Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 11:51
Besoin d'un médecin?
Besoin d'un remède?

 

Information importante! 

  A conserver précieusement, au cas où

 

Dans le monde actuel toujours plus dément, avec un système hospitalier en pleine déliquescence, les êtres humains peuvent de moins en moins compter sur les professionnels du système pour leurs soins de santé.

Un exemple particulièrement tragique et scandaleux, ce sont les personnes atteintes de graves affections (par exemple des cancers), à qui l'on refuse l'accès à leurs traitements - indispensables à leur survie -, sous le prétexte qu'elles n'ont pas de ... pass nazitaire!

D'où l'utilité d'un système alternatif, basé sur l'Amour des êtres humains, qui soit beaucoup plus accessible. C'est le grand mérite de l'Alliance Humaine de l'avoir conçu et mis en place.

Comment ça marche? Besoin d'un médecin ou d'un professionnel de santé (généraliste, naturopathe, psychothérapeute, psychiatre, etc. ...)? Une équipe de professionnels est à votre écoute sur "Soignez Heureux" de l'ONG Alliance Humaine.

Les téléconsultations sont gratuites, sans aucune discrimination, et fonctionnent grâce aux dons.

Si votre pharmacie ne vous délivre pas de traitement adapté, les pharmacies de l'ONG prennent le relais et vous envoient le remède dans un délai de 48 heures.

La plate-forme est ouverte depuis le 11/11/21 pour les patients & les soignants!

Antoine, de l'Alliance Humaine, vous explique tout ici:

https://www.ah2020.org/blog/galerie-video/emissions-speciales-ah-si/

 

Pour prendre rendez-vous (se connecter / créer un compte):

https://soignez-heureux.ah-si.org/login

 

Alliance Humaine Santé Internationale:

https://www.ah-si.org

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2021 1 13 /12 /décembre /2021 20:24
L’épidémie MARBURG est lâchée!

“Ils ont déjà préparé
la prochaine pandémie Marburg
 
par Kieran Morrissey:

 

Soyez attentif aux paroles

de ce chercheur

 

“Bonjour je m’appelle Kieran Morrissey. Je suis un ingénieur de 61 ans et j’ai travaillé, ces 22 dernières années, dans un grand hôpital universitaire de Dublin, où j’ai acquis une connaissance approfondie du fonctionnement du système de santé irlandais.

Au cours de mes récentes études sur l’immunologie et la virologie pour essayer de mieux comprendre ce qui se passe avec les virus et les vaccins qu’ils promeuvent, j’ai découvert un article écrit en 2017, par deux chercheurs italiens, le couple Gatti et Montanari, qui testent des vaccins depuis 2004. Ils en ont examiné 44 au total et ont découvert que ces vaccins sont contaminés avec des nanoparticules inorganiques, y compris toutes sortes de substances telles que les métaux lourds, le plomb, etc.

Cela m’amène à penser que les vaccins provoquent des réactions immunitaires depuis de nombreuses années qui peuvent se présenter comme des grippes et d’autres maladies. Plus les symptômes apparaissent, plus on administre de vaccins pour tenter de les prévenir…

Il y a une sorte de boucle sans fin entre les vaccins et les maladies.

Donc les vaxxins provoquent des maladies
qui exigent plus de vaxxins 

Mais au cours de l’enquête, j’ai découvert quelque chose d’encore plus inquiétant.

En avril 2021, Bill Gates/GAVI a publié un article sur son site web dans lequel il affirmait que Marburg était la prochaine grande pandémie dont nous devions nous inquiéter. Marburg est une fièvre hémorragique relativement rare. Nous n’avons eu que 16 cas depuis 2005.

Que savent donc Bill Gates et GAVI que nous ne savons pas? Pourquoi est-ce une menace? Pourquoi l’OMS et les médias conventionnels ne publient-ils pas des articles sur cette maladie rare?

J’ai fait des recherches plus approfondies et j’ai découvert qu’ils avaient déjà développé un test PCR spécial pour cela. C’est très inquiétant, car maintenant ils peuvent prouver que n’importe qui pourrait avoir le Marburg grâce à un “test”, aussi fantaisiste que le test PCR covid. Mais comme ce test PCR actuel, il sera difficile de le réfuter.

J’ai aussi trouvé qu’ils ont publié des articles  affirmant que la maladie de Marburg se transmet par les chauves-souris de façon asymptomatique, ce qui a été réfuté pendant la pandémie du Covid. Si vous n’avez pas de symptômes, vous n’avez pas de virus, et vous ne pouvez pas le transmettre asymptomatiquement. La propagation asymptomatique d’un virus n’existe pas. Bien que ceci ait été largement admis, des articles qui disent le contraire sont publiés!

La nouveauté la plus inquiétante que j’ai découverte, c’est qu’on est en train de développer très rapidement un nouveau vaxxin pour Marburg appelé RIVAX, qui contient de la RICINE, une substance hyper-toxique qui a été utilisée dans les attentats terroristes du métro de Tokyo et qui a tué un grand nombre de gens. Pourquoi ont-ils mis une toxine si dangereuse dans un vaccin? C’est très étrange et inquiétant.

Mais comment pourraient-ils initialiser cette pandémie de Marburg sans la propager? Très simple: en fait ils l’ont déjà initialisée. Les lésions causées par les vaccins Covid comprennent des hémorragies et des caillots, qui sont très semblables à celles de la fièvre hémorragique. En administrant les vaxxins de rappel aux prisonniers, dans les maisons de retraites et les hôpitaux, ainsi qu’aux enfants en contact étroit dans les écoles, ils provoquent davantage d’hémorragies et de caillots qu’ils appellent “fièvre hémorragique”.

Ils feront le test avec le nouveau "test PCR"
et diront que c’est le Marburg.

Cela expliquerait le nombre excessif de morts que nous voyons dans les hôpitaux, ce sera une couverture. Ils diront que les décès ne sont pas dus à des lésions causées par le vaccin Covid, mais au Marburg. Il y aura une soudaine et très grande panique. Il y aura une hystérie de masse jamais vue auparavant. Les gens feront tout pour obtenir quelque chose qui les "protège". Le vaccin Rivax sera lancé rapidement et administré “à titre expérimental”, comme ça s’est passé avec le vaccin Covid.

Cependant, une grande différence avec le vaxxin à la ricine, c’est que l’infrastructure est en marche et les ressources sont déjà en place pour la développer et la gérer dans un laps de temps très court. Ils pourraient atteindre une couverture de 100% de la population en un temps record. La ricine contenue dans le vaxxin va pouvoir tuer des milliards de personnes très rapidement. Il n’y a aucun moyen connu de l’arrêter, une fois que c’est commencé.

Arrêter de se faire "vaxxiner" contre le Covid 
est le seul moyen d’arrêter cette épidémie de Marburg
annoncée par Bill Gates, GAVI, l’OMS, etc.

Nous devons convaincre nos amis, notre famille et tout le monde que la "vaxxination" est une erreur qui les rendra encore plus malades!

Vous devez compter sur votre immunité naturelle et la renforcer avec de la vitamine C et de la vitamine D, du zinc et tous les autres minéraux nécessaires. Si vous êtes atteint de Covid, l’Ivermectine et l’hydroxychloroquine sont très efficaces. Nous n’avons pas besoin d’un "vaxxin" qui provoque des symptômes de fièvre hémorragique. Nous devons arrêter cela immédiatement. Si nous ne le faisons pas, nous serons confrontés à une prétendue pandémie de Marburg, qui sera le prétexte pour lancer le vaxxin à base de ricine qui tuera des milliards de personnes.

Veuillez faire connaître cette vidéo à tout le monde. J’ai publié toutes les recherches dont j’ai parlé ici sur www.lewrockwell.com  S’il vous plaît, lisez-les.

S’il vous plaît, faites vos propres recherches. Vous verrez que ce que je dis est vrai. Vous vous rendrez également compte que je ne gagne rien à dire tout cela, je perds plutôt. Je suis sûr que mon travail à l’hôpital est en danger, et Dieu sait quoi d’autre.

Par le Dr Roberto Petrella
(médecin gynécologue italien) 

Ecoutez-le bien:

“Il y aura bientôt une fausse pandémie appelée Marburg.”

 

Vidéo, partie 3:

 

https://www.brighteon.com/e89a29cb-8bcf-4652-beba-457c98ce0e17

 

“Veuillez faire connaître cette vidéo dès que possible 
 avant qu’ils ne lancent la menace du Marburg
un prétexte pour injecter ces substances mortelles de ricine.”

 

Source: https://micheldogna.fr/lepidemie-marburg-est-lachee/

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2021 1 13 /12 /décembre /2021 20:03
GRAPHENE Covid Kill Shots:

Laissez les preuves parler

d'elles-mêmes

10 décembre 2021.

Par le Dr Ariyana Love

J'ai compilé toutes les preuves que nous avons dans cet article qui prouvent que l'oxyde de graphène, l'hydroxyde de graphène et d'autres variantes de graphène sont en fait injectés dans les gens par les gouvernements et Big Pharma, avec l'intention de tuer.

Ces preuves ont été découvertes et établies de nombreuses fois déjà par des équipes de recherche indépendantes, des scientifiques, des dénonciateurs de Biotech et les quelques {rares} journalistes éthiques encore existants.

Il y a un effort concerté de la part des «fact checkers» ["vérificateurs de faits"] financés par le cartel pharmaceutique, des plateformes Big Tech et des médias grand public, pour cacher les preuves et calomnier les personnes qui les mettent en lumière.

Une fois que vous aurez examiné les preuves ici fournies, vous devrez agir pour votre sécurité et celle de vos familles. Signifiez à tous les criminels de guerre participant à ce programme COVID de vaxxins de la mort un avis de responsabilité pour les meurtres qu'ils commettent. Il s'agit d'une action définitive que toute personne peut entreprendre, dans le monde entier. Les avis sont déjà rédigés par des équipes juridiques, alors pourquoi ne pas les utiliser et laisser nos ennemis sur la défensive?! Les criminels se verront rappeler les procès de Nuremberg et seront informés qu'ils seront traduits en justice. Ils doivent cesser et s'abstenir d'agir sciemment et volontairement en rendant obligatoires les vaxxins mortels et en les appliquant. Les preuves du danger sont claires et les décès ont été prouvés. Quiconque administre ou rend obligatoire ces injections mortelles de "vaxxins" le fait sans consentement éclairé.

 

COMPILATION DES PREUVES

Le 2 novembre, un éminent professeur de l'Université d'Almeria, le Dr Pablo Campra, a révélé avoir détecté du graphène dans plusieurs flacons de "vaxxin" Covid-19, en utilisant la spectroscopie Micro-Raman. Le rapport de l'Université d'Almeria du Dr Campra a démontré la détection de graphène et d'oxyde de graphène dans 8 échantillons provenant de différents fabricants de "vaccins".

En réponse, le Dr Andreas Noack a publié une vidéo cinglante commentant le rapport du Dr Campra. Le Dr Noack est un chimiste et le principal expert mondial en ingénierie du charbon actif et du GRAPHENE. Le Dr Noack a fait sa thèse de doctorat sur la façon de transformer l'oxyde de graphène en hydroxyde de graphène.

Cette vidéo est d'une importance cruciale. Le Dr Noack a déclaré que deux des bandes de fréquences détectées par le Dr Campra étaient de l'hydroxyde de graphène. L'hydroxyde de graphène (GHO) est un charbon actif monocouche de 50 nm de long et de 0,1 nm d'épaisseur (une couche d'atomes). Ainsi, les injections contiennent des nano-lames de rasoir d'une stabilité exceptionnelle, qui ne sont pas biodégradables (un fait que tout chimiste connaît).

En effet, ces nano-lames de rasoir découpent et détruisent le cœur, le cerveau et le système cardio-vasculaire. Les cellules épithéliales deviennent rugueuses, de sorte que les choses s'y collent. Selon lui, les toxicologues ne peuvent pas les trouver dans une boîte de Pétri par les méthodes normales, car elles ne bougent pas et ils ne s'attendent pas à découvrir des lames de rasoir de taille nanométrique. De plus, tout médecin qui fait des injections en connaissance de cause est un meurtrier.

L'hydroxyde de graphène est un nouveau matériau et les toxicologues ne le connaissent pas encore. C'est pourquoi les gens meurent de ces injections mortelles, surtout les athlètes, explique le Dr Noack. C'est un "poison très intelligent".

Ce qui est encore plus effrayant, c'est que si vous effectuez une autopsie, vous ne trouverez rien. Cette arme furtive est même introuvable après la mort. Les nano-lames de rasoir à l'hydroxyde de graphène provoquent une hémorragie interne chez les gens.

«Même si les gens ne tombent pas morts immédiatement, cela coupe les vaisseaux sanguins, petit à petit... Je peux dire, en tant que chimiste, que nous sommes absolument certains que l'hydroxyde de graphène est là... en tant que chimiste, si vous injectez cela dans le sang, vous savez que vous êtes un meurtrier

Le Dr Noack est mort le lendemain, après avoir dénoncé la présence d'hydroxyde de graphène dans les injections mortelles du COVID. Sa femme a annoncé qu'il s'agissait d'une "attaque sournoise brutale". Elle nous a supplié d'avoir le courage de CROIRE au message du Dr Noack sur les lames de rasoir nanométriques et d'AGIR MAINTENANT! Elle a dit que son mari était une bonne âme et qu'il avait fait cela pour nous, qu'il était mort pour nous tous.

Le soir même où le Dr Noack a lancé son terrible avertissement, il y a eu une étrange activité électrique à son domicile et une coupure de courant au moment même où il a développé des symptômes semblables à ceux d'une attaque. Ces deux phénomènes indiquent la présence de radiations d'armes à énergie dirigée (DEW), qui, selon sa femme, ont tué le Dr Noack. Voir aussi le lien ici.

La veuve du Dr Noack pense qu'il a pu être attaqué par un faisceau de radiations, car il a dit dans le passé que les armes à radiations existent et que cette technologie peut être utilisée par "eux" pour éliminer les gens. Elle mentionne les radiations dans son interview complète en allemand.

Les grands médias sont toujours silencieux sur la mort du Dr Noack et sur son grave avertissement selon lequel l'hydroxyde de graphène est dans les vaxxins du COVID. Quelques médias indépendants ont publié des articles sur sa mort prématurée et d'autres ont exprimé leur conviction qu'il a été assassiné, peut-être par des rayons venant de loin.

Voici la dernière mise à jour de la veuve du Dr Noack en sous-titres anglais. Certains disent qu'il est mort d'une attaque. Nous ne le saurons peut-être jamais. Mais ce que nous savons, c'est que l'oxyde de graphène, les lames de rasoir nanométriques en hydroxyde de graphène et d'autres variantes de graphène sont bel et bien dans ces "vaxxins" et que le cartel pharmaceutique et les gouvernements mondiaux veulent les injecter à chaque homme, femme et enfant!

Envoyez, dès maintenant, cette vidéo et mon article à tous les médecins, experts et dirigeants du monde. Les gouvernements injectent déjà aux enfants de 5 ans des vaxxins mortels contenant des {nano-lames de} rasoirs à l'hydroxyde de graphène. Cette technologie va leur découper les entrailles et donner une mort horrible et douloureuse à nos enfants!

L'année dernière, la police autrichienne a défoncé la porte du Dr Noack et l'a arrêté pour l'empêcher de s'exprimer. L'incident a été enregistré par une caméra. Il était clairement une cible.

Le Dr Pablo Campra a été le premier à déduire que le sérum Pfizer contient des paillettes d'oxyde de graphène en utilisant la microscopie électronique à transmission en juillet 2021. Ses techniques de détection comprenaient également la spectroscopie infrarouge combinée à la microscopie optique.

Avant la découverte du Dr Campra, une autre équipe de recherche espagnole, La Quinta Columna, a publié sa découverte en juin, selon laquelle les vaxxins COVID dans toutes leurs variantes, AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Sinovac, Janssen, Johnson & Johnson, etc. contiennent une dose considérable de nanoparticules d'oxyde de graphène, selon Global Research.

Le Dr Ricardo Delgado, biostatisticien et fondateur de La Quinta Columna, a découvert que 99 % du contenu de Pfizer est constitué d'oxyde de graphène. Son équipe a été dénigrée par des vérificateurs de faits, qui n'ont {pourtant} fourni aucune preuve de leurs affirmations diffamatoires.

Dans mon article intitulé "L'oxyde de graphène, vecteur du démocide du Covid-19", j'explique le processus chimique qui permet de réduire l'oxyde de graphène en un sérum liquide clair en réduisant sa teneur en oxygène. Ce faisant, l'oxyde de graphène réduit (RGO) est plus mortel. Donc oui, il est scientifiquement possible que les sérums COVID soient composés à 99% d'oxyde de graphène.

L'équipe du Dr Delgado a publié un rapport scientifique sur son analyse par microscopie optique et électronique montrant que de l'oxyde de graphène a été trouvé dans quatre "vaccins Covid-19". Orwell City a annoncé la nouvelle en anglais. Ensuite, La Quinta Columna a demandé un rapport intermédiaire à l'Université d'Almeria intitulé "DÉTECTION DE GRAPHÈNE DANS UN ÉCHANTILLON DE SUSPENSION AQUEUSE".

Le rapport de La Quinta Columna a été initialement publié en espagnol le 28 juin 2021.

"Le problème est que ce n'est pas un vaccin, c'est une dose de graphène {injectée} à une personne". - Dr. Ricardo Delgado

Whitney Webb a tenté {de rédiger} un article diffamatoire sur la découverte de La Quinta Columna et de l'Université d'Almeria, où elle a directement attaqué la crédibilité du Dr Ricardo Delgado sans rien de substantiel. Le journaliste d'investigation Ramola D. et moi-même avons démystifié le Webb des mensonges de Whitney.

Le 19 août, une autre équipe de recherche portant le nom de "The Scientist Club" a trouvé du graphène dans 7 sérums biotechnologiques de premier plan en utilisant un microscope optique, un microscope à champ sombre, un spectroscope d'absorption et de fluorescence UV, un microscope électronique à balayage, un microscope électronique à transmission, un spectroscope à dispersion d'énergie, un diffractomètre à rayons X et des instruments de résonance magnétique nucléaire pour vérifier la morphologie et le contenu des sérums. Pour les mesures de haute technologie et le soin de l'enquête, tous les contrôles ont été activés et des mesures de référence adoptées afin d'obtenir des résultats validés.

Pour des raisons évidentes, The Scientist Club a gardé son identité secrète. Ils ont analysé Pfizer, Moderna, Janssen et AstraZeneca et ont trouvé un substrat à base de carbone avec des nanoparticules incorporées, des feuilles de graphène et de l'oxyde de graphène.

Des composants non déclarés contenant des métaux ont été découverts par des scientifiques au Japon, ce qui a amené le gouvernement japonais à interrompre l'utilisation des sérums de Moderna. Le ministère japonais a indiqué que les particules trouvées réagissaient aux aimants et étaient donc soupçonnées d'être un contaminant métallique. Le graphène, l'oxyde de graphène (GO) et l'oxyde de graphène réduit (RDO) ont tous des propriétés paramagnétiques.

En septembre, une équipe allemande a révélé des preuves accablantes de la présence de contaminants dans les "vaccins" et des autopsies reliant les "vaxxins" aux décès.

Le Dr T. a lancé un appel à tous les professionnels de la santé dans cette annonce urgente, leur demandant de signaler les phénomènes magnétiques, car elle pense que les paillettes d'oxyde de graphène sont responsables du magnétisme induit par les "vaccins" dont nous avons été témoins au niveau international. Le Dr Andrew Goldsworthy (retraité) de l'Imperial College de Londres a expliqué le mécanisme possible ici.

La dénonciatrice de Pfizer, Karen Kingston, a révélé, en août, que l'oxyde de graphène était caché sous un secret commercial et que c'est la raison pour laquelle il ne figurait pas dans les brevets. Cependant, Kingston explique qu'il s'agit en fait de l'ingrédient clé des sérums Covid-19.

Un autre scientifique en chef de Pfizer a tiré la sonnette d'alarme en novembre, en divulguant au Stew Peter's Show des courriels internes de cadres supérieurs et de scientifiques de Pfizer qui discutaient de la manière dont ils allaient cacher au public la présence d'oxyde de graphène dans leurs vaxxins.

En avril 2021, Santé Canada a rappelé un million et demi de masques KN95 contenant du graphène. Les enfants avaient été contraints de porter ces masques dans les écoles canadiennes. Santé Canada a comparé le fait de les (les masques au graphène) porter à respirer de l'amiante toute la journée. Ces masques toxiques provenaient de la société chinoise Shandong Shengquan New Materials Co. Ltd.

Le Dr Robert Young a utilisé la microscopie électronique à balayage et à transmission qui a révélé la présence d'oxyde de graphène dans quatre sérums de marque Covid-19, le 11 septembre 2021.

Le Dr Franc Zalewski a également trouvé de l'oxyde de graphène dans le sérum Pfizer.

Le Dr Antonietta Gatti a récemment réalisé une interview vidéo sur la toxicité des particules nanométalliques d'oxyde de graphène pour les cellules. Elle en a trouvé dans les "vaccins", les kits PCR et les masques de protection.

Dans son rapport révolutionnaire de 2017 avec le Dr Stefano Montanari, le Dr Antoinetta Gatti explique que les nanoparticules à l'intérieur des cellules détruisent le mécanisme de défense inné des cellules et provoquent des caillots sanguins, des inflammations mortelles, des thrombus et des défaillances de plusieurs organes posés par les particules nanométalliques, qui sont non biodégradables et en fait biopersistantes. Elles peuvent à la fois pénétrer dans les cellules, endommager l'ADN et être transportées par le sang pour se lier aux matières organiques et coaguler dans les organes.

Une équipe slovaque a analysé des écouvillons nasaux en kit PCR en utilisant SD Biosensor, Abbott et Nadal dans le laboratoire d'un hôpital de Bratislava. L'équipe a constaté que lorsque les hydrogels d'oxyde de graphène de la DARPA entrent en contact avec un fluide organique (par exemple, de la salive), ils commencent à former des structures cristallines rectangulaires en quelques minutes. Celles-ci se développent progressivement de manière fractale. Une équipe de recherche allemande a également filmé la croissance cristalline des hydrogels de GO.

 

ARTICLES SCIENTIFIQUES ET BREVETS

Plusieurs articles scientifiques montrent que l'oxyde de graphène est utilisé en thérapie génique en tant qu'échafaudage ou plateforme pour l'acheminement de l'ARNm dans les cellules grâce à sa haute conductivité électrique et à sa capacité à traverser les membranes cellulaires. Les réseaux cristallins se forment dans les fluides corporels et se répliquent après injection et dans le sérum lui-même, comme le montre cette vidéo du sérum Pfizer. Cela ressemble vraiment à des nano-antennes à haute fréquence.

Feuilles d'oxyde de graphène

Des scientifiques ont mis au point une nouvelle façon de fabriquer des nanotubes de carbone au centre de nanoscience de l'université de Jyväskylä, en Finlande, et à l'université de Harvard, aux États-Unis.

Le graphène faisait partie du premier projet sur le génome humain lancé en 2001. La thérapie génique par ARNm Nanotech utilisant l'oxyde de graphène comme vecteur, fonctionne sur la technologie CRISPR et elle a été développée par Pfizer, Moderna, et BioNTech, comme traitement pour les patients malades du cancer. En raison de sa cytotoxicité (mort cellulaire) dans les cellules saines et du fait que tous les animaux sont morts lors des essais sur les animaux, la nanotechnologie de l'oxyde de graphène n'a jamais été approuvée pour une utilisation sur les humains ! Pourquoi cette technologie est-elle maintenant utilisée sur des personnes en bonne santé et sur des enfants, qui ne présentent aucun risque de COVID?

Il devrait être clair pour tout le monde que le cartel pharmaceutique utilise cette technologie dans le monde entier, dans le cadre d'essais humains illégaux, et tente d'imposer ses "vaccins" toxiques à tout le monde, en toute impunité.

Nanografi fabrique des nanotubes d'oxyde de graphène et des vaccins intranasaux pour l'administration de médicaments Covid-19.

Les scientifiques ont déjà étudié la translocation nez-cerveau et la biodégradation cérébrale par pulvérisation intra-nasale, en utilisant de fines feuilles d'oxyde de graphène. Ne vous y trompez pas, les "vaxxins" par pulvérisation nasale contiennent des nanoparticules d'oxyde de graphène.

Si vous n'êtes toujours pas convaincu, voici un article des médias grand public qui tente de présenter le spray nasal "vaccin contre la grippe" à l'oxyde de graphène comme une sorte d'intervention protectrice.

Le Dr Chunhong Dong est l'auteur principal d'une étude de l'Institut des sciences biomédicales en Chine, où il se vante {ainsi}:

"Cette étude donne de nouvelles indications sur le développement de systèmes de vaccins intranasaux de haute performance avec des nanoparticules bidimensionnelles en forme de feuille."

L'oxyde de graphène a été soigneusement conçu comme "adjuvant de vaccin pour l'immunothérapie" et le polyéthylène glycol (PEG), un autre poison hautement toxique, est utilisé comme polymère de revêtement. Les PEG sont largement utilisés comme additifs dans les produits pharmaceutiques, cosmétiques et alimentaires. Mais les PEG s'accompagnent de réactions d'hypersensibilité potentiellement mortelles, y compris l'anaphylaxie.

Il ne s'agit pas d'une grande marque, mais elle mentionne des "nanoparticules et microparticules chargées de graphène de carbone" dans son invention brevetée Sars-Cov2.

Voici une liste d'études médicales évaluées par des pairs sur la toxicité de l'oxyde de graphène et la façon dont il coagule le sang. Combien de preuves supplémentaires vous faut-il pour croire?

Le Dr. Armin Koroknay, directeur de recherche de l'Institut de Recherche et de Consultants Privés de Zürich, a analysé les effets de la "Vaccination" COVID sur le sang.

Le Dr Bärbel Ghitalla et son équipe ont placé différentes marques sous un microscope et ont trouvé des choses qu'ils ne pouvaient pas expliquer, mais qui sont expliquées dans les brevets du "vaccin Covid-19".

Y CROYEZ-VOUS MAINTENANT?

Voir aussi:

https://ambassadorlove.wordpress.com/2021/12/10/leaked-footage-graphene-hydroxide-nano-razorblades-dark-field-microscopy/

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2021 1 13 /12 /décembre /2021 17:41

Dr Ariyana Love

Une Docteur essaye de nous avertir. Voulez-vous l’écouter?

Je suis médecin naturopathe. J'ai environ 1 600 patients, dont beaucoup sont "vaccinés", juste pour vous donner un petit aperçu de ma crédibilité.

Ce que j'ai vu jusqu'à présent, ce sont toutes des informations provenant de médecins, de docteurs en médecine, de médecins naturels et aussi de docteurs en immunisation et en virologie, des choses comme ça, et puis, aussi des infirmières.

Donc, ce que je vais partager avec vous, c'est au sujet du premier vaxxin, du deuxième vaxxin et ensuite au sujet des boosters et ce qu'ils vous font.

Le premier vaxxin, lorsqu'il pénètre dans votre corps, contient une petite quantité de solution saline et un tas d'ingrédients très catastrophiques pour votre système cellulaire.

Ce que cela fait à votre système immunitaire, c'est-à-dire à votre moelle osseuse profonde, votre thymus, votre rate et tous les autres systèmes associés à votre système immunitaire, c'est que le vaxxin diminue votre capacité à produire des globules blancs de 50 % dès votre première injection.

Puis, 8 semaines plus tard, c’est la durée pour le système de reproduction des globules blancs, cela veut dire que votre capacité à produire une autre génération de globules blancs est de 8 semaines, c'est pourquoi ils l'ont mis en place 8 semaines plus tard, pour le frapper à nouveau. Donc, vous attaquez la capacité des globules blancs pendant qu'elle est en baisse.

Maintenant, ce qu'ils font, c'est qu'ils diminuent la solution saline dans le second et ils augmentent les ingrédients nocifs, donc maintenant vous avez un changement dans les ingrédients...

Et puis, ce qu'ils font, c'est qu'il y a une seconde dose qui attaque votre capacité à fabriquer des globules blancs de 25% supplémentaires.

Donc maintenant, votre capacité à fabriquer des globules blancs ne fonctionne plus qu'à 25%. Vous avez donc éliminé 75 % de votre armée et 75% de la capacité à la fabriquer.

Ensuite, ils installent le booster. Le booster contient 81 brins de bactéries étrangères que vos cellules n'ont jamais rencontrées. Vous n'avez pas les anticorps pour les combattre. Vous n'avez que 25% de votre production de globules blancs pour la combattre, c'est donc une bataille perdue d'avance.

Ce qui commence à se produire, c'est une inflammation chronique qui se propage dans les zones où il y a une prédisposition. Donc, si vous avez des problèmes de santé intestinale, c'est sur cette zone que nous allons nous concentrer et vous allez avoir une inflammation au niveau de la santé intestinale.

Si vous avez des tumeurs ou un cancer, ou si vous souffrez d'endométriose ou d'une affection cutanée, quelle qu'elle soit, cette zone va s'enflammer, car le corps a atteint le système nerveux parasympathique, qui est la lutte ou la fuite, et votre corps est dans un état inflammatoire chronique avec une faible immunité et une faible réponse immunitaire.

Ensuite, vous recevez votre deuxième rappel. Ce deuxième rappel contient 8 brins de VIH [NDLR: virus du sida] et maintenant, ce que ça fait, c'est que ça bloque complètement votre capacité à fabriquer des globules blancs et si vous cherchez quelle maladie c'est, c'est le VIH.

Donc maintenant, nous avons des gens qui se promènent sans système immunitaire, sans capacité à fabriquer un système immunitaire, avec 81 brins de bactéries étrangères et ensuite, 8 brins de VIH étrangers, avec tous les autres ingrédients nocifs, et ensuite ils enlèvent toute la solution saline des premier et deuxième rappels.

Maintenant, pour aggraver les choses, pendant ce processus, 20 à 30% de la population va mourir, à chaque série de ce processus. Il y a quatre séries.

Ils ont trois autres rappels qui vont sortir et la raison en est qu'une fois qu'ils ont fait en sorte que votre système immunitaire ne puisse plus fabriquer de globules blancs, vous devenez dépendant des rappels pour survivre, tout comme la vie d'une personne {diabétique} devient dépendante de l'insuline.

Big Pharma cherche des gens qui meurent ... pour contrôler la population et ensuite, ceux qui ne meurent pas, ils auront des clients récurrents à vie, avec les boosters, de sorte qu'ils doivent maintenir des revenus et récupérer l'argent de tous les fonds qu'ils ont investis pour fabriquer ces vaxxins en premier lieu.

J'espère que cela vous a été utile, que vous avez bien écouté et que vous prenez le temps de faire votre propre réflexion critique et de lui donner deux ou trois ans.

Chaque animal qui a participé à cette étude pour l'un de ces vaxxins a eu un taux de mortalité de 100% et je vous encourage tous à prendre un moment, à regarder autour de vous et à attendre.

Et voyons simplement, laissons la Nature suivre son cours et voyons ce qui se passe. Merci.

Dr Ariyana Love

Source: https://ambassadorlove.wordpress.com/2021/12/11/another-doctor-tries-to-warn-us-will-you-hear-her/

Voir aussi: https://forbiddenknowledgetv.net/another-doctor-tries-to-warn-us-will-you-hear-her/

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2021 3 08 /12 /décembre /2021 23:38
Les vaxxinés affichent maintenant
un identifiant Bluetooth

 

https://odysee.com/@vivreautrement:6/Des-Individus-Vaccin%C3%A9s-Affichent-Maintenant-un-Identifiant-Bluetooth:4

 

La vidéo visible ici montre plusieurs cas interpellants.

La deuxième partie se passe au Canada:

Un vaxxiné (covid) ayant activé le bluetooth de son smartphone (en général, un Samsung) voit ce message sur son écran:

 "Connectez-vous avec AstrZeneca_ChadOx1-S3".

Alors, il se demande:

- "C'est quoi ce délire?".

Puis apparaît un en quêteur qui le questionne ainsi:

- "Que se passe-t-il si vous vous connectez?".

Le vaxxiné répond:

- "Je ne sais pas, je ne l'ai jamais fait!".

- {"Pourquoi?"}

- "J'ai peur!"

Puis il précise:

- "La connectivité est là; je ne sais pas comment la déconnecter, maintenant.".

Alors, il donne un exemple:

- "Voyez la TV qui est là. Si je m'approche d'elle, elle essayera de se connecter avec moi.".

Puis le vaxxiné s'approche de la TV et lève le bras, et, de fait, la TV s'allume "toute seule", comme s'il avait appuyé sur le bouton "On" de la télécommande!

Et alors, sur l'écran du téléviseur, s'affiche, pareillement à celui du smartphone, l'incroyable message:

"Connecting to AstraZeneca_ChadOx1-S3"!

Le vaxxiné précise:

- "Partout, j'ai le même message.".

L'enquêteur le questionne alors:

- "Ça n'arrive pas qu'avec la Smart TV?"

Le vaxxiné connecté répond:

- "Non. Et si je m'éloigne..."

Tout en le disant, il s'éloigne du téléviseur...

Et l'on voit alors qu'à un certain éloignement du téléviseur le message jusqu'alors affiché sur l'écran disparaît!

L'enquêteur dit alors:

- "Ô, mon Dieu!"

et questionne de nouveau le vaxxiné qui active les appareils bluetooth:

- "Et vous ne ressentez aucune vibration dans votre corps? Rien?"

Et le vaxxiné lui répond:

- "Rien! Tout va bien...".


La 3ème partie de la vidéo se passe en Argentine.

Un homme approche un téléphone connecté au bluetooth d'une vaxxinée Sputnik...

Il dit:

- "Le smartphone est collé au bras où elle a reçu le vaxxin.".

L'identifiant du téléphone de sa mère et les deux doses reçues par elle s'affichent sur l'écran.

Il conclut:

"Donc dans le vaxxin il y a quelque chose qui vous marque comme ayant été inoculé avec le vaxxin.".

 

https://odysee.com/@vivreautrement:6/Des-Individus-Vaccin%C3%A9s-Affichent-Maintenant-un-Identifiant-Bluetooth:4

 

Commentaire: Cette information qui - de prime abord - pourra apparaître comme une fake new à plus d'un lecteur ou spectateur, est, toutefois, de plus en plus confirmée, de sorte qu'en dehors de la mauvaise foi ou de refus de regarder la réalité en face, il n'est plus guère possible (cela a même été confirmé par huissier à l'initiative de l'avocat Carlo Brusa!) de contester cette incroyable réalité:

Les vaxxinés covid sont maintenant, à leur insupucés comme du bétail!!! Ils sont, d'ores et déjà, reliés à l'"Internet des objets". Ils sont devenus non seulement des objets espionnables en permanence (facile de savoir où ils sont, tout le temps!) mais peut-être même contrôlables à distance!!!

Cela permet de comprendre l'énorme propagande et l'énorme pression exercés sur la population mondiale pour que le maximum d'êtres humains reçoivent non pas un vaccin mais une arme biologique dont les objectifs réels n'ont rien ou fort peu à voir avec la santé et la protection contre un microbe relativement insignifiant (pas plus dangereux que la grippe annuelle) mais tout à voir avec le contrôle et l'esclavagisation!

Une fois que le mal est fait, est-il possible de se débarrasser de ce mouchard entré dans son corps? Pour l'heure, nous n'avons pas de solution à proposer. Mais, vu la grande proportion d'injectés dans de nombreux pays, c'est une chose à surveiller de près!

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2021 2 07 /12 /décembre /2021 23:15

La Résistance!

La Résistance

Par Renard Buté

 

Témoignages des effets secondaires des vaccins anti-covid: https://t.me/temoignagesdangerVaccinc...

Arguments contre les vaccins, les 30 points de Strategika: https://strategika.fr/?s=30

Affiches, tracts et stickers de La Rose Blanche:
https://t.me/laroseblancheFR

Méthode pour changer les affiches publicitaires: https://www.youtube.com/watch?v=oZDHs...

* Autonomie: Chaîne youtube de Citoyen Prévoyant: https://www.youtube.com/c/Citoyenpr%C...

Groupe Telegram des bases autonomes:
https://t.me/BaseAutonome

* Légal: Guide juridique pour la liberté vaccinale: https://drive.google.com/file/d/1C2vT...

Telegram de Me Araujo-Recchia:
https://t.me/vdar_avocat

* Intelligence Collective: Plateforme de RSA pour s'inscrire et proposer ses compétences:
https://form.jotform.com/211942482614354

Réseau social Plaanet:
https://plaanet.io/login

La stratégie des Résistants:
https://resistants.fr/strategie/

* Cyber: Messageries cryptées: Session (messagerie sur blockchain, sans serveurs):
https://play.google.com/store/apps/de...

Groupe Telegram de cybersécurité:
https://t.me/securite_informatique_libre

* Politique: La Concorde Citoyenne: https://laconcordecitoyenne2022.fr/

Le Gouv sur France Démocratie Directe: https://legouv.fr/ils-lont-fait/franc...

Conseil National de Transition: https://conseilnationaldetransition.fr/

Collectif des Maires Résistants: https://www.facebook.com/LeCollectifD...

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 19:26
La lettre du Dr Schmitz
Combien de barrières entre nous? 
insomnie

Chères lectrices, chers lecteurs,

A l’heure où les chiffres de la pandémie sont maîtrisés, voire stables, c’est le moment de nous demander si nous voulons vraiment sacrifier définitivement notre mode de vie pour les sacrosaints "gestes barrières".

Car je croise chaque jour des personnes qui sont très attachées à les faire appliquer aux autres alors qu’elles sont elles-mêmes «vaccinées» et «revaccinées».

Je me garderai bien de rentrer dans leur jeu, malgré le droit que ces personnes croient avoir de commander à mon existence.

Au fond, ce serait leur donner l’importance qu’ils veulent m’extorquer.

Les «petits chefs aux ordres du Covid» abusent de deux situations:

1/ Nous craignons de faire un scandale. Cette inhibition saute petit à petit car nous avons appris à vivre avec notre «mauvaise réputation», et nous n’en pensons pas moins des autres.

2/ Nous nous demandons toujours si ces gestes barrière n’ont pas au moins une petite utilité sanitaire, et ils se servent de ce doute pour prendre l’ascendant moral sur nous.

Alors soyons clairs: scientifiquement, il n’y a aucune raison de faire appliquer ces "gestes barrières"!

Il y a quelques mois, j’avais écrit un article sur 10 faits ahurissants liés au masque, car les études ont largement montré qu’il était beaucoup plus nuisible qu’autre chose.

Mais permettez-moi, aujourd’hui, de faire un petit bilan des autres gestes barrières, et ce n’est pas bien reluisant…

Le gel hydroalcoolique: si efficace que ça?

Je suis un fervent partisan du lavage de mains. Je pense que c’est un des gestes d’hygiène les plus importants, et il ne faut jamais hésiter à le faire.

C’est, je crois, le seul progrès qu’aura fait faire la pandémie: on s’est remis à respecter l’hygiène la plus élémentaire.

Or c’était quelque chose qui était de plus en plus négligé, que ce soit chez les personnes elles-mêmes, ou dans les restaurants.

Se laver les mains est remarquablement efficace contre les bactéries, mais est-ce vraiment efficace contre la grippe et les virus respiratoires, dits rhinovirus?

Une étude de l’université de Virginie, publiée en 2012, a prouvé que ce n’était manifestement pas le cas. Le gel hydroalcoolique ne protège pas contre ce genre de virus1!

Alors, protège-t-il vraiment contre le coronavirus, qui est aussi un rhinovirus, et qui ressemble beaucoup à la grippe?

Il est permis d’en douter…

Comme je l’ai dit, je ne désire pas critiquer le geste de se laver les mains, car il est pour moi très important.

En revanche, je ne peux pas me permettre de passer sous silence les très nombreux problèmes que pose l’usage régulier du gel hydroalcoolique.

Car c’est un produit qui n’est sain que pour un usage exceptionnel, comme en camping par exemple… et surtout pas pour un usage de long terme.

Les dangers réels du gel hydroalcoolique

Le gel hydroalcoolique n’est pas très apprécié par nos mains.

En effet, ce qui maintient notre peau en bonne santé, c’est un équilibre bactérien, et c’est la raison pour laquelle il n’est pas bon de se laver plusieurs fois le corps chaque jour.

Pour les mains, qui se salissent beaucoup plus souvent, il est important de se les laver aussi plus souvent. Hélas, contrairement au savon, le gel antibactérien agresse durement la peau.

Son utilisation soutenue, plusieurs fois par jour, peut ainsi mettre à mal l’équilibre de ce tissu plus fragile qu’il n’en a l’air. Les études qui se concentrent sur l’utilisation de ce gel sont plutôt édifiantes.

Ainsi, selon une étude faite à l’école indienne de médecine Father Muller, DEUX TIERS de la population souffrent d’eczéma aux mains dû à au lavage excessif des mains avec du gel hydroalcoolique.

L’étude a été faite sur près de 600 personnes. Et parmi les professionnels de santé, alors qu’ils n’étaient touchés qu’à 3% par cet eczéma des mains, ils sont désormais touchés à 92,6%.

Presque aucun d’entre eux n’était touché par l’eczéma des mains. Maintenant, ils le sont presque tous.

Le problème là-dedans, c’est la pénétration du gel.

Des perturbateurs endocriniens en pagaille

Vous pouvez donc utiliser du gel hydroalcoolique si vous partez en camping, par exemple, mais pas pour une utilisation quotidienne!

L’eau ne doit pas être gâchée, et vu les conditions d’hygiène particulières qui existent dans la nature, il est plus important que jamais de vous nettoyer les mains et particulièrement avant de passer à table.

Mais cela ne doit pas occulter que le gel hydroalcoolique doit rester l’exception, et la règle doit être le savon et l’eau.

En effet, le gel élimine beaucoup plus la barrière de défense bactérienne de notre peau que l’eau et le savon, et diminue plus sa régénération naturelle.

Le savon, s’il est assez hydratant, peut soigner votre peau avec un film protecteur.

Au contraire, le gel fait pénétrer dans la peau son contenu, et il est passablement mauvais pour notre organisme2.

  • On y retrouve notamment du triclosan, un violent perturbateur endocrinien, connu pour sa capacité à attaquer la fonction immunitaire et à contribuer au développement de bactéries antibiorésistantes!
  • On y retrouve aussi des parabènes, réputés pour être des perturbateurs endocriniens de premier ordre (qui causent de graves problèmes hormonaux à moyen terme). Ils sont également toxiques pour la peau, le système reproductif et l’immunité. Les études qui tendent à faire le lien entre les parabènes et les cancers du sein3 sont régulièrement attaquées par l’industrie. De fait, les parabènes ne sont pas interdits, même s’ils inquiètent beaucoup4.
  • Les parfums synthétiques utilisés ne sont pas faits pour être en contact avec la peau. Ils peuvent contenir des phtalates (perturbateurs endocriniens réputés) et du musc de synthèse, potentiellement cancérigènes et toxiques pour le système nerveux5.

Distanciation ou discrimination sociale?

Il n’y a rien à comprendre à la distanciation sociale, ou plutôt, ce qu’il y a à comprendre relève plus de la politique que des règles sanitaires proprement dites.

En effet, on a vu des boutiques et des salles de spectacle s’empresser d’imprimer des marquages au sol qui n’étaient pas sans rappeler ceux de l’école de mon enfance.

Cette "distanciation sociale" a consisté à inculquer la crainte de tous par tous, et à infantiliser la population à des fins que tout observateur consciencieux qualifiera de fort peu démocratiques.

Dans la réalité,, cette distanciation sociale n’a pas du tout été maintenue puisque l’on a continué à nous faire prendre les transports en commun.

Ce qui leur a mis une pression supplémentaire pour «aimer» ce masque qui les empêche de respirer, d’exprimer la moindre émotion, et de faire preuve de la moindre empathie.

Vous aurez bien remarqué que les mieux lotis, eux, pouvaient prendre le vélo sans masque, même lorsque cette «muselière» était obligatoire dehors.

En somme, la distanciation sociale, c’est selon moi un outil de discrimination sociale.

D’ailleurs, vous pouvez voir sur n’importe quel réseau social, que les classes dominantes, durant leurs fêtes, tel l’effroyable gala du MET6, ne respectent pas ni la distanciation sociale ni le masque!

Dois-je rester pour toujours à 2 mètres des gens que j’aime?

Dans certains pays, un mètre de distance ne suffit pas. Il en faut plus! Jusqu’à 2 mètres quelques fois (6 pieds pour les Anglo-Saxons).

Alors, bien sûr, l’industrie paramédicale marche à plein régime. Vous trouverez bien évidemment une étude qui montre que des personnes dans une même pièce, peuvent projeter des gouttelettes de salive et de sueur très loin d’elles.

Mais dans la réalité, aucune étude ne prouve qu’une transmission sérieuse de la maladie se fait par voie aérienne, même en intérieur.

Rappelons encore que la pandémie est avant tout une maladie grippale qui se transmet par contact.

Ses chiffres ont été très exagérés, car établis à partir des tests PCR, qui n’ont pas été conçus pour le dépistage, qui nécessitent un diagnostic médical, et qui pourraient être abandonnés aux Etats-Unis à la fin de cette année, par manque de fiabilité.

Sans compter que les morts de la grippe ont été convertis en morts de la pandémie depuis l’année dernière (vous avez remarqué qu’il n’y a plus de grippe saisonnière?!)

Si vous êtes à risque, évitez simplement les embrassades, et renforcez autant que possible votre immunité notamment avec des compléments alimentaires.

Cesser de voir les gens que vous aimez vous fera beaucoup plus de mal que de bien, dans tous les cas.

Une rééducation indispensable

Oh, mais le gel hydroalcoolique plein de perturbateurs endocriniens ne suffit pas. Pas plus que le masque.

Il est important que vous soyez pleinement "RÉÉDUQUÉ" pour devenir un "citoyen hygiénique"!

Les «recommandations» sont, comme toujours, de deux sortes: les ridicules, et les despotiques.

Ces premières recommandations qui devraient être évidentes pour un enfant de 12 ans, vous les connaissez bien:

  • Ne pas éternuer ni tousser au visage d’autrui.
  • Utiliser un mouchoir pour se moucher
  • Aérer vos lieux de travail et de logement

Ensuite, il y a les recommandations de notre gouvernement.

 

Arrêtez l’amour, c’est dangereux

Le mieux, pour faciliter le travail de prévention, ce serait d’arrêter MAINTENANT de vous parler les uns les autres, au cas où vous vous transmettiez le doute quant à la façon dont on vous traite.

Rappelons que les embrassades sont les gestes élémentaires de la tendresse, et que vous serrez la main en est l’équivalent pour la politesse…

Rappelons également qu’au départ, ce geste de se serrer la main est le signe d’une confiance mutuelle et l’assurance de ne pas porter les armes sur autrui.

Or la politesse et la tendresse permettent des rapports humains qui se passent des écrans, qui ne peuvent être surveillés en permanence, et qui instaurent une confiance entre les individus.

J’espère que vous êtes conscients, désormais, que la confiance entre les individus se manifeste par ces gestes erronés qui représentent une menace pour la santé publique!

Mais je pense que vous l’avez compris: une société "saine" ne peut se passer de méfiance et de surveillance

C’est même criminel d’avoir pu croire, un jour, le contraire!

Voilà pourquoi il est recommandé de ne pas être à plus de 6 à une table, au cas où il vous viendrait une folle envie de vous lever tous ensemble et de demander des comptes à ceux que vous payez pour vous «protéger».

Ah! Le moyen-âge!

Enfin, et vous l’aurez remarqué, il est très important que vous ayez en permanence sur vous l’application du pass sanitaire (qui s’appelait "Tous anti-covid", il y a quelques mois).

En effet, il est essentiel que le gouvernement sache en permanence où vous êtes, quelles sont vos habitudes, et comment vous dépensez votre argent!

Au cas où décidiez de devenir un dangereux contestataire, il saura où vous trouver – un peu comme Al Capone, ou un oligarque d’Europe orientale.

Ne vous détrompez pas, la mafia n’a jamais fait qu’imiter le féodalisme auquel notre société retourne tranquillement.

Le fait de ne rien posséder et d’être en permanence surveillé, ça n’a absolument rien de nouveau.

Ça s’appelle le servage, et c’était la règle pour presque tout le monde, pendant les 1000 ans qu’a duré le moyen-âge en Europe.

A l’époque, tout le monde vivait dans la terreur, et l’on pensait à chaque crise que la fin des temps était proche – rien à voir avec aujourd’hui…

A l’époque, vouloir être indépendant, c’était être un vilain.

A l’époque, pour conseiller les «bonnes pratiques» au peuple (qu’on se gardait bien d’apprendre à lire et à écrire), on sculptait des images sur les portiques des églises – où il était fortement recommandé de se rendre au moins une fois par semaine…

Maintenant, les images sont sur la devanture de chaque boutique! Et on vous répète les bonnes conduites en permanence à la radio et sur les réseaux sociaux… On n’arrête pas le progrès!

Portez-vous bien,

Dr. Thierry Schmitz

Sources:

[1] A Randomized Trial of the Efficacy of Hand Disinfection for Prevention of Rhinovirus Infection Ronald B. Turner,  Janice L. Fuls,  Nancy D. Rodgers,  Heidi B. Goldfarb, Leslie K. Lockhart,  Louise B. Aust  Author Notes Clinical Infectious Diseases, Volume 54, Issue 10, 15 May 2012, Pages 1–5, https://doi.org/10.1093/cid/cis201 Published: 12 March 2012

[2]  https://www.naturalnews.com/047400_hand_sanitizers_triclosan_parabens.html

[3] Pugazhendhi D, Sadler AJ, Darbe PD. Comparison of the global gene expression profiles produced by methylparaben, butylparaben and 17beta-estradiol in MCF7 human breast cancer cells. J Appl Toxicol. 2007;27(1):67-77.

[4]  https://www.cancer-environnement.fr/420-Parabenes.ce.aspx
[5] http://pratique.leparisien.fr/beaute/parfum/conseils-parfum/le-parfum-est-il-dangereux-pour-la-sante-1500008509

 
 
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 13:54

Sciemment, la FDA, l’UE et les autorités étatiques françaises ont autorisé les injections Pfizer qui tuent, d'emblée, 1 160 injectés sur 1 million!

 

Les mortelles injections Pfizer & co qui condamnent à la mort

des millions de personnes en bonne santé

Naturellement cela ne prend pas en compte tous les autres "effets secondaires" qui ne tuent pas immédiatement mais peuvent, par exemple, - comme cela se voit régulièrement - paralyser à vie (fauteuil roulant) ou bien nécessiter l'amputation des membres, etc.

Ceux qui autorisent cela en disant "Les vaccins sont efficaces (ce qui est archi-faux, vu que - ce qui est maintenant reconnu par "tout le monde", y compris par les vaxxinomaniaques! - ils ne protègent ni de la contamination ni de la transmission!) "et sûrs" (ce qui est un énorme mensonge, vu ce qui, de manière indiscutable, apparaît maintenant dans les propres documents de Pfizer!) sont juste des criminels passibles des peines les plus lourdes devant les tribunaux!

 

Contre la décision de la FDA (qui, pour cela, réclamait - pourquoi se gêner?! - pas moins de 50 ans!!!), la justice des États-Unis a quand même ordonné la publication immédiate des documents Pfizer.

Il ne s’agit pas de n’importe quels documents, il s’agit de ceux qui ont servi à obtenir de la part de la FDA, mais également de la Commission européenne et des autorités étatiques françaises (Président de la République, Premier ministre, ministre de la Santé) les juteuses autorisations de mise sur le marché qui rendent milliardaires du jour au lendemain.

Et là ... l’horreur!

Sur 3 mois, seulement 3 mois, les injections Pfizer auraient provoqué pas moins de 1 160 morts par million d’injectés au cours d’essais cliniques de phase 3 (seulement sur 3 mois d’observation, entre le 1er décembre 2020 et le 28 février 2021).

Et ces injections seraient "sans aucun danger" (sic!) selon les hauts fonctionnaires de la Santé publique et tous les politiciens professionnels, qu’ils soient ministres ou parlementaires, y compris ceux de la soi-disant "opposition") (excepté seulement 4 exceptions sur des milliers de politiciens professionnels d’envergure nationale: Jean-Frédéric Poisson, François Asselineau, Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot).

Il s’agit, en l'occurrence, de la mort de personnes jusque-là en bonne santé et qui, selon toute vraisemblance, ne seraient sans doute jamais décédées de l'ainsi dénommé Covid-19!

 

Du jamais vu dans toute l’histoire des médicaments et des vaccins.

C'est du jamais vu dans toute l’histoire des médicaments et des "vaccins": non seulement jamais un produit qui tue autant de personnes n’a reçu la moindre autorisation de mise sur le marché, mais, en plus, les essais cliniques des médicaments sont immédiatement arrêtés et généralement annulés lorsqu’ils provoquent 1 seul décès (le principe étant qu’un médicament doit vous soigner, pas vous tuer, tout comme un «vaccin» devrait vous protéger d’une maladie, pas vous tuer ou vous rendre gravement malade).

Des données de la société Pfizer, lourdement condamnée dans le passé pour «falsifications de données et corruption de fonctionnaires» qu’il faudra impérativement vérifier.

Selon Pfizer cet essai aurait inclus 2 104 000 participants, ce qui peut sembler très exagéré et il serait aussi nécessaire de vérifier tous les chiffres annoncés par Pfizer (qui - rappelons-le - a été, par le passé, condamné à des milliards de dollars d’amendes pour falsifications de données, publicité mensongère et corruption de fonctionnaires et de politiciens).

Comme l'histoire se répète!

 

Mode de calcul pour arriver à ce résultat.

Pfizer annonce 2 104 000 participants à ses essais cliniques de phase 3 qui sont réalisés en double aveugle, ce qui signifie que la moitié des participants reçoivent le produit «actif» et l’autre moitié un «placebo», qui est, en principe, du sérum physiologique (sans que personne ne sache qui reçoit le produit actif ou le placebo).

Toutefois, afin de pouvoir affirmer qu’il n’y a pas de différence significative d’effets indésirables entre le groupe «placebo» et le groupe «produit actif», les laboratoires utilisent souvent comme placebo un ancien vaccin qui provoque des effets indésirables connus - ce qui - un vrai scandale! - est une escroquerie scientifique - qui se transforme en escroquerie médicale et commerciale - lors de l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché).

Le nombre de morts annoncé s’énonce donc sur la base de la moitié des participants, ce qui représente 1 052 000 personnes.

Nous avons donc, toujours selon les chiffres communiqués par Pfizer, 1227 décès de gens bien portants (qui ne seraient sans doute jamais morts à cause de l'ainsi-dénommé Covid-19) sur les 1 052 000 personnes du groupe «produit actif», ce qui fait un ratio de 0.116 %.

Cela donne:

 

11 600 morts pour 10 millions d’injectés, soit 58 000 morts pour 50 millions.

En France, ces 58 000 morts sur les plus de 600 000 annuels ne seraient pas trop difficiles à diluer dans les différentes causes habituelles de la mortalité.

Mais, vu que le nombre de 2 104 000 participants est vraiment très (trop?) élevé, supposons que Pfizer ait considérablement exagéré le nombre de participants à son essai clinique, par exemple en le multipliant  par 10.

Il n’y aurait donc, en ce cas, que 105 200 personnes dans leur groupe «produit actif».

Et là, cela aggraverait considérablement le pourcentage de morts, nous passerions alors en ce cas à 1,16 % de décès par million, soit 116 000 morts par 10 millions d’injectés.

Rappelons que, selon l’étude des données sur les effets indésirables rapportés par lot de produits Pfizer, seuls 5 % des injectés auraient reçu le produit actif, les 95 % restants auraient reçu du sérum physiologique (cela expliquerait qu’ils arrivent encore à cacher les morts en les diluant dans les autres causes de la mortalité).

Même si cela met encore du temps pour arriver, lorsque le scandale des vaxxins covid éclatera au grand jour, les différents scandales antérieurs comme ceux de la vache folle, du sang contaminé, de l'amiante, de la thalidomide, de la dépakine, du médiator, etc., apparaîtront, à côté, comme de la "roupie de sansonnet"!!!

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 21:09

«Les Américains ont peur de mourir... Les gens quittent leur travail, non pas parce qu'ils veulent perdre leur emploi, mais parce qu'ils ne veulent pas mourir à cause du vaccin! ...

Ils disent: "Écoutez, je ne veux pas mourir. C'est la raison pour laquelle je ne prends pas le vaccin". C'est aussi clair que cela.» ~ Dr Peter McCullough.

jdjsjsjsj

Un rapport du Telegraph britannique explique comment le vaccin contre le Covid-19 a entraîné une forte augmentation de la surmortalité. Voici un extrait de l'article:

«Près de 10 000 personnes de plus que d'habitude sont mortes au cours des quatre derniers mois pour des raisons non liées à la Covid, alors que les experts ont demandé une enquête gouvernementale urgente pour savoir si ces décès étaient évitables... Les derniers chiffres du Bureau des Statistiques nationales du Royaume‑Uni montrent que l'Angleterre et le Pays de Galles ont enregistré 20 823 décès de plus que la moyenne des cinq dernières années au cours des 18 dernières semaines. Seuls 11 531 décès concernaient le Covid.»

La mortalité augmente parce que plus de gens meurent. Et plus de gens meurent parce que plus de gens ont été vaxxinés. Il y a un lien entre l'augmentation de la mortalité et le vaccin contre le Covid-19. Naturellement, les médias veulent rejeter la responsabilité des décès sur les «retards de traitement» et «l'absence de soins préventifs». Mais il ne s'agit que d'une diversion. La première cause de décès est l'injection d'un agent pathogène toxique dans le sang sur environ 70% de la population. C'est ce qui provoque la coagulation, les saignements, les embolies pulmonaires, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les décès prématurés. C'est le vaxxin.

«Les chiffres hebdomadaires pour la semaine se terminant le 5 novembre montrent qu'il y a eu 1659 décès de plus que ce que l'on attendrait normalement à cette période de l'année. Parmi ceux-ci, 700 n'ont pas été causés par le Covid.

L'excédent devrait s'accroître au fur et à mesure que d'autres décès seront enregistrés dans les semaines à venir.

Les données de l'Agence britannique de Sécurité sanitaire montrent que, depuis l'été, il y a eu des milliers de décès de plus que la moyenne quinquennale en matière d'insuffisance cardiaque, de maladies cardiaques, de troubles circulatoires et de diabète.

Le nombre de décès chez des particuliers est également supérieur de 40,9% à la moyenne sur cinq ans, avec 964 décès excédentaires enregistrés au cours de la semaine la plus récente, qui s'achève le 5 novembre» [1].

L'augmentation soudaine de la mortalité n'est pas un simple spot sur le radar. C'est un drapeau rouge indiquant une rupture significative dans la tendance des cinq dernières années. Quelque chose a terriblement mal tourné. La vaccination de masse était censée réduire le nombre de cas, d'hospitalisations et de décès. Au lieu de cela, les décès continuent d'augmenter.

Pourquoi?

La réponse à cette question se trouve dans les données elles-mêmes. Comme l'admet l'auteur, il y a eu une forte augmentation des cas d'insuffisance cardiaque, de maladies cardiaques, de troubles circulatoires et d'accidents vasculaires cérébraux. Ce sont précisément les affections auxquelles on pourrait s'attendre si l'on venait d'injecter à des millions de personnes un produit biologique générateur de caillots qui déclenche une violente réponse immunitaire attaquant la paroi interne des vaisseaux sanguins et infligeant de graves dommages à l'infrastructure critique du corps. Donc, oui, la mortalité toutes causes confondues est en hausse, et il est certain qu'elle va encore augmenter à mesure que de plus en plus de personnes sont vaccinées et succombent progressivement aux effets (souvent) différés d'une concoction hybride qui est la pierre angulaire d'un plan maléfique visant à réduire considérablement la population mondiale.

Consultez ce tableau suivi d'un bref commentaire du Dr Claire Craig, pathologiste:

juyhgt

«Depuis l'été, il y a eu deux fois plus de décès que ceux dus au Covid, mais sept fois plus de décès en excès que l'année dernière».

Et voici un autre article de Craig:

«Si vous commencez à la semaine 22 et que vous additionnez tous les décès depuis pour chaque année, alors quelque chose de très anormal se produit cette année chez les hommes de 15 à 19 ans».

hyujk

Ainsi, non seulement plus de personnes meurent, mais la démographie s'est déplacée vers le bas, car des personnes de plus en plus jeunes sont attirées dans le vortex des vaccins. En d'autres termes, le nombre de jeunes gens qui meurent d'un arrêt cardiaque ou d'une myocardite provoqués par un vaccin continue d'augmenter sans qu'on puisse en voir la fin.

Il n'est pas surprenant que la mortalité, toutes causes confondues, soit plus élevée chez les vaccinés que chez les non-vaccinés, ce qui, une fois de plus, permet de remonter à la source du problème, à savoir un «vaxxin mortel» cytotoxique qui supprime le système immunitaire inné, endommage les organes vitaux et réduit de plusieurs années la vie de personnes normales et en bonne santé.

Vous avez peut-être vu l'une des nombreuses vidéos de jeunes athlètes en pleine forme qui sont soudainement morts sur le terrain de jeu ou ont été hospitalisés d'urgence peu après avoir reçu une injection.

Selon Israeli Real-Time News, il y a eu une «augmentation de 500% des décès de joueurs en 2021... Depuis décembre, 183 athlètes et entraîneurs professionnels se sont soudainement effondrés! 108 d'entre eux sont morts!»

«Augmentation de 500% des décès» d'athlètes?!? Que devons-nous penser de tout cela?

Pour commencer, le vaccin contre le Covid-19 n'est pas un médicament. Il est le composant essentiel du plan élitiste d'extermination à l'échelle industrielle. Il est conçu pour infliger des blessures physiques graves aux personnes qui le prennent. Il est choquant que les gens soient si profondément dans le déni qu'ils ne peuvent pas voir ce qui se passe sous leurs yeux. (Pour l'exemple des athlètes, ce sont les personnes les plus en forme de la planète et, pourtant, elles sont terrassées par la mystérieuse substance contenue dans le vaccin). Voici comment le médecin sud-africain Shankara Chetty résume la situation dans une vidéo récente publiée sur Bitchute:

«L'agent pathogène qui cause tous les décès dus à la maladie est la protéine spike. Et la protéine spike est ce que le vaccin est censé produire dans votre corps. ... La protéine spike est l'un des poisons les plus artificiels que l'homme ait jamais fabriqués. Et, le but de cette toxine, est de tuer des milliards de personnes sans que personne ne s'en aperçoive. C'est donc un poison qui a un but précis.» 2

Voilà en quelques mots. Et Chetty n'est pas le seul à lier le vaccin au programme des élites mondialistes qui prévoient d'utiliser la couverture d'une pandémie pour mettre en œuvre leur plan de «gestion de la population». L'ancien vice-président de Pfizer, Mike Yeadon, a exprimé un point de vue similaire il y a quelques jours sur son site Internet. Il a déclaré:

«Nous sommes au milieu du plus grand programme de dépeuplement que le monde ait jamais vu, où la majeure partie de l'humanité agit comme des idiots utiles à ce programme et à sa propre disparition.».

En effet, et nous avons essayé de fournir autant d'informations que possible sur l'agent biologique qui est utilisé pour poursuivre ce programme maléfique, la protéine spike. Dans nos premiers rapports, nous avons transmis les recherches du Dr Patrick Whelan, qui a compris le danger de la protéine spike avant tout le monde. Voici un bref résumé de son analyse tirée d'une lettre qu'il a soumise à la FDA le 8 décembre 2020:

«Je suis préoccupé par la possibilité que les nouveaux vaccins visant à créer une immunité contre la protéine spike du SRAS-CoV-2 aient le potentiel de causer des lésions microvasculaires au cerveau, au cœur, au foie et aux reins d'une manière qui ne semble pas actuellement être évaluée dans les essais de sécurité de ces médicaments potentiels.

... Meinhardt et al... montrent que la protéine spike dans les cellules endothéliales du cerveau est associée à la formation de microthrombi (caillots)... En d'autres termes, les protéines virales semblent causer des dommages aux tissus sans que le virus ne se réplique activement... Le vaccin Pfizer/BioNTech (BNT162b2) est composé d'un ARNm qui produit une protéine spike complète ancrée dans la membrane. Les études sur la souris suggèrent qu'une forme non tronquée de la protéine S1 comme celle-ci peut provoquer une microvasculopathie dans les tissus qui expriment beaucoup le récepteur ACE2.

... il semble que la protéine virale spike... soit également l'un des principaux agents responsables des dommages causés aux organes distants qui peuvent inclure le cerveau, le cœur, les poumons et les reins. Avant que l'un de ces vaccins ne soit approuvé pour une utilisation généralisée chez l'homme, il est important d'évaluer chez les sujets vaccinés les effets de la vaccination sur le cœur... Aussi important qu'il soit d'arrêter rapidement la propagation du virus en immunisant la population, il serait bien pire que des centaines de millions de personnes subissent des dommages durables, voire permanents, à la microvasculature de leur cerveau ou de leur cœur, parce qu'on n'a pas su apprécier à court terme un effet involontaire des vaccins à base de protéine spike sur ces autres organes.».
La FDA fait fi d'un terrible avertissement concernant la protéine spike mortelle », 3

Dès le début, les régulateurs gouvernementaux et leurs alliés de l'establishment de la santé publique ont ignoré (ou censuré) les avertissements de médecins et de chercheurs compétents. Ils ont également ignoré le Dr Byram Bridle, immunologiste et vaccinologue de carrière, qui a été le premier de sa profession à identifier la protéine spike comme «un agent causal spécifique de la maladie», autrement dit «un agent pathogène». Voici ce que dit Bridle:

«Nous savons depuis longtemps que la protéine spike est pathogène... C'est une toxine. Elle peut causer des dommages dans notre corps si elle est en circulation. Maintenant, nous avons des preuves claires et nettes que ... le vaccin lui-même, plus la protéine, passe dans la circulation sanguine.

Une fois que cela se produit, la protéine spike peut se combiner avec les récepteurs des plaquettes sanguines et avec les cellules qui tapissent nos vaisseaux sanguins. C'est pourquoi, paradoxalement, elle peut provoquer à la fois la coagulation du sang et des saignements. Et bien sûr, le cœur est impliqué, en tant que partie du système cardiovasculaire... C'est pourquoi nous voyons des problèmes cardiaques. La protéine peut également traverser la barrière hémato-encéphalique et causer des dommages neurologiques...

En bref, ... nous avons fait une grosse erreur. Nous ne l'avions pas réalisé jusqu'à présent. Nous ne nous sommes pas rendu compte qu'en vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine.»
Expert des vaccins : "Nous avons fait une grosse erreur" 4

Ici encore, nous avons un immunologiste très respecté, avec plus de trois décennies d'expérience à son actif, qui a offert ses recherches éclairées et fondées sur des preuves sur une question qui aurait dû être d'un grand intérêt pour les régulateurs qui prenaient des décisions sur la sécurité à long terme du médicament expérimental qu'ils imposaient à des millions de personnes à travers le pays. Mais il n'y a pas eu d'intérêt du tout. Malgré le fait que la science soutenait ses conclusions, Bridle a été vicieusement attaqué, censuré, traîné dans la boue et forcé de quitter son lieu de travail.

Pourquoi?

Parce qu'il a tiré les mêmes conclusions que le Dr Patrick Whelan. Il n'y a pas vraiment de différence de fond entre les deux, si ce n'est que les commentaires de Bridle ont attiré davantage l'attention des médias, ce qui a fait de lui une plus grande menace pour la stratégie de «vaccination universelle». C'est là son véritable crime: il a découvert la vérité et mis ses conclusions à la disposition du public, l'avertissant ainsi des dangers de la «piqûre mortelle». Pour cela, il a été écrasé.

Depuis, Bridle a fait d'autres déclarations qui devraient inquiéter toute personne dont le cancer est en rémission. Voici ce qu'il a dit lors d'une récente interview:

«Ce que j'ai vu beaucoup trop souvent, ce sont des personnes dont le cancer était en rémission ou bien contrôlé, et dont le cancer est devenu complètement incontrôlable après avoir reçu ce vaccin. Et nous savons que le vaccin provoque une baisse du nombre de lymphocytes T, et ces lymphocytes T font partie de notre système immunitaire et font partie des armes essentielles dont dispose notre système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses; il y a donc là un mécanisme potentiel. Tout ce que je peux dire, c'est que trop de personnes m'ont contacté avec ces rapports pour que je me sente à l'aise. Je dirais qu'il s'agit là de ma plus récente préoccupation en matière de sécurité, et c'est aussi celle qui sera la moins signalée dans la base de données des effets indésirables, parce que si quelqu'un a eu un cancer avant le vaccin, les responsables de la santé publique ne feront jamais le lien avec le vaccinLe Dr Byram Bridle parle» 5

Donc, le vaccin détruit le système immunitaire?

Oui, c'est le cas, et l'auteur Alex Berenson en a apporté la preuve tout récemment dans un article qu'il a publié sur Substack. En voici un extrait:

«... le gouvernement britannique... a admis aujourd'hui, dans son dernier rapport de surveillance des vaccins, que:

"Les niveaux d'anticorps N semblent être plus faibles chez les personnes qui contractent l'infection après deux doses de vaccination". (Page 23)

Qu'est-ce que cela signifie?...

Ce que disent les Britanniques, c'est qu'ils découvrent maintenant que le vaccin interfère avec la capacité innée de votre corps, après l'infection, à produire des anticorps contre non seulement la protéine spike mais aussi d'autres parties du virus...

Cela signifie que les personnes vaccinées seront beaucoup plus vulnérables aux mutations de la protéine spike. MÊME APRÈS AVOIR ÉTÉ INFECTÉES ET AVOIR RECOUVRÉ UNE FOIS...

 
... c'est probablement une preuve supplémentaire que les vaccins peuvent interférer avec le développement d'une immunité robuste à long terme après l'infection.»
URGENT: Les vaccins anti-covid vous empêcheront d'acquérir une immunité complète MÊME SI VOUS ÊTES INFECTÉ ET RÉTABLI» 6

Les observations de Berenson concordent avec les recherches compilées plus tôt dans l'année par des scientifiques des Pays-Bas et d'Allemagne qui:

«... avertissent que le ... vaccin induit une reprogrammation complexe des réponses immunitaires innées qui devrait être prise en compte dans le développement et l'utilisation de vaccins à base d'ARNm... l'équipe de recherche du Radboud University Medical Center et de l'Erasmus MC aux Pays-Bas... a montré que le vaccin modifiait la production de cytokines inflammatoires par les cellules immunitaires innées après stimulation par des stimuli spécifiques (SRAS-CoV-2) et non spécifiques.

Après la vaccination, les cellules de l'immunité innée présentaient une réponse réduite aux récepteurs TLR4 (toll-like receptor 4), TLR7 et TLR8 - tous des ligands qui jouent un rôle important dans la réponse immunitaire aux infections virales ... un domaine encore inexploré est de savoir si la vaccination par BNT162b2 a des effets à long terme sur les réponses immunitaires innées ...

"Cela pourrait être très pertinent dans le cas du COVID-19, dans lequel une inflammation déréglée joue un rôle important dans la pathogenèse et la gravité de la maladie", écrit l'équipe. "De multiples études ont montré que les réponses immunitaires innées à long terme peuvent être soit augmentées (immunité entraînée), soit régulées à la baisse (tolérance immunitaire innée) après certains vaccins ou infections.» La recherche suggère que le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 reprogramme les réponses immunitaires innées» 7

Les conclusions de Berenson s'alignent également sur des recherches de pointe montrant que la protéine spike «entrave considérablement l'immunité adaptative» en empêchant l'ADN de réparer les cellules endommagées. L'article suggère que la protéine spike a en fait «un impact sur le noyau de la cellule, où nous stockons notre ADN, notre matériel génétique de base». Voici un extrait de l'analyse de l'article par Berenson:

«.... nos cellules ont des mécanismes pour réparer leur propre ADN.

Mais - du moins dans les expériences menées par ces deux scientifiques - la protéine spike semble interférer avec nos propres protéines de réparation de l'ADN: "D'un point de vue mécanique, nous avons découvert que la protéine spike se localise dans le noyau et inhibe la réparation des lésions de l'ADN en empêchant le recrutement des protéines clés de réparation de l'ADN, BRCA1 et 53BP1, sur le site des lésions".

Pour être clair, les scientifiques n'ont PAS prouvé que la protéine spike causait ces problèmes chez l'homme, ni même chez l'animal... Néanmoins, à l'heure où les pays avancés qui ont des taux élevés de vaccination par ARNm (et ADN/AAV) voient des hôpitaux exceptionnellement pleins et des taux de mortalité supérieurs à la normale, ils constituent une cause supplémentaire d'inquiétude. Comme l'expliquent les auteurs:

"Nos résultats révèlent un mécanisme moléculaire potentiel par lequel la protéine spike pourrait entraver l'immunité adaptative et soulignent les effets secondaires potentiels des vaccins à base de spike".»
URGENT: Article inquiétant sur l'impact de la protéine spike sur l'ADN et sa réparation

Conclusion: Si le vaccin inhibe effectivement la réponse immunitaire innée de l'organisme, les gens seront beaucoup plus malades à cause des infections saisonnières qui se propagent régulièrement dans la population. Leur chemin vers la guérison sera également beaucoup plus difficile.

Mais plutôt que d'insister sur l'aspect immunitaire, passons aux recherches du Dr Charles Hoffe, qui a été le premier médecin à fournir des preuves tangibles que les vaccins provoquent la formation de caillots sanguins en déclenchant une réponse immunitaire dans laquelle l'organisme attaque la fine couche de cellules qui tapisse les parois des vaisseaux sanguins. Hoffe a constaté que 62% de ses patients vaccinés présentaient des caillots sanguins lors du test de D-dimères. Naturellement, il a été alarmé par ce qu'il a découvert, d'autant plus que le vaccin «provoquait de graves troubles neurologiques, voire la mort». Lorsqu'il a fait part de ses inquiétudes au BC College of Physicians, celui-ci a immédiatement imposé un bâillon et l'a réprimandé dans le but de l'intimider et de le réduire au silence.

Hoffe a été interviewé à plusieurs reprises et fournit toujours un compte rendu détaillé et passionnant de ses découvertes. Lors d'une récente interview, il a prédit que certains vaccinés souffrant de problèmes de coagulation mourraient probablement en trois ans seulement. Voici ce qu'il a dit:

«...une fois que vous bloquez un nombre important de vaisseaux sanguins vers vos poumons, votre cœur doit pomper à une résistance beaucoup plus grande pour faire passer le sang dans vos poumons. Cela provoque une condition appelée hypertension artérielle pulmonaire, qui est une pression sanguine élevée dans vos poumons parce que de nombreux vaisseaux sanguins dans vos poumons sont bloqués. Ce qui est terrifiant, c'est que les personnes souffrant d'hypertension artérielle pulmonaire meurent généralement d'une insuffisance cardiaque droite au bout de trois ans... Et non seulement les perspectives à long terme sont très sombres, mais à chaque injection successive, les dommages s'ajoutent, s'ajoutent et s'ajoutent. Ce sera cumulatif parce que les capillaires seront de plus en plus endommagés.»
Choc: Un médecin prévient que la majorité des patients vaccinés pourraient avoir des dommages permanents au cœur, certains pourraient mourir dans les trois ans » 9

Une fois de plus, il n'y a aucune divergence entre les analyses de Whelan, Bridle et Hoffe. Et si l'objet de leur attention peut varier légèrement, leurs conclusions sont les mêmes. Ces injections expérimentales présentent des risques sérieux pour quiconque se laisse inoculer.

Maintenant, regardez à quel point l'analyse d'Hoffe est similaire à celle du Dr Rochagne Kilian, qui était médecin aux urgences de l'hôpital GBHS jusqu'à ce qu'elle démissionne en signe de protestation. Cette vidéo est particulièrement importante, car elle décrit les symptômes «bizarres» et les affections extrêmement rares qui se présentent maintenant dans les salles d'urgence du monde entier à la suite de la vaccination massive de millions de personnes avec le «vaccin mortel». (J'ai transcrit la vidéo moi-même, il peut donc y avoir des erreurs).

Dr Rochagné Kilian - Alerte sur les vaccins contre le Covid-19 et les niveaux de D-Dimères

Ce que j'ai vu dans mon service d'urgence, surtout au cours des 8 à 9 derniers mois, est lié aux taux de D-Dimères. Nous utilisons les D-Dimères spécifiquement liés aux embolies pulmonaires ainsi qu'aux thromboses veineuses profondes. Les D-Dimères détectent toute thrombose (caillots) dans le corps, mais ils ne donnent pas de diagnostic. Ils vous donnent une base pour aller plus loin et faire une échographie et un scanner pour confirmer ou infirmer la présence d'une embolie pulmonaire ou d'une thrombose veineuse profonde.

La première partie de l'année 2020 a probablement été la plus lente jamais enregistrée dans le service des urgences, mais lorsque nous sommes entrés dans l'année 2021 et que le déploiement de la vaccination a commencé, nous avons constaté une augmentation du nombre d'accidents vasculaires cérébraux, d'accidents ischémiques transitoires et de cas similaires. (Il y avait) certainement un nombre beaucoup plus important de ces personnes qui arrivaient. J'ai fini par faire des tests de D-dimères sur ces personnes et jamais auparavant, dans mon expérience clinique, je n'avais vu des D-dimères et un nombre de personnes avec des D-dimères positifs supérieur à 2000, supérieur à 3000 et supérieur à 5000. Mon expérience clinique me disait qu'il fallait rechercher un gros caillot dans les jambes ou les poumons. Et j'ai fini par faire un scanner sur ces personnes. La plupart d'entre eux, et je dirais même presque tous, ont eu des scans négatifs, ce qui m'a fait penser que s'il n'y avait pas de caillot important dans leurs poumons, le taux de D-dimères était tellement plus élevé que ce que je voyais habituellement qu'il se pouvait que le caillot ne soit pas concentré en un seul mais qu'il s'agisse de multiples micro-caillots répartis dans tout le corps, et il est si facile de passer à côté parce que le scanner ne va pas le détecter.

Les personnes qui sont venues aux urgences étaient toutes des personnes qui avaient reçu leur deuxième injection entre une semaine et quatre mois plus tard. Certains facteurs peuvent influencer le test des D-dimères et vous donner l'impression que le taux est plus élevé que ce qui est attendu dans l'organisme. Cela dit, les patients sur lesquels j'ai effectué des tests de D-Dimères n'avaient pas un niveau positif de 500 ou 400. C'était plus de 3500, plus de 5000 ng/ml. Ce sont donc des résultats significativement positifs sans aucune preuve de la présence d'une embolie pulmonaire. Si je voyais des taux élevés de D-dimères sans diagnostic précis, je devais poser plus de questions.

Une étude a dit de ne jamais ignorer des taux de D-dimères extrêmement élevés. Ils sont spécifiques d'une maladie grave, notamment une thrombose veineuse, une septicémie et/ou un cancer. Même si un taux de D-dimères très élevé est un résultat apparemment solitaire, il faut maintenir la suspicion clinique d'une maladie sous-jacente grave.

Deux conditions se sont distinguées, la première étant la coagulation intravasculaire disséminée, également connue sous le nom de CIVD. La seconde est le syndrome des antiphospholipides. Ces deux pathologies sont liées à une anomalie dans l'initiation ou la rétroaction de la voie de la coagulation, ainsi qu'à la thrombose ou au cycle de la thrombose où les caillots sont décomposés. La CIVD est une situation grave, parfois mortelle, dans laquelle les protéines du sang impliquées dans la coagulation deviennent hyperactives. Il s'agit d'une cascade qu'il est difficile d'arrêter une fois qu'elle a atteint un certain niveau. Certaines conditions déclenchent la CIVD: une septicémie importante, des virus sous-jacents, un traumatisme, une chirurgie majeure, une grossesse et un accouchement. Et des causes moins courantes: réaction à un médicament toxique, réaction à une transfusion sanguine et transplantation d'organes. Il y avait donc un lien entre les produits intravasculaires et une possible CIVD.

La plupart des cas de CIVD sont diagnostiqués rapidement et soudainement, ce qui correspond à la présentation aiguë. Mais il y a des cas où elle se développe progressivement, sur une plus longue période de temps. C'est ce qu'on appelle une forme chronique de CIVD et je dirais même une forme subaiguë de CIVD qui est très facile à manquer. La CIVD chronique peut entraîner une coagulation et une hémorragie simultanées. Les saignements se manifestent par la présence de sang dans les urines, des maux de tête et d'autres symptômes associés aux hémorragies cérébrales, des ecchymoses, une inflammation des rougeurs, des petits points sur les membres, des saignements au niveau des plaies et des saignements des muqueuses, c'est-à-dire des saignements des gencives et du nez. J'ai certainement constaté une augmentation des saignements de nez et des saignements aux sites de blessures antérieures, ulcères, ainsi que des éruptions cutanées inexplicables. Les symptômes et les signes de coagulation du sang étaient des symptômes comme des douleurs thoraciques, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des AIT et des maux de tête liés ou non à des saignements. Ainsi que des symptômes liés à l'insuffisance rénale, en raison de la coagulation des petits vaisseaux sanguins qui vont aux reins. Le syndrome des antiphosphlipides est un type d'affection très similaire. Mais la base du syndrome des antiphosphlipides est un trouble auto-immun, ce qui signifie que le système immunitaire de l'organisme fabrique des protéines - appelées anticorps - qui attaquent par erreur son propre corps ou ses propres tissus. Cela donne à la peau l'effet en cascade du trouble de la coagulation, mais il est lié à un déclencheur auto-immun. En fait, il se présentait exactement de la même manière: hypertension artérielle, dont je voyais beaucoup de cas; premier diagnostic d'hypertension artérielle, crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, accidents cérébrovasculaires transitoires, problèmes de valves cardiaques, maux de tête ou migraines répétés, perte de vision, problèmes d'équilibre et de mobilité, difficultés à se concentrer ou à penser clairement.

L'auditeur avisé commencerait à se faire une idée de ce qu'on nous a dit sur le Covid-19, et il existe des articles de recherche reliant le Covid-19 à une maladie vasculaire sous-jacente. L'un d'entre eux est une étude intitulée «Covid 19; dévoiler la progression clinique de l'arme biologique quasi parfaite de la nature».

Le SRAS-Cov-2, se présentant comme le syndrome du Covid-19, n'était pas une base respiratoire, mais une base vasculaire sous-jacente. qui avait certaines phases d'incubation, la phase pulmonaire, la phase pro inflammatoire, (qui encore une fois entre dans un processus d'inflammation cytotoxique) puis se déplace dans une phase protothrombotique. La Covid-19 est une maladie thrombotique avec des implications pour la prévention, la thérapie antithrombotique et le suivi...

Cette image nous montre certains facteurs de risque, des anomalies homéostatiques, ainsi que des résultats cliniques. Elle indique une augmentation du taux de D-dimères. Elle mentionne également la thromboembolie veineuse, l'infarctus du myocarde et la coagulation intravasculaire disséminée qui est liée à des mécanismes postulés de coagulopathie ainsi qu'à la parthénogenèse de la thrombose dans le Covid-19...

J'ai commencé à poser la question suivante: si nous sommes capables de détecter certaines connexions entre les anomalies vasculaires et le Covid-19, et que nous avons basé le traitement proposé sur la protéine spike, les injections de Pfizer et Moderna, ne devrions-nous pas rechercher des effets secondaires ou des complications similaires à partir de cette même injection?

Si nous imposons certains traitements, nous devons faire preuve de diligence raisonnable pour nous assurer des effets secondaires et des complications, surtout à une époque où il n'y a pas eu d'études à long terme. Et c'est ce qui m'a amené à me concentrer sur les D-dimères.»
Dr Rochagné Kilian - Alerte sur les vaccins contre Covid-19 et les niveaux de D-Dimères» 10

La déclaration de Kilian doit être lue et relue. C'est la description la plus détaillée que nous ayons des machinations mystérieuses et profondément sinistres d'une arme biologique fabriquée en laboratoire qui, en fait, retourne les systèmes vasculaire et immunitaire contre la personne qui a été vaccinée. La coagulation intravasculaire disséminée et le syndrome des antiphosphlipides sont des noms qui sont totalement inconnus des Américains, et pourtant, ces conditions étranges sont maintenant responsables d'un nombre croissant de patients qui souffrent de saignements, de coagulation, de maux de tête, d'éruptions cutanées, d'hématomes, d'hypertension et d'inflammation. Et, dans les cas les plus extrêmes, des douleurs thoraciques, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des problèmes de valvules cardiaques et des hémorragies cérébrales. On ne peut que deviner comment les médias vont tenter de dissimuler ces affections extraordinairement rares et potentiellement mortelles?

Quand Kilian demande:

«Si nous sommes capables de détecter certains liens entre les anomalies vasculaires et le Covid-19... ne devrions-nous pas rechercher des effets secondaires ou des complications similaires de cette même injection?».

Bingo! Si la protéine spike produite par les vaxxins inflige les mêmes dommages internes que le Covid-19, les médecins ne devraient-ils pas s'attendre à voir les mêmes symptômes?

Oui, ils devraient. Et si les symptômes sont les mêmes, alors il y a de fortes chances que les blessures dues au vaccin soient diagnostiquées à tort comme étant le Covid-19.

Pensez-y une minute. Ce serait le scénario parfait pour les gestionnaires de la pandémie et leurs bailleurs de fonds milliardaires qui aimeraient voir la montagne de carnage imminente imputée au virus en déclin plutôt qu'à leur vaxxin mortel.

Et c'est là tout le génie maléfique de la stratégie mondialiste: effacer les empreintes digitales de l'arme du crime avant même que les enquêteurs n'arrivent sur la scène du crime.

La planification de cette escroquerie est tout simplement époustouflante.

  1. « L'alarme grandit alors que les morgues se remplissent de milliers de décès supplémentaires non liés au Covid », UK Telegraph
  2. « Le médecin sud-africain Dr. Shankara Chetty parle de "The Bigger Plan" », Bitchute
  3. « La FDA fait fi d'un terrible avertissement concernant la protéine spike mortelle », La vérité à l'ère du covid
  4. « Expert des vaccins : "Nous avons fait une grosse erreur" », Conservative Woman
  5. « Le Dr Byram Bridle parle », Bitchute, 0:55
  6. « URGENT : Les vaccins anti-covid vous empêcheront d'acquérir une immunité complète MÊME SI VOUS ÊTES INFECTÉ ET RÉTABLI », Alex Berenson, Substack
  7. « La recherche suggère que le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 reprogramme les réponses immunitaires innées », new-medical-net
  8. « URGENT : Article inquiétant sur l'impact de la protéine spike sur l'ADN et sa réparation », Alex Berenson, Substack
  9. « Choc : Un médecin prévient que la majorité des patients vaccinés pourraient avoir des dommages permanents au cœur, certains pourraient mourir dans les trois ans », Infowars ; minute 6:10
  10. « Dr Rochagné Kilian - Alerte sur les vaccins contre Covid-19 et les niveaux de D-Dimères », Bitchute

Traduction: Réseau International

Source: https://fr.sott.net/article/38867-Injection-letale

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 16:08
Les rapports d’effets indésirables VAERS
les plus flippants
 
Introduction de LADVS:
 
Non seulement les vaxxins anti-covid génèrent de nombreuses et graves maladies corporelles mais, en plus ils génèrent aussi de graves perturbations psychiques.
 
Sachant que les vaxxins empoisonnent le sang, en tant que "suc tout particulier" (Gœthe) et que le sang est ce qui, par son irradiation, relie l'âme au corps, il n'est, hélas, pas surprenant que, après l'empoisonnement de leur sang par le vaxx, les personnes dont les histoires sont évoquées ci-dessous, doivent, en plus de tout le reste, expérimenter de telles perturbations psychiques.
 

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) est un programme américain "pour la sécurité des vaccins" (sic!), cogéré par les U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la Food and Drug Administration (FDA).

Il contient des rapports d’effets indésirables détaillés suivant les injections de vaccins Covid-19, voici une sélection des cas les plus flippants.

Âge 31 ans, Pfizer

Le 29/4/21 [vaccinée le 28/04/21], elle a signalé un goût métallique dans sa bouche. Le 30/4/21, elle avait la tête dans le brouillard et des pertes de mémoire. Le goût métallique et le brouillard ont continué jusqu’à la semaine suivante. Le 5/5/2021, elle a déclaré avoir passé une journée avec Dieu et avoir eu plusieurs rencontres tout au long de la journée, au cours desquelles elle a déclaré recevoir des messages de Dieu. Le jeudi 6 mai 2021, elle est restée à la maison avec sa famille et était continuellement préoccupée par la religion, paranoïaque, elle parlait de la journée précédente qu’elle avait passée avec Dieu, elle a mentionné qu’elle avait tremblé toute la journée parce qu’elle était dans le présent de Dieu. Le lendemain, elle n’arrivait pas à rassembler ses idées, sa pensée était désorganisée, elle avait oublié les compétences de base de la vie quotidienne et comment les accomplir. Elle riait et pleurait à des moments inappropriés. Le 7 mai 2021, vers 15 heures, elle a été emmenée aux urgences pour être évaluée. Aux urgences, elle criait et hurlait en répondant à des voix, avait des hallucinations et des délires. Elle a dû être immobilisée physiquement et chimiquement. Ils n’ont pas réussi à la stabiliser et à identifier une cause autre qu’une psychose post-vaccin COVID et elle a été transférée dans un hôpital psychiatrique pour une évaluation et un traitement supplémentaires. Elle y est depuis 6 jours sans aucune amélioration. Elle n’a répondu à aucun traitement.

Âge 14 ans, vaccin Pfizer

Trois jours après la dose 1, administrée le 28/05/21, PT a déclaré ne pas se sentir elle-même. Elle se sentait dans le brouillard et n’arrivait pas à se concentrer sur son travail scolaire. Elle s’inquiétait de ne pas pouvoir terminer l’année scolaire. Nous avons pensé qu’il s’agissait simplement d’un ” burnout “, mais nous savions que c’était un comportement étrange pour PT qui est habituellement très concentrée et n’a aucun problème à obtenir de bonnes notes. Nous l’avons laissée se faire vacciner le 18 juin. Environ 10 jours plus tard, PT a déclaré avoir l’impression que son esprit s’emballait et qu’elle n’avait pas pu dormir pendant 5 nuits. Elle était très anxieuse et avait des crises de panique. Le 4 juillet, PT est venue nous voir et nous a dit: “la seule façon d’arrêter ces pensées est de me faire du mal. Nous avons immédiatement emmené PT aux urgences de l’hôpital. Nous n’avions JAMAIS vu PT dans cet état et elle n’avait JAMAIS eu de telles pensées. Elle se parlait à elle-même, faisait des mouvements étranges et ce comportement effrayant est sorti de nulle part. Ils l’ont gardée toute la nuit et l’ont renvoyée chez elle en l’orientant vers d’autres médecins. Elle a toujours des pensées suicidaires et ne peut pas fonctionner. Nous avons dû annuler tous les voyages, les camps d’été et la retirer du football pour le mois à venir. Il n’y a aucune chance qu’elle puisse participer à quoi que ce soit.

Âge 13 ans, vaccin Pfizer

Environ 8 à 10 heures après avoir reçu la deuxième dose, le patient a commencé à se désintéresser sensiblement de l’activité sociale. Les jours suivants, il a perdu l’appétit et s’est retiré davantage des fonctions sociales, même les plus intimes et celles de la famille immédiate. Plaintes de délires, de voix lui donnant de “mauvaises” pensées et de “mauvaises” visions. Les voix sont soit des “monstres”, soit “un petit garçon”. Nous avons remarqué que lorsqu’il semble se battre avec ces pensées, ses yeux ont tendance à s’éteindre et il remue la bouche comme s’il voulait parler, mais en même temps, il ne le fait pas.

Âge 18 ans, vaccin Pfizer

Le 24 juillet 2021, le patient a ressenti de la colère, a été confus, a fait un rêve terrifiant, a eu des hallucinations auditives, ne pouvait plus bouger, a fondu en larmes et s’est senti très fatigué. Ces événements étaient médicalement significatifs. Le patient a subi des tests et des procédures de laboratoire, notamment un test de dépistage du virus COVID-19, qui s’est révélé négatif à une date non précisée. Le résultat des hallucinations auditives s’est rétabli, celui de la paralysie s’est rétabli le 24 juillet 2021, tandis que celui des autres événements était inconnu. L’évolution clinique a été rapportée comme suit: Je me suis senti très fatigué et j’ai décidé de dormir et ensuite j’ai fait le rêve le plus terrifiant qui soit, qui a commencé très normalement et ensuite j’ai commencé à être capable de ressentir les choses dans mon rêve, ce qui m’a rendu conscient de mon rêve, mais ensuite je me suis réveillé après être mort dans mon rêve d’une manière brutale et horrible. J’ai ensuite entendu la voix de mon tueur (dans mon rêve) qui me disait: “Tu ne t’échapperas pas”. Je sentais sa main pressée contre mon cou et sa respiration. Le patient n’a pas été testé positif au COVID-19 depuis qu’il a été vacciné. Le patient n’est pas inscrit à un essai clinique. Aucune tentative de suivi n’est possible. Aucune autre information n’est attendue.

Âge 20 ans, Pfizer

Le patient a reçu sa deuxième dose du vaccin Pfizer COVID le 13 avril 2021 vers 9h30. Cet après-midi-là, il a commencé à avoir des frissons, des courbatures et des douleurs dorsales. Plus tard dans la nuit, incapable de dormir, il a commencé à avoir des hallucinations visuelles, notamment un démon à sa gauche immédiate, une bougie à l’extrême gauche de sa périphérie, des chaînes, l’obscurité de la pièce et l’impression d’être coincé dans une boucle temporelle. En outre, il a eu des hallucinations auditives, notamment un démon qui criait et des gens qui chuchotaient. Il a pris de l’ibuprofène cet après-midi-là pour ses frissons. Pas d’antécédents psychiatriques connus ni de consommation de drogues. Il a nié avoir des idées suicidaires. Il a des antécédents de douleurs dorsales pour lesquelles il suit une thérapie physique depuis plusieurs mois. Il aime son travail et ne présente aucun facteur de stress particulier. Les examens effectués au service des urgences comprenaient une NFS, des électrolytes, un dépistage de drogues dans l’urine, une ETOH, une procalcitonine et une analyse d’urine. Tous les résultats étaient normaux, à l’exception d’un taux élevé de neutrophiles et d’un faible taux de lymphocytes. Le scanner de la tête était également normal.

Âge 26 ans, Pfizer

La nuit suivant l’injection, j’ai eu de la fièvre et j’ai commencé à avoir des douleurs corporelles, des maux de tête et des frissons. Ensuite, je me suis réveillé dans la nuit et j’ai eu des hallucinations auditives et des délires. Le lendemain, j’étais épuisé, j’avais une faible fièvre et cette nuit-là, j’ai continué à avoir des terreurs nocturnes et des délires. Quelques jours après avoir reçu le vaccin, j’ai commencé à avoir des problèmes digestifs inhabituels, allant de l’ingestion de grandes quantités de nourriture (3 000 à 4 000 calories par jour) à l’absence de faim et à la privation de nourriture. Je continue à avoir des terreurs nocturnes, des cauchemars ainsi que des délires et des hallucinations presque toutes les nuits depuis que j’ai reçu le vaccin. Les symptômes commencent à se manifester aussi pendant la journée, lorsque je suis pleinement éveillé.

Âge 24 ans, Moderna

Le bras s’est immédiatement engourdi; le doigt est devenu bleu et très froid au toucher; plus tard dans la nuit, ~6 heures après la vaccination, j’ai commencé à avoir des hallucinations auditives très effrayantes pour la première fois de ma vie. J’ai entendu mon chat mort hurler pour moi, puis plus tard j’ai entendu ma mère paniquée qui m’appelait à l’aide (lorsque je me suis rendu de l’autre côté de la maison où elle vit, elle dormait profondément et ne m’avait pas appelé); les deux jours suivants, j’ai frissonné toute la journée, je pouvais à peine me tenir debout et j’étais incroyablement nauséeuse. Les deux jours suivants, j’ai eu des frissons toute la journée, j’étais à peine capable de me tenir debout et j’avais des nausées incroyables. À aucun moment, je n’ai constaté de gonflement notable.

Âge 22 ans, Moderna

12-Avr-2021, le patient a fait état d’IDÉE SUICIDAIRE (Mentionné vouloir se tuer) (critère de gravité médicalement significatif), HALLUCINATION AUDITIVE (Trois voix dans sa tête) (critère de gravité médicalement significatif), SENTIMENT ANORMAL (Complètement perdu, il ne savait pas qui il est, où il est)

Âge 20 ans, Pfizer

3 heures après avoir reçu le vaccin, j’ai commencé à avoir de grosses crises émotionnelles. J’ai commencé à avoir des pensées suicidaires, à faire une crise de panique toutes les deux heures et à me sentir très vite dépassée. Les pensées suicidaires ont commencé spécifiquement 6 heures après le vaccin et ont duré toute la nuit et le jour suivant la vaccination.

Âge 23 ans, Pfizer

30/04 – Cinq minutes après le vaccin, je me suis évanouie. J’ai ressenti des tremblements incontrôlables et ma vision est devenue blanche. Je n’étais pas anxieuse avant de recevoir le vaccin et j’ai ressenti de la terreur après. 01/05 – J’ai développé une grave dépression et des idées suicidaires. J’ai signalé à mon entourage que je ne me sentais pas en sécurité. Je n’ai pas reçu de diagnostic de dépression et je n’en ai pas souffert avant de recevoir le vaccin. Je me suis sentie suicidaire, complètement désespérée, anxieuse et j’ai éclaté en sanglots de façon incontrôlable sans qu’il y ait de déclencheur identifiable. 02/05 – J’ai développé une douleur fulgurante dans mes jambes et mes bras. C’était comme une douleur pulsatile, lancinante et lancinante. Je n’avais jamais ressenti une telle douleur auparavant. 03/05 – J’ai développé un goût métallique dans la bouche qui ne pouvait être éliminé par l’eau ou la nourriture. C’était extrêmement perceptible. 04/05 – J’ai eu mes règles une semaine plus tôt que prévu. Je prends des contraceptifs depuis sept ans et je n’ai jamais connu de changement dans mon cycle menstruel. Je n’ai apporté aucun autre changement à mon mode de vie ou à ma santé, à part le vaccin. Mes règles étaient extrêmement abondantes, pleines de caillots et douloureuses. Elles ont duré plus longtemps que d’habitude, jusqu’au 09/05 environ. 16/05 – J’ai eu de nouvelles règles une semaine seulement après les premières. Ces règles étaient tout aussi abondantes et durables. Elles ont duré jusqu’au 21 mai environ. Après le vaccin, j’ai commencé à souffrir de palpitations cardiaques, de crampes dans les jambes et de douleurs aléatoires. Je n’avais pas connu ces symptômes avant le vaccin. Je ne peux pas identifier la date à laquelle ces symptômes ont commencé, mais c’était dans la première semaine suivant la prise du vaccin.

Âge 24 ans, Pfizer

Les problèmes de douleurs thoraciques se sont en grande partie résolus. La chose la plus invalidante après le vaccin a été l’apparition d’un bourdonnement persistant dans l’oreille gauche, qui va et vient dans l’oreille droite. Cela a commencé 2 semaines et 2 jours après la deuxième dose du vaccin Pfizer, et après avoir pris l’avion plusieurs fois, et a commencé à mon retour le 13 avril 2021. Il est resté constant mais s’est légèrement amélioré par rapport à ce qu’il était au début, j’ai fait de l’oxygénothérapie hyperbare (cinq séances d’une heure, espacées d’environ une semaine et demie au cours des deux derniers mois pour voir si les choses s’améliorent). Je dirais que les choses se sont améliorées, mais je suis à bout de patience et de moyens financiers pour continuer à consulter un médecin. Je me sens impuissant, dépressif, ma performance au travail est affreuse et, enfin, je suis plus suicidaire que jamais. Je veux simplement mourir.

Âge 38 ans, Moderna

Hallucinations visuelles (étoiles du télescope Hubble et visage dans les étoiles), incapacité à dormir, douleurs aux articulations des doigts, aux orteils, aux dents, maux de tête, frissons et température corporelle basse de de 37,1 °C, puis de 37,7 °C. J’avais l’impression d’être en train de mourir et d’être piégée dans un cauchemar ou un trip de drogue. Je n’ai jamais pris d’acide mais je crois fermement que c’est ce que j’aurais ressenti lors d’un mauvais trip.

Âge 23 ans, Pfizer

depuis le vaccin obsessions persévérantes de se faire tuer ou de tuer sa famille et autres, idées et fixations suicidaires/euthanistes; hémorragie cérébrale et hémorragie interne; crise d’épilepsie; anxiété; attaques de panique; douleurs lancinantes dans la tête; douleur extrême; délire; sensation que ses jambes n’ont pas d’énergie; inflammation; détérioration du système nerveux; sensation de “ne pas contrôler ses membres”

Âge ?, Pfizer

Hallucinations; délires; pensées intrusives m’ordonnant d’avoir un accident de voiture; mauvaise humeur; anxiété sévère; Ceci est une déclaration spontanée d’un consommateur contactable. Une patiente d’âge indéterminé a reçu une première dose de BNT162B2 (numéro de lot: inconnu), par une voie d’administration indéterminée, à une date indéterminée, en dose unique, pour la vaccination contre le COVID-19. Les antécédents médicaux de la patiente et les médicaments concomitants n’ont pas été rapportés. La patiente a fait part de son expérience très pénible du vaccin. Le soir suivant le vaccin, elle a eu des hallucinations (qu’elle n’avait jamais eues auparavant) d’araignées géantes courant dans la pièce, a eu des délires d’extraterrestres lançant le vaccin, de possession et de gouvernement l’écoutant à travers Alexa. Elle ne fumait pas, ne buvait pas d’alcool et ne prenait pas de drogues. Depuis le vaccin, elle a eu des pensées intrusives lui ordonnant d’avoir un accident de voiture, une mauvaise humeur et une anxiété sévère. Elle n’a pas pu travailler depuis le vaccin, soit plus d’un mois maintenant, et a dû essayer de vivre avec les indemnités de maladie hebdomadaires du gouvernement. Elle prend quatre médicaments différents pour faire face à ces effets secondaires. La suite des événements est inconnue.

Âge 19 ans, Moderna

Depuis qu’elle a été vaccinée, elle ne se souvient plus de choses comme le jour que nous sommes ou si elle a pris ses médicaments; elle souffre d’asthme; elle est incapable de travailler ou de rester seule; elle ne peut pas conduire; elle est hypoglycémique; elle a des crises d’épilepsie/des malaises et elle est tombée de sa chaise; elle ne veut plus vivre/la situation s’est dégradée depuis qu’elle a reçu sa première dose/elle ne peut pas rester seule; elle est dépressive; son cœur bat la chamade/elle a des problèmes cardiaques.

Âge 12 ans, Pfizer

La patiente a déclaré avoir des pensées suicidaires, entendre des voix. La patiente a commencé à se faire du mal après la première dose du vaccin. Après la deuxième dose du vaccin, l’automutilation a empiré et elle est devenue très déprimée.

Âge 25 ans, Pfizer

Il est devenu très confus à propos du temps, est allé dans la salle de bain pour se brosser les dents 2 jours après sa première injection Pfizer et n’a pas arrêté de se brosser les dents pendant 30 heures. Ses parents ont essayé de l’arrêter à plusieurs reprises. Il ne s’est arrêté que lorsque ses parents ont finalement appelé le 911 pour que quelqu’un l’aide à sortir de la salle de bain. Ses gencives saignaient et il boitait un peu à force de rester debout devant le lavabo à se brosser les dents pendant si longtemps. Il a été emmené aux urgences, ses signes vitaux étaient bons, mais il était déshydraté. L’hôpital n’a pas pu expliquer pourquoi il avait fait ça, ce qui se passait dans son cerveau. Il n’a pas non plus pu expliquer pourquoi il avait fait cela quand on lui a demandé. C’était très perturbant pour ses parents et ses frères et sœurs qui avaient l’impression de ne rien pouvoir faire pour l’arrêter. Il a été mentionné qu’il pourrait avoir besoin d’un spécialiste en neurologie. Il s’est amélioré, une fois rentré chez lui. Il semble qu’il soit très confus quant au temps, qu’il ne comprenne pas depuis combien de temps il se brosse les dents et qu’on ne puisse pas le raisonner. Dans la voiture, sur le chemin du retour des urgences avec son père, il a mentionné qu’il devait encore se brosser les dents une fois rentré chez lui. Cela a effrayé son père et son père l’a emmené manger un repas à l’extérieur de la maison et cela a semblé briser la boucle du temps dans la tête du patient. Lorsqu’ils sont rentrés à la maison, le patient n’a plus essayé de se brosser les dents pendant une longue période.

Âge 33 ans, Pfizer

Mon œil gauche s’ouvre et se ferme tout seul, change de focalisation tout seul, parfois mes yeux se croisent et se décroisent aussi, presque comme un tic. Mais, presque comme un robot aussi, mon œil gauche a erré vers un chien et une dame qui passaient devant chez moi alors que j’essayais de regarder la télévision. J’avais l’impression que quelqu’un d’autre contrôlait mon œil à distance.

Âge 69 ans, Moderna

Elle ne dort pas du tout; les mouvements involontaires de ses bras et de ses jambes/son corps sont saccadés; elle a l’impression d’avoir un alien à l’intérieur d’elle/elle a l’impression que quelque chose dans son corps la serre de l’intérieur.

Âge 28 ans, Pfizer

Le patient a vécu les expériences suivantes: “C’est un poison pour mon corps”, “Je me sens mortellement malade”, “Mon corps a du mal à communiquer avec mon cerveau”, “Inflammation de nombreux organes internes”, “Je n’ai jamais ressenti cela de ma vie”. Après avoir effectué des recherches au microscope, je vois des cellules empilées et des dangers de coagulation du sang. En tant qu’être spirituel qui communique avec des entités divines, ceci est à 100% le travail du diable. Non seulement je reçois des douleurs physiques internes, mais je sens profondément intuitivement que c’est un combat spirituel.

Âge 80 ans, Moderna

30/12/2020 vers 2:00 nausées, vomissements, diarrhée et frissons ont commencé. Insomnie pendant 3 jours. La patiente déclare qu’elle se sentait “excitée et fatiguée”. Les bruits la rendaient anxieuse. La patiente déclare que “tout sentait mauvais”. La patiente a eu des hallucinations de voir le diable et des pensées sataniques du 31/12/2020 au 1/4/2021 quand la patiente s’est finalement endormie.

Âge 35 ans, Pfizer

Le 15 juin 2021, le soir de la vaccination, la patiente s’est levée d’un bond de son lit, remplie de peur, et a crié le nom de son mari. Puis elle a violemment vomi sur moi et dans la chambre, avant d’aller dans la salle de bains. Une fois dans la salle de bain, elle a continué à vomir, et elle voyait des esprits d’ombre noirs et des cochons volants ainsi que des visions de la Chine. Elle a prié Dieu pour qu’elle ne meure pas, la patiente a ensuite pris une douche et est retournée se coucher. Environ 2 heures plus tard, cela s’est produit à nouveau, cette fois-ci elle vomissait si fort qu’on aurait dit qu’un diable sortait de son corps. Elle n’avait plus rien à vomir, mais les violents vomissements n’ont cessé qu’au bout de 7 minutes environ. Elle pensait que le voisinage aurait pu entendre, tellement c’était fort et douloureux. Après cela, elle a ressenti une immense tristesse en nettoyant à nouveau son vomi. Elle pleurait de façon incontrôlable, elle ressentait tellement de douleur et de tristesse et elle pouvait entendre les sanglots des victimes du COVID. Les jours suivants, elle a souffert de maniaco-dépression, de pensées suicidaires, de pertes de mémoire et de perte de contrôle de ses impulsions.

Source: https://cv19.fr/2021/10/05/les-rapports-deffets-indesirables-vaers-les-plus-flippants/

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 15:04

Introduction: Plusieurs scientifiques de renom ont repéré une "chose" dans les vaxxins covid. Après examen plus prononcé, il est apparu que cette "chose" est un parasite, une hydre à trois tentacules, appelée "hydra vulgaris". Qui veut se faire injecter ça?

A ce sujet sur la base des observations du Dr Carrie Madej (USA) et du Dr Zalewski (Pologne), Michel Dogna, dans l'une de ses infolettres, apporte les précisions suivantes...:


 

HYDRA VULGARIS

(Transmis par AH2020)
 

Le Dr Carrie Madej, reçue par Stew Peters, semblait clairement ébranlée par ce qu'elle avait vu, après avoir examiné les fioles de "vaxxin" Moderna et de "vaxxin" J & J"                                         

 

Stew Peters: Vous nous avez envoyé ces images et je les ai regardées. Je dois dire que j’ai pris peur, mais de nouveau, je me rends compte que je ne sais pas à quoi j’ai à faire, quand je regarde. Donc, aidez-moi!

Dr Carrie Madej: Tout d’abord, en juillet, un laboratoire local en Géorgie m’a demandé d’examiner le contenu d’un flacon d’injection qu’ils venaient de recevoir. Ce flacon était froid. Il avait déjà été utilisé pour être injecté au moins à un patient. C’était la fin de la journée, et ils allaient le jeter. Ils pouvaient donc en disposer. Ce flacon particulier était une injection Moderna.

J’étais là pour servir de témoin et j’ai disposé le contenu sur une lamelle pour l’observer au microscope ; rien n’a été ajouté à cette solution, rien n’a été dilué, aucun tissu humain n’a été ajouté… Il y avait seulement la lumière blanche du microscope. Et bien sûr avec le temps, le produit ne fut plus réfrigéré, mais à la température de la pièce.

D’abord, cela paraissait juste transparent. Et au fur et à mesure que le temps passait, après 2 heures, des couleurs que je n’avais jamais vues auparavant sont apparues. Il n’y avait pas de réaction chimique qui se passait. C’était brillant, bleu, violet brillant ou jaune, et parfois vert. Je ne savais pas ce qu’étaient ces couleurs. Après avoir fait des recherches sur les matériaux super conducteurs, il peut se faire cela si on envoie des faisceaux lumineux. Les matériaux super conducteurs sont comme un système informatique injectable.

En tous cas ces fibres apparaissaient de plus en plus. Certaines de ces fibres avaient sur elles une structure cubique; il y avait aussi des fragments métalliques, mais pas des fragments métalliques que je suis habituée à voir. Et aussi, au bord de la petite lamelle qui couvrait la grande, toutes les particules et les couleurs essayaient de se déplacer plus vers le bord, et puis il y avait des choses qui grossissaient, qui s’assemblaient. Elles paraissaient synthétiques, et il y avait, disons, un objet particulier, ou un organisme, je ne suis pas sûre de savoir comment l’appeler, d’où des tentacules sortaient, et qui était capable de soulever la lamelle couvrante.

Stew Peters: Est-ce que cette chose était vivante?

Dr Carrie Madej : Oui, on dirait qu’elle peut reconnaître son environnement, qu’elle peut grossir et se mouvoir. Je peux vous dire que ce n’est pas quelque chose que l’on enseigne pendant nos études médicales. Rien vu de pareil en laboratoire, rien que j’aurais déjà vu auparavant. Et j’ai montré cela à des spécialistes du domaine, et ils ne savent pas non plus ce que c’est.

J’ai continué à regarder, regarder sans cesse à nouveau, et un collègue-témoin avec moi.  Nous pensons tous deux que c’est conscient, que cela sait que nous l’observons. Ce n’est qu’une intuition, un ressenti, c’était très perturbant. Et donc, après 2 heures 30, tout a été détruit.

Je me suis dit: peut-être n’est-ce qu’un mirage. Et puis peut-être que c’est seulement dans un flacon.

Or récemment, le laboratoire a pu obtenir un flacon du même fabricant, mais bien sûr, d’un lot différent. J’ai regardé de la même manière au microscope, et une autre structure à tentacules est apparue! Elle était cette fois complètement sous la lamelle du dessus et cette chose ne bougeait pas parce qu’elle n’était pas au bord. Je n’arrivais pas à croire que j’en voyais une autre, avec les mêmes choses, (l’apparition des couleurs avec le temps, les fibres). A ce moment-là, j’ai eu besoin de faire une vidéo où on voit le mouvement, pour que vous puissiez voir cela aussi.

J’ai pu ensuite observer le contenu d’un flacon de Johnson & Johnson. Et il y a certainement une substance qui ressemble à du graphène. Si cela en est ou non, je n’ai pas l’aptitude de les analyser dans ce laboratoire, mais c’est ce que l’on voit. Il y a aussi des substances grasses qui seraient considérées comme de l’Hydrogel dans les deux flacons.

En tout cas, ce que je veux dire, c’est qu’ils nous mentent, J&J nous ment en disant que le produit ne contient pas de nanoparticules lipidiques. Dans le J&J, il y a aussi différentes couleurs qui sont des pastels fluorescents, et puis beaucoup de structures synthétiques, comme des anneaux sphériques… Je décris ce que je vois et si ces choses sont dans ce qu’ils appellent à tort "vaccin", que vont-elles faire sur un enfant?

Remarque MD

Selon des rapports scientifiques officieux, il a été observé au microscope des nano œufs qui ont été placés sous une lampe chauffante – je n’ai pas les détails du temps d’incubation, mais il a pu être observé une éclosion et la naissance de bébés "hydra" à 3 tentacules. Il s’agit donc bien d’un nano animal qui a été élevé pour être introduit dans l’organisme humain – la bestiole s’accroche aux synapses nerveuses et aurait pour mission, d’après mes sources, d’interférer sur le fonctionnement psychique des receveurs en tant que relai de télécommande de programmes venant de l’extérieur (ex: 5G, HAARP, ou autres…).

Le Docteur Zalewski
(sommité polonaise)
a découvert une forme de vie
effrayante
dans le vaxxin
Cominarty
de Pfizer

Parmi les nombreux chercheurs qui s’interrogent sur la composition réelle des vaxx ARNm indirectement imposés aux populations, le Dr Franck Zalewski a découvert au microscope une forme de vie inquiétante dans le vaccin soi-disant contre le Coronavirus qu’il dénomme "LA CHOSE" qu’il a trouvée dans l’un des trois flacons du vaccin Pfizer Cominarty testés. La description de sa découverte confirme totalement les travaux d’autres chercheurs indépendants déjà connus tels les Docteurs Robert Young, Carrie Madej, Zandre Botha, etc., et va même plus loin qu’eux.

On sait maintenant que la composition affichée de la soupe à la Frankenstein des dits vaccins ARNm anti covid, comporte des "oublis" d’importance capitale tels l’oxyde de graphène, la protéine Spike, l’hydrogel Darpa, sans compter la cerise sur le gâteau que sont les cellules de rein de bébés avortés – ceci pour quoi faire? Nous amener doucement vers l’anthropophagie ou le "soleil vert" dans le film du même nom? Allez savoir…

Mais revenons au Dr Zalewski: il est convaincu que cette forme de vie grandira une fois inoculée à l’intérieur du corps des vaccinés, car il a observé qu’en quatre jours d’étude, cette "chose" s’était développée et avait pris du volume. Invariablement de nombreuses questions se présentent à son esprit: Est-ce un "être vivant" inoculé aux vaxxinés dans des sortes d’œufs qui vont éclore grâce à la chaleur de l’organisme? Seront-ils activés dans leur développement grâce à un signal externe envoyé?

Le Dr Zalewski soupçonne que "le graphène contenu dans le vaccin agit comme une sorte de nourriture ou de catalyseur pour "la chose" parce que le vaccin contient les œufs de "la chose" qui semblent éclore en présence de graphène"… les piquouses de rappel seraient en fait des recharges en oxyde de graphène pour nourrir les petits monstres

Prenez le temps de visualiser cette présentation bouleversante du Dr Zalewski:

Il s’agit de VOTRE corps,
de VOTRE santé,
de VOTRE indépendance,
de VOTRE vie!

https://rumble.com/vov7hj-vostfr-oeufs-avec-tentacules-colores-dans-votre-plat-injectable-de-votre-ma.html.

(14,37 min)

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 15:00

APPEL URGENT À TOUS LES CITOYENS:

L’analyse concrète après 9 mois de vaxxination

Covid montre des conséquences dévastatrices!


26.11.2021www.kla.tv/20719

Ces chiffres officiels choquants montrent une augmentation impressionnante de 24 000 % par rapport à la moyenne annuelle de 9,8 décès post-vaccinaux, dans la période qui précède le début des vaccinations contre le Covid-19! Pourquoi l’institut Paul Ehrlich ne tire-t-il toujours pas la sonnette d'alarme?

1. Le bilan choquant de 9 mois du CDC (CDC = Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies).

On constate une augmentation de 9 200 % par rapport au taux de déclaration annuel moyen de 235 décès avant le début des vaccinations contre le Covid-19! Un crime mondial historique de vaccination contre l'ensemble de l'humanité se déroule donc sous nos yeux, qui est encore étouffé de manière criminelle par tous les médias du mainstream. Le «débat sur la vaccination contre le Covid-19» connaît actuellement un développement vertigineux: - La Saxe est le premier État à avoir introduit le pass sanitaire 2G (2G = vacciné ou guéri du Covid) à l'intérieur des restaurants et lors d'événements, excluant ainsi les personnes non vaccinées d'une grande partie de la vie sociale! - Le joueur de football national Joshua Kimmich exprime ses inquiétudes concernant la vaccination contre le Covid-19 et il est ensuite traité comme un «criminel». L'ancien champion du monde de football Paul Breitner ne le laisserait plus jouer. - L'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder exige même qu'on discute enfin d'une vaccination obligatoire pour tous les citoyens. D'autre part, presque personne dans les médias du mainstream n'est autorisé à signaler (et encore moins à discuter publiquement) les décès et les effets secondaires graves survenus en rapport avec les «vaccins contre le Covid-19».

Dans une vérification des faits, déjà 3 mois après le début des vaccinations en avril 2021, Kla.tv a révélé dans son émission «appel urgent au réveil», un bilan choquant des vaccinations contre le Covid-19: Des milliers de personnes meurent après avoir été vaccinées contre le Covid-19. 1.324 personnes âgées meurent dans les maisons de retraite allemandes peu après la «vaccination contre le Covid-19»!

2. 3298 personnes âgées sont infectées dans les maisons de retraite allemandes peu après la «vaccination contre le Covid-19»!

3. Des autorités renommées, telles que l'Institut allemand Paul Ehrlich - PEI en abrégé -, l'Agence européenne des médicaments EMA ainsi que l'agence américaine de protection de la santé CDC ont publié depuis le début de la «vaccination contre le Covid-19» un nombre sans précédent dans l'histoire de la vaccination de décès choquants et d'effets secondaires graves!

Les gens sont très intéressés par ce débat public sur les dommages causés par les vaccins contre le Covid-19, qui a jusqu'à présent été catégoriquement bloqué par les médias du mainstream. C'est ce que montre la réponse à l'appel urgent au réveil d'avril: Grâce à une diffusion active, plus de 2,75 millions de personnes ont déjà vu cet appel au réveil. Par l`engagement d’un seul téléspectateur de Kla.tv, environ 400 000 personnes ont pu être atteintes rien qu'au Japon. Cela a peut-être contribué au fait que la campagne de vaccination contre le Covid-19 au Japon a été arrêtée pour l'instant! Aujourd'hui, nous effectuons une nouvelle analyse concrète sur la base de données beaucoup plus complètes après 9 mois de «vaccination contre le Covid-19»: Quelles sont concrètement les conséquences actuelles de cette vaccination?

1. Les décès et les infections causées par le Covid-19 dans les maisons de retraite ne cessent pas, malgré la vaccination!

Osthofen: Malgré une vaccination complète: plus de 100 personnes ont été infectée ! 13 résidents sont morts à la suite de l’infection. Norderstedt: Sur 76 résidents, 60 ont été infectés - seuls 3 n'étaient pas vaccinés! Plus tard, 6 résidents sont décédés. Schorfheide: 44 résidents ont été infectés malgré un large taux de vaccination! 10 femmes et 1 homme sont décédés! Bad Doberan: Epidémie massive de coronavirus: malgré un taux de vaccination de plus de 90 %, 66 des 83 résidents de la maison de retraite ont été infectés, 6 sont décédés! Oberhausen-Holten: 3 personnes âgées ont dû être réanimées, 3 jours après la 3e vaccination! Une de ces personnes est décédée! Zedelgem/Belgique: Bien que près de 100 % des personnes âgées aient déjà reçu «la piqûre de rappel», 28 résidents tombent malades du Covid-19!

Ces quelques exemples constituent tout au plus la «pointe de l'iceberg» et soulèvent la question urgente suivante: les 2 ou 3 «vaccin » protègent-ils vraiment contre le Covid-19? L’IPE lui-même semble avoir de sérieux doutes à ce sujet, puisqu'il a dû modifier trois fois la description de l'efficacité des vaccins contre le Covid-19 au cours des dernières semaines: 15 août 2021: Les vaccins COVID-19 protègent contre les infections par le virus du SRAS-CoV-2. 7 septembre 2021: les vaccins COVID-19 protègent contre une évolution grave d'une infection par le virus du SRAS-CoV-2. 23 septembre 2021: Les vaccins COVID-19 sont indiqués pour l'immunisation active en vue de prévenir la maladie COVID-19 causée par le virus SARS-CoV-2 De la protection initialement promise contre une infection par le coronavirus, il ne reste donc désormais qu'un vague espoir que les prétendus «vaccins» puissent avoir un effet préventif! Même l’institut Robert Koch (RKI en abrégé) n'ose désormais plus parler d'un effet protecteur de ce qu’on appelle le «vaccin de protection contre la maladie du Covid», car il a retiré de sa page d'accueil, le 2 novembre 2021, la formulation suivante: «La vaccination a un effet protecteur élevé d'au moins 80% contre le COVID-19 sévère, indépendamment du vaccin utilisé.» De même, l'estimation selon laquelle «les personnes vaccinées ne jouent pas un rôle important dans l'épidémiologie» a été supprimée. C'est donc précisément ce qui constituait jusqu'à présent la base des privilèges des vaccinés qui a été supprimé!
 Cela constitue une déclaration de faillite et montre que les personnes vaccinées ont été trompées. L'effet protecteur n'a été que simulé! Manifestement, le PEI et le RKI tentent de sauver la face avec ces modifications, car la vaccination, avec l'augmentation rapide des infections au Covid chez les personnes déjà plusieurs fois vaccinées, met en évidence le manque d'effet protecteur!

2. Bilan choquant sur 9 mois de l'Institut Paul Ehrlich

En l'espace de 21 ans, de 2000 à 2020, un total de 206 décès d'adultes suite à des vaccinations a été signalé au PEI. Cela correspond à une moyenne de 9,8 décès par an. Dans notre cri d'alarme: «Des décès par milliers après la vaccination Covid-19», nous avons déjà indiqué pour le premier trimestre 2021, selon le PEI, 407 décès après une vaccination contre le Covid. Au 30 septembre 2021, le PEI annonçait déjà 1 802 décès après l'administration du vaccin Covid! Extrapolé à l'ensemble de l'année 2021, cela correspond à 2 402 décès. Ces chiffres officiels choquants prouvent une augmentation d'environ 24 000 % par rapport à la moyenne annuelle de 9,8 décès avant le début des vaccinations Covid! Pourquoi le PEI ne tire-t-il toujours pas la sonnette d'alarme? Au lieu de cela, le PEI a même supprimé le point «décès» dans l'aperçu de ses prétendus rapports de sécurité et a dissimulé les décès de manière raffinée dans le texte. Au vu de tels faits, ne faut-il pas conclure à une irresponsabilité inconcevable, voire à une démarche criminelle de la part de cette autorité?

3. Bilan choquant sur 9 mois du CDC


Avant le début des «vaccinations Covid», le CDC a signalé 235 décès en moyenne annuelle entre 2010 et 2020 après l'administration de toutes sortes de vaccins. Le 29 mars 2021, après seulement 3 mois environ de vaccinations Covid, le CDC annonçait déjà 2 509 décès. Après environ 9 mois, le CDC annonce maintenant un nombre incroyable de 17 128 décès au 15 octobre 2021. Extrapolé à l'ensemble de l'année 2021, cela représenterait 21 635 décès! Par rapport au taux de déclaration annuel moyen de 235 décès avant le début des vaccinations Covid, cela représente une augmentation de 9 200 %!

L'émission Kla.tv «USA: plus de décès dus à la vaccination Covid que de décès dus au Covid» montre même qu'aux États-Unis, il y a très probablement eu plus de décès après la vaccination que de décès dus à la maladie du Covid elle-même!

4. Autres faits mis en lumière depuis le 1er appel à la vigilance d'avril, qui exigent un arrêt immédiat de la vaccination

1. Des pathologistes démontrent, sur la base d'autopsies, que la vaccination est à l'origine de la mort dans 30 à 40 % des cas!

2. Des médecins démontrent la présence de graves impuretés dans les vaccins dits «Covid»! Le Japon a arrêté la campagne de vaccination en raison des «impuretés» dans le «vaccin Covid»!

3. Des fausses couches augmentent dramatiquement après la vaccination Covid-19!

4. Contrairement à ce qu'affirment les médias, plus de personnes vaccinées que de personnes non vaccinées doivent être hospitalisées à cause du Covid-19!

5. Un entrepreneur de pompes funèbres britannique témoigne que depuis le début du programme de vaccination Covid, une vague de mortalité sans précédent a commencé. En revanche, les chiffres concernant les décès dus au Covid ont été massivement faussés vers le haut! TOTAL de l’analyse concrète après 9 mois de vaccination: Les chiffres publics choquants des plus hautes autorités comme le PEI et le CDC ont encore une fois explosé de manière dramatique par rapport au cri d'alarme de Kla.tv en avril! Sous nos yeux se déroule donc un crime vaccinal mondial historique contre l'humanité entière; celui-ci est encore criminellement passé sous silence par tous les médias du mainstream. Notre appel au réveil est donc plus urgent que jamais!

5. La grande tromperie de la population par les médias de masse uniformisés Les effets secondaires exorbitants des vaccins cités dans cette émission, allant jusqu'à des milliers et des milliers de décès en relation temporelle étroite avec l'injection Covid contrastent fortement avec la propagande vaccinale quotidienne des médias dirigeants financés par les taxes obligatoires. Comment est-il possible que tous les médias de masse taisent de manière tout à fait irresponsable cette «catastrophe vaccinale» devant le peuple, et bloquent catégoriquement tout débat public? Le fameux virologue Christian Drosten a même récemment déclaré: «Notre réalité est ce que les médias nous reflètent». De cette manière, en tant qu'«agence de publicité pharmaceutique», les médias de masse suggèrent au peuple la réalité d’une vaccination Covid parfaitement sûre.

L’analyse concrète après 9 mois de vaccination Covid révèle cependant une véritable catastrophe vaccinale. Les médias de masse manifestement alignés ont ainsi désinformé et trompé la population de manière tout à fait criminelle.

Appel urgent à tous les citoyens! Chers téléspectateurs, notre appel urgent s'adresse donc une fois de plus à tous les citoyens: aidez-nous à mettre immédiatement un terme au crime vaccinal révélé dans cette vidéo. Cela ne peut être fait que par le peuple, c'est-à-dire par le souverain suprême. Demandez donc aux responsables politiques, aux responsables de la santé publique et aux médecins de rendre des comptes sur les faits choquants révélés dans cette vidéo et exigez une prise de position! De cette manière, il sera possible de lancer un débat public indispensable! Ne laissez plus les groupes médiatiques criminels détenir le pouvoir sur l'information. Utilisez plutôt la possibilité de contacter personnellement les nombreuses personnes de valeur qui sont encore largement ignorantes par rapport à cette catastrophe vaccinale. Étant donné que même les plateformes sociales, comme Youtube, suppriment généralement toute voix critique à l'égard de la vaccination peu de temps après sa mise en ligne, ce rappel à l'ordre urgent ne peut plus être transmis que par voie personnelle, c'est-à-dire de personne à personne.

Partagez donc MAINTENANT cette vidéo éducative avec le plus grand nombre possible d'amis, de collègues de travail et de membres de votre famille en utilisant le lien qui s'affiche. Utilisez tous les moyens à votre disposition, par exemple mail, WhatsApp, Twitter, Vimeo, Telegram ou publiez simplement la vidéo sur Facebook. Aidez-nous à faire en sorte que ce rappel à l'ordre urgent atteigne le plus grand nombre possible de citoyens!

 

de kw./str..

Sources / Liens: Die "Corona-Impfdebatte" https://www.deutschlandfunk.de/coronapandemie-landesweite-2g-regel-in-sachsen-ab-montag.1939.de.html?drn:news_id=1319099
[https://www.deutschlandfunk.de/corona-impfung-podolski-kimmich-wird-als-schwerverbrecher.2851.de.html?drn:news_id=1317847
https://www.focus.de/sport/fc-bayern-paul-breitner-nimmt-sich-kimmich-zur-brust-bei-mir-haette-er-nicht-gespielt-oder-trainiert_id_24380676.html
https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/id_91095622/rekord-infektionen-altkanzler-schroeder-bringt-impfpflicht-fuer-alle-ins-spiel.html
Stopp der Impfkampagne in Japan https://uncutnews.ch/japan-laesst-die-einfuehrung-von-impfstoffen-fallen-stellt-auf-ivermectin-um-und-beendet-Covid-fast-ueber-nacht/
Aussagen von PEI und RKI zur Wirksamkeit der "Corona- Impfstoffen" https://web.archive.org/web/20210815002224/https://www.pei.de/DE/arzneimittel/impfstoffe/Covid-19/Covid-19-node.html
https://reitschuster.de/post/rki-stellt-im-kleingedruckten-corona-kurs-auf-den-kopf-und-keiner-merkt-es/
https://web.archive.org/web/20211101190904/https://www.rki.de/SharedDocs/FAQ/COVID-Impfen/FAQ_Transmission.html
Die aktuellen Zahlen von PEI und CDC zu Nebenwirkungen und Verdachtsfällen PEI https://www.pei.de/SharedDocs/Downloads/DE/newsroom/dossiers/sicherheitsberichte/sicherheitsbericht-27-12-20-bis-30-09-21.pdf?__blob=publicationFile&v=6
CDC https://pressecop24.com/usa-neue-berichte-und-zahlen-ueber-noch-mehr-todesfaelle-nach-Covid19-impfungen
Verunreinigungen im Corona-Impfstoff in Japan https://uncutnews.ch/japan-laesst-die-einfuehrung-von-impfstoffen-fallen-stellt-auf-ivermectin-um-und-beendet-Covid-fast-ueber-nacht/
Zitat Christian Drosten https://www.n-tv.de/panorama/Drosten-kritisiert-Corona-Berichterstattung-article22909525.html?utm_source=pocket-newtab-global-de-DE
 
 
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 12:18

LA PAIX MONDIALE ET LA RESTAURATION ONT COMMENCÉ

 

Le Consortium Mondial pour la Paix et la Restauration des États membres a été officiellement ratifié dans le Hall of Records avec effet immédiat en tant qu'organe de remplacement pour assumer l'autorité précédemment détenue en vertu de la Charte des Nations Unies. Lorsque les organisations internationales précédentes n'ont pas réussi à instaurer la paix sur Terre, un processus similaire a dû avoir lieu.  Le prédécesseur des Nations Unies était la Société des Nations, créée en 1919, après la Première Guerre mondiale, en vertu du Traité de Versailles. Leur objectif principal était «de promouvoir la coopération internationale et d'instaurer la paix et la sécurité». La Société des Nations n'a pas pu empêcher la Seconde Guerre mondiale et a donc été dissoute en avril 1946. 

 
Les Nations Unies étaient une organisation internationale fondée en 1945 après la Seconde Guerre mondiale pour remplacer la Société des Nations par 51 pays déterminés à maintenir la paix et la sécurité internationales, à développer des relations amicales entre les nations et à promouvoir le progrès social, un meilleur niveau de vie et les droits de l'homme.  Depuis leur création, ils ont grandi pour inclure pratiquement tous les pays du monde. Leurs objectifs initiaux étaient et sont toujours essentiels à toute vie sur Terre. La Charte des Nations Unies a été autorisée au sein du World Hall of Records en 1947.
 
Les échecs des Nations Unies sont mis en évidence par les centaines de milliards de dollars qui ont été donnés pour des projets humanitaires. Environ 1,7% de l'argent du projet est allé au propriétaire du projet. De plus, le monde est dans un état perpétuel de conflit, de pauvreté et de division depuis la création des Nations Unies. Pour cette raison, tous les ordres et directives jamais donnés par les Nations Unies ont été officiellement révoqués le 22 novembre 2021. Cette communication a été envoyée et reçue par tous les canaux officiels utilisés pour les communications gouvernementales dans le monde entier. Les modifications apportées à ces archives ont été officiellement enregistrées dans la salle des archives, ce qui aura un impact immédiat sur le financement et les opérations, alors que l'agenda des Nations Unies continue de se dissoudre.
 
La salle des archives détient les archives officielles de toute organisation, traité ou événement historique majeur légalement établi. L'historique enregistré dans le Hall of Records donne de la crédibilité à toute action en justice et lui permet d'être financée par le Global Repository. Ces documents sont censés être rendus publics et être reflétés dans les Archives nationales de chaque pays au fur et à mesure que de nouvelles ordonnances sont ratifiées. Les Nations Unies ainsi que les organisations formées dans le cadre de leur structure mondialiste, notamment le Fonds monétaire international, l'Organisation mondiale de la santé et la Banque mondiale, ont également été dissoutes et leur autorité et leurs privilèges ont été supprimés et enregistrés dans le Hall of Records.

 

L'ÉCHEC DES NATIONS UNIES EST NOTRE SUCCÈS

La crise COVID fabriquée est devenue un symbole des véritables intentions de la hiérarchie mondiale. La structure d'entreprise qui existait sous l'égide des Nations Unies continue de faire pression sur son programme dysfonctionnel, alors que les personnes qui les emploient en ont assez. Une partie du plan raté des Nations Unies consistait à introduire un virus commun et à sensationnaliser la tragédie causée par sa propagation. Dans leur version de la paix, ils devaient réduire la population pour maintenir un nombre contrôlable. Leur objectif était d'unir les gens dans une guerre contre un ennemi commun, ce qu'ils ont effectivement accompli. Mais ils ne s'attendaient pas à ce que les masses se réveillent et se retournent contre eux, plutôt que de les considérer comme des sauveurs.

Dans le passé, les gens étaient limités dans leur accès, leur compréhension et leur opportunité de contribuer de manière substantielle à affecter le changement sur le fonctionnement mondial des décisions prises en leur nom. Même les gouvernements nationaux devaient s'aligner sur la corruption légalisée de l'Ordre pour maintenir et survivre en tant que pays.

LE COLONEL KVACHKOV DIT TOUT

Le plan de pandémie COVID a été révélé très tôt par Vladimir Kvachkov, colonel du GRU, le renseignement militaire russe, titulaire d'un doctorat. In Military Science a exposé la pandémie de COVID alors qu'elle semblait encore être une réalité plausible pour la plupart des gens. Dans une interview publique que vous pouvez voir ici, cela a été autrement effacé d'Internet, il a expliqué le véritable objectif derrière la pandémie de COVID.

Lorsqu'on a demandé au colonel Kvachkov ce qu'il pensait du phénomène de Corona, il l'a immédiatement rejeté comme une véritable pandémie et l'a expliqué du point de vue des «puissances mondiales». Il a expliqué ces concepts en tant qu'initié au sein de la hiérarchie militaire et du renseignement et expert dans le domaine de la stratégie militaire.

En plus des nombreux détails convaincants qu'il a partagés, il a résumé les principes fondamentaux en disant:

«Le premier est le religieux – la destruction de personnes sur Terre, réduisant le nombre de population. Le second est d'établir un contrôle politique sur l'humanité. Le troisième est la déflation financière de cette gigantesque bulle financière. Et la quatrième dimension est l'élimination de leur concurrence géo-économique. Je vous le dis du point de vue d'un officier de la Défense et des Etudes Stratégiques de l'Etat-Major des Armées. C’est mon évaluation de l’épidémie actuelle.»

Ces déclarations ont été faites dans une interview publique le 25 mars 2020, au début de la pandémie mise en scène qui est depuis devenue une mission dévorante pour verrouiller le monde avec des mandats illégaux, forcer le suivi des vaccinations et empêcher les non-conformes d'exister dans société. Cet effort a conduit à la dissolution de la Charte des Nations Unies et, par la suite, leur financement a été suspendu indéfiniment.

Le Consortium mondial pour la paix et la restauration des États membres

Le Consortium mondial pour la paix et la restauration a été établi autour des principes clés énoncés et acceptés dans le Plan mondial de restauration. Les valeurs fondamentales du GPRC incluent l'autonomisation de l'humanité pour créer, grandir et prospérer. Cela nécessitera la publication d'informations clés détenues dans la salle des archives qui révèlent l'histoire précise de cette planète et l'origine et le potentiel réels de nos capacités naturelles.

Le GPRC a été créé pour créer une nouvelle norme d'opérations qui fonctionnera comme un centre transparent pour le développement planétaire, la créativité humaine et l'innovation technologique. L'ère du monde contrôlé par une hiérarchie d'"élite" est révolue. Le monde est à vous et le Global Peace and Restoration Consortium n'est que le début d'un spectre illimité de possibilités que nous créerons ensemble.

L'organe corrompu qui a autorisé l'extermination de l'humanité qui a formé le Conseil de sécurité des Nations Unies a rendu un grand service au monde. Ils ont tenté de se créer une utopie aux dépens du peuple. Cette conspiration mondiale a été si horrible et évidente que le monde secret de la machine de guerre compartimentée a été dévoilé. La crise fabriquée par l'État profond qui a contrôlé les Nations Unies et pratiquement tous les aspects de nos vies, est devenue le catalyseur qui a choqué le monde pour qu'il se réveille d'une transe. Le GPRC est et sera un lieu et une plate-forme qui garantissent que les gens ont toujours une voix, et cette voix sera entendue depuis notre siège à la table.

Source:

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2021 5 26 /11 /novembre /2021 11:04
Slovénie: Une infirmière, lanceuse d'alerte,
dit que les politiciens reçoivent une solution saline
au lieu d'une injection d'ARNm

 

https://i0.wp.com/www.frontnieuws.com/wp-content/uploads/2021/11/slovenia2-644x1024-1.jpg?resize=551%2C876&ssl=1

Une crise a éclaté en Slovénie, un pays d'Europe de l'Est:

Une infirmière dénonciatrice a déclaré au public que des politiciens et d'autres personnes  (personnes âgées) recevaient une solution saline à la place du médicament expérimental ARNm, a écrit le Dailytelegraph.co.nz.

Dans une vidéo publiée sur Facebook, https://www.facebook.com/watch/?v=190515176301913, et qui a auparavant été supprimée (censure) par YouTube, la femme qui affirme être l'infirmière en chef du Centre médical universitaire de Ljubljana, qui reçoit et gère les flacons pour les politiciens, a démissionné et a ensuite tenu une conférence de presse pour dénoncer ce scandale.

Au cours de la conférence, elle a montré des codes sur les flacons, chacun contenant le chiffre 1, le chiffre 2 ou le chiffre 3 dans le code, puis a expliqué la signification de ces chiffres:

- Le numéro 1 est le placebo, une solution saline.

- Le numéro 2 est l'ARNm classique.

- Le numéro 3 est un morceau d'ARN contenant l'oncogène, lié à l'adénovirus, qui contribue au développement du cancer.

Elle a déclaré que ceux qui reçoivent le flacon numéro 3 développeront un cancer des tissus mous dans les deux ans suivant l'injection!!!

Elle dit qu'elle a personnellement été témoin de l'inoculation de tous les politiciens et magnats et que tous ceux qui ont reçu le flacon numéro 1 déclarent avoir reçu la solution saline, un placebo.

Cela explique notamment pourquoi c’est la même personne qui administre le «vaccin» aux politiciens, lorsqu'ils se font prendre en photos pour les médias.

https://www.frontnieuws.com/crises-in-slovenie-klokkenluider-verpleegkundige-zegt-dat-politici-zoutoplossing-krijgen-in-plaats-van-mrna-prik/

Commentaires: Conseils aux "vaxxinés" (Rappel: Il ne s'agit nullement de vaccins au sens scientifique et légal!): Vérifiez tout de suite le code du ou des "vaxxin(s)" que vous avez reçu(s)!

1) Si vous avez eu la "chance"  de recevoir un ou des soi-disant(s) "vaxxin(s)" codé(s) 1: pas de problème, probablement ne vous protège-t-il de rien, mais au moins ne vous cause-t-il aucun problème (comme disait Hippocrate: "Primum non nocere!")! Remerciez le Ciel de votre "chance", et tirez la leçon de l'histoire: Refusez catégoriquement toute nouvelle injection! Vous n'aurez, en effet, peut-être pas autant de "chance" la prochaine fois! ("Errare humanum est, perseverare diabolicum!")

2) Si vous avez reçu une ou plusieurs injection(s) codée(s) 2, vous avez déjà reçu un produit, réalisé à partir de cellules de bébés avortés, à fort pouvoir de nuisance, contenant de nombreux poisons (protéine spike, oxyde de graphène, hydrogel DARPA, etc.). Si vous voulez vivre lontemps et en bonne santé, vous devez entreprendre votre désintoxication au plus tôt. Différents protocoles existent: NAC, gluthation, di-oxyde de chlore, suramine (infusions d'aiguilles de pin sylvestre), ivermectine, etc. Prenez contact avec des spécialistes, comme, par exemple, pour le di-oxyde de chlore, le Dr Kalker. Vous aussi, bien sûr, refusez catégoriquement toute nouvelle injection! Chacune est plus dévastatrice que la précédente! Si vous avez survécu jusque là, vous n'aurez, en effet, peut-être pas autant de "chance" la prochaine fois! ("Errare humanum est, perseverare diabolicum!") Par exemple, des injectés à deux doses succombent à la troisième!

3) Si vous avez reçu un produit codé 3, cette situation pourrait être la pire, car, selon le témoignage de cette infirmière slovène (qui reste à confirmer), en plus des poisons déjà inclus dans le (faux) "vaxxin" "normal" (voir cas n°2), il y aurait, encore en plus, dans le soi-disant "vaxxin", un oncogène - c'est-à-dire "un gène dont l'expression favorise les tumeurs".

Selon Wikipédia, après activation d'un ocongène, "dans tous les cas, l'on obtient un produit hyperactif qui stimule la division cellulaire de sorte qu'elle échappe à la régulation normale", de sorte que, selon cette infirmière slovène: "ceux qui reçoivent le flacon numéro 3 développeront un cancer des tissus mous dans les deux ans suivant l'injection".

Ce pronostic peu engageant ne veut naturellement pas dire que même en ce cas il n'y ait plus rien à faire! Là encore, bien évidemment, s'abstenir impérativement de toute dose supplémentaire!!! Tous les protocoles ci-dessus évoqués valables pour le code 2 sont, bien sûr, aussi valables pour le code 3 et sont déjà à mettre immédiatement en place, mais, peut-être, encore en plus, un processus spécifique de désactivation de l'oncogène pourrait être requis? Il convient donc ici de demeurer attentif aux travaux des authentiques chercheurs jusqu'à ce qu'il y en ait un ou plusieurs qui trouvent une ou des solutions. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir!

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2021 1 22 /11 /novembre /2021 09:48

Vaxxinés[1], étiez-vous d’accord

pour être micro-pucés?

Pourtant, c’est déjà fait!

Vous avez reçu une, deux ou trois doses? Êtes-vous déjà micropucé(e)/nano-tracé(e)? Comment le savoir? Voici une petite expérience qui, si elle est positive, devrait rapidement vous convaincre

http://

Tout d’abord, il convient de savoir que:

  • Chaque vaxxiné micro-pucé émet un code alphanumérique de 12 caractères composé de chiffres et de lettres séparés par deux points. Ce code est unique et constitue son «identité numérique».

  • Le code alphanumérique de chaque vaxxiné est détectable avec un appareil Bluetooth tel qu’un simple Smartphone.
  • Toutefois, la vérification du statut de micro-tracé d’un vaxxiné requiert un smartphone ad hoc.
  • Ces codes alphanumériques ne sont, en effet, visibles qu'avec certains smartphones, Samsung, Asus et autres.
  • Les IPhones ne les affichent pas, ni certains téléphones chinois. 
  • Les smartphones plus anciens sont plus sensibles, de sorte qu’ils sont capables de détecter ces codes alphanumériques uniques sur plus de 20 mètres.

Par conséquent, avec un simple Smartphone courant, par exemple de marque Samsung, il est possible de procéder à la vérification.

Comment procéder?

Si vous êtes le vaxxiné à tester, vous pouvez, pour commencer, avoir recours aux services d’un non vaxxiné en possession d'un smartphone qui détecte ces codes. Il ne doit avoir sur lui aucune montre connectée ou autre dispositif Bluetooth (comme une oreillette).

Si vous êtes l’expérimentateur, voici comment procéder:

  • Afin de ne pas polluer l'expérience, placez-vous dans un endroit naturel (un champ, une clairière) ou au milieu d'un parking non-fréquenté, à l'air libre, sans personne de physiquement présent dans un rayon de 40 mètres.
  • Lancez une première recherche de nouveaux périphériques Bluetooth sur votre smartphone, afin de vérifier qu'aucune adresse MAC n'apparait.
  • Ensuite, faites signe à votre ami vaxxiné, initialement situé en dehors du périmètre, afin qu'il vous rejoigne à l’intérieur du périmètre, et relancez une nouvelle recherche périphériques Bluetooth sur votre smartphone.
  • S’il est bien vaxxiné avec un véritable vaxxin à ARNm, son adresse MAC unique va alors apparaitre sur l’écran de votre smartphone.
  • Demandez-lui ensuite de retourner là où il était au début de l’expérience, son adresse MAC va disparaitre.
  • Relancez régulièrement la recherche, dès qu'elle s'arrête.
  • Vous pouvez recommencer avec différents vaxxinés.
  • À chaque fois, communiquez l'adresse alphanumérique apparaissant sur votre écran à votre ami, elle est unique et correspond dorénavant à son identité numérique.

L'expérience a été répétée de nombreuses fois avec des vaxxinés Pfizer et Moderna, et il semble que de rares supposés vaxxinés ne renvoient pas de code, même après deux vaxxinations. Pourquoi? Il peut possiblement y avoir plusieurs causes, mais la plus vraisemblable et/ou la plus courante sera que le supposé vaxxiné aura, jusque-là, reçu un simple placebo (solution saline).

Les lots de placebos sont vraisemblablement insérés dans les lots de vaxxins distribués pour au moins deux raisons:

La première raison pouvant être de diminuer la quantité d’effets secondaires immédiats, de sorte à ne pas d’emblée susciter une trop forte opposition aux vaxxins pouvant compromettre l’opération de nano-traçage de masse (ce qui pourrait être l’objectif principal de l’opération).

La deuxième raison est que les concepteurs ont dû prévoir des lots de placebos afin qu’eux-mêmes et leurs complices ne puissent être victimes de ce qu’ils destinent aux autres (le petit peuple!) lors des opérations de propagande au cours desquelles, devant les caméras, ils font semblant de se faire injecter un «vaxxin» destiné aux citoyens ordinaires, alors qu’ils reçoivent (s’ils reçoivent vraiment quelque chose!) une simple solution saline.

Concernant l’expérience de vérification, un vaxxiné peut, bien sûr, aussi réaliser seul cette expérience, dans les mêmes conditions, sauf que, lorsqu’il lancera la recherche des périphériques Bluetooth, bien évidemment, le même code apparaitra toujours, partout où il se trouve, ce code qui lui a été attribué lors de sa vaxxination et étant désormais le sien, étant unique au monde. Comme un numéro de sécurité sociale mais directement implanté dans son corps!!! Et impossible de s’en débarrasser ou de s’en séparer, ne serait-ce que temporairement!

Comment un vaxxiné peut-il ainsi être implanté avec une micro-puce?

La technologie des micro-puces intelligentes permet de réaliser des puces d'un dixième de millimètre, voire moins, comme le précise le fabriquant Hitachi (https://thefutureofthings.com/3221-hitachi-develops-worlds-smallest-rfid-chip/). 

La taille de ces puces permet leur injection à travers une aiguille de seringue sans le moindre problème.

http://

Remarque: Les flacons servant à la vaxxination contiennent, en général, plusieurs doses, sur le plan technique il n'est donc pas possible de diluer les puces dans le liquide vaxxinal lui-même, il y aurait risque d'en aspirer plusieurs en même temps ou alors pas du tout.

Pour l’insertion de la puce dans le corps du vaxxiné, une micropuce unique est probablement placée à l’intérieur des seringues ou des aiguilles, qui sont fournies spécifiquement pour la vaxxination.

 

http://

Lors de l'aspiration du liquide vaxxinal, la micro-puce située à l'intérieur de la seringue ou de l'aiguille, se dilue dans le liquide et est ensuite injectée avec le produit, dans le muscle.

Fonctionnement

Tant que la micro-puce reste dans la seringue, elle est inactive, mais dès son contact avec le liquide injectable, il se produit une activation radio-électrique de la micropuce.

Qu’y a-t-il donc dans le liquide vaxxinal? De façon maintenant établie (voir les liens ci-dessous), les vaxxins ARNm, entre autres, contiennent de l’oxyde de graphène (produit n’ayant rien à faire dans un vaccin normal!):

https://www.europereloaded.com/graphene-videos/

https://truth11.com/2021/08/23/is-toxic-graphene-oxide-everywhere-videos/

http://artdevivresain.over-blog.com/2021/11/qu-y-a-t-il-dans-les-vaxxins-qu-en-est-il-des-vaxxo-bebes-dr-astrid-stuckelberger.html)

http://echelledejacob.blogspot.com/2021/06/dangerosite-des-vaccins-covid.html

http://thesesups.ups-tlse.fr/3796/ (éco-toxicité et géno-toxicité du graphène)

http://xochipelli.fr/2021/08/une-pandemie-doxyde-de-graphene/

https://qactus.fr/2021/07/26/important-voici-une-explication-detaillee-quest-ce-que-loxyde-de-graphene/

https://rumble.com/vkipvb-comment-degrader-loxyde-de-graphene-version-franaise.html

https://lafinducovid.com/michel_dogna_graphene_vaccin

Beaucoup qui réfléchissent essayent d’expliquer la présence de ce graphène dans le vaxxin, lui attribuant des propriétés toxiques, ou même une forme d'intelligence qui agirait sur la physiologie du corps. Sa toxicité est certes connue, mais elle serait plutôt un effet collatéral chez certains, non recherché par les «scientifiques» ayant élaboré le «vaxxin». Ce sont plutôt les propriétés électriques du graphène qui justifieraient sa présence dans le vaxxin.

En effet, au contact du graphène, la puce s'active électriquement et émet son signal Bluetooth, avec son code unique de marquage. Cependant, l'élimination progressive du graphène, par les mécanismes naturels du corps, nécessiterait une ré-injection régulière de graphène, afin de maintenir la puce active, d'où la nécessité de rappels «ad vitam æternam», par exemple, tous les six mois.

Lors d'injections multiples, plusieurs puces se retrouvent donc dans un même corps, et la première puce injectée doit donc désactiver les puces suivantes, tout en mémorisant le nombre d'injections, afin de conserver l'identité unique du sujet inoculé.

Pourquoi les vaccins chinois et russes ont été prohibés en Occident?

Des tests ont été pratiqués en Ukraine et en Russie et les vaccins SputnikV et Sinopharm ne renvoient aucune adresse MAC avec la recherche Bluetooth. Soit ils ne permettent pas le marquage numérique, soit ils utilisent une norme radio autre que le Bluetooth.

Pourquoi violemment  imposer  cette vaxxination inefficace?

La véritable  raison d’être de la vaxxination imposée n’a, bien évidemment, que peu – voire rien – à voir avec le coronavirus et la maladie appelée «COVID-19». Même si, bien évidemment, le site de l’OMS dit autre chose («COrona VIrus Disease, apparu en 2019»), le véritable sens occulte du mot inventé pour la circonstance «COVID 19» est: «Certificate Of Vaccination IDentification by Artificial Intelligence» (19 correspondant à la première et à la neuvième lettre de l’alphabet; 1=A; 9=I), donc, en français: «Certificat Officiel Vaxxinal d’IDentification par Intelligence Artificielle».

Afin de mettre en place l'identité numérique et le contrôle total des populations, chaque «être humain» (ou ce qu’il en reste!), au moins dans les pays occidentaux, doit posséder une identité numérique.

Contrôle des populations

Quand la totalité des populations sera vaxxinée/pucée, l'ensemble des systèmes de contrôle sera activé, à travers des lecteurs de puces discrets, placés dans tous les lieux publics, des objets connectés et tout autre système permettant de détecter les puces Bluetooth (Smartphones, télévisions, PC, tablettes, électroménager connecté, capteurs divers et variés...). Ces "détecteurs" renverront l'information de votre présence partout où vous vous rendrez, dans les rues, y compris chez vous.

Ces micro-puces ne permettent pas directement le suivi GPS, qui est système gourmand en énergie et nécessitant une antenne conséquente. Votre géolocalisation sera réalisée indirectement, au moyen des informations sur votre présence, communiquées par la multitude des appareils communicants, qui vont envahir votre vie, si ce n'est déjà fait.

Et la 5G, dans tout ça?

Les antennes 5G ont la capacité de balayer une zone, tel un radar, et d'identifier simultanément les propriétaires des GSM présents dans leurs champs.  Cette capacité reliée aux informations renvoyées par la détection de votre puce, permettra, en fonction de contraintes qui vous seront imposées (interdiction de se rendre dans tel endroit, de circuler en voiture, d'entrer dans un hôpital ou un supermarché...), de vous localiser avec certitude et précision, et de déclencher une «alerte», avec placement de votre code d'identification numérique en liste noire.

Vos comptes en banque, votre permis de conduire, votre carte vitale pourront être immédiatement désactivées et les "forces de l'ordre" seront immédiatement prévenues en vue de «neutraliser» le dangereux «déviant».

Toute personne qui ne possèdera pas de puce valide, ou en fonctionnement, sera facilement localisée, puisque l'antenne 5G essayera de corroborer votre position avec celle renvoyée par les détecteurs locaux. Vous serez donc considérés comme un asocial ou un terroriste et arrêté, afin d'être inoculé de force, après un séjour de «rééducation» dans un établissement d’«éducation à la citoyenneté». Bref, à peu près le sort déjà réservé aux Ouighours en Chine!

C’est pour quand?

Nous y sommes déjà, la chasse aux non-vaxxinés est déjà lancée, les faibles devront céder, de gré ou de force, afin que ce vaste plan de contrôle des populations soit mis en place. La technologie est disponible et va rapidement être effective. Avant deux ans, les vaxxinés vont découvrir, hébétés, qu'ils se sont faits pucer sans même s'en rendre compte!!!

La perte de la condition humaine

Depuis que cette soi-disant «vaxxination» mondiale a été imposée à coup de corruption, de propagande et de lois scélérates anti-constitutionnelles, beaucoup d’êtres humains non avertis, {trop} confiants, voire crédules ou naïfs, et probablement insuffisamment forts en eux-mêmes pour pouvoir résister à une telle pression politico-médiatique, ont déjà succombé au piège machiavélique qui leur a été tendu. L’enjeu n’est rien d’autre que la perte de leur condition humaine, de ce qui, jusque-là, faisait d’eux un véritable être humain.

D’ores et déjà, la question se pose de savoir s’ils n’ont pas déjà été transformés en OGM (devenant ainsi la propriété industrielle des détenteurs des brevets des vaxxins!), car les «vaxxo-bébés» (bébés nés de parents vaxxinés) aux yeux noirs présentent déjà de surprenantes caractéristiques jusqu’ici encore jamais vu chez des bébés. Quelle sorte d’«êtres humains» (ou «inhumains») vont-ils devenir? Quel est l’avenir de l’humanité?

Alors, si vous ne voulez pas devenir des cyborgs (croisement de l’être humain et de l’ordinateur), c’est-à-dire des machines vides au seul «service» du «nouvel ordre mondial» et de ses dirigeants psychopathes, loin de toute véritable condition humaine, réveillez-vous!, cessez de vous laisser injecter avec ces poisons transgéniques!!! Chaque nouvelle dose vous remplit (entre autres poisons, comme la spike synthétique!) d’oxyde de graphène et d’hydrogel DARPA, réactive votre micropuce vous reliant à la matrice artificielle et (ainsi que Rudolf Steiner l’avait déjà annoncé en 1917) vous coupe de votre âme et vous éloigne de la véritable humanité! C’est de vous dont il s’agit ici, de votre «je» réel. Les mondialistes vaxxino-maniaques veulent vous déconnecter de votre être réel et vous transformer, via leurs poisons appelés «vaxxins», en véritables zombies.

Est-il encore possible d’éviter cela? Si oui, comment?

Le «plan» des mondialistes génocideurs et esclavagistes est, hélas, en cette fin d'année 2021, déjà bien avancé. Dans chaque pays et à l’échelle de la Terre, cela se mesure au pourcentage de «vaxxinés». Une surmortalité mondiale dus aux «vaxxins covid» a déjà été déjà observée: https://michelduchaine.com/2021/11/21/surmortalite-dans-le-monde-entier-due-aux-vaccins-contre-le-covid/ Comment tout cela va-t-il finir? Est-ce la fin de l’humanité?

Le fait qu’un code alphanumérique soit présent chez les vaxxinés ARNm a déjà été confirmé par huissier à l’initiative de Maître Carlo Alberto Brusa, avocat et président de l’association Réaction19: https://gettr.com/post/ph4a1ya9c9. La constatation juridique du fait que les vaxxinés sont numériquement tracés (ce qui – bien évidemment! – est totalement illégal!) pourrait ouvrir la voie à des recours devant les tribunaux

Tous les vaxxinés ainsi, à leur insu, malgré eux, abusivement raccordés à l’Intelligence Artificielle, sont donc invités, avant de devenir des grenouilles totalement cuites, à déposer des millions de plaintes, afin que la peur, enfin…, change de camp et que les vrais coupables soient recherchés et condamnés pour leurs monstrueux crimes et ainsi empêchés de nuire encore davantage!!!

Conclusion

L'avenir de l’humanité est donc dans les mains des «ADN Free», les non-vaxxinés, seule leur détermination à résister à ce crime mondial peut encore stopper cette folie de l'oligarchie mondialiste, ces malades congénitaux, qui doivent, au plus tôt, définitivement être mis hors d’état de nuire!

Cela ne pourra se faire que par le réveil massif des citoyens prenant enfin conscience de l’immensité des torts qui leur ont déjà été causés. Que leur légitime colère s’oriente non vers non vaxxinés demeurés lucides au cours du déferlement totalitaire et de la propagande politico-médiatique mais vers les véritables fauteurs de troubles: les politiciens corrompus ayant vendu leur âme au «nouvel ordre mondial» et leurs complices médiatiques ayant complètement dévoyé – par leurs mensonges et leurs omissions délibérées – la profession de «journaliste» et son code de déontologie.

Une fois cette indispensable prise de conscience faite et l’erreur (due à la paresse de réfléchir par soi-même) de la soumission inconditionnelle reconnue par ceux qui se sont laissé abuser, de nombreux véritables chercheurs pourront orienter leurs travaux en direction des possibles solutions naturelles en vue de contrer les effets délétères et mortifères des vaxxins et de la micropuce de traçage dans les corps humains déjà contaminés. Ainsi peut-on espérer pouvoir encore sauver une part importante de l’humanité, et surtout la véritable condition humaine que des psychopathes milliardaires s’efforcent présentement de définitivement lui voler! Humanité, de ton mortel sommeil, réveille-toi!

 

Références:

http://artdevivresain.over-blog.com/2021/11/vaxxination-et-affichage-sur-les-smartphones-d-un-code-alphanumerique-unique.html

https://michelduchaine.com/2021/11/21/surmortalite-dans-le-monde-entier-due-aux-vaccins-contre-le-covid/

https://planetes360.fr/culte-des-vaccins-et-declin-de-la-spiritualite-le-point-par-rudolf-steiner-en-1917/

https://gettr.com/post/ph4a1ya9c9

https://qactus.fr/2021/11/15/maitre-carlos-alberto-brusa-avocat-et-president-de-lassociation-reaction19-a-fait-confirmer-la-presence-de-code-alphanumerique-chez-les-vaccines/

 


[1] Note explicative: Un «vaxxiné» (avec deux x) est quelqu’un qui a été injecté/inoculé avec un soi-disant «vaccin» à ARNm (qui, en réalité, n’est pas un vaccin mais une «concoction génique»). Cela permet tout de suite de le distinguer de quelqu’un ayant reçu un véritable vaccin.

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 21:53

Seuls les "sangs purs" survivront
au vaxxin 

L'holocauste des radiations va
 maintenant se déchaîner

Le vaxxin («anti-covid»), en supprimant le mécanisme naturel de réparation de l'ADN dans le corps - connu sous le nom de «NHEJ», ou «Non Homologous End Joining» (Assemblage d'Extrémité Non Homologue) - rend les gens très sensibles aux mutations cancéreuses dévastatrices, même lorsqu'ils sont exposés à de très faibles niveaux de rayonnement ionisant, comme, par exemple, lors d’une exposition au Soleil ou lors d’une exposition à une mammographie.

Avec la suppression du «NHEJ» par la protéine de pointe (protéine spike), le corps ne peut plus réparer son ADN endommagé et les cellules subissent une mutation incontrôlable, dévastant tout le corps et provoquant la désintégration génétique de l'organisme.

Une fois que les êtres humains d'une planète sont largement injectés avec le vaxxin contre le covid, les mondialistes peuvent déclencher un accident nucléaire (ou un terrorisme nucléaire) pour répandre des radiations à travers toute la planète. Alors que des personnes normales et en bonne santé peuvent réparer les dommages à leur ADN causés par de faibles niveaux d'exposition aux rayonnements ionisants, les personnes vaxxinées ne peuvent, quant à elles, parvenir à effectuer ces indispensables réparations.

Ainsi, les taux de cancer monteront en flèche chez les vaxxinés, et lorsqu'ils mourront, les décès pourront être imputés au cancer plutôt qu'aux vaxxins.

En outre, il est très peu probable que les individus vaxxinés qui ne seront pas tués par les cancers soient encore capables de produire une progéniture viable en raison des dommages causés par les radiations à l'ADN des cellules reproductrices (spermatozoïdes et ovules).

 

À voir / entendre (anglais) sur:

https://www.brighteon.com/fef16093-6fd9-43a1-a5cb-cdecb4c63e64

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2021 4 18 /11 /novembre /2021 21:30
Les non-vaccinés d'aujourd'hui sont-ils les Juifs
allemands de 1933?

 Publié le 18/11/2021.

 

 

PARTAGER CET ARTICLE

Auteur: Xavier Bazin, pour FranceSoir
 

La nouvelle est tombée ce week-end. Voici ce que vient de faire la Lettonie, une "démocratie" de l’Union européenne:

  • "La Lettonie prive ses parlementaires non vaccinés du droit de vote."

"Le parlement letton vient d'approuver une loi privant ses membres non vaccinés du droit de vote, dans un effort pour inciter la population à se faire piquer (...)."

On ne peut pas imaginer mesure plus «anti-démocratique». Il n’y a évidemment aucune justification «sanitaire». C’est de la discrimination politique pure et dure contre les non-vaccinés, sans la moindre raison valable.

Étonnamment, il n’y a eu aucune réaction de l’Union européenne, d’habitude si prompte à tancer les pays qui violent les droits fondamentaux. Alors, peut-être me direz-vous que la Lettonie est une démocratie «récente». Mais regardez ce qui vient d’être décidé en Autriche:

"Le Monde: L'Autriche ordonne le confinement des personnes non vaccinées à partir de lundi.".

Cela veut dire que les non-vaccinés n’auront plus le droit de sortir de chez eux, sauf pour travailler, faire du sport et faire leurs courses alimentaires (ils n’auront pas le droit d’acheter des cadeaux de Noël pour leurs enfants). C’est une privation de liberté inouïe à l’encontre d’une minorité de citoyens.

En Allemagne, on n’en est pas très loin. Car certaines régions allemandes ont déjà mis en place un passe vaccinal: les non-vaccinés n'ont plus du tout accès aux restaurants ni aux salles de sport – un test négatif ne suffit pas.

Et, que dire de ce qui se passe dans les «grandes démocraties historiques», anglo-saxonnes?

L’Australie est train de se muer en régime covidiste autoritaire:

  • Cet été, l’Australie a édicté une interdiction de quitter le pays (sauf exception individuelle). C’est d’autant plus incroyable que cette mesure visait même les Australiens qui vivaient à l’étranger, et qui étaient alors simplement de passage en Australie.
  • Depuis le 1er novembre, cette interdiction de quitter le pays s’applique exclusivement aux Australiens non-vaccinés: s’ils veulent quitter le pays, ils doivent remplir certains critères et «faire acte de candidature»;
  • Et comme si cela ne suffisait pas, un État policier s’est mis en place pour "faire respecter les mesures «sanitaires»": un homme de 27 ans a été traqué par la police et considéré par les médias comme «l’ennemi public numéro 1» simplement parce qu’il avait été testé positif… et osé sortir de son hôtel!

Au Canada, on assiste aussi à une discrimination draconienne des non-vaccinés:

  • À la fin de ce mois de novembre, les non-vaccinés ne pourront plus prendre l’avion – un test négatif ne suffira même pas, ils ne pourront plus voyager;
  • Cela veut dire que les non-vaccinés ne pourront même plus sortir du territoire canadien, puisque cela ne concerne pas seulement les vols intérieurs, mais aussi les vols internationaux!
  • Écoutez l’inquiétude de cette étudiante française de 23 ans! «En arrivant au Canada, j’avais conscience que je ne pourrais pas faire certaines activités sans être vaccinée. Mais je ne pensais pas qu’on allait m’empêcher de rentrer chez moi.»

Quant aux États-Unis, peut-on encore parler du pays des libertés?

Le gouvernement fédéral a décidé ouvertement de violer la Constitution, en imposant une obligation vaccinale à tous les travailleurs! Selon un décret présidentiel, tous les employés des entreprises de plus de 100 personnes seront obligés de se faire vacciner (ou de faire des tests répétés) sous peine de licenciement. Ce décret concerne, tenez-vous bien, environ 100 millions de travailleurs américains!

Bien sûr, comme c’est illégal, plusieurs cours fédérales américaines ont immédiatement suspendu cette mesure... mais pour l’instant, le président Joe Biden n’a pas semblé vouloir reculer! Et ce n’est pas tout.

En ce moment, beaucoup de gouvernements redoublent d’imagination pour discriminer les non-vaccinés. Prochaine étape: faire payer les frais d’hôpital aux non-vaccinés?

À Singapour, c’est décidé: le gouvernement a annoncé début novembre qu'il ne paiera plus les frais médicaux liés au Covid-19 des non-vaccinés. Ce sera donc aux non-vaccinés de payer leurs propres frais d’hôpital, s’ils ont le Covid. Et, cette mesure est maintenant ouvertement évoquée par la presse française:

"La Voix du Nord: Faut-il faire payer les frais d'hospitalisation aux non vaccinés?".

L’année dernière, alors même que les vaccins n’avaient pas encore été autorisés, le Parti radical de gauche demandait déjà le non-remboursement des frais de santé pour les «anti-vaccins».

En Suisse, plusieurs élus ont demandé, eux aussi, à faire payer leurs frais médicaux aux non-vaccinés. Donc, n’imaginez pas que cela ne puisse pas arriver, dans nos démocraties occidentales. (Plus d'infos: ici et ici).

Rappelons qu’en France, si l'on n’en est pas encore là, il y a déjà des mesures très choquantes qui sont en vigueur:

  • Depuis le «pass sanitaire», les non-vaccinés qui ont des maladies longue durée (cancéreux, diabétiques, affections de longue durée, etc.) ne peuvent plus se faire soigner, sauf à faire des tests fréquents: c’est une obligation vaccinale de fait;
  • Même «punition» pour les non-vaccinés qui ont un proche malade ou vulnérable: il leur est interdit de rendre visite à leurs parents en maison de retraite, à leur enfant hospitalisé, à leur épouse victime d’une crise cardiaque… sauf à se soumettre à des tests réguliers, là aussi, qu’ils doivent payer de leur poche.

C’est la première fois qu’il faut payer (un test), pour accéder à l’hôpital en France… et cela semble ne choquer personne!

Quant aux soignants français, ils n’ont même pas la possibilité de se faire tester pour éviter le vaccin. Même s’ils sont en pleine santé, à 25 ans, et qu’ils ont plus de risques de souffrir d’une myocardite vaccinale que du Covid, ils sont obligés d’être vaccinés, sous peine d’être suspendus, puis licenciés.

Comme il y a 130 000 soignants non-vaccinés, cela pose d’énormes problèmes de pénurie de soignants, et donc de fermetures de lits… alors qu’on s’apprête à affronter un hiver difficile!

Mais, au-delà de l’absurdité de fragiliser l’hôpital en ce moment, toutes ces mesures sont extrêmement choquantes pour une raison simple: elles sont absurdes d’un point de vue sanitaire.

Pourquoi c’est extrêmement choquant et inquiétant?

Ces mesures contre les non-vaccinés sont objectivement irrationnelles. Non seulement elles ne font rien pour éviter l’épidémie, mais elles facilitent la circulation du virus! Peu de scientifiques osent le contester désormais: le vaccin n’empêche ni les contaminations, ni la transmission du virus.

La preuve:

  • Au Royaume-Uni, au mois d’octobre, chez les plus de 30 ans, il y avait nettement plus d’infections chez les vaccinés que chez les non-vaccinés!
  • Aux États-Unis, l’État du Vermont a battu son record de contaminations journalières depuis février 2020… alors que près de 90 % de sa population adulte est vaccinée!
  • Même phénomène dans la ville de Waterford, en Irlande: 99,7 % des adultes y sont vaccinés, mais c’est la ville qui a récemment connu le taux le plus élevé d’infections en Irlande!
  • Même chose, encore, en Islande, un pays ultra-vacciné, qui connaît une nouvelle vague de cas jamais vue depuis le début de la pandémie!

À Singapour, c’est également manifeste: ce pays a beau pointer du doigt les non-vaccinés, c’est depuis que sa population adulte est vaccinée à près de 90 % qu’elle a connu la plus grosse vague de cas et de décès Covid!

Explosion du nombre de cas et de morts Covid à Singapour depuis début septembre, malgré un taux de vaccination exceptionnel et des mesures de restrictions.

Bref, le vaccin ne fait rien pour stopper la circulation du virus. Au mieux, c’est une protection individuelle contre les formes graves – mais en aucun cas un geste «altruiste», qui protégerait les autres.

Au contraire, il y a de bonnes raisons de penser que les pass sanitaires aggravent l’épidémie: les «vaccinés» se croyant protégés, ce sont eux qui participent majoritairement à la circulation du virus, en négligeant les gestes barrières, et en ne s’isolant pas en cas de symptômes.

On vient d’ailleurs d’en avoir un exemple éclatant: des personnes qui se savaient «positives» ont pris l’avion, avec un QR code valide car elles étaient vaccinées: «On a fait des autotests, et il y avait cinq cas positifs, au moins! Mais l'idée, c'était de dissimuler le résultat des tests pour pouvoir repartir tranquillement chez soi».

Bref, si la menace Covid était réellement «prise au sérieux», on arrêterait tout de suite la discrimination absurde et contre-productive contre les non-vaccinés et on commencerait par arrêter de décourager les non-vaccinés de se tester en les forçant à payer leurs tests!

C’est tellement contre-productif en période épidémique que même l’Allemagne a fait marche arrière, et réintroduit la gratuité des tests pour les non-vaccinés.

Bref, répétons-le: puisque les vaccinés transmettent autant le virus que les non-vaccinés, rien ne justifie toutes ces discriminations draconiennes.

Alors, que se passe-t-il en Occident? N’est-ce pas une raison de s’inquiéter pour la suite?

Les discriminations irrationnelles, arbitraires et violentes sont la marque des totalitarismes.

Certains s’offusquent que l’on puisse comparer les non-vaccinés aux Juifs allemands du début des années 1930. Je peux tout à fait le comprendre.

Mais, je comprends aussi ceux qui pensent qu’on est sur une pente totalitaire dangereuse. En 1933, quand Adolphe Hitler prend les premières mesures anti-juives, personne n’imagine que cela finira par un génocide. Regardez bien les premières mesures contre les Juifs allemands, prises en 1933:

  • Les médecins et dentistes juifs sont exclus du système d’assurance-maladie;
  • Les artistes juifs sont exclus du monde culturel, ils sont interdits de spectacle ouvert à tous;
  • De façon générale, les fonctionnaires juifs peuvent être révoqués à tout moment.

On peut comprendre que certains fassent la comparaison avec:

  • L’interdiction faite aux non-vaccinés de sortir de chez eux, ou de quitter le territoire, sauf exception;
  • L’interdiction d’exercer faite aux médecins non-vaccinés, la suspension et le licenciement des soignants non-vaccinés;
  • Et l’interdiction de certaines manifestations sportives aux non-vaccinés: le numéro 1 mondial de tennis, Djokovic, va peut-être devoir renoncer à l’open d’Australie!

Je le répète: ce qui est angoissant, c’est que ces mesures n’ont aucun sens sanitaire. Vous me direz peut-être que les non-vaccinés ont encore le choix de se vacciner… alors que les Juifs n’avaient aucun choix. C’est vrai. Mais il faut aussi réaliser ceci:

  • Dès lors que le vaccin n’est pas «altruiste», rien ne justifie qu’on force qui que ce soit à prendre un traitement médical, dans une démocratie «normale»;
  • C’est encore plus le cas lorsqu’il s’agit d’un traitement expérimental, sur lequel on n’a aucun recul sérieux sur les effets à moyen terme, notamment sur le risque de cancer;
  • Et c’est encore plus le cas lorsque ce traitement cause des effets indésirables graves, et qu’il s’agit donc d’une roulette russe géante, avec peut-être 1 risque sur 10 000 d’en mourir, et 1 risque sur 1 000 d’avoir un effet indésirable grave!

Et tout cela est encore plus choquant, si on considère que:

  • Des traitements précoces existent, plus efficaces que les vaccins, sans le moindre effet indésirable grave;
  • Et la gravité de l’épidémie ne justifie de toutes façons aucune restriction aux libertés : ce n’est pas la peste noire!

Bref, si la discrimination des non-vaccinés fait penser aux «heures sombres de notre histoire», c’est parce qu’elle est irrationnelle, arbitraire et violente! Et ce qui rajoute à l’angoisse, c’est que ces mesures sont acceptées par la majorité de la population, sans le moindre esprit critique! C’est la même chose, d’ailleurs, avec les masques pour les enfants. Tous les scientifiques sérieux savent que cela ne sert à rien… sinon à préparer le terrain à la vaccination des 5-11 ans (elle-même absurde et dangereuse): la fin du masque sera alors la «récompense»!

Vous comprenez l’angoisse de certains: si la propagande médiatique suffit à imposer des mesures aussi irrationnelles, sans que la population réagisse, jusqu’où cela ira-t-il?

Ajoutez à cela la propagande et la censure, et vous comprenez le problème

Car oui, il faut bien parler de propagande et de censure des opinions «dissidentes», quand:

  • Les médias «officiels» vont tous dans le même sens, et n’acceptent pas de discours contraire à la doxa (exemple: le Pr Perronne, qui s’est signalé par sa lucidité, est interdit d’antenne de fait!);
  • Les médecins qui osent s’exprimer sont systématiquement poursuivis par l’Ordre des médecins (y compris le Pr Raoult, pourtant le meilleur infectiologue du pays!), et même les avocats comme Maître Di Vizio sont poursuivis par leur Ordre;
  • Et les géants Google, YouTube, Facebook, font la police sur les réseaux sociaux, en censurant systématiquement toutes les opinions dissidentes (la dernière en date: YouTube a supprimé l’audition de Peter Doshi, éditeur senior au British Medical Journal: cette vidéo est encore disponible ici, regardez-là tant qu’il est encore temps).

Le niveau de censure et de mensonge public est tout simplement effarant. Pour n’en prendre qu’un seul, le ministre de la Santé Olivier Véran a osé déclarer qu’il n’y avait «aucun décès» lié aux vaccins anti-covid! C’est une absurdité statistique, quand on sait que plus de 1 000 morts suspectes ont été déclarés à la pharmacovigilance, rien qu’en France, et qu’il y a toutes les raisons de penser que la réalité est bien pire encore.

C’est aussi un mensonge éhonté face aux cas de ces jeunes, morts suite à la vaccination, sans qu’aucune autre explication raisonnable ne puisse être avancée:

  • Comme Maxime Beltra, 22 ans, en pleine santé jusqu’à son vaccin Pfizer: il est mort 9 heures après;
  • Comme Sonia B, 17 ans, morte d’une embolie pulmonaire 11 jours après son injection Pfizer;
  • Ou encore Mélanie, 16 ans, morte, elle aussi, quelques jours après son vaccin Pfizer.

Ces cas sont dramatiques, mais ils ne sont que l’arbre qui cache la forêt de morts et d’effets indésirables graves liés à ces vaccins (lisez ceci si vous en doutez encore). Voici pourquoi il y a des raisons d’être inquiet.

Ceux qui regardent la science en face voient bien que l’on vit dans un monde de fous. Et ce «monde de fous» a des conséquences dans la vie réelle, avec des discriminations de plus en plus violentes contre ceux qui ont les yeux ouverts.

Peut-être que la folie covidiste s’arrêtera bientôt, que nous ne sommes pas sur une pente dangereuse, et que la comparaison avec les Juifs allemands n’aura plus aucun sens.
C’est mon vœu le plus cher. Mais ce n’est pas une raison pour refuser d’imaginer le pire. Car ce qui se passe sous nos yeux est déjà gravissime.

 

Xavier Bazin est journaliste scientifique, auteur de "Big Pharma démasqué".

 

Auteur: Xavier Bazin, pour FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE

Source: https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-non-vaccines-sont-ils-les-juifs-allemands-de-1933

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2021 3 17 /11 /novembre /2021 17:17

 
A celles et ceux que nous aimons

Chère lectrice, cher lecteur,

L’autre jour, je tombe sur Antoine. C’est le fils de ma cousine Suzanne, un homme plein d’entrain.

Bien qu’il ait dépassé la quarantaine, il a à peine l’air d’en faire 30. Sauf que depuis la fin de l’été, il n’arrête pas de tomber malade…

C’est lui qui m’avait arrêté dans la rue, et il m’a demandé si je ne pouvais faire quelque chose pour lui, car il ne comprenait pas pourquoi il «attrape tout ce qui passe».

Disons-le tout de go, Antoine est un homme qui a une vie très saine.

Malgré mes efforts, je ne crois pas avoir jamais eu une vie aussi saine que la sienne : il court, il nage, il escalade… et en plus de ça, il a trois enfants, et la plus grande va sur ses 10 ans. C’est un petit rayon de soleil.

Antoine est donc un homme très occupé. Pompier de son état, il ne s’est même pas posé la question pour la vaccination. Il ne s’en est même pas donné le temps.

Quand je lui ai demandé pourquoi, il m’a répondu, le plus naïvement du monde:

«On m’a dit qu’il fallait faire mon devoir. Je l’ai fait. Quel problème y a-t-il à ça? […] Et puis, tu sais tonton, c’est déjà tellement compliqué, avec les gamins… qu’est-ce que j’allais faire? Les sortir de l’école?».

J’en suis resté comme deux ronds de flan.

Si je trouve difficile pour beaucoup d’entre nous d’avoir fait le choix de refuser l’injection expérimentale, à cause de la ségrégation qu’elle implique, je n’avais pas envisagé le cas d’Antoine.

Lui, qui représente le meilleur de cette société, son socle fondamental, a été complètement coincé. Il est dans la tranche où la société ne vous laisse quasiment pas le choix.

Ne pas se faire injecter, c’était sacrifier tous les efforts qu’il avait fait pendant 20 ans pour se construire une vie. C’était se sinistrer de ses propres mains.

Alors, il ne s’est pas permis de se poser de question. Parce qu’il a les responsabilités qu’il a: celles de père, de mari, de socle de la communauté, il n’a pas vu les choses comme ceux que les infos appellent les «anti-vax».

Il ne pouvait pas se le permettre.

Les questions légitimes sur la composition des vaccins, ce n’était pour lui qu’un simple doute. Et les effets secondaires «n’iront pas bien loin», d’après lui.

J’ai peur pour mon "neveu" (NDLR: Plutôt: "petit-cousin")

J’aurais voulu parler de mille choses avec lui.


— Des globules rouges qui s’enroulent sur eux-mêmes chez les «vaccinés», phénomène qui n’arrive qu’en cas de déshydratation (1).

— De l’épaississement du sang qui s’ensuit.

— De ce gendarme décédé d’un arrêt cardiaque pendant son footing, comme tant d’autres, à 27 ans, «vacciné», bien sûr (2).

— Des sportifs professionnels, dont les performances ont baissé nettement après l’injection (3), à ceux dont la carrière a été mise en suspens (4), ou dont le retour à la compétition est définitivement compromis, tel Oscar de la Hoya, le champion du monde de boxe (5).

— Du grand Eric Clapton qui a failli perdre l’usage de ses mains après la deuxième injection, et qui refuse de se faire à nouveau piquer. De même qu’il refuse de faire des concerts qui discrimineraient les «vaccinés» des «non-vaccinés». Il a même écrit un blues contre la folie sanitaire: ça doit s’arrêter (6).

— Surtout, j’aurais voulu lui parler des risques de cancer qui menacent les «vaccinés», dont parle le Dr. Cole, et qui me font froid dans le dos. Une augmentation de 20 fois le nombre des cancers de l’endomètre (7), d’une année sur l’autre. Cet accroissement du nombre de cancers et de résurgences de tumeurs qu’on croyait remises, est également corroboré par la recherche nationale suisse (8).

De la rancune à la compassion 

La première réaction parmi les «non-vax» a été d’abord de l’incompréhension: pourquoi cette stigmatisation? pourquoi nous juger?

N’avons-nous pas le droit de douter, d’être sceptiques face à une expérimentation scientifique imposée, qui va à l’encontre du droit international?

Et surtout: pourquoi l’Etat, qui s’arroge le droit de nous enfermer chez nous, procède-t-il à des chantages sur la population qui sont visiblement inefficaces sur la pandémie?

 

Pourquoi réduit-on les libertés, alors que cela n’a aucun effet?

Nous nous sommes focalisés sur les plus fanatiques, sur les plus acharnés à faire de notre vie un enfer. Ceux qui nous montrent du doigt, comme on aurait désigné des lépreux au moyen-âge.

Mais, face à Antoine, qui ne porte pas de jugement sur moi, je vois qu’il n’a pas d’arrière-pensée. Il doit suivre et faire son devoir, pour que demain ressemble encore un peu à aujourd’hui.

J’aimerais lui dire que j’en ai encore la conviction, que je suis avec lui — et je le soutiens de tout mon cœur.

Antoine est un homme de devoir. Il tire son bonheur des choses qu’il accomplit pour les autres. Pour lui, la liberté, c’est d’aller à la pêche un dimanche sur deux, pour boire une Maredsous au lever du soleil.

Jamais il ne pourrait croire que son pays voudrait le tromper, lui vouloir du mal, ou simplement que ses dirigeants placent des intérêts privés au-dessus de la santé publique.

C’est pourtant ce qu’il se passe tous les jours.

Devant la composition des «vaccins» l’effroi 

La question qui se pose maintenant, elle est à la fois simple et très compliquée.

Je vous avais écrit, il y a quelques temp,s pour vous faire part de mon inquiétude concernant la composition de ces injections.

En vérité, même si nous pouvons à présent l’envisager, nous ne pouvons pas déterminer ses effets réels sur la santé.

Nous pouvons simplement constater que cette thérapie ARN n’est pas très efficace pour combattre la pandémie, et qu’on est loin de l’efficacité de quasi-totale promise par Pfizer.

Rappelons simplement que les pays les plus touchés par la pandémie sont Israël et Singapour, les plus «vaccinés» de tous.

Pour Singapour, qui compte au moment où je vous écris, plus de 80% de double-dosés, on compte aujourd’hui une explosion de cas, 127 000 actuellement (9).

En Israël, selon le médecin Kobib Aviv, 85 à 90% des patients en condition critique dans les hôpitaux israéliens ont reçu leurs 2 injections (10).

L’organisation mondiale de la santé a déjà dénoncé plus de 1 millions d’effets secondaires en Europe (11).

Or, selon le rapport des Dr. Sorenson et Zelenko (12), moins d’1% des effets secondaires sont rapportés.

D’autres experts ont estimé, rien qu’en extrapolant les chiffres officiels, que déjà 150 000 Américains étaient morts des vaccins (13).

Mais quelle est la cause première de leur trépas, exactement? Il est encore impossible de le dire.

Dans le vaccin, après examination scientifique (14) et selon l’avocat et professeur de droit Carlo Brusa, il y aurait en plus des adjuvants (dont le PEG, toxique):

  • Des cellules fœtales dont la culture est issue de fœtus avortés
  • De la technologie ARN
  • De l’oxyde de graphène
  • Des nanoparticules hautement toxiques
  • Le trypanosome (un parasite, qu’on retrouve spécifiquement dans l’injection Pfizer) (15) .

C’est tout de même confondant.

A quoi les «vaccinés» sont-ils exposés? 

Le cas éthique que pose la question de la culture de tissus fœtaux m’indispose quelque peu, mais laissons cela de côté, si vous le voulez bien, et passons au reste.

Vu le peu d’efficacité des «vaccins», on a lieu de se demander quelle est exactement l’effet de la séquence injectée comme ARN.

D’après les promoteurs des «vaccins», les injections ARN auraient pour but de transmettre, pendant un temps limité (2 à 3 jours), le code des protéines toxiques spike à nos cellules.

Ainsi, les cellules touchées fabriqueraient la protéine toxine spike, laquelle sert de «bec» au virus de la pandémie pour qu’il pénètre les cellules humaines (16).

Dès lors, notre système immunitaire, puisqu’il aurait appris à reconnaître le «bec» du virus, s’attaquerait directement à lui, dès qu’il le verrait.

Dans la réalité, tout cela est hypothétique, et personne ne sait quelles sont les informations exactes qu’il y a à l’intérieur de ces dispositifs ARN.

Vu l’absence de résultat des «vaccins», qui n’ont pas assez d’effets pour que s’arrêtent les passeports sanitaires et autres gestes barrière, on s’interroge.

Après tout, un corps malade rapporte à l’industrie pharmaceutique, là où un corps sain représente un manque à gagner.

La molécule totalitaire

L’oxyde de graphène ouvre la question de l’existence de possibles mouchards implantés dans le corps humain, peut-être même certains d’entre eux pourraient directement influencer le cerveau.

Vous me croyez complotiste? C’est pourtant ce sur quoi travaillent les chercheurs en médecine depuis de nombreuses années. Le Guardian, l’un des plus importants journaux anglais, en a déjà parlé il y a 5 ans (17).

Pour justifier de leurs expérimentations douteuses, ils prétendent que ces études vont permettre de vous soigner – de quoi? de votre esprit critique, certainement!

En tout cas, de telles technologies ne favorisent pas la liberté, bien au contraire. Elles nous proposent un autre credo…:

Affaiblir — Surveiller — Contrôler

Ça, mon Antoine, il n’arrive même pas à concevoir qu’une telle malveillance puisse exister, surtout de la part de ceux qui soignent et paient leur retraite aux «anciens».

Et pourtant…

Les mises en garde du gouvernement ne les effleurent pas 

Quand il est parti, j’étais ému, mais je ne voulais pas le lui montrer.

J’espère qu’il n’arrivera rien de plus grave à Antoine que des rhumes à répétition.

Je lui ai donné du Metout, qui permet d’extirper les métaux lourds de l’organisme  c’est la chélation et du phycosens, qui a un effet similaire, tout en donnant beaucoup d’énergie, et en étant excellent pour les artères.

C’est également un anticancer de très grande qualité.

S’il pouvait éviter l’empoisonnement au graphène, ce serait déjà formidable. Et j’espère que le magnétisme inhérent à ce vaccin sera désactivé.

Mais il y a la 3e dose qui arrive, et déjà le spectre de la 4e apparaît en Israël.

Toujours avec les mêmes produits, et aucun changement de recette pour répondre aux variants.

Le signe le plus évident de la folie, c’est de faire toujours la même chose et d’attendre chaque fois un résultat différent. C’est ce qu’aurait dit Albert Einstein.

Je ne sais pas vers quoi on va, mais on y va...!

Pour finir, Luc Montagnier avait parlé du danger de l’ADE, ou facilitation de l’infection par les anticorps (18).

Cela signifiait que les anticorps créés par les «vaccins», rendaient le corps plus fragile, et spécialement {vis-}à{-vis} de la maladie contre laquelle ils devraient protéger.

Ce cas où le remède devient pire que le mal s’est déjà produit à plusieurs reprises, pour le vaccin de 2016 contre la dengue, contre la rougeole aux Etats-Unis dans les années 1960, et là-bas aussi contre le virus RSV.

Luc Montagnier arguait de courbes de la maladie qui suivaient rigoureusement celles de la vaccination. C’est exactement ce qui se produit en Israël et à Singapour.

Il n’est pas nécessaire de revenir sur les innombrables problèmes cardiovasculaires et les risques de cancer à moyen terme. Les «vaccinés» en sont si effrayés qu’ils ne veulent pas en entendre parler. Je les comprends

 

Céline a écrit à propos de la première guerre mondiale:

«Les Aztèques éventraient couramment - selon ce qu’on raconte -, dans leurs temples du soleil, 80 000 croyants par semaine, les offrant ainsi au Dieu des nuages, afin qu’il leur envoie la pluie. C’est des choses qu’on a du mal à croire avant d’aller en guerre. Mais quand on y est, tout s’explique, et les Aztèques et leur mépris du corps d’autrui […]».

«Nous sommes en guerre», lui a répondu Emmanuel Macron au début de la pandémie.

Prenez soin de ceux que vous aimez.

 

Dr Thierry Schmitz.
 

 

Pour découvrir toute mon actualité et encore plus de conseils, rendez-vous sur mon site officiel.

 

(1)https://rumble.com/vluavl-les-surprises-danalyses-de-sang-de-personne-vaccines.html

(2)https://www.paris-normandie.fr/id239754/article/2021-10-11/port-jerome-sur-seine-un-gendarme-age-de-27-ans-decede-dun-arret-cardiaque-lors

(3)https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vrai-ou-fake-christophelemaitre-est-il-moins-performant-a-cause-du-vaccin-contre-le-covid-19_4685635.html

(4)https://www.quechoisir.org/actualite-oxyde-d-ethylene-tous-les-produits-contamines-seront-bien-retires-du-marche-n93372/

(5)https://www.lefigaro.fr/sports/tennis/je-regrette-d-avoir-fait-le-vaccin-chardy-suspend-sa-saison-apres-une-reaction-20210924

(6)https://www.youtube.com/watch?v=dNt4NIQ7FTA

(7)https://archive.ph/TXX80

(8)https://swprs.org/covid-vaccines-and-cancer/

(9)https://graphics.reuters.com/world-coronavirus-tracker-and-maps/countries-and-territories/singapore/

(10)https://www.naturalnews.com/2021-08-11-95-severe-patients-israeli-hospitals-are-vaccinated.html

(11)https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/27/plus-dun-million-deffets-secondaires-du-vaccin-en-europe-reconnus-par-loms/

(12)https://principia-scientific.com/the-vaccine-death-report/

(13)https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/23/comment-arrive-t-on-au-chiffre-de-150-000-americains-morts-du-vaccin/

(14)https://reaction19.fr/reaction19/enquetes-reaction19/140921-composition-des-pseudo-vaccins-dr-robert-young/

(15)Il est à l’origine de la maladie de Chagas. En Amérique du Sud, il est fréquent que les sidéens subissent cette maladie, et donc il y a un rapport de co-infection entre elle et le SIDA : l’un favorisant l’autre. Il y a depuis quelques mois une réelle ferveur pour les tisanes aux aiguilles de pin, qui tueraient ce parasite…

(16)https://nyulangone.org/news/how-mrna-vaccines-prevent-covid-19

(17)https://www.theguardian.com/science/neurophilosophy/2016/mar/24/magneto-remotely-controls-brain-and-behaviour

(18)https://health-desk.org/articles/are-covid-19-vaccines-causing-antibody-dependent-enhancement

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 16:23

L'augmentation des taux

de vaxxination se traduit

par une hausse des cas de covidés,

les vaxxins non stérilisants

aggravant la plandémie.

 

Les régions du monde les plus vaxxinées souffrent d'un nouveau pic de covidés et de maladies associées. Cette nouvelle vague de maladies et de décès dépasse de loin les précédentes vagues de covidés qui ont été observées au cours des deux dernières années. Au début des mesures de confinement du covid-19, le nombre de cas était extrêmement faible par rapport aux chiffres d'aujourd'hui. Après la mise en œuvre d'une deuxième série de mesures de confinement et de masques forcés, le nombre de cas et d'hospitalisations a de nouveau augmenté au cours de l'automne et de l'hiver 2020/2021, éclipsant la vague initiale.

Après le déploiement de campagnes de vaxxination de masse dans les pays développés, le nombre de cas a d'abord diminué. Pendant cette période, moins de personnes ont dû passer le test covid-19, car elles étaient considérées comme "totalement vaccinées" et protégées contre les maladies graves. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont également cessé de signaler les cas de covid chez les vaccinés et ont même abaissé le seuil du cycle du test, afin de réduire "stratégiquement" le nombre de cas de covid chez les vaccinés. Cependant, comme les personnes vaccinées sont tombées malades au cours de l'année 2021, le test covid s'est intensifié et le nombre de cas de covid et d'hospitalisations a de nouveau augmenté. Israël, le Royaume-Uni et les États-Unis connaissent actuellement la plus forte augmentation des cas de maladie depuis le début de la pandémie.

Des vaxxins contre le covid non stérilisés et non étanches provoquent davantage de maladies.

Les taux de cas de Covid-19 augmentent parallèlement aux taux de vaxxination, alors que l'immunité artificielle s'affaiblit. La technologie de l'ARNm déployée pour la "vaxxination" transforme les cellules humaines en usines de protéines synthétiques de pointe, forçant l'auto-intoxication inflammatoire du corps humain. Ces "vaxxins" sont une intervention non stérilisante; la science exerce une pression sélective sur la protéine spike et entraîne de nouvelles mutations dans les coronavirus en circulation. Ces vaccins non étanches créent des super-diffuseurs vaxxinés, dont le corps est programmé pour produire en masse des protéines spike qui se répandent sur d'autres personnes et nuisent aux plus vulnérables d'une population. Les sujets vaxxinés colonisent, sans le savoir, le virus et transportent une charge virale élevée, devenant ainsi les super propagateurs asymptomatiques que tout le monde était censé craindre, il y a seulement un an et demi.

Israël est l'exemple le plus choquant de l'échec des vaxxins. Même si plus de 80 % de la population est "entièrement vaxxinée", l'immunité collective n'est toujours pas atteinte. Le pays connaît actuellement sa quatrième vague et répond à la crise par la même chose: des rappels pour tous. Pendant ce temps, les hospitalisations et les décès continuent d'augmenter.

Les cas de covid étaient beaucoup moins nombreux lorsque tout le monde n'était pas vacciné.

Les États-Unis connaissent la même crise médicale. Le régime Biden prétend que le pays souffre d'une "pandémie de personnes non vaccinées", pourtant, il y a un an, le taux de cas de covidie était environ un quart de ce qu'il est aujourd'hui. Le nombre de cas était beaucoup plus faible lorsque tout le monde était NON VACCINÉ. Il y avait 2,5 millions de cas par jour en septembre 2020, lorsque personne n'était vacciné. Aujourd'hui, le nombre de cas par jour a atteint 10 millions, et ce avec 55 % de la population "entièrement vaccinée". Comment les prochaines injections de rappel affecteront-elles les taux de cas de covidie, les hospitalisations et les décès?

Si l'on regarde de plus près l'état de Washington, cela devient encore plus clair: les vaxxins exacerbent le nombre de cas de covidie. En fait, l'État a récemment atteint son plus grand nombre de cas - près de 5 000 par jour. La cohorte de population la plus vulnérable (65 ans et plus) est entièrement vaccinée à 89 % à Washington. Soixante-treize pour cent des personnes âgées de 12 ans et plus sont entièrement vaccinées à Washington. Cependant, l'État subit sa plus grande vague de covidés à ce jour.

En Californie, le nombre de cas augmente en même temps que le taux de mortalité, même si l'État a l'une des politiques les plus tyranniques du pays en matière de masques, de verrouillage et de vaccination. La moyenne sur sept jours des décès dus au covid en septembre est plus élevée en 2021, même si la Californie dispose d'une "solide couverture vaccinale". En 2020, les cas de covidie et les décès étaient beaucoup plus faibles, même si tout le monde n'était pas vacciné. Il se passe quelque chose de grave aux États-Unis et dans le monde entier. Comme on pouvait s'y attendre, ces nouveaux vaccins semblent être des vecteurs de maladie et non des solutions de santé publique.

Source: https://chemicalviolence.com/2021-09-21-higher-vaccination-rates-translate-to-higher-covid-cases.html#

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2021 4 11 /11 /novembre /2021 15:28
La Newsletter de Michel DOGNA


Comment échapper

à la "Solution Finale"?

Face aux vaXX 
(transmis par ah2020.com)

 
"L'AVIATION MONDIALE SUR LE POINT D'INTERDIRE DE VOL LES PILOTES VACCINÉS ARNm" – Pourquoi?

"Des pilotes de lignes qui décèdent en plein vol et des nombreux détournements de routes suite à des malaises graves de passagers et de personnels de cabine... VACCINES" - (PLANETES 360)

Lors d'un débat à Washington, D.C. organisé par le sénateur américain Ron Johnson un médecin de l'armée américaine déclare "en une matinée, j'ai dû clouer au sol 3 pilotes sur 3 en raison de problèmes de santé sérieux post vaccinaux".

[Transféré de AH2020 © FLASH INFO Disclose.tv, [02.11.21 16:51]

* * * * * * *

Indispensable contrôle des D-Dimères

L’injection ARNm armée de la protéine spike et du graphène provoquent des thromboses mortelles! Pour s'en prévenir, suivez les conseils de ce médecin ne rentrant pas dans le moule officiel.

https://odysee.com/@labibliothequealternative:4/Dr-Benoi%CC%82t-Ochs-sur-les-D-dime%CC%80res-tre%CC%80s-e%CC%81leve%CC%81s-des-vaccine%CC%81s:a

Pour plus de détails, le Dr. Benoît Ochs, luxembourgeois, s'inquiète pour ses patients vaccinés récemment, et déclare au risque de sa carrière: "Les injections anti-Cov vous tueront à petit feu":

https://rumble.com/vjuql1-july-14-2021.html

ou:

https://rumble.com/vk3x3i-vaccin-anti-covid-cest-une-injection-qui-vous-tuera-petit-feu-par-le-dr.-ch.html

 

PROTOCOLES ANTIDOTES VAXX 

AVANT DE VOUS SOUMETTRE AU VAXX

Faire d’abord dans un labo médical un test sanguin D-Dimer

Le chiffre de micro caillots ne doit pas dépasser 10 fois votre âge

 Ex: 50 ans = 500 max.

 

 A  Si le test D-Dimère est bon

 

Commencer à prendre 2 jours avant l’injection

 

* Alcoolature d’aiguilles fraiches de pin sylvestre

et

* Glutation Réduit Liposomal

 

 B  Si le test D-Dimère dépasse la limite indiquée ci-dessus


Vous pourriez être en danger d’embolie spontanée
dans les deux à trois mois qui suivent le vaXX

Alors ajoutez immédiatement au traitement ci-dessus

* ARNICA TM (en pharm)

  • 7 gtts dans de l’eau 3 à 4 fois par jour – à faire 5 jours maxi

 

 C  Puis, aussitôt le vaXX

 

* IVERMECTINE (pas la fausse Ivermectine de Pasteur)

  1. Prendre 1 seul comprimé de 12 mg.
  2. A commander sur Internet puisque c’est interdit en France

ou/et

* NAC

  • 600 à 750 mg le matin à jeun – (moins cher en poudre).
  • C’est le précurseur du L-Glutathion, donc qui fabrique le glutathion endogène.

et

* GINSENG SAUVAGE SIBERIA pour stimuler les surrénales

 

* ZINC à 12 mg (en pharmacie)

  • 1 compr. par jour
     

 A faire 2 mois, sauf Ivermectine, 
qui est à renouveler à chaque rappel

 

* * * * * * *

AVANT DE VOUS SOUMETTRE AU VAXX


Faire d’abord dans un labo médical un test sanguin D-Dimer

Le chiffre de micro caillots ne doit pas dépasser
10 fois votre âge

Ex: 50 ans = 500 max

Reprendre les points  A  ou  B  selon le résultat

et enchainer avec le programme  

(Selon ce que vous trouvez)

 

* * * * * * *

EN PREVENTIF pour LES NON VAXXES  

et POUR PROXIMITE des VAXXES

(à faire au long cours)

 

* Alcoolature d’aiguilles fraiches de pin sylvestre

 

* Artemisia Annua TM

Les africains qui en consomment régulièrement en tisane contre la malaria ne craignent pas le covid.

ou/et

* SANCHLOR  

  • Mélanger à sec 1 gtt de Sanchlor avec 2 gtts d’acide citrique et laisser 3 min (réaction chimique) avant d’ajouter de l’eau.
    Cà sent un peu l’eau de Javel.
  • Démarrer un traitement le 1er jour par 1gtt. une fois le matin, une fois le soir.
  • Augmenter chaque jour d'une goutte de Sanchlor + le double de gtts  d’acide citrique jusqu'à 4 gouttes matin et soir.
  • En cas de légère nausée après absorption., prendre alors immédiatement ½ verre de bicarbonate de sodium (en pharm) 5 g dans 100ml d’eau.
  • Cde : https://apoticaria.com/products/kit-chlorite-de-sodium-acide-chlorhydrique-100ml?ref=4

* NAC

  • 600 à 750 mg le matin à jeun – (moins cher en poudre).
  • C’est le précurseur du L-Glutathion, donc qui fabrique le glutathion endogène.
  • Achat en pharmacie

* ZINC à 12 mg

  • 1 compr par jour
  • Achat en pharmacie

Les fiches techniques de ces produits sont sur le site 
www.micheldogna.fr

 

* * * * * * *

Face au plan

 

Vers le plan n° 5 du N.O.M. ... si nous continuons à obéir

Mike Yeadonancien scientifique de Pfizer a envoyé ceci :

Nous approchons de l'étape 5 qui est: Instaurer le chaos et la loi martiale. De novembre 2021 à mars 2022 - et pendant ce temps la plupart des gens pensent encore que nous revenons à la normale!!!
 

Plan phase 1:

Simuler une menace et créer la peur (de décembre 2019 à mars 2020)

  • Créez une pandémie en Chine.
  • Tuer des dizaines de milliers de personnes âgées.
  • Augmenter {artificiellement} le nombre de cas et de décès.
  • Positionner d'emblée la vaccination comme la seule solution.
  • Concentrer toute votre attention sur Covid-19.

Résultat: une (presque) panique partielle
 

Plan phase 2:

Semer les mauvaises herbes et les divisions. (de mars 2020 à décembre 2020)

  • Imposer de multiples mesures coercitives inutiles, liberticides et anticonstitutionnelles.
  • Paralyser le commerce et l'économie.
  • Observez la soumission d'une majorité et la résistance d'une minorité rebelle.
  • Stigmatiser les rebelles et créer un clivage horizontal.
  • Censurer les dirigeants dissidents.
  • Punir la désobéissance.
  • Généraliser le test PCR.
  • Créer une confusion entre les cas, les infectés, les malades, les hospitalisés et les morts.
  • Disqualifier tous les traitements efficaces.
  • L'espoir d'un vaccin de sauvetage.

Résultat, une (presque) panique générale.


Plan phase 3:

Apporter une "solution" perfide et mortelle (de décembre 2020 à juin 2021)

  • Offrir un vaccin gratuit pour tous.
  • Promettre la protection et le retour à la normalité.
  • Fixer un objectif d'immunisation du troupeau.
  • Simuler une reprise partielle de l'économie.
  • Cacher les statistiques des effets secondaires et des décès dus aux injections.
  • Faire passer les effets secondaires des injections pour des effets "naturels" du virus et de la maladie.
  • Retrouver la notion de variant comme une mutation naturelle du virus.
  • Justifier le maintien des mesures coercitives en n'appliquant pas le seuil d'immunité de troupeau.
  • Punir les professionnels de la santé pour l'exercice illégal des soins et des traitements.

Résultat, doutes et sentiments de trahison chez les vaXX, découragement chez les opposants.
 

Plan phase 4:

Installer Apartheid et QR code (de juin 2021 à octobre 2021)

  • Prévoir volontairement la pénurie.
  • Imposer un laissez-passer de vaccination (code QR) pour récompenser les vaccinés, punir les résistants.
  • Créer un apartheid des privilégiés contre les autres.
  • Retirer le droit de travailler ou d'étudier aux non-vaXX.
  • Supprimer les services de base pour les non-vaXX.
  • Imposer des tests payants du PCR aux non-vaXX.

Résultat: première étape du contrôle numérique, appauvrissement des opposants.
 

Plan phase 5:

Instaurer le chaos et la loi martiale (novembre 2021 à mars 2022)

  • Exploiter les pénuries de biens et de nourriture.
  • Paralyser l'économie réelle et fermer les usines et les magasins.
  • Laisser le chômage exploser.
  • Appliquer une troisième dose à vaxx (renforts).
  • Supposer le meurtre du vieux vivant.
  • Imposer la vaccination obligatoire pour tous.
  • Étendre le mythe des variants, de l'efficacité des vaccins et de l'immunité de groupe.
  • Démoniser les antivaxx et les rendre responsables des morts.
  • Arrêter les leaders de l'opposition.
  • Imposer l'identité numérique à tous (QR code): acte de naissance, carte d'identité, passeport, permis de conduire, carte d'assurance maladie....
  • Instaurer la loi martiale pour vaincre l'opposition.

Résultat, deuxième étape du contrôle numérique. Arrêter ou éliminer les opposants.
 

Plan phase 6:

Annuler les dettes et dématérialiser l'argent. (de mars 2022 à septembre 2022)

  • REMARQUE: Vous voyez bien qu’aucune action pacifique même massive n’a fonctionné – les plan 1 à 4 se sont déroulés comme prévu.  Albert Einstein a dit : "Quand une méthode ne marche pas, ce n’est pas en la répétant cent fois qu’elle finira par marcher".

Il y a urgence à se décider à organiser dans chaque commune 
l’autonomie alimentaire locale, et l’échange des compétences 
la résistance passive aux
ordres du gouvernement ennemi.
 

 On ne peut plus reculer 

 Il faut arrêter de compter sur les autres 

 

De nombreuses initiatives urbaines constructives
sont déjà en cours de développement...
ainsi qu'à l'étranger.

*  *  *

REGROUPONS-NOUS!

création du
syndicat SOIGNANTS

https://www.syndicat-liberte-sante.com/
 

et de la caisse de solidarité

https://www.syndicat-liberte-sante.com/don/
 

*  *  *

Suivez les informations complémentaires incontournables, c'est maintenant et c'est ici:

https://gettr.com/user/artemisiacolleg

*  *  *

Pour suivre les vidéos de Silvano TROTTA, c'est ici:

https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f

Une association est née qui nous fédère tous, c'est le moment où jamais ! Michel et moi sommes inscrits, faites comme nous ! :

www.bonsens.org

*  *  *

Un proche vous a transmis cette lettre?

vous pouvez vous inscrire ici.

Partager cet article
Repost0