Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vers une Nouvelle Santé...



A
vec l'arrivée de l'Ere Nouvelle
l'être humain saisit les Trésors de la Terre

et leur utilisation pour le maintien en bonne Santé.


S'ils s'adaptent à l'immense Mouvement des Courants Vitaux sacrés,
alors les êtres humains retrouveront la Santé.


L'Art de la Santé
consiste notamment à trouver

la Force de Guérison dans toutes les plantes.

La Santé Naturelle, ça s'apprend ... Naturellement!

Le véritable Art de Guérir ne s'apprend pas.

S'installer sur une Hauteur peut aider à retrouver la Santé.

Vivre en plein air confère Fraîcheur et Santé.

"Fais du bien à Ton corps
pour que Ton âme ait le désir d'y demeurer..."

- Proverbe Indien -



Rechercher Sur L'art De Vivre Sain

Newsletter L'Art de Vivre Sain

Découvrez les Lois et les Principes de L'Art de Vivre Naturellement en Bonne Santé!
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 11:20

Un cardiologue au confessionnal

 

Les confessions d'un cardiologue

 

«Nous les médecins, avec toute notre expérience et notre autorité, nous devenons souvent très présomptueux et avons du mal à reconnaître nos torts. Alors voilà, j'admets ouvertement que je me suis trompé. En tant que chirurgien cardiaque avec 25 ans d'expérience, ayant réalisé plus de 5 000 opérations à cœur ouvert, le jour est venu de corriger mes erreurs sur la base de preuves médicales et scientifiques

Ce sont les premiers mots d'un texte publié sur Internet par un chirurgien cardiaque américain, le Dr Dwight Lundell, qui a, bien sûr, fait le tour de la toile et déclenché près de 300 000 «likes» («J'aime») sur Facebook.

Le chirurgien continue en expliquant qu'il a enfin découvert qu'un régime alimentaire de produits frais, naturels, non transformés, dans le cadre d'un mode de vie sain, avec un exercice physique modéré (promenades régulières) permet de prévenir et même de soigner les maladies cardiaques, l'hypertension, le diabète et la maladie d'Alzheimer.

 

Le Dr Dwight Lundell dit:

"Durant 25 ans, comme chirurgien thoracique, ma vie a été passionnément consacrée à traiter les maladies cardiaques; j’ai donné à plusieurs milliers de patients une seconde chance dans leur vie. 

Puis il y a quelques années j’ai pris la décision la plus difficile de ma carrière médicale. J’ai quitté la chirurgie que j’aimais afin d’avoir la liberté nécessaire pour dire la vérité sur les maladies cardiaques, l’inflammation, les statines et les méthodes actuelles de traitement des maladies du cœur."

C’était une période excitante pour un jeune chirurgien cardiaque dans les années quatre-vingts. Une nouvelle technique chirurgicale, le pontage coronarien, était le seul traitement efficace pour les personnes souffrant de maladie coronarienne grave.  Notre capacité à sauver des vies augmentait et les risques de la chirurgie diminuaient avec l’amélioration des techniques et de la technologie. 

Des patients désespérément malades pouvaient être rétablis et remis en état avec un risque relativement faible, ce fut un défi passionnant. Durant ma carrière comme chirurgien j’ai effectué plus de 5000 opérations de pontage coronarien.  

Le consensus était à l’époque qu’un taux de cholestérol élevé dans le sang provoquait un dépôt graduel (de cholestérol) dans le canal du vaisseau sanguin. Nous avions deux choix de traitement évident; baisser le taux de cholestérol sanguin ou faire une opération pour détourner le sang autour de la plaque accumulée dans l’artère, rétablissant ainsi le flux sanguin et la fonction du muscle cardiaque. 

Mise à part la recherche de moyens plus efficaces pour diminuer le cholestérol sanguin, il y avait relativement peu de recherches en cours pour savoir ce qui causait la plaque. La communauté médicale s’était installée sur l’idée simple qu’il suffisait de controler les graisses saturées et le cholestérol.   

(...)

Les statines représentent un marché mondial de plus de  30 milliards de $ par an, et ceci depuis de nombreuses années. En outre, le dépistage et le traitement du cholestérol coûte environ 100 milliards de $ par an sans aucun avantage notable pour les victimes, je veux dire les patients.

(...)

Je ne suis pas sûr que les fabricants de statines avaient l’intention d’escroquer au début, mais ils n’étaient pas non plus désireux de renoncer à un marché annuel de 30 milliards de dollars facilement. Il y a beaucoup de médecins sincères, bien intentionnés et profondément convaincus qui continueront de soutenir la théorie que le cholestérol alimentaire et les graisses saturées provoquent des maladies cardiaques.   

Ils vont continuer à croire que les médicaments pour diminuer le cholestérol vont traiter avec succès et prévenir les maladies cardiaques,en dépit du fait qu’une étude publiée dans l’American Heart Journal (Janvier 2009) analysant 137 000 patients admis dans des hôpitaux aux Etats-Unis avec une crise cardiaque a démontré que près de 75% avait un taux de cholestérol «normal».

Ce fait a continué à me déranger pendant ma carrière chirurgicale. L’idée qu’une substance normale, à savoir le cholestérol, pourrait provoquer une maladie cardiaque ne m’a jamais convaincu.  Je vois des patients revenant pour un deuxième pontage coronarien quelques années après le premier, ayant eu un taux de cholestérol normal durant toute cette période. 

Dans la salle d’opération, j’avais remarqué qu’il semblait y avoir une inflammation autour de l’artère coronaire que j’étais en train de ponter.  Grâce à un marketing brillant et massif, les fabricants de statines ont habilement influencé la science et contrôlé la politique publique de sorte que la prescription de statines soit devenue la norme de soins. Toute personne critiquant ces politiques ou en désaccord avec elles est étiqueté comme hérétique, ignorée et ridiculisée. 

(...) Le marketing a vraiment triomphé de la médecine.   

Traiter ou tenter de prévenir les maladies cardiaques avec des statines est dangereux et frauduleux pour deux raisons: 

1.) Des effets secondaires sérieux, meurtriers et invalidants qui sont largement ignorés par la profession médicale et tenus sous silence par les fabricants de statines. Ces effets secondaires ont été brillamment documenté par le Dr Duane Graveline et d’autres médecins courageux qui osent parler contre la religion officielle du cholestérol et des graisses saturées. 

2.) Continuer de se focaliser sur ce traitement inefficace détourne l’attention de la compréhension véritable des maladies cardiaques, et donne aux patients un faux sentiment de sécurité qui les empêche de faire les changements de mode de vie qui pourraient vraiment prévenir et inverser les maladies cardiaques.

 

Considérez aussi les éléments suivants:
1.) Les statines n’ont pas été prouvées pour aider les femmes de tout âge!
2.) Les statines n’ont pas été prouvées pour aider toute personne âgée de plus de 65 ans!
3.) Le seul groupe de patients qui peuvent – et j’insiste sur le «peut» – obtenir un bénéfice, sont les hommes d’âge moyen qui ont déjà eu une crise cardiaque. Il est étonnant de voir toute la littérature médicale qui est financée par les fabricants de statines, et distribuée aux cabinets des médecins par de jeunes représentants enthousiastes qui clament que les statines sont bénéfiques.   

(...)

Donc, pendant deux décennies et demie le Dr Dwight Lundell a prescrit des médicaments pour faire baisser le taux de cholestérol (fibrates, statines) et recommandé, à mauvais escient, un régime pauvre en graisses à ses patients. Il déclare avoir récemment réalisé son erreur, renoncé à la pratique médicale, et consacré le reste de sa carrière à la prévention des maladies cardiaques. (...)


«Le régime pauvre en graisses n'est plus moralement défendable» Le Dr Lundell explique que recommander des médicaments contre le cholestérol et les régimes pauvres en graisse «n'est plus moralement défendable». Ceci parce que les régimes pauvres en graisse sont riches en glucides simples et complexes qui détruisent activement la paroi des vaisseaux sanguins en provoquant une inflammation chronique.

C'est cette inflammation qui fait que le cholestérol se colle aux parois des artères et, en se liant à d'autres éléments (plaquettes sanguines, calcium) forme la plaque artérielle qui réduit le diamètre et augmente le risque qu'un caillot ne vienne s'y coincer, provoquant une embolie, un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

«Lorsque vous provoquez des pics de glycémie (sucre sanguin) plusieurs fois par jour, tous les jours, c'est exactement comme passer du papier de verre sur la délicate paroi interne de vos vaisseaux sanguins», explique-t-il. «J'ai moi-même été regarder ce que cela fait dans des milliers d'artères».


«Arrêtez-vous un moment et essayez de visualiser le fait de frotter une brosse métallique de façon répétée sur de la peau tendre, jusqu'à ce qu'elle devienne rouge et saignante», écrit-il. «C'est un bon moyen de visualiser le processus inflammatoire qui est peut-être en train de se produire dans votre corps en ce moment-même.»

 

Sources:

http://www.tunedbody.com/heart-surgeon-declares-really-causes-heart-illness/

http://phill443.unblog.fr/2011/06/22/lescroquerie-des-statines-par-le-dr-dwight-clundell/

http://echelledejacob.blogspot.be/2014/02/un-cardiologue-se-confesse.html

http://thecureforheartdisease.net/the-cure.php

http://www.spacedoc.com/statin_scam

http://www.amazon.fr/Dwight-Lundell/e/B0076ZPOVW

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 18:35

Témoignage

Serge Noyer figure parmi les lauréats du prix suisse du journalisme local de 2008.

Voici ce qu'il dit:

"J'ai effectué une enquête internationale sur le sujet des dents dévitalisées que je suis sur le point de publier. Il existe en Suisse allemande une célèbre clinique qui est connue pour ses guérisons exceptionnelles. Après avoir interrogé les médecins et les dentistes de cette clinique, ils m'ont tous témoigné que de faire enlever les dents dévitalisées était une mesure essentielle pour redonner la santé à leurs patients.

J'ai constaté que de nombreux médecins et dentistes pensent aussi cela en Allemagne et aux États-Unis notamment. Le problème des dents dévitalisées me semble être aujourd'hui, pour ces médecins et dentistes, une cause essentielle de nos maladies de civilisation".

 

Serge Noyer

Journaliste RP – chef d’édition

 

Swiss Media Center

Rue du Clos 12, CP 700, CH - 1800 Vevey 1

Tél. 021 721 20 30 - Fax 021 721 20 31

Mail: redaction@leregional.ch

 

Visitez notre site internet : www.leregional.ch

 

Le texte complet sur http://dents-devitalisees.over-blog.com/article-fauteuil-roulant-ou-dentier-il-faut-choisir-121692772.html

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 14:06

Algues comestibles

 

Bien que leur richesse nutritionnelle soit sans commune mesure avec nos aliments classiques, les algues nous sont peu familières. Ce sont des aliments revitalisants qu’il faut à tout prix découvrir et utiliser régulièrement pour bénéficier de ce foisonnement d’éléments vitaux et de ces protéines de qualité. 

Les algues sont à l’origine des premières formes de vies apparues sur notre planète, qui dans les premiers temps était totalement recouverte par les océans. Elles semblent avoir étés les premiers êtres vivants à créer de l’oxygène. Les algues bleues seraient présentes depuis plus de 3 milliards d'années.

Toute vie a donc des origines très lointaines marines.

La mer, qui recouvre quand même environ 70 % de la surface terrestre, est un formidable réservoir alimentaire. Elle contient une profusion de sels minéraux constitutifs de notre corps et de notre planète, qui sont nécessaires à la vie.

Son eau a une composition très proche de celle du plasma sanguin, à la différence près de la concentration en chlorure de sodium, selon la découverte du Docteur René Quinton.

Etonnamment les algues contiennent seulement 85 % d’eau, soit moins que les légumes terrestres.

Elles sont consommées depuis "la nuit des temps".

L'on a retrouvé des traces de cette consommation sur des sites préhistoriques au Japon, en Corée, en Chine… Au Japon, elles remontent avec certitude à 10.000 ans, les algues devenant peu à peu un mets de choix très prisé par les classes dirigeantes. Dès le Moyen Âge, c’était le principal cadeau que les ambassadeurs nippons offraient à l’Empereur de Chine lors des visites officielles!

Mais il n’y a pas qu’en Extrême-Orient qu’on mange des algues; les Inuïts du Grand Nord les apprécient aussi, les Hawaïens, les Philippins, les Malais, les Indonésiens, les Birmans, les Maoris de Nouvelle Zélande…

 

Et la France?

Etant donné qu'elles étaient essentiellement produite au Japon, donc assez chères à la vente en France, l'idée est progressivement venu d'en récolter chez nous.

Trois Français, pionniers successifs, se sont mis à en ramasser en Bretagne. D’abord Gérard Beaudoing, puis Guy Balahy et enfin, Jean-François Arbona.


 

L'intérêt nutritionnel

Les algues présentent un intérêt nutritionnel connu et exploité depuis de nombreuses années, notamment par les populations du Sud-Est asiatique. Ainsi des études épidémiologiques menées en Asie mettent en évidence une incidence plus faible des cancers du sein, du côlon et de la prostate liée à la consommation régulière d’algues.

Les algues concentrent tous les minéraux et oligo-éléments de la mer. Et celle-ci a une composition constante, alors que la terre, elle, est par excellence le domaine des inconstances avec ses sols calcaires, argileux, granitiques, alluvionnaires, etc. Sur les continents, donc, la vie ne trouve pas toujours tout ce dont elle a besoin. Dans la mer si, et de manière régulière. C’est la loi de Dittmar, un scientifique allemand contemporain de Quinton. Les algues sont le cordon ombilical qui nous relie directement à nos références vitales originelles, l’Océan.


Et pourquoi un "légume de la mer" serait-il plus nourrissant qu'un légume de la terre?

Je vous parle d'un temps, non pas que les moins de vingt ans... mais que les moins de soixante ans ne peuvent pas connaître:

En un demi-siècle, la pomme de terre a perdu plus de la moitié de sa vitamine C et de son fer, plus d’un quart de son calcium... et 100% de sa vitamine A, un nutriment indispensable au développement des cellules et au fonctionnement du système immunitaire!

Depuis 1950, des chercheurs mesurent le contenu nutritionnel de l’alimentation. À côté des glucides, protides et autres lipides, la présence de micro-nutriments – vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras et acides aminés – est indispensable à notre santé. Or dans les années 1950, manger une banane, une orange et une pêche, suffisait à pourvoir les «apports journaliers recommandés» (AJR) d’une personne en vitamine A. Aujourd’hui, vu les teneurs en nutriment, il faudrait 5 bananes, 10 oranges, et 26 pêches pour en avoir sa dose!

Ne vous fiez pas au bel aspect des fruits et légumes sur les marchés où dans les rayons des supermarchés:

Prenez une orange, celle des années 2000 aura sans doute meilleure mine que les oranges des années 50. Peut-être, mais l’orange moderne contient cinq fois moins de fer.

Comment en est-on arrivé là?

Les méthodes agricoles, en premier lieu:

  • Utilisation intensive de pesticides et d’herbicides
  • Excès d’engrais qui augmentent la vitesse de croissance des plantes et diminuent proportionnellement le temps de fixation des micronutriments
  • L'épuisement des sols - du fait de la surexploitation - dont la teneur globale en nutriments diminue toujours plus.

Mais aussi les traitements de conservation et les temps de transport.

Les algues n'ont pas tous ces problèmes.

Elles contiennent toutes les vitamines nécessaires au bon équilibre de nos différentes fonctions.

L'intérêt majeur des algues est peut-être leur teneur en iode, oligo-élément indispensable, notamment pour le fonctionnement de la thyroïde.

Elle beaucoup plus importante, et de très très loin, que dans tous les produits de la mer,
y compris le sel.

Presque tout le monde est plus ou moins carencé en iode, y compris, et même surtout ceux qui consomment le fameux "sel de table iodé", enrichi à l'iode de synthèse, très peu assimilable, voire néfaste.

Aussi, un des intérêts principaux réside dans la vitamine B12, dont les teneurs sont assez importantes, contrairement aux plantes terrestres qui en sont totalement dépourvues. Elle est toutefois plus ou moins bien assimilable suivant les algues. Il est donc conseillé de varier sa consommation pour être sûr d'avoir de la "B12" de bonne qualité.

La vitamine B12 est spécialement nécessaire à la reproduction cellulaire, au système nerveux, à la synthèse de l'adn, la formation des globules, le métabolisme des glucides et lipides.

Même si elle est synthétisée par l'organisme, sa carence est courante, particulièrement chez les personnes âgées.

Les minéraux les plus présents sont le potassium (comme dans tous les végétaux), le sodium, ainsi que le chlore, reflétant le milieu marin ambiant. Les algues sont aussi riches en magnésium, en phosphore et calcium.

Pour ce dernier, l’intérêt est qu’elles en contiennent de 3 à 6 fois plus que le lait.

Les algues qui ont les taux les plus importants sont le wakamé (1300mg/100g) ou le kombu (955mg/100g), dans les plus couramment consommés; alors que le lait ne contient que 276 mg de calcium pour la même quantité.

Les algues contiennent toutes du sélénium, du zinc, du cuivre qui renforcent les défenses immunitaires, surtout dans la dulse. Des teneurs en fer largement supérieures à celles des épinards (2.7mg pour 100g) alors que la laitue de mer peut concentrer jusqu’à 200mg de fer, faisant carrément passer Popeye pour un rigolo.

Notons que l’absorption du fer contenu dans les aliments d’origine végétale est favorisée par la consommation de vitamine C naturelle (qui, à l'inverse de la B12, est présente dans les fruits et légumes – quoiqu'en quantités nettement insuffisantes -, mais pas synthétisée par le corps. D'où l'importance d'une supplémentation en vitamine C).

Elles sont très riches en acides aminés, et surtout possèdent les huit essentiels, que l'organisme ne peut pas synthétiser et dont il a un besoin indispensable dans l'alimentation journalière, à savoir: isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine.

De plus, un bon nombre des ces acides aminés sont présents sous une forme libre: ils n’ont pas besoin d’être “déconstruits” par l’organisme avant d’être assimilés, ce qui améliore grandement leur biodisponibilité.

Leur teneur en protéines (8 à 35%) est donc élevée, rivalisant avec celle des céréales complètes ou de certaines légumineuses. Les algues rouges en sont les plus riches avec 30 à  40% du poids sec. La spiruline en particulier en contient 70%!

Elles sont aussi très riches en antioxydants, notamment en polyphénols et en caroténoïdes.

Les polyphénols des algues, aussi appelés phlorotannins, constituent un groupe très hétérogène de molécules (structure et degré de polymérisation) fournissant ainsi une grande variété d’activités biologiques potentielles.

Quant aux caroténoïdes, elles sont de puissants antioxydants. Un grand nombre d’études a démontré les propriétés antioxydantes des caroténoïdes algaux et le rôle qu’ils jouent dans la prévention de plusieurs pathologies liées au stress oxydatif.

L'on trouve également, dans les algues, des “transporteurs” qui aident à l’assimilation.

L’acide alginique, véritable signature des algues, en est probablement le meilleur exemple:

C’est un acide faible remarquable qui se chélate avec les différents métaux lourds indésirables qui polluent notre corps – plomb, mercure, cadmium, aluminates, etc – et les élimine!

De même avec les substances radio-actives:

Lorsque Tchernobyl explosa, les Allemands – bien informés, eux! – ont consommé toutes les algues disponibles en peu de jours, pour se protéger. Bref, la liste de leurs bienfaits est très longue et ne cesse de s’allonger à mesure de nouvelles et incessantes découvertes.

Parmi elles:

Des recherches préliminaires donnent à penser que certains polysaccharides du nom de fucoïdanes, que l’on trouve en général dans les algues brunes comme le kombu et le wakamé, pourraient avoir une activité anticancéreuse.

Elles stimulent le métabolisme général, avec une amélioration des échanges internes, en intervenant au niveau de certaines glandes endocrines, en accroissant les échanges osmotiques, et en favorisant l'élimination des déchets.

Elles aident au rétablissement ou à la régularisation de nombreuses fonctions organiques devenues insuffisantes ou perturbées.

Elles accroissent les défenses naturelles, elles renforcent la résistance du terrain biologique, et augmentent l'énergie vitale en général.

Elles fluidifient le sang, ont un rôle anti-inflammatoire et anticancéreux, qu’elles protègent contre le diabète et contre les maladies cardio-vasculaires. Et ce ne sont à peine que quelques-unes de leurs propriétés bienfaisantes!


Une algue particulièrement intéressante: le wakamé.

Le wakamé n’est pas seulement intéressant pour ses qualités nutritionnelles ; il possède également des vertus thérapeutiques exceptionnelles, qui ont fait l'objet de nombreuses études scientifiques.

C’est un détoxifiant: Grâce à l’alginate (l'acide alginique vu plus haut), que l’on trouve dans les algues brunes, le wakamé facilite la détoxification du système digestif en le débarrassant des métaux lourds et toxines.

Il renforce le système immunitaire grâce au fucoïdane, un autre polysaccharide qui stimule les lymphocytes NK du système immunitaire.

Anti-inflammatoire, il permet de réduire notamment les douleurs arthritiques.

Il est efficace dans le traitement de l’acné.

Antioxydant, le wakamé est un puissant allié de la lutte contre le cancer, la dégénérescence de la peau (grâce à la fucoxanthine) et des cheveux. Il pourrait notamment diminuer la viabilité des cellules cancéreuses du côlon in vitro.

Pour bénéficier pleinement de ses effets anti-oxydants, il est conseillé d’en consommer 3 à 6 grammes par jour.

La fucoxanthine est censée brûler les graisses en agissant sur une protéine spécifique du tissu adipeux; mais, pour l’instant, ces résultats n’ont pas encore été démontrés sur l’homme.

La richesse en acides gras du wakamé favorise la production du bon cholestérol et la santé cardio-vasculaire.

En raison de son haut niveau en iode le wakamé est une excellente ressource pour traiter les problèmes de thyroïde.

Enfin, le wakamé agirait également au niveau de la perte de poids en entraînant rapidement un sentiment de satiété (comme les algues en général ).

 

Les bienfaits par voie externe

Des recherches relativement récentes ont démontré l'efficacité des algues en cosmétologie, ce qui a fortement favorisé leur usage dans ce domaine au cours des deux dernières décennies.

Les excellents résultats obtenus rapidement ensuite par les esthéticiennes dans leur pratique quotidienne expliquent le succès considérable que les algues connaissent à l'heure actuelle pour tout ce qui touche à la beauté.

Par voie locale externe, les algues marines réhydratent et raffermissent les tissus cutanés dont elles favorisent la nutrition et la multiplication des cellules tout en tonifiant les fibres de soutien du derme, ce qui prévient la formation des rides, ou entraîne leur atténuation si elles sont déjà constituées, et provoquent globalement un ralentissement du vieillissement de la peau. Elles assainissent également l'épiderme, et améliorent le fonctionnement des glandes sudoripares et sébacées, ce qui a pour effet de prévenir ou corriger de nombreux troubles dermatologiques courants.

La peau entretenue avec des préparations à base de certaines algues vieillit moins vite et résiste mieux aux agressions multiples auxquelles elle est soumise.

 

Consommation

Elles ne se mangent pas comme des épinards… pas de pleine assiette! C’est un aliment venant en complément, qui peut avoir une saveur forte et très nouvelle. D’un point de vue nutritionnel, il ne faut pas en abuser non plus. La référence ce sont les Japonais, dont la ration alimentaire est constituée, en poids sec, de 12 à 15 grammes d’algues par personne et par jour. Pour nous, la fourchette 5 à 10 grammes serait une quantité maximale. En général, la consommation de ceux qui les découvrent est plutôt forte. Après un ou deux ans les quantités se stabilisent.

Il ne faut donc pas trop en prendre pour éviter un excès d'iode qui pourrait causer des problème de thyroïde. Des algues pauvres en iode, comme la laitue de mer ou la dulse, sont donc recommandées.

D'un point de vue gastronomique, des chefs réputés, comme Bruno Matignon, Alain Colas, Pascal Pineau, Alain Denoual, Pierrick Le Roux (professeur très connu à l’École Hôtelière de Brest) – pour ne citer que quelques-uns – les apprécient beaucoup et les cuisinent régulièrement. En France, une bonne trentaine de grands chefs les utilisent à l’heure actuelle.

 

Bon appétit!

 

En savoir plus sur les algues comestibles dans le livre La Diététique pour Gai-Rire du Dr Alain Scohy (sur le même site il y a aussi toute une collection d'algues comestibles).

Aide pour trouver de bonnes algues comestibles biologiques, cliquer ICI.

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 23:34

 

Conférence du Docteur Bruno Donatini au Congrès Quantique

 

 


 

Moralité:  Nettoyer son foie et son colon, et perdre son ventre!

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:55

Soigner le cancer autrement

L'hôpital Johns Hopkins (Johns Hopkins Hospital) est un hôpital universitaire situé à Baltimore dans l'État duMaryland aux États-Unis . Fondé grâce à un don de Johns Hopkins, il est aujourd'hui l'un des hôpitaux les plus reconnus au monde et est classé pour la 17e année consécutive en première place du classement des meilleurs hôpitaux desÉtats-Unis par U.S. News and World Report.

Enfin c'est officiel, voir 3e paragraphe.

Après de nombreuses années à dire aux gens que la chimiothérapie est l'unique manière de traiter et éliminer le cancer, l'hôpital Johns Hopkins commence à dire qu'il y a d'autres possibilités:

1. Toute personne a des cellules cancéreuses dans le corps. Ces cellules ne se voient pas dans les examens réguliers jusqu'à ce qu'elles se multiplient à quelques milliards. Quand les médecins disent aux patients cancéreux qu'il n'y a plus de cellules cancéreuses après le traitement, cela signifie que les examens ne les détectent pas parce qu'elles ne sont pas arrivées à une taille détectable. 

2. Les cellules cancéreuses arrivent 6 à 10 fois dans la vie des personnes. 

3. Quand le système immunitaire d'une personne est fort, les cellules cancéreuses sont détruites et la formation et la multiplication des tumeurs sont prévenues. 

4. Quand une personne a le cancer, ceci indique que cette personne a une grande déficience nutritionnelle. Ceci peut arriver pour différents motifs comme la génétique, le milieu ambiant, l'alimentation et le mode de vie. 

5. Pour résoudre ces nombreuses déficiences de nutrition, le changement de régime est d'inclure des suppléments qui sont indispensables pour renforcer le système immunitaire. 

6. La chimiothérapie en réalité empoisonne les cellules cancéreuses, mais aussi détruit les cellules saines de la moelle épinière ainsi que de l'intestin et ceci produit des dommages dans les organes tels que le foie, les reins, le coeur et les poumons. 

7. La radiation, quand elle détruit les cellules cancéreuses brûle aussi et endommage les cellules saines, et les organes ainsi que les tissus. 

8. Le traitement initial de chimio et radiothérapie réduit souvent la taille des tumeurs, mais le prolongement de l'usage de la chimio et la radiothérapie ne donnent pas comme résultat la destruction totale des tumeurs. 

9. Quand le corps a beaucoup de toxines dues à la chimio et à la radiothérapie, le système immunitaire est endommagé ou détruit, pour cela les personnes peuvent souffrir différents types d'infections et des complications. 

10. Chimiothérapie et radiation peuvent causer la mutation des cellules cancéreuses, qui résistent et rendent difficile leur destruction totale. La chirurgie peut aussi provoquer l'invasion de ces cellules à d'autres organes. 

11. Une manière efficace de combattre le cancer est de ne pas donner à manger aux cellules cancéreuses avec ces aliments dont elles ont besoin pour se multiplier.


LES CELLULES DU CANCER S'ALIMENTENT DE ...: 

a. Le SUCRE est un aliment du cancer. Ne pas consommer de sucre coupe un des éléments les plus importants des cellules cancéreuses. Il existe des substituts du sucre comme la saccharine, mais ils sont faits avec de l'aspartame et sont très nocifs... Un meilleur substitut du sucre est le miel de manuka ou la mélasse, mais en petites quantités. Le SEL contient un additif chimique afin de paraître blanc. Une meilleure alternative pour le sel est le sel de mer ou les sels végétaux. 

b. Le LAIT cause dans le corps la production de mucus, spécialement dans le conduit intestinal. Les cellules cancéreuses s'alimentent de mucus. En éliminant le lait et en lui substituant du lait de soja, les cellules du cancer n'ont rien à manger, par conséquent elles meurent. 

c. Les cellules cancéreuses mûrissent dans un milieu ambiant acide. Un régime à base de VIANDE ROUGE est acide, il vaut mieux manger du poisson et un peu de poulet à la place de la viande de bœuf ou de porc. De plus, la viande contient des antibiotiques, hormones et parasites qui sont très nocifs, spécialement pour les personnes cancéreuses.. La protéine de la viande est très difficile à digérer et requiert beaucoup d'enzymes. La viande qui ne se digère pas reste dans les intestins et se putréfie ce qui entraîne la création de plus de toxines.

 

COMMENT CONTRIBUER À LA SOLUTION DU PROBLÈME

a) Un régime de 80% de végétaux frais et jus, céréales, graines, noix, amandes et seulement un peu de fruits mettent le corps dans un milieu ambiant alcalin. L'on doit consommer seulement 20% de nourriture cuite, incluant les haricots. Lesjus de légumes frais approvisionnent le corps en co-enzymes qui sont faciles à absorber et arrivent aux cellules 15 minutes après avoir été consommés pour nourrir et aider à former des cellules saines. Pour obtenir des enzymes vivantes qui aident à construire des cellules saines, l'on doit essayer de boire des jus de légumes(pratiquement tous incluant l'alfafa) et manger beaucoup de légumes frais, deux ou trois fois par jour. 

b) Éviter de prendre du CAFÉ, THÉ ET CHOCOLAT, qui contiennent beaucoup de caféine. Le THÉ VERT est une meilleure alternative et a des propriétés qui combattent le cancer. Il est préférable de boire de l'EAU purifiée ou filtrée pour éviter les toxines et métaux lourds de l'eau du robinet. L'eau distillée est acide, ne pas la boire. 

c) Les parois des cellules cancéreuses sont couvertes par une protéine très dure. En évitant de manger de la viande, ces parois libèrent plus d'enzymes qui attaquent les protéines des cellules cancéreuses et permettent au système immunitaire de détruire les cellules cancéreuses. 

d) Quelques suppléments aident à reconstruire le système immunitaire (Floressence, Essiac, anti-oxydants, vitamines, minéraux, EPA - huile de poisson) pour aider les cellules à lutter et détruire les cellules cancéreuses. D'autres suppléments commela vit. E, sont très connues parce qu'elles causent l'apoptose, la méthode normale du corps pour éliminer les cellules inutiles ou défectueuses. 

e) Le cancer est aussi une maladie du mental, du corps et de l'esprit. Une attitude plus active et positive aidera le malade du cancer à combattre et à se convertir en survivant à la maladie."

"La rage et l'incompréhension, le non-pardon mettent le corps dans une situation de stress et dans un milieu ambiant acide . Apprendre à avoir un esprit aimable et amoureux avec une attitude positive est très bénéfique pour la santé. Apprendre à se relaxer et jouir de la vie."

f) Les cellules du cancer ne peuvent vivre dans une ambiance oxygénée. L'exercice journalier, la respiration profonde aident à recevoir plus d'oxygène jusqu'aux niveaux cellulaires. La thérapie d'oxygène est un autre élément qui aide à détruire les cellules du cancer. 

1. Pas de contenants en plastique dans le micro-ondes

2. Pas de bouteille d'eau dans le congélateur

3. Pas de film plastique dans le micro-ondes 

g) Les substances chimiques comme les dioxines causent le cancer, spécialement du sein. La dioxine est très destructrice, spécialement pour les cellules du corps. 

Ne pas mettre au réfrigérateur ses bouteilles d'eau en plastique, car le plastique «transpire» les dioxines et empoisonne l'eau. 

Récemment, le Docteur Edward Fujimoto, directeur du programme Bien-Être à l'hôpital Castle, parut dans une émission télévisée et expliquait le danger de la dioxine.

Il a dit que nous ne devons pas mettre les contenants en plastique au micro-ondes. Spécialement les nourritures qui contiennent du gras. Il dit que la combinaison de gras et la forte chaleur avec le plastique transportent la dioxine à l'intérieur de la nourritureet par conséquent ensuite à notre corps. À la place, on peut utiliser du verre comme Pyrex ou de la céramique pour chauffer la nourriture.



S'il vous plaît, distribuez!

 

Source: http://www.lasantenaturelle.net/263/la-sante-naturelle.html

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 23:58

Article relayé

 

L'HOMÉOPATHIE, UN BOULEVERSEMENT ÉPISTÉMOLOGIQUE…
Par Jean-Jacques Crèvecœur
TIRÉ DE MA RUBRIQUE « SENTIERS DE SANTÉ » 

 Bonjour,

Le mois dernier, je vous faisais cadeau de l'article: «La maladie n'est plus ce qu'elle était». Cet article était tiré du tout nouveau magazine consacré entièrement au sens biologique et symbolique des maladies, le magazine Néosanté (voir présentation du magazine ci-contre).

Comme je vous le disais,
 j'ai accepté de participer à cette nouvelle aventure passionnante, en animant une chronique mensuelle intitulée «Sentiers de santé». Dans cette rubrique, non seulement je partage mon vécu et les enseignements que j'en ai tirés, mais surtout, j'encourage mes lecteurs à emprunter, à leur tour, ces sentiers de santé…

En accord avec Yves Rasir, le fondateur et rédacteur en chef de ce magazine, je vous offre, chaque mois, l'intégralité de l'article que j'ai publié quelques mois plus tôt. Un cadeau que je vous encourage à diffuser à vos amis et à vos connaissances. Car, aujourd'hui, plus que jamais, nous avons le devoir de créer un nouveau monde, fondé sur des valeurs de respect, de partage et d'autonomie. Nous ne pouvons plus subir le diktat des compagnies pharmaceutiques, médicales et agroalimentaires qui cherchent à confisquer ce que nous avons de plus cher: notre santé!

L'article de ce mois, intitulé «L'homéopathie, un bouleversement épistémologique» a été publié dans le numéro 2 du magazine, paru en juin 2011.

L'intention de ma démarche, c'est aussi de vous faire connaître Néosanté, ce magazine d'excellente qualité, qui a le courage de traiter des questions qui sont devenues taboues en matière de santé : la Médecine Nouvelle de Hamer, les approches de décodage biologique, l'imposture de la vaccination et ses dangers, les fraudes scientifiques… Mais, au lieu de dénoncer, cette revue se veut constructive. Elle propose aux lecteurs, mois après mois, une vision de plus en plus large des maladies, en leur redonnant un sens, dans la lignée des travaux de la médecine psychosomatique, depuis Groddeck, Henri Laborit et R.G. Hamer.
Financée exclusivement par les abonnements et les ventes en kiosque, Yves Rasir a fait le choix courageux de ne pas dépendre des annonceurs publicitaires pour soutenir sa revue. Vous ne trouverez donc, dans cette revue, aucune publicité. Un choix que je salue pour son audace, mais aussi pour sa pertinence. Car même dans le domaine « alternatif », les pressions sur les contenus rédactionnels existent parfois…


 

(ARTICLE TIRÉ DU NUMÉRO 2 DE NÉOSANTÉ)

  
Entre l’âge de quinze et vingt-trois ans, j’ai souffert d’une sinusite chronique qui m’accablait huit mois par an, depuis début octobre jusque fin mai. Plusieurs oto-rhino-laryngologues de renom avaient tenté de soulager mes souffrances par divers moyens: inhalations, cautérisation des sinus à plusieurs reprises, sprays nasaux décongestionnants, anti-douleurs. En vain. Chaque début d’automne marquait le retour d’une maladie pénible et handicapante. Et cela m’apparaissait d’autant plus comme une fatalité que je n’avais aucune prise sur elle.

Cette impuissance me fut confirmée par Brigitte, une jeune femme médecin de Namur qui me déclara en novembre 1983: «Votre sinusite est chronique. Dans notre langage médical, nous pourrions dire que c’est fonctionnel. En clair, ça veut dire que votre corps ne fonctionne pas bien, et que nous ne savons pas pourquoi…. Si je n’avais pas conscience des limites de la médecine, je vous dirais qu’il n’y a rien à faire pour vous. La seule nuance que je voudrais apporter, c’est de vous dire: “Dans l’état actuel de nos connaissances et de notre vision de la maladie, la médecine hospitalière ne peut rien faire pour vous. Ce qui ne veut pas dire que d’autres approches médicales ne pourraient pas vous aider…” Allez peut-être consulter un homéopathe. On ne sait jamais »

J’avais vingt-deux ans à l’époque. Pour la première fois de ma vie, je rencontrais sur mon chemin médical l’humilité d’une personne capable de relativiser sa science et sa pratique. Par cette attitude hautement lucide, elle venait de m’ouvrir la porte de l’indéterminé, de l’incertain, de l’imprévisible et du complexe en matière de santé. Cette porte ne s’est jamais refermée en moi. Elle m’a permis d’explorer de multiples sentiers de santé avec une fécondité que je n’aurais jamais imaginée.

Août 1984. Je me trouve face à André, homéopathe bruxellois dont on m’avait dit qu’il avait été guéri d’un cancer par l’homéopathie. Comme c’est l’été, la sinusite a disparu à un point tel que j’en ai oublié que c’est elle qui m’a conduit à explorer cette médecine dite « parallèle ». Et quand le médecin me demande pourquoi je suis venu le consulter, je lui réponds candidement: «Pour faire une expérience. Mais je ne souffre d’aucune maladie (!)». Je me trouve en plein déni, mais pas pour longtemps. J’ignore que dans les minutes qui vont suivre, je vais vivre une série de chocs que je qualifierais aujourd’hui d’épistémologiques…

Premier choc: Je découvre mon incompétence à observer et à écouter mon corps. «Quels sont les moments de la journée où vous êtes le plus fatigué? Les extrémités de vos membres sont-elles chaudes ou froides? Quelle est la couleur, la consistance et l’odeur de vos selles? Et de vos urines? L’odeur de votre haleine?» Je ne suis capable de répondre à aucune de ses questions. Et c’est là que je me rends compte que la médecine classique, en me prenant en charge, m’a déresponsabilisé et m’a rendu incompétent dans la gestion de mon capital-santé! Sans m’en rendre compte, le paradigme de la médecine dominante avait fait de moi un consommateur de soins médicaux, un patient (au sens étymologique, celui qui subit). Face à l’homéopathe, j’acquérais pour la première fois le statut d’observateur, d’acteur et de partenaire! Toute une différence!

Deuxième choc: Ma physiologie serait liée à ma psychologie. Face à l’indigence de mes réponses, mon interlocuteur aborde ma réalité sous un autre angle… «Puisque vous ne semblez souffrir d’aucune maladie particulière, me dit-il, parlez-moi de vos comportements et de votre psychologie… Comment vous décririez-vous dans vos relations aux autres?» Bien entendu, je deviens tout à coup beaucoup plus loquace et compétent pour répondre à ses questions. Quelle n’est pas ma surprise lorsque, après dix minutes, il m’interrompt sèchement pour déclarer: «Avec une telle personnalité, vous devez nécessairement souffrir soit de faiblesse hépatique, soit de sinusite, soit d’hémorroïdes… Et je ne serais pas étonné si vous aviez, en plus, des verrues plantaires.» Je suis abasourdi. Car à part les hémorroïdes, les trois autres pathologies me correspondent parfaitement. Mais ce qui me bouleverse le plus, c’est que, brutalement, je pressens qu’un lien existe entre mes pathologies physiques et mes caractéristiques psychologiques! L’approche psychosomatique est passée, en quelques minutes, du statut de concept hypothétique à celui d’une réalité tangible et indéniable…

Troisième choc: Mon corps formerait une unité indissociable et tous mes organes seraient interreliés. C’est là que je m’exclame: «C’est vrai, j’avais oublié qu’à l’origine de ma démarche vers vous, je voulais guérir de ma sinusite chronique! Mais comme nous sommes en été, je l’avais complètement oubliée. Étant jeune, je faisais souvent des crises de foie et j’ai actuellement quatre verrues plantaires…» Nullement étonné par mon soudain recouvrement de mémoire, André enchaîne en m’expliquant que le foie est un émonctoire primaire, autrement dit une des portes principales que le corps utilise pour évacuer ses toxines. Lorsque les émonctoires primaires sont engorgés pour diverses raisons (faiblesse générale, nourriture trop riche, intoxication majeure, manque de fluidité corporelle), le corps cherche, malgré tout, à évacuer ses toxines par des émonctoires secondaires. «Chaque fois que votre foie n’est plus capable de traiter et d’évacuer toutes les toxines, il faut bien que l’excédent de toxines sorte par une autre voie; dans votre cas, ce sont vos sinus,m’apprend-il. Je vais donc vous donner un traitement de fond pour soulager votre foie, et vous ne devriez plus souffrir de sinusite…» C’est ce jour-là que j’ai compris qu’aucun oto-rhino-laryngologue n’aurait pu diagnostiquer l’origine de ma maladie. Forcément, il n’a été formé que pour étudier les voies respiratoires supérieures, pas le foie, domaine réservé aux hépatologues!

Quatrième choc: je peux participer à mon processus de guérison. Lorsque je revois mon homéopathe, fin septembre, pour une seconde visite, une phrase va me marquer à tout jamais. «Si vous ne changez rien à vos habitudes de vie sur le plan alimentaire, sur le plan émotionnel, sur le plan relationnel, si vous ne travaillez pas à vous assouplir physiquement et mentalement, vous retomberez malade. Je vous ai aidé. À vous de prendre le relais, à présent, pour garder cet équilibre retrouvé…» Je ne l’ai plus jamais revu. Car cet hiver-là, et tous les autres hivers, la sinusite n’est plus jamais venu m’accabler. Néanmoins, ce n’est pas la disparition de ma maladie qui fut le cadeau le plus précieux, mais le fait que quelqu’un m’ait rendu responsable de mon équilibre. En ce sens, la maladie n’était plus une fatalité. Et la santé devenait le résultat naturel d’une responsabilité prise quotidiennement. Pour moi, ce fut la révolution majeure qui a inspiré des dizaines d’autres explorations que je vous partagerai au fil des mois dans cette rubrique.

À vous de jouer, à présent…

Le mois prochain, je continuerai de vous partager les découvertes que j’ai faites, grâce à l’homéopathie. En attendant, je vous invite à prendre davantage la responsabilité de votre santé. Comment? En commençant par le commencement. Apprenez à observer les indicateurs naturels de votre corps, et mettez-les en corrélation journalière avec votre condition physique et vos états émotionnels. Car c’est en apprenant à ré-écouter votre corps que vous pourrez contribuer à le maintenir en équilibre. Bon entraînement et au mois prochain!

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 12:51

 

A la Découverte de la Santé Naturelle
.
http://www.lasantenaturelle.net/administrer/images/pageslibres/Socrate_par_David.jpg .
Socrate enseignant - Peinture de David

 

Socrate, le père et patron des philosophes, a dit:
 
 "Il n'est qu'un mal: l'ignorance!" 

Alors, si l'on s'informait? Si l'on s'instruisait mutuellement? Et si l'on prenait sa vie et sa santé en main en pleines autonomie et responsabilité personnelle, chacun pour lui-même? Et si l'on apprenait la Santé Naturelle ensemble?
 
Sûrement êtes-vous intéressé(e) par l'un ou plusieurs de ces sujets:


Un remède universel et peu coûteux à tester sans tarder:
http://www.lasantenaturelle.net/133/la-sante-naturelle.html

Serait-ce la fin du diabète? Le Dr Cousens, possiblement, dit oui:
http://www.lasantenaturelle.net/132/la-sante-naturelle.html

Pourquoi les animaux ne font-ils pas d'attaques cardiaques?
Il se pourrait bien que le Dr Matthias Rath ait la réponse:
http://www.lasantenaturelle.net/129/la-sante-naturelle.html

Découvrir les merveilleux bienfaits de la vitamine C:
http://www.lasantenaturelle.net/129/la-sante-naturelle.html

La Cure du Foie du Dr Hulda Clark devient scientifique:
http://www.lasantenaturelle.net/126/la-sante-naturelle.html
http://www.lasantenaturelle.net/117/la-sante-naturelle.html

L'Eau est-elle le Miroir des quatre Eléments?
http://www.lasantenaturelle.net/122/la-sante-naturelle.html

Faut-il boire de l'eau alcaline ou de l'eau légèrement acide?
http://www.lasantenaturelle.net/80/la-sante-naturelle.html

Pourquoi tant de nouvelles maladies ou de maladies en recrudescence?
http://www.lasantenaturelle.net/109/la-sante-naturelle.html

Souffririez-vous, par hasard, d'un manque de vitamines?
http://www.lasantenaturelle.net/99/la-sante-naturelle.html
http://www.lasantenaturelle.net/93/la-sante-naturelle.html

Connaissez-vous les microzymas/symbiotes/symbiontes/nanobes?
http://www.lasantenaturelle.net/92/la-sante-naturelle.html

Comment se protéger naturellement des émissions radio-actives?
http://www.lasantenaturelle.net/45/la-sante-naturelle.html

Les autres vous influencent-ils? Exercez-vous une pression sur autrui?
http://www.lasantenaturelle.net/89/la-sante-naturelle.html

Comment soigner naturellement et efficacement l'arthrose?
http://www.lasantenaturelle.net/103/la-sante-naturelle.html

Et, pendant que l'on y est, si l'on soignait aussi l'ostéoporose?
http://www.lasantenaturelle.net/107/la-sante-naturelle.html

Secret de Jouvence: Manger moins pour vivre sain et longtemps:
http://www.lasantenaturelle.net/100/la-sante-naturelle.html

Soulager efficacement et rapidement les brûlures d'estomac:
http://www.lasantenaturelle.net/57/la-sante-naturelle.html

La planète Terre tout entière serait-elle devenue toxique?
http://www.lasantenaturelle.net/64/la-sante-naturelle.html

Est-il possible de vaincre naturellement l'acidose?
http://www.lasantenaturelle.net/83/la-sante-naturelle.html

Découvrir la pierre de shungite et l'eau de shungite:
http://www.lasantenaturelle.net/88/la-sante-naturelle.html

A part la jeter aux orties qu'est-il possible de faire avec l'ortie?
http://www.lasantenaturelle.net/111/la-sante-naturelle.html

Que faire lorsque, dans l'intestin, cela "gaze" un peu de trop?
http://www.lasantenaturelle.net/101/la-sante-naturelle.html

Découvrir un remède naturel hyper-simple contre la grippe:
http://www.lasantenaturelle.net/101/la-sante-naturelle.html

Découvrir un protocole naturel pour soigner la sclérose en plaques:
http://www.lasantenaturelle.net/55/la-sante-naturelle.html

Soulager naturellement une rage de dents (sans aspirine!):
http://www.lasantenaturelle.net/91/la-sante-naturelle.html

Faire naturellement disparaître une mauvaise haleine:
http://www.lasantenaturelle.net/85/la-sante-naturelle.html

Tendance à l'iracibilité? Essayez ce secret d'Hildegarde de Bingen:
http://www.lasantenaturelle.net/98/la-sante-naturelle.html

Problème de prostate? Découvrir un remède simple et efficace:
http://www.lasantenaturelle.net/97/la-sante-naturelle.html

Besoin de maintenir vos cheveux? Crainte des produits chimiques?
Essayez une laque 100% naturelle, efficace et des plus économiques:
http://www.lasantenaturelle.net/81/la-sante-naturelle.html

Bouffées de chaleur dues à la ménopause? Essayez ce moyen naturel:
http://www.lasantenaturelle.net/56/la-sante-naturelle.html

Vos enfants ont des poux? Pas de panique Dame Nature a la solution:
http://www.lasantenaturelle.net/65/la-sante-naturelle.html

Cœur fragile? Ce vin des cardiaques de Hildegarde fait merveille:
http://www.lasantenaturelle.net/68/la-sante-naturelle.html

Etc., etc.

 

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 20:54

 

Jacques Daudon parle du Dr Rath
et du Dr Klinghardt

 

 

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 10:41

Les maladies de peau

Dr Jean-Loup Dervaux


Maladies de peau: étes-vous "boomerang" ou "iceberg"?  

S'il est vrai que les maladies de la peau peuvent souvent être directement appréhendées "à la vue", aussi bien par le médecin que par le malade, et que le diagnostique, de ce fait, en soit apparemment facile… une fois une étiquette mise sur une "dermatose", le plus important reste à faire : en déterminer le mécanisme et si possible la cause ; de ces deux éléments dépend en effet la possibilité d'institution d'un un traitement "en profondeur", tant il est vrai que les maladies de la peau ne font très souvent que refléter les dysfonctionnement des organes ou fonctions de ceux qui en sont atteints. D'où la question fondamentale : 

Pourquoi et comment apparaissent-elles? 

C'est une vérité d'ordre général en médecine qui ici, comme partout ailleurs, trouve sa vérification: en présence d'une cause identique chaque organisme réagit différemment, d'une façon qui lui est bien particulière.

Il en est ainsi pour les maladies de la peau, qui traduisent la réaction propre de l'organisme face à des affections qui viennent de l'extérieur (germes, parasites, champignons, etc.) ou de l'intérieur (intolérance alimentaires, auto-intoxications de l'organisme…)  

On peut donc, dans cette optique et selon leur mode de survenue, distinguer deux sortes de dermatoses :

 

Des dermatoses réactionnelles.

La peau, étant alors un miroir de l'environnement et répondant aux agressions extérieures selon le principe de l'action et de la réaction : c'est une dermatose de défense.

La cause en est extérieure, physique ou psychologique.

On pourrait aisément leur attribuer la dénomination de dermatoses "boomerang". 

Des dermatoses d'émergence.

La peau devenant alors le reflet des désordres profonds de l'organisme, agissant de la profondeur vers la  superficie et dont la dermatose est la partie émergée : c'est une dermatose de drainage.

Elles sont liées à un mauvais fonctionnement métabolique  ou psychologique de l'individu.

On pourrait aisément leur attribuer la dénomination de dermatoses "iceberg". 

Peau et facteurs externes. 

Les facteurs externes, simples stimuli ou véritables agresseurs, capables d'induire une dermatose réactionnelle sont légions.

On peut toutefois en faire ressortir quatre groupes, responsables des dermatoses réactionnelles les plus courantes : 

Les facteurs physiques, météorologiques ou induits, surtout s'il sont durables :

Chaleur, par contact direct ou effet de radiation : brûlures, lucites...

Sécheresse, froid ou humidité prolongés : peau eczémateuse, engelures…

Irritants ou pollution : dermites irritatives non allergiques.  

Les allergies, domestiques ou professionnelles.

Allergies immédiates, humorales, déterminant eczéma ou urticaire.

Allergies tardives, cellulaires, déterminant l'eczéma de contact ou solaire. 

Les infestations organiques, germinatives ou parasitaires.

Virales : herpès, zona.

Bactériennes : furoncles, impétigo, acné…

Levures ou champignons : mycoses,  candidoses.  

Le stress, sous toutes ses formes et dans tous ses contextes, induisant alors :

Des manifestations dermatologiques directes : psoriasis, certaines urticaires.

Une baisse des défenses naturelles, en tant que grand dévoreur d'énergie.

  
Peau et de désordres internes.  

Les désordres internes à l'individu capables d'aboutir à l'émergence d'une dermatose sont de multiples natures.

Toutefois, quatre thèmes sont, eux aussi, émergents : 

La nature du profil psychologique de l'individu.

Le terrain anxieux favorise :

      la crainte de survenue de la dermatose

      la focalisation sur la dermatose

   la majoration du ressenti

Le terrain dépressif constitutionnel favorise :

      la pérennisation d'une dermatose, par manque de réactivité 

      la multiplication de la succession des poussées. 

Ces états mentaux peuvent aussi influer sur l'état des défenses immunitaires, le premier en les rendant excessives (allergies), le second insuffisantes (infections).  

Les dérèglements digestifs.

- Le retentissement des troubles digestifs fonctionnels au niveau de la peau est fréquent, surtout au niveau des deux organes que sont :

     le foie en tant que "grande usine à détoxifier" de l'organisme

  le colon en tant qu'émonctoire des déchets solides de la digestion.:

- Certains de ces troubles vont influer sur la couleur de la peau, sans qu'on puisse vraiment parler de maladie de peau :

      teint gris terreux des constipés

      ou jaunâtre des hépatiques

- D'autres aboutiront au développement d'une véritable dermatose :

      poussée eczémateuse en cas de problème de colite

crise d'urticaire en cas d'intolérance alimentaire liée au foie. 

- Cet environnement digestif concerne essentiellement 3 tableaux : 

Le foie fatigué.

Intéresse ceux que l'on appelle les "petits hépatiques" : il existe une insuffisance de sécrétion biliaire,  

Le côlon irritable.

Il s'agit d'une hyperréactivité de celui que certains considèrent comme le baromètre de nos humeurs,  

La constipation.

Définie comme étant une diminution globale du transit colique: 1 à 2 selles par semaine,  

La répétition de ces épisodes et leur corrélation avec la  survenue des poussées de dermatose vont permettre de les rattacher à leur origine digestive. 

Le mode de vie.

Mise à part les soins d'entretien spécifiques à la peau, les erreurs d'hygiène générale, en perturbant les métabolismes et les défenses organiques, favorisent grandement la survenue et l'entretien des dermatoses.

Sédentarité, malnutrition, surmenage, usage de substances toxiques pour l'organisme…

Ces erreurs d'hygiène de vie sont plus souvent associées qu'isolées ; leurs effets défavorables vont donc avoir tendance à s'additionner, en un véritable cercle vicieux, créant ainsi  de multiples fragilités organiques… cutanées, entre autre et à l'origine de nombreuses dermatoses. 

Certaines maladies générales. 

En effet, la peau, comme nous l'avons déjà souligné, n'est pas un organe isolé, même si certaines de ses manifestations lui sont spécifiques.

Certains signes dermatologiques peuvent être la conséquence ou un des éléments constitutifs de multiples affections :

    Par dérèglement métabolique comme le diabète

     Par production d'auto anticorps (collagénoses) comme le lupus 

     Sexuellement transmissible, comme le sida.  

… Il en est bien d'autres, qui nous font ainsi toucher du doigt le danger à vouloir s'autonomiser sur le plan du traitement, en l'absence de tout diagnostic précis, posé par un professionnel de santé compétent et habilité.  

Cette distinction entre dermatoses boomerang et iceberg n'est pas qu'académique ; elle aura des conséquences pratiques au niveau de la prise en charge, puisque qu'elle amènera

      Dans le premier cas à un certain nombre de conseils de prévention, concernant la protection et l'hygiène de la peau.

      Dans le second à une prise en charge organique, classique ou alternative, adaptée et salutaire.

 
 
 
 
 
 
Dermatoses

Réactionnelles.

("boomerang")

Lucites.

Eczéma solaire.

Allergies cutanées.

Engelures.

Herpès.

Erythème fessier.

Candidoses.

Mycoses.

Erysipèle.

Furoncle.

Gale.

Impétigo.

Panaris.

Verrues.

 
 
 
Dermatoses

D'émergence.

("iceberg")

Hypersudation.

Acné juvénile.

Prurit essentiel.

Psoriasis.

Urticaire.

Chute des cheveux.

Aphtes.

Eczéma.

Zona.

*
 Huit facteurs comportementaux qui fragilisent votre peau. 

1. La fumée de cigarette : par augmentation du stress oxydatif au niveau de la peau.

2. L'exposition au soleil : par les rayons ultraviolets du soleil, surtout les UVB.

3. La sédentarité : elles met en veilleuse les métabolismes d'élimination des toxines

4. L'exposition au froid : prolongée, elle favorise la déshydratation la peau.

5. La consommation excessive d'alcool : perturbe la circulation superficielle de la peau.

6. Le stress prolongé : dévoreur d'énergie, aux dépens des défenses immunitaires.

7. Le manque de sommeil : il fragilise organisme et rend sensible aux agressions.

8. Une alimentation riche ou déséquilibrée : elle perturbe le renouvellement cutané.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 00:28

Message relayé

 

LA MALADIE N'EST PLUS CE QU'ELLE ÉTAIT…

dixit Jean-Jacques Crèvecœur

(ARTICLE TIRÉ DU NUMÉRO 1 DE NÉOSANTÉ)

 

Depuis près de trente ans, j'expérimente et je teste de nombreuses approches de santé, en posant un regard critique et réfléchi sur chacune d'elles. Depuis quelques mois, j'ai accepté de participer à une nouvelle aventure passionnante, en animant une chronique mensuelle dans un tout nouveau magazine créé au début de cette année 2011: Néosanté (voir présentation du magazine ci-contre).

Au sein de cette chronique intitulée «Sentiers de santé», non seulement je partage mon vécu et les enseignements que j'en ai tirés, mais surtout, j'encourage mes lecteurs à emprunter, à leur tour, ces sentiers de santé…

En accord avec Yves Rasir, le fondateur et rédacteur en chef de ce magazine entièrement dédié au sens des maladies dans une approche globale, je vous offre chaque mois l'intégralité de l'article que j'ai publié quelques mois plus tôt. Un cadeau que je vous encourage à diffuser à vos amis et à vos connaissances. Car aujourd'hui, plus que jamais, nous avons le devoir de créer un nouveau monde, fondé sur des valeurs de respect, de partage et d'autonomie. Nous ne pouvons plus subir le diktat des compagnies pharmaceutiques, médicales et agroalimentaires qui cherchent à confisquer ce que nous avons de plus cher: notre santé!

L'article de ce mois, intitulé  «La Maladie n'est plus ce qu'elle était…»
 a été publié dans le numéro 1 du magazine, paru en mai 2011.

L'intention de ma démarche, c'est aussi de vous faire connaître Néosanté, ce magazine d'excellente qualité, qui a le courage de traiter des questions qui sont devenues taboues en matière de santé : la Médecine Nouvelle de Hamer, les approches de décodage biologique, l'imposture de la vaccination et ses dangers, les fraudes scientifiques… Mais au lieu de dénoncer, cette revue se veut constructive. Elle propose aux lecteurs, mois après mois, une vision de plus en plus large des maladies, en leur redonnant un sens, dans la lignée des travaux de la médecine psychosomatique, depuis Groddeck, Henri Laborit et R.G. Hamer.

Financée exclusivement par les abonnements et les ventes en kiosque, Yves Rasir a fait le choix courageux de ne pas dépendre des annonceurs publicitaires pour soutenir sa revue. Vous ne trouverez donc, dans cette revue, aucune publicité. Un choix que je salue pour son audace, mais aussi pour sa pertinence. Car même dans le domaine «alternatif», les pressions sur les contenus rédactionnels existent parfois…

Si le sens des maladies vous intéresse, vous préoccupe ou vous passionne, je vous encourage à vous abonner à ce magazine, à le lire, à le faire connaître autour de vous. À une époque où une chasse aux sorcières sans merci est engagée par l'élite corrompue contre les promoteurs d'une approche qui redonne le pouvoir à l'individu en matière de santé, votre geste, une fois de plus, pourra faire la différence…
 
Au plaisir de partager avec vous cette grande aventure!

 

Depuis près de trente ans en effet, j’ai fait de mon corps et de ma vie un laboratoire expérimental autofinancé et multidisciplinaire. L’objectif des expériences que j’y mène? Avoir la meilleure santépossible! Et quand je parle de santé, je ne parle pas uniquement de la sphère physique. Je parle aussi de la dimension émotionnelle, relationnelle, sexuelle et spirituelle. Car l’être humain ne peut être découpé en rondelles ou cloisonné en compartiments étanches. Ma quête, depuis le début des années 1980, a toujours été globale. Et l’expérience m’a confirmé que l’être humain est un être unique, unifié, global qui se manifeste à travers différentes facettes. Mais chaque facette reflète un même état d’équilibre ou de déséquilibre. Comment concevoir par exemple que l’on puisse avoir une sexualité épanouie si notre corps souffre de blocages physiques, si nous sommes coupés de nos émotions ou si nous sommes enfermés dans des tabous religieux, culturels ou familiaux? Cest impossible! Je mattacherai donc à vous faire réfléchir de la manière la plus globale possible, afin que cette rubrique élargisse la vision que vous avez de vous-même et vous aide à gérer votre capital-santé de manière autonome et responsable!



Alors, en guise de première étape, commençons par le commencement et posons-nous LA question fondamentale: « La santé, la maladie, cest quoi?» Moi qui avais été malade sans arrêt depuis l’âge de trois ans jusqu’à l’âge de vingt-trois ans, je savais que j’étais malade lorsque javais de la fièvre, lorsque j’avais mal quelque part, lorsque mon corps exprimait quelque chose de désagréable, comme des boutons, des éruptions, des écoulements, des vomissements, des diarrhées, des abcès… Et je croyais être en bonne santé lorsque mon corps n’exprimait rien de tout cela. En fait, ma vision était très similaire à celle de la médecine d’école et je ne l’avais jamais remise en question. Jusqu’à ce que je compare mon corps à une maison que j’occuperais. L’idée initiale m’était venue de cette phrase de Platon qui disait: «Le corps est la demeure de l’âme».

Explorons cette métaphore…

Si j’occupe une maison, je vais y générer de manière continue des détritus, des déchets, des saletés. Je risque aussi, de temps en temps, de casser des objets, de briser une ampoule, de mouiller un plancher ou un mur. Imaginons que je ne prenne jamais la peine de sortir mes poubelles. Imaginons que je garde tout à l’intérieur. Et que je ne répare aucun des dégâts occasionnés. Au fil des jours et des semaines, la dégradation de mon logement ira en empirant! Pourtant, du point de vue de mes voisins qui observent ma maison de lextérieur, japparaîtrai comme quelquun de très propre. Pour eux, ma maison respirerait la santé!

Cette situation insalubre peut durer des semaines, des mois, des années. Jusqu’à ce que la situation devienne intolérable, insupportable, nauséabonde et même dangereuse. À ce moment, je ne pourrai plus faire autrement que de sortir mes poubelles, d’évacuer mes gravats, par toutes les ouvertures de la demeure: portes, fenêtres, soupiraux, cheminées. En faisant cela, j’assainirai ma situation intérieure, je retournerai vers l’équilibre. Mais du point de vue de mes voisins affolés, c’est alors que j’apparaîtrai comme quelqu’un de sale et de malpropre. Selon eux, ma maison serait tombée malade!

En pratique, qu’est-ce que ça a changé pour moi?

Cette métaphore du corps maison a changé énormément de choses dans la gestion de ma santé et de mon équilibre. Je dirais même que cette vision a profondément influencé toutes les démarches, toutes les expériences que j’ai faites à partir de là. D’où mon choix d’inaugurer cette rubrique avec ce sujet.

Tout d’abord, mes conceptions de la santé et de la maladie ont été inversées. Depuis ma découverte, chaque fois que mon corps manifestait des symptômes, je ne l’ai plus considéré comme malade, mais comme évacuant ce qui l’empoisonnait et l’intoxiquait. Même si ces passages sont souvent difficiles et douloureux, je savais que je tendais à nouveau vers l’équilibre et je m’en réjouissais. C’est ainsi que j’ai pu comprendre cette célèbre phrase du psychanalyste Carl Gustav Jung qui disait: «La maladie, cest leffort que fait le corps pour retrouver son équilibre». Lorsque mes filles étaient petites, il leur arrivait de vomir ou davoir la diarrhée de temps en temps. J’ai toujours veillé à les féliciter chaleureusement pour cela, les invitant à remercier leur corps d’avoir pris la bonne décision en éliminant ce qui aurait pu être toxique pour lui. Ainsi, mes filles ont grandi avec la conviction que sortir ses poubelles, pour un corps, est une preuve de sa réactivité et de sa capacité à se maintenir en équilibre. Pas un signe de dysfonctionnement.

La deuxième chose que cette métaphore a changé, c’est mon attitude face à ce qu’on appelle «la maladie». Au lieu de chercher à tout prix à supprimer mes symptômes le plus vite possible, j’ai appris à les accueillir, à les comprendre et à les voir comme les indicateurs d’un processus de rééquilibrage. C’est à partir de là que j’ai entrepris, patiemment, de me mettre à l’écoute de mon corps.

Ce qui a engendré le troisième changement: apprendre àme poser les bonnes questions pour comprendre mes maladies. Pour ce faire, souvenons-nous que les poubelles ne peuvent sortir que si, dans un premier temps, je les ai accumulées. Autrement dit, ce qu’on appelle la maladie symptomatique est toujours le second temps d’un processus binaire.

Première phase: La perte ou l’éloignement de l’équilibre, celle où jaccumule les toxines, les émotions bloquées, le stress… Deuxième phase: le retour vers l’équilibre, celle où je libère, où j’évacue ce qui était emmagasiné. Prenons un exemple concret. Si jattrape la grippe, il ne sert à rien dincriminer les virus que ma cousine Francine maurait transmis. Il sagit plutôt de se demander: «Comment me suis-je déséquilibré jusquil y a peu? Quai-je vécu comme stress physique ou émotionnel qui vient de se relâcher enfin?»

Comme le disait Antoine Béchamp, le grand adversaire des théories de Louis Pasteur: « On tombe malade parce que notre terrain s’est déséquilibré. Pas parce qu’un virus nous a agressé!» À l’époque où je travaillais comme un forcené, je tombais malade systématiquement aux alentours du 21décembre et du 14juillet. Ces dates correspondaient aux deux périodes où je m’arrêtais de travailler pour prendre des vacances. Autrement dit, c’est parce que je prenais des vacances que mon corps pouvait enfin libérer le stress accumulé et sortir ses poubelles pour retrouver un équilibre dont je m’étais dangereusement éloigné! Je n’étais pas malade. Je vivais un grand nettoyage rééquilibrant!

À vous de jouer, à présent.

Souvenez-vous de trois épisodes de maladies où vous avez sorti vos poubelles. Recherchez en quoi vous vous étiez éloigné de l’équilibre dans les semaines, les mois qui précédaient. Viviez-vous un stress physique que vous ne pouviez éliminer? Viviez-vous un conflit oùvous naviez pas la possibilitéde «vider votre sac?
» Aviez-vous une alimentation déséquilibrée depuis un bout de temps? Une fois que vous aurez trouvé, identifiez ce qui s’est amélioré après cela. Car c’est cette amélioration qui aura probablement donné à votre corps le signal et l’autorisation d’ouvrir ses portes et de vider ses poubelles. Vous verrez: vos maladies ne vous apparaîtront plus du tout de la même manière .

Bonne réflexion et rendez-vous dans un mois.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 10:32

La Carnosine

Anti-Vieillissement - Super Antioxydant


LCarnosine est un puissant anti-oxydant pour l'anti-vieillissement et combat les changements dus au vieillisement de la peau, du cerveau, du coeur, des muscles, des yeux et d'autres tissus. La Carnosine a fait l'objet de recherches scientifiques et a été reconnue comme supplément alimentaire naturel et non-toxique.

C'est un Supplement Essentiel Pour Ceux Qui Ont Plus de 40 Ans.

L'intérêt pour la Carnosine a nettement augmenté au cours des dernières années et beaucoup d'experts prévoient qu'elle deviendra le traitement fondamental quotidien pour les gens de tous les âges, mais en particulier pour ceux qui approchent de la quarantaine et plus.

La grande valeur de la supplémentation en carnosine a été reconnue depuis environ dix ans maintenant, mais la population n'est au courant que tout récemment depuis ces deux dernières années. Ceci n'est pas surprenant car cela se produit tout le temps avec des produits aussi salutaires. Il y a habituellement un grand délai entre la découverte d'un supplément naturel efficace dans les cliniques et quand le grand public commence finalement à le prendre. C'est aussi vrai pour le bêta glucane, le beta sitosterol, la pregnenolone, la curcumine, la quercétine, la melatonine et beaucoup d'autres produits.

La dégradation des protéines est l’un des principaux mécanismes du vieillissement. Les protéines sont essentielles au fonctionnement de l’organisme et elles sont détruites soit par l’oxydation (les radicaux libres) soit par la glycation (réaction avec des molécules de sucre).

Lvieillissement de la peau est le signe le plus visible de la dégradation protéique et il se manifeste par des rides, une perte d’élasticité et une capacité de cicatrisation réduite. Mais la peau rend visibles des changements qui affectent tout l’organisme et touchent aussi les muscles, les vaisseaux, les yeux, le cerveau et bien d’autres organes. Lorsque trop de protéines deviennent non fonctionnelles, le corps devient la cible des maladies dégénératives et vieillit prématurément.

Les études montrent que l’acide aminé carnosine est l’antioxydant le plus efficace contre le radical hydroxyl (ennemi numéro un des protéines) et le plus puissant inhibiteur connu du processus de glycation qui caramélise nos protéines par des «liaisons croisées».

Les études montrent aussi que le taux de carnosine décroît de plus de 63% dans les muscles à l’âge de 70 ansce qui pourrait expliquer une partie de la fonte musculaire associée au vieillissement. La réduction de la présence de carnosine dans l’organisme, associée à un stress oxydatif croissant et à des habitudes alimentaires privilégiant les glucides, rendent souhaitable voire indispensable la supplémentation.

Il est considéré que la mise sur le marché de la carnosine est la nouvelle la plus importante de l’année en matière de nutrition. Elle fait partie des rares nutriments dont l’activité est puissante, versatile et démontrée.

En effet, elle:

  • Protège les protéines de l’œil de la dégradation causée par le malondialdehyde (MDA) et empêche le MDA d’induire des liaisons croisées. C'est notamment pourquoi elle est vivement conseillée par le Docteur Klinghardt.

- Sconcentre dans le cerveau et le protège de la glycation, des liaisons croisées, de l’oxydation et de l’excitotoxicité. Elle protège les capillaires cérébraux des dommages induits par l’amyloïde bêta (que l’on retrouve en grande quantité dans la maladie d’Alzheimer), les lipides oxydés et le métabolisme de l’alcool.

- Accroît la longévité des cellules sénescentes et leur permet de se diviser pendant plus longtemps comme des cellules jeunes. Une étude in vitro sur des fibroblastes (un type de cellule cutanée) a permis d’accroître leur longévité de 67%.

  • Est encore un meilleur agent anti-glycation que l’aminoguanidine et peut empêcher le développement de liaisons croisées dans le collagène.

  • Est efficace dans le traitement des cataractes séniles et pour ralentir le développement des cataractes.

Fait partie du petit groupe de substances capables d’allonger la durée de vie des mammifères: les souris traitées à la carnosine ont vécu 20% plus longtemps que les contrôles. Elles avaient aussi une apparence plus jeune, et leurs cerveaux présentaient des niveaux significativement plus bas en malondihaldehyde (MDA) et monoamine oxydase B (MAO-B) que les contrôles, indiquant un métabolisme juvénile de la dopamine.

  • Permet de réduire de 85% la péroxydation des lipides cérébraux chez des souris soumises à un stress provoqué intense et de multiplier par six l’activité antioxydante protectrice de la superoxyde dismutase (SOD) dans leur cerveau.

La carnosine est sans doute la plus prometteuse découverte de ces dernières années dans le domaine de la nutrition anti-vieillissement. Elle agit sur la longévité au niveau de la cellule et à celui de l’organisme.

Les études scientifiques ont montré qu’elle aidait à préserver l’intégrité structurelle, fonctionnelle et génétique de l’organisme d’une manière naturelle et sans aucune toxicité. Bien que beaucoup d’études aient démontré une activité significative de la carnosine à des dosages relativement faibles, de l’ordre de 150 mg par jour, d’autres études montrent une activité supérieure avec des dosages plus élevés, de l’ordre de 1000 à 1500 mg par jour, qui permettent de saturer l’enzyme carnosinase (qui dégrade la carnosine) pour que la carnosine libre soit disponible en quantité adéquate dans tout l’organisme.


Bénéfices de la Carnosine

Anti-oxydant - Protection contre les Radicaux libres

Premièrement, c'est un antioxydant, protégeant nos cellules contre les dommages des radicaux libres. Pris avec la vitamine E et d'autres antioxydants, il a un effet optimum.

Elle empêche la Glycosylation-Ce qui prolonge la durée des cellules. Cela signifie qu'il peut réduire la destruction des protéines importantes et de l'ADN par les molécules de sucre, un processus connu sous le nom de glycosylation. La signification de ce processus a été reconnu tout récemment. Des combinaisons anormales de sucre et des protéines sont très toxiques, contribuant à plusieurs maladies relatives à l'âge telles que le diabète, la maladie de coeur, l'accident vasculaire, la maladie d'Alzheimer et le vieillissement de la peau. La Carnosine peut aider à empêcher les dommages de la glycosylation, débarrassant le système de toutes les substances anormales et le laissant libre pour fonctionner de façon optimale.

Métaux Chélatés dans le Corps, c'est comme une couverture métallique contre les toxiques. Elle réagit avec les sous-produits toxiques de notre métabolisme et les élimine du corps. Elle stabilise les cellules, les rendant plus résistantes aux dommages, et amplifie le système immunitaire.


Protection contre la maladie d' Alzheimer

De nouvelles recherches montrent que le cuivre et le zinc stimulent nettement la formation sénile de plaque dans la maladie d'Alzheimer. Des chélateurs de ces métaux dissolvent ces plaques en laboratoire. La Carnosine peut également empêcher la production absolue de bêta-amyloïde qui conduit à la formation de plaque. Un signe de la maladie d'Alzheimer est l'affaiblissement de microvascularisation du cerveau. La Carnosine protège les cellules des vaisseaux sanguins du cerveau (cellules endothéliales) des dommages par bêta-amyloïde (formation de la plaque senile).


Autisme

Il y a une percée potentielle dans le traitement de l'autisme venant de la région de Chicago. Sur une période de huit semaines, l'étude du Dr Chez a prouvé que la carnosine a amélioré le comportement et la communication par 16 pour cent. L'interaction sociale s'est améliorée par 27 pour cent et, juste en quatre semaines, les parents ont rapporté une amélioration globale qui est plus que doublé au fur et à mesure de la longueur de l'étude. De plus en plus de recherches prouvent que les lobes frontaux et les lobes temporels dans le cerveau commandent l'émotion, l'activité épileptique, le discours cognitif et expressif, et la pensée abstraite. Le Dr Chez a indiqué que la carnosine travaille apparemment dans la partie avant du cerveau. Jusqu'ici, il l'a employé sur environ 1.000 enfants, avec un taux de succès de 90 pour cent. Selon le Dr Chez, les enfants dans son étude se sont améliorés en langue réceptive, traitement auditif, socialisation, conscience des environnements, bon comportement moteur et langue expressive. Des réponses à la supplémentation peuvent s'apercevoir en 1 à 8 semaines après le début de la supplémentation.


Energie et Endurance

Donné aux athlètes et aux nageurs russes pendant de nombreuses années la Carnosine apporte de l'énergie et de la résistance de manière remarquable avec beaucoup d'utilisateurs qui proclament une augmentation quotidienne d'énergie considérable.


Autres Bienfaits

La Carnosine a la réputation d'apporter beaucoup de bienfaits comprenant: l'Anti-vieillissement, la longévité, le rajeunissement de la peau, le vieillissement des muscles, les troubles musculaires, la puissance sexuelle, les cataractes, le diabète, les problèmes cardiovasculaires, neurologiques et psychiatriques et d'autres bénéfices de santé.


Aide pour trouver de la carnosine: Cliquer ici.

 

Avertissement d'usage: Dossier proposé à titre uniquement informatif et éducatif. Ne remplace pas la consultation d'un médecin ou d'un professionnel de santé.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:49

 

Le Zappeur, un courant
contre les parasites

 

Hulda-Clark-et-David-Amrein.jpg

Dr Hulda Clark & David Amrein (Dr Clark Zentrum)

"Principes de Santé" [anciennement "Pratiques de Santé", anciennement"Vérités Santé Pratique", etc., alors dirigé par  Michel Dogna], le journal bien connu de la plupart de ceux qui s'intéressent à la santé naturelle alternative, dans son numéro 37 de Septembre 2011, publie, sous la signature de Francine Gaspari, page 17, un article intitulé "Le Zappeur, un courant contre les parasites".

Cela fait déjà plusieurs années que L'Art de Vivre Sain a présenté à ses visiteurs lecteurs cette technique de santé naturelle destinée à  faire s'éclater les parasites et dont de nombreux utilisateurs se déclarent très satisfaits - y compris le chamane amérindien  Aigle Bleu - mise au point par la Doctoresse américaine Hulda Clark, de sorte qu'il est réjouissant de voir la presse de santé naturelle francophone enfin commencer à sérieusement s'y intéresser...

Voici quelques extraits de l'article de "Principes de Santé" [N.B.: Les commentaires ou remarques additionnelles de LADVS sont entre crochets; les liens hypertextes proviennent aussi de LADVS]:

"Pourquoi tombons-nous malades? Selon la théorie d'Hulda Regher Clark, à cause de deux perturbateurs, les polluants et les parasites. Si de nombreuses méthodes existent pour nettoyer l'organisme des premiers, nous oublions, en revanche, les seconds, fauteurs de troubles omniprésents. Or il serait possible de les éradiquer de façon simple et rapide grâce au courant électrique produit par un petit appareil le "zappeur".

"De la fatigue chronique à la stérilité, du petit refroidissement à une pathologie plus grave [NDLR: par exemple, la grippe] rien ne résiste à une arme: le "zappeur". Une dénomination originale pour un appareil inventé à la fin des années 1980 par une brillante chercheuse Hulda Regher Clark." (...) La question de la santé dentaire lui semble particulièrement importante, d'où son intérêt pour les métaux lourds, les solvants, la radio-activité et les parasites. Très vite, elle se rend compte que ce sont des envahisseurs du corps humain à l'origine de nombreuses maladies. (...) Hulda Clark découver la possibilité d'analyser des parasites grâce une technique de tests électroniques [NDLR: le Synchromètre]. Comment? Elle part du constat que chaque élément vivant émet sa propre forme d'énergie à haute fréquence: notre corps, nos cellules, mais aussi les virus et les bactéries - la bio-émission. (...)"

"Mais la grande invention de Hulda Clark c'est le zappeur: un boîtier équipé d'une batterie (5 à 10 volts) [NDLR: en général, c'est une batterie de 9 volts qui, conformément au voltage conseillé par Hulda Clark, donne le meilleur résultat] qui génère des f'réquences (entre 10 Hz et 500.000 Hz) capables de tuer électriquement les parasites, bactéries, virus, moisissures et champignons (que nous absorbons via des aliments souillés ou gâtés) [NDLR: il est possible de voir une vidéo montrant comment le zappeur agit sur les parasites en cliquant ici; de plus, le zappicator - autre invention de Hulda Clark - permet d'éliminer parasites et moisissures des aliments, avant même qu'ils ne soient ingérés par le corps humain."] (...)

"Hulda Clark  recommande le zappage [NDLR: ou "zapping"] pour tous types de maladies. En effet, ses recherches ont démontré que certains parasites sont plutôt associés à telle ou telle maladie. Fasciolopsis buski - la grande douve intestinale - dans les cancers, le sida, Alzheimer, la maladie de Crohn, le sarcome de Kaposi, l'endométriose; la douve du pancréas des animaux dans le pancréas des diabétiques; des ascaris dans les poumons des asthmatiques."

"Si les parasites sont des êtres vivants qui nous chargent de  leurs déchets métaboliques les polluants ne sont pas en reste puisqu'ils portent préjudice à l'activité fonctionnelle de nos organes... Certains d'entre eux encouragent, d'ailleurs, le développement parasitaire. C'est pourquoi Hulda Clark conseillait en parallèle d'évacuer les calculs [NDLR: calculs hépato-biliaires ou rénaux, grâce à la célèbre cure du foie (voir aussi, sur la cure du foie, cet excellent site) ou à la cure des reins], sécrétions et perturbateurs cellulaires, par un nettoyage approprié du corps et/ou des organes atteints. Elle recommandait également d'éviter toutes les moisissures, les métaux et les produits chimiques dans l'alimentation et soins quotidiens [NDLR: Selon elle il est très important d'utiliser des produits cosmétiques et des produits d'entretien dont l'on est absolument certain qu'ils ne contiennent pas de dangereux polluants tels que, par exemple, l'alcool isopropylique (utilisé pour désinfecter les flacons) ou le benzène (polluant provenant des chaînes de conditionnement graissées avec des produits pétroliers)."

 

"Trois zappages pour supprimer les parasites"

"Chaque traitement nécessite trois séances de "zappage". D'une durée de 7 minutes chacune elles sont séparées par une pause de 20 à 30 minutes [NDLR: Dans le dernier modèle appelé "VariZapper Dr Clark" tout est automatique: trois séances de 7 minutes de zapping sont séparées par deux séquences de 20 minutes de pause]. La première sénace attaque les parasites (...) La deuxième utilisation écarte les nouveaux virus et bactéries libérés. Après le troisième zappage on ne trouve ni virus ni bactéries ni parasites. (...) "La guérison est possible" de Hulda Regher Clark. Editions Dr Clark Zentrum., 648 pages, www.drclark.net/fra."

 

 

En savoir plus sur le zapping:

http://santenaturelle.over-blog.net/pages/Le_Zapper_par_la_Doctoresse_Clark-1130354.html

http://santenaturelle.over-blog.net/pages/Presentation_du_Zapper-942921.html

http://santenaturelle.over-blog.net/pages/Ne_zappez_pas_le_Zapper-1472307.html

http://santenaturelle.over-blog.net/article-lorsque-zapper-soulage-83449675.html

http://santenaturelle.over-blog.net/article-zappez-aussi-vos-aliments-75849297.html

http://artdevivresain.over-blog.com/article-comment-neutraliser-une-bacterie-tueuse-75754883.html


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 11:40

 

 

Prévention – Alimentation saine et agriculture bio

Environnement respecté - Rassemblement de toutes les médecines 

 

  

Bonjour,

 

C'est grâce à vous tous, dans notre grand RESEAU POUR LA SANTE, que nous pourrons faire avancer une autre approche de la santé et du mieux-être pour chacun: PREVENTION, ALIMENTATION SAINE ET BIO, ENVIRONNEMENT RESPECTE, RASSEMBLEMENT ET COOPERATION DE TOUTES LES MEDECINES.

 

Nous créons en ce moment des comités dans tous les départements, si vous n'en faites pas encore partie et que vous souhaitez participer à nos actions, n'hésitez pas à nous contacter, afin que nous vous mettions en relation avec les référents locaux de l'ALLIANCE POUR LA SANTE. Vous y trouverez des personnes qui partagent nos idées et notre détermination praticiens de santé (médecins et  non-médecins) patients, associations, citoyens... dans une ambiance qui nous ressemble, nous rassemble et permet ces échanges tant attendus.

 

Nous restons à votre disposition, encore merci pour votre soutien et aussi pour les contacts que vous prendrez, afin de nous faire connaître et accroître nos adhésions. Nous avons besoin que chacun d'entre nous fasse au minimum 3 adhésions pour atteindre notre objectif de 10 000 adhésions. Nous vous suggérons de transmettre par mail,  à votre fichier, la plaquette jointe et de NOUS DEMANDER des exemplaires (100, ou  200, ou plus) que nous vous enverrons par courrier gratuitement pour remettre à vos thérapeutes, aux magasins bio, aux restaurants bio... qui acceptent de les diffuser.  Nous y sommes souvent très bien accueillis.  

 

Nous vous rappelons nos actions 2011: les 15 et 16 octobre prochain  notre Congrès national à Paris qui sera organisé en présence d'éminentes personnalités.

 

Cordialement      

le comité de pilotage national         

 

www.alliance-pour-la-sante.com

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 16:17

Est-il nécessaire de compléter sa nourriture
par un cocktail de compléments alimentaires?

 

Beaucoup manger ou bien manger?

 

À la suroffre d'aliments caractéristique de l'époque actuelle s'oppose, paradoxalement la carence généralisée en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Les compléments alimentaires constituent une fascinante perspective pouvant offrir une issue à cette impasse.


Un triste constat: De nombreuses personnes des pays occidentaux sont obèses mais présentent néanmoins des carences et souffrent de nombreux dérèglements. Ce sont souvent seulement les sportifs et d'autres personnes actives qui prennent à cœur les conseils des experts et qui consomment un complément alimentaire à base de vitamines et autres nutriments, mais pas forcément ceux qui en auraient le plus besoin.


Les vitamines sont pourtant essentielles à la protection de cellules et au système immunitaire. Les vitamines renforcent l'attention et la performance. Les médecins ne sont pas souvent de bons conseillers, car, pendant leur formation, il n'a pas été accordé beaucoup d'attention aux vitamines et l'on a longtemps cru que les vitamines, certes, ne sont pas nocives mais qu'elles ne servent pas non plus à grand chose. Un trop plein de vitamines - et c'est ce qu'on dit encore, parfois, de nos jours - pourrait même s'avérer nocif.


La nécessité des vitamines, des acides aminés, des minéraux et des oligo-éléments est pourtant un fait de plus en plus patent. D'eux dépendent aussi la force et la bonne santé des corps. Le système immunitaire en a besoin. Même si toutes ne sont pas flagrantes, diverses études le confirment.


Les compléments alimentaires ne combattent pas les symptômes et les souffrances, mais ils contribuent de façon importante à ce que le corps demeure en bonne santé.


Les compléments alimentaires font partie d'un style de vie naturel, puisqu'ils dépendent du rythme de la Nature et non de la pharmacopée chimique. Les compléments alimentaires font en sorte que les artifices de la chimie qui fondent les systèmes de santé «modernes» deviennent superfétatoires.

Les cocktails vitaminiques fournissent, en plus des vitamines, tout ce dont le corps a encore besoin, principalement minéraux, oligo-éléments et acides aminés.


L'avantage avec les cocktails «tout en un» est que cela permet de pallier à toutes les carences à la fois.


Il importe, toutefois, de vérifier que le cocktail choisi soit exempt d'additifs nuisibles comme le sucre, le lactose ainsi, bien sûr, que les colorants et les conservateurs.


Aujourd'hui, avec un bon régime alimentaire et un complément alimentaire adéquat, il est possible d'apporter sa contribution à sa propre psanté et de soi-même choisir si l'on veut être svelte ou, au contraire, gros et rond.


Chacun doit examiner la question de savoir s'il se nourrit correctement ou pas? Par exemple, vous vous sentez parfois avachi et abattu? Si oui, vous n'êtes pas seul dans ce cas. L'état de bien-être général dépend en grande partie de l'alimentation. Le corps humain a besoin de nombreuses vitamines et d'autres substances pour son bon fonctionnement. Même les personnes croyant avoir un régime alimentaire sain ne peuvent généralement pas dire avec certitude quelles sont les doses suffisantes en vitamines et quelles sont celles dont le corps a ou non encore besoin.


Un approvisionnement insuffisant en substances vitales peut avoir des conséquences néfastes: le fait de se sentir vite fatigué, abattu et malheureux. Face à cela l'importance des substances vitales pour la santé a été mise en évidence: les vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés ainsi que des bons acides gras comme les omégas 3 influencent notre santé et notre bien-être, jour après jour. Un produit multivitaminé bien dosé et bien équilibré contient exactement ces ingrédients.


Il existe, cependant, des différences parmi les produits multivitaminés. Un produit multivitaminé ordinaire propose, en général, de petites doses de vitamines et de minéraux et contient rarement des acides aminés et des substances végétales secondaires. Étant donné, toutefois, que ces dernières ont un pouvoir renforçant, les produits multivitaminés qui n'en contiennent pas ont une efficacité bien moindre.


Les acides aminés sont indispensables à notre santé et doivent être quotidiennement consommés aux bonnes doses. Certains produits multivitaminés contiennent aussi des additifs mauvais pour la santé, comme le sucré, les exhausteurs de goût, ainsi que des colorants et des agents conservateurs chimiques. Il est donc important de prendre un produit sans additifs. Un bon produit multivitaminé doit proposer des dizaines de substances végétales dans des concentrations bien plus importantes .


Consommer la bonne quantité d'aliments pour couvrir tous les besoins en vitamines et en acides aminés est une entreprise difficile. De plus, consommer une portion en fruits et légumes qui couvrent tous ces besoins n'est pas, non plus, évident. Un bon produit multivitaminé doit fournir les doses optimales en substances vitales pour entretenir le corps et le mental. Lutter contre la fatigue physique et psychique nuisant au bien-être est important.


Ne pas oublier les acides aminés

Se sentir fatigué et abattu, même en ayant suffisamment dormi. Est-ce que ça vous parle? Un manque de motivation peut traduire une carence en acides aminés. La leucine, un acide aminé, y joue un rôle important. Elle fait partie des acides aminés essentiels. Le corps ne peut pas lui-même la fabriquer. La leucine a une influence sur la bonne structure de la musculature, elle soutient la synthèse des protéines et fournit de l'énergie.


L'être humain a aussi besoin de sept autres acides aminés essentiels. Mise à part la leucine, nos corps ont principalement besoin des acides aminés suivants: isoleucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine. Toutes ces composantes doivent arriver dans notre corps par l'alimentation.


Étant donné que les acides aminés se trouvent en grande quantité dans les protéines animales, les carences peuvent surtout se manifester chez les végétariens. Malheureusement, l'on ne voit pas combien d'acides aminés sont contenus dans un aliment. La viande, le poisson, le fromage ou les œufs devraient en contenir en grande quantité. Dans les supermarchés, cela est difficile à savoir.


L'on retrouve également de nombreux acides aminés dans les plantes. Mais cela dépend aussi de la façon dont on combine les aliments. De nombreux produits végétaux ne contiennent que très peu de ces huit acides aminés. Pour un profane, il n'est pas évident d'avoir une vue d'ensemble et de savoir comment s'approvisionner en protéines et en acides aminés essentiels.


Qu'est-ce que l'on pourrait faire? Trouver un complément alimentaire complet. Oui, mais lequel? Les compléments alimentaires doivent contenir tous les acides aminés essentiels. Si possible, le produit devrait être purement végétal, bien évidemment d'excellente qualité, et devrait contenir les vitamines et minéraux principaux. Ce sont aussi ces substances vitales dont le corps a besoin. Le complément alimentaire idéal devrait pouvoir apporter toutes les substances nécessaires au corps, comme c'est, par exemple, le cas pour ce très complet produit comportant plus d'une cinquantaine de composants.


Un bon complément alimentaire tout en un doit, en effet, contenir tous les vitamines, acides aminés et minéraux importants. La pureté et la qualité de tous les produits doivent avoir été contrôlés. Avec un complément alimentaire ad hoc il est possible de se sentir mieux et en meilleure forme. L'approvisionnement en substances vitales dans une composition idéale doit améliorer la sensation de bien-être.


 

Les conseils des experts

 

Les auteurs d'une synthèse publiée en 2002 concluent que, par mesure de prudence, tous les adultes devraient prendre quotidiennement une multi-vitamines afin de prévenir certaines maladies comme le cancer, les maladies cardio-vasculaires et l’ostéopérose. En effet, selon eux, le régime alimentaire d'une bonne partie de la population occidentale ne fournit pas les quantités optimales de vitamines et minéraux nécessaires au maintien d'une bonne santé. Ils soulignent que les suppléments multi-vitaminés constituent un moyen économique et sécuritaire de combler les besoins de la population.


Une position que partagent d'autres scientifiques, qui considèrent que la prise quotidienne de multivitamines est nécessaire. Oui, mais, quel est le bon dosage?

 

Vitamines - Quel est le bon dosage?

Prenons par exemple la Vitamine C: De façon générale, il est aussi reconnu que la plupart des gens sont carencés en vitamine C (laquelle n'est, du reste, pas une vitamine), qui joue un important rôle dans l'immunité. Le Docteur Alain Scohy, par exemple, dans son ouvrage "Une Diététique pour Gai-Rire", ainsi que dans la plupart de ses autres ouvrages, conseille d'en prendre une importante dose quotidienne.


La valeur de référence pour la Deutsche Gesellschaft für Ernährung DGE (Société Allemande de Nutrition) pour le besoin journalier d’un adulte est de 100 milligrammes. Cette valeur de référence ne signifie malheureusement qu’une seule chose: une prise de 100 milligrammes par jour de Vitamine C, vous évitera tout juste d’attraper le scorbut! (C'est déjà ça!)


En fait, 100 milligrammes ne suffisent pas du tout à soutenir le système immunitaire, ni à protéger des infections. Pour une réelle protection, le corps humain a besoin d’environ 10 fois cette dose de Vitamine C!


Il en va de même pour la plupart des autres substances vitales. Les quantités minimales sont exactement cela: un minimum. Un minimum de substances vitales maintiennent le corps en vie, sans plus. Celui qui souhaite se sentir vraiment en forme et performant doit fournir à son corps les quantités optimales.


A l’heure actuelle, les quantités de substances vitales optimales ne sont plus fournies par notre alimentation. En outre, la plupart d’entre nous ne consomment pas journellement une quantité suffisante de fruits frais et de légumes.


Les experts sont conscients de cela. C’est pourquoi les nutritionnistes consomment généralement des compléments alimentaires, et ceci jusqu’à des doses 40 fois supérieures!


La synergie des nutriments

Toutes les substances vitales sont dotées de capacités exceptionnelles mais elles atteignent toute leur efficacité uniquement en synergie. Essayez d’imaginer les vitamines, minéraux, acides aminés et substances végétales comme étant des musiciens dans un orchestre du métabolisme. Si certaines substances vitales manquent, le morceau sonnera incomplet et faux. C’est pour cette raison qu’il est important d’apporter quotidiennement toutes les substances vitales à notre corps.


Regardons certaines synergies des substances vitales. Il est connu que le calcium renforce la résistance des os, surtout au cours de la vieillesse – mais uniquement s’il y a suffisamment de vitamine D. Le cas échéant, le calcium ne sert pratiquement à rien puisque la vitamine D protège ce minéral comme un garde du corps: la vitamine va chercher le calcium dans l’intestin et le place dans les os sans que les substances du calcium ne  se perdent. C’est à ce stade que la vitamine K entre aussi en jeu, car elle influence les composantes qui renforcent la structure des os et aident à stocker le calcium dans les os.


Les vitamines E et C sont des anti-oxydants. Elles éliminent les radicaux libres, qui, constamment, essayent de nuire à nos cellules. Tandis que la vitamine C est sans doute la substance vitale la plus connue dans notre société, nous ignorons souvent les effets de la vitamine E sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il est important de consommer suffisamment de ces deux vitamines, car elles déploient leur efficacité en binôme. La vitamine E lypolitique se dépose dans les membranes cellulaires pour les protéger, tandis que la vitamine C fait, dans le sang, barrage aux attaquants. Le travail en binôme est tellement élaboré que la vitamine C est même capable de régénérer la vitamine E, qui est plus rare.


L’apport optimal en substances vitales est très important, mais, de nos jours, avec les conditions de vie "modernes", il est presque impossible d’y parvenir avec les aliments à disposition dans le commerce courant.

Un bon produit multi-vitamines tout en un offrira une solution globale sans pour autant ruiner le porte.monnaie, puisque, pour quelques Euros par jour, il sera possible de couvrir tous les besoins en vitamines, minéraux, acides aminés et substances végétales secondaires. Avec un apport multi-vitaminé quotidien, c'est, en fait, comme si l'on absorbait des multivitamines et des substances vitales correspondant à une valeur de plusieurs dizaines d'Euros de fruits et de légumes par jour.  Si, en plus, le produit multi-vitaminé contient des anti-oxydants naturels issus de fruits et de baies, alors ceux-ci pourront intercepter les radicaux libres dans le sang et empêcher un vieillissement précoce en limitant les désagréments liés à l’âge.

 

 

Source: http://www.lasantenaturelle.net/93/la-sante-naturelle.html

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 09:37

 

La fibromyalgie

 

La fibromyalgie est une forme de la myofasciite à macrophages. C'est une maladie de l'aluminium provenant le plus souvent des vaccins.


Les symptômes: Douleurs aiguës terribles dans les grosses et petites articulations; douleurs dorsales aiguës ainsi que dans les épaules et le cou; crampes musculaires terribles surtout dans les mollets; perte de sommeil; perte de tonus; baisse de la vue; souvent prise de poids par rétention d'eau; déprime (on vous classe dans la dépression simple).


Il s'agit d'une intoxication neurologique. Au niveau de la médecine conventionnelle, il y a souvent confusion avec la spondylarthrite ankylosante (SPA) et la polyarthrite évolutive (PE) et la fibromyalgie.


Dans la SPA, on souffre du dos et des grosses articulations. Une véritable SPA est formellement identifiée par le test HLA B 27. Lorsqu'il n'y a pas de trace radiologique et que le teste HLA est négatif, on la classe SPA séronégative. La SPA entraîne une destruction des os du bas du dos assez rapide.


Dans la PE, on souffre des petites et grosses articulations mais pas du dos. Les articulations sont rouges et enflent. Il y a des déformations au contrôle radiologique au bout de 7 à 10 années. A noter que le test de discrimination au HLA B 27 n'est pratiquement jamais effectué.


Dans la fibromyalgie, il n'y a pas de rougeurs articulaires, mais il y a gonflement de l'ensemble du corps et le tableau décrit plus haut sans destruction osseuse.

 

Les processus métaboliques: l’aluminium piège et se lie avec l'indispensable ferritine. Le taux de ferritine est toujours très bas chez tous les intoxiqués à l’aluminium. Il y a une chute de fer au niveau du foie, créant la fatigue chronique. Mais il y a, de plus, deux neurotransmetteurs d'une importance capitale qui sont piégés et neutralisés par l'aluminium: la sérotonine et l'acétylcholine.


La baisse de sérotonine se manifeste par une dépression importante , de gros troubles du sommeil, une baisse de sécrétion des endorphines entraînant une augmentation des douleurs, des troubles digestifs importants, des troubles de la mémoire, une mauvaise circulation.


La baisse de l'acétylcholine entraîne une grande faiblesse musculaire. On n'arrive plus à monter les escaliers ni à lever les bras. Ensuite, on ne peut plus tenir debout. Il y a en plus un risque d'atteinte grave au foie.


La thyroïde est perturbée par la pénétration de l’aluminium dans ses tissus qui aboutit le plus souvent à une hyperthyroïdie, mais parfois à une hypothyroïdie.

 

Les traitements: Le protocole classique: corticoïde, antidépresseurs. L'aluminium est ignoré. La dépollution encore plus. Résultat catastrophique. On est une épave.

 

L'histidine est un antidote de l'aluminium. Prévoir un minimum de 6 mois de traitement. 1/2 dosette homéopathique matin et soir, peut être mélangé a la nourriture.

 

Prévoir aussi du sélénium organique, qui est l'antidote parfait du mercure, 1 gélule le matin au petit déjeuner pendant 6 mois.

 

Et également l'argent colloïdal ou ionique ou ionisé, car la myofasciite à macrophages est toujours accompagnée d'une intoxication au mercure et de la maladie de Lyme.

 

En fait, lorsque l'on a commencé par éliminer Lyme et mercure, s'il perdure des symptômes, alors il faut s'interroger sur une éventuelle myofasciite à macrophages, au test on retrouve souvent intoxication à aluminium + nickel. Or l'antidote de ces ces 2 métaux, c'est l'histidine.

 


 

Rappel - Décharge de responsabilité.

 

Ce dossier n'est qu'une simple information. Il n’a aucune valeur médicale, donc aucune valeur de diagnostic et de ce fait ne dispense nullement la consultation de son médecin.


Comme d'habitude, cet article est purement informatif. Chaque lecteur demeure donc, en fonction de son propre discernement, personnellement et intégralement responsable de l'usage qu'il en fera ou n'en fera pas.


Si vous êtes malade, veuillez consulter votre médecin.


Toutes les informations relatives aux moyens et produits naturels de santé se trouvant dans le
présent article, sont données gracieusement à titre d'information et d'éducation des lecteurs et du public en général, dans une optique de prévention et d'invitation à la prise en charge de sa santé individuelle par soi-même.


Il s'agit de cultiver par la prévention, le respect du corps en bonne santé.


Ces informations ne constituent jamais, en aucun cas, une démarche de diagnostic ou de traitement des maladies.


Les informations données ne prétendent pas avoir de valeur probante dans le domaine scientifique ou médical. Elles sont données de bonne foi, dans un but d'être utiles aux personnes, capables d'autonomie, en quête de santé naturelle, et elles sont mises à jour en fonction des expérimentations individuelles progressivement disponibles.


Chacun utilise à son profit les informations données et le fait donc sous sa propre responsabilité et doit à chaque fois faire preuve du plus grand discernement.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 14:01

 

Le Tryptophane

 

L-Tryptophan_-_L-Tryptophan.png 

  Molécule de tryptophane

 

Le tryptophane est un acide aminé essentiel.

 

Le tryptophane est un acide aminé essentiel, qui dans sa configuration L (L-tryptophane, ne pas confondre avec lévogyre) est l'un des 20 acides aminés constituant des protéines. Dans le code génétique, il est codé par le codon UGG. Il s'agit d'un acide aminé essentiel pour l'humain, c'est-à-dire qu'il doit être apporté par l'alimentation.

 

 

A quoi peut-il servir?

 

Prévention de carence en sérotonine et mélatonine, induction au sommeil, tonique cardiaque, plus grande tolérance à la douleur, soulagement de migraines et de douleurs dentaires, effets d'un antidépresseur sans induction de dépendance, soulagement de l'anxiété (anxiolytique), soutien dans le combat contre la dépendance à l'alcool et aux drogues, prévention de spasmes artériels ou cardiaques, soulagement de l'hyperactivité chez l'enfant, baisse du dosage de lithium chez les maniaco-dépressifs, baisse du taux de mauvais cholestérol. Le tryptophane est le précurseur de la sérotonine, dont la carence est vecteur d'obésité.

 

Avantages:

 

- tonique cardiaques

 

- aide dans l'insomnie

 

- plus grande tolérance à la douleur

 

- soulagement de migraines et douleurs dentaires

 

- effet antidépresseur sans dépendance

 

- anxiolytique sans dépendance

 

- aide dans la lute contre les dépendances (tabac, alcool, drogues)

 

- prévention de spasmes artériels et cardiaques

 

- soulage l’hyperactivité chez l'enfant

 

- aide chez les maniaco-dépressifs

 

- aide dans les troubles bipolaires

 

- baisse du mauvais cholestérol

 

- diminue les dommages provoqués par la nicotine.

 

Plus d'informations sur le tryptophane: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tryptophane.

 

Si besoin, aide pour trouver du tryptophane: ici.


Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 11:21

Assainir les aliments

Bactérie tueuse: les scientifiques piétinent

La bactérie Escherichia coli entéro-hémorragique O104-H4 a déjà fait 18 morts en Europe, principalement en Allemagne, pays qui semble être le foyer de l’épidémie. Si la souche de cette bactérie mortelle a pu être identifiée par les scientifiques, son origine reste une énigme.

L’Espagne et ses concombres avaient été désignés coupables de la sévère épidémie de diarrhées hémorragiques qui sévit en Europe depuis plusieurs jours, mais il n’en est rien. Les scientifiques allemands qui se penchent sur la souche rarissime de la bactérie mortelle Escherichia coli entéro-hémorragique confient s’être trompés.

Des accusations et une reculade qui ont provoqué de vives tensions au sein de l’Union européenne. Alors que les consommateurs boudent les crudités espagnoles depuis plusieurs jours dans une atmosphère de psychose, Madrid a demandé des dédommagements estimant que ses agriculteurs auraient perdu 200 millions d'euros de chiffre d'affaires en une semaine et que 70.000 emplois sont menacés par les répercussions de cette affaire sanitaire sans précédent.

La communauté scientifique en difficultés

Mais si les concombres espagnols ont été disculpés, alors comment s'est propagée l'épidémie? Aujourd’hui, ce qui inquiète le plus l’Europe, ce sont les difficultés de la communauté scientifique, qui ne parvient toujours pas à trouver l’origine de l’épidémie, et qui vient à peine d’identifier précisément la bactérie tueuse. Hier, le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) a confirmé qu’il s’agissait d’une souche rare d’une bactérie Escherichia coli entéro-hémorragique O104-H4 appartenant à la famille des Escherichia coli producteurs de shigatoxines (STEC). Un seul cas de contamination a été examiné dans le monde jusqu’à présent, chez "une femme en Corée du Sud en 2005". Cette souche est "très rare" et n’a "jamais été vue dans une épidémie auparavant", a indiqué l’Organisation mondiale de la santé.

Pourtant, le temps presse. Les scientifiques continuent alors de plancher pour résoudre l’énigme de l’origine de la bactérie. Ils étudient actuellement des centaines d’échantillons et examinent des légumes mais aussi des fruits et de la viande, précise Le Monde. Ils ont remarqué un fait assez mystérieux en se penchant sur les cas de contamination en Allemagne : la bactérie toucherait davantage les femmes. Pour le moment, ce constat soulève les interrogations et les théories se contredisent.

2.000 cas de contamination en Allemagne

En attendant, 18 personnes sont déjà mortes, dont 17 en Allemagne et une en Suède. John Dalli, le commissaire européen à la Santé, a indiqué que "le foyer de l’épidémie est limité à la zone de Hambourg", rapporte La Croix. Hier, 2.000 cas de contamination ont été signalés outre-Rhin, soit 500 cas de plus que mercredi.

La maladie se manifeste par des hémorragies du système digestif. Dans les cas les plus graves l’infection dégénère en syndrome hémolytique et urémique (SHU) entraînant une destruction des cellules sanguines et des atteintes rénales. L'homme se contamine principalement par la consommation d'aliments infectés et l’incubation est de 7 à 15 jours après cette consommation.


Quelques mesures de précaution peuvent être prises comme le lavage des mains avant les repas et après avoir été aux toilettes, le nettoyage des fruits et légumes ou encore des plats et surfaces ayant été en contact avec les aliments.

Source:
http://www.maxisciences.com/bacterie-tueuse/bacterie-tueuse-les-scientifiques-pietinent_art15005.html
 
Source trouvé: http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/

 

Comment la bactérie E coli devient-elle une bactérie tueuse?


Plus d'un millier de personnes en Allemagne et en Europe ont été infectées en ingérant des aliments contaminés par un sous-type de la bactérie Eschericia coli appelé "entéro-hémorragique". On fait le point sur cette bactérie avec l'Inserm.


Généralement inoffensives

Les bactéries Escherichia coli (ou colibacilles) sont normalement des bactéries intestinales inoffensives pour l'homme lorsqu'elles restent cantonnées au tube digestif. On les trouve en grande quantité dans les selles des hommes et des vertébrés. Elles sont également présentes secondairement dans l'eau et les sédiments.La souche E. coli entéro-hémorragique, qui est responsable de l'épidémie qui s'est déclarée en Allemagne, est quant à elle hébergée par les ruminants. Elle n'est pas pathogène pour les animaux mais elle peut se retrouver dans l'eau et être transmise à l'homme par ingestion de viande ou d'aliments contaminés tels que les légumes et l'eau, et être responsable de diarrhées banales ou sanglantes qui peuvent évoluer vers des complications graves.

Comment la bactérie devient-elle une bactérie tueuse?

Dans les souches de bactéries pathogènes, il existe une toxine, dite toxine de Shiga, qui agit sur un récepteur présent à la surface des cellules humaines. La bactérie Escherica coli entéro-hémorragique n'est pas pathogène pour les ruminants, car ils ne possèdent pas ce récepteur spécifique. Mais lorsque la bactérie pénètre chez l'être humain par la voie orale, puis dans son l'intestin, elle se multiplie et produit la toxine. Il s'ensuit une diarrhée sanglante et le passage de la toxine dans le rein, avec, dans 5 à 8% des cas, une destruction des globules rouges et la survenue d'une insuffisance rénale.

La particularité de cette souche décrite récemment en Allemagne (la souche de type O104:H4) est d'être très virulente et de toucher essentiellement des femmes de plus de 18 ans, alors que les autres E. coli entéro-hémorragiques atteignent plus souvent les enfants.

Comment l'éliminer?

Cette bactérie n'est vraiment pas simple à éliminer, car l'administration d'antibiotiques libère probablement la toxine dans l'organisme. Les traitements sont plutôt symptomatiques de la diarrhée, avec en parallèle une épuration de la toxine dans le sang. Les bactéries, et notamment les colibacilles, restent globalement une menace pour l'être humain, notamment grâce à des adaptations permanentes de leur génome et une résistance accrue aux antibiotiques. E. coli est responsable de 2 millions de morts dans le monde chaque année (y compris en France), sous forme de diarrhées ou de pathologies extra-intestinales telles que les septicémies.

Les mesures de prévention

La Direction générale de la santé rappelle les mesures à suivre pour éviter la contamination par la bactérie E.coli:

* Le lavage des mains doit être systématique avant la préparation des repas, en sortant des toilettes ou après avoir changé les couches d'un nourrisson. [Note de LADVS: La Doctoresse Clark conseille aussi de se désinfecter les mains avec de l'alcool de grain (par exemple, de la vodka), donc de l'alcool alimentaire (et surtout pas avec de l'alcool isopropylique - alcool modifié ou dénaturé -) cancérigène.

* Les légumes, les fruits et les herbes aromatiques doivent être soigneusement lavés, particulièrement lorsqu'ils sont consommés crus. [Note de LADVS: Ils peuvent aussi (voir plus bas) utilement être passés au Zappicator pour aliments.]

* Les plats cuisinés et les restes alimentaires doivent être suffisamment réchauffés et consommés rapidement.

* Les enfants ne doivent pas boire d'eau non traitée (eau du puits...)

* La conservation des aliments crus doit se faire séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés.

* Les ustensiles de cuisine et le plan de travail doivent être soigneusement lavés, en particulier lorsqu'ils ont été en contact préalablement avec de la viande crue.

 

Source : http://fr.sott.net/articles/show/3910-Comment-la-bacterie-E-coli-devient-elle-une-bacterie-tueuse-

 

 

Aux dernières nouvelles ce ne serait plus la faute au concombre espagnol (accusé à tort, causant ainsi un immense préjudice à l'agriculture espagnole et aux distributeurs de légumes) mais celle au soja allemand...

 

Quoi qu'il en soit, qe faire d'autre pour se protéger? Outre ce qui est dit ci-dessus, il est bon de savoir aussi le Dr Hulda Clark a inventé un appareil qui s'appelle le Zappicator pour aliments et qui se branche au Zappeur. Selon ce qu'elle explique, 10 à 20 minutes suffisent lorsque l'on place les aliments (salades concombres, tomates, etc., tout ce que l'on veut zapper) sur le plateau de l'appareil et que l'on envoie certaines fréquences pour neutraliser toutes les bactéries, parasites, etc. qui peuvent se trouver sur les aliments. De plus, l'appareil repolarise les atomes qui constituent les aliments en question en direction du Pôle Nord.

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 11:21

Message relayé

 

 

Guérir les maladies - comme le Parkinson - à l'aide d'un grand Nettoyage, d'excellents nutiments et de belles images heureusement et bénéfiquement stimulantes, voilà, très probablement, une excellente idée à suivre et à creuser...

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE - Juin 2011
DECOUVERTE INATTENDUE CONTRE LE PARKINSON

 

 

Cette étonnante nouvelle intéressera tous les Parkinsoniens: L’Association Vaincre le Parkinson (A. V. P.), lancée fin 2010, a recruté des Parkinsoniens en vue d’étudier un nouveau protocole naturel, la Trio-Thérapie Naturelle, qui permet de traiter l’organisme sans effet secondaire et composé de 3 éléments essentiels: le Psy («Visualisation positive» faisant l’objet d’éloges au J.T. de 20 H de FRANCE2, le 24 mai 2011) + les Nutriments + la Détoxication.


L’A.V.P. a tenu à participer à une collégiale de Scientifiques spécialistes en Naturopathie. Il en résulte de ce symposium, qu’en plus des causes généralement apportées au Parkinson (métaux lourds, maladie de Lyme, point 42 en acupuncture, etc…), il existait une autre cause peu connue et inattendue: «L’ALLERGIE INTESTINALE».


En effet, le Professeur Neurologue DERKINDEREN du C.H.U. de Nantes, qui s’est exprimé à la télévision dans le cadre des Victoires de la Médecine, affirme dans ces travaux publiés dans la revue «PHOS ONE» que, sur 29 patients examinés en coloscopie, 21 présentaient des lésions de la maladie de Parkinson dans les parois intestinales……

 

La maladie ne se limite donc pas au système nerveux central. Ce professeur en neurologie prescrivait un traitement naturel pour l’estomac, produit en Allemagne (l’IBEROGAST) mais, depuis quelques temps, ce produit n’est plus disponible en France.


L’ A.V.P. connaissait déjà, grâce à d’excellents réseaux d’informateurs et de collaborateurs (tous dévoués à une même cause: Vaincre le Parkinson), les travaux du Dr GERSHON, Neurogastroentéroloque et Professeur d’anatomie et de biologie cellulaire au centre médical Columbia Presbytérien de New-York, qui n’hésite plus à présenter l’intestin comme un deuxième cerveau contenant plus de 100 millions de neurones et qui sécrète quelques 20 neurotransmetteurs identiques à ceux produits par le cerveau. Il produit également de 70 à 85 % des cellules immunitaires de l’organisme.


Mais il ne suffisait pas de connaître cette cause, il fallait également y remédier; le Cercle des Chercheurs travaillant avec l’A.V.P. étudia plusieurs méthodes anti-allergiques et jugea celle du Dr Hement PATHAK comme étant la plus simple à utiliser, puisqu’il suffit de prendre du «Ricinus» avec un protocole personnalisé. Elle peut être bénéfique pour les allergies de l’appareil intestinal, de la peau ou du conduit nasal. Depuis la découverte du Dr PATHAK, 140 autres cas de protection contre l’allergie ont été réalisés par cette méthode extrêmement bénéfique pour les malades. D’ailleurs, elle a été rapportée dans la revue médicale «Medical Research Bulletin».


A la suite de nombreuses demandes de Parkinsoniens, le nombre de testeurs recherchés par l’A.V.P. a été porté à 500 Parkinsoniens (au lieu de 200) depuis le 1er Mai 2011, pour des tests de traitements naturels, basés sur une période de 6 mois, et encadrés par des médecins.

 

Documentation et inscription gratuites sur simple demande:


- sur le site de l’ Association: www.vaincre-le-parkinson.fr
- par courrier: A.V.P. - 20 rue Vauguinier - 37320 ESVRES (France)
- par téléphone: 02 34 74 85 38.

 
Contact presse: Jean Chauvin - 02 47 26 52 92 - jean.chauvin@neuf.fr.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 11:57

 

L'Hygiène Intestinale

selon Dr Hulda Clark

Ventre de Vénus

Vénus de Bouguereau - Détail

 

"Les causes de troubles intestinaux comme douleurs (coliques), gonflements et ballonnements sont toujours les bactéries. Elles ne peuvent pas être tuées par le zapping parce que le courant hautes fréquences n’atteint pas le contenu intestinal.

Alors que les bactéries intestinales sont, pour la plupart, utiles, des bactéries pathogènes, comme par exemple les salmonelles et les shigella, peuvent préparer de sérieux problèmes, parce qu’elles ont la faculté de pénétrer dans le reste du corps et envahir des tissus blessés ou un organe affaibli. Ces mêmes bactéries envahissent aussi les tissus cancéreux dégénérés et repoussent la guérison si la croissance de la tumeur maligne est stoppée.

Une autre raison pour laquelle les bactéries intestinales sont si difficiles à éliminer est due au fait que l’on se ré-infecte en permanence avec les mains et les dessous des ongles.

- La première mesure consiste donc en une meilleure hygiène. Dans les cas graves, préparez, dans un flacon vaporisateur à poser près du lavabo, une solution d’alcool éthylique à 50% ou de la Vodka. Désinfectez vos mains après chaque passage aux toilettes et avant chaque repas. Voyez aussi le paragraphe concernant les mains

- Utilisez en second du curcuma (deux gélules trois fois par jour ; il s’agit de la fameuse épice), qui agit, selon mon expérience, contre les shigella et escherichia coli. Il est possible que la prise colore les selles en couleur orange.

- Prenez du fenouil (une gélule trois fois par jour). Avalez au moment des repas des comprimés avec des enzymes digestives selon les indications sur l’emballage (seulement aussi longtemps que nécessaire, parce que ces comprimés peuvent être contaminés par des moisissures).

- Enfin, en cas de constipation, prenez des gélules de cascara sagrada (commencez par une gélule par jour et augmentez la dose jusqu’à la dose maximale indiquée sur l’emballage). Avant tout buvez une tasse d’eau chaude le matin après le lever, ce qui stimule l’intestin.

- Utilisez du chlorhydrate de bétaïne pour tuer les Clostridium (deux comprimés trois fois par jour).

- Prenez une dose unique de deux cuillérées à thé de teinture de brou de noix. Buvez-la avec un demi-verre d’eau ou de jus de fruit en l’espace d’un quart d’heure. Restez assis jusqu’à ce qu’un éventuel effet secondaire dû à l’alcool soit dissipé.

- Prenez en complément du magnésium (300 mg d’oxyde de magnésium deux à trois fois par jour) et buvez une tasse d’eau chaude le matin après le lever. Ceci régularisera votre transit intestinal.

- Prenez une solution de Lugol (ou iodine - six gouttes dans une demi-tasse d’eau, quatre fois par jour). Attention, à éviter chez les sujets présentant une allergie à l’iode). Cela agit spécialement contre les salmonelles.

Il est possible que vous deviez entreprendre toutes les huit mesures pour éliminer en environ trois semaines une infection massive de shigellas. Ensuite, vous n’avez plus le droit de manger que des produits laitiers stérilisés.

Notez aussi que la cure de purification rénale aide souvent aussi dans les cas de troubles intestinaux.

Si votre cure a été couronnée de succès, votre ventre sera plat, vous n’aurez plus de gargouillements intestinaux et votre forme s’améliorera."

 

Tisane laxative.

"La constipation est souvent due à Escherichia coli et aux salmonelles provenant de produits laitiers ou du fait de la destruction des bactéries intestinales utiles par des antibiotiques (la destruction de bactéries par le zapping aide à rétablir la flore intestinale). Mangez des aliments qui favorisent la reconstruction de votre flore intestinale naturelle, à savoir légumes, lait stérilisé (ici cela dépend du lactose) et beaucoup d’eau.

Il existe de nombreux remèdes contre la constipation; la recette ci-dessous est très appréciée:

            - une cuillérée à thé de feuilles de séné

            - une demi-cuillérée à thé de feuilles de menthe poivrée

Faites bouillir les plantes une minute dans un litre d’eau et ajoutez-y une pincée de vitamine C et du sucre roux, selon votre goût. Buvez ceci en petites gorgées réparties dans la journée contre les douleurs intestinales. Cela peut parfois durer des années jusqu’à ce que la flore intestinale se rétablisse après la prise d’antibiotiques; soyez donc patient. Vous pouvez accélérer ce rétablissement avec des pro-biotiques."

 

Extrait du livre : «La Cure de toutes les maladies» – «La Guérison est possible» par le Dr Hulda Clark. - Copyright.

 

Source

http://drclark-france.net/resources/Programme+intestinal+-+Extrait+de+La+Cure+de+toutes+les+maladies.pdf

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:48

 

L'Alliance pour la Santé

 

Et si on s'alliait pour défendre la Santé?


 

Logo-Alliance.jpg

L'Alliance pour la Santé est une "entreprise" unique en France. En fait, c'est un Réseau fédérant tous ceux - particuliers ou associations, médecins, professionnels de santés ou consultants - qui se préoccupent vraiment de la Santé en donnant la place de choix à la Santé Naturelle, mais sans pour autant exclure la médecine conventionnelle.

 

C'est donc un réseau intégratif qui, dans l'intérêt des patients et aussi de ceux qui veulent, par avance, se prémunir de nombreux maux, plaide, sans exclusive, pour la complémentarité et l'union de toutes les médecines.

 

Affligeants constats:

 

Quelques chiffres:


En France, chaque jour (Source: Ministère de la Santé):


• 450 personnes meurent d'une maladie cardio-vasculaire.
• 450 personnes meurent d'un cancer.
• 5 millions de Français prennent des antidépresseurs.
• 4 millions de Français franchissent le seuil d’une pharmacie.


Un homme sur deux et une femme sur trois seront atteints d'un cancer. Les particuliers dépensent 40% de plus en frais médicaux par rapport à ce qu'ils dépensaient en 2001. La population n'a pas vieilli de 40%, ce chiffre est donc lié à la dégradation de l'état de santé.


En 2010, les dépenses pour la maladie ont été de 200 milliards d'€uros dont les 3/4 financés par la Sécurité Sociale.

 

Si le Réseau Alliance pour la Santé ouvert à toutes les médecines et promoteur de la Santé Intégrale atteint les 10.000 Adhérents il pourra se constituer en association de consommateurs et devenir un interlocuteur incontournable pour les pouvoirs publics et même faire des propositions de lois.

 

A un moment où les lobbys de la pharmaco-chimie  ("Big Pharma") menacent toujours plus les préparations naturelles un tel rassemblement de ceux pour qui la santé reste le premier de tous les biens revêt une importance vitale.

 

Rejoindre le réseau de L'Alliance pour la Santé (l'adhésion - toute symbolique - n'est que de 5 €), comportant actuellement 4000 adhérents est donc un acte militant. Peut-on dire que L'Art de Vivre  Sain recommande l'adhésion à L'Alliance pour la Santé? Oui, on peut le dire!

 

Adhesion.png

Imaginons que les milliers d'abonnés à la Newsletter de L'Art de Vivre Sain - sans parler des autres milliers de lecteurs quotidiens - adhèrent tous à L'Alliance pour la Santé, il ne faudra pas longtemps avant que les 10.000 adhérents ne soient atteints!

 

 

A lire:

 

Alliance pour la Santé - Plaquette de Présentation

 

Livres promus par L'Alliance pour la Santé

 

 La Charte de l'Alliance pour la Santé

 

Première Newsletter - Janvier 2001

 

Journée des Pratiques de Santé

 

Journee-Nationale-des-Pratiques-de-Sante.jpg

Communiqué de L'Alliance Pour la Santé

2ème Journée Nationale des Pratiques de Santé

 

7 avril 2011, Journée Mondiale de la Santé.

"A cette occasion, l’ Alliance pour la Santé organise sa 2ème Journée Nationale des Pratiques de Santé . Ce jour-là, 1000 praticiens de santé répartis dans toute la France (sous réserve d’être adhérent à l’association – 5€ ) recevront gratuitement dans leur cabinet.


Ce sera l’occasion de faire découvrir les pratiques de santé complémentaires au plus grand nombre et d’insister sur la nécessité d’une réelle coopération entre toutes les médecines, dans une approche plus globale et plus préventive, afin que la santé de chacun soit la meilleure possible.


La liste et les coordonnées des praticiens participants à la journée sera mise en ligne progressivement à partir du 1er mars 2011 afin que vous puissiez prendre rendez-vous.


Les praticiens qui souhaitent participer à cette journée sont invités à remplir et nous retourner le bulletin de participation téléchargeable ICI."

 

 

Alliance pour la Santé
32 rue de Paradis

Bureau 211
75010 Paris

Tél.: 06 18 62 87 72

contact@alliance-pour-la-sante.com

 

alliance-pour-la-sante@orange.fr

.

.

Repost 0
L'Art de Vivre Sain Art de Vivre Sain - dans La Santé Naturelle
commenter cet article