, lui, par contre, a abandonné ses études de médecine après plusieurs années qui avaient été pourtant passées avec succès; car il a pris conscience très tôt des effets secondaires toxiques de cette médecine moderne qui s'est très éloignée du naturel. Une médecine qui sauve certes des vies notamment dans les urgences mais fabrique aussi à la pelle des grabataires et des handicapés.

Alors qu'il était étudiant en médecine, il a alors intégré l'école de naturopathie de P.V Marchesseau. Une décision qui aurait pu paraitre folle mais qui était, en réalité, très courageuse. Je ne connais personne qui l'a faite jusqu'à présent à part lui. C'est à l'évidence quelqu'un qui sait prendre des risques pour prendre la voie de la vérité quand il l'identifie. Quand on sait ce que gagne un médecin aujourd'hui, en grande partie grâce aux remboursements de la sécurité sociale, il fallait vraiment être un passionné de la santé naturelle pour faire un tel choix qui le priverait des remboursements de la sécurité sociale.

En plus de la naturopathie, Eric Tournier a ensuite acquis toutes sortes de techniques de médecines naturelles et a toujours été à la recherche des causes véritables des maladies. C'est ainsi qu'il découvrit le problème des dents dévitalisées, un jour à travers les travaux de Hulda Clark et un stage qu'il fit avec elle. Hulda Clark considérait le problème des dents dévitalisées comme un problème majeur. Depuis qu'il a pris conscience, lui aussi, de cela, il en parle à tous ses patients.

Il est en cela un exemple à suivre comme l'étaient quelques rares autres médecins courageux en France comme Le Dr J.G. Thomas (célèbre acupuncture à Grasse aujourd'hui à la retraite) et feu le Dr Loizillon (célèbre homéopathe à Pont St Esprit) qui avaient bien vu que les patients qui acceptaient de s'en débarrasser, guérissaient bien mieux que tous les autres.

Pour l'anecdote, je suis en ce moment en procédure (qui dure...) pour demander à exercer à nouveau après une longue période d'interdiction d'exercer à cause du Conseil de l'Ordre. Je viens d'ouvrir un courrier du Président Couzinou qui a lu apparemment mes textes sur internet. Après avoir donné préalablement un avis défavorable à ma reprise d'activité, il écrit dans ce dernier courrier: "Nous notons dans ces écrits que le Dr Darmon ne s'est pas amendé concernant les pratiques qui lui étaient reprochées à l'occasion de sa radiation" (la pratique étant de proposer jadis à mes patients malades d'extraire leurs dents dévitalisées).

Quelle misère spirituelle.....Tant de persévérance à persécuter une pratique qui pourrait guérir mieux que tout des millions de personnes rien qu'en France. La France, le pays qui a le plus de malades et le plus de dents dévitalisées, par habitant d'Europe, comme par hasard. La France qui est ruinée de devoir soigner des millions de malades que les dentistes pourraient guérir mieux même que les médecins s'ils le voulaient, en enlevant tout simplement la mort qu'ils ont eux même installée dans les bouches.

Mais l'orgueil rend aveugle. On préfère alors généralement aller jusqu'au bout de sa folie plutôt que de reconnaitre ses erreurs et reprendre le chemin de la vie. Et cela quitte à entrainer toute une civilisation qui fait souvent aveuglément confiance en ses institutions sanitaires, dans la dévitalisation et la mort.

Ma foi, mes collègues du Conseil de l'Ordre ne sont pas les seuls à agir ainsi, les experts du nucléaire font pire encore. Au Japon, malgré l'accident de Fukushima, ils veulent même remettre les centrales nucléaires en fonction. En France, nos experts n'imaginent même pas de les arrêter, même si elles pourraient nous tuer encore plus sûrement que tout.

Décidément, ceux qui se disent experts font parfois tout le contraire de ce qu'il faudrait faire.

drbrunodarmonyahoo.fr


Source: http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-urgence-vitale-cardiaque-resolue-par-extraction-de-dents-devitalisees-108435737.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 16:20


L'enseignement essentiel d'une enseignante

J’ai 48 ans, je suis enseignante en Bretagne. Je suis aussi depuis la fin de mon adolescence, une fervente militante anti nucléaire car j'estime que la technologie nucléaire fait prendre un risque démesuré pour la vie sur Terre.

Depuis une dizaine d’années ma santé s’est progressivement dégradée. Fatigue chronique, mal de dos et de tête sont devenus progressivement épuisement et douleurs insupportables. Parfois je pouvais à peine me tenir debout tellement je me sentais faible. Je ne pouvais travailler que très difficilement voire ne pouvais plus travailler du tout. J’ai consulté de nombreux médecins qui m'ont prescrit divers examens (de sang, IRM cérébral etc..). Ces examens n'ont rien montré d'anormal. Les médecins me disaient que j’étais dépressive tout simplement. J’étais si mal que je pensais même que j'allais mourir.

J’ai alors cherché des solutions dans le domaine des médecines naturelles et j’ai essayé toutes sortes de thérapies qui n’ont pas eu de grands résultats. Je me suis renseignée par exemple sur les effets des métaux sur la santé car j'avais un certain nombre d’amalgames dentaires au mercure. J'ai consulté un médecin immunologiste qui est spécialiste du sujet. Après des analyses qui ne sont faites qu'en Allemagne, j’ai entrepris une thérapie pour enlever les métaux lourds présents dans mon corps et j’ai fait enlever mes amalgames au mercure. Malgré cela mon état de santé ne cessait de se dégrader. En voyant ma radio panoramique dentaire, ce médecin me conseilla aussi, de ne plus me laisser dévitaliser de dents à l' avenir.

C’est ainsi que je me suis renseignée sur le sujet des dents dévitalisées, notamment sur internet. Ce sont les sites internet du Dr Darmon (sante-dents.com et dent-devitalisee.com) qui m’ont convaincu et je décidais alors de faire enlever toutes mes dents dévitalisées.

Tous les dentistes de ma région ont refusé de me les extraire, car selon eux elles ne présentaient aucun problème. Elles étaient soi disant saines et il n’y n'avait pour eux aucun lien avec mes différentes douleurs et mon état de santé général. Certains s'y opposaient radicalement. D'autres visiblement ne voulaient pas échanger avec moi à ce sujet. J'avais le sentiment que j’abordais un sujet tabou. D'autres encore disaient que ce serait de la folie de les extraire et que celui qui accepterait de le faire ne pouvait être qu'un fou car j'allais être mutilée, que j'allais perdre de l'os de la machoire notamment, ce qui serait irréversible. Ils ont tout fait pour me dissuader de le faire. Je restais pourtant persuadée qu’ils se trompaient tous, bien qu’ils fussent pourtant dentistes car je sais que le bon sens vaut plus que de longues années d’études et que rien ne serait plus grave que de perdre la santé, ce qui est parfois irréversible. Je ressentais que garder de la mort en soi ne peut être une bonne chose quoiqu’ils en disent. Ils me faisaient un peu penser aux scientifiques qui font croire que la technologie nucléaire est une technologie sans danger.

C'est un dentiste que m’indiqua le Dr Darmon, qui accepta d'enlever mes dix dents dévitalisées en deux séances. Le Dr Darmon était présent pour que tout soit fait comme il le voulait (choix de l’anesthésie, technique opératoire)  et il s’est ensuite occupé de moi par diverses techniques de médecines douces. Je n’ai eu aucun problème et aucune douleur sans prendre pourtant le moindre médicament.

J'ai ensuite retrouvé la santé comme par miracle et je sais maintenant ce que les mots « avoir la santé « veulent dire. Mes douleurs ont disparu et ma vitalité est revenue. J’ai pu enfin retourner danser le samedi soir aux « festou-noz » (soirées dansantes traditionnelles de Bretagne). Il me restait toutefois quelques douleurs dans les gencives mais elles ont quasiment disparu aujourd’hui, notamment à la suite d’injections particulières dans les gencives.

Aujourd'hui j’ai deux dentiers, j’en suis fort satisfaite. Je peux très bien manger, j’ai gardé un joli sourire et je suis surtout persuadée que tout cela m'a sauvé la vie. A travers cette histoire et mon métier d'enseignante, je prends conscience aujourd'hui que notre système d'éducation nationale enseigne certes de multiples choses intéressantes à nos enfants, mais  oublie pourtant d'enseigner l'essentiel. On parle beaucoup de produits chimiques mais on n’enseigne pas que ce qui affecte le plus la santé, ce sont les dents dévitalisées car ce sont des organes morts. On parle beaucoup d’écologie et de réchauffement planétaire mais on n’enseigne pas non plus que ce qui menace le plus la vie sur Terre est indiscutablement la pollution radioactive. Je connais bien d’autres sujets polémiques qui mériteraient d’être traités mais ces deux sujets me paraissent être aujourd’hui pourtant les sujets les plus essentiels. Car qu’y a-t-il  de plus essentiel que les sujets les plus importants pour conserver la santé et la vie?   

Jacqueline Péresse  

E..mail: jacquelineperesse@orange.fr.

 

P.S.: Je pourrais rappeler au téléphone ceux qui voudraient parler avec moi.

 

Commentaires du Dr Darmon.

 

Et oui, on oublie souvent l’essentiel, c’est probablement notre plus grave erreur. Chaque jour nous devrions nous demander ce qui est vraiment essentiel. C’est ici, pour la santé et la vie, une leçon que nous donne cette enseignante concernant deux sujets dont elle a pris conscience, le nucléaire et la dent dévitalisée. A la vie et la santé qui sont deux éléments essentiels de l’existence, j’en rajouterai toutefois un troisième qui est l’amour que l’on gâche aussi souvent en oubliant l’essentiel et en laissant trop d’importance à des détails sans grande importance.

J'organiserai un stage sur Nice, cet été, pour enseigner les enseignements essentiels pour la santé, issus de la médecine chinoise, ayurvédique et de la dentisterie holistique du 22 au 29 juillet. Enseignement en pleine nature. Prix 1200 euros tout compris (logement et nourriture comprise). Limité à 15 personnes. Inscription à: drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

Sourcehttp://dents-devitalisees.over-blog.com/article-l-enseignement-essentiel-d-une-enseignante-106968337.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 20:35

Appel au secours d'un médecin persécuté

 

 



Appel du Dr Didier MOULINIER: Liberté... par JaneBurgermeister

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 13:40

Message relayé

 

Suite (mais probablement pas encore fin) du feuilleton Dr Darmon - Ordre des dentistes...

Ce texte contient une information essentielle, pour mieux garder les dents vivantes en cas de carie profonde.

 

Voici un second texte dans ma procédure ordinale en cours pour pouvoir à nouveau exercer. Il a été un tout petit peu modifié toutefois pour le rendre moins rébarbatif, mais sans en changer l'esprit néanmoins.

 

 

 

Monsieur Le Président du Tribunal du Conseil de l'Ordre.

 

Je fus interdit d'exercer il y a environ huit années à la suite d'une plainte d'une patiente qui n'est ni morte, ni malade aujourd'hui, même si effectivement elle possède aujourd'hui deux dentiers à cause de moi. Huit années, c'est long et pourtant mes confrères de l’Ordre des Alpes maritimes continuent à vouloir que je sois encore interdit d'exercer puisqu'ils ont fait appel de la décision de première instance qui m'autorisait à nouveau à exercer. Je vais essayer de vous démontrer que leur motivation relève au mieux d'un malentendu et au pire d'un acharnement.

 

Je vais brièvement rappeler pourquoi je fus jadis interdit d’exercer. J’avais pour pratique habituelle de proposer à certains de mes patients malades d’enlever leurs dents dévitalisées, comme le font certains dentistes dans le Monde, surtout aux États-Unis, en Suisse allemande et en Allemagne à ma connaissance. Il existe des données médicales qui montrent que les dents dévitalisées ne sont pas totalement saines et pourraient donc intervenir de façon souvent déterminante dans l’affaiblissement de l’organisme et donc dans de nombreuses pathologies. Une patiente qui avait demandé que lui soit retirées ses dents dévitalisées a regretté après coup et a alors déposé plainte contre moi. Je fus alors condamné à l’interdiction définitive d'exercer.

 

J'ai déjà longuement épilogué sur le sujet de la toxicité des dents dévitalisées et je ne souhaite plus vraiment le faire aujourd'hui devant cette cour, d’autant plus que si je devais être à nouveau autorisé à exercer, je souhaiterais exercer la dentisterie de façon conventionnelle. Par conséquent, je ferai alors à mes patients la même chose que mes confrères de l’Ordre, c'est-à-dire tout faire pour garder leurs dents dévitalisées.

 

A Marseille, en première instance, devant la section disciplinaire du Conseil de l'Ordre, j'ai donc affirmé que je m'abstiendrai dorénavant d'appliquer les théories sur la toxicité des dents dévitalisées et cela même si les patients me le demandaient. Effectivement j'ai dit que si un patient insistait vraiment à vouloir faire enlever ses dents dévitalisées, il n'aura qu'à aller en Suisse ou en Allemagne, où cela se pratique en lui expliquant que cette pratique n'était pas considérée comme bonne par nos institutions, en France, où il est aussi bien connu qu'on y est bien mieux soigné puisque on y prend aussi bien plus de médicaments. C'est juste ce que j'ai exprimé à Marseille. Je n'ai nullement exprimé que j'avais l'intention de perdre du temps à convaincre mes patients de faire enlever leurs dents dévitalisées en Suisse ou ailleurs comme le prétendent mes confrères. J'ai bien l'intention au contraire de faire à mes patients ce qu'ils croient bons pour eux, c'est à dire tout faire pour leur conserver leurs dents, même si elles sont dévitalisées. J'oublierai alors certaines connaissances qui montrent que cela les fera souffrir ensuite ou au mieux vieillir prématurément. J'espère ainsi que mes confrères de l'Ordre seront rassurés sur ce point.

 

Je pense toutefois toujours que le sujet qui fait débat ici mériterait d'être plus débattu dans la profession qu'il ne l'est aujourd'hui. Je vous renvoie d'ailleurs à l'article fort intéressant de d'un confrère de Cannes ainsi qu'à celui qu'il a traduit d'un confrère de Munich qui est connu pour proposer à tous ses patients d'extraire leurs dents dévitalisées. Ces articles furent mis dans mon mémoire de défense précédent pour Marseille, ainsi qu'une attestation fort instructive de la clinique Paracelsus en Suisse qui dit proposer à tous ses patients l'extraction de leurs dents dévitalisées. Le Conseil de l'Ordre français serait bien avisé de demander pourquoi le Conseil de l'Ordre allemand n'interdit pas d'exercer le confrère allemand pour cette raison comme je le fus il y a environ huit années. Pourquoi aussi les dentistes qui exercent dans la clinique Suisse Paracelsus ne sont pas eux non plus interdits d'exercer par les autorités helvétiques. Les réponses obtenues pourraient être fort instructives pour la santé publique de notre pays si en plus on considérait que les habitants autour de cette fameuse clinique suisse allemande sont aussi les moins malades de toute la Suisse, chiffres à l'appui.

 

La façon conventionnelle d’exercer en faisant tout pour garder les dents dévitalisées possède elle aussi ses arguments, qui sont eux aussi fort valables j'en conviens. Le meilleur de tous étant bien sûr que lorsque la dent est dévitalisée, elle risque de se fracturer et que pour éviter cela, il faut la couronner et qu'on effectue alors l'acte le plus rentable qui soit (hormis les implants). La façon conventionnelle est donc aussi très respectable et je la respecte au point de décider dorénavant de m’y conformer. Et même si le conseil de l’Ordre m’autorisait à exercer en proposant à mes patients d’enlever leurs dents dévitalisées, qu’il sache que je ne le ferai plus car j’estime cette façon d’exercer est trop épuisante psychologiquement. Je ne me sens plus la force de passer du temps à essayer de convaincre des patients de prendre ce chemin même s'il pourrait leur redonner plus la santé que bien d'autres choses. Jadis, on me prenait pour un arracheur de dents qui ne pensait qu’à vendre ensuite des dentiers. Je ne veux plus assumer ce genre d'image. Et même si j'estime que dans l'absolu, le patient devrait être autorisé à choisir son traitement concernant ce sujet, je me donne aussi le droit de refuser de répondre à sa demande car j'ai trop vu de personnes qui ensuite vous en veulent, ne se rendant pas compte des souffrances futures qu'elles ont alors évité. Si les patients veulent vraiment faire enlever leurs dents dévitalisées, ils n'auront donc qu'à aller ailleurs et pourquoi pas à l'étranger où cela se pratique couramment.

 

J'imagine que le Conseil de l'Ordre aurait voulu que je dise que je convaincrai alors de tels patients, qu'ils font là une grave erreur et qu'ils doivent absolument garder leurs dents dévitalisées. Je m'excuse mais j'ai encore quelques doutes sur ce sujet. Et au pays des droits de l'homme et de la liberté d'expression, il m'est effectivement arrivé d'exprimer de tels doutes. Et si certaines réticences, me feront dorénavant éviter de parler de ce sujet pourtant essentiel à mes patients, j'ai aussi des doutes qui ne me permettent pas d'être certain qu'il font une erreur en voulant enlever leurs dents dévitalisées.

 

Pour m'être jadis intéressé à une autre vision de la dentisterie qui voulait séparer la mort du vivant, qui est pourtant un des principes fondamentaux de la médecine, le Conseil de l'Ordre a déjà ruiné ma vie professionnelle, j'ai failli faire un an et demi de prison en grande partie à cause de ses commentaires négatifs dans sa condamnation de jadis. Et je n'ai quasiment reçu aucun soutient concret de la population, ni des médias ni d'aucun politicien. Et pourtant j'ai guéri tellement de patients que j'ai rendu jaloux de nombreux thérapeutes et médecins de ma région (voir les témoignages vidéos sur sante-dents.com). Que veulent donc encore mes confrères de l'Ordre pour être satisfaits ? Pouvoir aussi contrôler mes pensées avant de donner un avis favorable à mon autorisation d'exercer ?

 

Je me permets aussi de suggérer au Conseil de l'Ordre de réfléchir sur les éléments suivants qui pourraient faire croire qu'en France, les dentistes ne sont pas vraiment incités à conserver des dents vivantes. C'est encore plus vrai pour les patients qui ont la CMU.

 

- Un dentiste des environs de Nancy, s'est distingué dernièrement pour avoir dévitalisé systématiquement les dents de ses patients à la CMU, pour mieux pouvoir les couronner, car c'était bien plus rentable que de les garder vivantes. Il a été condamné à la radiation en première instance car c'est bien sûr une mutilation de dévitaliser des dents qu'on pourrait garder vivantes. Mais si on y regardait de plus près on s'apercevrait que beaucoup de dentistes français dévitalisent des dents qu'ils pourraient pourtant garder vivantes, s'ils le voulaient vraiment.

 

- Ces dernières années sont apparus de nouveaux très bons remboursements des inlays cores et des screw post (les faux moignons) qui ne se font que sur dents dévitalisées. Certes cela permet de conserver encore plus de dents , mais cela n'incite-t-il pas encore plus à dévitaliser des dents comme même certains confrères l'ont jadis exprimé.

 

  -Il y a environ deux ans est apparu un nouveau produit révolutionnaire qui permet de bien mieux conserver des dents vivantes lorsque le soin de carie nécessite d'aller jusqu'à la pulpe dentaire (« le nerf »). C'est la Biodentine. Mais voilà, malgré qu'il fut la star d'un congrès de l'ADF, moins de 5% des dentistes de France en ont commandé, m'a dit le représentant national. Il faut dire qu'il n'existe aucun remboursement à son utilisation qui est assimilée à une obturation provisoire, qui donc ne donne lieu a aucun remboursement. L'obturation à la Biodentine doit être suivie d'une seconde séance qui seule pourra donner lieu à remboursement avec l'obturation définitive.

________________________________

 

Pour reprendre le terme de «comportement pour le moins répréhensible et condamnable» que le Conseil de l'Ordre a utilisé dans son appel pour qualifier la simple phrase où j'envisageais de dire aux patients demandeurs d'enlever leurs dents dévitalisées, d'aller le faire à l'étranger, je vais vous dire ce que d'autres pourraient peut-être un jour trouver «pour le moins répréhensible et condamnable» dans toute cette histoire:

  • Au nom d'une certaine liberté, que soit opprimé en France le courant de pensée qui prétend qu'il faut enlever les dents dévitalisées. Après mon interdiction d'exercer, le Conseil de l'Ordre des Alpes Maritimes ou des membres de ce Conseil de l'Ordre ont menacé deux confrères dentistes de sanctions au cas où ils continueraient à exercer aussi dans cet esprit, ainsi qu'un stomatologiste. Tous trois ont, pendant un certain temps, enlevé des dents dévitalisées pour redonner la santé à des centaines de patients qui ensuite bien souvent ont pu éviter leurs opérations prévues et arrêter leurs médicaments chimiques.

  • Que le Conseil de l'Ordre continue encore à vouloir m'interdire d'exercer alors que cela fait déjà huit années environ que ça dure, d'autant plus que j'affirme vouloir exercer normalement. Il est grave de vouloir persécuter des gens parce qu'ils ne pensent pas exactement comme vous.

     

    Peut-être qu'un jour, les différents éléments sur lesquels s'appuie le Conseil de l'Ordre paraitront un peu légers pour expliquer autant de zèle au nom de la santé publique, à vouloir détruire une idée que bien des éléments rendaient plus qu'intéressante pour la santé publique. Et cela, d'autant plus qu'elle se développe librement à l'étranger dans des pays comme la Suisse et l'Allemagne, qui ne sont pas spécialement considérés comme des pays sous développés.

Voici deux passages instructifs qui vont dans ce sens, tirés de ce qu'écrivait jadis Maitre Corinne Lepage dans un ancien mémoire de défense où je fus condamné à trois ans d'interdiction d'exercer pour un simple courrier d'information adressé à un psychiatre dans lequel je disais juste avoir observé que certains de mes patients n'avaient plus envie de se suicider après avoir fait retiré leurs dents mortes. Une attitude que le Conseil de l'Ordre a apparemment trouvé là aussi, pour le moins répréhensible et condamnable. Ces deux passages me semblent tout à fait instructifs. 

 

«Ainsi, on le voit bien le débat est en réalité un débat de spécialistes qui justifie incontestablement une recherche scientifique mais certainement pas une sanction disciplinaire destinée à éviter le débat au grand dam de la santé publique en général.» 

 

«Ce n’est pas «la théorie» du Docteur DARMON - pour reprendre les termes du Président du Conseil Régional de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes, qui voudrait nous présenter le Docteur DARMON comme apprenti sorcier -, mais une théorie mise en pratique par de multiples praticiens et soutenue par de multiples scientifiques à l’étranger notamment».

Certes, lorsque j'exerçais, quelques uns de mes patients n'étaient pas satisfaits que je leur enlève leurs dents dévitalisées et de se retrouver ensuite avec un dentier, c'est exact. C'est bien d'ailleurs pourquoi je compte cesser cette façon d'exercer. J'ai bien compris qu'il faut soigner les gens en accord avec leurs croyances et si on a les politiciens que l'on mérite, on doit aussi avoir les médecins et les dentistes que l'on mérite.

 

Je me permets, toutefois, de joindre quelques attestations assez instructives de personnes qui ont subi l'extraction de toutes leurs dents dévitalisées avec d'autres dentistes et qui sont satisfaites. Elles font certes réfléchir. Une patiente n'a plus eu de récidives de cancer depuis des années alors qu'elle en avait eu neuf avant d'enlever ses dents dévitalisées, une chaque année. Une autre a été guérie de ses suites d'infarctus, elle a pu arrêter tous ses médicaments et a retrouvé sa vitalité. Une autre avait très mal au dos et revit littéralement dit-elle alors qu'elle se sentait mourir d'épuisement. Une autre témoigne d'une maladie d'Alzheimer qui a disparu dans les semaines qui ont suivi les extractions de dents dévitalisées (la plupart de ces témoignages se trouvent sur dent-devitalisee.com). Dans tous les cas, d'autres dentistes ne voulaient extraire ces dents car elles leur paraissaient totalement saines.

 

En lisant ces témoignages, qui concernent des grands fléaux médicaux modernes de notre civilisation, on pourrait presque croire comme le disait d'une certaine façon Maitre Corinne Lepage, que le sujet mériterait plus d'être approfondi que combattu. Cela me semble d'autant plus vrai dans le contexte économique désastreux actuel où le déficit de la sécurité sociale participe amplement à la ruine de notre nation. Le monde du travail cotise tellement pour la maladie et avec autant de certitudes que c'est là, la meilleure chose à faire pour s'en prémunir, qu'on peut comprendre qu'il ne puisse être ensuite compétitif sur la scène internationale. Une civilisation de personnes fatiguées, malades et grabataires aura du mal à se redresser économiquement même avec la meilleure politique économique qui soit.

 

Je conçois pourtant que mes confrères de l'Ordre puissent vouloir encore continuer à se battre contre une autre façon de soigner et qu'ils ne doutent pas une seconde du bien fondé de leur combat. Peut-être que mes confrères ont tout à fait raison, qui sait, et qu'enlever des dents dévitalisées est toujours une mutilation. Ils devraient d'ailleurs être satisfaits, car ils peuvent considérer avoir gagné cette guerre en France. Je ne connais en effet plus de dentiste en France, qui parle à ses patients de l'opportunité pour la santé d'enlever toutes ses dents dévitalisées et moi même ne le ferai plus. Il n'y a donc plus aucun combattant en France dans le camp adverse. Il y a juste dans notre pays des chercheurs qui cherchent de nouveaux médicaments et des malades, toujours plus de malades qui veulent tous garder leurs dents dévitalisées. Eux aussi sont certains que des dents qui ne leur font pas mal, sont inoffensives pour leur santé et ils me prennent généralement pour un extrémiste quand je leur suggère de les enlever. Ah chère France, le pays du Monde où on a le plus de dents dévitalisées grâce à notre chère sécurité sociale.

 

Face à tant de certitudes, j'espère Monsieur Le Président, que vous aurez, néanmoins, un petit doute sur le bien fondé de cet appel, ce qui me permettra de pouvoir à nouveau exercer et moi aussi de contribuer activement au maintien de la denture de la population française. Car si je n'ai plus beaucoup de certitudes aujourd'hui, j'ai toutefois la certitude que j'ai encore les capacités de dévitaliser des dents, et donc des patients, comme l'avait bien vu d'ailleurs, la juridiction de première instance

 

Je vous prie d'agréer Monsieur Le Président du tribunal, l'expression de mes sentiments respectueux.


-------------------------------------------------------------------------------------

 

Commentaire du Dr Darmon.

 

A ceux qui douteraient de la sincérité de ce serment d'allégeance à l'Ordre des thanatodentistes pour fabriquer toujours plus de nécromangeurs, qu'ils se détrompent.

 

drbrunodarmon@yahoo.fr

 

 

Source: http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-les-chroniques-du-dr-darmon-avec-l-ordre-des-dentistes-suite-104761821.html.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 08:26

Et si l'acidification et l'encrassement du corps en résultant étaient, en dehors des causes psychiques, la cause majeure de tous nos problèmes de santé et de toutes nos "civilisatoses" (maladies de civilisation)?

A cet égard la démarche du médecin allemand Dr h. .c (honoris causa) Peter Jentschura est exemplaire. Elle interpelle, fournit des explications et surtout donne des solutions. L'article ci-dessous constitue une bonne introduction à son travail...

 

La Dépuration: Une Clef fondamentale de la Santé

 Qui veut se dépurer?

.

Dr Peter Jentschura

.

Quel est le problème de santé numéro 1?

Ce serait, tout simplement, la surcharge en acides (acidose) et l'encrassement. D’année en année, le nombre des maladies dites de civilisation ainsi que le nombre des personnes  atteintes de ces maladies augmentent. Le plus inquiétant est que les personnes âgées ne sont pas les seules à être atteintes. Selon les statistiques, plus de la moitié des nouveaux-nés viennent au monde déjà plus ou moins malades (!) (bien souvent, la mère décharge involontairement son encrassement personnel dans l'embryon!).

Les recherches et les diagnostics ne font certes pas défaut dans ce domaine. Cependant, il est regrettable de constater le manque de thérapies couronnées de succès, de prévoyance sanitaire et de connaissances quant à la manière de protéger sa santé.

Les signes avant-coureurs qui renseignent sur des maladies qui vont éventuellement se déclarer ne sont pas compris. Les trois impératifs pour une vie saine ne sont plus respectés:

Evite ce qui est nuisible!

Mange et bois juste ce qui est nécessaire et fais quelque chose d’utile!

- Et si le mal a déjà plus ou moins pénétré, élimine ce qui est nuisible!

L'acidose et l'encrassement qui en résulte, c’est la raison principale pour laquelle, par exemple, de nos jours, beaucoup de jeunes hommes perdent déjà leurs cheveux...

Il y a déjà des années qu'un rapport a été établi entre la chute précoce des cheveux et les maladies cardio-vasculaires ou le diabèteet des études finlandaises l’ont prouvé. Lorsque l'on sait que le cuir chevelu est un important réservoir de minéraux, le rapport devient plus évident...

De jeunes filles, quant à elles, ont déjà de la cellulite (accumulation de déchets au niveau du bassin et des cuisses). Or la cellulite a la même cause que la perte des cheveux pour les hommes: l'acidose et l'encrassement subséquent.

Et pourquoi les femmes ne perdent-elles pas leurs cheveux dans la même proportion que les hommes? Tout simplement, parce que, lors de chaque menstruation, elles éliminent, de ce fait même, jusqu'à la ménopause, leurs acides en excès...

Il serait donc temps de se poser à nouveau la question: comment rester toute sa vie en bonne santé en adoptant certaines habitudes de conduite, d’alimentation, d’hygiène corporelle et de mode de vie. Il est vrai que «la santé n’est pas tout, mais sans la santé, rien ne va». La santé, pour tout être humain est le premier de tous les biens! Car même la plus grande richesse ne sert à rien si l'on n'a pas la santé pour en profiter!

Qu’est-ce que la santé?

Un corps sain est un corps dont les cellules, les tissus, les glandes et les organes sont libérés de toutes toxines et de tous déchets et possèdent par contrecoup des réserves de sels minéraux.

Un corps sain est également un corps dont les cellules disposent dans l’ensemble de ressources énergétiques et métaboliques suffisantes pour pouvoir se défendre contre des substances nuisibles. De cette manière, le corps est sain et le reste longtemps.

Les dents, les cavités du corps et les diverses «poches» (vessie, vésicule biliaire) du corps doivent également être libérées de tous déchets toxiques et de tous organismes nuisibles afin d’empêcher la formation d’agents pathogènes et d’éviter ainsi la création des fameux «foyers infectieux».

Où se trouvent nos propres réserves de sels minéraux?

Nos réserves de sels minéraux se trouvent dans notre peau, dans notre cuir chevelu, dans les ongles, dans les os et les cartilages, dans les tendons et les capsules articulaires, ainsi que dans notre sang.

De nos jours, malheureusement, ces réserves propres à notre corps sont très rarement disponibles, car nos aliments, qui devraient pourtant fournir les substances nutritives permettant d’alimenter ces réserves, sont plusieurs foistransformés et sont, de ce fait, pauvres en sel minéraux et en oligo-éléments. La consommation importante de protéinesanimales et de stimulants provoque la formation d’acides, de toxines et de substances toxiques. Pour les neutraliser, les bases alimentaires nécessaires faisant défaut, le corps doit puiser dans ses propres réserves de sels minéraux. Ces réserves s’épuisent peu à peu.

En langage courant, ce processus s’appelle, tout bonnement, le «vieillissement»….

Grâce à une alimentation alcalisante, riche en sels minéraux d'origine végétale (les sels minéraux d'origine purement minérale ne sont pas assimilables), nous pouvons faire en sorte que nos réserves de sels minéraux soient renouvelées et que notre santé soit protégée pour longtemps.

Comment les acides et les toxines pénètrent-ils dans notre corps?

Les toxines et les toxiques proviennent, tout d’abord, de notre environnement, dematériaux de soins dentaires, de résidus de médicaments et d’hormones dans la viande et dans les produits alimentaires (pesticides, insecticides, herbicides, etc…), de stimulants, d’additifs (par ex.: les arômes artificiels, les conservateurs, les colorants), d’émanations toxiques de meubles, de moquettes et de textiles. Tous les jours, notre corps absorbe une quantité importante de ces toxiques par l’air, les intestins et même la peau. Nous absorbons les acides en consommant surtout des produits alimentaires, des stimulants ainsi que des médicaments.

L’acide urique se produit dans notre corps suite à une consommation excessive de viande et à la dégradation de nos propres cellules, l’acide nitrique et l’acide sulfurique, suite à une consommation de viande de porc, de viande salée et de différentes sortes de fromages.

L’acide tannique provient d’une consommation de thé noir et de café, l’acide acétiqueprovient de la consommation de sucreries et de graisses. A cela s’ajoutent des acides provoqués par une hygiène de vie contre nature, par exemple: l’acide lactique suite à des efforts physiques exagérés et l’acide chlorhydrique suite au stress, à l’angoisse et à la frustration.

Que sont les déchets résiduels?

Les déchets résiduels sont des acides et des toxines neutralisés qui se sont déposés.

Les déchets résiduels sont des acides et des toxines qui ont été neutralisés par des sels minéraux et des oligo-éléments et qui se sont ensuite déposés dans le corps. Le corps se doit, en effet, de neutraliser les acides et les toxines et de les rendre inoffensifs pour ne pas être rongé ou détruit par eux. A cet effet, il a recours aux sels minérauxriches en énergie, pourfixer ces toxines et ces acides. D’un point de vue chimique, il s’agit de la formation de selsneutres.

Normalement, ces sels, produits à juste titre par le corps, sont ensuite éliminés par les organes émonctoires comme le foie, les reins, les intestins et la peau. En se déposant, le sel neutre se transforme en déchets résiduels. Ainsi s’agit-il, dans le cas de la goutte, d’un dépôt de calcium urique.

Pourquoi de tels dépôts se forment-ils?

Les excès d’acides et de toxines, ainsi que l’absorption insuffisante de liquides, provoquent une forte concentration de déchets toxiques dans les liquides de notre corps. Cela a pour conséquence la formation de sels qui, par la suite, se déposent. Les sels les plus difficilement solubles dans l’eau, par exemple les sels de l’acide urique, de l’acide oxalique et de l’acide tannique, se déposent les premiers.

En fonction d'une loi de l'univers bien établie se répercutant aussi dans la biologie et qui veut qu'une condensation ou une rigidification (engourdissement) est toujours associée à unrefroidissement, c’est sur les parties exposées où la température est plus basse qu’aucentre du corps que ces déchets se déposent en premier: les mains, les pieds, les genoux et les chevilles, dans le cou et sur les épaules.

De nos jours, le troisième impératif pour une vie saine est malheureusement totalement ignoré: «Elimine ce qui est nuisible».

Au lieu d’éliminer de manière consciente tous les jours acides, toxines et substances toxiques, on s’ingénie à empêcher consciemment ou inconsciemment leur élimination. Ce barrage à l’élimination se traduit par des soins corporels trop acides, par des préparations à la cortisone, par une fermeture au plus vite d’ouvertures suintantes par des produits anti-transpiration et même par les fameuses scléroses.

Il est bon de savoir qu’au-dessus des aisselles se trouve le plus grand nombre de ganglions lymphatiques et que les creux des aisselles jouent un rôle d’élimination de premier ordre pour tout le corps. Si, à long terme, ce rôle d’élimination est gêné, voire contrecarré, il seproduit logiquement une accumulation de substances toxiques. Les conséquences vont des contractions musculaires du dos à la perte des cheveux. L’élimination des acides, des toxines et des substances toxiques est l’impératif du jour pour conserver sa santé.

Une activité régulière et une respiration profonde stimulent le flux lymphatique, l’approvisionnement en oxygène et la circulation du sang. Une meilleure circulation du sang provoque une température du corps plus agréable et facilite le transport des déchets résiduels. De cette manière, il est possible de prévenir un encrassement précoce.

Le dépôt des déchets résiduels dans le corps humain se produit selon la «hiérarchie des nécessités vitales», d’après les recherches de Peter Jentschura et de Josef Lohkämper. Les déchets résiduels se déposent tout d’abord dans le tissu adipeux, puis dans le tissu conjonctif et dans les muscles. Lorsque ces «décharges» sont saturées, les déchets se déposent dans les articulations, les capsules articulaires et dans les reins, la vessie et la vésicule biliaire, puis les organes sont mis à contribution et, pour finir, le cœur et le cerveau.

Comment réussir sa cure de dépuration?

La dépuration signifie l’élimination de déchets résidant dans les cellules, les tissus, les glandes, les articulations et les organes du corps. La dépuration se fait en trois phases:

La première phase de la dépuration consiste à évacuer les acides, les toxines(produites par le corps suite à l'acidose) et les substances toxiques. (polluants extérieurs).

Le corps dispose de cinq organes émonctoires: les intestins, les reins, les poumons, la peau et les muqueuses. Chacun de ces organes a une capacité d’élimination qui lui est propre. En règle générale, cette capacité est respectée; dans le cas contraire, l’organe court le risque d’un auto-empoisonnement.

Le foieles reins et leintestins sont les organes d’élimination des toxines par excellence. Si ces organes sont débordés d’acides et de toxines ou sont surmenés suite à ne faiblesse métabolique innée, il peut en résulter des calculs dans les reins, dans le foie ou dans la vésicule biliaire, ou encore des problèmes intestinaux. Pour pallier cette surcharge, lespoumons sont mis alors à contribution et doivent éliminer ces éléments acides sous la forme de gaz. Le processus d’élimination les épuisent aussi et ce surmenage peut se traduire souvent par une bronchite chronique ou de l’asthme.

Si la capacité d’élimination des poumons est saturée, l’organisme élimine plus intensément par la peau. Selon la concentration des toxines et des acides et leur agressivité, la peau est mise à rude épreuve. Sa réaction à ce mauvais traitement peut prendre diverses formes: eczéma chronique, neuro-dermitepsoriasisboutonsacnéfuroncleulcère variqueux ou allergies.

Ces éliminations, par la peau et les muqueuses, créent un terrain acide et même toxique favorable au développement de mycoses les plus diverses (peau, ongles, intestins, vagin). Ces mycoses apparaissent lorsque le taux d’acidité (pH) se situe entre 3,5 et 5,5.

Bien que les mycoses secrètent des éléments métaboliques toxiques, les vrais ennemis du corps humain sont les toxines et les acides. Dans le monde de la médecine douce, ces mycoses qui envahissent le corps humain sont considérées comme des «dévoreurs d’acides et de toxines»Elles disparaissent spontanément, une fois que leur milieu de culture idéal, en l’occurrence une peau acide, disparaît. Dans le cadre d’une dépuration, il est donc important de se débarrasser avant tout des acides et des toxines, qui accablent momentanément l’organisme.

Au début d’une dépuration, la peau peut être un soutien efficace pour l’évacuation en douceur d’acides et de toxines qui épuisent l’organisme. Sa fonction d’évacuation atteint un maximum d’efficacité, lors de bains alcalins, d’une valeur pH de 8,5 et repose sur le principe de l’osmose. L’osmose définit un équilibre de concentrations entre deux liquides. En cas d’extrême acidité du corps, les bains alcalins provoquent un écart de concentration de l’intérieur vers l’extérieur. Grâce à cet équilibre des concentrations, le corps profite de l’occasion et élimine directement, par la peau, les acides et les toxines. Grâce à cette méthode physiologique efficace, les reins, les intestins et autres organes émonctoires sont alors soulagés et peuvent exercer à nouveau leurs fonctions d’origine de manière optimale.

Pour ce qui est des soins corporels alcalins, il existe un grand choix d’applications possibles: bains de piedsbains complets, bains pour les mains, les bras, bains de siègecompresses sur des parties bien précises, lavagesmassages, les bains alcalins, les gants humides alcalins, les pantalons humides alcalins, les chemises humidesalcalines, les bandeaux humides alcalins, etc…

La prise régulière de bains complets alcalins est l’élément essentiel d’une dépuration. Afin de disposer de la surface totale de la peau, soit 2 mètres carrés, pour réaliser cette dépuration, il est conseillé de prendre deux bains complets ou bains semi-complets par semaine d’une durée de 30 à 90 minutes pour chaque bain. La température de l’eau doit être entre 36° et 38° C. Dans le bain, le fait de frictionner la peau avec une éponge ou une brosse stimule la circulation sanguine, ouvre les pores et facilite ainsi le travaild’élimination de la peau.

Les bains à solution alcaline de très longue durée se sont révélés particulièrement efficaces. Ils peuvent durer sans aucun problème de deux à six heures. Pour de tels bains, il est conseillé de mettre plus de sel alcalin dans l’eau que pour les bains complets d’une duréenormale de 30 à 90 minutes, afin d’augmenter la capacité du système tampon.

Prendre un bain de pieds trois fois par semaine est également conseillé. L’idéal serait de prendre un bain de pieds alcalin par jour, d’une durée minimale de 30 minutes. Dans le monde de la médecine douce, les pieds sont considérés comme des reins de secours, parce qu’ils permettent l’élimination de nombreux résidus métaboliques par la plante des pieds, comme c’est le cas des «pieds qui transpirent».  L’eau du bain de pieds devrait avoir une température de 39° à 41° C.

En cas de varices et de couperose, il est recommandé de prendre un bain de pieds à une température entre 25° et 28° C. En règle générale, la température de l’eau devrait être inversement proportionnelle au degré d’atteinte des varices, c’est-à-dire plus les varices sont graves, moins chaude doit être l’eau.

L’utilisation des bas alcalins est idéale pour les personnes ayant peu de temps à disposition, car ces bas peuvent être portés la nuit. C'est la même chose pour les jambières alcalines, qui, du reste, peuvent aussi êtrte portées aux bras. En cas de varices, il est conseillé de ne porter ces bas qu’une heure ou deux. Les bas alcalins sont 100 % en fils naturels et sont tricotés de manière souple. Les bas alcalins doivent être lavés après utilisation.

En cas de tissu fragilisé, il vaut mieux renoncer à baigner le pied malade. Dans le cas, par exemple, d’un ulcère variqueux, il est recommandé de faire une «dépuration partielle» sous la forme de compresses, de bains du pied non atteint, de lavements, de lavages, decolohydrothérapies, de méthode Baunscheidt, etc ….

Si, à la suite d’une élimination forte de substances toxiques agressives, vous avez des irritations de la peau ou vous ressentez des démangeaisons, préparez vous-même une solution de rinçage acide comme suit: versez dans 5 litres d’eau du robinet 150 ml du liquide «Kanne Brottrunk» ou 2 cuillères à soupe de vinaigre de fruits ou de vinaigre de pommes. Versez le liquide sur les parties touchées. Vous pouvez également utiliser ce liquide sous forme de compresses légèrement acides sur les parties du corps qui vous démangent. La valeur pH de cette solution devrait se situer entre 4,5 et 6,5.

La Dépuration

Elle ne doit pas être confondue avec la dissolution des déchets résiduelsLa dissolution des déchets résiduels est simplement une étape pour arriver à une dépuration complète et réussie.

La deuxième phase devrait commencer parallèlement à la première phase. Elle consiste à approvisionner généreusement l’organisme en sels minéraux, en oligo-éléments et en vitamines afin de neutraliser les toxines et les acides qui s’y trouvent.

Une alimentation diététique et biologique et un aliment végétal énergétique (Alcavie) sont les deux meilleures sources pour un apport suffisant en substances vitales. En raison des habitudes alimentairesactuellement à la mode, il est conseillé de changer un mode d’alimentation essentiellement acide contre un mode d’alimentation essentiellement alcalinisant. Cette alimentation devrait être très riche en substances nutritives vitales telles que minérauxvitamines et huiles végétales de très grande qualité.

Des carences en minéraux peuvent être compensées tout comme les réserves de minéraux et de substances basiques peuvent être renouvelées. Il est important de, d’une part, refuser tout aliment menaçant la santé et le métabolisme et, d’autre part, tout aliment acide ou responsable de la formation d’acides comme, par exmple: la viande, les graisses animales, le sucre et les sucreries, le thé noir, la nourriture «fast food» et les produits finis contenant des additifs. Il est aussi conseillé, afin de réduire la formation d’acides, d'éviter les efforts physiques exagérés. Par contre, un effort physique modéré suscitant une oxygénation plus profonde et ainsi l'élimination d'acides par la respiration, est tout à fait recommandable.

Grâce à l’apport de minéraux et à l’évacuation de substances toxiques, le métabolisme est considérablement fortifié et soulagée. Une alimentation diététique et biologique, complétée par un aliment végétal énergétique et la prise régulière de bains alcalins, sont unepréparation idéale pour la dissolution des déchets résiduels qui se sont amassés au fil des années.

Les trois phases de la cure de dépuration

Evacuation basique par la peau et les muqueuses d’acides, de toxines et de substances toxiques;

Approvisionnement en sels minéraux et en oligo-éléments pour neutraliser les acides et les toxines;

Dissolution, neutralisation et élimination des dépôts de déchets résiduels.

La troisième phase de la dépuration est la dissolution de déchets résiduels. Elle consiste à assurer, d’une part, un approvisionnement abondant en sels minéraux, d’autre part, des soins corporels alcalins cohérents.

La dissolution de ces déchets résiduels peut être provoquée par la prise d’infusions aux plantes aromatiques, de vinaigre de fruits ou même de produits homéopathiques. Chaque infusion ou chaque produit homéopathique concerne un type particulier de déchets résiduels et le dissout. La dissolution de déchets résiduels est la décomposition des sels déposés en - pour une part - une partie minérale et neutralisante (par exemple, le calcium) et - pour le reste - d'une autre partie faite d’acides et de toxines. Ce qui veut dire que, de par cette décomposition, les déchets, les acides et les toxines, qui avaient été jusqu’à présent neutralisés, sont libérés et, une fois de plus, mobilisent l’organisme.

Il est donc important de bien préparer son organisme à cette phase, c’est-à-dire d’absorber, de manière préventive, des sels minéraux énergétiques et des vitamines naturelles en quantité considérables. Le corps dispose alors d’un potentiel maximum de ressourcesneutralisantes pour faire face à cette phase de dissolution des déchets résiduels. Il lui est alors possible de neutraliser et d’évacuer directement les acides et les toxines sans faire appel à ses propres réserves de minéraux. Les phases critiques inhérentes aux diètes et cures ne se produisent pas.

Pendant cette phase, le fait de boire un litre et demi à deux litres d’eau pure, pauvre en minéraux et non gazeuse, dilue la concentration des acides et facilite leur évacuation. Les reins, ne pouvant éliminer que des liquides dont le taux d’acidité ne dépasse pas le pH 4,4, le haut degré de dilution permet de déjouer cette limite. Les substances toxiques peuvent être éliminées plus facilement et ne se déposent pas dans le corps.

Une cure de dépuration avec ménagement:

Tous les jours, dès le début:

- Bains de pieds alcalins d’au moins 30 minutes,

- Alimentation diététique et biologique,

- Au début, prendre une cuillère à café d’un aliment végétal et énergétique,

- Augmenter les quantités de cet aliment végétal: 3 à 5 cuillères à café,

- Boire 1,5 à 2 litres d’eau pure, pauvre en minéraux et non gazeuse,

- Entraînement régulier musculaire sans effort exagéré.

Au bout de deux ou trois semaines:

- 5 à 6 bains de pieds par semaine,

- 1 à 2 bains corporels par semaine - alimentation diététique et 
biologique,

- 3 à 5 cuillères à café par jour d’un aliment végétal et énergétique,

- 1 ou 2 tasses par jour d’une infusion aux plantes aromatiques,

- Augmenter peu à peu les quantités d’infusion jusqu’à un demi-litre à 
un litre/jour,

- 1,5 à 2 litres d’eau pure, pauvre en minéraux et non gazeuse,

- Entraînement régulier musculaire sans effort exagéré.

Comment mener à bien une cure de dépuration?

A l’ère de la «société fast food», du nombre croissant des maladies dites de civilisation telles que l’obésité, le diabète, les rhumatismes, la goutte, l’ostéoporose, les allergies, etc. …, unecure de dépuration avec ménagement est le meilleur remède pour réussir sans douleur la dissolution de déchets résiduels qui se sont accumulés au cours des années. Au début d’une cure de dépuration, une diète pour les personnes sujettes à l’acidification peut se révéler très utile.

La dépuration avec ménagement

L’impératif premier de la dépuration: «Plus le corps est encrassé et empoisonné, plus la dépuration doit se faire avec ménagement!».

La décomposition de la cure de dépuration en trois phases - évacuation, minéralisation et neutralisation, dissolution des déchets résiduels - a pour but de ne pas épuiser l’organismeet d’éviter ainsi les fameuses phases critiques inhérentes aux diètes et cures. Dans cecas, des vertus, comme la patience, la persévérance, la discipline et la détermination rendent bien service. En effet, selon la constitution et le degré d’encrassement ou d’empoisonnement, une cure de dépuration peut durer des semaines, des mois, voire des années.

Ce type de cure de dépuration ou de détoxication avec ménagement débute par l’évacuation par la peau d’acides et de déchets résiduels.

L’hygiène du corps alcaline - ou basique - commence par des bains de pieds journaliers à la température du corps d’une durée minimale de 30 minutes ou par le port, la nuit, de bas alcalins. Au bout de deux à trois semaines, vous pouvez remplacer un ou deux bains de pieds par semaine ou le port des bas alcalins par un ou deux bains complets à la température de 36°C à 38°C et de même durée.

Simultanément, le passage d’une alimentation traditionnelle à une alimentation biologique et diététique commence par la prise d’une cuillère à café d’un aliment végétal énergétique (Alcavie), afin de neutraliser les acides, les toxines et les substances toxiques. En l’espace d’une semaine, la consommation de cet aliment végétal devrait augmenter, peu à peu, de 3 à 5 cuillères à café par jour, répartie régulièrement sur toute la journée. Dans le cas d’un besoin plus important en substances vitales énergétiques, comme c’est le cas pour un sportif, une femme enceinte, une personne âgée ou affaiblie, il est possible d’augmenter la quantité. S’agissant d’un aliment végétal, il n’y a aucun risque d’overdose: le corps assimile des substances telles qu’on les trouve dans la Nature

Au bout de deux ou trois semaines, c’est au tour de la phase finale: la dissolution des déchets résiduels grâce à l’absorption d’infusions aux plantes aromatiques, de vinaigre de fruits ou des solutions homéopathiques. Les personnes à l’encrassement extrême devraient attendre un peu plus longtemps avant de prendre des infusions. Au début, il est conseillé de boire une ou deux tasses de tisane par jour, puis d’augmenter lentement jusqu’à un demi-litre ou un litre de tisane par jour. Dès le début, il est conseillé de boire une ou deux tasses de tisane par jour, puis d’augmenter lentement jusqu’à un demi-litre ou un litre de tisane par jour. Dès le début, il est conseillé de boire, sur toute la journée, un litre et demi à deux litres d’eau pure, pauvre en minéraux et non gazeuse. Le quatrième jour de chaque cure est un jour sans infusion pour permettre à l’organisme de se reposer.

La dépuration-soulagement

Dans les maladies induites à l’encrassement et à l’intoxication telles que les hémorroïdes, les ulcères variqueux, les escarres, etc. …, il est important de prendre des mesures d’évacuation visant à soulager les organes ou les tissus excréteurs atteints. Dans le cas de tissus fortement endommagés, il n’est pas conseillé de faire des compresses alcalines, feuilles de chou ou autres, pour faire sortir les sécrétions toxiques par l’ulcère variqueux ou les escarres, ces compresses risquant d’attaquer encore plus les tissus. Dans de tels cas, les acides, les toxines et les substances toxiques à évacuer sont sciemment drainés vers les parties du corps qui paraissent saines pour être ensuite rejetées par celles-ci.

Les méthodes de cette «dépuration-soulagement», utilisées, par exemple, dans les cas d’hémorroïdes, d’ulcères variqueux, d’escarres, de gangrène, sont très diverses: compresses, bains corporels, bains de pied et bas alcalins pour le pied non atteint, lavements, méthode Baunscheidt, lavages des parties génitales, sangsues, ventouses, saignées, chemises alcalines ou pantalons alcalins.

Un changement sérieux des habitudes d’alimentation et de conduiteainsi qu’un changement du mode de vie sont indispensables. Il est recommandé une alimentation diététique et biologique, complétée par un aliment végétal et énergétique (Alcavie).

Grâce à une dépuration réusie du corps, le respect de cette hygiène d’ensemble peut apporter la santé, le bien-être et surtout une meilleure qualité de vie.

Les "civilisatoses"

Le gaspillage des substances nécessaires à la neutralisation des acides et toxiques conduit, en même temps, à l’encrassement, à l’intoxication, ainsi qu’à l’épuisement des ressources minérales du corps. L'on appelle «civilisatoses» (maladies de civilisation) les évènements simultanés.

60 ans ou plus la déminéralisation a fréquemment pour conséquences:

- Troubles cérébraux

- Os et dents «vides»

- Glandes avec fonctions «hors service»

- Acidose et intoxication

- Parkinson

- Alzheimer/attaque apoplexie

- Cataracte/glaucome

- Sifflements/bourdonnements d’oreilles (accouphènes/tinnitus)

- Infarctus

- Encrassement

- Cerveau «saturé»

- Organes céphaliques «saturés».

La déminéralisation à l'âge de 50 ans:

- Peau «vide»

- Ongles «vides»

- Glandes/fonctions corrodées

- Acidose et intoxication

- Ostéoporose/infarctus du myocarde/adénopathie/hernie

- Troubles gastro-intestinaux

- Troubles du pancréas

- Ulcère variqueux/maladie de foie, calculs rénaux et biliaires

- Encrassement

- Organes intérieurs «saturés».

La déminéralisation à 30 ans:

- Vaisseaux «vides

- Cartilages et capsules «vides»

- Troubles des fonctions glandulaires

- Acidose et intoxination

- Allergies/hémorroïdes

- Artérioclérose/hypertension

- Cholestérol/troubles circulatoires

- Varices/arthrose/souffrance intervertébrale

- Rhumatismes/goutte/crampes

- Contractions musculaires

- Encrassement

- Parois vasculaires «saturées» (ou en manque de calcium), et «goudronnées» de cholestérol)

- Muscles et cartilages «saturés»

La déminéralisation à 6 ans:

- Cuir chevelu «vide»

- Dents de lait «vides»

Acidose et intoxination

- Chute de cheveux/transpiration des pieds/cellulite/migraines

- Maux de tête/parodontose

- Amygdales chargées/pieds froids, langue chargée/acné/carie

- Constipation/diarrhée/manque d’appétit/avidité/hyperactivité

- Renvois acides

- Epuisement/dysorthographie

- Encrassement

- Tissus conjonctifs «saturés»

- Tissus adipeux «saturés».

Définitions

A l'inverse de la déminéralisation, avec la re-minéralisation l’ensemble des réserves de substances minérales est saturé.

Avec une efficace élimination des acides les liquides de l’organismes sont exempts d’acides et de toxines.

Avec la dépuration l’ensemble des tissus, vaisseaux, organes, muscles et capsules sontexempts de déchets résiduels.

* * * * * * *

En conclusion

Chacun est en mesure de décider lui-même de son taux d’encrassementLorsque l'on ne prend pas soin de soi, l'on est victime d’un encrassement progressif, qui se déroule dans le corps effectue en fonction d'un ordre bien déterminé.

Par principe, l’organisme essaie de préserver au mieux la sensation subjective de bien-être ainsi qu’un bon état de santé. Lors d’une dépuration réussie, le taux d’encrassement diminue en suivant, en sens inverse, la «hiérarchie d’intérêt vital».

 

Sourcehttp://www.reseau-reagir.net/informations/infos.php?id_rub=28.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 16:08
Avancée de la recherche cellulaire
dans la lutte contre le cancer
et les maladies cardiaques
Pour les patients des résultats inespérés
  

Information importante

 

Le jeudi 22 septembre 2011 est parue dans le New York Times – au début de ce journal, dans la partie politique – une annonce concernant le nouveau livre du Dr Rath et du Dr Niedzwiecki. Le titre original en anglais de cet ouvrage est: "Victory over cancer" ["Victoire sur le cancer"].

Au même moment se tenait l’Assemblée générale de l’ONU durant laquelle les représentants des gouvernements du monde entier ont séjourné à New York. Chacun d’entre eux a donc lu le New York Times.

Le monde entier est, de ce fait, désormais au courant de la percée qui a été faite en matière de lutte naturelle contre le cancer: Le cancer n’est plus une condamnation à mort.

Personne ne peut donc dorénavant dire qu’il n’était pas au courant.

Toute personne qui continue à ignorer ces connaissances commet une faute grave.

Il est possible de consulter ce livre en anglais sur le site: www.victory-over-cancer.org.


Nous venons de recevoir, ce jour même, de la part du Dr Matthias Rath, docteur en biologie moléculaire, plusieurs livrets dont les titres suivent:
  • Avancée de la recherche cellulaire dans la lutte contre le cancer,
  • La solution de la médecine cellulaire aux troubles du rythme cardiaque,
  • Succès de la Médecine Cellulaire face à l'ostéosarcome,
  • Substance nutritives thérapeutiques dans le traitement du cancer,
  • Cancer: Un exposé général et une découverte capitale .....,
  • Vidéo éducative sur la médecine cellulaire.
En résumant à l'extrême, les recherches biologiques de l'équipe du Dr Rath démontrent que la propagation du cancer peut être bloquée par la vitamine C, la lysine, la proline et les polyphénols (expérience sur les cellules cancéreuses de la société Rath, inc).

Cette avancée de la recherche cellulaire contre le cancer - les livrets relatant les expériences faisant foi - devrait vous permettre d'attirer l'attention - si vous en avez un - de votre "médecin traitant".
Vous pourrez vous procurer ce ou ces livrets auprès de la société Rath. Livrets gracieusement distribués en petit nombre. Merci à la Fondation Rath.
A noter que dans le volume 4 de "Savants maudits, chercheurs exclus" Pierre Lance consacre l'une de ses mini-biographies au courageux Dr Matthias Rath, la dernière du livre étant consacrée à la non moins méritante Hulda Clark.

Ces documents gracieusement offerts par la société Rath peuvent nous permettre de diffuser auprès de nos médecins désinformés sur ces sujets et faire échec à la désinformation actuelle, particulièrement dans les méthodes de soins. Le Dr Rath et son équipe, le Dr Klinghardt et ses  laboratoires de pointe aux USA, possèdent près de 20 ans d'avance sur leurs homologues français. Seules nos actions peuvent apporter de notables changements dans les thérapies en vigueur pour les maladies chroniques et inflammatoires.

E.Mail:  info@rath-eduserv.com.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:11

Message relayé


Aide au Dr Vercoutère de Pau

Daudon
Serres le 1 octobre 2011


Amis correspondants,

Je vous ai adressé les 23 et 24 septembre dernier un appel de soutien en faveur du Dr Marc Vercoutère de Pau. Aujourd'hui 1 er octobre, trois seules personnes ont répondu à cet appel en copiant et collant les Conseillers Régionaux du 64 dans la première fenêtre (A :) et en envoyant le message (il fallait supprimer, après avoir copié et collé les emails des Conseillers, le début du message jusqu'aux XXXXX en vert) et me mettre en Cci, me faisant ainsi une idée de l'ampleur de la réaction.

Les trois personnes qui ont envoyé ce mail ont oublié de me mettre en Cci! Bien que chacun soit libre de participer ou non, n'aurais-je pas mérité de savoir si vous étiez d'accord ou pas? Lorsque notre entreprise provençale de graines (par exemple) nous a demandé de faire connaître ses différentes actions soit en leur faveur, soit pour d'autres associations ne suis-je pas intervenu? J'ose espérer que, cette fois, vous ne lirez pas en diagonale et que vous ne me déc evrez pas. Sans cela je crains par notre manque d'unité et de courtoisie que nous allions au désastre. Veuillez accepter ma franchise et mon respect. Jacques Daudon. 

Les Basques parlent aux Corses, aux Flamands, Bretons et aux gens du Nord pour sauver du déshonneur et de la misère morale ce médecin de famille humaniste et dévoué Dr Marc Vercourtère. 1600 mails aux mairies, 50 coups de téléphones courtois aux Conseillers Généraux et Régionaux du 64 pour tenter de les faire réagir, aidez-nous. L'Ordre des médecins devant la pression de nous tous doit céder. MERCI A TOUS

Serres le 30 septembre 2011

Serrois, Alliance pour la santé, correspondants, aidez-nous. Tentons une avalanche de mails informationnelle sur les Conseillers Régionaux du 64, seule cette invasion par emails est capable de favoriser la réinsertion de notre médecin qui n'a agit que pour le bien de tous. Par avance, merci de cette action citoyenne. J'atteste, sur l'honneur, de ma bonne foi sur les informations données ci-dessous.

A tous mes correspondants désireux que les mouches changent d'ânes. Que chacun, si vous appréciez la teneur de ce message et le Dr Vercoutère soit en mesure de l'envoyer aux Conseillers Régionaux du 64 dont les noms suivent:


alaux.sylviane@wanadoo.frmathberge@gmail.com;anne.bernard@laposte.netpierre.cheret@educagri.fr;

patrice.laurent@orange.frbentaxuria@orange.fr;lipsoslawyers@gmail.com; françois.maitia@wanadoo.fr;

fnihous@cpnt.frbernard.uthurry@aquitaine.frveunac@numericable.fr;

mathieu.berge@aquitaine.frmarie-pierre.cabanne@aquitaine.fr;david.grosclaude@aquitaine.fralain.lamassoure@aquitaine.fr;

jean-jacques.lasserre@aquitaine.frdenise.saintpe@aquitaine.fr;sylvie.salabert@aquitaine.fr;


Je leur ai envoyé cet email et j'ai reçu, en apparence, un fort bon accueil car je parle le Béarnais et je crois avoir convaincu l'homme, il faut convaincre par le nombre, l'élu. Bien à tous. Soyez aimables pour me dire si vous le faites ou pas, mettez-moi sur votre envoi en Cci. Merci. J.D xxxxx

------------------------------
-----------------------------------------------------

Mesdames, Messieurs les Conseillers Généraux et Régionaux des Pyrénées-Atlantiques 

Il vous est possible d'aider, si vous le voulez bien après lecture attentive du document qui suit, un médecin homéopathe de Pau, "suspendu" par sa corporation pour avoir appliqué intelligemment et professionnellement la loi du 3 mars 2002. Chaque patient est en droit d'attendre de son médecin des informations, claires, loyales, précises. Il est à noter que ce même médecin est d'un humanisme peu commun, excellent homéopathe et qu'aucune plainte n'a été déposée par un malade à son encontre. N'aimant ni les mensonges, ni la mauvaise foi, ni les façons ordinales qui rejettent couramment les médecins qui assument leurs responsabilités. Je défendrai cet homme quoiqu'il puisse m'arriver.

J.Daudon ancien candidat à plusieurs législatives, Professeur à la retraite. 04.92.67.05.48 - Aturin de naissance. 
--------------------------------------------------------------------------------


N-B Je me permets de vous informer que dans les plus brefs délais, vous sera adressé par mails de ma part, un texte élaboré par plusieurs médecins et biologistes étrangers, démontrant d'une manière formelle et scientifique les 15 ans de retard pris par la médecine, avec en résultante peu de succès probants lors de thérapies, aujourd'hui largement dépassées,(voire redoutées par chacun d'entre-nous). Ces précurseurs américains, néerlandais, suisses et allemands nous redonnent espoir et méritent largement de multiples prix Nobel. A la clef des redressements spectaculaires bien plus qu'encourageants sans emploi de chimie pertubatrice à leurs dires et expériences. http://dai.ly/e40IA4 
------------------------------------------------------------------------------------


Le Dr Marc Vercoutère, homéopathe uniciste, demeurant à Pau, 3 bis rue H. Faisans, après avoir été interdit pendant 2 ans (89/91) se voit depuis lors systématiquement refuser l'inscription au tableau de l'Ordre. Le Conseil de l'Ordre des médecins considère le caractère "dogmatique" de sa position sur les vaccinations pour lesquelles il ne retiendrait que le risque potentiel, le Conseil de l'Ordre considère que le Dr Vercoutère n'entend pas assurer des soins consciencieux, dévoués et fondés sur les données acquises de la science. 

En donnant raison à l'Ordre, le Conseil d'Etat ignore délibérément le devoir d'informations claires, loyales et appropriées auquel est tenu tout médecin avant toute investigation, prescription médicale (loi du 3 mars 2002 sur les droits des malades, ainsi que l'article 19 paragraphe 1 de la déclaration universelle des droits de l'homme pour lequel >. 

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 18:02

Les projections dentaires illustrées

par une desesperate housewife

.
Dr Bruno Darmon
.
Généralement, L'Art de Vivre Sain ne donne pas dans la "presse people". Si, ici, pour une fois, une exception est apportée, c'est parce que c'est pour la bonne cause: Faire avancer la science! Etant donné que, grâce à ce type de presse ou de sites Internet pratiquant - le plus souvent avec la complicité des victimes mais pas toujours! - l'étalage de la vie privée sur l'espace public, il est facile - comme si l'on faisait partie de la "famille" - de savoir "à peu près tout" sur les "stars", il est non seulement possible de les y voir à leurs "heures de gloire" (le plus souvent, éphémères) mais aussi à celles où, notamment du fait de la maladie, cela va "nettement moins bien."
.
C'est ainsi que les photographies publiées par de tells sites, recoupées avec différentes autres informations, peuvent, sous l'œil d'un expert, fournir, le plus souvent à l'insu des intéressé(e)s, toutes sortes d'informations à partir desquelles il sera possible de tirer différents scénarios et conclusions avec un taux de probabilité élevé. C'est l'exercice de diagnostic auquel s'est livré le Docteur Bruno en prenant comme sujet d'étude le cas d'une héroïne d'une série télévisée américaine très populaire... Ses réflexions et conclusions ne manquent ni de sel ni de piquant. Formons le vœu qu'une bonne âme ira porter à l'infortunée la solution de son problème et que celle-ci sera toute heureuse de la recevoir et donc toute grande ouverte pour l'accueillir!
.

Petit cours sur les projections dentaires, illustré de l’explication de la maladie de Teri Hatcher, la belle brune de la série «Desesperate housewives»..


Dans la série, «Les stars malades avec des dents dévitalisées», et après la cas d’Annie Girardot et de sa maladie d’Alzheimer - voir http://dent.devitalisee.free.fr/?p=134 -, voici l’explication probable de la maladie des épaules gelées de Teri Hatcher, une actrice de la série américaine «Desesperate housewives», photos à l’appui.


"Tout est en tout", disent les enseignements ésotériques. On peut donc trouver dans chaque partie du corps, une représentation de tout l’organisme. C’est assez connu pour la plante des pieds, l’oreille, et les yeux. C’est donc logiquement vrai aussi pour la bouche.

Chaque dent se projette non pas sur un organe, mais sur une zone, équidistante de la dite dent par des phénomènes de résonance. Ces connaissances ne sont pas issues de l’acupuncture à proprement parler, car, pour l’acupuncture, toutes les racines dentaires sont traversées par le trajet d’énergie de la fonction digestive, d’autres disent le méridien estomac. Donc selon l’acupuncture, on peut dire que toutes les dents sont reliées à l’estomac, d’une certaine façon. Ce dont nous allons parler ici, ce sont plus des liaisons de résonance, pourrait-on dire, un peu comme celles que l’on connait en iridologie, en réflexologie plantaire ou auriculaire.


L’organisme se divise en deux, le corps et la tête. Pour la réflexologie dentaire, on englobe, en fait, tête et cou, la tête étant reliée aux dents du haut et le cou aux dents du bas.


Quant au corps, il se divise en deux, au niveau du diaphragme. Le thorax (en haut du diaphragme) est liée aux dents du haut et l’abdomen (en bas du diaphragme) est lié aux dents du bas. L’équivalent du diaphragme est représenté pour tête et cou par la ligne d’occlusion dentaire que l’on prolonge à la base du crane.


Au niveau du diaphragme, se projettent les incisives, tandis que les molaires se projettent au niveau des ceintures, la ceinture scapulaire (épaules) pour les molaires du haut et la ceinture pelvienne (les hanches) pour les molaires du bas. Et, bien sûr, entre incisives et dernières molaires se projettent, tout logiquement, successivement, les autres dents.


En fait, ici, je résume, car tout cela n’est pas si simple, car il existe d’autres règles, qui compliquent un peu la chose. Il existe, notamment, une règle qui dit que le haut domine le bas. Par conséquent, toutes les dents du haut peuvent aussi provoquer ce que provoquent les dents du bas. Les dents sont elles même sous la dominance de ce qui est au dessus, donc, le cerveau, par exemple, qui, dans certains cas, empêche des guérisons, même si l'on a enlevé les dents dévitalisées, et qui aussi impose sa latéralisation.


Quand la pathologie psychologique est du côté droit, par exemple, une colère chronique, par exemple, même si la dent dévitalisée est à gauche, le problème se projettera à droite et inversement. Eh oui, le mental est plus fort que tout [Note de La Sanré Naturelle: Dans les faits, hélas, en effet, le plus souvent; en réalité, toutefois, c'est le Spirituel qui, dans l'absolu, est le plus fort.] Mais, dans la pratique c’est assez rare et la plupart des maladies - n’en déplaise aux psychothérapeutes - sont guéries sans leur aide par une bonne dentisterie holistique qui élimine notamment les dents dévitalisées et autres blocages énergétiques dentaires.


Pour en revenir aux projections, les dernières molaires du bas se projettent vraiment à la racine des membres inférieurs, au niveau du périnée, de l’anus, du sexe. Les dernières molaires supérieures, les dents de sagesse du haut, se projettent vraiment tout au dessus des épaules. C’est, juste au dessous de l’endroit où se projettent les dernières molaires du bas, les dents de sagesse du bas qui elles se projètent à la base du cou. Je rappelle que très souvent il faut extraire les dents de sagesse car elles manquent de place, à cause notamment d’une alimentation trop carnée pendant la croissance. Pour être un peu plus précis encore, on pourrait dire que les molaires du haut se projètent globalement au niveau des épaules, les prémolaires au niveau de la poitrine. En fait j’ai déjà vu aussi une prémolaire du haut bloquer une épaule, mais en général pour les femmes notamment, ça se projète sur le sein. C’est pourquoi comme je l’ai écrit dans un texte précédent, on voit toujours dans un cancer du sein, une prémolaire du haut dévitalisée. Et bien avec une paralysie des bras due à des épaules gelées donc qui auraient un blocage d’énergie, on verra quasiment toujours une molaire dévitalisée.


Et il se trouve comme par hasard que Mme Teri Hatcher a les deux premières molaires du haut couronnées de couronnes en céramique donc très certainement dévitalisées comme 90 à 99% des dents couronnées, ça dépend des habitudes des dentistes.


Cela se voit sur deux photos:

http://www.fanpix.net/picture-gallery/teri-hatcher-picture-12220565.htm

où l'on voit les deux premières molaires supérieures

mais plus précisément celle-ci où l'on voit la première molaire supérieure droite:

http://people.premiere.fr/Photos-people/PHOTOS-Teri-Hatcher-sourit-a-s-en-decrocher-la-machoire-pour-promouvoir-son-nouveau-site/%28gid%29/2314055


Sur la première photo c’est plus difficile, certes, mais on voit quand même aussi sa première molaire gauche. Et que voit-on. On voit que la couleur de ces dents est bizarrement un peu différente des autres dents. Et on voit cela quand les dents sont, en fait, des couronnes en céramique, donc des dents dévitalisées dans 90% des cas. Regardez bien les photos en les agrandissant avec votre zoom de «Affichage». Et comptez les dents, les deux incisives, la canine, les deux prémolaires puis la première molaire. Et là, on voit, surtout avec un œil de dentiste certes, que la couleur de la dent n’est pas naturelle, qu’elle tranche un peu avec celle du reste de la denture. C’est parce qu’en fait c’est une dent en céramique très très probablement. Quand on, fait une dent en céramique, c’est très difficile de faire exactement comme les autres dents à tel point que pour avoir une incisive centrale parfaite, tout bon dentiste propose souvent de faire les deux incisives centrales en céramique au lieu d’une et même parfois carrément toutes les dents du haut en céramique pour avoir un sourire encore plus parfait, comme c’était le cas d’Annie Girardot. Mais ces bons dentistes, spécialistes de l’esthétique, oublient en général d’informer qu’on risque pour le même prix d’avoir en prime une maladie d’Alzheimer, ou une autre maladie grave. Ah c’est bêta, non!


A la vue des photos indiquées précédemment, il est donc hautement probable que Mme Hatcher possède ses deux premières molaires supérieures dévitalisées, d’où ses épaules gelées, à tel point que son bras gauche est déjà presque paralysé. Mais, bien sûr, avant d’en arriver là, Mme Hatcher a commencé à avoir mal. Et qu’a-t-elle fait, après avoir fait confiance à son thanato-dentiste (qui dévitalise les dents), elle a fait confiance à la médecine chimique et a pris de la cortisone: http://people.plurielles.fr/news-people/teri-hatcher-frappee-par-une-maladie-paralysante-6406165-402.html.


Tiens, ce n’était pas le même médicament que Michael Jackson mais un peu dans la même catégorie, des médicaments qui ont pour objectif de supprimer la douleur ou l’inflammation qui cause de la douleur… La douleur, qui est un signal d’alarme qui, de plus, essayait de restaurer l’énergie, s’est donc transformée en absence d’énergie, donc en froideur et paralysie grâce à la médecine chimique. Mais toutes les personnes qui ont une première molaire dévitalisée et prennent quelques antalgiques n’ont, bien sûr, pas de paralysie de l’épaule, tout comme tous les fumeurs n’ont pas de cancer du poumons. Cela arrive d’autant plus que l’on accumule les erreurs en faisant confiance à la médecine moderne et notamment à la chirurgie esthétique…..


C’est ce que Mme Hatcher a fait, avec des injections de Botox http://people.premiere.fr/News-People/Teri-Hatcher-J-ai-eu-recours-au-Botox-et-je-le-referai-peut-etre/%28gid%29/2389417 qui est un petit poison à la mode chez les chirurgiens esthétiques. Le Botox est un «médicament» à base d’une toxine bactérienne, la toxine botulique. Cette toxine provoque d’ailleurs parfois une maladie qui se nomme le botulisme. Cette toxine peut paralyser les muscles notamment respiratoires et les personnes meurent alors asphyxiées, par conséquent. Notre médecine moderne, friande de poisons, y a vu ici une bonne idée, qui - vous le comprendrez - est, en fait, pour moi, une fausse bonne idée. En injectant du Botox, cela permet en chirurgie esthétique, par la paralysie localisée occasionnée par l’injection, de supprimer une ride qui, de fait, se transforme en contracture permanente. Mais cette injection de Botox a bien sûr des répercussions sur l’ensemble du corps car tout est lié dans le corps et un produit qui paralyse un muscle quelconque, a aussi une action paralysante sur tous les autres muscles de l’organisme même si elle sera moindre certes que sur celui qui aura reçu l’injection de Botox. Cette action paralysante se fera d’autant plus que l'on a une dent dévitalisée. Les bactéries de la dent dévitalisée sécrètent, d’ailleurs, diverses toxines bactériennes aussi, certaines affectant la fonction douleur, c’est pourquoi on ne ressent plus de douleur malgré que toute dent dévitalisée puisse être considérée comme une infection chronique.


On peut, certes, aussi s’empoisonner de diverses autres façons. J’ai entendu parler de paralysies de bras arriver avec des injections de vaccins, dans le bras, par exemple. C’était, bien sûr, pur hasard, parait-il! Évidemment, les médecins esthétiques ne se rendent pas compte du problème de cette méthodologie, tout comme les dentistes qui dévitalisent les dents ne se rendent pas compte des effets destructeurs des dents dévitalisées. Ils pensent, eux aussi, que, parce que la dent ne fait pas mal localement et ne semble pas présenter d’infection localisée, elle n’aura pas de répercussions sur le reste de l’organisme. Très grosse erreur pourtant de manque de vison holistique, car la dent dévitalisée pourrait bien être la principale cause de cancers et de maladies graves en France, énormément de faits vont dans ce sens.


En résumé, c’est très probablement le cocktail Botox, cortisone et molaires supérieures dévitalisées qui a produit à Mme Hatcher une grave paralysie de ses épaules. Elle pourra donc remercier pour cela son dentiste, son médecin allopathe et son chirurgien esthétique, qui - j’en suis sûr - étaient animés de bons sentiments mais pas vraiment d’une pensée holistique, malheureusement pour elle, un peu comme les ingéneurs du nucléaire de Fukushima, malheureusement pour les Japonais.


Vu le relatif jeune âge de Teri Hatcher et sa - semble-t-il - grande vitalité, sa maladie serait probablement résolue en moins de deux en commençant par enlever ses deux dents dévitalisées. Si vous visionnez les témoignages vidéo du site sante-dents.com vous verrez de tels cas guéris en enlevant des dents dévitalisées. Toutefois si cela ne suffisait pas, il faudrait réaliser une petite injection dans chaque os des mâchoires pour traiter ses os intoxiqués par les dents dévitalisées, et insérer un petit cristal dans ses prothèses amovibles au niveau de chaque dent remplacée et faire un peu d’acupuncture avec des aiguilles chaudes réservées aux pathologies articulaires. Et alors elle aura toutes les chances de guérir.


Si quelqu’un veut le lui dire, il lui rendra service, et à moi aussi, parce que sinon ils vont la licencier de la série et moi je l’aime bien Desesperate Housewives avec Teri Hatcher. J’espère qu’elle rentrera en contact avec le courant de dentiste holistique américain qui se positionne assez clairement pour dire que toutes les dents dévitalisées affectent la santé, quelle que que soit la qualité des produits mis à l’intérieur des racines - voir: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=128 - même si ce sont des huiles essentielles, ce qui n’est pas encore tout à fait le discours du courant holistique dentaire français.


Cet exemple, parmi tant d’autres, est utile pour comprendre que la dent dévitalisée associée à la médecine chimique conduisent nos contemporains dans l’état dans lequel se trouve de plus en plus de personnes aujourd’hui dans notre civilisation, un état de dévitalisation précoce. Eh oui, c’est ce qui arrive quand on oublie de respecter les lois de la nature……, et que l’on fait confiance à ceux qui les transgressent……, les médecins de la médecine chimique et les thanato-dentistes (ceux qui dévitalisent des dents) et les chirurgiens esthétiques, qui vous coupent aussi souvent des circuits énergétiques,  importants pour la vitalité. Cette voie conduira ceux qui la suivent à être de plus en plus désespérés sans aucun doute, comme le sera certainement notre desesperate housewife si elle n’enlève pas tout d’abord ses dents dévitalisées.


C’est une conséquence du manque de vision holistique, de vision globale, pourrait-on dire. On agit localement sans penser aux conséquences à long terme et sans penser aux répercussions sur le reste du corps, comme si les différentes parties du corps n’étaient pas liées. La vaccination est aussi concernée. On évite certes des maladies en vaccinant, on ne peut le nier. Certaines sont certes parfois mortelles, surtout si on ne connait rien aux médecines énergétiques et naturelles. Néanmoins, on fabrique ainsi un nombre considérables de dévitalisations qui conduisent en fin de compte à des situations plus dramatiques encore que si on n’avait pas vacciné. Évidemment les vaccinateurs diront que tout cela ne sont que des supputations qu’aucune étude scientifique ne prouve, on connait la chanson de ceux qui ne veulent voir. On pourrait faire la même critique au sujet de l’énergie nucléaire d’ailleurs mais nous resterons ici strictement dans le domaine médical.


En plus dans le domaine médical, une autre conséquence du manque de vision holistique de notre médecine est que généralement elle ne cherche même pas à comprendre le sens des symptômes. C’est comme si l’organisme ne possédait aucune intelligence et que les symptômes n’étaient que des dysfonctionnements à supprimer au plus vite, à coup de médicaments chimiques, qui sont en fait de véritables drogues. Cette attitude qu’on pourrait elle aussi qualifier de manque de vison globale conduit les malades plus que tout dans des maladies graves. Notre médecine oublie trop souvent que certains symptômes sont des tentatives d’auto-guérison de l’organisme, qu’il faut savoir respecter. Je pense notamment à la fièvre et aux allergies mais on peut dire que quasiment tous les symptômes des maladies ont un sens d’auto-guérison. Les supprimer par des solutions naturelles qui vont véritablement guérir l’organisme n’est pas une mauvaise chose, mais les supprimer par des produits chimiques qui vont bloquer les réactions naturelles de l’organisme, comme cela se fait fréquemment, n’est pas la meilleure des choses à faire pour le long terme et la vitalité de l’organisme, même si dans certains cas d’urgence vitale, il vaut toutefois mieux le faire quand on ne sait rien faire d’autre. Tout n’est pas si simple et tout n’est pas tout noir ou tout blanc.


Ne pas prendre conscience de tout cela conduit déjà notre civilisation à une inévitable décadence tout comme ne pas prendre rapidement conscience de la folie du nucléaire pourrait conduire à la disparition de notre humanité. Bon, c’est un peu dommage, ma foi.


Dr Bruno Darmon drbrunodarmon@yahoo.fr.

 

Nota Bene: Le Dr Bruno Darmon sera présent au 4ème Colloque de Santé Naturelle "Vivre sa Santé au Naturel".

 

Source: http://www.lasantenaturelle.net/46/la-sante-naturelle.html

.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 10:28

 

Les révélations de la cosmonaute
Marina Popovitch

La Santé est une "affaire" globale. C'est l'un des "credo" de L'Art de Vivre Sain. Cela concerne donc aussi la planète. Et il est aussi important de comprendre l'importance des émotions - et, notamment, des émotions négatives - dans l'état de santé global planétaire, bon ou mauvais. A cet égard, le témoignage ci-dessous reproduit de la cosmonaute Marina Popovitch est de premier intérêt.

 

 

 

 

Par le Passeur.


Née en 1931, Marina Popovitch est un personnage légendaire en Russie. Une étoile dans la constellation du Cancer porte même son nom. Colonel dans les forces aériennes, ingénieur et pilote d’essai ayant survécu à six crashs, elle a volé sur une quarantaine de types d’avions et totalise 107 records du monde dans l’aviation, dont bon nombre n’ont toujours pas été battus. Elle est aussi la première femme à avoir piloté un avion de chasse et avoir franchi le mur du son.

 

Enfin,  professeur en science aérodynamique, maître de conférences et vice-présidente de l’Université d’Arkhangelsk, elle a également suivi des études de théologie et de physique, ainsi que plusieurs enseignements pratiques destinés à éveiller les capacités psychiques dites paranormales. Elle est ainsi devenue capable de voir l’aura humaine et s’est formée à la communication par télépathie. Voilà pour cadrer le personnage.

 

 

Avec un tel cursus et un tel palmarès, il est difficile de ne pas prêter attention à ses paroles, d’autant qu’elle est connue depuis 1991 pour avoir publié ce qu’elle déclare être la dernière photo transmise par la sonde Phobos II avant sa disparition près de Mars, et avoir porté au public l’observation de plus de 3.000 OVNIS en Russie et la possession par les Russes de cinq d’entre eux qui se sont crashés, notamment à Tunguska en 1908 (voir article sur Tunguska) et Dalnegorsk en 1986.

 

Elle a surtout beaucoup parlé des découvertes des scientifiques russes quant à l’interaction permanente entre les émotions humaines et les champs électromagnétiques de la Terre et leur impact immédiat sur l’activité du Soleil. Elle a notamment évoqué la présence de zones obscures dans ces champs par exemple sur les pays où la guerre faisait rage, comme l’Irak.

 

 

Selon elle, les scientifiques estiment que le chaos émotionnel humain perturbe énormément la Terre, qui réagit de plus en plus violemment à cette saturation. Ce qui doit être porté à la connaissance des populations et doit absolument déclencher un changement radical de tous nos comportements.

 

Il est à noter que bien des révélations sont faites depuis quelques années par des personnalités issues du monde militaire, notamment des astronautes et des haut gradés russes et américains. J’ai du mal à penser que ces ‘fuites’ soient autorisées s’il n’y a pas une volonté sous-jacente d’une faction au moins de ceux qui exercent des pouvoirs dans ce domaine que cela soit su. Par ailleurs ce changement de communication reste timoré et la médiatisation grand public reste faible, voire même nulle dans certains pays comme la France.

 

Le fait que ces révélations existent peut vouloir annoncer la fameuse divulgation quant à la présence extra-terrestre que beaucoup espèrent et pour laquelle ils luttent depuis des décennies. Mais on ne peut exclure qu’elle puisse encore servir une manipulation des marionnettistes de notre monde dans le but de conserver le contrôle dans une situation nouvelle, où des évènements majeurs et contre lesquels ils ne peuvent rien, auront eu lieu.


En attendant de vivre le scénario à venir, voici une intéressante interview de Marina Popovitch, réalisée pour le journal espagnol Planète urbaine:

 

- Pendant la guerre froide, la Russie a donné une grande importance à l’étude du domaine paranormal. Vous avez fait des découvertes importantes sur la grille énergétique de la planète ainsi qu’un «champ d’enregistrement psychique» qui entoure la Terre. Comment cela fonctionne-t-il?


- Les études réalisées à Moscou ont déterminé que la planète est entourée d’un immense réseau énergétique, un ’tissu’ d’énergie qui possède une distribution de forme géométrique. La géologie des continents répond aux schémas directeurs énergétiques de cette grille. Toute la structure de ce que nous connaissons comme l’univers physique s’ordonne selon des schémas géométriques déterminés. Ceci est connu sous le terme de «Géométrie Sacrée».

 

Par ailleurs, en 1958, le professeur Bernascki a découvert une sorte d’anneau qui enveloppe la planète et qui contient un champ d’énergie dans lequel sont mémorisés des ‘registres’ de toutes les formes de vie et de l’histoire de la planète. Il a été découvert que ce champ d’énergie ne se situe pas sur un plan physique. Nous avons été capables de détecter cette bande et de la «lire» avec des instruments scientifiques et en utilisant des médiums entraînés à le faire.

 

 

Nous avons ainsi découvert que ce champ est un tissu éthérique chargé d’émotions. C’est pourquoi il est nécessaire de contrôler nos passions. Chacun de nous a le pouvoir d’affecter ce champ de manière positive ou négative. Toute la négativité exprimée, comme la haine et la peur, a une incidence directe sur l’état de la planète. La Terre réagit violemment à nos pensées et nos sentiments et elle émet un type de rayonnement qui se répercute sur les modèles climatiques. Les éléments sont comme des anticorps planétaires.

 

- Est-ce que cela pourrait être une des causes des changements climatiques violents qui se produisent actuellement?


 

- C’est seulement une partie d’un immense processus qui s’inscrit dans un ordre cosmique parfait. Les scientifiques savent très bien que nous sommes confrontés à un processus cyclique et inévitable qui ne peut juste se réduire à l’homme. Dans l’univers tout est interconnecté; quoi que nous fassions, d’harmonieux ou de disharmonieux,  cela affecte la Terre.

 

Ces charges négatives affectent en tout les êtres humains et sont, en fait, plus puissantes que l’énergie nucléaire elle-même. La planète, comme si elle était un corps malade, réagit avec des anticorps naturels pour soigner ce désarroi. La pollution n’est pas causée uniquement par la consommation des énergies résiduelles. Nous sommes nous-mêmes une puissante source de pollution. Le monde répond à la haine et l’amour (voir La Clé du Présent).

 

- Est-il vrai que les Russes avaient une bonne avance par rapport aux Américains dans ce domaine?


- Certains médiums russes ont dit qu’ils s’étaient retrouvés sur des plans astraux (non physiques) en présence d’Américains travaillant dans le même domaine.

 

Par le biais d’un entraînement spécifique, on a pu détecter ces champs de  pollution «psioniques» et on a vu comme un manteau obscur enveloppant certaines parties du globe terrestre. On a constaté qu’en utilisant certaines fréquences, il est non seulement possible d’influencer la vie en exerçant un contrôle mental, mais aussi de modifier le climat. Il existe des études poussées concernant l’anti-gravité qui ont amené des découvertes sur les champs scalaires, les énergies vectoriales et le vide.


Une application correcte de cette technologie pourrait avantageusement changer le monde.


- Tout nous indique que des changements climatiques majeurs vont nous obliger à changer radicalement la façon dont nous concevons notre civilisation. Quelles sont les conclusions que les scientifiques russes tirent pour la Russie à ce sujet?


- Ces changements sont une réalité et nos scientifiques ont conclu que nous entrons dans une période de grands bouleversements de l’éco-système terrestre. Mais le plus important est que ces événements constituent un défi majeur pour l’humanité. Ils doivent être vus comme une opportunité ainsi que l’unique option pour le monde entier de décider unanimement que les vieilles formes d’exploitation de l’énergie soient remplacées par d’autres, renouvelables et non polluantes.

 

 

- Il existe des preuves de visites extra-terrestres à travers le monde. Il semble que les gouvernements aient même été prévenus des grands changements à venir. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet et pourquoi personne dans le monde ne présente ces preuves?


- Nous avons atteint un point dans l’évolution de l’intelligence humaine où il est plus logique et crédible de suggérer l’existence d’une vie au delà de notre monde que de la nier. Les grands gouvernements le savent… et le nient. Parce que si vous aviez la connaissance que ces êtres possèdent – y compris la véritable histoire de notre planète – le système actuel des croyances s’effondrerait en un rien de temps. Le pouvoir même que ces gouvernements ont sur la population mondiale pourrait disparaître du jour au lendemain. Ces créatures ont des connaissances très avancées sur ce qu’on appelle l'«énergie libre». Notre planète et l’univers possèdent d’innombrables sources d’énergies non polluantes dont l’usage pourrait blesser mortellement l’empire dominant de l’économie mondiale. Utiliser des sources d’énergie polluantes maintient la totalité du système actuel dans la dépendance des ressources monétaires.

 

Ces êtres respectent notre libre arbitre et ne s’impliquent donc pas directement dans nos affaires. Ils ont prouvé qu’ils viennent avec de bonnes intentions et ont démontré comment ils peuvent neutraliser, en quelques secondes, la technologie terrestre la plus avancée si elle est utilisée pour les attaquer.

 

Cela ne peut pas et ne doit pas être caché aux populations du monde. Tout ce qui concerne la question doit être révélé. Dans toutes mes conférences et mes livres, je présente les événements les plus divers qui se sont déroulés sur le sol soviétique. La mission Phobos II*, que nous avons envoyée vers Mars, a disparu lorsqu’elle a transmis à la Terre des photos d’un vaisseau géant d’environ 15,5 miles de long (25 km).

 

 

La disparition ou la perte de contact avec les sondes envoyées depuis la Terre a été un sujet de conversation et de débat entre le président Bush père et Gorbatchev à la Conférence de Malte. Il y a eu des contacts entre les astronautes dans l’espace et des êtres venus d’autres mondes.


 

 

Les ultimes photos de la sonde Phobos II Comparaison entre Phobos et l'OVNI

Ces êtres respectent notre libre arbitre et ne s’impliquent donc pas

 

 

Je suis convaincue que, très bientôt, quelque chose va arriver sur la planète qui va obliger ces êtres à se présenter massivement dans notre monde pour nous aider. Et ce sera l’événement le plus important de l’histoire moderne.

 

Interview réalisée pour Planeta Urbano – Traduction Le Passeur (Juillet 2011).

* Phobos II est une sonde envoyée en 1989 par les Russes pour observer Phobos, l’une des deux lunes de Mars qui ne fait que 28 km par 20 km, orbitant à peine à 6.000 km de la planète. Les deux sondes Phobos I et II ont mystérieusement perdu le contact avec la Terre. Seule Phobos II a pu émettre quelques photos.

Source originale de l’interview (en espagnol).

Sourcehttp://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).
.
Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 07:56

 

Le moteur à énergie libre de l'avenir

existant déjà au présent au Japon

bientôt chez vous?

 

 

 

 

 

Seule une forte mobilisation citoyenne permettra d'imposer la technologie de l'avenir dès le présent. Et si l'avenir c'était maintenant! Ne plus laisser les massacreurs avides polluer la planète et ses habitants avec des technologies extrêmement dangereuses, polluantes, asservissantes et obsolètes comme le nucléaire, qui a déjà fait des dizaines si ce n'est des centaines de milliers de victimes et continuera à en faire encore bien davantage si personne ne l'en empêche, mais se tourner résolument vers l'Energie Libre, dont des applications concrètes et efficaces existent déjà dans les rares endroits où la mafia bancaire mondialiste ne fait pas la loi.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 10:11

 

Ste Hildegarde de Bingen - Sa vie - Sa médecine

 

Un livre de Brigitte Scohy

Nouveauté - Un livre de 348 pages.

 

Ce livre raconte la vie de Hildegarde von Bingen en proposant une analyse psychosomatique de ses problèmes de santé. Il aborde ensuite différents points de "doctrine" en lien avec les visions de Hildegarde.


L'auteur, Brigitte Scohy, fait ensuite un tour d’horizon de sa "médecine" et de sa "diététique", replaçant chaque élément dans son cadre historique et géographique.


La vie et l’œuvre de Hildegard von Bingen, née le 16 septembre 1098 à Bermersheim vor der Höhe près de Alzey (Hesse rhénane) et décée le 17 septembre 1179 à Rupertsberg (près de Bingen). Religieuse bénédictine mystique, compositrice et auteur allemande du XIIème siècle.


Dans la 4ème vision des Scivias:


"L’âme donne la vie au corps, comme le feu fait pénétrer la lumière dans les ténèbres, au moyen de deux forces principales qu’elle possède: l’intelligence et la volonté, qui sont comme ses deux bras… Non que l’âme ait deux bras pour se mouvoir, mais parce qu’elle se manifeste par ces deux forces comme le Soleil par sa splendeur.

L’âme dans le corps est comme la sève dans l’arbre, et ses facultés sont comme les rameaux de l’arbre. Comment cela? L’intelligence est dans l’âme comme la verdeur des rameaux et des feuilles, et la volonté comme les fleurs, l’esprit comme le premier fruit qui sort de lui, la raison comme le fruit parfait qui vient à maturité, le sens comme l’extension de sa grandeur. C’est de cette façon que le corps de l’homme est fortifié et soutenu par l’âme."


D’après elle, c’est lorsque l’enfant dans le ventre de sa mère remue pour la première fois qu’il y a réunion du corps et de l’âme.


"Je vis une splendeur immense et toute sereine, émettant de la lumière comme par des yeux multiples, avec quatre angles tournés vers les quatre parties du monde. Elle me fut manifestée dans un grand mystère car elle représente le Secret du Créateur suprême. Et en elle apparut une autre splendeur semblable à l'aurore, ayant en elle l’éclat d’un reflet pourpré.


Et voici que je vis, sur la Terre, des êtres humains qui, portant du lait dans des vases d'argile, en faisaient des fromages: une partie était épaisse et donna des fromages durs; une partie était légère et donna des fromages mous. Enfin, une partie mêlée de pourriture donna des fromages amers.


L’homme donne ainsi à sa descendance le caractère et les programmes que l’enfant va suivre inconsciemment.


Et je vis une sorte de femme qui avait, en son ventre, comme une figure d’homme presque achevée. Et voici que, par une secrète disposition du Créateur suprême, cette même forme s’agita d’un mouvement de vie, si bien qu’une sorte de sphère de feu, qui n’avait aucun trait de corps d’homme, occupa le cœur de cette forme, toucha son cerveau, et se répandit dans tous ses membres."


En langage courant, le terme de «cœur» pour un objet est souvent utilisé pour désigner son centre. Chez l’être humain, l’organe-cœur  est décentré vers le haut. Le centre même de l’être humain se situe au niveau du point Hara, dans le ventre. Ce lieu contient les tripes – ce mot est l’anagramme du mot esprit –  et peut donc être considéré comme le «cœur» de l’homme. Beaucoup de traditions y localisent l’esprit, l’intelligence et l’intuition, voire l'étincelle spirituelle. Pour les Chrétiens, le cœur contient le Royaume de Dieu, il est «le lieu de l’Activité divine». Hildegarde affirme ainsi que cette sphère de feu vient s’installer au centre de ce petit d’homme. C’est-à-dire que l’âme, la vie et l’esprit sont intimement liés.


Curieusement, Hildegarde précise que cette sphère de feu, après avoir occupé le cœur du bébé, «toucha son cerveau et se répandit dans tous ses membres». Le Docteur Hamer a pu démontrer que presque toutes les maladies sont en relation avec le cerveau. Il est manifestement la centrale de commande de notre corps. Et chacun de nos différents organes correspond à une zone bien déterminée du cerveau, comme par exemple le sein qui est géré par la corne du cervelet controlatéral.


Et Hildegarde continue:


"Et ensuite cette forme d'homme, vivifiée de la sorte, sortit du sein de la femme et eut des mouvements conformes à ceux des hommes dans ce monde; et elle changea sa couleur pour se conformer à leur couleur."


Par l’accouchement, nous entrons dans un nouvel univers, et c’est un grand bouleversement pour notre âme.


La voici qui s’exprime sous la plume de Hildegarde:


"Moi l’étrangère, où suis-je? Dans l'ombre de la mort. Sur quel chemin suis-je en train d’avancer? Sur le chemin de l'erreur. Et quelle est ma consolation? Celle des pèlerins.


J’aurais dû avoir une demeure ornée de précieuses pierres taillées, plus brillantes que le Soleil et les étoiles. En effet, ce n’est pas le Soleil couchant et les étoiles qui devaient luire en elles, mais la gloire angélique; car le topaze aurait dû être son fondement et toutes les gemmes constituer sa structure, ses degrés étant faits de cristal et ses parvis tendus d’or.

Je devrais être la compagne des anges, parce que je suis le souffle vivant que Dieu a envoyé dans le limon aride. C'est pourquoi j’aurais dû connaitre Dieu et L’aimer."


Par ces mots, Hildegarde sous-entend que l’intuition, la conscience et l’amour provenant de Dieu sont des attributs fondamentaux de l’âme humaine. Elle explique que l’homme de matière reste libre de choisir entre Dieu - et l’Amour avec Dieu - ou le refus de celui-ci. Et cette ombre de la mort dont elle parle est très probablement une allusion aux conséquences de la chute originelle.


"Mais hélas, lorsque ma demeure s’est rendu compte qu’elle pouvait, avec ses yeux, regarder dans toutes les directions, elle s’est tournée vers l'aquilon (vent du Nord, froid et violent) et alors, hélas!, j'ai été prise et dépouillée de la vue et des joies de la connaissance, tout mon vêtement a été déchiré. Et ainsi, chassée de mon héritage, j'ai été conduite dans un lieu étranger qui manquait totalement de beauté et d’éclat où j’ai été soumise à la pire des servitudes."


Selon Hildegarde, l’âme abrite en effet trois forces en elle: la compréhension, l’intelligence et le mouvement. Le mouvement est ce qui caractérise la vie. L’âme est donc la conjonction de l’esprit, de la conscience et de la vie…


Pour Hildegarde, le corps et l’âme se complètent: «L’âme, en effet, soutient le corps par l’amour» (4ème vision du Livre des Œuvres Divines) mais ils peuvent être en désaccord! C’est ce désaccord qui peut ouvrir la porte à la maladie et même à la mort.

 

Source: Ste Hildegarde de Bingen - Sa vie - Sa médecine

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 00:09

 

Parution en langue française du livre

«La cure de tous les cancers»

du Docteur Hulda Clark

 

 

Un événement! Depuis longtemps attendu! Et pas seulement pour les personnes immédiatement directement concernées! Car, alors que les statistiques affirment que, dans les pays «modernes», actuellement plus d'une femme sur trois et près d'un homme sur deux développeront un cancer au cours de leur vie, qui n'est pas concerné? Qui, sans parler de lui ou d'elle-même, n'a pas un parent, un proche, un ami ou plusieurs qui a ou a eu - ou aura - un cancer? Combien de célébrités disparaissent elles-mêmes quotidiennement dans le monde, suite à un cancer?


En 1970 le président américain Richard Nixon avait promis qu'en y consacrant le même budget qu'à la recherche spatiale, grâce à la recherche américaine, en 1980 le cancer serait éradiqué. Depuis une quarantaine d'années ont passé et la situation est bien pire qu'en 1970. Un film retrace l'histoire de ce lamentable échec: «La guerre contre le cancer». Certes, le cancer est une maladie (comme pratiquement toutes les maladies, en fait) «multi-factorielle», certes le cancer a des causes psychiques, certes le cancer a des causes environnementales - et la détérioration progressive de l'environnement est certainement largement responsable de l'accroissement du nombre des cas dans les pays «développés» -, mais pourquoi la «science» se montre-t-elle aussi impuissante à soigner efficacement ce fléau?


À ce sujet, précisément dans le livre «La Cure de tous les cancers», en 1993, Hulda Clark, promotrice du «Self Health» [«La santé par soi-même»], écrit:


«La société humaine cherche à découvrir l'origine du cancer depuis un siècle et elle n'y est pas parvenue, alors que:

  • la mission a été confiée à la fine fleur de nos chercheurs dans les domaines académique, médical et industriel;
  • ils avaient des contrats et possédaient un monopole;
  • ils disposaient d'incroyables fonds.

Étant donné que la véritable cause du cancer pourrait bien avoir été découverte par une personne ordinaire raisonnablement intelligente, laquelle a fait des études secondaires et disposé de peu de moyens, si seulement la loi le permet, j'incite la société à retirer la confiance, les avantages et les ressources qu'elle a accordés aux institutions sus-nommées pour ouvrir le champ d'investigation relatif à l'amélioration de la santé aux non-professionnels qui se consacrent à cette tâche


Et elle ajoute:


«De la même façon que nous jouissons de la liberté de choisir les solutions religieuses qui nous paraissent les mieux adaptées à notre bien-être spirituel, nous devons absolument être LIBRES de faire de même pour ce qui est de notre bien-être physique


La Liberté religieuse, existant théoriquement dans les constitutions des différents états, doit pourtant souvent, elle aussi, dans certains pays, dans les faits, être conquise de haute lutte. La liberté de se soigner comme on le ressent en fait aussi partie.


Et Hulda Clark ajoute encore:


«Je crois qu'il est immoral de retenir les malades en otage.

Il faut mettre un terme à cette pratique
fondamentalement contraire à l'éthique.»


«Cela ne relève pas que de la moralité. Il y a aussi un aspect pratique à cette question. Il serait beaucoup plus profitable à la société d'aider les malades à rapidement recouvrer la santé afin de leur permettre de participer à nouveau au plus vite à la productivité. Une société en bonne santé nous est à chacun des plus bénéfiques. De la même façon, une société malade nous cause un tort considérable, même si elle se trouve aux antipodes.


Avec ce livre, j'espère livrer le plus de secrets possible sur l'origine et la guérison de tous les cancers, en faisant passer la vérité avant les «préoccupations professionnelles».


L'espèce humaine ne peut plus se permettre de faire de la maladie une source de profit, une affaire qui rapporte. La possibilité de voyager dans tous les coins du globe ramène notre planète à la taille d'un jardin. Si nous voulons garder le nôtre propre, les voisins doivent veiller à ce que le leur demeure également en parfait état. Il en va de même pour ce qui est de protéger notre corps des virus, bactéries et autres parasites. Nous devons tous échapper à leur emprise. Le concept étroit d'une santé réservée à un corps professionnel limité est dépassé.


Pour moi, ce livre est un cadeau que je fais à l'humanité. Je m'engage devant le public et le secteur privé de la communauté médicale à ne pas supprimer cette information, mais à la répandre, sans me soucier des embarras ou des inconvénients inhérents à la simplicité et à la nouveauté de la cure.


Mon seul critère est que cet ouvrage satisfasse votre exigence en matière de vérité.»


Et avant d'être prêt à découvrir la vérité biologique au sujet du cancer (car il y a certainement aussi des choses à comprendre sur le plan psychique, mais ce n'est fondamentalement pas le propos de Hulda Clark) il importe de déjà se débarrasser des idées fausses:


«Depuis bien des années, nous croyons tous que le cancer est différent des autres maladies. Pour nous, le cancer fait penser à un terrible incendie, impossible à éteindre, une fois qu'il s'est déclaré. En conséquence, il faut le retirer par ablation ou l'irradier à mort, ou encore détruire chimiquement toutes les cellules cancéreuses du corps puisque celui-ci ne pourra plus jamais redevenir normal. Rien ne saurait être plus faux. Nous sommes également convaincus que des cancers de types différents, comme la leucémie ou le cancer du sein, ont des causes différentes. Faux également!»


Le livre de Hulda Clark n'est certes pas qu'un livre théorique, se bornant à expliquer les causes fondamentales du cancer et les moyens théoriques de le guérir - ce qui est déjà considérable! -, car ce livre contient aussi des cas concrets, soit quelque cent quarante histoires de personnes atteintes du cancer qui sont venues la consulter au cours de l'année 1992. Elle n'a pas trié les histoires pour ne retenir que celles qui finissent bien; elle a systématiquement raconté les histoires de tous ses client(e)s atteint(e)s du cancer venu(e)s la consulter d'une date à une autre. Elle a arrêté la narration pour pouvoir rédiger le livre lorsque, sur les cent quarante plus d'une centaine de patients ont été complètement guéris. Cela signifie donc que pour près d'une quarantaine de patients qui l'ont consultée soit elle n'a pas su la fin de l'histoire parce qu'elle ne les a pas revus et ils ne peuvent donc être comptabilisés dans les guérisons assurées soit les personnes n'ont pas guéri.


Pour ceux dont il est avéré qu'ils n'ont pas guéri la question se pose donc, bien sûr, de savoir pourquoi. Est-ce le protocole qui est en cause ou bien est-ce la personne malade qui n'a pas fait le protocole comme il aurait fallu le faire ? La réponse est toute simple. Il ne suffit pas de consulter une personne connaissant la marche à suivre pour guérir pour être guéri. Même s'il peut sembler contraignant, il faut aussi rigoureusement suivre le chemin indiqué, et là, soit par manque de conviction et d'engagement personnels soit pour des raisons familiales, personnelles, financières ou autres, les personnes malades ne l'ont pas fait ou pas suffisamment, de sorte que la guérison ne pouvait s'ensuivre. Lire un livre ou consulter un thérapeute parfaitement au fait de son art, même si c'est un point de départ incontournable, ne suffit donc pas, il faut encore et surtout mettre en pratique ce qui est dit dans le livre ou par le thérapeute, car, bien évidemment, seule la mise en pratique concrète est le chemin du salut!


La règle est ici toute simple; la maladie à ses débuts peut être assez facile à guérir et les moyens à déployer pour y parvenir relativement limités si le nécessaire est fait tout de suite. Par contre, plus la personne malade est restée longtemps sans faire ce qu'il fallait, et plus elle a, par conséquent, atteint un stade avancé de la maladie, plus les moyens à déployer pour parvenir au succès - et donc à la guérison - sont importants.


Beaucoup de gens ont du mal à remettre en cause quantité de mauvaises habitudes de vie qu'un corps encore sain peut, un certain temps, donner l'apparence de pouvoir supporter mais qui, à la longue, peuvent arriver à faire apparaître «la goutte d'eau qui fait déborder le vase»... Pour guérir il convient donc de déployer un vaste effort de libération de ces fausses habitudes et il est bien triste de ne pas guérir parce que l'on n'arrive pas à s'arrêter de fumer ou de boire ou de consommer des psychotropes, ou bien parce que l'on s'obstine à se polluer quotidiennement avec une crème de beauté ou un maquillage toxiques, ou bien parce que l'on ne veut ou ne peut pas installer un filtre d'eau efficace sur l'eau de son robinet ou changer la chaudière, la machine à laver ou le réfrigérateur qui polluent toute la maison, ou bien encore et surtout parce qu'on ne veut ou peut pas retirer toute la quincaillerie polluante à base de mercure et d'autres métaux toxiques qui loge dans sa bouche...


Lorsque le corps est très intoxiqué, pour guérir il faut être absolument sûr, grâce à des tests fiables comme les tests effectués au Syncromètre par un praticien compétent, que les produits d'hygiène quotidiens et ceux de l'entretien de la maison (poudre à laver le linge ou la vaisselle, produits d'entretien des sols, etc.) sont totalement libres de polluants comme le benzène ou les métaux lourds comme le sont ceux de la gamme Sanctum. Sinon, le corps, dont l'immunité est déjà très faible (sinon, il ne serait pas malade!), est quotidiennement ré-infesté, de sorte qu'il ne peut pas guérir...


Après l'étude des 140 cas cliniques, dont plus d'une centaine de guérisons, la Doctoresse Clark émet quelques considérations finales:


Considérations Finales


"Après avoir lu ces (140) cas cliniques, j'espère que vous arrivez aux mêmes conclusions que moi:

  • Le cancer est simplement un effet secondaire de l'infestation parasitaire et de l'accumulation des solvants. Ce n'est en aucun cas une maladie permanente et mortelle.
  • Il est stupéfiant de constater à quel point il est facile de guérir de l'effet secondaire du cancer. (...).
  • Le cancer nous rend aveugles à nos véritables problèmes, comme le suintement des métaux et plastiques dentaires, la toxicité des produits de soins corporels, la pollution cachée dans nos aliments préférés, et l'invasion de notre environnement par toutes sortes de substances nocives.

Voilà les véritables responsables qui nous empoisonnent la vie.

  • Quelle que soit la nature de votre cancer, la levée complète des charges qui accablent votre système immunitaire, va le dégager comme par miracle.
  • Les tumeurs vont rapetisser si vous faites disparaître la douzaine de causes qui ont favorisé leur formation. Ces causes n'ont rien de mystérieux: tout simplement un excès de parasites et de toxines.

Il apparait très clairement que tous les cancers sont identiques, même si les organes qui leur servent de cibles sont différents. Les cancers débutent habituellement par la formation de tumeurs dues, en gros, à une douzaine de facteurs déclenchants. Ces facteurs provoquent de nombreuses mutations, lesquelles font actuellement l'objet d'une quantité d'études microbiologiques."


Et elle ajoute que les tumeurs deviennent malignes, avec l'invasion d'un parasite et d'un solvant bien déterminés. Tout cela est, bien sûr, expliqué en détails dans le livre:


La Cure de tous les cancers


 

Copyleft: Ce fichier peut être librement transmis tel quel, sans modification d'aucune sorte.


Source: http://drclark-france.net/resources/Parution+du+livre+La+Cure+de+tous+les+cancers.pdf.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 11:14

 

Un parasite qui s'éclate!

 

Selon les explications fournies par la Doctoresse Hulda Clark dans ses livres, du fait du phénomène de la résonance (c'est la même chose qui se passe lorsqu'un pont s'effondre sous l'action d'un régiment marchant dessus au pas cadencé), le Zapping élimine les parasites se trouvant dans le corps humain.

 

A la lecture ou à l'édition d'un tel énoncé tout le monde ne se représente pas, d'emblée, tout à fait clairement ce que cela signifie... Etant donné qu'"une image - surtout animée - vaut mille mots", rien de tel qu'une petite vidéo pour voir de plus près le comportement d'une relativement "gros" parasite, tout d'abord "insouciant", soudain secoué par la fréquence adéquate (généralement, en fréquence de base, du 32 khz) dont est porteur un minuscule courant électrique (généralement, autour du 9 volts, imperceptible pour la plupart des gens).

 

Il est à noter que si la plupart des parasites si non tous réagissent à une fréquence unique (ce fut une surprise pour Hulda Clark elle-même que de le constater), ils réagissent aussi, bien évidemment, encore mieux, à la fréquence qui est leur fréquence spécifique.

 

Pour voir un parasite en train de "s'éclater" (dans ce cas il s'agit d'une paramécie) sous l'effet d'un Zapper - ou, à la française, "Zappeur" - (le modèle le plus récent actuellement distribué en Europe s'appelle "VariZapper" - ou "VariZappeur" - du fait qu'il est transformable en générateur de fréquences), il est possible (voir la courte vidéo en bas de la page) de se rendre sur cette page.

 

Quant à la question de savoir si les parasites - et donc la nécessité, que ce soit par la cure végétale ou par la méthode "électrique" (zapping) - d'avoir recours au déparasitage - concernent juste très peu de monde ou, au contraire - comme les calculs du foie - presque "tout le monde", et aussi de celle de bien comprendre quel est l'enjeu, elle a déjà été évoquée sur L'Art de Vivre Sain, et en particulier, en images des plus frappantes, sur cette page.

 

Ajoutons encore ici, pour cette fois, que le parasitage physique, au delà de la pollution variée pouvant exister sur le plan exclusivement physique, est, en fait, principalement, une conséquence du parasitage psychique, lequel est d'un autre genre et, tout en demeurant généralement invisible aux yeux physiques, s'avère pourtant encore beaucoup plus pernicieux et constitue, en relation avec la vie psychique, un vaste sujet en soi.

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans Pionniers de la Santé
commenter cet article